AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Lun 22 Fév 2016 - 13:04

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen

Nikki avala la dernière bouffée d’une cigarette bien méritée, de son avis et regarda la maison. Elle n’était pas très grande du moins pas aussi grande que ce qu’on pouvait trouver ici mais l’était au moins bien plus que l’appartement qu’elle occupait avec Hyun-Su. Le mariage avait été une réussite et ils avaient passé une bonne journée. Elle avait cru que Penny pleurerait mais finalement, son amie avait su se tenir. Tout allait bien ou presque. Un point noir demeurait et la journaliste avait fortement besoin d’éclaircissements.

Grace. Au mariage, elle était présente. Elle était là à la cérémonie puis s’était éclipsée avec Anders semble-t-il. Nikki n’avait aucune idée que les deux se connaissaient. Elle avait même cru voir un couple avant qu’elle dise elle-même qu’il était un ami. Mais là n’était pas la question ni le problème. L’ennui, c’était cette annonce que la belle femme lui avait faite et qui la laissait aujourd’hui perdue au milieu d’un flot de sentiments et de pensées. Le jour de l’union, elles avaient agi comme de rien était et puis finalement, elle ne s’était pas présentée pour le repas après… Nikki ne savait pas quoi en penser. Elle était perdue. Elle se sentait comme tous ces autres enfants adoptés qui voulaient tout connaître. Elle n’avait ressenti ce besoin avant, jamais avant de rencontrer Grace. C’était une malédiction et une bénédiction. Elle avait tellement peur de trahir sa famille, sa mère et son frère. Nikki aurait voulu lui en parler, à sa mère mais malheureusement, c’était impossible ou plutôt ce serait comme parler dans le vide. Il ne restait qu’un regard pour lui rappeler qu’elle n’était pas n’importe qui à ses yeux. Sa mère lui manquait, Ted aussi… Ça amena un instant de nostalgie qu’elle chassa aussi rapidement pour se diriger vers la porte.

Trois simple coups et elle attendit un peu mal à l’aise. Lui ouvrirait-il seulement ? Il ne l’avait jamais fait les années précédentes malgré ses tentatives et il était connu qu’Anders Weiss restait cloîtrer chez lui. C’était pour ça que sa présence au mariage l’avait un peu choquée, dans le bon sens. Elle était contente de le voir là. Elle n’avait pas osé l’inviter préférant lui éviter d’avoir à refuser mais revoir ce père de famille serviable et intéressant lui avait fait plaisir. « Anders ? Anders Weiss ? C’est Imogen Kent. » Elle n’avait aucune idée s’il pouvait reconnaître sa voix et dans le doute préféra se présenter entièrement avant de frapper doucement à nouveau dans l’espoir de quelque chose. Il était le seul en dehors de Riley qui pourrait peut-être l’aider et elle n’était pas plus assurée avec celui qui était supposément son frère qu’avec celle qui lui avait donné la vie.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Lun 22 Fév 2016 - 16:01

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février


Le bordel était l'espace de vie pour Anders.
Jamais, ô grand jamais il n'aura une maison bien rangée. Il avait toujours détesté ça parce qu'il n'aimait pas la sensation de vide et il ne retrouvait jamais ce qu'il cherchait quand c'était trop bien rangé. Grace avait tenté à moult reprises de le convaincre de ranger mais cela tombait dans l'oreille d'un sourd. Mais si son amie n'était pas en train de travailler dans le journal, coincée dans son bureau, elle aurait été surprise de retrouver Anders assis par terre, en train de trier les piles de livres. Il foutait le bordel dans son bordel, elle aurait tourné de l'oeil. L'écrivain triait les livres par les couvertures, puis par le nom, la taille, le poids, la date ... Un classement bordélique que seul le propriétaire comprenait. Elle n'aurait pas aimé le voir non plus assis par terre, sachant que ce n'était plus de son âge et qu'il n'avait plus la même récupération pour se relever. Avec une entorse à la cheville, c'était un mauvais plan. La douleur au dos à cause de la blessure de 1996, faisait que l'idée d'Anders de ranger était très mauvaise. Il n'allait pas se relever tout de suite, il en avait pour quelques heures. Il avait commencé à trier les livres depuis une heure et savait qu'il ne sera pas dérangé.

A la pensée, il entendit quelqu'un toquer à la porte. Andy se redressa et lança un regard à la porte d'entrée visible de là où il était. Il leva les yeux au plafond et soupira un gros mot en allemand. Ce n'était pas le moment ! Ce n'était pas Grace parce qu'elle serait entrée, ce n'était pas Noam non plus... Ni Elizabeth (il espérait fortement). Il attendit d'entendre la voix, que la personne se présente et il était bien trop tard pour que ça soit un facteur.

La voix.

Il se figea parce qu'il la reconnut avant qu'elle ne se présente. L'écrivain déposa le livre qu'il avait à la main sur le sol. Imogen Kent frappait à sa porte ? Grace attendait la voir depuis quelques jours et sa patience ne tenait qu'à un fil. Il était toujours là pour elle, pour la raisonner et lui dire qu'il fallait laisser le temps passer... Il ne fallait pas que cela dure aussi. Andy l'avait vue pour la première fois au mariage mais il n'était pas resté longtemps. Juste le temps de la cérémonie et il était parti avec Grace quand c'était terminé. Il ne lui avait pas parlé. L'écrivain ne pensait pas avoir cette occasion de lui parler. Elle toqua à la porte encore.

Ah ...   Il ne pouvait pas se relever rapidement et grimaça un petit peu énervé d'être coincé par ses propres livres. C'est ouvert ! Entrez et refermez derrière vous ! répondit, assez clairement pour qu'elle l'entende.

C'était la première fois qu'il l'autorisait à entrer et sans qu'il soit celui qui lui ouvre la porte. Andy s'appuya contre le mur pour doucement se relever. Il se dirigea doucement vers Imogen, il alluma pour éclairer la pièce où il se trouvait, il cligna un peu les yeux trop habitué à l'obscurité.

- ... Cela faisait longtemps, j'espère que ce n'est pas pour une raison professionnelle que vous êtes là.. Sa voix était douce, il sourit un petit peu.

Anders savait qu'Imogen n'était pas là pour son travail, mais pour Grace. Elle avait besoin de conseils, comment le comprendre autrement ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Lun 22 Fév 2016 - 21:17

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen

Elle n’était pas sûre d’elle. D’ordinaire, elle faisait les choses et se posait les questions après mais lorsqu’il s’agissait de sa propre vie, tout était différent. Elle avait mis de côté tant de choses en partant de Lafayette. Elle avait passé six années à se concentrer sur le travail, les amis et l’avenir. La famille était ce qu’elle avait laissé derrière elle sans véritablement le vouloir. Et si Grace n’était pas sa famille, elle était tout de même une part de sa vie personne qu’elle ne pouvait pas ignorer. Elle ne pouvait pas non plus ignorer Riley. Ils étaient voisins. Définitivement, tout était différent. Elle n’avait pas la même capacité de raisonner lorsqu’il était question de ses propres sentiments et de ses émotions. Elle se laissait bien vite contrôlée par ça et son problème aujourd’hui, c’était que la consigne était floue.

Nikki entendit alors Anders répondre et resta un instant figée. Entrer juste comme ça ? C’était nouveau et elle se faufila presque une fois qu’elle eut ouvert la porte sans oser l’ouvrir entièrement, voulant se faire presque discrète. L'obscurité laissa vite place à la lumière et elle resta près de l’entrée sans oser avancer. Sa réflexion la fit toutefois vivement hocher la tête pour montrer non, elle ne venait pas sur le plan professionnel. « Pas du tout. » Elle était maintenant bloquée, par quoi commencer ? Alors elle fit quelques pas vers le centre de la pièce en y songeant. « Je suis désolée de vous déranger. J’aurai peut-être du prévenir avant, je sais que ça ne se fait pas trop de me présenter comme ça à votre porter mais... » Elle sourit fortement gênée avant de poursuivre : « En fait je venais -vous allez trouver ça bête- pour vous parler de… Vous connaissez Grace ? Oui forcément que vous la connaissez, je vous ai vu au mariage. Merci d’être venu. Vous la connaissez et… vous deux, vous êtes ensemble ? » Elle balaya presque la question du revers de la main avant de continuer. Elle était curieuse sur ce point voire enthousiaste à l’idée, après tout, elle aimait voir les gens heureux mais ce n’était pas le sujet qui l’amenait. « Je ne sais pas si elle vous a parlé de moi ? De notre … lien ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Mar 23 Fév 2016 - 1:10

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février


Si Imogen n'était pas la fille de Grace, il ne l'aurait pas laissée entrer chez lui.
Il serait toujours ancré sur le souvenir de la journaliste qu'elle était. Là c'était différent, il l'avait laissée entrer, même ouvrir la porte parce qu'il ne pouvait pas le faire lui-même. Ce qui était surprenant, c'était la porte ouverte qui en réalité l'était pour Grace qui devait venir plus tard. L'écrivain posa la main sur son dos et observa, fixa plutôt la nouvelle arrivée, Elle n'était pas venue pour ça. Andy avait bien fait d'allumer la lumière, parce que dans le déplacement, Imogen se serait heurtée à une pile de livres. Il fit un geste de la main, pour balayer les formalités. Ce n'était pas grave de ne pas avoir fait les formalités, prévenir ou pas, l'effet aurait été le même. Il savait qu'elle était là pour demander des conseils, sur sa situation. Il l'écouta attentivement et le micro-sourire s'esquissa malgré lui quand elle parla de Grace. Non, ils n'étaient pas ensemble dans le sens où Imogen pensait.

Imogen finit de tourner autour du pot.
Elle alla à l'essentiel maintenant : savait-il ? Anders savait oui. Il prit une inspiration et expira, pour lâcher un soupir.

- Oui, elle m'a parlé de vous. Je suis au courant que vous êtes sa fille biologique. Il s'arrêta, le regard dans le vide. Devait-il ajouter ... ? Oui. Préciser c'était bien, pour éviter tout malentendu. Grace est mon amie, ma meilleure amie en fait. On se connaît depuis tout petit et on n'est pas ensemble. Il regarda Imogen, il ne la voyait plus de la même façon. Au départ, il la voyait comme une jeune femme assez sympathique et qu'il appréciait bien. Maintenant, il la voyait comme la fille de Grace. Il passa la main dans ses cheveux, ébourrifé. Elle m'a également raconté comment elle a annoncé la nouvelle et qu'elle est partie avant de voir votre réaction...

En réalité, il savait tout.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Mar 23 Fév 2016 - 14:07

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen

Elle semblait si gênée ou anxieuse à l’idée de cette conversation qu’elle s’emmêla dans ses mots. Une habitude qu’elle ne pouvait absolument pas changer. Elle parlait souvent avant de réfléchir et ça se prouvait encore aujourd’hui. Elle ne savait pas comment elle pouvait se comporter avec Anders. Nikki le connaissait depuis plus de six ans maintenant et pourtant il y avait toujours une certaine distance. Samuel en était la cause sans aucun doute et c’est ce pourquoi, elle ne voulait pas y faire mention. Elle ne venait pas pour ça et redoutait de se faire jeter dehors si elle traînait trop à parler. Il était souvent murmuré parmi les journalistes qu’Anders Weiss les détestait et n’hésitait pas à les repousser. Son problème c’était qu’elle avait trop de questions pour pouvoir partir simplement. Il était sa seule option si elle ne voulait aller voir aucun des Foster.

Sa première supposition s’avéra toutefois fausse quand il précisa qu’ils étaient meilleurs amis et non un couple. Ce n’était pas ce qui se murmurait non plus mais les rumeurs, il fallait parfois s’en méfier. Finalement c’était peut-être mieux comme ça. Parce qu’il la connaissait depuis très longtemps à ce qu’il disait. Peut-être qu’il savait alors ? Peut-être qu’il l’avait vu être enceinte d’elle ? C’était étrange de penser ça, ça lui parut vraiment … étrange.

Nikki hocha la tête. Alors il savait tout. Elle lui avait tout dit. Oui, elle était partie sans même lui laisser l’occasion de dire quelque chose ou de poser une question. Et maintenant, elle en avait des tas qu’elle ne voulait pas poser. C’était montrer trop d’intérêt à tout ça et trahir sa mère, son frère. C’était un sentiment terrible qui la prenait en étau. Elle se trouvait entre deux feux et ne savait vers lequel pencher. Elle détestait devoir faire un choix comme celui-ci. Un choix professionnel était bien plus facile. Ici, tout semblait si complexe. « Alors vous savez l’essentiel. » Elle ne savait pas quoi dire d’autre. Que pourrait-elle dire pour expliquer la complexité de sa situation ? Finalement, elle décida de parler à coeur ouvert. « Je ne sais pas comment réagir. Je ne sais même pas ce que je ressens. Je n’ai jamais voulu ça. Je suis très mauvaise quand il s’agit de gérer avec ce genre de choses. Il y a quelques jours, je parlais avec Grace une amie de mon mariage et le lendemain, je me retrouve face à Grace … avec qui je partage quelques gênes. Je ne sais même pas pourquoi je suis venue. Je crois que quand je vous ai vu avec elle j’ai pensé que peut-être vous sauriez… je ne sais même pas quoi. » Elle s’arrêta tout juste pour le regarder un peu désemparée et émotive. « Je n’ai jamais cherché à connaître mes parents au sens biologique du terme. J’ai grandi avec une mère et un frère aimants, je n’avais besoin de rien d’autre et je pensais que ça ne me ferait rien si je les rencontrais mais tout est si compliqué. Je n’avais aucune question et maintenant j’en ai des tonnes. Je ne sais même pas par où commencer. Je ne peux même pas me dire que j’ai un père parce que s’il ne l’a jamais été, de toute façon il n’est plus là et je ne pourrais pas le connaître même si je le voulais. Et j’ai aussi un frère apparemment mais … je ne peux pas le considérer comme tel. J’ai déjà un frère et il s’appelle Ted. En même temps Grace et Riley ont toujours été gentil depuis que je les connais. Ça me fait juste bizarre tout ça... Vous saviez vous que j’existais avant ça ? Vous savez pourquoi ils ne m’ont pas gardé ? » Enfin, Nikki fit un seconde de pause avant de terminer : « Je suis désolée. Je parle toujours trop quand je suis stressée. Tout le temps même en fait. »

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Mar 23 Fév 2016 - 19:20

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février


Grace était sa meilleure amie qui lui disait tout, qui partageait tout avec lui.
Ils apprenaient à se connaître encore, c'était normal. Ils ne s'étaient pas vus depuis vingt deux ans et beaucoup de choses s'étaient passées entre temps. Des choses qui les avaient changés, de nouveaux secrets difficiles à partager. Quand ils s'étaient retrouvés le 31 décembre, qui marquait la fin de l'horrible année 2015, il avait appris qu'Imogen était la fille de Grace et de Thomas. Cette femme qu'il avait fréquenté quelques années plus tôt, qu'il avait aidé avec Samuel quand elle était arrivée. Qu'elle les avait aidé quand ils en avaient bien besoin... Les Weiss étaient de bonnes connaissances pour la journaliste avant que justement, cette profession ne détruise tout. Andy avait été excessivement surpris, parce qu'il ne s'attendait pas en plus d'avoir retrouvé Grace, Riley, retrouver la fille de son amie dans la même ville. Le monde était excessivement petit et ce n'était pas du hasard. Anders était d'une oreille attentive, il écoutait Imogen dire tout ce qu'elle avait à dire. Il ne décrochait pas, il avait l'endurance et sourit parfois pour l'encourager à continuer. Elle termina en excuse, elle parlait trop, une impression qui fit sourire l'écrivain.

- Je sais, ne vous inquiétez pas, j'ai l'habitude... C'est un trait que vous partagez avec Grace.

Grace aurait rouspeté si elle était là. Cela restait vrai, c'était une tornade à parole et cela s'était transmis à Imogen. C'était drôle, perturbant en même temps. L'écrivain baissa son regard et réfléchit, devait-il répondre à la question, à la place de Grace sur le pourquoi ils ne l'avaient pas gardée. Non, bien qu'il était son meilleur ami, c'était à elle de répondre à la question. Pas à lui. Imogen aimerait peut-être ne jamais l'avoir su... Anders n'aurait-il pas dû donner le conseil de tout dire... Mais cela aurait fait souffrir Grace si elle continuait à parler à sa fille sans lui dire qui elle est. Peut-être Imogen aussi. Andy ne savait pas le 31 décembre que la journaliste ne voulait pas spécialement rencontrer sa mère biologique. Maintenant qu'elle savait, elle était coincée dans la spirale, les questions qui taraudaient son esprit.

- Je savais que vous existiez mais je ne savais pas ce que vous étiez devenue, qui vous étiez.. Je ne pensais pas vous rencontrer quelques années plus tard. J'ai été (très) surpris d'apprendre récemment que vous, Imogen Kent, étiez la fille de Grace. Il fit un micro-sourire et prit une inspiration, il allait être honnête et aider au mieux Imogen, Grace... Tout le monde. Vous êtes venue chez moi parce que vous avez peur que vous rapprocher de Grace et de Riley vous fera éloigner de votre famille adoptive. Vous les aimez, vous appréciez les Foster. Mais rassurez-vous que poser des questions, vouloir savoir des choses, c'est normal. Tout enfant adopté se demande pourquoi il n'a pas été gardé par ses parents biologiques, d'où il vient et quelle est son histoire. Il est difficile d'échapper à cela. Ce n'est pas à moi qu'il vous faut poser la question sur le pourquoi ils ne vous ont pas gardé. Vous devriez demander à Grace. Cela ne vous fera pas éloigner de votre famille adoptive, surtout si vous tenez à eux. En effet, ça ne fait pas Grace totalement votre mère, parce qu'elle ne vous a pas vue grandir, vous n'êtes pas obligée de la considérer comme telle. C'est particulier je sais, mais elle restera toujours au moins votre amie. Elle saura répondre à vos questions sur vos origines, parler de jour...nalisme. Pareil pour Riley.

Il fit une petite expression. oups l'écrivain aussi avait beaucoup parlé. Anders parlait beaucoup quand c'était un sujet sérieux. Il fixa Imogen, sans penser que ça pourrait être dérangeant. Il était intrigué, il cherchait la ressemblance chez Grace et Thomas. Il plissa les yeux, sérieux.

- Vous devrez les voir. Pour discuter de tout cela, parce que ce n'est pas bon de laisser en suspend les choses, pour vous et pour eux. Ils ne viendront pas à vous tant que vous ne le ferez pas.
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Mer 24 Fév 2016 - 14:22

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen

Elle parla et parla encore. Elle voulait se faire comprendre et elle voulait qu’il puisse tout connaître. Elle voulait aussi savoir ce qu’il en pensait. Puisqu’il était l’ami de Grace, il devait bien avoir un avis sur la question. Elle pouvait l’entendre. Elle devait l’entendre et ça lui permettrait peut-être de décider de la marche à suivre. Être prise entre deux feux lui semblait tellement dur. Nikki fut bien gênée d’entendre que le bavardage intempestif était quelque chose qu’elle partageait avec Grace. C’était aller à l’encontre de ses principes. Elle n’avait peut-être pas de sang en commun avec sa mère mais tout le monde trouvait qu’elle lui ressemblait et aujourd’hui, c’était de Grace qu’on disait ça. C’était perturbant et gênant. Et ça ne faisait toujours pas d’elle sa mère. Même si elle avait remarqué elle-même que Grace, l’amie, avait des points communs avec elle… Ça ne faisait pas d’elle sa mère…

« J'ai été (très) surpris d'apprendre récemment que vous, Imogen Kent, étiez la fille de Grace. » Imogen Kent … Nicole Jackson. Elle aurait pu le corriger sur ce point. Nicole était la fille biologique de Grace. Imogen n’était qu’une ombre, qu’une façade. Mais seuls Hyun-Su, Margaret et Alessa savaient cela du moins à Lewiston. Elle ne le dirait sans doute jamais et serait Imogen jusqu’à la fin de sa vie même si ce n’était qu’un nom sur papier. C’était un mensonge et même s’il y avait une nouvelle relation avec les Foster, elle ne leur dirait pas. Pour sa propre sécurité.

Elle réfléchissait à tout ce que disait Anders et n’eut pas l’occasion de répondre avant qu’il eut fini. « Ils ne viendront pas à vous tant que vous ne le ferez pas. » Il avait raison bien sûr. C’était simple. Si elle voulait des réponses, elle devait aller les trouver mais … « Je ne serais jamais à la hauteur. Je ne peux pas être ce que Grace attend. » Elle resta à gigoter sans oser s’asseoir, au milieu de la pièce et continua : « Jusqu’à ce qu’elle me dise qui elle était je ne m’étais jamais vraiment interrogée sur tout ça, d’où je venais. C’est très nouveau. Pourtant, j’ai connu de nombreux enfants qui se posaient la question mais pas moi, peut-être parce que j’étais encore assez jeune quand j’ai été adoptée... » Elle songeait que si elle continuait ainsi Anders allait connaître toute sa vie et ce n’était sans doute pas ce qui pouvait l’intéresser lui. « Je suis désolée de vous parler de ça, c’est vrai ça ne vous concerne pas. Je voulais juste avoir votre avis, comment vous voyez les choses, comment… comment est Grace ? Vous la connaissez depuis longtemps. Comment elle est en famille ? Et Riley ? Ils sont proches, c’est une famille soudée non ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Mer 24 Fév 2016 - 16:50

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février


Anders désigna du regard le fauteuil, canapé, pour qu'elle puisse s'asseoir. Il était tellement pris dans les pensées, par le sujet qu'il n'avait pas pensé à l'inviter à s'asseoir. Il n'était pas le gars doué pour accueillir les personnes chez lui. Il était resté en ermite depuis trop longtemps jusqu'à l'arrivée de son amie. L'écrivain réfléchit, le regard dans le vide. Imogen avait besoin d'un avis, d'une aide et Andy ne savait pas s'il était la personne la plus appropriée pour ça. Il irait toujours en faveur de Grace, il serait influencé pour ça et il devait penser à Imogen maintenant. Il ne la connaissait pas assez, ce qui rendait la chose délicate. Il rassembla les mots et répondit, un peu comme s'il disait les pensées à voix haute.

- Elle veut aider les gens, elle cherche à bien faire les choses. Elle n'abandonne jamais, même si on lui demande de le faire. Je ne réussis pas tout le temps à lui faire entendre raison quand il s'agit de laisser tomber. Contrairement à moi, c'est une optimiste et ... En famille, je ne pense pas avoir vu quelqu'un aimer ses enfants autant qu'elle. Oui c'est une famille soudée, ils sont tous là pour tout le monde. Elle a du mal à se séparer de Riley en revanche, même s'ils vivent dans la même ville. Elle aime être entourée de gens, amis ou famille. Elle n'aime pas être seule, elle a perdu, a été abandonnée par ceux qu'elle aimait. La journaliste voulait savoir qui était Grace, comment elle était. Andy culpabilisait d'avoir abandonné son amie et il ne se le pardonnera pas. Ce n'était pas facile de l'oublier. Il avait un peu de mal à le dire, la culpabilité était facile à l'entendre. Je l'ai abandonnée pendant vingt deux ans... Je suis parti du jour au lendemain, sans lui laisser un mot. Zéro contact pendant tout ce temps-là. Mais je tiens beaucoup à Grace, elle n'est pas juste mon amie, elle est ce que je pourrai considérer comme ma soeur. Elle a été là quand ça n'allait pas pour moi et elle continue toujours de l'être malgré les années passées et je sais qu'elle ne me pardonnera pas entièrement pour ça. Je n'ai pas pu connaître Riley et je ne le connais pas assez pour vous dire. Ce sont de bonnes personnes les Foster, je pense que vous l'avez remarqué aussi. Voilà comment je vois les choses Imogen : Vous n'êtes pas obligée de la considérer comme une mère, vous en avez déjà une. Vous allez cependant, souvent croiser Grace. Je sais que le monde du journalisme est petit. Qui sait, vous ferez une enquête, un article ensemble... Si vous avez des questions sur vos origines, ne les gardez pas pour vous, posez-les. Une amie, ça lui ira, tant qu'elle continue de vous parler. Elle ne pouvait pas garder l'idée qu'elle soit la seule à savoir qu'elle est votre mère biologique, c'est moi qui lui ai dit de ne pas cacher ça, parce que ce ne serait pas bon pour elle...

Ce n'était peut-être pas une bonne idée d'avoir dit ça. Imogen avait préféré ne jamais savoir tout ça. Anders se sentait en quelque sorte responsable d'avoir bousculé tout cela et il essayait au mieux de réparer ça. Imogen apprendra à vivre avec son sentiment...

- Restez vous-même. Grace n'attend rien de vous, elle acceptera ce que vous êtes. ajouta Andy, un peu en conclusion.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Jeu 25 Fév 2016 - 22:56

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Anders Weiss
Message reçu, aujourd'hui.

Je vois qu'on me remplace. Regardes-la... Elle a déjà découvert la moitié de ses gènes et l'autre moitié ne demande qu'à l'être à son tour... Ma mort aura au moins servi à quelque chose. Les secrets ne restent pas enterrés pour toujours. A très vite.
-S


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Dim 28 Fév 2016 - 16:33

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen

Entendre Anders décrire Grace n’était peut-être pas ce pourquoi elle était venue mais connaître l’avis ou du moins la façon dont une connaissance de longue date la voyait avait finalement revêtu un certain intérêt. Elle ne pouvait s’empêcher de voir des similitudes et de se sentir coupable de les repérer. Grace avait perdu des proches, Imogen en avait perdu. Abandonnée et elle-même l’avait été d’une certaine façon. D’autres traits qu’il énonça pour décrire Grace lui rappelèrent ce qu’on pouvait dire d’elle parfois. Elle allait se sentir mal… Elle qui ne pensait pas que le sang puisse avoir autant d’incidence… C’était comme si on voulait lui prouver le contraire et être assise fut une nécessité alors qu’elle l’écoutait encore parler.

Ce fut l’histoire des amis qu’elle entendit ensuite vaguement et qu’elle prit soin d’enregistrer. Nikki pensa brièvement que c’était une chance pour Anders que Grace soit de retour dans sa vie. Elle pourrait sans aucun doute l’aider comme personne ne l’avait pu avant, la preuve en était sa présence au mariage. Elle aurait pu demander ce qui l’avait poussé à partir et sa curiosité aurait été satisfaite un bref instant mais ne trouva aucune occasion de demander et nota seulement que malgré le temps, un amitié pouvait rester intacte. Elle qui prenait si peu soin de tous ses amis, elle qui venait de perdre sa plus proche amie sans savoir si elle la reverrait un jour. Il y avait de l’espoir et Nikki pouvait bien y croire avec on optimisme éclatant.

L’avis d’Anders vint ensuite et elle l’écouta avec intérêt. Ce n’était pas des directives mais des conseils et pourtant, elle voulait se croire prête à suivre ce conseil parce que c’était la seule suite logique. Elle n’allait pas pouvoir rester ici si elle ne comptait pas revoir Grace et Riley. Comme il le disait, pour le travail, elles seraient amenées à se voir et elle verrait Riley lorsqu’elle sortait de chez elle. Ce n’était pas envisageable que de les ignorer. Qui plus est, elle était jeune mariée et ne pouvait pas envisager changer de ville du jour au lendemain. Elle ne le voulait pas non plus. « Vous lui avez conseillé de me le dire ? » Dit-elle alors sans véritablement poser la question, simplement pour réaliser qu’il y avait du monde dans sa vie qui savait pour elle, plus qu’elle l’aurait cru et que Anders avait voulu aider son amie. Nikki ne pouvait pas lui en vouloir pour ça et offrit un petit sourire, de ceux qui signifiaient simplement qu’elle comprenait.

« J’aimerai avoir un ami comme vous. » Répondit-elle alors qu’il concluait sur ce qu’elle devait être ou sur comment elle devait se comporter : naturellement. Elle avait toujours envié ces amitiés qu’elle pouvait voir chez les autres ou dans les films, le genre qui partageait tout. Avec Alessa, elles étaient proches et Nikki ne s’était jamais entendu aussi bien avec quelqu’un mais c’était encore différent. Ce n’était pas comme ce qu’elle pouvait voir chez les autres ou chez Anders et Grace, ils partageaient des expériences, des souvenirs et étaient des amis de toutes circonstances même après une longue séparation. Il était sans doute trop tard pour qu’elle imagine tisser une relation fusionnelle et amicale ainsi avec quelqu’un. « Quand on dit que les vrais amis s’aiment presque plus qu’un couple à leur façon ou qu’ils n’ont pas besoin de se voir tous les jours pour être amis… Ça se confirme. Les meilleures relations sont les relations platoniques. » Et elle citait presque un article type courriers du coeur qu’elle avait décidé de lire l’autre jour. Ça ne lui réussissait pas tellement. « J’ai lu ça quelque part. » S’excusa-t-elle un peu avant de rester un instant silencieuse.

Elle devrait peut-être repartir ou se diriger chez Grace. Il y avait encore des coins d’ombres, elle ne savait pas comment les éclairer et puisque Anders était là. « Vous l’avez connu, le mari de Grace ? » Elle aurait pu dire mon père mais depuis petite, elle intégrait l’idée de ne pas avoir de père et encore aujourd’hui, malgré tout ça, elle n’en avait pas. « Je ne sais pas si c’est une bonne idée que je pose ces questions à Grace étant donné sa situation alors … vous pouvez me parler de lui ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Lun 29 Fév 2016 - 1:57

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février


Vous lui avez conseillé de me le dire ?
Anders se figea sur place et resta silencieux sur la question. Il était un petit peu bloqué et passa la main dans les cheveux parce qu'il pensait que quelque part il n'aurait pas dû pousser Grace à lui dire. Il avait pensé bien faire et ne pouvait pas laisser sa meilleure amie fréquenter Imogen sans rien lui dire, il ne voulait pas la voir se faire mal toute seule et se rendre malheureuse. Andy en réponse hocha la tête, bien que la journaliste devait le savoir depuis qu'il s'était figé à la question. Il fit un micro-sourire, gêné et baissa son regard. Il ne devait pas se laisser perturber et le côté introverti prendre le dessus. Il se reprit avec une conclusion.

Honnêtement Anders n'était pas le genre d'ami que les gens rêveraient d'avoir. Cette phrase avait fait un peu plus mal à l'écrivain qu'elle ne lui avait fait du bien. Il avait abandonné Grace pour des raisons qui lui était les siennes et il les avait expliqué à son amie. Il savait que cela ne sera jamais suffisant pour se faire pardonner. L'écrivain connaissait Grace et il la savait très rancunière et elle l'était à son égard. S'il n'avait pas enchaîné tout ces malheurs, elle lui en aurait fortement voulu et il n'y aurait jamais eu cette relation ... Même s'ils se savaient incapables de se bouder pendant très longtemps et qu'ils auraient essayés de passer cela. Anders n'avait rien d'un ami modèle, il essayait de réparer ses erreurs jusque là et d'aider au mieux Grace. Imogen avait peut-être senti le malaise qu'elle avait décidé de prendre la parole, il sourit vraiment cette fois-ci, bien que c'était un sourire triste.

-Vous citez des fois ce que vous lisez vous aussi ... ? Anders ne citait plus trop souvent, il préférait garder les citations dans la tête parce qu'il n'avait personne à qui le dire et qui ne pouvait pas toujours comprendre. Quand justement, vous lisez une citation, est-ce que cela ne vous fait pas regretter de ne pas l'avoir trouvé soi-même ? demanda l'écrivain, comme cela. Son téléphone vibra et il réagit pour le prendre. Excusez-moi. Peut-être un message important... Soit c'était Grace, soit c'était -S.

Il aurait préféré que cela soit Grace que -S, mais pour une fois ... Lisant ce message ne faisait encore plus renforcer le doute d'Anders vis à vis de sa meilleure amie. Elle lui cachait certainement quelque chose et cela l'agaçait sincèrement. Il avait compris et le pire dans tout cela, il ne s'en souvenait pas, du moins pour le moment. Il chercha déjà quand, ce qui aurait pu s'être passé mais ... Imogen le sortit de ses noires pensées et l'écrivain rangea son téléphone cassé dans la poche. Elle lui demanda s'il avait connu Thomas, il hocha la tête sans dire mot. Elle voulait le connaître et sérieusement, il n'était plus sûr.

- Oui. Bien sûr... Je comprends. Mais encore une fois, je ne connais que le Thomas d'il y a vingt ans. Il a bien changé depuis à mon avis. C'était un flic, il prenait son boulot très au sérieux. Passionné de la moto. Il aimait se prendre la tête avec moi pour un rien (j'avoue que ça me manque ça mais ne le répète pas à Grace). Il aimait Grace, ses enfants et c'est le genre de gars qui répond toujours présent quand un ami a besoin de son aide. il sait être une oreille attentive... Mais Anders s'arrêta et soupira.

Il n'avait jamais pu autant parler de personnes décédées, parce que les bons souvenirs (oui ça existe entre Anders et Thomas), pouvaient s'avérer douloureuses. Son coeur se troua un peu, parce qu'il se rendait compte qu'il ne pourra pas le revoir, prendre de ses nouvelles après tout ce temps. Il avait appris le décès dès ses retrouvailles avec Grace. Ils formaient un couple solide et il n'avait pas pensé que cela se terminerait sur un risque de séparation, puis d'un accident de voiture...

 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Sam 5 Mar 2016 - 19:06

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen

« Quand je me souviens de ce que je lis, ça m'arrive. Je suis impressionnée par ceux qui arrivent à se souvenir de tout un tas de citations. J'ai généralement tendance à les adapter à ce que je veux dire plutôt que de faire du mot à mot. Certains vous citeraient du Shakespeare comme ça, j'en serais incapable. Je trouve ça génial et ça permet de rebondir dans un sujet de discussion assez souvent. » Répondit-elle en détail à Anders qui semblait souffrir d'un mal commun de l'écrivain et qui lui faisait penser que son esprit brillant était toujours là. « Trouver moi-même ? Peut-être... Pour tout vous dire je doute d'avoir le talent d'un écrivain ou d'un philosophe quand il s'agit de trouver des phrases profondes ou criantes de vérité. J'aime aussi apprendre des autres. Alors même si je me dis "mais oui c'est logique pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt" je ne suis pas sûre que je l'aurai trouvé un jour de moi-même. » Avec un sourire, elle le laissa aller à son téléphone, profitant de l'instant de silence pour observer la maison et la solitude qui apparaissait dans chaque chose qui traînait. Elle n'osait même pas imaginer la souffrance qu'il endurait. Son propre passé lui paraissait parfois dur à affronter mais en comparaison... Il n'y avait aucune comparaison à faire. Chacun son propre malheur et sa propre façon de l'affronter. Pour elle, ça avait été limiter ceux qui entraient dans son cercle personnel. Alessa était un geste calculé et elle était capable de se défendre. Et elle se concentrait sur le travail. Six années ainsi. Mais elle n'était pas recluse comme Anders. Il avait au moins une amie maintenant songea-t-elle en pensant bien évidemment à Grace.

Ce fut ainsi qu'elle s'interrogea sur le mari de Grace. Il était après tout son père... ça semblait inconcevable. L'idée d'avoir un père ne l'avait jamais rebuté loin de là mais elle n'aurait jamais imaginé louper doublement la chance d'en connaître un. Elle écouta la réponse et eut soudain un élan de panique. Ca n'avait aucun lien avec ce qui était dit, plutôt une pensée soudaine. Et si tout cela était faux ? Une erreur était possible. Si elle n'était pas la fille biologique de Grace ? C'était possible. Elle n'avait pas posé la question et n'avait pas vérifié. Elle aurait du commencer par là. Mince, elle était une journaliste ! Ca aurait du être sa première pensée. Non pas d'aller embêter Anders avec ses questions parce qu'il connaissait Grace. « savait être... » Dit-elle machinalement une fois qu'il eut fini. Il était dur de parler au passé mais parfois ça aidait simplement à réaliser et réaliser était la clé, elle le savait. « C'est... c'est débile je sais mais je me suis demandée l'espace d'un instant si ça ne pouvait pas être une erreur. Vous savez un dossier qui est mal lu etc. C'est vrai qu'on a des points communs avec Grace mais en tant que journaliste, ça peut sembler normal et...je ne voudrais pas croire quelque chose sans être sûre. J'aurai du commencer par là mais je n'ai rien demandé... »

Elle laissa ses paroles amener le doute et ne sut même pas si elle avait d'autres questions. Finalement, elle était là et Anders était plus bavard que ces dernières années, peut-être pouvait-elle simplement discuter ? Elle questionna alors : « Comment êtes-vous devenus amis Grace et vous ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Dim 6 Mar 2016 - 10:32

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février


- Savait être... Ouais... répéta-t-il après Imogen, un peu mal à l'aise.

Savait être.
Anders n'avait pas apprécié Thomas au départ, il le voyait d'un mauvais oeil son arrivée dans la vie de Grace. Andy n'avait rien en particulier contre Thomas, il avait eu du mal à accepter qu'il y ait un autre homme dans la vie de sa meilleure amie. Il lui avait fallu du temps de le voir comme une bonne personne qui ne voulait que du bien. L'écrivain s'était rattrapé, il préférait se prendre gentiment la tête avec lui. Maintenant, il n'était plus là. Décédé dans un accident de voiture à cause du boulot de Grace, elle s'était arrachée toute seule sa moitié. Cette pensée, Anders la balaya, il détestait ça et se trouvait horrible de le penser. Le doute était là, depuis qu'il avait lu le message de -S. Ce doute, le genre terrible qui remettait tout en question ce qui avait été dit, ce qui avait été fait. Est-ce que finalement, Anders aurait dû ne pas savoir que Imogen était la fille de Grace ? -S avait menti une fois pour séparer les deux meilleurs amis, mais est-ce que ça. Cela était-il un mensonge ? Il repensa à Abigail qui lui avait fait comprendre que quelque chose ne tournait pas rond chez Grace, elle cachait des choses. Plus qu'il n'en pensait. Etait-elle ce qu'elle prétendait d'être, était-elle toujours la même personne après toutes ces années. Mais comme l'avait dit une personne, ce ne sont pas les gens qui changent, ce sont les masques qui tombent

Andy ignora combien de temps s'était passé entre sa dernière phrase et sa réflexion. Il avait loupé un peu le début de ce disait Imogen, il secoua doucement la tête. Sûr de Grace, au moins sur cette histoire-là. Elle était une journaliste, elle se renseignait toujours au préalable avant de tenter quoi ce que ce soit. C'était Riley qui avait mené les recherches, bien sûr. Grace avait dû vérifier par derrière. Il n'allait toutefois pas empêcher la jeune journaliste de chercher par elle-même.

- Honnêtement, Grace est aussi une journaliste, elle a vérifié par elle-même les sources. Mais vous n'aurez pas les mêmes ressources parce qu'elle n'a pas accès à votre dossier d'adoption dont vous, vous avez la possibilité de le consulter. Je ne vais pas vous empêcher de faire vos recherches.

Toutefois, il ne devait pas écarter la possibilité d'une erreur. Ce à quoi, cela pouvait mettre Grace, très mal à l'aise. Il n'y avait pas d'erreurs, ce n'était pas possible. Son amie était une fonceuse et pouvait oublier certaines procédures, sauter des étapes à sa recherche parce que cela l'affectait personnellement. Riley avait aussi mené des recherches ... Cela restait fou tout de même, de connaître la fille biologique de Grace depuis des années, sans le savoir.

- On était dans la même classe, à l'école... J'avais .. Dix ans...? Oui. Dix ans, on s'est parlé l'année suivante. Le courant est passé parce que nous nous sommes retrouvés à faire des activités ensemble en groupe et j'avais envie d'être son ami. On était dans la même classe au collège et ... Cela s'est fait tout seul malgré nos différents origines.

Andy avait volontairement oublié des détails sur comment cette amitié s'était faite. Qu'au départ, ils ne s'entendaient pas du tout. Il avait connu Grace quand il avait dix ans et il avait quarante-huit ans. Cela ne le rajeunissait pas du tout. Seize ans d'amitié, vingt deux ans d'absence et retrouvailles. Le retour de Grace dans sa vie était une bonne surprise, cependant Anders ne voulait pas de faux-espoirs. Il devait faire confiance et se méfier à la fois. Elle lui cachait quelque chose ou des choses.

- Mais dites-moi .. Pourquoi avez-vous choisi d'en faire le journalisme votre métier ?

Imogen n'avait pas connu Grace avant et elle était devenue une journaliste. L'écrivain ne croyait pas au hasard, cela n'existait pas. Il était surpris de découvrir les points en commun avec Grace, mais d'en découvrir très peu de Thomas. Il était trop tôt pour juger et il ne pouvait pas déduire comme cela d'une simple observation. Anders devait ... faire connaissance et oublier le statut de journaliste d'Imogen. Il devait prendre sur lui le comportement qu'elle avait eu à l'époque où Samuel s'était suicidé.

- Vous voulez boire quelque chose ? demanda l'écrivain, comme ça. Une demande soudaine.

Il pensait se chercher du café, mais ne le faisait pas avant de demander si elle voulait boire quelque chose. Formule de politesse qu'il avait presque oublié, mais qu'il s'en était souvenu à temps. Café était un moyen de diversion pour éviter de penser davantage au passé, à Samuel. Si Imogen était toujours là, c'était grâce à Grace.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Lun 7 Mar 2016 - 17:11

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen

Évidemment. On pouvait supposer que Grace avait fait des recherches et ne s’était pas adressée à la première fille qui pouvait être biologiquement la sienne. C’était logique. Mais tant qu’elle ne vérifiait pas l’information elle-même, elle ne serait jamais sûre. Comme le disait Anders, elle aurait d’autres sources d’information et puisque son dossier n’était pas clos, un nom y figurerait. Celui de Grace ? Elle verrait bien. Toute cette situation était assez invraisemblable. Elle n’aurait jamais imaginé affronter ça un jour. Elle ne l’avait ni espéré ni rêvé, quoique pour la dernière supposition, elle ne s’en souvenait peut-être pas, tout simplement. Elle n’avait jamais pensé qu’on pourrait la retrouver ou qu’on voudrait la retrouver parce qu’elle n’avait pas l’impression d’être perdue ou d’avoir besoin d’être retrouvée. C’était avant que ça se passe et qu’insidieusement, l’idée de faire connaissance apparaisse. Nikki ne savait même pas ce qu’elle attendait, si les mots d’Anders la rassurait ou au contraire la faisait paniquer d’avantage et lui mettait le doute. Elle devait se persuader d’une ligne de conduite et s’y tenir, c’était essentiel.

Entendre Anders lui parler de Grace ou de ce qu’elle était, de qui elle était, de ce qu’elle avait fait, était supposé l’aider. C’était ce pourquoi elle était venue, c’était ce pourquoi elle insistait. Anders semblait faire des éloges de Grace comme de Thomas mais ce n’était pas ce qu’elle attendait. Leur caractère peut-être, mais surtout leur quotidien. C’était difficile à expliquer peut-être encore plus à décrire pour Anders mais il était le seul à qui elle pouvait demander. Nikki ne demandait pas des généralités mais des spécificités. Des détails, des instants qu’il avait partagé avec eux et il s’évertuait à rester scrupuleusement dans l’aspect général. Elle ne savait même pas ce qu’elle s’attendait à entendre...

A la question la concernant, elle fut nettement plus à l’aise. C’était moins dur de parler d’un sujet qu’elle maîtrisait et qui l’intéressait toujours. « Je n’ai pas toujours voulu être journaliste, pas véritablement disons que je voulais surtout voyager. Être reporter, j’aurai adoré. Oui au final ça revient un peu au journalisme mais ça reste… différent. Je trouvais que c’était un travail noble quand il était bien fait. Chercher après la vérité, avoir l’impression de mener des enquêtes, l’adrénaline. Un peu comme être flic mais sans la plaque et le badge. Je pensais découvrir pleins de choses, des secrets inavoués mais plutôt le genre de découverte qui reste dans les annales vous voyez. Ça donnait un petit côté archéologue également. Tout en un. C’est un peu débile dis comme ça… Résoudre ce qui ne l’a pas été avant aussi et aider à ma façon. Je n’étais pas assez bonne en science pour envisager la branche médecine, ni à l’aise avec des armes à feu pour être flic ou même assez euh assez courageuse pour être pompier et ce genre de métiers...Le journalisme me semblait être un bon compromis. Finalement je n’ai pas été reporter et je me suis contentée de ce qu’on m’offrait et de la place à StarkTV. Et j’aime écrire, ce n’est pas négligeable. Je n’ai jamais pu me retenir même si c’était plus pour imaginer des histoires que raconter ma vie. » Elle pouvait parler et parler encore et sentit le rouge lui monter aux joues d’être incapable de se contrôler. « Pardon. » Un peu gênée elle fut néanmoins bien surprise en l’entendant proposer un café. Elle avait une bonne impression d’Anders du moins en règle générale mais leur relation s’était finie par un rejet pur et simple quand elle avait enfilé sa casquette de journalisme. Elle avait essayé la douceur mais même cela n’avait pas réussi et depuis elle avait gardé ses distances. Jusqu’à aujourd’hui, jusqu’à apprendre qu’Anders avait un lien avec Grace. Elle ne s’interrogeait même pas de cette drôle de coïncidence. Elle s’interrogeait néanmoins du revirement de situation. Certes les choses étaient un peu différentes maintenant qu’ils avaient Grace en commun mais de là à ce que, d’une façon, il demande de rester… Elle était étonnée mais saisit l’occasion pour continuer à discuter. « Oh oui, pourquoi pas, merci. Café si vous avez ? » Une drogue comme une autre songea-t-elle, peut-être un peu moins nocive que le tabac mais l’un comme l’autre étaient indispensables à sa vie. « Vous vous êtes retrouvés comment ? Vous avez dit vous être séparés longtemps, qu’est-ce qui vous a rapproché à nouveau ? » Elle évita le terme abandon qui pouvait plus être dit par culpabilité que par réel abandon. Elle ne connaissait pas les faits et préférait questionner sur ce qu’elle pouvait. « Vous...vous allez bien ? » Nikki avait douté sur le moment. La question sortit de nul part et ne parlait pas seulement de cette journée. Elle le demandait d’un point de vue général et doutait même de la réponse. « Vous trouvez que je lui ressemble ? » Une autre question tout à coup. C’était une possible échappatoire pour lui s’il ne voulait pas répondre à la question d’avant. Elle n’en ferait pas d’autre mention et lui laissait le choix. « On m’a toujours comparé à ma mère, physiquement je veux dire et ça nous faisait rire quand les gens nous trouvaient des similitudes mais j’ai lu aussi que de vivre toute sa vie avec certaines personnes influençaient un bon nombre de choses. Alors je ne sais pas… ce serait bizarre de se dire que je ressemble à quelqu’un d’autre même si biologiquement parlant ce serait normal. »

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Jeu 10 Mar 2016 - 13:04

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février


Le journalisme.
C'est ce qui aurait dû être son métier. Anders avait fait des études dans le journalisme mais il ne l'avait pas mené à terme parce qu'il était parti avant la fin de ses études, avant d'obtenir même son diplôme. Il avait toujours rêvé de faire le travail comme Imogen venait de le décrire, il était silencieusement d'accord avec elle, que cela donnait un côté flic, archéologue, l'occasion de voyager. Avant tout, un travail noble. Il avait voulu s'orienter dans les recherches de secrets inavoués, de la vérité pure, trouver ce qui n'avait pas été trouvé. Mais cela, Andy n'aura jamais cette chance parce qu'il s'était lui-même fermé les portes et il n'était plus sûr en ce moment de la définition du journalisme. Aujourd'hui, pour lui, elle détruisait les vies, mettait à mal les personnes... L'écrivain sourit à l'excuse d'Imogen pour la mettre à l'aise.

- Ne vous excusez pas, ce n'est pas grave. Il ne faut pas vous sentir gênée quand vous parlez autant.

Andy avait déjà répété cela, il y avait sept ans quand il l'avait aidée. Imogen n'avait pas arrêté de parler tellement elle était nerveuse, cela avait amusé à cette époque les Weiss. Aujourd'hui, il avait l'habitude et cela l'amusait toujours peut-être.

Il avait oublié le bon côté du journalisme tellement il avait été exposé par le mauvais côté. Ces vautours qui cherchaient à avoir la moindre information pour obtenir un scoop, pour gagner leur vie. Il était dans un premier temps rancunier envers les gens qui avaient enfilés la casquette de journaliste, même quand ce cauchemar serait terminé. Imogen n'aurait pas fait l'exception. Cela pouvait paraître étrange de la part d'un asocial comme lui de proposer quelque chose à boire à une journaliste. Mais le fait que c'était la fille de Grace, les sous-entendus de -S changeaient toute la donne. L'écrivain se faisait des idées avec les points en commun qu'il énumérait et qu'il gardait pour lui, il voulait en savoir plus encore.

- Oui, j'en ai. répondit-il.

Il bougea enfin pour aller dans la cuisine, préparer et démarrer la cafetière. Il revint au salon, où il avait laissé Imogen seule avec les livres autour. Il s'adossa contre le mur derrière lui, sans essayer de faire tomber les bouquins qui étaient à côté. Il évitait de s'asseoir, pour retrouver la douleur de dos qu'il n'avait pas envie de montrer à Imogen.

- C'est Grace qui m'a retrouvé. Le "hasard" a fait qu'elle vit en face de chez moi. Quand elle a sut que j'étais là, elle a frappé à la porte. il sourit et baissa son regard. Il regardait le vide, sans se rendre compte qu'il avait laissé la réponse en suspend.

Qu'est ce qui les avait rapproché à nouveau ?
Le malheur, les années loin de l'autre, le lien du passé. Andy se remémorait de ces retrouvailles alcoolisées, sourit à peine quand il se souvint d'avoir raccompagné son amie ivre. Avec tous les secrets que l'un cache à l'autre, allaient-ils rester amis pour toujours. Il n'aimait pas se douter, il n'était pas supposé de faire ça.

Il releva son regard vers la journaliste qui lui demandait s'il allait bien.
Anders n'avait pas répondu à la seconde question et était parti dans ses pensées. Un moment où son cerveau a été en off. Il se reprit maladroitement, confus. Il lança un petit regard perdu et hocha silencieusement la tête pour dire que oui il allait bien, oh que non, il n'était pas dans sa plus grande forme. Andy ne voulait pas répondre à cette question et Imogen le lança sur une autre. Il ne répondit pas tout de suite parce qu'elle enchaîna. Il sourit à peine et son regard se balada sur les livres dispersés par terre.

- J'ai lu quelque part aussi, qu'un enfant adopté se sent plus intégré dans sa famille adoptive si on lui trouve des similitudes physiques et morales. Je n'ai jamais vécu ça, je ne sais pas ce que ça fait. Ce serait bizarre pour vous que je vous dise que vous avez quelques traits de Grace parce que cela remet en question vos ressemblances avec votre mère, vous lui ressemblez moralement peut-être après toutes ces années...

Samuel ressemblait plus à son père qu'à sa mère, c'était déjà une chance et cela lui avait évité des interrogations sur la ressemblance physique avec Chloé. L'écrivain cliqua les doigts quand il se souvint que le café était en préparation depuis tout ce temps et qu'il devait être prêt.

- Le café. Je reviens.

Il se décolla du mur et retourna dans la cuisine. L'écrivain arrivé se retint de lâcher des gros mots en allemands et prépara les tasses. Il se demandait ce qu'il faisait, ce qu'Imogen allait faire après tout ceci. Le message de -S ne voulait pas partir de ses pensées et cela le perturbait encore. Il ne cherchait rien Andy, pas avant qu'il ait lu le message bien sûr. Il revint au salon avec les deux tasses et tendit une à Imogen. Il finit par s'asseoir sur le canapé, finalement... Il n'avait pas mis de sucre dans le café, il n'en mettait jamais et ne savait pas si cela allait déranger la journaliste. Le silence s'était installé et ce fut l'écrivain qui l'interrompit.

- Vous savez, comme ça me vient à l'esprit ... Ce qui m'a paru étrange durant le mariage. J'ai remarqué l'absence de votre famille et celle de votre mari... Ils n'ont pas pu venir finalement ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen)

Revenir en haut Aller en bas
#1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-