AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #5042 + Little Miss Perfect + Joshua, Serah, Juliet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
V. Juliet C. Stark
Jedi aux arrêts
1304 $
01/04/1981 $
1304 messages
Mensonges : 1304
Anniversaire : 01/04/1981


MessageSujet: #5042 + Little Miss Perfect + Joshua, Serah, Juliet Mer 10 Sep 2014 - 15:59


little miss perfect

Joshua, Serah et Juliet


Alors c'était ça … le sentiment de ne plus être à sa place ? Non en fait, ce n'était pas exactement ça. Le sentiment de ne pas être à sa place, elle connaissait. Ici et maintenant, il s'agissait plus de ne plus être à l'aise en compagnie de sa famille et en l'occurrence de Joshua. De là où il était -S serait sans doute heureux de son œuvre. Elle l'imaginait bien, se frottant les mains tel le sadique qu'il était en savourant cette victoire. Parce que oui, s'en était une, une victoire sur Juliet, sur la vie qu'elle avait bâti avec sa famille, sur ce qui était admis de dire ou non. Un soupire lui échappa alors que les pas du duo les ramenaient vers le manoir familial. La jeune femme n'espérait vraiment pas trouver Serah sur le porche prête à les renvoyer d'où ils venaient dans l'espoir de les voir se rabibocher comme si de rien n'était. Ce n'était franchement pas possible. Juliet n'avait pas encore décidé si la vérité avait détruit ce qui était ou si c'était le mensonge mais une chose était sûre, pour le moment la relation avec son aîné était bien différente. Alors non, elle ne voulait pas Serah pour les forcer à nouveau à marcher ensemble. Cette marche silencieuse, telle celle du condamné avait eu tendance à amener des larmes bien vite ravalées.

Pas de démoniaque petite sœur en vue, ils étaient sauvés. Malgré tout, ses réjouissances furent de courte durée en notant les vibrations émanant du logement familial. Les lumières étaient toutes allumées. Un panneau indicateur n'aurait pas plus éclairé que ça … Des sourcils se froncèrent et elle ouvrit prudemment la porte, se figeant à la vue du lieu. Bière, bière, gobelets, rouleaux de … NON !  Ils s'étaient trompés de maison. Ils avaient pris la mauvaise allée. Elle fit deux pas en arrière, jetant un œil sur un cadre photo. C'était eux. QUOI ?! Mais si c'était leur maison, c'était quoi alors ça ? Non … Serah n'avait quand même pas profité de leur absence pour organiser une beuverie. Impossible. Elle n'était pas comme ça. Enfin pas trop. Et surtout pas en ce moment où elle s'effaçait de la surface de la Terre plutôt qu'autre chose. Alors qui ? Matt était parti pour le week-end avec Henry voir un quelconque match. L'alibi se tenait. Un regard à son frère et elle avança jusqu'à la pièce principale, les bras croisés et l'air particulièrement peu engageante. Il y avait foule … Son attitude dut sans doute perturber un des jeunes présents car très vite, les coups de coude firent le tour de la salle et chacun portait son regard sur les deux Stark. Fuyez, aurait-il fallu leur dire ! « Qui vous a invité ici ?! Sortez ou j'appelle la police. » Juliet était incapable de s'énerver, ce fut une voix lasse qui s'exprima. Pas sûr qu'ils obéissent et néanmoins, la pièce finit par se vider avant qu'on ne leur révèle que chacun des jeunes présents avaient reçu un texto les invitant à une fête ici-même. Et en effet, pour preuve, le message comportait bien l'adresse des Stark. Après quelques secondes d'étonnement total, l'heure fut au nettoyage. Juliet crut faire de l'urticaire en découvrant ce qui pouvait se cacher dans les recoins. Ils étaient partis deux heures bon sang ! Deux heures … c'était plus qu'il n'en avait fallu à ces adolescents pour dévaster une pièce et vider les placards. Et c'était sans compter sur les lits à l'étage qui avaient subi l'attaque d'un couple enragé. La blonde grimaça en défaisant tous les draps. Sale, sale, sale. C'était bien la peine de tenir une maison si un petit rigolo s'amusait à tout faire détruire. D'ailleurs … qui ? Et aussi et surtout, comment ces jeunes avaient réussi à entrer ? SERAH ! Elle n'avait pas du verrouiller derrière elle. Elle allait entendre parler du pays ! Peu importe si elle ne se sentait pas bien ou si elle avait pris un peu de poids et avait du mal à accepter son corps, hors de question que ça se reproduise.

Le manoir à moitié nettoyé, quelques bières trônant encore à certains endroits et un Joshua affalé dans un canapé absolument pas récuré, Juliet finit pas souffler, sortant déjà quelques sacs d'ordure à l'extérieur. Elle alla jusqu'au local prévu à cet effet et revint sur ses pas, se stoppant soudain en notant la présence d'un ombre sur le perron. Elle s'avança encore et reconnut Serah. D'où débarquait-elle comme ça ? Juliet rejoignit la cadette et son regard afficha soudain la préoccupation. « Grou ? » Elle tenta de croiser son regard, posant une main apaisante sur son épaule. « Serah ? » L'inquiétude perçait maintenant qu'un visage souffrant lui apparut. La panique aussi en l'entendant gémir. « Qu'est-ce qu'il y a ? Qu'est-ce qu'il se passe ? »  La panique la submergea. Elle n'avait jamais vu Serah comme ça. Elle la fit avance un peu à la lumière et remarqua … OH MERDE. Ses yeux s'horrifièrent. « Tu saignes ! » S'exclama-t-elle affolée. « Reste-là, bouge pas ! » Sans attendre plus d'explications elle se précipita à l'intérieur, hurlant un « JOSH ! » avant de courir devant les yeux de son frère. « C'est Serah !! ... J'appelle Bob. » Bob, c'était leur médecin, le doc qui les suivait depuis leur naissance puisqu'il avait au moins mis au monde trois des Stark encore vivants ! Ses mains tremblaient d'une inquiétude non dissimulée et pour le coup, les bières et le canapé sale l'indifférèrent totalement. « Doc. C'est Juliet Stark. Écoutez, est-ce que vous pouvez venir vite, très vite, s'il vous plaît ! C'est Serah, elle saigne, elle a mal ! »
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #5042 + Little Miss Perfect + Joshua, Serah, Juliet Dim 14 Sep 2014 - 18:01

Little Miss Perfect
Serah & Juliet & Joshua



Ce qui s'était passé lors du repas de famille était encore beaucoup trop récent et brutal pour que Josh soit prêt à pardonner. Il ne voulait pas en parler avec qui que ce soit, et encore moins aborder le sujet avec Juliet. Il ne voulait même pas y penser, allant presque jusqu'à se forcer à penser à tout et n'importe quoi tant qu'il n'était pas question des révélations et du fiasco qu'avait été ce foutu repas.  Il allait lui falloir du temps pour digérer.. beaucoup de temps, étant donné qu'il n’était pas encore capable d’accepter tout ce qu’il avait attendu.  

Juliet n’était pas une mauvaise personne, elle n’était pas devenue la bête noire de la famille, et pas non plus celle de Josh. Mais pour l’instant il était incapable de lui pardonner. Josh n’était pas l’exemple même de l’honnêteté, il avait lui aussi ses propres secrets, ses propres démons, mais il n’avait jamais gardé de son plein gré un truc aussi important. Un truc qui une fois révélé aurait l’effet d’une bombe et fouterait toute sa famille en l’air. Parce que c’est ce qui se passait le non ? Il n’était même plus capable de regarder sa sœur dans les yeux, ou même de lui parler comme il l’aurait fait le plus naturellement possible auparavant. Elle était sa sœur, et cette balade forcée était l’un des moments les plus désagréables qu’il avait eu à supporter depuis ces derniers mois. Pas un mot, pas un regard, durant tout le trajet.  Il allait tuer Serah en rentrant, ou du moins, lui faire comprendre que ce genre de plan n’arrangeait en rien la situation.

Josh fut bien content d’apercevoir la maison, signe le que ce périple touchait à sa fin. Seulement, il comprit vite quelque chose clochait en entendant de la musique venir de chez eux. Lorsqu’il suivit Juliet à l’intérieur, il fut pris d’un léger rire nerveux tellement la situation lui semblait burlesque, ironique. Une fête, des jeunes partout dans leur maison,  Juliet allait être dans un de ces états à l’idée de tout le bazar qu’ils allaient laisser ! Et puis, c’était bien la première fois depuis des années que des gens semblaient véritablement s’amuser dans cette foutue baraque. Oui, il exagérait, oui il en devenait presque méchant, mais il estimait en avoir le droit. Josh se fraya un chemin parmi la foule pour arriver jusqu’au salon plein à craquer.  Il laissa sa sœur prendre la parole avant de se diriger vers la sono et de tout débrancher, coupant ainsi la musique.« Vous avez 30 secondes pour dégager d’ici ou je me charge personnellement de vous foutre à la porte ! » Il avait employé un ton ferme et légèrement énervé, parfait pour faire flipper les quelques personnes réticentes à l’idée de quitter la villa. Le jeune homme alla ensuite se trouver un grand sac poubelle pour débarrasser le salon de toutes les diverses bouteilles et cochonneries qui y traînaient. Une fois le rez de chaussée dans un état un peu moins catastrophique, il alla s’affaler dans le canapé, emmenant avec lui une bière pas encore ouverte qu’il avait trouvé lors de son exploration des lieux. L’ainé des Stark alluma la télé et mit la chaîne des sports à faible volume, sans pour autant prêter une grande attention au match qui se jouait. Il décapsula sa bière et en but quelques gorgées, jetant de temps à autre un coup d’œil à Juliet qui courait presque dans tous les sens pour ranger la villa. Il savait pertinemment qu’elle ne s’arrêterai pas avant d’avoir fait elle-même le ménage de fond en comble.

En entendant son prénom hurlé par sa soeur, Josh comprit immédiatement que quelque chose n’allait pas, et qu’il était question de beaucoup plus que du vomi sur le tapis, un rat mort dans les toilettes, ou une connerie dans le genre.  En moins de trois secondes il était debout et il se ruait vers le hall d’entrée, croisant au passage Juliet. « C'est Serah !! ... J'appelle Bob. »  Bob ? Pourquoi est-ce qu’elle voulait appeler Bob ? Qu’est ce qui se passait ? Et où était Serah ? L’ainé de la famille continua sa courses frénétique jusqu’à ce qu’il arrive devant Serah. Juliet avait raison, quelque chose n’allait pas, la plus jeune des sœurs était toute pâle, et Josh cru l’espace d’une seconde qu’elle allait s’effondrer. Il se précipita vers elle pour la soutenir. En passant un bras derrière son dos et l’autre derrière ses genoux, il la souleva doucement pour veiller à ne pas lui faire mal, la gardant contre son torse, pour ensuite rapidement l’emmener jusqu’au canapé du salon. Dans la panique il n’avait pas regardé le sol, il n’avait pas vu le sang, mais après avoir allongé sa sœur sur le canapé, il réalisa qu’il avait du sang sur l’une de ses mains, et que ce sang ne pouvait appartenir qu’à sa sœur. « Serah ? Qu’est ce qui s’est passé ? Ou est-ce que t’es blessée ? Il vient d’où ce sang ? » Josh essayait de ne pas paniquer, il essayait tant bien que mal de rester calme pour être le plus apte possible à aider Serah lorsqu’il comprendrait ce qui lui arrivait, mais cette tache se révélait très difficile.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #5042 + Little Miss Perfect + Joshua, Serah, Juliet Mer 8 Oct 2014 - 13:00




No one said it would be easy
but they never said it would be so damn hard
Il y a certaines choses qu'on se répète incessamment, des discours qu'on prépare mentalement sans jamais avoir le courage de les énoncer à voix haute, des secrets qu'on se promet d'avouer avant de reprendre une pelle et les enterrer plus qu'ils ne l'étaient avant. Ma vie était devenue un véritable enfer, je n'étais pas bien certaine de savoir où était le nord, désormais. J'étais si fatiguée. Si confuse. La moindre pensée suffisait à me faire fondre en larmes et cela m'énervait, parce que je m'étais battue pour me sortir de ce pétrin, ce merdier immense qui avait bien manqué m'engloutir pour de bon. Je m'étais battue.... L'usage du passé n'aura jamais été aussi démoralisateur en mon sens. Je pense que ce qui me pose réellement problème, c'est me retrouver au point de départ, alors que pendant quelques jours, peut-être une semaine ou deux, tout semblait être revenu à la normale...

Mais il a fallu que S. s'en mêle.

Les larmes qui coulaient le long de mes joues redoublèrent de plus belle, et je ne cherchais même pas à me demander pourquoi j'étais dehors. Il m'avait fallu prendre l'air. J'avais l'impression d'étouffer. Comme lorsqu'on se sent soudainement nauséeux et qu'on éprouve le fol espoir d'une brise qui souffle tous les tracas qui pèsent sur le coeur. J'étais dehors, de ça, j'étais certaine, et si les deux faisaient comme j'avais presque exigé d'eux, ils étaient à l'extérieur également. En vadrouille. Probablement occupés à s'ignorer comme deux idiots et à s'offrir de froides épaules l'un et l'autre. Du vacarme vint de la maison, et je ne passais pas une seule seconde à me demander qui et quoi, Matt avait tout d'un élément sauvage depuis le désastreux dîner d'il y a quelques temps, et cela ne m'étonnerait pas qu'il ait trouvé moyen de laisser passer sa frustration. Le dîner. Dîner que j'espérais parfait, symbole d'un renouveau que j'aspirais enfin retrouver, et qui au final vola en fumée au même titre que mon moral; ce n'était pas autant l'idée d'avoir cuisiné "pour rien" qui m'abattait le plus, mais plutôt le fait qu'il ne semblait pas y avoir quoi que ce soit qui puisse arranger les choses, surtout lorsqu'une teigne telle que S. vient se mêler de choses qui ne le (la?) regardait pas. Et cela avait secoué toute la famille. Joshua était furibard, Matt était... je n'étais pas bien sûre, Juliet était effondrée et incertaine de la réaction à suivre et moi... je me retrouvais entre deux feux, à la fois tiraillée entre mon savoir du sujet en question et torturée par la mention qui me visait à peine "ça va recommencer". J'avais soigneusement pris soin d'ignorer cet état des faits, je m'étais convaincue de tellement de choses et mère nature s'était occupée du reste, mais ces quelques mots eurent l'effet d'une véritable claque sur moi. "ça va recommencer"... Je m'en serais presque sentie un peu plus malade, pour la peine.

Mon médecin disait que le changement était possible, peu fréquent, mais possible. Qu'à se persuader d'une réalité qui ne l'était pas, on pouvait ne pas montrer certains signes, mais maintenant que la vérité avait éclaté et qu'un seau d'eau m'était versé sur la gueule, le reveil se faisait douloureux. Et saisissant. C'était comme si mon corps avait attendu ce moment, me faisant gagner des formes là où il n'y en avait pas, moindre de ce qui aurait été -certes- mais toujours plus que ce qu'il n'y avait avant. Et Juliet qui s'imaginait que j'avais seulement pris du poids... J'en aurais presque ri.

Tout ça va recommencer...

Cette phrase me tournait dans la tête comme un mantra, toujours et toujours, me rappelant de manière bien vile que j'étais dans un beau pétrin. Encore une fois. Et que l'enfant qui grandissait en moi était un marqueur supplémentaire destiné à me rappeler comment j'avais bien pu tomber enceinte. Juliet ne savait pas, non. Elle ignorait cette partie de l'histoire, celle qui m'interrompait toujours lorsque je parlais et qui me poussait dans les bras rassurants de ma grande soeur avant même que je ne puisse continuer. Elle ignorait ce détail. Et à voir comment le "début" des faits l'avaient marqué, je pense qu'il était préférable que cela reste ainsi. Peut-être allais-je devoir partir quelques temps... Je ne savais même pas comment j'allais bien pouvoir annoncer ça.

Ces discours, qu'on répète incessamment dans sa tête jusqu'à trouver la formulation parfaite qui permettrait d'avoir la vérité au grand jour sans risquer de se brûler les ailes ? Pour expliquer ça, je ne parvenais à rien... Alors le silence était d'or.

SEIGNEUR MARIE JOSEPH !!

Oui, bon, elle n'avait pas techniquement dit ça, mais entre le fait que je devinais le retour de Juliet et Joshua, le fait qu'une bande filait en quatrième vitesse loin de la maison et que quelques bris de verres se faisaient entendre, j'imaginais bien qu'il s'agisse là d'une expression probable de ce qui pouvait bien passer par la tête de ma soeur. Je ne savais pas si les fêtards étaient des copains à Matt ou alors des squatteurs en bonne et due forme, mais j'appréhendais d'imaginer le foutoir qu'il avait dû laisser pour mettre Juliet dans cet état. J'entendais les bouteilles cogner au sol, signe qu'elle s'efforçait de nettoyer les lieux de manière frénétique; au moins, Joshua et elle ne se disputaient plus. Les entendre brailler sans arrêt avait été la raison principale de leur exclusion à l'extérieur. "Allez vous changer les idées !! A DEUX !!!", avais-je dit. Je ne sais pas pourquoi ils n'avaient pas bronché et s'étaient exécutés presque immédiatement. Peut-être étais-je devenue terrifiante, au fil des mois. Je l'ignorais. Mais je m'étais vite retrouvée seule, seule avec mes pensées. Je détestais ça.

Pardon m'dame !

Déjà, il m'avait appelée "madame", non mais ça n'allait pas dans sa tête. L'alcool, sans doute. L'un de ces idiots de jeune, apparemment terrifié par Joshua si j'en jugeais à la vitesse à laquelle il courait pour s'éloigner de la maison, me passa si près qu'il me bouscula en provoquant ma chute. Rien de bien grave, en soit, sauf que...



Grou ? Il n'y avait pas trente six personnes à m'appeler ainsi. Juste une, en fait. Et à lever les yeux pour la voir s'approcher de moi, je venais à me demander comment j'avais bien pu arriver là. Je me sentais faible, délirante, sans le moindre souvenir d'avoir marché pour retrouver ma famille mais me découvrant en plein milieu du hall d'entrée malgré tout. Je me sentais fiévreuse. Faible. J'avais du mal à déglutir et pourtant j'éprouvais le besoin d'avaler le peu que j'avais de salive dans un espoir de faire disparaître le goût immonde qui me tenait en travers de la gorge. Serah ? .... .... Tu saignes !! Ah bon ? Je l'observais confuse, comme quelqu'un qui ne savait absolument pas de quoi l'autre parlait (ce qui n'était pas si faux), avant de finalement baisser à nouveau les yeux et remarquer les quelques marques de sang qui jonchaient le sol. Super, elle allait sûrement trouver le moyen de me faire savoir à quel point c'était difficile de faire disparaître du sang sur un parquet, et juste l'idée qu'elle puisse me reprocher d'ajouter du bordel au capharnaüm qui régnait déjà dans la maison me fit glousser d'un rire délirant. Je n'étais pas amusée, juste pas bien du tout. Ce n'est pas une bousculade de rien du tout qui pouvait dire de me mettre dans un état pareil... si ? Tu restes là! Tu bouges pas ! Elle avait facile à dire, ce n'était pas elle qui avait une envie soudaine de dormir en plein milieu du hall d'entrée. Ma grande soeur disparut de mon champ de vision, rapidement remplacée par mon grand frère qui sembla comprendre ma situation et rattrapa ma chute avant même que mes genoux ne touchent le sol. Fébrilement, ma main se posa sur mon côté, afin de deviner si la plaie s'était réouverte d'une quelconque manière, mais il semblait que non... Le vêtement était sec. Mon top était sec. Alors pourquoi ?

Une seconde, je ne me demandais si Juliet n'avait tout bonnement pas halluciné, ou alors si je n'étais pas celle qui avait entendu des choses qui n'avaient rien à voir. Mais Joshua reprit la rangaine, et me força à considérer. Mon état n'était pas des plus stables depuis ma récente "transformation" et mon médecin m'avait conseillée d'aller molo mais... une bousculade? Vraiment? C'était d'un stupide. Le militaire en Joshua prit le dessus, cherchant attentivement une blessure quelconque sur la personne de sa petite soeur, ne trouvant rien de particulier. Et puis la réalisation me tomba dessus comme une bibliothèque sur une libraire, et les larmes coulèrent doucement. Un cantique d'excuses passa mes lèvres, une main caressa le visage paniqué de Johsua, parce que j'étais impuissante malgré l'urgent désir de fuir et de partir au loin. Avais-je tenté de me relever? Peut-être, sans doute, même, mais ni l'un ni l'autre de la fratrie n'allait laisser faire et je ne cherchais même pas à deviner qui avait dû me pousser à m'allonger à nouveau. Peut-être étais-je retombée de mon plein chef, éreintée. Et lorsque mon entrejambe fut soudainement bien plus humide qu'il ne l'avait été jusque là, indicateur que je venais de perdre les eaux sur le sofa favori de mon grand frère malgré le sang mentionné qui laissait deviner que ça n'allait pas être de la tarte, il n'était plus l'heure du secret. Mais je ne savais toujours pas comment aborder le sujet, et la panique, la fatigue et la confusion n'aidait certainement pas mon cas.

Il y a de ces annonces qu'on imagine préparer dans sa tête et pour lesquelles on attends toujours le meilleur moment pour avouer. Le meilleur moment n'arriva jamais pour moi et le secret fut enterré au plus profond de ma psyché pour aussi longtemps que je puisse m'en souvenir. Jusqu'à ce texto de S. Cette peste de personne aura empoisonné ma vie à bien des égards et maintenant que je pleurais, inquiète, désolée, complètement lessivée, je trouvais ça un peu dommage que Juliet avait passé le plus clair de mon adolescence à passer derrière moi pour nettoyer, mais ce qui se passait ce soir était un bordel monstre qui n'allait pas être prêt à être débarrassé..
BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: #5042 + Little Miss Perfect + Joshua, Serah, Juliet Mar 9 Fév 2016 - 12:36

Archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #5042 + Little Miss Perfect + Joshua, Serah, Juliet

Revenir en haut Aller en bas
#5042 + Little Miss Perfect + Joshua, Serah, Juliet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» L'anniversaire de Miss Gwenny !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-