AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Mar 22 Mar 2016 - 17:07

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen

Nikki avait un bon souvenir d’Anders et de Samuel. Ils étaient un père et un fils soudés comme elle l’était avec sa mère. Elle se souvenait aussi des discussions qu’elle pouvait avoir avec l’un ou l’autre et du bavardage incessant dont elle faisait déjà preuve à l’époque. Beaucoup de choses avaient changé mais pas ça.

A la proposition de boire quelque chose, Nikki fut un instant étonnée mais saisit la chance de pouvoir rester un peu plus, poser d’autres questions ou simplement parler. Elle s’intéressait aussi à la relation qu’il entretenait avec Grace. Il la connaissait et savait sans doute mieux que quiconque mis à part Riley qui elle était véritablement et peut-être même la conseiller comme il venait de le faire. Elle n’était toujours pas certaine de ce qu’il convenait de faire et avait l’horrible impression d’être déchirée entre plusieurs choses. Si seulement sa mère était la pour lui dire quoi faire. Elle était certaine de l’entendre dire qu’elle avait le droit de connaître ses origines. Elle l’avait laissé libre de choisir. Mais même si elle imaginait ce qu’elle aurait pu dire, elle ne pouvait pas véritablement l’entendre le dire et c’était là la différence. « Le destin fait bien les choses. » Répondit-elle alors quand il parla de ce qui l’avait rassemblé à nouveau avec Grace.

La conversation continua ainsi sur l’adoption, sur ce que ça lui faisait d’être ainsi perdue entre ce qu’elle voulait, pouvait et tout ce qui faisait sa vie. Ça lui demandait trop de changements, trop de décisions à prendre. Anders était gentil et Grace avait toujours semblé l’être, il le disait lui-même et malgré toute la bonne volonté dont elle pouvait faire preuve quand elle voulait le croire, elle n’était pas sûre d’être prête. Et ça aussi ça la dérangeait parce qu’elle ne voulait pas faire de mal à Grace ou même à Riley en les repoussant mais ils n’étaient pas sa famille… Jusque là, ils ne l’avaient jamais été. Elle ne voulait pas faire faux bond à sa mère et son petit frère en allant vers ses origines… Elle ne voulait pas les remplacer et avait peur qu’on le lui demande. Elle avait peur d’être plus comme Grace que comme sa mère. Elle était incapable de prendre une décision et résoudre ce problème. Elle évitait les problèmes d’ordinaire et là, elle se retrouvait en plein dedans. « Et j’ai un père aussi ou j’avais… Je n’ai jamais eu l’impression de manquer de père, même si ma mère était célibataire, parce qu’elle avait les deux rôles mais me dire maintenant que je n’aurai jamais l’occasion de le rencontrer... Et d’un autre côté, ce n’était pas mon père non plus… J’ai l’impression de ne pas m’en sortir de vouloir et ne pas vouloir à la fois. Je suis incapable de gérer ce genre de choses. » Elle avait besoin de parler de tout ça à quelqu’un. Anders était là et elle le connaissait finalement depuis suffisamment longtemps pour espérer avoir une oreille attentive. Il avait aussi un avis privilégié sur tout ça puisqu’il connaissait les Foster. Anders la laissa pour aller chercher le café et son regard parcourut la pièce. Le désordre ne la dérangeait pas du tout. Le manque de personnalisation en revanche la laissait songeuse. C’était comme si cette maison avait perdu son âme ou que celle qui restait ne faisait qu'errer. Elle aurait peut-être dû faire quelque chose plus tôt. Elle se sentait coupable de ne pas agir.

« Merci. » Sourit-elle quand il lui tendit la tasse et surprit sa question qui la laissa un instant silencieuse. Nikki ne parlait pas de ça. Pas qu’elle voulait l’oublier ou le mettre de côté mais c’était sa vie personnelle et elle ne la confiait pas à tout le monde. Mais puisqu’il posait la question, elle devait tenter de fournir une réponse. « Ils n’ont pas pu oui…. La famille de Hyun-Su vit plutôt loin et ma mère… elle n’aurait pas compris. Elle n’est plus vraiment elle-même. » Elle afficha une moue gênée et se concentra sur le café. Cette situation avec sa mère lui était toujours difficile et était aussi quelque chose qui lui laissait un sentiment de culpabilité du simple fait de ne pas passer la voir assez souvent. Mais elle ne tenait pas à se laisser prendre par ce sentiment maintenant. « Merci d’ailleurs d’être venu. Enfin je suppose que c’était plus pour Grace mais merci, ça m’a fait plaisir de vous y voir. »

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Lun 4 Avr 2016 - 17:32

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février


Le destin.
Anders ne croyait pas au hasard. Il avait du mal avec cela parce que retrouver dans la même ville, son filleul, sa meilleure amie, l'amie de sa meilleure amie et sa nièce, la fille de sa meilleure amie... Cela n'était pas possible que le hasard y soit pour quelque chose. Grace était là parce que son fils y était. Elle ne pensait pas retrouver son meilleur ami, qui en plus, était son voisin d'en face. Ils s'étaient retrouvés et il était sincèrement content de la revoir. Même si les années avait changé, même s'il avait dit que leur amitié ne sera plus la même. Ils discutaient encore du passé et ne restaient pas longtemps sur un sujet simple, sans prise de tête. Pas comme avant et il regrettait cette époque, mais il ne perdait pas espoir et savait qu'il finira par retrouver tout cela. Le destin faisait bien les choses. Il ne réagit pas à cette phrase aux yeux de la journaliste et il passa très vite à autre chose.

- Agissez. répondit tout de suite l'écrivain. Il fixa la journaliste, puis les livres. Il prit une inspiration et ajouta pour expliquer cette courte phrase. Il y a presqu'autant d'inconvénients à réfléchir qu'à agir sans penser. Ce n'est pas mon but de vous presser, mais il vous faut pas trop attendre non plus et trop réfléchir comme cela. Cela ne vous fera que tirailler encore plus. Vous saurez très vite ce que vous voulez quand vous leur parlerez. Parce que l'homme vivait pour agir, non pour attendre.

C'était un peu une claque à lui-même aussi de le dire. Il réfléchissait trop et se torturait comme cela. Il restait dans le passé, il restait dans ses pensées noires et n'aboutissait jamais à une décision. S'il était indécis des fois, c'était parce qu'il réfléchissait trop. Pareil s'il était méfiant. C'était ce qui l'empêchait de tourner la page, d'avancer. Il ne se permettait pas cela. Il devait avancer et il ne se donnait pas les moyens pour cela. Il se donnait des arguments pour ne pas le faire, il se donnait de quoi se bloquer. S'il était silencieux pour certaines déclarations, situations... Ce n'était pas toujours un assentiment de sa part, cela révélait son incapacité à réagir sur le coup. L'écrivain regarda le vide et décida de se reprendre pour aller chercher le café.

Si Anders devait dire en quoi -S était doué. C'était d'implanter une idée dans la tête des gens. Il n'arrivait pas à penser à autre chose, il était coincé sur le message du jour. L'écrivain repensa au mariage, la question qu'il avait posé à Grace, celle qui était restée sans réponse jusqu'à ce que la journaliste l'éclaire. Les parents du marié vivaient trop loin pour venir et la mère de la mariée n'aurait pas compris. Andy fronça les sourcils, pas sûr d'avoir compris ce qu'il avait compris. La mère d'Imogen n'était plus vraiment elle-même ? Elle était dans l'incapacité d'aider sa fille adoptive, ce qui rendait les choses difficiles.

- Désolé..murmura-t-il avant de boire son café.

Anders avait touché le point sensible d'Imogen, il aurait dû s'en douter. Elle n'avait pas évoqué son frère quand ils avaient fait connaissance, avant tout ça. Elle avait évoqué vaguement aujourd'hui et il avait décidé de ne pas demander parce qu'il avait l'impression qu'en réalité tout ce qui concernait le sujet familial était difficile pour elle. Il n'aurait peut-être pas dû conseiller Grace de dire. Mais il n'aurait pas voulu la voir souffrir déjà qu'elle était en souffrance en ce moment. Il avait l'impression d'être déchiré lui aussi maintenant.

Il releva son regard vers la jeune femme et sourit un peu, pas trop longtemps. Il était venu au mariage et n'était pas resté trop longtemps, il y avait eu trop de monde. Il l'avait surtout fait pour Grace parce qu'elle ne voulait pas y aller seule et il ne voulait pas la laisser seule après l'annonce.

- C'était un beau mariage. Simple peut-être mais il aimait quand c'était simple et pas trop cérémonieux. Vous avez rencontré comment Hy.. Hyun-Su ? Il ne savait pas comment prononcer ce prénom mais ce n'était pas important. Il était curieux de connaître cette histoire qui les avait poussé à se marier.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Sam 9 Avr 2016 - 23:25

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen

Parler de ses parents lui donnait une impression étrange. Cela faisait surtout longtemps qu’elle ne s’était pas intéressée à tout ce qui était la famille. Après les événements s’étant déroulés il y a six ans, Nikki avait mis tout ça de côté et ne s’attendait sûrement pas à revenir sur tout ce qu’elle pouvait penser de la notion de famille au travers de la découverte de ses parents biologiques. Elle avait mis un tel point d’honneur à se contenter de ce qu’elle avait qu’elle se sentait étrange à l’idée de s’intéresser à Grace et Riley. Pourtant, si elle en croyait ce qu’on lui avait toujours dit et ce que les autres lui disaient encore, tout était normal. Il était normal qu’elle s’y intéresse. Mais elle refusait de finir par se demander ce qu’aurait pu être sa vie avec eux… Elle ne voulait pas faire ça à sa mère. Elle allait déjà la perdre suffisamment tôt.

Cependant Anders avait raison, elle devait agir. Réfléchir mais agir. Elle ne pouvait pas simplement se poser mille questions et rester en retrait. Premièrement parce que les Foster étaient des gens charmants qu’elle ne voulait pas blessée et deuxièmement parce qu’elle était aussi assez curieuse de les connaître différemment, comme de la famille. Et peut-être que finalement, elle pourrait concilier les deux. Tout était possible mais encore fallait-il qu’elle agisse. « Vous avez raison. » Quoi dire de plus ? Rien du tout. L’écrivain avait tout résumé mieux qu’elle aurait pu avoir l’idée de le faire. Il était finalement de bon conseil, elle n’en doutait pas et était encore plus désolée de le voir coupé du monde quand il avait tant à offrir.

« Vous n’y êtes pour rien. » Répondit-elle quand il s’excusa après qu’elle ait parlé de sa mère. Il n’avait aucune raison d’être désolé et puis, si c’était triste et si elle aurait voulu l’éviter, c’était dans l’ordre des choses et il n’y avait rien qu’elle pouvait tenter pour changer ce fait. C’était aussi là qu’elle se dit qu’elle devait profiter des gens tant qu’ils étaient là. « Ça me rappelle juste qu’il faut profiter de ceux qu’on aime tant qu’on le peut encore. » Elle essayait de parler avec lui normalement et pourtant à cette phrase, elle eut peur de dire quelque chose de travers quand tout pouvait faire penser à Samuel. Elle préféra alors changer de sujet pour parler du mariage et le remercier d’être venu. Nikki avait trouvé que Grace et lui formaient un duo charmant et si elle s’était interrogée sur leur relation, elle savait aujourd’hui ce qu’il en était et pouvait totalement comprendre comment ils avaient pu devenir amis en ayant une idée des qualités d’eux deux.

« Hyun-Su et moi sommes voisins, ça a aidé notre rencontre mais nous avons surtout parlé lorsqu’il m’est venu en aide. Je me suis retrouvée face à des voyous, pour rester polie, et il les a fait décamper. Je pense que passer le reste de l’après-midi à m’inquiéter pour mon sauveur et le conduire à l’hôpital a été le premier pas. » L’histoire était toute prête et elle disait la vérité. Il était convenu de garder le plus de choses proches de la vérité pour l’immigration et il en était de même avec les intéressés. Ça évitait de faire des erreurs et raconter deux histoires différentes. « On-On pourrait se tutoyer si vous le vouliez. » Lança-t-elle soudainement comme une évidence. « Après tout, ça fait quelques temps qu’on se connaît et je trouve toujours ça pus agréable mais… enfin… vous n’êtes pas obligé. » Elle ne put s’empêcher de dévier le regard pour cacher sa gêne. Elle ne voulait brusquer personne et rester entre les lignes alors dès qu’elle tentait quelque chose elle-même ou une nouvelle approche, elle se trouvait soudainement plus timide.

« Est-ce que vous avez des photos ? » Apparemment, elle aimait changer de sujet si vite qu’il n’avait pas le temps de répliquer. Il y avait seulement mille choses qui trottaient dans sa tête et Nikki essayait de tout mettre en ordre. « Des Foster je veux dire. Je me souviens que vous aimiez la photographie, que vous aimez… Alors je me suis dit que vous en auriez peut-être. C’est débile, je ne vois même pas pourquoi je demande ça, ça ne me regarde pas, c’est votre… leur vie privée... »

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Dim 10 Avr 2016 - 12:53

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février




- Le demain est imprévisible... répliqua Anders dans un murmure, songeur.

Il était celui qui savait le mieux dans cette pièce, à quel point il fallait profiter de la présence d'une personne avant que le demain n'arrive. Sans crier gare, il était facile de perdre des personnes. Il était facile de détruire tout ce qui était difficilement construit. Un mot de travers pouvait être fatal, un mauvais choix, un accident. Tout cela. Lui comme il avait réussi à disparaître de la vie de Grace, sans prévenir. Samuel du jour au lendemain, s'était suicidé et Andy n'avait rien vu de tout cela venir. Il dû tenir la tasse avec les deux mains, de peur qu'il la lâche sans s'en apercevoir. Il détourna le regard et observa le café qui restait, dans le silence. Il n'était pour rien à propos de l'état de la mère adoptive d'Imogen, mais il était pour quelques choses pour les disparitions qu'il y avait eu autour de lui depuis tout le début. Sans crier gare, sûrement, il se disputera avec Grace. Il sera peut-être fâché avec Eli. Anders réfléchissait beaucoup et s'imaginait toutes les situations possibles avec tout le monde, à qui il tenait. Depuis la disparition de Samuel, il n'était plus trop capable de garder le contact avec les gens et tenir une vraie discussion. Mais depuis que sa meilleure amie était là, Andy faisait des efforts pour tenir une discussion et faire des phrases, accueillir des gens chez lui.. Cependant, sortir et ouvrir les rideaux, c'était autre chose. Imogen avait changé de sujet, peut-être qu'elle avait remarqué son malaise et son incapacité à devoir parler d'autre chose. Tant qu'il se focalisait sur les disparus de sa vie. Il avait peur que cela recommence et cela le paralysait.

Elle avait rencontré l'homme qui était devenu son mari, quand elle avait eu des ennuis. Cela intrigua Andy qui s'imaginait un peu les détails de cette rencontre, il n'allait pas demander parce que c'était un détail qui ne le regardait pas. Il restait un peu septique pour une raison qu'il préférait garder pour lui. C'était l'histoire d'Imogen et il ne voulait pas s'en mêler davantage. En revanche, il ne s'était pas attendu à la soudaine demande de la journaliste. Samuel avait toujours réussi à tutoyer Imogen, mais Andy était resté sur le vouvoiement. Il savait bien qu'ils pouvaient passer au tutoiement, après tout, ils se connaissaient depuis longtemps mais ils ne savaient pas tellement de choses sur l'un et l'autre. Avec le tutoiement, cela les aiderait à se mettre à l'aise et de rendre la discussion plus fluide. Anders la regarda, visiblement surpris avant de trouver que c'était logique. Il ne savait pas quand passer du vouvoiement au tutoiement. Ce n'était pas son fort. Mais il ne put répondre tout de suite qu'Imogen passait du coq à l'âne. L'écrivain n'était pas déstabilisé parce qu'il croirait faire face à Grace et il devait arrêter de trouver des points en commun.

La photographie.
Il s'affala un peu sur son fauteuil, il se rendit compte que cela faisait déjà deux ans qu'il n'avait pas pris une seule photo. Il avait laissé les appareils dans sa chambre et ne les avait jamais sortit depuis le décès de Samuel. De toute façon, Anders sortait rarement et quand il le faisait, il ne pensait pas à prendre en photo. Il avait déjà assez de photos à trier et d'album à mettre sur les étagères. Maintenant qu'il n'avait plus personne, il ne voyait plus l'intérêt.. C'était sa pensée avant que Grace n'arrive, mais il n'avait pas pensé à reprendre la photographie. Il aimait ou est-ce qu'il aime toujours ? Il ne saurait pas répondre à cela. Imogen voulait voir les photos de la famille Foster, bien que c'était que celles des années du lycée jusqu'à sa disparition. Il y en avait beaucoup et il n'était pas sûr que cela soit une bonne idée de les montrer tout de suite. Andy soupira doucement, le regard dans le vide.

- Ce n'est pas débile. C'est leur vie privée mais dans ... ta position, je comprends que tu veuilles les connaître. Mais je préfère que cela soit Grace qui le fasse que moi. Elle aura plus de choses à raconter que moi, je ne suis plus trop doué pour ça.

Parler de souvenirs du passé et ensuite repenser au présent, ce n'était plus le genre d'exercice qu'Anders savait maîtriser. Parler de Samuel, en montrant les photos à Grace lui avait fait du bien au moment quand il racontait, mais après coup, il se sentait mal. Très mal. D'un côté, il ne voulait pas faire subir ça à Grace, mais il ne voulait pas être celui qui devait parler de la tragédie de Jamie. De toute manière, c'était à Imogen de demander à Grace et il n'hésitera pas à lui prêter ses albums. Il songeait à vouloir faire les copies pour sa meilleure amie, mais il ne pouvait pas pour l'instant, parce que cela coûtait cher.

- Ceci dit, tu viens de me faire penser... réagit Andy, avec un léger regain d'énergie.

Il déposa la tasse de café et se leva pour traverser la pièce. Il évita soigneusement les livres qui étaient par terre et alla à la bibliothèque des albums photos. Il se baissa doucement pour chercher la pochette de photos parmi tant d'autres. Deux minutes plus tard, il la trouva et se releva doucement, il se dirigea vers Imogen et tendit la pochette.

- Je te devais les photos... Avec quelques années de retard.

Il retourna à sa place, reprit son café dans les mains et laissa Imogen regarder les photos. Il n'était pas sûr qu'elle s'en souvienne. Une fois, les Weiss avaient invités Imogen marcher avec eux dans la forêt. Samuel n'avait pas hésité prendre Imogen en photo, comme un fourbe. Il avait fait développer deux fois, pour elle parce que c'était important qu'elle l'ait. Elles n'étaient pas trop ratées dans l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Imogen N. Kent
apprenti féroce
550 $
10/06/1985 $
550 messages
Mensonges : 550
Anniversaire : 10/06/1985


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Mer 1 Juin 2016 - 19:39

Sometimes, I just need someone to talk to.
anders et imogen


Elle commençait à se dire que venir voir Anders était une plus bonne idée que mauvaise idée. Si elle ne parvenait pas plus qu'avant à décider ce qu'elle devait faire, elle avait un autre avis. Une avis peut-être pas totalement impartial mais assez proche des Foster pour bien les connaître. Et elle faisait confiance à Anders. Elle avait toujours pensé qu'il était une personne réservée mais une bonne personne néanmoins. Elle déplorait beaucoup que la mort de Samuel l'ait obligé à se cloîtrer chez lui.

Nikki lui proposa alors le tutoiement comme nouvelle base de leur relation. Elle se doutait qu'il avait accepté sa présence uniquement en raison de son lien avec Grace mais elle pouvait au moins proposer à Anders de se contenter du naturel. Après tout, vouvoiement quelqu'un a qui elle parlait même qu'un peu de sa mère et de ses mésaventures paraissait déjà extravagant.

Elle demanda vite ensuite après des photos, se trouvant stupide rien que par la demande. C'était une curiosité qui lui ressemblait autant que pas du tout. Elle n'avait aucune intention d'empiéter sur la vie personnelle des Foster ou se renseigner dans leur dos du moins pas plus qu'elle l'avait déjà fait. « Oh... Oui, oui bien sûr. Je... J'irai lui demander, c'est normal. J'aurai dû savoir que ce n'était pas une question à poser. » Fit-elle soudainement gênée d'être sortie des limites autorisées.

Néanmoins, la conversation se poursuivit et Anders s'éloigna pour sortir quelque chose. Elle ne s'y attendait aucunement et pris les photos avec intérêt. Que Anders lui montre quoique ce soit était étonnant mais également agréable. Est-ce qu'il avait confiance ou faisait-il simplement ça parce que c'était un souvenir qu'ils partageaient ? Elle préférait d'elle-même espérer pour la première solution et lui offrit un sourire : « Merci. » C'était plus qu'un remerciement pour les photos mais aussi pour accepter de lui parler et ne pas l'avoir laissé à la porte. C'était un merci pour le voir simplement accepter qu'elle soit plus qu'une journaliste et qu'elle lui voudrait du mal.

« Je me souviens de ce moment, Samuel n'en avait jamais assez. J'avais l'impression de pouvoir m'écrouler à n'importe quel moment mais non ! Et ces photos !... Il parait que c'est quoi qui lui avait appris que la technique "ninja" était très utile, je pense qu'il en utilisait un peu à excès. C'était une bonne journée. » Conclut-elle avec un sourie, évoquant un bon souvenir en espérant ne pas pousser trop loin considérant qu'il était mieux de rire de ces moments-ci.

Ils continuèrent à parler pendant un moment, des souvenirs revinrent et Nikki se trouva vite à parler aussi du présent, entrainant une discussion qu'elle conclut finalement de peur de trop investir la vie d'Anders. Elle prit congés en le remerciant encore une fois pour ses paroles et son aide même s'il ne pensait pas ainsi, ne promettant pas de le revoir vite mais établissant implicitement ce fait : elle n'était pas contre discuter avec lui si et quand il le voulait. Ils serait toujours le bienvenu et elle était plus qu'intéresser pour connaître d'autres anecdotes d'une époque où elle n'était même pas nez mais aussi après, des souvenirs que partageaient Anders et les Foster, la rapprochant un peu plus de cette famille avec qui elle avait un lien, qu'elle le veuille ou non.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Jeu 2 Juin 2016 - 10:39

Sometimes, I just need someone to talk to
Anders & Imogen
date ► 25 février


La gêne.
Anders ne savait pas comment se débrouiller pour dire que ce n'était pas à lui de montrer les photos de la famille Foster. Il comprenait la position d'Imogen, mais ce n'était pas à lui de présenter les membres de la famille de Grace, c'était à elle de le faire. Il n'était juste qu'un ami, un membre à part entière qui avait toujours été là jusqu'à sa disparition. Un témoin presque silencieux par moments. Il lui avait annoncé d'une certaine manière qu'elle venait de franchir la limite. Il ne savait pas si c'était le côté journaliste parce qu'elle l'utilisait plus ou moins en se renseignant de la famille Foster derrière le dos de Grace et il avait accepté de lui donner des informations alors qu'en temps normal il ne l'aurait pas fait. Il l'aurait laissée à la porte mais il avait décidé de faire des efforts pour Grace et arrêter de considérer Imogen comme une journaliste. Il ne voulait pas qu'elle le remercie pour autre chose que les photos. C'était à Grace qu'elle devait remercier. Sans elle, sans qu'elle ne lui ai annoncé qu'Imogen était sa fille, il ne l'aurait pas laissée entrer chez lui. Il lui donna les photos qu'il devait avoir donné depuis longtemps, parce que c'était un souvenir qu'ils partageaient tous les deux. C'était un peu de la confiance aussi qui commençait à se mettre en place, il savait qu'Imogen n'était pas une mauvaise personne. Mais la journaliste en elle pouvait la pousser à l'être et il devait rester méfiant tout de même.

Il finit son café pendant qu'Imogen raconta ce souvenir de la balade. Il hocha silencieusement la tête avec un fin sourire qui se dessina malgré lui sur les lèvres. Il déposa la tasse sur la table basse sans regarder Imogen, amusé de l'image. Samuel avec son sourire malicieux et fier quand il réussissait à prendre les photos. Même Anders qui d'habitude sentait vite qu'il était pris en photo, n'avait rien remarqué.

- Coupable. C'est une vieille technique qui a toujours marché. Je l'utilisais sur Grace un temps et elle me courrait après que j'ai développé pour récupérer les photos où elle trouvait sa tête horrible.

Pas besoin de dire que voir sa tête scandalisée, boudeuse était assez drôle pour le Anders qu'il était à l'époque. Il n'avait pas hésité à enseigner à Samuel les basiques techniques en photographie, sachant que son fils ne deviendrait pas un photographe. Au moins il avait appris à prendre des photos pour le plaisir. Il repensa à l'avenir qu'aurait dû avoir son fils et son sourire disparut. Néanmoins, il se reprit pour continuer la conversation avec Imogen, parlant des souvenirs du passé, il était un peu nostalgique et ils avaient ensuite discuté du présent. La journaliste avait pris congé rapidement après avoir remarqué que le temps était passé et qu'Anders commençait à être de moins en moins bavard. Il avait accompagné la jeune femme jusqu'à la porte qu'il avait refermé derrière elle. Il était resté adossé contre la porte, sans un mot et il fit tout une analyse de la situation.

-S ... Qu'avait-il fait ? Ce n'était pas envisageable comme idée. Ce n'était pas du tout envisageable parce qu'il savait qu'il ne l'avait pas fait, il n'avait pas couché avec sa meilleure amie. Ce n'était pas possible qu'Imogen soit aussi sa fille comme le sous-entendait bien -S dans son message. Il soupira et essaya de se rappeler, c'était à son anniversaire, pour ses dix-sept ans qu'il avait appris que Grace était enceinte. Malgré lui, il avait cherché les points en commun avec Imogen et c'était effrayant de le penser ainsi, mais il en avait trouvé. Il refusait de se faire à l'idée parce qu'elle avait été élevée par une autre famille et avait appris d'eux. C'était juste inné. Anders détestait ce sentiment qui l'envahissait vis à vis de Grace : le doute.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
816 $
15/09/1982 $
816 messages
Mensonges : 816
Anniversaire : 15/09/1982


MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen) Jeu 2 Juin 2016 - 12:12

Terminé et verrouillé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen)

Revenir en haut Aller en bas
#1478, Sometimes, I just need someone to talk to. (anders et imogen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-