AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1478 + What are you doing ?. ► Gailers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Lun 22 Fév 2016 - 2:07

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février


Le café.
Le sauveur divin d'Anders. Il avait cru être à la fin de sa vie en n'ayant rien à boire d'autre que de l'eau. Il lui restait encore un peu de poudre, mais juste de quoi tenir au moins trois tasses. L'écrivain trouvait cela difficile et aussi temps de devoir faire les courses le lendemain. Le soir, il ne travaillait pas, étant en arrêt maladie. Il aurait préféré continuer à venir travailler parce que ça lui changeait les idées. Mais non, il était bloqué chez lui, à boitiller, rester assis ou allongé avec un livre. Voir Grace, discuter avec elle autour du café et du thé. L'écrivain tira un tout petit peu le rideau, pour rester discret et observa par la fenêtre la maison de son amie. Il voulait vérifier si elle était là. à cette heure, elle serait toujours dans le bureau du Lewiston Tribune. Pourtant, il voyait une personne venir vers cette maison. Andy reconnu la silhouette et plissa les yeux, un peu intrigué de la voir ici.

Abigail Carter.
Il avait maintenant le nom complet de cette jeune fille. Elle était la nièce de Katherine, qu'il avait enfin rencontré il y avait cela d'une semaine. Il avait tout de suite fait le rapprochement, ça l'avait tellement surpris. Gail savait qu'il connaissait Grace et elle n'en avait rien dit. C'était assez étrange. Après avoir appris qui elle était, elle n'était pas venue comme d'habitude le mercredi dernier et il se doutait qu'elle viendrait demain.

Mais il la voyait, devant la maison vide de Grace. Noam n'était pas là non plus, il était au lycée ou peut-être ailleurs, en train de trainer avec ses mauvaises fréquentations. Une pensée traversa l'esprit d'Andy et il réagit tout de suite avant qu'il ne décide de changer d'avis. Il déposa sa tasse de café, encore une fois (mais vide cette fois-ci), le livre qu'il tenait. Il prit sa veste et son écharpe pour ne pas attraper froid cette fois-ci et il mit ses chaussures, en grimaçant pour son pied blessé, bandé. Il se releva de son canapé et sortit de chez lui après avoir jeté des coups d'oeil s'il y avait pas trop de voisins observateurs. Non, tout semblait bien aller : mardi midi, tout le monde était en train de travailler ou de dormir. Il y avait peu de gens à cette heure et il faisait assez frais. Il regarda au loin, Gail qui était toujours là, mais qui se dirigeait vers l'arrière de la maison. Sûrement pour regarder par le jardin.

L'écrivain traversa la route, puis fit le tour de la maison de Grace pour être à l'arrière. Assez discrètement bien qu'il soit obligé de trainer un peu son pied. Il vit Abigail essayer de faire quelque chose et il ne voyait pas faire autrement que de signaler sa présence, gentiment et doucement.

- Grace n'est pas là, si vous la cherchez, elle est en train de travailler. Bonjour d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Lun 22 Fév 2016 - 17:30

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février
- Pas maintenant.
Grogna-t-elle en recevant le message. Elle serait bien restée un peu plus à la bibliothèque pour compléter son cours de la journée malheureusement, on venait de la déranger et sa motivation en plus de sa concentration venait de se faire la belle.

Sortant de la bibliothèque, elle fit marcher sa cheville jusqu'à sa propre rue. Qu'allait-elle faire de la journée ? Son programme était composé de cours, d'Annie et de séries télévisées. Toutefois, elle avait bien certaines petites choses à faire si elle en croyait les différents codes qu'elle avait inscrit dans son journal, illisible pour quiconque se risquerait à mettre le nez dedans. Elle seule connaissait ce langage qu'elle avait mis des années à perfectionner dans le simple but de pouvoir garder certaines choses pour elle ce qui était parfois difficile avec Nan et Henry. A cette pensée, elle sentit un manque se faire. Son oncle lui manquait, fortement, tous les jours. Leurs jeux lui manquaient comme leurs longues discussions. Elle pouvait parler de tout avec lui, plus encore qu'avec Nan qui avait parfois du mal à comprendre sa nièce. Cette facilité de communication lui manquait tout comme sa présence. Il avait toujours fait le travail d'un père sans rien demander. Il l'avait aimé simplement et elle n'aurait plus jamais ça. Même si elle retrouvait son père en lui annonçant qui elle était, la relation ne serait pas pareil. Ça lui fit plus mal qu'elle l'aurait cru. C'était un vide qui s'installait en plus de celui de ne pas connaître ses parents. Elle s'était toujours dit ressembler à sa mère parce que c'était la seule des deux dont elle avait une photo. Mais finalement, elle devait plus ressembler à son père au moins parce qu'elle était brune et que sa mère était blonde. Au moins parce que sa mère n'était pas une littéraire et qu'elle l'était. Il y avait sans doute une ressemblance avec ses deux parents également mais elle ne pouvait pas être sûre de rien. Elle s'imaginait comme un parfait mélange des deux... Elle aurait aimé retrouvé ses traits dans l'image floue de sa mère mais ce n'était jamais arrivé. Peut-être verrait-elle son propre visage dans ceux masculins d'un homme un jour... Mais elle en doutait, elle ne ressemblait à personne...

Ce fut en pensant au grand mystère qu'étaient ses deux parents qu'elle décida de mener de nouvelles  recherches. Elle savait que Nan ne lui avait pas tout dit mais elle avait découvert tout ce qu'elle pouvait dans les affaires qui demeuraient chez elle. Il lui fallait maintenant aller voir dans celle qui avait été une alliée lorsqu'il avait fallu la retirer à sa mère. Elle n'en voulait à aucune des deux pour ça parce que sa vie avait tout de même était ponctuée de joie mais elle aurait voulu connaître sa mère. Et elle n'appréciait toujours pas Grace.

Se faufilant derrière la maison maintenant qu'elle avait marché lentement jusqu'à la bonne rue, elle ne douta pas un instant que la maison soit vide et chercha une entrée que Noam connaissait bien et utilisait. Elle ne casserait pas de carreau mais la porte de derrière avait cela de bien que d'être facile à ouvrir même verrouillée. Elle sortit son carnet pour relire une dernière fois ce qu'elle cherchait quand elle entendit une voix, sa voix. Pas celle de Grace, celle d'Anders.

Elle savait par Nan qu'ils s'étaient rencontrés et elle doutait fortement que personne n'ait parlé d'elle. Autrement dit, elle avait préféré l'éviter le temps de trouver une nouvelle idée maintenant que son identité avait été révélé.

- Monsieur Weiss ... Vous connaissez son emploi du temps par coeur ? Fut sa première réplique d'un ton un peu mauvais avant de cacher son mécontentement. Je repasserai alors.

Et elle s'apprêta à filer avant qu'une conversation trop compliqué s'engage.


______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Lun 22 Fév 2016 - 18:30

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février


Abigail Carter.
C'était la nièce de Katherine et elle connaissait Grace, mais elle ne le lui avait pas dit. Elle le connaissait mais elle avait fait comme si elle ne le connaissait pas. La question s'il la reconnaissait prenait un peu son sens. L'écrivain regarda la jeune étudiante qui ne semblait pas être contente de s'être fait repérée, de devoir affronter aussi la conversation compliquée qui allait venir. Il s'approcha doucement vers elle, un peu méfiant.

- Je ne connais pas son emploi du temps par coeur, mais je sais qu'elle travaille à cette heure et vous aussi. répondit l'écrivain, un peu suspicieux.

Abigail savait que Grace ne serait pas là non plus, les journalistes travaillaient les mardis midi sauf s'ils aimaient ne rien faire. Il ne l'avait pas vue devant l'entrée, frapper à la porte. Elle avait l'intention d'entrer par l'arrière, comme pour chercher quelque chose et qu'elle ne voulait pas être vue. Son comportement, montrait qu'elle le fuyait parce que oui. Ils devaient parler déjà de son absence, après qu'Andy ait rencontré Katherine. Puis, pourquoi n'avait-elle pas dit qu'elle était la nièce de Katherine. Elle repassera. Il se doute. L'écrivain parcouru la distance qui les séparaient en peu de pas pour l'attraper par le bras, il ignora la douleur dans la cheville qui le fit grimacer.

- Hé attendez... Il la relâcha tout de suite et il soupira, fatigué par le comportement de la jeune fille prise en flagrant délit. Désolé. Mais... Pourquoi ne m'avez-vous pas dis que vous connaissiez Grace ? son ton n'était pas rempli de reproche, mais d'interrogations, parce qu'il cherchait à vouloir comprendre.

Pourquoi n'était-elle pas venue le mercredi dernier ? Avait-elle l'intention de revenir le lendemain ? Anders n'avait rien dit à Grace et Katherine sur la passion de Gail sur -S. Elle était une jeune fille assez étrange et le genre de personne qu'Anders préférait se méfier, c'était difficile de lui faire confiance et il n'avait pas le choix de devoir le faire parce que -S l'avait poussé à se confier sur Amber, c'était parce qu'il lui faisait confiance ? Rien de tout cela, il ne le sentait.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Lun 22 Fév 2016 - 22:31

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février
- Peut-être.
Fit-elle mine d'hausser les épaules, indifférente. Elle savait oui. Elle aurait aimé continuer son chemin. Elle devait continuer son chemin maintenant que son petit programme était compromis. Elle n'aurait peut-être pas d'autre chance comme ça. Maintenant qu'Anders savait et maintenant qu'il l'avait vu c'était aujourd'hui ou jamais. Grace pourrait prendre ses précautions après ça et elle avait besoin d'accéder à certaines informations. Elle en avait besoin, c'était vital pour elle ! Son mari avait été flic et avait enquêté sur la secte et elle, la journaliste en avait fait tout autant. Ils étaient là quand elle avait été séparé de sa mère. Elle ne s'en souvenait pas mais le savait maintenant. Ils devaient savoir et il devait y avoir des preuves quelque part.

Elle ne pouvait cependant pas rester là et subir un possible interrogatoire d'Anders. Il n'avait pas besoin de savoir ce qui lui prenait ni pourquoi elle l'avait abordé en premier lieu. Il n'avait pas besoin de comprendre que son intérêt pour -S allait au delà de beaucoup d'autres choses. Depuis qu'elle avait entendu parler de -S, c'était une obsession. Elle avait d'ailleurs noté sur sa liste de choses à faire de se rendre dans la forêt pour y mener sa propre petite enquête avec du matériel adéquat.

Quand Anders la retint, elle lui jeta un regard noir incontrôlé. Elle agissait comme une gamine capricieuse et en plus, il ne devait même pas comprendre la source de son énervement. Elle était en colère parce qu'il l'avait prise sur le fait mais aussi parce qu'il sortait maintenant bien plus qu'avant et qu'elle détestait ça. Comment se lier avec lui s'il trouvait tout un tas de monde fort plus intéressant qu'elle ? Elle détestait Grace et elle le détestait lui pour être stupide et la suivre comme un fidèle chien.

- Je ne savais pas que c'était important. Ce n'est pas comme si vous m'aviez parlé d'elle. Répondit-elle sur la défensive.

Elle réussit à s'éloigner un peu en mettant de la distance entre elle et lui. Comédie, elle sentit les larmes de la pitié piquer à ses yeux. Elle était douée. Pas vraiment triste mais elle inspirait la compassion presque naturellement. Le pire était que ça venait tout seul quand elle en avait besoin si bien qu'elle finit par éviter son regard en faisant mine de ravaler ses larmes.

- Pourquoi vous êtes là ? A cause de cette chère Grace ?... Dit-elle en crachant presque le prénom avec une colère tout juste dissimulée en ton dur et froid.


______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Mar 23 Fév 2016 - 3:15

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février


L'énervement.
Voilà ce que lisait Anders. L'énervement sur le visage de Gail. Il ne savait pas exactement pourquoi elle lui lançait le regard noir, mais lui, il soutint son regard pas vraiment intimidé. Mais Andy, il n'allait pas aimer le comportement de Gail, déjà il s'était excusé pour son geste qu'il nota de ne plus recommencer ou presque. Il plissa les yeux, il croisa les bras et il répondit tout de suite, directement après la réponse défensive de la jeune femme.

- Vous savez ce que je voulais dire par là. Vous me connaissiez déjà avant que l'on se rencontre. Pourquoi avoir prétendu le contraire et de jouer la totale ignorante ? J'imagine que votre tante a parlé de notre rencontre au Fingertips, ce qui fait que vous n'étiez pas venue le mercredi dernier parce que vous cherchiez une autre excuse mensongère.

S'il y avait une chose que l'écrivain n'appréciait pas : c'était d'être pris pour un con depuis tout le début. Il avait raison d'être méfiant, mais il ne le sera probablement jamais assez avec elle. Il n'était pas content envers lui-même pour s'être fait avoir, d'être tombé dans l'espoir de retrouver Amber. Il avait été idiot quand même. Le ton froid et sec de Gail concernant Grace ne plut pas à Andy qui réagit encore rapidement.

- Faites attention au ton que vous employez... Et c'est plutôt à moi de vous poser cette question. Il est clair que ce n'est pas pour lui rendre visite que vous êtes là. son ton était froid lui aussi.

Il ne s'était pas attendu que la tension monte aussi rapidement. Ni de comprendre que Gail n'était pas venue pour rendre visite à Grace. Mais ils avaient clairement un problème, ils devaient le régler.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Mar 23 Fév 2016 - 3:35

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février
- C'est...
Les larmes venaient et sa parole fut coupée par les paroles d'Anders. Elle continua à le regarder avec défi alors qu'elle allait bientôt jouer les adolescentes éplorées. Elle ne l'était plus vraiment mais ne cessait jamais de se jouer de tout le monde inconsciemment. Elle aurait déjà pu parler et répliquer mais au lieu de ça, elle demeura silencieuse à le regarder. A cet instant précis, elle le détestait. Il ne pouvait pas savoir tout ce qui se passait dans sa tête mais il semblait si prompt à prendre la défense de Grace mais aussi à lui en vouloir maintenant qu'il la connaissait.

Oh non, bien sûr que non elle ne venait pas pour lui rendre visite. Certainement pas. Grace aurait fait comme Kate, elle l'avait toujours fait. Elle avait toujours appuyé Kate quand il s'agissait de lui cacher la vérité. Elle ne pouvait pas lui faire confiance. Elle la haïssait et c'était bien plus permanent que sa colère envers Anders.

- Certainement pas non. Vous ne pouvez pas comprendre. Fit-elle en ne ravalant plus ses larmes et avouant ainsi qu'elle ne venait pas en visite.

L'air d'une gamine, l'air capricieuse ou simplement fatiguée de cacher les choses, elle ne l'était certainement pas. Elle avait des secrets bien trop précieux et Anders serait maintenant le dernier au courant ou le premier des derniers. Personne n'avait besoin de savoir finalement, à part -S puisqu'il savait déjà tout.

- Je voudrais bien savoir quand est-ce que je vous ai menti ! Donnez-moi un seul exemple ! Je vous connaissais de nom, le fameux Anders comment ne pas le connaître mais je n'aurai pas pu supposer que vous seriez un tel... Qu'est-ce qui peut bien vous motiver à repousser tout le monde hein ? Qu'est-ce que vous cachez de si grave ? Vous vous êtes fait passer pour quelqu'un qui a eu une vie horrible et dès que ... Je savais que vous raconter ma vie n'apporterait rien de bon mais Nan est incapable de se taire. Dit-elle dans un sanglot hargneux. Tout ce que vous faites vous tous c'est mentir !

Et la comédie continuait.


______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Mer 24 Fév 2016 - 1:19

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février


Les larmes.
Gail essayait de maintenir les larmes et Anders ne pouvait pas comprendre. Au moins elle avait affirmé qu'elle n'était pas venue pour une visite amicale. Il n'aimait pas la tension qui grandissait, ni ce qu'elle venait d'affirmer. Grace ne semblait pas soupçonner le sentiment négatif qu'avait Gail à son égard. Il la fixa, il ne pouvait pas comprendre ?

- Vous pouvez toujours essayer...

Il n'était pas convaincu par lui-même qu'elle le fera. Bien qu'elle semblait être fatiguée, lassée de cacher, de se cacher. Au lieu de lui répondre, elle s'énerva, lui demandant un exemple, un seul. Il fronça les sourcils, il essaya de l'entendre malgré les sanglots. Son visage se ferma quand elle posa la question, pourquoi repoussait-il tout le monde, que cachait-il. C'était ce qu'elle cherchait dans le fond : savoir ce qu'il cachait de si grave. Elle ne le saura pas et il préférait qu'elle soit la dernière au courant. Tout le monde mentait, même Abigail, elle n'était pas l'exception. Il n'existait pas une personne qui pouvait dire toute une vérité, il demandait à voir. Anders n'aimait pas le mensonge, il n'aimait pas mentir, il n'aimait pas omettre expressément les détails. Le moyen d'éviter ça, c'était d'être seul et de repousser tout le monde. L'arrivée de Grace avait compliqué les choses, il avait commencé à sortir un petit peu. Il adopta un air un peu hésitant, il faisait celui qui ne comprenait pas pourquoi il devait s'offusquer par tant de mensonges et pourquoi s'énervait-elle parce que lui aussi lui mentait.

- Vous avez menti. Je mens aussi. Grace vous ment peut-être, votre tante aussi. Vous ne supportez plus les mensonges, je vois ça. Mais il vous faut vous rendre à l'évidence, tout le monde ment, c'est comme ça, c'est ce que sont les gens ! C'est insupportable je sais. Heureusement que -S ... il se tut tout de suite, il avait failli dire quelque chose qu'il n'aurait pas préféré que Gail l'entende.

Heureusement que -S était là.
-S était apparu après la mort de Samuel et Anders avait au début apprécié ses actions, l'initiative, ce qu'il faisait. Avant de voir que ça allait trop loin, qu'il allait à menacer les gens de morts. L'écrivain agacé contre lui-même leva les yeux au ciel.

- J'espère que vous n'appréciez pas -S parce qu'il pourrait vous aider à connaître toute la vérité. reprit-il froidement.

Andy était sérieux. Il n'avait pas haussé le ton avec elle, parce qu'il n'avait pas envie d'être perçu comme une personne qui la grondait, les voisins n'avaient pas besoin d'entendre ça et il avait déjà assez de murmures dans son dos même s'il ne les écoutait pas.


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Mer 24 Fév 2016 - 16:18

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février
- Je ne peux pas.
Dit-elle fermement en serrant la mâchoire. Elle ne pouvait pas tout raconter et tout dire. Elle ne voulait pas qu'il connaisse sa vie plus qu'il devait déjà la connaître maintenant que Nan avait parlé. Les gens ne se comportaient plus pareil en sachant qu'elle était la pauvre gamine sans parents ou au contraire, la sale gamine sans parents. D'un côté, il y avait ceux qui avaient pitié et de l'autre, il y avait ceux remplis d'à priori. Dans un cas comme dans l'autre, elle ne voulait pas voir ça chez Anders. Hors de question ! Lewiston, c'était une nouvelle chance de changer de recommencer. Sauf qu'elle devait faire avec la présence de Grace qui était bien pire qu'autre chose au regard de l'amitié qu'elle avait avec Nan et Anders. Et il y avait aussi ses plans qui la mettaient parfois dans des situations compliquées, comme aujourd'hui.

Elle ne ravala plus ses larmes en l'entendant répondre, cachant le sursaut de joie quand il sembla presque féliciter -S d'être là. Elle le savait. Il ne pensait pas que du mal de -S. Ce n'était pas possible. Pas alors que -S agissait pour le bien commun et était apparu en l'honneur de son fils. C'était une chose convenue que le -S faisait référence à Samuel.

- Et quand bien même ? Elle renifla en essuyant rageusement les larmes sur son visage. Tout ce que j'ai fait c'est m'arrêter devant la mauvaise maison quand vous m'avez raccompagné. Ca ne fait pas de moi une menteuse. Peut-être que la méthode de -S ne vous plait pas mais il fait ce qu'il faut faire pour trouver les coupables. Vous ne voudriez pas ? Voir ceux qui ont fait ça à Samuel en prison ?! Balança-t-elle en sachant que c'était sa corde sensible et que parler de Samuel était loin d'être une bonne idée. Je dois entrer dans cette maison... Le marmonnement suivant fut à peine audible, dirigé vers la porte qu'elle fixait du regard.



______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Mer 24 Fév 2016 - 17:44

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février



- Ah évidemment que mademoiselle ne peut pas... soupira Anders, il détourna le regard ailleurs que sur Gail, fatigué par son histoire.

Elle l'agaçait. Il ne pouvait pas comprendre si elle ne le lui disait pas et bien sûr, elle ne pouvait pas le lui dire. Il ne comprenait pas pourquoi elle ne pouvait pas le dire. Elle le faisait tourner en rond et il avait compris. L'écrivain laissait tomber, il ne cherchera pas la raison de sa venue, mais il ne la laissera certainement pas entrer dans la maison de Grace en son absence. Anders n'avait plus vraiment envie d'écouter cette étudiante qui continuait toujours à parler, il n'aurait pas dû s'engager dans cette pente. Il ne l'avait pas fait exprès et il savait qu'une fois abordé, ne serait-ce partiellement, ça n'aurait pas changé grand chose. Gail s'y serait toujours focalisée.

- Oui ! Bordel, mais oui ! Vous n'avez pas idée jusqu'à quel point ! explosa Anders avec colère à peine que Gail termine sa question.

Heureusement que Grace n'avait rien dans son jardin, il aurait cassé quelque chose de près, ce qu'il aurait sous la main. Elle aurait vite compris que quelqu'un s'était aventuré dans son jardin et n'aurait pas aimé d'apprendre que son ami ait cassé quelque chose. Il lui avait suffisamment apporté d'ennuis pour lui en donner une autre. Il ne voulait pas qu'elle se fasse du soucis. Les voisins étaient là, même s'ils travaillaient tous ... L'écrivain préférait baisser le ton pour ne pas se faire entendre dans tout le quartier, rester méfiant. Il fit les cents pas pour se calmer, au diable la douleur de sa cheville ! Il soupira, la tension était présente. Il n'aurait pas voulu dire ça, devant elle. Mais il l'avait fait. Il s'arrêta. Andy répondit dans un murmure, que seul Gail pouvait entendre.

-J'aimerai qu'ils en payent le prix pour ce qu'ils nous ont fait. La prison c'est bien gentil ça ! Qu'ils aillent tous se ... Vous n'étiez même pas là quand tout cela s'est passé... Comment vous pouvez arriver dans cette ville à peine le début du mois, admirer -S et parler de mon fils ainsi avec légèreté ? Et ce n'est pas -S qui fait ce qu'il faut pour trouver les coupables, il fait ce qu'il peut. Ce n'est pas pareil. Et je désapprouve sa méthode, il ne vaut pas mieux que toutes ces personnes...

Il passa la main dans ses cheveux, et il entendit à peine ce que disait Gail. Pas clairement, mais il devinait presque ce qu'elle voulait dire. L'écrivain serra la mâchoire et observa la maison de Grace, plus précisément la porte. Qu'est ce qu'elle voulait trouver dans cette maison. Il n'y avait rien à voler ! Rien de rien !

- Je veux que vous foutez le camp, tout de suite. lâcha Anders, sous un ton froid et sec. Il ne daigna pas de la regarder.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Mer 24 Fév 2016 - 19:36

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février
- ...
Elle ne voulait rien répondre. Il ne valait mieux pas qu'elle réponde. Elle ne voulait pas s'en faire un ennemi, vraiment pas. Elle rageait parce que son but premier était de s'en faire un allié et que si ça ratait... Diverses choses seraient à leur tour ratées, annulées, impossibles à faire. Elle avait besoin de lui. Il avait des connaissances et des informations qu'elle n'avait pas. Elle savait bien qu'elle aurait du éloigner Grace bien plus tôt, de manière bien plus radicale. Elle ne savait pas comment c'était ça le problème parce qu'elle ne voulait pas non plus lui faire de mal... pas trop.

- Je n'en parle pas avec légèreté. Mais je n'ai pas peur de dire son nom parce qu'il n'est pas là comme si ça allait amener une malédiction. Au contraire, c'est une bénédiction qu'il ait pu exister et qu'il ait été votre fils. Je ne prends rien du tout à la légère ! Je ne parle pas non plus de -S sans savoir ce qu'il a fait ou pas fait mais je ne vous comprends tellement pas. -S est votre allié, il veut faire les choses biens et vous êtes prêt à croire qu'il est responsable de trop de mal sans même vous poser la question : est-ce que quelqu'un ne pourrait pas se servir de son nom à d'autres fins ? -S est plus malin, il est plus doué et il a l'esprit juste ! Il ne veut pas faire du mal, il veut que du bien sorte de la vérité et pour ça, il faut que vous arrêtiez tous de mentir comme des arracheurs de dents ! Et ça commence par vous mais vous êtes juste incapable d'affronter les choses même lorsqu'elles datent de vingt ans et que vous pourriez avancer d'une façon ou d'une autre ! Vous restez bloqué sur vos problèmes comme si c'était le centre du monde !

Elle prit son temps pour tout dire. Elle n'était pas une bavarde et sortir toute cette tirade lui prit tout son sursaut de colère. Elle décortiqua chaque mot, chaque phrase pour qu'il comprenne tout mais elle ne lui laissa pas l'occasion de répondre. Maintenant que sa haine et sa colère étaient retombées, elle voulait juste qu'il parte pour qu'elle entre dans cette maison tant qu'elle le pouvait encore. Mais la phrase sèche d'Anders fit sortir des éclairs de ses yeux clairs.

- Non ! Elle le défia en s'approchant. Vous comptez faire quoi ? Appeler la police ou me frapper peut-être ? Belle image pour votre petite amie là, je suis sûre qu'elle sera heureuse de savoir que vous êtes aussi violent que l'autre alcoolique !

Parce que Gail savait tout, elle savait ça aussi. Elle écoutait aux portes et Noam lui avait parlé de marques sur le visage de Grace. Ça ne lui avait fait ni chaud ni froid mais c'était maintenant un moyen de l'atteindre.

- Vous allez peut-être lui faire croire que vous avez protégé sa maison comme un chien de garde. Grande consolation quand on a assisté en direct à ses interrogations sur votre fuite, année après année. Quel voisin vous faites ! Au moins vous savez être ça c'est rassurant ! Mais je ne partirai pas ! Je dois savoir !



______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Mer 24 Fév 2016 - 23:47

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Abigail Carter
Message reçu, aujourd'hui.

Petite Gail essaye de jouer dans le cour des grands ? Tu aurais dû apprendre d'eux comment vraiment entrer par effraction ou demander à Annie de t'accompagner.
-S


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Jeu 25 Fév 2016 - 2:33

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février


-S ne servait pas juste à révéler des secrets, Gail semblait l'avoir compris.
Bien, tant mieux pour elle. En quoi cela l'aidait-elle à avancer, tant qu'elle n'aura pas d'autres éléments, ce n'était que des paroles, que des hypothèses. Ce n'était pas abouti du tout. Ce n'était rien. Anders ne faisait pas confiance à Gail et il continuera à ne pas vouloir aller dans son sens. Il savait qu'elle avait raison sur certains points concernant -S, mais il ne lui faisait pas confiance. Quoiqu'il arrive, il ne dira pas ses vraies pensées sur -S. L'écrivain rit jaune aux déclarations, énervé.

- Il ne veut pas faire du mal ... Je ne suis pas d'accord. Il fait sortir la vérité et elle fait plus mal que le mensonge. Il y a des choses qui doivent rester enfouies, qui ne doivent pas être sues. Je m'en fiche pour les coupables qui ont rendu nos vies insupportables que leur secrets soient révélés. Qu'ils en subissent les conséquences. Que -S soit sans pitié pour eux, qu'il les fasse regretter. Mais il s'en prend aussi aux autres personnes qui n'avaient rien à voir avec ce qui s'est passé. Gail, cela ne servira à rien ! Cela nous mènera à nulle part, on ne sera jamais d'accord ! Je ne serai pas de votre côté, je ne vous aiderai pas à ... ce que je ne saurai jamais de toute façon.

La décourager. Lui faire perdre tout espoir d'une possible collaboration, d'une quelconque marque d'amitié, de lien positif. Il devait s'éloigner d'elle (ironique quand c'était lui qui était venu vers elle), il ne supportait pas ces questions. Elle voulait qu'il lui dise ses secrets, qu'il se lâche. Une fois que les secrets étaient partagés avec quelqu'un, la culpabilité était moins forte. Non, hors de question. -S était son allié, mais des fois il pouvait être son ennemi. Ils ne devaient pas être dans le jardin de Grace, elle ne devait pas être là. Mais elle ne voulait pas partir. Oh ? Bien soit.

- En plus mademoiselle s'abonne aux rumeurs ou écoute aux portes ! ironisa l'écrivain, les yeux au ciel, pas pris au dépourvu de l'entêtement de Gail. Du moins voulait-il le sembler. Et ne parle pas de lui de cette façon. Ces préjugés, vous pouvez vous les garder.

Dans le fond, ça l'énervait et il perdait patience. Les rumeurs était ce qui allait à l'encontre des principes de -S. La suite était de trop. Le visage d'Andy se ferma et il plaça les deux mains sur les épaules de la jeune femme.

- Vous devez savoir ? Ca ne vous donne pas le droit d'entrer chez les autres de cette façon ! Vous n'allez rien savoir ! Dégage ! répondit-il, remonté.

Il n'en pouvait plus de l'écouter, il la força de se retourner dans la direction inverse et attrapa le poignet pour la tirer de là, même si elle montrait de la résistance et que cela ne l'aidait pas. Juste quelques pas pour l'éloigner de la porte arrière, il lui lâcha le poignet et la laissa avancer devant lui. Qu'elle aille demander à Grace qu'elle voulait au lieu de fouiller chez elle ! Elle ne saura rien du tout. L'écrivain n'allait pas bouger de là, tant que Gail n'avait pas quitté la rue. Il la regarda durement, froidement. Il était inutile de lui dire de pas venir le voir les prochaines fois.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Jeu 25 Fév 2016 - 17:21

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février
- Ce n'est pas...
Elle était complètement ahurie. Il ne comprenait rien à rien. Comment pouvait-il être écrivain avec si peu d'imagination et d'ouverture d'esprit. Il était pire que tout et bien sûr Gail le prenait personnellement. Elle ne savait pas ce que Nan avait pu dire pour qu'il craigne tant que ça d'avoir un relation quelconque avec elle mais ça, elle allait en entendre parler ! Tout avait bien commencé jusqu'à ce que Nan s'en mêle. Comme si ce n'était pas suffisant qu'elle lui cache la vérité pendant seize ans. Elle avait envie de pleurer et ne s'arrêta pas.

- Ce n'est pas de mon côté que vous devriez être mais du sien ! Après tout c'est ... Elle se mordit la lèvre pour ne rien dire. Elle ne pouvait pas dire ça. Ce que vous pouvez être... Bien sûr qu'il ne s'en prend pas qu'à ces gens-là. Il s'en prend aussi aux meurtriers, aux monstres de notre société que la police laisse courir dans nos rues. Tout le monde a quelque chose à cacher et si ça fait du mal tant pis. La vérité fait mal et il est plus douloureux de garder un secret quel qu'il soit !

Son langage restait correct malgré ses larmes et malgré son emportement. Elle aurait voulu le supplier de comprendre mais au lieu de ça elle fit tout ce qu'elle ne devait pas faire. Parler de Grace. Accuser sa meilleure amie, l'amener dans la conversation était pire qu'une mauvaise idée. Elle le savait pourtant mais elle n'avait pas pu l'éviter.

- Je n'écoute pas les rumeurs, j'ai vu ! Et vous aussi ! Dit-elle en serrant les dents. Non, elle n'écoutait pas les rumeurs. Elle s'intéressait seulement à la vérité tout en devenant une meilleure menteuse si c'était possible. Ce n'est pas un préjugé quand il a un jeton des AA dans sa poche !

A cette seconde, elle se moquait qu'il croit qu'elle avait fouillé. Même si c'était le cas. Elle occupait ses journées comme elle pouvait et faire aller Grace vers Maxim Savannah était une idée comme une autre. De toute façon, peu importe ce que Anders pourrait croire ce ne serait pas pire que le regard qu'il lui jeta. Un regard qu'elle crut avoir déjà vu et pourtant non. Elle refusait de se sentir comme une gamine prise en faute et il était hors de question qu'il ...

Il la tira par le poignet après sa phrase pleine de hargne et ce fut trop pour elle qui réagit par instinct, le tirant à elle pour finir par lui faire perdre l'équilibre. Instinctif et elle recula en horreur alors que lui se trouvait à terre. Elle était véritablement mortifiée. Elle ne pouvait pas s'excuser mais le devait. Au lieu de ça, elle le regarda avec le visage de l'horreur, figée.

- Ne me touchez pas ! Finit-elle par sortir. C'était loin d'être des excuses mais elle n'était pas non plus en colère . C'était une mise en garde.

Gail profita qu'il soit à terre pour revenir là où elle était avant qu'il la tire.

- Il y a tellement de choses que vous devriez savoir. Dit-elle platement en lui tournant le dos. Je ne sais pas ce que ma tante vous a fait croire mais je ne veux rien faire à personne. Je ne veux pas cambrioler qui que ce soit. Je cherche juste des documents qui m'appartiennent !

Et elle ouvrit la porte avec dextérité avant de commencer à entrer.



______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Ven 26 Fév 2016 - 2:24

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février


Après tout c'est ...
Anders fronça les sourcils à l'interruption de la phrase de Gail.
Bien sûr, elle s'était reprise et était partie sur l'idée que garder un secret était plus douloureux que de découvrir la vérité car les conséquences étaient plus graves que de souffrir du mensonge répété pendant des années. L'éloignement de la personne, la police, les journalistes, les regards, les murmures... C'était pire que le mentir et cacher la vérité. Gail n'avait pas vécu ça. Leur point de vue différait là-dessus mais l'écrivain ne se focalisa pas là-dessus. Comment pouvait-elle savoir ? Cela n'était pas possible du tout. Cela l'avait troublé et bien qu'il s'était vite repris, Gail l'aurait vu. Peu importait qui elle était. Il ne pouvait pas poser cette question dehors, comme ça. Elle ne pouvait pas rester là, à essayer d'entrer chez Grace comme cela. Elle devait partir, foutre le camp et ne pas revenir de cette même manière. Mais elle sembla être décidée de ne pas partir, sans avoir ce qu'elle cherchait. Mais quoi ? Anders ne le saura jamais et il n'allait pas la laisser faire. Elle essaya de lui toucher la corde sensible et ce qu'elle faisait, c'était de lui faire perdre patience et l'énerver.

- Vous êtes vraiment étudiante ? C'est pas possible d'avoir autant de temps à écouter aux portes et à fouiller dans les affaires des gens.

Andy n'y croyait pas. Il n'avait pas étudié la même chose qu'elle, c'était certain mais tous les étudiants passaient leur temps dans leurs bouquins. Elle ne devait pas avoir autant de temps à espionner les gens. C'était carrément à se demander si elle était réellement associée à -S pour devenir sa main droite. Enfin, elle devait quand même dégager ! Il lui avait prit le poignet pour la tirer, pour l'éloigner de là et l'amener au trottoir, mais cela ne se fit pas jusqu'au bout qu'il fut pris par surprise... tiré à son tour en arrière. Andy perdit l'équilibre déjà par sa cheville blessée qui se craqua à nouveau et il s'était retrouvé presque allongé par terre, après avoir lâché un râlement de douleur. L'écrivain se redressa et se retourna à moitié pour observer, la surprise et l'énervement mélangé dans son regard. Cela ne dura pas longtemps parce qu'il voyait l'expression mortifiée de Gail, elle ne l'avait visiblement pas fait exprès. Cela ressemblait à un geste instinctif, utilisé quand une personne se sentait vraiment menacée. Gail s'était sentie menacée à ce moment-là ? Andy était resté silencieux, il cherchait à comprendre ce qui était arrivé à Gail pour craindre ça.
Elle ne voulait pas qu'il la touche encore.

- Hep ! Non ! Mais fais chier ! râla l'écrivain qui essaya de se relever alors que Gail partit pour aller vers la porte arrière. Oh putain pas le moment... La douleur au dos qui avait le chic de revenir au mauvais moment.

Il se releva et sentit les fourmis dans son pied, ce qui n'était pas agréable mais essaya d'ignorer en plus de la douleur au dos qui dura le temps qu'il se relève. Pourtant cela le retarda, juste le temps que Gail ouvre la porte (avec facilité). Il arriva presque derrière elle quand elle entra, pour l'attraper à nouveau par l'épaule et la pousser vers le mur. L'écrivain se rendit compte du geste qu'il leva les deux mains pour arrêter de la toucher à nouveau, un air presque désolé.

- Désolé, je ne voulais pas faire ça... Mais, je vous demande vraiment de partir. Il était pénible l'écrivain quand il s'y mettait, mais il bloquait le passage à Gail. Elle ne pouvait pas passer sans risquer qu'il ne la touche à nouveau. Je ne peux pas vous laisser faire ça. Même si c'est .. Ce sont les documents qui vous appartiennent, même si apparemment il semble être ceux que Grace refuse de vous les passer.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Abigail Carter
jeune apprenti
315 $
09/02/1995 $
315 messages
Mensonges : 315
Anniversaire : 09/02/1995


MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers Ven 26 Fév 2016 - 16:13

What are you doing ?
Anders & Abigail
date ► 23 février
- Je le suis.
Répondit-elle durement quand il mit en doute son statut. Ce n'était pas parce qu'elle était étudiante qu'elle passait vingt quatre plongées dans les livres. Elle avait suffisamment d'acquis et de connaissances annexes pour se passer de trop de révisions. Travailler par correspondance avait ça de bon de lui permettre de bouger comme elle le souhaitait, quand elle le souhaitait et travailler aux heures qui lui convenaient. Elle avait toujours eu des facilités pour les études et ça se prouvait encore aujourd'hui puisqu'elle donnait le strict minimum et obtenait de suffisamment bons résultats.

Mais ce n'était pas le sujet de cette discussion ou plutôt de cette confrontation. Elle avait dégénéré sans que Gail puisse en contrôler le fil. Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il la bouscule. A ce qu'il l'insurge et la pousse à partir oui mais pas à ce qu'il la tire. Sa réaction avait été un réflexe de défense ou simplement dû à l'entraînement dispensé et ses compétences en judo.

Elle entendait les protestations derrière son dos alors qu'elle retournait vers la maison et comprit du même coup qu'il souffrait de la chute. Elle aurait pu s'excuser mais Gail ne s'excusait presque jamais. Sauf par respect ou pour éviter le conflit. Ici, c'était clairement trop tard.

Elle mettait un pied à l'intérieur de la maison quand elle se sentit à nouveau attrapée et crut qu'elle allait cogner le mur mais se maintint avant de lui jeter un regard sombre. Elle le lui avait pourtant dit, ne pas la toucher et elle se recula pour garder la distance. C'était nécessaire et raisonnable. Elle ne pouvait pas lui expliquer et elle ne pouvait être proche de lui. Hors de question. Pas comme ça et pas quand il la haïssait déjà et prenait le parti de Grace. Elle ne parvenait pas à comprendre ce choix par rapport à celui tout simple de s'allier à -S. Il aurait alors su que Grace était loin d'être une blanche colombe sans un secret en poche. Tout le monde avait des secrets, même elle !

Anders lui parla et elle le regarda avec désespoir. C'était autant un rôle que la réalité et les deux se confondaient peu à peu. Elle paraissait instable avec sa colère et ses larmes.

- Vous ne pouvez pas vous occuper de vos affaires ! Lui lança-t-elle avant de reprendre. Ma tante et Grace se sont faites un plaisir de me retirer à ma mère vous le saviez ça ? Non sûrement pas, ça aurait terni l'image de la parfaite journaliste ! Vous ne savez sûrement pas ce que ça fait de ne même pas être sûr de qui on est ! Elles savent, elles savent qui je suis, qui est ma mère peut-être même où elle est, je dois savoir ! Vous ne pouvez pas comprendre. Elle leva un regard dur vers lui, le défiant de dire l'inverse. Vous pouvez bien essayer de me faire partir, je reviendrais ! Je dois trouver ces papiers avant qu'elle les fasse disparaître !

Et ce fut le maximum qu'elle en dirait au sujet de sa mère, au sujet de son souhait de savoir. Elle voulait une preuve que Grace était complice, c'était surtout ça. Elle voulait une preuve que sa tante manquait en clamant ne pas savoir où était sa mère ou encore qui était son père. Elle était sûre que le mensonge était bel et bien là et elle allait le prouver !



______________________________

what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️pathos.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1478 + What are you doing ?. ► Gailers

Revenir en haut Aller en bas
#1478 + What are you doing ?. ► Gailers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» #1478 + Remember Me. ► Weister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-