AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1473 - Le début de la fin du monde connu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Lun 21 Juil 2014 - 4:33



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys N. Abberline



Linus sourit, malgré tout. Mathys était tout de même enjoué et curieux. Julian n'avait pas réussit à le briser totalement et à en faire une loque. C'était bien et Linus allait travailler en ce sens pour que ça ne se dégrade pas. Il allait attiser sa curiosité et il allait le pousser à ne plus avoir peur des gens. Déjà, le petit voulait allez voir les chiens et pouvoir jouer avec eux. Pas de problèmes, il allait pouvoir le faire. Et ça ferait très plaisir à Michael et Nancy de voir un gamin s'amuser avec les chiens. Il n'y en a pas beaucoup.

- Non, je n'ai pas de chien. Je... je n'ai pas trop le temps de m'occuper d'un chien, pour le moment. Oui, tu pourras faire tout ça. Ils seront très content d'avoir un ami pour jouer, les chiens.

Linus savait qu'il aurait du prévenir quelqu'un avant de ce qui se tramait ici. Mais Julian avait droit à sa chance, non ? Linus avait tout tenté, depuis son retour pour que Julian diminue sa consommation. Ça avait marché, en partie. Il avait diminué sur les drogues dures... il se rabattait sur les plus douces. Ce qu'il avait prit, quelques heures plus tôt, il ne savait pas trop, mais c'était pas de la petite. Faiblesse ? Sans doute.

- Ce que veut dire adéquate ? Féminin d'adéquat. Ça veut dire ce qui est le mieux. Ce qui est le plus approprié pour une situation. Dans ce cas-ci, la famille qui serait la mieux pour toi.

En même temps, il ne sait pas trop ce qui pourrait être la famille idéale pour Mathys. Évidemment, sa première idée et que la famille parfaite pour Mathys, c'est Liz et lui. Mais qu'est-ce que Liz en dira ? Elle qui n'a jamais entendu parler de Mathys. Il n'en a pas parlé parce qu'il savait qu'elle s'inquiéterait de savoir qu'il traîne avec Julian. Et avec raison, vu les événements. Elle doit être furieuse... et inquiète.

Tandis que Mathys dessine, Linus va à la chambre de Mathys et retire tous les draps. La chambre de Mathys est la pièce la plus propre de la maison, il y veillait personnellement. Il passait de temps en temps un petit coup dans la cuisine aussi. Mais le reste de la maison, il n'avait pas trop le temps d'y toucher. Tout ce qu'il avait fait était d'avoir acheter laveuse et sécheuse pour Julian. Ça lui épargnait le prix de la buanderie ou, le plus souvent, lorsque tout était sale, que ça reste sale. Et il venait même parfois lancer une brassée de vêtements.

Il jette les draps du côté de la laveuse et va dans la chambre de Julian. Dès qu'il ouvre la porte, il sait qu'ici, c'est l'endroit le plus sordide. L'odeur est difficile à supporter et la première chose qu'il fait est d'ouvrir les rideaux et la fenêtre. Bon sang... c'est la même odeur acide que dans ses souvenirs et d'autant plus que dnas cette pièce renfermée, elle est tenace, froide, terrifiante. Il reste quelques longues secondes à la fenêtre, à respirer l'air de l'extérieur. Quand la panique le quitte, il revient dans la chambre et tire d'un geste rageur sur les couvertures de Julian et les jette vers la porte. Tout comme d'ailleurs tout les vêtements qui jonchent le sol de la chambre de Julian. Un vrai foutoir et c'était surement le cas.

Concentré à ne rien toucher de trop dégueulasse, il n'entends pas Mathys, jusqu'à ce que celui-ci l'informe que Julian ne le laissait pas entrer ici.

- Ouais ben c'était une très bonne idée, dit-il après avoir mit le pied sur un vêtement qui craque. Une seringue, il en est convaincu. Non, non, il voulait passer la nuit ici, mais surement pas dnas cette chambre. L'odeur l'étourdit. Tu veux bien aller me cherche mon téléphone Thys ? Il doit être resté dans la cuisine.

Et il laisse Mathys aller chercher son téléphone et il continue de pousser tout vers la sortie et de trier les vêtements et les détritus. Il lui faudrait des gants. Il va passer des heures sous la douche après ça. Hum... mince, il n'ose même pas penser à l'état de la douche.  Non, non, il ne peut pas rester ici. Cette fois, il entend Mathys remonter l'escalier et avant même de le voir, se met à parler.

- Je vais nous dénicher quelque chose à manger. Tu voudrais quoi ? Il se retourne vers le gamin et il le voit se diriger vers lui et ses yeux louchent tout de suite sur ce qu'il a entre le mains. Ou t'as trouvé ça ? interroge-t-il sans agressivité, ce qui ne lui est pas coutumier, il faut dire.

Mathys explique qu'un type avec un masque le lui a donné et avec un mot. Un rapide regard sur le mot, mais il s'occupe surtout de Mathys et de sa question. Il a une hésitation avant de lui prendre le sachet des mains. Il ne sait pas si c'est de la coke ou de l'héroïne, ni même si c'est de la vraie, mais il ne veut pas le savoir. L'odeur de l'héroïne est tenace et ça le trouble.

- C'est... je sais pas exactement parce que je veux pas regarder, mais c'est le genre de truc qui rendait ton père dingue. Que ce soit de l'héroïne ou de la coke ou quoique ce soit d'autre. On... on va descendre et appeler pour se trouver quelque chose à manger, d'accord ? Tu veux manger quoi ?

Et il sort de la pièce en coup de vent avant de descendre rapidement pour rejoindre la cuisine. Il attrape son téléphone, jette le sachet sur le comptoir et il s'en éloigne le plus possible. Il agite son téléphone, presque convulsivement, nerveusement, puis il appelle Michael.

- Michael, je suis pas certain que je vais pouvoir rester ici, dit-il en se souvenant du mot de -S. Je... c'est dangereux ici. Il hésite et secoue la tête. Je me fiche de l'endroit, chez moi, chez vous, à l'hôtel, ça m'est égal, mais je peux pas rester ici, pas ce soir. C'est insalubre, carrément. Et y a de la drogue sur le comptoir et probablement dans plusieurs cachettes. Michael dit qu'il va voir ce qu'il peut faire et faire quelques téléphone et qu'il le rappelle dans une quinzaine de minutes. Merci.

Et il raccroche, soudainement beaucoup plus calme, du moins, soulagé. Il pose les yeux sur Mathys qui l'a rejoint. Linus se force à sourire, pour ne pas inquiéter le gamin.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2


Dernière édition par Linus O. Chatwood le Lun 18 Aoû 2014 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Lun 21 Juil 2014 - 5:16

Mathys eut un sourire, son père ne l’avait pas totalement détruit, il restait un enfant et une partie de lui avait ce cœur d’enfant qui voulait jouer et apprendre, vivre sans avoir à se soucier de toute sorte de choses. Le petit hocha la tête et répondit : « Cool! » Le petit aimait beaucoup les chiens donc il était bien content de savoir qu’il pourrait aller jouer avec les chiens de l’oncle de Linus. Il s’était mis à parler de famille et Linus utilisa un mot que Thys ne connaissait pas alors il lui demanda ce que ça voulait dire. Il hocha la tête à l’explication de celui-ci, il comprenait ce qu’il voulait dire, mais il se demandait quelle famille pourrait être mieux pour lui. Le petit regarda Linus, inquiet, il avait peur de se retrouver dans une famille qui pourrait lui faire du mal ou pas l’aimer alors avec espoir il demanda à Linus : « J’peux rester avec toi ? » Il parlait pas de se soir, des jours à venir, il parlait de tout le temps, il voulait rester avec lui jusqu’à ce qu’il soit un adulte et vive de lui-même. Il avait confiance en Linus, pas en un autre homme, Linus avait sut l’aider et prendre soin de lui, oui parfois il était brusque, mais il était bien plus gentil que son père avait pu l’être durant les six dernières années.

Mathys s’était installé pour dessiner alors que Linus lui alla faire du ménage il fini de dessiner après un moment pour aller ensuite le rejoindre, il n’aimait pas trop rester seul, pas après ce qui était arrivé. Il était donc aller rejoindre Linus et il lui affirma que son papa ne le laissait pas entrer dans sa chambre et Linus lui affirma que c’était bien, Thys ne compris pas, mais il hocha la tête. Comme il aimait rendre service il hocha la tête et répondis : « D’accord! J’y vais! » Il couru jusqu’à la salle de bain, seulement alors qu’il allait remonter il croisa un homme ou une femme, c’était pas évident avec les vêtements que la personne portait et puis il avait un masque. Il donna un petit sachet de poudre à l’enfant et lui donna un mot pour Linus.

Effrayé l’enfant couru rejoindre Linus, mais il ne porta pas attention à la question de celui-ci à propos de manger quelque chose. Il se précipita sur lui afin de lui expliquer ce qui était arrivé alors que l’adulte lui demandait où il avait trouver ça. Il lui expliqua donc ce qui était arrivé et il se serra contre celui-ci. Il voulait savoir c’était quoi, mais Linus ne voulait pas regarder ce que Thys ne comprenait pas, il ne comprenais pas pourquoi il ne voulait pas vérifier c’était quoi, mais il fini par comprendre quand il dit que c’était quelque chose qui rendait dingue son papa. « C’est de la dr..drogue? » Le petit connaissait le mot, qui ne le connaissait pas surtout avec un père drogué. « Pourquoi y m’a donné ça ? » Le petit voulait comprendre pourquoi on lui avait donné ça, mais Linus lui changea les idées en lui demandant ce qu’il voulait manger, qu’il allait pouvoir descendre pour manger quelque chose. Linus lui demandait ce qu’il voulait manger, Mathys haussa les épaules. « Ça me dérange pas… n’importe quoi. » Il était pas difficile et ça ne pouvait pas être pire que ses repas habituel soit des toasts à la confiture et fromage ou encore des céréales sans noix à cause de ses allergies.

Il le suivit dans la cuisine, mais Linus s’éloigna pour passer un coup de téléphone, Mathys se demandais à qui il pouvais parler, mais il n’osait pas poser la question quand Linus reviens. Il fini par aller le rejoindre alors qu’il le regarda croisant son regard. « On mange quoi ? » C’était pour éviter de poser des questions à propos du téléphone que Linus venait de faire. Mathys alla fouiller dans le petit meuble où son papa mettait parfois des menus et il en prit plusieurs pour les donner à Linus. « C’est là que papa il appelait des fois pour manger… »

L’enfant restait proche de Linus, il avait peur que l’homme ou la femme masqué revienne et lui fasse du mal, il tenait le pantalon de Linus stresser. « Y va revenir? L’homme masqué… ? » Il tremblait un peu, il avait peur et Linus devait le voir, il aimerait bien partir d’ici, alors que partout où il regardait il revoyait ce qui était arrivé durant les dernières années. Il pouvait voir des restants de traces de sangs, le sang de son papa sûrement. Le petit restait comme ça accrocher à Linus attendant une réponses de celui-ci pour finalement lui demander : « À qui tu parlais au téléphone ? » Oui le petit était curieux, il avait peur que Linus parle à des policiers qui viendrait le prendre en disant que cette maison n’est pas sure pour lui, ce qui est vrai dans le fond, il y a de la drogue de caché un peu partout, même s’il n’oserait pas en toucher, il faisait toujours attention de rien prendre qu’il en connaissait pas. Il s’était déjà piqué avec une seringue usagée, il avait eu de la chance de ne rien avoir. Qu’il ne tombe pas malade, mais faut dire que le petit était résistant, il ne se plaignait jamais peut importe ce qu’on pouvait lui faire…
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 22 Juil 2014 - 5:25



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys N. Abberline



Ouais, c'est vrai, Mathys devait savoir ce qui tourmentait son père. Ou du moins il en avait entendu parler. Il ne doutait pas que dans une petite ville comme Lewiston, que les ragots et les commentaires abondent. Et puis, Linus savait, un toxicomane comme Julian, comme lui jadis, se fichait pas mal de ce qu'on pouvait raconter et même de qui pouvait bien le savoir. Et dans les brefs moments de lucidité, la honte prenait le relais de l'engourdissement, alors on reprenait une dose pour oublier la honte.

- Oui. Exactement. Il ne répond pas à la question suivante, parce que la seule réponse qui lui vient est que ce type est cinglé. Et encore, il trouve que c'est encore gentil, des qualificatifs bien pire lui viennent en tête, mais Mathys n'est qu'un enfant. Il sait aussi que c'est pour le choquer, lui, qu'on lui a fait poster ce... présent. Saloperie de -S. D'accord, on trouvera.

Lentement, Linus se calme. Il n'a pas tout à fait cédé à la panique, mais il s'en est fallut de peu. Machinalement, il ouvre son paquet de clopes et les compte. Il lui en reste cinq. Il devra aller en chercher demain. Cinq. Il n'est même pas certain d'en avoir assez jusqu'au lendemain. Il referme son paquet, voulant les économiser, puis il change d'idée. Le geste est naturel, fluide, répétés maintes et maintes fois. l'odeur de souffre, l'éclat de l'allumette, parce que Linus préfère les allumettes, puis l'odeur de fumée et la première bouffée de nicotine. Des gestes rassurants et routiniers. C'est mieux, beaucoup mieux. Occupé à savourer sa dose de nicotine, il ne répond pas tout de suite à la question de Thys au sujet de ce qu'ils peuvent manger. Il n'a pas faim de toute manière, tout ça, la mort de Julian, ça lui tombe sur le coeur.

- Oui, c'est une bonne idée. T'as envie de quoi ? Moi, j'aime tout. Allez, choisis et après, on fait un peu de vaisselle, pour manger dnas des assiettes propres, au moins...

Il jette un coup d'oeil aux menus et au dates. Pas tous de dernières impressions, pas de doutes. Un coups d'oeil vers les armoires, il sait qu,il y a de la vaisselle « propre » dedans, mais propre ici, si on ne les a pas lavé soi-même, c'est pas sur. Mathys interromps sa concentration sur les menus en demandant si le type masqué reviendra. Linus souffle la fumée haut vers le plafond, puis regarde Mathys.

- S'il revient, je serai prêt et je vais lui botter les fesses, dit-il sur un ton qu'il veut léger. De un pour ne pas effrayer le petit. De deux parce qu,il n'est quand même pas pour révéler le fond a sa pensée, à un enfant de 6 ans, à savoir que si -S se pointe une autre fois, il lui défonce le masque, et le visage derrière, à coups de trottoirs. Je parlais à Michael, dit-il sans hésiter. Je lui demandais si c'était possible d'aller dormir ailleurs parce que c'est dangereux, ici. Ça te plairait d'aller dormir ailleurs ?

Il espère, parce que lui, il ne survivra pas à cette nuit s'il doit rester ici.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2


Dernière édition par Linus O. Chatwood le Lun 18 Aoû 2014 - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 22 Juil 2014 - 6:20

Thys savait ce que son papa prenait et même à son âge à l’école on leur dit que c’est important de ne pas accepter des choses des étrangers que ça pourrait être de la drogue ou dangereux pour eux. Alors il faisait attention à la maison pour ne pas prendre les trucs de son papa. Faut dire que son papa n’était pas discret, il fumait, consommait devant son fils sans se soucier de celui-ci. Avec toute la fumée secondaire qu’il respirait depuis a naissance le petit avait de bonne chance de se retrouver avec un cancer des poumons et en plus Linus qui fumait lui aussi… il le vit prendre une cigarette et l’allumer pour commencer à la consommer. L’enfant toussa un peu, mais il fit attention pour pas que Linus le remarque et se fâche comme son papa pouvait le faire. Se rappelant les paroles de son papa lui disant d’arrêter de se plaindre, que c’était juste un peu de fumé. Il était à l’étage avec l’adulte afin de prendre de quoi pour manger, il savait pas trop ce qu’il pourrait manger, il haussa les épaules quand Linus lui demanda ce qu’il voulait manger. « Ça me dérange pas… n’importe quoi, j’aime tout… » Il y avait par contre des X rouges sur certains menus comme c’était des plats qui contenait des arachides c’était Mathys qui les avait fait comme son papa faisait pas attention et avec les X son papa les commandais pas. Une fois son père avait pris un plat de poulet à l’arachide et le petit avait fait une réaction allergique, par chance son père était assez conscient à ce moment pour lui faire la piqure d’adrénaline.

Bref, l’enfant regardais les menus avec lui et il pris le menu de pizza et demanda : « On peut prendre de la pizza ? » Il aimait bien la pizza et au moins il n’y avait pas de chance qu’il y ait des arachides dedans et son papa avait déjà commandé de ce restaurant donc il ne devrait pas y avoir de problèmes. Le petit lui demanda ensuite pour l’homme masquer savoir s’il allait revenir puis celui-ci lui affirma qu’il lui botterait les fesses ce qui fit sourire celui-ci puis il lui demanda à qui il parlait et celui-ci lui répondit qu’il parlait à Michael pour lui demander s’il était possible de dormir ailleurs parce que c’était dangereux ici. Linus lui demanda s’il aimerait dormir ailleurs Mathys fit oui de la tête. « Oui j’aimerais… on irait dormir où ? » Le petit était curieux puis il le laissa commander de la pizza alors qu’il alla dans la cuisine pour prendre une chaise et tirer la chaise vers les armoire pour prendre deux assiettes alors que Linus était au téléphone. Il ouvrit l’eau pour laver les assiettes et il mis du savon c’était pas la première fois qu’il le faisait, il pris les assiettes et les mis dans l’eau savonneuse et lava l’assiette puis il en pris une pour la mettre sur le comptoir le temps de prendre le linge pour l’essuyer, mais l’assiette lui glissa des mains et se brisa en plusieurs morceau en tomba au sol et le petit descendit de la chaise où il s’était mis pour laver l’assiette. « Aie.. » Il venait de se couper l’intérieur de la main en voulant ramasser les morceau, il ne voulait pas que Linus se fâche donc il faisait de son mieux pour tenter de ramasser le tout, mais il s’était quand même fait une bonne coupure il avait la main en sang, mais il n’avait pas oser appeler Linus, son père lui aurait donner une raclé pour avoir brisé une assiette.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Jeu 24 Juil 2014 - 5:23



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys N. Abberline



Habituellement, Linus ne fumait pas à l'intérieur. En temps normal, il sortait à l'extérieur pour fumer. C'était une habitude. Même à Cambridge, il le faisait. Depuis qu'il habitait avec Liz en fait. Liz n'aimait pas l'odeur de la fumée et encore moins la respirer et maintenant, ici, Nigel était beaucoup trop soucieux de sa condition physique pour qu'il fume à l'intérieur... à outrage. Bon, d'accord, il le faisait parfois, mais pas souvent. Du moins pas quand il était calme et... relativement serein. Et là, bien qu'il tentait de le cacher, il n'était ni l'un ni l'autre.

Mathys choisissait à travers les nombreux menus que son père avait conservé. Linus se demandait comment il payait tout ça, mais en même temps, au moins Mathys mangeait non ? Il remarque rapidement certains menus dont quelques plats sont marqués d'un X. Il se demande si c'est pas ce que Julian ne les aimait pas ou si c'était plutôt Mathys. Le petit prétendait pourtant que n'importe quoi serait bien. Mais c'est pas vraiment ce que voulait Linus. Lui, il n'avait pas trop faim. Disons que tout ça lui coupait l'appétit.

- Pizza ? Oui, parfait ! Pourquoi y'a-t-il des X ? Les meilleures pizza sont chez Buona pizza papa. Julian a des goûts sûr. Avait des goûts surs. Il est mort. Allons-y pour la pizza. Tu as une préférée ? Moi j'aime bien la végétarienne, note-t-il sur un ton léger. Le plus léger qu'il peut. Je vais appeler.

Mais c'est Billy qu'il appelle. Il préfère ne pas faire venir un livreur random. Mieux vaut que ce soit Billy. Billy est discret et loyal. Il lui fait sa commande et évidemment, Billy accepte la mission. C'est pas non plus comme s'il abusait. Et puis la situation s'y prête. Il termine son téléphone lorsqu'il entend le fracas de l'assiette qui tombe sur le sol. Il repasse aussitôt la tête par la porte de la cuisine et observe que tout va bien, pas de blessé, Mathys est toujours sur la chaise. Quelques secondes plus tard, il raccroche et revient dans la cuisine, et voit que Mathys récupère les bout de céramique. Mais il remarque rapidement que si l'assiette n'était certes plus très blanche, elle ne devrait pas avoir cette teinte rouge.

- Thys, tu t'es coupé, constate-t-il en lui retirant les bout d'assiette des mains, il les pose, voir les jette sur le comptoir. Il attrape le poignet de Mathys, fermement, mais sans trop de brusquerie. S'il retient le petit par le poignet, il l'attrape par la taille de l'autre et le soulève pour l'approcher de l'évier. Le genoux appuyé contre le comptoir, Thys à cheval sur sa cuisse, il ouvre l'eau et passe la petite main ensanglantée sous le robinet. Ça saigne, mais ça ira. Ferme ton poing fort, je vais aller chercher de quoi panser ta main.

Il assoit délicatement Mathys sur la chaise sur laquelle il a grimpé quelques minutes plus tôt et retourne dans la salle de bain, fouiller dans la pharmacie, puis il revient avec le nécessaire... ce qui est très sommaire, puisque Julian n'était pas très porté sur les premiers soins. Il ne parle pas de l'assiette cassée. Qu'est-e que ça peut faire ?

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2


Dernière édition par Linus O. Chatwood le Lun 18 Aoû 2014 - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Jeu 24 Juil 2014 - 5:52

Mathys espérait que Linus ne fume pas trop souvent quand il était là, même s’il en disait rien, il était habitué même si ça le dégoutait tout le temps. Son père fumait tout le temps dans la maison alors on peut dire qu’il n’aimait pas trop l’odeur, mais il endurait et ne disait rien…

Ce n’était pas son père qui avait fait le X, mais bien lui, pas parce qu’il aimait pas, mais parce que ça pouvait le tuer s’il en mangeait et n’avait pas son ÉpiPen. Il fut content que Linus soit d’accord pour la pizza et il lui demanda laquelle il préférait, son papa commandait toujours la All dress, il avait jamais goûter la pizza végétarienne alors il répondit, commençant par répondre à propos des X. « Parce que c’est dangereux.. parce qu’y peut avoir des noix ou arachides dedans… faut faire attention avait les plats asiatiques, y’en a un qui est gentil et il s’assure que mon plat aille pas de noix ou d’arachides! » Le petit appelait souvent lui-même, malgré son jeune âge comme son père était rare sobre pour passer un commande et les restaurateur était vraiment gentil avec Mathys qui faisait des allergies, ils s’assuraient qu’il commande rien avec son allergène. « J’ai jamais goûter à la végétarienne, on peut prendre elle. » Il lui fit un petit sourire alors qu’il voulait être sur que son Linus aime la pizza, il était pas difficile, il mangeait de tout quand que c’était pas dangereux pour lui.

Il le laissa appeler et alla nettoyer des assiettes pour qu’il puisse manger, il lavait toujours les assiettes avant, c’était un conseil que Linus lui avait donné il y a quelques temps. Seulement, les assiettes étaient glissantes en ce moment et il était pas au meilleur de sa forme alors l’assiette glissa et se fracassa au sol. Il vit Linus regarder dans la cuisine alors qu’il était encore sur la chaise puis il descendit afin de tout ramasser, mais il se coupa et eut une petit pleine, mais n’osait pas dire quelque chose alors il continua de nettoyer le prenant les morceau d’assiette dans ses mains malgré le sang. C’est à ce moment qu’il vit Linus approcher.

« C’est pas grave… » C’est ce qu’il affirma quand celui-ci lui dit qu’il s’était couper lui retirant tous les bouts d’assiettes pour les mettre sur le comptoir. Il se crispa quand Linus l’agrippa par le poignet, il avait peur que celui-ci soit fâché et il se mis à trembler, effrayé. Il lui faisait un peu mal, mais n'osait pas le dire, il s'excusa plutôt... « Désolé.. je voulais pas, elle a glisser… frappe.. moi pas stp.. » Le petit avait les larmes aux yeux totalement effrayé comme celui-ci le tenait fermement par le poignet, mais Linus le pris dans ses bras l’instant sur sa cuisse afin de passer sous l’eau le petit serra les dents alors que ça lui piquait. Il le regarda ensuite quand il affirma que ça allait aller, qu’il fallait qu’il serre le poing et c’est ce qu’il fit, il serra fort le poing alors qu’il ajouta : « Ça brule… » Le petit serra les dents, ça lui brulait vraiment, fallait vraiment que ça lui brule pour qu’il ose se plaindre, ce qu’il ne faisait jamais. Aucune idée s’il y avait quelque chose sur l’assiette pour que ça lui brule comme ça, mais il avait les yeux pleins de larmes.

Il se laissa installer sur la chaise et ramener ses jambes contre lui les entourant ses bras gardant la main bien serrer comme Linus lui avait conseillé. Il le vit revenir afin de lui faire un pansement, il releva les yeux vers Linus et eu une petite plainte alors que Linus nettoyait sa blessure et faisant un bandage à sa main qui était coupé, la coupure faisait toute la largeur de sa main. Donc un petit pansement ne ferait pas l’affaire.

Puis il entendit cogner et il dit : « C’est la pizza! » Il se leva pour aller en courant à la porte et l’ouvrit alors que Linus approchait… « Y’a l’argent dans le bureau là pour la nourriture… » Son papa été pas un monstre, il y avait certains moments où il était vraiment un papa, c’était rare, mais ça arrivait et il lui laissait de l’argent pour manger, pas grand-chose, mais c’était mieux que rien… Il ouvrit le tiroir pour que Linus prenne l’argent nécessaire comme ça il aurait pas besoin de le payer lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 29 Juil 2014 - 6:04



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys N. Abberline



Alors, Mathys est allergique aux noix. C'est bon à savoir. Il faudrait qu'il pense à prendre son dossier médical demain, lorsqu'il ira à l'hôpital avec Mathys. Il note mentalement cette chose à faire, tout en se demandant si on le lui remettra. Oui, parce que pour le moment, il n'est qu'un ami de Julian qui, selon toute vraisemblance, bien de le tuer. Linus sait très bien que la seule raison qui fait qu'il n'est pas au poste et que Mathys est avec lui c'est parce que Michael est intervenu.

- D'accord, on prend ma préféré aujourd'hui et on prendra ta préférée la prochaine fois, propose-t-il, avant d'aller téléphoner Billy pour la commande.

Il se dit qu'avec Billy, ce sera discret et il n'y aura pas de problèmes. Billy est calme et posé. Il devient invisible. Mais c'est un bon gars. passe donc sa commande et Billy accepte de faire la commission, avant que Linus n'entende le fracas e l'assette. Un coup d'oeil, Mathys va bien. Il n'y a qu'une assiette brisée après tout. Lorsqu'il revient par contre, c'est une autre histoire. En voulant ramasser les débris, Mathys s'est coupé. Et voilà la seconde fois que Linus doit soigner le garçon aujourd'hui.

Il frémit lorsqu'il entend Mathys lui demander de ne pas le frapper, mais il ne répond pas tout de suite, parce qu'il a autre chose à penser, comme soigner Mathys. Il ne répond pas, rince la plaie de Mathys et la panse. Et tout en la pansant la plaie, à genoux devant Thys qui est assis sur la chaise, il détaille le gamin quelques secondes.

- Je vais jamais te frapper, Thys, dit-il, doucement.

Puis il termine de panser la petite main de Mathys avant que celui-ci ne se lève parce qu'on a frapper à la porte. Linus se lève et suit Mathys, qui ouvre la porte sans même regarder qui se trouve de l'autre côté. Et si ça n'avait pas été le livreur ? Enfin, la livreuse... Linus se fige dans l'entrée, tandis que Mathys lui montre ou Julian rangeait l'argent pour les livraisons. Oui, l'argent des livraisons... en fait Linus se fiche pas mal de la livraison pour le moment. Il n'aura même pas à payer en fait. Billy a son propre compte de dépense après tout. Et Liz n'est pas très regardante sur le compte de dépense de Billy.

- Liz ? demande-t-il comme s'il n'était pas certain que ce qu'il voit n'est pas un mirage. Qu'est-ce que tu fiches ici ?

Il a dit presque la même chose, il y a plus d'un an, lorsqu'elle est venue frapper à la porte. Mais cette fois, il est partagé entre le bonheur de la voir, le soulagement de la voir ou le virer parce que pour vrai, c'est dangereux cet endroit, surtout dan son état.

- Je veux dire... je t'ai dit de ne pas venir, que c'était pas...

Il agite la main, cherchant le mot adéquats, tandis que ses doigts se referment machinalement sur son paquet de clopes. Sans même s'en rendre compte, il en sort une cigarette, tripote son briquet, se colle la cigarette au lèvres, mais ne l'allume pas. Il est nerveux, ça se voit. Enfin, Liz peut le voir, elle le connaît. Il s'éclaircie la gorge.

- Hum... Mathys, voici Lizbeth, ma femme. Liz, voici Mathys.

En fait, il sait très bien pourquoi elle est là et ça l'agace autant qu'il en est ravi. Mais en même temps, il sait qu'il va s'en prendre plein la gueule.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2


Dernière édition par Linus O. Chatwood le Lun 18 Aoû 2014 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 29 Juil 2014 - 14:40

Mathys avait expliquer à Linus pourquoi il avait fait des X sur certains menu parce qu’il ne pouvait pas prendre le risque de manger des choses avec des noix ou des arachides. Il acceptait de prendre la pizza préférée de Linus, ça lui dérangeait pas lui, il haussa les épaules et répondit : « D’accord! » Il n’avait pas de repas préférés, il ne pouvait pas se permettre d’en avoir. Il mangeait que qu’on lui mettait dans son assiette. Il le laissa donc aller téléphone alors que lui il alla laver des assiette, mais en lavant les assiettes il fit tomber une assiette et il tenta de nettoyer le tout seulement il se coupa en nettoyant.

Il vit Linus arriver et quand il lui attrapa le bras ce qu’il lui fit mal, il lui demanda de ne pas le frapper, il avait peur qu’on lui fasse mal encore. Il le regardait nettoyer sa blessure puis il le fit s’asseoir sur une chaise et lui affirma qu’il n’avait pas l’intention de le frapper. « Promis ? » Même s’il lui disait qu’il n’allait jamais le frapper, Mathys avait du mal à le croire, comment il pourrait penser que quelqu’un ne voudrait pas le frapper alors qu’il n’est habitué qu’à ça. Il le laissa finir de panser sa main, il avait donc un petit bandage qui lui entourait la main.

Puis une fois qu’il eu fini de le soigner il entendit cogner à la porte. L’enfant ne pensa pas regarder avant d’ouvrir la porte, non il n’avait pas l’habitude de faire ça et bon pour lui il n’y avait personne de pire que son père. Bref il avait couru jusqu’à la porte pour ouvrir la porte. Il ne savait pas qui était la personne il pensait que c’était celle qui amenait la pizza. Mais ça ne semblait pas être le cas vu comment Linus réagit en parlant à la femme en l’appelant par son prénom et en lui demandant ce qu’elle faisait là. Le petit n’osait pas rien dire, il comprenait plus, lui qui avait voulu donner l’Argent à Linus pour la pizza, mais il y avait pas de pizza.

L’enfant compris quand il entendit le nom compris que c’était la femme de Linus après tout celui-ci lui avait dit le nom plus tôt. Le petit s’installa derrière Linus, s’agrippant au pantalon de celui-ci afin de se cacher derrière lui n’osant pas s’approcher de Liz qu’il ne connaissait pas. Il n’aimait pas l’étranger, que ça soit une femme, un homme, il restait un petit craintif. Quand Linus lui présenta il sera caché derrière la jambe de Linus et il serrait le pantalon de celui-ci de sa main qui n’était pas blessé.

Le petit la regardait, elle était grande et elle ne semblait pas très contente enfin c’est l’impression qu’elle donnait à l’enfant qui ne la connaissait pas du tout. Le petit répondit vraiment pas fort : « salut… » Le petit n’osait pas s’approcher d’elle, il préférait rester à côté de Linus qu’il connaissait contrairement à elle.

Le petit fini par contre Billy le livreur de pizza arrivé derrière Liz, Mathys alla le voir, il le connaissait il était déjà venu livrer ici et il lui ébouriffa les cheveux et lui donna la pizza et Mathys amena la pizza dans la cuisine et il retourna voir Linus et tira sur le pantalon de celui-ci pour attirer son attention alors qu’ils parlaient. « Linus… On peut manger? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Sam 2 Aoû 2014 - 6:03

Lewiston était une petite ville merdique que je détestais. Mon mari n’était pas entré et je me faisais du souci. J’avais reçu un premier message, mais ce dernier fut assez bref et dérangeant pour moi. J’étais inquiète, très inquiète. Je n’avais pas l’habitude de n’être accompagné de mon époux depuis plusieurs mois que nous nous étions retrouvés. Pourquoi fallait-il que ce soir il soit absent ? Un autre message venait de rentrer de la part de mon mari. J’étais plus qu’inquiète. Je ne pouvais rester assise dans ce foutu salon à abandonner l’idée de voir mon mari cette nuit. Je maudissais encore une fois Lewiston de me prendre mon mari. Il m’interdisait de venir le voir, mais… je ne pouvais l’accepter. J’étais indécise entre obéir et désobéir à l’ordre de mon mari.

La désobéissance m’avait mené ici. Je ne pouvais passer autant de temps à rester sagement poser à la maison à attendre son retour. La nuit serait infernale sans que j’aie le confort de ses bras et sans que je me sens protéger de cette horrible –S. J’avais besoin d’être auprès de celui que j’aimais. La réponse me semblait plutôt évidente ; je devais appeler Billy pour me retrouver auprès de Linus. Je sais qu’il sera furieux contre moi, mais cela ne durait jamais bien longtemps. Lorsque le froid serait passé, je retrouverais mon mari que j’aimais tant, mais je ne pouvais me laisser dans le néant dans cette situation qui m’inquiétait. Je détestais rester seule ici. Je ne me sentais à l’aise avec ce –S de malheur qui s’amusait à faire du mal volontairement aux citoyens de cette misérable et vilaine petite ville dans laquelle mon mari avait grandi.

Aussitôt que j’avais appelé mon cher Billy, mon chauffeur privé, je sentis dans sa voix que je dérangeais les plans. Il était dans le coup lui aussi. Je maudissais mon mari de rendre mon employé infidèle à mes demandes, mais Billy avait cédé. Il ne pouvait être un traitre bien longtemps. J’attendis une dizaine de minute avant de voir arrivé mon brave majordome. J’avais rempli mon énorme sac à main de collation et de vêtement au cas où que je ne rentrerais pas en retour. Mon mari m’avait dit qu’il ne le ferait pas ; j’amenais donc les vêtements en conséquence. Il me conduisit jusqu’à une maison que je ne connaissais pas. Je sortis avant même que Billy m’ouvre la porte pour taper contre la porte de la maison où mon mari se trouvait apparemment.

La porte s’ouvre doucement pour me laisser apercevoir un Linus loin d’être à l’aise devant ma vue. « Liz ? » Je le dévisage un instant. Il semblait avoir la même réaction que la première fois que j’étais débarquée dans cette foutue ville. Je serre les dents. « Qu'est-ce que tu fiches ici ? » je suis incapable de sourire devant cette question qui me rappelait il y a un an. Je pensais être la bienvenue maintenant partout où je le retrouvais. « Je veux dire... je t'ai dit de ne pas venir, que c'était pas... » Il sort machinalement son paquet de cigarette m’indiquant son niveau de stress. Il ne voulait pas de moi ici. Un mouvement derrière Linus attira son attention. Il y avait un petit garçon qui se cachait derrière Linus en tirant sur ses vêtements. Il était aussi blond que mon mari. M’aurait-il caché son passé ? M’aurait-il menti ? « Hum... Mathys, voici Lizbeth, ma femme. Liz, voici Mathys. » Je fronce doucement les sourcils, puis dévisage Linus un instant. « salut… » Je baisse le regard en direction de Mathys, je répond avec mon fort accent britannique « Bonsoir Mathys… » Je vis le petit se déplacer vers un livreur de pizza. Il semblait à l’aise avec ce dernier, mais je sentais que ce petit avait du mal avec la nouveauté dont moi. Enfin, je ne comprenais pas ce qui se passait, mais je savais que mon mari me devait des explications.

Le petit revient vers nous. Le silence s’éternisait entre Linus et moi. « Linus… On peut manger? » Je fis un sourire forcer en foudroyant mon mari du regard. « Oui, va manger Linus. » Mon sourire s’élargit toujours aussi crisper. Je chuchote que pour avoir l’oreille de mon mari à l’écoute. « Toi, tu vas me devoir des explications, parce que ce petit te ressemble vachement. Je suis hors de moi que tu m’aies fait faux bond et pire encore que tu m’aies autant inquiété… on s’en parlera après que tu aies mangé » Je le regarde en colère toujours avec des éclairs qui le foudroient.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Dim 3 Aoû 2014 - 2:25



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys N. Abberline



Pourquoi fallait-il qu'elle en fasse toujours à sa tête ? Parce qu'elle est comme ça, murmure une petite voix dans sa tête. Ah ouais, bah c'est chiant et quand ça le contrarie il ne comprend même pas pourquoi il l'a épousé. Parce que c'est exactement ce qui le contrarie qui l'a attiré. Si elle avait été passive, il ne l'aurait même pas vu. C'est vrai. Et si ça le contrarie, en ce moment, il ne peut pas s'empêcher de penser en même temps qu'il est soulagé et si heureux de la voir. Il l'a vu ce matin, il l'a embrassé avant de partir, mais il a l'impression que ça fait des siècles. S'il se retient de la prendre dans ses bras et de l'étourdir d'un baiser, c'est parce qu'elle est furieuse et inquiète et qu'elle piquerait une crise et qu'il ne veut pas faire subir ça à Mathys, pas aujourd'hui. Il en a assez prit pour aujourd'hui. Et lui aussi. En même temps, la présence de Lizbeth, sa femme, l'apaise. L'odeur d'héroïne devient moins entêtante. Oui, il est nerveux, mais il semble se calmer, il range son paquet de cigarette.

- Oui, allons manger, dit-il en tentant d'adopter un ton joyeux et il désigne à Mathys la direction de la cuisine.

Pizza en main, il s'attarde quelques secondes en arrière, le temps pour Liz de lui faire part de ses inquiétude et de sa contrariété à elle. Il a un regard pour Mathys lorsqu'elle lui dit qu'il lui ressemble et il revient sur Liz, sincèrement surprit par l'insinuation. Il ose même esquisser l'ébauche d'un sourire qu'il ne laisse pas s'épanouir parce qu'il n'et pas tout à fait rassuré lui non plus. Oh, il n'est pas le père de Mathys. Si Mathys avait eu huit ou neuf ans, il y aurait peut-être eu une infime possibilité. Mais à six ans, c'était impossible, il était déjà à Cambridge à cette époque. Mais il n'est ps encore rassuré sur ce qui se produira avec la mort de Julian. Sera-t-il accusé d'avoir causé sa mort ou vont-ils conclure à un accident, voir de légitime défense ? Il n'en sait encore trop rien et ça l'inquiète. Mais tout de même, il peut rassurer Lizbeth sur au moins un point.

- Il a six ans... énonce-t-il comme un simple fait et en ponctuant sa courte phrase d'un baiser sur le front.  

Il y a 6 ans, Linus était à Cambridge, pas de doutes, elle lui donnait même des cours. Évidement, il aurait pu trouver une autre réponse. « Je ne suis pas son père » ou « Son père c'est Julian » aurait expliqué la même chose, mais son choix n'est pas tout à fait innocent. Mais il n'a pas l'intention de la laisser derrière et s'il se dirige vers la cuisine, pizza dans une main, il prend celle de son épouse de l'autre et l'entraîne dans son sillage. Avant même de poser la pizza, il tire une chaise pour Lizbeth. Oh oui, il a quelque chose à se faire pardonner ou du moins, il a des angles à arrondir.

Au moins la cuisine est relativement propre. Il a nettoyé la table et les comptoirs, du moins avant d'y balancer le sachet de poudre blanche gracieusement offert par -S. Le reste laisse à désirer, mais ce n'est pas chez lui. De toute façon, ils ne vont pas manger par terre. Linus prend les assiettes lavées par Mathys et en pose une devant le gamin. Pas d'ustensiles, c'est de la pizza après tout. Et la végé, la préférée de Linus. Une pointe dans l'assiette, il pose l'assiette qui lui revenait devant Liz.

- T'en veut ?

Et ensuite, il se sert, sans assiette, parce que c'est de la pizza, c'est pas nécessaire, si ?

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2


Dernière édition par Linus O. Chatwood le Lun 18 Aoû 2014 - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Dim 3 Aoû 2014 - 3:50

Mathys avait été surpris de voir une femme arrivé, la femme de Linus arrivé et elle ne semblait pas content, mais Mathys après avoir dis un petit « salut » à celle-ci alla prendre la pizza que Billy avait amener, il ne savait pas que c’était le chauffeur de Liz’ comment il pouvait le savoir, il savait juste que celui-ci était déjà venu avant livrer de la pizza quand Linus était là. Le petit avait pris la direction de la cuisine après avoir demander à Linus s’il pouvait manger, c’est Liz qui répondis en premier puis Linus approuva aussi alors Mathys pris la direction de la cuisine et s’installa sur une chaise plaçant une jambe replié sous ses fesses afin d’être un peu plus haut sur sa chaise et il dit quand Linus lui posa une pointe de pizza dans son assiette. « Merci. » Le petit pris la pointe de pizza entre ses petites mains dont une avait un bandage elle lui faisait un peu mal et il commença à manger sans se plaindre parce que sa main lui faisait mal. Puis il dit à Linus : « C’est vrai qu’elle est bonne ! » Le petit fit un petit sourire, mais il pouvait bien sentir le mal à l’aise, la tension qu’il y avait entre les deux adultes. Il n’osait pas vraiment regarder Lizbeth comme il n’était pas à l’aise avec les inconnus. Il avait peur de faire quelque chose de mal, puis il pensa au dessins que Linus lui avait dit de faire et il se leva de table pour aller dans le salon prendre les dessins qu’il avait fait, mais il osa pas aller voir Liz et il alla à côté de Linus pour mettre les dessins sur la table et il dis pas fort à Linus : « C’est les dessins… pour Liz… » Linus allait comprendre, qu’il parlait des dessins pour pas que celle-ci soit fâchée, mais comme Linus semblait l’encourager à lui donner lui-même Thys s’approcha un peu, mais garda un distance et fit glisser les feuilles vers celle-ci sur la table. « C’est… pour… toi. » Il était vraiment timide et il ne parla pas fort alors qu’il retourna à sa place n’osant pas rester proche de Liz qui peut-être malgré les dessins pourraient quand même être fâchée. Il repris sa pizza entre ses mains, il avait pas remarquer le rouge sur son bandage, il avait du se couper plus profondément que Linus le pensait, mais bon souvent une coupure saignait plus longtemps qu’une éraflure surtout à la main, mais il ne dit rien, faut dire qu’il ne l’avait pas remarquer. Même si ça main lui faisait mal, il fini sa pointe et demanda : « J’peux avoir une autre pointe ? » Avec son père il n’oserait jamais se servir et encore moins le demander, il attendrait que son père soit parti et mangerait la pizza froide, mais avec Linus il osa le demander…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 5 Aoû 2014 - 3:56

« Il a six ans... » J’ai la mâchoire crispée. Puisque le petit avait six ans, je sais que mon mari était avec moi à Cambridge. Rien ne me signifiait que la mère n’ait pas été du vieux pays avant de se sauver vers cette minable petite ville. Je criais à la conspiration. Pourtant, je devais m’informer un peu plus au sujet de ce Mathys afin de ne pas accuser injustement mon mari. C’était difficile de ne pas le faire puisque je ne connaissais rien de la jeunesse de mon tendre époux. J’avais l’impression que j’avais dans l’obligation de suspecter bien des choses dans cette ville. Enfin, je le suivais jusqu’à la petite cuisine puisque le petit avait faim. Je m’assois sur l’une des chaises autour de la table m’efforçant de sourire un peu pour paraître sympa. « T'en veut ? » Je repousse l’assiette en signe de négation. Je n’ai pas faim ; j’ai déjà mangé puisqu’il ne rentrait pas. Silencieuse, je regardais Mathys et Linus manger. Le gamin était poli étrangement. J’étais toujours en colère contre Linus malgré que je ne sois pas explosive. Je me gardais une gêne devant cet enfant qui m’était inconnu. Mathys se leva pour aller je-ne-savais-où, mais je ne le quittai pas du regard. Il revient rapidement avec des feuilles dans ses mains qu’il montra à Linus en les mettant sur la table. Il dit de façon inaudible : « C’est les dessins… pour Liz… » Je fronce les sourcils en gardant mon sourire faux sur mon visage. Mathys fit glisser les feuilles vers moi avec timidité gardant une bonne distance de moi. Je baisse les yeux sur les dessins. « C’est… pour… toi. » Je ne dis rien tandis qu’il repartait s’asseoir à sa place demandant une nouvelle fois à manger. « Mathys, tu n’as pas besoin de demander la permission pour te nourrir » dis-je avant que mon mari ne le fasse. Je fronce les sourcils en le regardant. Je ne comprenais pas son attitude puisque Linus m’avait caché ce gamin. Je savais que je ne connaissais rien à cette histoire. « Mange à ta faim. » Je repose mon regard sur les dessins changeant de feuille pour les observer. « Ils sont jolis tes dessins… ils étaient vraiment pour moi? » dis-je en le regardant. « Après le repas, tu veux qu’on dessine ensemble ? Je voudrais que tu me montres comment dessiner, parce que je ne le fais pas aussi bien que toi. » J’étais sympa uniquement avec le gamin, mon mari pouvait bien crever en ce moment. J’étais toujours en colère contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 19 Aoû 2014 - 1:46



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys N. Abberline



Non, elle n'a pas faim. Il hoche la tête, mais il ne prend tout de même pas l'assiette. Après tout, c'est de la pizza, l'assiette n'est pas nécessaire. Elle doit probablement avoir mangé. Ça ou elle ou elle fais la déplaisante. Ça lui arrive parfois. Il ne s'en soucie pas trop, sauf si elle n'a vraiment pas mangé. Il la détaille quelques secondes, mais il n'insiste pas. Ce n'est pas le moment. Elle peut-être vraiment butée quand elle le veut. Il prend sa part et repose les yeux sur Mathys, qui mange avec appétit.

Quand Mathys quitte la table, Linus continue de manger, silencieux. Il réfléchit à tout ça et franchement, il ne voit que deux issues et une seule lui semble la bonne. Il jette un coup d'oeil à Lizbeth et fronce les sourcils. Ils doivent en parler, ça pas de doutes. Il doit tout lui raconter et comme il sent, pourquoi il n'a rien dit et ce qui s'est passé. Tout ça est incertain et... bon sang, il risque tout de même la prison.

Mathys revient avec les dessins et Linus sourit, avant de pointer Liz du menton. C'est à Mathys de les lui donner. C'est lui qui les a fait après tout. Mathys le les lui donne et retourne s'asseoir. Linus dévisage Liz un instant puis pince les lèvres avant de se retourner vers Mathys qui vient de demande s'il peut en prendre d'autre. Aussitôt, au même moment ou Liz répond qu'il n'a pas à demander, Linus fait glisser une pointe dans l'assiette du gamin.

- Excepté si c'est pour grignoter avant les repas, laisse-t-il échapper d'un ton si naturel qu'il se sent coupable de l'avoir exprimé tout haut.

Sa mère détestait qu'ils viennent vider le garde-manger juste avant le repas. Le hic, c'est qu'elle avait eu deux fils, des jumeaux et ils avaient été affamés durant toute leur adolescence. Mais elle ne pouvait rien dire, puisqu'ils vidaient scrupuleusement leur assiette à presque tous les repas. Et même que souvent, ils se resservaient deux fois.

- Bonne idée, moi je ferai la vaisselle, dit-il en jetant un regard aux armoires.

Toutes la vaisselle. Oui, il fera toute la vaisselle... ça ne sera pas un mal. Ce sera même bénéfique. Il se demande si Julian avait un testament... non, surement pas... c'est Mathys qui héritera de tout... bref, pas grand chose, excepté peut-être même cette maison. Reste à connaître l'étendue des dettes de Julian...

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 19 Aoû 2014 - 2:58

Il était aller chercher les dessins pour Lizbeth, il avait hésiter avant de lui donner, mais Linus lui avait fait comprendre qu’il devait lui donner lui même. Mathys n’avait pas l’habitude de pouvoir manger à sa faim et il ne pensait pas pouvoir se resservir, avec son papa il n’avait pas le droit et il fut surpris quand Lizbeth lui affirma qu’il n’avait pas besoin de demander la permission pour se nourrir et Linus lui affirma qu’il fallait juste pas qu’il se goinfre entres les repas… « Avec papa je pouvais pas manger n’importe quand et j’avais pas l’droit de me resservir… » Le petit garçon pris la deuxième pointe que Linus venait de glisser dans son assiette. Il fut un peu surpris par la question de celle-ci, s’il était vraiment pour elle. Il hocha la tête « Ouii ils sont pour toi, c’était l’idée de Linus, tu les aimes vraiment ? » Thys était vraiment content qu’elle aime les dessins comme il avait peur qu’elle ne les aime pas. Il pris une autre bouché de sa pizza alors qu’elle lui demanda si après avoir manger il voulait dessiner avec elle, elle voulait qu’il lui montre comment faire d’aussi joli dessin parce qu’elle ne dessinait pas si bien. Alors que Linus ajouta que c’était une bonne idée que comme ça il allait faire la vaisselle. Mathys regarda Liz puis Linus hésitant, il connaissait pas Lizbeth, mais il fini par se lever de table pour aller dans sa chambre et prendre de feuilles blanches et ses crayons de couleurs. Seulement quand il déposa les feuilles sur la table il y avait plein de sang sur celle-ci. « oh non… j’vais en chercher d’autres… » Le petit retourna en courant dans sa chambre pour prendre d’autres feuilles avant qu'elle ne puisse réagir, mais de l’autre main pour pas mettre de sang dessus. Mais après il alla au lavabo de la cuisine en grimpant sur la chaise pour être à la hauteur du lavabo. Il retira son bandage tout seul pour faire couler l’eau et il serra les dents, ça brulait, mais il voulait pas de plaindre, l’eau était toute rouge, un autre enfant aurait pu se mettre à pleurer, paniquer, mais Mathys avait vécu bien pire, Linus avait vu les dégâts sur son corps…

Mathys s’assis sur la chaise un instant alors qu’il tenta d’arrêter le sang avec le bas de son t-shirt, comme il le faisais quand il était tout seul, ça lui faisait vraiment mal et il fini par se lever pour aller au près de Linus pour chercher de l’aide, il serait bien aller vers Lizbeth s’il la connaissait plus. Il lui dit : « On peut dessiner après? Quand y’aura pu de sang… ? » Le petit avait parler d’une petite voix tremblante alors qu’il savait pas comment dire qu’il avait mal.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 26 Aoû 2014 - 5:15

J’étais gentille avec Mathys ; il ne méritait pas que je sois une vraie mégère avec lui. L’unique coupable était mon charmant et détestable mari. Ce petit garçon ne pouvait prendre les décisions d’adulte que Linus prenait. J’étais ignorante dans cette histoire puisqu’il m’avait tout caché. J’étais en colère contre lui ; je n’avais pas à l’être contre le petit. Je prenais un malin plaisir pourtant à être une idiote méchante, mesquine et qui ne voulait pas faire sa part présentement avec mon simplet mari. Je ne pouvais être autrement qu’en colère. Il me cachait tant de chose après tout ce temps que nous étions mariés. Sérieusement, je pensais que c’était terminé les cachotteries, mais apparemment mon mari ne me faisait pas assez confiance pour m’expliquer les choses. Je n’étais pas une incompétente qui ne désirait rien comprendre. La colère ou la déception était parfois logique et un processus normal pour comprendre les choses. Je n’étais tout de même pas un tyran. Peut-être un peu après tout, mais je ne suis pas comme Bridget et Heather. J’étais plus gentille et adorable qu’elles ! Enfin, je m’en prenais volontairement à mon mari puisqu’il m’avait caché tant de choses. Je me sentais toujours aussi la dernière des imbéciles au courant de tout.

Je lève le regard sur Linus qui avait ouvert la bouche après avoir permis à Mathys de manger lorsqu’il le désirait vraiment. « Excepté si c'est pour grignoter avant les repas » Je grogne puisque je sens le petit garçon terriblement timide et effrayé par le genre humain. « Avec papa je pouvais pas manger n’importe quand et j’avais pas l’droit de me resservir… » J’hoche négativement de la tête devant tout ce qui se passait. « Si tu as faim même avant les repas, tu nous le dis. Ne te gêne pas Mathys ! » dis-je sans mensonge. Je ne disais pas uniquement cela pour le rassurer, mais aussi car je savais qu’il ne servait rien de faire patienter un ventre qui criait famine. J’étais capable de donner une petite collation pour l’aider à passer le temps d’attente ; le temps que Linus finisse de faire le repas. Oh croyez-moi, vous voudriez jamais que je fasse à manger ; je ne connaissais plus les effets de l’arsenic que comment cuire un poulet. Enfin, le petit se leva pour aller chercher quelques choses qu’il me remit après quelques temps. Il faisait beaucoup d’effort pour me regarder ou pour tout simplement m’adresser la parole. Je tentais du mieux que je pouvais d’oublier cette femme complètement folle de rage. Je passerai le mot à mon odieux époux plus tard. Je complimentais le petit sur les dessins qu’il me remit en retournant rapidement à sa place. Il était tellement mignon. J’invitais Mathys à me montrer comment on faisait pour être aussi bon pour faire des dessins comme il en faisait. Linus tenta de se mêler de la discussion entre le petit et moi : « Bonne idée, moi je ferai la vaisselle » Je détaille mon mari un instant ; s’il préférait faire la vaisselle que de passer du temps avec moi soit. Il voulait surement s’éloigner de moi sachant que je bouillonnais de colère à cause de ses agissements de cachottiers. « Ouii ils sont pour toi, c’était l’idée de Linus, tu les aimes vraiment ?» J’hoche de la tête avec un grand sourire. Le petit se leva après quelques bouchés de sa pizza. Il revint avec des feuilles et des crayons dans ses petites mains. Je vis avec horreur les feuilles tâchés de sang lorsqu’il les déposa sur la table. « oh non… j’vais en chercher d’autres… » Je regarde Linus avec des points d’interrogations dans les yeux. « Il s’est passé quoi avec sa main ? Il saigne beaucoup pour une petite éraflure ou un bobo d’enfant… » dis-je soucieuse de la santé du petit. Je n’étais pas sa mère, mais je crus comprendre qu’il n’y avait pas beaucoup de gens pour s’en occuper. « Il faudrait songer à aller plutôt à l’hôpital que faire de la vaisselle… au pire, je pourrai engager une personne afin de le faire. » En écoutant les bruits de fond dans le déplacement de Mathys à travers la demeure. Il revient sur la chaise essuyant sur ses vêtements sa petite main blessée. Puis il redescendit de sa chaise en allant vers Linus. « On peut dessiner après? Quand y’aura pu de sang… ? » Je les regardais pensive. « Mathys, on peut dessiner plus tard, mais il serait plus sage d’aller voir un médecin pour soigner ta petite main… tu veux me la montrer ? » En faisant signe à Linus de s’approcher de moi afin d’inviter le petit blondinet vers moi. « je ne te ferai pas de mal, Mathys… » Je regarde Linus en fronçant les sourcils. « Qu’est-ce qui s’est passé ? Ce n’est pas une blessure qu’un enfant de son âge a… »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu

Revenir en haut Aller en bas
#1473 - Le début de la fin du monde connu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Kamil Nil'Bhrissau
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Les Eldars noirs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-