AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Des maux sans mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Des maux sans mots Mer 31 Déc 2014 - 2:43

Des maux sans mots

Joshua Stark


La musique est forte, mais pas trop. Elle camoufle les conversations des hommes groupés plus loin dans la pièce. C'est bien comme ça. C'est pas comme si ça lui plaisait d'entendre de qu'ils racontent tous. Il sait de toute manière ce qu'ils peuvent bien raconter. Ils déblatèrent sur leur bonnes femmes. Lui, il a pas à se plaindre. Son épouse est presque parfaite. Et le presque n'est du qu'à sa propre imperfection. Il est seul à sa table et personne ne vient l'enquiquiner. Devant son double Whiskey, il le sirote tranquillement, tout en jetant de temps en temps un oeil impassible vers la scène quelques mètres plus bas. Une blondinette se trémousse et y va de ses acrobaties d'effeuilleuse sur un rock pesant. Au moins, elle a bien choisit son style. Tranquile, il tapote le rythme sur son verre.

Rester seul dans le salon privé du BrotherHood de Lewiston, ça ne le trouble pas du tout. En fait, il vient ici justement pour rester seul. C'et facile, personne ne tient vraiment à lui adressser la parole. De toute manière, il ne leur répond pas vraiment. Il les regarde à peine. Quelques uns se sont essayés, mais ils n'ont pas obtenus grands résultats, excepté un regard de cristal froid et parfois un reniflement de mépris. Enfin, c'est arrivé chaque fois que quelqu'un a tenté d'amorcer avec lui une conversation. Alors personne ne tente d'amorcer avec lui une conversation. Ils préfèrent lui laisser une table en retrait et se tenir loin. Bizarrement, il laisse volontiers ceux qui s'effondrent sur la table et ronflent y rester. Ils n'engagent pas de conversation, ils ronflent et c'est bien comme ça.

Il termine son verre et après une ou deux minutes, décide qu'il n'en a pas assez. Il se lève, parce qu'au BL, on se sert soi-même et on paie sa sa cotisation mensuelle. Il s'en remet un double, parce qu'il le vaut bien.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Des maux sans mots Jeu 16 Juil 2015 - 14:12

Des maux sans mots

Linus


L’air frais qui vint s’écraser sur le visage de Josh à sa sortie de l’hélicoptère eu le même effet qu’une véritable claque. Il avait l’impression d’étouffer dans son costume et bien qu’il soit supposé dire qu’il avait terminé sa journée, il n’en avait pas l’impression. Entre le stress lié au fait que toutes les décisions reposaient sur lui lorsqu’il était dans les locaux de la Stark tv, face au stress lié au fait qu’il ne maitrisait absolument rien et qu’il était incapable de prendre une quelconque décision une fois de retour à Lewiston. Ce soir comme la plupart des autres soirs, il n’avait aucune envie de rentrer à la villa, non, il avait plutôt besoin d’un déguster un bon whisky dans un endroit privé ou il pourrait se comporter comme bon lui semble. Quoi de mieux que le BL pour répondre à ses envies ?

Au fil du temps, le salon privé situé dans un endroit secret du Naughty or Nice était devenu le véritable repère de Josh. Il appréciait tout particulièrement cet endroit privilégié auquel il avait toujours eu accès grâce à son nom et la place qu’il occupait à Lewiston. L’atmosphère tamisée qui y règne, la musique toujours présente mais qui leur laisse tout de même la possibilité de discuter, les danseuses pour ceux qui veulent se rincer l’œil, l’alcool à volonté.  Le BL semblait pas mal occupé ce soir. Josh ne prêta pourtant pas attention aux différents groupes formés, peu importe qui était là, il n’avait pas envie de se joindre à un groupe si c’était pour devoir parler affaires, et encore moins parler femmes. La Stark décida donc de commencer par aller se chercher un verre et qu’il irait ensuite se trouver une place confortable dans un endroit tranquille. Il tomba sur Linus, occupé lui aussi à se servir.

« Salut Chatwood, tu m’en sers un ? »

Contrairement à certains, il savait apprécier la compagnie de Linus. Le principe qui consistait à parler uniquement s’ils en avaient envie, et seulement de ce qu’ils voulaient lui allait à la perfection. Avec lui au moins, il ne se sentait pas obligé de chercher à avoir une conversation ennuyante et interminable qui impliquait généralement de parler de la pluie et du beau temps, ou de son travail qu’il venait juste de quitter et dont il ne voulait pas parler jusqu’au lendemain matin.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: Des maux sans mots Lun 20 Juil 2015 - 6:43

Des maux sans mots

Joshua Stark


Distrait, déjà un peu enivré, Linus marche jusqu'au bar et se sert seul. Ici, on se sert seul, sauf si un camarade décide de jouer les barman. Jeff et Michael aiment bien jouer les bamen, mais ils ne sont pas là aujourd'hui. Linus est seul. Enfin, non, il y a quelques membres du très strict Brotherhood de Lewiston qui sont présent, mais personne ne s'occupe de lui et franchement, il se ne soucie de personne. Il remplit son verre, mettant bien plus que l'once ou les deux onces réglementaire. En fait il remplit pas mal le verre. Et bizarrement, lorsqu'on s'adresse à lui, il jette un coup d'oeil à son verre, puis le quitte des yeux et fait semblant de rien.

- Bonsoir, Stark. Un regard sur la bouteille de whiskey, il hoche la tête. Je crois que tu préfères la version écossaise ?

Il change les bouteilles et prend plutôt un whisky. Celui que Joshua préfère. C'est facile quand on ne fait rien d'autre que de boire et de regarder ce qui se passe de retenir quelle bouteille on apporte à la table. Linus n'apporte jamais la bouteille... habituellement parce qu'il n'ose pas, puisque son père et Michael jouent aux barmen. En même temps, lorsqu'ils sont là, Linus se contente d'un verre et ne reste pas très longtemps. Parfois, il gratte une des guitares dans la coin, là-bas.

- Tu viens t'asseoir à ma table ? demande-t-il en quittant le bar et en retournant vers la place qu'il n'occupe avec personne.

En fait, les autres, ils appellent cette table, la table des Chatwood. Depuis que Linus a remis les pieds ici, il n'y a concrètement que son père, Michael et ceux qui sont trop saouls pour bavarder qui s'y assoient. Et Joshua, de temps en temps. La première fois, Linus était affalé sur sa chaise, les pieds sur celle d'à côté et Joshua est venu s'installer sur la troisième chaise. Linus a laissé plané un silence courroucé, en fixant d'un regard mauvais l’inopportun, mais le Stark n'a pas dit un seul mot. Il s'est contenté de regarder son verre et de le vider. L'envie de lui balancer un reproche est passé, alors il n'a rien dit. L'histoire s'est répété à quelques reprises, sans l'air courroucé de Linus. C'est parfois le contraire qui s'est produit.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: Des maux sans mots Sam 17 Oct 2015 - 15:35

Padawan en manque d'inspiration ?


Je vois mes louveteaux que vous n'avez pas donné de réponses à ce sujet depuis plus de trois semaines. Est-il fini, abandonné ou l'avez-vous oublié ? Réponse il vous faudra donner dans la semaine à venir ou archivé ce sujet sera !
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Connor J. Malone
Maître Jedi
4702 $
13/08/1987 $
4702 messages
Mensonges : 4702
Anniversaire : 13/08/1987


MessageSujet: Re: Des maux sans mots Mar 1 Déc 2015 - 18:23

Abandonné & Verrouillé

______________________________

I'm with you till the end of the line
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: Des maux sans mots Mar 9 Fév 2016 - 12:31

Archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Des maux sans mots

Revenir en haut Aller en bas
Des maux sans mots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Garzl : Batailleur sans maître, artiste sans arme, poète sans mots.
» Au delà des mots...
» La musique adoucit les maux... [Dark Boursouf]
» Comme un poulet sans tête [pv Roëric] TERMINE
» Le palais Sans-souci en Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-