AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 + famille des victimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
NEVER TELL
Grand maître Jedi
944 $
944 messages
Mensonges : 944



MessageSujet: + famille des victimes Ven 23 Mai 2014 - 17:05

Familles des victimes

PV du forum


Gallagher :


Bethany et Jared Gallagher sont connus en ville pour leur impartialité, leur tempérament pugnace mais surtout par leur très grande dignité qui les prive très souvent d'humanité aux yeux de leurs voisins, d'autant plus qu'ils sont mormons. Salués de toute part, admirés et craints, ils n'ont pourtant jamais pris part aux querelles intestines ni aux histoires de Lewiston, et ce depuis toujours. Leur familles respectives étant toutes deux originaires des environs, ils n'ont eu aucun mal à se faire connaître, l'une par son activité de juge et l'autre par sa serviabilité -et son handicap physique, Jared ayant été victime d'un accident de la route quelques années plus tôt l'ayant privé de l'usage de ses jambes-, et leur trois enfants, Vidal, Thom et Eddy, étaient eux aussi considérés comme des modèles de perfection.
Ce sont Vidal et Eddy qui ont organisé la tragique randonnée d'escalade et qui y ont convié leurs amis Dwight Oswald, Samuel Weiss et la jeune Cléa Vincenzo. Tous les cinq avaient l'habitude de ce genre de sortie et il n'était pas anormal de les voir en préparer une nouvelle, qui plus est en périphérie de la ville. Thom devait s'y joindre mais est tombé malade et a décliné l'invitation à la dernière minute. Après leur disparition, l'équilibre familial tranquille s'est écrasé et Bethany, dans le déni, a refusé de croire à la disparition de ses enfants pendant un bon moment. Jared est resté étonnamment fier et digne et laissait aller son chagrin lorsqu'il était seul, ne pouvant ni participer aux battues ni recevoir d'indications de la police, sa femme étant bien plus sur le devant de la scène grâce à son métier que lui.
Quant à Thom, il a très mal vécu la disparition de ses frères et sœurs pour deux raisons. Outre le tragique de la situation, Bethany avait tendance à manquer de patience à l'égard de Thom et elle a déployé tellement d'attention au profit de l'affaire que son fils n'a pas pu avoir le soutien qu'il espérait de sa mère à un moment où il en aurait eu besoin et, malgré la bienveillance de son père qui ne manquait pas de justifier les excès de colère de sa compagne à l'adolescent, Thom a eu beaucoup de mal à le lui pardonner. La seconde raison, ce sont les rumeurs, les centaines de rumeurs qui courraient à son sujet. Peu nombreux ont été ceux à ne pas remarquer le désistement du jeune homme et peu n'ont pas souligné cela comme un signe de culpabilité. Thom a donc du passer par le commissariat de police pour se justifier, ce que Bethany n'a pas du tout apprécié.

Quand Samuel a reparu, Thom a été le premier à tenter de lui parler, sans succès. Ils passèrent beaucoup de temps ensemble, l'ambiance dans le foyer Gallagher étant devenue insupportable pour le jeune homme qui préférait essayer d'arracher une explication à Samuel. Les disputes au sein du couple n'étaient pas rares et de moins en moins mesurées, Bethany reprochant à Jared son absence d'émotions en public (notée par tout le voisinage) et Jared la trop grande implication de sa femme dans l'affaire. Aujourd'hui encore, bon nombre de ragots circulent à leur sujet, notamment sur l'infidélité de cette dame et sur la complicité de Jared dans l'affaire vu son manque de réactions publiques et sa pudeur dérangeante.
Thom lui ne s'est toujours pas remis du suicide de Samuel. On les présumaient proches et on a lui aurait tellement de fois demandé de faire les interrogatoires à la place des policiers, ces derniers n'arrivant à rien avec lui, qu'il ne l'aurait pas supporté. Il est parti chercher l'isolement et le calme auprès des indiens Nez-Percés dans leur réserve tandis que ses parents tiennent à tout prix à ce qu'il cesse et qu'il revienne chez eux.



Dernière édition par NEVER TELL le Dim 24 Mai 2015 - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
NEVER TELL
Grand maître Jedi
944 $
944 messages
Mensonges : 944



MessageSujet: Re: + famille des victimes Ven 23 Mai 2014 - 17:06

Weiss :


Anders Weiss est père célibataire. Anders Weiss est rongé par tellement de maux et de mots qu'il ne sait pas par où commencer sa purge, alors il écrit. Samuel sait que son père n'est pas le père attaché et attachant dont il rêvait et qu'il ne le serait jamais, mais Samuel sait que son père l'aime, seulement qu'il n'a aucune idée de comment le lui montrer. Chez eux, tout est ordonné dans le bordel. La chambre et bureau du père fourmille de tout ce dont on peut rêver, y compris de bouquins invendus, ce qui ne l'empêche pas de finir chaque manuscrit qu'il commence. Samuel tient à tous les fringues qui jonchent le sol de sa propre alcôve de sureté et sait toujours lesquels sont sales. Ils vivent au bout de la rue, et si on les connait pour leur bizarrerie extrême et pour leur pauvreté, la maison dans laquelle ils habitent n'étant à ce stade plus une maison, Anders et Samuel vivent heureux et complices, s'en sortent tant bien que mal et finalement, ils n'ont rien à envier à personne.

Et puis Samuel disparaît. Anders sait qu'il est seul dans la maison et cela l'angoisse. Terriblement. L'unique réaction publique qu'il aura sera de pleurer, pendant des heures, sur le pas de sa porte puisqu'il n'est pas arrivé à rentrer chez lui avant de craquer. Dès lors il se remet à écrire, et il n'écrit que des lettres à son fils et à son ex-femme, mère de Samuel, dont on ignore tout puisque ni l'un ni l'autre ne tient à en parler. Maintenant il n'y a plus qu'Anders, et Anders écrit. Il sort pour faire les courses une fois toutes les deux semaines, et il écrit. Il écrit toujours quand Samuel revient, mais rien n'est plus comme avant. Les gens les regardent de travers et il ne supporte pas que l'on s'en prenne à son fils. Il y a Thom Gallagher, le frère de deux des jeunes gens disparus, qui vient chez lui pour parler avec Samuel qui lui ne dit rien, et c'est presque le seul contact qu'il entretient avec l'extérieur.
Quand Mircia Oswald, mère de l'une des victimes disparues, menace de tuer Samuel, non seulement Anders ne vit que par la haine qui l'habite mais en plus il arrête d'écrire. Lorsque Thom n'est pas là c'est lui qui reste avec Samuel, et il devient le père qu'il sait que Samuel aurait aimé avoir. L'enquête le considérant comme un témoin clé, à juste titre, Anders ne s'oppose pas à ce qu'il soit interrogé parce que lui aussi veut comprendre. Quand il trouve son fils pendu à un arbre, il sait que c'était une mauvaise idée, il s'en veut terriblement, il s'enferme chez lui et il n'en sort pas, il fait publier les lettres à son fils qui devient son premier véritable best-seller. Ce sont les curieux qui viennent jeter un coup d'oeil par sa fenêtre qui savent qu'il n'est pas mort. Et qu'il n'écrit plus une ligne.



Dernière édition par NEVER TELL le Dim 24 Mai 2015 - 17:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
NEVER TELL
Grand maître Jedi
944 $
944 messages
Mensonges : 944



MessageSujet: Re: + famille des victimes Ven 23 Mai 2014 - 17:06

Oswald :


Mircia et Randall Oswald. Un couple basique, aux revenus basiques, à l'histoire basique et aux relations basiques. Ils n'étaient personne sinon des voisins charmants quoique discrets avant l'incident et la disparition de leur fils unique Dwight. Il serait peu dire que Mircia ne s'en ait jamais remise. D'abord noyée dans ses larmes puis dans l'alcool, elle s'en sort aujourd'hui péniblement grâce au soutien de son mari et, dit-elle, grâce à Dieu. Randall quant à lui a du cesser toute activité professionnelle les premiers temps, car il participait activement à toutes les battues organisées, et il y en a eu. Fou de chagrin il a commencé par rejeter la faute sur sa femme sans jamais lever la main sur elle, puis s'est remis en question et a préféré s'occuper d'elle plutôt que la faire culpabiliser davantage.
Après le retour de Samuel Weiss, les Oswald l'ont pris en grippe et ne l'ont jamais lâché. Ils faisaient partie de ceux qui voulaient l'exclure pour son silence et Mircia sous l'emprise de la boisson a même failli le pousser sous les roues d'un camion pendant une altercation en pleine rue. Ni l'un ni l'autre n'a cherché à comprendre pourquoi ce garçon refusait de parler et convaincus qu'il ne serait qu'une nuisance ou dans le pire des cas un danger pour les habitants, ils ont acheté une arme à feu et comptaient bien s'en servir au moindre élément suspect que Samuel voudrait bien leur montrer.
Lorsqu'on l'a retrouvé pendu, beaucoup de soupçons ont été portés sur le couple, à juste titre. Personne n'ignorait leur haine envers Samuel et le foyer Weiss en général et même s'ils n'étaient pas les seuls à ne pas l'apprécier, ils faisaient partie des victimes collatérales les plus radicales et surtout les plus virulentes. Ils n'ont cependant jamais été accusés de quoi que ce soit puisqu'ils avaient tous les deux des alibis et des témoins pour les appuyer.

La famille Oswald a depuis peu quitté la ville, sans doute pour de bon. Randall a abandonné son poste d'instituteur dans l'école privée de Lewiston et leur départ précipité et même un peu étrange a laissé pantois bien des voisins. La maison est en vente, bien que gorgée de souvenirs peu reluisants et beaucoup espère que la prochaine famille à y habiter sera aussi agréable qu'ont pu l'être les Oswald à leur arrivée.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
NEVER TELL
Grand maître Jedi
944 $
944 messages
Mensonges : 944



MessageSujet: Re: + famille des victimes Ven 23 Mai 2014 - 17:21

Vincenzo :



On chuchote dans tous les coins, on en parle de cette famille. Il faut dire aussi que des noms pareils il y en a peu à Lewiston. Anakin, Daphne, Lily et Clea, voilà comment se compose cette famille. Ni mère ni père. Un quatuor qui aura bien souvent déclenché les passions dans cette ville où tout se sait mais rien ne se dit. Anakin en grand frère responsable a toujours veillé sur sa famille. Ses sœurs, c'est tout ce qui fait le bonheur de ce petit brun. Mais entre ses responsabilités et ses désirs, les seconds gagnèrent. S'il avait su que ce départ pour un voyage signerait un adieu avec l'une de ses princesses, sans doute aurait-il réfléchi avant de claquer la porte de la petite ferme familiale. Les trois filles évoluèrent alors chacune de leur côté, découvrant l'inespéré pouvoir de l'âge adulte et de la liberté. Des querelles, des réconciliations, un quotidien pour les trois Vincenzo.

La disparition des jeunes campeurs changea leur dynamique à tout jamais. Clea, la plus jeune, la plus chétive mais également la plus appréciée de la famille venait de devenir un souvenir. Cette jeune fille un peu naïve et beaucoup trop protégée pour approcher la vie à l'instar autres jeunes gens de son âge... Daphne, la première des sœurs, fut effondrée. Dirait-on que c'était là sa sœur favorite que ça n'y changeait rien. Pourquoi elle ? Et le pire était sans doute de rester dans le flou. Vivante, morte, blessée, torturée... Toutes les rumeurs naissaient. Les famille des victimes se liaient. Anakin revint dans sa ville natale, premier volontaire pour les recherches, certain qu'ils allaient retrouver ces jeunes cachés dans un cabanon perdu dans les bois, se protégeant d'un grizzli. Il ne voulait pas croire autre chose et son déni le rendait distant, irritable et particulièrement mauvais. Un mal qui achevait de perturber Daphne, mettant à mal son tout récent mariage. Quant à Lily, la cadette, son attitude fut tout simplement l'ignorance. Fut-elle triste ou blessée personne n'en savait rien. Recluse, elle passa une année dans la réserve Nez Percé. Autant de temps qu'il fallut pour que l'affaire des jeunes campeurs resurgissent sous une forme, un nom : Samuel.

Le mutisme du rescapé ne convenait à personne et certainement pas à Anakin. Il voulait savoir. Comme un père aux prises avec ses démons, inquiet pour son enfant, il harcela le premier le jeune homme avant que Lily ne revienne, s'interposant dans toutes les affaires concernant Samuel. Il lui fallait du temps, voilà ce qu'elle se disait. Elle apprit à connaître Thom ainsi. Lui aussi prenait le parti de Samuel, de façon bien plus virulente qu'elle. Quand Samuel se pendit. Elle pleura. Enfin, pour la première fois. L'espoir qui demeurait été parti en même temps que la vie du jeune Weiss. Daphne voulait déjà passer à autre chose, proposant un stèle au cimetière pour Clea. Lily ne le supportait pas. Elle détestait son aînée pour ça. Le frère avait perdu de sa pugnacité, redevenant cet adulte qui veillait sur sa famille, s'approchant lentement d'un état de deuil indispensable. La disparition du jeune groupe d'amis mis fin à tout jamais à cette relation fusionnelle entre cette fratrie pour le moins hétéroclite.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: + famille des victimes

Revenir en haut Aller en bas
+ famille des victimes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LISTE PARTIELLE DES VICTIMES ET MAGOUILLES DU LAVALAS
» Le nombre de victimes du choléra risque d'augmenter exponentiellement.
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Wakatépé Baboune ! :: Les informations :: Annexes-