AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !
Le Deal du moment : -37%
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
238 €

 

 #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
H. Chloé Ressler
H. Chloé Ressler
jeune apprenti
202 $
18/12/1994 $
202 messages
Mensonges : 202
Anniversaire : 18/12/1994


MessageSujet: #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) EmptySam 14 Mar 2015 - 22:33

La porte claqua derrière elle et Chloé se rendit compte – trop tard – qu'elle n'avait pas pris ses clefs. Ce n'était pas très grave en soi puisqu'elle ne comptait pas rentrer tout de suite mais la journée risquait d'être longue si Lukas ne rentrait pas manger. Avec un léger soupir, la demoiselle traversa le jardin et se glissa dans la propriété jouxtant celle des Ressler. Bizarrement, elle y allait plutôt à reculons et n'avait pas la moindre envie de se rendre chez le propriétaire – ou presque propriétaire – de la grande maison. Chloé longea une piscine, puis un jaccuzzi, salua les maçons en train de rebâtir la partie de la maison des Huston qui avait brûlé et frappa discrètement à la porte de derrière. Elle avait fait treize fournées de gaufres la veille le temps de réfléchir à ce qu'elle allait bien pouvoir dire à Ian mais rien ne lui était venue, elle n'avait pas reçu d'inspiration divine et quand elle n'avait plus eu de plats, elle avait abandonné les gaufres pour se réfugier dans Call of Duty.

Pas de gaufres pour Ian aujourd'hui, elle n'avait pas le cœur à le régaler. La porte finit par s'entouvrir et elle saisit l'occasion pour pousser brutalement le panneau de bois et s'engouffrer à l'intérieur. « Parfait, il faut qu'on parle, Ian. » Et puis elle commençait à crever de froid sur le perron. Son regard balaya l'intérieur de la maison avant de revenir se poser sur le principal intéressé. « Je veux dire, on a pas mal de choses à se dire. Tout ça, ça n'était qu'une erreur d'accord ? Une simple erreur, et je ne voudrais pas que tu t'imagines des choses, que ça aille plus loin ou que... » Sa voix se cassa au beau milieu et la demoiselle se racla la gorge avant de reprendre. « Ou que tu en profites pour faire du mal à Lukas. Il ne t'apprécie pas – ça se voit – et je n'ai pas envie d'être un simple objet pour toi. Compris ? » Elle avait été plus brutale que ce qu'elle avait souhaité mais ce genre de conversation n'entrait pas trop dans la liste de ses bavardages habituels. Cela dit, tu oublies le principal. Oui, c'était vrai, mais elle se sentait loin d'être prête à aborder un sujet pareil, d'autant que l'affaire était compliquée et qu'elle n'avait aucune idée de la façon dont elle allait bien pouvoir gérer ça. Et puis l'autre problème était que même si elle ressentait pas mal de culpabilité en repensant à cette visite de Ian chez elle... Elle l'avait adoré. Elle avait fait des âneries dans la propre maison de Lukas et elle avait aimé ça.


Dernière édition par H. Chloé Ressler le Ven 10 Juil 2015 - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ian Huston
Ian Huston
jeune apprenti
432 $
24/08/1994 $
432 messages
Mensonges : 432
Anniversaire : 24/08/1994


MessageSujet: Re: #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) EmptySam 14 Mar 2015 - 23:19

Le bruit était là en permanence. Oui, il avait beau être sur son ordinateur, avoir un casque sur les oreilles, il les entendait, toujours et encore. Il avait terminé dans la salon, il leur avait gueulé dessus un bon coup. Si son père avait été là, il lui aurait sans doute fait la remarque que ce n'était pas la faute des ouvriers si leurs machines faisaient un bruit d'enfer. Mais Ian n'était pas patient, son père n'était pas là, encore à l'autre bout du pays pour une conférence sur il ne savait trop quoi et sa mère... Sa mère il ne savait pas vraiment où elle était. Sûrement en vile, pour échapper aux travaux.  Et évidement, parce que sa journée était visiblement pas assez nulle comme ça, une personne se pointa. Oh, il aurait tout donné pour voir un de ses camardes de classe qui l'inviterais à sortir un coup, mais non, à la place se fût sa voisine qui déboula chez lui. Étrangement, ce fut à ce moment là que les ouvriers firent leur pause au fond du jardin. Et elle ouvrit la bouche et elle... Parla. Pas de bonjour, pas de politesse, bien. Juste un « il faut qu'on parle », phrase qu'il avait entendu tellement de fois dans sa vie qu'au fond il ne savait plus trop à quoi s'attendre quand une fille lui sortait ça.

Tu parles de quoi là ?

Il passa une main dans ses cheveux et s'écroula sur un tabouret, près de sa table bar. Il s'allongea à moitié dessus, s'étirant les bras et baillant un grand coup. Les nuits courtes défilaient une à une ces jours ci chez Ian. Il fit tout de même un effort, cherchant de quoi Chloé Ressler pouvait bien causer. Et en effet, un léger détail lui revint en tête. Enfin léger, tout dépendait du point de vu.  Visiblement elle avait du mal à passer par dessus cette histoire. C’était dommage parce qu'elle allait devoir faire avec. Alors certes, sa position de femme marié ne devait pas être simple à assumer, mais elle n'avait qu'à dire non aussi. Visiblement elle n'en avait pas touché un seul mot à son mari. En même temps, quel type de femme ferait ça, enfin, aurait le cran de tout avouer ? Il devait bien l'avouer, avoir fait ça dans le dos de son cousin bien aimé restait une victoire.

Ah oui, je me souviens. Comment ça il ne m'apprécie pas ? Mais Lukas et moi, c'est une grande histoire d'amour ma belle. Depuis toujours. Je te servirais bien quelque chose mais comme tu peux le voir, je suis loin du frigo. Donc bon, si tu veux t'asseoir, fait toi plaisir, et continue donc de parler. Entendre autre chose que ces idiots d’ouvriers et leur machines infernales me fera le plus grand bien.
Revenir en haut Aller en bas
Penny E. Ribbs
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) EmptySam 27 Juin 2015 - 13:50

Padawan en manque d'inspiration ?


Je vois mes louveteaux que vous n'avez pas donné de réponses à ce sujet depuis plus de trois semaines. Est-il fini, abandonné ou l'avez-vous oublié ? Réponse il vous faudra donner dans la semaine à venir ou archivé ce sujet sera !
Revenir en haut Aller en bas
H. Chloé Ressler
H. Chloé Ressler
jeune apprenti
202 $
18/12/1994 $
202 messages
Mensonges : 202
Anniversaire : 18/12/1994


MessageSujet: Re: #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) EmptyVen 10 Juil 2015 - 10:51

Les bruits de travaux n'aidaient pas exactement à avoir une conversation sérieuse. Les soudains sons de marteaux piqueurs, de marteaux tout court et autres entrecoupaient les phrases de tremblements de murs et de bruits stridents. Et quelque part, ça l'arrangeait bien. Sauf que évidemment, les ouvriers choisirent cet instant précis pour faire une petite pause, la laissant seule avec le silence de la maison des Huston. Et Ian était une personne... agaçante. Et encore, c'était uniquement parce que Chloé était une personne polie qui essayait de minimiser les défauts des gens – sinon, elle ne serait certainement pas resté avec Lukas après les péripéties qu'ils traversaient en permanence (la faute à Lulu'!). « Tu es chiant, Ian. » À peine un reproche, plus une simple remarque comme on aurait pu dire que le ciel était bleu ou couvert aujourd'hui. « Et je suis enceinte. » De toi, oui. Elle prenait ses précautions, ne souhaitant pas d'enfants avant que Lukas ne soit partant (enfin qu'il n'attende pas la ménopause pour se manifester quand même), n'était même pas sûre d'être parfaitement fertile... Mais c'était arrivé. Il avait suffi d'une seule fois, d'une seule visite le mauvais jour, avec la mauvaise personne, pour qu'elle s'oublie et qu'elle fonce tête baissée. En plus de se sentir mal d'avoir trompé Lukas – ce n'était qu'une erreur bon Dieu ! Elle aimait profondément son mari. - voilà que ça arrivait. Et elle était certaine que la chose qui grandissait en elle n'était pas de Lukas. Ça aurait été trop beau, trop parfait... mais non. Comme dit, elle attendait qu'il soit prêt, se protégeant plus que nécessaire en attendant. « Donc laisse-moi t'expliquer, Ian Huston. Tu n'es peut-être qu'un petit con un poil prétentieux, je-m'en-foutiste et tout ce qu'il te plaira d'être mais dans cette histoire, nous sommes deux et tu n'y couperas pas. » Elle était plus agacée qu'en colère, et elle tremblait. Non pas de froid, juste d'inquiétude, de stress et de tout ce dont on pouvait souffrir quand on était enceinte d'un enfant illégitime conçu avec le voisin et cousin de son mari. (Elle avait la poisse, c'était une certitude à présent.)

« Je suppose que comme à ton habitude, tu vas chercher à foutre la merde puisque c'est ce que tu fais de mieux ? » Elle était injuste... Mais Ian l'était tellement lui aussi qu'elle s'en voulu à peine. Le pire dans la chose , Elle continuait à apprécier ce type comme au premier jour, quand il était venu sonner chez elle l'air de rien et que ça avait fini par une partie de jambes en l'air. Elle l'aimait bien, mais aurait souhaité le détester. Ça aurait été tellement plus simple avec Lukas, tellement plus simple pour l'enfant, pour tout le monde... Mais non. Il aurait aussi été plus facile d'avorter sans rien dire à personne : hop, plus de bébés, plus de preuves de ce jour là. Sauf que Chloé Ressler était incapable d'une telle chose. Cet enfant ne ressemblait à rien de plus qu'un misérable poisson mais elle l'aimait déjà, elle voulait le voir grandir.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Huston
Ian Huston
jeune apprenti
432 $
24/08/1994 $
432 messages
Mensonges : 432
Anniversaire : 24/08/1994


MessageSujet: Re: #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) EmptyJeu 30 Juil 2015 - 12:52

Chiant, lui ? Oui, on le lui disait très souvent. Et il s'en moquait un peu, il savait qu’il était agaçant. Et c'était peut-être triste à dire mais, il s'en fichait. Et elle lui annonça alors qu'elle était enceinte. Sur le coup, il se demanda vraiment pourquoi elle lui disait ça à lui, maintenant alors que, concrètement... Elle avait un sois disant mari adorable à la maison qui se ravirait sans doute plus que lui de la nouvelle. Il laissa échapper un « Et alors ? » et Chloé continua. Oh, mais décidément, elle venait ici pour ruiner sa journée. Comme si ces derniers jours avaient été faciles.

Excuse moi, deux ? Tu parles de toi et Lukas évidement. Moi, j'ai rien à voir avec cette affaire. Débrouille toi avec ton mari modèle.

Il évitait le sujet brûlant, parce qu'il avait enfin compris. Enfin, non. Parce que monsieur Ian avait toujours bien fait attention pour éviter les problèmes dans le genre. Mais bon, comme lui avait dit une fois son père, on ne pouvait pas toujours être à l'abri d'un léger soucis de... Non. Non et non. Non non non non non non non. Qu'elle aille se faire voir, pour rester poli. Qu'elle aille donc pleurer sur l'épaule de voisin plus compatissants que lui. Lui, il voulais rester en dehors de cette affaire il s'en foutait comme du dernier petit déjà qu'il avait pris.

Ce que je fais de mieux ? Excuse moi ? Oh non, tu es très loin du compte ma petite. Ce que je fais de mieux, c'est éviter les ennuis. Et les ennuis ici, c'est toi. Alors tu sais quoi ? Demain, je viendrais chez vous, puisque Lukas m'a gentiment invité à dîner. Et là, tu vas partir de chez moi, où je te jure que demain, je fais une scène à table. Et je balance à Lulu que tu es gentiment venue chez moi, que tu m'a sauté dessus et puisque je suis un mec un peu jeune et foufou, j'ai pas pu résister. Tu ne me connais pas, tu ne connais pas ma relation avec ton cher époux mais crois moi, des deux, je pense être le pire. Ah, et ce môme, tu veux un conseil, laisse tomber. Je pense pas que Lukas soit prêt pour ce genre de choses.

Il se trompait complètement, des deux, Lukas était celui qui avait peut-être le plus de valeur familiale. Ian lui, en avait quasiment zéro. Il lui désigna la porte en sifflotant. Oh, si ses parents l’apprenaient... Ils criseraient, évidement, puis tâcherait de balayer tout ça sur le tapis comme les Huston savaient si bien le faire. Oh, mais dans quelle merde il s'était fourré encore ? Il fallait qu'il arrête de déconner à tout bout de champ, ça n'allait plus du tout. Son ex meilleure amie lui avait souvent dis, il avait un chic pour tout casser sur son passage. Bon, l'image qui s'imprima dans son esprit fut celle de Godzilla. Il n'en était pas encore là.
Revenir en haut Aller en bas
H. Chloé Ressler
H. Chloé Ressler
jeune apprenti
202 $
18/12/1994 $
202 messages
Mensonges : 202
Anniversaire : 18/12/1994


MessageSujet: Re: #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) EmptyJeu 24 Sep 2015 - 20:29

Chloé sentit ses sourcils s'envoler de plus en plus haut au fil de la tirade de Ian. Croyait-il vraiment à ce qu'il disait ? C'était idiot, il se cachait derrière ses propres phrases pour éviter de voir la vérité en face. Ou bien il était réellement crétin, au sens quasi-clinique. La colère continuait à marteler dans sa poitrine, doublée d'une seconde émotion qu'elle mit du temps à reconnaître : de la peur. Chloé avait peur, toujours peur. Elle avait été heureuse à un moment, avant que Lukas ne tente de… À présent elle ne l'était plus. Sa vie était une succession de problèmes sans fin, sans aucun espoir d'entrapercevoir le bonheur qu'elle avait juste effleuré. Oui, juste du out de l'index, avant qu'il ne s'en aille en courant. Il était parti à présent, la laissant seule derrière dans le noir, seule pour se débattre contre tous ces secrets, tous ces mensonges. Ian n'était qu'un imbécile, tout comme elle. Deux parfaits crétins devenues vulgaires marionnettes de -S. « Tu crois éviter les ennuis en me mettant à la porte, Ian Huston ? Ils ne viennent que de commencer. » Bon sang, pourquoi continuait-elle à l'apprécier ? Elle pouvait elle aussi se cacher derrière un ton glacial, elle n'en restait pas moins légèrement attirée par ce type. C'était physique, rien d'autre, aucun amour ne filtrait dans son cœur. Son âme appartenait toute entière à Lukas et personne n'y changerait rien… Ceci dit, elle était la seule apte à lire dans ses sentiments et la réalité renvoyait une autre image. « Je serais toi, je ne mettrais pas ma main à couper que Lukas croirait à tes explications, il ne t'aime pas. » Elle était d'un sérieux mortel, certaine de ce qu'elle avançait. Mais l'amour de son couple vacillait lui aussi, rongé l'air de rien par -S., par cette ville, par tous ces petits secrets qui entamaient leur confiance réciproque.

Commençant à battre en retraite, Chloé adressa un dernier regard à faire pâlir d'envie l’antarctique à Ian. « Parle de tout ça demain soir Ian, parles-en, et il se pourrait bien qu'on finisse par te retrouver sur le carreau. » Elle referma soigneusement la porte derrière elle et traversa le jardin des Huston au pas de course, se hâtant de rentrer avant que Lukas n'arrive. Les secrets, elle les connaissait bien, elle était douée pour les magouilles, les histoires inavouées. Elle n'aurait pas été Chloé Ressler sinon. Pourtant, elle continuait à se sentir glacée en rentrant chez elle et en se remettant aux fourneaux pour préparer le repas du soir.
Revenir en haut Aller en bas
Penny E. Ribbs
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) EmptyDim 27 Sep 2015 - 11:14

Terminé et verrouillé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) #5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian) Empty

Revenir en haut Aller en bas
#5041 + le golf est une folie passagère survenant dans un pâturage à vaches. (ian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Avec Yoru [Hentaï] !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: West Orchards :: Quartier résidentiel :: Valley Vista Boulevard-