AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai Ven 24 Juil 2015 - 17:00


L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité .. ou pas !


Nous sommes à Lapwai, tout du moins aux environs. L'endroit est situé à un peu plus d'une vingtaine de minutes de route de Lewiston en longeant la rivière Clearwater. C’est le début d'après-midi, j’ai choisi ce moment pour que l'on puisse discuter posément tous les deux après avoir mangé en ville, tout comme j’ai choisi cet endroit afin de bénéficier d'un grand calme et d'un lieu qui soit synonyme d'apaisement étant donné ce que j’ai à te dire. Enfin du moins, ce que j’ai à te demander. Ça n'a rien d'évident, vraiment rien. Je dois aborder un sujet délicat et je vais devoir sans doute me montrer quelque peu intrusif au vu du sujet concerné et que je ne pourrais raisonnablement pas te dévoiler qui plus est. Je vais devoir te tirer les vers du nez en toute subtilité. Un trait de caractère qui me fait bien souvent défaut ... il n'y a qu'à voir cette fameuse après-midi que l'on a passé ensemble lorsque tu es passée me voir et que tu as abordé un point aussi sérieux que troublant à ton propos, il n'y a pas si longtemps.



Ça fait des jours que je réfléchis à la façon dont je vais pouvoir aborder tout ça, sans mettre les pieds dans les plats de façon trop directe et sans m'emporter face à ta réaction le moment venu. Putain de merde, ça me torture l'esprit depuis ce putain de SMS ! Je pourrais ne pas m'en mêler, laisser tomber et me montrer égoïste mais vu l'importance du message et ce qu'a suscité ce dernier, je ne peux rester bras ballants face à quelque chose d'aussi peu anodin. Je jure toutefois qu'après tout ça, je jetterais ce fichu téléphone pour ne plus être emmerdée par cette saloperie de S.
Dans un sens, tout ceci m'apporte une sorte de but. Seulement, le point négatif dans tout ça, c’est l'option où après "enquête", je demeure toujours impuissant sans trouver les questions à mes réponses. Il ne s'agit pas que d'un mystère à résoudre. C’est on ne peut plus sérieux. Et ce mystère me met la puce à l'oreille concernant certaines disparitions. et si c'était cela qui se cachait derrière depuis tout ce temps ? Ça expliquerait beaucoup de choses ... .
Je dois néanmoins m'y prendre avec tact et discrétion. C’est pas gagné mais je vais tenter de faire l'effort.

Biscuits et boissons sont là pour qu'on ne manque de rien durant les quelques heures passées ici. Cet endroit n'est quasiment pas fréquenté. Le soleil perce à travers les feuillages. Nous sommes coupés du monde. Nous discutons de tout et de rien, puis je finis par lâcher :

- Depuis combien de temps tu connais les O'Leary ?

Je suis assis en tailleur sur la couverture posée à même le sol, l'air serein. Tu risques de songer que la question m'a été inspirée de ce jour où je t'ai vu en présence d'Esras. Je sais qu'il est en rapport avec eux. Et puis au-delà de ce qui le concerne, je ne suis pas sans savoir que tu connais les O'Leary et que tu semblerais pourtant préférer t'en passer. Ce que je ne sais pas toutefois, c'est la nature exacte de tes rapports avec eux. Ça me parait néanmoins louche.
Quoi qu'il en soit, je poursuis après ta réponse.

- J'aimerais comprendre la nature des tensions qui sont nées entre vous, dis-je en te signifiant que rien que d'après tes crispations entre autres choses que j’ai déjà eu l'occasion de noter, il n’en ressort rien de vraiment positif. Tout ça l'air de dire qu'il y a anguille sous roche. Et oui, mon côté direct a repris le dessus. Je ne vois de toute  manière d'autre façon d’en venir là où je le veux. Oublions la subtilité mais restons néanmoins patient.

©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai Ven 24 Juil 2015 - 23:06

Chris ∞ Terrie
Cela fait plusieurs jours que nous ne nous sommes pas vus, sûrement avons-nous eu trop à faire chacun de notre côté pour nous voir, quoi qu’il en soit, même si je n’ose pas l’avouer, ta présence m’a manquée. Je ne m’attendais pas tout à fait à cette invitation à Lapwai – je n’y suis pas allée une seule fois depuis mon réveil l’année passée – mais j’ai accepté, il faut dire que je n’avais ni raison ni envie de refuser. Quand je te retrouve avant que nous y allions, j’ai néanmoins un doute sur tes intentions. Je décèle ce petit quelque chose dans ton regard, sur lequel je ne peux pas mettre de mot. Je ne comprends pas ce que c’est, ni pourquoi c’est là, et pour être honnête, ça ne me rassure pas. Je tente comme je peux de chasser la pensée de mon esprit pour profiter un peu de toi, parce que c’est de ça dont j’ai envie.

Nous nous sommes installés et des minutes durant nous semblons profiter l’un de l’autre, parlant de tout et de rien. Je retrouve mon sourire auprès de toi, et un peu de mes forces. Je sais que ces derniers temps j’ai tendance à trop tirer sur la corde, je vais finir totalement épuisée. Mais disons que la fatigue est une alternative préférable à la torture psychologique que je m’inflige avec le peu de souvenirs que j’ai de mon ancienne vie… J’ai tendance à penser que d’une certaine façon, le gars qui a voulu me tuer a réussi, je ne suis plus vraiment la même et peut-être ne le serais-je plus jamais…
Nous discutons de tout et de rien, jusqu’à que tu me poses une question qui me laisse sans voix… Les O’Leary… Ce n’est pas tellement un sujet que j’ai envie d’aborder, et d’autant moins avec toi. Ce n’est pas que je n’ai pas confiance en toi, mais je te connais, tu ne me poses pas la question innocemment et je sais déjà que mes réponses ne vont pas te plaire. Elles ne me plaisent déjà pas à moi-même, alors j’ai déjà dans l’idée que tu ne réagiras pas forcément calmement. Je ne suis pas sûre de pouvoir me défiler deux fois, je m’abstiens déjà de te dire tout ce que je sais de la tentative de meurtre à mon encontre, si en plus je tais ce sujet, il se peut que tu le prennes encore plus mal. Ceci dit, je ne vais pas avoir grand-chose à te dire, j’ai trop peu de souvenirs encore…

« Les O’Leary… » Un peu malgré moi, je baisse la tête, comme si j’avais honte et un sourire triste s’est dessiné sur mes lèvres. Je l’atténue en me mordant la lèvre inférieure, puis je le ravale finalement pour aborder une expression plus neutre. Je lâche un léger soupir avant ma réponse, mais je ne te regarde plus, sûrement parce que j’aurai voulu que tu ne saches rien de tout ça, tout comme j’aurai voulu ne jamais tomber là-dedans.

« … ça fait dix ans, il paraît. Mais je ne me souviens pas, tu sais. Tout ce que je sais, c’est… ce qu’ils m’ont dit, et… va savoir ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. »

Je n’ai que quelques détails venant d’Aengus, qui me dit qu’il ne ment pas ? Oh il y a certaines choses sur lesquelles je n’ai pas de doutes. Comme le fait qu’il a déjà pointé une arme sur ma tempe pour obtenir ce qu’il veut, ce qui laisse sous-entendre que je ne fais pas ça par plaisir. Mais je ne pense pas qu’il faille que je te dise une chose pareille, tu n’as pas besoin de tous les détails. Je vais te faire le même résumé que j’ai eu, parce qu’en réalité, je n’ai aucun souvenir des O’Leary, seulement d’Esras que je mets au défi de me frapper à nouveau, ce qui veut dire qu’il l’a déjà fait…

« De ce qu’on m’en a dit, je leur ai demandé une faveur quand j’avais 17 ans, et avec eux toute faveur, ça se paie… »

Je lâche un soupir et je marque une pause avant de tourner de nouveau la tête vers toi. Je ne t’ai pas regardé une seule seconde depuis que tu as abordé le sujet des O’Leary. J’ai honte, c’est certain et d’autant plus maintenant que toi aussi tu sais que j’ai des liens avec eux. Est-ce que tu me demandes ça en rapport avec ce que j’ai confié l’autre fois ? Crois-tu que ce soit eux qui ont tenté de me tuer ?

« Pourquoi tu m’interroges sur eux ? »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai Sam 25 Juil 2015 - 11:15


L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas !


Le calme dont je fais preuve doit t'apparaitre comme une subtile ruse et te foutre en stress malgré tout. Mais je me sens étrangement serein pour le moment. Tu concèdes à demi à parler des O'Leary.

« … ça fait dix ans, il paraît. Mais je ne me souviens pas, tu sais. Tout ce que je sais, c’est… ce qu’ils m’ont dit, et… va savoir ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. »

- Et que t'ont-ils dit ?

« De ce qu’on m’en a dit, je leur ai demandé une faveur quand j’avais 17 ans, et avec eux toute faveur, ça se paie… »

- Quelle genre de faveur ? Que t'ont-ils demandé en retour ? demandais-je toujours très calmement. Ça n'a rien à voir avec toi Terrie, c'est un élément tout autre qui me conduit à t'interroger afin de découvrir la nature de leurs affaires. Tu dois bien avoir une idée ? Tu dois bien savoir désormais quelle était cette faveur ? Sans compter cette situation avec Esras qui révèle un secret dissimulé sous un chantage que je devine fort bien. Ne nie pas.

Je poursuis en te rassurant sur le fait que j'ai découvert quelque chose qui pourrait bien en quelque sorte les impliquer et soulever le voile sur certains mystères. Il y a même si je puis dire un enjeu plus gros là-dessous, mais rien qui me mette en danger ou qui me pousse comme l'autre fois à un désir de vengeance. Tout ceci étant dit, je bois une gorgée en t'écoutant et en me réinstallant ensuite dans une position plus confortable, à demi étendu sur le dos, juste les jambes repliées. Je regarde le ciel, songeur.

Je ne sais au juste comment je vais m'y prendre par la suite. Une chose est certaine, si ce que je soupçonne est bien réel, ça pourrait sauver quelques vies, dans le sens propre comme dans le figuré, et ainsi par la même soulager certaines familles. Je ne peux m'empêcher de songer que ce sms évoquant des preuves photos concernant un trafic humain a forcément un lien avec les disparitions qui ont eu lieues quelques années plus tôt. J’en viens à me demander si comme dit dans le texto, cette personne qui a été complice du dit trafic en se taisant malgré elle ne pourrait pas être toi étant donné cette faveur que tu leur dois et cette situation tendue dans laquelle tu sembles te trouver avec eux.


©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai Sam 25 Juil 2015 - 16:43

Chris ∞ Terrie

Je ne suis pas très à l’aise avec le sujet que nous abordons. Les O’Leary ne constitue pas mon sujet de conversation préféré, et honnêtement j’aurai préféré ne jamais en parler avec toi, j’aurai préféré que tu ne saches rien de mes liens avec eux, pas seulement parce que je suis loin d’en être fière, j’ai beaucoup d’autres raisons de vouloir taire mes relations avec les O’Leary. J’aurai vraiment préféré taire le sujet, mais je n’ai pas l’impression que c’est une option qui te plairait. Même sans souvenir de notre passé commun, je peux dire que je te connais, et ce n’est pas seulement parce que Sammy m’a aidée à y voir plus clair… Alors je cède après un soupir, vraiment j’aurai préféré que tu n’en saches rien.

Tu es bien plus calme sur ce sujet que lorsque j’ai évoqué la tentative de meurtre dont j’ai été la victime. Cela me laisse légèrement perplexe, et cela m’intrigue aussi, je me sens donc obligée de te demander pourquoi tu m’interroges à ce sujet… ce sujet que j’aurai préféré taire… Tes explications ne me rassurent pas tant que ça, je préférerai vraiment que tu restes loin de cette famille et de leur clan irlandais. Je lâche un autre soupir, je ne sais pas quoi te dire exactement et je préfère te garder en dehors de ça, vraiment.

« Dévotion envers un ami, c’est comme ça qu’il me l’a présenté… J’imagine que je voulais protéger ou sauver quelqu’un, et que je me suis crue plus maligne qu’eux. Je ne sais pas qui c’était ni pour quelle raison j’ai fini dans cette merde, mais… »

Je m’arrête dans ma phrase, et je te regarde à nouveau. Je préfère la laisser en suspens alors que tu m’expliques que tu cherches à éclaircir certains mystères, mais ça ne me plaît pas et ça ne me rassure pas. Très loin de là, même.

« Chris… »

Je dois avoir un air inquiet dessiné sur le visage, parce que oui je m’inquiète pour toi à cet instant précis. J’ignore beaucoup sur les O’Leary, je n’ai pas retrouvé assez de souvenirs pour savoir à quel point je suis dans la merde et par la même à quel point je suis mêlée à tout cela, mais j’en sais bien assez pour avoir des raisons de m’inquiéter pour toi.

« Tu devrais pas te mêler de leurs histoires… Je… Je ne sais pas ce que tu cherches ni pourquoi, mais je t’assure… Les O’Leary, Esras, et tous ceux à qui ils s’associent, c’est une mauvaise idée d’avoir à faire à eux. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai Sam 25 Juil 2015 - 17:58


L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas !


Autant aller au bout ... . Je te montre le message que j'ai reçu par SMS. Erreur de destinataire ou fait exprès peut-être. Ça ne m'étonnerait pas de S. Je te laisse en prendre connaissance puis déclare :

- Il y a une chance pour que ce message te soit destiné. Une intuition comme ça ... . Et la seule façon d'en avoir le cœur net est d'aller à la banque pour voir s'il réside en effet ces fameuses preuves.

Je t'explique que ceci n'est pas anodin. Il y a le rapport avec la photographie également. Et si je me trompe, autant pour moi ... . Alors se frotter ou non aux O'Leary m'importe peu, il y a plus important en jeu. Néanmoins, est-ce sans doute une chose qui peut faire partie de ton passé et que tu as pu oublier elle aussi. A moins que tu ne me dises pas tout. Je ne sais pas ce qui te pousses à vouloir me faire tous ces mystères ni à te confier à Stark mais quelque chose me dit que ce n'est pas parce que tu tiens moins à lui. Un hasard m'a mené à en apprendre quelque peu. Je n'ai pas cherché, et je ne cherche pas. Seulement si malgré mes arguments tu es décidée à te braquer là où tu adoptes une toute autre position envers d'autres, je me démerderais tout seul. Et quitte à me démerder seul, je plie sur l'instant bagage tranquillement dans l'intention de reprendre la route pour Lewiston. La banque ou devant chez toi ... . Sachant que l'une des deux options brisera sans doute quelque chose ... si secret volontairement dissimulé pour une foutue raison à la con il persiste, s’entend.



©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai Sam 25 Juil 2015 - 19:03

Chris ∞ Terrie

Après quelques instants à fouiller dans ton téléphone, tu me le tends alors qu’un message est affiché. Je te regarde un instant sans comprendre, avant de prendre le téléphone pour lire le dit message. Un coffre à la banque qui contient les preuves d’un trafic d’êtres humains cautionné par un lâche silencieux ? Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Je te regarde à nouveau, j’ai autant l’air décontenancée que choquée… Tu m’expliques alors ce que tu en penses et franchement je suis assommée par cette révélation.

« Oh merde… »

C’est tout ce que j’arrive à sortir de ma bouche dans un premier temps. Ca ne peut pas être moi, je ne peux pas avoir fait ça, cautionner une telle chose… La question de ce que j’ai bien pu faire de ma vie me revient encore. Cette histoire ne peut pas me concerner, ça ne se peut pas, tu te trompes… J’ai une nouvelle tornade qui me dévaste le cerveau, et qui m’éloigne un peu de l’instant présent. Je t’entends, mais je n’ai pas l’air de t’écouter. J’ai l’impression que le brouillard s’épaissit de nouveau, enfin si jamais il s’est estompé à un moment… Tu m’as dit quelque chose, mais je n’ai pas écouté, j’ai l’air de sortir d’une quelconque torpeur.

« Q.. Quoi ? » Je me repasse les quelques secondes précédentes en mémoire… aller à la banque… Je ne suis pas sûre d’avoir ce courage présentement. « Ok, euh…on… on va voir. » Dis-je enfin, reprenant de la contenance dans les dernières secondes.

Mais en fait, j’ai une trouille d’enfer… J’ai peur de ce qu’on pourrait trouver, et j’ai peur de la façon dont tu vas me regarder selon ce qu’on va trouver… J’ai déjà l’impression que tu m’en veux, beaucoup, et ce n’est pas la sensation la plus agréable que je puisse avoir…

« Je n’ai pas fait ça… » C’est la phrase que je me répète intérieurement depuis qu’on a quitté Lapwai… Je ne peux pas avoir fait une chose pareille, j’ai déjà la sensation que je vais me détester et probablement que tu feras la même chose… Je me répète encore que je n’ai pas pu faire ça, je ne peux pas avoir fait ça… Je ne suis pas sûre de vouloir que tu puisses avoir la confirmation que j'ai pu faire une chose pareille d'ailleurs…
Nous sommes à la banque, et n’ayant plus d’ongles à ronger, je me triture les doigts que je vais finir par m’en arracher la peau… « Je n’ai pas fait ça… » A force de le penser, je finis par le lâcher dans un murmure. J’ai besoin de m’en convaincre…

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai Dim 26 Juil 2015 - 9:35


L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas !


Face à cette révélation, tu as l’air complètement décontenancée et sous le choc. C’est une supposition mais autant aller vérifier. Je demeure silencieux durant le trajet, je ne trouve pas les mots pour te rassurer et ça me frustre d'autant plus de ne rien pouvoir faire pour soulager le tourbillon de confusion et de craintes qui doit se dérouler dans ton esprit. La route ne m'a jamais semblé aussi longue. Nous traversons bientôt le pont qui mène à l'autre rive de la rivière Clearwater puis nous arrivons sur Lewiston. Direction la banque. Ça va peut-être un peu trop vite mais plus vite nous saurons, mieux ce sera. Même si certes dans l'une des deux options qui se présente à nous, il y aura un bouleversement marqué qui ne fera que renforcer le malaise déjà présent. Soit. Il le faut.
Je me rends compte de ma froideur insidieuse et silencieuse une fois à la banque. On nous dirige bientôt vers le dit coffre et j'attrape ta main pour te donner un semblant de réconfort. Peu efficace cela dit vu la pression ambiante. La femme nous laisse dans la salle après avoir posé le coffre sur la table au centre.

« Je n’ai pas fait ça… » lâches-tu comme perdue dans tes pensées.

Je me place face à toi et te tiens par les épaules.

- Si ces preuves sont bien là, s'il s'agit bien de toi et que tu as du taire ceci, c’est qu'il y avait de réelles menaces à ton encontre. Je ne te jugerais pas pour ça. C'était sans doute involontaire ou du moins forcé. Cette famille m'a l'air de mener des affaires on ne peut plus louches et comme tu l'as dis, ils sont dangereux et sans doute prêts à tout. Je n'imagine même pas quel odieux chantage ou quelle pression ils sont capables de mettre pour protéger leur secret. Alors essaye de déculpabiliser si l'on trouve ici ce que ... Je ne termine pas ma phrase et fais juste un signe de tête en direction du petit coffre posé sur la table. Puis je te demande si tu préfères que je l'ouvre en voyant ton angoisse et ces légers tremblements qui agitent tes mains.

- Sache juste que s'ils sont derrière tout ça, nous trouverons une solution pour te mettre hors de danger et avertir les autorités.

Une façon de te rassurer car certes, je pourrais vraiment m'en mêler et prendre des risques en cherchant plus de preuves par la suite, seulement, il y a trop de risques qui sont susceptibles de découler et de mettre en danger les autres et les gens impliqués malgré eux si je m'en mêle seul. Je ne pourrais assurer sur tous les plans si quoi que ce soit m'échappe. Et même si je ne fais pas vraiment confiance en ce qui concerne les autorités, je pense connaitre des personne dans ce milieu qui ont assez de plomb dans le crane pour se charger de l'affaire. Comme le FBI qui sera certainement plus compétent à n’en pas douter que les services de police.
Encore faut-il pour l'instant, que nous tombions sur les dites preuves. Et si ce n’est pas toi qui les détient ni toi dont il est question dans ce message, je crains fort de devoir tourner mes soupçons vers une personne que ça remuera doublement à coup sûr.


©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai Dim 26 Juil 2015 - 10:42

Chris ∞ Terrie

Cela fait déjà plusieurs mois que je ne parviens pas à entendre les arguments positifs qu’on me sort sur mon amnésie, les ai-je déjà vraiment entendus d’ailleurs ? Ils n’ont pas idée de ce que c’est, et à moins d’être à ma place ils ne le sauront jamais. Ce ne sont pas eux qui vivent avec, ils ne savent pas tout ce que ça implique, tout ce que ça me fait traverser. Ils ne vivent pas avec des centaines de questions sans réponse, ils ne sont pas à se demander ce qu’ils ont pu faire de leur vie, ils ne sont pas dans une incompréhension constante… Je passe la plupart de mon temps à me demander ce que j’ai fait, ce que j’ai pu faire de ma vie, qui je suis vraiment… Sans souvenir, je suis totalement perdue et je ne parviens plus à vivre avec toutes ces interrogations. J’ai besoin de mes souvenirs…
Pendant que je me tourmente intérieurement depuis que tu m’as montré ce message, tu gardes un silence parfait et… froid. J’ai bien conscience que tu m’en veux, du moins c’est l’impression que tu me laisses, mais je ne suis pas certaine de la raison qui expliquerait ce comportement. Tu me laisses à mes tortures psychologiques tout le long du trajet et encore un peu dans la banque…

Ta main vient finalement trouver la mienne, quand l’employée de la banque pose le coffre sur une table. Inconsciemment je serre cette main que tu m’offres enfin, comme si je m’y accrochais… Je ne veux pas croire que j’ai fait ça, je ne veux pas croire que j’ai cautionné une chose pareille, même si ma vie en dépendait. Les O’Leary m’ont-ils vraiment entraînée dans pareille histoire ? Je lâche un murmure que je n’entends pas, je suis sûrement trop tourmentée… Mais toi tu m’as entendu, tu te places face à moi et me prends par les épaules… Je t’écoute, mais j’ai l’impression que les mots n’atteignent pas mon cerveau, je les entends, je les comprends, mais je ne suis pas rassurée pour autant… La question me revient encore : qu’ai-je fait de ma vie ?

Je lâche un soupir et je rassemble mon courage pour aller ouvrir ce foutu coffre. Je lâche finalement la main que tu m’as offerte. Je suis certaine qu’une grimace se dessine sur mon visage au moment où je pose mes mains sur le coffre, et je l’ouvre… Je crois que j’espère qu’il soit vide, ou qu’il contienne tout sauf ces foutues preuves.
De la grimace, je dois passer à une autre expression d’incompréhension. Du coffre, je sors ce qui semble entre un de mes carnets à dessin… j’en ai déjà trouvé plusieurs chez moi, mais pourquoi celui-là serait-il ici ? Je le prends de ma main gauche alors que je te jette un regard, légèrement décontenancée.

« D’accord… » Dis-je l’air de comprendre de moins en moins… « Un carnet à dessins… »

La date sur la couverture indique octobre de l’année 1998… J’avais onze ans à cette date. Je te regarde encore, puis je me décide à ouvrir le carnet à dessins. Je découvre le portrait d’un homme que je ne reconnais pas, mais bizarrement il me semble familier… Je regarde les pages suivantes, des scènes que j’ai dû dessiner, des scènes que j’ai vécues ?

« Ok… je comprends rien. » Dis-je, catégorique. Je reviens sur le portrait de la première page. « Tu le connais ? » Ça m’étonnerait, j’avais onze ans à l’époque de ce dessin, c’est certainement quelqu’un que j’ai rencontré quand j’étais gamine, je doute que tu puisses le connaître.

Non tu ne le connais pas, moi non plus. Enfin si je dois le connaître, je ne l’ai certainement pas dessiné par hasard, mais je n’ai aucun souvenir. Après une discussion qui ne nous avance pas plus, nous décidons de repartir, et je garde avec moi ce carnet à dessins qui m’offre de nouveaux mystères…
Une chose au moins est certaine, je ne suis pas ce témoin  que tu recherches, je ne suis pas le témoin silencieux et lâche…

code by Silver Lungs


TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Connor J. Malone
Maître Jedi
4702 $
13/08/1987 $
4702 messages
Mensonges : 4702
Anniversaire : 13/08/1987


MessageSujet: Re: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai Jeu 3 Sep 2015 - 0:31

Terminé

______________________________

I'm with you till the end of the line
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai

Revenir en haut Aller en bas
Intrigue N°5 - L'art d'aborder un sujet délicat avec subtilité ... ou pas ! - Lapwai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Intrigue 6 Saison 4 de Oo-Sup arrive !!!! [Sujet Recensement Fin Intrigue]
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Autour du monde :: Etats-Unis-