AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 a twisted ankle - feat Terrie Austen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
messages



MessageSujet: a twisted ankle - feat Terrie Austen Sam 2 Jan 2016 - 0:17



   
   Terrie & Cassandra
    a twisted ankle

L
es centres hospitaliers… j’avais toujours eu une sainte horreur de ces lieux. Les murs blanc et gris, les baies vitrés… des néons trop lumineux…une odeur entêtante de nettoyant et de fer… des bip bip bip incessants des portes battantes qui s’ouvrent et se referment avalant ou recrachant des gens en blouse. Je déteste les hôpitaux. L’amérindien m’accompagne dans le hall d’entrée. Je repère une petite brune qui marche rapidement vers une porte Terrance Meghan Austen !

Je me souvenais de ce petit génie. Je la voyais régulièrement lors de ses études. Elle venait tous les matins prendre un thé là où je travaillais. Nous avions fini par discuter un peu… puis un peu plus. J’avais quitté Lewiston pour me retrouver dans une cité. Des tas de gens, un anonymat quasiment absolu, c’était parfait pour m’assurer qu’on ne me cherche pas. Il est plus aisé de se cacher dans une foule que dans un bois isolé, croyez – moi. Et elle je crois qu’elle n’était là que pour les multi discipline que proposaient les universités mais aussi la possibilité des plannings de cours. Il me semble qu’elle profitait d’avoir plusieurs universités pour mener de front deux cursus. Ce n’était pas cela qui avait retenu mon attention mais le fait qu’elle venait aussi de Lewiston. Elle était plus jeune que moi et nous n’avions pas vraiment d’amis communs… de toute façon je n’avais pas d’amis.

Je précise à l’infirmière qui nous accueille que je connais madame Austen. Elle la fait appeler.

-« bonjour Terrie, Cassandra O’Maley. J’ai appris pour ton accident. Nous nous sommes connus y a une dizaine d’années quand tu faisais tes études »

J’attends que tu essayes de te rappeler ou peut être simplement pour que tu archives cette donnée. Je n’imagine pas la frustration qui doit être tienne. Tu mémorisais tout avec aisance et là tu te retrouves avec une partie de ta vie effacée. Ne plus savoir qui on est, peut avoir du bon pour oublier nos erreurs mais la plupart du temps ça doit être un cauchemar. Ne plus avoir de souvenir, ne plus savoir qui est qui.

-«  J’ai fait une chute hier et je me suis cognée la tête et foulée la cheville. Heureusement monsieur… » je me retourne en direction de Chris mais il a déjà disparu « bref vu l’orage d’hier nous n’avons pas pu venir plus tôt. Il m’a aidé mais je pense que quelques soins et vérification sont nécessaires. »

WILDBIRD
 


Dernière édition par Cassandra O'Maley le Sam 2 Jan 2016 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen Sam 2 Jan 2016 - 16:06

Cassandra & Terrie
Encore quelqu’un qui me connaît…

« Terrie, je sais que tu as trop d’heures et que c’est ton jour de repos, et que, en plus de ça, tu fais que des gardes nocturnes normalement, mais… » Même si elle se tuait presque à la tâche dernièrement en travaillant, parce qu’elle le voulait, Terrie avait néanmoins soupiré en raccrochant. Elle sortit de son lit, qu’elle partageait avec Danny depuis la blessure de cette dernière. La brune avait décidé de garder la blonde chez elle jusqu’à sa complète guérison et parce qu’elle ne se voyait pas la faire dormir sur le canapé, elles se partageaient le lit, avec Heimdall et Fenrir à l’occasion. En sortant du lit, Terrie vérifia seulement que Danny était toujours endormie, avant de filer se préparer et d’aller à l’hôpital pour une garde qu’elle espérait courte.

« Terrie ? » M’interpella-t-on, alors que je terminais avec un patient après que le médecin ait donné ses instructions. « Je ne suis pas là. » Répondis-je à ma collègue, parce que honnêtement pour une fois je ne voulais pas être là. J’avais beau vouloir me tuer à la tâche depuis des mois, présentement je n’avais pas envie. Mais je n’avais pas voulu laisser mes collègues dans l’embarras… Décidément Danny avait vraiment raison ! « Très drôle, chérie. Il y a quelqu’un qui te demande là-bas. » Me dit-elle, alors que je termine avec ma patiente. « J’arrive. » Dis-je simplement.

Je reviens vers l’entrée, et découvre une jeune femme accompagnée de Chris. Je m’abstiens de toute commentaire envers ce dernier, je lui offre à peine un regard avant de constater que je suis encore en présence de quelqu’un qui sait parfaitement qui je suis, alors que la réciproque n’est absolument pas vraie. Honnêtement… j’en ai marre de cette situation. Et je crois que c’est pour ça que ma réponse est excessivement sarcastique, avec un débit plutôt rapide.

« Formidable, encore quelqu’un qui me connaît et que je ne connais pas. Je suis ravie d’apprendre de nouveau votre nom, j’essaierai de ne pas l’oublier en réitérant l’expérience de la rencontre violente avec un trottoir. »

Je crois que dire que le sujet m’excède est un euphémisme. J’essaie de faire bonne figure depuis mon réveil, il y a un an et demi déjà, mais en fait je n’en peux plus. J’en ai vraiment marre de ne pas me souvenir des gens, et de voir continuellement qu’ils en savent plus sur moi que je n’en sais moi-même. Je ne suis sûrement pas très loin de la crise de nerfs. J’ai tout de même noté l’information que je connais ma patiente, même si pour le coup je n’ai pas grand-chose à dire sur le sujet.

Nous nous dirigeons vers un lit, je laisse ma patiente s’installer dessus tandis qu’elle me narre son histoire, et je note tout comme elle que Chris a disparu, ce qui ne m’étonne pas vraiment.

« La chute était due à quoi ? » Je demande tandis que je commence par vérifier la dite cheville.  Le bandage qui a été pratiqué est plutôt bien réussi, je me demande si c’est Chris… peut-être qu’à force de me voir prendre soin de lui ou de ses sœurs, il a appris quelques trucs. « Je veux dire, vous avez trébuché ou est-ce que vous avez eu des vertiges, la tête qui tourne avant ou après une fois que vous vous êtes cognée ? Est-ce que le choc vous a paru violent ? »

J’ai bien noté qu’elle me tutoyait, mais je la vouvoie. Pour ma part, j’ignore totalement qui elle est, alors je me vois mal la tutoyer.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen Sam 2 Jan 2016 - 20:47



   
   Terrie & Cassandra
    a twisted ankle

L
e ton que tu emploies témoigne de ton énervement. Oki elle est énervée mais elle se calme la brune. Oh c’est bon. Je fais taire ma voix intérieure. Même avec ce mal de crâne faut que cette voix remonte ! Je ne suis pas sure de bien savoir ce qui a motivé cette réplique cinglante. Je me demande si le mec qui m’a déposé n’y est pas pour quelque chose vu l’attitude dédaigneuse que tu as eue. Je n’insiste pas. De toute façon, je ne suis pas là pour revoir des amis, pas plus que pour m’en faire.

Tu me désignes un lit pour m’ausculter. Je t’explique ce qui s’est passé constatant que mon sauveur s’est sauvé à son tour. Ah les mecs ! Tu commences à regarder attentivement la cheville, elle semble légèrement gonflée mais sans excès mais la douleur est toujours bien présente.

« La chute était due à quoi ? »

« un ours »

Tu lèves le regard apparemment surprise. Oui dit ainsi tu dois penser que je me suis cognée méchamment. Je me retourne là où se tenait l’amérindien. Ton regard se durcit.. oula non ! Tu dois penser que c’est lui qui m’a faite tomber. C’est vrai que bourru comme il était, il pourrait surement passer pour un ours aux yeux de ceux qui le connaissent je présume. A vrai dire je ne connais rien de ce type si ce n’est un prénom et un numéro de téléphone. Il avait eu la courtoisie de me le donner pour que je puisse retrouver mon auto. Faut avouer que vu mon état, la peur que j’avais eu, je n’étais pas sure du tout de retrouver où je m’étais garée

« Euh non pas lui. Un vrai ours, je pensais qu’ils hibernaient à cette saison mais apparemment des braconniers en pnt réveillé un. C’est une courant que je me suis coincée la cheville et que j’ai chutée. »

« Je veux dire, vous avez trébuché ou est-ce que vous avez eu des vertiges, la tête qui tourne avant ou après une fois que vous vous êtes cognée ? Est-ce que le choc vous a paru violent ? ». me demande tu en désignant ma tête

Je lève ma main vers la tête par reflexe. Oui bien sur ma cheville est tordue et écorchée tu te doutes bien que j’ai dû me la coincer. Vertige, choc, violent, tête qui tourne… je te regarde l’air absurde. Je n’en sais rien à vrai dire.

« Sincèrement, je ne me souviens que de la peur. Puis l’ours qui fuit et c’est une fois à l’abri que j’ai su que ma tête avait cognée. Cependant j’ai dû m’assoupir plusieurs fois entre le moment où on m’a aidé et le moment où on m’a soigné car le temps s’est écoulé bien trop vite » puis me rappelant soudain un détails « je ne me souviens pas spécialement de vertige mais lorsque j’étais au chalet j’ai eu des bourdonnements »

Je me doute que tu vas me faire passer une radiographie, un scanner cérébral et peut être même un IRM. Ce n’est pas la première fois que ma tête subit mais jusqu’ici je ne m’étais jamais faite de plaie. J’aurais le droit à cette fichue blouse qui vous couvre si peu le dos. Au bruit désagréable des engins d’observation qui ne battent pas au même rythme que mon cœur.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen Dim 3 Jan 2016 - 15:10

Cassandra & Terrie
Encore quelqu’un qui me connaît…

« Un ours. »

La réponse m’arrête immédiatement dans ce que je fais, et je lève les yeux vers toi. Un ours ? Je ne sais pas pourquoi, mais ma première pensée ne se tourne pas vers l’animal, je pense à Chris. Sûrement parce que je l’ai vu avec toi, avec sa tête d’ours mal léché comme d’habitude. Quoique non, il avait une tête pire que celle qui aborde habituellement, mais je ne sais pas pourquoi, je ne lui ai pas parlé depuis que j’ai compris qu’il y avait quelqu’un d’autre… C’est son choix, mais qu’il ne vienne pas me demander de rester à le regarder vivre avec quelqu’un d’autre ce que je voulais que nous vivions ensemble.
J’ai dû instinctivement tourner le regard vers lui, enfin vers l’endroit où il se trouvait – je ne m’en suis pas rendue compte – parce que tu te reprends rapidement, et tu m’expliques qu’il s’agissait d’un véritable ours. J’écoute le reste de l’explication sur l’ours sans trop d’attention, de toute façon, je n’ai pas besoin de faire très attention pour que mon cerveau enregistre les informations. Il enregistre tout sans la moindre difficulté, mais il est incapable de se rappeler ce qui précède mon coma… Je ne suis pas censée penser à cela au travail. Habituellement je suis tellement plongée dans ce que je fais que je parviens à reléguer tout ça au second plan et à ne pas y penser jusqu’à la fin de ma garde. Raté pour cette fois.

Je t’interroge alors sur l’éventuel traumatisme que tu as subi à la tête. C’est sans le moindre doute le plus important, plus important qu’une cheville foulée qui est déjà bien maintenue par le bandage qui a été fait. Enfin… ça n’empêchera pas le médecin de m’ordonner de faire des radiographies de la dite cheville et très certainement de vérifier que la tête n’a rien de grave. Oui, je ne suis qu’infirmière, je suis censée suivre les ordres des médecins, même si je suis plus callée que certains d’entre eux. L’hypermnésie. Dans les diplômes que je me suis mise à passer par correspondance – parce que je m’ennuie et que je remplis ma tête de toutes les informations possibles – il n’y a pas encore médecine d’urgence… pourtant je devrais. Ça m’éviterait d’avoir à demander l’aval de personnes moins compétentes que moi. Aucune prétention dans mes pensées, seulement c’est vrai. Je suis plus capable qu’eux dans leur travail, seulement parce que je suis hyper-mnésique.

« Sur une longue durée, les bourdonnements ? » Je demande tandis que je délaisse ta cheville pour m’occuper de ta tête. « Plutôt de l’ordre de la minute, de la dizaine de minutes ou de l’heure ? » J’inspecte l’endroit où ta tête a tapé dans un premier temps, facilement reconnaissable à la légère entaille que tu abordes. Finalement je m’arme d’une lumière et te demande de regarder droit devant toi tandis que je fais bouger la dite lumière. Les pupilles sont parfaitement réactives et tu sembles plutôt en forme.

Mon examen terminé, j’interpelle Betty pour lui demander si elle n’a pas vu le médecin. Sa réponse ? Un haussement d’épaules et une moue qui traduit à la perfection le fait qu’elle n’en sait pas plus que moi. Je soupire… « Faut vraiment que je songe à passer la théorie et à faire un internat… » Je me parle plus à moi-même qu’à toi, mais puisque tu es devant toi, forcément tu m’entends. Il n’empêche que je pense sérieusement à ajouter médecine d’urgence aux diplômes que je suis en train de passer. Tant qu’à faire, autant ne pas passer que des diplômes qui ne me serviront qu’à remplir ma tête d’informations, celui-là au moins me sera utile… « Je vais… chercher le médecin pour qu’il valide tout ça, et vous allez sûrement passer un scanner pour la tête et une radio pour la cheville. »

Je m’apprête à me lever pour trouver mon supérieur (sur le papier uniquement), lorsque Betty revient me dire qu’elle l’a fait bipper et qu’il devrait arriver. Parce qu’il n’y en a qu’un ? Non mais c’est vraiment la merde aujourd’hui ce foutu hôpital. On m’appelle pour faire une garde alors que je dois avoir le double d’heures prévues par mon contrat, et en plus il n’y a qu’un médecin ? Alors que je me plains vivement de cela à Betty, sous tes yeux éberlués, mon amie et collègue me rappelle gentiment que c’est pour ça qu’elle m’appelle son héroïne depuis ce matin… Ok… merci Betty. Cette dernière repart finalement, et je ne dis plus rien. Je repense à ce que tu m’as dit…

« On se connaît vraiment ? » La question paraît un peu abrupte. « Je demande, parce qu’à priori n’importe qui pourrait me dire qu’il me connaît que je ne serai pas capable de dire si c’est vrai ou non. »

Pourquoi suis-je en train de ré-aborder un sujet qui m’énerve ?

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen Lun 4 Jan 2016 - 17:54



   
   Terrie & Cassandra
    a twisted ankle

L
e questionnaire continue. Je n’ai qu’une seule pensée partir au plus vite d’ici. Je réponds sur la courte durée de mes bourdonnements. Puis tu teste mes réflexes oculaires. Dilation et rétractation de la pupille à un faisceau lumineux. C’est amusant en y repensant, ce n’est pas la première fois que tu me fais ça. A l’époque nous fréquentions le même coffee shop, j’y allais après mon entrainement krav maga. Il était arrivé deux ou trois fois que tu me soignes. Nous discutions de divers sujets dont tes études de médecine mais ce qui nous avait rapproché été nos origines.

Tu interpelles une autre infirmière cherchant à savoir où est le médecin de garde. Aucune de vous ne semble savoir où le trouver Tu pestes tout haut.

« Faut vraiment que je songe à passer la théorie et à faire un internat…   »

Puis tu commences à faire un mouvement.

« Je vais… chercher le médecin pour qu’il valide tout ça, et vous allez sûrement passer un scanner pour la tête et une radio pour la cheville. »  »

Lorsque ta collègue revient te dire qu’elle a bipé le médecin et qu’il ne devrait pas tarder. Il semblerait qu’il n’y ait qu’un médecin. Tu te plains à la petite blonde du dysfonctionnement administratif de l’hôpital puis elle te lance un compliment avant de repartir. Je ne suis que distraitement votre conversation. Un seul médecin pour un service de cette taille, ça me parait bien peu. La crise sévit décidément partout. Le temps me semble s’égrainer au ralenti. Je n’ai aucune patience… non ce n’est pas tout à fait exact ! Je n’ai aucune patience dans des lieux de ce genre. Les hôpitaux depuis mon accouchement j’avais soigneusement réussi à les éviter. Ta voix me tire de mes pensées.

« On se connaît vraiment ? Je demande, parce qu’à priori n’importe qui pourrait me dire qu’il me connaît que je ne serai pas capable de dire si c’est vrai ou non. »

Un sourire amusé éclaire mon visage, fort vite remplacé par une grimace lorsque qu’une douleur se rappelle à moi.

« Le terme vraiment ne me semble pas approprié. Nous avons fréquenté le même coffe shop à Portland il y a une dizaine d’années. Nous venions de la même ville et nous avons sympathisé Vous m’avez montré des gestes pour me soigner moi-même. Vous m’avez prodigué des soins après mes sessions de sport et à l’époque je vous avais montré quelques positions de self défense»

Je préfère utiliser le vouvoiement suite à ta première réaction et aussi un peu par respect. Je suis obligé d’admettre que je ne sais pas comment je réagirais à un tel accident. Fuir les gens et être limite agressive ou alors vouloir que l’on me raconte mon passé. Probablement la première option, lorsque mes parents étaient morts l’air compatissant des gens m’avait vite étouffé. Je ne développe guère plus ma réponse. Tu sembles emplie de rage, de colère, de frustrations. Je doute que savoir que nous avions parfois eu des difficultés à sortir indemnes des beuveries où nous allions t’aide à te sentir mieux. A l’époque nous étions encore jeunes chacune testant ses limites. J’avais appris exercer mes charmes sur la gente masculines et féminines. A cette époque-là, j’en testais les limites.

« Si vous le souhaitez je pourrais vous en dire plus quand j’irais mieux, je ne sais pas si ça vous aidera. Réfléchissez y peut être…. Je loge à l’holiday inn  »


WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen Jeu 14 Jan 2016 - 17:30

Cassandra & Terrie
Encore quelqu’un qui me connaît…
Après avoir fait l’examen, je pose une question que je ne devrais pas poser. Je sais que je suis fatiguée de la situation dans laquelle je me trouve, et que je la supporte de moins en moins. Plus je réfléchis à cette situation merdique et à ce qu’elle me fait ressentir, et plus je me dis que des deux options j’avais, j’ai choisi la mauvaise. Je pouvais rester, essayer de reprendre ma vie alors que je n’ai pas la moindre idée de ce qu’elle était, m’accrocher à ce que j’avais. Ou je pouvais partir, accepter la fatalité que je n’étais plus ce que j’étais, et recommencer ailleurs puisque de toute façon je n’avais plus rien… J’ai choisi de rester, et presque tout me dit aujourd’hui que j’aurai dû partir…

Je déteste qu’on me raconte ma vie… En soi, ça part toujours d’une bonne intention, celle de m’aider. Mais ça ne m’aide pas, ça me frustre. C’est pour ça que je ne veux pas qu’on me raconte des choses, je veux m’en souvenir, je veux me rappeler de ce que j’ai vécu et de ce que j’ai ressenti à ce moment-là. Mais j’ai quand même posé la question, et je m’attends vraiment à une réponse… Pourquoi ai-je donc fait cela ?
Pendant que je me demande pourquoi je fais en sorte que tu fasses précisément ce que je ne supporte pas, tu réponds néanmoins à ma question, à savoir si on se connaît ou pas. Tu m’expliques que « vraiment » n’est pas tout à fait approprié. J’écoute attentivement ce que tu me dis, pour me rendre compte qu’effectivement je n’ai pas le moindre souvenir te concernant. Je le savais déjà, puisque je ne t’ai pas reconnu, mais je sais surtout que je n’ai pas de souvenir correspondant à Portland. Je sais que je n’y étais pas souvent cependant, Heather m’a raconté que je n’allais que très peu en cours parce que j’en avais pas vraiment besoin, et que je rentrais souvent à Lewiston. Je devais passer une semaine sur trois à Portland seulement, ou quelque chose comme ça. Tu me fais néanmoins un bref résumé de ce que nous avons pu faire ensemble, et je ne fais qu’un léger signe de tête comme pour signifier que j’ai bien imprimé ce que tu m’as dit. Tu me proposes alors d’en discuter une autre fois, si jamais ça me tente.

« Je garde l’idée dans un coin de ma tête. » Dis-je simplement, avant de reprendre.  « Tant que j’y suis, je suis désolée pour tout à l’heure, j’en ai juste marre… de croiser des gens qui me connaissent et que je ne reconnais pas. »

Le médecin arrive enfin lorsque je te glisse ces quelques mots. Je prends le temps de lui expliquer ton dossier, et je lui demande simplement de signer. Ce n’est pas très réglementaire, et en cas de problème, nous serions tous les deux fautifs de m’avoir laissé mener le dossier alors que je ne suis qu’une infirmière. Mais il s’accorde sur le fait que je suis bien assez douée pour m’en occuper seule et qu’il signera le dossier. Il y a trop de boulot pour le nombre qu’on est, alors il peut bien me laisser les cas qui ne sont pas critiques pour gagner du temps. Il appuie mes conclusions, signe le dossier pour les radios et disparaît à nouveau.
Après tout cela je te conduis en radiologie, tu passes après un peu d’attente, et le temps que les radios soient sorties, nous redescendons aux urgences. Je te demande de patienter encore un peu, le temps que les radios arrivent. J’en profite pour voir un autre patient et faire mon diagnostic quand j’entends Betty m’interpeller pour les radios. Je la remercie, récupère les radios et retourne te voir.

Tu n’as pas bougé, mais je vois bien qu’attendre ici ne te fait pas beaucoup plaisir. Je te montre les radios, que je sors déjà de leur grande enveloppe.

« Désolée pour l’attente. » Te dis-je en plaçant les radios sur le panneau lumineux que j’allume en même temps. « Alors qu’est-ce qu’on a… la tête va bien, rien à signaler. Pour la cheville par contre, c’est une belle foulure. Le médecin va sûrement vous prescrire un anti douleur et une crème, je vais voir ça avec lui, mais vous en avez pour une à deux semaines à souffrir un peu. Le mieux ce sera d’éviter de trop marcher. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen Ven 15 Jan 2016 - 20:15



   
   Terrie & Cassandra
    a twisted ankle

L
ewiston ! Il fallait que je retourne dans cette ville pour fréquenter un hôpital, je m’en serais bien passé. Je réponds à ta question gentiment attendant de voir mon chauffeur se pointer. Tu sembles réfléchir un instant à ma proposition.

« Je garde l’idée dans un coin de ma tête. Tant que j’y suis, je suis désolée pour tout à l’heure, j’en ai juste marre… de croiser des gens qui me connaissent et que je ne reconnais pas. »  

Je secoue la tête.

« C’est rien » ai-je à peine le temps de te dire.

Un médecin arrive. Tu discutes un moment avec lui. Tu sembles lui demander plus son aval qu’un conseil. Il signe profitant de pouvoir se délester sur toi d’une de ses tâches. Il en profite pour repartir rapidement soigner d’autre patient peut être plus atteint que moi. Tu me conduis en service de radiologie armée de ton dossier. L’infirmière de tout à l’heure me prend en charge.

Je patiente un moment avant d’atterrir sur la table. Face droite, on tourne face gauche. Puis après j’ai le droit à un tube pour des radiographies cérébrales. Je prends mon ml en patience et subit le clic, les bips et les « on ne respire plus ». Décidément je n’aime pas les hôpitaux. Même mon fils je ne l’avais pas eu dans un hôpital. Mon esprit s’envole au loin un instant vers lui.

L’infirmière revient et me propose de patienter dans la salle d’attente. Tu reviens au bout d’un moment avec mon dossier et me propose de redescendre aux urgences pour me donner les résultats des radiographies. Je regarde de temps en temps vers l’entrée.

« Désolée pour l’attente. Alors qu’est-ce qu’on a… la tête va bien, rien à signaler. Pour la cheville par contre, c’est une belle foulure. Le médecin va sûrement vous prescrire un anti douleur et une crème, je vais voir ça avec lui, mais vous en avez pour une à deux semaines à souffrir un peu. Le mieux ce sera d’éviter de trop marcher. »  »

Je t’écoute avec attention, un sourire amusé m’échappe lorsque tu me dis que le médecin va surement me prescrire des antidouleurs. Je vois au loin se profiler la silhouette de mon chauffeur.

« Je devrais pas avoir trop à marcher. » dis je en désignant Axel « mon chauffeur vient d’arriver, ce n’est pas un soignant mais il devrait m’aider ne vous inquiétez pas. »

Le regard que tu poses sur lui m’intrigue quelques secondes. Serais tu une des poufs qui a fini dans ses bras ? Je secoue la tête. on s’en fout, ce n’est ps comme si je ne connaissais pas l’animal . Je me redresse avec les béquilles et te demande

« Euh Pensez-vous qu’il soit possible que quelqu’un vienne chercher l’ordonnance ? Votre médecin est si occupé je n’ai pas envie d’attendre encore longtemps »

Tu hoches la tête. Puis tu m’aides à rejoindre Axel. Je suis fatiguée, je n’ai qu’une envie me reposer. Axel comme à son habitude chahute, il vire mes béquilles et décide de me soutenir. Je te salue et te remercie pour tes soins en m’eloignant vers la porte d’entrée.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen Sam 16 Jan 2016 - 15:16

Cassandra & Terrie
Encore quelqu’un qui me connaît…
Lorsque les radiographies reviennent enfin, je viens te donner les résultats sans attendre le médecin. Je sais très bien lire une radiographie, et on est assez débordés pour que je n’attende pas après lui pour te dire ce que tu as. J’aurai quand même besoin de lui pour confirmer le diagnostic et l’ordonnance… En attendant je t’explique rapidement ce que tu as, une belle foulure de la cheville. Après une rapide conversation à ce sujet, je te donne entre autres les recommandations habituelles, tu me demandes si tu ne peux pas venir chercher l’ordonnance plus tard. J’hoche la tête, c’est à toi de voir.

Je vois alors qui est ton chauffeur, quelqu’un que je connais. Axel. J’ai eu l’occasion de faire sa connaissance lors d’une soirée, il y a quelques jours. Ce que je pense de lui demeure plutôt mitigé. Je t’aide néanmoins le rejoindre, et te laisse à ses bons soins par la suite. Je vous jette un dernier regard tandis que vous partez et je retourne à mon travail.

Ma garde est encore longue, et je me dis qu’il faut que j’arrête de faire autant de remplacements, qu’est-ce qu’ils attendent pour embaucher dans cet hôpital ? Je compte les heures qui me séparent de mon retour chez moi, mais je réfléchis également à ta proposition. Ai-je envie d’en savoir plus sur ce que je faisais à Portland lors de mes études ? Oui j’en ai envie… mais ai-je envie qu’on me le raconte ? Pas vraiment… Je laisse l’idée dans un coin de ma tête et je me reconcentre sur mon travail, jusqu’à la fin de ma garde.

code by Silver Lungs


TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen Sam 16 Jan 2016 - 16:37

Terminé et verrouillé

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Elizabeth K. Ashe
Maître Jedi
1263 $
12/05/1978 $
1263 messages
Mensonges : 1263
Anniversaire : 12/05/1978


MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen Mar 2 Aoû 2016 - 16:29

Archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: a twisted ankle - feat Terrie Austen

Revenir en haut Aller en bas
a twisted ankle - feat Terrie Austen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-