AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Riley Foster
jeune apprenti
38 $
09/08/1988 $
38 messages
Mensonges : 38
Anniversaire : 09/08/1988


MessageSujet: Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley Mer 13 Juil 2016 - 22:06

Le service, toujours le service… L’avantage, c’était que bien que la vie à la caserne pouvait avoir l’air d’être toujours la même, il y avait toujours quelque chose d’inédit pour nous sortir de nos habituelles séances d’entraînement, du rangement ou de l’entretien des équipements. Le seul visage qui me manquait était celui du petit mec répondant au doux prénom de Sasha. La voir ici m’amusait toujours (quand nous n’étions pas obligés de privilégier les choses sérieuses) surtout que je la connaissais également en dehors du travail. J’avais pris l’habitude de me rincer l’œil lorsqu’elle était là, et lui sourire quand je croisais son regard mais désormais, je devais me passer de toutes ces petites habitudes. Le quotidien était différent, mais je connaissais mon métier par cœur, en tout cas, en ce qui concernait la vie çà la caserne.  Pour ce soir, rien à signaler de grave dans la petite ville de Lewiston et tout était paisible. Ma garde était donc reposante et pas très intéressante, mais j’avais tout de même profité du temps pour remettre de l’ordre dans les registres après avoir remis en place les uniformes fraîchement lavés. Je jetais un coup d’œil assez distrait à mon portable quand celui-ci m’annonça un SMS. Je pensais immédiatement « pourvu que ce soit Sasha… pourvu qu’elle me demande de passer ce soir...  » mais le prénom de mon parrain s’afficha pour un long et curieux roman :

Riley.
J'ai vraiment essayé toutes les solutions, mais je pense que tu es mon dernier espoir pour cette soirée de merde. Je suis dans une situation délicate et je t'interdis d'en rire, et de raconter à qui ce que ce soit. Je suis sur un arbre et je ne peux pas descendre parce qu'il y a un chien au pied qui attend ma descente. C'est le genre de race qui te mordrait vite les fesses, alors prends de quoi l'éloigner... Tu ne peux pas me louper, tu remontes le sentier ... 30 minutes de marche depuis le parking ? Je ne sais plus... Je n'ai presque plus de batterie, j'éteins le téléphone. Je rallumerai plus tard pour voir si tu m'as répondu. Alors ne m'appelles pas.


N’écoutant pas la première directive de mon parrain, j’explosais de rire aussitôt en lisant ça. Bordel, il se foutait de ma poire ou quoi ? Mon service se terminait dans exactement 51 minutes et le mec qui prenait le relai pour la nuit était déjà là. Il me regarda d’ailleurs d’un air interloqué lors de mon fou-rire et je me levais, lui demandant s’il voulait bien prendre le service tout de suite. Lui demander ça était délicat, je n’avais jamais pris l’initiative de louper une seule seconde de service, mais Anders avait besoin de moi.  Il accepta sans trop broncher et je lui affirmais que je lui prendrai une heure de service à un autre moment. Détestant au plus haut point la voiture, je fus forcé de prendre l’une de celles de la caserne, histoire d’arriver plus vite sur les lieux …. C’est d’ailleurs en repensant au texto d’Anders que je fis une embardée assez dangereuse sur la route pour m’arrêter dans un dépanneur de coin de rue, histoire de voir si je pouvais y trouver …. « de quoi éloigner le chien ». Cette idée me donna encore une fois envie de rire, mais je fis un effort et demandais à la dame de la caisse, qui semblait être tirée d’un profond sommeil, si elle avait quelque chose pour nourrir les chiens. Une telle demande lui fit écarquiller les yeux et elle me trouva un os à la con, emballé dans un plastique. Mouais, bon…c’était un truc à bouffer pour les chiens, non ? J’arrivais au parking peu de temps après, commençant légèrement à stresser à l’idée de me promener ici. La forêt regorgeait de petites histoires glauques et je n’étais pas fan à l’idée d’y aller… D’ailleurs, que faisait Anders là à une telle heure ?! Incompréhensible et surtout très drôle… J’espérais secrètement que le chien n’allait pas me courir après également.

Je marchais alors, ayant trouvé une lampe torche dans la voiture de service ainsi qu’un espèce de spray pour nettoyer le tableau de bord des voitures et camions (pour lui en mettre plein la figure, au cas ou) Mon os était sorti du paquet, prêt à être offert au chien… Arrivé à ce point, je doutais comme jamais du succès de ce que j’avais trouvé pour l’éloigner et je regrettais de ne pas avoir pris plus de temps pour trouver quelque chose. Trente minutes, m’avait-il dit… je regardais ma montre pour voir où j’en étais et j’avançais assez rapidement, guettant à droite et à gauche les buissons et les environs, ainsi que les bruits. S’il s’était foutu de ma gueule, il allait avoir sa vengeance, même si en tant que filleul, je n’avais pas vraiment le droit de me venger salement. Je ne tentais pas de l’appeler, de peur de me faire repérer par des fous-furieux, trainant dans le bois (il y avait peu de chances, mais on ne sait jamais). Après les 30 minutes de marche indiquées, je tentais quand même, à voix basse de crier : « Andy ?! Oh ?! » J’avançais de quelques pas, éclairant les arbres et le sol à tour de rôle. Aucun bruit de chien enragé, pas de bruissement des feuilles. Où était le problème ? Je repérais Andy à la seconde et je lui demandais, à mi-voix toujours : « Sérieux ?! Mais où tu vois un chien y’a rien… » Oui, je ne pouvais m’empêcher d’être amusé, une fois encore ! Anders n’avait pas l’air d’avoir envie de rire, mais enfin quoi ? C’était un peu drôle, non ? Je ne voyais rien ni personne à part Anders, tout en haut de l'arbre et apparemment agacé d'être là depuis un moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley Mer 13 Juil 2016 - 23:47

Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk.
Anders & Riley


- Mais tu dégages merde ?! s'énerva-t-il à l'animal qui l'aboyait depuis le sol.

Coincé.
Telle était la situation d'Anders qui en était très agacé. Il n'en pouvait plus de cette soirée qui s'éternisait et il n'avait rien demandé pour ça, ce n'était pas juste. Il était sorti à la fin de la journée pour aller prendre des photos avec son nouvel appareil. D'abord le jardin secret de Grace, puis le sentier non pratiqué par les promeneurs à cette heure. C'était un moment idéal pour lui s'il voulait absolument éviter le monde. Il connaissait ce chemin, mieux que quiconque parce qu'il le prenait depuis des années. Il pensait être tranquille et avoir la paix, il voulait profiter un peu des rayons du soleil et essayer de sortir un peu tout seul. Il n'y aura pas d'accident cette fois-ci, pas de bibliothèque sur la tête, pas de panne de voiture, rien de tout cela. Le karma devait s'être calmé.

Anders ne savait pas comment cette mésaventure avait commencé. Il n'avait rien fait ... Il était juste au mauvais endroit et au mauvais moment. Il n'avait rien vu de tout cela venir. Il avait tout d'abord entendu un bruit qui s'apparentait à un grognement. Il avait cherché d'où cela venait et avait remarqué des mouvements dans les buissons. Anders avait fini par courir à la seconde où un animal était apparu pour le poursuivre. Il n'avait pas vu ce que c'était mais il avait reconnu à l'aboiement que c'était un chien. Il avait eu l'impression de perdre du terrain, n'ayant jamais été doué pour la vitesse contrairement à Thomas, à une vieille époque. Son premier réflexe avait été de monter à l'arbre bien qu'il eut du mal à le faire sans compter que subitement, la douleur au dos était apparue. Mais la peur avait pris le dessus quand il avait senti une pression au talon et il avait réussi à grimper à l'arbre... en y laissant la chaussure que le chien avait réussi à avoir. Il n'avait pas serré assez fort les lacets, mais cela lui avait sauvé la vie. Il ne pensa pas à examiner son talon quand sa douleur au dos était la seule qui résonnait dans tout son corps. Anders fut finalement assez haut, hors de la portée du chien qui sautait pour essayer de l'avoir. Il aboyait et tournait autour de l'arbre, enragé et affamé. Il n'avait rien pour lui, à part un appareil photo qu'il espérait ne pas avoir cassé, une autre chaussure qu'il ne ferait pas le plaisir de donner au chien, un téléphone portable dans la poche, ses clefs et son portefeuille... Rien de nutritif en somme.

Il dut attendre, s'asseoir sur la branche en grimaçant et il regretta de ne pas avoir pris les anti-douleurs pour son dos qui lui faisait un mal de chien. Anders regrettait le temps où il n'avait pas de problèmes de santé et où il pouvait grimper sans problèmes aux arbres. Il se dit que le chien allait partir et s'il partait, il ne pouvait pas prendre le risque de descendre pour ensuite remonter si la bête faisait son retour. Son dos ne le permettrait pas. Anders posa sa tête contre le tronc à côté de lui et attendit que le chien s'en aille. Cette bête s'était calmée, n'aboyait plus et n'avait pas de collier. Il espérait que ce ne soit pas un animal qui avait été abandonné par une famille qui partait en vacances et qui était affamé depuis des jours à errer dans les bois... Il y avait de fortes chances en réalité. Il lâcha un soupir et attendit encore un peu. La nuit tombait et il commençait à faire très noir. Le chien devenait de moins en moins visible mais il sentait sa présence.

Appeler Grace ? Non. Elle allait râler en lui disant que ce n'était plus de son âge de monter aux arbres et elle n'aurait pas été d'une grande aide face à ce gros chien qui semblait être d'une race de Bullmastiff. Un gros chien en réalité. Appeler Missy ? Non. Elle allait s'inquiéter pour son état de santé et râler au fait qu'il soit monté aux arbres. Appeler ... Il remarqua que maintenant qu'il ne pouvait pas appeler. Il n'avait pas assez de batterie. Il avait pensé à Gail, mais plutôt mourir que lui demander de l'aide, elle allait se moquer en plus. Riley ? Oui... Riley, il était pompier, il saurait quoi faire. Même s'il allait se foutre de sa gueule. Anders soupira et commença à composer un message, il avait besoin de son aide et de façon urgente. Il espérait qu'il allait répondre présent et il remarqua l'heure en plus. Il était 23h, ça faisait des heures qu'il attendait sur l'arbre et il commençait à ne plus sentir ses fesses à ne pas bouger comme cela. Le message était envoyé.

Il faisait noir, Anders n'entendait plus rien et ne voyait pas le chien et il commençait à avoir froid. Il croisa les bras pour se réchauffer un peu et attendit. Un moment, il doutait que Riley ait reçu son message mais il savait qu'il était sur le point de finir sa garde. Donc il attendait encore. Puis quelques minutes plus tard, il entendit du mouvement, vit de la lumière et une petite voix s'élever. Anders lâcha un soupir frustré et énervé, il sentait venir l'amusement de Riley. Il était inquiet aussi parce qu'il n'entendait pas le chien.

- Te fous pas de ma gueule Riley. Il était là et il a bousillé ma chaussure. soupira-t-il dans un murmure agacé, en montrant un peu son pied qui n'avait plus la chaussure.

Il était sur les nerfs pour avoir été là depuis des heures. Il n'osait pas bouger de là, même si Riley dit que le chien n'était pas là et qu'il ne semblait rien lui arriver. Il soupira et avait l'impression qu'en même temps, il était coincé sur l'arbre et il n'osait pas bouger. Il fronça les sourcils en observant ce que Riley avait à la main et entendit en même temps un grognement quand le jeune homme pointa la lumière sur un des buissons. Il venait de réveiller le chien qui s'était endormi derrière le buisson...! Anders se tendit et fit un geste à Riley.

- Merde Riley ! Monte !

Le chien sortit du buisson assez rapidement et fonça vers Riley un peu trop rapidement, Andy ne comprit pas ce qui s'était passé mais il aida son filleul à monter l'arbre en lui tendant la main et réprima la grimace de douleur. Le chien aboya à nouveau et c'était reparti pour un concert...! Il se poussa un peu pour lui laisser la place et s'installer. Il le regarda avec un air de ' je te l'avais dit ' avant de remarquer l'os et il le regarda avec l'air interrogateur.

- C'est quoi ça ? C'est censé éloigner le chien là ? demanda-t-il avait l'air de pas y croire du tout. Il n'a pas mangé depuis des jours j'ai l'impression ... Je parierai que c'est un chien abandonné... soupira-t-il en fermant les yeux fatigué de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Riley Foster
jeune apprenti
38 $
09/08/1988 $
38 messages
Mensonges : 38
Anniversaire : 09/08/1988


MessageSujet: Re: Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley Ven 15 Juil 2016 - 20:33

Je savais que la vie à Lewiston comportait quelques fois quelques bizarreries, mais celle-ci était au-delà de mes espérances. J’appréciais vraiment les contacts de plus en plus fréquents avec Anders, mais là, c’était carrément hors compétition. J’avais tout de même pris au sérieux son message, me rendant compte qu’il semblait réellement en difficultés mais… comment ne pas me fendre la poire face à un tel cas ?! Un chien….depuis quand un chien pouvait-il bouffer un grand gaillard comme Anders ? Depuis aujourd’hui, visiblement ! Toute cette affaire me forçait à conduire et à me rendre donc dans la forêt, plongée dans l’obscurité. Il était évident que ma vengeance serait terrible s’il se foutait de moi mais… quelque chose me disait quand même qu’il n’avait aucune raison de le faire, surtout pour me traîner dans la forêt. Avec mon petit attirail, je parcourais la forêt en éclairant mon passage et les arbres, histoire de le repérer. Crier n’était pas une bonne idée, une nuit dans une forêt n’était pas extrêmement rassurant. Au bout d’un certain temps, je tentais, dans un murmure d’appeler mon parrain. C’est même à ce moment là que je réalisais que je n’avais même pas pris la peine de lui renvoyer un texto pour lui dire « j’arrive ». Mon sens du soutien est légèrement à revoir, mais j’étais là et c’était l’essentiel. Sans m’éloigner du chemin, en cherchant un peu, j’avais fini par le trouver !

Fidèle à mon état d’esprit du moment, je lui avais quelque peu ri au nez en arrivant au pied de l’arbre dans lequel il était perché. J’avais bien tort de le faire, mais ça, je ne le savais pas encore au moment où il me disait que le chien avait bousillé sa chaussure. Cette précision doubla mon envie de rire et je tâchais d’éclairer les alentours de l’arbre avec ma lampe torche pour voir si sa chaussure y était. « Tu peux descendre, je cherche …. » et c’est à ce moment là que je sentis la présence du chien… Était-ce un chien ? Un loup ? C’était en tout cas une grosse bête qui ne nous voulait pas du bien et j’entendis en voix de fond Anders me dire de monter. Ce que je fis sans plus attendre avec l’aide d’Andy ! Je fis malheureusement tomber ma lampe dans l’opération, mais au moins, j’étais perché à mon tour dans l’arbre « en sécurité ». Évidemment, je riais un peu moins parce que j’avais eu le temps de voir la bête et je n’étais pas ravi de me trouver en face. Je trouvais une position plus ou moins confortable dans l’arbre avant de croiser le regard d’Anders. Regard qui voulait dire « j’avais bien raison ». Il posa ensuite les yeux sur ce que j’avais réussi à garder dans les mains et s’exclama. Curieusement, sa question sur l’os ‘censé éloigner le chien’ me donna encore une fois envie de rire, de même que le soupir d’Anders. Celui-ci devait criser, mais moi j’avais encore espoir de pouvoir partir de là sans trop de problèmes : « Bah… tu m’as dit que c’était un chien, j’ai pris un os ! » Redoublement de l’envie de rire, avant de poursuivre : « Bon…j’admets que je n’ai pas fait trop d’efforts, mais je ne m’attendais pas à un truc pareil ! Qu’est-ce qu’il fout dans une forêt ?! » Incompréhensible… il aurait même dû être parti depuis un moment en réalisant qu’Andy était inaccessible, nan ? Essayant de réfléchir à un moyen de nous sortir de là, je lui répondis : « Je ne sais pas si je dois te demander tout de suite ce que tu foutais toi-même ici… mais quoiqu’il en soit, j’ai bien l’impression qu’on est à deux dans la même merde maintenant… enfin, on a toujours l’os ! » Je levais les yeux au ciel avant de me pencher légèrement pour voir le chien. Il aboyait toujours mais se fatiguait progressivement de le faire dans le vide. Bientôt, il finirait par faire une pause, ce qui nous permettrait d’envisager quelque chose. « J’ai l’habitude des chats coincés dans les arbres, mais des ….parrains coincés dans les arbres, c’est la première fois qu’on me l’a fait ! Je pense qu’il vaut mieux attendre qu’il se calme un peu… ou qu’il pense qu’on est partis, non ? » Le tout serait de descendre en toute discrétion et courir le plus vite possible direction la voiture ? En attendant, l’arbre nous faisait une bonne couverture, mais j’étais quand même angoissé à l’idée de voir la lampe allumée qui trainait par terre, pouvant attirer l’attention et inutile pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley Ven 15 Juil 2016 - 21:22

Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk.
Anders & Riley


Le rire.
Riley était de bonne humeur ou tout simplement fatigué, donc les nefs lâchaient. Il avait eu une longue journée et Anders ne l'avait pas aidé en l'appelant à l'aide pour un gros chien. Ils se retrouvaient tous les deux coincés à l'arbre, en attendant que la bête se calme. Il laissait son filleul partir dans sa crise de rire, alors qu'il regardait le chien aboyer et essayer de grimper à l'arbre. Il était dépité et essayait de rester calme, ne pas s'énerver cela ne servait à rien. Surtout à la personne qui était venue l'aider ... Enfin, si être sur l'arbre avec lui était l'aider. Entre avoir la compagnie ou pas pendant la nuit dans la forêt, il n'aurait pas dit non pour en avoir une quand il s'agissait d'un proche. Il aurait pu envoyer un message à Abigail, elle s'y connaissait en chien.

- Qu'est ce que j'en sais moi ?! Il s'est peut-être perdu pendant des jours et il a faim...! Il observa son filleul qui avait du mal à retenir son sérieux alors qu'Anders toujours dépité par la situation répondit J'ai vraiment une tête à être coincé dans un arbre par un petit chien ?! J'aurai dû préciser dans mon message que c'est un "gros" chien et non un dans le genre de chihuahua... finit-il par soupirer.

Il regarda à nouveau le chien qui était toujours là à les attendre au pied de l'arbre. Il avait vraiment une grosse gueule et Anders appréhendait tellement la descente... Il ne voulait pas finir son sort à la Ramsay de games of thrones. Riley était curieux de savoir pourquoi il était là, dans la forêt à cette heure. Question légitime, sauf qu'il était coincé sur cet arbre depuis des heures en espérant que ce chien parte. Mais il était toujours là...!

- J'aime ton optimisme... Mais je doute que... l'os fera l'affaire. fit-il en retenant un petit rire nerveux mais il souriait au moins.

Il regarda ce que Riley avait en main, puis il regarda le sol illuminé par la lampe. Anders grimaça un peu par ce geste qui lui tirait le dos, il remarqua que la lampe qui trainait par terre était un autre soucis. Il leva les yeux au ciel à la remarque amusée de son filleul qui n'avait jamais été allé aidé un parrain coincé dans les arbres. Ce n'était pas la première fois qu'il était coincé à un arbre ceci dit, mais il se garderait bien de raconter cette histoire à Riley... Où Grace avait eu la plus grosse frayeur de sa vie.

- Tu sais Riley ... Ça fait pratiquement trois heures que je suis perché sur cet arbre à attendre que cette bête parte... Et je doute être capable de courir jusqu'à la voiture avec mon dos, sachant qu'on est à trente minutes de là. Hein ? On est à peu près à trente minutes ?

Anders n'avait plus la forme physique d'auparavant. C'était révolu cette époque où il était vraiment endurant... Il ne s'était franchement pas aidé en ne se prenant pas vraiment soin de lui, en même temps après tout ce qui s'était passé... Les situations récentes ne l'avaient pas aidé à vouloir prendre l'initiative de faire du sport au moins. Sortir tout simplement. Ils étaient véritablement coincés jusqu'à ce qu'un passant vienne là et les aide. Son téléphone portable n'avait plus de batterie non plus, mais il avait Riley. Il était un peu son sauveur en quelque sorte.

- Tu as quelqu'un qui s'y connaît en chien et qui pourrait nous aider ... Et si possible, pas trop pipelette ? Je n'ai pas envie que cette histoire s'ébruite dans la ville...



Dernière édition par Anders Weiss le Sam 16 Juil 2016 - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Riley Foster
jeune apprenti
38 $
09/08/1988 $
38 messages
Mensonges : 38
Anniversaire : 09/08/1988


MessageSujet: Re: Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley Ven 15 Juil 2016 - 21:59

Je n’allais quand même pas cracher sur une telle occasion de rire alors que je côtoyais des situations graves – pour certaines- tous les jours au boulot, si ? Le chien était vraisemblablement dangereux et j’avais quand même eu de la chance de pouvoir grimper à l’arbre à mon tour. Anders n’avait pas l’air d’avoir envie de rire, et je devais bien avouer que cela contribuait encore un peu plus à mon hilarité. Nous étions donc dans l’arbre à faire la conversation, dans l’obscurité – presque – complète. Je n’avais pas la moindre idée de la raison de la présence du chien ici mais… peu importe l’explication, il nous faisait quand même bien chier et j’étais d’avis qu’il avait tendance à courir après tout ce qui bouge..surtout les gens, sinon c’est moins drôle. La discussion aurait pu rétablir mon sérieux pour de bon si les réactions d’Anders n’étaient pas si drôle ! J’explosais une nouvelle fois de rire, me cachant dans le col de mon pull pour ne pas rire trop fort et attirer les monstres de la forêt. Toujours hilare, je répondis : « Ouais…tu aurais dû préciser ! Désolé je me marre, mais je viens d’enchaîner je ne sais combien d’heures de service… et j’avoue, tu m’as fait rire avec ton chien ! »  Je fis en sorte de me calmer un peu, répondant à son affirmation sur l’os avec un haussement d’épaules. Eh ben voilà ! C’est comme ça qu’on déride un Anders angoissé ! Je repris à mon tour la parole, pour lui dire, tout en tournant l’os entre mes mains : « S’il est affamé comme tu le dis, j’vois pas pourquoi il refuserait mon super os ! M’enfin bref… je pense que mon optimisme ne nous portera pas très loin. »

Je regardais à mon tour, remarquant la grimace d’Andy lorsqu’il changea de position dans l’arbre. Je n’avais – honteusement- pas encore pensé à lui demander si tout allait bien. J’étais un pompier acceptable, en règle générale, mais je faisais un bien piètre filleul, de toute évidence. Je ne tardais pas à lui demander : « Tu ne t’es pas blessé au moins ? En grimpant à l’arbre ? Ou en courant ? » J’ajoutais avec un peu d’humour : « Difficile de jouer les cendrillons dans la forêt… » J’avais un nouveau sourire en coin, pour ma référence à sa chaussure perdue. 3 heures, c’était quelque chose ! Il avait dû avoir quelques moments de stresse importants, l’essentiel était qu’il n’était désormais plus seul. Retrouvant mon sérieux, je répondis à ses questions en lui disant : « A peu près trente minutes…. Oui… Ce sera soit courir, soit trouver un moyen pour éloigner ce chien définitivement. » En disant ça, je trouvais l’affaire bien compliquée. Courir à toute vitesse était la seule idée réalisable que j’avais en tête… malheureusement. Anders me parla ensuite de l’éventualité d’appeler quelqu’un et j’attendis qu’il ait fini pour plaisanter, à mi-voix et un peu pour moi-même en disant : « Jamais deux sans trois…. » Sous-entendu ‘nous allions nous retrouver à trois dans l’arbre’, mais je lui répondis sérieusement ensuite : « Pas ma mère ! Surtout pas ma mère. Vu l’heure qu’il est, si elle reçoit un appel, elle va angoisser. Tu ne l’as pas appelée, hein ? » Puis je me penchais encore un peu plus sur la question, me demandant qui serait susceptible de maîtriser un chien comme ça. Mes premières pensées se dirigèrent vers Sasha, pas pour la maîtrise du chien, mais simplement parce que je pensais à elle en toutes circonstances.   Une idée me vint finalement, pas très convaincu sachant que je n’échangeais plus beaucoup avec la jeune femme en question depuis un certain temps : « Ouais y’a peut-être… Abigail mais bon, je ne l’ai pas appelée depuis un certain temps et tu crois qu’elle va vouloir venir à cette heure-ci ? Faudrait commencer par savoir ce que c’est, ce chien… on évitera de lui laisser penser que c’est un chihuahua. » Je lui adressais un petit sourire en m’appuyant le dos contre le tronc. Je pensais sincèrement qu’Abigail pouvait nous filer un coup de main, mais encore fallait-il réussir à la joindre. En pensant à ça, j’extirpais mon portable de ma poche pour voir s’il me restait de la batterie et si j’avais des appels. Le réseau n’était pas top, mais c’était largement réalisable.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley Sam 16 Juil 2016 - 1:41

Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk.
Anders & Riley


- C'est pas mon chien d'abord ! commenta-t-il assez rapidement avec un air pas du tout amusé.

Parce qu'il ne l'était clairement pas ! Ce n'était pas drôle d'être resté coincé à l'arbre avec ce gros chien au pied. Il soupira et pouvait comprendre la situation de Riley, il pouvait se permettre d'en rire et puis, rire faisait du bien... Anders en savait quelque chose avec Grace qui avait essayé pour la première fois l'hélium. Rien que cette pensée le fit sourire un peu et autant continué en parlant de l'os. Il n'avait pas l'air d'être convaincu du pouvoir de l'os de Riley. Le chien n'en ferait qu'une bouchée et il en redemanderait encore. Non, le simple os n'allait pas les aider du tout. Peut-être à divertir le chien pendant quelques secondes, voire une minute mais pas plus. Riley et Anders formaient une fine équipe ! L'optimiste et le pessimiste. Ils pouvaient aller loin tous les deux.

- Pff... J'ai perdu ma chaussure en grimpant à l'arbre, il m'avait mordu le talon mais je crois que ça va ... Mon soulier a dû tout prendre. fit-il avec un léger sourire fatigué et amusé. La présence de Riley l'aidait vraiment à déstresser de cette situation. Il hocha la tête plus sérieusement Mon dos n'a pas aimé l'effort quand j'ai grimpé et encore moins ma position assise pendant tout ce temps mais je crois que ça va aller aussi.

Tant qu'il ne faisait pas d'efforts... Anders n'était pas non plus le genre à étaler ses problèmes de santé et à dire qu'il avait vraiment mal. Il ne voulait pas faire une nouvelle visite à l'hôpital, ce n'était pas son truc et il préférait attendre que la douleur passe. Il avait déjà ses anti-douleurs mais, il les avait laissé chez lui. Il ne pensait jamais à les prendre !

- C'est pas gagné ... fit-il pas du tout convaincu.

Courir assez rapidement pour semer le chien, ne faisait pas parti de ses atouts. Anders n'avait jamais été rapide et il avait cru n'être pas loin de se faire rattraper par cette bête s'il n'avait pas grimpé sur l'arbre à temps. Pour l'éloigner, c'était peine perdue. Il avait attendu trois heures pour que ce chien parte mais il était resté sans jamais s'éloigne de beaucoup... Il fronça les sourcils croyant entendre Riley parler, mais n'entendit pas tout. Finalement, il ne put pas savoir ce qu'il avait dit. Il parla ne pas devoir appeler Grace et sur ce point-là Anders était d'accord. Il réagit en secouant la tête avec un air peu partant.

- Nous sommes d'accord qu'appeler Grace est une très mauvaise idée. En plus de paniquer avec un appel, elle ne va pas aimer nous voir perché sur un arbre. Non, je ne l'ai pas appelée. Je t'ai seulement contacté, mon téléphone n'a plus de batterie en plus...

Il ne savait pas qui d'autre contacter. Riley lui semblait être son seul espoir ... Et son seul espoir était coincé sur un arbre. Décidément... ! Anders soupira et regarda le chien qui s'était approché de la lampe de façon peu rassurante. Il releva son regard vers Riley qui sembla avoir quelqu'un à contacter et grimaça un peu, pas trop convaincu lui non plus.

- ... J'arrive pas à croire que tu croyais vraiment que j'étais coincé par un petit chien... Dis-lui que c'est un peu le genre de Boxer massif pas dressé du tout - sauvage quoi - et qu'il mange tout ce qu'il trouve à mettre sous la dent. commenta-t-il.

Il se retenait de le prendre en photo pour mieux l'observer avec un flash mais ça ne ferait qu'énerver la bête. De plus, il avait l'impression d'avoir cassé quelque chose sur son appareil. Raison de plus que Grace ne vienne pas. Il soupira à ce constat quand il regarda son appareil photo.

- Je ne serai pas surpris que Gail soit réveillée à cette heure... Elle voudra venir rien que pour nous voir... Parce qu'un parrain et un filleul perché sur un arbre à cause d'un chien... On l'a jamais faite à quelqu'un. Si elle nous prend en photo comme preuve, je jure que je vais lui arracher son téléphone des mains pour... pour lui supprimer la photo. soupira-t-il carrément de mauvaise humeur.

Il avait bien accepté les fous-rires de Riley quant à la situation, avant de se retrouver dans la même position que lui. Mais quant à Gail, il n'allait pas lui permettre de s'en tirer avec une preuve que tout ça était bien arrivé et il ferait tout pour que cette péripétie n'ait jamais existé. Ce sera sa parole contre la leur !

- Tu as du réseau ? Parce que quand je t'ai envoyé un message, il m'a fallu tendre le téléphone vers le ciel pour l'avoir...
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Riley Foster
jeune apprenti
38 $
09/08/1988 $
38 messages
Mensonges : 38
Anniversaire : 09/08/1988


MessageSujet: Re: Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley Dim 17 Juil 2016 - 23:09

Quelle affaire ! Anders n’était toujours pas amusé par la situation et moi, je prenais sur moi pour ne pas partir dans une crise de rire incontrôlable. Je comprenais largement son point de vue, mais l’un dans l’autre, j’estimais qu’il était chanceux d’être dans un endroit qui captait encore un minimum le réseau ! Sans ça, il aurait été dans une merde innommable ! Pour l’heure, nous étions tous les deux coincés et personnellement – et naïvement – je n’éliminais pas définitivement l’idée du pouvoir du super os que j’avais trouvé pour venir à bout du chien. Au bout du compte, il allait l’avoir, son os ! Anders m’expliquait qu’il n’était pas blessé, ce qui me soulageait largement…je culpabilisais légèrement d’avoir ri comme une baleine sans avoir pris la peine de savoir si tout allait bien pour lui. Je fus soulagé de le voir sourire un peu, malgré tout. Avec une toute petite pointe d’humour, je lui répondis en disant : « Oui ! Ça va aller… je suis là maintenant. Un tout petit peu inutile, mais là quand même ! Il fallait le dire que tu avais besoin de la caserne entière pour te sortir de ce mauvais pas ! » Je lui souriais en calmant sérieusement ma moquerie avant de d’ajouter : « Sérieusement, je t’ai vu grimacer, tu as mal et tu ne veux pas le dire. J’ai raison ? » Je soupirais, guettant encore une fois les alentours en espérant trouvant une solution à notre problème. Nous ne pouvions faire du mal à ce chien en dépit de ses très mauvaises intentions à notre égard… Anders serait incapable de courir jusqu’à la voiture et je ne voyais pas énormément de solutions dans l’immédiat. Je réinstallant contre l’arbre, je l’écoutais me parler de ma mère et du fait qu’il ne l’avait pas contactée. Ouf ! Encore heureux. Maman n’avait absolument pas besoin d’avoir vent de cette petite mésaventure nocturne.

Je me levais sur la branche, prenant bien garde à ne pas être déséquilibré et je levais le bras pour mettre mon portable le plus haut possible en écoutant les paroles d’Andy. Je me fixais dans le répertoire pour trouver d’éventuelles nouvelles idées de personnes à contacter. En riant, je répondis à Anders : « Disons que je pensais à un chien normal quoi… un chien qui devient effrayant quand il n’y a que la lune pour éclairer le coin … Il est plus coriace que je ce que j’imaginais… mais tout est de ta faute, tu ne m’as pas précisé, dans ton message. » Encore une fois, je riais ! Puis, mon regard tomba sur son appareil photo et je demandais : « Tu faisais des photos de quoi ? » Puis, à propos de Gail, que je venais de lui proposer à appeler, j’ajoutais : « Mmh… vu comme elle est obstinée et solide, elle ne se laissera pas faire, mais nous sommes deux contre l’idée de la photo de nous coincés dans l’arbre, je pense qu’on a de bonnes chances de pouvoir la supprimer, cette photo. » Je fis sonner le portable d’Abigail sans plus attendre, espérant avoir une réponse immédiate et bien décidé à lui expliquer la situation pour qu’elle ne fasse pas la même erreur que moi.

Répondeur. Je laissais un message, bien décidé à la contacter et de plus en plus convaincu qu’elle était celle qui allait pouvoir nous filer un coup de pouce.  « Abigail, c’est Riley ! » Je cru bon d’ajouter, avec une pointe d’agacement : « Riley Foster ! » Puis, le plus naturellement, je continuais « J’ai un petit souci… avec Anders ! Disons que nous sommes coincés en pleine forêt – dans un arbre - avec un énorme chien qui ne daigne pas nous  foutre la paix… A …euh… 30 minutes de marche sur le sentier depuis le parking, mais rappelle moi…s’teuplait, il y a quelques détails non négligeable ! » Je raccrochais tout de suite, gardant le téléphone le plus haut possible pour garder le réseau, puis, j’envoyais également un texto à Gail, en écrivant un simple : « S.O.S » Avec ça…elle allait bien me rappeler ou se manifester. Je m’installais sur une branche un peu plus haute, pour le réseau et en faisant toujours bien attention à ne pas casser toutes les branches. « Bon, ça devrait le faire, je ne bouge pas de là et je vais avoir son appel en retour… » Je baissais les yeux pour observer mon parrain qui ne bougeait pas de sa position avant d’ajouter en souriant : « Drôle de rendez-vous… t’avais quelque chose de confidentiel à me dire et tu n’as trouvé que cet endroit là pour le dire sans risques ? » Je pensais à –S en lui disant ça… Bien sûr, ça n’était pas le cas, je le charriais simplement, mais d’un autre côté, j’étais peut-être dans le vrai en pensant que tous nos secrets n’étaient plus vraiment bien gardés… Anders était peut-être d’ailleurs la seule personne à qui je me sentais prêt à révéler un petit quelque chose qui me travaillait….depuis mon retour à Lewiston, mais je ne pouvais me résoudre à déterrer cette petite affaire légèrement sordide…
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley Lun 18 Juil 2016 - 12:25

Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk.
Anders & Riley



- Et que la ville soit au courant ? Mh... Il secoua la tête, en gardant le léger sourire.

Coincé à l'arbre par un chien, il y aurait de quoi rire pour tout le monde. Impressionner certains qui pensaient sûrement qu'Anders n'était pas capable de grimper à l'arbre, depuis le temps qu'il était resté inactif. Il soupira et referma les yeux juste pour quelques secondes, il avait envie de dormir en plus et ce n'était le moment, ni l'endroit pour. La présence de Riley l'aidait à rester éveillé, c'était déjà ça. Il réprima le soupir quand son filleul lui posa la question. Rien ne lui échappait malgré l'obscurité hein ? Anders ne dit rien et hocha simplement la tête. Il ne voulait pas s'étendre sur ses problèmes de santé, cela n'allait pas attenter à sa vie mais c'était handicapant pour la vie quotidienne.

- Comment ça je l'ai pas précisé ? J'ai écrit que c'était le genre de race qui te mordrait vite les fesses ! répliqua-t-il en regardant Riley qui était debout.

Ce serait mentir s'il n'était pas rassuré de la position de son filleul comme cela. Il doutait aussi de la résistance de la branche. Il espérait qu'elle n'allait pas céder avec leur poids et il soupira en se frottant l'oeil. Il regarda son appareil photo quand Riley lui demanda ce qu'il faisait avec. Il haussa les épaules mais n'eut pas le temps de répondre, il enchaîna sur le sujet de Gail.

- Mh ... Vu comment elle tient à son téléphone et comment elle se défend, je dirai que c'est 50-50 avec elle. Et je prenais les photos de la forêt, pour reprendre un peu la main. Je me baladais aussi donc ...

Il ne termina pas sa phrase, mais ce n'était pas grave. Il regarda Riley en train d'appeler Abigail et il espérait qu'elle réponde au téléphone. Malheureusement, ce ne fut pas le cas et il soupira, il n'osa pas trop bouger non plus. Il se demandait si ça faisait vraiment trois heures qu'il était resté bloqué sur cet arbre, si c'était le cas il ne savait pas comment il avait réussi à tenir malgré ses moments de stress. Anders n'était pas très à l'aise dans la forêt pendant la nuit, il évitait généralement d'y rester depuis des années. Depuis qu'il s'était fait tirer dessus et il espérait que le genre de situation ne se reproduira pas. Il hocha la tête pour lui donner l'autorisation de le citer, il fit un geste de la main pour lui dire qu'elle devait essayer de le rappeler. Il leva le pouce pour acquiescer les paroles de Riley. Il soupira, sans trop oser bouger et il regarda le chien qui faisait les cent pas. Les bruits qu'il entendait là haut n'aidait pas la bête à rester tranquille. Son filleul s'était installé à une branche plus haut et Anders était tenté de se rapprocher vers le tronc pour s'adosser et ne plus bouger jusqu'à qu'ils puissent descendre, mais il ne bougea quand même pas. Il hocha la tête à Riley qui annonça rester en haut en attendant l'appel de Gail. Puis le silence s'installa juste pour quelques secondes alors qu'il regardait autour de lui. Il releva son regard vers Riley qui était installé d'une branche plus haut que lui et il lui parla. Anders comprit qu'il le charriait, mais il y avait un côté sérieux dans cette phrase.

- Il est partout. Peu importe où l'on va, il nous écoute et nous entend. A commencer par les téléphones qu'il peut contrôler... Et honnêtement, on n'a pas des choses confidentielles à lui cacher. répondit-il calmement, pas effrayé du tout par l'étendue du pouvoir de -S.

Anders en était fatigué. Cela durait depuis longtemps et il aimerait bien que tout retourne à la normale. Il était fatigué des tentatives de sabotage, des menaces, même s'il y avait de bonnes actions à retenir... Il y en avait des mauvaises qui étaient difficiles à oublier. En y pensant, le visage d'Anders se ferma et il fut parti dans ses pensées. Il ne connaissait pas un endroit où ils pouvaient parler sans risque, -S l'avait bien suivi jusqu'à Seattle...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley

Revenir en haut Aller en bas
Also, dogs are faithful and they do not tell lies because they cannot talk. ~ Anders & Riley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Laissons les statistiques au mangeur de hot-dogs. Aristide et Obama, deux grands
» Dégustons les meilleurs hot dogs de la ville | Jason&Alexis
» Watch Dogs
» Who Let The Dogs Out ?!
» Bungou stray dogs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Alentours de Lewiston :: Hells Canyon Forest-