AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Break me down sweet sugar [Chris & Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Ven 19 Fév 2016 - 16:35



   
   With Lily
   Break me down sweet sugar.

L
e chemin de retour est bien amer. Aussi étonnant fusse le hasard de ma rencontre avec Terrie chez des amis que je n'aurais jamais songé avoir en commun avec elle, cela n'a finalement pas servi à grand chose. Nos conflits passés n'ont pas vraiment été réglés. Ce séjour nous aura toutefois permis de nous expliquer ... de m'expliquer surtout. Et puis de tenter une réconciliation ... si elle n'a pas complètement aboutit, au moins aura-t-elle été une esquisse qui me permettra peut-être un jour de pouvoir retrouver le lien qui nous unissait autrefois. C'est en quelque sorte une étape.
Au plus profond, quelque chose d'enfouit a réussi à refaire surface. Quelque chose que je croyais enfoui depuis l'adolescence. Des choses que je ne pensais plus jamais ressentir. Me découvrir et me redécouvrir d'une autre manière. M'ouvrir et étaler les points cruciaux du tumulte qui m'habite depuis quelques temps s'est avéré éprouvant mais nécessaire. J'apprends de moi et des autres là où auparavant, je préférais me fermer à tout. Peu de relations, peu d'emmerdes ... pas vrai ? Sauf qu'il m'est revenu en pleine face que non, ça ne marche pas comme ça. La fierté, le renfermement sur soi et la solitude n'amènent rien de bon ni ne nous protège. Se protéger de quoi au final ? D'expériences difficiles ? On se rend plus malheureux qu'autre chose à s'empêcher de vivre. Encore plus en s'empêchant de ressentir.

Le soleil de l'après-midi réchauffe le cuir de ma veste. Il caresse les reliefs de la route et les contours des paysages alentours. Les redessinant en les soulignant d'or ou en traversant les feuilles des arbres de ses rayons. Ces 90 kilomètres qui me séparent de Lewiston s'égrainent peu à peu. La route me parait plus longue que jamais. Je n'arrive à la Réserve que sur la fin d'après-midi. Direction chez Plum à qui j'ai confié la garde de mon chien durant mon absence. Remontant la route, je remarque une silhouette dont je n'arrive pas tout de suite à cerner le visage, ainsi placé à contre jour. Puis je vois Reise non loin derrière. Je m'arrête sur le bord du chemin en tiquant légèrement. Cette silhouette ne m'inspire en rien celle de Plum. Mais plus elle s'avance, plus le soleil baisse et me permet enfin de reconnaitre.
Toi ... ? Avec mon chien ? J'ai visiblement eu raison de faire confiance à Plum ... . Cette remarque dans mon esprit sonne un brin ironique.

Tu sembles décidée à t'approcher malgré l'air que je dois certainement arborer sur l'instant. Je ne saurais dire ce que tu dois y déchiffrer. Cette perpétuelle colère, cette rancune tenace, cet agacement à te trouver ici en compagnie de mon chien alors que Plum était censée le garder elle et personne d'autre ?!
Un instant, le tissu de ton haut ondule sous la brise. Tu sembles avoir pris un peu de poids. Il me semble que tu es plus ronde ou est-ce l'effet du vêtement. Le soleil s'invite dans tes cheveux et leur donne des touches d'ambre clair. L'espace d'une seconde, je ferme les yeux et me ferme à tout. Puis il suffit d'entendre le son de ta voix pour que ma rancune reprenne sa place.

- Qu'est-ce que tu fais ici ? ... Quand je dis à Plum que je ne veux confier la garde de Reise à personne d'autre qu'à elle ça veut dire personne y compris toi. Surtout pas toi.

Mon visage se ferme. Reise semble me tenir une drôle de rancune en restant derrière toi sans venir me saluer. Ce qui m'agace d'autant plus tandis que je songe idiotement qu'il prend parti. Mais il doit simplement faire sa tête de mule pour montrer qu'il m'en veut d'être parti encore une fois sans lui. Sans doute est-ce arrivé trop souvent ces derniers mois pour qu'il passe outre. Mais sur l'instant, l'agacement surpasse la raison. Je ne peux que t'en tenir responsable comme je te tiens encore responsable de bien d'autres choses.


WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Lun 22 Fév 2016 - 9:58



Break me down sweet sugar



Un rayon de soleil traverse la pièce m’invitant à aller prendre l’air. Non révisions je tente de me discipliner. Puis voilà que j’ai faim ! depuis un peu moins d’un mois les nausées avaient presque cessé mais elles étaient remplacées par des envies alimentaires irrépressibles. Je me lève et récupère dans mon sac le pot de Fluff. Reise est assis dans la cuisine tandis que je récupère une petite cuillère que je plonge avec gourmandise dans la pâte. Le chien gratte la porte.

- Envie de sortir ? lui dis-je en le caressant

Je regarde mon reflet en ouvrant la porte. Voilà que je parle à un chien ! Bon faut vraiment que je fasse une pause dans mes révisions. Comme si Reise avait pu lire dans mes pensées il se retourne attendant que je vienne avec lui. Je prends une dernière cuillère et referme le pot. Je prends un pull et referme la porte derrière nous. Le temps est doux pour un mois de février. Je porte juste une chemise ample et un jean, je décide de juste poser le pull sur mes épaules.  Reise m’apporte un bâton, je lui lance jouant ainsi un moment avec lui. Puis il descend le long du chemin, je le suis. Sa présence me rappelle constamment l’absence de son maître à mes côtés mais l’animal est trop affectueux pour que je lui en tienne rigueur. Mes pensées se dispersent en mille questions. Je ne peux m’empêcher d’imaginer ce qui aurait pu être. Chris en père et compagnon m’aurait plu. Puis l’image d’Axel surgit, non ! je lui trouverais quelqu’un de bien à mon petit je caresse mon ventre qui commence doucement à s’arrondir. Des mères célibataires, il y en a un peu partout et certaines vivent très bien. Serais-je une bonne mère ?

Un aboiement de Reise me sort de mes pensées. Un véhicule se profile au loin. Je me mets sur le bord en enjoignant au chien de ne pas rester sur la route. Je continue à avancer tranquillement avant de reconnaitre le véhicule en question. Une moto familière, je blêmis. J’ai la sensation que mon cœur vient de faire un raté et tu t’arrêtes devant moi. Le vent tiède joue avec mes cheveux et ma chemise, il m’apporte soudain une effluve un peu musquée. Ton odeur, encore un des effets de ma condition, je suis devenue plus sensible aux odeurs mais celle-ci ne me dérange pas bien au contraire ! Ton moteur ronronne, tu me regarde un air peu avenant et je prends mon courage.

- bonjour dis-je d’une voix mal assurée essayant de sourire poliment

- Qu'est-ce que tu fais ici ? ... Quand je dis à Plum que je ne veux confier la garde de Reise à personne d'autre qu'à elle ça veut dire personne y compris toi. Surtout pas toi. Ton visage s'est durcit d'un coup et tu me balances ça froidement.

J’ai le souffle court et la sensation qu’un fouet vient de claquer près de mon oreille. Cette fois j’évite le « salope » et le « camée » mais la douleur semble aussi vive. Reise reste derrière moi. Cette scène a un air de déjà vu ! Mais mes hormones semblent vouloir s’en mêler cette fois.

- Plùm a du s’absenter, elle ne voulait pas que ton chien se sente seul dis je  d’un ton agressif

Je n’attends pas ta réaction et je commence à faire demi-tour pour regagner la maison. Je voudrais être à l’autre bout de la terre en ce moment, ton odeur vient de nouveau effleurer mes narines. Je me retourne malgré moi

- Elle ne voulait pas faire comme toi et l’abandonner je me penche pour le caresser puis je me redresse te fixant pleine de rage Il ne méritait de subir parce que tu as besoin de te sauter tout ce qui bouge

Je regrette mes mots presque aussitôt qu’ils franchissent ma bouche. Cette rage vient de ma jalousie je le sais. Je revois la blonde à la jeep devant chez lui puis aussi la véto qui l’avait ramené un soir.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Mar 23 Fév 2016 - 18:02



   
   With Lily
   Break me down sweet sugar.

J
e m'attends à te voir filer sans demander ton reste, te détourner et indiquer à Reise de ne pas te suivre. Mais tu sembles décidée à engager un semblant de conversation face auquel je ne suis que très peu réceptif. La scène n'est pas sans avoir un air de déjà vu.

- Plùm a du s’absenter, elle ne voulait pas que ton chien se sente seul, dis-tu d’un ton agressif.

Ttt Ttt ... tu la joues très mal si tu veux mon avis. Quoi que finalement, tu commences à faire demi tour. Reise lui, ne bouge pas. A croire qu'il comprend avant moi que tu n'as finalement pas décidé d'en rester là.

- Elle ne voulait pas faire comme toi et l’abandonner.

Tu soulignes tes propos en te penchant pour le caresser puis tu te redresses en me fixant l'air pleine de rancune.

Il ne méritait pas de subir parce que tu as besoin de te sauter tout ce qui bouge.

Tes mots me restent salement en travers et je tente de me maitriser un instant pour ne pas rejouer la même prise de tête de la dernière fois. Mais la fatigue et l'agacement ont raison de moi, sans compter tes reproches.

- C'est la petite salope qui s'est faite sauter par le pire camé de la ville qui me balance ça ?! dis-je en me dirigeant d'un pas un peu trop vif et décidé vers toi. Tu veux que je te montre ce que c'est que de me subir ?!!! grondais-je en collant mon visage à tout juste quelques millimètres du tien, l'air menaçant.

Reise gronde et je tourne vivement la tête dans sa direction avec un regard qui lui rappelle que je ne tolèrerais sans doute pas plus.

Rappelle-moi une chose, y'a pas si longtemps, Reise s’est blessé à la truffe avec toi ... ?

Je te force à reculer au fur et à mesure de mes pas. Je suis d'autant plus frustré qu’en une fraction de seconde tu parviennes ainsi à faire ressurgir la part de moi que j'étais décidé à contenir désormais. Puis je tilte.

- Deux minutes ... tu suggères quoi par tes reproches ?! Depuis quand je m'envoie tout ce qui bouge ?!! Hein, dis-moi !!!



WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Mer 24 Fév 2016 - 20:48



Break me down sweet sugar


Tu descends de ta selle .La colère semble habiter chaque onces de ton regard lorsque tu te diriges vers moi

- C'est la petite salope qui s'est faite sauter par le pire camé de la ville qui me balance ça ?! Tu veux que je te montre ce que c'est que de me subir ?!!!

Salope, trainée, droguée dit par un autre ne me toucheraient pas mais la c’est toi. Tes invectives me font l’effet d’une vague qui ne laisse sur son passage que de la haine, de la colère, de la rancœur. Comment en sommes-nous arrivés là ? Tu ne cherches pas à discuter… de toute façon ça n’a jamais été ton fort. Tu cherches juste à blesser et tu y arrives. Mais je tiens position sans sourciller. Je serre les dents face ta colère sans céder de terrain. Le chien grogne et d’un regard tu le fais taire. Puis tu reportes ton attention sur moi.

- Rappelle-moi une chose, y'a pas si longtemps, Reise s’est blessé à la truffe avec toi ... ?

Tout mon corps me crie de fuir tandis que me surplombant tu m’obliges à reculer. Je fais un pas en arrière et puis un autre. Puis tu stoppe nette ta progression l’air toujours aussi menaçant.  Le répit qui m’est accordé ne dure pas. Tu me demande abruptement

- Deux minutes ... tu suggères quoi par tes reproches ?! Depuis quand je m'envoie tout ce qui bouge ?!! Hein, dis-moi !!!

Mon sang ne fait qu’un tour. Je te revois avec elles derrière la fenêtre de chez Plùm et le déchirement ressenti lorsque je te voyais avec d’autres. M’oublier t’avait eu l’air si facile.

- Reise était chez Plùm quand tu es parti voir Kaya, puis je t’ai vu avec la véto et aussi la blonde à la jeep tu ne dis rien sur le moment  et Reise je n’ai pas pu l’empêcher mais je l’ai fait soigner j’hésite un moment mais la douleur mêlée à la colère m’empêche de raisonner. lui au moins il ne m’a pas oublier

Je me retourne vers l’animal, mon regard s’égare sur sa truffe dont il ne semble pas avoir gardé de séquelles. Je ne préfère pas voir ta réaction mais je l’appréhende. La dernière fois tu m’as bousculé et là je dois protéger mon bébé. Je me redresse te faisant face, ma gorge se serre.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Jeu 25 Fév 2016 - 10:10




With Lily
Break me down sweet sugar.

T
u tiens position malgré mes propos. Je devine fort combien ça doit être difficile de me faire face alors que qui plus est, j'en remet une couche. Je ne sais répondre que par l'agressivité, encore une fois. Si depuis quelques temps, je m'efforce de faire un vrai travail sur moi, je ne sais m'y tenir lorsque je me retrouve face à toi. Je ne comprends pas d'où me vient une telle rancœur si tu n'étais censée représenter qu'un passage dans ma vie. Est-ce ma fierté qui a été blessée au point de me rendre aussi irascible envers toi ?
Je stoppe net ma progression sans pouvoir me défaire de cet air menaçant sur lequel je joue pour t'inciter à fuir, tandis que je re-songe à ce que tu m'as avancé un bref instant plus tôt.

- Deux minutes ... tu suggères quoi par tes reproches ?! Depuis quand je m'envoie tout ce qui bouge ?!! Hein, dis-moi !!!

- Reise était chez Plùm quand tu es parti voir Kaya, puis je t’ai vu avec la véto et aussi la blonde à la jeep.

La blonde avec la jeep ... ? J'affiche un air sceptique. Puis je remet enfin ma rencontre avec Cassandra. Je ne cherche toutefois pas à démentir sur l'instant et te laisse poursuivre alors que tu reprends la parole.

Et Reise je n’ai pas pu l’empêcher mais je l’ai fait soigner.

Humpf ... je vois. Je me frotte un instant le coin des yeux puis me pince l'arrête du nez.

Lui au moins il ne m’a pas oublié.

Puis ces propos me percutent de plein fouet. J'hésite entre te ridiculiser en t’avançant certains faits par rapport aux films que tu te fais ou te laisser interpréter ce que tu as vu à ta manière. Puis finalement, je t'envoie de nouveau bouler.

- Occupes-toi plutôt de ton état au lieu de t'occuper de mes soit-disant fréquentations, lançais-je tandis que mon regard s'attarde sur toi.

Tu devrais comprendre. Comprendre ce qui me fait tiquer. Nos regards se croisent,sans un mot, pour se fixer un instant qui parait long alors qu'il ne doit durer qu'un dixième de seconde au final. Nous sommes là, sur le bord du chemin. Seule la légère brise qui souffle est propre à troubler cet instant de silence. Quelque chose en moi provoque comme un pincement tandis que je songe à tes mots. Je peux lire une certaine émotion dans ton regard. Une émotion qui a bien failli me toucher. Mais ce sont ces mots vifs qui ont pris le dessus plutôt que démentir ce que tu as avancé. Je ne sais pas si je t'ai oublié. Je sais juste que la colère et la rancœur éprouvés envers toi m'ont écarté de tout sentiment. Je réalise néanmoins sur l'instant que j'ai sans doute été trop dur avec toi. Et je le réalise parce que moi aussi j'ai trahis une personne à laquelle je tenais. Et à laquelle je tiens encore. Je l'ai trahis pour toi. Et de la pire façon qui soit, sans même rompre avec elle. Il y a certainement de la propre colère envers moi pour avoir agis comme un véritable salopard envers elle, et cette colère, je l'ai également mise sur ton dos.



WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Sam 27 Fév 2016 - 8:47



Break me down sweet sugar



- Occupes-toi plutôt de ton état au lieu de t'occuper de mes soit-disant fréquentations

Ton regard est posé sur mes rondeurs qu’il me sera difficile de bientôt dissimuler. Je n’avais pas encore réfléchir à cela. Eviter de sortir pour me cacher, partir à Seattle ou m’afficher… je n’ais pas encore pu me décider. La remarque me pique au vif et je ne peux m’empêcher de rougir. Puis nos regards se rencontrent. Je sens une larme monter mais plus de rage que de tristesse.

- Connard dis-je en grommelant tout bas.

Tu attrapes mon poignet et me demandant de répéter. Ta prise est trop ferme pour que je m’en dégage. Je me débats ressentant la pression de ta main. Décidément je déteste les rapports de force. Je recule retirant vivement mon poignet. Le geste est un peu brusque et le contenu de mon sac se repend au sol. Mes crayons roulent vers le bord en pente de la route et mon carnet de croquis s’étale au sol révélant des croquis que j’aurais préféré ne jamais te dévoiler. Ce sont des croquis de Reise, de Bora-Bora et toi. La plupart sont un peu comme des moments volés. Je t’avais dessiné à demi dénudé dormant dans le lit, une autre fois entrain de sculpter du bois, ton visage me souriant fait de mémoire. Les paysages de Bora-Bora, je les avais fait bien après notre rupture tant les reliefs, les couleurs m’avaient plu mais mes dessins aux pastels ne rendaient pas hommage à ce qui avait émerveillé mon regard. L’un des derniers croquis est un visage enfantin.

- Je m’occupe très bien de moi ! dis-je en serrant les dents. je suis enceinte !

J’évite ton regard. Je ne sais pas ce que j’appréhende . Ma colère redescend comme elle est montée. Le médecin m’avait averti de ne pas m'inquiéter de mes sautes d’humeurs mais devant toi j’aurais préféré garder le contrôle. J’aurais dû fuir depuis longtemps ! Le léger vent continue de jouer avec le carnet de dessins lorsque mon regard se pose dessus. Je rougis et me baisse pour ramasser ce qui est au sol. Ces derniers jours je t’avais imaginé en père et je m’étais mise à te dessiner portant un bébé.



Dernière édition par Lily Vincenzo le Sam 27 Fév 2016 - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Sam 27 Fév 2016 - 11:02



   
   With Lily
   Break me down sweet sugar.

L
e jour baisse peu à peu tandis que ma sentence tombe.

- Occupes-toi plutôt de ton état au lieu de t'occuper de mes soit-disant fréquentations.

- Connard, grommelles-tu tout bas.

J'attrape vivement ton poignet en te poussant à répéter. Ma prise est ferme, un peu trop sans doute. Je relâche légèrement et tu recules alors en te dégageant de cette dernière au même moment. Mais dans la vivacité du mouvement et de mon relâchement, le contenu de ton sac se répand sur le sol. Je remarque les croquis qui s'échappent de ton carnet. Leur beauté et ce qu'ils représentent me percutent de plein fouet, eux et les souvenirs qui vont avec. Des souvenirs que j'avais enfouis parce que grâce à toi, ces quelques instants idylliques se sont transformés en une amère déception.
Mon regard s'attarde sur le croquis représentant un visage d'enfant au même instant où tu me révèles que tu es enceinte. Ma réaction première serait de te cracher à la figure des félicitations pour porter le môme d'un camé mais tandis que te baisses pour ramasser les croquis répandu sur le sol, je m'éloigne et remarque un croquis qui s'est fait la malle plus loin. Un croquis où tu m'as représenté avec un bébé dans les bras. Si les autres m'avaient déjà perturbé, celui-ci m'ébranle d'autant plus. Je fais quelques pas de plus et me baisse pour le récupérer.

Je reste un instant immobile, accroupi au milieu de la route. Mon regard reste bloqué sur ces traits qui en disent à la fois beaucoup sans aucune certitude malgré tout. La colère s'amenuise en moi. Pourquoi faut-il que tout soit toujours aussi compliqué ? J'ai l'impression que toute force me quitte, je n'ai même plus celle de me relever ni de lancer un regard vers toi. Une réelle fatigue me tombe soudain sur les épaules. J'ai l'impression de crouler sous une chape de plomb faite de tourments et de doutes, laquelle me clou littéralement au sol.

Puis tu t'approches dans mon dos et si je n'ose lever le regard sur toi à l'instant, ma main elle, se place sur l'arrondi de ton ventre.


WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Sam 27 Fév 2016 - 22:07



Break me down sweet sugar



Lorsque je t’apprends que je suis enceinte. Tu t’éloignes. Je commence à ramasser mes feuilles. Jusqu’ici je trouvais l’ambiance lourde de tension mais cette tension s’intensifie lorsque ton regard se pose sur le croquis que j’aurais préféré que tu ne vois pas. Tu t’accroupis à côté, les yeux baissés sur le dessin. Je me redresse hésitante et je me dirige vers toi. J’arrive dans ton dos, je ferme les yeux une seconde prenant une grosse bouffée d’air silencieusement.

Tu ne lèves pas la tête mais tu sembles abasourdi par la nouvelle. Tu poses la main sur mon ventre sans m’adresser un regard. Je sens la chaleur de ta main et le bouleversement émotif que ça déclenche en moi. Je suis surprise par ta réaction. Je ne te comprends pas… ou peut être que ça m’est plus facile de ne pas chercher à te comprendre. Ma main s’approche de ton épaule puis j’arrête mon geste, je serre le poing. Je brise notre contact doucement en reculant un peu apeurée par la complexité de la situation.

Je me penche pour récupérer la dernière esquisse, je la mets en vrac dans la pochette. Nos regards se croisent et je détourne les yeux. Puis je me redresse rapidement. J’ai du mal à supporter l’expression de ton visage, j’ai l’impression que tu poses la question à laquelle je suis bien incapable de répondre. A moins que ce soit moi qui espère que tu veuilles savoir si tu es le père ? Même si j’ai peur de la réponse, il faudra que je sache un jour. Je pousse un soupir.

- Je n’en sais rien encore dis je en bredouillant

Tu sembles encaisser le coup mais les images de notre dernière altercation me reviennent. Ton visage porte d’ailleurs des marques de coups qui semblent récents. Je recule un peu plus. Je pose sur toi un regard froid. Reise décide de se lever et vient se coucher près de toi. Il me fixe d’un air accusateur enfin c’est l’impression que ça me laisse. Je t’annonce d’un ton de reproche.

- Mais je ne veux pas qu’il ait un père alcoolique comme le mien je me tais un instant et d’une voix radoucie  , je suis désolée je ne voulais pas que tu apprennes ça ainsi


D’un autre coté vu ta rancœur, je ne sais même pas si je te l’aurais dit. Puis y a-t-il une bonne façon de dire à un ex qui s’est foutu de vous : eh au fait je porte ton môme mais je ne suis pas sure que je veuille que tu fasses partie de sa vie tu n’es pas assez bien pour ça ! Je blêmis sous les réflexions de mon esprit. La nuit commence à tomber un frisson me parcourt



Dernière édition par Lily Vincenzo le Dim 28 Fév 2016 - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Dim 28 Fév 2016 - 13:44



   
   With Lily
   Break me down sweet sugar.

T
u sembles lire mon expression alors que des tas de doutes m'emplissent l'esprit. Tu as brisé le contact un instant plus tôt alors que ma main s'était posée sur le petit être qui couve au chaud dans ton ventre. Tu as récupéré la fameuse esquisse qui pourrait en dire tellement long. Une question sur laquelle tu soulèves à ton tour le doute. Même si je l'avais avancé plus tôt, ça ne manque pas d'avoir un certain impact sur moi.
J'encaisse malgré le chaos qui trouble mes pensées. J'encaisse malgré la crainte que je semble t'inspirer mais j'encaisse bien moins lorsque tu argues sur un ton plein de reproches les propos suivants.

- Mais je ne veux pas qu’il ait un père alcoolique comme le mien.

C'est comme si la foudre s'était abattue entre nous et avait creusé un véritable cratère. Le silence est lourd.

- Je suis désolée je ne voulais pas que tu apprennes ça ainsi.

- Sois plutôt désolée du terme dont tu viens de me qualifier.

Humpf ... tu n'as pas vraiment tord en fin de compte. Tu m'as vu dans un drôle d'état la dernière fois. Et ça ne s'est pas arrêté qu'à ça d'ailleurs. Je comprends tes craintes mais je les exile loin alors que je te balance soudain :

- Et sois désolée aussi de ne pas avoir eu la jugeote de te protéger avec l'autre camé. Pense à faire des tests pour ça.

Je frotte un instant mes genoux avant de me redresser.

- Ne reviens jamais me trouver s'il ne s'agit pas de mon enfant.

C'est tout ce que je finis par dire alors que je te contourne pour rejoindre ma moto. Je ne te dirais pas que je compte assumer ce gosse et tenir mon rôle de père parce que je n'ai pas à faire mes preuves envers toi. Je n'en ai pas envie. Tu constateras nombre de changements par toi même si tu te décides à y regarder de plus près. Ces pensées trouvent presque aussitôt leur contradiction alors que je songe au nombre de personnes qui préfèrent mentir pour ne pas forcer la main de l'autre. Ou parce qu'ils jugent que la personne n'en a pas le désir. Et si tu décidais de ... ?
J'enfourche ma bécane et m'apprête à démarrer. Partir sans un mot de plus me parait la meilleure option. Je n'ai pas envie de m'étaler pour te faire comprendre ce que je pense et ce que je désire face à la situation. Je pourrais dire que je ne sais pas ce que je veux mais ce serait faux. Il y a des choses que je suis prêt à assumer là où je me suis déjà défilé devant d'autres par le passé. autant ne pas accumuler les regrets et faire souffrir une personne qui n'a rien demandé.
Et puis je pourrais te laisser ici avec la fraicheur qui retombe mais je relève le regard sur toi et je te fais signe de la tête de grimper derrière moi. Je me dois au moins de te rassurer sur celui que j'ai décidé de redevenir.



WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Dim 28 Fév 2016 - 15:32



Break me down sweet sugar



-  je suis désolée je ne voulais pas que tu apprennes ça ainsi

- Sois plutôt désolée du terme dont tu viens de me qualifier.

- c’est ce que tu es devenu ces derniers mois dis je calmement

- Et sois désolée aussi de ne pas avoir eu la jugeote de te protéger avec l'autre camé. Pense à faire des tests pour ça…

Mon regard s’étrécit, je ne comprends pas ton entêtement à qualifier l’autre homme de camé. Est-ce que ça te donne meilleur conscience de l’imaginer pire que toi ? Etonnement je crois que je devrais être énervé mais ces minutes avec toi m’ont vidé de mes forces. Je suis trop fatiguée pour me prendre encore la tête avec toi. Je veux juste rentrer et m’allonger sur le canapé. Tu frottes tes genoux et te redresse.

- Ne reviens jamais me trouver s'il ne s'agit pas de mon enfant.]

Tes mots m’atteignent comme l’aurait fait la pointe d’une flèche. Le temps parait s’être figé. Mon cœur semble ralentir. Le peu de battements résonnent dans mes oreilles  comme si je portais des bouchons anti bruits. Je reste interdite tandis que tu me contournes. Tu montes sur ta bécane. Je me retourne vers toi. Ton pied se pose sur la pédale comme pour démarrer. Tu relèves la tête et me fais signe de monter derrière toi. Je secoue la tête. Un regain de vitalité me revient. Tu te fous de moi là ? Tu me dis de dégager et trois secondes après tu me proposes de monter derrière toi ?

- Au cas où tu l’aurais oublié tu n’as pas pris de précaution non plus ! J’ai déjà fait des batteries de test donc si tu as une IST ou une MST ce n’est pas par mon biais. Tu ne pourras pas m’accuser de tout et m’en vouloir. C’est toujours plus simple d’accuser les autres que de se remettre en question. Et pour info je n’ai jamais souhaité te voir depuis que tu m’as viré. Je rendais juste service à Plùm. Contrairement à ce que tu penses je n’ai jamais cherché tout ce qui se passe… s’est passé

Tu sembles surpris par tant de véhémence de ma part enfin je crois. En tout cas je me surprends moi-même. Je frissonne. Je resserre mes bras autour de moi

- Rassure toi je ne viendrais pas te trouver qu’il s’agisse du tien ou pas ! Je ne vois pas pourquoi je le ferais. Tu penses surement qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère. Ben vu les exemplaires parents que nous avons eu tous les deux. Je suis sure que si ce bébé a juste une personne qui l’aime et qui est heureuse d’être avec, ça sera bien mieux que deux personnes entre qui il y a tant de tensions et de non-dit. Regarde un peu ! l’électricité crépite entre nous deux dès qu’on est ensemble.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Dim 28 Fév 2016 - 16:06



   
   With Lily
   Break me down sweet sugar.



- Ne reviens jamais me trouver s'il ne s'agit pas de mon enfant.

Je me rends compte que mes mots sont sans doute un peu trop forts. Je monte malgré tout sur la moto, prêt à rejoindre la maison. Reise suivra s'il le désire, il connait le chemin. Il semble toutefois pris entre deux feux à en voir son air, la petite truffe entre les pattes et le regard à peine relevé sur nous. Finalement, je décide de faire un geste pour te montrer que tout ceci peut tendre vers la voie de l'amélioration. Nous prendre la gueule de la sorte n'est pas bon ni pour toi, ni pour l'enfant. Mais mon invitation semble te choquer et te faire soudain monter à nouveau sur tes grands chevaux. Sans doute mon changement de comportement radicale te semble-t-il incohérent à toi qui ne peut lire le flot de mes pensées. Et je peux comprendre que cela te perturbe. Mais ce regain d'agressivité de ta part n'est pas sans nécessiter un effort de ma part pour me contrôler.

- Au cas où tu l’aurais oublié tu n’as pas pris de précaution non plus ! J’ai déjà fait des batteries de test donc si tu as une IST ou une MST ce n’est pas par mon biais. Tu ne pourras pas m’accuser de tout et m’en vouloir. C’est toujours plus simple d’accuser les autres que de se remettre en question. Et pour info je n’ai jamais souhaité te voir depuis que tu m’as viré. Je rendais juste service à Plùm. Contrairement à ce que tu penses je n’ai jamais cherché tout ce qui se passe… s’est passé.

- Stop ... Déjà renseignes-toi un peu mieux avant d'avancer ce genre de conneries, soulignais-je par rapport au conseil que tu me donnes et à ses sous-entendus. Et ne dis pas qu'une petite part au fond de toi n'avait pas envie de me voir. Ou alors tu te mens à toi-même comme je me suis menti.

Tu entoures tes bras autour de toi tandis que la fraicheur s'installe et se joue de toi par la petite brise qui souffle. Je farfouille un instant dans mon sac tandis que tu répliques.

- Rassure toi je ne viendrais pas te trouver qu’il s’agisse du tien ou pas ! Je ne vois pas pourquoi je le ferais. Tu penses surement qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère. Ben vu les exemplaires parents que nous avons eu tous les deux. Je suis sure que si ce bébé a juste une personne qui l’aime et qui est heureuse d’être avec, ça sera bien mieux que deux personnes entre qui il y a tant de tensions et de non-dit. Regarde un peu ! L’électricité crépite entre nous deux dès qu’on est ensemble.

Je me rapproche de toi en quittant la moto sur tes tout derniers propos.

- Et ce qui provoque quelques étincelles entre nous est parti de quoi au juste ? relevais-je tandis que je glisse ma veste autour de tes épaules.

Je relève ton menton pour te forcer à me regarder jusqu'au bout dans les yeux. Mon ton est doux et calme.

- J'ai promis à une personne de me montrer franc désormais sur mes sentiments. De ne plus rien enfouir. Dans la limite du raisonnable et face à ce que ça peut impliquer. Présentement, on fait face à un dialogue de sourd alors écoute bien parce que je ne le redirais pas deux fois. Tu m'as trahis, tu m'as blessé. Tout ce qui a suivi a été la conséquence de ceci. Reproche-moi d'avoir cédé à mes démons, soit aveugle à ce qui a changé depuis peu et qui changera à l'avenir si tu veux et balance-moi toute les foutues fautes que tu veux à la gueule mais ne me menace pas de m'empêcher de voir l'enfant s'il est de moi !! finis-je dans un grondement.




WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Dim 28 Fév 2016 - 18:43



Break me down sweet sugar



Tu me laisses finir sans rien dire, tu descends de ton engin et te rapproche de moi. Je ne bouge pas ni par défi, ni parce que je n’ai pas peur mais tout simplement car j’ai lancé le sujet. Je suis peut être allé trop loin dans mes propos mais je ne regrette rien. Nous avons atteint le point de non-retour. Tes mots dis un instant plus tôt me reviennent « Et ne dis pas qu'une petite part au fond de toi n'avait pas envie de me voir. ». Si bien sûr mais je n’étais venu que sur demande de Plùm. Tu me couvres les épaules avec ta veste en me disant :

- Et ce qui provoque quelques étincelles entre nous est parti de quoi au juste ?

J’ai la sensation que tu m’accuses. C’est ça le problème : la communication. Que ce soit sa mauvaise interprétation ou juste le manque de communication et c’est de là que sont partis la séparation, les tensions et ironiquement même le fœtus que je porte Tu ne me laisses pas le temps de me débattre avec mes questions. Tu me prends doucement le menton et le relève pour je ne puisse fuir ton regard. Mon cœur s’accélère. Ma bouche fait une moue de surprise et je te regarde pas très rassurée.

- J'ai promis à une personne de me montrer franc désormais sur mes sentiments. De ne plus rien enfouir. Dans la limite du raisonnable et face à ce que ça peut impliquer. Présentement, on fait face à un dialogue de sourd alors écoute bien parce que je ne le redirais pas deux fois. Tu m'as trahis, tu m'as blessé. Tout ce qui a suivi a été la conséquence de ceci. Reproche-moi d'avoir cédé à mes démons, soit aveugle à ce qui a changé depuis peu et qui changera à l'avenir si tu veux et balance-moi toute les foutues fautes que tu veux à la gueule mais ne me menace pas de m'empêcher de voir l'enfant s'il est de moi !!

Ton discours qui avait commencé sur un ton doux se finit par une note menaçante dont je me serais bien passée. Est-ce vraiment ainsi que tu comptes parvenir à me faire plier ? Je ferme la bouche une fois revenue de la surprise de ce que tu me dis. Je prends ta main gentiment pour dégager mon menton même si le ton emprunté pour tes derniers mots me dérange. Je prends une grande inspiration.

-  Tu te rends compte que tu ne pourras pas m’obliger à quoi que ce soit quand même ?

Je n’attends de réponse, je soupire et je secoue la tête puis je te regarde rassemblant mon courage.

- je ne te demande pas de me pardonner! Mais arrête de croire que je l'ai fait volontairement! Arrête de croire qu’il n’y a que toi qui aies été blessé! Et n'oublie pas que je n'aurais certainement pas été dans les extrêmes si tu m'avais parlé avant ton départ ou juste un mot, juste un sms! Tu demandais tout à l’heure ce qui avait provoqué toute cette tension. Je pense que justement nous ne parlions pas

Reise s’est enfin levé et vient se coucher à coté de toi. Je l’observe puis je reporte mon attention sur toi. Je te regarde un air sérieux

- Tu crois ça a été simple pour moi de t'avouer ça? Tu crois que c'était simple pour moi de savoir que je te blesserais mais si tu le découvrais plus tard la blessure serait encore plus profonde? J’ai une boule dans la gorge et je n’arrive pas à retenir une larme tu aurais préféré quoi que je te le dises jamais? Que je te mente? Cette ville a plein de secrets de non-dits. Les gens s’espionnent derrière leurs volets je rougis je l’ai fait aussi c’est vrai. Tu sais quand tu es parti après que l’on t’ait retiré la garde de ta sœur, je ne savais pas ni pourquoi tu étais parti, ni combien de temps, ni si j’en étais la cause. J’ai eu l’impression de revivre l’abandon de mon frère, la disparition de Clea et je refuse qu’il vive ça je t’avoue ça en posant la main sur mon ventre. alors sincèrement je ne sais pas ce que je ferais quand je serais qui est son père mais ne m’oblige à rien. Laisse-moi du temps pour gérer tout ça, je vais déjà commencer par passer mon concours. C’est pour ça que tu m’as vu, Reise m’a suggéré de faire une pause balade. J’étudie chez Plùm c’est bien plus calme qu’à la résidence.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Dim 28 Fév 2016 - 20:20



   
   With Lily
   Break me down sweet sugar.


- Tu te rends compte que tu ne pourras pas m’obliger à quoi que ce soit quand même ?

Je lâche un profond soupir. Tu fais partie de ces femmes ? Je t'aurais cru au-dessus. Peut-être que j'interprète mal. Peut-être n'as-tu pas compris que j'avais cessé mes frasques remontant à quelques mois. Mais c'est sans doute encore pire de songer que je puisse vouloir m'occuper de cet enfant alors que je ne saurais assumer et gérer mes propres problèmes. Ni me montrer apte. En même temps, je me suis dernièrement montré sous mon plus mauvais jour. J'ai dépassé les bornes, laissant la déraison me pousser à la violence parce que complètement submergé par la colère et l'alcool. Cette violence que j'ai même reporté envers toi par un geste malheureux. Pas étonnant que tu me craignes de la sorte. Mais même si j'ai du mal à te pardonner et que je nourris encore cette rancœur, il semble qu'elle faiblisse face à tes arguments.

- Je ne te demande pas de me pardonner ! Mais arrête de croire que je l'ai fait volontairement ! Arrête de croire qu’il n’y a que toi qui aies été blessé ! Et n'oublie pas que je n'aurais certainement pas été dans les extrêmes si tu m'avais parlé avant ton départ ou juste un mot, juste un sms ! Tu demandais tout à l’heure ce qui avait provoqué toute cette tension. Je pense que justement nous ne parlions pas.

En effet, il est temps d'apprendre à réellement communiquer.

- Tu crois que ça a été simple pour moi de t'avouer ça ? Tu crois que c'était simple pour moi de savoir que je te blesserais mais que si tu le découvrais plus tard la blessure serait encore plus profonde ?

Une larme coule sur ta joue. Je perçois toute l'émotion dans ta voix. Tes arguments se font peu à peu une place tandis que je décide de garder le silence.

- Tu sais quand tu es parti après que l’on t’ait retiré la garde de ta sœur, je ne savais pas ni pourquoi tu étais parti, ni combien de temps, ni si j’en étais la cause. J’ai eu l’impression de revivre l’abandon de mon frère, la disparition de Clea et je refuse qu’il vive ça.

Tu as visiblement posé ta main sur ton ventre dans un geste de protection. Abandon. Ce mot résonne autant de fois que tu as eu à en subir. Je cerne mieux le sentiment récurrent qui t'as conduis à ... non ... je ne sais pas si je peux l'expliquer de la sorte. Ça me semble un peu trop facile même si je comprend le tumulte qui s'est insinué dans ton esprit à ce moment-là. Mais c'est pour moi comme si tu avais disparu sans un mots durant quelques jours et qu’en moins d'une semaine j'atterrisse dans le lit d'une autre. Il t'en a fallu si peu pour te laisser aller. Mais je n'ai pas le temps de plus y réfléchir que tu poursuis par des mots qui m'interpellent d'autant plus.

- Sincèrement je ne sais pas ce que je ferais quand je saurais qui est son père mais ne m’oblige à rien. Laisse-moi du temps pour gérer tout ça, je vais déjà commencer par passer mon concours. C’est pour ça que tu m’as vu, Reise m’a suggéré de faire une pause balade. J’étudie chez Plùm c’est bien plus calme qu’à la résidence.

Je ne trouve pas de mots. Pour te dire quoi, que ok, j'ai capté tes arguments et ce sentiment d'abandon par le passé ? Inutile d'y revenir. Tu dois deviner que si je n'ai rien répliqué à ce propos, c'est que l'idée s'est faite un chemin dans mon esprit. Je crois que ça doit d'ailleurs se voir à mon expression.

- Je ne t'ai donné aucune preuves quant au fait que ma mauvaise passade est terminée. Encore moins aujourd'hui vu mon agressivité, dis-je en choppant le paquet de cigarettes dans ma poche arrière. Mais je tiens à t'accompagner pour le test de paternité.



WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Lun 29 Fév 2016 - 19:33



Break me down sweet sugar



Tu sembles m’écouter calmement. En tout cas plus posément que lorsque tu m’as dit que je ne devais pas t’empêcher de voir l’enfant s’il était de toi. Et s’il n’était pas de toi ? Je ferme les yeux une seconde. Non je suis intimement convaincue qu’il est de toi, il ne peut en être autrement.  Tu sors ton paquet de cigarettes de ta poche arrière en  me disant :

- Je ne t'ai donné aucune preuves quant au fait que ma mauvaise passade est terminée. Encore moins aujourd'hui vu mon agressivité. Mais je tiens à t'accompagner pour le test de paternité.

M’accompagner ? Je te regarde surprise. Je cherche à comprendre pourquoi tu veux faire ça mais je n’y arrive pas. J’esquisse un pas sur le chemin du retour et je me retourne vers toi.

- Pourquoi tu veux être présent ? Tu as peur que je ne te dise pas le résultat ou que je te mente ? Puis je ne suis pas sure de comprendre. Savoir qu’il est de toi, t’avanceras à quoi ? Si tu voulais un enfant je suis sûre que tu pourrais trouver une compagne avec qui tu aurais un bébé que vous désireriez tous les deux, non ?

Je tache de garder un ton neutre malgré une pointe de jalousie qui émerge dans mon cerveau à l’évocation de cette possibilité. Tu ne dis rien. Je fais deux trois pas en direction de chez Plùm. Tu as fini ta cigarette et tu pousses ta moto en marchant à côté de Reise. Tu sembles effectivement ne pas vouloir te prendre la tête avec moi. A moins que ce soit ta façon de me montrer que  tu cèdes à mon caprice de ne pas vouloir monter derrière toi ? C’est cool. Je n’ai pas envie de chercher un argument pour esquiver la moto. Cependant je ne comprends toujours pas ce que ça t’apporterait de savoir si c’est le tien ou pas. Je m’arrête net pour me retourner vers toi.

- Là il ne s’agit d’un bébé que tu ne souhaitais pas  moi non plus d’ailleurs   et en plus il est de moi. Vu le ton que tu as employé tout à l’heure, tu ne me pardonneras pas! tu penses que j’ai fait ça par ennui, dépit ou un truc du genre, n’est ce pas ?

Je reprends ma marche pour rentrer. Je soupire. Je me suis toujours montrer discrète, personne ne savait ce que je prenais et ça me convenait sauf que je n’aurais jamais cru que cette addiction me conduirait à ce gâchis. Je ne suis pas sure que tu le comprennes mais je dois essayer de te raconter. Je continue à avancer évitant ton regard. Je commence par te raconter que lorsque j’ai débuté ma carrière de mannequin au bout d’un an et demi ou deux, j’ai commencé à prendre des amphétamines. Je voulais juste tenir le coup entre les cours et les shootings. Puis lorsque Clea a disparu j’ai commencé à utiliser d’autres substances. C’était juste pour essayer d’oublier. Je t’avoue que je ne prenais quasi plus rien lorsque nous avons commencé à être ensemble.

- Quand je suis arrivée chez toi et que tout était clos, tu ne répondais pas au téléphone. J’avais eu une sale semaine et c’était un peu trop. Je voulais juste oublier, me détendre. Ça a mal fini, enfin à vrai dire, je ne me souviens pas trop de ce que j’ai fait. A part que je me suis réveillée dans un lit inconnu. j’évite de mentionner dans les bras d’un autre mais je me sens mal à l’aise quand même.




Dernière édition par Lily Vincenzo le Mar 1 Mar 2016 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily] Mar 1 Mar 2016 - 18:04



   
   With Lily
   Break me down sweet sugar.

U
n certain calme s'installe entre nous. Tu a l'air quelque peu surprise par mes propos. Un instant, tu sembles vouloir esquisser un pas sur le chemin du retour mais finalement, tu te retournes vers moi pour me demander, ne sachant visiblement pas résister à la curiosité vu ton air intrigué.

- Pourquoi tu veux être présent ? Tu as peur que je ne te dise pas le résultat ou que je te mente ? Puis je ne suis pas sure de comprendre. Savoir qu’il est de toi, t’avanceras à quoi ? Si tu voulais un enfant je suis sûre que tu pourrais trouver une compagne avec qui tu aurais un bébé que vous désireriez tous les deux, non ?

Je passe outre tes premières interrogations pour rebondir sur la fin ainsi que sur la question du mensonge ou de la dissimulation. Certes, j'ai songé à cette option un peu plus tôt mais je ne pense pas que tu le ferais.

- Ne crois pas ça, rétorquais-je alors sans me préoccuper de répondre au pourquoi de ma présence ni sur le à quoi ça m'avancera.

Si tu t'es efforcée de rester neutre dans le ton, la lueur dans ton regard ne m'a pas trompé. Tout en me grillant une cigarette, je récupère la moto que je fais rouler à côté de moi en te suivant d'un pas tranquille. J’ai conscience que mes motivations et mon brusque changement de comportement passant ainsi de l'agressivité à un calme serein doivent te troubler. Autant que ça me trouble moi-même. Mais force est de réaliser que nos prises de têtes ne mènent à rien si ce n'est à nous blesser mutuellement. Vient un moment où il faut savoir recourir à une autre méthode et cesser d'être sur le vif comme je l'étais il y a encore un instant. Ça ne m'a pas réussi jusqu'ici, et je crois que le changement radicale qui s’est opéré en moi il y a tout juste quelques minutes est né de la pensée ou plutôt du souvenir qui m'est revenu, alors que tu faisais référence à l'alcool. Il y a eu ça, il y a eu cette violence omniprésente dans ma vie depuis quelques mois, ce défouloir qui n'a fait que me pousser plus loin encore dans mes retranchements. En somme, rien de bon.
Tu t'arrêtes de nouveau, en proie à quelques doutes que tu te sens le besoin d’exprimer et face auxquels je me dois de répondre le mieux possible.

- Là il ne s’agit d’un bébé que tu souhaitais et en plus il est de moi. Vu le ton que tu as employé tout à l’heure, tu ne me pardonneras pas ! Tu penses que j’ai fait ça par ennui, dépit ou un truc du genre, n’est ce pas ?

- Tu te trompes. N'oublie pas que ma rancœur et ma colère sont nées de ma souffrance. Ce n'est pas juste ma fierté qui a été touchée ..., t'avouais-je, soulignant par la même que si je n'avais pas eu de sentiments pour toi, je n’aurais pas réagis aussi vivement et que ça n'aurait pas eu un tel impact sur moi. C'est ce que je réalise au fur et à mesure de notre conversation. On ne peut tenir rancœur à ce point sur le long terme qu'envers une personne à laquelle on a vraiment tenue. Tu pourrais croire que je me montre plus doux en raison de ton état, mais il n'en est rien. Ma main se pose sur le pendentif dissimulé sous mon t-shirt. Ce collier avec l'agate bleue que je porte depuis ton départ de Bora Bora. Cette pierre naturelle qui est reconnue pour ses propriétés. Elle est censée donner le courage pour affronter les situations difficiles. C’est une pierre qui aide également à l’auto-analyse. Je n'en ai remarqué les vertus que pour cette dernière vertu. Le courage, je ne l’ai pas eu, j'ai préféré me laisser submerger par de vilaines habitudes. Habitudes qui n’en ont jamais été si ce n’est dès lors que j'y ai goûté.

Tu as repris ta marche entre temps. Tu sembles songer à mes propos. Tu évoques soudain quelques évènements passés, ceux-là même qui t'ont conduite à toucher à la drogue. Étrangement, plus tu avances dans tes révélations, plus ça me conforte même si j’ai du mal à cerner qu'on puisse vouloir toucher à des drogues plus dures. Mais n'ai-je pas touché moi aussi à une autre forme d'évasion pour oublier ?
Tu évoques alors l'impression que ça t'a laissé lorsqu'il y a quelques mois, j’ai disparu sans un mot. Et puis tes derniers propos me percutent alors que je comprend que tu n'étais pas toi-même sur l'instant des faits. Je ne saurais dire si ça excuse la chose mais j'y trouve un étrange soulagement.

Cette fois, c’est moi qui m'arrête. Tu le remarques et tu tournes ton attention vers moi un instant. J'esquisse un léger sourire qui vise à te rassurer sur l'effet que tes paroles ont sur moi.
Ça fait du bien de parler posément. Je lâche un soupir amusé en songeant que l'agate n'a finalement pas non plus aidé à cette remise en question, à cette soit disant auto analyse qui n'a orienté mon esprit vers la bonne voie qu'en ce jour.



WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Break me down sweet sugar [Chris & Lily]

Revenir en haut Aller en bas
Break me down sweet sugar [Chris & Lily]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les nuits sont longues [Chris & Lily]
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» Chris Jericho© Vs Edge
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Connaissez-vous Prison Break ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-