AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Hey cutie ! [Axel & Terrie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Jeu 10 Déc 2015 - 18:01




Hey cutie !Axel + Terrie« Hey cutie ! »

Il doit être environ onze heures. Le soleil brille et annonce une belle journée. Il fait plutôt doux pour la saison.  Et putain, que de foutues banalités pour commencer un rp, tu crois pas ?! Qu'est-ce qu'on en a à foutre du temps qu'il fait ? Si ce n'est pour souligner que présentement, alors que je suis sur ma bécane, traversant le centre ville de Lewiston, il y a des avantages à un temps pareil puisque j'arrive à la hauteur d'une voiture dont les vitres sont baissées. Et c’est toi qui te trouves là, installée à côté d'une brune plutôt mignonne elle aussi. Je vous adresse à toutes deux un salut mais plus particulièrement à toi. Ouais, parce que c’est toi qui m'a tapé dans l’œil chérie.

- T'es vraiment très mignonne, c'est trop con de se rencontrer de façon si brève, dis-je alors que le feu passe au vert et qu'on est forcés d'avancer.

Sur cette avenue, il y a toute une enfilade de feux à se taper et qui semblent nous abonner au rouge tous les deux cent mètres. Il y a pas mal de circulation pour l'heure. Pas mal de gens arpentent la ville à l’approche des fêtes. La ville s’est parée de tas de décorations plutôt en chanteuses dans le genre, ça a un charme fou auquel je ne suis pas insensible. Ça semble d'ailleurs influer sur mon sale caractère car en ce moment, je suis plutôt enclin à être plus joyeux et foufou que d'habitude, et j'use d'autant plus de culot comme en cet instant alors que je me ré-avance de nouveau pour me retrouver à hauteur de votre véhicule à toi et ta copine. D'ailleurs, j'en fais le tour par la gauche pour me retrouver à hauteur de son côté à elle qui a aussi la vitre grande ouverte. Tu dois un instant te demander si je ne cherche pas à vous draguer toutes les deux mais ma question envers elle ne doit alors pas manquer de te surprendre puisque je glisse à ton amie :

- Tu crois que ton amie accepterait l'invitation d'un inconnu à moto si tu l'accompagnes pour protéger ses arrières ?

- Mmmhhh j'sais pas, dit-elle d'un air joueur. Fais le tour et demande-le lui si tu en as le temps, dit-elle en démarrant en trombe pour foncer droit devant elle dès que le feu passe au vert.

Alors ça j'adore ! Je vous rejoint quelques mètres plus loin. Les rouge en série, si ça peut durer jusqu'au bout, ce serait top ! Et me revoilà donc à ta hauteur, jolie demoiselle dont je ne connais pas le prénom.

- T'as pris ton pied miss ? dis-je en m'adressant à ta copine, me penchant légèrement pour l’apercevoir avant de retourner mon regard vers toi et effleurer ton bras posé sur le bord de la portière. Alors, qu'est-ce que tu dis de mon invitation. Allez dis oui. Ce n'est qu'une gentille invitation à prendre un verre. Où tu voudras et quand tu voudras.

Tu t'apprêtes à me répondre mais la voiture ravance une fois le feu au vert, cette fois je reste à hauteur et ta copine semble faire exprès de rouler lentement pour ensuite me défier à la course en mettant un coup d'accélérateur.

J'accélère à mon tour et vous rattrape, le feu passe tout juste de l'orange au rouge lorsque nous traversons le carrefour. Ta pote lâche un genre de cri de victoire et d'excitation et nous nous retrouvons au feu suivant.

- Hey miss, c’est quoi le nom de ta copine ? demandais-je par jeu plutôt que te le demander à toi. Une petite taquinerie qui t'es adressée, juste pour jouer.

- Terrie ! te trahit-elle avant de souligner qu'elle se prénomme Courtney.

- Enchanté Terrie. Toi aussi Courtney.

Ta pote a l'air tellement joueuse que ça ne m'étonnerait pas que elle ou même toi proposent de remporter ce rendez-vous à la course. Surtout que tu sembles aussi quelque peu joueuse à te voir me faire patienter quand à accepter ce rendez-vous.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Sam 12 Déc 2015 - 20:51

Axel ∞ Courtney (PNJ) ∞ Terrie
I don’t wanna play, boy
« Je suis occupée, Courtney. » Bizarrement l’excuse n’avait pas marché, même si j’étais réellement occupée. Mais j’aurai dû le savoir, Courtney est comme Heather, elle ne comprend pas ce que non veut dire. Que je sois vraiment occupée ou non, ça ne l’intéresse pas, elle est venue dans un but précis et elle n’en démordra pas. Ça a toujours été comme ça depuis qu’on se connaît… enfin je le suppose parce que bien sûr d’elle non plus je n’ai pas de souvenir. Enfin j’en ai un, dans notre chambre universitaire où elle me bassine avec je-ne-sais-qui. J’ai tendance à croire qu’elle entretenait ma dépravation durant cette période… Quoi qu’il en soit, elle ne lâchera pas l’affaire, et après avoir bataillé pendant une vingtaine de minutes, j’abandonne et elle emmène je-ne-sais-où.

Nous sommes en voiture, et Courtney continue de me bassiner avec son supérieur, un « gros crétin » à qui elle aimerait bien dire ce qu’elle pense. J’ai fait l’erreur de demander ce qui l’en empêchait, et la voilà partie dans une diarrhée verbale qui prend fin lorsqu’elle voit un motard arrivé dans son rétroviseur. « Oh chérie, je crois qu’on va s’amuser. » Me lance-t-elle, avec un grand sourire, et je lâche un soupir derrière lequel se cache néanmoins un sourire. « T’es insupportable, je te jure. » Mais ça l’amuse, et elle me répond en rigolant. « Mais c’est pour ça que tu m’aimes, ma belle. » Lâcha-t-elle alors que son regard se fixait dans le rétroviseur pour y voir le motard arrivé. Ce qu’elle avait prévu arriva bien évidemment. Je suis peut-être un génie avec une capacité mémorielle sans limite, mais Courtney repère toujours ce genre de choses. Le motard drague dès la première phrase, et Courtney sourit, je sais déjà où elle veut en venir. Le feu passe au vert, et elle accélère pour le laisser sur place. « Tu vas faire ça tout le long de l’avenue hein ? » Je lui demande, mais je n’ai pas vraiment besoin qu’elle me réponde même si elle le fait. « Oh oui. » Elle va vraiment s’amuser…

Elle s’arrête au feu suivant, et le manège reprend. Un véritable dragueur, ce motard. Et je sais déjà ce que Courtney va faire, puisqu’il veut jouer, elle va jouer, et très certainement à mes dépends. Il lui demande alors si j’accepterais une invitation. Même si elle sait que la réponse est non, Courtney joue avec lui et lui propose de me le demander directement s’il en a le temps. Le feu passe au vert avant qu’il n’ait le temps de faire quoi que ce soit, et durant le temps où nous roulons jusqu’au prochain feu rouge. « Je te déconseille de jouer à ça, sinon je te tue. » Courtney se marre un bon coup. « Tu disais ça avant aussi, et je suis toujours en vie. » Finalement on atteint le prochain feu, et cette fois-ci le motard est de mon côté, il a relevé le défi semble-t-il. Il demande d’abord à Courtney si elle a pris son pied, s’il savait à quel point ce genre de choses l’éclate, il n’y croirait certainement pas. Puis c’est à moi qu’il s’adresse, me quémandant un oui pour son invitation. Mais avant même que j’ai le temps de le remballer proprement et poliment, la voiture repart.

Arrivées au prochain feu rouge, le motard est encore là et s’arrête de nouveau de mon côté. Il demande mon prénom à Courtney. « Je te déconseille de… » Mais je n’ai pas le temps de finir ma phrase qu’elle m’a déjà vendue, et qu’elle se présente aussi. Je souris, mais je pense quand même aux différentes façons que j’ai de la tuer.

« Je ne suis pas du tout enchantée pour ma part. Il n’y a qu’elle que ça amuse. » Dis-je au motard, même si je souris. « T’es rien qu’un jouet qui lui sert à m’emmerder. »
« Et tu gagnes ton rendez-vous avec elle si tu atteins le dernier carrefour avant nous. Sans griller les feux bien sûr. »

Je la maudis, et je vais la tuer. D’autant plus qu’elle va passer par ce carrefour où j’ai failli mourir… où on a presque réussi à me tuer.
Elle attend le feu vert et démarre à la seconde même où il arrive.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Dim 13 Déc 2015 - 12:24





Hey cutie !Axel + Terrie« Hey cutie ! »


Arrivées au feu rouge suivant, je m'arrête à ta hauteur et demande ton prénom à ton amie.

- Enchanté Terrie. Toi aussi Courtney.

« Je ne suis pas du tout enchantée pour ma part. Il n’y a qu’elle que ça amuse. » me dis-tu avec tout de même un semblant de sourire. « T’es rien qu’un jouet qui lui sert à m’emmerder. »

« Et tu gagnes ton rendez-vous avec elle si tu atteins le dernier carrefour avant nous. Sans griller les feux bien sûr. »

Je ne relève pas ce que tu me dis tandis que Courtney te coupe la parole pour me lancer un défis. Atteindre le dernier carrefour avant vous. Ça devrait être dans la poche. Aussi, dès que le feu passe au vert, je fonce tout droit en mettant cette fois-ci la gomme. Jusqu'ici, c'était quelque peu volontaire de vous laisser me griller histoire de faire plaisir à la demoiselle au volant et d'entretenir le jeu. Je vous grille ainsi royalement au prochain carrefour. Défis remporté ! Seulement, je ne crois pas que toi, tu te plies si aisément au rendez-vous imposé par ton amie Courtney, et il serait inutile de m'imposer. Toutefois, alors qu'elle se gare non loin après avoir passé le carrefour, je me gare moi-même plus loin. Je descend de ma bécane et remarque la miss accourir vers moi.

- Terrie attend dans la voiture le temps que je fasse une petite course, tu peux aller la voir. Si toutefois ça n'irait pas comme tu veux ... me glisse-t-elle d'un air explicite en me passant une carte avec son numéro dessus.

Elle dépose une bise sur ma joue et me glisse une main discrète aux fesses avant de s'éloigner, un grand sourire aux lèvres en me souhaitant bonne chance. De mon côté, je viens alors te voir et me penche vers toi en prenant appui de mes bras croisés sur l'ouverture de la portière, ta vitre étant restée baissée.

- Je ne t'embêterais pas longtemps. Je doute que tu acceptes mon invitation malgré le paris lancé par ton amie. Promis, je n'insisterais donc pas. Toutefois, laisse-moi juste te dire que je suis ravie de t'avoir croisée, dis-je en attrapant doucement ta main qui est à ma portée et en y déposant un baiser.

- Bonne journée à toi charmante demoiselle. glissais-je avant de m'éloigner tranquillement sans me retourner. C'est parfois ce genre de tactique qui fonctionne et qui trouble d'autant plus la personne convoitée. Inutile d'être lourd quand on voit que c'est fichu d'avance.

En rejoignant ma bécane, je jette un coup d’œil plus attentif à la carte que m'a glissée Courtney un instant plus tôt. Il y a un petit mot griffonné à l'arrière. "Regarde dans ta poche arrière." Je fourre la main dans cette dernière et en retire un autre mot. Plus précisément une adresse avec noté de les rejoindre sur le lieu en question ce soir. Visiblement une fête.
Visiblement très joueuse cette chère Courtney. Autant dire que je ne manquerais ça pour rien ! Comme le suggère le mot, une rencontre hasardeuse au même endroit pourrait être amusante. A en voir l'adresse, j'imagine qu'il s'agit d'une fête chez des particuliers dans une de ces villas luxueuses sur les hauteurs à l'est de Lewiston.




© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Lun 14 Déc 2015 - 18:43

Axel ∞ Courtney (PNJ) ∞ Terrie
I don’t wanna play, boy
Courtney est véritablement insupportable, je sais parfaitement. Je sais tout autant qu’elle est un véritable électron libre et que sortir avec elle est à mes risques et périls. Mais au fond, elle n’avait pas tort lorsqu’elle m’a soutenu que j’avais besoin de sortir. N’importe qui peut se rendre compte que j’en ai besoin, il suffit de voir à quel point je bosse, ne me laissant presque plus de répit ni de temps libre. J’ai mes raisons bien sûr, et il n’y a bien que Courtney pour s’en foutre éperdument et aller contre ma volonté. Enfin non, il n’y a pas qu’elle, mais présentement c’est elle qui le fait.

Lorsqu’elle lance l’idée de la course, j’ai passablement envie de la tuer, et depuis que je sais que j’ai une arme chez moi, ça semble bien moins compliqué de réaliser ce genre de choses… Bien sûr, l’envie est passagère, elle ne fait que traduire mon agacement. Courtney se lance dans cette course contre mon avis, et j’ai beau râler, rien n’y fait, d’autant plus que vu l’engin du motard, il gagnera haut la main, et très honnêtement je n’ai pas très envie d’accepter une invitation. Lorsque le  motard remporte sans le moindre problème la course que Courtney a lancé, je ne peux m’empêcher de l’engueuler. « Tu me refais ce coup-là, je te tue et j’enterre ton cadavre dans la forêt. » Elle se marre, et use ma patience. Néanmoins, elle se gare et descend de la voiture trop rapidement pour que j’en rajoute un peu.

Finalement Courtney va faire une course à l’épicerie du coin, alors que le motard se dirige déjà vers moi. Je l’observe s’approcher jusqu’à qu’il arrive à mon niveau, un grand sourire aux lèvres. Il assure ne pas m’embêter longtemps, et avance déjà qu’il doute que j’honore le pari lancé par Courtney.

« Vu que je n’ai pas eu mon mot à dire et que ça me concernait directement, le pari ne vaut rien. »

Il me joue la carte du séducteur dragueur, et ce n’est franchement pas ce qui fonctionne avec moi. Il se plante sur toute la ligne. Même la suite qui consiste à finalement m’ignorer et partir sans retourner, ça n’aboutit pas. Il faudra qu’il joue une autre carte avec moi. Finalement il s’en va vraiment, Courtney revient avec sa bouteille de vodka et je lui lance un regard accusateur. « Quoi ? Je suis certaine que tu t’es pas bourrée la gueule une seule fois depuis ton accident. Et peut-être qu’il y a d’autres choses que tu n’as pas refaites depuis ton coma. » Je lève les yeux au ciel, si seulement elle savait…

La journée est passée assez rapidement, c’est l’avantage avec Courtney, on ne voit pas le temps passer. Nous voilà donc rendues en soirée, le genre que Courtney affectionne tout particulièrement, moi beaucoup moins. La véritable raison de ma présence, c’est que je la surveille parce qu’elle n’a aucune limite. Généralement, elle finit totalement bourrée et je dois la ramener chez elle avant qu’elle ne vomisse quelque part. Cela fait déjà un moment que je la regarde dans son manège, et je vois finalement une tête connue qui sort de la masse et se dirige vers moi. Je réprime un sourire, ce n’est pas un sourire de plaisir, et plutôt de l’agacement. Le motard… Courtney lui a filé l’adresse, j’aurai dû le voir venir.

« Je savais bien qu’elle ne t’avait pas mis une main au cul pour rien. » Lui dis-je alors qu’il arrive à ma hateur.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Lun 28 Déc 2015 - 21:38





Hey cutie !Axel + Terrie« Hey cutie ! »


« Vu que je n’ai pas eu mon mot à dire et que ça me concernait directement, le pari ne vaut rien. »

Garde ton calme Axel ... . C'est un peu ce que je viens de dire p'tite tête, je ne compte pas te soumettre au résultat de ce pari puisqu'il est clair que tu n'y es pas favorable. J'ai toutefois une pensée à l'esprit. Nous risquons très certainement de nous revoir ce soir mais je ne t'en dis rien. En bon gentleman, je souligne que j'ai été ravi de t'avoir croisé et te souhaite une bonne journée avant de m'éloigner.
Le reste de la journée passe tranquillement, je vais faire un saut chez mon frangin et je vais voir quelques potes avec une partie desquels je répète pour le groupe qu'on a monté tout récemment. Le soir venu, je me prépare pour la fête donnée dans un coin calme et "huppé" légèrement en dehors de la ville, là où il y a toutes les villas luxueuses. J'imagine qu'il s'agit d'une de ces soirée étudiante. Je devrais pouvoir faire des affaires là-bas mais d'un autre côté, je préfère voir où je mets les pieds et repérer le style du truc avant. Pas envie d'embrouilles ce soir pour peu qu'un concurrent soit déjà sur place. Exit les affaires pour ce soir.
Je me contente de passer un jean stylé avec un dragon noir reproduit sur un côté, classe et discret, ainsi qu'une chemise noire ouverte sur un t-shirt blanc. J'hésite un instant à m'y rendre en bécane. Voiture ou bécane ? Allez bécane !

Une fois sur place, je croise quelques jeunes que je connais. Pas mal de filles se retournent sur mon passage. La veste en cuir fait toujours son effet, les cheveux détachés aussi. Peu importe ce qui motive leur intérêt, c'est un truc dont je ne me lasse pas. Tiens, j'aperçois Courtney depuis le couloir où je suis posté en discutant avec un gars que je connais. Elle semble s'éclater. Vu comme elle chauffe les mecs autour d'elle, je lui donne moins d'une heure pour se faire sauter. Je ne tarde pas à laisser ma connaissance pour reprendre mon chemin à travers la foule. Putain cette baraque est démente, y'a du floose à tirer ici ! Les pièces sont super vastes, ça pue le fric à plein nez jusque dans la déco. La musique résonne plein pot, ça danse dans tous les coins. Le salon est carrément bondé. Je ne sais même pas si je peux qualifier ça de salon, on dirait carrément une salle de bal vu la superficie. La piscine à l'extérieur est plutôt chouette aussi dans le genre. faudra que je songe à tirer un ou deux trucs de valeur avant de repartir. J’ai déjà repéré la salle où les invités posent leurs affaires et qui sert de vestiaires même pour les sacs. Aucune surveillance. pas mal d'allées et venues. Ils doivent songer que tout le monde est ici pour faire la fête et non pour chaparder. Ils sont bien naïfs. Ou alors ce sont tous des foutus gosses de riches qui se foutent qu'on leur tire quelques billets.
Je déambule à travers la foule, j'observe puis je t'aperçois enfin, je me dirige vers toi. Hum ... sourire forcée de ta part. Je sens que ça ne va pas être de la tarte mais je vois ça comme un défis. Aucun sourire sur mes lèvres, ça risquerait juste d'être mal interprété ou de t’agacer. Je reste neutre dans mon approche.

« Je savais bien qu’elle ne t’avait pas mis une main au cul pour rien. »

- Ah ouais ? T'avais vu ça aussi ? dis-je en référence à la main au cul que Courtney m'a filé ce matin. En revanche, elle m'a glissé l'invitation en me disant qu'il y avait une fête sympa dans le coin. Elle n'a pas parlé de toi même si je me doutais que tu serais sans doute là. Quoi que t'as pas vraiment l'air d'apprécier ce genre de fêtes, j'me trompe ?

On commence à discuter en allant prendre un peu l'air sur la terrasse histoire de pouvoir s'entendre parler sans s’égosiller. Je m'appuie à la balustrade de dos et décide de m'en griller une, te proposant une clope en te tendant mon paquet. Il y a un couple plus loin qui se suce la poire bien comme il faut, et vas-y que ça se frotte. Je serais pas étonné de voir la fille lui sucer autre chose vu les petits couinements fébriles qu'elle lui offre tous les dix secondes.

- Je peux parer à ton ennui en t'offrant un verre ? dis-je comme pour souligner que ça l'aidera peut-être à supporter ce début de soirée qui ne fait que commencer.




© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Mar 29 Déc 2015 - 16:19

Axel ∞ Courtney (PNJ) ∞ Terrie
I don’t wanna play, boy

J’ai laissé Courtney me traîner jusqu’à cette maudite fête qui n’est pourtant pas du tout à mon goût. Mais je sais pour quelle raison elle m’y traîne, et ce n’est certainement pas celle qu’elle évoque. Je n’en ai pas le souvenir, mais je parierai ma main au feu sans le moindre problème que c’était déjà comme ça que ça se passait lors de nos études. Elle peut bien avancer qu’elle le fait parce que soit disant je ne m’amuse pas assez, elle sait parfaitement que ce n’est pas le cas. En réalité, elle me traîne à ce genre de fêtes pour que je veille sur elle quand elle aura abusé de toutes les substances présentes. En somme, ce sera à moi de m’occuper d’elle quand elle sera en train de vomir ses tripes ou de faire une overdose… Et elle se demande vraiment pourquoi je n’aime pas ce genre de fêtes ? Ça ne fait pas bien longtemps que nous sommes là, mais je sens déjà le poids de l’ennui venir s’installer sur mes épaules. En somme, je m’attends déjà une soirée chiante à mourir où je vais imaginer les différentes façons que j’ai de me tuer avec ce qui est présent dans la maison… Je déteste vraiment ce genre de soirées…

J’ai déjà soupiré trois ou quatre fois quand j’aperçois une tête connue… J’aurai dû me douter que Courtney t’avait refilé l’adresse de ce qui est pour moi ressemble davantage au purgatoire qu’à une fête. Je ne peux pas m’empêcher de sourire, me moquant par la même de ma propre naïveté. Je ne m’attendais pas à te revoir ici, ni même à te revoir du tout pour être honnête. Alors que t’approches, je me demande si tu vas me rejouer la carte du dragueur comme dans l’après-midi… Habituellement, je n’ai aucun problème contre un peu de drague, j’adore jouer avec cela même, ce n’est pas pour rien que je nous nomme Hetty et moi, des dévergondées. Je n’étais pas du genre à vouloir me caser, j’étais plutôt du genre à vouloir profiter de ce que la vie m’offre… « J’étais » parce que maintenant je suis plutôt réticente à jouer à ce genre de jeu, et si je ne semble pas y prêter plus attention que cela, en fait je me demande bien pourquoi j’ai moins de plaisir à jouer ainsi maintenant… Est-ce que c’est vraiment important ? Ça doit l’être, mais je relègue ça au second plan alors que tu arrives à mon niveau et que je te lance une plaisanterie. Tu n’abordes plus le sourire dragueur que tu avais cet après-midi, et quelque part j’ai la sensation que tu me plais davantage ainsi. Merde, mais d’où ça vient ce désintérêt total pour ce jeu que j’affectionne tant qu’est la drague…

Tu me réponds t’étonnant faussement que j’ai vu la main au cul que Courtney t’a filé dans la journée. C’était tout de même assez difficile de la rater, mais je ne fais que sourire à la remarque. Là où tu tombes dans le mile, c’est que ce genre de fêtes n’est effectivement pas du tout à mon goût.

« Je suis pas certaine d’appeler ça une fête en ce qui me concerne, je crois que ça ressemble davantage au purgatoire ou à l’enfer, je ne me suis pas encore décidée. Mais peut-être que tu as la même définition que Courtney en ce qui concerne les « fêtes sympas »… pitié, si la réponse est oui, ne me le dis surtout pas. »

J’ai l’air de plaisanter, mais très honnêtement si tu réponds par l’affirmative, cette « fête » va devenir des plus affligeantes pour moi et je vais vraiment me mettre à faire la liste des différentes façons de mourir qui sont à ma portée… J’ai déjà la première en vue avec un pic à glace présent dans un bac à glaçon… Mon dieu, je deviens morbide… J’ai peut-être sincèrement besoin de quelques séances chez un psy, après tout ce qui m’est arrivé, ce ne serait pas si dramatique.

Alors qu’on commence à bavarder, et que tu me sembles bien plus sympathique que plus tôt dans la journée, on sort pour ne pas avoir à crier davantage. Puis au moins, on ne sera pas complètement sourd à la fin de la soirée. Une fois dehors, j’ai déjà l’impression d’avoir ôté un peu de ce poids sur mes épaules. Je m’appuie à la balustrade alors que tu t’y adosses, et tu sors un paquet de clopes m’en proposant. Je refuse d’un simple signe de tête, ce n’est pas mon truc, quoi que ça pourrait finir par le devenir si une autre merde vient me tomber dessus.
Tu me proposes un verre, et je me dis que ça ne me fera pas trop de mal, mais comme je dois veiller sur Courtney, je préfère te préciser que ce sera sans alcool pour ma part.

« Ne me prends pas pour une nonne, c’est juste que si je me mets à picoler alors que je dois veiller sur miss « Je cumule les excès », elle risque de ne pas rentrer en vie. » Expliquais-je alors que tu as l’air étonné de me voir prendre un verre sans alcool.

Tu t’éclipses le temps d’aller chercher les verres alors que le couple qui se lèche à peu près toutes les parties du corps commence légèrement à me déranger. Pendant ton absence, je leur fais remarquer qu’il y a bien une dizaine de chambres dans cette baraque de bourges et ils disparaissent à mon plus grand bonheur.
Tu reviens finalement avec nos verres, je te tends un sourire ainsi qu’un merci alors que tu me donnes le mien.

« Alors ? À quoi t’attendais-tu en venant à cette… fête ? » Dis-je alors que j’insiste sur le mot fête d’un ton peu flatteur. Il est clair que je hais ce genre de rassemblement. J’attends la réponse avec une certaine… ce n’est pas de l’impatience, mais disons que j’ai bien envie de voir si tu vas me surprendre.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Mer 30 Déc 2015 - 10:57




Hey cutie !Axel + Terrie« Hey cutie ! »


« Je suis pas certaine d’appeler ça une fête en ce qui me concerne, je crois que ça ressemble davantage au purgatoire ou à l’enfer, je ne me suis pas encore décidée. Mais peut-être que tu as la même définition que Courtney en ce qui concerne les « fêtes sympas »… pitié, si la réponse est oui, ne me le dis surtout pas. »

Je fais signe de bouche cousue. Je ne fréquente généralement ce genre de fêtes que pour écouler ma came ou pour lever quelques poulettes. Quant aux fêtes que j'ai l'habitude d'organiser chez moi ou ailleurs, elles sont destinées au même but et elles représentent un défouloir pour moi lorsque j'ai besoin que du monde gravite autour de moi. J'apprécie néanmoins ce type d'évènements pour ce que je trouve à en retirer. Mais dans le fond, je ne m'intéresse pas forcément aux gens qui y viennent, je n’en connais de toute façon pas la moitié en général. C'est juste un "univers" qui me délivre disons, des impressions, appelons ça comme ça.

Nous commençons à bavarder et nous retrouvons un instant plus tard sur la terrasse pour pouvoir discuter loin du bruit et du brassage de la foule. Appuyé contre la balustrade, je te propose une clope. Tu refuses d'un signe de la tête. Je te propose un peu plus tard d'aller nous chercher un verre. Tu précises sans alcool et tu te sens obligée de te justifier un instant. J'ai du avoir l'air surpris je présume.

« Ne me prends pas pour une nonne, c’est juste que si je me mets à picoler alors que je dois veiller sur miss « Je cumule les excès », elle risque de ne pas rentrer en vie. »

Je te fais signe que tu n'as nul besoin de te justifier et accède à ta requête en m'éclipsant un instant à l'intérieur. Direction le bar installé près de la cuisine. Des bouteilles trainent sur le comptoir. Un barman a été engagé pour faire quelques trucs élaborés mais certains se servent directement. Je lui demande deux cocktails sans alcool aux fruits de la passion. C'est quelque chose qui plait toujours en général. Autour de moi, les corps se déhanchent, une fille passe même près de moi en me passant une main au cul. Deuxième de la journée décidément ! Troisième même si je compte sa sœur jumelle qui la suit de près et qui se fait plaisir à son tour par le même geste en m'adressant ensuite un clin d’œil. J'esquisse un sourire amusé. Elle me fait signe de la suivre sur la piste mais je lève les deux cocktails l'air de dire, désolé, j'suis déjà accompagné.
Avant de te rejoindre sur la terrasse, je me glisse dans un recoin hors de vue ne empruntant le couloir plutôt que traverser la foule, trop risqué pour les boissons qui risqueraient de perdre la moitié de leur contenu en chemin. Je profite cependant d'un arrêt et pose les verres sur un meuble avant d'y glisser discrètement une substance légère qui te permettra de te détendre et d'être un brin euphorique. Rien de bien méchant dans mes intentions. Je veux juste te dégriser un peu et t'aider à t'amuser. C'est un truc gentillet, rien de fort.

- Me revoilà ! Ça a pas été trop long ? Je nous ai ramené deux cocktails aux fruits de la passion, les deux sans alcool. précisais-je. Comme ça t'auras pas à craindre de devoir te coltiner un mec susceptible d'être bourré au cours de la soirée.

Nous trinquons.

« Alors ? À quoi t’attendais-tu en venant à cette… fête ? »

Je laisse échapper un rire. La façon dont tu prononces ce mot me tire une réflexion.

- Ce mot te semble détestable à lui tout seul. Je regarde un instant les étoiles en penchant la tête en arrière, de nouveau accoudé à la balustrade. A quoi je m'attendais ? Soyons honnête ... j’espérais malgré tout t'y voir. Oserais-je dire que je t'ai menti un soupçon tout-à-l'heure en disant le contraire. Et je ne regrette pas d'être venu. Pas pour cette fête, pas pour ce tas de cons ... pour toi. soulignais-je. Pour le plaisir d'une compagnie agréable et d'une conversation intelligente qui dépasse les deux mots.

Nous nous mettons à marcher en discutant.

- Ce matin, j'ai un peu abusé, avouais-je pour aller dans ton sens en parlant de la rencontre à moto. J'aime parfois faire des trucs complètement fous et culottés. Ça change des rencontres banales. J'aime la surprise et l'originalité. Je ne peux cependant pas dire que je le regrette parce que sans cette initiative, je ne t'aurais pas rencontré.

Je ne cherche pas à te charmer, je suis juste franc. Même mon expression reste neutre, pas de sourire séducteur. Je reste simple et naturel avec toi, je te le dois bien pour le soupçon d'intérêt que tu as décidé de m'accorder malgré tes premières impressions vis-à-vis de moi.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Mer 30 Déc 2015 - 12:43

Axel ∞ Courtney (PNJ) ∞ Terrie
I don’t wanna play, boy

Juste avant que tu ne t’éclipses pour aller nous chercher du verre, tu me fais ce signe que je n’ai nullement besoin de me justifier. C’est une habitude que j’ai prise en présence de cette idiote de Courtney qui trouve toujours à redire sur ce que je fais, parce que paraît-il je m’auto-bride et je m’empêche de m’amuser. Mais j’avoue, tu as raison, je n’ai nullement besoin de me justifier sur ce je consomme ou non. Le temps pendant lequel tu es absent, je me dis que cet enfer dans lequel Courtney m’a conduite va peut-être se révéler un peu moins pire que les précédents, notamment grâce à toi. Peut-être, parce que je ne suis pas encore certaine que tu vas vraiment égayer ma soirée, mais espérons-le. Durant ton absence, j’en profite pour me débarrasser des deux sangsues qui ne cessent de se lécher toutes les parties du corps, et le tableau me semble enfin se rapprocher d’un moment agréable, à avoir à ton retour si ce sera bien le cas.

Tu reviens après quelques minutes durant lesquelles j’ai observé l’horizon nocturne, accoudée à la balustrade. À l’entente de ta voix, je me retourne pour te faire face, et récupère le verre que tu me tends alors que tu m’annonces la couleur : fruits de la passion, sans alcool, pour nous deux. Tu t’expliques sur le fait que toi-même tu ne prennes pas d’alcool, et j’ai presque envie de te rétorquer que tu n’as pas à te justifier, pour me moquer un peu en référence à ce qu’il s’est passé quelques instants quand tu laissais entendre par quelque geste que je n’avais pas à me justifier. Mais j’ai bien plus marrant à te rétorquer, et je réponds avec le sourire sur un ton que je veux volontairement mi plaisantin, mi sérieux.

« Oh tu aurais pu prendre de l’alcool. Au moment où tu te serais transformé en mec lourd parce qu’il est trop bourré, je t’aurai juste collé un pain, et t’aurais fini ta soirée sur le carrelage froid de la terrasse. »

Je plaisante, mais honnêtement j’étais parfaitement capable de faire une chose pareille. Je l’avais probablement déjà fait dans ma vie d’ailleurs, je n’en avais simplement pas le souvenir. Nous trinquons finalement, et je bois une gorgée du cocktail aux fruits de la passion avant de te demander ce que tu espérais en venant à cette foutue fête… non il n’y a pas à dire, le mot fête ne me convient pas pour décrire ce rassemblement. Tu ris du fait que je m’étrangle presque à prononcer le mot fête, et j’aborde une mimique de prise sur le fait.

« Avant que tu me prennes pour une rabat-joie, je déteste juste ce genre de rassemblement. Je suis tout à fait capable de faire la fête, et de m’éclater. Je n’ai simplement pas la même définition que tous ces gens présents, et toi aussi visiblement si je me réfère à ce signe de bouche cousue quand je t’ai dit de ne surtout pas dire que tu aimes ce genre de soirée. » m’expliquais-je en souriant, et en te taquinant au passage. Je te laisse finalement répondre à la question que je t’ai posée, et je ne peux pas m’empêcher de sourire. « Ouf, j’ai eu peur que tu repasses en mode super dragueur comme ce matin, mais Dieu merci ta dernière phrase te sauve. » Je me moque, gentiment bien sûr, mais quelque part je le pense aussi. Je préfère le côté charmeur, à celui du dragueur, et il y a une énorme différence entre les deux !

Finalement nous nous mettons à marcher, sur la terrasse nous éloignant un peu plus du bruit provenant de l’intérieur, ce qui me convient. Oui, même la musique n’est pas à ma convenance, quand je parlais d’enfer ou de purgatoire je ne plaisantais pas ! Tu m’avoues alors que tu y as été un peu fort ce matin, et je ne peux pas nier que je t’ai trouvé un peu trop lourd à mon goût.

« Un peu abusé, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais Courtney t’a un peu encouragé aussi. » J’admets ça sans le moindre problème, Courtney encourage toujours ce genre de pratiques. Je souris avant de boire une nouvelle gorgée de mon cocktail. « J’aurai peut-être trouvé ça plus amusant si on avait été à égalité. Ta moto contre la poubelle de Courtney, c’était joué d’avance. Enfin même sur ma moto, je ne crois pas que j’aurai joué. Enfin ma moto… il faudrait que j’en rachète une, déjà. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Sam 2 Jan 2016 - 0:26




Hey cutie !Axel + Terrie« Hey cutie ! »


Je reviens après quelques minutes, tu es accoudée à la balustrade. Mon regard s'arrête un instant sur ta silhouette et tes cheveux qui cascadent le long de ton dos. Je te rejoins. Tu me glisses une réflexion sur le petit clin d’œil concernant nos conso sans alcool.

« Oh tu aurais pu prendre de l’alcool. Au moment où tu te serais transformé en mec lourd parce qu’il est trop bourré, je t’aurai juste collé un pain, et t’aurais fini ta soirée sur le carrelage froid de la terrasse. »

- Tu prends le ton de la plaisanterie mais j'y perçois une note de sérieux. Ce sont souvent les plus belles femmes qui sont capables du pire. déclarais-je.

Nous reprenons la discussion après avoir trinqué. Je ne sais plus au juste combien de temps la drogue met avant de se faire son effet. Nous discutons à propos de cette fête et tu déclares que tu détestes juste ce genre de rassemblement, ce qui n'empêche en rien pour toi d'apprécier un autre genre de fêtes. Tu soulignes que tu sais parfaitement t'éclater mais que tu n'as juste pas la même définition que tous les gens ici présents, moi y compris.

Et toi aussi visiblement si je me réfère à ce signe de bouche cousue quand je t’ai dit de ne surtout pas dire que tu aimes ce genre de soirée. » glisses-tu en souriant, soulignant ainsi la taquinerie.

Je t'adresse un petit sourire en coin puis boit une gorgée de cocktail sans m'en offusquer, avant de reparler de ce matin. Tu joues sur la plaisanterie et semble désormais plus détendue.

« Ouf, j’ai eu peur que tu repasses en mode super dragueur comme ce matin, mais Dieu merci ta dernière phrase te sauve. »

- Moque-toi moque toi ... dis-je avant de souligner mes faits en disant que j'ai quelque peu abusé.

Tu te montres franche.

« Un peu abusé, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais Courtney t’a un peu encouragé aussi. »

Tu laisses échapper un soupir puis poursuis.

« J’aurai peut-être trouvé ça plus amusant si on avait été à égalité. Ta moto contre la poubelle de Courtney, c’était joué d’avance. Enfin même sur ma moto, je ne crois pas que j’aurai joué. Enfin ma moto… il faudrait que j’en rachète une, déjà. »

- Ah oui ? Tu avais une bécane ? fis-je avant de te demander le modèle et la marque. Je te propose d'ailleurs un instant plus tard d'aller faire une virée avec la mienne.

Nous regagnons le devant de la villa en faisant le tour et je désigne l’endroit où elle est garée. Nous allons nous poster à côté en parlant et je te confie que ce serait bien la première fois que je confie mon bébé à une femme. Manque de pot, je crois que je viens de faire une gaffe. Mais les mots sont sortis dans le but de te présenter ça comme un privilège en te proposant que tu conduises et non passer pour un macho qui ne veut pas qu'une poulette touche à sa bécane.





© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Sam 2 Jan 2016 - 17:48

Axel ∞ Courtney (PNJ) ∞ Terrie
I don’t wanna play, boy

Alors que tu t’interroges sur ma déclaration à propos de ce que je pourrais ou non te faire si tu venais à te transformer en mec lourd en raison de l’alcool, je me contente de sourire pour toute réponse. Un sourire qui a l’air de dire que si tu veux le savoir, il faudrait tester. Mais je doute que tu aies envie de finir la soirée ainsi, donc tu ne te risqueras sûrement pas à tester. Puis il y a certainement des sujets plus intéressants à aborder tandis que nous nous trouvons dans l’antichambre de l’enfer… enfin ça c’est ce que je pense, ça n’engage visiblement que moi parmi toutes les personnes présentes, surtout parce que je dois être la seule à détester l’endroit où je me trouve, mais passons…

Nous abordons finalement notre rencontre de ce matin, après quelques fioritures de plus, et j’accepte de dire que ton attitude a aussi été encouragée par Courtney qui n’a pas la moindre limite. D’ailleurs je jette un coup d’œil discret vers elle tandis que nous marchons sur la terrasse, histoire de vérifier qu’elle n’en est pas encore au point où il me faudra voler à sa rescousse.
Je finis par avouer que j’aurai peut-être préféré jouer avec ma bécane, et je commence à m’interroger sur ce que je raconte. Depuis quand est-ce que je parle de ce sujet ? Ma moto, la tentative de meurtre… Ça ne me ressemble pas beaucoup de lâcher ce genre d’informations, et encore moins à un inconnu ! Je suis saoule sans alcool, ou quoi ?! Je t’avoue alors que ma moto n’est en fait plus en état de marche et qu’elle a été pulvérisée quand on m’a percuté il y a presque deux ans. Chose que je fais avec une trop grande aisance à mon goût…
À discuter moto, nous venons à parler de la tienne, et nous revenons vers le devant de la villa, pour peut-être une virée. Je ne sais pas encore si je suis prête pour ça. Le souvenir de l’accident – qui n’en est pas un, mais ça au moins j’ai pu le taire malgré ma soudaine diarrhée verbale – revient encore et toujours, et il me bloque. Et tandis que nous parlons, tu as des mots malheureux, ou plutôt tu me donnes l’occasion de te taquiner un peu plus.

« Est-ce que je dois prendre cette remarque pour un affront ? » Je demande, l’air de te dire que tu as plutôt intérêt à bien choisir sa répondre. « Si tu te sers de mon accident pour dire que c’est connu que les femmes conduisent moins bien que les hommes, je jure que je te fais une démonstration de ce qu’il pourrait t’arriver si tu devenais le lourdingue qui a trop bu, sauf que là je m’en prendrai au macho. » Te voilà prévenu, mais ça se voit que je ne me prends absolument pas au sérieux présentement… j’ai l’air d’être débridée… Je suis saoule avec un cocktail sans alcool ou quoi ? Je me suis déjà posée la question, il me semble.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Dim 3 Jan 2016 - 14:53





Hey cutie !Axel + Terrie« Hey cutie ! »

Je ne me pose pas spécialement de question sur tes capacités de défense. Peu m'importe de savoir si c'est du blabla ou si c'est réel. Et il ne vaut mieux pas que tu tentes quoi que ce soit. Si je joue les mecs charmant, je ne suis pas sûr que cette façade tienne bien longtemps si tu lances un réel assaut contre moi. Façon de parler. Disons que si tu finis par me les briser ou que tu parviens à me faire sortir de mes gonds, la situation risque d'être toute autre. J'ai parfois des difficultés à me gérer, contenir cette part de moi qui s'emporte à la moindre étincelle. Il peut suffire de pas grand chose, et à partir du moment où je me laisse happer par ceci, je n'ai plus de limites. Cogner sur une gonzesse qui l'a cherché ne me freine aucunement. Au contraire, j'en éprouve un putain de plaisir. Comme avec l'autre conne il y a quelques semaines. Foutue camée transformée non seulement en hystérique mais en voleuse et en pot de colle ! Si elle n'avait pas eu la mauvaise idée de m'en coller une et de taper dans ma came, elle s'en serait tirée avec moins que ça.

Néanmoins, pour en revenir à toi, je n'ai nulle envie de finir la soirée ainsi. Si je suis venu vers toi, ce n'est pas dans ce but. Durant la discussion, nous abordons le sujet concernant notre rencontre de ce matin. Tu t'accordes à me révéler sa lourdeur puis tu glisses toutefois que j'ai été encouragé par Courtney. Cette dernière semble une vraie fêtarde, le genre prête à toutes les bêtises et les aventures. Je n'y fais même plus attention depuis mon arrivée, quant à toi, tu sembles parfois jeter un regard pour vérifier ce qu'elle fait ou si elle n'a pas disparue avec un mec quelconque au détour d'une des foutue chambres situées à l'étage de cette villa pour le moins immense. Tiens d'ailleurs, j'avais dis qu'il faudrait que je tire un truc ou deux. Peut-être parviendrais-je à t'inciter de nous plier à quelques petites larcins sur le ton de la déconne en tirant des trucs sans importance une fois que la drogue aura vraiment agit, du moins pour toi, car je saurais en douce, tirer ce qui a bien plus d'importance.

Tandis que nous marchons sur la terrasse qui fait en partie le tour de la maison, tu finis par m'avouer que tu aurais peut-être préféré jouer avec ta bécane face au défis de ce matin. Je te lance un regard surpris. Tes propos ont l'air de t'étonner toi-même à ta façon d'arquer les sourcils. Mon petit cocktail spécial ferait-il peu à peu son effet ? Je compte néanmoins sur le fait que tu te dérides un peu plus. Et pour cela, quoi de mieux qu'un défis glissé par une bourde sur laquelle tu rebondis avec aisance.

« Est-ce que je dois prendre cette remarque pour un affront ? »

J'écarte les bras, désormais appuyé contre ma bécane que nous avons rejoint.

« Si tu te sers de mon accident pour dire que c’est connu que les femmes conduisent moins bien que les hommes, je jure que je te fais une démonstration de ce qu’il pourrait t’arriver si tu devenais le lourdingue qui a trop bu, sauf que là je m’en prendrai au macho. »

Je t'adresse un sourire amusé et m'écarte de la bécane, te faisant signe de te laisser la place pour y grimper et relever le défis ou l'invitation. Une façon de t'inciter aussi à arrêter de parler et agir. J'évite toutefois de rebondir sur l'accident que tu as mentionné, ça nous détournerait du but présent.




© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Sam 16 Jan 2016 - 14:47

Axel ∞ Courtney (PNJ) ∞ Terrie
I don’t wanna play, boy
Je n’ai pas touché à une bécane depuis que je suis sortie du coma. Enfin ce n’est pas tout à fait exact. J’ai bricolé cinq minutes avec Chris sur une moto qu’il retapait dans le but de me l’offrir. Ce n’est certainement plus d’actualité, puisqu’on ne s’est pas parlé depuis des semaines et même plusieurs mois. Si on excepte cette fois-ci, je n’ai pas touché à une bécane depuis que j’ai failli mourir, depuis qu’on a essayé de me tuer. Et je ne crois pas que je compte en racheter non plus, malgré ce que j’ai dit. C’est sûrement parce que dès que je m’approche d’une moto, j’ai le moment le plus horrible de toute ma vie qui me revient en mémoire. Des images m’agressent, et je me souviens de tous les détails, j’ai en mémoire tout le mal que j’ai subi, toute la douleur que j’ai ressenti, et toute la peur de mourir là, seule, allongée sur le parvis, à me vider de mon sang… Cette image ne me quitte plus, j’en cauchemarde parfois et je ne dors plus de la nuit. Je crois qu’en réalité, je ne ferai plus le moindre tour en moto, je ne veux même plus en parler.

Ce soir pourtant, j’en parle. Avec toi, dont je ne sais rien, ou dont je ne sais plus rien. Remarque, si nous nous connaissions, tu m’aurais probablement déjà reconnue, et la conversation serait très certainement différente. Nous ne parlerions pas de moto. En réalité, nous ne devrions pas en parler, je n’en parle jamais, je coupe toujours court au sujet. Pourquoi suis-je présentement en train de t’en parler ? Je n’en sais strictement rien.
Nous sommes désormais auprès de ta bécane, et je prends un certain plaisir à la regarder et à la passer au crible. Tu m’invites finalement à enfourcher ta bécane. Je ne suis pas montée sur une moto depuis mon réveil… je ne sais pas si j’ai envie. Je m’en approche tout de même, tandis que je continue de la passer au crible pour en découvrir les moindres détails. Je finis par monter dessus alors que tu restes à côté. Si je m’attends à être assaillie par des images de mon accident, il n’en est rien. C’est la première fois que l’évènement ne se rappelle pas à moi alors qu’il en a l’occasion, j’ai l’impression d’être un peu en dehors de moi-même. Je tourne finalement la tête vers toi.

« Tu as confiance ? » Te demandais-je avec un regard malicieux. Je te fais un petit signe de tête, l’air de te dire de monter derrière et de me laisser nous guider je-ne-sais-où pendant un instant. J’attends ta réponse avec un léger sourire sur les lèvres…

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Sam 23 Jan 2016 - 11:12




Hey cutie !Axel + Terrie« Hey cutie ! »


Je t'invite finalement à enfourcher ma bécane. Tu sembles avoir quelques hésitations et puis finalement, tu t'en approches. Tu la contournes, tu l'observes, tu te penches. Il y a de l'admiration mais aussi autre chose d'indéfinissable dans ton regard. Peur et détermination à la fois me semble-t-il. Au final, si j'en juge la suite c'est la détermination qui l'emporte. Mon petit cocktail y a sans doute aidé. Tout comme j'imagine qu'il a du aider à te délier la langue.

« Tu as confiance ? » me glisses-tu avec un regard malicieux. Tu n'attends pas spécialement ma réponse, laquelle devrait venir alors que tu me fais signe de grimper derrière toi si c'est le cas.

Ce que je fais sans me poser de questions. Et bientôt, les roues retrouvent le bitume et le dévorent carrément. C'est la première fois que je monte derrière une gonzesse sur ma propre bécane. Tu peux dire que c'est un sacré privilège pour le coup ! Cette bécane c'est mon bébé. Personne n'a encore eu le loisir de la conduire en dehors de mon frère qui est monté une fois dessus.


Nous faisons une balade dans les environs jusqu'à atteindre l'autre rive. Nous ne rencontrons quasiment personne si ce n'est une ou deux voitures sur les routes de campagne que nous empruntons un temps. Le coin où nous nous arrêtons un instant est magnifique et imposant de par la forêt de sapins qui grimpent des deux côtés de la route. Route nichée au cœur d'un bout de vallée que le halo de la lune permet d'éclairer un minimum. En descendant de moto, je repère un chemin sur notre gauche un peu plus loin. La rivière en contrebas nous attire par sa douce mélodie en roulant sur les rochers en son lit. Nous débouchons bientôt sur une passerelle qui semble avoir des siècles. Le bois semble avoir été altéré par le temps mais je m'y aventure malgré tout. Des grincements sinistres m'alertent sans toutefois m'arrêter. J'aime le risque. D'ailleurs, si je ne l'aimais pas, je n'aurais pas pris celui de te laisser conduire avec ce que j'ai mis dans ton verre même si les effets restent plutôt doux et sans trop de conséquences.




© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Dim 7 Fév 2016 - 15:51

Axel ∞ Courtney (PNJ) ∞ Terrie
I don’t wanna play, boy
Je ne suis pas remontée sur une moto depuis mon accident, qui n’en est pas un. Je ne veux pas parler d’accident, parce que c’est une tentative de meurtre, mais je ne peux pas dire ces mots devant d’autres personnes. Je l’ai dit à Peter, parce qu’il menait l’enquête. Je l’ai dit à Joshua parce que j’étais en train de péter les plombs. Et je l’ai dit à Chris parce que je ne voulais pas lui mentir. Mais je me suis promis qu’il n’y en aurait pas d’autres. Je sais qu’ils ont tous souffert d’avoir eu peur de me perdre, je ne veux pas leur infliger en plus la peur que ça puisse se reproduire. Alors je me tais, mais bon…
J’avais décidé de ne plus remonter sur une moto, du moins pour le moment. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais c’est le choix que j’avais fait… jusqu’à ce soir apparemment. Je te demande si tu as confiance, et la réponse est apparemment oui, puisque tu me laisses les clefs et la conduite de ta bécane en montant derrière moi. C’est la première fois qu’aucune image de l’accident ne me vient, alors j’en profite.

C’est fou cette sensation qui me revient alors que nous roulons sans que je réfléchisse à l’endroit où nous allons. Je suis les routes qui se succèdent, jusqu’à choisir de prendre un chemin qui ne m’évoque pas le moindre souvenir, mais il s’enfonce dans la forêt et justement j’aime bien la forêt. On s’arrête quelque part et on laisse ta moto pour continuer à pied.

« Ça, c’est mon genre d’ambiance. C’est ça, que j’adore. Pas les fêtes pleines de gens qui picolent et consomment toute sorte de substances. » Te dis-je alors que nous marchons sur la passerelle qui grince. « Une balade en forêt avec pour seule lumière la lune. Ose me dire que ce n’est pas bien plus charmant que l’horrible fête dont on vient de s’extirper. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie] Jeu 11 Fév 2016 - 14:43




Hey cutie !Axel + Terrie« Hey cutie ! »


Tu me demandes si j'ai confiance et ma réponse se manifeste par le simple fait de ne marquer aucune hésitation en grimpant aussitôt derrière toi. une fois sur la route, tu sembles te régaler. Le paysage est grandiose, j'adore ce coin. C'est bon de pouvoir en profiter sans avoir à trop garder son attention sur la route. Tu prends bientôt un chemin sur le bord de la route qui se présente à nous. On s’arrête quelque part et on laisse la moto pour continuer à pied jusqu'à une passerelle qui semble en mauvais état mais qui tient toujours. Le grincement sinistre des planches n'est pas pour rassurer mais je m'y engage tout de même.

« Ça, c’est mon genre d’ambiance. C’est ça, que j’adore. Pas les fêtes pleines de gens qui picolent et consomment toute sorte de substances. ... Une balade en forêt avec pour seule lumière la lune. Ose me dire que ce n’est pas bien plus charmant que l’horrible fête dont on vient de s’extirper. »

- J'avoue que j'aime beaucoup ce genre d'endroits aussi.

Nous faisons quelques pas en nous aventurant à travers bois. Puis une pluie dense commence à tomber et des gros nuages viennent masquer en partie la lune. Nous avons de plus en plus de mal à nous frayer un chemin sans savoir où mettre les pieds. Puis soudain, je me sens partir. Quelque chose en moi semble s'éteindre pour faire place à autre chose. Quelque chose qui ne s'était plus produit depuis longtemps.
Je m'immobilise brutalement. Je sens mon mauvais fond ressurgir. C'est un peu comme si cette autre part de ma personnalité en avait assez de me voir jouer la comédie du mec sympa même si en l'occasion, je ne joue pas spécialement la comédie. Il y a ce flot d'impatience impétueux qui circule à travers mes veines. Je perds patience comme si j'attendais quelque chose. Je sens la fureur me gagner alors qu'il n'y a pas de raison. Est-ce les effets de la drogue ou une de ces rares crise où je perds complètement la raison ?! Merde ... je sens que tout est sur le point de basculer dans la minute suivante. Le démon en moi s'installe plus sûrement au fil des secondes, de façon plus insidieuse.

- Fuis ... prends mes clés et file d'ici. Cherche pas à comprendre, vociférais-je telle une menace en t'incitant à partir sans poser de questions.

- Bordel dégage d'ici !!! m'impatientais-je devant ton air interrogatif.

Tu ne mérites pas que je laisse l'autre moi prendre le dessus. Tu ne mérites pas que je te tourmente voir pire dans les instants à venir. Il faut vraiment que tu comprennes qu'il est nécessaire de fuir ma présence au plus vite. Quitte à me montrer violent par les gestes et menaçant. Pour que tu comprennes que peu importe ton hésitation à me laisser seul ici, perdu au milieu de ce bois, ça va devenir vitale de te montrer égoïste.
Je suis déjà en temps normal, foutu de faire des ravages auprès des gens auxquels je m'en prends. Mais en cas de crise comme je le pressens présentement, ça n'a plus rien de ... je n'ai même pas de mots. La seule chose à comprendre est que durant ce genre de crise, même le mot violence ne fait pas le poids.

Bordel ... j'aurais du me passer de prendre cette substance. Elle a eu tout l'effet contraire souhaité. Sûrement le mélange avec le reste. C’est un contre-effet en mode boomerang. Et le fait de songer à ma mère n'aide en rien. Ma mère qui elle aussi était sujette à pareille crise de violence, mais elle, c'était causé par le désespoir, et non un besoin viscérale de faire du mal.
Le seul qui peut encore arriver à me maitriser à ce stade, c'est mon frère ou Dylan, mon meilleur pote. Mais seul ici au milieu de cette forêt, je ne risque d'être un danger que pour moi-même. Sauf si quelqu'un a la mauvaise idée de passer en voiture quand j'aurais rejoint la route.

Je tombe à genoux par terre et hurle comme pour empêcher ce qui va suivre, comme pour lutter contre moi-même. Et puis ça se transforme en un rire ironique. Il est trop tard ... . Tu n'es plus là, mais peut-être es-tu encore toute proche ?
... Sauf si j'arrive à te rattraper et que je te mets la main dessus avant que tu ne déguerpisse avec ma bécane. Terrie ... j'ai envie de jouer ... . Tu viens t'amuser avec moi, petite chatte ? Un sourire vicieux étire le coin de mes lèvres alors que j'avance d'un pas plus pressant. Tu ferais mieux d'être déjà loin ... pour toi ... pas pour moi.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Hey cutie ! [Axel & Terrie]

Revenir en haut Aller en bas
Hey cutie ! [Axel & Terrie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Axel Haire [Pouff']
» Axel H. Merrick || Nobody raise their voices [U.C.]
» Axel De Janus
» Répartition de Axel Adarsîdh
» Hello again, cutie. [-16]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-