AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Un jour, je te comprendrais. + MEGAN&MAXIM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Maxim R. Savannah
Maître Jedi
308 $
09/03/1968 $
308 messages
Mensonges : 308
Anniversaire : 09/03/1968


MessageSujet: Un jour, je te comprendrais. + MEGAN&MAXIM Sam 12 Déc 2015 - 14:28

Un jour, je te comprendrais.

megan et maxim



Il entra par le côté des urgences. Comme à son habitude, le lieu était relativement calme. Lewiston était une petite ville, peu d'urgences survenaient en même temps. Il y avait bien une dame qui avait apparemment une cheville cassée mais rien qui ne puisse attendre un peu qu'il change de vêtements. S'il retint son souffle certains des quelques regards braqués sur lui, il n'y prêta pas attention. Passer par les urgences était encore le moyen le plus simple pour subir moins de regards mauvais car moins de personnel, du moins en général. La porte principale, elle, l'aurait directement conduite jusqu'au niveau des infirmiers et des médecins et il n'avait aucune envie d'être la victime d'autres regards. Victime... C'était tout le problème. Il se posait en victime à l'instant mais il avait été bien le contraire pendant des années. Il n'aurait jamais imaginé qu'il puisse ressentir un tel soulagement une fois la vérité dite. Il y avait eu comme un nœud délié dans son estomac. Mais évidemment, ça avait duré l'espace d'une seconde, suffisamment pour que Sasha ne veuille plus jamais entendre parler de lui, pour qu'il soit poursuivi par la police, pour que sa réputation en prenne un coup. Le respectable médecin, le respectable Savannah. Ca avait fait le tour de son hôpital à New-York et le conseil d'administration avait décidé de lui offrir un congé sans solde, généreux de leur part. Un moyen comme un autre de dire qu'il n'était plus le bienvenu et qu'il avait de la chance d'être le patron autrement il aurait été renvoyé. Il savait qu'il faisait déshonneur aux médecins avec lesquels il avait travaillé aussi présenta-t-il sa démission en émettant un seul souhait, que le médecin choisi par ses soins soit proposé au rang de directeur du Harlem. Il soupira. Il n'avait plus d'emploi, du moins plus d'emploi aussi stable qu'avant. Néanmoins, Maxim était reconnaissant à son ami, le directeur du Saint Joseph pour le laisser y travailler. Ils avaient toujours besoin de médecins, c'était une petite ville et au pire, il pourrait toujours tenter d'ouvrir son cabinet même si Max n'était absolument pas ce genre-là et que sa formation impliqué bien plus un hôpital, des blocs opératoires et des urgences que des rhumes d'enfant.

Une fois prêt, il alla voir le planning, une opération dans la journée, il avait le temps. il passa alors à nouveau par les urgences, espérant y trouver de quoi s'occuper. Et ce fut là qu'il la vit. Mademoiselle Smith. Il se souvenait fort bien de l'avoir vu en août et avoir émis l'idée qu'elle puisse être un danger pour elle-même. Aussi n'hésita-t-il pas à se rendre auprès d'elle, il ne savait pas vraiment ce qu'elle faisait ici, si c'était pour elle ou pour quelqu'un d'autre, il ne l'avait pas encore bien regardé mais n'attendit pas plus avant de se signaler à elle :"Mademoiselle Smith ! Un problème ?" Etre médecin avant toute chose et avant de juger de sa santé mentale.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Un jour, je te comprendrais. + MEGAN&MAXIM Dim 13 Déc 2015 - 2:04

❧ Un jour, je te comprendrais.  ❧

Il faut que je le revois, ça me parait évident que je ne peux pas rester là sans rien faire en attendant que le temps passe et me mette sur son chemin une seconde fois. On est donc bien d’accord que je suis dans l’obligation d’agir et de forcer un peu la main au destin qui prend un peu trop son temps à mon goût. Il faut que je trouve alors un stratagème pour pouvoir rentrer en contact avec lui et le seul endroit où je pourrais me trouver en même temps que ce cher Maxim est bien l’hôpital. Me blesser une nouvelle fois risque d’être risqué, déjà que je n’avais apparemment pas eu l’air très convaincante la première fois je ne devais pas prendre le risque d’éveiller d’autres soupçons. Il faut que je me la joue fine et que je trouve quelque chose de crédible pour pouvoir croiser sa route sans me faire bombarder de question, jouer dans la discrétion. Faire le tour de sa chambre, comme un lion en cage, en réfléchissant de trop, me donnant presque un mal de crâne qui en devient incontrôlable. Pourtant il faut que je trouve, et vite, je ne sais pas pourquoi, je sens que c’est aujourd’hui ou jamais, que j’ai la chance de tomber sur lui. Alors autant ne pas me louper.

Mademoiselle Smith ! Un problème ? Il est en face de moi, j’en ai le souffle coupé pendant quelques secondes. Je le scrute, analyse son visage, ses yeux, ses cils, je mémorise en moi jusque le son de sa voix. Le trouble passage sur mon visage quelques secondes avant de s’évanouir, laissant place à un petit rictus, ce qui devrait ressembler à un sourire mais qui n’en ai pas vraiment un, disons une petite grimace. «  Je … J’ai un énorme mal de tête. » C’est absurde, absurde de venir pour un mal de tête aux urgences mais je n’avais rien trouvé d’autre, c’est sorti tout seul. «  Ca fait quelques jours, surtout quand je m’abaisse et j’ai cette tension dans la nuque … Trop de lumière me tue les yeux, je reste cloitrée chez moi avec les rideaux fermés. J’ai pris plusieurs médicaments différents mais rien n’y fait, ça ne passe pas. » Je crois bien que je viens d’énumérer quelques symptômes de la méningite, en espérant qu’il y pense et me fasse passer les examens au plus vite, et devenir ainsi mon médecin a titré pour le reste de mon petit séjour aux urgences. Je passe alors ma main sur mon front, la mettant en visière au niveau de mes yeux. Il faut que je sois crédible, dans ce geste j’appuyais le fait que je suis devenue sensible à la lumière. En espérant que cette fois-ci mes mensonges passent pour des vérités. «  Vous pouvez faire quelque chose pour moi n’est-ce pas, Docteur Savannah ? Ca devient insupportable » Et il me le devait, il me doit cette attention que je lui demande. Il a une dette envers moi.



©Calion
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: Un jour, je te comprendrais. + MEGAN&MAXIM Lun 4 Jan 2016 - 12:13

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Maxim R. Savannah
Message reçu, aujourd'hui.

Ces deux filles te semblent-elles familières ? N'as-tu pas l'impression qu'il te manque une information ? Que veut-elle donc ? Tu devrais te méfier, c'est suspect.
Bien amicalement,
-S


pièce jointe : photo de Sasha et Megan plus jeunes


Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Megan Smith
Message reçu, aujourd'hui.

Je sais à quoi tu joues et je dois avouer que ça me plait bien. Ne trouves-tu pas que c'est encore plus agréable quand il y a une récompense à la clé ? Utilise ton pouvoir de séduction ailleurs que sur un site de rencontre pour une fois. Si tu arrives à détourner cette petite frappe de O'Leary de la sale gamine Savannah, je t'offrirai une beau cadeau et par là je veux dire, un moyen d'atteindre le but que tu te fixes aujourd'hui.
-S


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Maxim R. Savannah
Maître Jedi
308 $
09/03/1968 $
308 messages
Mensonges : 308
Anniversaire : 09/03/1968


MessageSujet: Re: Un jour, je te comprendrais. + MEGAN&MAXIM Ven 15 Jan 2016 - 20:58

Un jour, je te comprendrais.

megan et maxim



Megan Smith était de toute évidence un cas particulier. La jeune fille bien que semblant bien portante pouvait toutefois se plaindre différents maux. Tout comme aujourd'hui. Lorsqu'elle surgit ainsi aux urgences avec une nouvelle douleur. Un mal de tête n'était pas à prendre à la légère et cela pouvait indiquer d'autres pathologies comme celle d'attenter à sa propre vie. C'était une explication tout à fait logique. Le genre d'explication qu'on préférait à celle de se dire qu'une jeune fille en bonne santé physique souffrait ainsi d'un délire mental. Les autres symptômes qu'elle énonça le laissèrent plus perplexe et un peu inquiet. Un cas de méningite ce n'était jamais une bonne chose. Il prit soin de l'emmener là où il pourrait l'examiner. Un rideau tiré et de toute façon les urgences étaient plutôt vides. Elle semblait inquiète pour sa propre santé et c'était au moins un bon point, à moins qu'elle soit hypocondriaque et dans ce cas, un nouveau problème surviendrait. "Suivez-moi." Fit-il plus souriant, adoptant le masque du médecin soucieux mais contrôlé.

Installée, il commença par palper sa gorge et son cou, cherchant un signe d'autre chose ou la sensibilité particulière de la dure-mère. "Vous n'avez eu aucun haut le coeur ?" Un autre symptôme qui aurait pu être présent. Néanmoins, elle ne paraissait pas trop confuse et cela ainsi que la raideur de la nuque et la fièvre faisait parti des trois symptômes principaux de la méningite. Il ausculta ses yeux et leur taux de photosensibilité. Ensuite alors, il sortit de quoi prendre sa température. "Bien mademoiselle, je vais prendre votre température." Il prévint seulement et ce fut finalement fait. "Vous ne semblez pas en avoir ce qui est une bonne chose." Il la regarda un instant. La raideur dans la nuque était clairement un symptôme méningé mais heureusement, elle ne rentrait pas dans tous les critères. "Nous allons faire des prises de sang. Ça vous arrive souvent ce genre de douleurs et sensibilité ou c'est la première fois ? Vous êtes venue seule ? Il engagea la conversation tandis qu'il préparait le matériel pour la prise de sang.

Ce fut alors que son portable bipa et par acquis de conscience il vérifia que ce n'était rien d'urgent. Après tout, le téléphone lui servait aussi professionnellement parlant. A la vue du message et de l'image, il fronça très nettement les sourcils. Qu'est-ce que cela était supposé vouloir dire ? Certes sur le moment, il se dit que Sasha et Megan pouvaient bien se connaître puis il se rappela que Megan venait tout droit d'une autre ville. De quand se connaissaient-elles alors ? Avec cette interrogation en tête, il reprit donc la préparation comme si ce n'était finalement rien d'important. "Excusez-moi, un soucis dans un autre service." Mais rien d'urgent donc s'il ne partait pas... Un mensonge bien évidemment. "Je crois me souvenir que vous venez d'une autre ville c'est ça ? Vous avez pu visiter Lewiston, vous faire des amis depuis votre arrivée ?" C'était posé innocemment mais c'était le prémisse des questions à venir.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: Un jour, je te comprendrais. + MEGAN&MAXIM Lun 1 Fév 2016 - 13:10

Abandonné, verrouillé et archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Un jour, je te comprendrais. + MEGAN&MAXIM

Revenir en haut Aller en bas
Un jour, je te comprendrais. + MEGAN&MAXIM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-