AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1473 - Le début de la fin du monde connu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 10 Juin 2014 - 17:50



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys H. Abberline



Encore un après-midi calme et paisible au Fingertips. Avec le printemps et le début de l'été. Hetty était de plus en plus prise au Spencer's Crew et elle ne mettait les pieds au Fingertips que lorsque c'était nécessaire. Et c'était très bien comme ça. En fait, ce fut paisible jusqu'à ce que Linus reçoive un appel qui lui fit l'effet d'une douche froide, voir glaciale, sur sa journée. Depuis quelques semaines, c'était presque quotidien. Julian lui téléphonait jusqu'à ce qu'il soit trop saoul ou trop stone et il s'endormait. Heureusement, c'était toujours quand il devait être au Fingertips. Ça lui évitait de devoir expliquer à Lizbeth. Elle n'aurait pas été d'accord, elle aurait voulu prendre les choses en mains autrement. Et il n'était pas certain que les choses puissent être prise en main autrement. Pas ici à Lewiston. Les gens à Lewiston préféraient fermer les yeux, parce que tout le monde connaissait tout le monde et qu'au fond, personne n'était bien méchant, non ?

Ce qui le foudroie, cette fois, c'est que ce n'est pas Julian qui l'appelle, c'est la voix paniquée de Mathys. De toute manière, dès qu'il a vu le nom de Julian sur son portable, il a laissé le Fingertips et il est sorti. Derrière la voix affolée du gamin, Linus entend les coups furieux porté à la porte derrière laquelle Mathys s'est réfugié. Il s'est jeté dans sa voiture et il a effectué le court trajet entre la rue commerçante et le quartier des petites maisons où résident Julian et Mathys. Le trajet n'avait duré que quelques minutes, mais dès qu'il ouvrit la porte de la maison, il entendit les cris douloureux de Mathys et les grognements furieux de Julian, il n'a pas hésité. La bousculade a été rapide, violente, mais rapide. Le craquement fut sinistre et le fit grincer des dents.

- Dju !

Il se relève et se jette aux côtés de Julian qui est brièvement secoué de spasme, puis cesse de bouger.

Oh non, c'pas vrai... grince-t-il entre ses dents.

Il a des notions de bases en secourisme... enfin, peut-être un peu plus parce que quand on est le neveu de Michael Spencer et qu'on passe son enfance et son adolescence avec sa fille, on apprend tout ce qui peut servir à la survie. En particulier ce qui pourrait sauver Hetty. Il pianote rapidement le 911 sur son portable et jette le téléphone à côté de lui, avant d'entreprendre le RCR. Tout lui semble si long et si rapide en même temps. Il sait qu'il a répondu mécaniquement à toutes les questions posées par la standardiste du 911 et à un moment, il entends des pas derrière lui et les ambulanciers prennent la relève. Repoussé repoussé sur le côté, il met quelques secondes avant de leur laisser toute la place. Jusqu'à ce qu,il se souvienne de Mathys en fait. Il se précipite dnas la chambre du petit. Il sait que c'est là qu'il se réfugie. Il a même, il y a quelques mois, vissés les pieds du lit au plancher pour que Julian ait beaucoup de mal à l'atteindre si jamais il arrivait une crise de ce genre. Le temps qu'il s'acharne sur le lit, Mathys aurait le temps, peut-être, de l'appeler.

- Thys ?

Linus ne l'a jamais appelé Mathys. Il a toujours usé de la dernière syllabe. Il l'entend bouger sous le lit, mais il ne cherche pas à l'en tirer. Il se contente de s'asseoir sur le sol et s'adosse au lit. Il prend quelques secondes pour se ressaisir, il se frotte les yeux et il fumerait bien une clope. Mais il tâte sa chemise et constate que son paquet n'est pas là.

- Fait chier... grommelle-t-il avant de se souvenir que Mathys est juste derrière lui. Tu peux sortir, Thys... il... je sais pas, mais il te fera rien, là... tu... tu me laisse voir ce qu'il t'as fait cette fois ? demande-t-il d'une voix douce et calme, cherchant à cacher tout le tumulte qui l'habite en ce moment.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2


Dernière édition par Linus O. Chatwood le Mer 11 Juin 2014 - 16:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mar 10 Juin 2014 - 18:29

LE DÉBUT DE LA FIN DU MONDE CONNU

MATHYS & LINUS


Mathys s’était caché dans le placard alors qu’il avait eu le temps d’attraper le téléphone pour appeler la seule personne qu’il pouvait appeler à l’aide : Linus. Il tremblait alors que sa voix devait transmettre toute sa peur, toute la peur qu’il ressentait. Il avait du mal à parler alors que sa voix était entrecoupée des coups que son père donnait dans la porte du placard, mais après un moment son père arriva à défoncer la porte pour l’agripper et le jeter contre le sol le frappant avec sa ceinture. Pleurant et criant de douleur alors qu’il sentait sa peau le chauffé sous son t-shirt et se fendre sous les coups les plus dur pour laisser des traces de sang au sol, il espérait que Linus arrive rapidement, du moins qu’il vienne. Mais il fini par entendre la voix de Linus, il était arrivé, mais son père n’était pas dans son état normal et il n’avait pas moyen pour lui de le calmer, il avait peur que son papa fasse du mal à Linus, le tout se passa très vite, il ne compris pas vraiment ce qui était arrivé, sous le choc il ne vit que son père tomber au sol pour faire des mouvements étranges pour ensuite arrêter de bouger.  

Effrayé il n’osait pas approcher, il n’osait pas s’approcher de son papa ou encore aller voir Linus. Il vit Linus s’approcher de lui pour lui faire un massage cardiaque après avoir contacté la police. N’osant pas rester plus longtemps dans cette pièce, il courra jusqu’à sa chambre pour s’enfermé dans celle-ci enfin il se cacha sous son lit. Il tremblait alors qu’il entendit des pas dans sa chambre, il a peur que ça soit son père, mais c’est la voix de Linus qui l’appelle. Linus l’a toujours appeler « Thys » aucune idée pourquoi, mais ça le dérangeait pas, c’était mieux que les « surnoms » que son papa lui donnait.

Mathys se cachait toujours sous son lit, surtout depuis que Linus avait solidement fixé le lit après le sol afin d’éviter que son père puis l’attraper très facilement. Il était donc caché sous le lit, tremblant alors qu’il n’ose pas bouger, il n’ose pas sortir de là, alors qu’il entend Linus dire un mauvais mot, le fit trembler encore plus, son père sacrait tout le temps. Il lui disait qu’il pouvait sortir, pour voir ce que son papa lui avait fait cette fois. Son père avait pris sa ceinture pour le frapper et il avait frapper avec le côté de l’attache, c’était pire, pas seulement le cuir de la ceinture le touchait, mais aussi l’anneau de métal qui laissait de grosse marque et allait jusqu’à le faire saigner. Il avait peur, mais il fini par se glisser hors du lit laissant du sang au sol alors que son père s’était rendu jusqu’au sang cette fois et c’était pas la première fois. Tremblant, il hésita puis il approcha de Linus… « Il va pas venir… » Il avait peur de voir son père arriver par la porte et le tuer, pour… enfin il avait vraiment peur. S’approchant de Linus il alla s’asseoir à côté de lui en gardant une petite distance, mais pas trop pour qu’il puisse l’examiner… Ce qu’il n’aimait pas trop à vrai dire, il n’aimait pas qu’on le touche, surtout que là il avait vraiment mal. Tremblant et les larmes coulaient le long de ses joues alors qu’il serra ses jambes contre lui et serra les dents alors qu’il avait mal dès qu’on le touchait.

Ne bougeant pas, quand il sentit qu’on relevait son t-shirt il serra les dents, ça tirait sur sa peau collé au t-shirt avec le sang et il bougea un peu… Il tenta de bouger, ça faisait trop mal cette fois, avec les blessures qu’il avait déjà, il entendit des bruits de pas et il se releva rapidement pour aller se cacher, c’était pas son papa, c’était un homme en uniforme, mais il le connaissait pas. Il ne voulait pas que quelqu’un d’autres l’approche que Linus, déjà Linus lui faisait un peu peur, alors un étranger c’était pire encore. C’était peut-être un policier ou encore un ambulancier, Mathys n’avait pas vraiment pris le temps de regarder, il s’était glissé sous le lit pour ne pas qu’on le touche, qu’on lui fasse encore plus de mal…
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mer 11 Juin 2014 - 0:09



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys H. Abberline



Après quelques minutes, Mathys consent à ramper pour sortir de sous le lit. Le gamin fait pitié à voir. Il est tout pâle, les yeux bouffis par les larmes et ses cheveux d'un blond si pâle sont tout échevelés. Mais ce n'est pas le pire. Le pire, ce sont les blessures. Jamais Julian ne s'était autant acharner à blesser Mathys. Enfin, pas qu'il le sache. Dès qu'il voit le sang sur le t-shirt de Thys, Linus grimace et secoue la tête.

- Grands dieux... commente-t-il. Non, il ne viendra pas.

Il a déjà vu Mathys en piteux états, mais c'est la première fois qu'il voit autant de plaies et de sang. Julian avait l'habitude de le délaisser et de le malmener, il le frappait, mais rarement pour lui faire aussi mal. Du moins pas depuis que Linus avait commencé à raisonner Julian. Le père n'était vraiment, mais vraiment pas dans son état normal. Avec toute la délicatesse dont il est capable, Linus soulève le t-shirt du gamin et il sent la résistance lorsque le sans qui a commencer à coaguler retient la chair au tissus.

- Va falloir nettoyer et désinfecter tout ça, d'accord ?

Thys n'a pas le temps de répondre qu'un policier en uniforme entre dans la pièce. Terrifié, le gamin replonge sous le lit avec une aisance étonnante, malgré ses blessures. C'est dire la frayeur du gamin. Aussitôt, Linus est contrarié. Il se lève d'un bond et apostrophe le policier en lui brandissant le t-shirt taché de sang sous le nez.

- Non, mais tu vas dégager, toi ? J'essaie de le faire sortir de sous le lit, c'est un gamin terrifié, alors tu me laisses faire et tu dégages, ordonne-t-il d'un ton sans réplique. Si tu veux te rendre utile, tu vas aller chercher un désinfectant doux dans la salle de bain et de quoi nettoyer ses plaies. Voyant le policier se crisper pour réagir, Linus s'adoucit brusquement et lève les mains. C'est pas moi, le petit m'a appeler parce que Julian pétait un câble. Je raconterai tout à l'heure, mais avant je m'occupe du petit, ok ?

Le policier hésite, mais finit par hocher la tête.

- On va rester derrière la porte jusqu'à ce que l'enquêteur arrive. Kleine, restes ici, je vais chercher le désinfectant, dit-il en refermant doucement la porte derrière lui.

Et Linus retourne s'asseoir près du lit, en attendant les désinfectant.

- C'est un policier, Thys. Il va aller chercher de quoi nettoyer tes blessures, ok ? C'est la dernière fois que ton père te frappait, je te le promet.

Promesse facile à tenir, parce qu'il n'a pas grand espoir que Julian s'en sorte. Il aura quand même fait tout ce qu'il pouvait jusqu'à l'arrivée des secours. Mathys n'est pas encore sorti qu'un frappe délicatement à la porte. Linus se lève et va ouvrir. C'est le policier qui lui tend ce qu'il a demandé. Linus repousse la porte, mais ne la ferme pas tout à fait et il retourne s'asseoir.

- Viens Mathys.

De toute évidence, le policier a carrément fouiller dans la pharmacie de la maison, parce que c'est le flacon de désinfectant doux qu'il a acheté il y a quelques mois, justement pour Mathys.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2


Dernière édition par Linus O. Chatwood le Mer 11 Juin 2014 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mer 11 Juin 2014 - 1:22

LE DÉBUT DE LA FIN DU MONDE CONNU

MATHYS & LINUS


L’enfant était finalement sortit de sous le lit après un moment, alors que Linus l’avait convaincu qu’il serait en sécurité, qu’il pouvait sortir. Thys lui demanda s’il son papa allait revenir, mais alors que Linus avait entrepris de le soigné, du moins regarder ses blessures. Il serra les poings quand Linus tira doucement sur le t-shirt pour lui retirer ce qui arracha un gémissement de douleur à l’enfant qui serra les poings et bougea un peu pour tenter de ne pas penser à la douleur. Mais ça ne fonctionnait pas vraiment, son dos le chauffait, le brulait et il pouvait sentir le sang couler un peu sur sa peau, il pouvait sentir sa peau humide. C’était la première fois que son état était aussi pire, oui son père l’avait déjà fait saigné avant, mais pas autant et Linus n’avait pas été là pour l’aider à ce moment là, personne n’avait pu l’aider, il avait du endurer et attendre que la douleur passe et qu’il cicatrice sans rien pour aider.

Mathys allait lui répondre quand il entendit la porte et vit un homme entrer, il était en uniforme, mais terrifié et malgré la douleur il avait pris la direction de son lit pour s’y cacher.

Mathys avait tout écouté alors que le policier était présent ce que Linus lui disait comme quoi il fallait un désinfectant doux et de quoi le nettoyer puis il entendit la porte se refermer, mais Mathys n’osait pas bouger tout de suite, comme il avait peur que le policier lui fasse du mal comme son papa avait été blessé, il ne savait pas à ce moment que son papa ne reviendrais jamais lui faire du mal. Comment il pouvait le savoir… Il écouta le Linus lui expliquer ce qui se passait, alors qu’il lui disait que ça serait la dernière fois que son papa lui faisait du mal. Mathys n’osa pas lui demander tout de suite pourquoi il disait ça, mais il attendit de pouvoir quitter le lit pour lui demander, il n’osa sortir du lit que lorsque Linus lui dit qu’il pouvait sortir, mais il vérifia qu’il n’y avait que lui dans la chambre pour sortir de sous le lit. Puis il s’approcha de lui, le désinfectant n’avait pas servis souvent, que lorsque Linus venait et prenait le temps de le soigner, son père ne se préoccupait pas de panser ses plaies, de les désinfecter. Mathys s’assit sur le lit et pris sa peluche que lui avait offert Linus pour la serrer contre lui alors qu’il allait le soigner. Il savait que ça allait brulé et faire mal, même si c’était un désinfectant doux. Le regardant un instant, Thys ferma les yeux et serra les dents alors que Linus s’occupait de lui, serrant sa peluche, les larmes se remirent à coulé comme ça faisait mal, mais il avait pas l’intention de se plaindre, il le faisait jamais. « Aie… » C’était vraiment douloureux, il aimait pas ça, mais c’était pour son bien et il l’avait compris. Puis pensant à ce qu’elle lui avait dit, il lui demanda : « Comme tu sais… qu’il va pas me refaire du mal ? » Il n’avait pas compris que son papa était mort, on ne lui avait pas dit encore.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mer 11 Juin 2014 - 8:06



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys H. Abberline



Linus désinfectait les plaies de Mathys avec la délicatesse d'un papillon. Il épongeait le sang, avant de gratter délicatement ce qui avait coagulé, puis il désinfectait la paie. Mathys se crispe dès qu'il le touche, malgré sa délicatesse. Il change donc de tactique. Oui, Linus a quelques tactiques en réserve. Il a eu un petit frère, une cousine cadette et ils étaient tous un peu casse-cou. Des écorchures, des plaies, des coupures, des brûlures, ils en ont tous eu. Mais il sait que les blessures de Mathys n'ont pas été provoquées par des expériences amusantes, mais dangereuses. Elles ont été provoqué par un type mal dans sa peau et soumis à des pulsion violentes et mauvaises. Il ne doute pas qu'elle sont sans nul doute plus douloureuse, mais pourtant, après quelques plaies désinfectées, Linus se met à souffler doucement sur les plaies une fois qu'il a appliqué le désinfectant.

La question de Mathys le prend pourtant au dépourvu. C'est pas une question facile à répondre. Non, il n'a pas beaucoup d'espoir sur la survie de Julian, il est en trop mauvais état, il est convaincu de lui avoir broyé la cage thoracique avec le massage cardiaque. Si Julian survit, il va pas sortir de l'hôpital de sitôt et Linus s'assurera qu'il passe beaucoup de temps dans un centre. Il paiera pour le centre s'il le faut. Il paiera même pour que Mathys se retrouve au meilleur endroit possible s'il le faut.

- Julian, il... il va passer beaucoup de temps à l'hôpital. Pour soigner son corps, mais encore plus de temps pour soigner sa tête. Je... je pensais que je pouvais l'aider, mais je suis pas l'aide qu'il lui faut. Et je serai là, je ne le laisserai plus te frapper, dit-il en soufflant sur la plaie suivante.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2


Dernière édition par Linus O. Chatwood le Mer 11 Juin 2014 - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Mer 11 Juin 2014 - 15:08

LE DÉBUT DE LA FIN DU MONDE CONNU

MATHYS & LINUS


Linus faisait vraiment attention alors qu’il soignait les blessures de l’enfant et même s’il faisait attention, Mathys se crispait parce que ça faisait mal, mais aussi il était habitué qu’on lui fasse du mal quand on le touchait. Il n’était pas habitué à ce qu’on fasse attention à lui. Fermant les yeux, il eu un petit frisson en sentant le souffle de Linus contre son dos contre ses blessures. Alors qu’il le soignait, Mathys lui demanda pourquoi il disait que Julian ne pourrait pas lui faire de mal, qu’il ne pourrait plus jamais lui en faire, mais la parole de celui-ci ne le rassura pas totalement… Si son papa passait du temps à l’hôpital et dans un centre Mathys il allait aller où lui? Il avait peur de se retrouver chez des personnes qui lui ferait du mal eux aussi… Il avait peur de se retrouver chez des étrangers. C’est pourquoi il lui demanda :

« Moi j’vais aller où ? Si papa il va à l’hôpital… moi aussi j’vais aller à l’hôpital ? »

Il avait peur de ce qu’on lui ferait, déjà il n’aimait pas trop les hôpitaux, comme tout plein de monde l’examinait, le touchait, il supportait juste que Linus le touche et encore… il se crispait malgré tout. Il ferma les yeux alors qu’il sentit encore une douleur, bien que la douleur était permanente en ce moment, il avait mal même s’il ne bougeait pas. Il entendit cogner à la porte et il alla se réfugier sous le lit, mais Linus l’empêcha, alors il se blottit dans ses bras pour se protéger, pour qu’on ne puisse pas lui faire du mal. Le policier expliqua que l’enquêteur était arrivé et qu’il voulait parler à Linus, Mathys pris la main de Linus, il ne voulait pas qu’il parte, il ne voulait pas être séparer de lui, il avait peur, il tremblait alors que le policier le regardait un instant et observa les serviettes qu’il avait amener pleine de sang, Linus n’avait sûrement pas fini de le soigner, mais c’était pas le plus important pour l’enfant en ce moment, il voulait juste pas que Linus parte, il voulait rester avec lui… Le policier semblait vouloir dire quelque chose, sûrement que le père était mort, mais il ne dit rien, pensant qu’il serait préférable de le dire l’annoncer en premier à Linus qui pourrait le dire Mathys de la façon qu’il pensait préférable.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Jeu 12 Juin 2014 - 6:47



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys H. Abberline



Ca c'est une question à laquelle il n'a pas encore de réponses. Il hésite un moment entre lui dire que tout ira bien, que tout est prévu et qu'il n'a pas à avoir peur, ni à s'inquiéter. C'est probablement ce qu'il aurait du dire. Il a même commencé à sourire, le sourire dont on use pour annoncer que tout ira bien. Mais ce qu'il dit n'est pas tout à fait ce qu'il avait en tête au départ. Il n'arrive pas à se résoudre à lui dire ce qu'il devrait dire. Alors il se contente de dire ce qu'il en croit.

- Non, tu n'iras pas à l'hôpital, dit-il. Ça au moins c'était probablement très clair. Mais pour le reste, je sais pas. Je sais pas pour le moment. Mais on verra quand on saura...

Il est interrompu parce qu'on frappe à la porte. Aussitôt, Thys tente de retourner sous le lit, mais Linus le retient et à sa grande surprise, Mathys enroule ses petits bras autour de son cou et se blottie contre lui. Il reste surpris stupéfait. Mais il referme délicatement ses bras autour du gamin. C'est Brewster qui veut lui parler. À voir l'air de Brewster, Linus sait exactement ce dont il veut lui parler. Il garde Mathys contre lui et il se relève, lentement.

- L'enquêteur est arrivé ?
- Non.
- Ils ont rien pu faire ?
- Ils ont fait tout ce qu'ils ont pu.
- D'accord...

Merde... il aurait eu besoin de temps pour encaisser ça. Il aurait voulu avoir du temps pour y réfléchir. Il a l'impression de se retrouver, 10 ans plus tôt, avec un choix à faire, et vite. Linus se détourne du policier et délicatement, pose Mathys sur le lit. Brewster, empathique et compréhensif, quitte la chambre et ferme la porte. Linus s'agenouille devant Mathys. Il se souvient, quand il était enfant, des oiseaux que Hetty sauvait. Enfin, elle croyait les sauver. Elle les mettait dnas une boîte, avec de l'eau, avec de la nourriture, puis elle les laissait tranquille. Il se souvient de sa déception lorsque, le matin suivant, elle se rendait compte que l'oiseau était mort. Il prouve ce genre de déception. Il a bien essayé de sauver Julian.

- Dju... ton père, il est mort. Que peut-on dire à un gamin ? Que son père est dans un monde meilleur ? Il ne le mérite pas vraiment. Je sais pas pourquoi... c'est probablement ce qui l'a rendu... ce qui la rendu aussi méchant aujourd'hui.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Jeu 12 Juin 2014 - 15:14

LE DÉBUT DE LA FIN DU MONDE CONNU

MATHYS & LINUS


Mathys avait eut peur de se retrouver à l’hôpital, mais il était inquiet, comme Linus ne savait pas ce qu’il allait faire, enfin où il allait aller. Il avait peur de se retrouver dans une famille qui n’allait pas l’aimer, qui allait être aussi violente que son papa. Il s’était retourné vers lui après le regardant alors qu’il devait voir la détresse dans ses yeux, la peur, le petit n’avait pas arrêter de trembler depuis le début.

Alors qu’il parlait, il entendit cogner à la porte, Mat voulu aller sous le lit, mais Linus le retenu, comme il avait peur, Mathys se réfugia dans les bras de celui-ci, le seul en qui il avait un peu confiance. Après tout Linus l’a souvent défendu, protéger de son papa, il a souvent tenter de raisonner son papa, même si au final, ça n’avait pas vraiment fonctionner, bien que son père était parfois plus lucide depuis ces derniers temps. C’est sûrement pour ça que le voir aussi violent fut un choc, il n’avait pas été si dur dernièrement. Il avait même eu des moments agréable avec son papa, mais aujourd’hui c’était autre chose, il avait replongé sûrement, enfin consommé plus que normalement!

Mathys était dans les bras de Linus, c’était la première fois qu’on le prenait comme ça, mais surtout qu’il se laissait prendre, normalement il évitait tout contact physique, mais là c’est différent… très différent, c’est la première fois qu’on le fait autant souffrir, qu’il a aussi peur et que la police est présente. Le petit ne comprends pas trop la conversation, il se demande de quoi il parle, mais il allait vite le comprendre, quand la policier quitta, Linus le ramena sur le lit et s’agenouilla devant le petit. Il le regardait alors qu’il ne savait pas trop s’il devait être triste ou s’il devait être content, tout était mélangé… c’était son papa qui était mort, mais son papa était un monstre, il le frappait tout le temps, faisait tout pour que sa vie soit un enfer. Le petit par contre, se demandait si c’était de sa faute, tout s’était passé si vite et s’il avait fait quelque chose de mal ? S’il avait fait mal à son papa ? « C’est ma faute ? » Il le regardait, les larmes coulaient le long de ses joues, c’était son papa après tout, mais c’était peut-être un mélange de larme de douleur… Si on papa était mort, il allait faire quoi, il allait devenir quoi… « J’vais aller où moi ? Vu que papa est mort… j’avais aller dans un orphelinat? » Il en avait entendu parler de ça à l’école…

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Jeu 12 Juin 2014 - 19:06



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys H. Abberline



C'est là un situation qu,il n'avait jamais vraiment vécu. Enfin, si, on jumeau était mort, mais c'est lui qui l'avait trouvé, du coup, il n'avait jamais vraiment eu à se le faire annoncer. Il se dit que la vérité était sans doute la meilleure chose. De toute manière, personne n'allait vraiment regretter Julian. Mais la réaction de Thys sonne une alarme dans sa tête. Une crainte, voir une terreur bien connue. Et si c'était de sa faute ? Non, bien sûr que non.

- Non, bien sur que non, ce n'est pas ta faute. C'est sa faute à lui. C'est seulement sa faute à lui.

Les questions suivantes de Mathys prennent Linus au dépourvu. Il n'en sait fichtrement rien. Il secoue la tête et encore une fois, il dit ce qu'il en pense. C'est à dire pas grand chose.

- Je... j'en sais rien. C'est des trucs que je sais pas. Mais je vais rester avec toi pour le moment, jusqu'à ce qu'on sache. Tu veux ?

Oui, parec que pour le moment, c'est la seule chose qu'il pouvait faire. Pourtant, une ou deux autre possibilité tentaient de se frayer un chemin pour atteindre la réalité. Et il voyait dnas tas de complications à chacun de ses possibilités. Mais pourtant, c'est une de ces idées qu'il tenterait, par tous les moyens, d'en faire une réalité.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Jeu 12 Juin 2014 - 19:20

LE DÉBUT DE LA FIN DU MONDE CONNU

MATHYS & LINUS


Celui-ci avait peur d'être la raison de la mort de son papa, il avait peur de se faire arrêter d'aller en prison, bon il est jeune, il ne comprends pas que lui ne pourrait pas aller en prison, qu'il irait plutôt dans un centre pour enfant, pour délinquant afin de le remettre sur le droit chemin. Mais Linus le rassura en lui assurant que ce n'était pas de sa faute, que c'était seulement la faute du père de celui-ci, de Julian. Il hocha la tête pour dire qu'il comprenait bien qu'il avait encore peur que ça soit sa faute, comme tout c'était passé vite, il ne se rappelait pas de tout ce qui était arrivé.

L'enfant le regardait inquiet, il avait peur de où il pourrait se retrouver, alors que Linus lui proposa de rester avec lui s'il voulait, le petit fit oui de la tête, il ne voulait pas qu'il parte, reprenant sa peluche contre lui, il se colla contre Linus, comme il s'y sentait en sécurité pour l'instant alors qu'il entendait du bruit à l'étage, où son père est mort. « J'veux pas tu partes... » Le petit ferma les yeux et s'allongea sur le lit, la tête sur la cuisse de Linus, il était en petite boule, sa peluche dans ses bras... « J'ai peur... j'veux rester avec toi. » Le petit avait les larmes qui coulaient le long de ses joues, alors qu'il avait peur qu'un policier vienne le prendre pour l'amener loin de Linus, il sursautait chaque fois qu'il entendait cogner à la porte, tremblant.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Ven 13 Juin 2014 - 7:48



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys H. Abberline



Linus avait vraiment essayé de sauver Julian. Il croyait avoir un peu réussit. Il savait que Julian consommait toujours. Mais Julian prétendait qu'il avait diminué. Il savait aussi qu'il frappait toujours Mathys, mais Julian savait qu'il pouvait l'appeler n'importe quand quand il était sur le point de s'en prendre à Mathys. Julian savait que c'était pas bien. Il savait qu'il ne devait pas le faire, que c'était injuste envers Mathys, que c'était cruel et que c'était pas bien. Il s'en rendait compte à mesure qu'il espaçait ses doses d'héroïne. Linus se souvient que les premières fois qu'il avait senti à nouveau l'odeur, en entrant chez Julian, il avait du s'agripper aux accoudoirs du fauteuil pour le supporter. L'odeur l'avait surprit, mais il avait tenu bon. Les fois suivantes, en voyant les ravages que ça avait causé chez Julian, en plus de ses propres souvenirs, ça lui avait semblé moins, nettement moins attirant. Mais maintenant, en voyant tout le gâchis, maintenant que Julian est mort, il se demande si c'était la bonne solution.

Mathys se blotti contre lui, avant de se coucher sur le lit et de poser la tête sur sa cuisse. Il se fige un moment, avant de glisser ses doigts dnas la chevelure blonde du gamin. Ça lui rappelle des souvenirs, de bons souvenirs. Il se souvient, des soirées cinéma, en famille, les trois ados blottis les uns contre les autres et Nigel qui finissait toujours par s'installe en travers leurs cuisses. Puis, des années plus tard, à Montréal, y'avait eu Bridget. Une gamine si avide de contact, ce que sa mère ne lui donnait pas, elle le cherchait chez tout le monde.

- Non, je vais pas partir, dit-il sur un ton qu'il veut rassurant. Je vais m'assurer que tout soit bien, ok ? Je vais rester avec toi tout le temps que je pourrai et je vais faire pour que tout se passe bien. Dans la pièce d'à côté, il entend clairement la voix de son oncle Michael. De toute évidence, il a su. Un policier a du le mettre au courant. Tous les flics connaissent Michael. Faut pas avoir peur des policiers, ok ? Y a probablement l'inspecteur, ou un policier qui voudra te poser des questions et il voudra pas que je sois là. Tu dois leur dire tout ce que tu sais, ok ? Tout ce qui s'est passé comme tu te souviens.

© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Ven 13 Juin 2014 - 18:28

LE DÉBUT DE LA FIN DU MONDE CONNU

MATHYS & LINUS


Le petit s’était blottit contre celui-ci alors qu’il se sentait en sécurité avec celui-ci, il se demandait ce qui allait arrivé, il avait cette peur que Linus l’abandonne. C’était le seul homme qui était vraiment gentil avec lui. Il était le seul en qui il avait un minimum confiance. Il ne savait pas trop ce qui était arrivé à son papa, il ne savait pas pourquoi son papa était mort, s’il avait vraiment fait quelque chose qui aurait pu causer la mort de celui-ci. Linus avait sûrement tenter de l’aider, de sauver son papa, mais il n’avait pas réussit.

Mathys était soulagé comme il disait qu’il n’allait pas partir, mais il avait peur de se retrouver seul avec des étrangers, alors quand il lui affirma qu’il allait devoir rester seul avec inspecteur comme il voudrait lui poser des questions sans sa présence. Le petit se redressa rapidement et fit non de la tête. « Oh non… j’veux pas que tu partes, j’veux tu reste avec moi quand il va être là. » Mathys le regardait alors qu’il ajouta : « Je sais pas quoi dire… tout est mélangé… c’est quoi faut que je dise à l’inspecteur ? » Le petit bougea un peu et eu une petite grimace alors qu’il avait encore mal. Pensif il lui demanda : « Pourquoi il m’aimait pas papa ? J’ai fait quelque chose de mal ? C’est pour ça il était pas gentil avec moi ? » C’était la première fois que Thys lui posait cette question, faut dire que normalement son papa était présent, donc il pouvait pas poser la question, mais cette fois il en avait l’occasion.

Mathys serra sa peluche contre lui, puis il demanda : « On peut aller boire quelque chose ? » Il avait soif, oui avec tout ce qui était arrivé, il avait l’impression qu’il avait la gorge totalement sèche, il avait un peu faim aussi, mais ce n’était peut-être pas le bon moment pour manger, surtout qu’il y avait des policiers partout. Mathys retourna dans la bras de Linus, c’était la première fois qu’il était aussi proche de quelqu’un, peut-être parce que la journée est différente... riche en émotion.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Sam 14 Juin 2014 - 4:48



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys H. Abberline



Aussitôt émise l'hypothèse que Linus soit peut-être obligé de le laisser seul, Mathys se redresse et semble être farouchement opposé à cette idée. Mais Linus doute que rester soit possible, on ne voudra pas qu'il influence le petit. Et ils ont bien raison. Oui, il pourrait vraiment influencer le gamin. Mais il ne le fera pas. Il n'a pas besoin de le faire. C'est un accident, voilà tout. Et puis, mieux valait qu'il réponde ça, puisqu'il savait très bien que Klein et Brewster étaient à portée d'oreille et que leur boulot était d'écouter.  

Faut pas avoir peur, je serai pas loin. L'enquêteur sera très gentil, il est habitué, il sait quoi faire et quoi dire. Il va te poser des questions et tu répondras ce que tu te souviens. Si tu te souviens pas, c'est pas grave. Tu le dis, c'est tout. Fais juste répondre aux questions, le reste, ça viendra tout seul. Je serai pas loin.

Et puis tout de suite après, Mathys enchaîne avec des questions très difficiles. Non, bien sûr que non. Comment pouvait-il penser un truc pareil. Non, c'est certain que Mathys n'y était pour rien, mais va savoir ce que Julian a pu lui dire et répéter depuis sa naissance. Linus pensait au pire, depuis qu'il avait vu l'étendue des blessures de Mathys. Comment Julian avait pu faire un truc pareil. C'était pourtant pas un méchant garçon, avant.

- Non Mathys. Ce n'est pas ta faute, tu n'a rien fait de mal. Devait-il prétendre que Julian l'aimait ? Linus reste convaincu que Julian devait aimer son fils, parce que sinon, pourquoi l'avait-il gardé ? Et pourquoi avait-il tout de même appelé Linus chaque fois qu'il perdait la tête ? Je sais pas pourquoi ton père ne t'aimait pas. Il devait être très malheureux ou malade. Je crois que c'était les deux. Mathys demande à boire et il grimpe sur les genoux de Linus, pour se blottir dans ses bras. Oui, d'accord, on va aller à la cuisine. Aller, mets un t-shirt, on va sortir.

Avant même de sortir de la chambre, Klein a ouvert la porte et les laisse passer. Linus fait exprès de passer dos au salon pour éviter que Mathys voit son père étendu sur le sol. D'accord, que la dernière image de son père soit quand il lui tapait dessus, c'est pas brillant comme dernier souvenir, mais c'est mieux que de le voir mort, pense-t-il.

- Les enquêteurs sont arrivés, Linus, c'est Powell et Wilcox, annonce le vieil oncle.

Linus se contente d'hocher la tête, sérieux. Powell est un brave type, bedonnant, presque la soixantaine, il affiche un sourire avenant en permanence et tout le monde se laisse prendre par son air bonhomme, mais derrière se cache un redoutable enquêteur. C'est pour cette raison que Michael a prévenu Linus. Il le connait bien. Powell a suivi le parcours houleux des jumeaux depuis le début. Vous savez, dans les films, bande dessinées, les gamins contre le policier ? Eh ben les jumeaux contre Powell, c'était tout pareil.

Wilcox était une vraie peau de vache selon Linus. Faut dire qu'il avait eu affaire à elle durant la pire période de sa vie. Elle devait actuellement avoir la quarantaine et elle avait la trentaine à l'époque. Femme policière il y a dix ans, dans une toute petite ville, elle avait fait sa place en étant la plus méchante et la plus impitoyable. Elle avait réussit à faire pleurer plus d'un prévenu parce que justement, c'était une femme et les femmes savent toujours frapper là où ça fait mal. Elle s'était assuré de lui faire passer le plus de nuits possible en prison, le faisant arrêter pour n'importe quel prétexte. Malheureusement pour son sadisme personnel, elle s'était toujours heurté à l'impassibilité désagréable de Linus.

La mine sombre Linus entre dans la cuisine sous la surveillance de Klein. Il pose Mathys sur une chaise et lui sert un verre d'eau. C'est probablement tout ce qu'il y a de toute manière. Il entend le pas pesant de Powell dans son dos et mue par de vieux réflexe, il sent sa tête entrer dans ses épaules, mais il se ressaisit aussitôt. Il se retourne, sérieux et tentant d'afficher la mine la plus impassible qu'il peut. Il se heurte au sourire bonhomme de Powell.

- Bonjour Chatwood.
- Li... Capitaine Powell, répond Linus, d'un ton neutre, s'étant souvenir de son rang juste à temps.
- Bonjour, Mathys, ajoute Powel en tournant vers Mathys un regard plein de compassion. Toutes mes condoléance, mon garçon, je suis le capitaine Powell, dit l'enquêteur en tendant la main à Mathys. Je peux m'asseoir avec toi, Mathys ?

Il n'attends pas vraiment qu'il lui donne la permission, mais il s'asseoir à l'autre coin de la table et tourne la chaise pour faire face au petit. Du coups, Linus prend une mine sombre, se rendant compte qu'il allait devoir subir la peau de vache. Elle allait en prendre pour son grade. Brewster fait signe à Linus de le suivre, le temps qu,il interroge Mathys. Linus vient pour refuser, mais Michael Spencer lui fait signe que ça ira, qu'il reste là. Il prendra soin de Mathys et s'assurera que ça se passe bien. En même temps, avec Powell, ça ira.

- Bon, Mathys, je sais que ce sera pas facile, mais je vais devoir te poser des questions sur ce qui c'est passé avec ton père. T'es pas obligé de me répondre, mais ça m'aiderait beaucoup pour que je fasse pas d'erreurs dans l'enquête, tu vois ? interroge-t-il avec un sourire empathique. Alors, dis-moi, Mathys ce que tu as fait ce matin quand tu t'es levé ?



°°°°°°°°°°°°°



Linus devient tout de suite que ce sera pas facile dès qu'il voit la quadragénaire dans le salon. De l'intimidation dans toute sa splendeur, elle veut de toute évidence le déstabiliser en lui laissant voir le cadavre de Julian encore un moment. Petite, mais élancée, elle semble l'ignorer, tandis qu'elle observe avec un peu d'exagération les détails de la scène. Immobile, Linus croit se souvenir de son manège. Elle le laisse poireauter quelques minutes avant de sembler le remarquer.

- Oh, Chatwood, asseyez-vous ici, propose-t-elle en lui désignant un fauteuil avachis.

Linus est très grand et en l'obligeant à s'asseoir et en restant debout, elle affirme sa position de dominance. Habituellement, ce genre de stratagème est inutile sur Linus, mais il doit avouer qu'elle a très bien instaurer l'ambiance. C'est pas loin de faire son effet. Linus se force à rester calme et impassible. Il prend une silencieuse et profonde respiration.

Spoiler:
 



© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Sam 14 Juin 2014 - 22:04

LE DÉBUT DE LA FIN DU MONDE CONNU

MATHYS & LINUS


Même si Linus tentait de le rassurer, Mathys avait peur de faire une bêtise, de dire quelque chose qu’il fallait pas, il avait peur que l’enquêter soit fâché contre lui si jamais il oubliait de dire quelque chose. C’est pourquoi, après les paroles de celui-ci, il ajouta : « Mais si j’oublie de dire quelque chose… si je me trompe, si je dis quelque chose qui faut pas et qu’il se fâche contre moi… » Mathys s’était redressé et le regardait alors qu’il se sentait pas bien à l’idée qu’il soit parti, qu’il soit loin de lui. « Tu vas revenir vite ? » Il voulait pas être séparer trop longtemps de lui non plus… il avait peur que Linus parte, qu’il en profite pour partir. « Tu vas pas partir hein? Promis ? » Il le regardait de ses grands yeux triste et plein d’espoir à la fois alors qu’il changea ensuite de sujet.

Mathys lui demanda pourquoi son papa ne l’aimait pas, il n’avait jamais entendu son papa lui dire qu’il l’aimait et sa maman, il ne l’avait jamais connu. Mais Linus lui assura que ce n’était pas de sa faute, il lui affirma qu’il n’avait rien faire de mal. Il l’écoutait en suite, Linus ne lui menti pas en lui disant que son papa l’aimait, il lui affirma qu’il était très triste ou malade et que c’était peut-être les deux. Il avait envie de lui demander s’il connaissait sa maman, mais il lui demanda plutôt s’il pouvait boire de l’eau, la réponse fut positive et Mathys pris le premier t-shirt qu’il trouva c’était un t-shirt blanc avec le logo de Captain America, l’étoile de captain America. Le blanc n’était peut-être pas la meilleure idée avec son dos, comme il pourrait facilement le tâcher, mais l’enfant n’y pensa pas et pour lui Linus avait « réparer » son dos, bien qu’il le sentait encore un peu douloureux. Il aura sûrement besoin de traitement, que son dos soit surveillé attentivement afin de s’assurer de la bonne cicatrisation de ses blessures et de bien tout désinfecter à plusieurs reprises. Il alla ensuite dans les bras de Linus qui le tenait dans ses bras pour sortir de la chambre. Au même moment, le policier ouvrit la porte en annonçant l’arriver de deux enquêteurs.

Ils prirent la direction de la cuisine, Mathys enfonça sa tête contre le torse de Linus afin de rien voir, de pas voir les policiers, ni son papa qui était peut-être encore au sol, sauf si les ambulanciers l’avaient amener afin de procédé à une autopsie ou un trucs du genre ou tout simplement l’amener à la morgue. Il fut installé à la table alors que Linus lui donna un verre d’eau. « Merci. » Il pris le verre d’eau entre ses mains encore tremblante et il le porta à ses lèvres pour en boire un peu et le déposa sur la table.

Mathys lui ne connaissait pas les deux enquêteurs, il n’avait jamais vraiment vu de policier avant aujourd’hui, faut dire que son papa se tenait loin d’eux. Son père faisait des trucs illégaux et maltraitait son fils, c’est pas le genre à aller passer du temps avec la police!

Mathys n’était pas trop rassuré en voyant l’inspecteur arrivé, il n’aimait pas trop l’idée de devoir rester seul avec lui et il serra sa peluche qu’il avait pris avec lui lorsqu’ils avaient quitté la chambre de celui-ci. Il le regardait et ne parlait pas, il ne répondit pas quand l’homme lui donna ses condoléance et lui demanda s’il pouvait s’asseoir. De toute façon, l’homme s’assit sur la chaise près de lui, juste à l’autre coin et lui faisait face. Mathys allait se lever pour courir rejoindre Linus, mais il compris qu’il avait pas le droit et il aimait pas trop ça. Il se sentait pas rassurer et il ramena ses jambes contre lui, ses genoux contre son ventre qu’il entoura de ses bras. Il regarda Linus partir et vit que l’autre policier, lui qui avait amener les trucs pour le soigner resta présent cela le rassura un peu, mais il aurait préférer que ça soit Linus qui reste. Mais lui aussit devait répondre aux questions de l’autre inspecteur.

Le petit n’osait pas vraiment regarder l’inspecteur, mais il fini par le regarder pour l’écouter, il voulait bien l’aider, mais il avait peur d’avoir fait quelque chose de mal, d’être l’une des raisons de la mort de son papa. Il hocha la tête pour dire qu’il avait compris et l’inspecteur lui posa une première question. Ce qu’il avait fait ce matin en ce levant, bien que sous le choc, un peu perdu dans toute cette histoire il lui répondit d’une petite voix…

« euh… quand j’me suis levé papa il était pas là, j’me suis fait des toasts à la confiture de fraises. » La confiture de fraises était sa favorite et vu ses allergies il ne pouvait pas manger de beurre d’arachide ou encore de nutella. « Avec du fromage. » C’était peut-être pas important, mais il savait pas quoi dire. « J’suis aller regarder les dessins animés après… papa il était pas content quand il est rentrer… »  Il s’arrêta de parler alors qu’il serra sa peluche.

°°°°°°°°°°°°°

Installé dans le salon elle attendait que Linus ou plutôt monsieur Chatwood se présente afin de procédé à l’interrogatoire. Elle devait savoir ce qui était arrivé, du moins obtenir le plus d’information possible. Elle le vit arrivé, comme à son habitude elle le fit attendre, afin de mettre la pression et détecté le moindre signe d’hésitation, de stress chez celui-ci. Pourtant, il était calme et ne semblait pas stresser. Peut-être un peu inquiet, mais pas pour l’interrogatoire. Après lui avoir dit de s’asseoir alors qu’elle était debout, elle sortit son calepin de note et in stylo afin de noter ce que Linus allait répondre à ces questions.

« Alors pour commencer, dis-moi ce que vous faisiez ici et votre relation avec.. » regardant le nom du mort. « avec Julian Abberline. » C’était la première question d’une série de question qui allait suivre. Le laissant répondre, elle continua ensuite son interrogatoire, impassible, ne laissant paraitre aucune émotion sur son visage, comme si tout cela n’était pas important ou du moins, ne la touchait pas.

« Comment allait M. Abberline quand vous êtes arrivé, dans quel état était-il ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu Dim 15 Juin 2014 - 1:13



Le début de la fin
du monde connu

Ft. Mathys H. Abberline



Powell écoute attentivement la réponse du gamin, lui laissant tout le temps de réfléchir s'il en avait besoin. Le quinquagénaire n'exprimait absolument aucun signe d'impatience. Il avait la patience du jovial grand-papa. Il ne prenait non plus aucune note. Klein, invisible derrière Mathys, appuyé sur le comptoir se chargeait de les prendre. De toute manière, Powell avait assez de mémoire pour retenir ce dont il avait besoin pour l'enquête. Les notes, c'était juste pour faire officiel.

- Moi aussi j'aime la confiture de fraises et je met toujours du cheddar aussi. Oh, les dessins animés, ça c'est amusant. Lesquels tu as regardé ?

Mettre le gamin en confiance en lui posant des uestions qui ne sont pas utiles, en apparences, mais qui en fait, en y réfléchissant bien, pouvaient donner une chronologies intéressantes. Encore une fois, il laisse tout son temps à Mathys pour répondre aux questions. Interroger un enfant si jeune n'est jamais facile.

- Pas content ? demande-t-il lorsque Mathys le dit. Est-ce que tu sais pourquoi il n'était pas content ?

La pire chose à faire aurait été de lui demander s'il avait fait quelque chose pour que son père ne soit pas content. Des plans pour le fermer sur lui-même et c'était pas ce que Powel souhaitait.



°°°°°°°°°°°°°


Assis dans le fauteuil, Linus a posé les bras bien à plat sur les accoudoirs. Il respire profondément et jette des coups d'oeil vers la cuisine. Il n'aime pas savoir Mathys tous seul, mais dans l'encadrement de la porte, il voit Michael Spencer nonchalamment appuyé. Il a l'air détendu. Ça ira. Après de longues minutes à le faire poireauter, Wilcox y va de ses questions de routine. Elle va droit au but. Bien, au moins elle n'a pas l'intention de le balader pour rien. Par contre, il grimace lorsqu'elle fait semblant de buter sur le nom de Julian. Oh, il sait très bien qu'elle sait qui c'est. Lewiston n'est pas si populeuse et tout le monde connait le toxicomane de la ville, quand même, surtout les flics.

- J'ai eu un appel de Mathys. Faudrait regarder sur mon portable à quelle heure il a appelé. Je dirais y a moins d'une heure. Je suis venu aussitôt. Je viens souvent depuis un an. Julian est mon ami et j'essayais de le sevrer, tranquillement. Il jette un bref coup d'oeil sur le corps de Julian que les ambulanciers mettent sur un brancard puis grimace encore une fois. Ça n'a pas fonctionné.

C'était du gâchis. Avoir su que ça se terminerait comme ça, il aurait fiat les choses autrement. Il se demande ce qui s'est passé en fait. Il essaie de comprendre, mais il ne sait pas trop. Ça s'est passé si vite. Mais en même temps, tout ça se tramait depuis des mois, il en et persuadé. Julian, après une relative bonne période avait commencé à l'appeler plus souvent. Il lui semblait plus nerveux, plus instable. C'est pour cette raison que Linus avait laissé son numéro dans le téléphone de la maison et qu'il lui avait montrer la touche rapide.

- Julian était en crise quand je suis arrivé. Je sais pas pourquoi. La drogue, encore, probablement. Mais j'ai pas vraiment porté attention à Julian. Il frappait Mathys dit-il d'un ton lugubre.

Il se replace sur son siège, il semble furieux à cette idée. Il revoit la scène et ça ne lui plait toujours pas. C'était la première fois qu'il voyait Julian frapper Mathys. Il arrivait habituellement avant ou après. Et Julian, depuis plusieurs mois, se ressaisissait après un ou deux coups, la plupart du temps c'était de la bousculade rude mais tout aussi inexcusable.

- En fait il le fouettait avec sa ceinture. La boucle, précise-t-il.

Wilcox a beau être une peau de vache, elle est mère de famille.




Spoiler:
 



© Leeyarom°"°

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1473 - Le début de la fin du monde connu

Revenir en haut Aller en bas
#1473 - Le début de la fin du monde connu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Kamil Nil'Bhrissau
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Les Eldars noirs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-