AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Sam 11 Juil 2015 - 12:20


Mysterious and sweet Montana.


La brume couvre ces terres du Montana où je me trouve actuellement, comme un voile teinté de cette même mélancolie que j'éprouve à te quitter. Il est encore tôt mais je préfère partir avant que tu ne te réveilles et que tu tentes alors de me retenir, requête à laquelle je risque d'ailleurs de céder, d'où ma volonté de départ incognito. Je n'aurais pas du venir te trouver ici, je n'aurais pas du répondre à cette lettre ... . Tu as ta vie ici, j'ai la mienne dans l'Idaho. Et ni l'un ni l'autre ne sommes décidés à quitter nos lieux de vie aussi doux soit ce lien entre nous et ces moments passés ensemble ces quelques jours. Je suis venu sans hésiter et sans savoir réellement à quoi m'attendre, j’ai foncé tête baissée pour venir te trouver. Je savais assurément que la passion renaitrait entre nous après toutes ces années passées, et ce malgré le brin de rancune que j'ai éprouvé lorsque tu es partie pour le Montana, quittant Lewiston sans un mot pour moi, sans explication il y a maintenant de nombreuses années il me semble ... . Il m'est arrivé de penser à toi bien souvent depuis mais j'éprouvais plus de rancune que de peine. Et puis j’ai reçu cette lettre de toi, cette lettre chargée de regrets et de sentiments ... sentiments qui ont fait renaitre les miens. Ceux-là même que je ne pensais pas vraiment ressentir mais qui étaient finalement terrés au fond de moi comme par fierté. Je ne voulais tout simplement pas les assumer, surtout à cette époque. Pourquoi alors les ai-je laisser ressurgir en venant à ta rencontre ... ? Je ne saurais dire. Sans doute poussé par un arrière goût de nostalgie ou par une envie de romance aussi fugace soit-elle, comme présentement alors que je m'apprête à te quitter. Ma toute délicieuse Kaya. Il vaut mieux que je te quitte ainsi. Mes yeux s'attardent une dernière fois sur les courbes de ton corps juste à demi dissimulé par les draps. Je n'oublierais pas ces quelques jours passés avec toi, encore moi ces instants de passion partagés et nos longues balades à travers champs. Des jours et des nuits toutes aussi idylliques.

Un dernier regard en direction de l'entrée de la maison alors que j'enfourche ma bécane. Je crains de te voir surgir derrière la porte et parvenir à me retenir. Mais finalement, tu dois toujours être endormie à l'instant où je reprend la route, parcourant le chemin qui m'éloigne toujours plus surement de ta maison. Cet endroit est si plein de charme, perdu au milieu de la campagne, parsemé d'une brume qui forme une plus sûre barrière entre toi et moi au fil des minutes qui me conduisent plus sûrement vers une autre voie.

Plutôt que de rentrer sur Lewiston, je décide au hasard d’une pancarte annonçant un festival de musique se déroulant dans le sud-est de l’État, de m'y rendre et de m'attarder ainsi un peu plus longtemps dans le Montana. Je roule durant deux bons jours avant de rejoindre une ville qui ne doit plus être très loin du fameux festival. Encore deux jours de route en comptant les pauses selon mon estimation.
Nous sommes en début d'après-midi lorsque je reprend la route pour entamer une portion de forêt où la route serpente en tout sens, ce qui me permet de m'en donner à cœur joie. La fraiche brise venant des bois est agréable et je réduis un peu ma vitesse alors que les virages se font de plus en plus serrés. C’est au détour de l'un d'eux qui donne alors sur une longue ligne droite, que j'aperçois une personne qui semble en difficulté sur le côté de la route avec sa moto. Toujours prêt à rendre service, je m'arrêtes à quelques mètres et vais proposer mon aide.

- Un soucis avec ta bécane ? demandais-je à la jeune femme après l'avoir saluée en lui offrant une poignée de main. Moi c'est Chris. Je peux peut-être te dépanner. Tu me laisses jeter un coup d’œil ?



©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
E. Danny J.-O'Reily
apprenti féroce
530 $
27/07/1986 $
530 messages
Mensonges : 530
Anniversaire : 27/07/1986


MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Jeu 16 Juil 2015 - 7:38




   

Chris & Danny
je suis une feuille qui va là où le vent me porte sans jamais me poser une seule fois sur le sol parce qu'une fois au sol je deviens un caillou
« Danny, j'ai besoin de te voir. Je suis dans le Montana... je t'en pris Danny. J'ai besoin de toi. » Je déteste quand elle prend cette voix. Je déteste quand elle me supplie. Je déteste que je me laisse avoir à chaque fois et je déteste de savoir qu'elle sait exactement comment me manipuler pour me faire venir vers elle. Evelyn, cette garce qui a été une personne si importante pour moi avant la mort de son frère est presque devenue un étrangère à mes yeux. Elle n'est plus du tout la même jeune femme et ça me brise le cœur parce qu'elle vaut tellement mieux que ce qu'elle montre à tout le monde aujourd'hui. Mais ce n'est plus vraiment mon problème maintenant de prendre soins d'elle. La seule personne que je dois protégé c'est moi-même et c'est très bien comme ça au final parce que je ne suis pas une gardiennes d'enfants après tout. Tommy a toujours été facile. Il a toujours eu toute confiance en moi quand je lui disais que je n'avais pas confiance dans telle personne ou pour telles choses. Evelyn, elle, n'écoute jamais quand on lui dit quelque chose. Elle risque sa vie pour des conneries et quand son frère est mort, j'ai eu peur que son père me demande de devenir son ombre. Heureusement pour moi, elle avait déjà un ombre qui lui convenait. Un certain Tony. Grand type baraqué et pas vraiment bavard. Un vrai chien en gros. Elle a toujours semblé en sécurité avec lui. C'est pourquoi j'ai été étonnée quand elle m'a appelée en disant qu'il a tenté de la tué et que maintenant elle se retrouvait coincé dans une ville du Montana. Cette peste m'a sortie comme quoi elle ne pouvait pas faire confiance à qui que se soit. Je ne suis pas stupide et je sais très bien que si je ne l'aidais pas à rentrer puis qu'il lui arrive malheur, je finirais dans un tonneau. J'ai enfourchée ma manteau, dit à Rohan tout ce qu'il devait savoir et j'ai quittée la ville pour aller la rejoindre.

Je n'ai pas été franchement surprise de la trouver saine et sauf. Ça m'a vraiment mit en pétard qu'elle m'est fait venir de Lewiston jusqu'ici pour le plaisir. Je ne pouvais peut-être pas lui casser le nez, mais je ne me suis pas gêner pour casser celui de Tony quand il est devenu trop menaçant à mon goût. Evelyn m'a fait venir parce qu'elle avait un marché à me proposer. Elle voulait que je revienne à ses côtés. Hors de question. J'ai des doutes du pourquoi elle m'a fait une telle offre, mais j'ai été bien clair que je ne pouvais pas quitté Lewiston sans l'accord formelle de son père et si elle me rencontrait si loin c'était sans doute parce qu'elle devait lui avoir demander encore et encore sans résultat. Le pouvoir lui montait à la tête et très franchement je ne veux pas être dans le coin quand ça va sauter toute cette merde. J'ai tournée les talons et je suis partie sans même un au revoir. Elle ne le mérite pas de toute manière. Je suis remontée sur ma moto afin de mettre le plus de distance entre elle et moi. Je sais qu'elle ne serait pas assez folle pour faire quelque chose contre ma personne. Son père m'aime bien trop et après la mort de Tommy, ma mort serait suspecte. J'ai des cartes dans mon jeu et elle a les siennes.

J'ai rouler pendant un certain temps avant de m'arrêter dans un petit motel sur le bord de la route pour dormir. Je déteste conduire de nuit alors autant dormir une bonne nuit et repartir très tôt le matin. Je ne savais pas combien de temps je serais partie quand j'ai quittée Lewiston. Quelques jours s'étaient écouler maintenant, mais Rohan semble toujours gérer à la perfection quand je communique avec lui. J'ai au moins quelqu'un qui ne risque pas de me causer des ennuies. J'ai passée quelques mois dans le Montana il y a plusieurs années et très franchement assit dehors contre ma moto, je vois pourquoi j'ai adorée ces mois de ma vie. L'air est pur et on peut entendre les murmures de la nature porter par le vent. C'est le genre de calme qui apporte un sentiment de paix et qui donne envie de rester pour toujours. Bien trop tôt, j'ai due aller dormir afin de pouvoir me mettre en route tôt le lendemain matin. Avec le calme dehors, j'ai mis que quelques minutes avant de m'endormir. Le soleil a commencé à se montrer quand j'ouvris les yeux de nouveau m'indiquant qu'il devait être encore très tôt. Je me suis fais un café et manger un petit truc rapidement avant de faire mes bagages pour me remettre en route. J'ai rouler pendant un certain temps avant que ma moto ne commence à me donner des signes qu'il y avait un truc qui clochait. Je me suis arrêtée sur le côté de la route. En vérifiant bien, je me suis rendu compte que j'avais un morceau de briser. Et merde. Rouler encore un certain temps pourrait être dangereux pour moi. J'espérais avoir la chance de croiser quelqu'un, mais si je me fie sur le nombre de personne que j'ai croisée jusqu'à maintenant sur cette route, c'est-à-dire zéro, je suis mal barrée! Enfin c'est ce que je me suis dis quand une camionnette apparue de nulle part. Au moins, j'avais un peu de chance! L'homme s'est arrêté sans que je dois lui faire des signes. Il sort alors pour me rejoindre pendant que j'enlève mon casque et le met sur le siège de ma moto. « J'ai brisé une partie de la suspension avant. Rouler risque d'être trop dangereux. » Je prends la main qu'il me tend et la serre bien heureuse de voir qu'il a l'air d'un bon type. Au moins je ne suis pas tombée sur un vieux pervers. Merci! « Je suis Danny. Je n'ai pas vraiment d'autre solution que de dire oui comme je suis un peu coincé au milieu de nulle part. Fait toi plaisir pour regarder. » Je me pousse pour lui donner de l'espace afin qu'il jette un oeil de lui-même.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


Dernière édition par E. Danny J.-O'Reily le Mer 9 Déc 2015 - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Dim 19 Juil 2015 - 10:50




Mysterious and sweet Montana.


« Je suis Danny. Je n'ai pas vraiment d'autre solution que de dire oui comme je suis un peu coincé au milieu de nulle part. Fait toi plaisir pour regarder. »

Tu te décales pour me laisser tout à loisir de pouvoir y jeter un coup d’œil. Jolie bécane au passage.

Je m'accroupis face à l'engin et regarde de plus près. J'ai quelques outils dans le pick-up mais rien qui puisse parer au problème présent.

- Une partie de la suspension avant est cassée et je ne peux rien faire sans remplacer la petite pièce qui devrait se trouver ici, dis-je en t'invitant à observer par-dessus mon épaule tandis que je te désigne l'élément en question. Je te fournis une brève explication puis te propose de te conduire, en plaçant la bécane à l'arrière du pick-up. On peut trouver un garage dans la prochaine ville et je peux m'en occuper, ça t'éviterais les frais du garagiste et l'attente.

C'est là une proposition que tu es libre d'accepter ou non. Au final, tu n'as pas vraiment le choix, ne serait-ce que pour que je te conduise en ville, comme tu l'as dis un peu plus tôt. En grimpant à bord du Ford, je te présente Reise qui est couché sur la banquette arrière. C'est un Rottweiller qui est plutôt pépère dans son genre. Durant le trajet, je ne peux m'empêcher d'aborder le fait que j'ai l'impression de t'avoir déjà vu quelque part. Mais réellement, ce n'est pas un truc bateau pour faire la conversation. Et de fait, je te demande alors d'où tu viens. A la mention de Lewiston, je laisse échapper un doux rire.

- Bon bah c'est tout vu. Je viens également de là-bas. C'est un foutu hasard ! Comment on s'est démerdés pour parvenir à se rencontrer ici alors qu'on aurait eu mille occasions là-bas ?! m'étonnais-je.

Il ne faut pas chercher. La situation est néanmoins amusante.

- Tu vis là-bas depuis combien de temps ? te demandais-je avant de chercher à savoir dans quoi tu bosses.

Alors que nous débouchons sur une route désormais bordée par quelques maisons, le ciel s'ouvre sur des tons gris annonçant un orage imminent. La ville n'est plus très loin mais nous y pénétrons à peine que la pluie s'abat sur nous en fouettant le pare-brise si fort qu'on aurait presque du mal à s'entendre. Sans compter que ça entrave la visibilité. Je réduis la vitesse. Il s'agit d'une petite ville et le seul garage devant lequel nous nous arrêtons est visiblement fermé. Je te fais signe de rester à l'intérieur et cours dehors pour aller voir. Je reviens aussitôt après avoir consulté les horaires, complètement trempé, mes cheveux dégoulinent dans mon dos. Il a suffit d'une minute tant il tombe des cordes. Je passe une main dans mes cheveux pour les ramener vers l'arrière.

- Bon, le garage vient de fermer, ça ne rouvre que demain matin. Vu l'heure, tenter de nous rendre dans une autre ville ne donnera rien. On peut toujours se trouver un motel et faire un saut dès la première heure demain matin, en espérant qu'ils aient la pièce.

Pas si sûr. S'ils ne l'ont pas, ils ne nous restera qu'à faire d'autres garages sur la route ou tout simplement rentrer à Lewiston et s'en occuper là-bas. Quoi qu'il en soit, j'ai la dalle présentement, et je te propose de nous arrêter dans un diner en bord de route.




©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
E. Danny J.-O'Reily
apprenti féroce
530 $
27/07/1986 $
530 messages
Mensonges : 530
Anniversaire : 27/07/1986


MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Lun 20 Juil 2015 - 4:37




   

Chris & Danny
je suis une feuille qui va là où le vent me porte sans jamais me poser une seule fois sur le sol parce qu'une fois au sol je deviens un caillou
L'homme qui se présenta comme étant Chris me semble assez réglo. Il est costaud, mais son attitude ne me laisse pas du tout croire qu'il me veut du mal ou qu'il peut être louche. C'est sans doute pourquoi je me détend rapidement en sa présence. Il à l'air d'une bonne personne. Je suis heureuse de ne pas être tomber sur un vieux pervers ou un psychopathe à con comme dans ces films pour adolescents. Vous savez le type qui ramasse une pauvre fille sur le bord de la route pour la ramener chez elle et lui en faire voir de toutes les couleurs avec des tortures plus imaginatives les unes que les autres. J'ai trop d'imagination? À peine voyons! Je souris quand il complimente ma moto. « C'est mon bébé sans mauvais jeu de mot. » Je sais qu'habituellement se sont les mecs qui disent ça de leur voiture ou leur moto, mais moi j'aime le dire de la mienne. J'ai cette moto depuis un petit moment maintenant et j'en prend terriblement bien soins. Chaque fois que je me déplace avec, je vérifie toujours que tout est bon, car contrairement à une voiture, une erreur en moto à cause d'une pièce défectueuse ou trop user est nettement plus mortel. Il n'y a pas toute une carrosserie autour de toi pour te protéger en cas d'impacte. Tu tombes, tu risques d'y passer trois fois plus. C'est pour cette raison que je me suis arrête presque aussitôt que j'ai commencer à sentir la vibration. Je ne veux pas risquer de briser la pièce en question encore plus qu'elle peut l'être présentement. Chris me confirme un peu ce que je me suis douter en regardant par moi-même avant son arriver. Ce n'est pas le genre de pièce qu'on traîne avec soit et franchement, je ne me suis pas attendu à prendre les petites routes loin des grandes villes. Le paysage est plus agréable, mais en cas de pépin ça craint littéralement. Je suis ravis qu'il me propose de la réparer dans le prochain garage. « Si ça ne te dérage pas, j'apprécie vraiment le geste. » Le mot apprécier est même assez faible pour dire à qu'elle point je me sens redevable déjà.

Je l'aide à embarquer ma moto dans la boîte de son camion, puis j'embarque à mon tour. Il me présente son chien, Riese qui dors à l'arrière. Je salue l'animal comme s'il se trouve qu'il peut me réponde parce que bon je sais que les animaux sont pas toujours aussi stupide que certaines personnes le pensent. On décolle finalement. Pendant quelques minutes, on roule en silence. Petit à petit, la conversation commence à fleurir entre lui et moi. Quand il me dit m'avoir déjà vu quelque part avant, je panique un peu. Souvent quand on me sort ça, c'est jamais bon signe pour moi. Malgré tout, je reste calme et lui dit que je suis de Lewiston. Je suis contente quand il me dit qu'il vient aussi de là. Je ris avec lui à ça. « J'avoue que c'est étrange. Le destin est ironique comme on dit. » Très ironique quand même. De toute les personnes que je peux rencontrer, c'est un homme qui résident dans la même ville que moi qui me vient en aide alors que je suis coincée sur le bord de la route. C'est plus que de l'ironie. Je me demande même si c'est pas voulu, mais je chasse cette pensée. Je ne veux pas devenir parano. « Je viens à peine de revenir. Je suis partie de Lewiston il y a sept ans et certaines circonstances m'ont ramenées à la maison. Et toi? » Échanger ces banalités m'aide à chasser mon inquiétude.

J'observe le ciel et très franchement ce que j'y vois ne me plait pas du tout. Un orage s'annonce c'est clair et net. Heureusement que Chris m'est venu en aide. Je ne veux même pas penser ce que j'aurais pu faire sur le bord de la route durant un orage. Je ne veux même pas y penser. On franchit les limites d'une petite ville quand la pluie commence à tombe et elle tombe sans aucune retenue. C'est un torrent d'eau. Chris gare sa voiture dans le stationnement du petit garage et sort. Je regarde la pluie tomber par la fenêtre en soupirant. Il revient un instant plus tard en disant que le garage est fermer. Ce n'est pas plus mal d'un côté avec la pluie qui tombe, c'est dangereux de rouler sur des petites routes de campagnes. J'hoche la tête en signe d'accord quand il propose de trouver un motel. « Il y pas de problème, mais seulement si tu me laisses payé. C'est le moins que je puisse faire pour l'aide que tu m'apportes. » Et puis, je n'aime pas devoir quelques chose aux autres. Je suis une femme indépendante depuis des années.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


Dernière édition par E. Danny J.-O'Reily le Mer 9 Déc 2015 - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Ven 24 Juil 2015 - 10:32


Mysterious and sweet Montana.


« C'est mon bébé sans mauvais jeu de mot. »

- Je sais ce que c'est, j'en ai une aussi. Une Suzuki GSXR-1000 Bianca Perla. Une pure merveille.

J'ai d'ailleurs failli prendre ma bécane pour venir jusqu'ici et puis finalement, j'ai opté pour le pick-up. Dans un sens, tant mieux puisque ça me permet ainsi de te dépanner et de pouvoir rejoindre la prochaine ville sur notre route avec ta Yamaha à l'arrière. Durant le trajet, j'apprends que tu es également de Lewiston, ce pourquoi ta tête me disait quelque chose. Tu trouves toi aussi qu'il s'agit d'un sacré hasard et tu me signifies alors que tu viens à peine de revenir là-bas après être partie durant environ sept petites années.

« Je viens à peine de revenir. Je suis partie de Lewiston il y a sept ans et certaines circonstances m'ont ramenées à la maison. Et toi? »

- Moi j'y ai toujours vécu et ne l'ai jamais quittée si ce n'est pour quelques séjours à travers les US. Il m'arrive de temps à autre de tailler la route au hasard en moto.

L'orage se fait de plus en plus menaçant jusqu'à éclater et nous sommes surpris par une pluie torrentielle qui me noie sous des trombes d'eau le moment venu de descendre du véhicule pour aller voir les horaires du garage malheureusement déjà fermé à notre arrivée. Finalement, la décision est prise de nous poser dans un motel pour la nuit afin de nous rendre au garage dès la première heure le lendemain matin. J'hoche la tête lorsque tu poses ta condition. Je sais d’office qu'il est inutile de discuter ce genre de choses. Tu sembles résolue, autant ne pas chercher à te contrarier même si ça ne me dérangeait aucunement de régler pour nous deux.
Première chose à faire, prendre la chambre au motel. Et quand je dis chambre, c'est le cas de le dire car on ne nous offre pour unique option qu'une chambre avec deux lits séparés. Soit, ça le fera pour moi, ça ne me pose pas de problème. Une fois la clé en notre possession, nous y posons nos affaires et j'en profite pour prendre une douche et me changer vu l'état de mes fringues trempées, avant que nous allions alors nous poser dans un resto routier. C'est une fois installés là-bas que nous entamons vraiment la conversation.

- Tu t'y connais bien en moto ? Fut un temps, j'avais une Yamaha Fazer, noire et jaune. Je ne l'ai pas gradée très longtemps même si elle était agréable à conduire. Et là, je projette de m'offrir une Triumph. J'adore le charme de ces bécanes. Par contre j'ai jamais été attiré par les Harley.

La serveuse nous coupe un instant après ta réponse pour nous servir ce qu'on a commandé. Elle m'adresse un sourire appuyé et ça me tire un soupir amusé lorsqu'elle s'éloigne alors en se retournant pour me sourire à nouveau.

- Pas la moindre gêne ... t'aurais pu être ma copine que ça ne l'aurait pas plus arrêtée, m'amusais-je. D'ailleurs la serveuse ne peut connaitre la nature de notre relation sauf si elle a l’œil sur des détails par rapport à notre attitude ou si elle a entendu notre conversation. Mais soit. J'engage la conversation sur ton job.

- Tu bosses dans quoi au juste ?

Je m'installe plus confortablement sur la banquette en me calant tranquillement contre le dossier en y étendant un bras tandis que je descends ma bière par petites gorgées. Je me demande l'âge que tu peux avoir. Je dirais aux environs de vingt-cinq ans à première vue. Je songe un instant à Kaya qui ne m'a pas laissé le moindre message depuis mon départ un peu plus tôt dans la journée. Je ne saurais dire si elle m'en veut ou si elle s'attendait à ce que je parte de la sorte. Je ne lui ai moi-même envoyé aucun message. Cette visite ne nous engageait vraisemblablement à rien. Elle désirait me voir depuis toutes ces années. Je n'ai pas résisté à l'appel. Ça devrait en rester là même si ces quelques jours passés avec elle ont été merveilleux et que rien qu'à y penser, je me dis que peut-être un de ces quatre, je lui ferais à nouveau l'honneur d'une petite visite surprise. Oui peut-être ... .
Je quitte le fil de mes pensées alors que je me montre de nouveau attentif à tes propos. Et en même temps, je pense au fait que si de ton côté, tu as réglé l'hôtel, je compte bien me charger de la note ici. Hors de question que tu prennes tous les frais à ta charge.

©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
E. Danny J.-O'Reily
apprenti féroce
530 $
27/07/1986 $
530 messages
Mensonges : 530
Anniversaire : 27/07/1986


MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Dim 26 Juil 2015 - 19:59




   

Chris & Danny
je suis une feuille qui va là où le vent me porte sans jamais me poser une seule fois sur le sol parce qu'une fois au sol je deviens un caillou
Au moins je ne suis pas tomber sur un mec qui semble juste savoir de quoi il parle. Il m'a l'air de bien connaître la mécanique surtout quand il me parle de sa propre moto. « A oui, c'est de la moto ça aussi. Je suis passée à deux doigts de m'en acheter une, mais finalement, celle-ci m'a taper dans l'œil et j'ai sue qu'elle était la bonne. » Pour certain, on dirait que je parle d'une personne quand je dis ça, mais croyez le ou non quand on se choisit une moto le coup de cœur est super important. Elle est rapide, elle est classe, mais faut que ça soit plus que juste ça. Enfin, c'est presque comme choisir son prochain rencard... Ne vous moquez pas d'accord. Un autre bon point à discuter autre le fait qu'on semble tout les deux apprécier les engins à deux roues, on vient du même coin de monde. C'est vraiment ironique et très franchement c'est le genre de moment où dire "Le monde est petit" convient parfaitement. « Très sérieusement, j'ai jamais pensée que j'allais remettre les pieds à Lewiston. Si on m'avait dis que je reviendrais un vivre il y a deux moi j'aurais sans doute tout simplement rie au nez de la personne. Je voyage depuis des années... rester au même endroit est un peu difficile pour moi. Pas impossible, mais difficile. » Mon regard divague dehors alors que je parle. C'est vrai que je n'avais jamais pensée à revenir avant la mort de mon père. À mes yeux, il n'y avait tout simplement rien pour moi dans cette ville. Maintenant, je me retrouvais avec une maison à moi, un boulot plus stable que jamais, mais aussi un passé qui me poursuit à la trace. Certaines parties de mon passé m'allait. Je peux faire la paix avec lui ou plutôt je peux essayer de faire la paix. Mais il y a des choses plus difficile à accepter. Pensée à tout ça me donne le cafard... et une migraine terrible aussi. Je me frotte le milieu du front dans l'espoir de pouvoir faire passer celle-ci avant qu'elle ne me frappe de plein fouet.

Très vite, on se retrouve à faire face à un orage. Celui-ci éclate au moment où la voiture travers les limites d'une petite ville. La garage est fermé pour la nuit et le temps nous oblige à rester dans le coin pour la nuit. C'est pas plus mal, comme je l'ai dis, je ne suis pas presser de rentrer à Lewiston. Je suis contente de voir que je n'aurai pas à appuyer sur le fait que je veux payer les chambres. Il accepte et dès que nous sommes garer devant le petit motel, je sors sous la pluie à mon tour pour aller vers la réception. Un vieil homme se trouve assit de l'autre côté du comptoir. Il me regarde avec un air qui me fait rouler des yeux. Pourquoi dans les trous perdus les mecs sont toujours une bande de vieux pervers qui vous reluquent? À croire qu'ils ont que des femmes laides dans le coin. « Bonjour, j'aimerais deux chambres pour une nuit. » Il se penche vers moi avec un sourire édenté. « J'ai bien peur ma petite dame qu'il ne reste qu'une chambre... mais avec deux lits. » Je fronce les sourcils... il y a personne dans le stationnement... comment il ne peut que rester qu'une seule chambre? [color-steelblue]« Votre stationnement est vide... comment il peut vous rester juste une chambre? »[/color] Il hausse des épaules tout simplement. « Vous la voulez ou pas » « Je vais la prendre. » Je paye la chambre et attrape les clés avec un dernier regard de frustration vers l'homme. Celui-ci se lève de sa chaise dans une tentative de voir dans mon décolleté... que je ne porte pas... non mais quel con. Je sors du bureau de réception en colère. Je retourne vers le camion où Chris m'attend. « Il ne restait qu'une chambre, mais il y a deux lit. Donc on doit partager la chambre 4. Ça te va? » Ni lui, ni moi avons vraiment le choix. Une fois dans la chambre, il va prendre une douche alors que je me débarrasse de mes vêtements de moto trempés. Je sors un vieux jean gris troué aux genoux, un t-shirt blanc ainsi qu'un sweat shirt gris et noir rayé. Quand il sort de la douche, je suis prête à y aller.

Le resto routier du coin est peu occupé quand Chris et moi entrons. On a la droit à quelques regards de la part des clients. Je dois avoué qu'on doit quand même être une sacré duo à voir arriver. Juste lui, il est costaud avec les épaules large et les cheveux mi-long. Alors que moi, de mon côté, j'ai une silhouette fluide et les cheveux blonds dorés. On est vraiment l'opposé l'un de l'autre. Après avoir prit un siège, la discutions reprend entre nous. « J'ai bossée dans des garages sur la côté est pendant quelques temps. Je ne suis pas une pro, mais je m'y connais assez pour pouvoir m'occuper de ma moto sans problème. J'avoue la Fazer est un bon choix, tout comme la Triumph. Avant celle que j'ai, j'avais une Triumph Speed Triple. Un vrai petit bijoux... mais j'ai eu un accident avec et elle a finit à la casse. Ça m'a brisée le coeur. Bien d'accord, les Harley... manquent un peu de charme à mon avis. » J'ai à peine le temps de finir ma phrase qu'une jeune serveuse, pas plus de vingt ans, se pointe en faisant les beaux yeux à Chris. Je roule des yeux en secouant la tête avec l'envie de rire. Une fois notre commande passé, elle repart. « Tu en as de la chance. Elle est jolie. Moi, j'ai eue le droit au vieil édenté pervers du motel. Tsss.. » Je secoue la tête en riant. La conversation reprend alors entre nous. La serveuse revient nous porter les bières que nous avons commandé et je lui répond. « Je suis gérante d'un club. C'est sans doute le boulot le plus sympa que j'ai eu. Et toi? »


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


Dernière édition par E. Danny J.-O'Reily le Mer 9 Déc 2015 - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Ven 31 Juil 2015 - 14:31


Mysterious and sweet Montana.


« Tu en as de la chance. Elle est jolie. Moi, j'ai eue le droit au vieil édenté pervers du motel. Tsss.. »[/b]

- Tu parles d'une chance ... quoi qu'en comparaison, t'as sans doute raison.

En parlant de la serveuse, elle vient justement nous apporter notre commande. La conversation se poursuit aussitôt servis.

« Je suis gérante d'un club. C'est sans doute le boulot le plus sympa que j'ai eu. Et toi? »

- Il ne s'agirait pas du Naughty ? Quant à moi, sculpteur sur bois. Je tiens la boutique Art of Crow sur West Orchards. Je poursuis en t'expliquant les quelques boulots que j'effectue également à côté pour la ville.

Nous entamons le dîner tandis que le jour baisse. Les néons criards de la façade se reflètent sur les vitres et jouent de reflets rose et bleus sur la surface de la table où nous sommes installés. Ils jouent également de nuances discrètes dans tes cheveux. Je songe alors à cette chambre que l'on doit partager. Je n'en ai rien dit sur le moment mais ça m'a paru quelque peu étrange qu'une seule soit disponible vu le peu de monde sur le parking. Peut-être est-ce un choix de ta part, aussi je n'ai pas fais le moindre commentaire à ce propos. Attention, je ne m'imagine pas que tu puisses avoir une petite idée en tête mais peut-être crains-tu d'occuper une chambre seule en cette nuit orageuse ? Va savoir. De toute façon, peu importe. Ça ne me dérange aucunement. Il y a deux lits, ce n'est pas comme s'il n'y en avait qu'un seul à partager. Ce qui certes, aurait été moins évident.

Un couple se dispute à la table derrière nous pour une question de jalousie. Un regard à la serveuse peut-être ? Ou je ne sais quoi d'autre. Je prête plus d'attention à mon assiette dont je dévore le contenu qu'à ce qui se passe autour. Néanmoins, ça finit par me faire rire vu les proportions que ça prend. Ils manquent tellement de discrétion qu'on est rapidement obligés de tout entendre. J'échange quelques regards avec toi, amusé de voir à quel point certains se prennent la tête pour rien. Et surtout rien qui ne puisse aboutir à un pseudo réconfort. Il y a des choses qu'on ne maitrise pas dans un couple. Quoi qu'on fasse pour s'assurer que la personne n'ira pas voir ailleurs, ça peut tout de même arriver. Je suis toujours parti du principe que la jalousie ne protégeait en rien et qu’en faire démonstration à l'excès ne servait qu'à créer des tensions qui s'assurent quant à elles de créer un réel fossé. déclarais-je. Celui qui veut préserver son couple devrait plutôt se concentrer sur les moments heureux à partager. Une relation qui comble l'un comme l'autre a peu de raison de se briser ou de nécessiter autre contentement.

Je devrais peut-être leur dire. Façon de parler. Ce ne sont pas mes oignons. S'ils ne sont pas foutus d'avoir un brin de jugeote et de réflexion par rapport à cela, ça n'en vaut même pas la peine. Quoi qu'il en soit, ils sortent bientôt tant le ton monte entre eux.
De notre côté, nous restons un petit moment encore à table puis nous quittons l'établissement pour rejoindre l’hôtel. En nous dirigeant vers notre chambre, je repère de la lumière dans celle d'à côté.

- Il y a au moins un occupant ... . Quoi que je miserais plutôt sur deux, te glissais-je alors qu’en entrant dans la pièce, nous ne pouvons qu'être les témoins involontaires de ce qui se passe dans la chambre d'à côté. Ça ne m'étonnerait pas qu'il s'agisse du couple qui se prenait la gueule au resto. On lance les paris ?

Puis je te propose aussitôt de corser un peu en misant sur l'engueulade qui suivra.
En attendant, je me demande si le lit va y résister. Ou bien le mur qui sépare les deux chambres vu l'énergie qu'ils y mettent. Je me serais néanmoins passer des râles aigus et ridiculement exagérés de la fille.


©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Lun 10 Aoû 2015 - 15:23

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: E. Danny J.-O'Reily
Message reçu, aujourd'hui.

Tiens tiens... "Une relation qui comble l'un comme l'autre a peu de raison de se briser ou de nécessiter autre contentement." Ça te connait ça ? Ah, non, excuse-moi, j'avais oublié que tu étais le genre à ne pas te contenter d'un seul homme. Il en penserait quoi Chris, à ton avis ? Oui, il ne vaut mieux pas le savoir. Mais mon silence n'est jamais gratuit. Jette un œil à son téléphone, on ne sait jamais, je pourrais envoyer un message... Ou tu pourrais y découvrir des choses intéressantes !
-S


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
E. Danny J.-O'Reily
apprenti féroce
530 $
27/07/1986 $
530 messages
Mensonges : 530
Anniversaire : 27/07/1986


MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Dim 25 Oct 2015 - 19:05




   

Chris & Danny
je suis une feuille qui va là où le vent me porte sans jamais me poser une seule fois sur le sol parce qu'une fois au sol je deviens un caillou
C’est marrant de voir comment deux étrangers peuvent finir par s’entendre quand ils sont coincés sur la route ensemble. Je veux dire, je ne connais pas du tout ce mec et pourtant me voilà assise avec lui dans un restaurant en train de bavarder comme si nous étions juste de vieux amis qui se trouve sur un simple voyage. C'est fou avouez-le. Enfin bref, même s,il me semble d'être une personne de qui je ne dois pas nécessairement me méfier, je le fais tout de même. Je n'ai jamais été très forte pour faire confiance aux autres. Certaines personnes me l'ont reprochés de nombreuses fois par le passé, mais quand on a une vie comme la mienne la confiance doit se gagner, de un, mais aussi elle ne doit pas être donner à la légère. Tout le monde peut te trahir surtout pour sauver sa propre peau des flics ou pire de ton propre employeur. J'ai vu un tas de gens balancer en se faisant dessus après être passer sous les mains des pro de la famille. Je peux vous dire que ça donne des frissons et pas très envie de trahir qui que se soit après ça. Je sors de mes pensées rapidement. J'aurais préférée dix fois me faire draguer par la serveuse que le vieux mec tout pourris du môtel qui aurait sans aucun doute sa place dans un film d'horreur de merde sur le câble. « On échange quand tu veux parce que il est hors de question que je retourne lui porter les clés. Il est bien trop flippnant. Je crois même qu'il a tenté de regarder dans mon décolter... alors que je n'en porte même pas... pff vieux déraillé. » Aouis, ce mec est franchement grave et flippant. Je secoue la tête en signe de désespoire alors que la jeune serveuse revient nous porter nos commandes avant de nous laisser une fois de plus.

La discution reprend de plus belle et cette fois, elle porte sur nos emploie respectif. Pour une fois, je peux dire que j'ai un emploi bien défini et non pas un truc dans le genre « Je fais des petits boulots ici et là, rien d'extraordinaire. » J'ai toujours l'impression d'être un looser quand je sors ce genre de phrase même si en faite je fais surtout du nettoyage pour la famille ou du commerce. Maintenant, j'ai enfin un vrai bon boulot de couverture qui me plait beaucoup. « C'est bien ça. Je suis la nouvelle gérante depuis un certain temps. Je suis passée quelques fois dans ce coin. Je passerai voir ce que tu fais à notre retour. Ma maison manque franchement de décoration. » Surtout que mon père n'a jamais été un homme particulièrement doué pour décorer ou pour tenir une maison en ordre faut dire. Quand je suis revenue, mon ancienne demeure était presque un foutoir total. À croire que mon père s'était battu avec quelqu'un dans toute les pièces de la maison sauf mon ancienne chambre. Elle était toujours intacte, poussiérieuse, mais intacte. C'en était presque flippant. Je chasse les pensées sur mon père et me met à manger. Je réalise alors à quel point j'avais vraiment faim. Je n'ai pas vraiment manger de la journée donc ceci explique cela, mais tout de même.

Pendant un certain temps, on ne parle pas. Faut croire qu'il avait tout aussi faim que moi. Dehors, la nuit tombe alors que l'orage est toujours aussi fort. Ça risque d'être une de ses nuits de merde. Se retoruver coincer dans un môtel de merde d'un trou perdu dans un orage avec un mec qu'elle ne connait pas... tout ça sonne vraiment comme un mauvais film d'horreur. Je lève les yeux quand j'entend un coup d'éclat de voix pas loin de nous. Un couple se dispute, mais je perd vite mon attention sur eu en voyant qu'il ne représente pas un danger pour moi. Cependant, il devient de plus en plus difficile de ne pas prêter attention à leur conversation. Ils parlent tellement fort et ne sont aussi discret que des éléphants dans un magasin de porcelaine. Je lève les yeux vers Chris qui semble trouver cette situation amusante. Elle l'est un peu, mais savoir les problèmes de jalousies d'inconnues alors que je mange dans un resto perdu n'est pas franchement une chose que j'aime faire. Je souris tout de même en secouant la tête.  Je suis sur le point de lui répondre quand mon téléphone vibre avec insistance dans ma poche. Je le sors donc en pensant que c'est sans doute un appel important ou autre. Quand je vois le nom de S apparaître comme l'expéditeur du message, je m'inquiet tout de suite connaissant ce qui est dit sur ce mystérieux S. Son message ne fait que m'inquieter d'avantage. Je remets mon téléphone dans ma poche en faisant comme si de rien n'était. « Tu sais quand ce n'est pas la jalousie le problème, c'est la colère ou l'infidélité. » Il y a toujours un problème dans un couple. Aucun couple n'est parfait.

Bien vite, on finit notre repas et rejoins notre chambre. Le message sur mon téléphone me trotte dans la tête bien malgré moi. Je ne sais pas ce que S attend de moi. Une partie de moi veut faire ce qu'elle me demande, mais l'autre mit dit que je suis mieux de ne pas agir. Je ne voudrais pas mettre mon bon samaritin en colère à cause d'un texte stupide. En allant dans notre chambre, Chris me fit remarquer qu'il y a de la lumière dans la chambre à côté de la notre. « D'autres malheureux qui n'ont pas eu la chance de se rendre à la prochaine ville. » Je roule des eux en disant ça. Ça serait le comble que se soit le fameux couple du restaurant. On va avoir le droit à une scène de ménage et avec l'épaisseur des murs... on devrait tout entendre même les réconsiliations plus tard. « C'est bien notre chance! Tu veux parié sur le temps que le mec va mettre pour finir ou encore si la fille simule... juste au son je peux te dire qu'elle le fait. » Quoi? Je sais reconnaître un femme qui fait semblait pour faire plaisir ou qui tente d'en finir. Je me demande lequel des deux c'est dans son cas. Je me laisse tomber sur le lit en soupirant. Aouis, ça va être une petite nuit. « Tu crois qu'on devrait essayé de leur faire compétition comme ça on pourra dormir quelques heures. » Je lui lance cette phrase en blaguant toujours coucher sur mon lit. J'ai abandonnée ma veste et mes bottes il y a peu pour un meilleur confort.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d



Spoiler:
 


Dernière édition par E. Danny J.-O'Reily le Mer 9 Déc 2015 - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Ven 30 Oct 2015 - 10:26


Mysterious and sweet Montana.


Nous terminons tranquillement de dîner et rejoignons notre chambre. Je te taquine en chemin alors que nous passons devant le bureau d’accueil du motel, te poussant légèrement sur la gauche en marchant contre toi pour t'inciter à y retourner.

- Allez va ... ça te démange. T'as fais qu'y songer tout au long du dîner, avoue ! plaisantais-je.

On chahute légèrement puis nous rentrons dans la chambre. L’accueil est plutôt spécial dans le genre. Le couple qui occupe la chambre d'à côté est tout sauf discret, et toi et moi avons la même réflexion alors qu'on semble se demander s'il ne s'agit pas du couple qui s'est pris de bec un peu plus tôt au resto. Vive les réconciliations sur l'oreiller ... . Néanmoins, pas la peine d'en faire profiter tout le monde. Je songe un instant à ces quelques jours passés avec mon ex. Puis tes paroles me ramènent à la réalité.

« C'est bien notre chance! Tu veux parier sur le temps que le mec va mettre pour finir ou encore si la fille simule... juste au son je peux te dire qu'elle le fait. »

- Je plussoie, elle simule à fond. C'en est ridicule. Putain, une fille qui hurle comme ça au pieu, je l'éjecte direct, déclarais-je avec un sourire amusé tandis que tu te laisses tomber sur le lit en soupirant. La nuit risque de n'être pas franchement reposante si les deux singes à côté n'en terminent pas rapidement. Quoi qu'à la façon de simuler de la fille, m'étonnerait qu'elle cherche à remettre ça. Soit elle est expressive à l’exagération, soit elle veut en terminer vite comme tu l'as suggéré.

- Tu sais quoi ? Ça m'étonnerait pas que le vioc à l’accueil soit collé à leur porte en ce moment même !

Je me débarrasse de mon t-shirt et me laisse tomber à tes côtés dans un soupir tout aussi las, après avoir fait un rapide tour par la salle de bain pour me rafraîchir.

« Tu crois qu'on devrait essayer de leur faire compétition comme ça on pourra dormir quelques heures. » me lances-tu en plaisantant.

Je passe une main sur mon torse et tourne légèrement la tête, t'adressant un regard accompagné d'un léger sourire.

- Tentes pas le diable sinon il te faudra assumer. Néanmoins, j'garantirais zéro simulation de ton côté. glissais-je comme une invitation.

Je suis loin d'être contre l'idée. Pourquoi se refuser du plaisir. C’est toutefois à toi de voir. Je ne suis pas du genre crevard qui insiste ou tente à fond sa chance, même si tu es ô combien désirable. Quoi qu'à te regarder comme ça, je me demande si je saurais ... .

©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
E. Danny J.-O'Reily
apprenti féroce
530 $
27/07/1986 $
530 messages
Mensonges : 530
Anniversaire : 27/07/1986


MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Mer 9 Déc 2015 - 17:35




   

Chris & Danny
je suis une feuille qui va là où le vent me porte sans jamais me poser une seule fois sur le sol parce qu'une fois au sol je deviens un caillou
S’il y a bien quelque chose que je n’ai pas l’habitude c’est les taquineries. Enfin si, je m’y connais, mais la différence entre celle de Chris et celle que je reçois en général est beaucoup moins machiste. C’est plus le genre de chose que va faire un ami ou un grand frère. Je crois pour le deuxième surtout. Je n’ai jamais eu de frère ou sœur avec qui me disputer donc je me fis surtout sur ce que j’ai vu dans les familles qui m’entourent comme les Donnelly, par exemple. Même si ça me prend un peu par surprise au début, je rigole tout de même. « Bien entendu. C’est totalement mon genre les vieux rabougris courbé et pervers à souhait. Hou la la! J’en ai des frissons justes à en parler avec tout. » J’éclate de rire à nouveau en le repoussant à mon tour après qu’il m’est poussé en direction de l’accueil. En général, je ne suis pas vraiment du genre chahuteuse surtout avec une personne que je connais aussi peu que lui. Cependant, le courant passe entre nous deux et on s’entend bien alors pourquoi se priver de rire un peu hein? Ce n’est pas défendu après tout même si une petite partie de moi ne cesse de ramener les mots de S dans mes pensées encore et encore. Avec les deux tapageurs dans l’autre chambre, je sais que le sommeil ne risque pas de venir tout de suite. Si on peut même dormir un peu après tout ce bruit.

C’est pire que la fois où j’ai vécu dans un immeuble avec presque des murs de papier au Mexique. Je vous jure, le mec qui a vécu à côté de moi durant tout mon séjour fut un accro inconditionnel de porno. Ça fut même affligeant à un moment donner. Je m’écroule sur mon lit alors que je souligne le fais que la femme ne peut pas avoir autant de plaisir. Après avoir vu la tête du mec… si c’est bien le même couple… impossible. Il a la gueule d’un type qui ne sait pas comment faire joujou avec son tuyau. La pauvre, ça doit être le comble du malheur de sortir avec un tel mec. Je rigole à ses paroles. « J’ai fait crier quelques femmes dans ma vie et je peux te dire que c’est possible, mais le mec a pas les talents pour ça. C’est clair! » Moi, vantarde? Juste un tout petit peu. Après tout c’est vrai donc je n’ai pas à m’en cacher. J’enlève mes bottes et les balances à la porte avant de m’étirer comme un chat pour me coucher sur le lit. Quand Chris parle du vieux, je ne peux que rire en imaginant très bien l’image dans ma tête alors que je fixe le plafond fissuré au-dessus de moi. « Il doit tellement manquer de stimulation dans ce trou perdu qu’à mon avis il n’y a pas juste lui qui doit être collé à la porte. » Je le regarde aller dans la salle de bain et comme un ninja, parce que oui je suis un peu un ninja et que je me donne la peine de me comparer à eux pour une très bonne raison. J’attrape son téléphone qui se trouve sur le bureau juste à côté du mien, le hasard. En plus on a le même modèle, la chance pour moi. Je regarde rapidement avant de le déposer de nouveau et prendre le mien comme si de rien alors qu’il sort pour revenir à son lit. Je me lève à mon tour afin d’aller me changer pour la nuit. J’attrape une paire de boxeurs pour femme noire ainsi qu’une camisole grise que j’enfile avant de ressortir. Ma plaisanterie de faire compétition à l’autre couple finir par me revenir comme une invitation. Je le regarde en souriant. « Tenter le diable, moi? Je ne vis que pour ça mon cher. » Je lui lance un regard brillant avec un sourire en coin des plus malicieux. Je retourne vers mon lit et m'y asseoir. « Bien que ton invitation soit des plus ... hum... tentante, je vais devoir dire non. J'ai assez eu de nuits uniques dans la dernières années à mon goût. En ce moment, je préfère prendre mon temps même si ça sonne vachement ringard. » Je hausse les épaules. Dans l'autre chambre, le silence a finalement prit le dessus. Enfin, ça n'a pas été trop long faut croire. Soudainement, quelqu'un frappe à notre porte. Je regarde Chris surprise. Ça devient un peut étrange tout ça.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Jeu 10 Déc 2015 - 14:55


Mysterious and sweet Montana.



« J’ai fait crier quelques femmes dans ma vie et je peux te dire que c’est possible, mais le mec a pas les talents pour ça. C’est clair! »

Ah ouais ? Amusant ta réplique. Tout comme celle qui suit de ma part quelques secondes plus tard tandis que s'ouvre un léger jeu de provocation entre nous. T'as pas l'air du genre craintive pour t'engager sur ce genre de terrain, quelque soit l'humour caché derrière, tu aurais pu tomber sur un sale type qui te prend au pied de la lettre.

J'esquisse un geste pour souligner que ça ne sonne pas spécialement ringard comme tu le dis. Aucun soucis pour ça. Le silence retombe dans la pièce à côté, ils doivent en avoir fini. Tout comme un brin de silence s'invite dans le même temps entre nous. Soudainement, quelqu'un frappe à notre porte. On se regarde tous les deux un brin surpris. Je me lève et prend quelques précautions avant d'ouvrir. On voit toutes sortes de choses se produire dans ce type de motel. Ca peut tout aussi bien être le type d'à côté, comme le vieux de l'acceuil qui aurait plutôt songé que le couple bruyant d'un instant plus tôt était nous. Ou alors je ne sais quel foutu emmerde qui se présente à la porte. Au cas où, je te fais signe de te dissimuler dans un coin de la pièce ou autre tant que tu te planques juste un instant.



©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
E. Danny J.-O'Reily
apprenti féroce
530 $
27/07/1986 $
530 messages
Mensonges : 530
Anniversaire : 27/07/1986


MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Ven 15 Jan 2016 - 15:11




   

Chris & Danny
je suis une feuille qui va là où le vent me porte sans jamais me poser une seule fois sur le sol parce qu'une fois au sol je deviens un caillou
Je dois avouer que jamais de la vie j’ai pensée me retrouver dans un motel sur le bord de la route dans une petite ville perdue au beau milieu de nulle part avec un type que je ne connais pas, mais qui vient de la même ville que moi, quelle ironie quand même, en train d’essayer de dormir alors que deux ploucs baisent dans l’autre chambre. On se marre d’ailleurs un peu en disant qu’il est clair que la femme fait semblant d’avoir autant de plaisir. Quelques répliques provocatrices sont échangées avant que le silence ne tombe de nouveau entre nous et que les deux clowns dans l’autre chambre semblent en avoir fini de leur nuit agitée. Ça n’a pas franchement duré longtemps si vous voulez mon avis. Plutôt triste pour la fille.

Je ferme les yeux savourant le nouveau silence pendant quelques instants avec que celui-ci ne soit de nouveau brisé quand on frappe à la porte de notre chambre. Chris est autant surpris que moi par ce qui arrive. Très franchement, je suis presque inquiète de qui se trouve de l’autre côté de la porte. Un instant, j’ai un réflexe de tenter de prendre une arme que je dissimule en général sous mon oreiller, mais je me souviens que je n’ai rien sur moi. La poisse. Il me fait signe d’aller me cacher dans un coin de la salle et je le fais sans attendre alors qu’il va ouvrir la porte en se mettant en première ligne. D’où je suis, je peux très bien voir qui se trouve de l’autre côté de la porte. C’est un homme un peu maigrichon avec les cheveux noir sal. Quand Chris ouvre la porte, l’homme semble vouloir se battre avec lui, mais dès qu’il voit qui se trouve derrière la porte… il perd tout son courage. C’est à la fois hilarant et pathétique je trouve. Chris lui demande ce qu’il veut en croisant les bras ce qui le rend encore plus imposant. L’homme demande alors d’une voix tremblante s’il est possible pour lui de faire moins de bruits parce qu’il tente de dormir. Je sors alors de ma cachette pour aller vers la porte. Je pose mon bras sur l’épaule de Chris. La bouche de l’homme s’ouvre et se ferme à plusieurs reprises alors qu’il me détaille sans gênes. Beurk… un autre pervers dans ce trou à la con. « Je suis certain que mon ami ici est flatté que vous pensiez que c’est lui qui me fait autant hurler, mais comme je ne suis pas du genre à faire semblant, vous devriez aller frapper chez nos voisins. C’est eux qui tentent de baiser comme des bêtes. Bonne nuit. » Avant même qu’il ne réponde, je referme la porte. On rigole bien Chris et moi. En peu de temps, nous sommes de retour dans nos lits respectifs bien prêts pour dormir. Un bonsoir est échangé avant que je ne sombre finalement dans le sommeil. Demain, nous rentrons pour de bon, mais je vais avoir de quoi rire durant le trajet de retour.

FIN DU SUJET


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Sam 16 Jan 2016 - 18:58

Terminé et verrouillé

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Elizabeth K. Ashe
Maître Jedi
1263 $
12/05/1978 $
1263 messages
Mensonges : 1263
Anniversaire : 12/05/1978


MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny] Mar 2 Aoû 2016 - 16:43

Archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny]

Revenir en haut Aller en bas
Mysterious and sweet Montana [Chris & E.Danny]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des cas miraculeux du séisme; Montana et autres
» the mysterious explorations of Jasper Morello
» PREVAL EST CONTRE LA RECONSTRUCTION DA LA PISCINE DE MONTANA AU CAP-HAITIEN ...
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» Chris Jericho© Vs Edge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-