AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1478 + Distract Me. ► Weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Mer 6 Juil 2016 - 13:55

Distract Me.
anders et grace


Elle ne se moqua pas.
Il n'y avait aucune raison qu'elle réagisse ainsi et apprécia plutôt qu'il lui ait fallu seulement trente ans. Ce n'était sûrement pas qu'aujourd'hui danser avec Anders était un impératif absolu mais même si c'était quelque chose qu'elle faisait avec Thomas, elle appréciait encore de faire quelque pas. Avec Anders, c'était le bonus qui lui rappelait qu'elle n'était pas toute seule. Elle avait un ami, quelqu'un qui tenait à elle comme elle tenait à lui ! Il était le lien qui était à la fois extérieur à sa famille et en faisait partie par certains côtés.

La musique terminée, signant également la fin de la danse, elle se recula pour demander amusée si monsieur l'autorisait à faire des bêtises. Il accéda à sa requête alors qu'elle était déjà à la porte. Il l'ouvrit et lui tendit le fameux cancer sur pattes qu'elle prit en même temps que le bouton d'accélérateur. Briquet et cigarette en main, elle sortit et alluma la chose avec étonnamment de facilité.

Lorsqu'il fut assis et également entrain de s'intoxiquer les poumons, elle le rejoignit lentement, se disant que s'asseoir si près du sol était une mauvais idée. Elle n'était pas sûre de pouvoir se relever une fois cette petite folie terminée. Le vent n'aidait pas tellement à ce qu'elle veuille rester à l'extérieur mais s'abstint de commentaire sur le moment. Ce fut d'ailleurs vite oublié quand il parla.  A cet instant, elle jurerait que le frisson ressentit avait tout à voir avec la détestabilité de la situation d'Anders et non avec un courant d'air frais. Il aurait pu lui en parler. Il le savait ? Oui, il devait le savoir maintenant puisqu'il le lui disait. Le temps avait passé et il avait pu quelque peu se libérer de ces malaises ressentis. Grace ne lui avait certes jamais demandé expressément de fournir des informations sur sa vie quand ils étaient plus jeunes mais elle aurait juré qu'il lui avait confié la majorité des faits et de ses ressentis. Elle était celle qui l'avait aidé à se changer les idées et il savait qu'il avait toujours un endroit où aller quand il avait envie d'être avec elle mais elle ne l'avait jamais forcé à se confier. Il gardait bien trop de choses pour lui, encore aujourd'hui et ça ne devait pas l'aider. Ce n'était pourtant pas une chose à dire et quoiqu'elle aurait souhaité exprimer, il ne lui en laissa de toute façon pas le temps ou plutôt, elle ne le prit pas, considérant que la confession ne nécessitait pas forcément de réponse.

Il désigna ensuite le ciel de la main et elle essaya de suivre son regard pour trouver ce qu'il désignait avec un air surpris. Elle n'était absolument pas connaisseuse ou si peu et ignorait bien qu'Anders avait de quelconques affinités avec les astres. Ils pouvaient encore apprendre des choses l'un de l'autre. Elle fut bien obligée de se rapprocher d'avantage pour essayer de voir par ses yeux à lui et resta finalement le menton sur l'épaule de son voisin.

- Je ne t'ai jamais vu avec un télescope. Si ça avait été le cas, je m'en serais souvenue ! Alors Vega tu dis ? Celle de la constellation de la Lyre ? Mmh, ça y ressemble... peut-être. Je trouve plus facilement grande ourse et petite ourse que le reste. Fit-elle en cherchant à se couvrir au mieux face à la fraîcheur du froid. Tout de même... Tout ce qu'ont voit là, ce sont des étoiles et notre soleil est une étoile... Ça remet les choses en perspectives. Sur le nombre de systèmes solaires, sur le nombre de galaxies, on est vraiment peu de choses. Éphémères. C'est terrifiant. Je voudrais avoir tellement plus de temps.

Elle se reposa contre son épaule avec un soupir avant de fermer brièvement les yeux. Rien ne se passait jamais comme on le voulait. Il y avait tellement de choses qu'elle pourrait encore vouloir voir et elle ne serait jamais sûre d'en avoir le temps tout comme avec ce qu'elle voulait faire sur sa liste. Il allait falloir qu'elle s'y mette sérieusement, un peu plus tard. Discrètement, elle chassa la larme de fatalité.

- Merci. Chuchota-t-elle à peine avant de reprendre comme si ce mot n'avait jamais été prononcé. Bon et donc, la petite ourse avec tout ça, elle doit se trouver plus, par là ? Elle est là non ? Demanda-t-elle, prenant sa main pour désigner avec la sienne la zone où elle pensait voir la constellation.  
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Mer 6 Juil 2016 - 13:56

Distract Me.
anders et grace


Les confessions.
Anders savait que Grace avait toujours été là, il aurait pu lui dire tellement de choses et c'était ce qu'il avait fait. Il lui confiait tellement de choses mais il ne parlait jamais de sa famille, parce qu'il avait peur tout simplement qu'elle ait l'idée qu'il devait s'en séparer. Qu'il devait faire quelque chose pour améliorer la situation, il savait tout simplement que cela ne pouvait pas être meilleur. Mais le pire dans tout ceci, c'était qu'on lui avait durement enseigné que tout se qui se passait en famille, restait en famille et ne devait pas être dit à quelqu'un d'autre sinon il allait lui arriver quelque chose. Anders avait grandi avec cette peur de faire une bêtise et qu'il lui arrive quelque chose de grave. Maintenant ses parents étaient loin, sa soeur était avec eux et sa nouvelle famille. Elle avait quelqu'un qui la protégeait et c'était déjà ça. Il pouvait le dire à Grace, malgré les années de retard. Il n'avait plus rien à craindre maintenant et encore, il lui montrait les quelques explications du pourquoi il était tellement réservé et discret quand il s'agissait de sa famille. Un jour, il saura lui expliquer ce qui s'était passé le jour de sa première fuite du domicile pour aller chez Grace, puis sa disparition totale qui avait duré quelques jours.

Mais il ne voulut pas y penser davantage qu'il profita de la présence des étoiles, des lampadaires éteints pour montrer Vega. Il adressa un léger regard surpris à Grace qui su où placer Vega dans la constellation et il sourit légèrement, il acquiesça par une petite moue. Il fuma encore, sentant toujours le menton de Grace sur son épaule, elle expliqua à quel point les humains étaient juste des êtres insignifiants. Ils étaient juste des fourmis parmi tant d'autres dans le système solaire qui s'étendait à des années lumières. Il ne saurait pas définir le nombre exact parce qu'il n'y en avait pas. Cela défiait toutes les lois de physique. Le Soleil était une étoile, sur le point d'exploser dans des millions d'années, elle allait détruire la Terre un jour. Ce jour où cela devait arriver, il ne sera pas là. Il regarda les étoiles et essaya de se repérer à partir de Vega, puis la Petite Ourse qui se retrouvait à côté, au dessus après le Dragon. Il fronça les sourcils et aurait pu tousser de surprise quand il l'entendit dire merci. Il y avait vraiment quelque chose qui n'allait pas, mais il ne voulait pas la forcer à se confier non plus. Il avait eu un moment d'incertitude, se demandait ce qui se passait. Mais elle se reprit étonnement vite en parlant de la petite ourse. Il la laissa prendre sa main pour mêler à la sienne et elle désigna la petite ourse. Anders retira la cigarette de la bouche de sa main libre pour parler plus facilement.

- Ouep. Tu as la petite ourse. Polaris est juste là. Entre Vega et la Petite Ourse, tu as le Dragon. C'est ... Toute cette ligne je crois ... Enfin quelque part là. fit-il en bougeant un peu la main de Grace avec la sienne, montrant les étoiles qui constituaient le Dragon. La Grande Ourse est juste ... Là. Tu suis Polaris et tu descends à l'étoile ... Dont je sais même plus le nom. Je crois que Samuel saurait la nommer.

Il sourit un peu, amusé par ce souvenir et il laissa retomber la main en desserrant la prise, il ne voulait pas repenser à cela. Mais de toute manière, il ne pensait pas à ses sentiments vis à vis d'elle maintenant. Il voulait juste oublier pour ce moment-là, être son ami présent pour elle qui avait clairement besoin de se changer les idées.

- Ça ne me rajeunit pas. Tu te rappelles de notre classe découverte ? On n'avait pas voulu dormir séparés et on avait décidé de sortir dormir à la belle étoile. On est resté éveillé et on a essayé de reconnaître la Grande Ourse et la petite. Je ne sais plus qui s'est endormi en premier après. Après, j'ai fini par connaître un peu les étoiles grâce à Samuel qui s'y était intéressé. Je lui avais acheté un bouquin. Inutile de dire que bien sûr, il l'avait lu et avait passé quelques soirées à essayer de reconnaître les étoiles. Il sentit Grace trembler un peu. Tu as froid ? Tu veux qu'on rentre ? Il regarda sa cigarette qu'il n'avait pas vraiment terminé, mais il ne put s'empêcher de prendre une autre bouffée.    
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Dim 10 Juil 2016 - 14:59

Distract Me.
anders et grace


Des papillons.
Au yeux de l'Univers c'était ce qu'ils étaient, des papillons. Ils vivaient à peine plus de quelques heures dans la vie du Monde. Ils étaient aussi très petits, du rang microscopique par rapport à la grandeur de l'Univers encore impossible à mesurer. Il y avait de quoi reconsidérer sa place dans le monde et même la nécessité de lutter contre quoique ce soit qu'on puisse avoir à lui offrir. Elle se rendait compte qu'on lui mettait différentes personnes ou différentes situations devant les yeux et qu'elle n'agissait pas. Elle n'était qu'une spectatrice et même avec un ultimatum, elle n'était pas sûre de mieux réagir. La décision de profiter du moment présent et agir en fonction de son coeur autant que de sa tête parut alors une bonne chose. Pourquoi prévoir l'avenir quand il y avait déjà tant à vivre dans le présent ? Et ce soir, c'était avec Anders, sous quelques constellations que la vie se jouait.

- Il y en a trop. A Chicago j'aurai su où regarder pour trouver telle étoile mais ici, je ne sais même pas où est le nord et le sud ! Dit-elle une fois qu'il eut manqué un nom.

Il y en avait bien trop pour toute une vie et autant elle trouvait cela magnifique et gigantesque, autant elle préférait faire d'autres choses que de tout apprendre. Elle préférait écouter Anders, passer du temps avec sa petite sœur ou discuter avec son fils ou Imogen. Elle préférait de loin les relations humaines, être avec les gens qui comptaient. Partager des souvenirs faisaient partie de ces choses qui l'enjouaient.

- Bien sûr que je m'en souviens. Je te signale que j'étais partante pour un week-end camping encore récemment rien que pour le plaisir d'observer les étoiles. Samuel a eu de la chance d'avoir un père qui l'intéressait à tout. Heureusement que j'ai été là à une époque pour faire naître le même intérêt chez toi. Sourit-elle avant de sentir le vent frais la pousser à regretter la chaleur de l'intérieur. Non ! S'empressa-t-elle de répondre alors qu'il remarquait son bref frisson. Je suis bien là.

Et elle se cala un peu plus contre lui. Ce sentiment de sécurité, il le lui apportait assez pour qu'elle se repose sur lui à l'instant, et ne ressente aucun malaise à se montrer proche ainsi d'un homme qui avait révélé certaines choses qu'elle n'était même pas sûre de vouloir oublier. Elle garda sa main dans la sienne, placée presque derrière lui pour laisser sa tête appuyée et chercha quelque chose à dire. Le silence lui convenait d'ordinaire et ne changeait rien au fait de profiter de la personne mais il semblait essentiel de dire quelque chose.

- Je crois que finalement je n'ai pas envie de cette cigarette. Fit-elle en voyant la fumée qui s'élevait de celle d'Anders et remarquant que la sienne se consumait lentement, sans intervention de sa part. Si je finis par m'endormir, tu as le droit de me bousculer parce que je n'ai aucune envie de dormir ! Et j'ai une folle envie d'écouter Simon & Garfunkel, j'irai mettre le CD après, j'ai vu que tu en avais un mais pas maintenant. Là, je veux juste... rester avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Dim 10 Juil 2016 - 15:00

Distract Me.
anders et grace


Les étoiles.
Anders savait les identifier et elles étaient celles qui l'aidaient quand il était perdu. Il lui arrivait de se perdre dans la forêt la nuit ... Même si cela ne lui était arrivé qu'une fois. Il n'était pas celui qui irait au milieu de la nuit dans la forêt, peut-être au début de la matinée... Mais pas durant la nuit. Ses pensées se perdirent plus facilement, s'entrainant vers d'autres et ainsi de suite... Grace le ramena vite dans le monde réel, en lui disant qu'elle ne savait même pas où était le nord et le sud. Anders sourit amusé de sa remarque et il lui montra, gardant sa main dans la sienne.

- Tu vois la Grande Ourse là ? L'étoile la plus brillante après. Elle est juste là ton aide qui t'indique le nord. L'étoile polaire.

Il ne savait pas grand chose des étoiles, il n'avait pas retenu tous les noms parce que pour lui cela équivalait à du suicide. Puis, il n'ira jamais dans l'espace. S'il les avait retenu, c'était déjà grâce à sa meilleure amie, puis Samuel qui s'y était intéressé pendant quelques temps. Il avait retenu les grandes lignes en réalité.

Anders releva légèrement le menton, se souvenant qu'en effet Grace voulait faire cela. Il se demanda si elle était malgré tout partante pour cela. Après tout ce qu'il lui avait dit, il était moins sûr de ce qu'il faisait vis à vis de Grace. Il avait peur que cela lui faisait penser ce qui s'était passé à Seattle, ce qu'ils s'étaient dit. Anders retint vite un soupir et manqua même de respirer quand elle lui dit à quel point Samuel avait de la chance de l'avoir, parce qu'il lui avait permis de s'intéresser à tout. Ce fut le moment où il était moins sûr des paroles de Grace. Samuel s'était intéressé à beaucoup trop de choses, il savait beaucoup trop de choses. Ce qui avait valu à Samuel de ne pas savoir quoi faire de sa vie.

Elle ne voulait pas rentrer bien qu'elle semblait avoir froid. Elle prouva son envie de rester en se calant un peu contre lui. Anders se sentait malgré tout détendu, il serra doucement la main de son amie et termina doucement sa cigarette. Il trouvait qu'ils étaient effrayants tous les deux, ils étaient tellement naturels dans leurs gestes qui étaient justes amicaux. Les personnes extérieures n'auraient pas dit la même chose en réalité. Il ne s'inquiéta pas du tout d'en croiser à cette heure. Peut-être quelques voisins couche-tard qui rentraient des fêtes par exemple, mais ils ne feront pas attention. Grace brisa le silence.

- Tant mieux. répondit-il de suite.

Il regarda la cigarette de Grace se consumer et il sembla être soulagé. Il essayait d'arrêter en réalité et c'était ce qu'il faisait. Il ne fumait pas beaucoup, il le faisait quand il n'allait pas bien ou à défaut de ne pas pouvoir boire trop d'alcool. Il se détruisait tout seul, à petit feu. Anders fuma encore un peu, il se rendait compte qu'il y avait quinze ans, il fumait presque trop souvent. Aujourd'hui, cela n'avait plus rien à voir. Il eut une petite moue moqueuse, il se doutait que son amie allait finir par s'endormir. Elle se retrouvait avec une envie importante de faire toute la liste, comme si le temps pour elle se pressait. Il ne dit rien, il hocha tout simplement la tête et continua à fumer.

Elle voulait rester avec lui, il n'allait pas bouger et il allait rester avec elle. Quand il termina la cigarette, il déposa le mégot à côté de lui. Il le jettera tout à l'heure quand ils rentreront. Il fut parti dans ses pensées, profitant du silence et de la présence de Grace. Il essayait de comprendre ce qui lui arrivait. Pourquoi elle avait subitement décidé de venir le voir, après avoir passé le mois à être "occupée". La solitude dans sa maison bien sûr. Il voyait qu'aucunes des fenêtres n'était allumées. Avoir tourné la page avec la mort de Thomas. Il n'était plus là et Riley commençait à vivre sa nouvelle vie.

- Tu sais que ... si ça ne va pas, tu peux m'en parler. Aurait-il dit, mais il ne sentit aucune réaction et la regarda du mieux qu'il pouvait sans trop bouger. Il sourit malgré lui de la voir s'être endormie. Graciiiiie... Ne t'endors pas. fit-il amusé en mettant sa main libre sur le genou pour la secouer un peu. Quand elle fut réveillée, du moins l'était-elle, Anders bougea un petit peu Allez. On va rentrer, sinon tu vas attraper froid. fit-il, bien prêt à vouloir l'aider à se relever alors que lui n'avait presque aucune difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Dim 10 Juil 2016 - 15:08

Distract Me.
anders et grace


S'endormir.
Elle en était bien capable. Entre la fatigue générale qui s'accumulait depuis trop d'années et celle de l'esprit qui acceptait difficilement tout ce qui se profilait à l'horizon, il était normal d'avoir un furieux besoin de dormir. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle en avait envie. Premièrement parce qu'elle ne voulait pas finir cette journée et passer à la suivante et aussi parce que dormir était plus terrifiant qu'il y paraissait. De plus, elle ne tenait pas à laisser Anders et renoncer à ce qu'ils faisaient.

L'ambiance était agréable et tranquille et malgré toute sa bonne volonté, elle se reposa entièrement contre Anders. Au moins était-elle en sécurité et loin de la solitude. Alors, si elle entendit Anders, vaguement, elle ne répondit pas. Elle somnolait et le mouvement la fit revenir à ce qu'il se passait avec un petit sourire désolé. Elle avait pourtant prévenu ! D'un hochement de tête, elle accepta la proposition d'Anders et prit sa main pour s'aider à se redresser, tentant néanmoins de minimiser son appui sur lui, de peur de créer une nouvelle douleur. Elle écrasa la cigarette et la ramena à l'intérieur pour trouver un cendrier. Elle laissa Anders refermer la porte et s'approcha doucement de la chaîne HIFI pour y mettre la musique dont elle avait parlé juste avant. La premier morceau sortait plus au moins du répertoire qu'elle recherchait mais puisqu'elle appréciait la chanson, laissa Mrs Robinson.

Elle trouva la main d'Anders instinctivement pour l'asseoir dans le canapé et le rejoindre, prenant une position similaire. Elle se perdait dans ses pensées mais en même temps, elle avait besoin d'affection, de montrer la sienne et de pouvoir s'appuyer sur quelqu'un. Anders était cette personne. Il la connaissait suffisamment pour savoir que certaines choses la minaient et dissimuler son regard explicatif à ses yeux en posant la tête sur son épaule parut l'idéal. Pour un peu, elle aurait pu être comparé à un chat qui se pelotonnait pour passer la nuit loin de la solitude. Dans son cas, il s'agissait simplement de sentir qu'elle n'était pas seule.

- Si je...

Elle s'interrompit en refusant de le formuler ainsi. Après quelques minutes de silence et le début de Bridge Over Trouble Water, elle avait cherché à dire quelque chose mais y parvint lentement.

- Est-ce que tu peux me promettre de ne jamais... jamais cesser de te battre ? Ne pas renoncer à chercher ta fille ? Demanda-t-elle dans un chuchotement de peur de prendre le pas sur la musique. Je voudrais juste que tu continues. Tu as été, tu es là pour moi quand j'en ai besoin et j'aimerai te voir penser à toi. Tu es important. Tu ne dois pas écouter ceux qui disent le contraire. Pour moi tu l'es et tu as le droit de retrouver un peu de bonheur, te battre pour vivre, ne pas renoncer. Est-ce que tu peux... me le promettre je veux dire ?

Elle serra sa main avec appréhension. Pourtant sa question pouvait laisser penser que peu importe la réponse, tout irait bien mais clairement, la tension dans son geste laissait deviner un tout autre espoir. Elle ne voulait pas le voir renoncer quoiqu'il puisse se passer, qu'elle soit là ou non. Il devait se battre pour lui et pour sa fille. Il lui restait des gens, il n'était pas seul et il devait le comprendre. Alors, même si elle évitait son regard, la main qui le tenait trahissait ses espoirs et ses peurs tout aussi bien que ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Dim 10 Juil 2016 - 15:08

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Anders Weiss
Message reçu, aujourd'hui.

Gardes tes distances, c'est mieux ! Elle est peut-être idiote mais pas assez pour oublier tout ce que tu lui as avoué à Seattle... Tu es tellement naïf que tu ne comprends même pas le double sens de ses paroles. Et si après elle s'invite dans ton lit, comprendras-tu enfin ?
-S


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Dim 10 Juil 2016 - 17:31

Distract Me.
anders et grace


Retour sur le canapé.
Ils l'aimaient bien tous les deux ce canapé. Ils s'installaient tranquillement, assis et en silence. Ils n'avaient pas vraiment besoin de mots pour s'exprimer, Anders avait compris depuis le début qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas et qui la minait beaucoup. Il voulait comprendre, il voulait laisser à Grace l'initiative d'en parler. Il était inquiet dans le fond parce qu'elle était en plein questionnement sur sa vie, sur ce qu'elle allait faire. Son fils avait grandi et commençait à vivre sa vie de son côté, sa petite soeur avait sa petite famille mais elle ne l'abandonnait pas pour autant, Thomas n'était plus là. La solitude pouvait être effrayante parce qu'elle donnait la mauvaise sensation : être vraiment seul. Anders était resté trop longtemps à errer dans cette maison, à être seul et à ne pas voir les gens dehors. Il les avait complètement évité. Il écouta tranquillement la musique, il haussa les sourcils se rendant compte qu'en réalité, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas écouté ce groupe aussi. Il devait mettre de la musique plus souvent, cela mettait de l'ambiance et cela pouvait l'aider à écrire aussi. Souvent la musique était une source d'inspiration...

Elle avait essayé de parler, mais elle ne termina pas sa phrase. Il voulut la regarder, mais elle était sur son épaule, ce qui ne lui donnait pas la tâche facile. Finalement il abandonna et se contenta de poser doucement sa tête contre la sienne. Il fut parti dans ses pensées, il se laissait emporter et ne se donnait pas trop la tête sur les sujets de ses pensées, la musique l'aidait. Il s'en fichait qu'elles soient agréables ou pas. Il regarda sa main dans celle de Grace et il eut un micro-sourire. Malgré toutes ces années, ce qui s'était passé cette année, ils étaient toujours là. Ensembles.  Peu importait ce qui se passait, ils étaient toujours là l'un pour l'autre. Après quelques minutes, Grace brisa le silence comme d'habitude. Elle lui demanda de faire une promesse, il fronça les sourcils en l'entendant parler. Il bougea un peu la tête pour l'observer avec un air interrogateur et perdu, quitte à rompre le contact.

Elle lui demandait de continuer. Dans le sens, continuer à vivre. Essayer de le faire, se battre pour vivre. Ne jamais abandonner ses recherches sur sa fille. Anders voulut lui répondre, mais elle continua. Il n'eut pas le coeur à l'interrompre... Il ne savait pas quoi dire face à cela, il ne pouvait pas faire une promesse quand il n'était pas sûr de la tenir. Il détestait faire des promesses comme cela, parce qu'il savait que de toute manière, il allait vouloir se donner à fond pour la tenir. Mais elle lui demandait de faire quelque chose qui le dépassait. Pour retrouver sa fille, il devait retrouver sa famille et qu'elle accepte de lui parler. Il fallait qu'il retrouve Chloé. Il fallait qu'il réussisse à sortir de là. Ce n'était pas en restant chez lui qu'il pouvait retrouver sa fille. Il devait affronter son malaise des grosses villes. Des voyages... C'était trop lui demander d'un coup. Anders allait lui répondre que ce n'était pas possible. Mais elle serrait la main, il fronça les sourcils parce qu'il comprenait ce geste un espoir de sa meilleure amie. Elle voulait qu'il dise oui, qu'il ferait tout pour retrouver le bonheur, la joie de vivre. Anders regarda Grace, il ne voulait pas lui promettre quelque chose dont il n'était pas sûr de pouvoir le faire.

- Je ... Grace. Quand on renonce une fois, il est facile de renoncer une seconde fois...

Il se tut, ne sachant pas quoi dire à tout cela. Il ne s'était pas du tout attendu à ce qu'elle lui demande ça. Il avait déjà renoncé à tout cela, il avait déjà abandonné l'idée d'avancer, de se trouver du bonheur. Il n'avait plus voulu se battre pour la vie avant qu'elle n'arrive et remette tout cela en question. Il n'était pas si seul que ça. Mais, cette façon de lui demander à faire la promesse... Il fronça les sourcils et plaça sa main libre sur l'épaule de son amie pour la pousser un peu, afin qu'il puisse voir ses yeux. Il lui demanda du regard ce qui se passait mais elle ne voulait pas le regarder.

- Grace ... ? Je vais essayer de ne pas renoncer. Pas de promesses comme ça, je ne peux pas. Les espoirs pour retrouver Amber sont trop minces. Je ne pourrai jamais réussir à joindre la famille de Chloé parce qu'ils voudront pas forcément me parler. Je vais essayer de chercher du bonheur, de penser à moi. Je vais essayer, mais ça me demandera du temps... Mais Grace, pourquoi tu me demandes ça ? Là maintenant ?


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Dim 10 Juil 2016 - 17:31

Distract Me.
anders et grace


Le regard.
Elle évitait le sien d'une manière assez simple. La tête appuyée contre son épaule et peu désireuse de faire un mouvement supplémentaire pour affronter le sien, elle lui parla. Il s'agissait surtout d'une demande, d'une promesse qu'il pouvait lui faire et qui la rassurerait. Les choses allaient changer et elle voulait pouvoir dire qu'elle avait aidé Anders, comme elle l'avait pu, autant qu'elle l'avait pu. Grace avait besoin de savoir que quoique ce soit le futur, il serait là, sur cette Terre et que la vie lui importerait.

Elle s'attendait bien sûr à des réticences et des interrogations mais l'entendre parler de renoncement, fut comme un coup porté. Est-ce qu'il pouvait envisager arrêter à nouveau ses efforts ? Comment cela pouvait lui sembler si facile à faire ? Pourquoi est-ce qu'il ne pouvait toujours pas espérer autre chose ? Elle ferma les yeux, soudainement mal à l'aise et certaine que si elle n'était pas déjà assise, elle serait tombée en imaginant le perdre. Elle aurait pu chuter en comprenant que pour lui, renoncer était aussi simple que ça et que ça ne tenait qu'à un fil.

Il la força à s'éloigner mais son regard se fixa plus sur son épaule que sur son regard. Elle pourrait peut-être se trahir elle-même et ne voulait pas qu'il déchiffre ce qui n'allait pas ou comprenne ses raisons. Il n'était pas question de gâcher leur soirée et à cet instant, elle ne pensait qu'à retrouver sa position précédente et ne plus penser, simplement saisir le moment d'une maigre sérénité offerte par la présence d'un ami ou plutôt d'Anders parce qu'elle n'était pas sûre que le résultat soit le même si elle était avec quelqu'un d'autre.

Quand il lui posa ces deux questions, pour son malheur, elle ferma les yeux en évitant toujours de le regarder avant d'expirer profondément. Il n'y avait aucune raison de mentir mais elle ne voulait pas non plus tout dire. Elle devait savoir compartimenter les choses et rouvrit les yeux. Ils se lièrent au sien et elle sourit un peu incertaine.

- C'est... Je peux supporter beaucoup de choses et me faire à beaucoup de raisons mais imaginer que tu ne puisses plus avoir ce sourire, je ne peux pas... Si on devait être à nouveau éloignés, j'ai be... je pense que je serais rassurée de savoir que tu essaies de vivre. Dit-elle en baissant à nouveau le regard.

Grace prit la main qui la retenait dans la sienne avant de l'éloigner et se réinstaller comme elle était avant qu'il l'oblige à dire quoique ce soit. Les choses n'auraient pas été si difficiles à dire s'il n'y avait pas eu ces paroles à Seattle. Il n'y aurait pas eu de crainte à avoir qu'il comprenne les choses autrement. Bien sûr qu'elle ressentirait toujours quelque chose pour lui, qu'elle le veuille ou non mais quand il pouvait penser que c'était passé et quand elle ignorait ce que lui pensait d'elle, c'était plus simple d'ignorer ses propres sentiments. Jamais, il ne pourrait y avoir autre chose que leur amitié surtout parce qu'elle ne le voulait pas mais ce qu'ils partageaient... C'était plus facile d'êtres amis quand l'un et l'autre se cachaient les yeux pour ne pas voir la vérité en face ! Maintenant, tout ce qu'elle pouvait faire était agir avec naturel et peu importe ce qu'il comprendrait, peu importe s'il lui avait dit qu'il l'aimait d'une façon qui n'aurait pas dû être acceptable, ça ne resterait que des paroles. Elle était tout simplement incapable de changer qui elle était et ne pas partager avec lui son affection.

- Tu es... aimé Anders. Ne l'oublie pas.

Elle ne lâcha pas sa main se demandant si un jour, la présence de son ami pourrait lui manquer. Peut-être qu'ils seraient séparés, peut-être... Tant de choses pouvaient se passer et l'avenir n'était plus aussi rassurant qu'avant. Sans doute arrivait-elle à une pré-crise de la cinquantaine et qu'elle voyait son futur rempli de vieillesse et de pertes. De son côté, pas de celui de son fils, les choses pourraient aller de mal en pis. Il n'y avait que savourer le moment présent qui pouvait aider à affronter le reste de ce qui devait arriver.

- Est-ce que je peux rester ? Je n'ai pas envie de rentrer... Fut ce qu'elle demanda après des minutes de silence.

Elle ne voulait pas bouger, elle ne voulait pas avancer dans le temps et simplement rester à ce moment où tout ceux qu'elle aimait allaient bien, où elle n'était pas seule et où elle se sentait un minimum en paix.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Jeu 14 Juil 2016 - 20:06

Distract Me.
anders et grace
Fixer.
Il la fixait pour essayer de déceler quelque chose dans son regard. Il sentait qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas, qu'elle venait d'apprendre quelque chose de mauvais... Ou tout simplement parce qu'en étant seule, elle s'était rendu compte de beaucoup de chose. Elle avait eu le temps de réfléchir et est-ce que c'était là une manière à elle de s'assurer qu'il irait bien, toujours bien avant qu'elle ne parte ? Anders avait l'impression que quelque chose se préparait chez elle, cette façon de dire les choses l'inquiétait et elle ne lui laissa pas l'occasion de dire quelque chose. Ils retrouvèrent la position initiale et il ne dit rien. Anders avait envie de lui demander ce qui n'allait vraiment pas, c'était plus ce qu'elle en disait. Il était le genre de personne à omettre volontairement les détails importants sans vouloir passer par le mensonge, il savait reconnaître à certains moment qu'il manquait quelque chose. Tout de même, il préférait que ce soit elle qui le lui dise et il n'allait pas la forcer si elle ne voulait pas.

Ces mots prononcé par Grace lui avait fait manqué un battement de coeur. Il aurait voulu la regarder mais au lieu de ça, il regarda les mains posés sur sa jambe. Il était perdu, qu'est-ce qu'elle voulait dire par là ? Est-ce qu'elle voulait dire de manière générale ? Est-ce que cela avait un autre sens ?  Il n'avait aucune idée ce qu'elle voulait dire. Il n'était pas seul dans les deux cas, ça au moins il le savait et peut-être était-ce la chose à retenir... Étrangement, ces mots qu'elle venait de prononcer lui faisait peur. Son attitude ne le rassurait pas vraiment. Elle avait voulu faire des choses de sa liste, un peu pressée, elle avait voulu faire des choses qui ne lui ressemblaient pas. Il reposa doucement la tête sur celle de Grace, puis il commença à appréhender l'avenir. Il était toujours aussi incertain, plus effrayant qu'avant et il n'avait aucune idée de ce qui allait se passer. Alors le mieux c'était de se taire et profiter du moment présent, du calme avant la tempête. Il profitait de la musique qui passait pour réfléchir davantage et faire le point. Mais à chaque fois qu'il faisait cela, il tournait en rond et se torturait les esprits pour rien. Il sentit son téléphone vibrer dans sa poche et il ne bougea pas pour le sortir. Il ne savait pas quelle heure il était, mais il était sûrement tard...! Grace brisa le silence entre eux et il répondit d'une moue approbatrice. Il bougea un peu pour sortir le téléphone de la poche, de sa main libre. Il vit l'expéditeur et il observa Grace qui avait les yeux fermés. Il en profita pour lire le message par curiosité, bien qu'il appréhendait beaucoup le contenu depuis la dernière fois à Seattle. Il se tendit bien trop rapidement et il essaya de se calmer tout de suite.

Garde tes distances, c'est mieux !
Voilà ce que lisait Anders de son téléphone. Il avait reçu un message de -S. Il était confronté à un problème avec lui, il ne voulait pas garder ses distances. C'était elle qui le faisait d'ailleurs en étant bien occupée ces derniers-temps et il n'allait pas refuser sa présence. Il n'allait pas refuser de jouer son rôle d'ami, bien que cela était compliqué. C'était plus compliqué que ça même... -S lui rappelait Seattle, il insinuait qu'elle était venue pour un autre but. Non, peu importait ce qu'il ressentait, il ne pouvait pas aller faire le premier pas. Pas après ce qu'elle lui avait dit et ils n'en avaient jamais reparlé depuis. Ils ne s'étaient pas beaucoup vu non plus et Anders ne savait plus ou se positionner. Il ne voulait pas faire confiance à -S pour ce coup-là et il lui en voulait énormément pour Seattle, pour Imogen, pour tout. Il préférait rester ignorant et se cacher les yeux, il ne voulait pas lever le voile pour y voir que la vérité. Juste que ça...! Il se rappelait des paroles de Gail un moment donné et Anders lâcha un soupir discret. Il regarda Grace qui s'était assoupie et il se posa la question. Aurait-il mieux fait de rester éloigné d'elle ? Non. Clairement pas. Anders ne savait plus quoi faire. Il ne savait plus quoi dire. Il supprima le message tout de suite. Si -S voulait l'aider, il ne le faisait vraiment pas ! Si -S essayait vraiment de faire comprendre à Anders qu'il y avait tout un sous-entendu dans les paroles de Grace, c'était raté. L'écrivain ne devait pas tomber dans ce piège, mais c'était infernal cette torture mentale. Il espérait qu'elle n'avait pas ouvert les yeux et qu'elle ait pu lire ce qu'il avait reçu, elle pouvait bien faire semblant de dormir en ce moment-même. Il serra la main de son amie pour essayer de la réveiller un peu.

- Grace ... ? Un jour il va m'arriver quelque chose... fit-il sérieusement. Il savait qu'il allait arriver quelque chose à elle aussi. À tout le monde en réalité... Mais il s'en fichait. J'aurai plus que besoin de toi. Que tu sois là. Que tu me soutiennes... Est-ce que ce sera possible ? Que tu me promettes que tu sois présente à ce moment-là peu importe ce que tu en penseras ? Il déglutit un peu et décolla la tête de la sienne pour se redresser un peu. Je te fais la promesse... De me battre. Je vais essayer, même si je sais que ce n'est pas essayer qu'il faut faire, mais qu'il faut que je le fasse... Il soupira et il regarda Grace avec un micro-sourire. On est tous les deux d'accord que le canapé ne serait pas bon pour nos dos... La chambre d'ami est à l'étage ... fit-il en grimaçant un peu pour son amie qui ne supportait pas monter les escaliers à cause de son dos. Comprenant ô combien c'était douloureux...

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Dim 17 Juil 2016 - 20:55

Distract Me.
anders et grace


Le silence.
Si elle n'était pas alerte du lieu où elle se trouvait et dans la position dans laquelle elle se trouvait, Grace aurait sans doute pu s'endormir complètement. Au lieu de ça, elle se contenta de somnoler un peu avec l'impression fugace d'être à la maison. A ce stade, c'était presque maladif. La solitude était un mal qui la rongeait et qui ne semblait régresser qu'en la présence de ses proches. Ainsi, elle faisait durer les choses, redoutant de devoir faire face à tout ce qui la pourrissait de l'intérieur une fois de plus. Le silence de sa maison vide n'avait rien d'agréable contrairement à celui-ci. A cet endroit, chez Anders, elle se sentait plus proche d'appeler ça maison qu'en face. Elle était plus sentimentale que matériel et savait que peu importe l'endroit, sa maison était près des gens qu'elle aimait et Anders en faisait partie. Elle devait éviter de quitter ça ce soir, elle n'en avait aucune envie et la mélancolie frappait déjà à sa porte. Écouter la musique et profiter de la présence d'un ami, c'était tout ce qu'elle pourrait vouloir à cet instant.

Elle ne prêta pas attention aux geste d'Anders ou plutôt était trop occupée à courir après les souvenirs heureux pour ouvrir les yeux et s'intéresser à ce qu'il faisait. Aujourd'hui, elle ne se questionnait pas sur ce qu'ils étaient, ce qu'il avait dit et ce qui la perturbait. Ce que Missy lui avait dit, elle le gardait pour plus tard et se contenta d'être comme elle avait toujours été avec lui. Le problème était peut-être qu'il était parti alors qu'elle n'avait jamais pu véritablement guérir de ses sentiments pour lui et qu'elle le retrouvait en sachant que tout cela s'était tari avec le temps et Thomas mais qu'elle n'avait jamais véritablement cessé quoique ce soit le concernant... Les choses auraient été plus simples s'il n'avait pas été là pour lui dire qu'elle n'avait pas été la seule sotte à tomber amoureuse de son meilleur ami. Elle n'aurait jamais eu à se poser des questions auxquelles il n'y avait pas de réponses. Tout ce dont elle était sûre, malgré les paroles de Scarlett, c'était qu'elle ne pouvait pas, peu importe avec qui, envisager quelque chose après Thomas. Il était l'homme de sa vie et ça s'arrêtait là. Elle n'avait pas besoin d'autre chose que lui et son souvenir. Sûre d'elle-même, elle décidait d'oublier toutes ces considérations pour ce soir et se contentait d'être à l'identique de ce qu'elle avait toujours été : proche de son meilleur ami en tout point.

Occupée à repenser à ces fois similaires dans le passé où elle pouvait s'assoupir sur son épaule alors qu'elle parlait très longuement de quelque chose qui la taraudait, Anders la ramena au présent et elle bougea à peine la tête pour pouvoir discerner le mouvement de ses lèvres. Elle fut alors perdue et interrogative. Sa main serra la sienne comme si elle craignait qu'il décide de mettre ses idées à exécution maintenant et elle hocha imperceptiblement la tête. Elle ne pouvait pas promettre. Comment pouvait-elle quand elle ne savait pas si elle serait là au moment où il en aurait besoin ? Pas par choix bien sûr mais la vie leur jouait parfois de sales tours qu'il était difficile d'esquiver.

- Je te promets de ne jamais penser bien moins de toi que ce que je pense maintenant. Je te promets de te soutenir si c'est ce dont tu as peur mais...

Elle ne finit pas sa phrase alors qu'il se redressait et qu'il reprenait la parole. Ce qu'il dit ne la rassurait qu'à moitié et elle sentait une certaine boule se créer dans son estomac à la réalisation qu'il était certain qu'il lui arrive quelque chose, mais quoi ? Elle avait peur qu'il la laisse même s'il disait vouloir essayer de se battre. Elle avait peur qu'il sache quelque chose qu'elle ignorait et que ça le mette en danger d'une manière ou d'une autre. Mais elle ne put pas poser plus de questions qu'il parla de monter dormir et de son côté, elle serait bien encore restée là quelques temps. La vérité était simple : elle ne voulait pas que la journée finisse comme si c'était là, la dernière paisible qu'elle passerait et aussi, elle voulait savoir ce qui l'ennuyait tant et ce qui devait lui arriver si elle en croyait ce qu'il disait.

- Andy... L'appela-t-elle en étudiant son visage à la recherche d'informations supplémentaires. Tu sais que quoi qu'il se passe, je serais toujours ton amie, n'est-ce pas ? A une époque, tu m'aurais demandé de t'aider à cacher un cadavre, je l'aurai fait ! Et maintenant aussi... mais la précision ne lui semblait pas utile. Je veux dire que peu importe ce que c'est, je n'ai pas l'intention de m'éloigner et te laisser ! Je ne suis pas bien sûre de tout ce qu'il se passe dans ma tête, ce qu'on est et ce qu'on n'est pas mais ça, je sais. Ce n'est pas moi qui ferait quoique ce soit pour nous éloigner à nouveau. Sourit-elle doucement en coupant le contact visuel.

L'intensité de son regard ne devait pas laisser de doute et si celui-ci la gênait quelque peu car restait incontrôlé, elle essaya de ne pas en faire cas. Il n'y avait rien d'autre à expliquer que ce qu'elle venait de faire. D'un côté, c'était assez malvenu de sa part de s'attendre à ce qu'il se confie à elle quand elle lui cachait une nouvelle donnée la concernant. C'était particulièrement idiot que d'attendre une confiance aveugle d'un côté alors qu'elle ne pouvait pas renvoyer la réciproque ou ce qu'il y paraissait parce que Grace faisait confiance à Anders, entièrement mais ne se croyait pas capable d'affronter ce qui allait venir s'il était au courant et s'il réalisait ce qu'elle pourrait devenir.

- Je ne saurais jamais mettre des mots sur tout ce qui me traverse l'esprit et ce que je peux ressentir d'une situation à l'autre. Parfois ça se passe de mots mais je peux tout de même réaliser à voix haute que je ne peux pas te perdre. Peut-être que ce serait mentir que de dire que ce serait trop et que je ne parviendrais plus à continuer parce que tant qu'il y aura Riley, je pense que je tiendrais mais il y a un différence entre vivre et survivre. Tu as toujours été là, même par la pensée et j'avais beau m'être faite à l'idée que je ne te reverrais plus, maintenant qu'on est là, tous les deux... je ne peux pas te perdre. Alors tu n'as pas de doute à avoir sur mes réactions et ma présence. Tant que j'en aurai la possibilité, je serais là. Son regard revint trouver le sien montrant toute la certitude qu'elle mettait dans ses propos avant de se repositionner dans le canapé. Si tu veux aller te coucher... Je crois que je vais rester là encore un peu, je n'ai pas très envie d'aller vraiment dormir. Finit-elle calmement avant de pencher la tête en arrière, fixant le plafond d'un air absent.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister Dim 17 Juil 2016 - 23:08

Distract Me.
anders et grace


La promesse.
C'était fait, mais ça ne restait que des paroles. Cependant, pour lui avec Grace, c'était plus que des paroles. Il ne savait pas comment, mais depuis qu'il était ami avec elle. Il faisait attention aux promesses qu'il faisait et accordait une importance particulière. Pour lui c'était une sorte d'engagement, un pacte en quelque sorte. Ils étaient de meilleurs amis qui se disaient pratiquement tout. Anders se sentait coupable d'être celui qui avait caché tellement de choses en ce qui concernait sa famille et lui-même. Tout simplement... Alors que Grace lui avait pratiquement permis de découvrir beaucoup de choses, elle avait énormément partagé avec lui. Il y avait eu des moments où Anders avait l'impression que cela n'allait pas dans les deux sens et qu'il profitait trop de Grace. Il était toujours resté en retrait et quand il voulait dire quelque chose, c'était avec du retard. C'était peut-être pour cela qu'il avait essayé de parler d'une certaine chose qui pourrait lui arriver. Il était réaliste, il savait ce qui allait se passer... Si cela allait se passer dans ce sens-là. Il voulait lui montrer qu'il lui faisait confiance, qu'il pourrait tout lui dire... Du moins essayait-il, comme pour l'inciter à se confier. Mais bien sûr, il avait compris que quoiqu'il advienne, elle ne le ferait pas, elle ne lui dira pas. Il avait compris que malgré leur lien, il y aurait toujours des parties sombres, des secrets à cacher. Ils voudront toujours fermer les yeux sur la vérité qui faisait plus mal qu'autre chose. Il y avait tellement de choses à dire, ce qu'il lui avait caché mais il y en avait tellement qu'il ne saurait pas par où commencer. Il y avait tellement de détails omis qui pouvaient changer des choses.

A son nom, il tourna son regard vers Grace. C'était risqué de faire cela, avec ce qu'elle pouvait sonder dans son regard. Il y avait une culpabilité qui s'y lisait et quand il se rendit compte, il détourna le regard pour observer ce qu'il y avait devant lui. Son ordinateur fermé et il repensa à tout ce qu'il y avait dans le disque dur en plus. Il se mordit intérieurement la joue et ne put empêcher un sourire se former sur ses lèvres. Oh oui, il savait bien ça ! Ils auraient été de parfaits partenaires de crimes. Peut-être dans une autre vie ... Il ne viendrait pas à l'idée qu'Anders ait tué une personne. Il savait qu'il pouvait lui faire confiance, il savait qu'elle pourrait être son amie. Mais il ne pensait pas être capable d'affronter le regard de Grace, encore moins ses réactions à venir, sûrement son implication. Il ne voulait pas imaginer les répercussions qu'il y aurait après tout. Son sourire ne dura pas très longtemps et son regard était dans le vide. Il ne savait pas ce qu'ils étaient, mais il le savait en même temps. Il ne serait pas cette personne qui fera quoi ce que ce soit pour les séparer à nouveau et il n'était pas sûr de pouvoir vivre l'éloignement. Ils étaient tous les deux une bouée pour l'un et l'autre. -S quoiqu'il fasse, il ne parviendra jamais à les séparer et il ne comprenait pas cela. Même s'il lui disait de devoir garder les distances, Anders ne fera jamais ça. Même s'il essayait d'insinuer quelque chose pour mettre la bûche sur le feu endormi dans leur relation...

Il ferait tout pour ne pas qu'elle le perde et c'était largement possible. Il était d'accord avec elle pour la notion entre ce qui était vivre et survivre. Avant l'arrivée de Grace, il ne faisait que survivre et ne regardait que seulement un point. Il ne regardait pas autour de lui et ne voulait pas se relever. Il avait toujours préféré rester chez lui et peut-être qu'il n'avait pas encore ouvert les rideaux, mais il essayait. Il tourna son regard vers Grace qui continua à parler après un léger silence. Elle avait remarqué qu'il ne parlait pas, qu'il n'allait rien dire. Il s'était tout simplement redressé, prêt à se lever. Elle sera là, quoiqu'il advienne. Elle sera là pour lui. Il espérait qu'elle comprendra pourquoi il n'avait pas réussi à lui dire, si jamais un jour cela éclatera. Anders était réaliste, il savait que les secrets n'allaient pas rester des secrets plus longtemps avec -S qui intervenait tout le temps.

- Tu sais ... Il ne termina pas ce qu'il dit, il la regarda fixer le plafond, après lui avoir dit qu'il pouvait aller dormir.

Anders fit un air songeur, les mains jointes et appuyé sur ses genoux. Il aurait pu dire quelque chose, il y avait plusieurs suites en réalité. Il ne savait pas laquelle choisir en fait. Il aurait pu lui expliquer pourquoi il lui avait demandé de promettre ça, quelle impression il avait quand il écoutait sa meilleure amie s'exprimer ainsi. Il aurait pu lui dire la vérité, pourquoi il avait l'impression qu'il allait lui arriver quelque chose. Il le disait de manière tellement vague que ça pouvait être quelque chose de banal, mais quand il le soulignait ce n'était pas anodin. Il pouvait dire qu'il ne l'abandonnerait pas et qu'il serait là pour elle. Il aurait pu lui rappeler la promesse qu'il avait fait. Il ne savait pas par quoi commencer, quoi dire tout simplement. Tout s'embrouillait dans sa tête et c'était un vrai bazar.

- ... Peu importe ce qu'on est, ce qu'on n'est pas. Moi non plus je ne peux pas me permettre de te perdre.

Il sourit un peu et se releva avec un soupir d'effort. Il ferma les yeux quelques secondes pour supporter le mal de crâne assez soudain. Le manque de sommeil se faisait ressentir et il devait vraiment aller dormir. Il espérait ne pas être réveillé au milieu de la nuit par la douleur comme d'habitude. Anders avait sûrement voulu dire des choses, cela se voyait qu'il s'était retenu. Il ne voulait pas bousculer cette soirée tranquille, malgré la petite intervention de -S qui n'aidait pas à éclairer ses pensées. Il était peut-être naïf et aveugle, mais il ne permettrait pas que -S foute encore le souk. Il se reprit et fit quelques pas pour contourner le canapé. Il posa la main sur l'épaule de Grace quand il était derrière elle qu'il serra doucement.

- Merci. dit-il. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres et il désigna du regard le manuscrit qui était sur le coin de la table, caché par les bouquins. Si tu ne trouves pas le sommeil... Et je t'interdis de dormir sur le canapé. prévint-il à la dernière minute alors qu'il s'éloignait pour aller dans la cuisine. Boire ... Un verre d'eau avant d'aller monter à l'étage.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1478 + Distract Me. ► Weister

Revenir en haut Aller en bas
#1478 + Distract Me. ► Weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» #1478 + Remember Me. ► Weister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-