AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Hard time to talk. ► Gailers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers Jeu 10 Mar 2016 - 17:42

Hard time to talk.
Anders & Abigail
date ► 10 mars
- Oui.
Gail avait du mal à comprendre ce passage de la vie d'Anders à la sienne mais elle ne se posa pas la question sur l'instant. Peut-être qu'il détournait l'attention pour ne pas avoir à y penser ou se laisser aller. Il était du genre prudent avec ce qu'il confiait comme si chaque mot dit était susceptible d'être déformé. D'un côté, elle pensait : pauvre homme. Il avait du être malmené par tout cela pour avoir une telle réaction. D'un autre côté, elle ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'il s'enfonçait dans le malheur comme si c'était un bain moussant très agréable... Gail ne connaissait peut-être pas la peine de perdre un enfant mais ce n'était pas la première personne qu'elle voyait perdre un garçon. Depuis qu'elle aidait Nan dans ses actions parfois, elle croisait des personnes en proie aux mêmes maux et pourtant, leur réaction était différente. Mais c'était peut-être parce qu'ils n'étaient pas seuls. Ils avaient une personne, cette personne. Gail voulait l'être et remarquait bien qu'elle n'était pas la seule à percer ses défenses. Une liste de noms l'attendait et elle devait tous les coiffer au poteau pour espérer entrer à sa façon dans la vie d'Anders Weiss. Sa tante serait folle si elle l'entendait. Elle l'était peut-être devenue à force de mensonges ou alors c'était dans ses gênes...

Et ce fut là qu'il trouva bon de persévérer sur le sujet, lui révélant peu, ne lui donnant même pas de quoi grignoter pour la journée.

- Pourquoi ressentez-vous le besoin de me mentir ? ... D'accord, de ne pas dire toute la vérité ? Répliqua-t-elle en le voyant près à nier. Ce n'est pas tout, c'est sûr... Je ne suis pas une petite fille et je n'ai pas besoin d'être protégé. Et s'il m'arrive quoique ce soit, vous ne seriez même pas concerné. Alors qu'est-ce que ça peut vous faire ? Je cherche juste quelques informations et vous ne savez pas ce que je veux en faire.

Elle n'était pas en colère, elle expliquait calmement son point de vue comme si elle était lassée de le voir essayer de lutter pour ne rien livrer.

- Ça doit être épuisant à force de vous retenir de dire ceci ou cela. Vous n'en avez jamais assez ? Je n'ai pas besoin de garde fou et je sais me débrouiller seule mais puisque vous avez ces informations... Vous devez savoir autre chose ! Je vous promets que je ne viendrais plus vous embêter si c'est ce que vous voulez et vous pourrez retourner à votre solitude. Soupira-t-elle. Puisque ça semble être la seule chose que vous voulez... Je suis sûre que vous n'avez même pas essayé à nouveau de chercher les membres de votre famille manquants... Vous savez si... j'aimerai le savoir que mes parents auront fait des recherches pour me retrouver, ça montrerait que je ne suis pas rien, que je n'ai pas été oublié. Ne vous méprenez pas, j'adore ma tante mais ce n'est pas pareil. J'espère que quand je les trouverai... Laissez tomber, nous ne devons pas avoir le même avis, encore une fois sur tout ça. Alors qu'est-ce que vous ne me dites pas ?


______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers Jeu 10 Mar 2016 - 18:19

Hard time to talk
Anders & Gail
date ► 10 mars


Il allait nier qu'il était en train de lui mentir.
Anders ne mentait pas, il omettait juste quelques détails qui allaient avoir une importance capitales pour Gail. Elle avait sentit qu'il allait le nier qu'elle l'avait déjà devancé. Il soupira les yeux au ciel et détourna le regard de la jeune femme pour regarder devant lui, cet arbre. Il se rendit compte qu'il était en train de la protéger, inconsciemment. C'était justement parce qu'il ne savait pas ce qu'elle allait en faire, que cela l'inquiétait un peu. Andy pouvait se faire des films et s'imaginer justement Gail aller à Chicago pour aller chercher des informations sur cette secte, chercher ce gourou pour ensuite retrouver sa mère qui devrait être avec lui pour sûr. Il était aussi inquiet pour Katherine qui n'allait pas du tout apprécier cela et qui allait facilement remonter jusqu'à lui. Il y avait aussi cette inquiétude égoïste. L'écrivain l'admettait mentalement.

Il tourna son regard vers Gail, qui était toujours aussi déterminée et qui voulait tellement avoir ces informations. C'en était effrayant. Il se redressa un petit peu quand elle lui semblait sous-entendre qu'il ne faisait pas de recherches pour sa fille Amber, qu'il n'avait pas fait le nécessaire. C'était facile de dire cela, Chloé avait tout changé d'identité et il était impossible pour lui de la retrouver, même avec sa propre famille, il n'était pas capable de la retrouver et c'était très frustrant. Andy ne pouvait tout simplement rien faire. Cela ne faisait pas de lui un bon journaliste, de toute façon il ne l'était pas ... Il resta silencieux quand elle eut finit et il la regardait. Il lâcha un gros soupir. Il se détestait d'avoir demandé pour Gail. Réellement.

- Ganos Lal. Il sourit à peine quand il vit l'expression d'incompréhension de la jeune femme. C'est le nom de cette secte qui a été dissoute. Elle a été dirigée par Moros, il se prenait un peu pour un magicien Merlin. Mais au départ j'ai cru que ça faisait référence au film Stargate, tellement les noms sont liés... Cette secte a grandi assez rapidement en plein coeur de Chicago. Vous n'aviez pas de nom quand vous étiez arrivée, votre mère non plus. Ils vous l'ont changé...

Andy ne semblait pas être fier de lui d'avoir livré cette information, parce qu'il avait la sensation qu'après, Abigail pouvait faire des bêtises. Bien qu'il semblait avoir fait des recherches là-dessus, il savait que pour avoir encore plus d'informations sur cette secte en dehors des deux femmes concernées, elle pouvait aller à Chicago pour chercher des informations, il espérait qu'elle n'ira pas faire cette escapade. Il était peut-être encore temps d'empêcher qu'une catastrophe ne se produise.

- Est-ce que vous pouvez me dire, ce que vous comptez de faire après, maintenant que vous avez les informations de cette secte ? Je veux dire ... Je respecte que vous voulez rechercher vos parents, ils en seraient fiers. Mais pour moi, le faire seule n'est pas une bonne idée, surtout quand votre mère vient d'une secte et y est probablement avec ce Moros... Vous pensez pouvoir gérer cela toute seule, mais un moment donné vous n'y arriverez pas et vous serez dépassée.

Est-ce que l'écrivain, malgré sa peine, son comportement qui le rendait inconsolable s'inquiétait pour cette fille qui l'avait agacé à un point qu'il aurait aimé être seul ?
On dirait oui.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers Jeu 10 Mar 2016 - 21:18

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Anders Weiss
Message reçu, aujourd'hui.

Cette détermination, elle ne te rappelle pas quelqu'un ? J'ai un message à lui faire passer, sois pas un vieux con, montre-lui la pièce jointe qui suit et le feu n'embrasera aucune maison de ton voisinage si tu vois ce que je veux dire. Et s'il te venait à l'idée de lire ce qui suit, sache que ce serait me défier idiotement !
-S


pièce jointe : toi et moi, dans un petit jeu de piste ça te dit ? ça commence maintenant et ça se termine à minuit. Commence par 46.411531, -116.991432 et cherche l'indice suivant. Ta mère attend votre réunion avec impatience. Dépêche-toi, file, MAINTENANT !
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers Jeu 10 Mar 2016 - 21:25

Hard time to talk.
Anders & Abigail
date ► 10 mars
- Merci.
Souffla-t-elle quand il parla enfin. De nouvelles informations. Véritables. Jusque là elle n'en savait pas autant. Elle ne connaissait pas le nom du gourou ni celui de la secte. La référence lui fit froncer les sourcils. Elle ne connaissait pas le film ou les films mais se renseignerait. Peut-être qu'il y avait une source d'inspiration et que ça pourrait lui servir.

Maintenant, elle réfléchissait. Que pouvait-elle faire ? Elle n'allait pas quitter Nan comme ça pour Chicago. Elle commencerait par de petites recherches informatiques. Elle se débrouillait dans le domaine. Elle pourrait ensuite jouer avec le téléphone et les forces de police de Chicago pour ses petites recherches. Une chance qu'elle ait un bon talent pour le mensonge. Elle verrait ensuite. Gail devait-elle en parler à Nan ? Non. Si elle lui avait caché ça, elle ne cautionnerait sans doute pas des recherches. L'aide d'Annie en revanche serait la bienvenue. La réflexion d'Anders abonda d'ailleurs dans ce sens. Elle ne pouvait pas faire les choses seule. Mais elle ne pouvait pas non plus demander à n'importe qui.

- Et qui m'aiderait, vous ? Grace ? Ma tante ? Je refuse d'impliquer Nan surtout si c'est pour qu'elle m'empêche d'agir, ce que, de toute manière, elle ne peut pas. Je suis majeure et libre de mes mouvements. Quant à Grace, elle a bien d'autres choses à gérer et ce ne serait pas vraiment vers elle que je me tournerai. Alors je n'ai personne. Mon oncle aurait pu m'aider, il aurait tout fait pour m'aider je le sais mais je n'ai personne et certainement pas l'argent pour engager un détective ou je ne sais pas qui, qui pourrait faire les choses à ma place. Elle s'appuya sur les mains, coudes sur les genoux dans l'attitude de réflexion. Je n'ai pas besoin de trouver Moros. Juste la ville. Si ma mère y est je saurais la reconnaître, j'ai une photo et son nom. Alors même si elle s'est faite une teinture brune, je saurais la reconnaître. C'est sûr...

Et pourtant, elle doutait un peu de ça. L'image était vieille et vieillie. A peine reconnaissable et si elle avait beaucoup changé. Il ne fallait pas compter dessus mais elle avait de l'espoir, elle avait un nom.



______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers Jeu 10 Mar 2016 - 22:13

Hard time to talk
Anders & Gail
date ► 10 mars


Anders soupira, c'était vrai qu'elle ne pouvait pas demander à n'importe qui. Elle ne pouvait pas le faire parce que Grace ou Nan l'aurait empêché de faire ses recherches. Lui arrivait à peine de sortir de chez lui et ne voyait pas en quoi d'autre il pouvait l'aider... Gail était majeure, certes, intelligente aussi et un brin manipulatrice, mais elle restait quand même incapable de le faire toute seule. Elle perdra vite le contrôle des choses et c'était ce dont Anders avait peur. C'était sûrement ses dernières paroles à l'égard de Gail parce qu'il savait qu'il ne la reverra pas, maintenant que -S allait l'éloigner de lui parce que c'était ce qu'il avait toujours voulu dans le fond. Il adopta un air interrogateur, quand elle disait avoir la photo de sa mère et le nom qui allait avec.

- Et c'est quoi le pr ... Hm ?

Cette fois-ci son téléphone avait vibré, c'était peut-être son travail mais il en doutait énormément. Son visage se ferma quand il vit l'expéditeur et c'était dans un soupir qu'il ouvrit le message. Quand il le lut, il jeta un regard vers Gail, pas très sûr qu'il veuille qu'elle lise ça. Anders n'aimait pas cela, si plus tôt, -S lui avait demandé de lui donner toutes les informations qu'elle voulait, puis ensuite lui donner un message. Etait-il en train de jouer avec elle en donnant des informations ? Ce qui expliquerait pourquoi Gail aimait bien -S. Silencieusement, Anders lui tendit son nouveau téléphone à Gail.

- Message de -S pour vous, dans la pièce jointe. Il la laissa lire et observa sa réaction.

La détermination ne lui rappelait pas quelqu'un ?
Chez les personnes déterminées, il en connaissait peu. Mais cela mit Anders sur le doute, le trouble se lisait sur son regard et se doutait bien que la jeune femme allait supprimer le message pour ne pas laisser de traces. C'est ce qu'il aurait fait lui aussi. Mais enfin, la détermination ne lui rappelait pas quelqu'un. Oui, Gail lui rappelait quelqu'un, mais il n'arrivait pas à mettre le nom et la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers Jeu 10 Mar 2016 - 22:56

Hard time to talk.
Anders & Abigail
date ► 10 mars
- Quoi ?
Mais elle s'arrêta elle-même quand elle le vit sortir son téléphone, encore. Il avait un rendez-vous ? Une petite-amie secrète ou quelque chose du genre ? Ou bien était-ce -S ? Elle en eut très rapidement confirmation lorsqu'il la prévint et que son regard étonné supplanta tout le reste. A celle-là, elle ne s'y attendait pas. -S avait su la surprendre. Il était véritablement partout, tout le temps. Mais vu leur position, ce n'était pas très étonnant. L'arbre devait être un centre d'énergie, elle l'avait toujours pensé. Un moyen d'observer. Elle ne s'attendait pas non plus au contenu du message qui lui laissa un faible sourire qu'elle réprima. Elle aurait du lui demander plus tôt. Pas à Anders, mais à -S. Il savait où était sa mère c'était certain. Gail aurait pu y penser mais n'avait pas demandé pourtant, il n'était pas très difficile de demander, il suffisait qu'à son tour, elle laisse des indices pour son ami pas si imaginaire que ça. Mais bien sûr, -S était -S et un petit jeu semblait obligatoire. On obtenait jamais rien sans rien.

- Vous ne semblez pas très étonné. Fit-elle remarqué après avoir lu, effacé et rendu le téléphone en état.

C'était une constatation plus qu'autre chose et Gail aurait bien aimé en discuter seulement il y avait -S et ses règles. Elle espérait qu'elle pourrait discuter à nouveau avec Anders même si elle lui avait promis de ne plus l'embêter une fois qu'il aurait donné les informations et il avait bien fait de les donner. Elle était maintenant mieux dirigée et avec l'appui de -S, elle pourrait retrouver son premier parent puis le second même ! Elle ne voyait que ça, pas plus loin. Elle n'imaginait pas de retrouvailles bonnes ou mauvaises. Il s'agissait simplement de les retrouver, de retrouver sa mère et après, elle aviserait selon ce qu'elle verrait et saurait alors.

- Merci... De m'avoir dit ce que vous saviez. Vous êtes le premier à être honnête avec moi, mis à part Annie mais une meilleure amie et un inconnu, ce n'est pas vraiment pareil n'est-ce pas ? Je vais vous laisser, ne pas vous déranger mais vous ne devriez pas rester trop seul. Si ce n'est pas pour vous, faites-le en souvenir, pour eux. Personne ne veut voir son père ou sa mère dans un état de complète solitude, croyez-moi.

Et elle lui tendit la main après un instant d'hésitation. Les formalités, elle s'y faisait. Elle était respectueuse et s'y tenait mais avec ce dont ils avaient parlé et ce qu'elle espérait, ça paraissait toujours un peu déplacé mais soit. Et après ça, elle s'éloigna jetant un dernier coup d'oeil à l'arbre en se jurant d'y revenir rapidement et chasser ces fleurs hypocrites qui reposaient au pied.


______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©pathos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers Jeu 10 Mar 2016 - 23:12

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Anders Weiss
Message reçu, aujourd'hui.

Penses-y : et si la solitude blessait bien plus ton entourage ? Ça ne doit pas beaucoup te tourmenter. Rassure-toi, tu n'as plus de soucis à te faire, je vais te débarrasser de Gail. Ce soir elle comprendra ce que c'est que d'affronter un vrai alcoolique. Ne me remercie pas surtout !
-S


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers Ven 11 Mar 2016 - 0:05

Hard time to talk
Anders & Gail
date ► 10 mars


- Je reçois de messages de mon boulot ou de -S. L'un ou l'autre, cela ne m'aurait pas étonné... répondit Anders, à peine indifférent.

Il venait de sortir de ses songes et remercia en inclinant le menton quand il récupéra son téléphone. Le message était déjà effacé et était soulagé de ne pas devoir affronter à l'envie de lire cette pièce jointe. Non, il n'était pas étonné quelque part qu'il ait reçu un autre message de -S parce qu'il en avait reçu un plus tôt, qui lui demandait de tout dire ce qu'il savait à Gail. Puis un autre qui était un message pour Gail, cela devrait suffire. Andy retenait tout de même le contenu du message qu'il n'appréciait pas du tout. La menace envers son amie Grace, il ne supportait pas qu'on la menace. Il retenait le message de -S qui l'avait irrité. Il n'aimait pas non plus la relation qu'il entretenait avec Gail et il savait que cela n'allait pas bien se terminer. Rien ne terminait bien avec -S.

La détermination de Gail ...
Pourquoi devait-il lui rappeler quelqu'un ?

Il garda son téléphone dans la main gauche, encore sur le point de partir dans ses pensées, mais Gail le maintint dans le monde, sur Terre. Andy fronça à peine les sourcils, surpris qu'elle le remercie avant de comprendre complètement pourquoi. Il avait été réellement la première personne honnête, en dehors d'Annie. Il sourit à peine, du coin de ses lèvres qui était un signe approbateur, ce n'était pas pareil. Elle termina sur une note, un conseil sur la solitude. Anders avait une bonne raison de rester seul, mais il n'allait certainement pas le dire. Il avait lui aussi hésité à prendre la main de Gail, pour la serrer doucement.

- Faites attention.

Ce fut tout ce qu'il disait. L'écrivain ne disait pas un mot de plus. Gail devait faire attention par rapport à ses recherches, mais aussi par rapport à -S. Elle en semblait pas s'en méfier du tout et c'était cela qui était dangereux.

Elle s'éloigna et son téléphone vibra encore dans sa main, à nouveau. Anders soupçonna cette fois-ci que c'était le patron qui lui demandait de venir plus tôt. Dans tout cela, il n'avait pas pu dormir de la journée et allait être fatigué, au bout du rouleau dans son travail. Il s'immobilisa quand il vit que c'était encore -S. C'était sa fête aujourd'hui ! Il lut le message et son visage se figea.

- Scheisse.

Qu'avait-il fait ?
Dans un temps normal, Andy aurait à peine haussé les épaules et sourire un peu au message de -S. Ne pas se demander ce qui allait se passer pour Gail, parce qu'il ne supportait pas sa présence trop intrusive. Il serait content de savoir qu'elle arrêtera de lui tourner autour, elle lui avait promis qu'elle arrêtera de l'embêter, pouvait-il seulement compter sur sa parole. Anders releva la tête dans le vif espoir de retrouver Gail du regard, mais elle avait disparu. Elle allait affronter un vrai alcoolique et le vécu d'Andy l'inquiéta encore plus pour cette jeune étudiante. Son coeur avait manqué des battements et avait eu du mal à se relever après avoir lu le message alors qu'il était temps qu'il rentre chez lui. Devrait-il prévenir Katherine ? Non, elle ne serait pas contente si elle apprenait et cela casserait tout pour Gail. Cela n'aura fait qu'empirer sa relation avec Grace aussi et ce n'était pas ce qu'Anders voulait. Dans ces temps-là, il aurait bien aimé aller voir sa meilleure amie pour lui expliquer, ce qu'il avait fait et en quoi il avait merdé. Mais il y avait cet irrésistible volonté sans nom de devoir garder ça en lui. Il n'avait juste à espérer qu'il n'arrivera rien de bien grave à Gail et qu'elle puisse trouver quelqu'un pour l'aider dans ses recherches qu'elle ne devait pas mener seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
816 $
15/09/1982 $
816 messages
Mensonges : 816
Anniversaire : 15/09/1982


MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers Ven 11 Mar 2016 - 15:57

Terminé et verrouillé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Hard time to talk. ► Gailers

Revenir en haut Aller en bas
Hard time to talk. ► Gailers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Azélia + it's time to talk!
» Time to talk brother / Stefan
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Alentours de Lewiston :: Hells Canyon Forest-