AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Never-to-be-forgotten day + LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Never-to-be-forgotten day + LIBRE Lun 15 Déc 2014 - 0:57


Never-to-be-forgotten day

libre


J’avais dû abandonner mon pyjama et mes chaussons Snoopy à 9h, un dimanche. Sacrilège ! D’habitude, j’avais mon dimanche de libre mais ce jour-là faisait exception : j’avais des invités d’ici deux jours, et faire les courses était plutôt indispensable. Moi qui travaillais la plupart du temps, voulant obtenir un quota suffisamment élevé pour monter de grade rapidement, je n’avais que peu de temps à consacrer aux courses et si, la veille au soir, j’étais certaine de pouvoir me lever correctement pour remplir les placards et le frigo, il en avait été tout autre le matin-même. Je dirais même que sans Dani, les choses auraient été simples : grasse matinée et petit déjeuner devant les informations. Mais ma fameuse bête intelligente avait été plus raisonnable et m’avait gentiment conviée à me lever et sacrifier ma grasse mat’ pour aller remplir mon panier. Rien de très réjouissant en perspective. Je me traînais alors dans la maison de quartier encore silencieux. Je pris une simple douche, avalais mon café plus qu’essentiel, un beignet de la veille et m’habillais comme il convenait un dimanche : pull de noël et pantalon informe. Je ne pris même pas la peine de me maquiller et partis faire les courses après les quelques recommandations d’usage à Dani, comme s’il pouvait aisément me comprendre.

J’allais sans doute devoir marcher rapidement si je ne voulais pas voir mes orteils se transformer en glaçons.Le soleil était au rendez-vous et je saluais les quelques jeunes qui traînaient dans la rue de ci de là. Dans ce quartier, personne n’était très regardant et j’aimais cela. Bien sûr, mon statut de flic m’amenait des regards noirs et les dealers ne m’appréciaient pas mais tout le monde savait reconnaître que je ne cherchais des puces à personne. C’était mon quartier de vie et j’y étais tranquille, pour tout dire, je préférais cela au centre-ville, bruyant et regardant. North Lewiston me rappelait un peu Cuba, tout le monde s’entraidait comme dans le village dans lequel j’avais passé mon adolescence. Personne n’était trop prompt à juger l’autre. C’était une autre forme de vie. Vraiment, ce quartier me plaisait bien et les enfants aimaient Dani. Je n’avais de querelles avec personne et j’espérais encore rester quelques années dans ma douce maison. Et même encore, je me rendais compte que mon appréciation pouvait s'avérer amoindrit par mes connaissances limitées des habitants. Heureusement j'avais fini par ouvrir les yeux et cela sans doute grâce au voisin d'en face, Scott.

Ainsi donc, partie pour le marché de noël -agréable que le grand supermarché du coin, je fus donc, à 11h30, au rendez-vous des ménagères du coin, un sac en osier en main, une liste de courses dans l’autre. Je marchais sans grand énergie, le nez levé vers les chalets. Je savais de quoi j’avais besoin et je ne tenais pas à rester des heures parmi ces quelques hommes qui malgré mon manque de soin semblaient avides de jeunesse. Je détestais cela et ne comprenais pas leur engouement pour mes cheveux blonds et mes yeux bleus et limpides. Un collègue me disait sans cesse que je symbolisais une certaine juvénilité et pureté. Foutaise ! J’étais loin de tout ça et ce n’était pas mes cheveux clairs qui déterminaient qui j’étais. Malheureusement pour moi, je semblais satisfaire la vue de certains, même dans cet accoutrement … quelle veine ! Moi qui m’étais justement apprêtée pour être observée !

A la recherche d'un dessert s'alliant à l'époque de l'année, je finis par me stopper net avant la collision fatale. J'avais failli heurter quelqu'un et malgré toute ma bonne volonté, je ne pus empêcher un juron de sortir de ma bouche. Une personne normalement constituée aurait dit joyeux noël ou tout autre mot du même ordre mais je n'étais apparemment pas normale et tout ce qui me vint fut : " Bordel, fais chier." Oui, toute une éducation à refaire ... mais à mon âge, c'était un peu tard. Je devrais donc sans doute m'excuser auprès de la personne qui avait fait les frais de mon humeur du moment et de mon manque d'entrain à l'idée de faire quelques courses, surtout que la visite que j'attendais annonçait un événement que je ne tenais absolument pas à fêter : un anniversaire, mon anniversaire. Une chose que je voulais oublier, un date anniversaire pour un tout autre évènement également, à quelques jours près, le décès des deux êtres qui m'avaient donné la vie. Malheureusement, la personne que je venais sans doute de choquer ne connaissait rien de ma situation, il était donc plutôt inconvenant de ne pas s'excuser. Je m'y attelas donc sans attendre de réponse : "Pardon, ce n'était pas dirigé contre vous, je vous le jure." Tout ça, sans même avoir vu le regard de mon interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
A. Lukas Ressler
jeune apprenti
92 $
92 messages
Mensonges : 92



MessageSujet: Re: Never-to-be-forgotten day + LIBRE Ven 19 Déc 2014 - 21:57

Un mois qu'ils étaient arrivés dans cette ville. Peut être une semaine de plus qu'importe, Lukas ne la sentait pas, mais alors pas du tout. Oh oui, leur quartier avait l'air adorable vu comme ça, accueillant et terriblement... Passionnant. Les noms commençaient à rentrer dans sa tête, il y avait les Thorn, les Stark, les Huston qu'il n'était pas près d'oublier, et un complexe de maison d'hôtes ou un truc dans le genre... Les grosses maisons s'alignaient toutes les unes autres, manoirs, villas, et autres choses toute plus abracadabrantes. Lukas et Chloé eux, vivait dans une maison bien plus petite quand on la comparait à celle de leur voisins. Seul le jardin était égal aux autres. Mais au fond Lukas s’en fichait pas mal, ce qui comptait c'était d'être tranquille avec Chloé. Et aujourd'hui il avait profité d'une de ses sortie en solitaire pour lui acheter un petit présent. C'était tout lui, dès qu'il le pouvait, il la couvrait de cadeaux. Il avait enfilé une veste, une échappe et était partit exploré le village blanc, lieu qui lui était encore totalement inconnu. Dire qu'il y avait du monde serait u euphémisme, Lukas priait juste pour ne pas croiser un de ses membres de sa famille. Bah, de toute faon il voyait mal Ian faire une sortie ici. D'après tout ce qu'il se souvenait de son cousin, il était trop fainéant pour sortir comme ça et préférait la compagnie des écrans plutôt que celui des vrais personnes. Il marcha peu de temps avant de trouver ce qui lui ferait plaisir. Il paya son achat et, peut être un peu trop vite, reprit son chemin. C'était sans compter qu'une femme blonde lui fonça dessus, visiblement très occupé. Il eu d'abord le droit à un juron, amusé il se frotta la tête. En voilà une qui devait être de bonne humeur aujourd'hui... Bah, Lukas n'était pas mal non plus quand il se levait du pied gauche. Puis la jeune femme se ravisa et s'excusa.

« C'est pas grave, c'est pas grave ! »

Il lui posa une main compatissante sur l'épaule – un geste qui lui vint naturellement mais qu'il stoppa net en se rendant compte que oui, effectivement il ne connaissait pas la jeune femme – et se reprit aussitôt. Il lui tendit la main, sourire à l'appui et remonta ses lunettes sur le nez. Elles avaient la fâcheuse tendance de descendre toutes les trois minutes et cela en devant fatiguant.

« Lukas Ressler, enchanté, je viens d’emménager en ville ! »

Bon, c'était il y a un mois mais il avait l'impression d'avoir quitter son ancienne vie il n'y avait pas deux jours. Comme quoi, le temps semblait passer plus longtemps à Lewiston. Il avait l'impression d'avoir posé ses bagages la veille et depuis, tout semblait tourner au ralentit. Il n'avait pas osé parler de ça à Chloé, elle s'en était déjà bien trop fait pour lui, et avait d'ailleurs anticiper leur départ pour cette ville. Il l’embêterait avec ça plus tard, d'abord il fallait lui laisser le temps de souffler.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: Never-to-be-forgotten day + LIBRE Sam 20 Déc 2014 - 23:45


Never-to-be-forgotten day

libre


Je devais le reconnaître, le Village blanc était agréablement décoré et on sentait bien l'esprit de Noël qui se dégageait des animations et chalets présents. Mais malgré toute la bonne volonté de cette charmante petite ville qu'était Lewiston, je ne pouvais m'empêcher de détester cette période de l'année. C'était surtout tout ce faux semblant de bonté que tout le monde s'évertuait à adopter qui me rendait particulièrement sceptique. Tout transpirait me sur-joué. Sans compter que c'était le moment de l'année où le plus d'incidents arrivés et que les familles se déchiraient. Et cela malgré ce soit-disant esprit de Noël ... Il devait bien y avoir une raison.

Malgré tout, et afin d'éviter d'être continuellement appelée le Grinch par des collègues goguenards, j'avais décidé de me mettre à la cuisine. Qu'est-ce qui avait bien pu me prendre de faire ce pari débile ? ... Recevoir mon oncle était déjà quelque chose de particulièrement rare et difficile à la fois alors cuisiner en plus de ça, au risque de recevoir des critiques qui faisaient mal, c'était suicidaire. J'étais donc de parfaite bonne humeur en débarquant sur le marché de Noël à la recherche de ce qui me manquait pour ce qui s'annonçait comme un dîner parfait ce qui dans ma tête, rimer presque avec : dîner de con. Cela étant dit, j'aurai du m'en douter, ma mâtinée de courses ne se passa pas sans encombre et j'en venais à penser qu'un mauvais sort avait été jeté après avoir réalisé que depuis quelques temps, je semblais souffrir d'une grande maladresse. Après de plates excuses envers la personne que j'avais heurté, je dévisageais enfin ma victime pour noter que ce visage m'était totalement inconnu. Soudainement contente que le jeune homme ne fasse pas tout une histoire de cette malencontreuse collision, certaine de m'emporter très rapidement et n'ayant aucune envie d'attirer l'attention, je pris le temps de lui sourire vaguement en m’apprêtant à reprendre mon chemin lorsque je sentis sa main sur mon épaule, chose qui me fit hausser un sourcil tandis que mon cerveau tentait d'ignorer l'envie soudaine de le plaquer au sol pour avoir osé cet acte qui avait le don de me gêner fortement. Mais c'était surtout que, ma vocation faisant, je me retrouvais à suspecter tout le monde voire à devenir paranoïa très rapidement. Heureusement, je savais contrôler mes gestes et mes pensées, la plupart du temps ... et me rappelant ma toute nouvelle résolution : changer de but dans la vie. Se faire des amis et avoir une vie sociale apparaissaient en haut de la liste ...

Je lui serrais donc la main sans attendre, faisant preuve de civilité et prenant un air affable. "Oh un nouvel arrivant, je suis étonnée que vous n'ayez pas déjà fait l'objet de nombreuses conversations. Les emménagements sont plutôt rares ces temps-ci. On a plutôt l'habitude de voir les gens partir que venir à Lewiston ... " Je préférais sans doute le prévenir de ce qu'habiter dans cette ville impliquait. "Penny Ribbs, ici depuis ... trop longtemps." Répondis-je finalement aux présentations. "Vous trouvez votre bonheur ?" Je pointais vaguement le marché du menton en le questionnant sur ses emplettes, cela faisant apparemment partie des petites choses qui permettaient d'établir une relation quelconque avec un inconnu tout juste rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
A. Lukas Ressler
jeune apprenti
92 $
92 messages
Mensonges : 92



MessageSujet: Re: Never-to-be-forgotten day + LIBRE Lun 22 Déc 2014 - 16:32

Partir de Lewiston ? Il fallait dire que en dehors de la famille qui habitait à côté de chez lui, le jeune homme n'avait pas trouvé de point trop négatif à cette ville... Bon, le centre commercial de son enfance lui manquait sans doute un peu, mais il était difficile de rivaliser avec le Mall du Minnesota niveau loisir. Il fallait dire que toutes ses boutiques, sa grandes roues, ses manèges, il en gardait des souvenirs tellement biens. Mais ce village blanc lui paraissait bien et pour le moment, il l'avait trouvé plutôt chouette. Il avait prévu de le faire de long en large et en travers, peut être même passer faire un tour à la fête foraine, mais avec Chloé cette fois ci. Ou alors la patinoire, la patinoire c'était cool aussi, et il n'avait pas fait de patin depuis qu'il avait quitté sa ville natale. Il fallait dire qu'enfant, il en faisait tout les hivers sur les lacs qui avaient gelé, près de chez lui. C'était son père qui lui avait apprit, et Lukas avait atteint un bon niveau. Il haussa les épaules, Penny, c'était retenu. Il avait une de ses mémoires, excellente pour retenir les prénoms. C'était de famille, les Ressler était tous bon à ça. Aucun visage, aucun prénom ne leur échappait, et c'était pour cela qu'il avait souvent du mal à oublier leur passé. Il revint les pieds sur terre et reporta son attention sur la jeune femme, toujours présent bien évidement. Elle lui demanda alors s'il trouvait son bonheur et ce dernier fit oui de la tête.

« Oui, quelque petit bijoux pour Chloé, c'est ma femme...»

Et se sentant obligé de bien faire, il les sortit de leur poche – il ne faisait jamais faire d'emballage tout fait pour la simple et bonne raison qu'il voulait le faire lui même – et les montra à Penny. Il avait opté pour un collier et une paire de boucle d'oreille, assortie à la saison. Oh ils étaient simples, mais sur Chloé ils allaient être parfaits, il en était sûr.

« Ils sont beaux non, vous aimez ? Vous pensez qu'elle va aimer ?»

D'accord, la pauvre en pouvait pas vraiment savoir puisqu'elle ne connaissait pas Chloé, mais si elle les trouvait chouette c'était déjà ça. Lukas avait toujours sût choisir les bons mais il tenait toujours à s'en assurer. C'était quand même un de ces cadeaux de Noël, alors hors de question de se louper. Bien sûr en plus il avait prévu une sortie en ville de nuit, histoire de faire le tour des attractions et tout ce qui allait avec.

« Et vous alors ?»
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: Never-to-be-forgotten day + LIBRE Sam 27 Déc 2014 - 16:37


Never-to-be-forgotten day

libre


Lukas, l'homme qui avait subi bien malgré lui, mon humeur du jour m'apparut très vite comme le genre d'homme que je n'avais jamais côtoyé. Pas parce que je ne m'entendais pas avec eux mais parce que je ne les intéressais pas. La plupart du temps, le simple fait que mon caractère soit peu facile et que j'aime mon indépendance avait raison de leur fuite. Non, moi j'attirais bien plus ceux qui appréciaient la compagnie féminine sans conséquence le lendemain, le genre Connor Malone ... Si je devais donner un nom à ce genre, ce serait sans doute le premier qui me viendrait. Lukas, lui, apparaissait donc comme le contraire de Connor, plus mature ou du moins plus responsable et continu, suivant une ligne directrice que moi-même, je ne parvenais pas à suivre.

Très vite, le jeune homme me parla de sa femme Chloé. Il fallait dire aussi, que j'avais posé la bonne question pour avoir le droit à une confidence sur le sujet. Puis il me présenta un objet qui, si j'aurai pu dire qu'il n'était pas de ceux que je mettais habituellement, privilégiant même le naturel à un quelconque artifice, me faisait néanmoins avouer qu'il s'agissait là d'un bijou de goût. "Ils sont très beaux. Je pense que votre femme va sans aucun doute les aimer. De toute façon, à ce qu'on dit, on aime toujours ce qui a été choisi avec amour. " Dis-je en me souvenant d'une phrase que j'avais entendu, bien avant d'avoir atteindre la maturité suffisante pour la comprendre totalement."Depuis combien de temps êtes-vous mariés ? " Ma curiosité reprenait le dessus, un défaut professionnel mais aussi personnel qui me rendait parfois malpolie même si je ne m'en excusais jamais. Je tentais un sourire néanmoins, ne souhaitant pas paraître plus mal aimable que j'étais en ce jour. "Moi ? Je fais juste quelques courses, je reçois du monde dans quelques jours et je n'ai aucune idée de ce que je vais pouvoir préparer ... j'ai tendance à toujours m'y prendre au dernier moment. " Je ne savais pas vraiment pourquoi je me sentais obligée de préciser ce dernier point. Il n'en avait sans doute rien à faire et je n'avais pas non plus l'envie de confier tous les petits détails de ma misérable vie à un inconnu, aussi gentil paraissait-il. "Le Village blanc vous plaît ? Je n'ai pas beaucoup voyagé, je ne sais pas vraiment si, pendant les fêtes, il y a ce genre d'animations dans d'autres villes mais pour une fois, je trouve que la mairie a eu une bonne initiative avec celle-ci. Même si je ne suis pas une grande adepte de Noël. " Demandais-je en ayant besoin, à nouveau de préciser le fond de ma pensée et peut-être de paraître totalement déphasée pour la simple raison de ma non-adoration de Noël et de l'ambiance qui l'entourait.


Dernière édition par Penny E. Ribbs le Lun 29 Déc 2014 - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
A. Lukas Ressler
jeune apprenti
92 $
92 messages
Mensonges : 92



MessageSujet: Re: Never-to-be-forgotten day + LIBRE Dim 28 Déc 2014 - 15:24

Préparer les choses au derniers moment, cela lui rappelait bien quelqu'un. Il eu un sourire en entendant ces paroles, sa mère – bien qu'ils aient perdu contact depuis longtemps maintenant – était exactement pareil. Il ne s'était pas passé un seul repas de famille ou entre amis sans qu'elle fasse tout la veille, même ses courses. Pourtant elle avait les idées, elle savait ce qu'elle voulait, mais Lukas enfant ne l'avait jamais vu rien prévoir avant la veille du jour J. Elle lui demanda depuis combien de temps lui et Chloé était mariés. Pour lui leur mariage datait de la veille, mais cela faisait déjà quelques mois. Comme le temps passait vite...

« Cinq mois bientôt ! »

Nouveau sourire. Oui, déjà cinq mois en réalité, et un mois qu'ils avaient débarqué ici, à Lewiston. Il n'osa pas lui retourner la question. Il avait noté l'absence de bague à sa main, et généralement Lukas avait compris que la réponse était non. Ou non, ou bien elle ne souhaitait pas que ça se sache, ou bien elle n'aimait pas l’afficher en publique, bref, le mariage était une question sensible. Pourtant elle était adorable, elle devait plaire, il en était sûr. Il arrêta de se faire des films et reprit la parole.

« Oui, oui, c'est très accueillant je dois dire, les gens ont l'air vraiment gentil dans cette ville.»

Sauf son cousin. Mais inutile de crier sur tout les toits que ce gamin hautain était de sa famille. Pour Lukas c'était une honte plus qu'autre chose même si en apparence, monsieur était parfait. Même ses parents le trouvait mignon. Pfft, ils n'avaient pas le point de vue de Lukas, c'était tout. Ils ne se ressemblaient pas – ni physiquement, ni mentalement – et c'était une chance pour faire passer cela parfaitement inaperçu.

« En plus nous habitons dans un quartier assez calme je dois dire... Et vous alors ? Vous êtes ici depuis longtemps, des conseils à me donner ? Des gens à éviter ou... ? »

Rien ne valait l'avis d'une personne installé depuis longtemps en ville. Si elle pouvait éventuellement lui pointer du doigt les personnes à éviter pour avoir une vie – enfin- calme, il ne dirait pas non. Pour le moment il n'avait pas encore fait le tour du voisinage, mais il savait que Chloé le ferait, sans doute avec un panier rempli de muffins ou de gâteaux dans le genre. Oui, il la voyait bien faire ça, pour se faire bien voir du moins et se faire apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: Never-to-be-forgotten day + LIBRE Lun 29 Déc 2014 - 22:45


Never-to-be-forgotten day

libre


Cinq mois, le temps depuis lequel mon interlocuteur était marié, le temps depuis lequel il devait vivre un grand bonheur. C'était ce que je me disais et j'étais bien souvent contente de voir l'amour que certains se portaient voire même dans les films -n'est pas fille romantique qui veut ! Mais néanmoins, je savais que ce n'était pas mon genre. Le mariage ? Certainement pas pour moi, quant à l'amour, je ne le cherchais même pas. Mais j'appréciais de voir que le monde continuait d'avancer et que des couples se formaient. Ça me rappelait mes parents ...

A cette pensée, je me concentrais sur l'homme face à moi, préférant ne pas sombrer dans la morosité. Aux dires du jeune homme, Penny hocha la tête, ne désirant pas devenir l'une de ces commères qui s'amusaient à parler des autres derrières leur dos, comme pour signifier que, oui, les habitants étaient sympathiques ... pour la plupart du moins. Mieux valait ne pas contredire Lukas afin de ne pas se lancer dans une déplorable action de mise en garde. Il s'en rendrait compte bien assez tôt : Lewiston avait ses hauts et ses bas. Étrangement, les souvenirs que j'avais de Cuba, l'ambiance qui y régnait différait beaucoup de l'Idaho, la distance sans doute mais pas que. Si marcher dans les rues pouvait être sensible du fait du gouvernement en place, les gens ne manquaient toutefois pas de vivre devant chez eux, de côtoyer leur voisin sans lui tirer une balle dans le dos -métaphoriquement parlant, bien sûr. Lewiston c'était ... différent. Néanmoins, je ne m’appesantis pas plus sur cette comparaison préférant répondre à la question posée : "Je vis à Lewiston depuis ... toujours ou presque, je pense connaître à peu près tout ce qui s'y passe ... Ce n'est pourtant pas mon passe-temps favoris que d'écouter aux portes mais il faut croire qu'ici, d'une manière ou d'une autre, les faits et gestes de chacun finissent par être connus de tous. Enfin ... je ne veux pas dire que la ville est désagréable, elle a son charme, personnellement je ne me vois pas vivre ailleurs mais parfois, cette aspect communautaire peut me faire étouffer. Ce qui est bien c'est qu'il a de grands espaces non loin pour s'aérer la tête." Et je parlais, et je parlais. S'en était presque navrant tant je ne pouvais contrôler mon débit de paroles et ce n'était pas fini. "Je ne sais pas s'il y a vraiment des gens à éviter ... enfin non, je sais mais je vous rassure, quoique ce soit, ce ne sont pas des personnes dangereuses. Il y a une ou deux personnes qui ont une mauvaise réputation mais je pense que c'est l'effet téléphone arabe qui rajoute du dramatique à chaque situation. Je ne me vois pas vous conseiller d'éviter quelqu'un, je peux juste vous conseiller de feuilleter la Tribune de temps en temps, c'est un vrai nid de commérages, vous pourrez vous forger une opinion. Par contre, je peux vous conseiller un ou deux chemins de randonnées si ça vous tente avec Chloé ou même une balade à traîneau tant que le temps s'y prête, les chiens de la Spencer's Crew sont vraiment géniaux pour ça et puis, ça vous ferait une petite sortie avant le réveillon." Terminais-je enfin, faisant, mine de rien, de la publicité pour Heather et sa famille chose que je n'avais aucun mal à faire, adorant tout particulièrement l'élevage de chiens qu'ils faisaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Connor J. Malone
Maître Jedi
4702 $
13/08/1987 $
4702 messages
Mensonges : 4702
Anniversaire : 13/08/1987


MessageSujet: Re: Never-to-be-forgotten day + LIBRE Dim 8 Fév 2015 - 17:44

Padawan en manque d'inspiration ?


Je vois mes louveteaux que vous n'avez pas donné de réponses à ce sujet depuis plus de trois semaines. Est-il fini, abandonné ou l'avez-vous oublié ? Réponse il vous faudra donner dans la semaine à venir ou archivé ce sujet sera !

______________________________

I'm with you till the end of the line
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: Never-to-be-forgotten day + LIBRE Sam 7 Mar 2015 - 9:50

abandonné & verrouillé

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Never-to-be-forgotten day + LIBRE

Revenir en haut Aller en bas
Never-to-be-forgotten day + LIBRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Normal Hill :: Downtown Lewiston :: Chalets commerçants-