AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1479 + I'm fine. ► Weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:19

I'm fine
anders et grace


Il semblait avoir compris.
C'était une bonne chose parce qu'elle ne comptait pas répéter. S'éloignant pour la chambre, elle essaya son maximum pour afficher une meilleure humeur que précédemment. Son visage tirait un peu et elle refusait de regarder dans le miroir pour noter les marques visibles malgré le maquillage. Il n'y avait rien à faire... Et elle ne put malheureusement pas éviter les vitres. Le rappel de cette nuit anéanti momentanément sa bonne humeur. Par rapport à Maxim et à l'inconnu, les questions demeuraient. Concernant le second, elle préférait éviter d'y penser et pour le premier, avait-il seulement dit la vérité ? Il y avait certes ce qu'il y paraissait et cela, Grace s'en moquait bien. Peu importe ce que le voisinage pouvait penser. Mais n'était-elle pas simplement à l'image de la description ? Elle se le demandait fortement alors que la présence d'Anders dans sa maison suggérait simplement la catégorie "homme au domicile". Elle ne pouvait pas croire ça... Elle n'avait absolument pas cela en tête et Maxim lui collait des idées qu'il n'était pas bon avoir ! Douter d'elle-même était une très mauvaise chose.

Certes, Anders et elle avaient un passé. Ça avait été mis derrière eux dès qu'elle était la seule à s'en souvenir et le temps avait fait son œuvre. Il était parti, elle avait Thomas et les enfants. Le lien complexe qu'elle nouait avec lui n'était plus rien d'autre qu'une forte amitié... Et elle ne se croyait pas elle-même quand elle pensait toujours au lien spécial qu'ils avaient eu. Elle se détesta à l'instant pour ne serait-ce que penser au passé. C'était terminé, complètement. Elle avait eu une vie merveilleuse avec Thomas et elle n'avait rien besoin de plus. Elle n'avait plus besoin de personne... Et là c'était clairement un mensonge. Son fils, sa sœur, son meilleur ami, elle avait besoin de tout ce monde là. Mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait penser à ça. Même s'il y avait eu un rappel récent avec les photos qu'elle espérait d'ailleurs détruites. Elle aurait pu poser la question à Anders à ce propos mais elle préférait tenter d'oublier. Elle lui faisait confiance pour s'en débarrasser et c'était ce qu'il avait dû faire, fin de l'histoire.

Revenant dans le salon, elle le vit allongé et alla chercher le gel avant de s'installer et entendre sa réplique. Cela lui tira presque un rire et elle hocha la tête pour elle-même.

- Tant mieux parce que j'aurai eu quelques difficultés à te porter jusqu'au lit pour que tu libères mon canapé !

Elle s'assit sur le bord du canapé, le poussant un peu pour qu'il se colle au fond. Son regard resta bien gentiment fixé sur les cheveux qui semblaient venir encombrer son visage et elle posa les mains sur ses épaules pour s'approcher.

- Tu n'envisagerais pas de raccourcir un peu tout ça ? Pas de trop mais suffisamment pour que ça ne te tombe plus devant les yeux. Demanda-t-elle en éloignant quelques mèches avant de se redresser. Bien, tu restes tranquille et si je te fais mal, tu le dis.

Les ordres donnés, elle dépose du gel sur son dos et se concentra sur la tâche, évitant toute pensée parasite et surtout le passé de venir l'empêcher d'appliquer le léger massage. Elle n'osait pas y aller autant que la fois précédente considérant que sa douleur pouvait être plus fort. Elle ne tenait pas à le faire souffrir ou déplacer un muscle qu'il ne fallait pas. Elle laissa ça aux experts et se contenta de passer les mains sur l'ensemble de son dos, oubliant de penser à quoique ce soit.

- Tu as quelque chose de prévu samedi prochain ? Demanda-t-elle soudainement.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:21

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
- Oh.. Tu aurais beaucoup de difficultés plutôt.. répliqua-t-il toujours les yeux fermés avec un petit sourire.

Grace ne pouvait pas le porter toute seule jusqu'au lit, ce n'était pas possible. En général, il fallait mieux le réveiller pour cela ou juste lui laisser le canapé même si ce n'était pas le meilleur sommier pour dormir une nuit. Il avait franchement vu pire et ce canapé était vraiment confortable. Il n'allait pas râler. Il se bougea un peu pour laisser Grace s'installer sur le bord et réprima discrètement la grimace. Il sentit ses mains se poser sur les épaules et il s'était un peu trop tendu. À cause de la douleur ou à cause du toucher ? Anders n'était pas vraiment tranquille avec ces pensées, il essayait de les balayer au mieux et voulait éviter que le passé ne vienne l'empêcher de se détendre. Il ouvrit les yeux avec un air interrogateur et vit les quelques mèches qui étaient devant ses yeux, qu'elle éloigna.

- Je n'ai pas vraiment envie d'aller chez un coiffeur... C'est vraiment nécessaire ? soupira-t-il alors qu'il la regardait.

Il vérifiera la longueur parce qu'il s'était tellement habitué qu'il ne s'en rendait pas compte. Il avait abandonné l'idée de vouloir ordonner ses cheveux. Il répondit par une moue approbatrice quand elle allait commencer et qu'il ferma à nouveau les yeux. Encore une fois, il se tendit et il se maudissait parce que ce n'était rien d'autre du tout qu'un massage pour ses douleurs. Il essaya de balayer les pensées et essaya de se détendre, il savait que ce n'était pas le même type de massage. Elle avait peur de lui faire mal et il comprenait cela, avec sa bagarre contre Maxim, sa douleur ne s'était pas arrangée et là, elle ne s'adoucissait pas à cause de son stress. Il n'y avait aucune raison d'être stressé et tendu en plus, mais il l'était. Il essaya vraiment se détendre au moment où Grace lui posa une question assez soudaine et mystérieuse à la fois.

- Samedi prochain ... Mmmh.. Non.. Je ne pense pas pouvoir faire quoique ce que ce soit avec une main en moins. Vais sûrement me tenir tranquille.

Il voyait la réalité en face et il espérait que ce n'était pas une petite fracture. Il pensa au propriétaire de la voiture dont il avait cassé une vitre, qu'il devait rembourser. Il pensa à sa voiture qu'il avait laissé là-bas et qu'il allait devoir la chercher ou envoyer quelqu'un la chercher. Anders ouvrit un peu les yeux mais finalement les referma trouvant la lumière un peu trop forte.

- Si tu me poses cette question, c'est que tu as une idée de ce que tu veux faire et tu veux m'y invi.. Ah.. Grace.. grogna-t-il à la fin avec une grimace alors qu'elle venait de masser au niveau de l'omoplate. Il lâcha un soupir. Je suis encore trop tendu ...?

Grace n'était pas une mauvaise masseuse, même si elle n'était pas une professionnelle et qu'elle voulait savoir la provenance du thé en échange. Andy ne pouvait pas vraiment la laisser le masser parce qu'il était vraiment tendu et pouvait avoir mal que le contraire. Il savait dans le fond que ce ne serait pas pareil avec le kiné, parce qu'il connaissait son métier et surtout parce qu'il ne serait pas Grace. C'était peut-être ça le "problème"... Grace.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:21

I'm fine
anders et grace


La coiffure.
Une coupe était-elle nécessaire ? Elle le regarda clairement avec un air de dire "tu crois ?!" réprobatrice au fait qu'il ne veuille pas d'un simple coup de ciseaux et surtout qu'il lui demande ce qu'elle en pensait comme un enfant, ce qui pour le coup, l'amusait. De son avis, c'était plus que nécessaire. Elle ne demandait pas non plus une grande diminution, elle aimait plutôt bien l'air sauvage que ça lui donnait mais un coup de brosse et les quelques mèches de devant raccourcies pour lui permettre de voir était utile. Et même s'il se moquait de voir où il marchait, Grace préférait voir les yeux de son interlocuteur et ça allait devenir de plus en plus difficile avec les cheveux trop long d'Anders.

- Si j'avais mon mot à dire, je ne te laisserai pas le choix ! Tu ne vas bientôt plus rien voir. Tu n'as pas assez avec les mal du dos tu veux y ajouter le double de migraines quand tu auras du mal à voir ? Tu pourrais même le faire seul ou si tu préfères, j'ai de très bons ciseaux. Proposa-t-elle avant de sourire, amusée. Je ne sais pas ce que vous avez avec vos cheveux vous les hommes mais pour vous prendre un rendez-vous chez le coiffeur c'est tout un cirque !

Elle n'attendit pas plus avant de commencer à appliquer le gel et surprendre la tension dans les muscles d'Anders. De peur d'être entrain de lui faire mal, elle se fit encore plus discrète, se contentant de passer sur toute la longueur de son dos pour une meilleure imprégnation. Il semblait avoir chaud. Ce fut la première constatation qui en suivit quelques autres. Les lignes de ses muscles étaient visibles et elle s'appliqua à aller dans ce sens avant de trouver nécessaire de parler. Grace avait toujours eu une fascination pour les lignes du corps, des muscles et de la peau, elle ne pouvait pas s'empêcher de les retracer et dans ce cas précis, ce n'était pas forcément la meilleure idée à commencer par la possibilité de lui faire mal. Mais, même si tout était à proprement dit innocent, elle ne voulait pas plus réveiller la partie femme en elle. Être amie avec un homme n'avait pas forcément que des avantages et pourtant, à une époque, elle avait considéré ça plus facile comme lorsqu'au début de sa relation avec Thomas, elle était venue le voir pour des conseils. Elle n'avait peut-être pas eu les réponses escomptées mais à l'époque, ça lui paraissait plus probant de demander à quelqu'un de la gente masculine qui ne soit pas non plus son frère. Aujourd'hui, c'était encore différent. Elle était adulte, bien plus stable dans ce qu'elle pouvait penser des hommes et savait bien plus apprécier ce qu'elle avait sous les yeux. C'était parfois un malheur pour ses pensées qui n'étaient rien de plus que des pensées parasites avec aucune valeur si ce n'était que son meilleur ami était loin d'être horrible. C'était une constatation comme une autre mais cela ne l'empêcha pas de chercher à dire quelque chose et pour ça, concentrée sur ce qu'elle faisait, elle trouva le sujet parfait qu'elle aurait déjà dû aborder quelques jours plus tôt.

Elle entendit d'ailleurs sa réponse et s'apprêta à enchaîner quand il s'exclama. Elle retira les mains aussitôt suspectant de s'être laissée emporter dans ses pensées et en avoir oublié de ne pas trop appuyer.

- Désolée ! Et oui, tu es nettement trop tendu. Tu devrais peut-être essayer la relaxation, ce n'est pas bon d'être aussi crispé. Tu as plus mal vers les omoplates ou c'est général ? Demanda-t-elle en posant tour à tour les mains en haut puis au dessus de ses reins. S'il te plait, si tu n'as pas de contre indication va voir le kiné ! Si ça continue, tu ne vas même plus pouvoir marcher droit. Continua-t-elle en finissant de faire pénétrer le gel, caressant plus qu'elle massait de peur de déclencher une nouvelle douleur.

Arrêtant enfin, évitant de se perdre dans d'autres réflexions stupides sur le fait que son meilleur ami était bel et bien un homme -ce qu'elle avait réalisé il y a longtemps puis sans doute plus ou moins oublié de le voir également comme ça-, elle retourna à son autre question.

- Pour samedi, j'ai... une soirée, spectacle avec musique et cocktail. On devait y aller avec Katherine mais il se trouve qu'elle ne peut plus. Missy travaille et je n'ai personne pour m'accompagner. C'est à Seattle et on ne croisera certainement personne qu'on connaît alors je me suis dite, si tu voulais venir, tu es le bienvenu. A défaut que tu puisses partir en Allemagne, changer d'air à Seattle n'est pas une si mauvaise idée. On laissera nos problèmes à la maison autant que possible et on aura quelques verres offerts ce qui est un bonus non négligeable à la soirée. D'ordinaire, je ne vais pas à ce genre d'événements mais avec Kate, ça pouvait être amusant. J'ai fini par réserver. Annuler n'est pas vraiment une possibilité. Soupira-t-elle presque. Autrement je proposerai à... n'importe qui qui sera disponible à ce moment-ci. Je ne pense pas que ça intéresse Noam et malheureusement, Imogen comme Riley ont autre chose de prévu. Mon amie solitude me tiendra compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:21

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Ok, il avait un peu trop laissé poussé les cheveux depuis la dernière fois qu'il se l'était fait couper. Il avait dû aller à une autre ville pour se faire couper les cheveux tranquillement, sans qu'il craigne croiser quelqu'un qui le reconnaîtrait assez facilement. Il n'avait jamais pu apprécier l'ambiance chez les coiffeurs, cela ne l'aidait pas forcément à prendre un rendez-vous. Si c'était juste les mèches à raccourcir, il pouvait très bien se débrouiller sans problème.. Mais il ne pourra pas éternellement repousser le rendez-vous chez un coiffeur pour le reste. Il réagit tout de suite quand Grace fit son commentaire à propos des hommes et les coiffeurs.

- Mais je n'en fais pas un cirque ! J'ai juste dit que j'ai pas vraiment envie d'y aller sauf si c'est nécessaire. Si ce sont juste les mèches, je me débrouillerai. Je n'ai pas vraiment remarqué que ça me gênait, donc merci..

C'était juste un massage amical, rien d'autre. Ce n'était pas possible qu'il soit toujours autant si tendu quand elle mettait les mains sur son dos, pour le masser. Il n'arrivait pas à imaginer autrement, parce que ses pensées allaient vers sa meilleure amie et tous les signaux qu'elle avait envoyé. Signaux qu'il s'évertuait à faire semblant de ne rien avoir vu et il était sûr que certains l'avaient échappés. Il aimait beaucoup quand elle le massait mais d'un côté, il ne pouvait pas s'empêcher d'être tendu et elle ne pouvait pas s'empêcher de se laisser aller. Anders ne pouvait pas s'engager sur ce chemin-là, il n'était pas trop sûr de lui-même après tout ce qu'il avait fait, ils avaient aussi tourné la page et c'était terminé depuis longtemps.

- Je ... fit-il sans toutefois commencer ce qu'il voulait dire.

Il fut parti rapidement dans ses pensées et il essaya de former les mots pour une phrase, pour lui expliquer pourquoi il était tendu et il ne pouvait pas lui dire que c'était à cause d'elle - sans que ça soit dans le sens où ce n'était pas bon ou si .. Oh et puis zut -  Sinon elle allait se poser des questions et ils allaient parler d'eux.

- Lire un livre ou écrire ou photographier me détend. Je pensais que ça suffisait et que je n'aurai pas besoin de relaxation. Mais c'est à force d'avoir combattu contre les rumeurs des gens de cette ville et ... Je n'ai pas vraiment pu me détendre et sortir dans la ville, ça ne me détend pas non plus...

Il était constamment resté sur ses gardes et il sortait toujours tendu. Grace avait déjà dû remarquer son malaise quand il se retrouvait dans un lieu où il y avait du monde et qu'il préférait toujours être dans un coin en attendant ou soit il partait très rapidement dès qu'il pouvait. Toujours ces rumeurs, ces regards... Anders n'aimait pas être dehors et il préférait rester chez lui. Maintenant qu'il allait chez Grace depuis qu'elle avait emménagé en face de lui, il y avait déjà un progrès. Même qu'il avait accepté de sortir de temps en temps pour elle. Il avait oublié la question sur sa douleur à l'omoplate qu'il s'était focalisé sur sa remarque, crispé comme pas possible. Et Grace avait continué à enchaîner, Andy fit à peine un sourire et remarqua vite qu'elle caressait au lieu de masser de peur qu'elle le fasse à nouveau mal, c'était une bonne idée.

- Je verrai avec Missy, après avoir fait le scanner... répondit-il d'une voix basse et rajouta. Je vais vraiment essayer Gracie, je te le promets..

Et il aurait pu se maudire pour avoir fait une promesse, mais il était sûr de la tenir même s'il n'appréciait pas l'idée de devoir prendre un rendez-vous avec un kiné. C'était peut-être mieux quand c'était plus tôt que plus tard. Ce sera peut-être moins douloureux par la suite. Il l'espérait et qu'il n'ait pas trop de séances qui l'obligerait à sortir trop souvent de chez lui. Anders n'aimait pas se déplacer dans cette ville sauf qu'en cas de nécessité absolue et cela semblait être le cas. C'était surtout pour lui et qu'il puisse avoir une bonne qualité de vie... Dire que quelques temps avant que Grace n'arrive, cela lui était carrément égal. Il n'avait pas intérêt à l'abandonner et à partir, il devait rester là. Il devait rester près d'elle sans être trop trop près d'elle.

Apparemment, elle l'invitait à sortir, il ouvrit les yeux et essaya de la regarder avant de se rendre compte que finalement, les mèches le gênaient (Ok, c'était un soucis qui allait rapidement être réglé). Il bougea un peu en réprimant la grimace pour bouger sa main valide, afin d'écarter les mèches qui s'étaient remises devant son oeil. Il avait tout de suite comprit que Grace allait proposer de sortir avant qu'elle ne le fasse. Il détourna le regard et observa le salon, avec un air songeur. C'était à Seattle, cela faisait longtemps qu'il n'était pas allé et il avait eu plusieurs fois l'occasion de le faire, mais il avait toujours repoussé n'ayant plus du tout l'habitude d'être dans une grande ville. Dans le fond, il avait toujours su que cela l'avait manqué. Il continua toujours à l'écouter, raconter comment elle en était à venue à réserver une soirée, spectacle avec de la musique et cocktail.. Katherine, décidément.

- Ou pas. continua-t-il. Il lâcha un soupir d'effort quand il se redressa sur le canapé à la position assise. Il la regarda avec un léger sourire, bien que l'hésitation se lisait dans son regard. Bon ... Je ne suis pas allé à Seattle depuis un bon moment et ce qui fait que je ne suis pas vraiment à l'aise dans un lieu avec beaucoup de monde... Je ne t'apprends rien. C'est quoi comme spectacle ?

Il espérait dans le fond que ce n'était pas une mauvaise idée. Cela serait aussi une manière de se préparer à affronter les lieux publics. Il savait que ce sera comme cela quand il ira en Allemagne et qu'il devra faire des efforts pour être sociable avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:22

I'm fine
anders et grace


Elle retint un rire.
Il devait vraiment avoir la tête dans les nuages pour ne pas s'être rendu compte qu'il avait les cheveux devant les yeux. C'était pourtant le genre de choses qu'on remarquait dès qu'on regardait quelqu'un mais sans doute ne regardait-il personne. Et d'ailleurs, vu son propre état, c'était peut-être mieux ainsi ! Néanmoins, c'était assez étrange d'imaginer qu'il n'ait rien noté. Mais ça faisait aussi parti du charme d'Anders... Il était parfois un peu tête en l'air et même beaucoup si elle en jugeait le rangement de son domicile.

Il justifia par la suite sa tension par ce qu'il se passait en ville. Bien évidemment mais toute la faute n'était peut-être pas non plus à incomber aux autres. Il était plus que certain que ça jouait un rôle mais il y avait un tout. Sa blessure, la perte de Samuel, les rumeurs et ses propres difficultés à faire quelque chose contre ça. Elle aurait voulu détester ceux qui avaient pu le rendre plus renfermé et moins vivant mais elle ne les connaissait pas. La plupart de ceux qu'elle croisait et avec qui elle avait une discussion de plus de deux mots semblaient être des gens charmants. Exception faite de Mark Odell et de quelques autres. Tout ce qu'elle pouvait suggérer était qu'Anders tape du poing sur la table une bonne fois pour tout et pas devant elle qui le soutenait déjà totalement mais devant ceux qui avaient participé à la destruction de sa vie.

- Tu sais Andy, tu es un écrivain... Il n'est jamais trop tard pour te défendre et te faire entendre sans t'époumoner pour qu'ils te comprennent. L'écrit reste bien plus longtemps dans les mémoires, on le sait tous les deux. Dans ton livre ou dans un article, parle-leur. Tout le monde n'est pas mauvais comme tout le monde n'est pas bon mais laisse une chance à ceux qui n'ont jamais compris le mal qu'ils faisaient. Quant aux autres, une justice existe pour chacun d'entre nous... Elle saura les trouver. Peut-être que -S serait celle-ci pour une fois...

Oh qu'il était douloureux de parler de -S. Mais elle espérait ne pas avoir à enchaîner une discussion sur le sujet. Elle le mentionnait simplement parce que ça semblait dans le ton et qu'elle commençait à bien savoir que -S ne favorisait personne, s'en prenait à tout le monde et que même si eux-mêmes en souffraient, ceux qui pensaient pouvoir détruire Anders et sa famille devaient en être victimes tout autant. Ce serait au moins quelque chose pour se réjouir ! Si tenté que ce soit une bonne idée de se réjouir du malheur des autres ce dont elle n'était pas convaincue du tout mais si ça pouvait aider Anders...

Se retirant, elle lui parla de cette soirée en solitaire qu'elle allait finir par faire si elle ne trouvait personne pour l'accompagner. Heureusement, elle entendit vite la réponse d'Anders et sourit bien plus largement en comprenant qu'il ne serait peut-être pas contre. Elle le regarda se relever, fixant son attention sur son visage en pensant très rapidement qu'il devrait songer à remettre un t-shirt. Mis à part le fait qu'il restait son meilleur ami, il était bel et bien un homme et considérer regarder quelqu'un qui était un ami aussi proche de la façon dont elle regarderait l'un de ceux-là à la télévision la dérangeait quelque peu. Sans compter qu'elle finirait sans doute par s'arrêter sur sa cicatrice et repenser à Anthony Caldwell. Avoir des envies de meurtre n'était pas le moment. Ce n'était jamais le moment et elle détestait la haine qui sortait parfois et qu'elle considérait comme totalement opposée à ce qu'elle était d'ordinaire.

- Ce genre de soirées où tout le monde nous regarde de haut ne met pas grand monde à l'aise mais on y va simplement pour profiter de la soirée et on partira vite quitte à trouver un coin plus tranquille et plus au calme pour dîner... selon l'heure. Pour le spectacle... Dis-toi que c'est le genre pour lequel, ceux à côté de qui j'ai grandi, réservent leur place des mois à l'avance ! Elle était enthousiaste à l'idée de sortir voire s'amuser avec Anders, cela changerait. Par contre... on n'avait pas encore décidé avec Katherine mais le trajet est plutôt long et ce sera le soir... Tu crois que c'est préférable de réserver des chambres ?

Elle se retint se sauter comme une puce sur le canapé à l'idée d'une sortie et de pouvoir y entraîner Anders. Elle n'avait pas osé trop présumer de sa réponse après tout c'était un énorme changement pour lui mais ils n'étaient pas obligés de parler à qui que ce soit et rester entre eux. Bon d'accord, ce serait sans doute un mensonge puisque Grace pourrait rencontrer quelques journalistes dévoués parmi les meilleurs de l’État et des États voisins et que lancer la discussion avec la fille du rédacteur du Chicago Reader qu'elle avait bien connu lui plairait tout autant.

- Je suis invitée uniquement parce que je suis une Moore et que je suis dans la branche journaliste tout comme eux. Il n'y aura personne que tu connaisses mais... possiblement desjournalistes, unpeupartout...s'ilteplaitviensquandmême, onlesignorera, s'il le faut... Je préfère être avec toi qu'avec eux surtout qu'à la base, je n'ai pas accepté pour rencontrer tout ce beau monde mais simplement pour le spectacle, l'alcool et sortir un peu du quotidien. Enfiler une robe aussi a beaucoup compté dans la démarche d'acceptation. Pardon. Maintenant je te laisse parler. Et elle rit légèrement, retenant la gêne par un mordillement de lèvres en espérant qu'il ne change pas d'avis.

Elle retrouvait quelque peu sa bonne humeur à l'idée de changer d'air et oublier au possible son quotidien le temps d'une soirée. Ce serait comme au bon vieux temps, les années en plus... Bien sûr elle savait que ce ne serait pas à l'identique mais l'idée de profiter d'une soirée tranquille lui suffit pour afficher une bonne humeur qui rajeunissait toujours un visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:22

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Écrire.
C'était la solution que Grace proposait. Il ouvrit à peine les yeux et sembla soucieux tout d'un coup. Il pouvait écrire, un article ou un livre.. Bien qu'un article sera plus parlant qu'un livre malgré la limite des mots qu'il pourrait avoir. Un livre pouvait l'être aussi bien que cela prendra plus de temps à l'écrire. Anders soupira, il se connaissait assez bien pour être partant, écrire le début et puis se rendre compte que tout cela était ridicule, que cela ne marchera pas et finira par abandonner. Il avait envoyé son manuscrit à son éditeur et il n'avait plus de livre à écrire en ce moment, encore il ne savait pas trop sur quoi écrire. Peut-être faire les deux ... De toute manière -S sera de la partie en faisant un commentaire ou quelque chose de ce genre-là. Il s'était figé quand il avait entendu son nom de Grace. Non, il n'avait pas envie d'en parler, il n'avait pas du tout envie de parler de ça tout de suite. Il ne voulait pas se souvenir des mots blessants qu'il envoyait, qui remuait le couteau dans la plaie et qui essayait de le protéger ou se venger. Il n'approuvait toujours pas la manière de le faire, mais il devait aussi se rendre compte qu'il n'y avait aucun autre moyen de le faire... Anders était toujours dans l'idée que tout le monde était mauvais, qu'il n'y avait pas beaucoup de bonnes personnes et que ces mauvaises personnes devaient payer. Il n'aurait pas voulu que Grace connaisse ses pensées à propos de ça, mais elle les connaissait et quelque part, cela le faisait se sentir moins seul. À méditer tout cela...

Il avait peut-être dit oui trop vite. Mais il n'avait pas entièrement accepté, il avait juste montré son intérêt et surtout parce qu'elle venait de lui proposer, elle ne voulait pas y aller toute seule et c'était le genre d'une soirée où la réservation des billets devait se faire quelques mois à l'avance. Il récupéra son tee-shirt et le remit en ignorant les douleurs pendant qu'elle continuait à parler. Anders n'était pas allé à une soirée depuis trop longtemps et être entouré du monde ne le mettait vraiment pas à l'aise. Grace rassurait assez rapidement, c'était juste une soirée simple, avec des verres gratuites et ils pouvaient rapidement trouver un coin tranquille. Il n'avait pas à parler avec les gens, mais ce n'était pas cela le problème. La présence des gens suffisait à mettre mal à l'aise Anders, mais cela ne voulait pas dire qu'il ne voudrait pas faire des efforts pour prendre cela sur lui. C'était pour Grace qu'il ferait ça ? Non, pour lui aussi. S'il pouvait s'éloigner de Lewiston juste pour une soirée, impliquant à se retrouver avec d'autres gens qu'il ne connaîtrait sûrement pas.. Avec la possibilité de se mettre dans un coin tranquille, il prenait.

- Mh .. Oui, c'est mieux de réserver des chambres. On ne tiendra pas éveillé durant le voyage du retour. répondit-il à la question avant que Grace ne continue encore à parler de la fête.

Et là, son visage se figea quand il entendit parler de journalistes. Tout allait bien quand il avait compris qu'il n'y aura personne qu'il connaissait, c'était déjà bien. Mais les journalistes... Anders avait oublié comment respirer à l'instant quand il avait compris qu'il y aurait des journalistes dans la même pièce. Son coeur s'était un peu emballé, il essayait de se reprendre en respirant correctement. Il pouvait ignorer les journalistes, il en fréquentait déjà deux. Sa meilleure amie et Imogen. Il y arrivait bien, parce qu'il savait qu'elles étaient différentes et pas comme les autres. Il pouvait toujours ignorer les journalistes mais il risquait d'embêter Grace qui serait plutôt le genre à aller discuter rapidement avec quelques personnes et devait retrouver ceux qu'elle connaissait déjà. Il se tiendra sûrement en retrait et profitera de la soirée d'une autre manière. Il pensait cela avant qu'elle ne dise qu'elle préférait être avec lui qu'avec eux. C'était juste pour l'alcool, le spectacle, la robe. Ce dernier point le fit sourire un peu. Grace parlait beaucoup, c'était normal après tout. Ils parlaient d'aller à une soirée à Seattle, pour s'échapper un peu de Lewiston. Pas le genre de choses qu'ils faisaient toujours. Andy la regarda un peu avec ce léger sourire avant qu'il finisse par rire nerveusement tout seul. Il aurait voulu dire quelque chose, mais rien ne vint tout de suite ..

- Ok .. Il lâcha un soupir et se pinça rapidement la lèvre pour réfléchir. Ok ... C'est une soirée à Seattle, avec un spectacle, alcool et ... Journalistes. Beaucoup de journalistes...

Il passa la main sur son front et expira doucement. Il avait l'impression d'être resté trop longtemps enfermé que l'idée de sortir pour une soirée le faisait peur. Il avait bien survécu quand il était allé voter, c'était rapide... Le mariage d'Imogen, c'était presque rapide. Il était vite parti avec Grace avant le repas et ils pouvaient toujours recommencer avec cette soirée à Seattle. Mais c'était encore plus différent, ce n'était pas Lewiston. Le détail des journalistes le dérangeait.

- Ça va faire beaucoup pour moi ... Je ne sais pas Gracie... J'ai passé trop de temps à rester enfermé chez moi et j'ai peur d'avoir justement peur. Rien que d'imaginer la soirée, je sens mon coeur s'accélérer.  Mais d'un côté, je n'ai pas envie de dire non parce que j'ai besoin de m'éloigner de là, ne serait-ce juste pour une soirée. J'ai besoin de changer d'air, passer une soirée "différente" et juste ... "oublier" tout mes problèmes.

Anders n'était pas dupe d'un certain côté. Ils pouvaient toujours passer du temps entre eux durant cette soirée, mais ils seraient quand même être amené à discuter avec les gens qui viendront à eux à défaut de ne pas le faire eux-même. Il n'était plus habitué à toute cette agitation qu'il préférait la tranquillité et être seul. Il se rendait compte qu'il n'était vraiment plus cette personne qui aimait aller aux fêtes et qui ne craignait pas rencontrer qui ce que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:22

I'm fine
anders et grace


Elle se pinça les lèvres.
Sa réaction à la mention des journalistes réussit à lui faire craindre qu'il refuse finalement. Elle tenta de ne pas trop avoir l'air suppliante et le laisser décider par lui-même s'il se sentait capable d'affronter ça. Elle attendit, le laissant procéder et intégrer l'information. Il était mal à l'aise et réfléchissait. Elle se tint tranquille jusqu'à ce qu'il parle de la soirée. Son regard s'arrêta brièvement sur ses lèvres identifia le mouvement de sa main comme celui de la réflexion. Il parlait peut-être mais essayait encore de réfléchir à ce qui serait le mieux. Les journalistes étaient sans conteste un frein à son acceptation. Elle espérait vraiment qu'il ne reculerait pas pour ça. Il n'en connaitrait aucun et aucun ne le reconnaitrait.

Elle était gênée de le mettre ainsi dans une position délicate, du moins c'était l'impression que cela donnait. Grace fit une moue impatiente, se retenant de parler en le voyant à nouveau se faire à l'idée de cette sortie et savoir s'il pouvait l'envisager. S'il paniquait, elle ne tenait pas du tout à le forcer. Elle avait simplement pensé... qu'ils pourraient passer un moment entre amis loin de Lewiston et de la peine un bref instant.

La réponse était qu'il ne savait pas. Son hésitation était compréhensible et quand il parut pencher en faveur de la soirée, elle ne put que sourire gentiment, cachant l'espoir de le voir simplement dire oui.

- C'est toi qui décide et si ça ne va pas à la soirée, on en part immédiatement. C'est comme lorsqu'on est allés à cette fête étudiante tu te souviens ? Tu aurais pu rester faire la fête mais tu as choisi de repartir avec moi parce que franchement, ce n'était pas du tout mon environnement favori et que je voulais simplement rentrer ! Finalement, on a passé la fin de la soirée dans le parc du campus loin de l'agitation. Ça m'allait très bien et ça m'ira encore si on doit se cacher dans un parc samedi soir ! Tu me dis simplement que ça ne va pas et on s'éloigne mais en attendant on aura fait une petite sortie, on aura vu un spectacle et on aura peut-être même pu profiter de l'alcool. Ce sera amplement suffisant ! Elle sourit encore à ce souvenir presque trop vieux pour être mentionné. Et puis tu seras avec moi, ce sera un privilège ! Dit-elle faussement avec fierté avant de rire un peu. Tu te rends compte que tu es dans la maison d'une journaliste et que la fille de cette même journaliste en est une également ? Je trouve parfois toute cette situation étrange.

Ce n'était ni une accusation ni une remarque vouée à lui faire comprendre quelque chose. Simplement une constatation que l'ironie avait parfois une drôle de façon de se montrer et qu'il était étonnant de le voir avec elle quand on connaissait son aversion pour les journalistes.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:22

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Les journalistes.
Anders avait fait des études de journalisme et aurait pu en devenir un. Il aimait écrire et cela le rapprochait à la photographie. Il était bon et aurait réussi l'université, il aurait pu rester encore au Chicago Reader ou juste changer pour aller au Chicago Tribune ou dans une autre ville. Dire qu'il avait tout lâché pour Chloé et parce qu'on ne lui laissait pas le choix l'avait énervé dans le fond. Maintenant, il ne le regrettait pas. Pas depuis l'histoire de la disparition des jeunes, les journalistes s'étaient vite montré comme des êtres profiteurs qui ne cherchaient juste à avoir une information, être sur une page du journal, avoir l'exclusivité sans se soucier des personnes.

Grace réagit tout de suite après avoir entendu sa réponse, il soupira un peu et l'écouta, vraiment hésitant. Ils pouvaient toujours recommencer, comme au bon vieux temps où ils étaient des étudiants, mais ce n'était peut-être pas la même chose finalement. Ils n'étaient pas ces mêmes personnes et .. Mais cela semblait être un bon plan, si cela n'allait pas, ils pouvaient toujours se balader dans Seattle jusqu'à trouver un parc et s'y reposer en discutant tout simplement. Profiter, c'était ça. Ce n'était pas se prendre la tête et réussir à passer au dessus, sans s'arrêter à l'idée qu'il y aurait des journalistes. Anders n'était pas l'aise avec cela et il essayait de prendre ça sur lui-même. Il sourit un peu quand elle dit être un privilège, cela montrait qu'il essayait d'être à l'aise aussi. Et elle fit une petite constatation par rapport aux journalistes et Andy ne vit pas tout de suite que c'était loin d'être une remarque où elle cherchait à lui faire comprendre quelque chose, toujours un peu tendu quand il s'agissait de parler de journalistes.

- C'est parce que tu es plus qu'une journaliste. Il s'interrompit tout de suite en se rendant compte du ton de la voix qu'il avait employé sans réfléchir. Il voulait dire qu'elle était plus qu'une journaliste, qu'elle était sa meilleure amie, mais cela ne semblait pas être ça. Rapidement, il se reprit. Enfin ... C'est parce qu'avec vous deux, j'arrive à vous voir autrement que de simples journalistes. Toi en meilleure amie, Imogen comme une amie et ta fille... J'ai mis du temps pour elle à la voir autrement qu'une simple journaliste parce que je l'aimais bien avant qu'elle ne décide de suivre le mouvement... Jusqu'à ce que tu me dises que c'est ta fille. Enfin ...

Et il se rendait compte que c'était juste une simple constatation sans aucun fond. Là maintenant, tout de suite, il aurait envie de grogner et se taper la tête pour avoir été un idiot d'avoir bondi sur ça tout d'un coup parce qu'il avait mal interprété. Il revint tout de suite à la fête avec un léger soupir.

- Pour samedi, c'est oui. On fera comme tu as dis, si ça ne va pas, on part. Il sourit pour appuyer ses propos, il semblait être plus sûr que tout à l'heure de toute manière.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:23

I'm fine
anders et grace


Plus qu'une journaliste.
Elle n'analysa pas de suite et comprit à l'évidence qu'elle était son amie. C'était normal et elle aurait presque pu s'attendre à une réponse du genre quand elle avait parlé de son métier juste avant. Ils étaient amis depuis bien avant qu'elle exerce ce métier. Il l'avait certes suspecté un bref instant d'être comme tous ces autres journalistes mais il avait fini par comprendre. Elle en était sûre et ne cherchait pas à l'accuser. Elle le croyait et pensait qu'il la voyait comme quelqu'un de confiance. Sa phrase le lui confirma et elle n'aurait rien pensé de plus s'il n'avait pas renchéri comme s'il devait se justifier.

Le ton de sa réponse lui revint alors et elle se sentit presque mal à l'aise à l'idée d'imaginer des choses. Tout ça arrivait uniquement parce que c'était une mauvaise période, parce que Maxim lui avait retourné la tête, parce qu'il y avait eu ces photos pour revenir au passé et parce qu'elle acceptait que Anders ne soit pas seulement son meilleur ami mais aussi un homme... Elle imaginait des choses. Elle hocha alors simplement la tête pensivement.

- J'ai compris. Je suis ton amie et Imogen est la fille de ton amie. Ca change tout ! Répondit-elle rassurante en prenant rapidement sa main, la serrant avant de la relâcher.

Elle le sentit tendu et retint un soupir en continuant à le scruter avec un air bienveillant espérant obtenir plus. Une autre réponse ou quoique ce soit. Elle ne voulait pas penser à son imagination qui était la seule chose en forme ces temps-ci et se concentra sur la réponse qu'il fournit, son visage rayonnant bien plus facile à l'acceptation. Ses yeux furent immédiatement plus joyeux et elle le prit dans une rapide étreinte du même ordre.

- Merci Andy, je t'adore ! Elle s'éloigna tout aussi rapidement avant de reprendre. Je te promets de ne plus rien te proposer d'aussi... différent avant la prochaine année au moins ! Il faudra juste... Elle le regarda en pointant son t-shirt. ...Quelque chose d'un peu moins habituel. Une chemise suffira, pas d'extravagance non plus. De toute façon, tu es très bien comme tu es.

Elle le tapota doucement, les yeux rieurs avant de se caler un peu mieux dans le canapé, ne souhaitant pas essayer de se relever avant que ce soit nécessaire. Elle réfléchit un instant, se perdit dans ses pensées en regardant le mur vide de toute décoration.

- Je me rends compte que je ne me suis pas encore véritablement installée... Dit-elle d'un coup, songeuse. La plupart des affaires sont toujours en carton et la moitié des placards de la cuisine sont vides. C'est vrai que je n'aime pas remplir tout en haut parce que je déteste avoir à me contorsionner dans ma propre maison mais tout de même... Je n'ai même pas mis une photo... Pourtant c'est ici ma vie maintenant et changer d'environnement me convient plutôt bien, je devrais m'y habituer.

Elle n'attendait pas véritablement de réponse et réfléchissait tout simplement à haute voix, partageant comme souvent, ses pensées avec Anders.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:24

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Oui cela changeait tout.
Il devait faire attention, il devait réfléchir avant de parler. Grace n'avait rien remarqué et tant mieux. Il hocha la tête pour confirmer silencieusement la réponse. Cela changeait beaucoup de choses et encore Imogen n'était pas une mauvaise personne dans le fond et il espérait qu'elle ne refaisait pas le même coup du style de Mark Odell, mais ce serait mal la connaître. Elle n'était pas comme ça, tout comme Grace. D'un autre côté, les journalistes seraient prêts à tout.

Journalistes qu'il serait prêt à ignorer. Il venait d'accepter la proposition pour aller à une fête, une soirée infestée de journalistes. Ce n'était pas justement se jeter d'une falaise ce qu'il venait de faire ? Un sourire, un simple oui, tout cela suffisait et faisait l'affaire pour Grace qui montra tout son enthousiasme, elle le prit dans les bras assez rapidement et s'était vite éloignée après, sans qu'il ait eu le temps de réagir. Il avait posé la main sur le bras de Grace, avant de l'enlever. Il avait ce regard un peu vivant, du moins essayait-il en gardant ce sourire.

- Oui j'imagine bien, ne t'inquiète pas, j'ai ce qu'il faut et il faut que je m'occupe de ces mèches.. fit-il en les replaçant un peu.

Elles le gênaient maintenant qu'il n'arrêtait pas d'y penser. Si elle n'avait rien dit, il ne l'aurait vraiment pas remarqué... Il s'affala un peu sur le canapé dès qu'il le pouvait sans se faire mal et lâcha un léger soupir d'aise. Il aurait voulu fermer les yeux pour un petit moment, mais il s'abstint à le faire. Tranquillement il se mit à imaginer Grace se préparer avec enthousiasme à cette fête et il ne put s'empêcher de lâcher un petit commentaire.

- Je te vois déjà demander à Missy choisir une robe que tu hésiteras à mettre. fit-il gentiment, sans que ce soit un reproche.

Il ne voulait pas faire écho au passé où il avait dû être traîné pour faire les magasins avec elle, à défaut qu'elle n'ait pas d'amies. Il avait dû progresser en matière de mode et cela avait surpris Chloé quand il avait choisir des vêtements pour elle quand elle ne savait pas le faire. Il avait toujours vu comme cela, Grace n'avait personne d'autre pour la conseiller sur les vêtements à cette époque, mais était-ce vraiment .. Il ferma doucement les yeux, balaya cette pensée et resta perdu dans ses pensées sans toutefois somnoler. Il écouta attentivement Grace parler d'une voix songeuse. Il ne l'interrompit pas et la laissa continuer. Andy ne dit rien et esquissa un léger sourire comme si cette réflexion lui parlait un peu et que cela l'amusait.

- Prends le temps ... Il n'y a rien de mieux que de prendre son temps d'installer les choses dans cette maison... Les photos viendront. fit-il comme une suite de la réflexion de Grace.

Chloé voulait tout de suite tout remplir et c'était ce qu'elle avait fait. Ils avaient déjà eu les meubles, mais à peine de quoi les remplir. C'était trop étrange pour eux au départ, mais ils avaient finis par s'y faire. Surtout Anders qui avait fini par remplir des choses avec Samuel, alors qu'il aurait espéré le faire avec Amber au moins...  

- Je me rends compte maintenant que tu en parles .. J'ai retiré les photos chez moi.. Il parlait les photos qui devaient être accrochés aux murs. Sur le bureau .. Je suis désolé Grace... fit-il toujours les yeux fermés, sans ajouter plus de précisions après cela. Non, il s'était tut et il n'allait certainement pas s'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:24

I'm fine
anders et grace


Les mèches.
Elle y attarda son regard prête à proposer une coupe mais décida que ce serait peut-être mieux qu'il se débrouille seul. Pas qu'elle ne voulait pas l'aider au contraire mais elle ne voulait pas donner l'impression de le materner plus que de nécessaire ou de se faufiler un peu plus dans les petites choses quotidiennes qui pouvait rendre leur relation confuse... Tout ça était entièrement de la faute de Maxim ! Si seulement elle ne l'avait pas écouté... Elle refusait de laisser des pensées pareilles l'empêcher d'être qui elle était. Le pire était sans doute qu'elle se connaissait assez pour savoir qu'elle n'était pas telle qu'il la décrivait mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'y penser. Ce n'était la faute de personne sinon celle de son esprit qu'elle suspectait d'être de plus en plus malade.

Balayant cet instant d'égarement, oubliant une seconde la présence d'Anders, le commentaire suivant eut le don de lui tirer une fausse mimique vexée. Elle saurait très bien choisir ses vêtements, il imaginait totalement ! Ok, peut-être qu'elle mettrait du temps à se décider mais ça ne voulait pas dire qu'elle n'en était pas capable.

- Tu ne vois rien du tout mon cher ami ! S'il ne tient qu'à ça de te le prouver, je file immédiatement la choisir pour te prouver que je sais très bien prendre une décision toute seule. Je sais toujours à peu près quoi chercher... Bon d'accord, peut-être qu'il m'ait arrivé d'hésiter une fois ou... ou deux ! Mais c'est différent du magasin. Quand elles sont dans ton placard, tu sais déjà que c'est parce que tu les as bien aimé avant de les acheter. Forcément le choix est plus cornélien ! Tu le saurais si tu mettais des robes ! Plaisanta-t-elle, justifiant toute sa tirade de cette façon en essayant de ne pas paraitre trop de mauvaise foi.

Il ne lui fallut pas longtemps pour repartir dans ses pensées et observer d'un oeil presque extérieur la maison dans laquelle elle vivait aujourd'hui. C'était si différent de celle qu'ils possédaient à Chicago. Il y manquait des chambres et une certaine chaleur. C'était surtout ça. Ce lieu paraissait être un endroit de transition plutôt qu'une pièce où vivre. Elle s'exprima sur le sujet, mettant ses pensées à voix haute avec naturel, retrouvant une ambiance de confidences qui les liaient tous les deux bien avant. Ils savaient bien sûr que les choses devraient être différentes entre eux. L'âge avait eu raison de beaucoup de leur façon d'être mais ceci, ceci ne pouvait pas changer ! C'était tout simplement ce qui qualifiait deux amis et Grace parvenait à parler avec aisance en sa présence. Elle se confiait sans doute ou peur du jugement. C'était ce qui la rassurait sur cette amitié dont elle attendait tant sans même le savoir.

L'échange était calme. Il n'y avait rien de serein dans ce dont il était question pourtant, ils en parlaient avec une petite tranquillité. Ils seraient toujours tristes et les personnes qu'ils voulaient voir en photo leur manquerait toujours mais un jour, peut-être, la douleur pourrait-elle baisser. Avec le temps, elle devenait supportable. Elle le savait d'expérience. Il n'y avait pas un instant où Jamie ne lui manquait pas mais elle avait appris à vivre avec son absence et ne plus souffrir autant à sa simple évocation. Parler de lui devenait bien plus doux. C'était quelque chose de son positif et se rappeler de son garçon ainsi lui permettait de continuer. Elle parviendrait à faire de même avec Thomas. Elle pourrait toujours essayer même si la culpabilité semblait être ce qui contrôlait toutes ses émotions.

Anders, de son côté, supportait la perte de Samuel. Il apprenait à vivre à avec, à survivre avec. Il n'avait pas les mêmes impératifs qu'elle à l'époque. Il n'avait pas de femme, pas d'autre enfant sur lequel s'appuyer. Elle en était tellement désolée... Mais il n'y avait rien qu'elle pouvait faire pour arranger cela. Tout ce qu'elle pouvait proposer était d'être présente pour lui et de pouvoir être un pilier s'il en avait besoin. Elle pouvait le maintenir à terre quand il pouvait penser prendre le large. Lui aussi avait des photos. Lui aussi ne les avait pas au mur. Une constante pour deux personnalités différentes. Certains atours de la douleur, de la perte semblaient similaires et d'autres... bien différents.

Elle n'y songea pas plus, faisant face à des excuses auxquelles elle ne s'attendait pas. Elle tourna la tête dans sa direction, essayant de détecter ce dont il s'agissait, faisant simplement face à son profil, les yeux fermés. Elle ne dit tout d'abord rien. Le silence était un ami bienvenu jusqu'à ce qu'elle cherche sa main, fixant à nouveau le mur immaculé. Ne la trouvant pas, elle la posa simplement sur sa cuisse avant de demander, peu sûre de la réponse qu'il pourrait fournir :

- Pour quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:24

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Petite moue moqueuse.
Il se moquait gentiment de son amie qui faisait la fausse vexée. Il ne put réprimer un sourire quand elle s'expliqua et que lui réagissait au fur et à mesure de ses paroles. D'abord, elle avait raison il ne voyait rien avec ces mèches, mais cela ne durera pas longtemps. Il aurait voulu lancer le défi mais ce ne serait pas pareil parce qu'elle choisira tout de suite pour lui prouver qu'elle pouvait facilement choisir. Non non, mieux valait que ce soit quand elle devait choisir la robe pour la soirée. Il lança un regard interrogateur, il ne la croyait pas tout de suite quand elle avoua avoir hésité une fois...

- Nan.. Tu peux toujours rêver, ça n'arrivera jamais. Je t'aurai dis oui pour que tu me le prouves, mais ça ne serait pas la même chose tu vois. Ce serait trop facile... Mais franchement, je t'ai vue hésiter plus de deux fois. répliqua-t-il avec un petit sourire moqueur.

Grace ne voulait pas tout de suite s'installer, Anders comprenait cela.. Cela demandait beaucoup de temps à vouloir s'installer, à changer tout d'un coup de vie. Passer de Chicago à Lewiston, d'une grosse ville à une petite ville où tout le monde connaissait presque tout le monde. C'était une grosse différence et il fallait du temps pour s'adapter. Remplir les meubles, installer les photos... Ils en parlaient avec légèreté alors que ce n'était pas un sujet calme. Anders était trop fatigué pour laisser la peine le secouer, il n'avait pas envie de s'épuiser davantage et cracher sa haine envers les gens de cette ville. Se souvenir comment il avait vécu ces dernières années.. Oh, qu'est-ce qu'il détestait cette ville et qu'est-ce qu'il aurait tout fait pour la quitter, mais il ne pouvait pas. Il avait fermé les yeux pour se laisser aller dans les réflexions, mais il regrettait vite fait parce que cela le menait à beaucoup de choses, une spirale sans fin... Toujours ces mêmes pensées depuis des années. Il était toujours bloqué et cela allait être pire quand il ne pourra pas écrire ou prendre des photos histoire de penser à autre chose.

Pour quoi ?

C'était un silence après qu'il avait dit désolé, peut-être qu'elle avait attendu qu'il le dise par lui-même et elle avait finit par briser elle-même le silence après avoir compris qu'il ne dirait rien. Elle avait voulu le relancer et elle faisait encore face au silence. Il avait senti sa main sur la cuisse et ce contact lui avait fait bizarre quelques secondes avant qu'il finisse par mettre la main par dessus. Il était désolé pour beaucoup de choses, il ne cherchait pas à se faire pardonner, il ne le méritait pas. Il avait fait beaucoup de choses qu'une personne normale ne pourrait jamais le pardonner... Mais jusque là, elle ne lui avait pas tourné le dos. Elle était restée là, avec lui alors qu'il lui avait tourné le dos... La fois où il avait douté qu'elle était une journaliste comme les autres, l'autre fois parce qu'elle lui avait caché les souvenirs qu'il aurait pu avoir mais il n'était franchement pas mieux. Il ne répondait toujours pas mais il bougea un peu. Il posa la tête sur l'épaule de Grace, toujours les yeux fermés, la main dans la sienne et soupira.

- D'être un idiot. fit-il finalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:24

I'm fine
anders et grace


Le silence lui répondit.
Elle attendit. Il ne s'était pas endormi, elle le sentit au mouvement qu'il fit pour rejoindre sa main. Elle ne put empêcher un sourire d'errer sur ses lèvres tandis qu'elle se refusait toujours à le regarder. Sans doute aurait-elle pu fermer les yeux mais elle préféra rester bien éveillée et attendre. Grace n'avait jamais été de celles à savoir patienter mais aujourd'hui, elle ne semblait pas pressée. Il y avait un tranquillité dans le moment qui lui donna envie de le prolonger encore. Il était rare quand elle ressentait ne serait-ce qu'un instant de paix. Ici, la douleur physique n'était qu'un souvenir et le tristesse mise en sourdine. Elle n'était jamais aussi contente de retrouver Anders que dans ces moments-là.

Elle n'aimait pas le penser et pourtant, depuis son départ vingt ans plus tôt à aujourd'hui, il lui avait manqué quelque chose. Ce n'était pas une partie d'elle, pas vraiment. Il s'agissait plus d'un sentiment et d'un certain calme. Un tornade vivait perpétuellement dans son esprit et l'avoir avec elle la calmait. De la même façon que retrouver Missy avait ramené quelque chose du passé, être avec Anders lui rendait une part du bonheur qu'elle vivait avant son départ. Finalement, il avait véritablement emmené quelque chose avec lui et à cet instant, il le lui rendait. Elle ne savait pas exactement le définir. Une sentiment sécurisant peut-être ou bien une amitié inqualifiable. Tout ce qu'elle était capable de penser était que depuis le départ de Thomas, elle se voyait en première ligne pour tout ce qui faisait sa vie et qu'avec Anders, elle comprenait qu'elle n'était pas seule.

Perdue dans ses pensées, elle mit quelques secondes à comprendre son ami. Ce n'était pas que le sens lui était inconnu mais elle ne parvenait pas à savoir pour quelle raison il se qualifiait ainsi. Sa tête posée sur elle, Grace maintint le contact en posant sa joue contre lui. Ils avaient perdu tellement d'années... Mais ils étaient ensemble maintenant, c'était ce qui comptait. Ils le seraient encore demain et le jour d'après. Elle n'avait aucune intention de partir et il n'avait aucune intention de partir. Il n'était jamais trop tard et Grace avait bien l'intention de profiter de son meilleur ami autant que possible. Peu importe s'il était un idiot et si elle était une idiote. Elle l'acceptait très bien ainsi.

- Je ne te voudrais pas autrement que comme ça ! Sourit-elle doucement contre ses cheveux.

Anders avait besoin d'être rassuré. Qu'il en ait conscience ou non, de nombreuses choses restaient non dites et il devait douter. Il n'avait jamais été très sûr de lui dans bien des domaines pourtant il n'abandonnait pas. Rarement, il laissait les choses telles quelles pour la plupart. Elle avait toujours eu mal à comprendre comment il pouvait par certains côtés, se montrer presque plus têtu qu'elle et par d'autres... se plier à cet Univers avec autant de facilité. Elle n'avait jamais eu à véritablement assumer son côté entêté ou obstiné. Il dirigeait ça plus vers les autres et c'était là qu'elle ne comprenait pas pourquoi il se "laissait" faire avec elle et se pliait souvent à ses volontés. Cela avait sans doute à voir avec son manque d'assurance. Il était de ceux à réussir parfaitement quelque chose et douter encore que ce soit bien. Elle aimait être celle à lui signifier gaiement que ce qu'il faisait était plus que bien et le rassurer quand sa simple présence la rassurait elle.

- Et tu es tellement plus de choses que ça... Tu n'es pas plus idiot que n'importe qui, même moi. Comprends bien que ça me coûte de dire ça. Plaisanta-t-elle presque calmement avant de reprendre plus sérieusement : Je t'ai déjà pardonné tout ce qui pouvait l'être Andy et j'espère que tu puisses me pardonner tout autant pour ce que j'ai pu dire ou faire. Elle fit une brève pause, serrant sa main. On n'est pas parfait, je crois qu'on s'en est déjà aperçu depuis longtemps mais on s'a... on s'accepte comme ça, c'est suffisant. Je t'accepterai toujours comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:25

 I'm fine
Anders & Grace
date ► 1er mai
Idiot.
Il avait été idiot d'être parti comme ça et par sa faute, ils avaient perdus vingt années qui auraient pu être importantes. Sa grand-mère lui avait dit que le temps était précieux et se défilait assez rapidement. Il avait à moitié prit au sérieux ces paroles et il commençait à se rendre compte petit à petit de l'importance des conseils. Enfin .. S'il n'était pas parti.. Les choses auraient été différentes. Encore une fois, il ne pouvait pas réellement regretter ça, il ne pouvait pas regretter d'avoir eu Amber et Samuel. Mais il lui était arrivé de penser qu'il aurait bien épargné les souffrances s'il n'était pas parti. Pour Grace qui avait souffert de son départ, pour Chloé et Amber qui étaient parties, pour Samuel qui avait subi la folie des habitants de Lewiston, pour lui qui s'était finalement retrouvé seul et en souffrance. Ces douleurs n'auraient pas existés et -S non plus qui s'était crée à la mort de son fils. Il ne pouvait pas reculer en arrière, il devait continuer à avancer, parce que c'était comme ça, c'était ce qu'il fallait faire pour survivre et peut-être vivre... Les deux amis se retrouvaient malgré tout là, tous les deux brisés, de différentes façons. Ils étaient tous les deux là, sur le même canapé, calmes, bien... Il y avait un sentiment de bien-être, renforcé par le contact de Grace qui avait posé sa tête contre la sienne. Ils n'étaient pas seuls, ils étaient ensemble. C'était ça ce qui comptait, même s'ils avaient perdus les vingt années, par sa faute. Ils devaient profiter maintenant, du présent et ne pas se focaliser sur le passé. C'était comme cela qu'Anders, quand il était jeune profitait. Il n'avait jamais parlé du passé à Grace. Jamais de Philadelphie, jamais de l'ambiance à la maison, ce qui se passait avec Sonja.

Anders sourit à la réponse de Grace, il finit enfin par ouvrir les yeux, regarder le mur qui était devant lui. Il voulait éviter de s'assoupir, il ne voulait pas prendre le risque bien que regarder le mur comme cela allait lui faire mal aux yeux à force, il allait finir par observer autre chose. Il ne répondit pas, parce qu'il n'y avait rien à répondre à la remarque, se rendant compte qu'elle lui disait qu'elle le préférait tel qu'il était. Elle le disait dans le bon sens du terme. Mais le sourire d'Anders disparut un peu trop rapidement, il regarda la main de Grace dans la sienne et elle continua à s'exprimer. Il fut vraiment surpris d'entendre son amie le dire, qu'il était plus intelligent qu'elle, il ne serait pas vraiment d'accord. Elle savait des choses que lui ne connaissait pas. Il aurait voulu se redresser pour la regarder mais il ne le fit pas parce qu'il avait peur de briser ce contact. Diantre, il l'avait vraiment bien entendu. C'était une croix à faire sur le calendrier. Sûrement l'oubliera-t-il de le faire, mais il s'en souviendra et .. Elle l'avait pardonné, mais il avait l'impression qu'il ne l'était pas quelque part. Que ces paroles ne l'aidaient pas.. C'était ... C'était là le problème : il ne se pardonnait pas lui-même. Il ne se pardonnait pas pour ce qu'il avait fait, pour elle, pour lui, pour Samuel, pour toutes les personnes qui ont tellement comptés pour lui. Son visage se fit un peu grave et il sentit la main se serrer. Non, c'était vrai, ils n'étaient pas parfaits. Il n'était pas parfait et il était peut-être un idiot pas si idiot que ça mais un idiot. Bien sûr qu'il était tellement plus de choses qu'un idiot, pour elle... Bien sûr qu'elle ne pensait pas de la même manière comme elle le pensait quand ils étaient jeunes.

- Je t'ai pardonné Gracie.. répondit-il d'abord.

Oui, il l'avait pardonné mais il avait toujours du mal à se faire à l'idée qu'elle avait gardé les souvenirs d'eux, jeunes, à la fête et qui avaient couchés ensemble. Il avait du mal à faire le tri dans sa tête, lui qui avait pensé ... Et encore -S ne mentait pas, il ne mentait jamais contrairement aux personnes. Là, c'était un non-dit, cette histoire.

- Mais J'ai du mal à m'accepter moi-même, à me pardonner ... Et .. Et...   essaya-t-il de dire, il ne voulait pas penser à ça. Il ne voulait pas. Il voulait dire qu'il était un idiot pour être parti, un idiot pour l'avoir fait pleurer, un idiot pour l'avoir laissée, un idiot pour n'avoir rien vu, un idiot pour ne pas lui avoir envoyé la lettre, un idiot tout court.   .. Et .. Tout ce que tu viens de dire ... Est-ce que tu le disais en tant que meilleure amie tout simplement ou en tant que personne qui m'aimait ? Il bougea un peu la tête, pour se redresser et la regarder, il était sérieux ce qu'il venait de dire. Il n'aurait pas .. Non, il ne devait pas parler du passé, c'était pourtant clos ça. Je ... Il s'interrompit, il n'aurait pas dû. C'était trop tout ça. C'était trop..

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister Mar 24 Mai 2016 - 15:26

I'm fine
anders et grace


Lui répondre.
Elle s'y décida en surprenant le nouveau silence. Cette déclaration aurait sans doute bien dû plus l'étonner mais finalement, ça ressemblait assez à Anders. Parfois, elle aurait aimé être capable de lire dans ses pensées pour comprendre ce qui pouvait le pousser à penser de cette façon. Il n'avait aucune raison de considérer être idiot. Certainement pas plus que la moyenne. Ils avaient tous leurs moments d'idiotie mais c'était aussi ce qu'ils leur prouvaient qu'ils étaient humains. Faire des erreurs n'était pas un but à attendre mais restait tout naturel.

Elle n'était pas sûre de savoir s'il parlait de Maxim, de ses confidences ou bien d'autre chose qu'elle ne parviendrait pas à replacer. Elle l'excusait. Quoique ce soit, il n'y avait pas à pardonner. Concernant Maxim, il n'était pas responsable de ce qu'elle faisait elle-même. La faute lui incombait. S'il parlait des confidences, il n'avait pas à s'excuser. Elle était contente ... non pas contente, elle était simplement fière d'être une amie si proche qu'il parle ainsi et se libère un instant de cette pression qui l'accablait. Quant au reste, elle ne pouvait pas lui en vouloir pour quelque chose qu'elle ne savait même pas. La réponse lui vint instinctivement.

Cette conversation lui laissait un étrange pressentiment. Elle répondait sans véritablement y réfléchir, ça lui venait avec naturel comme une chose qu'elle croyait véritablement. Elle n'avait pas besoin d'y penser à deux fois. Son seul soucis avec cette discussion, c'était elle-même. Il n'y avait pas plus ridicule que ses pensées à l'instant, quand elle s'arrêta avant de dire autre chose qui put porter à confusion. Il n'y avait aucune raison que cela arrive et ce qu'elle dirait serait la vérité mais elle n'était néanmoins pas sûre que ce soit la chose à rajouter maintenant. Le mot accepter était alors bien mieux que celui qu'elle aurait pu vouloir donner en premier lieu.

Ce serait resté ainsi s'il n'avait pas poursuivi. Elle commença par vouloir lui répondre que s'il ne se pardonnait pas, ils pouvaient y travailler ensemble. Elle aurait dû parler parce que la suite lui fit tourner brusquement la tête dans sa direction. Elle ne vit pas plus loin que ce qui venait d'être dit. Il employait le mot qu'elle avait renoncé à dire et Grace pensait simplement qu'il avait compris qu'elle s'était retenue. Est-ce qu'il pensait qu'elle ne l'aimait pas ? Il était son meilleur ami, ça n'avait aucun sens.

- Qui t'aimait ? Mais Andy, je t'aime toujours... oh. Ce fut en le disant qu'elle réalisa le sens qu'il avait donné à ce mot au début.

C'était un vague quiproquo. Elle le savait que cette conversation ne mènerait à rien d'acceptable sur le moment. Elle ne pouvait plus parler de ça maintenant. Elle ne pouvait pas revenir sur ce passé. Il n'était rien comparé au passé qu'elle avait eu avec Thomas. Ce passé-là n'avait été qu'une brève vie hypothétique qu'ils auraient pu avoir et depuis, ils avaient bien changé. Bien sûr, elle ressentirait toujours quelque chose de fort à côté d'Anders, il avait été son plus proche ami et la première personne qu'elle avait aimé en dépit de tous ses efforts pour le renier un temps mais ce passé là restait révolu. Alors oui, il avait employé le bon terme et il savait. Elle ne rompit pas le contact visuel. Elle était peut-être gênée mais pas suffisamment pour différer sa réponse. Elle avait accepté ce qu'était son passé depuis longtemps, celui-ci était simple. La vie qu'elle avait eu avec Thomas, en l'absence d'Anders avait éclipsé tout ça. Elle assumait ce qu'elle avait pu ressentir.

- Anders c'est... Je suis désolée que tu l'ais su comme ça. Ça doit être très étrange pour toi d'assumer que ton amie ait pu être aussi idiote à l'époque et imaginer des choses alors qu'on était amis. L'adolescence n'est pas la meilleure période pour les longues réflexions intelligentes. Tout ça est du passé bien sûr, je ne suis plus cette adolescente-là mais ça n'empêche pas que ça doit être gênant. Elle afficha une moue gênée maltraitant ses lèvres. Il aurait sans doute mieux valu que tu ne le saches pas. Je ne veux pas que ça change notre amitié... Sache que depuis le temps, j'ai tout de même compris que ça n'avait aucun sens d'être amoureuse de son meilleur ami et puis Thomas est arrivé. Je n'aurai pas pu être plus heureuse qu'avec lui et les garçons. En dépit de tout ce qui est arrivé, je n'aurai pas pu rêver d'une autre vie et de quelqu'un d'autre que lui.

Elle se perdait quelque peu dans les explications et les souvenirs qui eux, parvenaient à la mettre en joie, la laissant afficher un sourire nostalgique. Elle ne mentait pas et elle essayait de paraître le moins gênée possible en lui avouant à quel point l'adolescente en elle avait pu être stupide de tomber ainsi amoureuse de quelqu'un qui ne ressentirait jamais qu'une forte amitié pour elle. Il y avait bien longtemps qu'elle l'avait accepté bien sûr et elle ne regrettait pas un seul instant sa vie avec Thomas. Il n'y aurait de toute façon jamais rien eu avec Anders. Elle avait été heureuse et elle avait aimé autant qu'elle avait pu. Sa famille était tout pour elle et lui rappelait ce pourquoi elle se levait le matin.

- Mais pour en revenir à ce que tu demandais... l'adolescente en moi serait d'accord avec l'adulte. Tu es le meilleur ami que je n'aurai même pas pu espérer et quoiqu'il se passe, je t'accepterai toujours. C'est ce que font les amis n'est-ce pas ? Se comprendre, s'accepter et vivre des aventures quoique dans notre cas, une soirée à Seattle sera bien le maximum qu'on puisse faire je le crains.

Elle essayait au mieux de détendre un peu l'atmosphère qu'elle avait peur de rendre étouffante pour lui.

- C'est aussi pour ça que j'ai gardé... tu sais... les images. Je ne tenais pas à te rappeler encore une fois à quel point tu as une amie idiote. Comme quoi tu vois, de nous deux, c'est moi la pire. Bien que ce ne soit pas une compétition, je me satisferais de gagner le titre d'idiote face à toi ! Sourit-elle avec ce qu'elle espérait faire paraitre comme de l'amusement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1479 + I'm fine. ► Weister

Revenir en haut Aller en bas
#1479 + I'm fine. ► Weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tarte fine abricots/frangipane
» Caaat powaaaaaaaa! /ZBAF/ Prèz' de Fine Patte :
» Fine fleur et fine lame, un détonnant mélange !
» {fini} I've been doing just fine - Kiran ft. Haileen
» everything will be fine ▲ GEMVEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-