AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Frank B. Wilcox
jeune apprenti
152 $
01/04/1966 $
152 messages
Mensonges : 152
Anniversaire : 01/04/1966


MessageSujet: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Dim 24 Jan 2016 - 20:48

Wilcox grimpa 4 à 4 les marches de l’édifice à logement du Barr Road jusqu’au 2ième, louvoya dans le corridor et s’appuya à la chambranle de la porte #02E tout en cognant avec insistance. Lorsqu’il entendit du bruit à l’intérieur, signe qu’il avait capté l’attention du locataire, il fouilla dans ses poches pour trouver sa plaque. Non il n’était pas en service… Enfin, Frank B. Wilcox était toujours en service mais un jour par semaine, il était plus civil que les autres.

- Police, mon lapin… annonça-t-il familièrement lorsque Terri ouvrit la porte. Il lui montra sa plaque. Parce que lorsque Ben n’est pas là, les gens me laissent plus facilement entrer si je montre ma plaque, tu comprends…

Patibulaire. Frank avait toujours plus eu la tête d’un criminel que d’un représentant de l’ordre. Même rasé, les cheveux brossés, avec des vêtements propres, il avait la dégaine d’un truand. C’était dans son attitude, dans ses expressions, dans son élocution. Pourtant en cet instant précis il était doux comme un agneau; Parce que le loup qui veut entrer dans la bergerie apprend à bêler. Il tira ses papiers d’identité et les lui fit lire :

- Lieutenant Frank Benedict Wilcox. Frank, Wilcox, ou Oncle Frank, c’est comme tu le sens, mais je ne suis pas ton oncle… la renseigna-t-il en jonglant avec un coffre en métal rouge qui semblait faire son poids. Et tu ne m’appelle jamais Franky… Parce que je suis un homme honnête et je n’ai aucun lien avec la pègre… annonça-t-il en lui faisant un clin d’œil charmeur comme s’il la mettait là dans une confidence particulière.

Allait-elle le laisser entrer? Ça avait une certaine importance pour Frank qu’elle le laisse approcher sans lui opposer de résistance. Parce que Terrie n’avait jamais eu peur de lui, contrairement aux autres gamins de la bande.

- J’ai apporté mes outils… D’une secousse, il fit tinter ceux-ci dans le coffre de métal. Je me suis dit que t’avais l’air assez en forme pour enfourcher ta monture… Mais elle va avoir besoin de réparation, n'est-ce pas? La bête est-elle à la fourrière, au garage ou dans ton lot de stationnement?

Il ne lui laissait pas vraiment l’opportunité de s’opposer à son projet. Il avait déjà pris la décision pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Dim 24 Jan 2016 - 21:52

Terrie prenait un peu de repos, elle en avait grand besoin d’après quelques personnes de son entourage. Anthony, Anders, sa mère et son père… Il avait tous raison, elle avait besoin de se reposer, et c’est ce qu’elle comptait faire aujourd’hui. La brune était couchée sur son canapé, bien entourée de Fenrir et Heimdall, à moitié endormie, encore habillée d’un vieux tee-shirt et un jogging qui lui servait de pyjama en temps normal. Pour une fois, elle essayait vraiment de se reposer, jusqu’à que l’on tape à sa porte. Terrie mit une dizaine de secondes à émerger, avant de se lever du canapé en dérangeant les deux canidés qui semblaient avoir autant de mal qu’elle à émerger.

Terrie s’arrêta un instant pour voir sa tenue avant de soupirer, aucune importance, elle ne comptait pas accueillir le Pape. Elle ouvrit la porte pour découvrir Frank Wilcox qui lui montra sa plaque. La brune ne put s’empêcher de sourire, faiblement mais elle souriait en tout cas.

« C’est que tu fais plus criminel que flic, faut les comprendre. » Dit-elle pour répondre à son explication sur le fait qu’il sortait sa plaque.

Il reprenait avec  une courte présentation en listant les différentes façons dont elle pouvait l’appeler, alors que Fenrir et Heimdall venaient finalement voir ce qu’il se passe, deux curieux ces chiens. Ils venaient néanmoins réclamer des caresses à qui voudrait bien leur en faire, et aussitôt Terrie leur offrit une de ses mains pour qu’ils se la disputent. Elle notait les noms par lesquels Frank acceptait qu’elle l’appelle. Il savait sûrement qu’elle n’avait plus de souvenirs, ou presque plus.

« Je m’en souviendrai. Tant que je ne rencontre pas un autre trottoir après un vol plané. » Répondit-elle en essayant de faire de l’humour, même si le sujet ne s’y prêtait pas vraiment.

Frank s’expliquait alors sur la raison de sa présence, tandis que Terrie poussait ses deux chiens pour laisser à Frank la place d’entrer. Heimdall partait déjà pour retourner s’affaler sur le canapé, alors que Fenrir rester à observer oncle Frank. Terrie lui fit seulement un signe de tête pour l’inviter à entrer, et une fois qu’il l’avait fait, elle referma la porte avant d’avancer dans son appartement.

« Tu as tort. Je ne suis pas assez en forme pour ça. » Répondit-elle simplement, peut-être avec une certaine amertume.

Terrie ne voulait pas parler de la moto, parce qu’elle ne comptait pas remonter dessus un jour. Même si sa bécane dormait dans le local au rez-de-chaussée, Terrie n’était toujours pas allée la voir.

« Mais si tu veux vraiment y aller, elle est en bas dans le local. Je crois que c’est Hetty qui l’a mise là. C'est la clef bleue sur le trousseau. »

De toute évidence, Terrie ne comptait pas participer à la tâche, même si Frank avait décidé le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Frank B. Wilcox
jeune apprenti
152 $
01/04/1966 $
152 messages
Mensonges : 152
Anniversaire : 01/04/1966


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Lun 25 Jan 2016 - 18:24

Frank entra, très satisfait que Terrie lui fasse bon accueil. Il posa le coffre sur le sol et tendit une main vers l’animal, l’invitant à venir renifler.

- Oh on se connait tous les deux, pas vrai? Bon chien! Bon chien!
Répéta-t-il affectueusement.

Frank prit le temps de gratter les oreilles de l’animal puis fureta dans l’appartement sans la moindre gêne. C’était une seconde nature chez lui : reconnaissance des lieux…

- Tu crois qu’Hetty l’a mise là? Tu n’es même pas allée vérifier? Non? Il souleva un bibelot avant de le remettre en place. Alors mon lapin, permet moi de te dire que c’est une bonne chose que tu sois encore en convalescence parce qu’il n’en reste pas grand-chose… Ça va être laborieux… annonça-t-il en se penchant pour lire le sujet des livres empilés là.

Il avait forcément vu le rapport d’accident s’il n’avait pas été lui-même sur place, n’est-ce pas? C’était un flic. À quoi cela servirait-il de lui dire ce qu’il avait ressenti en voyant les débris épars, le marquage de l’équipe de reconstitution… Le sang… Et d’apprendre que c’était Terrie… La petite Terrie Kamikaze… Malone et Walker avait hérité de l’affaire.

- Et c’est une bonne chose parce que je vais avoir besoin de ton aide.


Distraitement, le lieutenant fouilla dans sa veste. Il en sorti un flacon de comprimé d’antiacide et s’en enfila 2 sans sembler s’en rendre compte. Un automatisme. Parce que Frank avait mal à l’estomac et discuter de cette perspective n’arrangeait rien à sa situation.

- J’ai besoin d’un hobby.
Mâchonna-t-il, son haleine répandant un parfum de punch tropical.

Frank ne venait pas lui offrir de l’aide. Tout le monde était là pour ça. Tout le monde l’enjoignait de se reposer… Non, Frank était venu chercher son aide. Et il la poussait à s’activer…

- J’ai congé un jour par semaine… J’ai toujours passé mes congés avec Ben et sa famille. Les Powells… Benjamin, Teresa et Evelyn; Tu les as rencontré au réveillon. Depuis 25ans. Sauf que Ben est plus âgé que moi… Dans 5ans il sera pleinement retraité et il a déjà choisi un horaire allégé en vue de sa préparation à la retraite…


Ce qui fait que non seulement Frank a la bride sur le cou 3 jours par semaine, mais qu’une de ces journées, il est complètement désœuvré.

- Je t’avoue que ça me rend anxieux de ne pas le savoir à mes côtés au boulot… Alors la psy a insisté pour que nous prenions de saines distances. De la dissociation qu’elle appelle ça…

Il ramassa le trousseau de clef et le lui agita sous le nez.

- Tu vas m’aider, n’est-ce pas?

Une vétérinaire doublée d'une infirmière. Il était certe difficile de décider si Wilcox tenait plus de la bête que de l'homme, mais il avait besoin d'aide. Il était souffrant. Et c'était sa vocation d'aider, non?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Lun 25 Jan 2016 - 19:58

La jeune femme laissa l’oncle Frank entrer dans son appartement, et elle ressassa alors le seul souvenir qu’elle avait retrouvé de lui lors du réveillon, tandis que Frank se lançait dans une sorte de monologue, pour expliquer la raison de sa présence après avoir offert des caresses à Fenrir.

« Si, je suis allée vérifier. C’est juste que je ne sais pas qui l’a mise là pendant que j’étais dans le coma, si c’est Hetty ou un de mes cousins. »

Frank est une vraie pipelette, il ne s’arrête pas de parler, et il semble que l’avis de Terrie sur le sujet ne l’intéresse pas. La brune a décliné l’offre aussitôt qu’il a parlé de réparer la moto, mais il ne se démonte pas, il continue à aborder le sujet, et argumente qu’il va avoir besoin de son aide, vu l’état laborieux de sa moto.

« Tu as écouté ce que j’ai dit ? » Demande-t-elle, alors qu’il se lance dans une explication sur son besoin de se trouver un hobby. De toute évidence, il se fout de ce qu’elle a dit et il continue à déblatérer sur le sujet. « C’est quoi ce truc que tu avales comme des bonbons ? » Demanda-t-elle, en fronçant les sourcils, alors qu’elle continue d’écouter ce qu’il déblatère.

Elle est attentive à l’histoire sur les Powell, et sur la relation de Frank avec ce cher Benjamin, même si elle n’a pas besoin de le faire si elle veut se souvenir de ce qu’il a dit. Par la même, elle se met à ranger quelques trucs qui traînent… une autre chose qu’elle avait à faire mais qu’elle avait repoussée pour se reposer, mais maintenant qu’elle était levée…
Au fur et à mesure que Frank s’explique, Terrie a surtout l’impression qu’il est en train de jouer avec sa conscience. Il prétend qu’il devient anxieux face à tout ça, et qu’il a besoin d’aide. Et bien sûr, c’est à elle qui la demande…

« Tu essaies de me faire culpabiliser là. » Affirme-t-elle, sans le moindre doute. « Tu sais que je n’ai plus de dix ans… et puis on sait tous les deux que déjà à cet âge-là, tu n’avais aucun pouvoir sur moi. » Dit-elle, en référence au seul souvenir qu’elle a de Frank. « J’ai retrouvé un souvenir de toi, au réveillon. J’étais gosse, et pour ne pas changer on avait fait des conneries avec toute la clique, et… j’ai pas vraiment besoin de te raconter la suite, je suis sûre. » Explique-t-elle brièvement.

Terrie ne veut pas céder, de ce qu’elle a compris par le passé c’est déjà ce qu’elle faisait avec Frank, mais… la brune soupire.

« Ok… je me change, on descend, tu répares cette moto si ça te chante, moi je n’y toucherai pas et je ne remonterai jamais dessus. Si tu as besoin de t’occuper, soit, je te laisse réparer cette épave, mais ne compte pas sur moi pour t’aider. »

La brune laisse l’oncle Frank le temps d’aller dans sa chambre pour se changer. Elle ne va pas descendre dans cette tenue, c’est censé être un pyjama à la base.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Frank B. Wilcox
jeune apprenti
152 $
01/04/1966 $
152 messages
Mensonges : 152
Anniversaire : 01/04/1966


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Mar 26 Jan 2016 - 4:08

- Des Tums… Pour les brulures d’estomac… C’est dégueulasse mais on s’habitue. Il lui tira la langue, rose bonbon, chargée d’un film crayeux. Je t’écoute, je t’entends même très bien… Qu’est-ce qui te fait croire que je sois le genre d’homme à m’en tenir là?

Assit en travers du bras du fauteuil. Il la regarde faire du rangement. Il l’aide même un peu, rassemblant quelques articles de vaisselle sale pour les poser dans l’évier.

Wilcox eut un ricanement sec, presque un aboiement.

- Ah! Te faire culpabiliser? Pour ça il faudrait que tu aies une conscience, mon lapin…
Toujours cette intonation très familière. Non je suis plus versé dans le chantage. Par exemple, j’aurais pu faire en sorte de te remémorer ces innombrables situations où je vous ai sauvé la peau du cul, à toi et la clique. Parce que si tu as retrouvé un souvenir, moi, à titre de vieil homme, j’ai perdu le compte depuis belle lurette de toutes les occasions où j’ai eu la mémoire sélective.

La désapprobation se disputait à l’amusement dans son voix, mais il y perçait surtout une véritable affection. Frank était assez fier de ce qu’étaient devenus les gamins… La plupart d’entre eux n’avait pas si mal tourné… Il regretterait toujours Errol cependant…

- À la place de quoi, je suis venu te demander ton aide… Tu n’as pas envie de faire ma connaissance? Il faut vraiment que j'agrandisse mon cercle social. Oh je sais… Je ne paie pas de mine mais ça peut être pratique de connaitre un flic… Tu vois, là, ça, c’est limite de l’extorsion ou du racket.

Et enfin elle lui cède. Wilcox vint s’appuyer à la chambranle de sa porte de chambre pour continuer la conversation.

- Pour vrai? Tu ne remonteras jamais sur ta moto? T’as peur? T’as quand même pas peur de la moto, t’as toujours su que c’était dangereux ces engins… De quoi t’as peur alors? Il lui laissa le temps de s'habiller et lorsqu'elle ressorti, il lui demanda: Est-ce que tu sais de quoi t'as peur? Est-ce que tu te souviens?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Ven 5 Fév 2016 - 21:07

Il dit qu’il l’écoute, qu’il entend même très bien et il pose une question à laquelle Terrie n’a pas de réponse. C’est qu’elle n’a pas de référentiel pour comparer, elle n’a qu’un seul souvenir de lui, alors c’est assez difficile de se faire une idée de qui il est vraiment, même si elle commence à en avoir un léger aperçu.

« Rien du tout, c’est ça le truc avec moi. Il n’y a rien… » Lâche-t-elle un peu amère, avant de laisser tomber le sujet. Ça n’a aucune importance finalement.

Il ricane lorsqu’elle l’accuse de chercher à la culpabiliser. Si ça peut le faire rire, tant mieux, même si Terrie ne sait pas pourquoi, mais il ne tarde pas à s’expliquer, argumentant qu’il est plutôt du genre à faire du chantage et qu’il aurait pu lui remémorer d’autres faits. Terrie rebondit là-dessus.

« Mes souvenirs reviennent quand ils le décrètent, et je ne les choisis pas. Tu ne peux absolument pas me remémorer quoi que ce soit, et de toute façon je ne crois plus les gens sur paroles depuis un petit moment déjà. » Réplique-t-elle sans expliquer le pourquoi du comment.

Elle sait cependant que c’est parce qu’elle s’est souvenue de choses qu’on a préféré lui taire, et qu’elle aurait préféré qu’on lui dise… mais c’est trop tard maintenant.

« En fait, je ne suis pas censée avoir besoin de faire ta connaissance… je suis censée te connaître, c’est juste que… ça s’est perdu quelque part. »

Finalement, la jeune femme accepte, sûrement parce qu’elle a compris qu’elle n’arriverait pas à gagner cette fois-ci. Terrie est fatiguée, en plus d’être enceinte, elle n’a pas envie de se battre verbalement avec Frank.
La brune se dirige vers sa chambre, pour se changer. Frank poursuit néanmoins la conversation alors qu’elle se change.

« Je n’ai pas peur de la moto, Frank. » Affirme-t-elle, en enfilant un autre tee-shirt… Ça lui fait penser qu’elle va devoir acheter des fringues pour sa grossesse. Mais il a cette question qui l’arrête dans ce qu’elle fait. Elle se souvient qu’on a voulu la tuer, et elle voudrait oublier… « J’ai pas de souvenir… » Ment-elle avant de se reprendre et de finir de se changer. « Tu as lu le rapport de Peter ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Frank B. Wilcox
jeune apprenti
152 $
01/04/1966 $
152 messages
Mensonges : 152
Anniversaire : 01/04/1966


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Sam 6 Fév 2016 - 16:55

- Pourquoi ne pas croire ce qu’on te raconte? Tu te méfies? Quelqu’un t’a mentit? On t’a dissimulé quelque chose? Dit-il sur un ton rogue, prompt à la contrariété.

Alors si elle avait pu déduire que non, on ne disait pas ‘non’ à Frank Wilcox, elle pouvait également penser que l’honnêteté était chez lui une valeur non négociable et qu’il lui accordait suffisamment d’importance pour que cette éventualité le mette en colère. Le lieutenant avait une personnalité emportée.

Il croqua distraitement un autre comprimé d’antiacide.

Socialement, en excluant sa relation avec les Powell, Chatwood ou Spencer, Frank était tout aussi inepte qu’inapte. Se rapprocher de quelqu’un lui était vraiment pénible. Avec Terrie, il pouvait s’imposer directement sans se mettre dans l’embarras et satisfaire à la fois la psy du bureau et son instinct protecteur. Cette amnésie lui facilitait les choses.

- Il est bien possible que tu ne retrouves jamais la mémoire, mon lapin…
Ça faisait déjà presque 2ans… Alors je te propose de faire ma connaissance. Il grogna quelque chose d’inintelligible et poursuivit… Rendu là ça n’a aucune importance que tu te souviennes de moi, on a qu’à t’en créer d’autres des souvenirs.

Appuyé contre le cadre de sa porte, il lui sourit. Un sourire de loup avec du sang sur le museau. Satisfait d’avoir obtenu ce qu’il voulait. Et ce qui était dérangeant, c’est qu’il ne s’en cachait pas du tout. Prédateur domestique. Il fit sauter le trousseau de clef dans sa main et se dirigea vers la porte avec son coffre à outil.

- Tous les dossiers de Peter m’ont été transférés après sa disparition. J’ai atteint la strate de ton ‘accident’ cette semaine et j’ai lu son rapport mais l’enquête en est à un stade remarquablement peu avancée. Rien que je ne savais déjà sauf pour une mise à jour qu’il a faite peu avant de disparaitre. Tu vois de quoi je parle?

Il ouvrit la porte et s’effaça pour la laisser passer devant lui, grand seigneur, un peu comme s’il était chez lui et non le contraire. Il verrouilla la porte et la suivit jusqu’au locker. En apercevant les restes de la bête, il siffla douloureusement.

- Ouais, on en a pour un bon moment…


Il posa son coffre, poussa du pied quelques débris et s’accroupit pour admirer la carcasse de plus près.

- Quand vous étiez jeune, je vous faisais faire des tours avec moi, à toi et Hetty.


Un souvenir qui lui appartenait à lui et qui le rendait heureux. Un souvenir qu’il partageait avec elle. Il ouvrit le journal qu’il avait volé en passant devant les casiers à courrier et en éparpilla les pages sur le sol pour éponger l’huile et la saleté.

- Les caméras de circulation à cette intersection étaient en maintenance le 4 mars 2014. C’est rudement pratique pour ton agresseur. Le fait qu’il ne s’en soit pas soucié indique que c’était un amateur ou qu’il le savait. Si c’était bien une maintenance… Il faudrait vérifier que cette maintenance était bien programmée… Ces choses-là le sont toujours. Ou alors une panne? Une complicité? J’ai également fait rechercher au bureau des immatriculations un C10 vert de Chevrolet de 1970 avec plus ou moins 10ans dont la plaque commence par un 8… Dans cet état et dans les états voisins. J’attends la réponse. Est-ce que tu as épluché tes dossiers à l’hôpital pour voir si tu aurais pu indisposer la famille d’un de tes patients? J’ai exclus qu’il puisse être question d’un animal.

Frank déplaçait les débris sur le papier journal. Il faisait le tri entre ce qui était encore utilisable et ce qui était bon pour la casse. Il lui fit signe de lui approcher la poubelle.

- C’est parce que tu crains une récidive que tu ne veux pas remonter sur ta moto? Parce que moi, je trouve ton agresseur bien peu motivé à te tuer, tout compte fait. Une seule tentative? Vraiment? À moins que tu aies oublié de me dire quelque chose? Parce que toute la ville sait maintenant que tu es bien vivante… Et puis tu pourrais l’identifier… Tu es amnésique mais un vrai tueur ne se satisferait pas de cette garantie. Il est aussi possible que ton agresseur soit quelqu’un de proche qui peut suivre les progrès de ta récupération et convalescence. Alors il te faudrait être prudente, ça pourrait être n’importe qui… ça pourrait être moi.

Le lieutenant releva les yeux de l’amas de débris pour les fixer sur le visage de la jeune femme… Les yeux sont le miroir de l’âme. Il fouillait son visage à la recherche d’une expression.

- Mais ce n’est pas moi.

Son jour de congé? Frank Wilcox était incapable d'avoir des hobbys. Il tapota distraitement ses poches à la recherche de son flacon d'antiacide.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Dim 7 Fév 2016 - 21:05

Frank se livre à un véritable interrogatoire avec Terrie. Dès qu’elle aborde quelque chose qui l’intéresse, les questions fusent. Une déformation professionnelle très certainement, tout comme Terrie en a eu une lorsqu’elle lui a demandé ce qu’il avalait comme des bonbons.

« Un truc comme ça. » Dit-elle demeurant évasive quand il l’interroge sur son manque de confiance envers les autres. Elle n’a pas trop envie d’aborder ce sujet, parce que ça concerne Hetty, et que Terrie n’a pas envie de râler après Heather.

Heimdall ayant visiblement compris que Terrie s’apprête à sortir lui apporte sa paire de baskets qu’il dépose à ses pieds. Terrie le gratifie d’une caresse et l’animal en profite bien avant de repartir. Alors qu’elle enfile ses chaussettes et ses chaussures, elle voit Frank prendre un autre comprimé. Il en prend trop… Il faudrait peut-être qu’ils en parlent.
Il argumente à propos de l’amnésie de Terrie, et elle doit bien admettre qu’il n’a pas vraiment tort. À la vitesse où ses souvenirs lui reviennent, elle ne se rappellera de lui que lorsqu’elle aura cinquante ans ! Et ce n’est même pas une exagération.

« Tu appelles tout le monde « mon lapin », ou c’est un traitement de faveur ?  Et si c’est un traitement de faveur, depuis quand tu m’appelles comme ça ? » Demande-t-elle, puisqu’il parle de faire connaissance.

C’est alors qu’ils parlent de son accident, qui n’en est pas un… Elle lui a d’abord menti, en disant qu’elle ne se souvenait pas, mais la seconde d’après, elle se rappelle que Frank est flic lui aussi et au-dessus de Peter, il a peut-être lu le rapport.
Elle sort de la chambre maintenant qu’elle est prête et il confirme ce qu’elle n’a pas noté immédiatement, il a lu le rapport alors il sait qu’elle se souvient, mais il ne relève pas le mensonge.

« Oui… je me suis souvenue que c’était pas un accident, et je suis allée le voir. » Avoue-t-elle, tandis qu’il lui ouvre la porte.

Ce sont Heimdall et Fenrir qui sortent les premiers, ce sont toujours les premiers. Terrie les suit et elle laisse Frank s’occupait de fermer la porte alors qu’elle avance vers les escaliers. Ils descendent jusqu’au rez-de-chaussée, et vont dans le local. Frank siffle en voyant l’épave, et Terrie  se contente de reposer le regard dessus… c’est une épave, pourquoi il veut réparer ça ?
Terrie s’adosse à un des murs et elle finit par se laisser glisser jusqu’à être accroupie, laissant faire Frank pour la moto, elle lui a bien dit qu’elle ne s’occuperait pas de cette épave.

« Je me souviens pas. » Répond-t-elle au souvenir qu’il évoque. Elle n’a rien de vindicative, elle ne lui fait pas de reproches, elle l’informe juste que ça ne fait pas partie des souvenirs qu’elle a retrouvés. « Mais peut-être que c’est toi qui nous as transmis la passion, après tout. »

La brune reste là où elle est, alors que Fenrir vient lui réclamer des caresses. Il finit par poser sa tête sur les jambes de Terrie et ne bouge plus, alors que Heimdall préfère aller voir ce que fait Frank. Ce dernier parle alors de l’enquête qui concerne la tentative de meurtre dont elle a été victime. Elle écoute attentivement ce qu’il dit, il a plutôt l’air de se parler à lui-même, est-ce qu’il reprend l’enquête ? Et finalement, il lui pose des questions.

« Non, je n’ai pas cherché de patients en colère, ou de famille de patients en colère. Je croyais que c’était votre boulot, ça. » Répond-t-elle alors qu’elle caresse Fenrir d’une main,  et qu’elle ouvre et ferme l’autre. C’est le bras qui a fini en morceaux, onze pour être exact, celui qui a été le plus long à guérir, celui qui a nécessité le plus de kiné, et celui qui lui fait de nouveau mal depuis quelques temps.

Il lui pose alors d’autres questions, et il arrive à une conclusion à laquelle Terrie est arrivée depuis longtemps. Oui, cela peut être quelqu’un de proche qui peut suivre sa récupération, c’est pour ça que personne ne sait que ce n’était pas un accident. Il fit alors que ça pourrait être lui, mais il ajoute que ce n’est pas lui.

« Je l’aurai su si ça avait été toi. Tu parles tellement… » La voix de cet homme est gravée dans sa mémoire, et elle sait une chose, elle n’a pas réentendu cette voix depuis qu’elle est réveillée. « Je pourrais identifier sa voix, si je l’entendais. » Ajoute-t-elle pour expliquer sa première remarque. Elle reprend, mais elle a l’air ailleurs. « Il a dit « Tu n’aurais pas dû lui faire du mal. » et il m’a laissée là pour que je meurs… à qui aurais-je fait du mal, et qu’est-ce que j’aurai fait pour mériter de mourir… s’il ne recommence pas, c’est peut-être qu’il estime que j’ai assez payé pour ce que j’avais fait finalement. »

Terrie a toujours l’air d’être ailleurs, mais son super cerveau voit quand même ce que Frank est en train de faire. Et elle reprend, toujours sur le même ton, elle est ailleurs. Elle est en train de revivre l’accident, encore une fois, elle repasse tous les détails encore et encore…

« Tu prends beaucoup trop de ce truc… »
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Frank B. Wilcox
jeune apprenti
152 $
01/04/1966 $
152 messages
Mensonges : 152
Anniversaire : 01/04/1966


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Mer 10 Fév 2016 - 1:33

- Mon lapin, tu as toujours été mon lapin… Répondit-il en lui souriant largement sans s’expliquer d’avantage.

Il avait cet air de connivence. Satisfait de savoir quelque chose qu’elle ignorait et qu’elle aurait bien aimé savoir. Oui, elle était amnésique, mais quelque chose dans l’étincelle de ses yeux lui suggéra que ce n’était pas la première fois qu’elle l’interrogeait et qu’il ne s’était jamais expliqué sur la question. Son lapin…

- Je ne vous ai rien transmit du tout… Ni à toi, ni à Hetty. Je n’ai été qu’un vecteur vous permettant d’obtenir ce que vous vouliez.
Il eut un geste vague de la main. Je suis ce qui peut être appelé une influence culturelle discutable. Sors-moi mon set de clé, s’il te plait, je vais en avoir besoin.

Parce que Michael savait d’où Wilcox venait et que malgré toute sa confiance en sa volonté de s’élever, il n’aurait pas laissé sa fille unique suivre les pas de ce grand escogriffe. Il avait été familier mais il n’avait jamais été proche d’elles. Wilcox ne se liait à personne. Et pourtant ce n’était pas la première fois qu’il se salissait les mains pour lui arranger sa moto… Si elle avait pu se raccrocher à un souvenir, ça aurait pu être celui-là.

- Je suis qualifié pour des tas de choses…
poursuivait-il, et je peux analyser tes dossiers professionnels. Mais la personne la plus qualifiée pour y voir des nuances, c’est toi. Et tu n’es pas plus étrangère à ces cas que moi… Alors fais tes devoirs.

Lewiston était assiégée. Cette enquête était à son point mort depuis longtemps. Un accident n’est pas une priorité. Une tentative de meurtre l’est d’avantage mais… Le tueur ne semblait pas vraiment motivé. Il y avait bien pire d’empilé sur son bureau… Comme la disparition de Walker…

- Tu pourrais reconnaitre cette voix. C’était la voix d’un homme? On vient d’éliminer 50% de la population. Cette voix avait-elle un accent? Les gens énervés peuvent difficilement dissimuler un accent. Le naturel, tu comprends… Un accent dû à la langue ou à l’origine etnique… Et cette voix… Elle avait quel âge? L’âge s’entend tout comme on remarque la voix d’un fumeur… Tu devrais au moins pouvoir donner une approximation.

Et comme pour ponctuer cette brillante analyse, quelque chose craqua sous la main de Wilcox. Il échappa spontanément une bordé de jurons à faire verdir les plus avertis et ceci d'un tout autre timbre que celui qu'il employait pour l’appeler 'son lapin'. Il s’excusa auprès du chien et lui caressa la tête un instant pour se faire pardonner.

- Ton agresseur n’est pas celui ou celle à qui tu as fait du mal… Il y a de nombreux motif qui peuvent pousser un homme à agir… Tout autant qui peuvent l’arrêter.

Wilcox n’était pas un bavard… Il réfléchissait à haute voix… Distraitement, il tâtonnait autour de lui, comme à la recherche d’un outil… Bientôt, il chercherait ses antiacides...

- Ton agresseur semble avoir agi pour venger une tierce personne. Comme si celle-ci n’était pas en mesure de se défendre elle-même du mal que tu lui as fait… Parce que c’est rare qu’un agresseur va aller jusqu’au meurtre pour venger quelque chose dont il n’a pas été victime directement. Il faut être sacrément motivé. Il fit mine de réfléchir à quelque chose... Au moins, on sait que tu l'as pas tué! Tu vois, sans le 'lui faire du mal', j'en aurais pas été si sur...
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Ven 19 Fév 2016 - 18:23

Frank lui répond, mais il demeure évasif. Cela provoque un léger rire, plutôt un pouffement, chez Terrie. D’ailleurs, la réponse semble aussi amusé Frank, vu le sourire qu’il aborde.

« Tu es très évasif pour quelqu’un qui m’encourage à refaire ta connaissance. »

Est-ce qu’il s’amuse de savoir des choses qu’elle ignore ? Sûrement… De toute façon, cela amuse tout le monde de savoir des choses sur la brune, alors qu’elle-même les ignore. Amusant, limite jouissif, pour les autres. Frustrant et agaçant pour Terrie. Mais elle ne dit rien pour autant, ça ne sert à rien de le faire remarquer, ça ne changera rien du tout. L’amnésique se dit qu’elle va éviter de poser des questions qui la concernent de près ou de loin, elle n’a pas très envie de parler de toute façon, ni même d’entendre des choses à son sujet.
Terrie l’écoute donc déblatérer, en s’abstenant de tout commentaire. Elle ne se remue que lorsque Frank lui demande son set de clefs. La brune pousse délicatement la gueule du chien qui était venu réclamer des caresses et se redresse pour aller prêter main forte à Frank… enfin, elle ne fait que sortir le dit set de clefs.

Frank lui explique que c’est elle la plus qualifiée pour identifier les dossiers qui ont pu poser problème dans sa carrière d’infirmière… Sûrement, si elle en avait les souvenirs bien sûr, ce qu’elle n’a pas. Elle pourrait relire tous les dossiers auxquels elle a participé si ça lui chante, elle n’en a pas de souvenir, elle n’en tirera rien.

« Ouais… si j’avais des souvenirs concernant mes dossiers, je serai certainement plus capable que toi d’identifier ceux qui auraient pu déraper. Ah mais c’est vrai, c’est ça que je n’ai pas ! Des souvenirs. » Lâche-t-elle sur un ton des plus ironique. « Lire les dossiers ne m’apportera rien du tout, ce sont des mots sur du papier, ça ne dit pas si la famille d’un patient m’en a voulu pour quelque chose… »

Terrie n’est pas défaitiste, mais elle a déjà fait ça avec les dossiers vétérinaires, et ça ne lui évoquait jamais rien. Alors ceux de l’hôpital ne risquaient pas d’être bien différents.
Frank l’interroge alors sur la voix… Oui Terrie pourrait la reconnaître au milieu de mille autres voix, si on le lui demandait. Mais c’est tout ce qu’elle avait, cette voix et ces quelques mots.

« Pas d’accent, pas la moindre once d’énervement. En fait pour quelqu’un qui me laissait crever sur le parvis, il était franchement très calme et détendu. Comme si me tuer était un juste retour des choses… C’est à se demander que j’ai pu faire d’aussi horrible… »

Depuis qu’elle a retrouvé ce souvenir, c’est la pire question à laquelle elle n’a pas de réponse. Qu’a-t-elle fait pour mériter cela ? La question se met alors à tourner alors à nouveau… il n’y a que le boulot qui l’éloigne de cette horrible folie qui consiste à se torturer l’esprit de questions sans réponse. Parce que la question lui tourne à nouveau en tête, Terrie semble distraite, mais elle entend ce que Frank dit, et elle ne revient à elle que lorsqu’il dit que sans la précision de « faire du mal », il aurait pu croire qu’elle avait tué quelqu’un…

« Waouh… quelle haute opinion tu as de moi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Mer 24 Fév 2016 - 23:52

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Frank B. Wilcox
Message reçu, aujourd'hui.

Tour de magie : disparition de bébé. Je devrais peut-être me lancer qu'en dis-tu ? Bien sûr, le jeu serait plus intense sur des brunes écervelées comme elle ! Prépare-toi, ça va être spectaculaire !
-S


pièce jointe : photo de Terrie devant un centre d'avortement.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Frank B. Wilcox
jeune apprenti
152 $
01/04/1966 $
152 messages
Mensonges : 152
Anniversaire : 01/04/1966


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Dim 20 Mar 2016 - 1:13

Wilcox était un américain moyen et s’il était officiellement originaire de la ville d’à côté, il venait surtout de la frontière donnant sur les grands lacs. Il ne partageait pas les vues religieuses des gens de la région et n’était pas très chatouilleux au sujet de la moralité.

À la vibration de son téléphone, il jeta un coup d’œil discrètement.

Le flic ne compris pas grand-chose au message. Mais apprécia la photo. Terrie était infirmière, elle pouvait fréquenter la clinique pour de multiples raisons. Jeu? Quel jeu? Se lancer? Dans les avortements? Ou la production de bébé? L’avortement était une chose que frank ne jugeait en rien. Enfin, ce n’était plus scandaleux que dans les soaps à la télé, non? Le choix personnel d’une femme. Par contre il jugea fortement l’intention derrière le message.

Frank fronça les sourcils et grogna quelque chose d’incompréhensible.

Sous sa main, il tordit quelques rivets. Frank refusait de rendre la jeune femme mal à l’aise. De réagir à la provocation de S.

- Mon lapin, je ne t’apprends rien si je te dis que S cherche à te nuire, n’est-ce pas?


Et d’un coup de doigt dramatique, il effaça le message. Voilà comment Frank Wilcox ordonnait le monde.

- Je vais devoir passer au garage, trouver une pince pour ces rivets. Je n'arriverai à rien avec ce genre de clef...


Curieux quand même que ce message ait été envoyé au moment opportun. Comment S pouvait-il savoir qu'il se trouvait avec elle? Frank se redressa et lui offrit une main secourable pour l'aider à se relever

- C'est maintenant l'heure de lâcher les chiens. Est-ce que tu crois que tu pourrais me chasser de chez toi?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen Mer 27 Avr 2016 - 19:58

Alors que Frank est à l’œuvre sur l’épave, Terrie se demande encore à quoi bon réparer cette carcasse. Elle ne remontera sûrement jamais dessus, à la limite elle pourra la vendre, mais cela aussi il y a peu de chances que ça arrive. À dire vrai, le plus probable c’est qu’un jour Terrie passe ses nerfs dessus et finisse de la réduire à néant… Avec tout ce qui lui arrive, c’est d’ailleurs étonnant qu’elle n’ait pas encore pété les plombs.

Ce n’est cependant pas à cela que Terrie pense à cet instant précis. Elle tourne encore et encore les mêmes questions dans sa tête, et Frank ne l’a pas beaucoup aidée à se dire qu’elle ne méritait sûrement pas ce qu’il lui est arrivé, même lui avoue qu’il aurait pu douter… Terrie n’avait pas besoin de cela pour que l’opinion qu’elle a d’elle-même soit au ras des pâquerettes.

Frank reprend la conversation, en évoquant –S… pourquoi ce soudain revirement ? La question qu’il pose laisse Terrie sceptique.

« Parce qu’il y a quelqu’un dans cette ville à qui –S ne cherche pas à nuire ? » Demande-t-elle sur un ton sarcastique.

S’il y a une personne qui arrive à échapper à –S, Terrie veut bien la rencontrer. Mais la brune est persuadée que ce n’est pas le cas.

Frank change rapidement de sujet, Terrie ne peut que lui donner raison. C’est accorder bien trop d’honneur à –S que de parler d’eux. Il revient sur la réparation – inutile du point de vue de Terrie – de la moto, il doit passer au garage. Ce n’est pas certain qu’il puisse revenir réparer la moto plus tard, Terrie aura peut-être craqué et envoyé l’engin à la casse.

« Te chasser, carrément ? Tu veux que je te mette un coup de pied au cul ? » Demande-t-elle à tout hasard.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen

Revenir en haut Aller en bas
#02E- And the man said, 'Why do you think you're here?' Ft: Terrie M. Austen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♣ Josh Austen et l'art du combat ! ♣ [terminée]
» Winnipeg Jets
» Sixtine J. Austen
» TOMMI J. AUSTEN ► joe collier
» Honte de nuit [Pv Claire Austen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Tammany Creek :: Quartier résidentiel :: Barr Road-