AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:41

What happened to you ?
anders et grace

L'amitié.
C'était l'une des premières choses qui lui avait été offerte. Une amitié de celles qu'elle pensait impossible à briser et qui durerait toute la vie. C'était comme faire un pacte et dire "amis pour la vie". Elle n'avait jamais pu remplacer Anders, pas dans ce qu'ils partageaient ou ce qu'ils étaient. Elle avait des amis bien sûr mais aucun ne pouvaient être comparé à son meilleur ami. Il avait un statut particulier et une place indétrônable. Il y avait pourtant eu la déchéance quand il était parti mais c'était justement parce qu'il comptait tant que ça avait été douloureux. Elle n'avait jamais pu se faire à son départ mais il avait fallu qu'elle continue de vivre et avec le temps, il fut moins évoqué moins souvent dans son esprit pourtant elle ne l'oubliait pas. Elle ne pouvait pas l'oublier et même si leur amitié n'était plus, il aurait toujours une place particulière, c'était ainsi. Ce n'était pas quantifiable ou définissable mais il avait été une part de sa vie importante et il le resterait qu'ils soient proches ou non dans le présent.

Admettre ainsi toute sa faiblesse, c'était s'exposer. Mais elle faisait confiance à Anders. Il pouvait repartir chez lui, il pouvait s'éloigner mais elle lui accorder toute sa confiance. Elle montrait qu'elle s'appuyait sur lui un bref instant et pouvait être blessée à n'importe quel instant. S'exposer était un risque que tout lui revienne en pleine figure. C'était en ça qu'elle avait confiance. Elle lui donnait le pouvoir de la blesser s'il le voulait. Il ne le fit pas. Un soupire lui échappa quand ces simples trois mots furent entendus. Il était là. Ils étaient là et c'était plus que ce qu'elle aurait pu demander. Pardonner et s'excuser. Ils étaient ce que les épreuves avaient fait d'eux mais ils restaient là. Pour le moment, il était contre elle et elle n'était pas seule. C'était tout ce à quoi elle voulait penser quand son esprit demeurait dans le brouillard.

Lorsqu'il parla de leur amitié, de ce qu'il en restait de ce qui semblait insurmontable, elle se serra encore plus, espérant que ça le ferait taire parce qu'il n'y avait aucun moyen, aucun monde où elle voulait que ça aussi soit trop compliqué. Ou alors si, mais pas maintenant pas à cet instant. Elle savait que leur amitié était tout autant compromise que le reste par sa faute et qu'elle ne voulait pas rester proche si c'était pour lui faire du mal d'une quelconque façon mais une seconde, une simple minute de répit était tout ce qu'elle demandait.

- On n'a jamais été doué quand il s'agissait de nous et de dire tout ce qu'on pensait. Marmonna-t-elle sans véritable destinataire. Ce n'est pas compliqué, c'est très simple au contraire. Le monde est si vaste... Et sur toutes les villes que Riley pouvait choisir pour s'établir c'est celle-ci, celle où tu vis. Il n'y a pas besoin d'explication. C'est simplement une nouvelle chance. Et finalement, elle murmura plus qu'elle ne parla : Même pour un simple moment, un simple instant, j'ai eu la chance de te revoir, de savoir qui tu étais devenu, c'est plus que ce que j'imaginais avoir un jour de toi. Ce n'est pas compliqué, pas notre amitié, juste nous.

Peut-être qu'elle ne savait même plus ce qu'elle disait ou voulait dire mais si c'était tout ce qu'ils avaient, un simple instant pour une nouvelle chance, c'était tout ce qu'elle prendrait comme elle le ferait si on lui donnait l'occasion de revoir son fils ou Thomas, rien qu'une fois. Pour un instant, les soucis pouvaient être chassés parce que tout ce qu'elle voulait c'était retrouver son ami même l'espace d'une minute.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:42

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Il ne voulait plus la blesser.
Il ne voulait plus la voir être blessée, ni la retrouver dans cet état. Anders avait toujours imaginé le meilleur pour elle, qu'elle ait toujours sa famille .. Thomas, Jamie, Riley et elle, sa soeur. Que tout aille bien dans son travail. Qu'elle n'ait jamais rencontré Anthony. Mais les choses devraient être comme ça et rien ne pouvait être changé de toute manière, que ça leur plaise ou non. Anders ne savait pas s'être retrouvé avait été bénéfique... Certainement oui, il était très content de l'avoir retrouvée et d'avoir eu de ses nouvelles. Il était heureux de l'avoir revue et de pouvoir partager encore des moments avec elle, discuter et lui permettre d'oublier quelques temps l'extérieur. Mais d'un autre côté, ils se blessaient. Il ne voulait pas la blesser, il n'était pas ce genre de personne bien qu'il l'avait fait en lui explosant à la figure la faute sur la mort de Thomas. C'était la dernière fois qu'il ferait ça, il refusait de recommencer et avait du mal à se pardonner. Alors, il n'y avait pas intérêt !

Il ne parla pas plus sur leur amitié, du moins ce qu'il en restait parce qu'il sentit une réaction venant de Grace. Cela le stoppa, il ne dit rien et ils restèrent dans les bras de l'autre, dans un petit silence. C'était peut-être mieux, elle avait sûrement raison. Il fallait se taire et ne pas parler, profiter le moment de calme. C'étaient eux qui compliquaient l'amitié, ils devaient essayer de la simplifier pour que les choses aillent mieux. Peut-être recommencer à zéro, peut-être juste parler...

Malgré lui, Andy sourit à la première remarque de Grace. Elle avait raison, ils n'avaient jamais été doué quand il s'agissait de parler d'eux, dire tout ce qu'ils pensaient l'un et l'autre. Mais c'était trop tard pour lui, sûrement pour elle aussi. Cela ne servait plus à rien de parler du passé, encore moins de l'année 1984, il n'avait pas envie d'en parler... Elle continua, pointant le fait que Riley ait choisi de s'installer à Lewiston était tout à fait du hasard, de la chance elle dirait. Anders ne croyait plus aux chances, plus aux hasards mais il n'avait pas d'autres explications quant à la présence de Riley dans cette ville. C'était tout à fait du hasard. Pour elle, c'était une chance de s'être retrouvé, pour lui aussi même si dans le fond, il n'aurait pas préféré qu'elle le retrouve bien changé. Il n'était plus réellement le Andy du passé, il n'était plus ce jeune homme qui sortait de chez lui pour une journée rien que pour faire les photos par exemple. Non, il préférait maintenant rester chez lui devant ses livres ou l'ordinateur.

Anders aurait voulu lui lancer un regard interrogateur mais il n'avait pas envie de briser le contact tout d'un coup pour juste la regarder de cette manière. Il ne voyait pas où est-ce que son amie voulait dire après tout cela. Était-ce là, la demande de vouloir se retrouver et de profiter des instants ensemble juste en tant qu'amis ? Sans devoir passer par -S, parler du passé qui pouvait être douloureux pour l'un et l'autre. Sans avoir des sujets de prise de tête sur quelque chose. Elle voulait profiter de sa présence, lui aussi. Ils savaient tous les deux qu'ils comptaient autant l'un pour l'autre et qu'il fallait toujours profiter la présence des proches tant qu'ils le pouvaient. Car demain était incertain, sans crier gare il pouvait enlever la vie d'une personne aimée.

- Alors continuons à partager de nouveaux instants... Même si ce sera court. Tout simplement, profitons que nous soyons encore là, ensemble. Sans devoir trop penser aux mauvaises choses du passé. répondit Anders, dans un murmure après un long silence dont il n'avait aucune idée de la durée. Peut-être que tu ne voudras pas, parce que tu as peur de me faire mal encore. Mais c'est un risque que je suis prêt à prendre cette fois-ci, car tu en prends toi aussi en me côtoyant. C'était cela l'amitié, accepter les défauts de l'autre au risque que ça blesse le premier. Tu es la seule personne à qui je parle vraiment de tout, la seule personne depuis des années. La seule personne à qui je tiens vraiment à voir... Je ne peux pas juste me contenter d'un simple instant pour profiter de cette amitié qui nous reste et ... Je t'avoue que passer un mois, sans te parler et sachant que tu vis en face de moi, a été une mauvaise idée..

Une mauvaise idée autant pour lui que pour elle, parce qu'il avait fait culpabiliser Grace de cette manière. Il était resté à l'écart sans pouvoir rien faire, à l'observer sans s'arrêter pour un petit échange de banalité. En réalité, il était resté en retrait, sans trop savoir quand était le bon moment pour lui parler et s'excuser de son comportement de l'autre fois. L'avait-il fait d'ailleurs ? Non... Pas encore...

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:42

What happened to you ?
anders et grace

L'espoir.
C'était tout ce qu'elle se savait avoir concernant Anders. Elle qui avait toujours l'impression que peu de personnes restaient dans sa vie, elle voulait espérer pour ceux qu'ils restaient. Anders était important, il l'avait toujours été. Il avait une place privilégiée dans sa vie même s'il n'en voulait plus. Elle voulait croire que ce n'était pas fini pas après ce qu'ils avaient partagé. Pourtant elle n'était pas pour autant rassurée sur ce qu'elle pouvait lui faire subir et elle se jurait de travailler chacun de ses mots comme s'ils avaient le pouvoir de le blesser et en faire quelque chose d'inoffensif.

L'entendre être d'accord, l'entendre penser qu'ils pouvaient essayer et qu'il pouvait y croire lui aussi lui suffit pour pleurer silencieusement. Il n'y avait pas de réponse qui montrerait suffisamment bien la gratitude qu'elle ressentait. Peut-être qu'il ne le savait pas mais il l'aidait ainsi. Elle avait besoin de lui, tellement que s'en était douloureux. Lui pouvait le croire mais il n'avait pas besoin d'elle, pas quand elle le malmenait à sa façon. Il pouvait essayer de la convaincre de l'inverse mais elle restait persuadée qu'il arriverait à s'en sortir sans son aide qui s'avérait être tout l'inverse. Grace était cependant égoïste. Elle se sentait de plus en plus égoïste quand elle acceptait d'espérer son amitié en sachant toutefois qu'elle était une mauvaise personne pour les autres. Elle le savait mais il lui fallait se raccrocher à quelque chose et à cet instant, c'était Anders.

- Tu es le seul à qui je veux vraiment parler de tout. Rajouta-t-elle comme seul commentaire.

C'était une conclusion logique à tout ce qui venait d'être dit. C'était la seule chose importante. Lui. C'était lui la chose importante. Et c'était auprès de lui qu'elle devait s'excuser. Une première étape dans ce qu'ils essayaient à nouveau.

- Est-ce que tu pourras me pardonner ? Demanda-t-elle, commençant à sentir les sanglots envahir ses mots à nouveau. Je suis tellement désolée pour tout, ce que j'ai pu dire et ma façon de réagir. Je n'aurai pas du... Elle se cala un peu plus contre lui, le serrant finalement contre elle. Tout le monde finit immanquablement par me quitter... Et je voulais juste... Je crois que je préfère finalement le provoquer, c'est moins... douloureux que de te voir partir. C'est mal... je ne suis pas une bonne personne. Je sais que tu ne vas pas repartir mais parfois on ne le décide pas. Je ne veux pas te perdre toi aussi. Termina-t-elle, commençant à penser qu'elle ne pourrait plus jamais s'éloigner et qu'elle ne voulait plus jamais bouger.

Intoxiquée par sa présence, par tout ce qu'il était et représentait, elle sentit ses émotions exploser sous le coup. Elle fut animée d'une soudaine envie de le protéger de tout ce qu'il pourrait subir. A la façon dont elle voudrait protéger son fils, ses proches et même Scarlett malgré leurs divergences actuelles. Il faisait partie des choses les plus précieuses qu'il lui restait et il était hors de question qu'il lui arrive quoique ce soit. Jamais ! Elle ne voulait pas avoir à vivre ça encore. Plus jamais, avec plus personne. Si quelqu'un devait partir, ce serait elle. Elle en premier, eux après. Tant que sa famille allait bien, tant que ceux qu'elle aimait étaient en vie, partir ne la dérangerait pas.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:42

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Être seul.
Cela avait permis à Anders de comprendre la différence que cela faisait. Quand il n'y avait personne, il finissait par être seul dans sa tête et réfléchir seul, les pensées qui ne s'arrêtaient pas. La motivation et l'intérêt qui se perdaient petit à petit. La culpabilité qui était là, très présente et qui n'aidait en rien à aller mieux. Ce n'était pas une bonne idée de laisser une personne désespérée toute seule, parce qu'elle pouvait faire des choses inattendues qui pourraient attenter à sa propre vie. Pour sa part, il avait pu se tenir à certaines des visites, comme ceux de Lily et de Thom. Andy espérait que Grace n'en était pas à ce point-là, mais il avait justement cette peur et se disait qu'il devrait parler à Scarlett. Il voyait tout ces signes, mais son esprit essayait de se dissuader du contraire. Pour l'instant, il était là avec elle, la tête sur la sienne, son menton touchant le front de son amie. Elle n'était pas seule de toute manière... Il était là, Scarlett était là aussi, Riley aussi. Même s'il était le seul à qui elle voulait lui parler de tout. Ce commentaire qu'il ne répondit pas, si c'était que la garder encore contre lui.

La douleur ne partait pas, alors qu'elle lui posa une question qu'il ne répondit pas tout de suite et elle continua avec les excuses. Alors qu'elle se serra contre lui, il répondit en retour, en la serrant aussi, la laissant encore parler. Il lui caressa le dos, veillant à ne pas toucher sa blessure, à ne pas la faire mal pour lui dire qu'il était là, qu'elle pouvait se laisser aller aux larmes. Et quand elle parla de tout le monde qui finissait par la quitter, il ne put s'empêcher d'avoir pour pensée à Mamilou, Ivan, les parents Moore, Jamie, Thomas ... Scarlett et lui comptaient aussi dans le lot même s'ils avaient fait leur retour dans sa vie. Il voulut réagir à la fin, mais ne dit rien.. Elle avait raison, c'était tout à fait imprévisible, ils ne pouvaient pas savoir ce qui se passera demain. Est-ce que l'un des deux finira par partir sans crier gare ? Andy ne voulut pas y penser.

- Alors, avant que l'on se perde à nouveau... Soyons là. répondit-il en conclusion, avec un mince sourire. C'est bon Grace, tu es pardonnée. murmura-t-il doucement, les yeux fermés.

C'était oublié cela, c'était fini et c'était que le passé. Qui quand même avait dû les faire séparer pendant un bon mois. L'écrivain avait l'impression que Grace se raccrochait à lui, comme si c'était une vraie bouée. Il avait cette impression parce qu'elle se serrait fort à lui, qui était dans une mauvaise position, juste tourné vers elle et pourtant il la serrait à lui aussi, ne voulant pas qu'elle parte.

- Grace .. ? une pause, après un silence quand ça lui devenait insupportable et qu'il dû se redresser un peu en reprenant une inspiration. Il desserra la prise, posant la main du bras qui avaient entouré les épaules, sur l'épaule. Il avait décollé sa tête de la sienne, avec une grimace de douleur. Mon dos ... expliqua-t-il en deux mots.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:42

What happened to you ?
anders et grace

S'accrocher.
Elle le faisait sans même y penser. Si elle était trop faible ou simplement trop hésitante pour serrer plus que nécessaire, ses doigts crochetèrent le vêtement d'Anders en priant pour que rien ne bouge. Rester juste comme ça et ne pas se sentir seule. Savoir que Anders était là. Elle pouvait fermer les yeux et sentir sa présence, c'était suffisant pour qu'elle tente de calmer les émotions extrêmes qui la suivait depuis le moment où elle avait reçu les fleurs.

Alors elle s'excusa et il l'excusa. C'était tout ce dont elle avait besoin pour s'autoriser un instant de larmes sans retenue. Elle était ridicule à pleurer encore, à pleurer maintenant alors qu'elle aurait du réagir plus tôt. Elle n'en pouvait plus de ce sentiment de profond désespoir et de cette fatigue. Elle n'en pouvait plus de cette douleur. Elle l'ignorait la plupart du temps. elle était même devenue une amie fidèle qu'il lui fallait accepter mais ce n'était pas pour autant facile et cette difficulté l'épuisait à tous les niveaux. Elle était certaine que si Anders se décalait, elle tomberait à terre.

Mais elle dut bien bouger lorsqu'il exprima sa propre douleur physique et elle se recula aussitôt vivement. Elle n'y avait pas pensé. En réalité elle n'avait pas du tout pensé à ce que le contact puisse le gêner ou le blesser. Elle recommençait. Elle ne faisait pas attention. Elle allait vraiment le blesser.

- Oh non ! Je suis désolée. Je suis vraiment désolée. Tu devrais t'asseoir. Oui, assis-toi. Tu... Tu as besoin de quelque chose. Je pense que j'ai ce qu'il faut mais... non en fait si tu as bu avant. Pas les deux ensemble. Je suis désolée, j'aurai du savoir que ce serait douloureux. Ça ne va toujours pas mieux ? Non évidemment... je peux le voir. Je suis désolée... Dit-elle rapidement et lamentablement, prête à pleurer à nouveau.

Elle se détourna pour calmer ses nerfs et poser les mains sur le comptoir surprise de sentir la douleur l'envahir. Elle regarda ses propres mains avec étonnement avant de voir les blessures récentes. Elle les découvrait tout juste et ferma brièvement les yeux en serrant les poings, enfonçant un morceau de céramique, appréciant presque de pouvoir se focaliser sur une autre douleur que celle qui laissait son esprit agonisant.

- Je t'ai connu plus résistant. Tenta-t-elle finalement en tournant le regard vers lui avec un sourire hésitant espérant chasser le reste pour une ambiance plus décontractée et se trouvant l'esprit plus clair maintenant qu'elle ressentait la douleur physique.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:43

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Anders ne voulait pas arrêter ce contact parce qu'il savait que c'était une manière à eux d'exprimer leur présence dans ces moments difficiles. Il était là pour elle et savait que cela devait l'aider quelque part. Il n'y avait pas souvent besoin de mots pour cela, le silence suffisait et parlait lui-même. Malheureusement, il devait stopper à cause de la douleur au dos qui arrivait au mauvais moment et s'il s'était posé la question de pourquoi elle était venue, là tout de suite. Le stress ? Il n'en avait aucune idée et n'avait pas longuement réfléchi. Il avait pris cela sur lui même, déjà que la douleur était supportable, mais elle ne s'arrangeait pas quand le temps passait et il avait dû le dire à sa meilleure amie qui allait sûrement culpabiliser. Il aurait dû le faire d'une autre manière, comme vouloir soigner les mains mais cela ne ferait que lui rappeler à nouveau pourquoi elle s'était blessée.

Le contact se rompit quand elle recula assez rapidement quand il exprima son mal de dos après de longues minutes à se serrer dans les bras de l'autre. Anders avait les sourcils froncés, le visage crispé par la douleur et dû s'asseoir doucement pensant que c'était peut-être une mauvaise idée... Après avoir lâché un gros soupir alors que la douleur battait son plein, il secoua doucement la tête en montrant son verre de whisky qu'il n'avait pas terminé. Il avait bu et ce n'était pas une bonne idée de prendre les médicaments que Grace allait proposer. Non, il avait arrêté les anti-douleurs depuis longtemps. Il préférait largement l'alcool à ces médicaments qui étaient encore plus dangereux. Il ne voulait pas être totalement dépendant des pilules. Il secoua la tête et essaya de dire qu'elle ne pouvait pas le savoir et que cela ne lui arrive jamais en général, mais Grace parlait très vite et passa d'un sujet à l'autre sans lui laisser le temps de dire quoi ce que ce soit. L'écrivain essaya de sourire un peu alors qu'il essayait de supporter la douleur.

- Non mais, Grace ... Cela n'arrive presque jamais dans ces moments, aucun rapport avec ce qui s'est passé entre nous deux, j'ai eu des semaines difficiles et stressantes. Il s'interrompit alors qu'elle posa les mains sur le comptoir, les mains blessées et fronça les sourcils.

Il voyait ce qu'elle était en train de faire et c'était une très mauvaise idée. Se focaliser sur une douleur pour taire l'autre qui devenait insupportable, il connaissait ça et cela avait des mauvaises conséquences. Il était passé par là et avait eu du mal à s'en sortir. Il ne devait pas laisser Grace entrer dans cette spirale infernale, même si c'était un accident. Ils commençaient tous par là au moins, avant de se rendre compte que c'était une bonne méthode pour arrêter de souffrir mentalement : se focaliser sur une autre douleur.  

- Tu devrais ... mais il ne finit pas ce qu'il voulut dire et il n'était pas sûr que Grace l'ait entendu dire quoi ce que ce soit à ce propos. Il n'allait pas partir sans qu'elle ait retiré les morceaux de la tasse et sans qu'il l'ait dit à Scarlett pour qu'elle puisse s'en occuper elle-même.

Si elle faisait maintenant attention à la douleur, c'était qu'elle se reprenait petit à petit. Peut-être que c'était bon signe, mais cela ne suffisait pas à rassurer Anders qui l'observa. Il se redressa encore sous la nouvelle contraction des muscles de son dos et ferma les yeux. Il lâcha un soupir mi-agacé mi-fatigué et il fit un petit rictus à la remarque de Grace.

- Je sais... Je n'ai plus rien à voir avec celui qui grimpait à l'arbre pour avoir un meilleur angle pour une photo de l'équipe de lycée en train de jouer ... répondit-il avec un léger sourire à ce souvenir qu'il trouvait drôle pour lui.

Un souvenir qui avait fait peur à tout le monde quand il était tombé sous les yeux de Grace. Rien de cassé, si c'était "juste" mal au cou et au dos,  coudes et avant-bras écorchés et l'appareil photo cassé. La première réaction de sa chute était râler sur son appareil qui n'avait pas tenu au choc. Andy soupira parce qu'il se rendait compte que c'était loin tout cela et qu'il avait vieilli depuis.

- Tu devrais désinfecter tes mains. répondit-il en désignant du regard les mains de Grace, il n'aimait pas voir cela en sang.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:43

What happened to you ?
anders et grace


Appuyer sur la céramique.
La douleur n'était vraiment rien d'autre que ce qui l'empêchait de penser au reste. La douleur physique était bien moins importante que celle qui la suivait chaque jour. C'était aussi un moyen de ne plus se concentrer sur son propre dos et la récurrence de douleurs éternelles.

Elle l'avait bien entendu lorsqu'il parlait de ses semaines difficiles et elle aurait pu trouver là matière à poser des questions mais le soudain rappel de la tasse brisée la coupa dans son élan et elle apprécia presque de voir diminuer le mal de tête qui demeurait toujours et lui embrouillait les idées. Une simple seconde pour ne pas penser à ce qu'elle était, une personne horrible et une simple seconde pour se dire que Anders était là, qu'elle n'était pas seule. C'était le temps de réaliser tout ce qui n'allait pas au lieu de simplement le ressentir. C'était mettre des mots sur ce semblait lui coûter chaque respiration.

- Je crois que j'ai eu la peur de ma vie ce jour-là. Et heureusement que tu n'es plus celui-là, j'espère que maintenant tu ne trouves plus d'intérêt à grimper aux arbres où je me poserai des questions.

Elle préféra voir le bon côté de la réponse d'Anders. Elle ne savait jamais vraiment ce que cela voulait dire, qu'il n'était plus le même. Il y avait toujours une part de lui qui l'était. Il n'avait pas changé d'identité et il n'avait pas changé son passé. Il était toujours Anders Weiss et il était peut-être toujours son Anders, son meilleur ami. Tout n'avait pas changé chez lui, pas tout. Elle ne l'aurait pas reconnu autrement et elle n'aurait pas été si heureuse de le retrouver.

Elle serra un instant le poing, grimaçant à la douleur peut-être un instant trop vive avant d'entendre sa phrase.

- Ça v... Elle s'interrompit en voyant qu'elle saignait franchement et qu'il serait difficile de guérir cela sans une cicatrice. Peut-être.

Et elle chercha à faire le tour du comptoir, loupant un pas et se rattrapa avec la main, lâchant un ensemble de jurons qui ne furent qu'un magma de mots incertains. Elle disparut de la cuisine rapidement, déplorant de laisser des traces de sang derrière elle et sachant qu'il faudrait passer la serpillère par la suite.

Prenant de quoi nettoyer la blessure et de quoi la soigner au plus pressé, elle chercha à s'en occuper seule et dut très vite se rendre à l'évidence qu'avec deux mains telles quelles, l'entreprise était difficile. Elle revint alors près d'Anders avec un soupir, détestant presque lui demander son aide pour ça. Elle s'assit face à lui et lui présenta ce qu'il fallait.

- J'ai besoin de ton aide. Fut tout ce qu'elle dit, pensant la demande assez claire et lui laissant tout de même le droit de refuser parce que oui, elle restait persuadée qu'elle méritait ça.

L'observant, son visage restant quelque peu indéchiffrable sur ce qu'elle pouvait bien penser, Grace en revint à se demander ce qu'il avait pu vivre ces derniers temps pour ressentir autant de stress.

- Tu disais que tu avais eu des semaines difficiles, qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Elle savait bien sûr pour ce qui était du FBI et de la soit-disant implication d'Anders mais elle n'y avait jamais cru. Même s'il pouvait avoir changé, il ne pouvait pas avoir changé à ce point et le garçon qu'elle connaissait, le jeune homme qu'elle avait connu n'aurait pas fait ça. C'était un gentil. Il était toujours un gentil.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:43

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Anders disait avoir changé et Grace n'avait aucune idée jusqu'où.
Valait mieux qu'elle ne le sache pas, qu'elle reste baignée dans son illusion pour avoir retrouvé son ami d'enfance. Il était toujours cette même personne mais quand elle se rendra compte, est-ce qu'elle finira par penser qu'il était toujours cette même personne ? C'était une question qu'Andy préférait qu'il n'y ait pas de réponse. Une question qui devait rester une question, qui devait le torturer.

- Non, je ne grimpe plus aux arbres du tout. Je ne peux plus. répondit-il avec un léger sourire.

Il était un petit peu sadique de vouloir lui faire rappeler ce jour-là où Grace avait cru bon l'envoyer à l'hôpital. Elle l'avait vu se prendre des branches et il s'était trop rapidement levé et avait voulu reprendre là où il avait été arrêté. En voulant reprendre son second appareil photo qu'il avait emporté juste au cas où. C'était un souvenir un peu trop lointain tout cela. Un souvenir qui ne resta pas trop longtemps le sujet de ses pensées quand il vit l'état des mains de sa meilleure amie.

- Non Gracie. Pas peut-être. C'est maintenant. insista-t-il, d'un ton ferme.

Il ne tenait pas à la voir mourir parce qu'elle se vidait de son sang. Elle avait tapé tellement fort la tasse et elle continuait à se faire mal comme cela. C'était pas le genre de spectacle qu'Andy voulait avoir et s'il avait pu. Il se serait levé pour aller chercher de quoi soigner, l'interdisant de bouger. Sauf que des deux, c'était lui qui ne pouvait pas bouger, bloqué par la douleur de son dos. Il avait vu Grace manquer de tomber et il s'était redressé par réflexe pour se mettre debout avant que la douleur l'en dissuade. L'écrivain lâcha un juron en allemand et un gros soupir. Un tableau qui pouvait s'avérer comique vue par une personne de l'extérieur. Il n'eut pas le temps de lui demander si elle allait bien qu'elle était déjà partie chercher de quoi se soigner les mains.

Andy se retrouva tout seul avec son mal de dos, son verre de whisky qui était à moitié plein .. Qu'il vida. Il soupira encore, essaya de faire un exercice de respiration pour essayer de se détendre et qui pouvait aider à faire disparaître la douleur. Il regarda les traces de sang au sol et n'osa pas imaginer ce que penserait Scarlett si elle voyait tout cela... Pire Noam qui allait s'imaginer qu'il avait fait quelque chose à Grace. Il lâcha un gros soupir encore et ferma les yeux, essayant de supporter la douleur qui l'agaçait et qui le fatiguait. Les traces de sang, à nettoyer c'était comme si cela était déjà fait ! Il prit la bouteille de Whisky et se resservit.

Grace arriva, avec un soupir, loin de pouvoir surpasser Andy. Elle s'installa en face de lui, avec les mains toujours pas soignées et rapidement, avant qu'elle ne lui demande, il comprit tout de suite ce qu'elle voulait. Il déposa son verre et le mit à côté. Il fit un signe de la main, il lui demandait de tendre la main après qu'il ait préparé le matériel déjà pour retirer les brides de céramique. Il espérait ne pas trop faire mal à Grace, bien qu'il était habitué à ce genre d'activité. C'était un peu comme jouer au docteur maboul, sauf que cette fois-ci, il n'était pas celui qui allait ressentir la douleur.

Il prit la main de Grace et commença à éponger un peu pour mieux voir où étaient les brides. Il enleva les brides qui semblaient être moins accrochées à la main. L'écrivain se concentra et resta silencieux, en train de retirer les morceaux, supportant la douleur au dos et Grace lui demanda ce qui s'était passé durant ces semaines où ils ne s'étaient pas parlés.

Le silence.
Il continua à retirer les morceaux et à éponger, une légère grimace parce qu'il avait mal pour elle. Visualisant bien la douleur. Il soupira, parce qu'il visualisait les mauvaises semaines.

- Mon éditeur qui me demande où est-ce que j'en étais pour le nouveau livre que je n'ai pas du tout avancé. Il m'a un peu mis la pression quand il a appris que je suis bloqué. Rien ne me vient de toute manière... Je n'ai pas trop envie d'écrire ces derniers temps mais il faut bien que je m'y remette.. Ma mère ne va pas trop bien et il se peut que je n'aurai pas de chance de la revoir avant qu'elle ne ...

Il ne termina pas, il trouva que c'était le bon moment de grimacer quand il vit le morceau qui était trop dans la peau et qu'il sentait d'avance qu'il aurait du mal à le retirer. Il la regarda avec un air de dire, tu n'aurais pas dû l'enfoncer même si ça te fait du bien. Oui, comme un père. Il laissa cela de côté, pour s'occuper des autres morceaux, d'un calme un peu trop effrayant.

- Tu as sûrement entendu parler du FBI et ce qu'ils m'ont fait... Mon contrat de boulot arrive à la fin et je n'ai aucune chance que le patron veuille le renouveler. il va falloir que je me trouve un autre travail.

Il retira les morceaux et lui demanda de changer l'autre main et il lui lança un regard réprobateur. Pour lui dire de ne pas essayer d'enfoncer encore plus le morceau de céramique dans la main. Le travail, Anders n'était plus trop à cela près et se disait que le fait que son patron ne veuille pas renouveler le contrat avait un rapport avec les récents événements. Mais ce serait fâcheux niveau budget.

- Et .. Il rata la céramique et sans faire exprès avait touché la peau. Docteur Maboul aurait sonné. Scheisse.. Désolé.

Il déposa l'outil et épongea tout de suite.. Puis il laissa les outils tels quel. Il posa sa main sur son front et ferma les yeux. Il essaya de remettre ses idées en place, rester calme, qu'il arrête d'être perturbé ainsi et la douleur ne l'aidait en rien. Cela l'énervait. Il soupira et reprit l'outil, parce qu'il n'allait pas laisser les mains comme cela. Il lança un regard, montrant qu'il pouvait le faire. Il continua ce qu'il avait subitement arrêté, il eut un peu de mal à respirer rien qu'à la pensée et cela n'ira certainement pas mieux s'il ne le disait pas.

Il avait réussi à retirer les morceaux, à désinfecter les plaies et à mettre un bandage provisoire, jusqu'à ce que ce Scarlett vienne inspecter tout cela et il devait s'attaquer au dernier. Il reprit l'autre main, laissant le silence un peu trop insoutenable, il essaya de se concentrer mais la pensée l'embêtait toujours et c'était au moment où il pensait l'avoir qu'il annonça ce qu'il essayait de dire depuis tout à l'heure.

- ... Ça fait deux ans que Samuel est décédé. La voix tremblait, alors qu'il essayait de se reprendre et paraître calme.

Ce qui n'était pas réussi parce qu'il avait encore fait mal à Grace, avec le morceau qui lui avait échappé et elle saignait plus qu'avant. Anders lâcha un juron et frappa de la main sur le comptoir, sous le coup de l'énervement. Il prit vite une compresse qu'il mit sur la main pour éviter qu'elle saigne trop. Il y mit les deux mains et lâcha dans un murmure.

- Je suis désolé, ce n'était pas une bonne idée que je bouge celui-là... J'aurai dû le laisser au médecin. Il se tut et lâcha un gros soupir, le regard rivé sur la compresse blanche qui prenait une couleur rougeâtre. Tu y crois ? demanda-t-il, comme ça. Par rapport au FBI.

Il releva son regard fatigué vers Grace. Un léger sourire qui ne dura pas longtemps et il lui demanda du regard si elle allait bien, pas sur le point de tourner l'oeil avec le sang qu'elle perdait.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:43

What happened to you ?
anders et grace


Le laisser la soigner.
Un petit passage à l'hôpital aurait sans doute était mieux mais pour si peu, elle préférait l'éviter. L'hôpital, c'était de mauvais événements. C'était des mauvais souvenirs plus ou moins récents. L'affaire récente n'aidait pas non plus. Ce qu'elle avait vu et ce qui était arrivé à la petite Hope. Tout était pour lui prouver que l'hôpital était une mauvaise idée.

Elle lui tendit la main et le regarda faire, mordant sa lèvre pour éviter de dire quoique ce soit et surtout pas de sons de douleur alors qu'il jouait avec sa blessure en tentant de la nettoyer. Et elle l'écouta. Elle en oublia la main pour se concentrer sur ce que vivait Anders. Elle ne fit que le regarder, ne trouvant rien à dire sur le moment, ne trouvant rien à faire de mieux. Il semblait un instant concentré avant de reprendre et la regarder réprobateur si bien que tout ce qu'elle put faire fut de lancer un regard désolé.

- Pourquoi tu ne reprendrais pas le jour... Mpf ! Finit-elle par tenter de dire avant que la douleur la prenne par surprise et la laisse à souffler contre ça.

Mais la douleur n'était pas plus mal et elle sourit simplement à son excuse. Elle n'était pas nécessaire et compte tenu de leurs positions, du matériel et de son expertise, elle trouvait qu'il s'en sortait bien.

Beaucoup de choses. Il semblait véritablement y avoir trop de choses d'un coup et l'annonce suivante fut sans doute le summum. Elle ferma une seconde les yeux. Bien sûr, c'était logique. Elle le savait. Elle aurait du le savoir. *Stupide, débile, sale égoïste !* aurait-elle voulu crier à elle-même avant de vouloir bouger, dire quelque chose qui se perdit face à l'expression de douleur qu'elle ne put pas retenir.

L'énervement d'Anders la prit par surprise et elle s'empressa de dire quelque chose.

- Andy... Il s'excusa encore. Andy c'est très bien comme ça, tu as bie... Et la question surgit si rapidement qu'elle s'interrogea un long moment sur ce qu'il voulait dire.

Est-ce qu'elle croyait à quoi ? Grace y réfléchit une seconde avant de réaliser que la seule chose qui pouvait provoquer ce genre de question était ce qui était arrivé avec le FBI.

- Est-ce que je crois que tu as subitement décidé d'empoisonner tout le monde dans l'hôpital, moi y compris ? Oh Andy... Elle chercha une de ses mains de la sienne libre, la caressant avec tendresse. ...Jamais je ne pourrais croire ça. Pas un seul instant ! Même si on m'en donnait toutes les preuves. Même si tu prétends avoir tant que ça changé, je te connais encore assez pour pouvoir assurer que tu ne ferais jamais ça. Peu importe ce que croient le FBI et les autres, moi je ne pourrais jamais.

Elle était totalement assurée en disant cela, voulant lui montrer qu'elle était de son côté pendant encore longtemps. Toujours.

- Le whisky, c'est pour ça ? Demanda-t-elle à son tour, changeant de sujet pour revenir à Samuel.

Il avait le droit de vivre cela comme il l'entendait. C'était un mauvais moment à passer. Elle ne le jugeait pas, elle demandait. Que comptait-il faire ce jour-là ? Qu'avait-il prévu pour passer la pire journée de sa vie qui devait se dérouler encore et encore dans son esprit comme dans le sien, à de nombreuses occasions ainsi qu'à l'horrible date qui lui avait arraché son fils. Elle voulait simplement être là, s'il voulait partager les choses. Il pouvait se contenter d'un oui ou il pouvait parler. Elle ne le forçait jamais à rien. Elle ne l'avait jamais fait.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:44

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Trop de choses s'étaient enchainés d'un coup.
Anders n'avait pas eu le temps de régler un problème qu'il y en avait déjà un autre et ce n'était pas du tout pour lui faciliter la tâche. Il avait été désemparé et maintenant, il était coincé à Lewiston, n'ayant pas le droit de partir en Allemagne pour voir sa mère. À cause de cette fichue affaire. Il n'avait pas pété un câble, il avait tout pris pour lui et était resté calme tout du long. Étrangement trop calme, cela pouvait être inquiétant d'un certain côté. Andy avait l'impression d'exploser, le coup de poing sur la table était un mouvement qu'il n'avait pas contrôlé. Il avait l'impression ne plus rien contrôler et c'était assez effrayant, il ne pouvait pas contrôler le saignement qu'il essaya de stopper avec une compresse. Plus le contrôle, c'était inquiétant d'être accusé de quelque chose qu'il n'avait pas commis. De perdre son travail qui était ce qui lui permettait de vivre ses mois. Ne pas avoir l'inspiration pour l'écriture. Sa mère qui ne tiendrait peut-être pas deux mois. L'anniversaire de la mort de Samuel... Il avait l'impression d'être seul pour cette histoire avec le FBI. Il avait besoin d'entendre ces mots, pour le rassurer, pour se sentir moins seul...

La tension commença à disparaître quand il sentit la main de Grace sur la sienne qui tenait toujours la compresse. Il lâcha un gros soupir de soulagement quand il entendit les mots. Il ferma les yeux, il trouva la bonne sensation d'être soutenu par une personne.. Mais pas n'importe qui, sa meilleure amie qu'il avait cru avoir perdu. Il se redressa encore à la douleur qui lui rappelait qu'il lui devait se tenir droit.

- Merci ... murmura-t-il.

Toujours ensemble pour se soutenir pour quoi ce que ce soit. Il se sentait moins seul avec Grace qui savait tout de suite que ce n'était pas lui qui avait fait ça. Peut-être qu'il avait changé, mais pas au point de vouloir empoisonner des gens qui se trouvait dans l'hôpital. Avec ses amis, des enfants qui s'y trouvaient. Il ne pouvait pas faire cela, il n'était pas ce genre d'homme même s'il avait de bonnes raisons pour détester des gens, il n'était pas le genre à vouloir leur infliger quelque chose.

Andy regarda le verre de whisky et la bouteille qui était à côté après cette question. Il avait ce regard triste et il répondit par un simple hochement de la tête. Il fit signe à Grace qu'il allait essayer d'enlever la compresse, vérifier si le saignement s'était arrêté. Il l'espérait dans tout les cas.

- Je suis allé sur la pierre tombale de Samuel ou aller revoir l'arbre sur lequel il s'était suicidé.. Mais, l'année dernière quand j'ai essayé d'y aller, il y avait ces gens. Ces personnes avec leurs fleurs, dont la majorité étaient ceux qui l'avaient poussé au suicide. Même un journaliste était là. J'ai dû faire demi-tour.

Il soupira de soulagement quand il comprit que le saignement était contrôlé. Il nettoya un peu et prépara un autre pansement qui tiendra bien jusqu'à l'arrivée de Scarlett. Il eut un peu de mal à vouloir lâcher la main, mais il le fit ne voulant pas trop lui faire mal. Il sourit un peu à la pensée qu'il venait d'avoir par rapport à la blessure de Grace, un peu trop similaire à la sienne qui datait.

- Cette année, je ne veux pas prendre le risque. J'irai quand il n'y aura personne.

S'il pouvait conduire. Avec son mal de dos, cela risquait de ne pas arriver. Anders allait se contenter de rester chez lui, boire. Il ne voulait pas croiser quelqu'un, pas après que tout le monde pensait savoir ce qu'il avait fait, qu'il avait tenté d'empoisonner des gens.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:44

What happened to you ?
anders et grace


Le regard.
C'était tout de qu'elle pouvait faire pour montrer qu'elle était là. Ça et établir un contact. Elle le comprenait parfaitement. Ce qu'il vivait avec Samuel et même avec le FBI malgré qu'elle n'ait jamais été dans cette situation lui paraissait compréhensible. Elle avait également passé bien des années à apprendre à connaître sa façon de penser et de réagir. Peut-être qu'elle ne le connaissait plus par cœur mais ça, ça ne changeait pas. Si les faits, les événements vécus de ces dernières années lui étaient inconnus, il n'en était pas de même pour sa façon d'appréhender les choses. Rien de ce qu'il faisait paraissait être hors de ses habitudes. Il réagissait de la manière attendue, c'était tout.

A l'écouter parler, elle ressentait de la colère vis à vis de tous ces gens incapables de laisser un père faire son deuil. Elle aurait aimé être là pour les chasser et permettre à Anders de se recueillir. Elle n'osait pas imaginer la colère qui l'aurait prise si on l'empêchait d'aller voir Jamie. Mais Anders ne réagissait pas de la même façon, il se repliait, il s'éloignait. Grace devait faire quelque chose. Pour toute cette situation. L'enquête qu'elle suivait concernant Terrie Austen pouvait bien être laissé un bref instant de côté pour se concentrer sur Anders. Si elle pouvait obtenir du FBI qu'ils le laissent partir voir sa mère, si elle pouvait l'aider à garder un semblant de normalité dans un travail et faire un passage pour le père vers son fils, elle le ferait.

Elle aurait souhaité lui prendre cette douleur et tout ce qu'il devait subir. Il n'aurait jamais du avoir à vivre ça. Elle en oublia la douleur physique, à nouveau concentrée sur ce qu'elle aurait voulu vivre avec lui et montrer qu'il n'était pas seul, même s'il le voulait très souvent.

- Je... Je peux être là, si tu veux. Lui proposa-t-elle simplement.

Il pouvait choisir de rester seul, de vivre ce moment de lui-même et elle le comprendrait mais s'il le voulait, elle pouvait être là. Elle serait là pour lui, simplement.

- Ne laisse pas les autres décider ce que tu as le droit de faire ou non. Ils ne peuvent pas comprendre. Et tu t'en fiches de ce qu'ils pensent ! Tu sais que tu n'as rien à te reprocher et le FBI ne tardera pas à faire des excuses.

Elle était assurée et confiante, parce qu'il fallait que l'un des deux le soit et parce qu'elle était certaine que la vérité finirait par éclater. Elle se redressa finalement avec peine, arrivant à la hauteur d'Anders et trouver que même assis sur ces chaises, il semblait aussi grand qu'elle. Grace ne s'arrêta pas et trouva le moyen de le prendre dans les bras à sa façon, entourant ses épaules de ses bras et posant la tête contre la sienne de profil, embrassant ses cheveux avec tendresse.

- Je ne te laisse pas.

Et dans toute cette situation, il semblait presque étonnant de réaliser que la situation avait été quelque peu inversée au début de ce qui était de nouvelles retrouvailles. Grace ne semblait plus avoir rien d'autre à dire et laissa le silence prendre place tout naturellement.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:44

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


Vous n’êtes pas seul.
Les paroles de Gail résonnèrent dans sa tête. Elle avait raison, il y avait des gens qui étaient là pour elle et il avait une liste. C’était lui le problème, il cherchait à être seul, il se renfermait comme une huître, un de ses défauts qui pouvait agacer certaines personnes qui cherchaient à l’aider. Un défaut que Grace connaissait depuis des années, dès que quelque chose ne lui plaisait pas : il se renfermait. Dès qu’il avait envie d’être seul : il fallait le laisser seul. Mais Andy l’avait été trop longtemps et cela avait finit par être néfaste pour sa santé morale et physique. S’il s’était limité à son métier d’écrivain, il se serait complètement enfermé chez lui, ne sortant que pour faire les courses. Il avait été seul depuis trop longtemps et cela devait s’arrêter. Il comprenait bien que les gens étaient là pour lui, mais il lui fallait savoir accepter l’aide qu’ils proposaient, accepter leur présence quand il ne se sentait pas capable de supporter la solitude. Anders n’était pas seul, Grace ne l’était pas non plus. Il la regarda, il esquissa un triste petit sourire. Il fit un signe positif de la tête, il acceptait. Il ne se sentait pas capable de rester tout seul, pas en ce jour d’anniversaire de la mort de son fils et l’année dernière, il n’avait pas très bien fini. Oui, il voulait bien. Non, il ne disait pas un mot. Juste un regard. Il comprenait de celui de Grace, qu’elle était là et qu’elle le soutiendrait face à ce qui lui arrivait.

Il ne voulait pas laisser les autres décider ce qu’il devait ou ne devait pas faire. Mais face au FBI, il restait impuissant. S’il désobéissait les agents fédéraux, cela finira mal pour lui. Ils avaient peur que leur principal suspect puisse s’enfuir tellement ils avaient du mal à régler cette affaire. Ils avaient été bien trop souvent imprudent et ils ne voulaient pas prendre de risques. Anders comprenait bien cela, mais il n’était pas la bonne personne dans cette histoire, il n’avait rien à voir. Avec son isolement vis à vis des gens, il n’avait pas envie de leur adresser la parole, il n’avait pas envie de connaître leur pensées et même s’il les connaissait, il ne faisait pas attention. Mais quand ça lui faisait perdre son travail, rendait les courses encore plus désagréables, c’était difficile de passer à côté.

- Je m’en fiche bien ce qu’ils pensent, je fais ça depuis des années. Mais pour avoir fait quelque chose que je n’ai pas fait, qui implique que je serai sans boulot dans deux semaines… J’ai un peu de mal. Pour ne pas dire beaucoup. Anders avait discuté avec le patron qui avait trouvé une autre raison de ne pas le reprendre, de plus son contrat arrivait à la fin...

Elle passa ses bras autour de ses épaules, posa la tête contre la sienne, fit un baiser dans ses cheveux. Il posa sa main sur le poignet de Grace, pour la remercier du soutien qu’il en avait eu besoin aussi. Un soutien qu’il n’avait pas eu depuis un mois. Une personne à qui en parler et il n’y avait qu’elle pour ça, ou sinon c’était que pour lui. Pas pour Eli, ni Gail, ni Terrie. Pas n’importe qui…  Anders s’était rendu compte qu’être avec quelqu’un qui le soutenait faisait largement du bien que de se consoler tout seul, qui montrait sa présence en lui faisant un câlin à sa façon. Il ferma les yeux et lâcha un soupir. Non, c’était vrai… Grace avait Anders et il avait elle.

- Moi non plus… répondit-il dans un murmure alors qu’il caressa du bout de ses doigts le poignet de sa meilleure amie.

Lui non plus il n’allait pas la laisser seule dans son deuil, il n’allait pas la laisser seule face à ce Maxim qui venait de lui faire mal encore une fois et cette fois-ci de manière indirecte. Il avait profité de la faiblesse de sa meilleure amie. Il n’allait pas la laisser seule dans sa douleur…

Le silence prit place. Peu importe pendant combien de temps, il était présent et c’était agréable et leur permettait d’être là pour l’autre, en étant à la fois dans les pensées. Imaginer les retrouvailles après un mois, montrant à quel point l’un avait besoin de l’autre. Il se mit à regarder le comptoir, son verre et sa bouteille.

- Il est quelle heure ? marmona-t-il, alors qu’il n’avait pas pris sa montre, l’ayant laissée chez lui.

C’était peut-être important qu’il sache l’heure, afin de pouvoir organiser ce qui lui restait de la journée, voire le début de la soirée. Avec le nettoyage qu’il y avait à faire au sol, sur le comptoir.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:44

What happened to you ?
anders et grace


Ne pas être seul.
C'était peut-être le début du processus. Finalement, Grace et Anders ne semblaient pas réagir de manière si différente. Elle avait fui sa maison, il avait fui les gens. Elle avait préféré la solitude, il avait aimé la solitude. Toutefois, rien était définitif et irréversible. Ils pouvaient changer. Ils pouvaient accepter. C'était tout ce qu'ils pouvaient faire en tant que parent. Il n'y avait aucune véritable récupération, aucun passage à autre chose. Un enfant ne pouvait pas être oublié ni même mis de côté. Il était toujours là, en eux et dans les souvenirs. Tout ce qu'ils pouvaient faire était finalement accepter qu'il soit parti. Et pour ça, il fallait accepter de ne pas être seul et ne pas affronter seul. Ça commençait par ça et Anders prenait une décision qu'elle considérait bonne.

- Tu peux trouver autre chose. Pourquoi... Pourquoi tu ne reprendrais pas la photo ? Je sais que tu n'en fais plus mais si ça peut te fournir un emploi et un salaire... Le journal pourrait avoir besoin de toi. Ah oui, il y a aussi le problème des journalistes mais tu ne serais même pas obligé de venir dans les bureaux puisque j'y vais tous les jours. Ou alors photographe indépendant, tu as toujours été bon à ça. Tu aurais pu en faire ta carrière...

Elle rêva presque en se souvenant de cette époque finalement parfaite où il prenait des photos et où elle pouvait s'énerver parce qu'il la mettait devant l'objectif sans qu'elle ait pu dire un mot. Si elle avait su ce qu'il adviendrait du jeune photographe, elle aurait peut-être laissé faire et apprécié d'être rendue intéressante par quelqu'un de doué comme lui. Elle se souvenait avoir vu des photos d'elle et avoir cette impression que c'était quelqu'un d'autre sur l'image. Il était doué avec un appareil photo. Il n'était jamais trop tard.

Venant le trouver pour montrer sa présence, elle décida qu'elle-même avait besoin de ça, de l'affection et de la simplicité de ce genre de geste. Elle pourrait peut-être se reprocher de voir tant de choses dans cette amitié plus tard, se rappeler qu'il lui fallait être prudente et accepter que les choses aient pu changé, mais pour le moment elle ne faisait que sourire doucement aux contacts et à la personne qui lui avait tant manqué toutes ces années.

Rouvrant les yeux qu'elle ne pensait même pas avoir fermé, elle regarda l'heure sur le four. Elle avait une heure avant l'arrivée de Noam et pour tout ranger.

- Quatre heures de l'après-midi. Répondit-elle simplement. Des choses à faire aujourd'hui ?

Elle lui posa la question en s'éloignant finalement et commençant à ramasser la tasse brisée sur le comptoir, décidant que nettoyer ça ne serait pas de trop.

- Je devrais peut-être te donner le nom de mon kiné, pour ton dos. Lança-t-elle finalement en s'inquiétant peut-être un peu pour la santé d'Anders, comprenant parfaitement ce qu'il pouvait ressentir.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:44

what happened to you ?
Anders & Grace
date ► 11 avril


- J'aurai pu. Répondit-il, le regard dans le vide.

C'était une manière de dire qu'il réfléchissait. Anders n'avait pas retouché à un appareil depuis le décès de Samuel, difficilement lorsqu'il avait disparu. La photographie avait beaucoup évolué depuis tout ce temps et c'était devenu accessible à tout le monde. Il devait penser qu'il ne ferait pas trop fait de différence par rapport aux autres photographes, ils étaient tous doués quand ils tenaient un appareil photo dans les mains. Il aurait pu faire la photographie son métier, mais il ne l'avait pas fait. Ses parents à l'époque ne voulaient pas qu'il s'oriente dans ce domaine parce qu'ils avaient eu peur du peu de débouchés qu'il y avait. Alors il s'était orienté vers le journalisme avec Grace, pas parce qu'il pouvait être dans la même classe qu'elle et s'aider. Pas seulement pour ça. Car le journalisme se rapprochait aussi de la photographie, ils avaient besoin des photos pour illustrer les articles. À y réfléchir, il aurait pu faire de la photo, diplôme ou pas. Tout le monde s'en fichait, car c'était l'expérience qui était importante dans tout ce lot. Mais Andy détestait les journalistes, il avait du mal à vouloir faire quelque chose pour eux. Déjà qu'il écrivait un peu les articles pour le journal de la ville, il avait arrêté depuis qu'Odell avait publié un article sur lui. Mais ça pouvait être une idée : reprendre la photographie ..

Quatre heures de l'après-midi. Andy lâcha un petit soupir et secoua doucement la tête. Non il n'avait rien de prévu. Si ce n'était reprendre la lecture, avec deux bouteilles à vider. Si ce n'était partir le soir où il n'y aurait personne pour se recueillir...  

- Non. Et toi ?

Il voulait connaître l'heure, parce qu'il savait à quelle heure Noam arrivait et qu'il devait partir avant. Il trouvait le temps assez long en cette journée, bien qu'il ne l'avait pas vu se défiler en la présence de Grace qui lui avait permis d'oublier ses soucis pour l'instant le temps d'occuper les siens.

- Oh Scheisse... râla-t-il alors qu'il se leva doucement.

Andy refusait de rester assis pendant que Grace s'activait à ranger, il voulait aider et sa douleur était presque partie. Mais elle pouvait revenir en cas de faux-mouvement par exemple. Il se dirigea doucement vers l'évier pour récupérer l'éponge, pendant que Grace ramassa les morceaux de la tasse brisée. Il arriva près d'elle pour éponger le thé qui trainait.  

- Qui est ton kiné ? Peut-être que je le connais... répondit-il, en la regardant avec un mince sourire.

Il retourna à l'évier, nettoyer l'éponge et retourna encore sur le comptoir pour continuer. Qu'allait-il faire du reste de la journée ? Il savait dans le fond, mais il n'avait pas réellement envie. Après avoir fini d'éponger, il s'occupa de ranger la trousse de soin qu'il avait utilisé pour soigner les mains de sa meilleure amie, pendant que cette dernière était en train de s'occuper des traces de sang. Il laissa la trousse de soin sur le comptoir et reprit son verre pour boire quelques gorgées.

- Est-ce que je peux rester ici, jusqu'à ce soir ? Je n'ai pas envie de rentrer chez moi quand il arrivera.

Anders savait que Noam n'appréciait pas sa présence, mais pour une fois il devait faire l'effort de le supporter.. Enfin, il lui avait rendu le livre et s'était excusé par sms. Un message auquel il ne s'était pas attendu à recevoir, surtout accompagné d'un mot d'excuse. Andy n'avait jamais pu répondre à ce sms. Il avait oublié depuis, n'étant pas un doué au téléphone qui se limitait aux messages de -S et de son futur-ex-patron. Il aurait peut-être la chance de voir Scarlett aussi. Voir du monde, c'était peut-être ce dont il avait besoin, afin de ne pas rester seul à ce jour.  
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister Jeu 12 Mai 2016 - 21:45

What happened to you ?
anders et grace


Anders et la photographie.
Il était bon à ça, il était même plus que bon. Il lui suffirait de s'intéresser à ce qu'il se faisait de nouveau dans le domaine et il serait à nouveau le meilleur. Grace était bien sûr très partiale sur cet avis. Son meilleur ami avait toujours été le meilleur photographe à ses yeux. C'était ce genre d'éloge prolongée qui avait fini par rendre la situation avec Thomas assez gênante à une époque. Il ne comprenait pas. Il ne pouvait pas comprendre la place qu'avait toujours tenu Anders. Personne ne le pouvait, même pas elle. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'il méritait enfin sa chance en photographie.

Quand elle s'éloigna pour nettoyer la tasse et qu'il bougea en montrant clairement des signes de souffrance, elle laissa son inquiétude revenir au plus vite. Il fallait qu'il fasse quelque chose.

- Le docteur Reese. Il travaille à l'hôpital régulièrement mais il a son propre cabinet. Répondit-elle, lui souriant pour le remercier de son aide en ce qui concernait le nettoyage.

Regardant finalement les traces au sol, elle alla chercher de quoi frotter le carrelage sans devoir se pencher. Ils semblaient se répartir le peu de tâches restantes sans même parler et tenant le manche de la serpillère du bout des doigts, retira ce qui semblait être des preuves. Parcourant le chemin jusqu'à la salle de bain, passant sur le parquet pour revenir sur le carrelage, Grace retourna enfin vers Anders. Tout semblait avoir été fait comme si ça effaçait ce qui s'était passé. Elle aurait voulu pouvoir l'effacer aussi de sa mémoire. Malheureusement, alors que tout était flou, les événements avec Maxim semblaient, eux, bien vifs.

- Tu sais bien que tu peux rester autant que tu veux mais Noam... Il aura son mot à dire. Tu restes bien sûr et s'il n'est pas rassuré... je t'emmènerai ailleurs, pas chez toi si tu veux.

C'était une chose simple à faire aujourd'hui, demander l'avis du garçon quand ils avaient de la visite ou sur le repas du soir. Il vivait dans cette maison au même titre qu'elle et Grace tenait à prendre son avis en considération.

- Retire ton t-shirt. Lança-t-elle soudainement en repartant vers la salle de bain.

La demande était surprenante mais finalement, ça la fit plus sourire qu'autre chose. Sans doute se demandait-il ce qui se passait dans sa tête et elle imaginait fort bien la tête qu'il tirerait. Revenant avec ce qui semblait être un flacon imposant, elle le déposa sur la table basse.

- Andy ! Appela-t-elle jusqu'à le voir. Allonge-toi là.

Elle lui présenta le canapé, ne le laissant pas discuter. Elle n'allait certainement pas le masser à proprement dit, du moins pas comme un professionnel le ferait mais d'expérience, elle savait que ce gel avait des propriétés bienfaitrices. Elle allait en appliquer sur son dos en essayant de détendre ses nerfs. Autant en profiter, si c'était le mot juste, tant que Noam n'était pas là, pour faire ce qui pouvait être fait pour l'aider.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister

Revenir en haut Aller en bas
ஐ #1479 + what happened to you ? ► weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» #1478 + Remember Me. ► Weister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-