AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1479 + I'm fine. ► Weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:26

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Il le savait.
Mais d'un côté, il n'aurait pas dû. Cela lui était sorti tout d'un coup, tout seul. Il l'avait dit et Grace n'avait pas tout de suite compris ce qu'il voulait exactement dire par là, avec sa question. Il aurait voulu l'empêcher dire quoi ce que ce soit pour qu'il s'exprime par rapport à tout cela. Elle devait le savoir, elle ne pouvait pas rester dans l'ignorance. Mais qu'est-ce qu'il cherchait en voulant faire ça alors qu'une partie de lui ne le voulait pas ? Il ne pouvait pas lui en vouloir, il l'avait pardonnée et donc, il ne devait pas lui cacher ça. Il ne savait pas du tout quoi en faire avec cette idée, ce qu'ils avaient fait dans le passé. Anders voulait le dire parce que ce n'était pas juste. Il savait, elle croyait savoir alors qu'en réalité : non. Il se rendait compte qu'ils s'étaient tournés autour, sans que l'un et l'autre fasse le premier pas. En réalité, il n'était pas le seul idiot, elle était aussi l'idiote. Ils étaient tous les deux les idiots et si Thomas n'était peut-être jamais arrivé dans leur vie, auraient-ils ... Cela ne servait à rien avec tout ceci. Ce qui s'était passé était passé ! Honnêtement, c'était un vrai bordel dans ses pensées. Il ne savait vraiment, mais vraiment plus avec les paroles, sa présence .. Était-ce là une meilleure amie ? Si elle avait couché avec lui la nuit de cette fête, c'était parce qu'elle était amoureuse de lui et est-ce qu'il avait pu exprimer ses sentiments vis à vis d'elle ? Non sûrement pas, même si les photos... Non. Il n'était pas le genre à le dire tout de suite, il n'était jamais sûr de lui pour le faire. Il avait toujours ce côté-là, il n'était pas sûr de ce qui se passait en ce moment.

Il ne décrocha pas du regard et la laissa parler. Oui, c'était très étrange maintenant d'imaginer les choses bien que ça n'avait pas duré trop longtemps. Il y avait tout un malentendu, des non-dits pendant trop longtemps et il ne comprenait qu'aujourd'hui... C'était juste trop tard. C'était difficile de se faire à l'idée que Grace aurait pu être la personne qu'il avait aimé alors qu'il l'avait toujours considérée comme une meilleure amie parce que pour lui, il ne s'était rien passé. C'était devenu trop complexe. Bien sûr Thomas était arrivé et avait balayé tout cela. Pas seulement du côté de Grace, mais aussi du sien. Dès le moment où Tom avait décidé de ne pas l'abandonner quand elle avait annoncé le jour de son anniversaire qu'elle était enceinte. Il avait tout de suite compris qu'il n'abandonnerait pas Grace, qu'il la soutiendrait toujours et sera là pour elle.

La conviction de Grace dans les paroles suffisait pour lui, de comprendre qu'elle ne regrettait pas et comme lui, elle était passée à autre chose. Bien qu'à la différence, c'était qu'il avait essayé et son affection pour elle était encore présente après qu'il soit parti. Son départ l'avait beaucoup affecté parce qu'il s'était rendu compte qu'il l'aimait toujours et que cela l'avait fait très mal. Chloé l'avait très vite compris mais cela n'avait pas duré longtemps qu'il avait réussi à passer à autre chose. Puis avoir deux enfants .. Tous les deux partis. Anders sentit son coeur se serrer encore plus et sa gorge se nouer. Il continuait toujours à la regarder et finit par soupirer.. Au moins, il pouvait respirer, il avait l'impression de s'étouffer d'un coup. Oh làlà.. Il aurait vraiment mieux valu qu'il ne le sache pas ! Il n'arrivait pas à gérer avec ça en réalité et l'entendre dire tout ça.. Il ne savait pas si ça lui faisait du bien ou du mal. En réalité, il n'en savait plus trop. Il était perdu.

Devait-elle savoir ? Après tout, ils parlaient du passé et cela n'allait avoir aucun autre impact aujourd'hui. Si, cela allait avoir un impact, il le savait parce qu'elle pensait véritablement qu'il ne l'avait jamais aimée. Il espérait son comportement le trahirait pas et qu'elle puisse penser que c'était dû à autre chose. Elle reprit la parole alors qu'il était toujours silencieux, il essayait de mémoriser tout ce qu'elle lui disait et avait l'impression que quelques phrases allaient l'échapper. Il fixait le mur dénué de photos.. Oui, il devait avoir de la chance d'avoir une meilleure amie comme Grace, personne n'aurait pu être meilleure qu'elle. Ils étaient de meilleurs amis et rien d'autre, il n'y aura jamais rien d'autre. Grace avait toujours en mémoire Thomas et avait Riley. Anders avait sa fille vivante quelque part dans le monde et Samuel. Il avait également du soutien comme il en donnait à Grace. Il eut un petit micro-sourire quand elle évoqua la soirée à Seattle qui serait la plus grande des aventures pour eux. Certes, il espérait qu'il ne leur arriverait pas quelque chose de grave comme l'intoxication des gens à l'hôpital, le braquage à Thanksgiving. Ils avaient déjà bien assez à faire..

Les photos. Ce qu'il avait découvert quelques jours plus tôt, elle les avait gardé parce qu'elle se sentait idiote, parce qu'elle ne voulait pas lui faire un rappel. Avec ou sans photo, ça n'aurait rien changé.. Quand même bien, il aurait peut-être pu dire quelque chose à ce moment-là mais il n'avait rien fait, même quand elle disait que cette nuit-là, cela n'avait jamais été une erreur pour elle et ne le sera probablement pas.

- Égalité. réagit-il, sans un sourire, juste un regard dans le vide. La main toujours dans la sienne, sans plus se rendre compte. Andy semblait être ailleurs. Ouais ... Égalité. On est tous les deux des idiots. Autant l'un et l'autre. Il n'y a pas de " c'est moi la pire"... Il lâcha un long soupir et étrangement, tout ce qu'il ressentait ... Il ne savait plus quoi faire. Il n'aurait pas dû poser cette question, parce qu'au lieu d'aller mieux. Il ne savait pas trop, allait-il continuer à faire prendre conscience de certaines choses à Grace ? Je .. Ça fait mal à l'adolescent que j'ai été. Juste .. On est tous les deux passés à autre chose et on a eu des enfants, une famille. On parle du passé... Il se mit à rire nerveusement, voilà la première réaction qui franchement, c'était pas sûr que ça soit la plus rassurante. Ces photos .. Je sais pourquoi on les a prises, tu voulais qu'on fasse un album de nous. Il la regarda, sans aucun reproche, sans rien. Anders ne pouvait pas garder ça plus longtemps.. J'ai été amoureux de ma meilleure amie avant de comprendre que tout ceci, c'était trop tard et impossible. C'est bon Grace, c'est moi l'idiot dans ... On a été les idiots. Mais ce n'est pas grave...

Et c'était dit.  
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:26

I'm fine
anders et grace


C'était dit.
A ce moment de sa vie, affirmer cela ne la dérangeait plus. Elle parlait au passé parce que bien sûr c'était du passé dont il s'agissait. Conjugaison ou perception, elle s'évertua à garder le passé en première ligne et mettre en avant ce qu'elle avait vécu de meilleur avec sa famille. C'était le point central de tout ça. Le passé restait derrière, bien avant tout ce qu'elle avait construit et tout ce qui avait été détruit. Elle ne pourrait jamais dire qu'elle ne ressentait plus rien pour Anders parce qu'il était Anders et qu'il tiendrait toujours une certaine place mais elle pouvait très bien l'esquiver et savoir que sa vie ne demandait rien de plus.

Elle avait eu ses plus belles années avec Thomas, il était l'homme qu'elle aimait et qu'elle aimerait toujours. Anders n'était qu'une variable du passé qui se trouvait aussi être son meilleur ami. C'était sans doute ce qui rendait impossible toute séparation alors que beaucoup de personnes ne passaient pas leur temps avec leur amour de jeunesse ! Elle aurait pu nier quand il avait posé la question mais à quoi bon, il le savait déjà et ça ne changerait rien. S'il acceptait toujours d'être son ami c'était qu'il comprenait que ce n'était rien de plus que du passé. Y penser remettait toutefois cela en cause et elle aurait voulu se frapper. Grace était une femme qui vivait au présent et imaginait l'avenir. Elle ne se concentrait pas sur le passé comme cela semblait être le cas en ce moment. Anders avait toujours eu le chic pour déclencher des remue-méninges.

Grace essaya de l'amener à parler et dissiper le possible malaise. Ce n'était pas ce qu'elle voulait mais il avait posé la question en premier et elle était certaine de n'avoir rien fait de plus ou de moins que de dire la vérité. Le passé ne devait pas venir perturber leur relation et c'était ce pourquoi elle avait tenu à préciser les choses, à bien insister sur la notion de passé. Elle parvenait à être à l'aise avec ses sentiments passés ou présents en sachant parfaitement que sa vie était déjà faite et que puisqu'il la voyait comme une amie, elle n'avait aucune gêne à avoir. C'était comme être avec sa sœur... presque. Du moins en ce qui le concernait lui.

Elle eut très vite envie de répliquer quand il parla d'égalité mais après tout pourquoi pas. Même si elle aimait gagner, elle n'était pas sûre que le prix de l'idiotie soit idéal. Elle eut un rire discret en l'entendant, roulant quelque peu les yeux en ne sachant pas si elle devait lâcher sa main ou non. Elle avait été trop occupée à composer une réponse et essayer d'étouffer le malaise dans l’œuf. Après des aveux, même passé, ça pouvait être étrange mais finalement, c'était il y avait si longtemps. Il y avait prescription comme ils disaient au tribunal !

L'instant suivant, elle se demanda ce qui venait d'être dit. L'adolescent en lui avait mal et elle avait soudainement peur que ça l'attriste d'apprendre qu'elle avait pu être stupidement amouraché de lui et qu'il soit déçu. Ce fut sa première pensée. Mais comme pour adoucir les mœurs, il insista sur le fait que c'était du passé et elle sourit tout autant qu'elle put, se demandant intérieurement où il voulait en venir. Puis il parla des photos et de ce qu'elle avait voulu à l'époque. Elle ne lui avait rien dit de ça et elle n'était même pas sûre de correctement se souvenir de l'ensemble de ce qui avait pu être dit. C'était il y avait si longtemps et depuis elle avait vécu bien d'autre chose. Elle avait aussi essayé d'oublier.

- Comment tu... Elle ne finit jamais cette question et elle ne saurait peut-être pas comment il pouvait savoir ça.

Le léger sourire qu'elle garda fana progressivement. Tout semblait avoir été mis sur pause. L'information cherchait à être enregistrée sans pouvoir s'intégrer. Elle avait l'impression de sentir chaque battement de cil comme s'il durait une éternité. Le regard fixé sur son ami, elle le détailla comme si ses yeux pouvaient démentir ce que sa bouche venait de dire.

- Tu... Quoi ?! Tenta-t-elle de dire, traitant l'information au mieux.

La fin de sa phrase avait été oublié. Il n'était plus question d'être idiot mais simplement de ce qu'il venait de dire, confesser ou tout autre déclaration qui aurait pu être importante à une époque. Elle manqua subitement d'air à la compréhension des propos. Elle ne pouvait pas y croire. Il essayait simplement de la rassurer ou de les mettre sur un pied d'égalité pour qu'elle ne ressente aucune gêne et clairement, ce n'était pas la bonne technique.

- Andy... c'est, je crois, gentil de dire ça mais ce n'est pas la peine d'essayer de nous mettre sur un pied d'égalité. Ce n'est pas grave que tu n’aies jamais pensé la même chose que moi, tu n'es pas obligé de dire ça.

Comment pouvait-elle croire qu'il ait pu ressentir quelque chose pour elle. Leur passé avait bien convenu de l'inverse et rien que l'idée de s'être trompée lui serrait les entrailles. Et puis quand bien même ce serait le cas ça ne changerait rien, comme ça ne changeait rien qu'elle ait avoué ses sentiments passés. Elle ne faisait rien et pourtant à l'instant, elle avait simplement l'impression de trahir Thomas avec un souvenir. De plus il serait inconcevable d'imaginer qu'un autre homme que son mari ait pu l'aimer romantiquement parlant. Elle n'avait rien de particulier qui justifierait ça et, dans toute une vie, une femme n'avait besoin que d'un homme à aimer qui l'aimait en retour. Pas deux, pas plusieurs !

Elle n'eut toutefois pas besoin de l'entendre pour lire sur son visage que ce n'était pas seulement pour le simple fait de dire la même chose. Il n'énonçait pas seulement un réciproque parce qu'il s'y serait senti obligé. Il le pensait.

- Oh.

Il avait été amoureux d'elle et elle n'avait strictement rien remarqué. Il aurait été idiot d'espérer à l'époque... Finalement il avait été idiot de ne pas espérer. STOP. Il était idiot tout simplement de penser à cette époque. Ce n'était rien de plus que le passé et le passé était terminé, c'était bien de cela qu'il s'agissait. C'était une souvenir, une réminiscence et elle n'avait aucun droit de penser à des sentiments d'une autre époque et d'un autre temps. Elle n'avait surtout pas le droit de se demander ce qu'il en était aujourd'hui, surtout pas. Thomas avait été toute sa vie, elle l'avait aimé autant qu'elle avait pu ainsi que la vie qu'il lui avait offert, qu'ils s'étaient offerts mutuellement. Il n'était pas question d'Anders et il ne pouvait pas être dans l'équation. Quand elle avait raconté à Thomas ses amours adolescentes, il lui avait simplement demandé si elle ressentait toujours quelque chose pour ce meilleur ami disparu, elle avait bien évidemment nié. Elle devait continuer ainsi parce qu'imaginer ressentir quelque chose même s'il n'y avait rien était déjà de la trahison et il n'y avait aucun univers où elle voulait à nouveau trahir son mari.

- Je... c'est... inattendu. Les mots lui manquaient et sa bouche semblait chercher l'air que ses poumons lui refusaient. ... Je crois... Elle regarda leur main, se détesta déjà pour sa réaction immédiate qui fut de s'éloigner. Elle se redressa alors. Un verre... Tu veux un verre ?

Elle n'attendit pas de réponse pour fuir une seconde la salon où un homme avait été autrefois un adolescent qu'elle aimait et qui l'aimait aussi. C'était trop... C'était stupide ! Quoique ce fut, c'était du passé et c'était bien tout ce qu'elle avait le droit de penser et tout ce qui importait. La situation ne devait pas devenir étrange. Il s'agissait de son meilleur ami bon sang de bonsoir ! Ils devaient passer outre.

Retranchée dans la cuisine, elle mit cependant une minute avant de sortir verre et alcool, soufflant sans savoir pourquoi une larme était encore venue envahir son regard qu'elle balaya avec exaspération. Quand elle reviendrait, elle assumerait simplement et surtout, elle serait d'accord avec lui. C'était du passé. Ce n'était pas grave.

Même si, bien malgré elle, ça l'était.


Dernière édition par Grace Foster le Mar 24 Mai 2016 - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:26

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Ce n'était pas grave.
C'était ce qu'avait dit Anders. C'était juste le passé, c'était idiot et ce n'était pas grave. Le pensait-il vraiment ?
C'était en voyant le sourire de Grace disparaître, petit à petit quand elle avait entendu la phrase effet bombe... Qu'il s'était senti très stressé d'un coup, il avait essayé de minimiser ce qui aurait pu être grave. Sérieusement, il devait se taire, il ne devait rien dire. Il savait qu'il dirait un mot en travers et honnêtement, c'était mieux qu'il se taise pour de bon. C'était ce qu'il fit. Il la regardait, sans dire un mot alors qu'elle réagissait. D'abord il comprenait qu'elle croyait mal entendre. C'était comme s'il venait remettre tout en question sur ce à quoi, elle pensait depuis des années qu'elle était la seule à l'aimer, sans que ce soir réciproque. Il n'avait presque rien remarqué à cette époque et quand il l'avait fait, elle était déjà avec Thomas et c'était déjà trop tard. Il l'avait laissée ainsi, il avait aussi essayé de passer à autre chose. C'était fait, c'était fini. Il était parti, elle avait continué à vivre. Ils avaient eu tous les deux une famille et c'était bon.

Elle devait le savoir, il espérait dans le fond qu'elle ne le fasse pas regretter parce qu'il avait déjà trop de choses à regretter dans le fond. Il voulait qu'elle le sache, parce que depuis qu'il savait et avait même eu une confirmation, il s'était senti mal et cela avait foutu le bordel dans ses pensées. Grace avait du mal à croire, elle ne pensait pas que ça puisse être réel, qu'il disait cela juste ... Non. Il aurait pu dire que oui, c'était juste pour se mettre sur un pied d'égalité mais il ne se sentait pas capable de dire ça. Il était fatigué de cacher tout ça. Il ne disait pas l'avoir aimée pour être sur un même pied d'égalité. Ils étaient sur le même pied d'égalité, c'était ça l'ironie de la chose.

Normalement, ce qu'il venait de dire, c'était censé d'aller mieux. Mais en réalité, il ressentait toujours la même chose, il ne savait pas quoi en faire. Il ne savait pas quoi faire. Le fait qu'il ait expliqué ce qu'il ressentait, qu'il ait brisé sa barrière pour se lâcher ce matin, pour être moins seul l'avait poussé à le faire. C'était loin d'être une sorte de retour de la balle, pour lui dire que lui adolescent avait ressenti des sentiments, à elle l'adolescente, sans se le dire. C'était loin de là l'idée de lui dire ça, dans le but de la torturer encore plus. Non, elle devait savoir. Son regard parlait pour lui, sa gorge était trop nouée pour qu'il dise quoi ce que ce soit. Grace le comprit finalement et contrairement à lui, elle pouvait montrer ce qu'elle ressentait. Il pouvait sentir le malaise et espérait sincèrement qu'elle ne demande pas ce qu'il en était aujourd'hui. Ce n'est pas grave, on parle du passé dira-t-il. Le dira-t-il vraiment ? Il espérait tout simplement qu'elle ne pose pas la question, parce qu'il était évident qu'il ne se le permettrait pas. Même si elle aurait fait le premier pas, il aurait refusé. C'était fini et il n'espérait pas. Il n'attendait rien d'elle. Juste qu'elle devait savoir.

Maintenant elle le savait. Maintenant quoi ? Il ne restait plus qu'à assumer et à se dire que c'était du passé, qu'ils restent de meilleurs amis.. Vraiment ? Peut-être que cela change. Ce qu'il venait de lui dire aurait changé les choses et il avait vite remarqué à sa réaction maintenant qu'elle le réalisait et le comprenait. L'autre jour, il avait voulu le lui dire, mais il s'était vite rattrapé avec une excuse pour lui éviter ça. Aujourd'hui, il avait décidé d'être égoïste. Oui c'était inattendu, autant pour elle que pour lui. Elle retira vite la main et cela avait eu une signification pour lui. Était-ce fini ? N'allait-elle plus y arriver à le voir autrement ou .. ? Non, si elle disait aimer Thomas, qu'elle ne pouvait pas rêver sa vie avec quelqu'un d'autre que lui, cela devait aller. Elle n'était plus cette adolescente, c'était ce qu'elle disait. Si elle pensait vraiment tout ça, elle ne devait pas avoir de problème si ce n'était juste se dire comment ils avaient pu ne pas remarquer plus tôt, et bien d'autres choses.

Il ne répondit pas, elle ne lui laissa pas le temps non plus. Elle était déjà partie dans la cuisine, prendre un verre. Elle ne s'était pas attendue à ça. Tout comme lui ne s'était pas attendu à savoir qu'il avait couché avec elle et qu'il ne s'en souvenait pas. Ça faisait très mal et il essayait de bien le prendre. Il lui avait fallu un mois, entre le FBI et l'incident à l'hôpital. Enfin, du passé, c'était du passé...! Cela n'allait avoir aucun incident au présent.

Quand il se retrouvait seul au salon, il lâcha un soupir et mit les mains sur son visage, s'affala sur le canapé et eu un moment où il se disait. L'idiot. Il ne dut pas rester longtemps dans cette position là que la douleur l'obligeait à se redresser... Dire que pendant quelques minutes, ça allait bien... Anders passa la main dans ses cheveux sans rien dire et vit sa veste. Il le récupéra pour la mettre à côté de lui, puis il analysa sa main. Il soupira et réfléchit à ce qu'il pouvait dire quand elle sera de retour, il devait la laisser toute seule dans la cuisine c'était parce qu'elle en avait besoin. Il sortit son téléphone de la poche de sa veste et regarda s'il avait des messages. Un réflexe nerveux et il était soulagé qu'il ne voyait pas le message de -S. C'était mieux ainsi, peut-être que -S n'avait plus besoin d'intervenir... Il se disait que c'était soit Grace, soit lui qui arriverait à détruire cette amitié.

Quand elle fut de retour, il releva son regard pour croiser le sien. Il était hésitant et ne savait franchement pas quoi dire. Ok, elle devait le savoir, elle le savait maintenant et puis quoi encore ? Allaient-ils en parler ? Non, ils n'allaient pas regretter le passé. Ils allaient juste dire que c'était juste le passé, qu'ils avaient à assumer (bien que pour lui c'était difficile d'imaginer d'avoir couché avec quelqu'un dont adolescent, il était amoureux). Elle était venue avec un verre pour lui, qu'il prit sans toucher, ni même frôler les doigts de Grace. Il remercia avec un mince sourire.

- J'ai réussi à m'y faire, tu peux le faire aussi si je peux. On parle du passé, ça ne changera pas notre lien tel qu'il est aujourd'hui... Enfin .. Je l'espère. Je t'ai dis ça parce que tu devais le savoir.. fit-il en regardant le contenu du verre.

De l'alcool et ça lui semblait être raisonnable quoique... Non, tout allait bien, il avait fini les bouteilles chez lui.. Grace avait rarement besoin de boire de l'alcool et là tout d'un coup, elle avait ressenti le besoin. Et c'était idiot finalement. Une part de lui le regrettait, l'autre non parce qu'il fallait que ça soit dit en réalité. Non c'était vraiment idiot ce qu'il venait de faire. Il but le verre, sans se soucier ce qu'il buvait en réalité. Il n'était plus trop à ça près. C'était .. Oui. Ce n'était pas grave, cela ne le serait pas pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:27

I'm fine
anders et grace


Inconcevable.
Elle ne pouvait pas simplement faire ce qu'elle venait de faire, réagir de cette façon alors qu'elle espérait d'Anders une réaction unique : rester. De la même façon qu'elle le lui aurait dit s'il aurait voulu abandonner leur amitié après ses aveux, ce n'était que du passé. Ils pouvaient passer outre, ils l'avaient déjà fait. Même quand ils étaient pour le moins amoureux, ils avaient su tenir leur amitié. Pourquoi pas maintenant ? Parce que maintenant Grace le savait... Parce que Grace savait mentir mais elle détestait ça. Parce qu'ils étaient adultes, responsables et matures.

Elle servit les verres pour se donner une occupation. Elle repensa à Thomas. Il y avait tant de choses qu'elle ne voulait pas oublier de lui. Leur façon d'être, son regard, son sourire, son rire... Tout allait s'effacer, elle avait peur de ça. Oublier l'homme qu'elle aimait et avec lequel elle s'était mariée. Ce n'était toutefois pas possible. Elle aurait toujours ses souvenirs pour elle. Elle sourit en repensant à une simple matinée. Elle ne pouvait pas tout oublier et sûrement pas au profit d'Anders. Elle avait toujours eu un cœur assez grand pour aimer sa famille au complet et aimer Anders... Ça n'avait pas changé... Elle ne voulait pas se questionner sur le possibilité de. Elle ne pensait pas que quelque chose puisse se passer un jour mais elle se demandait plutôt si tout ce qu'elle ressentait pouvait cesser ou avait simplement été mis en sourdine. L'idée était que peu importe finalement. Anders lui assumait que ça n'avait été que l'adolescent en lui et ça lui convenait. Tout ce qu'elle voulait ressentir pour lui maintenant était une forte amitié, rien d'autre. Le doute était une horrible chose capable de la faire se remettre en question, surtout quand Maxim était passé par là la veille au soir...

Revenant dans la pièce avec la certitude que ça ne devait rien changer et que leur amitié était toujours intacte, elle croisa son regard qui lui fit perdre sa soudaine confiance. Il hésitait. Leur amitié pouvait pourtant passer ce cap, elle n'y renoncerait pas. Elle avait besoin de lui et il lui apportait un soutien dont il n'avait même pas idée. Il représentait tellement de choses que ça lui faisait à nouveau peur que ce soit plus que ce à quoi elle était autorisée à songer.

Il prit son verre doucement et elle ne cessa pas de le regarder, attendant qu'il parle, l'entendant s'exprimer. Deux sentiments contradictoires l'envahir alors. Le soulagement bien sûr à comprendre qu'il ne voyait pas cela comme la fin de leur amitié mais autre chose aussi... elle ne savait pas bien quoi mais ça continuait à lui retourner l'estomac.

- Je... C'est juste que... Non, rien.

Elle se retint, trouvant cela préférable de ne pas trop insister sur le passé et sur les sentiments. Sa seule question était que si elle ne savait plus où elle en était, est-ce que lui le savait vraiment ? Le lien fort qu'elle avait toujours avec lui, elle ne pouvait pas le qualifier mais pour lui, était-ce plus simple ? Il ne pouvait rester que de l'amitié de toute manière, c'était tout ce qu'elle s'autorisait et elle n'admettrait jamais, ne pourrait jamais admettre continuer à l'aimer d'une autre façon. Parce que ce n'était pas possible, pas pensable. Tout cela avait été étouffé, effacé avec son départ. Thomas était le seul et unique... Il lui manquait tellement. Les choses auraient été bien plus simple pour tout le monde s'il avait encore été là. La question ne se serait pas posée. Jamais. Elle but son verre rapidement, reprenant le contrôle d'elle-même.

- Je suis d'accord. On laisse le passé où il est. On est amis, on l'a toujours été et ça ne changera pas. Ce n'est pas comme si l'adolescent en toi était toujours là. Sourit-elle avec certitude essayant de revenir à une conversation décontractée et amusante au mieux. On sait comment sont les adolescents. Ils tombent amoureux pour un rien et puis j'étais la seule... fille que tu voyais tous les jours, ça a dû te faire penser bien des choses. Mais on est sûrs d'une chose, c'est qu'on est amis et que j'ai besoin de mon ami.

Elle minimisa l'amour de l'adolescent qu'avait été Anders et lui fit bien comprendre qu'elle ne voudrait pas changer quoique ce soit à leur amitié, qu'elle existait toujours et qu'elle avait besoin de lui.

- Plus, j'ai une grande ville dans laquelle te traîner ce week-end et il est hors de question, surtout impossible, de remettre ça à plus tard alors oui, j'espère bien que ça ne rendra pas les choses étranges. Je ne veux pas changer ma façon d'être avec toi mais si ça te gêne... promis, je resterai de mon côté du canapé.

Elle faisait de son mieux pour prendre cela à la légère ou laisser penser qu'elle prenait cela à la légère et pour ce qu'elle en voyait, elle avait plutôt l'impression d'y arriver. Une bonne chose qu'elle sache jouer au poker ! Leur amitié ne pourrait pas se perdre, le lien qu'ils avaient ne pourrait pas s'effriter, peu importe le passé. Elle voulait croire qu'ils pouvaient toujours être les meilleurs amis du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:28

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Quoi ?
Aurait-il pu dire. Il avait été prêt à l'entendre, mais elle avait décidé autrement. Non rien, c'était ce qu'elle avait dit. Anders avait voulu la rassurer, leur amitié n'était pas perdue et ils allaient toujours continuer à être de meilleurs amis. Elle pouvait continuer, elle pouvait dire tout ce qu'elle voudrait, rien n'y changera. Il croisa le regard de Grace et s'en détacha pas après qu'il ait bu tout son verre. Il hocha doucement la tête, pour montrer son accord avec un mince sourire quand elle disait de laisser son passé tel qu'il était. Il s'était un peu figé quand elle parla de l'adolescent qu'il était. Non, cet adolescent n'était plus, il avait disparu avec le temps et il avait grandi. Il était devenu tout comme Grace un adulte mâture et responsable. Ce n'était plus la même chose maintenant. Il ne voulait pas changer quoi ce que ce soit à leur amitié lui non plus, mais il était perdu. Pourtant son sourire avait disparu quand elle essayait d'expliquer à sa manière, de l'analyser lui et ses sentiments d'époque. Anders regrettait en ce moment même d'avoir déjà bu cul sec son verre. Il n'était pas sûr s'il était tombé amoureux pour un rien, ni parce que Grace était la seule fille qu'il voyait tous les jours. Il voyait bien Meghan, Chloé et encore d'autres filles dont les noms l'échappaient tous les jours .. C'était sûr que ce n'était pas du tout de la même fréquence et pas la même intensité. Il n'allait pas rebondir sur ça, il la laissait parler. Mais finalement ça avait été presque plus fort que lui.

- Je ne suis pas trop ... Non. Rien. fit-il en secouant la tête, baissant son regard. Il avait réussi à se retenir de justesse, parce qu'il ne voulait pas aggraver les choses et ce n'était pas volontaire d'essayer se retenir de la même manière qu'elle. Il reprit avec un léger sourire et redressa ses yeux avec l'air d'être d'accord avec elle. On est amis, on est là l'un pour l'autre. Aurait-il voulu dire. C'était tout ce qu'il fallait retenir. Mais il avait l'impression qu'il y avait autre chose et il n'était pas sûr de savoir quoi en faire, comment le définir et cela lui nouait la gorge. Non, il n'était pas trop d'accord avec elle aurait-il voulu lui dire. Ce n'était pas parce que Grace était la seule fille qu'il fréquentait, juste comme ça. C'était justement parce que ... Non, non.. Il ne devait pas s'engager dans cette voie-là. C'était que du passé et c'était fini. Ils n'étaient juste que des amis et ils continueront à l'être.

Son sourire revint quand elle reparla de cette soirée qu'elle avait toujours prévu d'y aller. Elle avait cette peur qu'il se désiste quelque part et il la comprenait parce que .. Il venait peut-être rendre étrange cette amitié maintenant qu'ils savaient tous les deux qu'ils s'étaient ratés dans le passé, mais qu'ils étaient tous les deux d'accord qu'il n'y avait pas matière à regretter. Ils étaient toujours là, ensemble mais d'une autre manière : meilleurs amis et c'était le meilleur lien qu'être amoureux. Il n'aurait pas été capable de toute manière et il avait voulu mettre ça au clair à sa manière et c'était fait.

- Oh .. Non non.. C'est pas que ça me gêne c'est ... Attends.. Attends.. D'abord... C'est toujours d'accord pour cette soirée, je ne me suis (presque) jamais désisté de ce qu'on avait prévu. Il n'y a pas moyen que je le fasse maintenant, j'ai dis oui et ce sera toujours oui.  Et .. Et pas un mot.

Il s'était interrompu, comme si les mots avaient subitement disparus. Sans qu'ils puissent revenir ... Petit à petit, il baissa son regard et secoua doucement la tête. Il avait peut-être parlé trop vite, sous le coup de la surprise peut-être. Toujours un peu tendu alors qu'elle essayait de prendre cela à la légère. Honnêtement, il n'était pas celui qui gagnerait bien facilement à une partie de poker.

- Ne changeons rien. reprit-il, plus calmement avec un léger sourire. Il la regarda, sûr de lui. Ne changeons rien de ce qu'on est, de notre lien.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:29

I'm fine
anders et grace


Elle eut une mimique interrogative.
A croire que tout comme elle, il aurait voulu dire quelque chose mais s'était retenu. Le fait est qu'elle tentait au mieux de justifier le fait que le Anders adolescent ait pu s'amouracher et que lui avait quelque chose à y redire. Voulait-elle seulement l'entendre ? Elle avait du mal à concevoir qu'il ait pu avoir des sentiments. Elle n'était pas une femme difficile et en amour, elle ne demandait pas grand chose que de la réciprocité. Ça n'avait jamais été le cas avec Anders, elle ne l'avait jamais vu. Il était difficile de croire à autre chose.

Grace ne tenait pas à perdre son amitié. C'était tout ce qui comptait. Elle avait besoin de son amitié mais surtout elle avait besoin de lui. En si peu de temps, il lui avait permis de se raccrocher, ne pas se sentir seule à regarder son fils évoluer dans cette ville étrangère. Elle avait l'impression qu'il se tenait à côté d'elle et sa présence lui était nécessaire. Elle n'avait jamais été capable de se passer de son meilleur ami sauf par la force des choses et lorsqu'il le lui avait imposé en s'en allant, ce n'était pas maintenant que ça allait commencer.

L'entendre dire qu'il ne disait pas non, qu'il ne changeait pas d'avis sur ce qu'il acceptait fit revenir le sourire sur ses lèvres. Elle le voyait toujours un peu tendu mais elle espérait vraiment que ce qu'il disait était vrai si bien qu'elle ignora cet état de fait. Elle cherchait encore comment ils étaient passés d'elle lui faisant des reproches pour s'être battus à cette situation où ils admettaient tous les deux avoir eu... beaucoup d'affection l'un pour l'autre à l'adolescence. Les amours adolescentes ne duraient pas sauf quand elle finissait par se marier avec l'un d'eux et avoir les plus merveilleux enfants qu'elle aurait pu imaginer. C'était cela qui la dérangeait. Rien que la pensée d'avoir pu aimer quelqu'un d'autre sur la même période de temps où elle était avec Thomas la rendait malade. Au fond d'elle, elle en voulait presque à Anders de l'avoir rendu comme ça. Ce n'était pas de sa faute bien sûr si elle était amoureuse mais ça restait bien plus facile de blâmer quelqu'un d'autre. Elle avait partagé avec Thomas quelque chose qui ne serait jamais avec Anders et c'était tout ce qu'il y avait à retenir. La page devait être tournée pour tout ce qui était du passé. Elle devait aussi accepter que Thomas était parti... Tout son passé devait être accepté et elle devait avancer, sans pour autant retomber dans quelques sentiments confus.

Grace était simple et elle demandait peu de choses que son meilleur ami. Il semblait répondre à sa demande. Toujours vouloir de cette amitié, c'était tout ce qu'elle avait besoin d'entendre pour le prendre dans ses bras après avoir posé le verre. Elle apprécia cette chance d'avoir son meilleur ami, sa sœur, son fils, sa fille, tout ce petit monde au même endroit. Toute cette situation et ces aveux étaient finalement grotesques et elle commença à rire doucement, toujours contre Anders. Quand elle s'éloigna, elle riait clairement face à ce qui aurait pu être un comique de situation. Peut-être était-ce hystérique et pourtant ça lui parut sincère. Elle était décidée à essayer, à accepter sa situation et son passé dans son ensemble. Elle voulait croire qu'elle pouvait le faire et se sentit plus légère rien qu'à l'idée.

Si le rire tirait sur les blessures récentes, elle les ignora.

- Oh Andy ! On ne fait vraiment rien comme tout le monde !

Elle se réinstalla au fond du canapé laissant le verre qui, de toute façon, n'avait pas été bu entièrement. Anders l'avait lui vidé d'une traite et elle pouvait d'ors et déjà sentir l'inquiétude venir face à la descente qu'il avait. Il en avait peut-être eu besoin ceci dit et elle le comprenait bien. Sa technique actuelle était de jouer l'autruche et s'enfoncer la tête dans le sable. Oh et bien sûr le fait d'être certaine qu'ils étaient passés à autre chose, cela aidait aussi !

- Je commence à me dire que je suis maudite. Qu'est-ce que tu en penses ? Je devrais peut-être me mettre à croire à tout ça. Je suis sûre que Gail se ferait un plaisir de me raconter toutes sortes d'histoires horribles du genre. C'est un peu une fan de tout ce qui est malédiction, occulte, magie et que sais-je encore. Elle le regarda avec un sourire, voulant paraître plus détendue, enfoncée dans le canapé. Quoique j'ai eu de belles années, je ne peux pas me plaindre. Je déteste me plaindre... j'ai l'impression de ne faire que ça.

Elle se fit plus songeuse, pensant que sa vie avait été un enchaînement des plus belles et des pires expériences qui pouvaient être données de vivre. Les questions existentielles et réflexions du même ordre commencèrent à surgir.

- Tu crois qu'on s'habitue au malheur ? Qu'on a une chance d'être... heureux à nouveau ? Elle le regarda, refusant de se laisser dominer par les émotions négatives, gardant un petit sourire. Je veux dire... on a perdu tellement. On ne pourra jamais retrouver ça mais autre chose, pourquoi pas... On... Même quand tout part de travers, je sais que je ne suis pas toute seule malgré ce que je ressens et j'espère que tu sais que tu ne l'es pas non plus maintenant mais est-ce qu'on peut vraiment aller mieux ? La peine finit par s'apaiser bien sûr mais au bout de combien de temps ? Peut-être qu'on s'habitue au malheur et peut-être qu'on ne peut pas en sortir parce qu'on s'y complait sans même le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:29

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Contact.
Il n'avait pas pu ranger le verre sur la table à côté, qu'il la prenait déjà dans ses bras. Il se sentit soulagé à ce contact, alors qu'il avait cru juste pendant quelques secondes qu'il avait peut-être perdu ça. Cela ne se perdait jamais de toute manière avec elle. Anders lâcha un soupir discret et regarda le vide, un peu intrigué.. Son regard se renforça encore plus quand il entendit Grace rire, son réflexe était se décoller doucement d'elle et la regarder un peu perdu.

- Quoi ? demanda-t-il, avec un petit sourire amusé qui s'était formé à ses lèvres malgré lui. Alors qu'elle continuait à rire, sans lui donner la réponse. Mais encore Gracie ?

Anders la regardait complètement perdu. C'était les nerfs qui lâchaient ? Ou est-ce qu'elle avait réalisé quelque chose de drôle dans tout ceci ? Il se posait des questions et il ne trouvait pas tout de suite la réponse. Elle le dit, il ricana et détourna le regard, il secoua un peu la tête. Au moins, ils sortaient du commun. C'était déjà ça.

- Je dirai que c'est bien.. ?

Il déposa son verre vide sur la table et aurait bien voulu remonter les jambes sur le canapé mais il préférait éviter cela. Il s'affala doucement sur le canapé et lâcha un petit soupir, sans rien dire. Il aurait bien voulu un autre verre mais il avait peur de ne pas s'arrêter et ce ne serait pas raisonnable par rapport à la veille .. Il devait arrêter de toucher à la bouteille, surtout s'il espérait reprendre un jour les médicaments. Il tourna à peine son regard vers elle, la tête sur le dossier. Il fit à peine un sourire, il avait l'impression qu'elle réfléchissait beaucoup trop. Il n'était pas mieux de toute manière, alors il s'abstenait à le dire. Étrangement, il voyait très bien Gail s'amuser à lui faire peur avec ses histoires. Elle aurait pu s'arrêter là, mais il avait senti qu'elle avait encore quelque chose à dire. Elle le questionna à propos du malheur et Anders réagit en levant les yeux au ciel. Réaction qui montrait qu'il était carrément pas bien placé pour parler de s'habituer aux malheurs, dans le sens où il pouvait penser qu'ils pouvaient être heureux à nouveau. Il n'avait pas trop cet espoir. Il n'était pas agacé par ça, non non, c'était un sujet ou .. Il regarda Grace avec un léger sourire.

- Un malheur ne vient jamais seul. Il commença à regarder dans le vide et resta affalé sur le canapé, sans trop vouloir bouger. Ni oser s'y allonger. C'est un cycle infernal, tu ne t'en sors jamais... Je me suis dis que je suis maudit, avant de me rendre compte que c'est normal, parce que ça doit être comme ça. Pas maudit dans le sens que quelqu'un a fait un rite parce que j'ai été désagréable. Dans le sens où ... C'est ce putain de destin qui a décidé ainsi. termina-t-il en allemand, un petit peu vénère. Il semblait être indifférent pourtant et continua, avec un léger sourire qui réapparaissait La vie est bien cruelle, elle en prend plus qu'elle en donne..  Souvent après un malheur, ça se résulte par se relever, vivre avec. Cela prend du temps pour la plupart, d'autres non... Le travail peut aider, les proches .. Tu as Missy qui se soucie pour toi, Riley, Imogen, surtout moi. Je t'ai toi, ta famille. Avec tous ces malheurs qui te sont arrivés, je comprends que tu te plaignes. Tu es à bout de tout ça et tu as besoin que ça s'extériorise. Moi .. J'ai .. Je n'aime pas me plaindre, je ne le fais jamais et je suis le genre à garder pour moi. Tu l'as vite remarqué, je préfère m'ériger un mur. Il ferma les yeux et secoua la tête, comme s'il avait la sensation qu'il s'éloignait du sujet et de ce qu'il voulait dire. On est tous maudits de toute manière. Pour ma part, je suis un abonné aux malheurs, mais je peux dire que je ne peux jamais m'y habituer parce qu'ils sont tous différents les uns après les autres. On peut paraître indifférent des fois.. Il sourit et il se mit à rire un petit peu, pas trop pour ne pas réveiller les douleurs, il semblait être détendu malgré ce qu'il venait de dire. Plus léger, c'était un peu étrange en réalité. Cela va me faire drôle que je dise ça, mais, pour vivre avec, faut savoir être heureux et avoir en tête les belles années. Les bons souvenirs qui fait que, ça valait le coup.. Désolé Gracie, je crois que tu m'as perdu..  

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:29

I'm fine
anders et grace


Ne pas faire les choses comme tout le monde.
Une spécialité peut-être bien. Ce n'était pourtant pas ce qui la dérangeait. Elle s'avérait même contente ou satisfaite que les choses se soient passées ainsi. Cela lui avait permis d'avoir sa famille. Sans tous ces événements, ce ne serait peut-être pas arrivé. Alors elle était heureuse que les choses se soient passées ainsi au possible. Oh, elle n'était toujours pas contente du départ soudain d'Anders bien des années plus tôt mais elle était passée au delà depuis un petit moment, autant que possible et elle le croyait quand il disait ne plus repartir. Ça lui suffisait amplement.

Elle entra rapidement dans quelques réflexions qu'elle partagea immédiatement. Parfois elle se sentait maudite. A d'autres moments, elle était persuadée d'avoir ce qu'elle méritait. Quelques fois, encore, elle se demandait si le malheur n'avait pas une forte tendance à rejaillir et devenir une sorte de... drogue ? Elle se posait ces questions quand elle flottait dans une douleur constante et sourde qui ne semblait pas vouloir laisser la place à autre chose. Mais elle voulait essayer, elle voulait tenter de chasser ces sentiments obscurs pour d'autres, au moins à certains moments. Ses pensées, libérées de leur étaux furent entendues par Anders et trouvèrent une réponse.

Un malheur n'arrivait jamais seul. Peut-être bien. Pourtant un seul malheur suffisait bien. Un seul suffisait à détruire toute une vie. Elle n'était pas d'accord avec le défilement de pensées de son ami. Ce cycle pouvait s'arrêter. Il le pouvait si on donnait une chance à autre chose qu'au malheur. Il fallait vivre avec ce qu'il s'était passé, il fallait se relever. Sur ce point-ci, il avait raison. Elle ne put empêcher un triste sourire à la mention de ceux qui étaient là. Il était là et elle était là. Cela n'empêchait pas Anders de rester réservé, de peu se confier. Il érigeait un mur et ça ne pouvait être que douloureux.

- Et ça te détruit... Murmura-t-elle en le laissant toutefois continuer.

Il n'avait pas confiance en l'avenir. Il n'avait pas d'espoir, c'était la réalité et c'était douloureux à constater. Pourtant, il semblait rire. C'était difficilement un rire joyeux. La fatalité de sa situation semblait lui être connu et cela fit tout, sauf la faire rire à son tour. Elle l'écouta terminer, parvenir à la conclusion simple de se concentrer sur les souvenirs. Sans doute cela devait-il les aider mais ça ne devait pas être tout.

Grace lui prit la main avec conviction, secouant la tête en signe de négation.

- J'espère que tu n'es pas trop perdu tout de même. Essaya-t-elle de plaisanter vaguement avant de retrouver un visage un peu plus sérieux. Peut-être que l'on devrait penser qu'il y a autre chose que tous ces malheurs. Il ne peut pas y avoir que ça. Il y a eu des bons moments dans le passé et il peut encore y en avoir dans l'avenir. Il n'est pas interdit d'espérer. Je ne veux pas croire qu'on ne puisse plus avoir le droit à autre chose.

Elle ne parlait rien de particulier, c'était général. Le bonheur ne serait jamais complet, il ne pourrait jamais l'être bien sûr mais cela ne leur interdisait pas d'essayer de le trouver et de vivre ce qu'il était possible. La joie pouvait être trouver, dans des moments simples. Rien de plus, rien de moins. Et lors de cette soirée à Seattle, elle espérait vraiment pouvoir trouver ça, l'espace d'un instant.

- Andy, je veux qu'on soit d'accord sur une chose : avec moi, tu n'as pas besoin de ce mur. Peu importe si je dois le démolir brique par brique mais ne te ferme pas. Parler a toujours été la clef à toute chose. Ne pas laisser les choses non dites et ne pas te renfermer sur toi-même. Quand tu as besoin de parler et même lorsque tu ne veux pas parler... je suis là.

Assise au même niveau que lui, elle renonça à plus de gestes à son encontre, basculant sa tête en arrière avec un soupir plus léger.

- Tu n'as jamais eu l'idée de faire une liste ? Elle le lui demanda subitement, le regard fixé au plafond avant de tenter de le regarder. Une liste de choses que tu voudrais faire ou voudrait vivre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:30

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Perdu.
C'était peut-être ce qu'il était. Il y avait déjà le retour à la photographie qui commençait à être son nouveau but avec l'écriture. Mais ce n'était que des passions, les choses qu'il adorait faire. Bien sûr que la photographie allait être quelque chose qui allait l'aider à sortir petit à petit de chez lui. Encore, il ne parlait pas être perdu dans ce sens-là, il parlait être perdu dans ses paroles et ses pensées. Quand elle lui prit la main, il tourna la tête pour la regarder avec un léger sourire. Non, il n'était pas trop perdu... Il était toujours là, malgré les pensées qui s'accumulaient encore. S'ils en avaient eu dans le passé, les bons moments avant les malheurs... Ils pouvaient toujours en avoir à l'avenir. Peut-être qu'elle avait raison, mais Anders ne saurait pas réellement profiter des bons moments, qu'il préférait se préparer à pire. Il avait réussi à profiter de temps en temps avec Grace depuis qu'elle était venue à Lewiston. Mais il y avait eu les malheurs entre temps.

Elle voulait qu'il détruise ce mur, qu'il s'ouvre plus. Lui aussi le voulait, mais c'était tellement devenu un réflexe qu'il n'y pensait pas. Il avait aussi besoin d'être sûr, d'être rassuré. Il avait du mal à accorder sa confiance et il avait mis du temps pour elle, il mettait du temps à vouloir s'ouvrir. Elle avait raison, cela le détruisait à force de devoir penser qu'il était seul, qu'il agisse comme s'il était toujours seul. Cette nuit-là en avait été une preuve et il savait qu'il ne recommencera plus jamais, pas parce que c'était douloureux et qu'il ne faisait pas le poids durant la bagarre, qu'il n'était pas du tout violent. Car cela le détruisait et aussi Grace, Scarlett. Elle était là pour lui, il n'était pas seul. Elle n'était pas seule non plus parce qu'il était là pour elle. Il hocha doucement la tête, montrer qu'il avait compris et serra doucement la main.

Ils préféraient le silence de quelques minutes, comme d'habitude ce fut Grace qui rompit le calme en posant une question, comme cela. Il la regarda un peu étonné et il se mit à réfléchir quand elle précisa.. Grace et les listes... Elle adorait en faire, cela l'aidait beaucoup à faire le point des choses alors qu'Anders était nettement moins organisée qu'elle quand il s'agissait de faire des listes. Il fit une petite moue et son regard se balada sur toute la pièce. Rien que par sa réaction, elle pouvait deviner qu'il ne lui était jamais venu à l'esprit d'en faire.

- Non, tu sais, moi les listes ... Tu penses que je devrais en faire une maintenant ?

Il n'observa pas la réaction de Grace et il bougea un peu les jambes, essaya de se redresser avant de changer d'avis, abandonner et rester tel qu'il était. Il se mit à réfléchir de la liste, qu'est-ce qu'il voudrait faire, qu'est ce qu'il voudrait vivre. Il pensa à certaines choses et il savait tout de suite impossible à faire. Comme souhaiter le retour de Samuel, qu'ils continuent la vie normale ... Commencer les recherches de sa fille qui était quelque part, bien que ce ne serait absolument pas facile .. Il devait commencer par recontacter la famille de Chloé, pour leur demander s'ils avaient de ses nouvelles...

- Peut-être ... commença-t-il, avant de soupirer parce que c'était frustrant pour lui de ne pas savoir ce qu'il voulait. Aller en Allemagne, voir ma famille. lâcha-t-il sachant que ce ne serait pas pour tout de suite, mais que ce serait pour bientôt et il appréhendait un peu le voyage. C'était déjà un début... Peut-être commencer les recherches de ma fille.. Juste savoir au moins ce qu'elle devient... ajouta-t-il, finalement. Il fronça les sourcils et eu un léger soupir Tu arrives facilement à faire une liste de ce genre ? demanda-t-il en la regardant.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:30

I'm fine
anders et grace


Des vœux, des souhaits.
Peu importe ce qu'il pouvait y mettre dans cette liste, ça ne pouvait pas faire de mal. C'était une note d'espoir que de se dire qu'il pouvait faire telle chose ou essayer d'atteindre tel but. C'était lui donner autre chose à faire que simplement vivre au jour le jour. Il pouvait voir un futur même si ce n'était qu'un futur proche. Cette idée lui vint aussi subitement que les mots sortirent de sa bouche. Évidemment, il n'était pas du genre à faire ce genre de listes ni même aucune mais il n'était pas trop tard. Il n'était jamais trop tard.

- Seulement si tu le veux mais ça peut être amusant ! Répondit-elle aussitôt à sa question.

Elle le regarda ensuite essayer de mieux s'installer, soupirant discrètement en voyant ses efforts pour ne pas faire une seule grimace alors qu'elle supposait qu'il devait au moins ressentir une gêne. Grace était incapable de l'aider en ce qui concernait la médecine mais par chance, elle avait une brillante sœur, médecin engagé. Elle lui faisait confiance pour s'occuper d'Anders. Elle savait qu'elle l'avait toujours bien aimé et si aujourd'hui, heureusement, la petite Missy avait grandi, Anders restait un visage qui avait évolué à ses côtés pendant longtemps. Il était presque de la famille du moins, Grace imaginait cela comme ça.

Anders semblait réfléchir et elle le laissa ainsi jusqu'à ce qu'il parle à nouveau. Aller en Allemagne, bien sûr. Ok, son côté égoïste pourrait lui supplier de ne pas partir comme s'il allait se passer un malheur en son absence ou qu'elle ne pourrait simplement pas se passer de lui. D'elle-même cependant, elle espérait qu'il puisse faire ce voyage au plus tôt. Le FBI se rendrait bien vite compte qu'ils n'avaient pas le bon suspect. Il ne devait même plus l'être et elle ne comprenait pas l'acharnement. A la mention de sa fille toutefois, elle eut un petit sourire compatissant, n'osant pas imaginer ce qu'il devait vivre.

- Facilement je ne sais pas. J'ai deux listes séparées. Il y a en a une que j'avais forcé Thomas a commencé. C'était tout ce qu'on pourrait vouloir faire ensemble ou seuls. Les voyages ou des choses stupides comme essayer un piment. Elle sourit nostalgique à cette pensée. Je continue à remplir cette liste de petites choses comme ça. Et puis il y a l'autre liste. Celle que je garde pour moi. J'y mets les rêves irréalistes et toutes sortes de situations importantes que je pourrais un jour m'imaginer vivre.

Grace se releva doucement, se retournant vers lui avec un air amusé.

- On pourrait commencer la tienne. Pas celle des rêves ou espoirs inavoués mais l'autre. Ce sont autant de but que tu peux te fixer ! Elle s'enthousiasma à l'idée et partie chercher un post-it et un crayon. Allonge-toi en attendant au lieu de souffrir en silence ! Ricana-t-elle prenant ce qu'il lui fallait avant de revenir se mettre au bord du canapé. Numéro un : couper ces mèches folles. Elle n'est pas bien cette idée ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:30

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Alors il fit la liste.
Il essaya en réalité. Cela pouvait être amusant et c'était ce qu'il cherchait. Alléger un peu l'ambiance, pour qu'elle soit plus agréable et qu'ils profitent tous les deux l'amitié. Quand il devait faire la liste, il avait pensé que ce serait facile mais en réalité non.. C'était plutôt difficile que ça, parce qu'il y avait pleins de choses à faire et il ne saurait pas par où commencer. Alors, il avait parlé deux de ses plus gros projets. L'Allemagne, retrouver sa fille pour savoir ce qu'elle devenait. Il avait demandé comment Grace faisait elle-même les listes, parce que c'était la spécialiste alors que lui, il n'en faisait jamais. Il n'en avait jamais eu le besoin. Alors il se retrouvait un peu désemparé avec cette liste et avait l'impression de se débrouiller assez mal.

Grace avait deux listes et cela surprit un peu l'écrivain qui lança un regard interrogateur. Deux listes ? Il sourit un peu, amusé en imaginant la scène de Thomas en train de goûter un piment, le regretter très vite après. C'était un peu à la fois une liste de choses à faire, des défis à relever aussi. Il hocha un peu la tête, apprenant un peu le principe. Cela pouvait être amusant oui. Ça reprenait un peu les défis qu'ils se faisaient jeunes, mais sans passer par la liste. Anders sembla être partant, bien que dans le fond, il avait peur de ces petits buts .. Cela allait peut-être changer son mode de vie et il n'aimait pas l'idée d'avoir un peu la pression, cela allait le paralyser et il serait vite démotivé. Il verra bien. Grace était enthousiaste à l'idée de faire la liste avec lui, en commençant par les petites choses qu'il pouvait se fixer.

- Mais .. tenta-t-il de répliquer pour dire qu'il ne souffrait pas tant que ça.

Il dut se rappeler que cela ne servait à rien de cacher quoi ce que ce soit, que ce n'était pas la peine d'ériger un mur et qu'il pouvait se plaindre de temps en temps. Anders n'aimait quand même pas cela et après avoir déposé sa veste sur le dossier. Il s'allongea doucement après un gros soupir. Il grimaça en fermant les yeux et regretta tout de suite d'avoir obéi à sa meilleure amie. Elle revint avec de quoi écrire et s'installa sur le bord. Il garda les yeux fermés, il essayait d'avoir l'air détendu et écouta Grace donner la première chose à faire. Anders ouvrit les yeux et la regarda avec un faux air blasé.

- Mais laisse mes mèches tranquille veux-tu..! commenta-t-il avant de hocher la tête, d'accord finalement. De toute manière, il s'en occupera lui-même. Il faut le faire dans l'ordre ou en vrac .. ? demanda-t-il avant de trouver la réponse dans le regard de sa meilleure amie.

Quel autre point pouvait-il trouver ? Une qui devait être facile pour tout le monde mais qui pour lui était un peu compliqué. La douleur le fit soupirer encore une fois de plus comme si s'être allongé ne l'avait pas trop aidé. Anders détourna le regard et regarda le plafond montrant que le second point ne lui plaisait pas.

- Appeler le kiné .. J'avais promis que je le ferai, ça doit quand même faire parti de l'une des choses à faire dans ma liste..

Cela ne faisait pas parti de la chose qu'il aimerait faire, c'était un défi et encore il verra bien avec Scarlett qui trouvera peut-être l'origine de ses douleurs. La confrontation avec Maxim n'avait pas arrangé les choses, même la situation entière en réalité. Il se remit à réfléchir, cherchant ce qu'il pouvait encore ajouter dans sa liste. Il aurait dit les photos à supprimer, mais c'était une chose qu'il devait avoir fait depuis longtemps et il ne voulait pas ramener cela là maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:30

I'm fine
anders et grace


Elle retint un rire.
Laisses ses cheveux tranquilles ? Bien sûr... quand il en prendrait soin. Elle n'avait aucun problème avec ses cheveux. Si elle avait à donner un avis elle dirait même qu'ils étaient très bien à cette longueur mais devant les yeux ?! Elle ne pouvait pas laisser cela se faire. C'était comme ça. Elle n'avait qu'une envie, c'était de prendre les ciseaux et lui faire sur le champ ! Bien sûr ce n'était pas la question du jour mais elle le nota tout de même en numéro un avec un petit sourire taquin.

Elle n'eut pas besoin de lui répondre. Peu importe l'ordre du moment qu'il indiquait quand c'était fait. Il n'avait plus qu'à réfléchir quoi y inscrire. S'il le fallait, elle l'aiderait. Elle aurait bien des idées pour lui et il en avait au moins déjà trois avec l'Allemagne et les recherches concernant sa fille.

- Bon, je t'ajoute le kiné parce qu'avec toi c'est toute une expédition mais ça fait plus partie des petites choses à faire, à mettre sur une liste comme une liste de course. Vois plus grand ou plus fou ! Qu'est-ce que tu as toujours voulu faire et que tu n'as jamais pu faire par exemple ?

C'était tout de même un comble qu'il s'agisse de la liste d'Anders et qu'elle paraisse la plus enthousiaste des deux mais elle s'en moquait. Anders avait toujours été plus réservé de toute façon et elle savait bien s'amuser pour deux.

- Pour te dire, j'ai pas mal de numéros barrés à commencer par les quelques uns te concernant comme retrouver ta trace et à côté de ça, j'ai des choses comme la plongée sous-marine, le bain de minuit et danser toute la nuit ! Sourit-elle à ces quelques idées qui étaient peut-être irréalisables maintenant surtout la dernière.

Elle réfléchit rapidement à la façon dont elle pourrait l'aider. Que pouvait-il faire ? Il y avait des milliers de choses parmi les plus communes comme les voyages ou les sensations fortes. Elle n'imaginait toutefois pas son meilleur ami aux prises avec un élastique ou un parachute ! Sans lui laisser de répondre, encore une fois, elle se lança :

- Tu pourrais... Oh je sais, c'est simple : décider d'écrire ce que tu penses vraiment de tout Lewiston ! Tu pourrais... refaire ta garde-robe ? Commencer à sortir plus pour photographier puis faire des rencontres ? Lewiston n'est pas la seule ville des environs heureusement. Tu pourrais vouloir un animal de compagnie ou même une plante verte, j'en ai un tas à te conseiller et qui demandent peu d'entretiens. Tu pourrais... Oui... Non... Je vais finir par faire cette liste à ta place, mauvaise idée ! Elle s'amusait clairement mais était aussi désolée de s'emporter autant faisant partir la conversation dans tous les sens. Tu peux même en avoir une seconde avec tes rêves les plus secrets, toi l'écrivain tu devrais savoir que les écrire leur donne une nouvelle dimension !
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:30

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Voir plus fou ?
Anders ne dit pas un mot, il regardait Grace un peu désemparé. Pour elle aller chez le kiné était une petite chose à faire parmi tant d'autres, qu'on pourrait mettre sur une liste de course et ce n'était pas la chose qui pouvait être assez fou, ce qu'il aurait toujours voulu faire. Il ne s'était tellement pas posé la question depuis un peu trop longtemps pour qu'il ne connaisse pas tout de suite la réponse. Ou encore, le concept de liste le bloquait un peu... Il écouta sa meilleure amie qui avait déjà barré les quelques numéros. Il aurait pu s'en douter qu'elle avait fait quelques numéros qui le concernait dont certains étaient barrés. Il ne put empêcher un petit rire.

- Bonne chance pour réussir à me faire danser toute la nuit ! Ceci dit, il n'avait pas dansé depuis longtemps, il lui était arrivé de se dandiner chez lui, quand il était tout seul.. C'est assez fou comme rêves commenta-t-il amusé.

Petit silence, tous les deux se mirent à réfléchir. Finalement faire une liste n'était pas une si mauvaise idée. Mais il y avait tellement de choses possibles à faire, aussi folles les unes et les autres qui pouvaient peut-être être simples pour certains. Cependant, Anders avait retenu que Grace avait mis dans sa liste un numéro qui consistait à le retrouver. Elle l'avait retrouvé maintenant, dans le plus grand des hasards. Elle lança toutes les idées, comme si faire une liste était facile mais ça aidait Anders. Le sourire ne disparut pas et semblait tout à fait détendu. Il aurait voulu parler mais il avait cette habitude de rester silencieux, sans vouloir l'interrompre. Plus elle parlait, plus il commençait à se rendre compte d'une chose. Son sourire disparut quelque peu et eu un air songeur, le regard dans le vide. Il répondit calmement.

- Je me rends compte que j'ai déjà fait la seconde liste sans vraiment le savoir en écrivant un livre qui n'est pas en réalité un livre. Ce n'est pas vraiment un journal intime non plus mais .. Oui, je vois de quoi tu parles quand tu dis que les écrire donne une nouvelle dimension.

Il la regarda et sourit un peu. Il n'y avait pas seulement son carnet sur lequel il écrivait, il y avait ses livres qui avaient été publiés et la plupart peu vendus. C'étaient souvent une part des rêves secrets de l'écrivain, mais personne ne le savait vraiment, ils voyaient tous une histoire dedans. Le contexte, l'histoire et les choses qu'Anders ne ferait jamais, il les écrivait sur les livres un peu inconsciemment.

- Mh.. Voyager en moto dans toute l'Amérique avec mon appareil photo, ne pas revenir à Lewiston avant un bon moment.. marmonna-t-ll, en observant Grace.

Les problèmes présentés à ce rêve qu'il aurait voulu réaliser plus jeune étaient qu'il n'avait jamais passé le permis, n'était pas vraiment capable de rester dehors trop longtemps.. Mais ce serait un voyage en solitaire, en gros il n'allait pas côtoyer les gens toute la journée.

Je suis une cause perdue pour les plantes, pour ainsi dire j'ai tué un cactus... Je n'y pense jamais, je les oublie complètement... J'avais pensé avoir un chien mais je ne prends pas vraiment soin de moi, alors un chien .. En plus, il va vouloir m'obliger à sortir au moins trois fois par jour. soupira-t-il sachant que Grace allait quand même mettre le chien à la liste, même si elle en était allergique. Elle savait qu'Anders avait toujours aimé ces animaux-là et il ne s'était jamais donné les moyens d'en avoir.

En réalité, les rêves, les choses qu'il voulait faire et qu'il considérait comme impossibles, qu'il n'arrivait pas à les réaliser c'était parce qu'il ne s'en donnait pas les moyens. Il s'était toujours limité et se trouvait toujours des raisons pour ne pas faire quoi ce que ce soit, pour qu'il n'ait pas de but et qu'il sache quoi faire. Il devait bien sortir un peu plus souvent, il savait bien que ce n'était pas bon pour lui de rester enfermé pendant des jours et de garder les rideaux fermés..

- Ouvrir les rideaux un jour ...
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:31

I'm fine
anders et grace


Danser.
Grace avait toujours aimé ça au grand damne d'Anders qui avait toujours refusé de faire un pas sur la piste. Elle avait le souvenir cuisant d'une défaite lorsqu'elle n'était pas parvenue à le faire danser à un bal quelconque. Heureusement pour ses petits plaisir Thomas avait toujours été un excellent partenaire de danse. Elle se souvenait encore des cours qu'ils avaient pris ensemble pour s'améliorer riant au moins autant qu'ils apprenait ! Cela avait toujours été agréable de pouvoir partager ça avec lui et prendre plaisir à simplement apprécier une chanson et bouger en rythme dans les bras de son mari.

- Je n'ai toujours pas perdu espoir ! Sourit-elle grandement avant de hausser les épaules. Tu trouves ça si fou ? Je suis sûre que je peux trouver bien plus grotesque ! Ce sont au moins des choses réalisables ou du moins avant...

Elle ne resta toutefois pas sur cette note, continuant de parler autant que possible, énonçant diverses idées avant de se rendre compte que ce n'était certainement pas à elle de le diriger pour sa liste. Il devait donner des idées qui n'appartenaient qu'à lui. A la mention de ses écrits, elle eut une moue quelque peu hésitante avant de finalement décider de poser à nouveau une question qu'elle avait plus ou moins déjà abordée.

- En parlant de livre, comment avance le tien ? Tu crois, enfin, j'aurai le droit de le lire ?

Néanmoins peu désireuse d'y discuter trop longtemps ou de rompre la tranquillité du moment, elle retourna aux listes. Il sembla suivre le même mouvement puisqu'il lui énonça au moins une idée qu'elle inscrivit immédiatement avec un petit sourire. Anders à moto, elle devait avouer qu'elle ne l'avait jamais imaginé. Elle se souvenait d'une époque où il ne voyait pas ça d'un bon œil mais tout le monde changeait. Écoutant finalement sa réponse sur les plantes, n'ayant pas le temps de répliquer quoique ce soit à propos de son voyage, elle lui donna un regard mi-désespéré, mi-amusé.

- Un chat ? Un poisson rouge même, il ne t'embêtera pas trop comme ça ? Rit-elle presque avant de rajouter le dernier point de la liste.

Ouvrir les rideaux. Qu'il veuille le faire la rendait plus qu'heureuse et lui laissait comprendre qu'il acceptait d'essayer. Peu importe s'il n'y arrivait pas et si finalement ouvrir les rideaux était trop, il n'y aurait rien à redire mais il lui fallait tout de même tenter la chose pour déterminer si c'était faisable ou non.

- Merci. Dit-elle soudainement sans préciser le pourquoi et sa pensée. Je dois dire que je suis étonnée par l'histoire de la moto. Je ne savais même pas que tu pouvais en conduire une.

Elle l'imaginait sur une moto, visualisant ce que cela donnerait avec difficulté. La moto était une chose qu'elle avait depuis longtemps attribuée à Thomas. Forcément, c'était lui qu'elle voyait facilement et cela lui tira un sourire lointain avant de revenir sur Anders, son regard perdu cherchant à se concentrer sur son ami.

- Je crois que tu as déjà quelques bons points. Il ne te reste plus qu'à t'y mettre doucement mais ne te force pas non plus à les faire. Il y a un moment où tu te réveilleras avec l'envie d'accomplir l'un ou l'autre. Je veux dire qu'il ne faut pas uniquement te focaliser sur ça. Ça doit s'intégrer à ta vie.

Grace termina d'inscrire un petit mantra en intitulé du post-it avant de lui donner, "ne pas renoncer" restant écrit en lettres capitales. Un petit moment passa ensuite où elle ne dit rien, se perdant dans quelques pensées, imaginant sa propre vie, celle d'Anders. Imaginant leurs enfants respectifs ensemble, tous ensemble. Riley, Jamie, Samuel et Amber... C'était un rêve bien évidemment mais cela ne l'empêchait pas de partir loin. Elle appréciait également essayer de deviner ce que donnerait les idées d'Anders une fois qu'il commencerait à les mettre en place. Aussi resta-t-elle silencieuse jusqu'à ce que son portable résonne dans la pièce et qu'elle aille à sa recherche toujours perdue dans son imaginaire.

Un sourire s'étala néanmoins en voyant le nom inscrit et la conversation qu'elle entama sonna joyeusement dans la pièce. Quelques minutes plus tard, elle signala à son fils qu'Anders était présent et elle lui promit de lui amener un plat cuisiné le soir-même -malgré ses protestations- avant de raccrocher.

- Je te laisse dans le canapé ou tu viens avec moi dans la cuisine ? Je pensais commencer à préparer pour ce soir. J'amènerai une part à Riley, j'ai l'impression qu'il meurt de faim à chaque fois que je le vois mon pauvre chéri. Rit-elle presque avant le regarder en attendant sa réponse. Lasagnes, tu es le bienvenu pour dîner.

Et au moins, elle l'aurait à l’œil des fois qu'il veuille recommencer à taper sur quelqu'un nommé Maxim. Si elle ne le lui disait pas, elle continuait à s'inquiéter et préférait de loin l'avoir dans son champ de vision, toujours pas certaine qu'il soit raisonnable de le laisser seul tant qu'il ne serait pas allé à l'hôpital.

- Ceci dit, on devrait plutôt passer à l'hôpital... Tu ne peux pas rester une nuit entière comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:31

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Le livre.
Grace avait plus ou moins demandé la même chose l'autre fois, mais il n'avait pas répondu .. Ou peut-être si, mais il pariait que non. S'il avait dit non, elle n'aurait pas osé de le demander à nouveau. Il avait fini son livre, il était en train de faire une relecture et pensait déjà à un autre bouquin et c'était elle qui lui avait donné l'idée. Il n'avait pas vraiment prêté un manuscrit à qui ce que ce soit, pour une relecture parce que c'était toujours lui qui en faisait et des fois Samuel, mais jamais personne d'autre. Il sourit un peu à cette question qu'il répondit sans tarder et sans vouloir donner suite à cette discussion.

- En relecture, je vais bientôt envoyer le manuscrit.. Si tu veux, je t'invite à le lire. Je te le confierai quand tu passeras.

D'un côté, c'était un petit peu difficile pour lui de vouloir faire lire un livre à un proche qui connaissait assez bien l'écrivain. Elle pouvait toujours faire un rapprochement entre la réalité et ce qui était écrit. Mais il faisait confiance à Grace pour savoir séparer cela, puis c'était une journaliste, cela pouvait aider.

Il fit une moue moqueuse quand elle parla de chat ou de poisson. Il secoua la tête, pas un poisson rouge.. Il sera vite destiné à mourir dans un bocal, à cause de l'inattention de son maître et protecteur. Quant aux chats, il n'y avait jamais pensé et ce n'était pas un animal qu'il aimerait beaucoup. Même s'il était indépendant et que cela aide assez. Il ne répondit pas alors qu'elle ajouta à la liste le point avant qu'il ne dise ouvrir les rideaux.

Ouvrir les rideaux. Il n'aurait jamais pensé qu'il penserait à ouvrir les rideaux. Il arrivait à supporter les rideaux ouverts chez Grace et aussi parce qu'il ne pouvait pas lui imposer fermer les rideaux, car c'était chez elle, pas chez lui. Il arrivera un jour à ouvrir les rideaux, mais il appréhendait la réaction de ses voisins et des jeunes qui voudront voir par la fenêtre ce qui se passait à l'intérieur de chez lui. De toute manière, ce n'était pas pour demain... Il fronça les sourcils, interrogateur quant au remerciement qu'elle fit. Il n'avait pas compris du tout, mais très rapidement, il oublia quand elle parla de sa surprise. Il ne s'empêcha pas de sourire un peu, amusé.. Mais c'était aussi un léger sourire mélancolique.

- Tu as dis il y a quelques semaines qu'on a encore des choses à apprendre l'un de l'autre.. répondit-il et il ferma les yeux juste pour quelques secondes. Je n'ai pas été au bout de mon apprentissage.. Je n'en ai pas conduit une depuis des années. En fait, j'ai arrêté après le départ de Chloé qui avait justement voulu que je passe le permis et a réussi à ce que j'essaye une fois. Finalement, j'ai bien aimé..

Mais il n'avait plus eu le temps entre les recherches, l'incident à la forêt, s'occuper de Samuel à temps plein. Il avait laissé tombé et avait remit son rêve comme irréalisable et qu'il avait mis sur un de ses livres. De toute manière, il avait enfin sa liste, pas aussi grande que celle de Grace mais c'était déjà un bon début. Anders ne voulait pas faire tout cela d'un coup, sauf couper les mèches, cela se réglait assez facilement. C'était même la chose la plus facile à faire. Il écouta les conseils de Grace et hocha la tête en guise de réponse après un léger soupir. Il ouvrit les yeux quand il entendit le post-it se détacher des autres feuilles et il le récupéra après l'avoir remerciée du regard. Un petit sourire se dessina sur les lèvres quand il lut la phrase.

Il ne renonçait pas. Il n'allait pas renoncer.. Il en faisait la promesse pour lui-même. Il déposa le post-it sur son thorax et profita du silence pour faire le tri dans ses pensées, mais c'était toujours autant le bordel à l'intérieur et c'était pire que sa maison. Il ne mettra jamais dans sa liste qu'il devrait ranger sa maison, ce n'était pas possible. La sonnerie du téléphone le sortit de ses pensées et eut un moment de crainte croyant que c'était le sien.. Avant de se rappeler qu'il l'avait mis en mode silencieux parce qu'il n'avait pas envie de recevoir un message de qui ce que ce soit. Il regarda sa meilleure amie sourire quand elle regarda son téléphone. C'était Riley et Andy sourit lui aussi un peu avant de refermer les yeux. Il écouta d'une oreille passive la conversation et reprit le sourire quand elle parla de lui. Il réfléchit à la question pour la cuisine et la décision fut vite prise. Il n'avait pas envie de l'inquiéter davantage si elle voyait que ce n'était pas facile pour lui de se relever du canapé et d'essayer d'ignorer la douleur. Il devait songer à rentrer chez lui d'ailleurs ... Sauf que ...

- .. Rah, je ne peux pas refuser les lasagnes. D'accord, je reste pour dîner. Cependant, je pense rester dans le canapé, juste pour fermer les yeux dix minutes ... Je te rejoindrai tout à l'heure.. fit-il dans un soupir. Riley ne mange pas assez ou c'est vraiment une impression ? ajouta-t-il en la regardant avec un léger sourire.

Il n'avait pas été comme ça avec Samuel, il n'avait jamais pensé qu'il pouvait mourir de faim et étrangement .. Désagréablement, il pensa aux conditions de Samuel quand il avait été capturé. Avait-il mangé ? Non, sûrement pas assez ... Anders grimaça légèrement à cette pensée et détourna le regard avec un soupir. Grace avait peut-être remarqué cela qu'elle voulait l'emmener à l'hôpital.

- Je vais ... Il allait dire qu'il allait bien, mais cela ne servait plus à rien de dire ça. Elle savait qu'il n'allait pas bien. Je ne veux pas y aller. Je peux tenir une nuit comme ça.. ça va passer..
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister

Revenir en haut Aller en bas
#1479 + I'm fine. ► Weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tarte fine abricots/frangipane
» Caaat powaaaaaaaa! /ZBAF/ Prèz' de Fine Patte :
» Fine fleur et fine lame, un détonnant mélange !
» {fini} I've been doing just fine - Kiran ft. Haileen
» everything will be fine ▲ GEMVEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-