AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1478 + He came back. ► Weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1478 + He came back. ► Weister Mer 1 Fév 2017 - 21:41

He came back.
anders et grace


Il était là.
Même s'il pouvait penser qu'il n'avait pas autant d'importance que quiconque d'autre de sa famille, il était là. Et pour elle, il était au moins aussi important. Les amis étaient la famille choisie, voilà ce qu'il fallait retenir. Il était sa famille tout autant de Missy et elle défiait quiconque de dire l'inverse. Il était là et c'était tout ce qui comptait à l'instant. Il était celui qui savait tout mais surtout celui qui la comprenait d'une façon si particulière. Évidemment, Thomas la comprenait également et savait la déchiffrer mais elle pouvait espérer lui cacher plus facilement ses pensées qu'avec Anders. Ils étaient amis mais c'était tellement plus compliqué que ça. Il était le seul qui comptait de cette façon et le seul dont elle ne voulait pas se séparer.

Ils avaient failli l'être par la force des choses et ils avaient vécu éloignés pendant des années, c'était amplement suffisant. S'il venait à disparaitre maintenant, elle ne s'en remettrait tout simplement pas. Il était devenu son ancre et son soutien, la personne avec qui elle s'autorisait vraiment à être elle-même en sachant que son jugement de la détruirait pas. Tout chez lui la rassurait et lui rappelait une époque à laquelle elle aurait tellement aimé revenir. Ses bras, sa chaleur, sa voix, son odeur. Il y avait un côté addictif qu'elle négligeait de prendre en compte mais c'était bien le cas. Elle ne pouvait pas se passer de lui et cette constatation était douloureuse parce qu'il ramenait à des émotions qu'elle ne se laisserait jamais plus ressentir.

Une impulsion aurait pourtant presque pu lui faire dire quelques mots révélateurs et libérateurs mais elle était plus que consciente que rien de positif pourrait en sortir. La preuve en était avec Seattle. Elle ne tenait pas à compliquer les choses entre eux quand il était sa place forte, l'endroit où elle pouvait aller pour se sentir en sécurité. Il était devenu cela et elle ne voulait pas le voir changer.

Son regard ne dévia pas du sien, maintenant ce contact en se demandant pourquoi elle n'avait jamais noté cette note de brun clair dans le fond de ses yeux et pourquoi elle n'y prêtait attention que maintenant. Peut-être parce qu'elle faisait tout pour éviter d'y lire les émotions qui y demeuraient et se concentraient sur autre chose ou peut-être parce qu'elle voulait à son tour lui faire passer des émotions. Le regret, la peur, la confiance, l'affection, l'amour... Ces sentiments se bousculaient et elle cherchait à être rassurée dans son regard.

Mais il leva les yeux et sa question lui enserra brusquement la poitrine. A son tour, elle brisa le contact en fermant les yeux, posant son front contre le menton de son ami. Que pouvait-elle répondre ? Elle n'en savait rien. Oui, elle était ridiculement incapable de se contrôler. Non, une autre explication devrait être donnée.

- Je ne sais pas... J'ai juste... J'ai peut-être pris un peu plus que la dose conseillée mais pas plus que ce que j'avais déjà pris. Ça n'aurait pas dû... Ça devait juste m'amener dans mon lit pour le reste de la journée. Je voulais me reposer, c'est tout. Répondit-elle avec détermination avant de lâcher un soupir presque amusé. Le pire, je crois, c'est que je ne me suis jamais sentie aussi reposée que maintenant, ici.

Elle était en confiance, elle pouvait ainsi se confier sans crainte, dévoiler qu'il l'aidait à se sentir reposée et qu'elle se sentait bien ici. Plus que ce qu'elle avait pu être ces derniers mois.

- Je te demande pardon. Je suis désolée que tu aies eu à vivre ça Andy. Reprit-elle sans desserrer son étreinte. Ce n'est pas encore maintenant que tu te débarrasseras de moi et je t'assure que je ne veux pas mourir. Peut-être qu'un jour je m'y préparerai avec confiance mais il y a encore tellement de choses que je veux faire et voir. Avoir pris au moins une fois mes petits-enfants dans mes bras, essayer de faire comprendre aux gens que j'aime jusqu'à quel point j'ai besoin d'eux. Continua-t-elle en relevant le regard dans sa direction. Je voudrais aussi apprendre à mieux connaître ma fille, partager des choses avec elle. J'aimerais... vieillir encore...

Et ses mots lui amenèrent à réaliser que ce n'était sûrement pas une chose assurée et que contrairement à ce qu'elle croyait, elle n'avait pas tout dit à Anders. Il restait bien une chose ou deux sur lesquelles elle mentait : sa santé et ses sentiments. Mais elle ne comptait pas révéler quoique ce soit, jamais. Elle devait préserver ce qu'il restait de son meilleur ami et chercher à alléger son cœur. C'était tout ce qu'elle voulait : le voir sourire à la vie. Doucement, elle monta une main à sa joue, passant un doigt sur la ligne d'un sourire absent et dans cette barbe sauvage.

- Je voudrais que tu sois heureux à nouveau. Révéla-t-elle avec un léger sourire, son regard restant dans le sien dans un autre genre de communication.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + He came back. ► Weister Mer 1 Fév 2017 - 21:41

He came back
anders et grace


Perdre le contrôle.
Ce n'était pas un secret pour Anders, Grace avait peut-être perdu le contrôle dans la dose de ses médicaments. Il ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter pour elle, après avoir émis des hypothèses dans sa tête, il pouvait facilement faire des rapprochements et il se détestait pour avoir posé cette question.

Et elle ne savait pas.

Cela l'inquiéta encore plus dans le fond parce qu'il savait qu'elle le tenait un peu à l'écart par rapport à ça et il avait failli rester impuissant à ce qui se passait. Anders avait pu retrouver Thomas, sans se rendre compte de l'identité de ce dernier. Il regarda devant lui maintenant, sentant le front de Grace contre son menton, avec cet air songeur et concerné pour son amie. Il ne l'aidait pas même si elle pouvait prétendre le contraire et il n'allait pas l'aider à l'avenir quand les choses se gâteront. Il savait que d'une certaine manière, il allait être une cible de quelque chose ou de quelqu'un.

Il eut un petit rire discret quand elle avoua être plus reposée quand elle était ici, parce qu'elle était à l'abri de toute agression extérieure mais elle ne pouvait pas indéfiniment rester ici. Anders posa la main sur la tête de son amie comme pour montrer qu'il l'écoutait toujours et qu'il pouvait être d'accord.

Elle le rassura assez rapidement, disant qu'elle n'était pas prête à partir et qu'elle n'avait pas cherché à le faire. Il savait qu'il l'avait un petit peu détestée pour lui avoir fait vivre ça mais en même temps, elle ne pouvait pas le savoir pourquoi il était sensible à ça. Au moins, elle pouvait savoir qu'il avait eu peur, très peur pour elle et ce que le retour de Thomas pouvait engendrer. Il avait peur qu'elle n'aille pas mieux mais il savait qu'il serait un peu tenu à l'écart avec Thomas de présent qui allait tout faire pour la retrouver.

Il se décolla un petit peu d'elle pour la regarder dans les yeux, posant la main sur son épaule. Elle aurait cette chance de connaître ses petits-enfants, lui aussi peut-être... Il ne savait pas comment, mais il espérait vivre lui aussi cette expérience. Au moins Grace avait tellement de choses à faire, tout comme lui même si en ce moment, il n'en avait pas la force ou encore l'envie pour cela.

Cependant, il fronça un peu les sourcils quand elle évoqua l'envie de vieillir encore un peu avant de se reprendre, se disant qu'elle parlait encore par rapport aux médicaments. Il allait s'y faire et hocha doucement la tête, comprenant ce qu'elle voulait faire et se stoppa quand elle posa la main sur sa joue. Il stoppa tout, même de penser quand elle lui dit qu'elle voulait le voir heureux à nouveau. Anders la regarda et ne parvint pas à se détacher de son regard. Il ne dit pas un mot, pas un seul parce que le regard faisait tout à sa place. Il ne pouvait pas le faire, il l'avait bien compris mais il n'était pas non plus aveugle quant à elle, sur ce qu'elle pouvait bien penser. Il n'avait pas été que son ami et inversement, cela rendait leur relation assez compliquée et ils ne savait pas comment s'en sortir si c'était de faire comme si rien n'était avec l'arrivée de Thomas qui ne devait pas savoir tout ça. Après tout, tout dépendait de Grace et si elle avait besoin de lui, elle savait où le trouver.

Mais elle voulait le voir heureux. Elle rêvait de le voir heureux et sourire comme il le faisait si bien dans le passé, où son sourire réchauffait plus d'une pièce et son rire qui était communicatif. Il n'était plus cette personne vivante, ayant trop vécu de choses difficiles qui l'avaient détruite. Il ne savait pas s'il pouvait être heureux maintenant, après tout ce qui lui était arrivé et quand il croyait toucher au bonheur, on le lui arrachait brutalement... Comme si on lui retirait le pansement sur une blessure encore trop fraiche.

Ils ne se disaient pas un mot, Anders ne pouvait pas s'empêcher de lui dire par le regard ces mots qui pouvaient troubler son amie. Il mit les doigts sur son menton et l'embrassa sur le front comme pour la remercier quelque part, en même temps pour lui dire ce qu'il pensait. Je t'aime, mais je sais que ce ne sera pas possible pour nous deux, je veux être avec toi, mais pas comme ça. Rester des amis comme on l'a toujours été, ça me va. Je saurai vivre avec et trouver un moyen d'être heureux. Je trouve toujours une solution à un problème quand je m'en donne la peine et quand ça me pèse trop. Là aujourd'hui, je suis fatigué et je préfère laisser les choses telles qu'elles sont. Bien sûr, il ne dira jamais tout cela à voix haute et laissait cela dans ses pensées. Heureusement que Grace ne pouvait pas tout lire, mais elle le connaissait mieux que quiconque et ça faisait un petit peu peur car elle pouvait comprendre une partie.

- Tout cela va arriver. Tu verras tes petits-enfants, tu les verras grandir. Tu as peut-être déjà réussi à faire comprendre à la moitié des gens jusqu'à quel point tu as besoin d'eux et tu pourras connaître davantage Imogen... Et je pourrai être heureux aussi. J'ai promis de l'être.

Il ne savait pas comment il allait faire ... Mais il trouvera. Juste il ne savait pas par où commencer, ni comment. Mais il n'était pas seul non plus...
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: #1478 + He came back. ► Weister Mer 1 Fév 2017 - 22:10

J'avais tout bien préparé pour que ma petite surprise fasse son effet. Je posais sur le pas de la porte un petit paquet emballé soigneusement dans lequel se trouvait une des boîte de médicaments qui avait valu à cette pimbêche un séjour à l'hôpital. Les nouveaux composants avaient été changé et à côté, j'avais laissé un petit mot :

Alcool et médicaments ne font jamais bon ménage ! La crois-tu toujours quand elle te dit qu'elle n'a rien pris ? Ce que tout le monde en a vu et en sait raconte tout autre chose. Je t'avais prévenu qu'elle te ferait du mal. A toi d'apprendre de tes erreurs et ne plus les refaire...
-S


Je sonnais et pris le temps de m'éloigner un peu afin de me délecter de la tête qu'il ferait en découvrant mon petit présent.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1478 + He came back. ► Weister Mer 1 Fév 2017 - 22:13

He came back.
anders et grace


Les sentiments.
Il n'y avait rien de plus compliqué que ce qu'elle pouvait ressentir. Tout se mêlait et s'entremêlait. Elle avait besoin de se retrouver, de comprendre ce qui l'habitait. Depuis des mois, Anders avait été celui à l'aider. Il lui avait permis de savoir où elle en était et que son deuil était fait. Le monde était si injuste qu'au moment-même où elle aurait pu rêver à nouveau, une annonce lui avait rappelé la fatalité de la vie et une autre encore, lui montrer que le passé n'était jamais mort.
Maintenant que Thomas était de retour, elle ne savait pas comment se comporter. Tout l'avenir proche dont elle pouvait rêver à nouveau s'envolait. Elle se retrouvait mise au pied du mur.

Cette maison était son seul endroit sauf excepté que dans celle-ci vivait un homme pour qui elle avait toujours eu des sentiments troubles. Il aurait sans doute été préférable si elle n'avait jamais réfléchi longuement à la révélation qu'il lui avait fait des mois plus tôt. Si Missy ne lui avait pas donné son avis, elle n'en serait pas arrivée à une conclusion pleine d'espoir. Une conclusion qui était maintenant proscrite et qui devait restée bien enfouie. Cela ne l'empêchait pas de se soucier profondément de son ami et ne vouloir pour lui qu'un peu de joie. Elle ne put alors pas retenir ses mots et son affection suinta par tous les pores de sa peau, la laissant peut-être trop exposée. Mais, si c'était là la seule chose qu'ils auraient jamais, elle ne comptait pas se retenir. Il avait toujours été précieux pour elle et il était hors de question de tirer une croix dessus. Elle avait besoin de lui mais plus que tout, elle avait envie qu'il soit dans sa vie. C'était une décision égoïste mais son bonheur ne semblait encore une fois ne pouvoir être complet que lorsqu'il était là.

Ce n'était pas des choses à penser mais, alors qu'il avait ce geste d'affection envers elle, elle fut incapable de s'en vouloir ou de le regretter. Elle frissonna de ce contact et réussit à peine à retenir un mouvement dans sa direction comme si ses lèvres l'attiraient. Elle ne pouvait pas et elle ne voulait pas. Ou du moins la majeure partie d'elle-même ne le voulait pas, tout simplement parce que ce serait encore compliqué les choses. Il se passait quelque chose ici et elle devait laisser les événements se poursuivre. C'était pour le mieux.
Mais les larmes montèrent à ses yeux si rapidement qu'elle se trahit elle-même. Elle n'aimait pas la tournure des événements et elle avait mal de devoir enfouir à nouveau une part d'elle-même. Elle ne bougea pas, la main maintenant sur son épaule et le regard toujours levé dans sa direction.

Elle eut un rapide sourire quand il évoqua leur avenir et ce soudain optimisme dont il faisait preuve. Elle aimait l'entendre ainsi et elle aimait lorsqu'il voulait la conforter ou réconforter. Sa présence la réchauffait et sa voix la calmait. Si son regard dévia le temps d'une seconde sur les lèvres qui se mouvaient encore juste au dessus d'elle, Grace s'empressa de retrouver son regard et lui sourire doucement.

- Merci. Souffla-t-elle, presque confiante malgré ce qu'elle savait.

Sa santé n'allait pas s'arranger et ses sentiments allaient encore la ronger. Ceux vis à vis d'Anders bien sûr, mais aussi ceux vis à vis de Thomas et des événements passés. Elle cachait tant de choses qu'il n'était finalement pas étonnant qu'elle soit malade. Et, lorsque la sonnette retentit, elle ne retint pas un léger sursaut avant de fermer les yeux et soupirer. Leur moment semblait se dissiper dans l'air et elle regretter la familiarité et le confort de la seconde précédente alors qu'elle regardait son ami se diriger vers l'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + He came back. ► Weister Mer 1 Fév 2017 - 22:16

He came back
anders et grace


Merci.
Un merci face à son optimisme... Anders essayait de l'être alors qu'il ne l'était pas de base, il voulait essayer et devait tout faire pour être heureux. Encore fallait-il qu'il le veuille, qu'il trouve la solution et qu'il s'en sorte. La photographie en plus de l'écriture étaient déjà la base, Grace était la personne qu'il aimait énormément mais il savait qu'il ne pourra pas l'avoir d'une certaine façon et était sûr qu'il ne la verra pas beaucoup dans le futur avec Thomas dans les parages... Dans tous les cas la porte sera ouverte pour elle, quand elle cherchera refuge, quand elle en aura besoin.

Anders savait que ça n'allait pas dans un sens, quelque part, il en doutait mais il ne voulait pas le dire... Ou plutôt, il ne pouvait pas. Il ne voulait pas faire souffrir Grace plus qu'elle ne souffrait déjà, elle avait Thomas et ce serait compliquer les choses. Ce n'était plus possible entre eux et -S devait jubiler dans le fond, c'était là qu'Anders ne pouvait pas comprendre... Il l'avait compris en voyant ses larmes qui lui avait serré le coeur. C'était difficile... Mais il fallait le faire, tant qu'ils étaient toujours ensemble, des amis pour le meilleur et pour le pire. Peu importe ce que -S comptait faire.

Elle le remerciait pour être là, pour être cet ami et rester ainsi comme ça, pour son optimisme. Il ne savait pas si ce qu'ils faisaient, c'était bien... Il ne savait pas s'il pouvait réussir à sortir de chez lui, à ouvrir ses rideaux, à aller à Chicago un jour ... À continuer ses recherches sur sa fille et la voir un jour. Anders ne savait pas et le futur était effrayant, mais il pouvait le faire. Jusque là, il avait survécu et il devait apprendre à vivre, il avait le droit et ce ne serait pas -S qui l'en empêchera.

- Oh. réagit-il en entendant la sonnerie.

Anders pouvait sentir Grace sursauter et ne put s'empêcher de ricaner légèrement à sa réaction. D'un regard, il lui dit qu'il revenait et qu'il allait voir, il n'en aurait pas pour longtemps parce qu'il n'attendait personne et n'acceptait pas que quelqu'un entre. Il n'hésiterait pas à jeter Elizabeth dehors si elle recommençait à entrer chez lui comme elle le faisait d'habitude.

Mais non. Quand il avait ouvert à demi la porte, il y avait personne. Il fronça les sourcils et ouvrit complètement la porte pour voir s'il y avait pas une personne qui courrait ou qui se cachait, peut-être un des sales gosses qui s'amusaient à frapper à la porte avant de partir. Anders soupira et baissa son regard avant de trouver un petit paquet devant ses pieds, il finit par s'agenouiller pour le récupérer et défit le paquet pour trouver des médicaments. Il regarda le nom et les descriptions.

- Quoi ... ? marmonna-t-il sans être sûr ce qu'il lisait.

Il relut encore et encore pour être sûr et il vit le mot, il comprit immédiatement que c'était -S. Il releva son regard pour chercher la personne qui avait déposé ça et était même presque sorti finalement avant de lire le mot. Anders ne dit rien du tout et resta silencieux, son visage se ferma et sans un mot, il rentra avec la boite en main ainsi que le mot. Il referma derrière lui et vit Grace qui devait se demander ce qui se passait... Et ce, toujours sans rien dire, il lui tendit la boite et le mot pour qu'elle voit ça d'elle-même, observer sa réaction surtout.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1478 + He came back. ► Weister Mer 1 Fév 2017 - 22:16

He came back
Anders et Grace


La sonnette.
De quoi mettre fin à tout moment. Il y avait toujours quelque chose pour venir perturber une seconde seule avec Anders. A croire que l'Univers lui envoyait des signaux. Est-ce que cela voulait dire qu'elle devait se tenir à distance ? Qu'il était mieux pour tout le monde qu'elle s'éloigne de lui ? Cela signifiait-il qu'il y avait un quelconque danger en restant proche de lui ? Elle avait appris à vivre avec sa présence tout en se retenant de faire quoique ce soit dans sa direction. Apprendre à aimer Thomas avait été une bénédiction pour sa retenue et aujourd'hui, elle n'imaginait pas que quelque chose puisse changer, plus maintenant... Le retour de son mari avait été un rappel cuisant de ce qu'elle s'apprêtait à faire, comme pour l'en empêcher. L'Univers semblait dire que plus jamais Anders et elle ne pourraient partager autre chose qu'une forte amitié. Il y avait très longtemps qu'elle s'y était fait mais ça n'en était pas moins dur alors qu'elle était retombée dans ses filets... Elle ne savait pas pourquoi tout semblait se répéter inlassablement mais c'était ainsi. Leur timing n'était jamais le bon. Elle arriverait à vivre avec, comme la dernière fois. Et Thomas était vivant, c'était une nouvelle dont elle devait réussir à se réjouir même si rien que penser au complexe de la situation, elle n'avait qu'une envie : sauter dans le vide.

Son moment de réflexion prit fin lorsqu'elle remarqua que Anders ne revenait pas de suite et quitta la cuisine pour chercher après lui. Elle n'oubliait pas que quelqu'un avait sonné et si elle ne voulait pas jouer les intruses, elle s'inquiéta de ce dont il pouvait s'agir. Et apparemment, son instinct eut raison. Le visage de son ami reflétait un sentiment presque indéchiffrable et elle prit ce qu'il lui tendait avec interrogation. Elle commença par lire le mot et se sentit tressaillir en remarquant la signature : -S. Il était toujours là pour briser son ami mais aussi briser leur amitié et elle ne comprenait pas pourquoi. Qu'est-ce qu'ils avaient bien pu lui faire pour qu'il leur en veuille à ce point ?! Mais la boîte lui apporta un autre renseignement dont elle se serait bien passé. Il s'agissait de ses médicaments. -S avait été chez elle et elle releva un regard inquiet.

- Je... Commença-t-elle avant de souffler et fermer les yeux une brève seconde. Je sais que j'ai pris ces médicaments, je ne t'ai pas menti Anders. Je n'en ai simplement pas pris plus que d'ordinaire. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Il y a eu une erreur quelque part ou j'ai mal compté sur le moment mais ce n'est vraiment pas ce que je voulais... Si je t'ai fait du mal, je suis vraiment désolée. Ce n'est pas ce que je voulais...

Elle passa une main nerveuse sur son visage pour effacer la trace de potentielles larmes traîtresses.

- Ma vie devient un foutoir infernal. Je suis complètement perdue entre ce qu'il se passe et ce que je ressens. J'étais incapable de faire mon deuil et maintenant que c'est fait, Thomas surgit de nul part. J'arrive à peine à le regarder. Le savoir vivant ne m'a même pas soulagé un peu. J'ai l'impression d'imploser... Comme si ce n'était pas assez, -S semble à tout prix vouloir quelque chose que je ne comprends pas !... Et puis, il y a toi... La moindre chose que je me décide à faire semble tout bonnement impossible et quand je m'autorise à ressentir quelque chose qui ne soit pas de la peine et de la culpabilité, il y a toujours un élément pour me le rappeler. Je ne peux même pas dire que je mérite d'avoir une chance de vivre à nouveau mais... j'espérais vraiment... Laissa-t-elle échapper avant de soupirer. Je crois qu'il n'y aura jamais un bon timing... Je vais devoir m'y faire...

Elle s'approcha lentement de lui pour y faire passer l'inverse de ce que -S tentait de faire. Elle ne voulait pas s'éloigner de lui ni le faire souffrir. Elle ne voulait pas en finir même si c'était dur. Il y avait son fils et Imogen qu'elle ne voulait pas abandonner. Il y avait Missy et finalement, il y avait aussi Anders. Elle voulait encore du temps avec eux. Mais elle n'aurait jamais imaginé avoir du temps avec Thomas, maintenant. Elle savait qu'elle pouvait le saisir et être simplement heureuse de le savoir vivant mais tout était tellement plus compliqué. Il y avait tant de sentiments contraires qui l'animait. Son reflet la dégoûtait et Thomas était un rappel de ce qu'elle avait fait, de ce dont elle était responsable. Elle n'était pas à l'aise dans la maison dans face mais ici, elle avait l'impression d'entrer dans une bulle protectrice, à l'extérieur du monde. -S l'avait possiblement percé à quelques endroits mais c'était toujours là, ici. Anders était sa bulle protectrice et elle lui prit une main pour s'assurer qu'il n'allait pas simplement lui dire de partir.

- Je parle beaucoup et je me plains beaucoup mais il y a une chose que je ne dirais jamais assez, peut-être deux : je ne chercherai jamais à te faire du mal et... je suis désolée. Tu seras toujours mon meilleur ami et la personne sur qui je sais pouvoir compter. -S peut essayer de nous séparer mais il ne parviendra pas à changer ce que je ressens. Elle tenta un sourire. Si tu le veux bien, j'aimerai rester encore un peu. On pourrait simplement, regarder un truc ridicule à la télé ou je trouverai un livre dans ta collection pour occuper mon temps.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + He came back. ► Weister Mer 1 Fév 2017 - 22:21

He came back
Anders et Grace



Fatigué.
Anders l'était. Il était fatigué des messages de -S, sur ce qu'il faisait. Il faisait toujours cela, il torturait les gens de cette façon et il faisait cela avec lui particulièrement. Anders savait pourquoi -S s'amusait à le torturer comme ça, parce qu'il était juste ce qu'il était, mais il ne comprenait pas non plus. Il savait sans savoir en réalité, il ne comprenait pas totalement ce qu'il lui arrivait, ce qui leur arrivait. A chaque fois que les choses semblaient pouvoir repartir d'elles-mêmes, retrouver leur amitié d'antan, il y avait toujours quelque chose qui se passait ou -S encore. C'était comme s'ils étaient destinés à resté éloignés l'un de l'autre et Anders savait qu'il n'était pas bénéfique pour Grace. Il préférait jouer l'aveugle, mais il savait ce qu'elle ressentait dans le fond et ce n'était plus possible maintenant que Thomas était officiellement en vie. Il savait qu'elle n'était pas bénéfique pour lui non plus, car d'une façon ou d'une autre, elle lui faisait, sans le vouloir, mal. Ils se faisaient mal et pourtant, ils voulaient être ensemble, rester amis parce qu'ils savaient ce qu'ils perdaient s'ils s'éloignaient.

Pourtant, il faisait face à ce message. -S qui comprenait ce qu'Anders ressentait, il n'hésitait pas à lui remuer le couteau dans la plaie, lui faire comprendre que ce n'était pas sain de rester avec elle. De toute manière, ce n'était pas sain pour lui de rester avec qui ce que ce soit...! Il finissait toujours par éloigner les personnes de lui, c'était la meilleure manière pour qu'il n'ait pas mal, mais surtout pour eux. Anders était le genre de personne qui pensait toujours aux autres avant de penser à lui. Là maintenant, en voyant ce message, en voyant ces médicaments, il pensait plus à lui qu'à Grace parce que ça lui faisait mal. Cela lui faisait mal à la revoir étendue par terre, pour avoir avalé les médicaments et il voulait la croire, croire que c'était plus un accident qu'un suicide parce que ce n'était pas elle. Tout simplement ... Elle n'aurait jamais fait ça même si elle en aurait envie, elle n'aurait pas la force de le faire, parce qu'elle pensait à Riley et à son bonheur. Elle pensait à sa soeur, Missy qu'elle avait retrouvé. Elle pensait à Imogen sa fille qu'elle apprenait à connaître. Puis, il y avait lui.

Il ne dit rien, il n'avait pas les mots face à une Grace qui restait sur ses positions, lui disant qu'elle avait pris ces médicaments, pas plus que d'ordinaire. Tout en étant habituelle. Ce n'était pas possible, pas avec ces médicaments. Il ne comprenait pas et fronça les sourcils avant de fermer les yeux dans un soupir fatigué. Il y eut un court silence, avant qu'elle reprenne la parole, tandis qu'Anders réfléchissait à comment cela était possible. Il regarda à nouveau la boite de médicament avant de relever ses yeux vers son amie qui ne savait plus où elle en était.

Lui non plus, enfin si. Il savait tout simplement qu'il pouvait être son ami, mais aussi qu'il devait s'éloigner d'elle, pourtant, il allait faire son têtu et ne pas écouter -S. Pourtant son coeur manqua des battements à l'écouter, il était mal pour elle, pour ce qu'elle souffrait. Il était encore plus mal quand il apprenait qu'elle avait commencé à ressentir quelque chose et qu'elle ne pouvait pas. Ils ne pouvaient pas. Thomas était là, -S était là. Ils ne pouvait rien faire, il se passait toujours quelque chose qui les séparaient, qui les empêchaient d'avancer et il y avait toujours un drame entre eux, peu de moments sans prise de tête passé ensemble. C'était difficile à réaliser, mais cette amitié semblait être morte depuis qu'il était parti et même s'ils refusaient cela, qu'ils avaient toujours espoir... C'était juste fermer les yeux sur le vif du problème, ils en parlaient, sans en parler. Ils toléraient, fermaient les yeux, laissaient tomber et faisaient tout leur possible pour voir le bon côté des choses.

Anders voulait l'aider, il n'y croyait pas quelque part qu'il le faisait déjà rien que par sa présence, en l'accueillant chez lui, il savait qu'il pouvait faire plus que ça, mais quelque part, ses mains étaient liées. Dans tous les cas, il n'y avait pas que Grace qui n'avait pas un bon timing, pas qu'elle qui devait s'y faire. Ils étaient tous les deux dans ce problème, tous les deux à devoir s'y faire et vivre comme si rien n'était. De toute manière, même s'il faisait comme cela ne le dérangeait pas, Anders avait voulu y croire au début et ça lui faisait mal de se heurter à la réalité des choses : rien ne serait possible entre eux. Ils seraient toujours amis ? Pour combien de temps ?

Elle avait fait un pas vers lui et il s'était retenu de reculer, il aurait pu lui dire de partir, être l'égoïste pour une fois. Mais il ne le fit pas et la laissa s'approcher vers lui alors qu'il essayait de garder tout cela enfoui en lui, toujours d'intérioriser pour garder les mots blessants pour ne pas la perdre et lui donner un coup de massue, elle n'en avait pas besoin. Pas aujourd'hui, ni demain, ni même un jour. Elle lui prit la main alors qu'il fronça légèrement les sourcils avant de plonger son regard dans le sien, un regard indéchiffrable mais qui montrait qu'il retenait les choses qu'il avait à dire. Il était peut-être toujours son meilleur ami, mais il n'était pas aveugle, il n'allait pas non plus le dire parce que de toute façon elle ne le confirmera jamais. Elle savait ce que lui ressentait et elle n'allait rien faire, de toute façon, elle ne pouvait rien faire maintenant. Anders devait être content que Thomas soit finalement en vie, mais il y avait cette part de lui qui était en colère de sa présence et ça, il ne le dirait jamais. La vie de Grace allait être compliquée encore et elle aura besoin du temps pour s'adapter à ça. Alors doucement, après les dernières paroles de son amie, Anders lui serra un peu la main avec un léger sourire avant de regarder la télé avec un petit soupir.

- Grace. fit-il subitement, comme s'il avait vraiment quelque chose à dire avant d'hésiter, puis de perdre subitement la volonté quand il imaginait son regard... Je ...

Il se pinça intérieurement la lèvre et ne dit rien finalement. Non, il ne devait rien dire, c'était peut-être mieux avant qu'il compléxifie leur amitié, elle l'était déjà assez comme ça et Grace avait besoin de s détendre, lui aussi qu'il le veuille ou non. Cela allait sûrement l'aider à lui retirer l'image d'une Grace étendue par terre, inanimée. Il finit par hocher la tête finalement, le regard dans le vide, sur cette pièce avant de retourner son regard vers Grace, ne sachant toujours pas quoi dire face à tout cela. Oui, il avait mal et il avait du mal à se retirer l'image dans sa tête, il essayait d'être optimiste, se reprendre et faire comme si tout allait bien, mais il y avait quelque chose qui s'était cassé depuis.

- Je ne sais pas ce qu'il y a à la télé, je l'allume seulement pour regarder des films ou des informations... Mais doit bien y avoir quelque chose sur les chaines... Sinon, on lira... fit-il avec un léger sourire.

Et Anders était une personne qui savait à quel point ne rien dire, garder tout cela en soi était une très mauvaise idée. Car un jour quand cela explosera, quand il balançera tout ce qu'il avait sur le coeur, avec tous ces messages de -S, il n'y aurait plus la possibilité de faire un pas en arrière.

Et ce jour, il espérait, n'arrivera pas.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1478 + He came back. ► Weister

Revenir en haut Aller en bas
#1478 + He came back. ► Weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-