AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 I'm shipping up to Lewiston whoa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Alter Ego
Sith sans humour
93 $
93 messages
Mensonges : 93



MessageSujet: I'm shipping up to Lewiston whoa Sam 25 Fév 2017 - 20:30

D’abord il y eut le bruit du moteur d’un véhicule remontant la route. Un gros cylindré ronronnant conduit par un chauffeur qui n’est pas pressé. Tranquille… Une balade du dimanche? Le ronronnement devient plus audible à mesure que le véhicule se rapproche et décélère… Le moteur coupé il y eut le claquement des portières, reproduit à quatre reprises. Le bruit sourd d’une portière massive. Quelques voix, assourdies, calmes… L’odeur du souffre d’une allumette, et de la fumée de cigarette… Quelqu’un marcha sur le porche et cogna à porte moustiquaire…

Une vieille Chevrolet 1978 immatriculée au New Jersey… Quatre hommes, des Irlandais… Des cousins… Parce qu’il existe toutes sortes de familles : Harrington à la porte, une figure de bonne augure… Pope, le chauffeur, un homme patient, il marcha sur les talons d’Harrington, mais s’immobilisa au pied des marches pour admirer le paysage. Flynn et Wakefield, des fiers à bras. Flynn vient rejoindre Wakefield de ce côté-ci de la voiture, alors que Wakefield s’allumait après cette longue route.

- O’Leary? T’es là, cousin?? Fit l’homme en s’appuya à la chambranle de la porte.
- On fait mieux comme entrée en matière tu sais, fit remarquer Pope…
- Ouais?
- Y’a eu 4 meurtres, Harrington… Doit être assez nerveux pour pas aimer voir débarquer 4 type chez lui un dimanche matin…
- Vrai… O’Leary, on voudrait profiter de ton hospitalité… Histoire de ne pas trop se montrer en ville… ajouta-t-il un ton plus bas...

Puis il se pencha pour regarder à l'intérieur... C'était sombre et rien ne bougeait... Il essaya la poignée de porte, et entra en s'essuyant les pieds sur le paillasson.

- O’Leary???

Il fit signe à Pope de le suivre...
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Dim 26 Fév 2017 - 2:17

I’m shipping up to Lewiston

Ft. Harrington, Pope, Flynn & Wakefield


De toute évidence, tout le monde est occupé ailleurs. Et c’est très chiant parce qu’il dormait  si bien, ce qui ne lui arrive pas si souvent que ça. Cousin ? Lequel ? Ils en ont des tas. beaucoup trop. Il se redresse péniblement, rejette les couvertures et se lève. Il marche sans se presser, puis ouvre la porte, mais pas la moustiquaire.

- T’es lequel des cousins ? Il plisse les yeux lorsque son visage est inondé de soleil. Laisse tomber, pas la peine, je m’en fiche. Gus est pas là. Bye.

Et il referme la porte intérieure.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Alter Ego
Sith sans humour
93 $
93 messages
Mensonges : 93



MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Dim 26 Fév 2017 - 2:57

Harrington resta coi, faisant face à la porte. Admirant toujours le paysage, Pope souriait à part lui. Flynn demanda à Wakefield :

- C’était quoi ça?

- O’Leary…
- Aengus O’Leary?
- Non… L’autre… Saffron O’Leary…
- Aengus tolère ce type chez lui?
- Il doit pas vraiment avoir le choix… Il est de sa famille…
- Pope?
- Ouais? Ouais… j’arrive…

Et comme à contrecoeur, le dénommé Pope gravit le porche et cogna à la porte avec une certaine insistance. C'était toujours Pope qui se chargeait des situations délicates. Harrington perdait facilement son calme et il le savait... Il n’hésitait pas à faire intervenir son alter ego.

- Saffron O’Leary? S’il te plait, laisse-nous entrer… On a fait une longue route et personne ne cracherait sur un café…

Il lui laissa un instant, attentif aux bruits à l’intérieur

- On ne vient pas faire de problème… On cherche seulement une place où se poser le temps de régler nos affaires… On est venu voir… Seulement voir…
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Dim 26 Fév 2017 - 3:45

I’m shipping up to Lewiston

Ft. Harrington, Pope, Flynn & Wakefield


Il y a un silence. Puis il ouvre la porte à nouveau.

- Oh, tu sais qui je suis. Alors tu comprends, c’pas à moi que tu dois parler.

Et c’était parfait comme ça. Pas de décisions, pas de responsabilités. De toute manière, ses décisions ne plaisent à personne. Ils préfèrent agir comme Gus sortir l’artillerie. Saff a d’autres méthodes, mais tout le monde s’en fiche.

- Il est peut-être dans l’écurie, où ailleurs. Bonne chance. Aurevoir.


______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Alter Ego
Sith sans humour
93 $
93 messages
Mensonges : 93



MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Dim 26 Fév 2017 - 4:29

Faudrait quand même pas exagérer… Si quelqu’un allait fouiller l’écurie pour trouver le proprio, ce ne serait pas eux. Il y a des limites quoi… Et Pope savait se montrer diplomate. La diplomatie exige d’être capable d’anticiper le coup suivant de son interlocuteur. Il ne le laissa pas refermer la porte. Il ouvrit le moustiquaire… Pas bien grand, juste assez pour glisser sa botte dans l’encadrement de la porte. Pope grimaça alors qu’Harrington tirait à lui la porte moustiquaire.

- Oh, alors on va attendre à la cuisine…
- Je ferai le café… Vous l’aimez comment votre café?

Flynn et Wakefield s’avancèrent, passant la porte à la suite des deux premiers. La pièce sembla soudainement plus petite… 4 Irlandais, pas bien grand mais costaud. Ils étaient d’un genre particulier… De ceux sur qui on compte pour exécuter les contrats. Toutes sortes de contrats.

Pope tira une chaise et invita Saffron à s’assoir. Harrington prit la chaise opposée.

- On a perdu des gars, tu vois…

- Pas seulement nous…
- Non… Y’a eu plusieurs meurtre…
- Et on se demande pourquoi nos gars sont venus crever dans ce trou perdu…
- Enfin, pour Denis et Kindcaid, on le sait…

Pope prit le silex de la cafetière et jeta un coup d’œil à l’intérieur tout en ouvrant le robinet pour faire couler l’eau.

- Ils cherchaient Malloy… Malloy avait disparu… Ils l’ont trouvé à la morgue et se sont fait descendre…

Il se servit du silex pour mettre de l’eau dans le réservoir… Pendant que Wakefield ouvrait les armoires…

- On aimerait bien savoir qui ils ont dérangé pour se faire descendre…

- Parce qu’il n’y a pas eu d’avertissement… Rien… Alors on n'est pas des sauvages, on aimerait bien comprendre… Enfin, pas nous, mais les gens pour qui on travaille…
- Oh, moi aussi je veux savoir...
- Oui, Stevenson… Enfin, 4 meurtres pour une si petite ville, c’est beaucoup, tu crois pas?

Wakefields lui tendit le pot de café…

- Ah, merci! Bien fort?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Dim 26 Fév 2017 - 4:48

I’m shipping up to Lewiston

Ft. Harrington, Pope, Flynn & Wakefield


- Quoi ? Moi je veux pas de café, dit-il en tentant d’afficher son sourire le plus niais, mais l’histoire l’intéresse. Oh, et quoi, vous pensez que c’est Gus ? Il avait sûrement ses raisons, mais ça ne m’intéresse pas. Tout ça ne m’intéresse pas et vous m’intéressez encore moins. Je sais même pas de qui vous parlez. J'évite la police, vous savez pourquoi ? À cause de vous en général. Donc, buvez votre café, bavardez et tout ça, si ça ne vous dérange pas, je vais aller me recoucher. Je suis convalescent, vous savez, l’anthrax à St-Joseph, j’y étais, j’ai été infecté, etc, etc. Ça été franchement désagréable. Et il se lève. Bonne nuit.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Dim 26 Fév 2017 - 11:53

I’m shipping up to Lewiston

Ft. Harrington, Pope, Flynn & Wakefield



Aengus est souvent matinal ces deniers temps. Il faut dire que ça lui permet d’éviter Saffron qui est insupportable. Certes il a été contaminé par l’Anthrax, mais ça ne lui donne pas le droit de pourrir la vie de son aîné, d’ailleurs il le faisait bien avant l’Anthrax… en somme il pourrait justement faire une pause. Mais apparemment non. C’est pour ça qu’Aengus se lève tôt pour rejoindre l’écurie et s’occuper de ses chevaux. C’est d’ailleurs ce qu’il fait quand il entend au loin une voiture. Il ira voir ce que c’est lorsqu’il aura fini de s’occuper de l’animal face à lui.

Lorsqu’il sort de l’écurie, il reconnaît la voiture, mais personne. Qui les a donc laissés entrer ? Aengus se dirige lui-même vers sa maison, y entre et rejoint directement la cuisine pour voir qui s’est donné le droit d’entrer sans sa permission.

« Je ne crois pas vous avoir invités à entrer chez moi. Ni à vous faire un café dans ma cuisine. »

C’est une façon de dire qu’ils ont intérêt à donner la raison de leur présence rapidement, s’ils ne veulent pas avoir d’ennuis.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Alter Ego
Sith sans humour
93 $
93 messages
Mensonges : 93



MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Dim 26 Fév 2017 - 17:07


- Ok, assez joué au plus malin… j’vais le tuer…
fit Wakefield en faisant un pas vers la table avant d’être intercepté par Flynn
- Mais non, on va pas le tuer…
- Je te jure que si…
- Mais non… On ne tue pas les ptits cons quand d’autres peuvent le faire à notre place…

Les deux fiers à bras eurent l’air septique.

- L’immunité de ce type tient de son nom et de son insistance à nuire à tout le monde équitablement. T’imagine ce que ses petits potes de la région penseraient s’ils croyaient qu’il nous aide? Crois-moi, ils vont pas apprécier.

Et alors Aengus refit surface.

La dynamique des quatre hommes se modifia. Wakefield et Flynn saluèrent d’un hochement de tête en reculant contre le comptoir alors que Flynn enlevait sa casquette, Wakefield se redressa sensiblement. Pope avait déjà mis la cafetière en route mais il reposa la tasse sur le comptoir. Harrington, lui, se leva de sa chaise et salua Aengus en lui tendant cordialement la main.

Bon, ce n’était pas le genre de type à échanger des poigné de main avec ceux qui s’introduisent dans sa cuisine sans permission.

- Harrington, New Jersey, from the hell kitchen… Voici Pope, Flynn et Wakefield… Excusez-nous de vous avoir envahi… On est venu chercher votre… collaboration. On vient voir ce qui se passe en ville, mais on préfèrerait éviter de trop se faire voir en ville… Histoire de pas finir comme les quatre autres gars qui ont été descendu.

Il faisait référence aux faits divers… 4 homicides en très peu de temps ça attire l’attention de toute sorte de monde.

- Et puis on est tombé sur… votre frère? Et cette dernière phrase était prononcée avec beaucoup de sympathie.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Dim 26 Fév 2017 - 17:30

I’m shipping up to Lewiston

Ft. Harrington, Pope, Flynn & Wakefield


Saffron n’est pas vraiment impressionné. Il se contente de regarder la provenance de la menace. Il a l’habitude. Ils se trompent.

- Nan, je nuis à personne, mais j’emmerde tout le monde équitablement et ils me le rendent tous très bien, ce qui fait que non, je n’ai pas de petits potes. Je peux aller dormir maintenant ?

Et Gus fait son entrée. C’est si beau de voir quatre gros cons tenter de l’intimider et de prendre aussitôt une apparence beaucoup plus égalitaire dès que Aengus arrive. Saff n’a jamais pesé beaucoup dans la balance, mais il est toujours vivant.

- Ah oui, ils sont tombés sur moi tout à fait par hasard, j’ai essayé de te les envoyer à l’écurie, mais tu sais que je sais pas me défendre et tout ça.

Il se rassoit, parce que bon, il est effectivement en convalescence.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Dim 26 Fév 2017 - 18:31

I’m shipping up to Lewiston

Ft. Harrington, Pope, Flynn & Wakefield


Lorsqu’il entre dans la cuisine, Aengus ne prend pas la peine de saluer poliment les quatre intrus qui se sont permis d’entrer chez lui sans la moindre permission. Il est même certain que Saffron ne les a pas autorisés à entrer, mais sûrement n’a-t-il eu pas le choix. Il ne lui en tiendra pas rigueur, mais pour les quatre intrus, c’est une autre histoire.

L’un d’eux se lève aussitôt qu’Aengus est entré, et vient lui tendre la main. Le patriarche O’Leary se contente de la regarder, sans la serrer. Il se présente, ainsi que ses petits camarades et il explique la raison de leur venue. Une explication qui ne convainc pas vraiment Aengus. Il laisse planer un léger silence, et c’est Saffron qui reprend la parole, avouant qu’il n’a pas vraiment pu les retenir ; pour une fois, Aengus ne lui fait pas de remarque à ce sujet.

« Tu devrais retourner te coucher. » Dit-il à son cadet, avant de poser son regard sur le dit Harrington, du New Jersey. Il attend encore quelques secondes avant de reprendre la parole. « « Excusez-nous de vous avoir envahi » est un impératif, qui signifie entre autres que vous me donnez un ordre. Et il n’existe que trois personnes qui puissent me donner un quelconque ordre, ce sont mes nièces. La tournure qui se veut vraiment polie et qui me laisse le choix ressemble davantage à « Je vous prie de bien vouloir nous excuser. » Et pendant que je réfléchis à cette possibilité, vous aurez certainement le temps de m’expliquer en quoi votre histoire me concerne et surtout en quoi elle peut bien m’intéresser. »

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Alter Ego
Sith sans humour
93 $
93 messages
Mensonges : 93



MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Mar 28 Fév 2017 - 3:35

Un homme doit un certain respect à un autre lorsqu’il se retrouve assis à sa table de cuisine. Particulièrement lorsqu’il n’a pas été invité. Bon prince, Harrington, lieutenant de l’Irish mob de Manhattan, New Jersey, donc d’une position hiérarchique supérieure, prend la peine de se répéter.

- From the hell kitchen… insiste-t-il en articulant bien chaque syllabe. On m’a déclaré que je trouverais ici des cousins pour m’aider…

Quoi, ils ont oublié leurs origines les provinciaux? Harrington reprit sa place à table, jugeant que la discussion était ouverte.

- 4 gars à nous se sont fait liquider en très peu de temps. On ne sait pas ce que Malloy foutait ici… C’était ce que Denis et Kindcaid étaient venu voir… Stevenson, c’est un indépendant… Mais on a appris qu’il posait les mêmes questions que nous… On ne connait pas son employeur.


Harrington posa les mains sur la surface de bois. Mesurant ses propos soigneusement afin que tout le monde comprenne qu’il n’adressait aucun reproche.

- Ce n’est pas mon rôle d’adresser des blâmes, mais ça s’est passé sur votre territoire. Un territoire où il ne s’est strictement rien passé depuis plus de 25ans. Le dernier meurtre en date n’était pas membre du clan, mais on ne le connaissait pas comme un incompétent. Et il est mort égorgé par un chien policier dans l’appartement d’un flic.
- Alors on aimerait comprendre… Pas seulement nous en fait…
- Quelque chose a déclenché tout ça… On dirait bien que Malloy a dérangé quelqu’un. Il faudrait savoir quoi et qui afin de vite circonscrire le problème s’il y en a un.
- Vous n’êtes pas curieux, vous?
- Alors s’il vous plait, fit-il en se montrant bien civil, On voudrait s’installer ici quelques temps… Pour observer, voir venir…
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Jeu 2 Mar 2017 - 1:42

I’m shipping up to Lewiston

Ft. Harrington, Pope, Flynn & Wakefield


Retourner se coucher quand on le clame, c'est bien, mais quand c'est le grand frère qui le propose, ça perd de son attrait. Surtout lorsqu'on est Saffron et que le grand frère est Gus. Gus lui a bien ordonné de retourner se coucher, mais il s'affale un peu plus sur sa chaise. En fait, la perspective d'aller dormir, encore, lui plait, mais ce que ce type raconte l'est encore plus. Il apprécie particulièrement le moment où il raconte que ce Stevenson a été égorgé par Zeus. Il sourit presque, mais il se retient. Même pour un regard avisé, il s'agit de son éternel sourire. Pour Gus, qui connaît son frère, c'est un regard admiratif et ça n'a rien à voir avec les types.

- Quoi ? Il ne se passe rien ici depuis 25 ans ? Bon sang, heureusement qu'on est pas dans les grandes villes, n'est-ce pas Gus ? T'imagine ? Il s'est passé des trucs en ville et on y est pour rien, la honte ! Il lève la tête vers Pope, près de la machine à café. Tu me fais un café ? demande-t-il avec un large sourire.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa Sam 11 Mar 2017 - 15:00

I’m shipping up to Lewiston

Ft. Harrington, Pope, Flynn & Wakefield



Celui qui se nomme Harrington prend la peine de répéter le nom de son clan, l’air de vouloir asseoir une position supérieure sur Aengus. Il ignore sûrement qu’Aengus ne répond qu’à lui-même, et qu’il a bien peu de contact avec les autres cellules de la mafia irlandaise. Les O’Leary sont plutôt indépendants, ils s’occupent essentiellement de leur famille, et des cousins directs. Alors venir chez lui sans y avoir été invité, se revendiquer supérieur en répétant un nom auquel Aengus n’accorde pas une grande importance, ce n’est certainement pas ce qui va l’aider à obtenir ce qu’il veut.

« Des cousins, hein ? Il va sûrement falloir être plus précis, parce que je n’ai pas de cousins directs dont les noms sont Harrington, Pope, Flynn ou Wakefield. Vous pourriez très bien être n’importe qui, et aux dernières nouvelles, je ne réponds pas aux ordres des From the hell kitchen. »

Il écoute néanmoins l’histoire de Harrington, sait-on jamais. Mais la tournure qu’elle prend met davantage à mal la patience d’Aengus. S’il ne vient pas adresser de blâmes, Harrington devrait faire attention à ce qu’il dit, où il risque de ne pas aimer la réponse du patriarche O’Leary. Il écoute jusqu’au bout, sans interrompre Harrington et ses compères. Il jette rapidement un œil à son frère, dont le regard lui est très expressif. Aengus doit bien admettre que lui aussi retire une certaine satisfaction de ce que Zeus a fait à ce Stevenson, qui mérite bien son sort pour l’idiotie dont il a fait preuve.

« J’aurai peut-être pu me montrer curieux, si vos hommes étaient venus me voir à leur arrivée sur mon territoire. Mais il semblerait qu’ils se sentaient bien trop supérieurs à nous autres pour les visites de courtoisie. L’ennui quand on supplante le chef de clan d’un territoire sur lequel on n’a pas foutu les pieds depuis des dizaines d’années, c’est qu’on ignore ce qu’il s’y passe, et généralement c’est aussi comme ça qu’on finit prématurément six pieds sous terre. » Il marque une légère pause avant de reprendre. « Quant à ce Stevenson, je doute fortement des compétences qu’il pouvait avoir. Il me semble bien peu judicieux d’aller menacer la petite amie d’un flic dans l’appartement de ce dernier, d’autant plus quand la petite amie en question pourrait très bien être flic elle-même si elle s’était présentée aux examens, et qu’en plus de cela, elle dresse des chiens policiers depuis l’adolescence. »

Aengus ne mâche pas ses mots, il ne l’a jamais fait, et ce n’est pas les quatre intrus qui ont débarqué chez lui qui vont changer cela. Quant à s’installer ici, il n’en est simplement pas question. Aengus offre le gîte et le couvert aux membres de sa famille proche, mais certainement pas à quatre étrangers qui se croient supérieurs à lui au point qu’ils trouvent normal de s’introduire chez lui sans autorisation, de se faire un café dans sa cuisine, et de lui adresser une menace à peine voilée en sortant un nom qui n’a pas le moindre sens ici.

« Que vous souhaitiez enquêter, cela ne me pose pas de problème du moment que deux de mes hommes vous accompagnent, histoire que vous n’alliez pas déranger les mauvaises personnes à votre tour. Je n’ai aucune envie de voir débarquer la moitié de votre clan parce que vous serez morts vous aussi. Quant à l’endroit où vous vous installerez, ce ne sera pas ici. »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: I'm shipping up to Lewiston whoa

Revenir en haut Aller en bas
I'm shipping up to Lewiston whoa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm a fool whoa baby ~ Polina & Beau
» Le grand recensement des Shipping!
» SHIPPING WAR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Tammany Creek :: Quartier résidentiel :: Lewiston Roundup Grounds :: Ranch O'Leary-