AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Tonight, we'll shine ! ► Weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Ven 10 Juin 2016 - 20:39

Tonight, we'll shine
anders et grace


Elle hocha la tête.
Convenus de la façon dont ils se retrouveraient une fois qu'elle se sera préparée, ils se séparèrent. Finalement, elle pourrait presque parier qu'il ne sortirait pas de sa chambre à moins d'y être vraiment obligé. Il était encore trop habitué à la solitude et l'isolement pour aller gaiement parcourir l'hôtel. Elle l'imaginait piétiner dans la chambre ou bien tester tout ce qui était à sa disposition. Elle l'imaginait curieux et sortit les affaires sur cette impression.

Elle prit le temps de coiffer ses cheveux avant tout autre chose. Scarlett avait encore une fois été une bonne conseillère à ce propos. Ce n'était pas qu'elle avait absolument besoin de sa petite sœur pour quelque chose d'aussi simple mais ça leur donnait toujours matière à discuter. Ça avait été un après-midi "filles" ce qui, dans leur cas, pouvait sonner étrange mais c'était pourtant bien le mot. Oh tout ne s'était pas parfaitement passé et leurs discussions avaient de temps en temps dérivées sur des sujets sérieux mais ce n'était pas ce à quoi elle voulait penser.

Souhaitant rester de bonne humeur, elle démarra une playlist joyeuse sur son téléphone pour se préparer. Les cheveux coiffés, le maquillage ajouté pour souligner son regard selon -encore une fois- Missy et les vêtements mis, elle fut prête plutôt rapidement. Elle chantonnait en imaginant la soirée qu'elle pourrait avoir, qu'ils pourraient avoir et rêvait que tout se passe bien. C'était un espoir comme un autre et elle ne voulait rien pour entacher la bonne humeur. Un rapide coup d’œil dans le miroir lui rendit une image qui lui convint. La robe était fluide et suivaient ses maigres courbes sans trop les accentuer, elle ne dévoilait aucune des cicatrices de son dos malgré la grande ouverture et se portait bien. Le choix était le bon. De toute manière, il était trop tard pour changer si bien qu'elle leva les yeux au ciel de l’entremêlement de ses pensées. Satisfaite de ce qu'elle voyait, Grace prit ses affaires, la trousse à maquillages pour Anders, le petit sac qui ne la quitterait pas pour contenir papiers et téléphone, éteignit la musique et sortit de la chambre avec le pass magnétique.

Elle frappa à la porte d'Anders et sourit immédiatement en le voyant. Pas de message, c'était qu'il était présent et son compliment aussi ordinaire fut-il, lui suffit amplement.

- Merci. Répondit-elle en passant devant lui.

Immédiatement, son regard scruta la pièce tandis qu'elle posa la trousse sur un petit meuble. Elle s'approcha ensuite des affaires qui restaient sur le lit et remarqua la fleur. Elle haussa un sourcil d'étonnement et laissa son sac à côté pour se retourner vers lui.

- Bien, on s'occupe de ce visage ?

Elle se déplaça ensuite à nouveau, déplaçant une chaise vers le lit pour pouvoir être à sa hauteur.

- Assis. Fit-elle en désignant le lit. Originale ta fleur ! Ajouta-t-elle une fois qu'il fut installé tout et qu'elle ouvrit la trousse pour trouver le maquillage idéal.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Ven 10 Juin 2016 - 22:18

 Tonight, we'll shine !
Anders & Grace
date ► 7 mai
La robe.
Anders observa Grace alors qu'elle était en train de regarder la pièce. Il observa la robe et la manière dont elle marchait. Il avait fermé la porte et son regard se décomposa en voyant la fleur qu'il avait laissé sur le lit. Il s'était soudainement senti tendu et se demandait ce qu'elle allait en penser. Il ne pouvait pas lui dire que c'était un "cadeau" de -S et heureusement que ce n'était pas le genre de fleur que Thomas offrait à Grace... Mais non, il ne pouvait pas lui dire que c'était de la part de ce -S, cela allait gâcher la soirée qui n'avait même pas commencé et il savait qu'il allait la gâcher d'une manière ou d'une autre en faisant un choix assez décisif. Anders essaya de trouver une histoire de cette fleur, pour paraître normale. Il était obligé de ne rien dire, sinon -S allait forcément s'en prendre à Riley. Il ne savait pas quoi raconter et revint à peine sur Terre quand elle lui rappela qu'elle était là pour s'occuper du visage. Il sembla légèrement perdu et se reprit rapidement en hochant la tête. Oui, il fallait s'occuper de son visage, camoufler ces traces de combat.

Trouver un mensonge qui devait paraître ne pas en être un. Si jamais un jour Grace découvrira cela, elle comprendra pourquoi il avait fait cela. Entre Riley et dévoiler ce qu'il pensait en ce moment d'elle, le choix était déjà fait. C'était qu'une question de temps et il ne pouvait pas permettre que Grace perde sa constante. Il espérait que son filleul n'allait pas faire la bêtise de jouer aux superhéros de feu. Il s'approcha pour aller s'asseoir sur le lit, il l'observa ouvrir la trousse et haussa les sourcils, un peu curieux. Elle parla de la fleur qui trainait un peu plus loin sur le lit et là, il s'était senti un peu mal. Anders dissipa très vite le malaise et se mit à "expliquer" comment il avait trouvé la fleur. Heureusement qu'il avait rangé le mot, il veillera forcément à ce qu'elle ne tombe pas dessus.

- J'ai trouvé cette fleur lors de ma balade dans la forêt... répondit-il sans se douter dans un premier temps que ce serait un peu soupçonneux qu'il soit allé marché malgré son mal de dos durant les premiers jours.

Anders remarqua vite sa maladresse dans le mensonge qu'il venait de faire. Il ne put pas rajouter quoi ce que ce soit que Grace était déjà en train de s'occuper de son arcade sourcilière. Il arrêta de bouger.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Ven 10 Juin 2016 - 23:06

Tonight, we'll shine
anders et grace


Le fleur.
Elle attira son regard distraitement et elle sourit en l'imaginant la porter ce soir. Ce ne serait pas ce qui la dérangeait du tout et posa la question sans même attendre de grandes explications. Néanmoins, la réponse lui parut suspecte. Elle le regarda avec un certain amusement, se demandant s'il éludait la question exprès mais ne répondit rien. Une fleur n'était pas une affaire si importante. S'il ne voulait rien dire, c'était étrange mais elle n'en ferait pas tout un drame.

Grace se contenta de rapprocher la chaise et s'y assoir, lui faisant face en continuant à chercher dans la trousse et présentant plusieurs produits à côté de son visage. Elle avait l'occasion d'étudier ses traits tout en travaillant à cacher ses blessures. Elle se concentra sur sa tâche, se mordant la lèvre pour rester focalisée sur ce qu'il y avait à faire sans émettre un nouveau commentaire sur la stupidité de son geste. Il le savait déjà et il l'avait déjà dit lui-même. Ça ne lui ressemblait pas, ils en avaient convenu tous deux. Fin de l'histoire. Elle entreprit d'utiliser le même matériel que Scarlett avec elle, procédant délicatement de peur de lui faire mal. Elle savait ses propres blessures sensibles et se doutait que c'était de même avec les siennes. Une main sous son menton pour le faire redresser la tête et l'autre entrain d'appliquer le correcteur, Grace oublia autre chose que sa tâche, amusée de se retrouver à faire ça, avec Anders.

- Si on m'avait dit un jour que je te mettrais du maquillage... Je ne l'aurai jamais cru. Rit-elle un peu sans pour autant décrocher son regard de ce qu'elle faisait.

Terminant avec le fixateur, elle regarda son travail non sans se sentir subitement douée. Le maquillage n'était pas vraiment sa tasse de thé mais elle s'était plutôt bien débrouillée ce soir. Elle retira doucement un peu de la poudre qui s'était glissé dans sa barbe avant de sourire et hocher la tête.

- Ça devrait le faire, va voir si ça te convient. Reprit-elle en se redressant, lissant la robe de peur de commencer à la froisser dès maintenant. Évite juste de te frotter le visage même si je sais combien tu aimes le faire !

Elle rangea la chaise immédiatement avant de prendre la veste qu'il avait laissé sur le lit. Elle épousseta plus par acquis de conscience qu'autre chose avant de le laisser la mettre. Grace saisit ensuite la fleur en la retournant en main avant de se placer devant lui pour la lui mettre.

- Bon, même si tu ne veux pas me dire où tu as eu cette fleur et que c'est un secret d'état, je suppose que le but est de l'avoir sur toi, je me trompe ? Sourit-elle interrogatrice avant de replacer son col, à nouveau mal mis et prendre son sac. Prêt monsieur Weiss ? On a encore de l'avance, c'est une bonne chose on pourra s'installer tranquillement pour commencer ou si on se perd, ça nous laissera le temps de nous repérer.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Ven 10 Juin 2016 - 23:57

 Tonight, we'll shine !
Anders & Grace
date ► 7 mai
Se justifier.
C'était comme cela que le mensonge se repérait un peu, c'était le besoin constant de justifier tous les actes et faire comme tout cela était normal. Anders aurait pas dû expliquer comment il avait trouvé cette fleur, il aurait pu sourire ou répondre par une légère moue, sans plus. Grace n'avait rien dis et commencé à sortir tout les affaires de maquillage. Il ne savait pas si c'était une bonne idée de regarder ce qu'elle allait lui mettre, sinon il allait vite le regretter. Alors il se tenait tranquille et ne regardait pas ce qu'elle allait lui mettre. Il ferma l'oeil, sans retenir une grimace quand elle toucha à l'endroit sensible et il essaya ne pas y repenser. Il savait ce que pensait son amie et il espérait juste qu'elle n'en reparle pas. Il n'avait pas sincèrement envie de revenir là-dessus. Ils ne feraient que tourner en rond et il allait se renfermer comme une huître ... Ou pas grâce au message de -S. Anders se mit à sourire, sans essayer de trop bouger.

- Heureusement que tu n'avais pas parié la séance maquillage ...

Sans le vouloir, il avait fait écho au passé où tous les deux se lançaient les paris et devaient faire un gage quand l'un perdait. Anders n'avait pas du tout oublié le coup du cd de Marx et qu'elle l'avait obligé à ouvrir les rideaux pour quelques jours. Elle pensait qu'il les aurait laissé même après la daté dépassée. Elle s'était malheureusement trompée, c'était plus fort que lui vouloir garder les rideaux fermés. Il se protégeait et préférait ne pas rendre la tache facile à ceux qui l'observaient. Pourtant, c'était ce qu'il faisait en acceptant quelques personnes entrer chez lui. Mais tous avaient une raison unique. Il la laissa finir et fronça les sourcils quand elle toucha sa barbe. Il hocha silencieusement la tête, avant de se relever pour aller voir dans la salle de bain... Sa tempe le démangeait en revanche et s'il pouvait se gratter un petit peu ...

- Je n'allais pas le faire ! répliqua-t-il depuis la salle de bain.

Il se pinça la lèvre pour résister à l'envie de se gratter. Ce n'était pas du tout agréable comme sensation et il était obligé de laisser cela passer. Andy se concentra sur le boulot de son amie et fut impressionné. Il avait toujours pensé que comme Grace n'aimait pas le maquillage, elle ne devait pas s'y connaître grand chose. C'était une sacré erreur de penser comme cela. Il sortit de la salle de bain et reprit la veste.

- Merci, et pour le maquillage... C'est parfait. fit-il en mettant la veste.

Il vérifia si cela allait toujours au niveau des manches et laissa Grace mettre la fleur. Il se pinça intérieurement la joue quand elle lui fit remarquer qu'il ne voulait pas lui dire où il l'avait eu. Il était à deux doigts de lui dire : par -S mais ne l'avait pas fait en se rappelant tout juste qui était en jeu. Il acquiesça silencieusement, oui c'était le but de cette fleur. Montrer son arrangement avec -S surtout. Il fronça les sourcils quand il la sentit refaire le col... Encore ? Peut-être qu'il avait de bons goûts dans la mode, il ne savait toujours pas s'y faire avec. Plus trop habitué.

- Hmm ... Oui ... Je suis prêt. fit-il après avoir regardé autour de lui.

Il n'avait rien oublié normalement et vérifia la poche intérieure avant de se rendre compte qu'il n'avait pas pris son portefeuille. Il vint à son sac et le récupéra. Là, ils étaient définitivement prêts à partir. Ils sortirent de la chambre et Anders se sentit à nouveau tendu. Il se retint de se gratter durant tout le trajet jusqu'à la sortie de l'hôtel.

- Sérieusement quand Missy t'a mis le maquillage, tu n'avais pas envie de te gratter ? demanda-t-il essayant au mieux d'ignorer toute la foule. Tu sais comment y aller d'ici ? C'était évident qu'ils n'allaient pas prendre le taxi.  
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Sam 11 Juin 2016 - 0:48

Tonight, we'll shine
anders et grace


Parier.
Ça faisait longtemps qu'aucun nouveau pari n'avait été lancé. C'était quelque chose qu'elle aimait bien faire, pratiquement certaine de gagner à tous les coups. Sa confiance lui avait tout aussi souvent valu de faire des choses parfois ridicules mais jamais elle ne le regrettait. Les fous rire venaient toujours en nombre et elle ne passait jamais de meilleurs moments que ceux-là. Néanmoins, s'ils n'en avaient lancé aucun nouveau, ça ne l'avait pas empêché de lui faire tenir celui qui avait été fait bien trop d'années plus tôt. Un pari qu'elle gagnait avec sa dose de raillerie. Elle ne concevait pas qu'il n'aimait pas Richard Marx et aujourd'hui, elle osait affirmer qu'il avait fini par céder parce qu'il possédait un CD sur sa pile.

- Heureusement mais ça n'empêche pas d'en lancer un pour les... autres fois ! Ricana-t-elle avant de déclarer son travail terminé.

Elle le laissa décider si ça lui convenait avant de l'avertir sur ce qu'il ne fallait pas faire parce que, évidemment, ce serait ce qu'il ferait en premier. Il était souvent du genre à se passer une main sur le visage. Elle le connaissait suffisamment bien encore maintenant pour savoir ses mimiques et les différentes raisons qui pouvaient le pousser à faire ça. En fonction des différentes émotions qui l'animaient à ce moment-là, il n'agissait pas de la même façon. La fatigue lui faisait souvent passer deux mains sur la partie semi supérieure de son visage, évitant soigneusement le front. Un mal de tête le forçait à placer ses mains plus hautes et les laisser là un bref instant, massant ses tempes. La consternation ne faisait que mener une seule main à son visage retraçant le contour d'un sourcil. L'incertitude le conduisait plus souvent à rejoindre l'arrête de son nez de l'index. La honte s'accompagnait d'un baissement de tête et dissimulait au mieux ses yeux. D'autres émotions encore pouvaient être détaillées mais elle y passerait trop de temps. Elle avait donc plus d'une raison de lui dire de ne pas le faire en plus qu'il aime à le faire machinalement.

- Hinhin. Répliqua-t-elle sceptique quand il la contredit.

Elle lui tendait sa veste quand il sembla satisfait du résultat et qu'elle sourit gaiement. Il lui en fallait peu pour se réjouir et que son essai lui convienne en faisait partie. Ils sortirent ensuite et Grace ne songea pas à retourner dans sa chambre pour récupérer un châle. Elle espérait simplement qu'il ne fasse pas trop froid plus tard dans la soirée ou qu'il ne pleuvrait pas. Après tout, ils étaient à Seattle, la ville de la pluie et seulement au mois de mai. Les températures restaient fraiches.

Ils furent rapidement sortis de l'hôtel et elle le regarda en se retenant de rire. Le pauvre n'avait jamais dû avoir une once de maquillage sur la figure et souffrait presque du contact avec sa peau. Il devait encore avoir une peau de bébé ce n'était pas possible autrement ! Mais juré, elle tenterait de ne pas rire.

- Absolument pas. Tu es un petite nature voilà tout Andy, il faut t'y faire. Ça va passer, ne t'en fait pas ! Sourit-elle franchement avant de hocher la tête. Je sais, à peu près. J'ai étudié le plan et j'ai un bon sens de l'orientation ça devrait suffire. Tu me fais confiance ? Demanda-t-elle sans vraiment attendre de réponse et engager la marche.

Grace apprécia passer par une rue transversale et éviter l'artère principale. Anders aurait à moins croiser de monde et ils n'attireraient pas l’œil par leurs vêtements. La vibration du téléphone dans son sac la tira cependant de sa contemplation des bâtiments et elle sortit l'appareil sans s'arrêter, comptant sur Anders pour la faire dévier si un poteau se trouvait sur son chemin. Au message, elle sourit et y répondit dans la seconde.

- Scarlett se plaint de ne pas avoir l'occasion de voir tes extravagances vestimentaires, un vrai drame ! Dit-elle innocemment avant de les arrêter un instant.

La rue devant eux était dégagée et paraissait presque déplacée avec les arbres sur toute la longueur du trottoir. Au loin, elle voyait le bâtiment lumineux et vitré qui accueillait la soirée. Elle le lui indiqua d'un signe de tête, montrant fièrement qu'elle ne s'était pas trompée avant de les diriger sur les côtés pour éviter les escaliers au maximum. Juste devant les portes où plusieurs personnes discutaient et où un portier semblait attendre les invités, Grace arrêta son ami.

- Pas si vite l'écrivain ! Il faut absolument que je te prenne en photo. Tu veux bien ? Un petit souvenir.

Et malgré la question, elle ne lui laissa pas le temps de répliquer qu'une image fut d'ors et déjà capturée. Elle sourit face au naturel de la photographie rapidement prise d'un téléphone avant d'attendre qu'il réponde enfin pour peut-être pouvoir en prendre une où il serait préparé et poserait... un minimum.

- Je ne veux pas entendre de "les photographes n'aiment pas être pris en photo", je te préviens ! Ce ne serait pas considéré comme une excuse valable ! Le prévint-elle en repoussant une mèche qui l'empêchait de voir sa réaction.

Le vent se levait et elle était contente de se trouver tout à côté du bâtiment pour s'y cacher de la météo dès qu'il se serait plié à sa demande. Autrement, ils étaient encore là pour longtemps puisque Grace comme Anders savaient être des têtes de pioche !
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Sam 11 Juin 2016 - 11:34

 Tonight, we'll shine !
Anders & Grace
date ► 7 mai
Elle se moquait.
Anders lâcha un regard à demi-dépité à la réplique de Grace. Une petite nature, mais oui... Ce n'était pas de sa faute si sa blessure le démangeait et qu'il se retenait fortement d'y toucher. Il devait arrêter d'y penser, cela allait l'aider aussi. Alors il changea vite le sujet, se demandant si Grace savait comment y aller. Parce que lui, pour une fois il n'avait pas préparé l'itinéraire, il ne savait pas s'ils devaient passer par des rues assez bondées en général. Il se préparait mentalement à cela et oui, il faisait confiance à Grace. Il hocha silencieusement la tête et marcha à côté d'elle. Il regarda autour de lui en marchant, il vérifiait la présence des poteaux et saurait mieux les éviter. Ils n'étaient pas dans une rue bondée, c'était déjà cela. Il essayait d'ignorer le malaise et les fausses idées que les gens le regardaient. Il était juste Anders, un inconnu parmi des inconnus...! Il remarqua à peine que Grace sortit le téléphone et ne regarda pas où elle marchait. Par réflexe, il lui prit le bras et la tira doucement vers lui afin de lui éviter une personne qui avait aussi son nez sur le téléphone. Il se demanda qui était la personne qui avait envoyé un message à Grace, était-ce -S ? Il espérait que non ... Rapidement, il sut qui c'était et il eut un regard suspicieux.

- Mh mh ...

Il n'aimait pas le ton de la voix de Grace, il savait ce qui allait se passer par la suite. Scarlett n'avait pas l'occasion de le voir dans cette tenue, elle ne l'aura pas quand il reviendra à Lewiston. Alors il n'y avait qu'un moyen de pouvoir le voir ainsi : la photo. C'était ce que lui aurait fait quand il recevrait un message d'un ami qui lui demandait implicitement de prendre en photo comme preuve. Il retourna son regard, sur ses gardes pour les photos vers la rue et fut agréablement surpris de trouver peu de monde. Il devrait revenir là pour prendre des photos d'ailleurs. Il avait laissé son appareil dans la chambre, il l'avait fait exprès d'un côté parce qu'il voulait observer tout cela de ses propres yeux d'abord. Il sourit en voyant le bâtiment et dans le fond était intimidé, il y avait déjà du monde devant. Il sentit son coeur manquer des battements et il essayait de se dire que tout allait bien se passer. Il y aura des journalistes, bien sûr. Pas que tout de même... ! Il pensa aller entrer directement et se sentait presque prêt quand Grace l'arrêta, et parla de photo. Il se retourna vers elle.

- Je sav... Il ne put terminer la phrase qu'elle le prit en photo.

Il cligna les yeux, un peu surpris par le coup fourbe de son amie. Il s'en était douté qu'elle allait le prendre en photo, mais pas comme cela. Il plissa les yeux face au sourire. Il avait cet air de lui demander qu'il voulait voir cette photo. Il n'était pas d'accord qu'elle envoie une photo où il avait une sale tête à Scarlett. Son amie attendait à prendre la photo et il allait répliquer.

- Les ph... Il se fit interrompre par Grace qui avait déjà deviné la suite de la phrase alors qu'il avait à peine prononcé les premiers mots.

Il soupira, dépité et ne semblait pas être prêt à laisser la tâche facile à Grace qui voulait le prendre en photo. Il lui tourna le dos pour observer le bâtiment, n'ayant pas envie de faciliter la tâche. Il n'avait pas pu placer une depuis qu'elle avait sorti le téléphone et prit en photo comme une fourbe. C'était une vengeance vieille de quelques années, alors que lui se plaisait à la photographier par surprise.

- On est bien partis pour attendre la pluie ! C'est hors de question que je me laisse prendre en photo une seconde fois !

Il savait que Grace était têtue aussi, elle n'abandonnerait pas tant qu'elle n'aura pas la photo. Ils agissaient un peu en gamins, surtout lui qui tournait le dos pour ne pas lui laisser l'occasion. Il observa le monde pour se faire à l'idée de comment ils seront à l'intérieur et il déglutit quand il comprit qu'ils allaient être nombreux... Les mains dans les poches, il pouvait sentir le mot qui était toujours là. Il aurait dû le laisser dans l'hôtel... Il l'avait complètement oublié, occupé par l'environnement et Grace. Il pouvait le faire, il pensa rapidement à renoncer mais balaya vite la pensée avant de voir Grace à côté de lui, prête à prendre en photo. Elle avait profité de son moment d'inattention et il avait tenté d'y échapper avant de comprendre que c'était trop tard.

- Mais ... ! Non non. Avant que tu l'envoies montre la moi. fit-il en s'approchant d'elle pour voir la photo.

Il observa la photo. Elle n'était pas trop mauvaise, il avait ce regard dans le vide, parti dans les pensées. L'écrivain soupira et secoua la tête. Il ne revenait pas qu'elle l'ait pris en photo durant son court moment d'inattention et il regarda Grace avec un air de lui dire ne pas envoyer la photo. Mais c'était en voyant le regard moqueur de son amie qu'il comprit...

- Tu l'as déjà envoyée ... !

Il ne dit rien de plus qu'il sentit une goutte de pluie. Il leva les yeux au ciel et haussa les sourcils. Il comprit qu'ils ne devaient pas tarder à rester dehors et qu'ils devaient entrer tout de suite. Anders lâcha un gros soupir et s'encouragea mentalement. Ils étaient juste à côté du bâtiment et il se laissa guider par son amie pour y entrer alors qu'il était occupé à s'habituer au monde, à cette soirée...!
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Sam 11 Juin 2016 - 13:19

Tonight, we'll shine
anders et grace


Envoyer une photo.
Scarlett le lui avait demandé et ce serait intéressant de conserver une image de ce moment. Sûrement qu'il y aurait quelqu'un pour photographier les invités à l'intérieur mais ce n'était pas pareil. Et puis c'était sa sœur qui lui disait de profiter et quoi de mieux qu'embêter Anders avec ce qu'il aimait faire aux autres ! Il y a peu, elle avait encore été la victime de son appareil photo. Ça ne resterait pas impuni et elle le devança quand il essaya de se justifier. Comme elle s'y attendait, il fit sa tête de mule et elle leva les yeux au ciel face à son comportement. Au moins, elle s'amusait. Peut-être aux dépens de son ami mais elle s'amusait.

- Et bien on va prendre la pluie, je le sens ! Répondit-elle alors qu'il faisait sa mauvaise tête.

Elle le laissa à son observation des lieux, se perdre dans une observation avant de se rapprocher. Il avait cet air parfois mystérieux, indéchiffrable qui lui allait bien. Il devait penser à ce qui allait venir et appréhender. Elle imaginait la bataille qui était livrée à l'intérieur de sa tête. La photo fut prise avant qu'il puisse réagisse après qu'elle ait pris le temps d'observer ses traits encore une fois et juger que c'était le bon moment. Ce fut réussi et la photo fut immédiatement envoyée. Grace était plutôt satisfaite du résultat et pensait à la chance qu'elle avait de l'avoir retrouvé après tout ce temps.

Elle sourit fièrement face à lui qui remarqua enfin sa présence. Il avait baissé sa garde et elle en avait profité. Sans un mot, elle lui montra l'image et le laissa observer avant de lui donner une consigne précise qu'elle ne pouvait heureusement pas respecter. La moquerie dût se lire parce qu'il comprit immédiatement que c'était trop tard. Bien sûr qu'elle l'avait déjà envoyé.

- Ne fais pas cette tête, tu es très beau sur cette photo ! Pour un peu on te donnerait dix ans de moins ! Rit-elle certaine que sa légère moquerie serait payée un peu plus tard.

Elle n'avait toutefois pas l'intention d'être sur ses gardes et le prit doucement par le bras pour marcher à sa hauteur, sourire à ceux qu'elle voyait en se dirigeant vers la bonne entrée. Il n'y avait qu'une salle de spectacle mais beaucoup d'étages. Grace sortit les billets d'entrée et crut pleurer en voyant les multiples marches qui les attendait. A moins qu'ils trouvent un ascenseur et c'est vers cela qu'elle le dirigea. Elle ignora laborieusement les miroirs une fois à l'intérieur de la cabine pour lui tendre son billet et le programme du spectacle qu'elle avait pris à l'entrée.

- Il faudrait vraiment qu'un jour on m'explique l'intérêt de mettre des miroirs dans un ascenseur. Ce n'est pas comme si on avait prévu d'y rester plus longtemps que nécessaire à moins qu'on aime être en boite. Et je ne sais pas... enfin, qui aime tant que ça se regarder et voir tous ses défauts ? Si je pouvais ne plus jamais voir à quoi je ressemble crois bien que je le ferais ! Elle eut une moue pensive. Je sais, je sais. Pourquoi m'interroger sur quelque chose qui n'aura jamais aucune explication logique mais tu me connais, je n'aime pas ce qu'on ne peut pas m'expliquer ! Quoique j'ai tout de même appris à accepter de ne pas pouvoir tout comprendre, c'est un net progrès ! Termina-t-elle alors que les portes s'ouvraient.

Le premier étage offrait un grand panoramique sur la salle et ils étaient au premier rang, près de la rambarde. Autant dire qu'ils avaient une bonne place. On vint les emmener à leurs places et ils eurent à peine à attendre avant que la musique emplisse l'immense pièce et que Grace se perde sur ce qu'elle voyait sur la scène, émerveillée d'un rien. Pour un peu, elle semblait être une enfant devant un beau sapin de noël et elle prit la main d'Anders pour lui indiquer le jeu particulier d'un des musiciens avec joie.

- Regarde. Lui chuchota-t-elle pour attirer d'autant plus son attention sur l'endroit qu'elle observait.

Elle observait autant qu'elle écoutait, ne trouvant jamais assez d'angles pour capturer toute l'image d'un coup et continua à se perdre dans ce qu'il se passait jusqu'à ce qu'on leur indique un entracte. Une petite heure était passée et il en restait autant. Immédiatement, elle se retourna vers Anders avec un grand sourire, se rendit compte qu'elle tenait encore sa main et la lâcha pour l'observer en souriant, joyeuse.

- Alors ?

Elle attendait son commentaire. Après tout, ce n'était pas le genre de musique que tout le monde aimait. Ça changeait et c'était des classiques mais ce n'était pas pour autant qu'il appréciait autant qu'elle.

- Ça va ? Enchaîna-t-elle en se souciant de ses mal de dos récurrents.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Sam 11 Juin 2016 - 14:23

 Tonight, we'll shine !
Anders & Grace
date ► 7 mai
La photo.
Anders faisait une tête déconfite en regardant Grace, elle avait eu le temps d'envoyer la photo avant qu'il n'ait eu le temps de dire quoi ce que ce soit. Scarlett pouvait être contente et elle allait la garder elle aussi. L'écrivain ne devait pas faire cette tête-là, bien sûr que cette photo était bien prise et qu'il était bien dedans. Il ne savait pas trop, mais être pris en photo le dérangeait malgré le compliment de son amie. C'était un comble pour le photographe qu'il était. Puis, il était le genre de personne qui ne se laissait pas facilement prendre en photo et elle avait profité de son moment d'inattention.

Ils ne restèrent pas longtemps dehors, il se fit guider par Grace qui lui avait pris le bras alors qu'il observait de tous les côtés. Il n'arrivait plus à déglutir sentant la gorge complètement nouée. Il était focalisé sur les bruits et les gens qui souriaient, retrouvant des amis à eux. Il se passait beaucoup de choses tout d'un coup et il n'arrivait pas à tout suivre. Anders se rappela que ce n'était pas nécessaire d'être partout à la fois et soupira discrètement avant de voir les escaliers. Il regarda Grace, se souciant plus pour elle que pour lui. Il savait qu'elle avait particulièrement du mal avec les escaliers et il n'eut pas le temps de dire quelque chose qu'ils se dirigeaient vers l'ascenseur. C'était une bonne idée, il n'allait pas voir beaucoup de monde. Malheureusement, il avait pensé trop vite parce que quelques personnes les rejoignirent. L'écrivain avait à peine remarqué les miroirs et sembla être surpris, mais grâce à ces vitres il pu remarquer que son amie lui tendait quelque chose. Il les prit et reconnut rapidement comme un billet et un programme de spectacle. Il regarda à peine et écouta Grace parler sans lui laisser le temps de répliquer quoi ce que ce soit. Il n'allait pas le faire de toute manière, un peu focalisé par la présence de ces gens-là qui étaient devant eux. Il sourit un peu en regardant une dame se corriger un peu devant le miroir. C'était un peu une réponse à la question de Grace. Les miroirs permettaient aux personnes de vérifier s'ils était bien physiquement prêt pour la soirée et aidaient à corriger les défauts ... Voire même empirer...!

Ils sortirent de l'ascenseur et fut impressionné par la vue depuis le premier étage. Il montra son billet sans dire un mot et il se laissa guider par la personne avec Grace jusqu'à leur place. Il ne s'y connaissait pas grand chose dans ce genre de sortie, mais il savait qu'être pas loin de la rambarde ce n'était pas donné à tout le monde. Anders s'assit et n'eut pas le temps de parler que cela commençait déjà. Dire que la petite scène pour la photo avait dû faire durer le temps. C'était plutôt bien, il n'avait pas à se focaliser sur le monde entier et appréhender ce qui allait se passer. Il ne pensait pas au futur, ni au passé, il essayait de profiter du moment présent. La lumière baissa, il lâcha un soupir et se mit à observer tout curieux. Il sentit la main de Grace sur la sienne, il la regarda et elle lui indiqua un musicien. Il sourit un peu et observa ce qu'elle voyait.

Son coeur s'emballait parce qu'en écoutant de la musique comme celle-ci, cela lui fit penser à beaucoup de choses. Peut-être qu'il était parti dans les pensées, mais cela ne l'empêchait pas de regarder tout ce qui se passait. Ce n'était pas son genre de musique, mais Anders aimait ce qu'il voyait. Il profitait de la vue et du spectacle qui était donné. Cela avait un don étrange de le détendre, puis oublier où il était et ce qu'il était en train de faire. Il laissait Grace garder sa main, il ne bougea pas pour autant. Il s'était perdu et avait à peine remarqué l'entracte. Il atterrissait sur Terre et son premier réflexe c'était se tourner vers Grace qui fit de même. Il sourit et la laissa reprendre la main. Il détourna le regard vers la scène avec un air à moitié convaincu.

- Ça détend. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Même si la musique n'est pas ce que j'aime particulièrement, sur le coup j'ai bien aimé la première partie. Il la regarda et lui demanda du regard ce qu'elle en pensait. Bien qu'il se doutait qu'elle adorait ça.

Il se redressa un peu du siège et manqua de faire un croche-pied à une personne qui passait devant. Il grimaça un peu et s'excusa après la personne qui lui avait sourit. Elle avait rassuré que ce n'était pas grave... Même si Anders et son imagination lui jouait les tours, la personne pouvait bien tomber du premier étage ... ! Il soupira un peu en regardant cette personne s'éloigner pour aller marcher un peu.

- Oui ça va ... Bien sûr que cela n'allait plus suffire du tout, c'était tellement devenu un réflexe pour lui, dire que tout allait bien alors que pas forcément. Le siège ne te fait pas trop mal au dos ?

Les médicaments devaient ne plus faire effet maintenant. Il sentait un peu la douleur au dos revenir, mais elle était supportable et il pouvait tenir jusqu'à l'hôtel. Il n'avait pas pensé à prendre la boite avec lui qu'il l'avait laissé dans le sac sur le lit.

- Je crois que Sonja, elle aurait adoré ça. Elle aurait tué pour venir ici tu savais ?

Sa soeur était une férue des classiques de ce genre, elle aurait pu faire un métier dans le domaine de la musique. Il ouvrit le programme pour jeter un coup d'oeil, regarder ce qui allait venir à la suite. Il reconnut certains morceaux qu'il avait déjà écouté, d'autre seulement de nom.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Sam 11 Juin 2016 - 17:01

Tonight, we'll shine
anders et grace


Le spectacle commençait.
Immédiatement, son regard étudia ce qu'il se passait. Elle ne croyait pas au merveilleux mais savait reconnaitre le talent et de toute évidence, les artistes en faisaient preuve devant leurs yeux. Les gestes fluides accompagnaient des sons mélodieux. Les instruments se mélangeaient et l'ensemble se faisait distinct, beau et intemporel. Ces morceaux n'avaient pas d'âge mais se devaient d'être écouter. Ils inspiraient des sentiments et des émotions. Cela se lisait dans le tremblement d'un violoniste ou dans la levée d'un pianiste. Le souffle des clarinettes et des hautbois donnait de la vie à l’œuvre et Grace s'émerveillait de voir la façon dont ces morceaux qu'elle avait déjà entendu pouvaient être joué si parfaitement. Elle se moquait de savoir s'il lui fallait avoir de la retenue. Elle restait elle-même et vivait intensément la musique.

Sa famille n'avait jamais été composé de grands musiciens et pourtant, tout le monde se devait de devoir un minimum lire la musique et jouer d'un instrument. Le piano fut l'instrument phare de sa jeunesse et elle se souvenait d'ailleurs avoir entraîné Anders dans quelques leçons. C'était agréable mais ça n'avait jamais été sa passion contrairement à ces gens-là qui pratiquaient et pratiquaient. Ils vivaient de quelque chose qu'ils aimaient en faisant rêver les autres. C'était un beau métier et une belle musique. Peu importe si elle n'était pas musicienne, elle appréciait ce qu'elle entendait et à l'entracte, elle fut plutôt contente d'entendre Anders émettre un avis favorable.

- C'est différent de quand on écoute simplement le morceau sur un CD ou bien sur internet. Il n'y a pas les mêmes ressentis. J'avais l'impression de me perdre dans la musique et de visualiser, je ne sais même pas quoi. Je ne dirais pas qu'on peut visualiser des sentiments mais quelque chose de similaire.

Elle s'arrêta là pour ne pas décrire ce qu'elle avait pu imaginer et ressentir. Sur le moment, ce n'était pas l'important et elle s'enquit de son bien-être. S'il avait mal au dos, ils pouvaient bien se relever et marcher un peu. A sa réponse, elle haussa un sourcil sceptique.

- Le siège n'est pas trop inconfortable mais je suis plus rapidement engourdie quand je suis assise que souffrante. Tu ne veux pas marcher un peu ?

Il enchaîna en parlant de Sonja et cela lui fit une fois de plus penser que cette famille méritait mieux que ce qu'ils avaient à présent. Le FBI devait arrêter d'être à ce point buté et en venir à la conclusion réaliste qu'Anders n'avait rien à voir avec tout ça !

- Tu pourras bientôt aller la voir, je te le promets. Dit-elle soudainement alors qu'il regarderait le programme.

Elle ne voulait pas s'étaler sur ce qu'elle venait de dire. Ça pouvait tout aussi bien passer comme une promesse en l'air, de celle qui était optimiste mais Grace comptait bien pousser un peu le FBI. Elle connaissait Evelyn, elle devait pouvoir faire quelque chose. Elle songeait qu'elle avait beaucoup de choses à faire ces temps-ci mais appréciait l'occupation. Plus elle s'occupait l'esprit, moins elle pensait au reste.

Elle se pencha vers le programme à son tour avant de pointer une œuvre particulière. Elle fut étonnée de trouver du Mozart dans la liste mais ce fut bienvenu. Elle avait toujours aimé ses œuvres. Des classiques parmi les classiques.

- Quand on se rend compte qu'il a commencé à composer à six ans, ça remet les choses en perspective. Capable de rejouer une œuvre complexe après l'avoir entendu une fois, ça c'est du talent. Tu savais qu'à son époque il était loin d'être populaire ? La noblesse ne l'aimait pas beaucoup en particulier parce qu'il avait des idées très strictes sur la façon de considérer le mariage arrangé. C'est vrai que plus idiot que ça, il n'y a pas. Il n'a également pas plu à tout le monde en se mariant dans le secret. Je trouve ça dommage que quiconque soit jugé personnellement quand il s'agit de quelque chose de professionnel. Je ne vois pas en quoi le fait qu'il ait un talent particulier devrait influencer qui il est, ce qu'il pense ou avec qui il veut être. Et... ok, c'est du passé depuis bien longtemps, ne te moque pas ! Je n'y peux rien, j'ai lu ça une fois et j'ai trouvé ça aberrant, fallait que je partage. Sourit-elle doucement, se taisant avant de s'emporter dans plus de blabla.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Sam 11 Juin 2016 - 18:55

 Tonight, we'll shine !
Anders & Grace
date ► 7 mai
La musique.
Anders n'était pas un spécialiste dans ce domaine mais appréciait écouter quelques morceaux et pouvait toujours prétendre ne pas aimer Richard Marx même s'il avait toujours ce CD. Il songeait déjà faire un rangement pour voir ce qu'il aimait toujours ou pas. Il écoutait les paroles et essayait de les comprendre, connaître un peu l'histoire des musiciens mais des fois cela n'allait pas plus loin. Il avouait avoir été impressionné par la maîtrise de l'orchestre quand ils jouaient les morceaux et était plutôt d'accord avec Grace avec ce qu'elle disait.

- Oui, je vois de quoi tu parles. On a sous nos yeux la naissance d'une musique. On a toute notre attention là-dessus et ... On voit quelque chose que nous mêmes sommes les seuls à voir. Contrairement aux CD qui nous le permettent, on ne fait pas quelque chose d'autre... répondit-il un peu le regard sur les chaises vides des musiciens.

L'écrivain n'était pas un féru de la musique classique contrairement à Sonja, parce qu'il n'avait pas assisté à un concert contrairement à elle à Chicago et aussi il était plutôt dans un autre genre. Il avait essayé de jouer au piano avec Grace qui l'y apprenait, juste par curiosité. Il avait vite compris que ce n'était pas pour lui, même si en appuyant sur une touche cela produisait un son  agréable et lui donnait une drôle de sensation. Anders sourit en repensant ce qu'il avait pu imaginer et le garda pour lui. Il eut du mal à sortir de ses pensées et Grace avait l'air sceptique. Il secoua doucement la tête, il ne voulait pas aller marcher et rejoindre le monde dehors. Il ne voulait pas prendre le risque de réveiller davantage la douleur en sollicitant son dos pour se lever et s'asseoir.

Il la regarda quand elle lui fit la promesse et honnêtement Anders ne savait pas comment agir face à cela. Était-ce vraiment une promesse, une vrai ou une en l'air ? Mais avec Grace, c'était très rarement voire quasiment jamais de promesses en l'air. Il sourit un peu et plaça silencieusement la main dans la sienne, sans dire un mot. Il pourra bientôt aller la voir, sinon ce serait elle qui viendrait elle-même à Lewiston. Bien que ce ne serait pas facile pour elle de tout plaquer pour un séjour. Elle avait toute une famille à gérer et encore moins avec -S dans les parages, il ne voulait pas lui infliger cela. Il enleva la main après avoir hésité et repensa encore à -S et sa menace. Il ne l'avait pas oublié et n'allait pas le laisser faire. Il pouvait toujours s'amuser à jouer avec lui, mais cela n'allait pas durer longtemps. Il en avait assez. Pour le moment, il ne pouvait rien faire d'autre que de faire ce qu'il disait. Il pencha le programme vers le côté de Grace qui regardait elle aussi, elle fut surprise de voir Mozart et se lança dans un monologue. Il rit un peu et ajouta par la suite.

- Aussi sa musique sortait de la norme et ne plaisait pas à tout le monde. J'ai entendu dire qu'il faisait des opéras en Allemand alors qu'à l'époque cela devait être chanté en italien.. Et qu'il avait un caractère "particulier" pour les nobles à l'époque.

Il regarda encore le programme et haussa un sourcil, presque pas surpris de trouver Beethoven et au moins, c'était un des musiciens qu'Anders connaissait avec ses symphonies. Les meilleurs pour la fin en réalité. Il montra à Grace avec un léger sourire qu'il y avait Beethoven.

- Le pauvre, il n'a pas eu de chance niveau santé. Pas plus de chances que nous. Il a quand même continué à composer de la musique en étant sourd. Il pensait ne plus pouvoir composer après avoir découvert cela et en est devenu misanthrope.

Il s'arrêta car quelques personnes passaient devant eux pour aller retourner à leur place, il dut "ranger" ses jambes pour laisser les gens passer et remarqua qu'ils étaient nombreux. Anders observa le monde s'asseoir et comprit que c'était la fin de l'entracte. Il jeta encore un coup d'oeil aux oeuvres qui restaient et vit qu'il y aurait encore une autre entracte. Il s'affala un peu sur le siège et regarda le retour des musiciens sous les applaudissements et c'était le retour de la musique, ainsi que de l'occasion de plonger dans son univers. C'était très inspirant et ressourçant, l'écrivain observait chaque geste, sans se rendre compte qu'il regardait un peu le vide. Il trouvait cela merveilleux et était comme un gosse. Le second morceau passa et il était un peu noir. L'heure était passée, c'était le second et dernier entracte. Anders lâcha un soupir et regarda Grace.

- On sort marcher un peu ? fit-il du premier coup, parce qu'il avait besoin de prendre l'air et peu importait le monde qu'il y avait. Il avait déjà survécu jusqu'ici et il pouvait tenir. Il se leva en réprimant la grimace et s'étendit discrètement, il lâcha un léger soupir et sortit avec Grace. Scarlett a répondu ? Il était curieux de connaître la réponse après la prise photographique.  
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Dim 12 Juin 2016 - 11:02

Tonight, we'll shine
anders et grace


Parler musique.
C'était étrange. Elle ne s'y connaissait pas assez pour pouvoir y passer des heures et elle était sûre qu'il en était de même pour Anders. Pourtant, à l'instant, ils parvenaient au moins à s'entendre sur quelques points concernant Mozart.

- Disons que de base, il était surtout employé et n'avait donc pas la liberté de la langue. De toute façon, il était basé à Vienne ce qui forçait quelque peu l'italien mais quand il a été libre de composer selon ses souhaits, il a pu faire un opéra en allemand. Ce qui d'ailleurs n'est pas si rare à l'époque si mes souvenirs sont bons, du moins moins rare qu'à l'époque de... Bach ? Et oui, on peut considérer qu'il avait un caractère particulier mais tout comme toi. C'est ce qui te rend spécial.

Elle se pencha immédiatement sur le programme quand il montra un autre nom. Forcément, il figurait sur le livret. Un romantique parmi tous les compositeurs. Si la technique de Mozart était remarquable, les mélodies de Beethoven ne s'oubliaient pas facilement. Elle reconnaissait ne plus trop prendre le temps de quelques écoutes depuis de nombreuses années mais se souvenait très bien des quelques discussions à ce propos avec mamilou. La pauvre femme tentait de faire l'éducation musicale de Grace et si elle n'était pas si impatiente de retrouver sortir Anders, elle aurait peut-être prêté plus d'attention à tout cela.

Elle regarda brièvement leurs mains avant de l'entendre parler et afficher une mine étonnée.

- Totalement misanthrope ? Je ne le savais pas. Ça ne doit pas être facile de devenir sourd ou de perdre n'importe quelle faculté... Et là, elle parlait peut-être également de Scarlett, imaginant ce que serait son futur.

La conversation s'arrêta toutefois là quand les gens semblèrent regagner leur place après le rappel. La salle était gigantesque et elle savait déjà que tout le monde ne ferait pas partie de la suite des festivités mais néanmoins, elle ne put s'empêcher de considérait que ça faisait beaucoup, même pour elle !

La musique recommença avant qu'elle ait pu dire quelque chose et après avoir applaudit les musiciens, elle se prêta à nouveau à ce même jeu d'observation et d'écoute. Très vite cependant, son regard tourna vers Anders et elle sourit discrètement de le voir attentif. Elle redécouvrait son ami et était simplement joyeuse de passer ce moment ici avec lui. Elle refusait de penser à tout ce qu'ils avaient pu dire la semaine dernière et considérait simplement la chance qu'elle avait de retrouver son meilleur ami. Elle se demanda si elle parviendrait à l'aider totalement et tourna brusquement la tête vers la scène lorsqu'elle se rendit compte qu'elle le fixait et qu'il tournait la tête dans sa direction après que le morceau se soit achevé. C'était à nouveau l'entracte et elle était certaine de s'être perdue dans ses pensées plus longuement que nécessaire et avoir pensé à ce qu'elle se refusait de penser, à son grand désespoir.

Elle faisait comme si de rien était puisque de toute manière, il n'y avait rien à dire aujourd'hui. Il était mieux de se persuader qu'il le disait simplement pour la réplique et pourtant... Peu importe ce qu'il en était aujourd'hui, elle se demandait ce qui avait pu le retenir à l'époque. Elle était finalement heureuse de ça. Elle avait pu avoir cette vie qu'elle avait tant chéri. Mais, elle recommençait à culpabiliser à l'idée, qu'à l'époque, elle aurait choisi Anders et aurait manqué toutes ces années de bonheur avec Thomas et les garçons. Ce n'était pas envisageable et elle n'imaginait pas plus loin mais ça n'en restait pas moins que les choses auraient pu être bien différentes. Ce n'était pas sain de culpabiliser pour quelque chose qui n'était même pas arrivé et se morigéna avant de hocher la tête.

Ils sortirent calmement et elle étudia sa posture pour déterminer s'il avait mal puisqu'il ne le lui dirait pas.

- Aucune réponse. Pourquoi, tu veux savoir ce qu'elle pense de tes nouveaux goûts vestimentaires ? Plaisanta-t-elle avant de lui prendre le bras pour continuer à marcher, peu certaine de suivre une direction exacte.

Il y eut quelques instants de silence où Grace regardait les gens monter et descendre, discuter ou bien sortir fumer alors qu'elle restait à l'intérieur, ne pensant pas à demander à Anders s'il voulait fumer, étant formellement contre. Et en plus, il pleuvait. Il fallait vraiment être désespéré pour sortir par ce temps !

- Je suis contente que tu sois venu. Déclara-t-elle soudainement en se stoppant près d'une rambarde pour regarder par les grandes fenêtre vitrées. Ce n'est vraiment pas pareil sans toi. Le pire c'est que tu n'as même pas besoin de parler, ta présence suffit et j'ai l'impression que si je le voulais je pourrais encore te raconter mille et une choses, la plupart idiotes, comme je le faisais il y a longtemps. Et pourtant, on a passé l'âge pour beaucoup de choses.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Dim 12 Juin 2016 - 11:58

 Tonight, we'll shine !
Anders & Grace
date ► 7 mai
- Mais on est tous spécial Gracie.

Il avait un caractère spécial, c'était vrai et il ne s'en plaignait pas. Il n'était pas réellement comme les autres, mais il avait surtout envie de penser que tout le monde était unique et spécial à leur manière. Il savait tout de même que son amie avait raison, il avait un caractère particulier qui ne le rendait pas facile à approcher pour certaines personnes. Il n'était pas facile d'être un ami d'Anders, surtout quand l'autre cherchait à fuir et restait silencieux. Ils regardaient encore le programme et il fut le premier à remarquer la présence de Beethoven. Il était ravi d'apprendre quelque chose à son amie qui ne savait pas que c'était un misanthrope. Il pensait que Mamilou le lui avait dit, puisqu'elle aimait tellement parler de musiciens classiques. Il se rappelait également que Grace n'était pas l'élève la plus attentive, juste pressée de le retrouver...!

- Non, ça ne l'est pas. C'est comme si toute la vie perdait son sens et que le but que la personne s'est fixée n'a plus aucun sens maintenant.

Il le savait plus ou moins d'une certaine manière parce qu'il était écrivain, il avait déjà décrit et lu des personnages qui avaient perdus leur faculté. Des musiciens qui devenaient sourds, un pilote qui présentait des troubles de visions ... Les exemples fusaient à une vitesse folle dans la tête. Il n'aimerait pas vivre cela, perdre une faculté mais c'était le genre de chose qui pouvait arriver à n'importe qui. Grace de son côté avait eu de la chance de pouvoir toujours marcher après un accident de voiture. Même si cela avait tué Thomas sur le coup.

Puis étrangement, Anders s'était mis à penser... De Thomas. Comment il avait pu rendre heureux sa meilleure amie, comment il avait pu fonder une famille avec elle et resté à ses côtés. Il était le mari exemplaire et le père rêvé. Selon Riley qui avait parlé de lui, tout fier. Il pensait à la vie qu'ils avaient eu, malgré la perte de Jamie. Il pensait à ces années de bonheur et la musique ne l'aidait pas du tout. Il ne savait plus ce qu'il écoutait que tout un flot de pensées l'envahissait. Il était plutôt content que la musique se termine et qu'il y avait enfin l'entracte. Il ne pouvait plus rester assis après tout ce temps et il avait besoin de marcher un peu. Il se sentait dégourdi et pensa qu'il était temps de marcher.

Il répondit à la question par une légère moue innocente. Ce serait mentir s'il disait qu'il ne voudrait pas le savoir. Oui, il voulait savoir ce que Missy en pensait au moins, c'était la chose à faire puisqu'elle l'avait pris en photo sans son consentement ! Comme il le faisait tellement bien avec tout le monde à une époque et qu'il avait recommencé récemment. C'était tout de même un sacré retour. Il marcha aux côtés de Grace, il avait l'impression qu'il y avait plus de monde qu'en salle de spectacle. Tout le monde descendait pour fumer devant la pluie, certains pour discuter avec d'autres et Anders ne savait pas quoi faire après le spectacle, car il savait qu'il y aura au moins la moitié du monde. Tout allait bien se passer. Il s'arrêta quand Grace décida de le faire et il posa ses bras sur le bord de la rambarde et regarda l'eau de pluie descendre sur les fenêtres. Il profita pour écouter le son des gouttes contre les vitres et sourit en l'entendant parler. Il était content de partager une soirée avec elle. Il avait accepté de venir pour elle, avec elle malgré son manque d'assurance face à tout ce monde. Il savait que cela allait être trop et il ne pensait pas être capable de rester aux festivités. Ce ne sera plus la même chose...! Elle parla encore et il la regarda, les sourcils froncés. Il essayait de comprendre ce qu'elle voulait dire et se dit que c'était finalement le bon moment. Son sourire avait disparu et il regarda devant lui, les fenêtres.

- On a raté beaucoup de choses aussi... Cela n'aide pas. Mais je serai toujours cette personne qui t'écoutera raconter tout et n'importe quoi. J'aime bien quand tu parles de tout et de rien.

Il avait failli passer la main sur son visage et s'était vite rappelé le maquillage. Il se gratta finalement l'arrière du crâne. Il se pinça intérieurement la lèvre et eut le regard perdu entre les gouttes de pluie. Il n'avait pas pensé à prendre quelque chose contre ce temps mais il s'imaginait que Grace demandera un taxi. Il était resté silencieux, à penser des choses et il déglutit en repensant au mot de -S. Il devait le faire, avant que Riley ne soit une victime et que Grace soit définitivement détruite. Il détourna le regard de la vitre pour l'observer. Il la regarda droit dans les yeux et sourit un peu.

- Tu sais ... C'est drôle, je ne suis pas un passionné de la musique classique et j'avais peur que je m'ennuie. Les deux musiques qui sont passées tout à l'heure. Ça m'a fait penser à beaucoup de choses... Quand j'ai emménagé à Lewiston, avant la naissance de Samuel. J'avais du mal à me faire à cette nouvelle vie qui allait commencer. C'était tellement si rapide que c'était difficile et ... Je ne pouvais pas oublier toute ma vie à Chicago et couper les ponts comme ça. Chloé voulait supprimer les souvenirs que nous avions de là-bas mais n'y est pas parvenu. J'ai défendu les albums de nos années au lycée. Elle a très vite compris, plus vite que moi-même que tu n'étais pas seulement une amie pour moi, ni comme une soeur.

C'était l'une des raisons qui faisait qu'il y avait eu un malaise dans le couple, mais Anders avait fait tout son possible pour montrer qu'il ne s'arrêtait pas seulement à Grace. Il avait montré qu'il aimait Chloé d'un amour unique et ils avaient eu deux enfants tous les deux. Ils auraient pu former une famille si elle ne s'était pas montrée dépendante de l'alcool et s'il avait mieux agi...  
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Dim 12 Juin 2016 - 14:06

Tonight, we'll shine
anders et grace


Spécial.
Ils devaient tous l'être à leur façon et ça lui rappelait qu'Anders l'était bien pour elle. Premier ami et confident. Seul ami et confident même. Elle ne s'était jamais sentie aussi proche de quelqu'un que de lui. Ils avaient grandi ensemble, fait la majorité des choses ensemble et ils s'étaient perdus de vue, brutalement. Elle trouva alors judicieux de lui montrer qu'elle était toujours contente de le retrouver et de passer du temps en sa compagnie. Elle lui était aussi reconnaissante de bien avoir voulu l'accompagner et de continuer à l'écouter même si elle ne disait pas toujours quelque chose d'intéressant.

A sa réponse, elle sourit chaleureusement prête à répliquer que dans ce cas, elle pouvait bien lui parler du prix exorbitant d'un simple tube de dentifrice de son avis d'experte mais se retint en comprenant qu'il n'avait pas fini de parler. C'était cela avec lui, la façon dont il finissait une phrase qui indiquait qu'il avait pour but de poursuivre. Elle ne le pressait pas. Il pouvait prendre son temps pour parler et elle l'écouterait de la même façon. Elle avait appris, de toute manière, qu'il ne servait à rien de l'inciter à discuter s'il n'était pas prêt. C'était quelque chose qu'elle avait su presque instinctivement et elle n'avait pas cherché à le changer.

Toutefois, quand il parla, elle se demanda où il voulait en venir et resta stoïque. Elle ne voulait pas comprendre ce qu'il voulait dire ou du moins ne pas en reparler. Dans son esprit, il était clair que quoi qu'il ait pu apparaître comme sentiment, il fallait le laisser dans le passé. C'était un accord qu'ils avaient et ça ne pouvait pas chambouler leur amitié. Alors le plus simple était encore de ne pas le suivre sur ce terrain, revenir sur le passé et commencer à parler de choses imaginaires puisqu'elles n'étaient jamais arrivées ! Elle préférait en plaisanter à l'occasion mais ne pas en parler aussi sérieusement. Pour ne pas amener de tension, elle fronça les sourcils avant de sourire comme si elle ne comprenait pas où il voulait en venir. Il était encore plus simple de jouer les idiotes et si ses calculs étaient bons, il n'aurait pas le temps de développer ou de tenter d'y revenir.

- Évidemment, meilleurs amis pour la vie, ce n'est pas un titre anodin. Bon sang, il n'y avait que moi pour donner un tel sous-titre à notre amitié. Plaisanta-t-elle rapidement.

Elle savait qu'elle répondait en dehors de ce qu'il voulait exprimer mais à quoi bon revenir sur un passé si lointain. Ils étaient passés à autre chose et avaient fait leur vie. Elle détesterait le lui dire aussi crûment mais cela pouvait bien venir sur le tapis s'il tenait de nouveau à en parler. Elle ne comprenait pas pourquoi il abordait le sujet maintenant mais n'était pas en condition pour en discuter.

La sonnerie de rappel se fit entendre exactement au bon moment. Il n'avait rien pu répondre et elle avait été sauvée par le gong. Reprenant son bras avec naturel, elle les redirigea vers la porte de la salle en affichant sa constante bonne humeur.

- C'est reparti. Lança-t-elle quand ils passaient la porte et regagnèrent leur place.

Le spectacle recommença, les musiciens furent applaudit et Grace se concentra de nouveau sur ce qu'il se passait, espérer chasser de ses pensées l'idée qu'il pourrait vouloir reparler de sentiments passés. Ce n'était pas le jour ni l'heure. Elle y parvint plutôt bien lorsque le premier violon montra toute sa virtuosité et que tout le monde salua. Le chef d'orchestre présenta ses artistes, premier violon, pianiste et harpiste de la main et les applaudissements résonnèrent un moment avant que la foule se disperse. Grace ne bougea pas de son siège, considérant préférable d'attendre que la plupart des gens soient sortis avant de se redresser et trouver la salle de réception.

Elle regarda Anders pour s'assurer qu'il était toujours bien avec elle avant de sortir lentement de la pièce pour retourner dans le couloir. Naturellement, le bras d'Anders fut encore accroché au sien avant qu'elle se tourne vers lui.

- Rassure-moi, je n'ai pas trop les cheveux dans tous les sens ? Que j'ai au moins l'air présentable. Lui demanda-t-elle.

Grace aurait sans doute pu aller jeter un oeil auprès de l'ascenseur mais n'était véritablement pas fan des miroirs. Ils renvoyaient un reflet d'elle-même qu'elle n'appréciait jamais suffisamment même si elle reconnaissait que la robe ne lui allait pas trop mal.

- Grace !
- Gillian ! Je n'ai pas vu dans la salle, comment vas-tu ?

Interpelée par une femme de son âge ou presque, Grace se tourna vers elle sans pour autant lâcher Anders. Elle le maintenait au cas où il envisagerait la fuite. Gillian était une femme charmante et en plus, elle avait connu Anders même s'il ne s'en souvenait peut-être pas puisque c'était à l'époque de son stage au Chicago Reader.

- Très bien et toi dis-moi, comment tu t'en sors ? Je n'étais pas sûre de te trouver là ce soir, tu ne viens jamais aux réceptions.
- Je suis bien plus à l'aise à chercher un sujet d'article qu'à ce genre de soirées, tu le sais bien. Oh, tu te souviens d'Anders ? Ça remonte à si loin mais ton père l'avait pris avec lui durant quelques temps au Reader.
- Je ne crois... Oh, Anders... Andy, ton ami ?
- Exact.
- Enchantée.

Et Gillian tendit une main à Anders avec un grand sourire. Elle ne se souvenait sûrement pas de lui comme stagiaire au Reader mais comme ami de Grace ce qui n'était pas forcément préférable quand on savait à quel point Grace parlait tout le temps de lui. La dite Gillian dut cependant trouver quelque chose chez Anders puisqu'elle se montra particulièrement souriante à son encontre, provoquant un roulent d'yeux de la part de Grace. C'était une femme agréable mais un peu trop croqueuse d'hommes si bien que pour éviter la crise de panique d'Anders ou simplement pour ne pas le gêner, elle reprit la conversation.

- Il y a beaucoup de monde ?
- Assez oui. Je pense que tu devrais parler au rédacteur du Los Angeles Times, je pense qu'il va te plaire.
- Nous verrons. Il y a ce qu'il faut ? Et Gillian comprit immédiatement.
- Ils distribuent le champagne comme des morceaux de pains ! Je n'ai pas encore pu jeter un œil au buffet mais le traiteur a été bien choisi.
- Gilly ! Cria quelqu'un plus loin.
- Excusez-moi. On se retrouve tout à l'heure ?
- Bien sûr. Répondit simplement Grace en hochant la tête.

De nouveau seuls et encore isolés des autres qui se dirigeaient vers la salle de réception, elle regarda Anders avec interrogation, cherchant à déterminer s'il y arriverait.

- Désolée, Gillian est très... heureuse de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Dim 12 Juin 2016 - 15:36

 Tonight, we'll shine !
Anders & Grace
date ► 7 mai
Un léger rictus.
Ce fut la seule réponse à la plaisanterie de Grace et comprit rapidement par la sonnerie de rappel que le spectacle allait reprendre. Anders sentit son coeur manquer des battements et il sortit son téléphone pour regarder l'heure. Il aborda un léger air soucieux qu'il masqua rapidement quand il dut retourner avec Grace dans la salle de spectacle. Il avait compris que ce n'était pas le bon moment, encore moins une bonne idée de ressasser le passé. L'écrivain ne dit rien de plus qu'il se contenta de retourner à sa place. Il espérait que -S n'était pas en train d'agir maintenant, il essaya de se calmer sentant l'accélération du rythme cardiaque et sa respiration manquer peu à peu. Ce n'était pas le moment, même s'il se frappait intérieurement en s'insultant de tous les mots possibles. Il essaya de se concentrer sur le spectacle et les mouvements de l'orchestre, mais son esprit était tellement occupé par ce qui pourrait bien se passer, des conséquences s'il faisait cela ou pas. Anders observa et faisait comme si rien n'était, comme si tout se passait bien. Quand ce fut fini, l'écrivain en était toujours à essayer de se calmer et se contrôler. Il lâcha un soupir et camoufla son malaise par un léger sourire.

Ils sortirent de la salle, il ne parlait pas. Il restait silencieux alors qu'il avait le bras accroché au sien et réagit à peine quand elle lui demanda si sa coiffure allait. Il observa un moment et hocha la tête, avec un air sûr. Grace n'avait pas à s'inquiéter pour sa tenue et sa coiffure, encore moins pour le maquillage. Il s'arrêta quand quelqu'un interpella Grace et fit très rapidement le calcul. Si quelqu'un connaissait Grace ici, ce serait un journaliste. Il se tendit et sentit la prise du bras se serrer, comme si son amie avait rapidement compris qu'il envisageait la fuite.

Il fit un léger sourire face à la Gillian qui arrivait... Sourire qui ne dura pas longtemps qu'il avait l'impression de l'avoir déjà vue quelque part. Il fronça les sourcils un peu intrigué et écouta l'échange un peu plus attentivement. Il comprit rapidement que c'était Gillian, la fille du rédacteur du Chicago Reader et il était un peu mal à l'aise. Il prit la main de la fille du rédacteur pour la serrer un peu doucement avec un léger sourire. Il inclina un peu le menton et ne dit pas un mot. Face au sourire de Gillian, il avait l'impression d'avoir produit quelque chose chez elle, il le sentait aussi à la main qu'elle ne voulait pas lâcher. Il ne savait pas comment réagir face à cela qu'il essayait petit à petit de se libérer de la prise. Grace vint le sauver en relançant la conversation, en posant une question qui allait être utile. Beaucoup de monde ? Oui. Des journalistes en plus. Anders fit un léger sourire crispé. Il regarda discrètement autour de lui, les gens qui entraient dans la salle de réception et il se retrouva sans voix. Gillian dut partir, espérant les retrouver tout à l'heure. Il la regarda partir, sans dire un mot et oubliant Grace qui le regardait. Il voyait les gens à l'intérieur, en train de parler et boire du champagne. Il entendit à peine ce que venait dire son amie et il la regarda un peu comme s'il atterrissait enfin.

- Elle en a bien de la chance ... répondit-il. Mais dis ... C'est moi ou ... Elle se montre comme ça à tous les hommes qu'elle croise ?

Il tourna son regard vers la salle de réception et serra la mâchoire. Oui Gillian avait de la chance d'être parfaitement à l'aise avec tout le monde, être souriante et respirer la joie de vivre. Il n'avait pas vu ça depuis un moment. Il lâcha un léger soupir. Il sembla appréhender cette partie-là et s'il avait survécu jusque là, c'était quelque chose. C'était tout lui, il voulait éviter la moindre interaction possible et dire qu'il pensait pouvoir assurer, il n'avait pas l'impression d'en être capable. Il ne savait pas en réalité et il savait que Grace lui avait demandé du regard s'ils pouvaient entrer. Il secoua doucement la tête, avec un air incertain, même s'il savait. Il serait avec elle pour toute la soirée, cela ne l'empêchait pas d'appréhender.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister Dim 12 Juin 2016 - 23:43

Seattle, South Lake Union, Seattle Pacific Hotel. L'endroit n'était pas bien fameux mais facile à trouver. Le faire brûler ne m'avait pas demandé beaucoup d'efforts. Les similitudes avec ma menace précédente étaient plus qu'évidentes. J'étais sûr que mes intentions seraient claires auprès de lui et le -S fait de flammes sur le parking ne pouvait laisser aucun doute !

Je prenais plaisir à regarder le résultat de mes actions mais il fallait maintenant qu'il soit mis au courant. Attendant calmement que cette idiote de journaliste soit emmenée un peu plus loin par un confrère auquel elle ne pouvait échapper, une femme, payée pour accomplir mes desseins arriva à hauteur de l'écrivain. Lui tendant une tablette tactile, elle repartit sans un mot. L'appareil passait en boucle le flash info contant mes méfaits et un simple message apparu tout à coup au milieu de l'écran.

H-2... Tu joues avec le feu !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Tonight, we'll shine ! ► Weister

Revenir en haut Aller en bas
Tonight, we'll shine ! ► Weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» In The Air tonight [Livre 1 - Terminé]
» Shine bright like a diamond ▬ Sovahnn
» MARLENE MOIRA HAYWORTH ♦ I used to shine bright like that diamond until that day.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Autour du monde :: Etats-Unis :: Etat du Washington-