AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Annie S. McKenna
jeune apprenti
333 $
01/04/1994 $
333 messages
Mensonges : 333
Anniversaire : 01/04/1994


MessageSujet: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Jeu 26 Nov 2015 - 22:20

In prison, you get the chance to see who really loves you.
« McKenna, tu as de la visite. » Annie se redressa lentement avec un soupir. Elle espérait toujours voir un de ses amis surgir ou sa famille mais elle préférait le cacher. Les deux dernières fois, ça avait été son avocat et les policiers. Elle ne voulait pas espérer en vain. Ça faisait déjà un mois qu'elle était là. Bien sûr, elle n'avait jamais vraiment été seule, Rachel passait elle était d'ailleurs heureuse d'avoir quelqu'un à qui parler aussi facilement. Victoria passait aussi mais une fois sur deux, elle refusait de la voir. Elle avait honte. Elle ne l'admettrait pas bien sûr. Elle se sentait mal d'avoir atterri ici. Sa fierté et son honneur en prenaient un grand coup. Tout ça bien sûr sans parler de la réputation que ça lui faisait déjà dans cette petite ville. Elle détestait ça, détestait -S ! Elle ne comprenait pas comment il avait pu avoir de pareilles photos et pourquoi il avait joué avec elle comme ça avant de les divulguer. Bien sûr, elle ne dirait jamais ce qu'il en était vraiment bien qu'elle y songe de plus en plus à l'approche du procès et avec son complice qui était aux abonnés absents... elle envisageait d'être une parfaite égoïste.

Se levant, elle passa les mains à travers les barreaux le temps qu'elle soit menottée. Comme si elle allait s'enfuir... Suivant le guide ou plutôt la gardienne, elles se dirigèrent vers la salle des visites et on lui retira ses fers. Libre, si l'on pouvait dire. Les cheveux moins soignés et le maquillage en moins, dans la tenue réglementaire, fade et bleue, elle se sentait bien moins elle, comme une individualité. On lui indiqua une des tables et elle regarda qui l'attendait. Abe. Jamais elle n'avait été aussi heureuse de le voir. Bon d'accord, ce n'était pas tout à fait vrai. Elle était toujours heureuse de le voir mais elle avait peur qu'il ne veuille plus la voir en apprenant tout ça. Elle venait juste de le retrouver, elle ne voulait pas le perdre à nouveau. Alors, plus souriante, elle s'assit en face de lui, se souvenant que tout contact était proscrit. Maudite prison. « Abe ! Tu es venu. » Et c'était tout ce qu'elle avait à dire en attendant de savoir comment se sentait Abraham par rapport à tout ça. En colère, triste, déçu. Tout était possible.  


© crédit fiche ; night sky
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Mer 2 Déc 2015 - 10:05


La vie d'Abraham était bien chargée ces derniers temps, et ce n'était pas vraiment une mauvaise chose d'ailleurs. Il aimait cette ville, et ne regrettait pas un seul instant d'y avoir déménagé puisque désormais il se sentait parfaitement complet. Son boulot le comblait parfaitement, il était respecté et même félicité par ses supérieurs, il faut dire que son CV était plutôt pas mal, il était arrivé major de sa promotion pendant ses études et tous ses stages ou précédents emplois avaient été un succès, on avait toujours été content de lui. Mais son boulot n'était pas sa vie, du moins ça ne l'était plus depuis qu'il avait retrouvé sa jolie Vicky, et son amour de petite fille absolument adorable. Il passait un maximum de temps auprès d'elles, de jolies sorties, des restaurant en amoureux, de l'aide aux soins médicaux pour la petite qui en avait besoin pour ne plus trop souffrir.. Et biensur, il pouvait voir le ventre de sa belle pousser, semaine après semaine et s'arrondir un peu plus ce qui annonçait l'arrivée prochaine de leur fille. Tout était déjà prêt pour l'accueillir, et il n'avait pas regardé à la dépense pour ça d'ailleurs. Elle serait gâtée et aimée, aucun doute la dessus. Le futur papa ne tenait plus en place, franchement impatient d'enfin devenir papa et ce même si sa belle fille était à ses yeux comme la sienne il ne ferait jamais de différence. Vous l'aurez compris, il était un homme comblé.

MAIS, parce que oui il y avait un mais, il était tout de même vraiment inquiet. Sa petite soeur, ou du moins.. Celle avec qui il avait été élevé et qu'il considérait comme sa soeur bien qu'elle soit sa cousine, encore une histoire compliquée, était en prison depuis quelques temps ce qui était loin de le rassurer. Il ne comprenait pas bien comment elle avait fait pour en arriver la, et c'était loin de lui faire plaisir. Il avait essayé de faire ce qu'il pouvait pour elle mais malheureusement elle devrait rester. Il s'était enfin décidé à aller la voir même si ça lui faisait de la peine et qu'il craignait d'aller lui rendre visite dans un tel endroit. Mais bon, il ne voulait pas la perdre encore et il avait fait un gros effort, allant s'installer dans la salle de visite en l'attendant. En la voyant il fronça doucement les sourcils, bon sang la voir dans cet état ne le réjouissait pas franchement. Il l'aurait bien pris dans ses bras mais on lui avait dit que c'était impossible. Au diable! Il les maudissait, tous autant qu'ils étaient. Il sourit doucement en tendant quand même la main pour frôler brièvement sa joue. « Salut Annie.. Biensur que je suis venu. J'ai mis un peu de temps mais.. Te voir ici ça me fait du mal. Comment ça va dis? Je m'inquiète tellement! T'as l'air fatiguée. Tu t'accroches hein? T'en as pour combien de temps? »
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Victoria L. Clarke
jeune apprenti
281 $
11/04/1982 $
281 messages
Mensonges : 281
Anniversaire : 11/04/1982


MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Mer 2 Déc 2015 - 10:57


nothing is ever easy in life

ABRAHAM & ANNIE & VICTORIA



La santé de Victoria s'était plutôt bien améliorée depuis la tornade. La jeune femme avait reçu le feu vert de se lever, le bébé ne risquait normalement plus rien et sa grossesse pouvait se terminer normalement. De plus, Abraham était de retour dans sa vie et celle de Hope pour leur plus grand bonheur. C'était un soulagement de l'avoir auprès d'elle parce qu'elle se sentait en sécurité, aimée et elle se rendait aussi compte qu'elle avait le droit d'être heureuse. Sa fille semblait aller mieux depuis qu'il était à Lewiston et ils allaient pouvoir accueillir le bébé ensemble. Parce que même si elle ne l'avait jamais vraiment avoué, devoir s'occuper de deux enfants seules l'avait beaucoup effrayé...

La seule ombre au tableau pour le moment était sans doute qu'Annie était toujours en prison. Plus d'un mois qu'elle était enfermée là dedans et Victoria n'arrivait à rien faire pour l'en sortir. Annie n'avait pas bien accepté d'entendre la vérité au sujet de leur lien familial et Vicky regrettait de le lui avoir dit comme ça. Elle avait juste été prise par le moment et était effrayée de la perdre. Si elle avait su... Depuis que la petite blonde était au centre de détention et qu'elle avait eu le feu vert pour se lever et faire des courts trajets en voiture, Victoria était allée voir Annie quasi tous les jours. Pour se faire rejeter quasi autant de fois. C'était blessant même si elle pouvait le comprendre. Mais elle voulait montrer à sa petite soeur, qu'elle était là quoiqu'il arrive. Et se présenter à la prison en demandant à la voir était important pour elle.

Aujourd'hui était un jour comme tous les autres. Si ce n'est qu'elle se sentait un peu plus fatiguée. Abraham avait conduit Hope à l'école pour la laisser dormir et après une bonne douche, Vicky avait décidé d'aller voir Annie. Pas grave si elle se faisait remballer une énième fois, elle continuerait de venir. Arrivée à l'accueil, elle fut étonnée qu'on lui accepte immédiatement l'accès à la salle de visite. Qu'est ce qui avait pu changé dans la tête d'Annie depuis la dernière fois? La jeune femme laissa son sac et tout objet qui ne pouvait pas entrer au gardien et en suivit un autre jusque l'entrée de la pièce.
Un bref regard parmi les gens qui étaient là et elle aperçu sa petite soeur. Annie n'était pas seule, Vicky s'approcha un peu et fronca les sourcils en arrivant à leur hauteur. "Abraham?..." Elle ne savait pas qu'il connaissait Annie. Elle lui avait bien dit qu'elle était en prison, mais elle ne s'attendait pas à le voir là. Secouant la tête, Victoria se sentit un peu déroutée. C'était comme si la pièce était tombée d'un coup. McKenna. Ils s'appelaient tous les deux McKenna et il lui avait parlé de sa petite soeur Annie et elle n'avait pas plus relever que ça. C'était pourtant évident et elle se sentit bête à l'instant. Puis, elle se rendit compte qu'elle était restée figée pendant un moment, que Annie n'avait sans doute pas accepté de la voir et que c'était le gardien qui l'avait laissé entrer parce qu'il y avait déjà de la visite... "Je... Je ne voulais pas vous interrompre, on m'a laissé entrer et je pensais que... Enfin, que tu voulais bien me voir cette fois..." Dit-elle à l'intention d'Annie.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Annie S. McKenna
jeune apprenti
333 $
01/04/1994 $
333 messages
Mensonges : 333
Anniversaire : 01/04/1994


MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Mer 2 Déc 2015 - 14:51

In prison, you get the chance to see who really loves you.
Qu'elle l'admette ou non,  Annie était plus qu'heureuse de voir Abe. Elle ne voulait pas se montrer faible ainsi ou laisser apparaître sa peur. Il n'y avait qu'à Rachel qu'elle avait confié craindre de rester ici à vie et être oubliée de tout le monde. De Victoria la première sans doute. Elle était maintenant une part de sa vie qu'elle le veuille ou non mais elles se connaissaient si peu en définitive... et étant donné qu'elle refusait de la voir. Abraham sans doute après cela. Il l'avait déjà oublié une fois, une deuxième ne tarderait pas à prouver qu'elle avait ce talent désagréable de faire fuir ceux qui l'approchaient d'une manière ou d'une autre. Elle songea à sa mère qui était partie trop tôt, trop vite. Toujours trop vite. Elle pensa à son petit cercle de famille et réalisa soudain que mis à part sa meilleure amie, elle n'avait pas beaucoup de relations amicales. Annie était un cas désespéré. Ou alors, elle était trop difficile et personne ne voulait la côtoyer. Sa meilleure amie lui manquait également, sans elle, elle pouvait toujours se sentir perdue, elles étaient des inséparables et aujourd'hui elle ne pouvait même pas la contacter si ce n'était au travers de Rachel qui acceptait de jouer les pigeons voyageurs. Elle se sentait seule mais elle pensait devoir se sentir seule également. Malgré tout, voir Abraham avait quelque chose de rassurant qui lui disait que malgré son désir idiot de solitude privatrice et rédemptrice, on voulait encore d'elle. Elle n'était pas totalement perdue finalement.

« Je suis désolée. » Crut-elle bon de murmurer en ayant l'impression de faire du mal à son frère en se trouvant là, pensant qu'elle méritait d'autant plus d'être là. Honte. « Oh tu sais, ça ne va pas si mal, on a même le droit à du poulet au cury le jeudi. Tu sais à quel point je raffole de ça alors finalement, c'est comme à la maison... » Faire l'idiote ou jouer les clowns. Pas trop son rôle mais ça semblait servir de barrière à la vérité. Elle auriat voulu appeler au secours mais personne ne pouvait rien faire. Il n'y avait qu'elle qui pouvait agir. « Je ne sais pas. » Elle ne savait pas combien de temps elle devait rester là. « Rachel doit repasser me voir pour qu'on parle de ma défense. C'est une amie. Elle doit venir avec mon avocat. Le procès est bientôt. » Soupira-t-elle avec un sourire plaqué. Elle n'avait jamais parlé de Rachel l'assistante sociale à Abe ou même de son avocat mais ce n'était pas comme s'ils s'étaient vu depuis qu'elle était là. Mais elle ne l'en blâmait pas. Elle comprenait, peut-être trop.

Et ce fut là qu'elle repéra un mouvement et arracha son regard de sa contemplation, quittant son frère, bien que cousin mais frère tout de même, des yeux. C'était Victoria. *Merde*. Elle voulait se cacher. Elle avait encore une fois honte. Mais en même temps, elle préférait ça. « Victoria ? » Dit-elle bêtement après qu'elle-même ait appelé Abraham. «Vous vous connaissez ? » Continua-t-elle ahurie. « Non. Enfin je veux dire si mais ... je suis désolée. » C'était la deuxième fois qu'elle le disait en moins d'une heure, un record. Elle aurait pu se pincer elle-même pour vérifier qu'elle n'était pas endormie si la gêne qu'elle ressentait ne le lui prouvait pas déjà. Elle tritura ses poignets machinalement, traçant la ligne invisible que suivaient les fers que lui mettaient lors des sorties vers les visites. « Maintenant que tu es là, tu peux t'asseoir. » Et c'était tout ce qu'elle pouvait faire de mieux. Le stade des excuses était passé, elle avait fait son maximum et elle ne se voyait pas expliquer pourquoi elle refusait les visites de Victoria maintenant, devant son frère et... et sa soeur !


© crédit fiche ; night sky
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Sam 5 Déc 2015 - 15:49



Avec un peu de chance peut être bien qu'elle pourrait passer les fêtes avec eux! Il était sur qu'elle s'entendrait à merveille avec Vicky et l'adorable petite Hope. En plus d'ici la, leur petit ange aurait déjà vu le jour, et il pourrait enfin avoir toute sa famille auprès de lui. Sa soeur lui avait tant manqué pendant des années qu'il ne pouvait qu'avoir envie d'être avec elle maintenant. Il lui avait promis alors qu'elle pleurait dans ses bras qu'il ne l'abandonnerait plus jamais. Et qu'elle soit en prison ne le ferait plus changer d'avis, il viendrait peu importe ou elle serait et il veillerait sur elle, c'était ça son job de grand frère alors même s'il avait mit un peu de temps il était enfin la devant elle, et il avait pu prendre sa main dans la sienne quelques instants, faisant bien attention à rester discret pour ne pas qu'on lui demande de s'éloigner d'elle, s'il ne pouvait pas la prendre dans ses bras il voulait lui montrer son soutien par le biais d'un contact au moins. En l'entendant s'excuser, il fronça docement les sourcils avant de secouer la tête vivement, tendant la main le temps de relever son visage afin de croiser son regard, plantant ses yeux clairs dans les siens. « Hey, écoute moi bien ! T'as pas à t'excuser auprès de moi d'accord? C'est toi qui doit subir tout ça maintenant, tu es ma petite soeur, je t'aime, et je suis fier de toi. Je le serais quoi qu'il arrive. Ce n'est qu'un dur moment à passer, mais tout finira par s'arranger tu verras. » Et il ne la laisserait surement pas se rabaisser de cette façon en se sentant coupable. La prison était une punition bien assez importante pour ne pas qu'il en rajoute, il n'était pas venu la pour la juger de toute façon mais au contraire pour la soutenir dans cette épreuve qui devait lui sembler sans fin pour le moment. Un léger rire lui échappa en l'entendant, il la reconnaissait bien la. Toujours le mot pour rire même dans ce genre de moment, pour détendre la situation. « Mouai, tant que tu manges un peu, ça va. Je te ferais un vrai bon poulet au curry quand tu sortiras. Avec des potatoes et tout et tout. Promis. » Et ses promesses étaient sacrées, si ça pouvait lui faire plaisir il lui préparerait bien ce qu'elle voulait. Ce n'était pas un expert mais il pouvait dire sans se vanter qu'il était assez bon cuisinier quand même. Un avantage qu'il aimait mettre à profit pour ses proches. Vicky pourrait en témoigner d'ailleurs. « Je vois.. Je compte sur toi pour me mettre au courant alors. Je m'inquiète pour toi, tellement. Qui sait ce qui peut arriver dans ce genre d'endroits.. Si je le pouvais je te sortirais de la. Tu le sais pas vrai? »

Il haussa doucement un sourcil en la voyant totalement concentrée sur autre chose, et il tourna vivement la tête pour voir ce qui attirait à ce point son attention alors qu'il était enfin la près d'elle. Il manqua de s'étouffer en voyant sa petite amie non loin d'eux, se relevant pour aller vers elle doucement. Oh bon sang.. C'était plutôt à n'y rien comprendre pour le coup. Mais quand enfin il fit la connexion dans sa tête il eut du mal à tenir sur les pieds. Elle lui avait bien dit qu'elle avait une petite soeur.. C'était vraiment complexe. Une chance qu'il n'ai aucun lien de sang avec la mère d'Annie, qui était également celle de Vicky... Sinon ça aurait été une part d'inceste et ça, jamais! Il avait passé un bras autour de sa chérie, embrassant son front presque machinalement alors qu'il essayait encore de se remettre de cette nouvelle. « Vicky.. Salut mon amour. Viens, assied toi je crois que.. On a tous beaucoup de chose à se dire.. Toi. Moi.. Et le point commun dans nos vies qu'est Annie.. » En soupirant doucement, Abe l'amena avec lui pour qu'elle puisse s'asseoir. Dans son état c'était surement mieux qu'elle ne reste pas debout trop longtemps, et vu que ça allait être sans doute très compliqué une aspirine lui aurait fait un bien fou! « Annie, est ce que tu savais pour Victoria et moi? Pourquoi t'as rien dis! Alors oui on a pas de sang en commun elle et moi mais.. Quand même t'aurais pu nous le dire! Tu te rends compte de comment on l'apprend? »
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Victoria L. Clarke
jeune apprenti
281 $
11/04/1982 $
281 messages
Mensonges : 281
Anniversaire : 11/04/1982


MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Dim 13 Déc 2015 - 23:47


nothing is ever easy in life

ABRAHAM & ANNIE & VICTORIA



Victoria avait été assez étonnée quand le garde de l'accueil lui avait dit qu'elle allait pouvoir entrer. La jeune femme ne comprenait pas grand chose. Sa petite soeur avait toujours refusé de la voir et là, d'un coup, elle était d'accord? Il y avait quelque chose de bizarre. Mais elle ne cherchait pas plus loin. Ca lui faisait énormément plaisir que Annie ait enfin décidé d'accepter sa visite. Vicky était têtue et continuait de venir tous les jours même si elle retournait bredouille. Mais elle ne voulait pas qu'Annie pense qu'elle était seule et puis surtout, elle avait peur de se faire complètement repousser.

Elle retira tout ce qu'il fallait et laissa ses affaires personnelles à l'entrée pour pouvoir suivre une autre personne qui la mena vers une salle assez grande où étaient placée des tables et des chaises. Il y avait quelques personnes à l'intérieur et elle chercha Annie du regard. Au moment où elle la trouva, elle ne pu que se figer un peu quand Abraham tourna la tête vers elle. Elle avait à peine le temps de réaliser qu'elle sentit un bras se mettre autour d'elle et un baiser sur son front. En moins de temps qu'il fallait pour le dire, elle se retrouvait assise avec Annie face à elle et Abe à ses côtés. C'était à n'y rien comprendre et peut-être qu'elle n'en avait pas envie. Une main posée sur son ventre, elle tourna rapidement le regard, sourcils froncés vers son compagnon. "Wow... Doucement. Elle n'est pas à blâmer dans cette histoire! Abe, je... Je savais pour Annie mais... Attends, tu veux dire que ce n'est pas vraiment ta petite soeur?" Dit-elle sans être sûre de comprendre. La jolie blonde se rendit alors compte qu'elle n'avait pas encore vraiment eu un mot pour Annie et s'en voulut immédiatement. Après tout, elle était la raison de sa présence ici. Elle tenta de se donner un air un peu plus décontracté et ne se retint pas pour aller poser sa main sur celle d'Annie pour la serrer. "Comment tu vas Annie? Je suis contente de pouvoir te voir tu sais, même si je me rends compte que ce n'était pas nécessairement ce que tu voulais..."
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Annie S. McKenna
jeune apprenti
333 $
01/04/1994 $
333 messages
Mensonges : 333
Anniversaire : 01/04/1994


MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Sam 19 Déc 2015 - 21:09

In prison, you get the chance to see who really loves you.
Lorsque Victoria était arrivée, elle avait voulu fuir, partir. Malheureusement, elle ne pouvait pas aller bien loin sans les gardiens. Elle mit un instant avant de comprendre ce que signifiait le regard complice d'Abraham et Victoria. Elle mit un long moment même à réagir après tout ça. Pire encore, elle écouta ahurie, Abe parler à Vicky comme si ... s'ils étaient en couple ? Un couple, une femme enceinte, c'était toute la signification qui lui suffisait. Elle crut comprendre. « Merde alors. Vous deux ? » Et ce fut là que Abe la prit à partie et qu'elle se renferma. Comment ça ? De quel droit l'accusait-il de cacher des choses ? Elle voulait être en colère, à nouveau mais reconnaissait qu'aujourd'hui, la surprise surpassait tout. « Mais je... » Victoria l'interrompit avant qu'elle puisse éclaircir sa voix. Elle la remercia silencieusement de son intervention. Et pour ça, elle se dépêcha de répondre à son interrogation. « Nous sommes cousins mais c'est comme on l'était. »Comme s'ils étaient frères et soeurs en effet, et ça resterait comme ça si Abe arrêtait de l'accuser d'un tas de trucs dingues.

Et Victoria continua à lui parler et Annie esquissa quelque chose entre une grimace et un sourire d'excuse. « Oui, non ce n'est pas que... ça va. Je ne voulais rien mais à vrai dire dans ton état, venir rendre visite à une criminelle bientôt tatouée -parce que oui, c'est la classe pour aller avec le statut- ce n'est pas l'idéal. Comment se porte la petite chose ? Et Hope ? » Et elle fixa à nouveau son attention sur Abe, préférant lui poser à lui les questions qui la suivaient maintenant qu'elle pensait savoir pour lui et Vicky. « Toi et Vicky, c'est depuis quand ? Je n'arrive pas à croire que tu ne savais pas qui elle est par rapport à moi.... Bon sang, le hasard fait bien les choses. » Elle se recula au maximum de son côté de la table et sur le banc. Elle avait surprit le regard du gardien et n'avait aucune envie de le voir venir pour mettre fin à l'entrevue avant d'avoir obtenu les réponses parce que Victoria se montrait familière. Pourtant à choisir, elle aurait bien pris quelques gestes d'affection pour preuve d'importance pour eux, Abe et Vicky.


© crédit fiche ; night sky
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Mer 23 Déc 2015 - 20:34

C'était plein d'entrain et de joie de vivre qu'Abe était venu voir sa petite soeur. Il voulait lui montrer à quel point elle avait pu lui manquer et son implication dans sa vie. Après tout il lui en avait fait la promesse, plus jamais il ne l'abandonnerais. Il serait la pour elle, dans les bons et les mauvais moments. Et celui ci faisait partie des mauvais moments après tout. Il avait été soulagé en la voyant la, près de lui. Elle n'était pas au mieux de sa forme et aurait pu être en meilleur état avec un air moins fatigué mais ça aurait aussi pu être pire. La situation n'avait rien de simple, une fois de plus. Comme souvent pour tous les membres de cette famille à bien y penser. Mais la.. Ca dépassait tout. Et pourtant quand il avait vu arriver Vic il avait immédiatement compris ce dont il s'agissait et ce que ça impliquait.

Encore une chose qu'il partageait avec la femme de sa vie, ils partageaient sa petite soeur. Enfin.. Leur petite soeur pour être exact désormais. Bien qu'il ai eu envie de s'évanouir sur le coup il s'était quand même remis tout près d'elle, sa main sur son gros ventre qu'il caressa doucement pour essayer de sentir le bébé histoire de penser à autre chose. Bientôt leur petite fille serait la, le stress n'était pas tellement conseillé pour la future maman et il aurait autant aimé s'en passer pour le moment, ce n'était pas tellement au programme de la journée au départ. La belle blonde avait essayé de calmer un peu le jeu en le rassurant mais il avait vraiment eu du mal, il avait l'impresion d'avoir été trahi par sa famille une fois de plus. Encore des secrets, des cachotteries. Encore des non dits, et d'autres surprises assez surprenantes. Que la terre pouvait être petite, parmis toutes les femmes de ce pays il était tombé sur Vicky. Mais.. Non.. Même en connaissance de cause il n'aurait pas voulu qui que ce soit d'autre tant il l'aimait, elle, sa petite fille, et leur bébé à venir. Et ce même si elle était aussi liée à Annie qu'il l'était lui même. " Non Annie n'est pas ma soeur.. Ses parents sont mon oncle, et sa femme. Mon oncle m'a adopté quand mes parents m'ont abandonné. Comme tu es la fille de.. Sa femme, nous n'avons pas de sang en commun toi et moi. Moi et Annie n'en avont déjà qu'un peu. C'est ça la bonne nouvelle. " Il soupira doucement, c'était déjà ça de pris. Il l'avait entourée d'un bras, se passant une main sur les yeux.

Il sourit légèrement en reposant ses yeux sur sa soeur, plongeant ses yeux dans les siens avec un air très sincèrement désolé. Il n'avait pas voulu se mettre en colère contre elle, ça faisait juste beaucoup à digérer ces dernier temps. Comment avaient ils fait pour ne pas le savoir plus tôt? Encore une preuve qu'ils ne se voyaient pas assez. Sinon il aurait déjà voulu lui présenter Vic. " On s'est retrouvé il y a pas trop longtemps mais ça fait déjà un moment. C'est pour elle que je suis venue ici. Je la cherchais partout. C'est la femme de ma vie. Comme tu peux le voir puisque notre bébé grandit dans son ventre et verra bientôt le jour.. Par contre.. J'ai bien entendu le mot tatouge dans ta bouche! Et ca j'aime pas du tout! Ne te tatoues pas! "
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Lun 4 Jan 2016 - 14:49

C'est fou tout ce qu'il est possible d'accomplir avec un peu d'argent. Satisfait de mon investissement j'attends maintenant le résultat de mon œuvre. Ça ne saurait tarder. Je vois l'homme dans sa tenue bleue pâle se lever après la fin de sa visite. Le gardien l'accompagne mais ne peut pas clore sa bouche quand il se met à parler avec son air de bulldog à l'idiot amoureux venu voir la sale petite menteuse. « T'as un problème avec les tatouage petit con ?! » Et avant que le gardien puisse intervenir, il l'avait empoigné par le col, amenant son visage près du sien. « J'ai un message pour toi. Tu as intérêt à leur dire la vérité rapidement sinon ton petit cul de fillette va prendre cher. » Il le repoussa si fort que mon apprenti menteur en tomba, se cognant à l'un des bancs avec force. Le prisonnier fut rapidement maitrisé et se mit à vociférer : « T'es prévenu mon gars ! -S fillette, -S ! Le message est transmis. T'es dans sa ligne de mire. »

Le travail avait été mené à bien, ma signature ajoutée au message. Il était maintenant temps pour moi de rendre une petite visite à mon allié avec son repas du soir, le dernier repas du condamné, malheureusement pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Victoria L. Clarke
jeune apprenti
281 $
11/04/1982 $
281 messages
Mensonges : 281
Anniversaire : 11/04/1982


MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Mar 19 Jan 2016 - 12:57


nothing is ever easy in life

ABRAHAM & ANNIE & VICTORIA




Ce n'était décidément pas le bon moment pour apprendre ce genre de choses. Victoria n'arrivait pas à se dire que le monde était aussi petit pour que Abraham soit le cousin d'Annie. Sa petite soeur et son compagnon... C'était assez dur à encaisser et elle avait présentement du mal à penser à autre chose. Mais rapidement, son attention se porta sur le fait que Abe blâmait Annie. Ce n'était pas acceptable et elle se manifesta ! Ce n'était pas une situation apaisante, au contraire et Vicky sentit un peu son ventre la tirailler. Depuis le matin, ça lui était arrivé quelques fois mais rien pour l'alarmer. Le bras d'Abe autour d'elle ne la soulagea pas. Elle avait bien une tonne de questions qu'elle aurait aimé poser mais ce n'était pas vraiment l'endroit approprié. Et puis, elle préférait se concentrer sur Annie. Lui demander comment elle allait, lui montrer que c'était important pour elle. "Je vais bien tu sais Annie. Le bébé va très bien, comme tu peux le voir, les médecins me laissent bouger donc, aucune craintes. Et Hope va plutôt bien aussi. Elle trouve le temps long sans toi. D'ailleurs, ça me fait penser..." Dit-elle en sortant un dessin de sa poche. C'est la seule chose que le gardien lui a laissé prendre après avoir vérifier qu'il ne s'agissait rien d'autre.


Annie manquait beaucoup à l'enfant. Hope ne cessait de parler d'elle, de demander quand elle reviendrait... Vicky ne lui avait pas dit qu'elle était en prison, ça ne servait à rien. Non pour la petite, elle était simplement en vacances. Quand Victoria avait trouvé le dessin de sa fille le matin même, elle n'avait pu que le prendre avec elle. Histoire de donner un peu de courage à sa petite soeur.
Tenter un geste d'affection envers elle. Quand elle retira sa main, elle eu un petit sourire contraint mais comprit bien vite que c'était à cause du gardien qui n'était pas très loin. Et Abraham la fit sourire en parlant de tatouages. " Ca dépend quoi mais il y a de jolis tatouages je trouve." Un peu de légèreté ne ferait pas de tort. Mais évidement, ce fut trop court. En aussi peu de temps qu'il faut pour tourner la tête et voir de qui venait la voix, Abraham se fit attraper assez violemment."Abraham !!" Le gardien ne mis pas longtemps a arrêter cette grosse brute et Vicky, bousculée, se leva vers Abe pour voir si il allait bien. Elle avait bien entendu ce qui s'était dit et n'apprécia pas du tout de voir qu'une fois de plus, -S était entrain de s'en prendre à sa famille. Elle le releva doucement et le regarda. "Abe, tu vas bien?" demanda-t-elle inquiète avant de se rendre compte d'une nouvelle douleur. Préférant se dire que c'était le stress, Vicky resta agenouillée à ses côtés le temps qu'il reprenne ses esprits. Mais elle était infirmière et loin d'être idiote face au fait qu'elle venait de perdre les eaux...
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
816 $
15/09/1982 $
816 messages
Mensonges : 816
Anniversaire : 15/09/1982


MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie) Mar 29 Mar 2016 - 13:20

Abandonné, verrouillé et archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: (flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie)

Revenir en haut Aller en bas
(flashback, 28 octobre) In prison, you get the chance to see who really loves you. (victoria, abraham et annie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Flashback] Une visite médicale en prison [Hayley & Ardwyk]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Un Kidnappeur condamné à dix ans de prison
» Moussa Kaka toujours en prison
» HAITI ELECTION: Preval Craignant à la Fois la Mort, la Prison et l’Exil....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-