AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Dim 8 Mai 2016 - 18:05

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Il n'avait pas vu Grace aussi hystérique et effrayée par la présence de Maxim. Était-ce parce qu'il avait porté la main sur elle à nouveau ? Mais cela n'expliquait pas la tenue dans laquelle se trouvaient les deux personnes. En réalité, il n'était pas sûr de trop vouloir savoir, c'était le choix de Grace qui ne le regardait pas, mais qui l'inquiétait beaucoup. Andy ne comprenait rien et savait que ça risquait de lui être fatal de se mêler d'une situation dont il n'avait aucune idée ce qui se passait. Mais il n’avait pas besoin de réfléchir qu’il lui était évident de prendre le parti de sa meilleure amie, la défendre et faire partir Maxim. C’était ce qu’il était en train de faire, alors que Grace avait fini par fermer la porte, dans la panique. Elle était très agitée. Anders relâcha le poignet de Maxim qui lança un regard hautain, après avoir râlé qu’une chaussure s’y trouvait.

- Ça se rachète une chaussure. lâcha-t-il, incapable de se retenir pour cela.

C’était lui demander faire un effort surhumain, devoir retenir le poing. Heureusement que l’autre finissait par adopter une bonne technique : prendre la fuite. D’un regard noir, il le regarda s’éloigner et une fois disparu de sa vision, il soupira, la tension fut partie en même temps que lui. Andy regarda son sac qui contenait les deux bouteilles de whisky et sembla hésiter rentrer chez lui. Il n’allait pas le faire, il n’y arriverait pas parce qu’il lui était impossible d’enlever cette scène de ses yeux et l’inquiétude grandissante pour Grace. Anders mit la main sur la poignée de la porte et espéra qu’elle était toujours ouverte. Elle l’était à sa grande surprise et vit une opportunité d’entrer. Il ne voulait pas la laisser seule, c’était sa meilleure amie tout de même, bien qu’ils ne s’étaient pas parlé depuis très longtemps. Il s’était inquiété pour elle quand elle s’était retrouvée enfermée dans l’hôpital… Entré chez elle, l’écrivain déposa les bouteilles à côté de la porte qu’il avait refermé derrière lui.

- Gracie ? Il se déplaça dans le salon, traversa la pièce, s’imaginant qu’elle se retrouvait dans la chambre ou dans la salle de bain, peu importait. Il se mit devant la porte de la chambre, il toqua doucement à la porte. Tu es là ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:07

What happened to you ?
anders et grace

Porte fermée.
Un instant de soulagement avant de s'éloigner aussi vite, aussi loin qu'elle le pouvait de l'entrée. La chambre semblait être le seul endroit et pourtant, il y avait un sentiment d'insécurité entre ces murs comme si y amener Maxim avait été la pire erreur possible, enlevant le côté rassurant de la pièce. Elle resta contre la porte un moment attendant de n'entendre plus que le silence. Il fallait que son cœur cesse ce bruit infernal. Il fallait que le bourdonnement se taise enfin. Appuyée, prête à tomber, elle ferma les yeux dans une brève tentative de se calmer. Il y avait de nombreuses fois où elle se détestait pour ce qu'elle était devenue et pour ce qu'elle avait fait mais rien ne semblait aussi fort qu'à cet instant. Le profond dégout d'elle-même la rendit malade et elle était certaine de bientôt saigner à force de serrer les poings. Elle avait trouvé le moyen de faire la seule chose qu'elle n'avait pas encore faite de mal. Elle avait réussi à ruiner la dernière part d'elle-même qu'elle réservait à Thomas. Elle avait détruit tout ce qui restait de sa relation. Elle ne pouvait pas passer à autre chose comme ça et espérait être prête. Il n'y avait eu que Thomas pendant si longtemps et elle n'avait besoin de personne d'autre que lui alors pourquoi est-ce qu'elle avait fait ça ? Elle aurait presque pu croire que c'était lui... Mais ce n'était pas possible parce qu'il était mort, parti définitivement et gérer avec ça lui était impossible. Elle avait le droit de passer à autre chose. C'était ce que sa sœur lui avait dit mais elle n'était pas prête. Elle avait le droit d'avancer mais elle ne voulait pas. Pas de cette façon. Cette partie-ci était trop intime et elle avait cédé devant un quasi inconnu. Elle ne se comprenait plus.

La voix la fit sursauter. Elle pensait être seule et pouvoir réfléchir longtemps. Elle pensait pouvoir se rendre malade de ce qu'elle pensait être une trahison et elle avait besoin de nettoyer, de tout nettoyer. Mais c'était aussi la voix d'Anders qu'elle entendait et elle aurait voulu parler à son ami de tout ça. Elle ne savait plus ce qu'il en était de leur relation à présent et elle n'osait rien. Tout ce qu'elle pensait à cet instant, c'était qu'il avait été là au bon moment et l'entendre lui laissa songer que peut-être, l'autre n'était pas parti. Aussi ouvrit-elle rapidement la porte pour regarder la maison, le regard incertain et toujours anxieuse.

- Il est parti ?

Elle avait confiance en Anders pour lui dire la vérité et si elle n'était plus capable de savoir qui était ses amis ou non, elle savait qu'elle pouvait avoir confiance et qu'il ne demanderait rien de plus que ce qu'elle pourrait donner. Alors si avec sa présence, elle ne pouvait penser qu'à Thomas, elle tenta au mieux de se rassurer.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:12

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Elle était là.
Anders était malgré tout rentré chez elle, comme il l'aurait fait à son habitude. Mais à cause de leur dernière conversation, il ne savait pas s'il avait le droit de le faire. S'il était entré, c'était parce qu'il s'inquiétait pour elle, il se sentait coupable et savait qu'il avait contribué au mal-être de sa meilleure amie, il n'aurait surtout jamais dû lui dire tout ça. Cela ne faisait pas de lui le meilleur ami au monde. S'il s'était éloigné depuis tout ce temps, ce n'était pas pour davantage la blesser et aussi il voulait faire le point avec lui-même, avec ce qui s'était passé.. Et finalement, il ne savait plus trop où se mettre dans tout cela parce qu'elle n'était pas la fautive, il l'était. Elle avait besoin de lui, tout autant qu'il avait besoin d'elle. Mais maintenant, elle semblait avoir besoin de lui mais il ne savait pas s'il pouvait lui permettre à nouveau un nouvel espoir. Il ne voulait pas oser. De toute manière, pour l'instant, il fallait ne pas trop réfléchir et juste agir. Il la vit alors qu'elle ouvrit la porte, pour regarder s'il y avait une autre présence que lui.

- Oui Gracie, il est parti .. répondit-il, alors qu'elle continuait d'inspecter.

Il l'observa et trouva qu'elle avait une très mauvaise mine, elle était fatiguée et encore elle n'avait pas sa canne pour l'instant. Il voulut dire quelque chose mais s'abstint. Là, il se sentait tout à fait étrange, comme s'il avait eu sa place et le bon moment d'intervenir tout à l'heure. Là maintenant, il avait cette désagréable sensation d'être de trop, sans toutefois l'être à la fois.

- Qu'est ... Il s'interrompit, hésitant parce qu'il ne savait pas du tout après tout ce qu'il venait de faire, mais comme il avait commencé, il devait tout de même terminer. Puis merde, il ne pouvait pas ne rien dire après tout ce qu'il venait de voir. Qu'est-ce qui s'est passé ? Il savait ce qui s'était passé entre Grace et Maxim, mais ce qu'il voulait savoir, c'était ce qui s'était passé pour qu'elle soit devenue aussi hystérique comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:36

What happened to you ?
anders et grace

Que s'était-il passé ?
Un tas de choses Anders. Mais elle n'allait certainement pas lui répondre ça et ce n'était pas ce qu'il voulait entendre. Elle ne fit même pas cas de sa tenue lorsqu'elle eut ouvert la porte et hésita à la refermer une fois qu'elle eut l'assurance qu'il n'était plus là. Grace avait l'impression de lâcher prise complètement et tout son corps semblait douloureux de ce que sa tête ne parvenait pas à gérer. Même ses pensées peinaient à être alignées. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle avait fait quelque chose d'horrible et que ça lui prouvait encore que Thomas n'était plus là et bien sûr, que tout était de sa faute. Elle privait Riley d'un père et elle était la pire mère qu'un fils pourrait vouloir. Elle avait fait ça avec lui et maintenant, elle pensait enfin aux conséquences.

Elle se retourna comme si la question posée avait été oublié et elle eut besoin d'agir. Voir ce lit comme ça. Elle devait nettoyer. Elle devait tout nettoyer, retirer ces draps, y mettre le feu. Il fallait qu'elle fasse quelque chose et après s'être approchée, elle tira furieusement de sa main libre pour tout enlever, ratant plusieurs fois son coup. Elle était en colère contre elle-même et rien que de voir les images du moment précédente la dégoutait.

- Il faut changer ça. Déclara-t-elle sans s'arrêter ni même savoir si elle voulait que Anders l'entende.

Elle débarrassa finalement les draps et découvrit finalement le matelas avec l'énergie qu'elle voulait déployer contre elle-même. C'était une chose qu'elle ne pouvait pas faire. Elle avait promis et elle ne voulait pas laisser son fils. C'était l'essentiel de ses pensées. Et il y avait Noam. Elle ne pouvait pas faire ça aux garçons mais il fallait que tout soit nettoyé. Peu importe si elle tanguait à chaque mouvement, prête à tomber ou se prendre les pieds dans la couverture. Peu importe si elle n'avait que la dite couverture pour vêtement, tout ce qui importait était d'enlever les draps puis de nettoyer, de faire une machine. Elle récupéra ce qu'elle put en se dirigeant vers la lingerie, se tenant aux murs. Les vêtements trouvés suivirent et elle ne s'arrêta pas avant que la machine soit en route et que le bruit la pousse à reculer avec horreur.

Elle n'allait pas pleurer mais tout l’immondice qui semblait couler d'elle-même la figea d'effroi et sa main vint couvrir sa bouche comme pour contenir ce qui lui restait de monstruosité à l'intérieur. Elle tournait le dos à son visiteur, à peine remarqué. C'était Anders mais elle n'était pas sûre de véritablement prendre toute sa présence en considération.

- J'ai fait ça. Comment j'ai pu faire ça ?! Réussit-elle à dire avec ce même effroi peint sur le visage.

Elle était choquée, elle essayait de gérer mais elle n'y parvenait pas.

- Comment... Et à ce murmure, elle aurait pu tomber si son corps n'était pas figé, bloqué et crispé par la réalisation.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:36

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Pas de réponse.
Grace n'avait pas besoin de répondre verbalement. Elle le faisait avec son comportement, elle était déboussolée, elle ne semblait plus tenir et allait craquer. Cela ne fit que monter l'inquiétude constante d'Anders qui la voyait tout d'un coup s'activer, après qu'elle ait observé le lit. Il était là, en tant que spectateur qui assistait, surpris et décontenancé par ce qu'il voyait. Sa meilleure amie, enroulée dans un drap, en train de s'acharner sur le lit, à retirer les draps. Il ne savait pas s'il devait l'arrêter tout de suite, de peur qu'elle finisse par se faire mal et tomber.

- Grace ?

Il n'était pas sûr de comprendre ou vouloir comprendre. Il avait compris qu'elle avait couché avec Maxim et il se posait la question, est-ce qu'elle l'avait fait volontairement ? Non, il ne voulait pas savoir, ce n'était pas ça qui était le plus important. Il dû reculer de quelques pas pour la laisser sortir de la chambre alors qu'il bloquait le passage, il la regarda partir avec les draps dans la main. Elle enchaînait tout cela avec les gestes frénétiques. Peut-être qu'il n'aurait pas dû être là, mais là. La voir dans cet état-là, il ne voulait pas la laisser seule, ce ne serait absolument pas une bonne idée. Il la regarda partir, en ignorant les vêtements qui traînaient par terre qu'elle ramassait, qu'il ne regardait pas. Il la suivit, pas rassuré et savait que lui parler ne servira à rien, elle ne l'entendrait pas ou l'ignorerait. Elle était dans un état de panique, d'effroi pour quelque chose.

Anders n'aurait jamais dû laisser Grace comme ça, il n'aurait jamais dû dire tout cela. Il se sentait coupable mais il savait qu'il ne devait pas se focaliser sur cela. Pas maintenant. Alors qu'elle avait mis la machine en route, elle resta devant... L'écrivain fronça les sourcils quand il l'entendit à nouveau. Juste à cette phrase, il comprit tout de suite. Tout prenait sens et il ferma doucement les yeux, c'était logique, il aurait dû faire le rapprochement plus tôt. Grace était en train de se sentir coupable d'avoir couché avec Maxim alors qu'elle était toujours en plein deuil, elle avait essayé de tourner la page trop vite et voilà l'effet que cela lui faisait. Elle voulut dire quelque chose, mais l'écrivain n'entendit pas. Il n'avait pas essayé de l'entendre en réalité. Il s'approcha pour se mettre devant elle et posa les mains sur les épaules de son amie, qui n'allait jamais se pardonner ce qu'elle avait fait. En plus avec Maxim, Anders regrettait de ne pas avoir su plus tôt, pour pouvoir donner un coup de poing parce qu'il avait profité d'elle et de sa faiblesse.

- Grace ? Je ne sais pas ce qui s'est exactement passé, mais pour le moment, ça m'importe peu parce que ce que tu as besoin là .. Tout de suite ... C'est de prendre une douche, ça te fera du bien et te rafraîchira au moins (un petit peu) l'esprit. Allez. Il l'encouragea en l'aidant à prendre la direction vers la salle de bain où elle pouvait prendre tranquillement la douche, il ne lui laissait pas le choix de toute manière.

Elle en avait aussi besoin, pour se "nettoyer" parce qu'elle était "sale" s'il arrivait à imaginer les pensées de sa meilleure amie.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:37

What happened to you ?
anders et grace

Est-ce qu'elle avait besoin d'un ami ?
Bien sûr qu'elle avait besoin d'un ami. Elle avait toujours besoin d'Anders mais elle ne voulait pas en avoir besoin. Il lui avait fait comprendre qu'elle lui faisait du mal et ça lui faisait réaliser une fois de plus qu'elle détruisait ceux dont elle se rapprochait. Elle aurait peut-être du s'éloigner de Riley pour son propre bien mais elle était encore trop égoïste pour supporter ne plus le voir. Alors oui, elle avait besoin d'un ami mais savait-elle seulement qu'elle en avait un à portée ? Elle sembla à peine assez alerte pour le reconnaître ou simplement saisir les implications de sa présence. Il allait encore voir quel monstre elle était. Il allait une fois de plus remarquer tout le mal qu'elle apportait. Et il disait qu'il voulait être son ami ou bien qu'il avait voulu ? Elle n'arriverait pas à comprendre pourquoi. Elle n'avait plus rien de celle qu'elle aurait aimé être. Et c'était de sa faute à elle, de son entière faute. Grace ne réagissait pas encore à la présence d'Anders mais si elle le faisait, est-ce qu'elle s'étonnerait de le voir chez elle après leur perte de contact ? Mais qu'était-ce, un petit mois, quand ils ne s'étaient pas vu pendant des années ?! Ce n'était rien sauf qu'à ce moment-là, ils ne vivaient pas l'un en face de l'autre.

Elle réagit à ses mains, sortant de ses pensées avec un léger sursaut, le regard peut-être un peu perdu de le voir là.

- Andy ? Le nom fut à peine soufflé, prouvant au moins un retour à la réalité.

Elle acquiesça aussitôt qu'elle l'entendit, incapable de prendre sa propre décision et préférant avoir un but fixé. Elle marcha lentement, prenant en compte chaque pas comme chaque sursaut de douleur. Elle méritait tout ça comme elle méritait d'être seule. Et elle aurait voulu se frapper parce que c'était à l'opposé de ce qu'elle avait promis à son fils : aller mieux. Pourquoi est-ce qu'elle n'y arrivait pas simplement ? Pourquoi est-ce qu'elle s'imposait ce genre de choses ? Pourquoi faisait-elle ces erreurs ?

Elle atteint la salle de bain et profita d'être seule pour regarder son reflet dans le miroir. Elle était sûre d'y voir un rictus de dégoût orner son visage pourtant, elle ne faisait rien. Elle ne ressemblait à rien et si ça ne la dérangeait pas d'être loin derrière les autres femmes de son âge et trouva là l'énième preuve de ce qui n'allait pas. Forcément, le mal qu'elle faisait finissait par apparaître et montrer son vrai visage... Elle en était persuadée. Finalement, elle se glissa sous la douche sans prendre le temps d'attendre que la chaleur arrive. Il avait raison, il fallait qu'elle se lave. Elle ne pourrait jamais véritablement se nettoyer de tout ça et pourtant elle essaya. Elle frotta jusqu'à ce que ce soit douloureux et qu'elle croit en arriver au sang. Elle ne sortirait pas tant qu'elle n'aurait pas effacé tout ça. Si seulement elle pouvait aussi l'enlever de sa mémoire...

L'eau n'avait toujours pas montré aucun signe de chaleur lorsqu'elle sortit finalement de la douche, enfilant ce qui était un vieux sweat du dimanche et un pantalon qui avait connu de meilleurs jours. La tenue attitrée pour les jours de grise mine ou simplement pour rester lové dans le canapé avec un thé ou un chocolat chaud. Quelque chose de commun et qu'elle savait bien faire, avant...

Lorsqu'elle ressortit, son regard était peut-être encore un peu hagard et incertain. Elle n'était même plus sûre d'avoir véritablement vu Anders et pourtant elle en avait un souvenir vif.

- Andy ? Appela-t-elle en sortant de la chambre, restant appuyée à la chambranle de la porte.

Elle avait l'impression de retrouver la vue et elle ne se sentait pas beaucoup mieux qu'avant. S'il y avait un bon point, c'était peut-être seulement l'absence de crise de larmes quoiqu'au moins, elle aurait pu évacuer certaines des horreurs qu'elle retenait contre elle-même. Mais elle ne voulait pas non plus se libérer de ce poids. Elle avait fait quelque chose de terrible. Elle avait trahi son mari et le pire était sans doute qu'elle avait cru un bref instant que c'était lui... Elle savait qu'il était parti mais rien était raisonnable. Tout ça à cause de ces fleurs. Son regard se fixa d'ailleurs sur les tulipes avec quelque chose comme de la colère mélangée à de la tristesse. Elle ravala les larmes qui vinrent immédiatement et s'approcha du petit meuble pour en sortir les fleurs. Un bref instant, elle avait pensé à envoyé le vase et son contenu à terre mais finalement, elle resta contrôlée lorsqu'elle alla jusqu'à la poubelle du bureau, bien plus proche que celle de la cuisine pour les y placer. Seulement elle hésita. Ce n'était pas Thomas qui les avait envoyé mais c'était tout comme. Si elle jetait ses fleurs cela voulait-il dire qu'elle refusait aussi ce souvenir de lui ou qu'elle le jetait lui ?

Elle attendit presque comme si une voix allait lui dire quoi faire ou espérant entendre son meilleur ami. Et alors qu'elle ne savait même pas s'il y avait vraiment quelqu'un d'autre qu'elle dans cette maison, plus sûre de rien, elle questionna vaguement :

- Est-ce que ce sera toujours comme ça ?...

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:38

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Grace revenait un petit peu sur Terre.
Il ne répondait pas à son appel et préféra gentiment la pousser prendre une douche. Il la regarda prendre le chemin vers la salle de bain, soucieux et coupable à la fois. Il était là au bon moment et semblait être la voix de la raison pour l'instant. Elle avait tenté d'être là pour lui à sa manière, maintenant c'était à son tour d'être là pour elle, même s'il ne savait pas où il en était avec leur amitié après tout ce qu'il venait de lui dire... Il soupira quand elle s'était enfermée dans la salle de bain et il observa la maison en silence. Il fronça les sourcils en voyant quelques affaires qui ne devaient pas appartenir à Grace, mais à une autre femme. Il ne se focalisa pas plus longtemps qu'il décida d'aller dans la cuisine, préparer du thé pour sa meilleure amie, elle en aura besoin après une douche. Quant à lui, il se serait bien contenté du café, mais il était retourné à l'entrée pour récupérer une bouteille, se servir un verre qu'il but en prenant son temps. L'écrivain savait qu'il ne devait pas rester trop longtemps chez elle, il devait partir avant que Noam arrive même si cet adolescent s'était excusé de son comportement et lui avait rendu le livre dans la boite à lettre. Cela ne voulait pas dire qu'il restait toujours à l'aise avec les hommes, en particulier avec lui. Étrangement, il avait raison, il avait fait du mal à Grace.

Mais elle se faisait mal elle-même toute seule. Elle avait trahi Thomas en couchant avec Maxim qui avait profité de sa faiblesse. Il avait fait le gars qui ne comprenait pas l'hystérie et la panique totale de Grace. Elle s'était vite rendue compte ce qu'elle venait de faire et c'était quelque chose qu'elle ne se pardonnera jamais. Elle avait essayé de tourner trop vite la page, montrant à quel point elle aimait Thomas, même s'il était décédé. Il finit son verre quand il entendit Grace l'appeler depuis sa chambre. Il laissa son verre à côté de la bouteille qui était près de la machine à café et se dirigea vers la source de la voix.

Il la vit tout de suite dans le bureau, les fleurs jaunes qui semblaient être des tulipes à la main, sur le point de les jeter dans la poubelle. Anders sembla perdu, il n'arrivait pas à comprendre sa meilleure amie et ce qui lui arrivait. Mais il savait qu'elle n'était pas du tout bien et que ce n'était pas une meilleure idée de la laisser seule.

- Qu'est ce que tu fais avec les fleurs ? demanda-t-il, perdu dans ce qu'elle comptait faire. Était-celle que Maxim lui avait offerte, dans ce cas-là il comprendrait mais .. Il ferma les yeux et se massa rapidement le front avant de se reprendre. Tu devrais les reposer, je t'ai fais du thé.

Encore une fois, il était trop gentil avec elle. Après la dernière discussion et l'absence de nouvelles pendant un mois, il se montrait encore présent pour elle. Malgré qu'ils s'étaient dit, bien qu'il lui avait dit qu'elle le blessait, qu'il lui avait balancé à la figure qu'elle était responsable de la mort de Thomas. Il était présent pour elle et c'était parce qu'elle avait besoin de quelqu'un. C'était parce qu'elle ne pouvait pas rester seule comme ça, pas après qu'il l'ait vue hystérique.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:38

What happened to you ?
anders et grace

Il fallait jeter ses fleurs.
Scarlett ne l'avait pas fait et elle aurait du le vérifier avant de partir. Rien de tout ça ne serait arrivé. Grace avait besoin de contrôler quelque chose, de maitriser un élément et à cet instant, elle avait une prise sur le bouquet. Ridiculement, elle contrôlait le destin des fleurs. C'était pitoyable mais c'était tout ce qu'elle avait. Elle ne pouvait pas perdre le contrôle. Elle avait besoin de se raccrocher à quelque chose avant de totalement partir à la dérive. C'était ce qu'elle aurait fait depuis longtemps si elle n'avait pas eu Riley et Noam dont elle devait prendre soin. Une fois, elle avait lu qu'aider quelqu'un qui en avait encore plus besoin de soi, c'était s'aider soi-même. Elle devait parvenir à quelque chose du genre. Elle avait lamentablement raté avec Anders. Elle ne l'avait pas aidé du tout. Elle l'avait blessé et maintenant, où était-il ? Est-ce qu'il était là ou l'avait-elle imaginé comme elle imaginait Thomas ? La constante universelle. Perdre ceux auxquels elle tenait le plus et ne pas réussir à passer le cap. Et ces fleurs...

Elle eut un nouveau sursaut en entendant une voix, sa voix. C'était ce qu'elle aurait toujours reconnu. Quand elle avait retrouvé son ami, c'était ce qui n'avait pas changé. Le croiser dans la rue, elle aurait peut-être eu une impression de déjà-vu mais ne se serait pas arrêtée alors qu'à l'entendre, elle ne pouvait pas se tromper. Et c'était rassurant d'une certaine façon. Ça lui montrait qu'il était là et vivant. Elle l'avait peut-être perdu mais au moins il n'était pas parti définitivement, comme elle en était venue à la croire au fil des années. Et c'était le plus important : le savoir vivant. Il devrait savoir ce qu'il avait toujours représenté pour elle mais ils l'avaient tous deux oublié et avec le temps vinrent aussi les dissensions. Peut-être que finalement, c'était normal qu'ils ne soient plus amis. Leur relation s'était tissée progressivement et avait été, du moins pour elle, la plus intense amitié possible au fil des années. Mais quand il avait disparu, quelque s'était brisé et il fallait peut-être repartir à zéro avec les erreurs et les souvenirs de chacun. Leur vie avait évolué, il n'était plus ces jeunes adultes motivés par le journalisme et passant des heures à parler de tout et de rien même si très souvent, Grace était celle à animer la conversation.

Elle n'était pas du genre à obéir d'ordinaire. Elle aimait prendre ses propres décisions mais rien allait aujourd'hui et il était préférable de suivre une consigne simple. Elle reposa les fleurs incapable de chasser la présence de Thomas dès qu'elle posait le regard dessus. Elle hocha la tête à la mention du thé mais elle s'arrêta en le regardant avec quelque chose comme de la frayeur.

- Tu es là. Qu'est-ce que tu fais là ? Tu ne devrais pas rester avec moi. Dit-elle lentement.

Ce n'était pas une frayeur contrôlée ou pour elle-même. C'était pour lui. Elle allait encore faire les choses mal et elle allait encore le blesser. Il avait eu besoin d'elle et elle avait été horrible avec lui. Elle était incertaine dans ses mots comme si elle restait en plein doute. Il était là. L'était-il vraiment ? Elle pouvait toujours rêver et espérer. Elle devrait douter à chaque instant parce qu'il n'était pas question qu'elle croit encore à quelque chose qui n'était pas. Thomas n'était plus là et Anders... elle ne savait pas s'il était là mais il devait partir. Elle ne voulait pas faire plus de mal qu'elle en avait fait, pas encore. Elle recula, cherchant son équilibre.

- Je ne veux pas...

Elle aurait pu finir sa phrase, l'éclairer sur ce qu'elle ne souhaitait pas mais au lieu de ça, elle se passa les mains sur le visage, emmêlant ses cheveux dans un geste de douleur. Elle ne savait plus comment exprimer les choses et il semblait y avoir tellement de choses auxquelles penser, perpétuellement.

- Je ne sais plus. Souffla-t-elle ensuite, perdue et le regard incertain. Je suis désolée.

Elle aurait du se raisonner et être capable de réfléchir d'elle-même. Elle aurait du pouvoir être là pour lui mais elle l'enfonçait plus qu'autre chose et elle préférait ne plus le voir, si ça voulait dire qu'il allait bien. Elle préférait ça qu'être responsable d'un malheur, encore.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:39

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


- Je sais. répondit-il tout de suite à l'interrogation de Grace. Il haussa les épaules, avec un air de dire qu'il était quand même là.

Anders savait qu'il ne devait pas rester avec elle, mais il ne pouvait pas la laisser toute seule. Elle avait été là pour lui, essayer de l'aider, même cela ne s'était pas très bien terminé. Tout cela à cause de la venue imprévue de Teresa, offert par quelqu'un dont il ne savait pas l'identité et il s'en fichait. Il s'en fichait pour le moment, parce que le plus important et ce qu'il pouvait voir... Grace avait besoin de lui, même si elle lui disait qu'il ne devait pas être là, même si elle avait peur de le blesser à nouveau. Elle n'était pas la seule, il l'avait blessée et aussi, il ne pouvait pas la laisser seule. Parce que Grace était une personne qui avait énormément compté pour Anders. C'était de sa faute qu'ils en étaient là. C'était lui qui était parti, c'était lui qui avait tout brisé avec le temps qui était passé. Il avait été un vrai idiot pendant tout ce temps-là, un vrai aveugle et ce n'était plus la peine de se taper la tête pour avoir fait quelque chose qu'il ne se pardonnerait pas. Il avait du mal à se pardonner pour toutes les choses qu'il avait faites.

Il aurait dû partir après avoir fait partir Maxim. Au lieu de cela, il était rentré, il s'était montré présent pour elle qui ne devait pas rester seule. Il ne voulait pas l'abandonner malgré le mal qu'elle lui avait fait. Il fronça les sourcils quand elle recula, limite elle pouvait tomber et inconsciemment il avait fait un pas vers elle, prêt à la rattraper si jamais elle tombait. Il n'avait pas retrouvé la canne sur le chemin et se demandait où elle était. Anders observa la scène, sans savoir quoi faire pour l'aider, du moins tout de suite. Il s'approcha doucement vers elle, qui était tout à fait perdue et qui ne savait plus quoi penser. Il posa la main sur le bras de sa meilleure amie, ou quoiqu'il en était si elle ne l'était pas, elle restait tout de même une personne importante à ses yeux.

- Ne pense pas à moi. Ne pense pas que tu es en train de me blesser à nouveau. Laisse tomber ça. C'est quelque chose que je n'aurai pas dû dire. Tu es en train te faire du mal Grace, vraiment...

Il la regarda, inquiet et triste qu'elle soit dans cet état-là, parce que ce n'était pas ce qu'elle méritait. Pas après tout ça, elle ne méritait absolument pas tout ça. Il regarda les fleurs et fronça les sourcils, en train de s'interroger là-dessus. Peut-être qu'il devrait l'éloigner de ça, c'était mieux.. Alors il la guida, hors du bureau qu'il avait fouillé avec Gail quelques mois avant.

- C'était de Savannah les fleurs ? risqua-t-il de demander, alors qu'il la tenait doucement par le bras pour éviter qu'elle ne tombe, cherchant du regard la canne.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:39

What happened to you ?
anders et grace

Elle le regarda enfin.
En un mois, il n'avait pas changé. Son attention se fixa rapidement sur la main qui retenait son bras. Un contact rassurant qui aurait pu la faire sourire. Il y avait quelque chose de commun comme s'il n'y avait pas moyen qu'elle oublie l'instant agréable où passé et présent se mêlaient. Certaines choses ne changeaient pas tout comme ce qu'il lui inspirait. La confiance et le reste. Il la rassurait et aussi fort qu'elle avait envie de l'être, elle ne le méritait pas. Ce qu'elle avait fait lui restait encore en travers de la gorge et elle ne pouvait que se détester. Elle n'allait pas l'aider. Elle n'était pas sûre de pouvoir s'aider elle-même et elle ne tenait pas à le blesser, peu importe ce qu'il en disait.

Elle n'eut cependant pas l'occasion, le temps ou bien la force de répondre qu'elle se laissa guider en dehors du bureau. Elle était un automate et tout ce qu'elle pouvait faire, c'était suivre le mouvement. La question qu'il posa naturellement la fit réfléchir. Elle n'avait aucune idée de celui qui avait envoyé ces fleurs mais elle n'irait sans doute jamais le remercier.

- Je ne sais pas. Non.

Elle s'appuyait sur Anders pour atteindre la cuisine, songeant à peine à récupérer son aide de marche. Maintenue debout par le comptoir de la cuisine qu'ils avaient finalement atteint, elle trouva judicieux de s'asseoir. Elle ne songea cependant pas à éclairer Anders sur la provenance des fleurs malgré que ce soit, semble-t-il, le sujet d'intérêt du moment. Au lieu de quoi, à l'observer et remarquer le thé préparé, elle ne put souffler qu'une seule chose :

- Tu me manques.

Son meilleur ami lui manquait, ce qu'ils partageaient lui manquait. Comme s'ils n'avaient pas déjà passé assez de temps éloignés l'un de l'autre. Elle murmura ses mots, à peine audible avant de se concentrer sur la tasse fumante comme si rien avait été dit.

Finalement, il était plus facile de penser à Anders qu'à Thomas et à ce qu'il s'était passé. Elle ne voulait pas y penser, elle ne voulait pas se rendre compte à quel point tout ce qu'ils avaient construit avait été détruit par sa faute, petit à petit. Changer de sujet pour éviter d'y penser. Aborder autre chose, d'important néanmoins, en espérant pouvoir oublier.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:39

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


La question resta sans réponse.
Ce n'était pas Maxim qui avait offert ces fleurs, il n'était pas venu chez Grace avec une intention. L'écrivain ne cherchait pas à le défendre, il cherchait à ne pas faire une erreur dans toute cette histoire qu'il ferait mieux ne pas se mêler. Ce sera plus fort que lui, malgré tout, il ne voudra pas la laisser seule sans savoir qu'est-ce qui l'avait poussée à vouloir tourner la page comme cela, en couchant avec Savannah et ensuite à le regretter quitte à le jeter sous l'hystérie totale. Il guida Grace dans la cuisine, la laissant s'appuyer sur lui et n'eurent pas beaucoup de chemin à faire. Il la laissa s'appuyer sur le comptoir alors qu'il alla finir la préparation du thé qu'elle aimait.

Anders versa le thé dans la tasse et la déposa devant Grace qui était assisse, ce qui était une bonne idée. Il déposa la théière par la suite, suivi de sa bouteille de whisky et son verre vide qu'il remplit rapidement une fois assis. Il avait cru entendre Grace parler, mais elle semblait avoir rien dit, il devait avoir rêvé. Il était assis en face d'elle, la main sur le verre qu'il ne porta pas à ses lèvres pour le moment. Andy la regarda dans le silence, inquiet. Il ne tenta pas d'aborder le sujet. Il but une gorgée de whisky comme pour essayer de s'encourager, mais il ne trouva pas le courage de parler. C'était un mois qui était passé, un mois qu'ils ne s'étaient pas parlés. En un mois, Grace semblait toucher le fond, sa mine avait changé et pas en bien. Il était inquiet et ce sentiment ne partira pas comme cela, même pas en changeant de sujet. Cela ne marchait pas avec lui. Une seconde gorgée et un léger soupir. Il avait décidé de se lancer.

- Grace, tu commences à m'inquiéter... Je ne t'ai jamais vue comme ça, je n'arrive pas à enlever ces idées de la tête. Maxim t'a-t-il fait quelque chose ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:40

What happened to you ?
anders et grace

Le silence.
Ce fut tout ce qui lui répondit et ça ne la dérangea même pas. A quoi pouvait-elle s'attendre ? Elle n'était pas l'amie qu'il aurait pu espérer et elle rêvait trop de ce que pourrait être leur relation pour voir la vérité en face. Mauvaise amie, destructrice et égoïste. Il ne répondait pas parce qu'il n'avait rien à répondre et elle s'y attendait finalement. Il l'avait entendu crier après Maxim et c'était la seule raison de sa présence. Il n'y avait rien de plus. Et elle ne méritait rien de plus. C'était tout.

Elle le regarda prendre un verre sans rien dire là où elle aurait pu faire quelque chose. Mais elle était incapable d'aider. Elle ne faisait qu'empirer les choses. S'il buvait, peut-être trop encore aujourd'hui c'était parce qu'elle n'avait pas été capable de l'aider dans son malheur. Elle savait pourtant ce que ça faisait, trop bien même et au lieu d'être là pour lui, elle s'enlisait dans ses propres pertes et démons.

A la remarque, elle aurait pu avoir envie de répondre que non, il ne pouvait pas l'avoir vu comme ça puisqu'il n'était pas là. Si elle avait été un peu mieux, un peu plus elle-même, sans doute aurait-elle dit quelque chose comme ça, sans toutefois le lui reprocher mais elle ignora les choses. La question qui suivit lui tira un regard fatigué. Voir le visage d'Anders était presque commun et si elle était douée en dessin, elle aurait pu le dessiner à la perfection mais c'était aussi ce qu'elle se disait pour Jamie et pour Thomas alors qu'aujourd'hui, elle perdait certains souvenirs. Elle n'avait rien d'autre que des photos. Il lui fallait profiter des moments comme ceux-ci, des instants où elle pouvait les voir pour mémoriser ce qu'elle pouvait et se souvenir de pourquoi il faisait parti de ces gens dont elle avait du mal à se passer, pourquoi il comptait tant, son avis comme sa personne.

- N-No..oui...Non. C'est... Elle se prit la tête entre les mains, soufflant d'une frustration admise. Je ne voulais vraiment pas ça mais je ne sais pas. Je ne sais même pas ce que j'ai cru. Il y avait ces fleurs et il y avait ses mains, sur le moment ... quand j'ai réalisé qui était à côté de moi, que ce n'était pas Thomas... J'ai...

Elle avait paniqué. C'était aussi simple que ça. Elle était triste également, maladivement triste et elle regarda finalement Anders, prête à pleurer.

- Je fais tout de travers, je ne sais même pas ce que je fais. Ça devrait être lui avec Riley, à avoir survécu. Je détruis tout... je suis le mal. Conclut-elle finalement avec véhémence et désespoir. Je n'arrive pas à-à ...

Elle fut bloquée par la colère qui grondait, envers elle-même, envers son incapacité à être ce qu'il fallait, à être à la hauteur. Son cou se tendit et elle se mordit la lèvre pour ne pas exploser, cherchant à parler sans trouver quoi dire. Un moment passa alors qu'elle maitrisait et refoulait ses larmes, la respiration saccadée.

- Il croyait que je le trompais avant tout ça et j'ai fait la seule chose... j'ai ...

Elle était incapable d'expliquer tout ce qu'elle ressentait et le dégoût face à ce qu'elle considérait comme la tromperie ou au moins le manquement à tout ce qu'ils étaient. Elle avait entaché sa mémoire... Et elle explosait maintenant parce que c'était trop et qu'elle n'arrivait plus à contenir la colère. Elle serra les poings en un, retombant avec énervement sur le comptoir, brisant la tasse sans même y prêter attention, ignorant la douleur. Le thé s'étala sur la paillasse mais elle avait besoin de le dire avant de réagir :

- Je déteste... Les mâchoires serrées, elle voulait crier mais elle pouvait seulement parler avec haine. Je déteste ce que je suis et je ne veux pas... Encore un instant de blocage cherchant ses mots. Je ne veux pas que tu me vois comme là, je ne veux pas détruire totalement ce qu'on a été et tout perdre. Je ne veux pas perdre Riley, il est tout ce que j'ai mais je ne suis pas à la hauteur. C'est Thomas qui devrait être là, pas moi et... je me déteste. Cracha-t-elle presque, le ventre totalement contracté, la gorge nouée et les mâchoires serrées.

La sentence était sans appel et elle aurait voulu faire autre chose que dire tout ça à Anders et lui montrer tout ce qu'elle cachait sous la surface, sa monstruosité et le reste. Mais elle resta à le fixer avec ce même regard vide de sens, refusant de lâcher une larme mais prête à s'écrouler au moindre impact.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:40

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Aurait-il dû se taire ?
C'était une question qu'il ne répondra pas par un oui. Il savait que Grace avait besoin d'extérioriser tout cela, elle n'était pas douée à tout garder pour elle. Il voyait que cela l'empoisonnait, alors il avait commencé à parler de Maxim, s'il y était pour quelque chose... Après l'avoir battue, il ne serait pas étonné qu'il ait tenté autre chose. Il ne faisait vraiment pas confiance à cet homme qui était tout un autre genre que lui. Si lui, il avait eu beaucoup de mal à intérioriser et qu'il avait vraiment réussi, c'était parce qu'il avait écrit sur une feuille et que cela allait beaucoup mieux, il avait réussi à vivre avec depuis. Tout ce qu'il avait écrit, il les avait détruit par la suite. Andy avait refusé de boire quelque chose, qu'il observa sa meilleure amie essayer de s'exprimer. Il sentait la tension désagréable, comme s'il avait loupé quelque chose mais qu'il n'arrivait pas à mettre la main dessus. Mais en attendant, il focalisa toute son attention sur ce qu'elle allait dire.

L'écrivain s'était doucement redressé quand il comprit que Grace avait pris Maxim pour son mari, Thomas. Il ne savait pas comment elle avait fini par penser que c'était lui et qu'elle pensait avoir été avec lui... Sûrement dans un moment de faiblesse, parce qu'il était clair qu'elle n'arrivait pas à faire son deuil et à avancer sans lui. De toute manière, les fleurs avait une signification avec Thomas, peut-être les fleurs qu'il offrait d'habitude... Grace avait fini par paniquer, après qu'elle se soit réveillée et s'était vite rendue compte de l'erreur qu'elle avait fait, une erreur qu'elle ne se pardonnerait pas. Immédiatement, Andy perdut toute la force de dire quelque chose, même de faire un mouvement, les mains figés sur le verre qu'il tenait. Il secoua doucement la tête, pas d'accord qu'elle puisse admettre être le mal. Elle ne l'était pas. Ce n'était pas vrai. Ce n'était pas possible. Mais il ne dit rien, la laissant s'exprimer, jusqu'au bout et il essayait de montrer qu'il était là, à l'écouter. Même s'il était pas le meilleur ami du siècle, après toutes ces années.

Il se figea quand il apprit que Thomas croyait que Grace, sa femme le trompait. Il avait cru avoir mal entendu avant de se reprendre que c'était un peu le genre à lui. Il avait déjà fait sa crise de jalousie par le passé, même si cela était légèrement différent...  Il ne réfléchit pas davantage qu'il avait presque sursauté au bruit et à l'éclat du thé qui était encore bouillant. Anders avait voulu réagir tout de suite mais il vit qu'elle ne sembla pas râler de la douleur et continua. Laissant le thé couler et cela donnait un spectacle qui ne faisait pas qu'inquiéter tout simplement le meilleur ami, mais réellement et carrément l'inquiéter.

Silence.
Anders avait les deux mains sur son verre qu'il laissait sur le comptoir. Le thé ne venant pas couler en sa direction. Sa gorge était nouée après l'avoir entendue et il n'était pas sûr de vouloir boire d'un coup. D'ailleurs, il n'avait pas bu pendant tout le temps de la parole de Grace, il regarda les mains ensanglantées et sûrement les morceaux de la tasse s'y trouvaient, mais elle ne semblait pas ressentir la douleur tellement celle qui était à l'intérieur d'elle était plus forte. Il avait l'impression d'avoir des fourmis et il essayait de se reprendre, alors que les paroles de sa meilleure amie tournaient toujours en boucle dans sa tête.

- Grace .. réussit-il à dire, après avoir pincé intérieurement sa lèvre, après avoir fermé quelques secondes les yeux. Il la regarda, sans aucun jugement dans son regard. Il n'était pas effrayé par ces paroles, bien qu'il était mal pour elle, vraiment mal... A un point d'avoir une boule au ventre. Il secoua doucement la tête pour le début de la phrase, montrant son désaccord.

- Tu .. N'es pas un monstre, tu vis des choses tellement difficiles que tu as du mal à avancer et tu fais des choix qui te font penser que tu es une mauvaise personne, je comprends. Vraiment. Thomas représentait tout pour toi et sans lui, tu es complètement perdue, il était ton repère. Mais qu'il aurait été à ta place n'aurait pas changé grand chose, il aurait été dans ce même état comme toi. Il se serait montré présent pour Riley, comme toi tu l'es et ... Il s'interrompit, cherchant les mots qui venaient difficilement à lui, tellement ses pensées se bousculaient dans la tête. .. Il n'aurait pas réussi à tourner la page. Il se serait torturé à savoir s'il t'avait perdue, il aurait souhaité la même chose que toi : être vivante. Moi je vous aurais souhaité que vous soyez tous les deux vivants...  

Il aurait vraiment voulu revoir Thomas même ce dernier se serait bien amusé l'emmerder ou donner une tape quand l'autre disait une connerie. Il baissa son regard vers la liqueur dans le verre qui lui faisait de l'oeil. Il lâcha un soupir, il avait l'impression que son coeur manquait des battements et que cela n'allait pas mieux.

- Tu n'étais pas toi-même quand tu l'as fait avec lui, tu avais pensé à Thomas, tu l'as pris pour Thomas. Ce n'est pas pareil Grace, tu ne l'as pas volontairement trompé, tu ne l'as pas trahi d'une certaine manière...

Il posa son coude sur le comptoir, la main sur son front. C'était tout un autre débat, mais il voyait de cette manière bien qu'il n'était pas dans la tête de Grace. Il était heureux de ne pas connaître ses pensées, parce qu'elle ne devait pas pouvoir y arriver, elle serait presque à la limite, sur le point de laisser sa tête exploser.

Tu n'as pas détruit ta relation avec Riley, à ce que je sache vous êtes toujours proches. Il n'est pas trop tard. Et si tu penses à notre amitié en ce moment, que tu penses être en train de la détruire, ce n'est absolument pas de ta faute. C'est la mienne. C'est moi qui ai mis fin à notre amitié en partant et c'est moi qui ai laissé les années la fissurer de plus en plus, j'aurai dû envoyer la lettre mais je ne l'ai pas faite. Notre amitié n'est plus ce qu'elle était et on a refusé de voir ça. Elle a été trop fragilisée avec nos discussions trop intenses et on a eu rarement les discussions futiles, simples et sans prises de tête.

Anders essayait de donner de l'espoir par rapport à Riley, elle n'avait rien détruit et elle devait se battre pour éviter de laisser détruire cela. Si elle n'était pas capable toute seule, alors qu'elle demande de l'aide, il n'y avait pas honte à cela. Tout le monde avait une mauvaise période et tout le monde avait besoin de l'aide. Même Anders, bien qu'il ne voulait pas l'admettre pour lui-même parce qu'il ne le méritait pas, pas après tout ce qu'il avait fait. Grace était différente de lui, elle méritait l'aide. Elle s'était battue pour sa famille, elle avait été avec Thomas, elle était impliquée dans son travail, dans sa famille. Elle s'était toujours montrée forte, du moins l'avait-il vu quand il était encore là, avant de devoir partir.

- Je ne suis pas le mieux placé, pour te dire ne pas te détester, alors que tu as un tas de gens qui t'aiment dans ton entourage et tes amis. Mais, il est clair que tu auras du mal à aider les gens, si tu ne t'aides pas toi-même et que tu te détestes.

Il lâcha un soupir, avec un air excessivement triste, vraiment très mal pour elle. Il tendit la main pour attraper celle de Grace. Plus pour regarder l'état dans laquelle elle venait de se mettre après avoir cassé la tasse. Il grimaça quand il vit le sang et les morceaux de tasse qui s'y trouvaient.

- Faut soigner cela.. murmura-t-il.

Et il était toujours là, même après avoir découvert ce que cachait Grace, derrière un mur. Il était vraiment désolé qu'elle en soit arrivée là, parce qu'elle le méritait tout simplement pas et il se répétait encore une fois de plus cette même pensée...

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:41

What happened to you ?
anders et grace

Le contrôle.
Elle l'avait totalement perdu. Elle n'arrivait pas à mettre des mots sur tout ce qu'elle ressentait mais tout ce qu'elle gardait en elle avait parfois besoin de sortir d'une manière ou d'une autre. Elle n'aurait jamais imaginé parler de tout ce qui n'allait pas, de tout ce qui était une part sombre chez elle, à son meilleur ami alors même que leur situation et leur relation étaient plus que bancales. Mais elle n'arrivait plus à retenir les choses. Les fleurs et ce qu'elle avait fait semblaient avoir raison de tout son maintien et elle lâcha des mots sans même savoir si le sens attribué serait le bon.

Dans ses pensées, à regarder Anders sans même savoir si elle en avait encore le droit, elle continua ainsi lorsqu'il parla, secouant elle-même la tête en désaccord. Thomas n'aurait pas été pareil. Thomas était fort et il n'était pas coupable. Si elle était morte dans cet accident, la boucle aurait été bouclé. Elle aurait payé pour ce qu'elle avait fait et fait subir à son mari.

- Il aurait pu... Il n'aurait pas été responsable lui. Chuchota-t-elle presque au milieu de sa tirade.

Il aurait eu un passage difficile mais il aurait fait face. Il avait fait face à la mort de Jamie, il aurait pu à la sienne. Il ne l'aurait pas tué lui. Il n'aurait rien fait pour la mettre en danger. Il aurait su quoi faire. Il savait toujours quoi faire.

Elle entendit ensuite Anders parler de ce qu'elle avait fait mais malgré toute sa bonne volonté, elle ne parvenait ps à enregistrer ses paroles, à les intégrer et y penser. Elle était tellement certaine, elle savait que ce qu'elle avait fait était mal. Elle ne voulait pas faire ça. Elle n'était pas en manque d'homme et elle n'en voulait pas, pas comme ça. Thomas aurait sans doute dit qu'elle devait continuer à vivre et si elle était d'accord avec ça, elle ne l'était pas avec le fait de refaire sa vie. Sa vie avait été faite. Elle était avec Thomas. Ils avaient eu deux parfaits enfants, trois même et en avaient perdu un. Ils avaient été heureux et elle ne voulait pas d'autre chose. Cette partie de sa vie était résolue et ça lui convenait. Il y avait les enfants, les amis et c'était tout ce qu'elle pouvait vouloir. Mais il lui manquait et elle avait cru que oui, pendant un bref instant d'absence, elle avait cru que les fleurs fraîches et les mains qui la touchaient étaient le signe d'un retour, de son retour. La désillusion en plus du reste quand, bien sûr, ce n'était pas lui. C'était impossible que ce soit lui, elle le savait et pourtant... Il n'y avait aucune rationalité dans ce qu'elle avait cru et son esprit avait été embrouillé suffisamment longtemps pour lui laisser imaginer des choses. Alors peut-être qu'elle ne l'avait pas voulu mais ça n'enlevait pas qu'elle était responsable de ses actes.

Elle l'entendit ensuite, encore et encore. Elle l'écouta. Elle intégra ce qu'elle put et ignora totalement sa dernière intervention. Tout ce qu'elle voyait là c'était son ami. Est-ce qu'elle pouvait se permettre d'être encore égoïste ? Elle allait compliquer les choses mais il paraissait à la fois si proche et si loin. Il voulait lui expliquer, la rassurer ou l'aider, elle n'était pas sûre et il était là, avec elle. Ce n'était pas rationnel non plus, qu'après les derniers événements, elle compte encore sur lui comme ça et qu'elle demande après une amitié impossible. Il n'avait pas répondu. Il était sans doute mieux sans elle mais en ce qui la concernait, ce n'était pas le cas. Ils avaient peut-être eu des discussions intenses, ils avaient peut-être rattrapé le temps pour ce qui était des malheurs mais elle s'était sentie presque plus vivante. Il était une présence qu'elle avait eu pendant ses jeunes années, années heureuses et l'avoir à nouveau à côté d'elle lui donnait l'impression d'y revenir au moins pour les bons sentiments que cela évoquait, les rires comme les larmes. Elle s'était sentie un peu plus elle-même malgré les mots et malgré -S. Mais elle avait aussi tout détruit en le jugeant. Elle avait été surprise de le voir avec une jeune femme, professionnelle de toute évidence mais elle n'aurait pas du le juger. Elle aurait du accepter ce qu'il était ou était devenu comme il la laissait être ... ça. Il ne la jugeait pas malgré tout ce qu'elle avait dit.

S'il prit sa main pour regarder l'état dans lequel elle l'avait mise, elle ne le quitta pas des yeux avant de rapidement, presque automatiquement, se lever et se rapprocher. Elle retira sa main, peu soucieuse de son état et brusquement, se colla à lui comme elle chercherait à se cacher dans des bras amis. Elle ne dit rien, elle ne savait plus quoi dire et son esprit était souffrant, trop peut-être pour réfléchir. Alors elle resta là, appuyée contre lui, ne le tenant pas, le laissant se reculer s'il le voulait, les bras le long du corps et laissant sa tête reposer contre son épaule. Peut-être plus fragile que la tasse, elle semblait repliée sur elle-même, refusant de prendre trop de son espace et de l'envahir à nouveau. C'était un simple instant qui dura, un simple moment où elle pensait que le réconfort viendrait simplement ainsi, par un rappel simple de sa plus belle amitié, détruite aujourd'hui, en sursis et prête à mourir à leurs pieds.

Elle ne bougea pas pendant aussi longtemps qu'il le lui permit et elle tentait au mieux d'accepter et réaliser ce qui s'était passé.

- J'ai... peur. Murmura-t-elle finalement comme la confession ultime.

Elle avait peur du pire et de ne pas être capable de se remettre. Elle avait peur de manquer à sa parole, de décevoir son fils et de le voir s'éloigner. Elle avait peur de voir l'amitié qui avait toujours compter le plus pour elle, disparaître à tout jamais. Elle avait peur de ne plus être capable de se supporter, d'arriver à la limite. Elle avait peur d'aller mieux et d'accepter que tout le monde la quittait. Elle avait peur d'oublier ce qui avait fait sa vie et de continuer. Tout un tas de choses qu'elle aurait pu dire en plus mais elle n'avait plus la volonté de rien. La douleur vrillait ses tempes et elle fermait les yeux dans une vaine tentative de chasser le mal qui semblait parcourir ses veines et l'empoisonner peu à peu. Elle aurait voulu lâcher prise rien qu'un instant. Dire cette simple phrase sembla épuiser ses muscles et elle était prise à la gorge par un étau ravageur. Un tremblement ou un frisson la parcourut comme pour l'épuiser d'avantage et finalement, elle réussit simplement à réitérer ses mots, montrant qu'elle les pensait bien et qu'à sa façon, elle voulait lui demander pardon.

- ...Tu me manques vraiment... Fut la seule chose compréhensible du balbutiement qu'elle fit contre son cou où elle pouvait presque, entendre le sang passer et la carotide pulser sous les battements de cœur.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:41

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Le contact s'arrêta.
Il la laissa se lever, sans qu'elle ne dise un mot. Cela fit flipper Anders qui fut incapable de dire un seul mot. En train de se demander ce qu'elle était en train de penser en ce moment même. Non, non, il ne voulait pas savoir ce qu'elle était en train de penser, c'était sûrement un bordel sans nom, pire que le bordel chez lui. Elle ne disait pas un mot, pas un seul et elle se dirigea vers lui. Étrangement, il savait et ne savait pas à la fois ce qu'elle allait faire. Elle finit par être contre lui assez brusquement qu'il dû lever les mains du verre, sans vraiment le prendre par les bras, juste la tête contre son épaule. Anders ferma les yeux et oublia un moment comment respirer. Son coeur manquait quelques battements. Il la laissa faire, poser la tête contre l'épaule alors qu'il était à moitié tourné vers elle.

Elle avait aussi peur.

Lui aussi il avait peur, mais il ne le disait jamais contrairement à elle qui était à bout. Elle venait de le dire et c'était le genre de phrase que Grace ne redira jamais à nouveau. Qu'elle ait aussi peur l'effrayait et ne le rassurait pas. Que Grace qui se montrait vulnérable, sans défense et à bout, c'était quelque chose pour lui. Cela lui faisait mal de la voir comme ça et il n'allait pas le dire, parce qu'il était un ami, du moins l'était-il... Il aurait dû être là pour elle depuis tout le début, ne jamais dû être parti. Il avait fait beaucoup de choses qu'il regrettait. S'il n'avait pas fait certaines choses, il était clair qu'elle n'en serait pas du tout là. Il était égoïste à vouloir se rejeter à tout prix la faute sur lui. Grace était tellement mal, qu'il ne savait pas quoi faire, si ce n'était que .. Ses pensées furent interrompues. Les fourmis revenaient, la douleur dans son dos aussi qui commençait par un pincement qu'il connaissait trop bien. Anders dû se pincer la langue pour ne rien dire et essaya de ne pas trop se redresser sous l'effet de la douleur qui se manifestait vraiment au mauvais moment. Doucement il posa la tête contre la sienne, ne disant rien. Il ne pouvait rien dire, il n'était pas capable de dire une phrase, pas après ce qu'elle venait de lui dire.

La peur de Grace pouvait être générale. La peur de perdre son fils, qui était tout ce qui lui restait. La peur de ne pas pouvoir s'en sortir. La peur de le perdre. La peur d'oublier Thomas... Mais au moins, peut-être qu'ils partageaient tous les deux la peur de perdre cette amitié. Parce que lui non plus ne voulait pas la perdre, même si ça lui faisait mal, il lui faisait mal en retour aussi. Ils se faisaient mutuellement mal. Le plus important restait tout de même les bons moments passés ensemble à retenir, les rires et aussi les anecdotes. Ne pas avoir parlé à Grace pendant un mois, c'était déjà se créer un vrai vide qu'il avait eu du mal à combler. Elle ne pouvait pas être de retour dans sa vie comme cela, puis partir parce qu'il ... Ne pouvait pas la pardonner alors qu'elle ne pouvait pas le pardonner aussi. Elle ne pouvait pas supporter qu'il quitte sa vie et laisse tomber l'amitié comme cela. Anders n'était pas capable de dire un mot et d'essayer d'ouvrir les yeux. C'était le bordel dans sa tête, pas autant que dans celui de Grace.

Il était un vrai idiot, il le savait dans le fond et il ne cessait pas se le répéter, ce ne serait pas suffisant de toute façon. Alors qu'elle parla à nouveau, Andy ouvrit les yeux et regarda devant lui ou plutôt le vide. Doucement, il entoura les épaules de Grace de son bras, il la serra doucement contre lui alors que la gorge était toujours nouée.

- Je suis là ... je te pardonne. Même si ce n'est pas à toi de t'excuser pour ça.. je suis désolé. pensa-t-il, sachant tout de même que Grace ne comprendra pas les deux dernières phrases de ses pensées. Au moins, elle pouvait interpréter qu'il la pardonnait et qu'il était là, comme il le montrait par son geste

Ils restèrent ainsi comme ça, l'un qui tenait l'autre de son bras, la tête contre la sienne. En silence, cherchant le réconfort qui pouvait leur faire du bien. Andy avait quand même cette impression que cette amitié restait quand même fragile et sera facilement brisée si quelqu'un se mêlait à nouveau... Comme -S. Sincèrement, il pria qu'il n'intervienne pas. Même s'il n'avait pas son téléphone sur lui, il trouvera quand même un autre moyen. Réellement, Anders n'était pas du tout d'humeur à recevoir un message de sa part.

Il était là pour Grace, il essayait de l'aider comme un ami le ferait. Il ne voulait pas l'abandonner et c'était ce qu'il faisait, il ne lui tournait pas le dos. Pas après tout ce qu'elle lui avait dit, pas après toute la culpabilité qu'elle portait intérieurement en elle. Dans un murmure, il s'exprima...

- Je me rappelle qu'on se disait qu'on sera toujours amis, quoiqu'il arrive, toujours ensemble. Il sourit et retint un léger rictus. C'était un peu raté pendant quelques années... Et j'ai espéré retrouvé notre amitié que nous avions laissée là telle qu'elle était. J'ai l'impression que c'est devenu trop compliqué avec les vingt ans de trou au milieu...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister

Revenir en haut Aller en bas
ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» #1478 + Remember Me. ► Weister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-