AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Dim 31 Mai 2015 - 17:59

Mathys ∞ Terrance ∞ Linus
Il est si étrange et pourtant si normal de trouver la joie de vivre dans le sourire d'un enfant
Les souvenirs qui reviennent à Terrie ne l’aident en rien à mieux comprendre son passé. C’est la deuxième fois que des souvenirs lui reviennent et c’est la deuxième fois que suite à cela, la brunette a bien plus de questions nouvelles que de réponses apportées. Mais les souvenirs qui lui reviennent la garde un peu au secret. Terrance n’a pas l’impression qu’elle puisse aborder le sujet de son accident ou présentement ce qui vient de lui revenir. À croire que ce sont les pires choses qui lui reviennent en premier, ou qui lui reviendront. Après tout, rien ne lui assure que tout reviendra, peut-être qu’elle restera avec des pans entiers de sa vie manquants. Terrie essaie de ne pas repenser à cela et de se concentrer sur l’instant présent, mais ça n’a rien de facile avec les souvenirs qui lui reviennent.

Terrance cherche alors à se concentrer sur la petite famille devant elle. Mathys a rendu la journée de Terrie bien plus agréable, ce petite garçon est tout juste incroyable. Par contre en ce qui concerne Linus, Terrie ne saurait pas dire. Ils ne sont définitivement pas sur la même longueur d’onde…

« Tu pourras venir quand tu veux, Matthys. Tu es le bienvenu ici, n'importe quand. » Répond la jeune femme, à la proposition de Linus et la supplique de Matthys. Il a été un ange aujourd’hui, et il a donné le sourire à Terrie, elle ne risque pas de lui refuser quoi que ce soit.

Mais le sujet change lorsque les adultes discutent entre eux. Linus et Terrie n’ont pas fini de se prendre le bec. D’ailleurs ils ont un nouveau sujet pour cela, l’état actuel de la jeune femme. Ses souvenirs ne lui reviennent pas de manière très sympathique, et à bien y réfléchir Linus semble plus inquiet de la voir se souvenir que lorsqu’elle s’est réveillée à l’hôpital après son coma. Elle reprend mais moins fort, la suite est à destination de Linus seulement, elle ne s'adresse pas à Matthys qui joue avec Leiko.

« Est-ce que je dois trouver marrant le fait que tu as l’air bien plus inquiet maintenant, quand je me souviens de quelque chose, que lorsque tu as appris mon amnésie à mon réveil ? D’ailleurs à l’annonce de mon amnésie, tu n’étais pas du tout inquiet. Tu n’étais même pas choqué, tu étais comme à ton habitude… flegmatique… et là t’es inquiet… T’as un truc à me dire ? » Demande-t-elle, avec un certain sourire. Elle ne se moque pas de lui, mais elle sait pertinemment que dans son entourage, son hypermnésie avait tendance à stresser. « Quel est le truc dont tu ne veux pas que je me souvienne ? »


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Lun 1 Juin 2015 - 3:17



Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père.

Ft. Mathys N. Abberline & Terrie M. Austen



Ce n'est pas très difficile de faire plaisir à Mathys. Il suffit de lui dire que oui, il peut revenir quand il veut. Linus jette un coup d'oeil à Terrie en se disant qu'elle a promis, elle n'aura pas le choix. Et elle ne pourra pas feindre avoir oublier, elle ne peut pas. À moins de se taper encore un énorme accident. Linus sait très bien que Mathys n'abusera pas de cette invitation, Mathys est raisonnable, mais il sait qu,il ne parlera tout le temps, le suggérant parfois jusqu'à ce qu'il lui dise de téléphoner à Terrie. Mais il doit avouer qu'avec l'école qui se termine bientôt et lui qui devra retourner plus souvent au Fingertips, avec Liz qui voyage, Mathys ne pourra passer toutes ses journées au Fingertips. Un peu de changement, comme le cabinet du vétérinaire, ce sera parfait.

- Cool, un nouvelle gardienne, raille-t-il, l'air de rien.

Et Mathys, ravie, retourne jouer avec le chien. Linus a bien l'intention de le laisser jouer le plus longtemps possible. Mathys ne demande presque jamais rien. Il n'a aucun caprice et Linus n'a jamais à répéter non deux fois. Pas à Mathys en tout cas. Dans le cas d'Iggy, c'est différent, elle s'essaie parfois à quelques reprises, jusqu'à ce qu'il lui fasse les gros yeux. En fait, il n'a hausser le ton qu'une seule fois avec Mathys. Et c'et lorsqu'il s'est caché au parc. Il frissonne presque à cette pensée. La peur, pire que l'overdose.

C'est ce qui est agaçant avec Terrie, ça l'a toujours été. elle se souvient absolument de tout. Il regrette presque d'avoir montré qu'il s'est inquiété, parce qu'elle le lui remet sur le nez. Il a un froncement de nez contrarié qu'elle ait remarqué. Sa mâchoire se crispe un moment. Il n'aime pas être prit en défaut. Mais habituellement, venant de presque tout le monde, il feint à merveille s'en ficher totalement. Mais avec quelques personnes, impossible d'avoir une quelconque crédibilité. Malheureusement pour lui, Terrie en fait parti...

Il ne répond pas tout de suite. Il baisse les yeux sur sa fille qui joue avec le jouet. Il semble presque bouder durant un instant. Inutile de mentir, elle lui balancerait un truc pour contredire tout ça. Et s'il lui ment, même de manière très convaincante, elle s'en souviendra et le lui collera sous le nez un de ces jours. Autant être franc.

- 2004, répond-il, laconique. Si tu pouvais ne jamais te rappeler de 2004, ça m'arrangerait.

Une franchise absolue, sans fioriture. Terrie savait que 2004 avait été une année horrible pour tout le monde. Hetty lui en avait parlé, le reste de la famille aussi. Errol était mort et lui, il était stone, gelé et d'autres termes du genre. Il conservait habituellement un flegme à toute épreuve, ou presque, mais cette affirmation confirmait de toute évidence une honte qu'il n'avait pas encore digérée. Les autres se contentaient de dire que 2004 avait été une année difficile pour tout le monde. Il semble ne rien vouloir ajouter, mais après une hésitation, il lève les yeux sur Terrie et la dévisage.

- Après 67 jours de coma, une amnésie c'est un moindre mal comme dommage au cerveau. Et il la fixe assez longtemps pour qu'elle imprime bien son affirmation, jusqu'à la rendre mal à l'aise. Il est doué pour ça. Et de toute évidence, c'est la seule chose endommagée de ton gros cerveau puisque tu te souviens de ça, lui dit-il, presque comme un reproche.

Et puis bon, si elle se souvenait de ça, c'est qu'il y était non ? Cette seule information n'était-elle pas la seule qui aurait du être évidente ? Il était là. Était-il du genre à faire quelque chose contre sa volonté ou pour faire plaisir aux autres s'il n'en avait pas du tout envie ou qu'il s'en fichait ?

il détourne les yeux et observe Mathys et le chien. Mathys baille et se frotte les yeux. Il commence à se faire tard. Iggy aussi se frotte les yeux et elle a déjà la tête posée contre lui. C'est l'heure de la sieste pour Iggy et vu les yeux fatiguée de Mathys, pour lui aussi. Mais Terrie est encore très pâle. Il hésite, puis se décide.

- Bon, Mathys, range-moi ce chiot, Iggy, tu baves sur ma chemise. Terrie, tu prend tes trucs et tu viens dîner à la maison, dit-il d'un ton sans réplique, l'air de redevenir aussi chiant que d'habitude.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Lun 1 Juin 2015 - 3:39

Il avait appris qu'il pourrait venir quand il voulait, c'est sûr qu'il n'allait pas vraiment le demander, il n'osait pas demander beaucoup de choses, ce n'était pas dans sa nature de demander, pas après avoir eut le père qu'il avait eut. Pour l'instant alors que les adultes parlaient lui il jouait avec le chiot, en profitant au maximum. Par contre, après un moment il commençait à être fatigué, mais il ne voulait pas déranger les adultes, alors il disait rien, par contre il bailla et se frotta les yeux fatigué, il ne faisait plus vraiment de sieste, mais il avait fait des cauchemars et n'avait pas très bien dormit la nuit passé, il en faisait de moins en moins, mais ce n'état pas terminé, il en faisait parfois, par contre, il ne le disait pas. Il ne voulait pas aller réveiller Linus ou un des membres de la famille, il se cachait sous son lit et tentait de se rendormir là, souvent il n'y arrivait pas. Il sortait de sous son lit avant que tout le monde se lève et allait dessiner dans le salon, il était presque tout le temps le premier levé. Il était facile de savoir quand il avait mal dormit, il faisait des cauchemars, peut-être qu'un jour il en parlera à Linus ou Linus lui en parlera.

Linus lui demanda de ranger le chiot et le petit regarda Terrie, il ne savait pas où fallait le "ranger". « Il doit aller où Terrie ? » Il l'aurait bien amener avec lui, mais il pouvait pas, il pris le chiot dans ses bras et le mis dans la cage que lui montra Terrie et le chiot se mis à pleurer ce qui rendit triste le petit. Il passa ses doigts pour les entrer dans la cage et que le chiot puisse les lécher et les sentir. Mathys s'éloigna et le chiot se remis à pleurer dans sa cage. « Il est triste… » Le petit se frotta les yeux et sortit de la pièce alors qu'il avait envie de pleurer à entendre le chiot pleurer comme ça et japper pour qu'il revienne. Le petit sortit dehors pour ne plus entrer le chiot, parce qu'il savait qu'il ne pourrait pas l'amener avec lui le petit Leïko. Il attendit à côté de la voiture, il se frotta les yeux pour cacher le fait qu'il avait pleurer ou les larmes aux yeux, il voulait pas passer pour un bébé, mais il aimait pas entendre le chiot pleurer et ça lui faisait pensé à quand lui se faisait enfermé par son père et qu'il pleurait et appelait à l'aide – du moins au début -. Il attendait les autres, puisque dehors il n'entendait plus le chiot.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Lun 8 Juin 2015 - 22:39

Mathys ∞ Terrance ∞ Linus
Il est si étrange et pourtant si normal de trouver la joie de vivre dans le sourire d'un enfant

Terrie sourit encore quand elle regarde Mathys jouer avec Leiko, ils sont définitivement faits pour s’entendre tous les deux. Et parce que Mathys a été un petit garçon adorable, ça ne dérange pas du tout Terrie d’avoir à le garder une fois prochaine ici, il aura l’occasion de s’amuser de nouveau avec le chiot. Quand Linus ouvre de nouveau la bouche, comme pour se moquer du fait qu’il a désormais une nouvelle gardienne pour son fils, Terrie ne répond rien verbalement mais ce qu’elle en pense se lit parfaitement sur l’expression de son visage et le sourire qu’elle aborde. Linus comprendra certainement.

Elle décide néanmoins de se montrer bien plus taquine en ce qui concerne le comportement de Linus face au fait qu’elle se souvient de choses. Il sait pourtant comment elle est, en plus de rien oublier, elle repère absolument tout ce qu’elle veut et s’il lui en laisse l’occasion elle saura tout ce qu’elle veut savoir. Alors puisqu’il lui en laisse l’occasion, Terrie en profite. Elle s’attendait à ce qu’il râle et qu’il l’envoie sur les roses une fois de plus, mais même pas. Le plus sincèrement du monde, il lui répond qu’il aimerait qu’elle ne se souvienne jamais de 2004. Même si elle avait le loisir de choisir ce dont elle se souvient, Terrie n’est cependant pas certaine qu’elle souhaiterait faire ce plaisir à Linus. Et puis pourquoi serait-il le seul à s’en souvenir ? Et il enchaîne toujours aussi sympathique…

« Oh je suis partagée entre deux sentiments. » Avoue-t-elle à l’annonce de Linus. « C’est entre la sensation que je pourrais éventuellement te faire confiance pour une fois, en me disant que tu pourrais t’avérer être moins … toi qu’à l’ordinaire – même si je me dis que je dois être plus secouée que je ne le pense pour dire une chose pareille – et soit dit en passant je sais à quoi correspond l’année 2004 tout de même, en résumé en tout cas, et… l’interrogation où je ne trouve définitivement pas de réponse au pourquoi je m’évertuerai à t’arranger quand toi tu te fous pas mal de me rendre la pareille. » Lâche-t-elle sur un ton tout autant ironique que sérieux. Voilà qu’ils sont repartis comme à leur habitude à se chamailler pour un oui ou pour un non, pire que des enfants.

Mais la conversation s’en va vers la fin quand Linus décide qu’il est l’heure de partir. Les ordres fusent, et contre toute attente, il y en a même un pour Terrie. La jeune femme ne cache pas sa surprise, ils étaient repartis pour une rixe et… il l’invite à dîner ? Il y a quelque chose qui ne tourne vraiment pas rond chez lui.

« Mes trucs s’appellent des chiens, ils ont des noms. » Lâche-t-elle, parce qu’il ne semble pas lui laisser le choix de dire oui ou non, elle peut au moins lui faire remarquer cela, même si ce n’est pas des chiens dont il parlait – ce dont elle doute un peu – elle lui signifie au moins que si elle vient, eux aussi.

Terrie a probablement d’autres piques à lui envoyer, mais elle n’a plus tellement l’envie d’ennuyer Linus quand elle voit à quel point le petit garçon est triste de laisser son nouvel ami. Ce n’est pas le seul d’ailleurs, puisque Leiko n’est pas très heureux non plus là où il se trouve maintenant. Une idée traverse l’esprit de Terrie, et… de toute façon Linus la déteste déjà…

« En fait tu sais, je ne connais pas les antécédents de Leiko, et à cet âge-là faut vraiment les surveiller de près. » Lâche-t-elle alors qu’elle retourne derrière. La vétérinaire sorti finalement Leiko de là où il se trouve avant de le laisser à Heimdall, qui l’attrape dans sa gueule avant de repartir. Linus va la détester, c’est certain. C’est Fenrir qui ouvre la porte à Heimdall, avant que les deux ne sortent. Ils font une bonne équipe et décidément ils sont très débrouillards. Heimdall vient se frotter un peu contre Mathys, avant de lui remettre Leiko dans les mains. À l’intérieur, Terrie regarde Linus. « Déteste-moi, si tu veux. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Dim 14 Juin 2015 - 22:19



Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père.

Ft. Mathys N. Abberline & Terrie M. Austen



Dès qu'elle annonce qu'elle est partagée entre deux sentiments, Linus sait que ça ne sera pas à son avantage. Il a un haussement de sourcils perplexe à l'idée d'être moins lui-même. Ça risque pas d'arriver. OUi, elle a eu un résumé, d'Hetty, sans doute. Hetty a sans doute raconté à quel point c'était pénible de le voir dans cet état, mais a-t-elle raconté à quel point il était devenu agressif et violent ? Envers Hetty du moins. Il se contente d'hocher la tête et de capituler.

- J'ai seulement répondu à ta question. Tu m'as demandé ce que je ne voulais pas que tu te souviennes. Et puis quand tu te souviendras, ça ne va rien arranger, dit-il avant d'annoncer le départ.

Il voit bien que Mathys est triste, mais le gamin s'exécute sans se plaindre. Ce n'est pas le moment. Dans quelques mois, peut-être. Ingrid est trop jeune, elle commence à ramper, elle se met tout dans la bouche... non, c'est plus raisonnable d'attendre. Bien sûr, c'est nouveau un chien pour Mathys et tous les gamins veulent un chien. Mais tous les gamins n'ont pas un chien.

Terrie objecte tout de suite que ses trucs ont des noms et il réalise soudainement qu'elle parle de ses chiens.

- Quoi ? Tu vas quand même pas... son objection meurt sur ses lèvres.

Oh oui, elle va. Elle va très certainement alors à quoi bon. Sinon, elle est bien du genre à refuser le dîner pour cette raison. Alors, il se tait et supportera les chiens. De toute manière, il n'est pas obligé de s'en occuper, ce sont ceux de Terrie. Ils resteront dehors, c'tout... bizarrement, il n'y croit pas trop. Il évalue durant quelques secondes s'il ne préfère pas plutôt la laisser s'arranger avec ses trucs... il capitule. Il récupère le sac d'Ingrid et voit Mathys sortir, vraiment très triste. Il se contente de secouer la tête. Non, ce n'est raisonnablement pas le bon moment. Mais Terrie a de toute évidence envie de lui faire payer l'invitation. Dès qu'elle parle du chiot, il sait ce qu'elle a en tête.

- Terrie, dit-il d'un ton autoritaire et pas vraiment engageant. Bordel de... Il se dirige vers la sortie, Ingrid dans les bras, le sac sur l'épaule il se retourne vers Terrie lorsqu'elle revient. Il est vachement contrarié. Tu repars avec ce soir, dit-il en poussant l'audace à la pointer du doigt. Il pousse la porte et sort. Je vais empoisonner ton repas, réplique-t-il, comme un gamin boudeur.

Il ne dit rien à Mathys tandis qu'il va installer Ingrid dans son siège. Un des gros chiens tente une montée dans la voiture, mais Linus lui assène un non ferme et va plutôt ouvrir le haillon arrière de son SUV et pointe à l'intérieur. Les chiens ne sont pas bête non plus, ils obéissent. Et puis Linus a été élevé avec les chiens Spencer, presque. Il est quand même capable de se débrouiller pour la base, voir un peu plus. Il revient aider Mathys avec son propre siège et l'air contrarié qu'il affiche s'estompe lorsqu'il croise le regard de Mathys.

- Ne le laisse pas lécher Ingrid, dit-il d'un ton dénué de toute colère ou de contrariété, bien qu'il soit parfaitement neutre.

En fait, il n'est pas content, mais ce n'est pas dirigé contre Mathys. Pour le prouver, il lui sourit et pose un baiser sur son front. Il ressort et ferme la portière et se retourne vers Terrie.

- Je te préviens, il ne reste pas chez moi, informe-t-il avant de contourner le SUV noir pour aller prendre la place du conducteur.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Dim 14 Juin 2015 - 23:00

Le petit fut trop content quand il vie Terrie arriver avec le chiot, il le pris contre lui et laissa le chiot ensuite se coucher à côté de lui alors qu'il lui caressait la tête. Lui qui était si déprimé à l'idée de quitter le chiot, maintenant il était heureux comme tout. Il regarda son papa installé sa petite sœur dans son siège et faire monter les chiens dans à l'arrière pour pas qu'il soit avec eux, mais le petit Leïko lui était avec eux et ainsi Mathys pouvait le caresser autant qu'il voulait. Linus arriva pour l'aider et l'attacher sur son siège, il hocha la tête : « Promis Linus ! » Parfois c'était papa, parfois c'était Linus, mais le papa revenait de plus en plus souvent et le "Linus" disparaissait, par contre, il n'avait pas encore appeler Lizbeth maman, il n'était pas prêt encore.

Il caressait le chiot et regardait sa petite sœur parfois pour la faire rire, il était très gentil avec sa petite sœur et s'en occupait souvent enfin s'en occuper on s'entend que c'était jouer avec elle et tenter de la consoler quand elle pleure parce qu'il déteste entendre pleurer. Une fois arrivé il se détacha et sortit de la voiture avec le chiot et courra en direction de la maison trop content de jouer avec le chiot, il entra et alla dans sa chambre pour montrer sa chambre au chiot et jouer avec lui en attendant le repas, il était un peu fatigué donc le jeu était tranquille, il s'était assis dans sa chambre parterre pour jouer avec le chiot. À un moment il grimpa sur son lit avec le chiot et passa un bras autour du chiot épuisé il s'endormit avec le chiot contre lui, il était tellement fatigué après avoir jouer toute la journée. Même si c'était l'heure de manger lui il s'était plutôt couché pour se reposer, récupérer un peu, il pouvait toujours dormir jusqu'à ce que le dîner soit prêt.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Mar 30 Juin 2015 - 13:24

Mathys ∞ Terrance ∞ Linus
Il est si étrange et pourtant si normal de trouver la joie de vivre dans le sourire d'un enfant

Il lui répond qu’il n’a fait que répondre à sa question. A-t-il seulement conscience que Terrie ne décide pas de ce dont elle se souvient ? La brunette ne choisit rien des flashs qui lui parviennent, ni même de quand et de comment ils arrivent. Encore une chose sur laquelle Terrie n’a pas le moindre contrôle. Ceci dit la réponse de Linus rappelle à Terrie que beaucoup ont eu l’air de décider ce dont Terrie devait ou non se rappeler quand eux se souviennent parfaitement. Elle n’a encore fait la remarque à personne, et Linus va être le premier, parce qu’il lui a tendu la perche il faut dire.

« C’est fou le nombre de personnes qui estiment ou décrètent que je ne devrais pas me souvenir de ma propre vie, seulement parce que le ou les souvenirs qui les concernent les dérangent. C’est pas seulement vos souvenirs, seulement vos vies, c’est aussi la mienne. Ça m’appartient autant qu’à vous. » Lui lâche-t-elle simplement. Est-ce qu’au moins une seule de ces personnes à penser à ce fait ? Terrie en doute, ils ont pensé qu’ils pouvaient enfin nier des choses dont ils n’étaient pas fiers, des choses qu’ils préféreraient oublier mais qu’ils ne pouvaient, parce qu’ils n’étaient pas les seuls concernés. Maintenant que Terrie est amnésique, ils peuvent.

La conversation est certainement close maintenant, et le sujet a totalement changé. Linus a décrété que Terrie mangerait avec eux et chez eux. Le ton est sans réplique et honnêtement, Terrie en a assez de se battre avec Linus, alors elle accepte. Mais il n’est pas question qu’elle laisse ses deux compagnons à quatre pattes ici, ils viennent. Ce qui ne ravit absolument pas Linus, mais elle le savait bien avant de lui en faire part. Qu’il râle, de toute façon il ne sait faire que ça, un peu plus ou un peu moins.
Là où Terrie exagère, c’est lorsqu’elle décide à la place de Linus qu’il ne faut pas séparer Mathys de Leiko pour le moment. Pas tant qu’ils n’y sont pas obligés en tout cas. Il tente le ton autoritaire, mais il a oublié que Terrie n’est plus une enfant et qu’il n’a aucune autorité sur elle, la brunette est bien loin d’être intimidée par Linus. Pire, lorsqu’elle gagne ce duel, elle sourit alors qu’il lui ordonne de repartir avec ce soir avant de déclarer qu’il empoisonnera son repas.

« Et te priver de nos rixes verbales ? Tu adores tellement ça. » Répond-t-elle avec la plus grande ironie. Quoi que non, il doit vraiment aimer ça, vu le nombre qu’il en déclenche… à chaque occasion qu’il a presque.

Les deux chiens de Terrie ont ramené le chiot jusqu’à Mathys qui instantanément retrouve le sourire. Ils essaient de se faufiler en voiture, mais Linus leur indique le coffre. Terrie y ajoute un léger signe de tête pour les inciter à obéir à Linus, parce que tout le monde ne peut pas ordonner quoi que ce soit aux chiens de la brunette. Elle verrouille le cabinet, et Linus après avoir attaché ses enfants se tourne de nouveau vers elle… pour râler quel scoop !

« Tu préférais quand Mathys pleurait peut-être ? » Lui lâche-t-elle. Non sérieusement, il va lui reprocher d’avoir rendu le sourire au petit garçon ? Ce qu’il peut être de mauvaise foi. Terrie est certaine qu’il préfère voir Mathys sourire. Elle monte finalement en voiture avec la petite famille et ils partent vers chez les Chatwood.

Lorsqu’ils sont à la maison, Mathys disparaît rapidement avec le chiot mais Terrie n’est pas inquiète, il sait que c’est un animal et non un jouet, il fera attention à lui. Avant de rentrer, Terrie ordonne à Heimdall et Fenrir de rester dans le jardin, ce qu’ils comprennent sans le moindre problème. Puis elle se retrouve avec Linus qui s’occupe de sa fille, abordant toujours un visage de colère face à Terrie.

« Oh sérieux, tu vas faire la gueule encore longtemps ? Je m'en vais si ça t'ennuie tant que ça qu'on partage le même air. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Lun 20 Juil 2015 - 7:39



Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père.

Ft. Mathys N. Abberline & Terrie M. Austen



Oui, ce sont ses souvenirs à elle aussi, mais comme elle les a oublié, ce ne sont plus ses souvenirs, ce sont ceux des autres. Si on les lui raconte, ça restera les souvenirs des autres. Mais comme quelques uns lui sont revenu, il devine qu'ils reviendront tous et que au final, son souhait ne se réalisera pas. Elle finira bien par se rappeler. Et non, ce n'est pas à son avantage. Cette situation ne lui plait guère. Il n'a pas l'air du genre à apprécier quand tout semble contre lui, mais cette fois, il a capitulé avant même le début de la joute.

- Même si on te raconte tout, ça ne sera que nos souvenirs, pas les tiens.

Il change de sujet, parce que de toute manière, ça ne sert à rien d'en discuter. Comme les souvenirs, ce n'est qu'une version personnelle des faits. Et pour le moment, tout ce qu'il croit, c'est de ne pas la laisser seule avec tout ça. Et aussi que Mathys a eu une longue journée et que Iggy devrait faire une sieste avant de dîner. Et qu'il commence à être un peu tard pour envisager tout ça. Mais Terrie semble vouloir le faire payer pour tout ça. Elle ne doit même pas savoir pourquoi exactement. Non, bien sur que non qu,il n'empoisonnera pas son dîner.

- Je saurais y faire face.

Il avait de la pratique, non ? Oui, bon, il avait pas assuré la première fois. Mais c'était il y a longtemps, même si pour lui, les plaies n'étaient pas encore guérie. Oui, Mathys retrouve le sourire, mais elle ne voit pas tout ce que ça implique plus tard. Linus, lui, il voit déjà ça d'ici. Un enfant de 6 ans, une enfants d'à peine six mois, une épouse bourreau de travail et lui qui doit composer en plus avec un chiot. Terrie est injuste, bien sûr qu,il n'aime pas voir Mathys triste mais là n'est pas la question. Il ne peut pas non plus tout donner à Mathys sous prétexte qu'il ne veut pas le voir triste. Ça en ferait un enfant gâté, non ?

- C'est pas parce qu'on a apprit à Hetty à pleurer sur commande pour avoir tout ce qu'on voulait que je vais apprendre à Mathys à faire de même, bougonne-t-il.

Non, il ne peut pas tout lui donner sous prétexte que sinon il pourrait être triste. On a pas tout ce qu'on veut dans la vie et si parfois c'est triste, on finit par surmonter. C'est vrai que maintenant, il est tout heureux, mais Linus ne se voit pas du tout à élever un chien en plus... un chiot.. il n'a pas le temps... et pas du tout envie... plus tard peut-être... bon sang, à quoi Terrie pense ? À tout coup, elle n'a rien pensé de tout ça. Brillante, mais souvent irréfléchie. Tout comme Hetty.

Ils rentrent tous à la maison et Mathys fait visiter à Leïko. Tout content. Linus, lui, s'occupe de Iggy, qui s'est endormie dans la voiture. Elle dort profondément, parce qu'elle ne se réveille pas lorsqu'il la sort de son siège, pas plus lorsqu'il ferme la portière de la voiture, remonte l'allée, déverrouille d'une main la porte de la maison, compose le code de l'alarme et la déshabille pour la coucher dans son lit. Elle devrait dormir une heure ou deux.

- Je te fais pas la gueule, c'est mon air habituel, dit-il d'un ton qu'il essaie de garder neutre, mais qui dénote une certaine contrariété. Mais il ne lui dit pas de foutre le camp.

Il borde sa fille, puis quitte la chambre et ferme la porte, sans la claquer. Il ne la ferme pas au complet, pour entendre. Il retire son veston, tente de cacher une grimace en voyant les gouttes de sans sur la manche, puis le jette négligemment sur le canapé avant de se diriger vers la cuisine. IL remonte les manches de sa chemise et se lave les mains.

- Tu veux quoi pour dîner ?

Une question si banale.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Lun 20 Juil 2015 - 12:06

[Juste pour dire que je réponds, on aurait pu sauter mon tour, j'ai pas grand chose à répondre Arrow ]


Le petit garçon était arrivé à la maison avec le chiot tout content et lui avait fait visiter la maison au chiot qu'il adorait, même s'il savait qu'il ne pourrait pas le garder, il était fatigué et il avait fini la visite dans sa chambre et s'allongea dans son lit avec le chiot, il passa un bras par dessus le chiot, il était très heureux, il ferma les yeux épuisé, il s'endormit en très peu de temps, il était si bien. Il n'avait même pas faim, Mathys n'était pas un garçon très gourmand, il n'avait pas l'habitude de manger beaucoup donc trois repas par jour c'était beaucoup pour lui qui a passé son début d'enfance à manger un repas voir aucun repas dans sa journée. Son père ne s'occupait pas de lui, il s'occupait de lui tout seul c'est pourquoi c'était plutôt difficile, bizarre pour lui de voir Linus faire des choses pour lui que normalement il faisait seul. Il aidait comme il pouvait, parfois il faisait des choses qu'un enfant de six ans ne ferait pas, il gardait sa chambre propre, il aidait à ranger la vaisselle après le repas.

Il serrait le petit chiot contre lui un peu alors qu'il dormait, il faisait normalement des cauchemars, mais le chiot semblait l'aider à mieux dormir que les autres soirs, le chiot le calmait ce qui était une bonne chose vu que souvent il ne dormait pas beaucoup la nuit et se cachait sous son lit pour finir la nuit. Il continuait de dormir paisiblement alors que son père faisait le repas et parlait avec Terrie.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Sam 25 Juil 2015 - 0:47

Mathys ∞ Terrance ∞ Linus
Il est si étrange et pourtant si normal de trouver la joie de vivre dans le sourire d'un enfant

La relation entre Linus et Terrie ne semble pas être en voie de s’améliorer, et est-ce possible de toute façon ? Ceci dit, même si Terrie ne s’en souvient pas, leur relation n’a pas toujours été si mauvaise, alors peut-être pourraient-ils retrouver un semblant de relation amicale… peut-être, mais rien n’est moins sûr. Il faut être honnête, depuis le retour de Linus à Lewiston, ils n’ont pas été capable de se parler calment et gentiment une seule fois, et ce n’est pas le coma et l’amnésie de Terrie qui y ont changé quoi que ce soit. Peut-être que la relation entre Linus et Terrie ne changera plus jamais…

Ils arrivent à la maison, et les voilà qu’ils discutent au sujet de Mathys. Pour ce qui est des autres sujets, ils sont maintenant tus, et ce n’est peut-être pas plus mal. Une fois de plus, Linus se montre bougon, bon sang mais il ne peut pas être content pour une fois ?! Il faut croire que non, il râle encore, il ne veut pas que Mathys devienne comme Hetty… Oui, s’il le dit, mais Terrie ne se souvient pas de ça, et elle ne sait pas si Linus n’exagère pas un peu à ce sujet. Ce n’est pas parce qu’Hetty a été une enfant unique et adoptée qu’elle a forcément été capricieuse et pourrie gâtée, mais en réalité, Terrie ne le sait pas… De toute façon le sujet n’est pas Hetty, c’est Mathys. Et Terrie ne l’encourage pas à apprendre à Mathys à pleurer pour obtenir ce qu’il veut.

« Oh je t’en prie, compare ce qui est comparable. » Soupire Terrie. « Et puis je ne te dis pas d’en faire un enfant pourri gâté. Je suis sûre qu’il ne te demande jamais rien, ose un peu me dire le contraire. Admets que c’est parce que c’est un chiot que ça t’ennuie et non pas parce que ça pourrait faire de lui un enfant pourri gâté. »

Il n’a pas besoin d’admettre quoi que ce soit, Terrie sait très bien que c’est pour cela, et non pour quoi que ce soit d’autre, il ne veut pas d’une bestiole chez lui et il s’imagine déjà devoir s’en occuper… Mais il a tort…

« Tu sais, Mathys a bien compris que ce n’était pas un jouet, mais un être vivant dont il fallait s’occuper. Et puis c’est bon je repars avec, je ne te le laisse pas… sauf si tu le veux… » Dit-elle, mais elle n’y croit pas du tout.

Finalement les deux compères se retrouvent dans la cuisine, et Linus demanda alors la jeune femme ce qu’elle voulait manger. Non mais il est sérieux ? Il l’oblige à venir et en plus elle doit trouver quoi manger ?

« J’en sais rien, je ne sais même pas ce que tu as chez toi… Fais ce que tu veux. »

Et puis au moins il ne pourra pas râler qu’elle lui demande quelque chose de compliqué ou qu’il n’aime pas…

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Dim 16 Aoû 2015 - 17:49



Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père.

Ft. Mathys N. Abberline & Terrie M. Austen



Tout est toujours si compliqué avec Terrie, rien ne peut être simple. Un petit rien devient énorme. Il en vient à regretter les joutes du passé. Au moins avant, ils savaient tous les deux pourquoi ils sont si déplaisant l'un envers l'autre. Avant, c'était pour jouer. Après, c'était un jeu un peu plus vache. Maintenant, il ne sait même plus c que c'est. Une mauvaise habitude sans doute. Et les mauvaises habitudes sont tenaces, malheureusement. Oh, il en sait quelques chose au sujet des mauvaises habitudes et dieu sait qu'il en a plusieurs. Et elles lui font la vie dure.

- Ouais, t'as raison, ça m'ennuie de devoir m'occuper d'un chiot en plus de deux enfants, dit-il, brusque, de mauvaise foi, mais sans élever la voix. Il n'y a pas que ça qui l'ennuie. Des tas de choses l'ennuie. Je sais très bien que Mathys a tout comprit ça et qu'il ferait de son mieux, tu m'apprends rien, dit-il, froidement, en fixant Terrie. Il serre la mâchoire, avant de détourner le regard.

Quelle idée il a eu de l'inviter à dîner. Il aurait du tout simplement la ramener chez les Spencer. D'autant plus qu'elle lui relance qu'il a qu'à faire ce qu'il veut pour le repas. Linus soupire et va fouiller le frigo. Te plains pas si t'aime pas, grommelle-t-il, mais choisissant tout de même ce qu'il sait qu'elle aime bien. Enfin, qu'elle aimait bien, jadis, quand il la connaissait.

Il reste silencieux un moment, à commencer le repas, brusquant tout avec une certaine retenue, pour ne pas réveiller Ingrid. Il coupe, tranche et prépare avec l'aisance de celui qui fait les repas tous les soirs, mais il n'est pas particulièrement attentif, c'est machinal, sa réflexion est occupée à autre chose. Il finit par dire tout haut ce qui l'ennuie vraiment.

- L'adoption, c'est pas gagné, dit-il, à voix basse, même si la mort de Julian a été déclaré accidentelle. Finalement, après des mois. Et si l'adoption ne marche pas. Il va perdre le chien en plus ? Mathys a déjà tout perdu, puis tout regagné, mais il pourrait devoir tout recommencer. J'essaie de trouver un juste milieu entre lui donner tout ce que je peux tout en sachant que je pourrai rien faire si on me refuse l'adoption à part leur flanquer une opposition et une armée d'avocats, mais ça veut pas dire qu'à la fin, je gagnerai.

Et même s'il refuse de croire le contraire, et si Mathys pouvait être plus heureux dans une autre famille ? Qu'est-ce qui est mieux pour Mathys ? Eux, ou une autre famille ?

- Alors oui, ça m'ennuie de lui offrir un chiot qu'il ne pourra peut-être pas garder dans un avenir plus ou moins proche, conclut-il, brusque et sec. Et en plus Ingrid commence à ramper et elle se met tout dans la bouche, un chien, un chiot en plus, c'est vraiment pas une bonne idée. Pas maintenant.

Et Mathys ne le lui avait pas demandé. Il avait seulement demandé s'il pouvait revenir le voir quand il le voulait. Et c'était très bien comme ça.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Dim 16 Aoû 2015 - 18:04

Le petit dormait dans son lit, tranquillement avec le chiot, la présence du chiot le calmait, il se mis à faire des cauchemars, comme souvent encore il en faisait, il se réveilla en sursaut, mais il ne cria pas, il resta quand même calme et se leva pour sortir de la chambre encore un peu endormit, s'était changer pour mettre un bas de pyjama et garda le haut dans ses mains en même temps qu'aller dans une la cuisine, il avait encore les marques dans les dos qu'il garderait toute sa vie. Il termina d'enfiler son t-shirt quand il entendit les paroles de son père. Il sentit les larmes lui monter aux yeux alors que son papa venait de dire qu'on pourrait lui refuser la garder, le petit fit non de la tête et dit :

« Non.. j'veux pas... j'veux rester avec toi, Liz et Ingrid... Nigel aussi... »

Le petit laissait les larmes couler le long de ses joues alors qu'il courra dans sa chambre et s'enfouie sous les couvertures en pleurant. C'était trop pour lui, il ne voulait pas partir, il s'était attaché à cette famille, il les aimaient. Leïko s'était blottit contre lui et le petit pleurait en serrant le chiot dans ses bras alors qu'il avait la couverture pour les cacher. Il avait peur de se retrouver dans une famille qui ne l'aimerait pas, dans une famille qui pourrait le faire souffrir comme son père l'avait fait souffrir. Il ne voulait pas vivre avec d'autres, il comprenait pas pourquoi on pouvait pas le laisser vivre avec les Chatwood.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Ven 13 Nov 2015 - 18:36

Mathys ∞ Terrance ∞ Linus
Il est si étrange et pourtant si normal de trouver la joie de vivre dans le sourire d'un enfant

Linus n’est vraiment pas facile. Cependant il est sûrement vrai que Terrie ne lui facilite pas du tout la tâche, elle n’est pas facile non plus. Il serait plus juste de dire que rien n’a jamais été facile entre eux, mais cela Terrie ne s’en souvient pas. Ceci dit, même sans le moindre souvenir, elle peut dire que ça n’a jamais été facile entre eux, et ça ne le sera probablement jamais. Même les sujets les plus simples se transforment presque toujours en joute verbale entre les deux, à croire qu’ils ne savent pas faire autre chose l’un en présence de l’autre. Linus râle, et elle joue avec ça. Elle finit parfois par râler aussi, mais c’est plus souvent lui le râleur de l’histoire. Présentement il râle d’ailleurs, et il doit regretter de l’avoir invitée à dîner, elle en est certaine. Il la prévient qu’elle n’a pas à se plaindre si elle n’aime pas.

« Promis, même si ça sera excessivement difficile de rater une occasion de te faire râler. » Répond-elle avec de l’ironie. Elle a le mérite d’être sincère cependant.

Un silence finit par s’installer. Terrie ne le brise pas, et pour cause, faire une pause dans leur rixe n’est pas si mal. La brunette en profite aussi pour se remémorer les souvenirs qui lui sont revenus… des souvenirs troublants pour ne pas changer. Mais sa réflexion finit par être interrompue, lorsque Linus reprend la conversation. Terrie fronce les sourcils face à cette reprise assez particulière. Il parle tout bas, il lui donne l’impression de se confier… à elle ? L’amnésique n’a pas tellement l’habitude d’une telle attitude venant de Linus, mais elle n’est pas assez sotte pour le faire remarquer. Cela semble important pour Linus, et elle sait quand il ne faut pas plaisanter.

« Il n’y a pas de raison qu’on vous refuse l’adoption, Linus. » Finit-elle par répondre. « Vous avez une très bonne situation, et de toute évidence des parents très aimants. Mathys est heureux ici, ça se voit. Tout le monde peut voir comme il a changé, comme il est plus épanoui. Moi la première, et pourtant je ne suis pas souvent chez toi. Je l’ai gardé quoi… quatre fois ? Il y a une différence énorme entre la première et la quatrième fois. » Continue-t-elle, se voulant rassurante même si le ton n’est pas mielleux à souhait. « Les services sociaux ne sont pas parfaits, c’est certain. Mais ils ne font pas que des erreurs non plus. Ils n’ont pas de raison de vous refuser cette adoption, ils ne vont pas vous prendre Mathys. »

Mathys arrivait justement au milieu de cette discussion, et réagissait immédiatement. Les larmes coulaient déjà sur son visage, et il repartait en courant vers sa chambre. Terrie se pinça les lèvres. Elle aurait voulu aller consoler le petit garçon, mais c’était à Linus de le faire.

« Vas-y, je vais finir le repas. » Dit-elle simplement.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Ven 27 Nov 2015 - 23:46



Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père.

Ft. Mathys N. Abberline & Terrie M. Austen



Terrie n'en rate pas une. Lui non plus, mais il n'a pas vraiment la tête et surtout peut-être quelque chose de plus émotif à chercher des poux à Terrie. Peut-être parce comme elle ne se souvient de rien, c'est moins divertissant. C'est peut être aussi parce que si elle se souvient de tout, le lustre de Linus risque d'en prendre un coup, même si de toute manière, c'est pas trop reluisant. Mais quand même, elle promet de ne pas se plaindre si elle aime pas. Tant mieux.

Et sans trop savoir pourquoi, sans doute parce qu'il à l'impression qu'il doit justifier son refus pour le chien. Oh il sait bien qu'elle ne l'a pas fait que pour l'embêter. Elle l'a fait pour Mathys, il le sait. Mais Linus a toujours été comme ça. Il a toujours prudent. Il a toujours fait pour que tout soit sécuritaire, mais rien n'a jamais été gagné d'avance. Ça explique pourquoi Errol était toujours le premier à essayer. Linus veillait à ce que tout se passe bien et que Linus s'en sorte avec le moins de blessures possible. Ça s'est presque toujours bien passé.

Il s'attendait sans doute à ce que Terrie lui dise que c'est gagné d'avance, mais il aurait dû s'attendre à autant de détails. C'est Terrie après tout. Elle met toujours beaucoup de détails. Lui aussi le faisait avant. Maintenant, il ne lui parle que pour la narguer. Sauf aujourd'hui. Alors elle a remarqué qu'il va mieux ? Qu'il est plus joyeux ? Plus ouvert ? Moins terrifié ? Oui il avait constaté, mais il ne savait pas si c'était seulement lui qui le croyait. Bon la famille le disait, mais c'était la famille. Terrie ne l’aurait pas dit si c'était faux.

Linus aurait ajouté quelque chose, mais la voix de Mathys les interromps. Durant quelques secondes, toute l'assurance de Linus, cette assurance froide et acérée, celle qu'il se permet d'afficher avec arrogance, tout ça fond comme neige au soleil. Il serait peut être resté là à faire brûler le dîner si Terrie ne l'avait pas tiré de toutes les visions d'horreur qui lui défilent dans la tête en ce moment. Elle a raison. Il ne pense même pas à lui lancer une vanne pour lui demander si elle se souvient comment faire ou de rien faire brûler. Il est à mille lieux de tout ça. Il laisse juste tout en plan et va retrouver Mathys.

Mathys ? demande-t-il avant d'entrer dans la chambre. Il laisse filer quelques secondes. C'est bien de savoir ce que tu veux et que tu le réclames. C'est aussi ce que je veux et ce que je vais réclamer. Il s'assoit sur le lit et pose sa main sur le dos du garçon. Mathys, je sais pas ce qui va se passer, mais je ferai tout ce que je peux faire pour te garder avec nous. Mais si jamais les services sociaux décidaient que tu ne peux pas rester avec nous, je te promet que je ne te laisserai pas tomber, ok ? Et ça ne sera pas ta faute. Ça ne sera jamais ta faute.

Ce sera sa faute à lui. Parce qu'à un moment de sa vie, il était comme Julian. C'est ce que lui reprocheront les services sociaux.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus} Sam 28 Nov 2015 - 0:32

Mathys s’était levé pour aller les rejoindre, mais quand il était arrivé dans la pièce, ce qu’il avait entendu l’avait horrifié, lui avait fait très peur, il ne voulait pas aller vivre avec d’autre, il voulait vivre avec eux et c’est ce qu’il avait dit avant de se sauver dans sa chambre en pleurant. Le petit s’était coucher dans son lit réfugié sous ses couvertures alors que Linus vint le rejoindre dans la chambre. Le petit hésita et sortit de sous la couverture pleurant toujours pour écouter Linus. Il fut rassuré de l’entendre dire qu’il voulait qu’il reste avec eux, que c’était bien qu’il sache ce qu’il veut et le réclame. Le petit se serra contre lui, il se blottit dans ses bras en pleurant alors qu’il l’écoutait lui dire que si jamais il pouvait pas rester, il allait pas le laisser tomber, mais Mathys avait peur d’aller dans une autre famille, ça avait été plus facile chez Linus parce qu’il lui faisait confiance, parce qu’il le connaissait déjà, mais ça ne serait pas la même chose dans une autre famille, il était méfiant face aux inconnus. Il resta dans ses bras pleurant encore.

« J’veux pas aller dans une autre maison moi Linus… t’es mon papa… pas un autre. »

Il le voyait comme son papa et il ne pourrait pas voir un autre comme son papa. Il se tenait au chandail de celui-ci laissant les larmes couler le long de ses joues. « J’ai peur… j’veux pas aller dans une autre famille… s’il me faisait mal eux aussi comme il le faisait mon papa… toi tu me fais pas mal, tu es gentil… » Il tremblait, effrayé à l’idée de devoir vivre dans une autre famille, il s’était attaché à la famille Chatwood, ce fut difficile au début, il avait même tenté de fugué un peu après la naissance de sa petite sœur parce qu’il pensait être de trop et ne pas mériter de vivre avec eux, ce qui lui avait fait prendre froid d’ailleurs. Il entendit un petit jappement ce qui le fit sourire, il aimait beaucoup Leïko aussi, même s’il savait qu’il ne pouvait pas le garder, Linus l’avait dit tantôt. Il regarda celui-ci et dit : « Quand on va le savoir si j’peux rester ici ? Rester pour toujours ici ? » Bon pour toujours était un grand mot quand il allait être adulte il allait vouloir son appartement par exemple, mais c’était encore bien loin ça du haut de ses six ans. Il regarda son père attendant sa réponse, il était inquiet. Il pleurait encore un peu d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus}

Revenir en haut Aller en bas
Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment se faire aimer par un enfant et détester par son père {Mathys/Linus}
» Comment se faire créditer ?
» Aimer la poésie...
» Mille et une manière de faire tourner en bourrique...
» Big Bang Theory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Normal Hill :: Downtown Lewiston :: Cabinet vétérinaire-