AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #5046 Alone at home... Or maybe not!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
messages



MessageSujet: #5046 Alone at home... Or maybe not! Mar 9 Sep 2014 - 11:30



Jade & Juliet



Alone at home... Or maybe not!

Tic, tac, chantonne l'horloge comtoise au milieu du salon de la maison des Thorn. Sur le canapé de velours vert est confortablement installée une jeune fille à la coupe garçonne. Un husky à pelage blanc dort paisiblement, à côté d'elle. Jade gratte dans un journal aux pages usées d'un air concentré, et seul le chant de l'horloge et le murmure du stylo sur le papier se fait entendre dans la maison silencieuse. Elle gratte, gratte, sur le papier, comme une petite sourie, puis s'arrête soudainement. La jeune fille regarde le journal comme si elle ne savait plus ce qu'elle voulait écrire. *Qu'est-ce que je fais ici...?* se demande-t-elle. Elle est si déboussolée qu'elle laisse tomber son style plume par terre. Celui-ci fait une tache sur le tapis persan que Madame sa mère adore tant. *Oh zut!* Affolée par sa bêtise, Jade sursaute et se baisse pour ramasser le stylo, faisant tomber le journal au sol, mais le mal est fait : une belle petite tache noir agrémente la tapisserie du salon. Elle s'est levé si brusquement que le chien s'est réveillé. Celui-ci tourne la tête pour regarder sa maîtresse de ses yeux endormis.

Jade est prise d'un nouveau sursaut quand des bruits de pas se font entendre à l'étage. Prudemment, elle ose demander suffisamment fort pour être entendu d'en haut : « M...Mère? Est-ce vous? » Elle fronce les sourcils. Elle a beau réfléchir, elle ne se souvient pas d'avoir vu sa mère aujourd'hui, ni personne d'autres. À pas de loup, elle sort du salon pour prendre les escaliers, tout en continuant d’appeler. « Mère? ». Winter, le husky borgne, ne semble pas plus intéressé que cela à la situation. Il se rendort sur le canapé, et ignore sa maîtresse qui monte les marches vers l'étage. La scène rappelle un douloureux souvenir à Jade, et elle sent ses poils hérisser sur sa nuque. Elle entend du bruit venant de sa chambre, comme si on bougeait les meubles. Doucement, elle se glisse dans le couloir, et d'un œil curieux, regarde par l’entrebâillement de la porte. Une personne se trouve dans sa chambre, et lorsque celle-ci remarque la jeune fille devant la porte, elle pousse un cri de surprise et s'écrit : « Hiiii! Madre de dios! Vous m'avez fait peuré, señorita Ami! ». La jeune fille entre dans la chambre, rassuré de voir qu'il ne s'agissait que de Rosa Perez, la femme de ménage que sa mère avait engagée. Celle-ci avait prit l'habitude de l'appeler 'Ami', au lieu d''Amy', étant donné qu'elle avait toujours du mal à prononcer 'Jade'. La jeune fille pousse un soupire de soulagement avant de demander à l'hispanique : « Rosa, depuis quand êtes-vous là? Qui vous a fait entrer? ». La quadragénaire ramassa rapidement les draps qu'elle avait fait tombé par terre plus tôt, tout en lui répondant. « Il y a vingt minoutés environ. Señora votré madre m'a fait entrer. » Jade lève les sourcils, étonné. Elle ne se souvenait pas d'avoir vu la femme de ménage entrer il y a si peu de temps. Celle-ci, en remarquant la surprise de la jeune fille, ajoute en mimant l'écriture avec ses mains. « Vous l'avez écrit sour votré papier » Jade ne comprenait pas de quel papier Rosa parlait, mais elle fit mine de comprendre en souriant. Elle s'approcha de l'étagère près de son bureau et récupéra quelques manuels de droit, et dit à l'adresse de la femme de ménage : « J'ai fait une tache d'encre sur le tapis du salon. Tu voudras bien la nettoyer quand tu auras le temps? » avant de sortir. Elle entendit la femme lui répondre « Sí, señorita. »

Jade redescendit au salon avec ses manuels dans les bras. Elle s'approcha sur canapé de velours vert pour s'y installer de nouveau, et remarqua son journal étalé par terre avec des post-it et des photos de polaroid. * Quel bazar...* La jeune fille se baissa pour ramasser les post-it et les photo, mais n'y prêta pas plus attention que cela. Elle fourra le tout entre deux pages du journal, et déposa celui-ci sur la table basse. Elle allait enfin s'asseoir sur le canapé quand... DING DONG, la sonnette de la porte retentit. Elle laissa ses manuels de droit sur le canapé, et alla dans le hall d'entrée pour ouvrir la porte.


© Aisling



Dernière édition par Jade A. Thorn le Jeu 11 Sep 2014 - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
V. Juliet C. Stark
Jedi aux arrêts
1304 $
01/04/1981 $
1304 messages
Mensonges : 1304
Anniversaire : 01/04/1981


MessageSujet: Re: #5046 Alone at home... Or maybe not! Mar 9 Sep 2014 - 15:27


   

Alone at home... Or maybe not !

Jade et Juliet


    Assise sur le rebord, derrière sa fenêtre, le dos appuyé contre le mur, les jambes repliées contre elle, la jeune femme faisait tourner son verre devant son visage. Un bras entourait ses jambes et son menton était posé sur ses genoux. Elle était dans sa bulle de silence, remuant les derniers événements en un ballet incessant de flash… Même la lumière qui filtrait de la fenêtre et rencontrait abruptement ses yeux ne la sortait pas de sa contemplation douloureuse. Dans un geste lent, presque incontrôlé, elle monta le verre à sa bouche avant le retirer précipitamment, comme brûlée. Elle tint celui-ci du bout des doigts et le refit tourner, dans un sens, puis dans l'autre. Juliet ouvrit la bouche pour parler puis les mots s'envolèrent dans l'oubli. Elle appuya sa tête contre la fenêtre glacée et déplia ses jambes jusqu'au mur d'en face. Elle les observa un instant, le verre reposant désormais dans le creux de sa main fermée et humide posée sur sa cuisse. Elle regarda dehors, le soleil était déjà levé depuis un moment. Elle ne savait pas vraiment depuis quand elle se trouvait assise là. Elle n'avait fait que penser. Lorsque la vitre devint floue par le souffle chaud qui s'échappait de son nez et de ses lèvres entrouvertes, elle traça des arabesques compliquées sur le nuage de buée. Elle rouvrit sa main et fit de nouveau tourner l'objet, le regard toujours fixé vers l'extérieur.
Elle soupira et le nuage de buée devint encore plus grand. Elle dessina des vagues, des formes en tout genre puis écrivit le mot « famille » avant de l'effacer avec son poing fermé. Elle souffla sur la vitre et le mot réapparu. Elle ferma les yeux et serra le verre dans sa main. La blonde aurait voulu oublier. Elle aurait tant voulu retourner en arrière et empêcher ça de se produire et les révélations de se faire. Son esprit ne cessait d'être assailli par des images, des mots. Ses quelques nuits depuis la réunion familiale étaient devenues horribles. Elle préférait ne pas dormir et cela même si le médecin lui avait conseillé de quoi avoir un sommeil sans rêve.  C'était presque volontairement que la jeune femme s'infligeait ça. Après tout, elle le méritait. Elle n'avait pas été capable de faire quoique ce soit. Elle avait laissé les choses se faire. Elle n'avait pas tenu tête à ses parents quand ils lui avaient dit ce qu'ils avaient en tête. Elle avait menti. Elle avait laissé tomber ce qui aurait du être la plus belle chose pouvant lui arriver. Elle avait vécu avec ce mensonge, l'avait entretenu même ! Pour Juliet, c'était un abandon. Elle avait abandonné sa famille, avait entraîné Serah dans son mensonge, avait tout fait pour que rien ne se sache. La famille. Elle ne voulait même pas penser à Joshua et à Matt, ce qu'ils devaient penser … Le dur destin. Lui seul avait décidé de faire éclater la vérité au moment le moins opportun, lui seul. A moins que ce ne soit ce -S de malheur. Mais le destin dans tous les cas, c'était lui le responsable. En vouloir à une idée construite de toute part par l'Homme, c'était assez stupide et irréfléchi mais il fallait bien que sa rancœur se déverse sur quelqu'un. Autant que ce soit une chose dont l'existence n'était pas prouvée qui soit victime de sa colère et sa tristesse plutôt qu'une personne entière et bien réelle. Cela valait sans doute mieux !
Quelques minutes d'inattention avait eu raison de son éveil. Lorsque Juliet ouvrit les yeux, une ou deux heures plus tard, se fut la joue écrasée contre la vitre. Elle ouvrit brusquement les yeux et se détacha de la fenêtre. Un rond rouge marquait sa joue. Elle se passa une main lasse sur le visage. Son geste se figea et soudain, anxieuse, elle regarda le verre glacé : le mot avait disparu. Malgré tout et un peu malgré elle, Ginny eut un petit pincement au cœur, sans pouvoir réellement l'expliquer.  Ce n'était qu'un mot mais il semblait donner tant d'ampleur à ce qu'elle ressentait.  

Il lui fallait se changer les idées.

Et elle pensa à sa famille. Une autre branche de celle-ci. Éloignée certes mais qui lui tenait maintenant tout autant à cœur.  Elle songea à Jade tout particulièrement, se demandant ce qu'il advenait de ses journées ces temps-ci, pariant sur ce qui pouvait la motiver à chaque nouvelle remise à zéro de sa mémoire. Oui, elle était au courant de ça. Elle espérait que rien ne soit permanent, qu'une solution puisse être trouvée. Qu'elle retrouve ce qu'elle avait perdue et se souvienne du fameux soir où sa vie avait basculée.  Juliet avait honte de ne pas être passée depuis plus de deux semaines pour la voir elle. Encore une chose qui lui rappelait à quel point sa notion de famille se faussait peu à peu … Au moins sa douce cousine ne pourrait pas lui rappeler cette erreur. Mais elle n'avait pas besoin, Juliet se le rappelait suffisamment bien toute seule. Un soupir. Un regard dans le miroir non par vanité mais simplement pour s'assurer de ne pas avoir la tête d'un cadavre, ce qui pourrait faire peur à Jade, et elle descendit doucement les marches ne surprenant aucun bruit dans la maison. Il n'y avait qu'elle pour se laisser aller une journée entière, cachée dans sa chambre enfin dans leur chambre, à Henry et à elle. Juliet saisit son sac et sa veste qui n'avaient pas bougé depuis leur dernière utilisation, regarda une fois l'ensemble de leur intérieur en se disant que l'espace ne serait peut-être jamais plus aussi rempli que durant ces derniers mois et sortit. La route vers la maison des Thorn se fit rapidement. Cinq minutes et elle y était. Un avantage non négligeable à vivre dans la même rue. Elle sonna, se demandant lequel des Thorn se montrerait le plus rapide pour atteindre la porte. Celle-ci s'ouvrit rapidement et un bref instant, Juliet se demanda ce qu'elle pourrait bien dire pour ne pas perturber Jade … elle était plutôt novice en ce qui concernait les mémoires fuyantes. Et justement, ce fut la demoiselle en question qui répondit présente.  Juliet se rendit compte qu'elle venait sans rien. Elle n'avait rien apporter et ne pouvait justifier d'aucune raison particulière pour venir à la ville Thorn si ce n'était prendre des nouvelles. « Jade ! Salut. Je te dérange ? » Ce qu'elle pouvait être gauche quand il s'agissait de communiquer … Et elle trouva un prétexte, idiot, de venir ainsi. « Tamara est là ? Je lui avais promis de lui rapporter quelques petites choses pour … hum. Mais, comment tu vas toi ? » Ne pas finir sa phrase. Elle ne savait pas si elle pouvait après tout, il lui semblait que la discussion avec Tamara au sujet de la StarkTV datait de … de moins lointain que le traumatisme de Jade. Elle aurait posé des questions.
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #5046 Alone at home... Or maybe not! Mer 10 Sep 2014 - 12:10



Jade & Juliet



Alone at home... Or maybe not!


La jeune fille ouvrit la porte pour découvrir Juliet Stark sur son paillasson : sa cousine d'une autre branche de la famille pendant très longtemps ignorée. La grande blonde l'a salua : «  Jade ! Salut. Je te dérange ? » Un grand sourire apparut immédiatement sur le visage de Jade. Elle était ravie de voir sa cousine qu'elle n'avait plus vu depuis un moment. Bien que les deux familles s'entendaient très bien, les réunions familiales s'étaient faites plus rares depuis que le fils aîné des Stark était sortit de son coma. Juliet avait expliqué aux Thorn que son frère était plutôt fragile psychologiquement, et qu'il ne fallait pas trop brusquer son quotidien pour le moment, ce que Jade comprenait. Les problèmes familiaux, elle connaissait ça, ainsi que le désir de protéger les siens.

« Tamara est là ? Je lui avais promis de lui rapporter quelques petites choses pour … hum. Mais, comment tu vas toi ? » demanda la directrice de StarkTV. Jade fronça légèrement les sourcils. Non pas qu'elle était contrarié de savoir que sa cousine était venue voir sa sœur et non pas elle, loin de là. Elle n'était pas du genre à faire des crises de jalousie envers sa cadette contrairement à cette dernière. En fait, elle fronçait les sourcils parce qu'elle se rendait compte qu'elle ne savait pas du tout si Teetee était là ou non... Ce trou de mémoire commençait sérieusement à l'agacer, mais ce n'était pas le moment de se lamenter sur ses petits oublis de la journée.

La jeune Thorn fit un signe de la tête tout en souriant à sa cousine. « Bonjour, Ginny. Bien sûr que non, tu ne me dérange pas. Entre donc, je t'en prie. » Elle fit un pas de côté pour laisser la jeune femme entrer, après quoi elle refermât la porte avant de conduire son invité vers le salon. « Non, Teetee n'est pas à la maison. Elle est sûrement chez une amie pour réviser : les examens de fin d'année approchent à grand pas! » mentit-elle. Les joues de la jeune fille rosirent légèrement. Elle était une si mauvaise menteuse par moment... Mais elle se sentait un peu bête de répondre à sa cousine qu'elle ne savait pas où se trouvait sa petite sœur. Son orgueil la poussait à sortir ce petit mensonge, mais elle était quasiment sûre d'avoir raison. La maison était bien trop silencieuse pour que quiconque soit là, et même si ce n'était pas le cas, le cri que Rosa avait poussé plus tôt aurait alerté n'importe quel membre de la famille Thorn qui aurait été là.

Arrivé au salon, elle se dirigea vers la porte de la cuisine et se tourna vers Juliet. Avec son même sourire de bonne humeur apparente, elle lui demanda : « Tu pendrais bien du thé? Ou un coca peut-être? Namy veille toujours à se qu'on en ait en stock. Elle est une véritable fan de coca! Sûrement à cause de grand-père... Il travaillait à l'usine, tu le savais, non? Je crois qu'on en a déjà parlé... Ou du moins, Namy en a sûrement parlé. » La jeune fille eu un petit rire en mentionnant sa chère grand-mère. Elle l'adorait, elle et sa manie de radoter inlassablement ses vieilles histoires à tout le monde.





© Aisling

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: #5046 Alone at home... Or maybe not! Mer 1 Oct 2014 - 13:28

Verrouillé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #5046 Alone at home... Or maybe not!

Revenir en haut Aller en bas
#5046 Alone at home... Or maybe not!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» (#03) Welcome home | Adélaïde
» † Carry me home tonight.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-