AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Heavenly reunion avec CC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Heavenly reunion avec CC Ven 25 Sep 2015 - 20:21



Heavenly reunion

Nous nous étions quittés dans de drôles de conditions, j’avais hâte de te revoir. Depuis que tu avais lynchés les types de la voiture nous n’avions pas évoqué le sujet. J’étais restée à tes cotés mais j’avoue j’avais quelques craintes. Il faut que je comprenne ce qui t’étais passé par la tête. Je suis certaine que si je comprends je n’en serais plus effrayée. Mais j’étais loin d’imaginer qu’en trois jours tant de choses avaient changé. Malgré nos sms et nos appels tu ne m’avais rien dit de l’ouragan S- qui avait sévi en ville. Et encore moins que tu faisais partie des victimes cette fois. C’est dès mon arrivée dans le bus pour rentrer à Lewiston que je commence à entendre les rumeurs. Je lis un exemplaire de la tribune abandonnée sur un des sièges. Sammy a été confié aux services sociaux en attendant la fin de l’enquête. Je relis l’article une enquête sur des violences sur Madame Crow. Je ne peux empêcher un tremblement. Violent… oui tu l’es mais je ne t’imagine pas levant la main sur une de tes sœurs … ou même sur moi. Je savais que ta mère manquait de compétences maternelles. Mon frère, tout comme toi, nous avait protégé de l’incompétence de nos géniteurs. Je n’ai pas de souvenir de mon père sans avoir une bouteille ou un coup dans le nez mais je n’avais jamais vu d’acte violent. Peut-être qu’Anakin y avait veillé ?

Arrivée en ville, je loue une voiture. Il va vraiment falloir que je prospecte pour m’en acheter une. Je n’ai même pas pris le temps de me démaquiller après les photos. Je veux juste être auprès de toi. Dès l’entrée de la réserve un malaise m’étreint. J’ai choisi ma journée ! Il y a quelques flics et personnels administratif qui trainent. Ils vont se trouver face à des muets, personne n’osera parler. Les amérindiens n’aiment guère les étrangers et se serre les coudes. Puis je me demande s’ils ne te craignent pas un peu aussi. Chez toi, Le chien m’accueille joyeusement. Des hommes te posent des questions sur le perron. D’autres sont dans la maison. Mon malaise s’intensifie. Je ne te quitte pas des yeux avec un sourire figé. Un des agents s’approche de moi. Il me semble que c’est une des personnes qui a enquêté sur la disparition de Clea. J’ai le droit a quelques questions entre autre si j’ai été témoin d’actes violents depuis que je te connais. Je nie farouchement, je sais que je mens mais ils m’agacent. Ils s’occupent de rumeurs alors que Clea n’a toujours pas été retrouvé.

Je caresse distraitement la tête du chien. Mon ventre est noué. Je me dirige vers toi. Je t’embrasse sur la joue tandis que les hommes te parlent encore.

- Je t’appelle plus tard. Je ne peux pas rester, désolée. Dis je rapidement

Et je file sans me retourner. Mon estomac se serre toujours. Je me détends un peu en entrant en ville. Tous ces gens m’ont contrarié, je n’ai pas faim. Je rentre dans ma chambre d’étudiante, je pose mon sac en vrac et m’effondre sur le lit. Je me roule en boule des images de Clea me reviennent. Les bons moments avec elle défilent et les larmes finissent par couler.

Je me réveille de bonne heure le lendemain matin. Je dois me rendre à l’université puis à l’agence et j’irais chez Chris. Je choisis avec soin mes cours optionnels. L’agence top model me propose un repos bien mérité d’une quinzaine de jours. Je retourne à ma chambre me préparer un petit sac de fringues. Je suis bien décidée à rester quelques jours avec toi et à chasser mes frayeurs. En sortant de ma chambre je tombe dans un traquenard et me fais embarquer pour une fête d’anniversaire. Je déteste ce contretemps mais j’adore les fêtes. Je cède… je n’aurais peut-être pas dû.

Je regagne la réserve en milieu d’après-midi. La maison est close. Je m’installe un moment sur le perron. J’essaye de te contacter tombant toujours sur ton répondeur. La luminosité de la journée commence à décliner. Je me rends chez Plum qui s’est absentée. C’est un voisin qui m’apprend qu’elle s’est absentée et que tu es parti avec ton chien aujourd’hui, surement pour quelques jours. Parti, les mots restent bloquer dans ma tête. Parti sans moi ! Parti sans rien me dire ! Parti à cause de moi ? J’aurais dû rester auprès de toi hier ? Je n’aurais peut-être pas dû accepter de partir à Seattle ? J’aurais peut-être dû te dire combien je tenais à toi ?... à nous ? À vrai dire c’est absurde, je ne sais même pas où j’en suis ! J’essaye de nouveau un appel sans succès. Je jette le téléphone de rage à l’arrière. Le boitier se détache, la batterie tombe sous le siège et je m’en fous.

J’ai besoin de me détendre et je n’ai rien à avaler. Je me rends chez mon fournisseur habituel mais il n’est pas disponible. Je finis par trouver de quoi planer un peu mais l’atterrissage le lendemain est un peu douloureux. La bonne nouvelle du jour est que j’ai un message de toi. Mon cœur s’accélère à t’entendre.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Jeu 1 Oct 2015 - 11:09




Heavenly reunion.



Tout a changé pour moi. En une fraction de seconde. Une putain de fraction. Une putain de salope ou un putain d'enfoiré qui a révélé quelque chose sur mon passé. Quelque chose que nul n'aurait du savoir et qui est parvenu à S, je ne sais par quel mystérieuse voie. J’ai beau me trouver loin de chez moi, loin de cette foutue ville et de ce foutu pays, mes pensées restes obsédées par l'évènement. Un évènement qui a apporté son lot de conséquences et qui m'a éloigné de Sammy. Tout comme il m'a mené à des interrogatoires, pour moi comme pour mon entourage, chez les flics. S a réussi à s'attirer du crédit par ses révélations, donc enquête oblige. Et ma petite sœur s’est ainsi retrouvée placée en centre d’accueil le temps d'éclaircir tout ça. Tout ça pour un geste malheureux qui remonte à quelques années. Que mon geste ait été dévoilé m'importe peu. Ce sont les conséquences pour ma famille qui m'ont perturbées. Mais soit, mes explications ont eu pour le moment en partie, raison de S et désormais, Sammy est entourée de mes deux autres sœurs à qui j’en ai confié le soin durant mon absence.

Il me fallait partir pour quelques jours. M'éloigner loin de tout. Dans un monde à part. Un monde à part baigné de soleil et d'étendues de sable blanc. Notre famille s'étend quelque peu et nous avons de la famille plus ou moins éloignée qui ont une résidence à Bora Bora. Une résidence où il nous arrive de passer les fêtes de Noël de temps à autre, ou celles d'été. En gros, mon oncle et ma tante ont une villa sur les hauteurs de l'île. Ils y passent la moitié de l'année en général et vivent le reste du temps aux États-Unis. La maison est ouverte au reste de la famille avec leur accord de temps à autre lorsque comme moi actuellement, j'ai voulu pouvoir m'y rendre pour y passer un peu de temps tranquille. Ils ont accepté que je m'y rende en leur absence. Ça permet d'avoir une maison de vacances pour la famille. Ils la laissent à disposition de ceux qu'ils affectionnent le plus et en qui ils ont confiance comme moi. C’est donc clés en mains que j’ai pu me rendre là-bas pour y passer quelques jours. Seules mes sœurs sont au courant. Je n’ai pas prévenu Lily. Je ne saurais dire la raison exacte qui m'a poussé à rester muet depuis son départ l'autre jour. Elle est malheureusement arrivée en plein mélodrame à son retour de ... je ne sais plus au juste. Des flics grouillaient partout à la maison. Je ne lui en veux pas d'avoir filé si rapidement. Quant à moi, j'avais juste besoin de partir une fois tout ce bordel calmé. C’est ce que j’ai fais.

Pardonne-moi mon ange pour ce silence radio ... ce sont là les mots que je te glisse au bout du fil alors que je me suis enfin décidé à t'appeler. Nous discutons rapidement des raisons pour lesquelles j'y ai été poussé puis je t'apprends que je me trouve à Bora Bora. Tu n'es pas au courant que oncle et tante y ont une villa où j'ai à loisir de pouvoir squatter actuellement en leur absence. Ce silence de ma part ne te surprend sûrement qu'à moitié, tu me connais ... même si certes, tu me reprocheras certainement de t'avoir laissée sans la moindre possibilité de pouvoir me contacter. Enfin si ... mon téléphone le permettait toujours, si je ne m'étais entêté à le laisser dans un coin durant la journée. Puis les soirs venus, la liste d'appels manqués ne m'incitaient malgré tout pas à te passer ce fameux coup de fil pour lequel j'avais besoin de temps.

Pardonne-moi mon ange ... et viens me retrouver. Je me charge de régler les frais pour le voyage.

Ces quelques jours nécessaires pour moi laissent désormais place à un grand vide. Tu me manques. J'ai besoin de toi. Rejoins-moi aussi vite que tu peux et passons quelques jours ensemble, loin de tout. Juste toi et moi.


Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Sam 3 Oct 2015 - 10:52



Heavenly reunion

Tes mots tournent comme un doux tourbillon dans ma tête… Mon ange… Tu me manques… Besoin de toi…. Rejoins-moi. Te rejoindre, je réalise que je ne suis jamais sortie du continent. Bora Bora des iles paradisiaques mais loin d’ici. Je regarde sur internet les billets et les horaires… des tonnes de changements : bus, avion, avion à hélices… je regarde la bibliothèque et sélectionne deux livres puis je range soigneusement mes chargeurs téléphone et MP3.

Tu m’as expliqué que tu étais parti limite sur un coup de tête pour t’aérer l’esprit. Ta famille possède une maison sur cette petite ile. Je me rends compte que je ne connais rien des tiens à part un peu tes sœurs. D’ailleurs c’est ironique je n’ai même pas pensé à contacter Jo, d’un autre coté personne ne sait vraiment qu’on sort ensemble. Je ne sais pas trop comment elle va le prendre ni sammy. Je regarde les fringues à emporter : maillots, tenues légères et un pull au cas où. Je récupère les infos que je trouve sur l’ile et les copie sur clé USB. Je les lirais sur la tablette dans les transports. Le voyage s’éternise, je sens la fatigue de mes abus de ces derniers jours peser sur mes épaules. Super je vais avoir l’air d’un zombie.

Mon arrivée à Papeete me met dans l’ambiance, chaleur, moiteur. J’ai eu l’explication mais j’avoue que je ne comprends pas trop pour quelle raison tu ne m’as pas contacté plus tôt… J’aurais surement fais moins de conneries ! Je passe ma main nerveusement dans mes cheveux… comment vais-je t’expliquer mon comportement d’hier ? Dois-je le faire ? Je te perds si je le fais et si je ne dis rien je te mens. Pas sure qu’un mensonge soit la meilleure façon de débuter une relation. Mon téléphone émet un bip m’indiquant que mon dernier avion va décoller.

Le petit coucou vole au-dessus de l’océan, les contours de bora bora se profilent tandis que le soleil brille à l’horizon. Nous atterrissons sur l’eau produisant de longue gerbe d’eau puis le pilote stoppe adroitement l’engin au pied d’un ponton de bois. Toute ma tension, mes questions et ma fatigue se dissipent d’un coup lorsque je t’aperçois au loin. Les deux passagers en plus de moi descendent, le pilote sort les quelques sacs. Je te vois avancer vers nous, mon sourire s’élargit. Mon corps ne résiste pas à l’envie de se retrouver entre tes bras. Me moquant pertinemment des autres personnes, je tombe dans tes bras. Tu me soulèves légèrement et mes jambes s’entourent autour de tes hanches. Mes mains se perdent dans tes cheveux. Tu sens l’iode, le sable chaud. Sable sur lequel nous finirions nos ébats si nous n’avions pas un peu de savoir vivre. Je repose mes pieds sur le ponton. Tu récupères mes sacs

« bonsoir, je suis contente de te revoir » dis-je, comme si tu ne l’avais pas remarqué par ma démonstration.

Tu me demandes comment s’est passé le voyage tandis que nous marchons. Je te raconte mon escale à Los Angeles où j’ai trainé sur les boulevards  touristiques. Je me dis que lors de ton escale tu n’as pas dû arpenter ces lieux bondés de monde. Je te raconte les vues de l’océan et des iles qui m’ont époustouflée. Ainsi que mon trajet de Papeete à ici dans le petit hydravion, légèrement moins rassurant que les longs courriers mais si grisant. Tu me demandes ce que j’ai fait ces derniers jours… hum pas envie d’aborder mes conneries, je n’ai pas encore décidé ce que je voulais faire. Je me retourne vers toi

« Lorsque je t’ai quitté, le lendemain je suis allée sélectionner mes modules pour ma 3éme année, d’ailleurs il y en a un sur la culture amérindiennes et l’art s’y rattache. »Puis prenant un air plus grave. « Pourquoi tu ne m’as pas dit que tu partais ? Même un sms je pars quelques jours t’inquiète m’aurait suffi ! » Je sens que de mon ton transparaît des notes de colère que je n’arrive pas à contrôler « tu craignais quoi ? J’aurais respecté ton besoin de solitude si je l’avais su. T’imagine pas toutes les questions et les doutes que ta disparition ont fait naître en moi ! » Mon ton se radoucit «  désolée je n’ai pas aimé que tu me laisses sans nouvelles »



Dernière édition par Lily Vincenzo le Ven 9 Oct 2015 - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Jeu 8 Oct 2015 - 11:48




Heavenly reunion.




Plus aucun trouble ne me ronge désormais mais une folle impatience depuis que je sais que tu vas débarquer ici. Avoir entendu ta voix au téléphone m'a comblé de joie, et l'annonce de ta venue n'a fait qu'amplifier ce bien-être et cette excitation qui m'ont gagné dès lors. Seules les heures me rongent désormais dans l'attente de ton arrivée. Je marche pieds nus dans le sable en attendant que l'hydravion n'arrive. Le ponton de débarquement n’est pas loin. Je le arpente de temps à autre alors qu'il n’est pas encore l'heure, comme si ça avait une chance de te voir débarquer plus tôt. Puis une masse se profile à l'horizon. Elle se rapproche trop lentement à mon goût. Et je n'arrive à hauteur du ponton que lorsque déjà deux passagers sont descendus de l'appareil. J'avance vers toi d'un pas tranquille même si je n'ai qu'une envie ... me précipiter à ta rencontre. Mon sourire s'élargit toujours plus à chaque pas. Et je te récupère bientôt entre mes bras sans user de douceur dans le mouvement alors que je te serre fort contre moi et te soulève un instant pour te faire virevolter dans un élan de joie. Je n'ai jamais été aussi heureux ni soulagé de retrouver quelqu'un. Mon corps tout entier vibre à ton contact. Tu me procures des frissons à toi seule sous ce soleil de plomb. Tes jambes entourent mes hanches, je ne suis pas décidé à te reposer. Mes lèvres encore moins.

« Bonsoir, je suis contente de te revoir »

Mon ange ... glissais-je sur un ton qui marque combien tu m'as manqué toi aussi.

Je te demande comment s'est passé le voyage. Je n'ose imaginer comme ça a du être tout aussi long pour toi. Tu me racontes ton escale à Los Angeles où tu as trainé sur les boulevards  touristiques. J'ai d'ailleurs une réflexion amusée à ce sujet puis tu poursuis sur le reste alors que ma main se glisse dans la tienne. Ta voix m'a manquée. Je pourrais t'écouter des heures juste pour combler cela. Je pourrais choisir de profiter de toi un maximum avant d'aborder certains sujets mais je décide de nous en débarrasser le plus tôt possible en enchainant sur ce que tu as fais ces derniers jours. Quelque chose semble t'arrêter et j'ai l'impression que tu te raidis légèrement.

« Lorsque je t’ai quitté, le lendemain je suis allée sélectionner mes modules pour ma 3éme année, d’ailleurs il y en a un sur la culture amérindiennes et l’art s’y rattache. » Puis prenant un air plus grave. « Pourquoi tu ne m’as pas dit que tu partais ? Même un sms je pars quelques jours t’inquiète m’aurait suffi ! »

- N'attends pas d'explication précise de ma part et n'y voit pas du désintérêt. Tu sais qui je suis. Il fallait vraiment que je me coupe de tout pour quelques jours. C'était un mal nécessaire et je sais pertinemment qu'un seul message de toi aurait suffit à me détourner de cette décision.

Je sens le brin de rancune dans ta voix à travers tes mots.

Inutile de me faire des reproches. Et inutile de t'excuser de les avoir formulé. Rassures-toi juste de ce que je viens de te dire. Je me rend compte que je manque encore parfois de tact. Manque d'habitude. Je pose ta valise un instant et pose mes bras sur tes épaules, le regard droit dans le tien. J'ai rarement eu de sérieuses fréquentations. Sache juste que j'apprendrais à m'y appliquer pour toi dorénavant.


J'emprunte un chemin une fois passé la plage. Chemin qui nous guide jusqu'à la villa de mon oncle plus haut. La villa se trouve sur les hauteurs. Un endroit superbe qui offre une vue magnifique. Il y a deux voies d'accès vers ce lieu. Nous irons poser tes affaires et ensuite, nous aurons tout à loisir d'aller faire un tour sur le petit marché. Mais avant, petite visite de la villa ainsi que du petit bout de plage privé qui se trouve juste à l'ouverture du chemin que nous avons arpentez un peu plus tôt. C’est un véritable coin de Paradis qui l’est désormais plus encore par ta venue.

Photos de la villa et de sa petite plage privée juste en dessous.


Code RomieFeather





● Villa ●


La maison se situe un peu plus haut dans les terres. On y accède soit par un sentier partant de la plage et qui longe la terrasse sur le petit morceau de plage privée qui se trouve quelques centaines de mètres en bas de la villa, soit par une petite route de l'autre côté qui permet de s'y rendre en voiture.

Passerelle sinuant à travers la forêt menant à la maison :





Portillon auquel on accède une fois arrivé en haut de l'escalier, suivi d'une petite allée menant à un second portique accédant au jardin et à la piscine :






Terrasse & piscine  :




Cuisine :




Salon :



Chambres :









Salles de bains (étage et rez-de-chaussée) :







Le petit balcon privé auquel on accède par la chambre principale :




♣ Terrasse aménagée avec bungalow donnant sur petit coin de plage privé



Chemin menant à la plage longeant la terrasse :













Les environs :





►Crédits : Pinterest, Mires Paris, Dwell.com, love_underground__by_deadlyharvest sur deviantart pour l'image de Draven en tout début, Favim.com, Mires paris, Images trouvées sur google, Kurumba Village resort, Begawan Giri, Bora-Bora, Phi Phi Island - Kabri, Hotel Maya Ubad Resort and Spa Ubud à Bali, Seychelles North Island Hotel.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Sam 10 Oct 2015 - 9:49



Heavenly reunion

- N'attends pas d'explication précise de ma part et n'y voit pas du désintérêt. Tu sais qui je suis. Il fallait vraiment que je me coupe de tout pour quelques jours. C'était un mal nécessaire et je sais pertinemment qu'un seul message de toi aurait suffi à me détourner de cette décision. Inutile de me faire des reproches. Et inutile de t'excuser de les avoir formulé. Rassures-toi juste de ce que je viens de te dire. J'ai rarement eu de sérieuses fréquentations. Sache juste que j'apprendrais à m'y appliquer pour toi dorénavant.

Regrettant légèrement mon accès de colère, je réalise que je t’en veux quand même de m’avoir laissé sans nouvelle.

- N'attends pas d'explication précise de ma part

Je reste pantoise. Bien sûr que je veux des explications ! Mes parents, mon frère, mes sœurs… ils m’ont tous laissé sans explication et je ne veux plus que ça m’arrive ! Mais peut être que j’en espère trop.

- Tu sais qui je suis.

Tes mots continuent à virevolter dans ma tête tandis que tu me montres le cadre de rêve où tu as trouvé refuge. Je me rends compte que tu sais presque tout de moi et que je sais très peu de toi en dehors de quelques observations. D’un autre côté, je n’ai jamais posé de question ! Et je n’en poserais pas d’ailleurs je déteste qu’on m’en pose.

- J'ai rarement eu de sérieuses fréquentations. Sache juste que j'apprendrais à m'y appliquer pour toi dorénavant.

Je détache les mots mentalement pendant que tu me fais la visite de l’immense villa. Je note mentalement que je dois revenir sur cette phrase mais pas là trop étonnée Je suis surprise par la taille et le luxe de la demeure. Je n’avais aucune idée de la taille de ta famille et encore moins de leur moyen. Je me félicite intérieurement des tenues que j’ai choisies. Tu m’offres un verre avant de me proposer une découverte de la plage. Je me change rapidement, non s’en profiter de ta présence pour un plaisir partagé. Il va peut-être falloir qu’on s’achète des préservatifs, je garde cette réflexion en privé dans mon esprit.

Je sens le sable chaud sous mes pieds. Ta main dans la mienne, tout me parait si irréel. Je plonge mon regard dans le tien. Le son des vagues pour seule ambiance musicale, je t’enlace. Tu me proposes une pause nous nous asseyons à même le sol. Blottis l’un contre l’autre, nous nous détendons dans la contemplation du paysage. Tes bras autour de moi me réconfortent. C’est si calme ici, si tranquille. Je me demande combien de temps nous resterons dans ce décor. Puis la phrase de tout à l’heure me revient, je me contiens. Je ne suis pas sure de bien interpréter, est ce moi qui suis si compliquer à intégrer dans ton univers? est ce toi qui pense  ne pas pouvoir être avec moi? pourtant tu as bien vécu avec tes sœurs jusqu'à présent! C'est put être pour ça qu'Anakin est parti, trop dur de vivre avec nous? Tu me suggères de continuer l’exploration de l’ile par le marché.

- dis je voudrais… j’hésite cherchant les mots avec une moue contrariée. Tout à l’heure tu m’as dit que tu allais t’appliquer, je te regarde sérieusement tu crois que tu vas vraiment devoir faire des efforts ?

Et merde pourquoi faut-il que je casse l’ambiance avec mes interrogations et mes doutes ? Je regrette aussitôt ma question. Je ne sais même pas où nous serons dans une semaine. Et d’un autre coté je suis sure que j’aimerais être dans tes bras dans une semaine. Je soupire un air désolé et je baisse les yeux.




Dernière édition par Lily Vincenzo le Ven 20 Nov 2015 - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Mer 14 Oct 2015 - 12:17




Heavenly reunion.



Je ne sais où je trouve la patience de te faire faire le tour des lieux et de t'offrir un verre tant je te désire furieusement. Je craque dès lors où tu décides de te changer alors que je demeure à regarder le spectacle de ton corps à demi dénudé avant d'en retirer les dernières pièces de tissus, en ajoutant celle que tu as à peine eu le temps de passer. Si tu ne connais encore que très peu de mon côté animal, tu en profites pleinement dans le tourbillon impétueux par lequel je me laisse complètement submerger sur l'instant. J'ai tant désiré ton corps chaque nuit qu'il m'est difficile de contrôler cette ardeur qui me possède jusqu'à ce que toi et moi en soyons libérés.

Plus tard, c'est une sensation plus douce qui nous gagne, celle du sable chaud sous nos pieds et de nos mains nouées sans plus vouloir se lâcher. Le décor autant que ta présence à mes côtés me semblent irréelles. C'est comme un rêve éveillé où tous mes démons se sont fait la malle. J'en oublierais presque ma famille restée à Lewiston, rien qu'à me trouver ici avec toi. Comment un homme aussi sauvage tel qu'on me dépeint et tel que je veux bien l'admettre, ne sait raisonnablement se défaire de certaines attaches ? Je ne regrette pas l'affection portée à mes sœurs. Je regrette juste les tourments qu'elle me fait subir. Toute cette histoire m'a ébranlé plus que quoi que ce soit d'autre n'aurait pu y parvenir. Je ne m'étais jamais remis en question jusque là. C'est peut-être une bonne chose au final ... va savoir. Mais il n'est pas encore l'heure pour moi d'en voir effets et conséquences. Pour l'instant, tout ceci m'a mené ici. Moi qui était incapable de creuser la plus infime distance avec Sammy en particulier plus de quelques petits jours.

Posés sur le sable, nous contemplons un instant le paysage, tous deux silencieux. Je finis par me glisser dans ton dos pour pouvoir pleinement t'entourer de mes bras. Nous profitons de cet instant avant de poursuivre notre promenade. Le marché nocturne dans lequel je compte t'emmener regorge d'étales où ils proposent des repas chauds ou diverses choses à grignoter. Il y a également toutes sortes d'autres marchands comme des artisans locaux qui proposent objets sculptés et bijoux.

- Dis je voudrais…

Je me penche sur le côté pour observer ton visage, un doux sourire face à ton hésitation, qui t'incite à t'engager malgré cette moue contrariée.

Tout à l’heure tu m’as dit que tu allais t’appliquer.

Ton visage arbore une expression plus sérieuse.

Tu crois que tu vas vraiment devoir faire des efforts ?

Mon sourire demeure, mes mains se glissent à nouveau dans les tiennes, toujours penché sur toi.

- Entends par effort, être un peu moins sauvage. Ça ne tient qu'à ça.

C'est tout là la promesse que je peux te faire. Être moins rude dans mes propos, plus attentionné envers toi et ne plus te laisser à l'écart. Je ne sais pas ce qu'il adviendra de nous avec le temps, ni où on va mais quitte à en profiter, autant le faire à fond.
Je t'incite à te relever après avoir déposé un baiser sur l'une et l'autre de tes mains puis je te glisse :

- Un jour tu m'as avoué que quelque chose te reliais à moi. Quelque chose de profond et de difficile à cerner comme si ça remontait à une autre vie. Je t'ai confié la même chose. Je marque un silence. Rien ne peut me détourner de ceux que j'aime sincèrement.




Code RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Dim 18 Oct 2015 - 0:07



Heavenly reunion


J’hésite un moment à poser la question qui me brûle les lèvres. Ton sourire m’engage à poursuivre. Je te demande si pour me supporter tu vas devoir faire de gros effort ? Mon visage est devenu sérieux. Les battements de mon cœur sont de plus en plus rapides. Je soupire et baisse le regard.

- Entends par effort, être un peu moins sauvage. Ça ne tient qu'à ça.

Tes mains glissent un peu plus dans les miennes, je penche un peu plus mon visage. Mes yeux se plongent dans les tiens. Tu déposes un baiser sur chacune de mes mains puis m’aide à me relever.

- Un jour tu m'as avoué que quelque chose te reliais à moi. Quelque chose de profond et de difficile à cerner comme si ça remontait à une autre vie. Je t'ai confié la même chose.

Je repense à cette sensation, toujours aussi présente. Une autre vie ? Aurait-on été amants avant nous ? ça devient un peu trop irrationnel à mon gout, la réincarnation ? Je ne suis pas sure d’y croire mais d’un autre coté comment expliquer cette impression de déjà vu, déjà vécu, déjà ressenti. L’idée d’avoir une « étrangère » dans mon esprit me déplaît mais le fait d’avoir aimé et d’avoir été aimée me plait.

- Rien ne peut me détourner de ceux que j'aime sincèrement.

Je rougis à cette phrase. Le sang s’accélère dans mes tempes. Mes yeux brillent. Puis tes lèvres se posent sur les miennes comme pour affirmer ce que tu viens de me dire. Je me laisse emporter par ce tourbillon de douces sensations. Et je me blottis un peu plus contre toi. Tu me caresses les cheveux puis tu prends ma main pour m’entrainer vers la suite de la promenade. Nous quittons la plage et son doux sable pour les allées goudronnées d’un petit marché.

Les étals colorés s’offrent à nos yeux. Des fruits, des légumes, des bijoux, des grigris et autres artisanat locaux fourmillent partout. Le soleil se dissimule derrière la mer laissant place aux lumières de nuit. Tu me montres divers légumes qui pourraient faire notre repas. La fatigue du voyage commence à se faire sentir. Tu prends une carambole, découpe une tranche et me porte à mes lèvres le morceau en forme d’étoile. Je croque dedans avec ravissement. Tu désignes d’autres fruits. Je te regarde amusée puis t’avoue

- tu sais le voyage a été fatiguant, ne prévois pas un festin gargantuesque. Je n’ai pas un énorme appétit.

Tu hoches la tête et continue de choisir quelques fruits, m’expliquant que j’ai tant à découvrir et que les produits sont assez frais pour se conserver plusieurs jours. Puis nous regardons des babioles faites main. Tu désignes de petits grigris en bois, me racontant ce qu’ils symbolisent. Mes doigts courent sur des bijoux exposés dans le stand suivant. Je choisis avec toi un cristal de roche monté en simple pendentif sur une fine chaîne en argent. Tu me l’offres. Tu la passes délicatement à mon cou laissant tes doigts courir sur ma nuque. Un frisson de plaisir me parcoure. Je me retourne et t’embrasse fougueusement.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Ven 23 Oct 2015 - 13:34




Heavenly reunion.



- Rien ne peut me détourner de ceux que j'aime sincèrement.

De petites rougeurs diffuses s'installent sur tes joues. Craquant. Tout comme tes yeux qui se mettent à briller de cette lueur particulière que j'aime y voir. Puis mes lèvres se posent sur les tiennes. Cette douceur me trouble. Nous quittons la plage un moment plus tard pour parcourir les allées goudronnées d’un petit marché de nuit où de délicieux fumets s'élèvent dans l'air. Je te fais goûter quelques fruits avant que tu n'avoues la fatigue qui t’accapare avec le voyage.
J'acquiesce et choisi quelques fruits avant de choisir des mets chauds à une étale de cuisine locale. Puis nous passons devant des étales d'artisanat fait main. Ton attention est particulièrement penchée sur les bijoux et autres grigris dont je te révèle la symbolique. Et puis il y a ce cristal de roche monté sur pendentif qui semble beaucoup te plaire. Un bijoux que je t'offre avant de le passer à ton cou. Mes doigts parcourent ta nuque dans une caresse qui m'offre un élan de fougue de ta part alors que nos lèvres se scellent.

Nous prenons le chemin de retour sous la nuit étoilée. Le sable est encore chaud sous nos pieds nus. J'aurais aimé que cette nuit s'éternise en d'inlassables discussions mais j'imagine que la fatigue risque d'avoir très vite raison de toi. Aussi, une fois arrivés à la villa, je nous installe sur un transat avec une table à côté où les mets ramenés du marché sont posés à portée de main afin de piocher dedans. Installée entre mes jambes, l'un de mes bras t'entoure tandis que l'autre ne cesse de piocher dans les plats.

- Je ne me lasse pas de cette vue. Tu sais, mon oncle me compte comme son neveu préféré. Il dit que je suis le plus stable et le plus désintéressé de la famille, contrairement à d'autres qui ne courent qu'après l'argent. Cette villa est censée me revenir un jour, quand lui et ma tante ne seront plus là. J’ai souvent refusé lorsqu'il m'en parlait mais je dois dire que je commence à m'attacher à cet endroit.

L'idée d'avoir une maison secondaire un jour ici ou simplement de pouvoir venir y vivre pour mes vieux jours pourrait finalement me plaire.


Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Dim 8 Nov 2015 - 21:19



Heavenly reunion


Mon doigt joue avec le pendentif que tu as mis à mon cou. Nous marchons sur le sable chaud sous une voute étoilée. J’ai l’impression de vivre un moment digne de film romantique. Le bruit des vagues nous accompagne. Mais je sais bien que la vie n’a rien d’un film. Je glisse ma main dans la tienne tandis que nous rejoignons la villa. J’admire l’époustouflant panorama tandis tu installes les collations sur la terrasse.

Tu t’installes sur un transat. Je me blottis contre toi. Non que ce soit nécessaire. Juste pour le plaisir du contact de ta peau contre la mienne. La température est descendue mais il fait encore bien chaud. Tu picores dans les plats me proposant des morceaux que je déguste avec plaisir. Tu picores aussi dans les plats. Tu sembles détendu vu la situation chez toi, un peu comme si le reste du monde n’existait pas. Je relève la tête, ton regard est pétillant, je souris, je t’embrasse et me sers des morceaux de fruits. Je commence à ressentir de plus en plus le voyage.

- Je ne me lasse pas de cette vue. Tu sais, mon oncle me compte comme son neveu préféré. Il dit que je suis le plus stable et le plus désintéressé de la famille, contrairement à d'autres qui ne courent qu'après l'argent. Cette villa est censée me revenir un jour, quand lui et ma tante ne seront plus là. J’ai souvent refusé lorsqu'il m'en parlait mais je dois dire que je commence à m'attacher à cet endroit.

Si les autres de ta famille sont comme celui que tu aurais dû retrouver en boite la dernière fois, je comprends ton oncle et ta tante. Je balaye du regard le paysage. Un havre de calme et de tranquillité lorsque la vie citadine devient oppressante

- C’est vrai que l’endroit est superbe et apaisant. La réserve ne te manquerait pas ? et tes sœurs ?

J’écoute sagement ce que tu me dis.

- et en attendant tu ne veux pas t’attacher à autre chose ? Je te demande d’un air taquin tandis que ta main glisse tendrement dans mon dos.

Mon regard se plonge dans le tien. Je sens le désir s’insinuer en moi. Y avait-il des aphrodisiaques dans la nourriture ? Mes yeux pétillent. Mes lèvres effleurent les tiennes. Je me redresse. J’ôte ma robe la jetant sans ménagement sur la terrasse et t’enjambe. Je me fiche de qui pourrait nous voir. De plus je ne connais personne ici ? Enfin non à vrai dire je me fiche de tout. J’ai juste envie que tu me fasses l’amour sous les étoiles.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Jeu 12 Nov 2015 - 12:47




Heavenly reunion.


T'avouant que cet endroit aurait tendance à vouloir me garder dans ses filets, tu me soumets une interrogation.

- C’est vrai que l’endroit est superbe et apaisant. La réserve ne te manquerait pas ? et tes sœurs ?

- J'ai tendance à me couper de tout ici. Loin des problèmes, loin des gens. Mais je ne saurais raisonnablement quitter définitivement Lewiston, ne serait-ce que par ses paysages. Ainsi que de mon boulot là-bas. Quant à mes sœurs, ce sont des chieuses ... plaisantais-je.

Je me demande d'ailleurs comment je parviens à avoir ce trait d'humour au vu de la situation qui a éloigné Sammy de moi. Mais autant tourner la situation à l'absurde plutôt que d'y songer sérieusement. De toute façon, mes sœurs sont en sûreté, elles prennent soin de Sammy. Je leur fait confiance pour ça.

- Et en attendant tu ne veux pas t’attacher à autre chose ? me glisses-tu d’un air taquin.

Nos regard se plongent l'un dans l'autre. Je te désire de tout mon être malgré le calme apparent de mes traits sur l'instant. La façon dont tes yeux pétillent de cette lueur particulière et celle dont tes lèvres effleurent les miennes font naitre une délicieuse vague de chaleur en moi qui renforce la force de mon désir à m'en rendre tout sauf raisonnable. Tu m'offres le spectacle de ton corps dénudé alors que tu te redresses pour te délester de tes vêtements. Un sourire en coin nait sur mes lèvres. Tu peux lire dans mon regard tout ce que tu m'inspires. Nous pourrions nous trouver dans un coin plus susceptible d'être fréquenté que ça ne me retiendrait pas. Mais ici, nous avons la chance de nous trouver sur les hauteurs, loin de tout. Il y a peu d'habitation autour si ce n'est des villas plus loin entourées de végétation qui les dissimulent quasi totalement. Voilà aussi pourquoi j'adore cet endroit, cette villa difficile d'accès cachée parmi la végétation luxuriante et exotique avec seul le ciel et la faune alentours pour témoins.

Mes mains glissent sur tes cuisses tandis que tu m'enjambes. Je te provoque en prenant le temps de mordre dans un fruit comme si j'avais tout le temps ou que je voulais me faire désirer. Je suis certain que je peux te rendre d'autant plus féroce si je te taquine un peu de la sorte ... encore faut-il que je tienne moi-même jusque là.
Là où on pourrait éprouver de la frustration, il y a du plaisir pour le recouvrir. Comment les femmes parviennent-elles à avoir aussi facilement raison de nous ... ? Dans mon cas, rares sont-elles, je parviens toujours à mener le jeu ... sauf avec toi. Je crois que je pourrais céder à tout pour sentir ton corps sur le mien. Pour le sentir se presser plus fort encore comme en cet instant alors que je veux littéralement te sentir fondre ... pour mieux m'imprégner de toi, de tes mouvements et de ta chaleur.
Mais cette douceur ne dure qu'un temps avant que ma passion ne se témoigne par une ardeur sans précédent. Je te veux mienne à en crever, je veux profiter de chaque seconde avant que tu ne succombes au sommeil. Comme si c'était la dernière fois ... .


Code RomieFeather



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Jeu 19 Nov 2015 - 20:29



Heavenly reunion


Tes mains glissent le long de mes cuisses lorsque je t’enjambe. Puis tu souries et pioche un fruit. Mes yeux se plissent et je fais une moue colérique. Tu veux jouer ! Je laisse mes doigts courir sur ta ceinture. Je me penche sans te quitter du regard et croque à mon tour dans le fruit avec un coté animal. Puis ma langue parcourt ton torse. Mon cœur bat de plus en plus vite. Tu ne résistes pas longtemps et te transforme en un ardent amant. Nos corps à corps deviennent de plus en plus brulants. Nos caresses sont de plus en plus osées, de plus en plus intimes. Les vibrations qui courent sous ma peau me font entrer dans un autre monde.

Nous sommes seuls au monde. Rien ne compte plus que toi à cet instant. Rien d’autre que nous, j’entends  au loin quelques cris d’animaux que je ne verrais probablement jamais. Ma respiration se fait plus haletante. Le plaisir afflue par vague. Je te sens en moi. Mes ongles griffent ton dos. Ma langue est dans ta bouche et mes hanches ondulent sous tes coups. Au bout d’un moment nos corps retombent l’un sur l’autre trempés de sueur. La brise nous caresse. Ma fatigue s’est un peu dissipée mais va vite revenir. Tu me proposes une boisson. Je me redresse un peu. Tes yeux sourient. Ma main s’égare sur ta joue. Je dépose un baiser sur ton front. Je pose ma tête sur ton torse. Nous restons ainsi à compter les étoiles. Je finis par m’assoupir.

Je me sens ballotée. C’est bizarre. J’entrouvre les yeux tu me portes et me déposes dans un lit.

- reste près de moi dis-je dans un murmure

Tu me demande quelques minutes. Et merde tu vas encore m’abandonner ? Le temps que tu reviennes je me serais rendormie… reste ! Mais tu ressors. Mon esprit est un peu brumeux, peut-être des effets secondaires du voyage ou bien de mes excès des jours d’avant ? Tu reviens auprès de moi avant que le sommeil s’empare de moi. Je souris. Tu t’allonges, je pose ma tête de nouveau contre toi. J’entends ton cœur battre. Son rythme est régulier. Ma main descend vers ton aine. Le rythme se modifie. Je descends encore un peu rencontrant l’objet de ma convoitise. Les battements de ton cœur vont crescendo. Je redresse la tête un sourire amusé et je t’embrasse. Nos ébats bien que toujours aussi passionnés sont plus tendres cette fois. Nous finissons par une jouissance commune. Ma tête se pose de nouveau tout naturellement contre ton torse comme si c’était sa place.

- Je voudrais poser ma tête sur ton oreiller à toi, je voudrais mon corps dans tes draps à toi toutes les nuits. Je relève la tête avec un air très sérieux et fixant ton regard je chuchote Je voudrais m’endormir entre tes bras. Je voudrais me réveiller à tes cotés, manger, faire l’amour et parler dans le noir ou sous les étoiles de tout et de n’importe quoi, rire… plaisanter… Je veux être tienne et partager ta vie. Je mordille ma lèvre quels que soient tes ennuis. Ne m’abandonne plus

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Sam 21 Nov 2015 - 11:40





Heavenly reunion.



Je te porte jusqu'à la chambre et te dépose sur le lit tandis que je m'apprête à aller ranger vite fait le bordel resté dehors. En particulier la bouffe. Il y a pas mal d'animaux autour qui pourraient venir se servir. Tu me retiens comme si tu craignais que je disparaisse à nouveau de ta vie. Je réalise alors ce que tu as du éprouver en mon absence.

- J'en ai pas pour longtemps, juste quelques petites minutes mon ange.

Tu ne sembles pas décidée à lâcher ma main mais je me glisse hors de ton étreinte en mordillant gentiment tes doigts d'un air taquin. Promis, je reviens. Je ne te laisserais plus.

Le temps de débarrasser ce qui craint sur la terrasse et je suis de retour près de toi avant que tu ne te rendormes. Je m'allonge à tes côtés et t'attire contre moi. Tu poses ta tête sur ma poitrine et entames un jeu. Mon cœur s'affole tandis que ta main glisse sur l'intérieur de mes cuisses. Plus encore tandis que tes caresses se portent sur ma virilité. Tu sembles fière de constater l'effet que tu me fais. Tes lèvres rejoignent les miennes, toutes deux muées par un doux sourire. La passion de nos ébats sont soulignés de la tendresse de nos sentiments avant que nous ne finissions fauchés par un plaisir simultané. Nos voix s'élèvent dans la nuit et couvrent tout bruit aux alentours. L'extase du moment se diffuse encore à travers mes veines comme si le plaisir ressenti plus tôt n'en avait pas fini avec moi. J'en frémis encore, tout comme je frémis rien qu'à te sentir contre moi. je veux te sentir tout contre ma peau, comme si je voulais fusionner d'une toute autre façon.

- Je voudrais poser ma tête sur ton oreiller à toi, je voudrais mon corps dans tes draps à toi toutes les nuits.

Je dépose un baiser sur tes cheveux, les caressant inlassablement. Tu redresses alors la tête. La lueur dans mon regard ne trompe pas, tu peux y lire toute l'émotion que me suscitent tes mots.

Je voudrais m’endormir entre tes bras. Je voudrais me réveiller à tes cotés, manger, faire l’amour et parler dans le noir ou sous les étoiles de tout et de n’importe quoi, rire… plaisanter… Je veux être tienne et partager ta vie. Tu te mordilles la lèvre puis ajoutes : Quels que soient tes ennuis. Ne m’abandonne plus.

- Je t'en fais la promesse. glissais-je sur un ton sans détour.

Mes lèvres scellent ce pacte à plusieurs reprises.

- Sois mienne ... uniquement mienne ... et tu n'auras plus jamais à craindre quelque abandon que ce soit à l'avenir.



Code RomieFeather


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Dim 29 Nov 2015 - 10:45



Heavenly reunion


-  Je t'en fais la promesse. Me dis tu d’un ton sans détour.

Tu m’embrasses tendrement puis moult baisers plus passionnés s’en suivent

-  Sois mienne ... uniquement mienne ... et tu n'auras plus jamais à craindre quelque abandon que ce soit à l'avenir.

Tes paroles me font l’effet d’un brasier réchauffant tout mon être malmené ces dernières années. Comme une lumière au bout du tunnel qui se présente à moi. Mes yeux brillent de plaisir, je repose ma tête contre ton torse rassurant. Tes bras m’entourent, un cercle de protection contre le monde extérieur J’entends les battements de ton cœur, de petits tamtams qui retentissent au loin. Les heures de vol, le décalage horaire et les tamtams finissent par avoir raison de moi et je m’endors.

Il faudra que nous parlions des jours où tu m’as abandonné. Je ne veux pas commencer notre relation avec des mensonges. Je ne veux pas commencer notre relation avec des cachoteries. Je ne veux pas commencer notre relation avec des non-dits. Je m’inquiète de savoir comment tu vas prendre la nouvelle. D’un autre coté je ne vois pas qui le prendrait bien. Cependant si tu m’avais laissé un mot ça ne serait pas arrivé. Puis si je tombe sur Axel en me baladant avec toi, ça risque de déraper. Bien trop dangereux… dors !

Mon sommeil est agité enfin je crois. Mes rêves virent vite en un cauchemar. Je vois un immense ours : un grizzly. J’avoue au grizzly que j’ai visité une autre forêt. Il y avait un puma, j’ai nourri le félin. Il rugit, m’envoie un coup de patte et s’enfuit. Je tombe suite au coup puis je me redresse. J’ai un peu mal mais il y a plus important. Je reprends mon souffle. Je m’élance derrière l’animal pour lui dire qu’il doit continuer à me protéger à me faire confiance que je ne nourrirais que lui. Il se retourne et après un regard me tourne le dos s’enfonçant plus profondément dans les bois. La douleur est plus vive, je porte les mains à mon ventre. La sensation est poisseuse, mes doigts sont couverts de sang.

Je me réveille en sursaut. Le lit est vide et il fait grand jour. J’ai dormi combien d’heures ? Je me sens barbouillée, nauséeuse. Une odeur fleurie circule dans la pièce, plutôt agréable. J’enfile le premier truc qui est à ma portée et sors sur la terrasse. Je m’appuie sur la rambarde. La vue porte très loin. Je jette un regard circulaire. Tu es bien plus loin dans la cuisine apparemment très concentré sur ta tâche. Une larme roule sur ma joue. Comment vais-je pouvoir t’avouer ce qui s’est passé ? Je me noie dans la contemplation du paysage… Je vais y penser et je verrais ça demain ou après.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Sam 5 Déc 2015 - 18:26




Heavenly reunion.



Je suis éveillé depuis un moment. Je t'observe . Le drap ne couvre qu'une partie de ton corps, ta longue chevelure brune caresse le creux de tes reins. Mes doigts courent sur ton épaule et sur ton dos. Il sera bientôt temps pour moi de revenir à la réalité de ce qu'est devenu ma vie. Je ne crains pas d'affronter les regards une fois de retour à Lewiston, je crois que je crains plutôt celui de Sammy. Même si elle m'a assuré n'avoir pas changé de regard sur moi, moi ça me travaille au fond. Je n'aime pas remuer le passé. Aujourd'hui il l’est doublement. Ta présence me réconforte néanmoins. Ici, je t'offre une autre facette de moi. Je me demande toutefois ce qu'il en subsistera une fois de retour là-bas.

Je quitte la chambre pour prendre une douche puis je descend à la cuisine. Je m'y affaire un bon moment sans voir le temps passer avant d'aller boire un coup sur la terrasse près de la piscine où je te trouve, debout, le regard perdu dans le paysage. Tu as l'air soucieuse, tu ne remarques même pas ma présence sur l'instant. Je demeure quelques longues minutes à essayer de décrypter ton expression. Tu m'intrigues. Je ne saurais définir ce qui habite tes traits mais ce n'est rien de très positif. On lit beaucoup sur un visage. Je retourne en cuisine et viens déposer un plateau avec de quoi boire et manger. Puis je te contourne en effleurant tes hanches, ma façon de te dire bonjour avant de me glisser dans l'eau. Je ne préfère pas interrompre tes réflexions. Je te laisse venir vers moi et le moment venu, je te propose d'aller faire une balade à cheval. Mes lèvres caressent enfin les tiennes et mes bras t'enlacent. Tu sens merveilleusement bon, comme toujours. Ce parfum est propre à me faire chavirer l'esprit. Je me penche un instant un peu plus encore sur toi alors que je me tiens derrière toi et mon bras entoure désormais ta taille. Je retiens un frisson au contact de ton corps qui se colle un peu plus au mien. Nous ondulons un instant l'un contre l'autre.
Un instant plus tard, je te tends la main pour t'entrainer à ma suite. Partons sur un chemin au hasard avant de nous trouver des chevaux.




Code RomieFeather

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC Dim 13 Déc 2015 - 18:20



Heavenly reunion


Toujours accoudée à la balustrade, je sens ta main sur ma hanche. Perdue dans mes pensées je ne t’ai pas entendu arriver. Je me retourne tu es déjà reparti, tu es dans l’eau. Il y a un copieux petit déjeuner posé sur la terrasse. Je m’approche et prends un fruit. Je m’assieds au bord de l’eau, tu m’y rejoins. Après quelques baisers, tu m’entraines dans l’eau. Je me retrouve bientôt trempée contre toi. Je me colle un peu plus à toi ton torse contre mon dos me fait naître des frissons. Nous restons enlacés un moment encore. Nos corps l’un contre l’autre se laissent emporter par un plaisir partagé.

Nous nous restaurons avec délice et appétit. Ma nuit m’a permis de bien récupérer. Oublier ma fatigue, oublier le décalage horaire, je me sens prête à profiter pleinement de mon séjour. Pour la suite de la journée tu proposes de me faire visiter l’ile ainsi qu’une promenade à cheval. Ta main dans la mienne tu m’entraines dans des paysages luxuriants. Ta connaissance de la flore et faune locale m’impressionne. Il est vrai que tu connais aussi les vastes étendues qui bordent Lewiston mais nous sommes si loin ici. Tu me parfois un morceau de fruit ou un pétale de fleur m’en expliquant les vertus.

Nous trouvons deux superbes montures, tu m’aides à monter sur la mienne. Nous partons au pas puis au trop sur les plages. Les sabots des chevaux fendent le bord de l’eau et créant des tas de gerbes et éclaboussures salines. Je me laisse griser par les effluves exotiques qui chatouillent mes narines. Je me laisse griser par nos corps lors de nos pauses au détour de sentiers ombragés. Je me laisse griser par ces moments insouciants qui cesseront bientôt je le ressens.

En fin d’après-midi tu me proposes un pique-nique nocturne. Une idée des plus originales qui va de pair avec toutes les attentions dont tu m’entoures depuis mon arrivée. Je ne sais même pas quand tu as acheté et fait tous ces mets ? J’ai tant dormi ? Je me change rapidement et te suis dans un petit chemin camouflé. Nous débouchons bientôt sur une jolie cascade. Je t’embrasse et ne résistes pas longtemps à aller m’y baigner vêtue. Tu mets une couverture au sol, sort quelques mets. Tu finis par me rejoindre sous la cascade après avoir tout installé.


Après quelques ébats aquatiques nous nous installons sur la couverture alors que les étoiles font place à la lumière. Tu allumes deux petites bougies. Tout ça est bien trop, je ne le mérite pas. Apres une discussion détendue, je prends un air grave et je te dis qu’il faut que je t’avoue ce qui s’est passé ces derniers jours. Je t’explique que je veux une relation sincère et elle ne pourra l’être si elle commence sur des non-dits. Je te raconte que suite à ta disparition, un peu par déprime. J’ai voulu me procurer de quoi me détendre et j’ai fini dans le lit de celui à qui nous avions emprunté la moto un jour en sortant de boite. Je me tais t’observant et appréhendant ta réaction. Tu restes silencieux un moment et je ne saurais déchiffrer ton expression. Une boule reste dans ma gorge et je te dis mal à l’aise.

- Je rentrerais demain à Lewiston pour te laisser le temps, je suis désolée


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Heavenly reunion avec CC

Revenir en haut Aller en bas
Heavenly reunion avec CC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Heavenly reunion avec CC
» Compte rendu reunion avec la maire d'aubagne 30/03/2017
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-