AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Mer 16 Mar 2016 - 18:32

Some things to tell you
anders et grace


Anders haussa à peine les épaules mal à l'aise alors que Thomas prit un air je m'en foutiste par rapport à la remarque du lieu où ils se trouvaient. Ils observèrent Grace qui avait les yeux rouges, maintenant soucieux. Il n'avait pas vu sa meilleure amie ainsi, quelque chose de grave venait de se passer et il ne comprenait pas et ça l'inquiétait encore plus. Thomas se dirigea vers elle pour la prendre dans ses bras.

- Non mais.. Oh je veux me pendre pour ce que je vais dire.... fit en allemand, les yeux au ciel et eut du mal à dire la phrase suivante. Il fit un geste de la main et se prépara à dire quelque chose qui lui demandait de l'effort. Thomas ... a ... raison... rah.. Ce n'est pas grave, un anniversaire j'en aurai un autre l'année prochaine.

Andy essaya de rassurer sa meilleure amie avec cela, un soucis à se faire en moins parce qu'il était clair qu'elle en avait un. Elle s'excusa encore alors que Thomas la prenait dans les bras, le photographe continua de la regarder toujours inquiet. Donc il avait raison, son instinct avec raison, il y avait quelque chose qui n'allait pas et elle n'allait pas pouvoir le cacher maintenant.

- Bonne idée. Je suis pas trop rassuré d'être dans un territoire où je suis pas censé d'être...

Il attendit que Grace leur dise que la voie était libre pour sortir de là, sans être vu. Il espérait que la rousse n'allait pas le dire aux surveillants ce qu'elle avait vu, il n'avait pas envie d'avoir des ennuis.

-Les filles ... Ne nous appelle pas à nouveau comme ça ! râla Andy.

Il n'aimait pas l'allusion d'être entré dans les toilettes des filles parce que Thomas avait décrété qu'il y avait personne. Il n'allait pas s'en remettre. C'était une histoire à ressortir dans quelques années ! Pour Thomas, il n'en savait rien.
Ils s'assirent sur le banc, côte à côte et les deux veillaient à se séparer un petit peu. Se mettre une distance, comme d'habitude malgré la petite alliance qu'ils commençaient à faire de façon assez surprenante. Ils allaient devoir en discuter pour de vrai à ce propos. Grace ne s'assit pas entre eux, comme elle l'aurait fait à leur habitude. C'était assez étrange... Anders regarda Thomas, intrigué après avoir entendu la promesse. Le petit ami le devança et fit soupirer le photographe qui marmonna.

-Evidemment que j'ai raison, elle est stressée par ce qu'elle va nous dir Aow..! Il fut interrompu par le coup de coude de Tom qui lui mima de se taire. Il lui répondit par un regard noir.

Aucun des deux.
Ce n'était ni le stress.
Ce n'était ni la maladie.
Ce n'était aucun des deux.

Anders esquissa un petit sourire nerveux, pas sûr d'avoir entendu. Il cligna les yeux. Son sourire disparut quand il comprit sérieusement que Grace ne plaisantait pas là-dessus. Il comprit très vite ce que cela voulait dire et il regarda Thomas qui semblait être très étonné.

- Oh Scheisse...

Il regarda Grace qui avait les yeux baissés au sol. Elle n'avait pas annoncé à sa famille, c'était sûr. Pour qu'elle réagisse aussi mal, c'était qu'elle n'avait pas encore annoncé à quelqu'un. Pour qu'elle pleure, elle avait peur que tout change autour d'elle. Andy n'était pas sans savoir des conditions des jeunes filles enceintes, à cet âge. Le pire, ce qui l'étonnait, il ne pensait pas du tout que ce serait le genre de Grace à vouloir faire cela avant le mariage, elle l'avait pourtant dit.

- Ooooh scheeeisse... répéta-t-il encore une fois de plus, mettant la main devant sa bouche, après avoir réuni tout les risques qu'elle encourait.

Joyeux anniversaire Andy.
Ta meilleure amie est enceinte.


- Ok. se reprit-il, calmement. Peu importe ce que tu as fait Gracie, si ta crainte était de me perdre après cette annonce, que je vais changer d'avis te concernant, que je vais t'en vouloir, que nous soyons plus amis. Tu t'es largement trompée. Si tu as besoin de soutien, je suis là... On est là. Hein Thomas ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Mer 16 Mar 2016 - 19:25

Some things to tell you
anders et grace


Tenter de la rassurer.
Petit-ami et meilleur ami semblaient alliés sur ce point et elle aurait pu leur en être éternellement reconnaissante. C'était terrible de se dire qu'elle était chanceuse de les avoir et de l'autre, parler de malchance en ce qui concernait ce qui allait grandir dans son ventre. Malchance parce qu'elle n'avait pas l'âge et que même si depuis petite, elle parlait d'avoir une belle famille, elle n'imaginait pas que ça arriverait à seize ou dix-sept ans. Elle ne pouvait pas être prête, aucune fille de son âge le serait !

Grace les mena en dehors des toilettes certaine qu'il y aurait un moment où elle pourrait rire de ça. Ils avaient l'air d'espions en fuite comme dans ce James Bond dont elle avait vu des images à la télévision. Malgré toute la tension, elle ne put s'empêcher de sourire parce que même ainsi ils étaient adorables. Bien sûr, elle ne leur dirait jamais comme ça parce qu'elle était sûre qu'ils n'accepteraient pas le terme "adorable" comme acceptable mais elle n'avait pas d'autres mots. Le pire c'est qu'ils faisaient aussi grands bêtas
avec leur tête de plus qu'elle et leur air interrogateur.
Sous le râlement d'Anders, elle afficha un sourire un peut trop malin pour être honnête, ne répondant rien mais se jurant d'y faire allusion encore plus tard. Les filles, de quoi les faire ronchonner surtout pour Anders parce que Thomas se contentait de rire, grimacer et peut-être même se frapper le front avec fatalisme.

Quand ils se retrouvèrent finalement devant leur banc et qu'ils furent assis, ce fut le moment de parler mais s'en trouva incapable tandis qu'ils se chamaillaient. Ce n'était déjà pas facile mais avoir peur que même ces chamailleries n'arrivent plus, la tétanisait. Elle ne pleurait plus parce qu'elle était plus terrifiée qu'autre chose et elle lâcha la chose comme si ça pouvait l'empêcher d'atterrir dans leurs oreilles. Elle entendit Anders jurer et ce fut le seul son pendant quelques secondes. Elle ne les regardait pas. Elle se concentrait pour ne pas lever les yeux maintenant et affronter leurs regards. A nouveau, Anders fut le seul à réagir et elle ne sut pas comment le prendre. Il semblait avoir du mal à réaliser et Thomas était tout simplement silencieux.

Ce fut quand son meilleur ami lui parla qu'elle releva la tête en lui offrant un petit sourire qui pouvait s'apparenter à un merci. Puis tournant la tête tout comme Anders vers Thomas, elle ne vit strictement rien. Elle était incapable de savoir ce qu'il pensait. Il était figé et elle sentit les larmes monter. Elle ne pouvait pas le perdre...

- Thomas ? Demanda-t-elle son attention faiblement.

Le début de silence qui lui répondit fut pire encore et ses mains tremblèrent avant qu'il semble la voir. Il se redressa pour la rejoindre et simplement la prendre dans ses bras.

- On est là. On est là. On est ensemble je te l'ai dit. Si je veux être avec toi ce n'est pas pour te laisser tomber à la moindre contrariété. Ok, c'est un vrai problème mais je suis là. Dit-il enfin en lui laissant à peine de l'air pour respirer.

Et il ne douta pas un instant de ce qu'il était dans l'histoire et de sa part de responsabilité. Ça la fit à nouveau se sentir mal. Thomas oui mais aussi Anders... C'était une possibilité n'est-ce pas ? Elle était horrible et son petit-ami ne le savait même pas. Grace tenta de regarder du côté d'Anders pour connaître véritablement ce qu'il pensait mais n'y vit rien d'autre que ce qu'il avait dit. C'était comme si la soirée deux mois plus tôt n'était jamais arrivée ou alors dans un univers parallèle. Ça devait être ça... Elle avait du l'imaginer et le rêver. Elle savait bien le faire ça, rêver. Donc elle n'était pas horrible, elle n'était pas un monstre et une menteuse. Anders n'avait rien à se reprocher et Thomas était le seul concerné avec elle-même. C'était certain. Parce que même si ça s'était passé ce dont elle était finalement la seule à se souvenir ou assumer se souvenir, il ne pouvait pas sincèrement être celui-là. Ce n'était qu'une fois... Non. Il ne pouvait pas. C'était Thomas, uniquement Thomas, celui qui la tenait contre lui et qui voulait la rassurer.

- Merci. Merci, merci. Répéta-t-elle en cherchant la main d'Anders, toujours prise dans l'étreinte de Thomas. J'avais tellement peur que vous me laissiez... Je ne sais pas quoi faire. Ils vont me détester et je... je ne peux pas être enceinte. Je n'ai pas envie...
- On va trouver une solution. Répliqua Thomas pour la rassurer.
- Et laquelle ? Mamilou ne voudra jamais en discuter. Elle va m'envoyer loin et je ne pourrais rien faire. Je suis la honte de cette famille. Et je ne peux pas me séparer de ce... bébé ? Je ne peux pas faire ça, c'est dangereux. Paniqua-t-elle.
- Tu veux le garder ?
- Non ! Oui... Mais je-on ne peut pas avoir de bébé Thomas. Quand j'ai su, on m'a proposé de... de m'en débarrasser mais c'est mal, c'est trop mal et mamilou ne me pardonnerait pas. Je ne peux pas faire ça.

L'avortement était quelque chose d'horrible et pas seulement parce que ça tuait le bébé, ça elle le savait de l'église où elle allait le dimanche mais aussi parce que c'était dangereux. Elle avait entendu mamilou parler avec une amie une fois et raconter qu'une fille avait avorté dans la paroisse et était morte peu de temps après. Grace ne pouvait pas faire ça. Elle avait peur du danger et elle ne voulait pas tuer quelqu'un. Elle devait garder le bébé. Elle devait connaître l'avis de Thomas en premier lieu et celui d'Anders par la suite parce qu'il était son meilleur ami et qu'il avait toujours un poids dans ses décisions.

- Alors on le garde. Tu es sûre ? Bien sûr que non elle n'était pas sûre ! Elle savait depuis à peine une semaine et même si elle y réfléchissait le soir, elle n'était pas certaine.
- Je ne sais pas... Et elle regarda Anders comme si elle attendait la révélation.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Mer 16 Mar 2016 - 19:57

Some things to tell you
anders et grace



Soulagement.
Anders était soulagé de la réaction finale de Thomas. Il avait eu peur qu'il détale après avoir entendu cette nouvelle. Dans le fond, il n'avait jamais pu le voir d'un bon oeil et avait toujours cette peur, cette non-confiance à savoir qu'il pouvait l'abandonner à la moindre contrariété. C'était ce moment-là que Thomas devait faire ses preuves à Andy, voir s'il méritait totalement Grace. Jusqu'ici, il n'avait jamais été sûr et c'était en le voyant se lever pour prendre sa meilleure amie dans les bras que le photographe soupira discrètement, soulagé. Très soulagé même ... Il prit la main de Grace et sourit un petit peu.

Le photographe remit la main devant la bouche pour réfléchir et fut parti dans ses pensées. Il avait récupéré sa main hors de l'étreinte de sa meilleure amie parce que cela lui donnait des fourmis dans son bras. Il était hors de question de laisser Grace partir dans un couvent de bonnes soeurs, il s'alliera avec Thomas pour l'en sortir de là si jamais mamilou songerait à cette possibilité. Il était hors de question de laisser sa meilleure amie là-bas !! Il laissa le couple discuter de l'avenir de leur bébé et c'était vrai que c'était vraiment un problème. Un très gros problème. Le couple ne pouvait pas être parents à seize/dix-sept ans ! C'était impossible de gérer un enfant et les études en même temps. L'avortement était trop dangereux et il n'aurait pas du tout laissé sa meilleure amie le faire. C'en était encore hors de question aussi.

- L'adoption. Il releva son regard et croisa ceux du couple qui l'observait. Il se redressa. Je connais un centre, j'en ai entendu parler. Il existe la possibilité d'accoucher anonymement et de faire adopter le bébé à une famille qui cherche à adopter. Le "petit inconvénient" que j'appellerai entre guillemets... il fit le geste guillemets avec les doigts. C'est que votre enfant sera le seul à avoir accès aux informations qui vous concernent. Nom, prénom, date de naissance... Il pourra bien vous retrouver quelques années plus tard. Puis pour mamilou, si tu ne te sens pas capable de l'annoncer toute seule... On est là. Si elle ne te pardonne pas et t'envoie dans un couvent le temps du développement, on va pas la laisser faire non mais...

Anders était sérieux, il serait prêt à aider Thomas de l'héberger chez lui si jamais. Il ne serait pas capable de l'accueillir chez lui malheureusement, parce qu'il n'avait pas du tout envie que Grace découvre ce qu'il vivait en ce moment avec sa famille.


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Mer 16 Mar 2016 - 20:32

Some things to tell you
anders et grace


Une solution.
La chose impossible à trouver selon elle. A seize ans, elle allait se retrouver avec un bébé et elle pouvait dire adieu aux études. Elle pouvait aussi dire adieu au soutien familial. Elle avait Thomas et c'était pour le moment le point principal. Qu'Anders la soutienne était le second. Mais il lui fallait aussi une solution, un plan sur l'avenir. Elle ne pouvait pas être mère maintenant. Rien que le mot la faisait frissonner et se dire que Thomas serait père n'était pas mieux. Elle pensait qu'une fois le lycée finit et bien installée avec Thomas se serait envisageable mais pas maintenant.

Les paroles d'Anders attirèrent l'attention du couple et il s'écartèrent pour entendre son explication. L'adoption. Elle n'y aurait jamais pensé. Est-ce que ce n'était pas terrible comme idée ? Pourrait-elle le regretter un jour ? Le bébé pourrait-il leur en vouloir un jour ? Elle avait perdu ses parents à huit ans, Thomas avait perdu son père encore plus jeune mais ils savaient au moins qui ils étaient. Est-ce que ce serait une bonne idée ? Le bébé aurait de vrais parents, des gens qui veulent d'un enfant chez eux et qui peuvent s'en occuper. Anders aurait-il trouvé la solution ? Elle devait s'asseoir.

Prenant place sur le banc avec les garçons de chaque côté, elle finit par leur prendre la main en réfléchissant.

- Si on fait ça... Quoiqu'on fasse, il faut qu'on soit d'accord Thomas.

Elle était peut-être jeune mais elle savait pourtant deux trois choses parmi lesquelles pour de graves situations, il fallait que les deux parties soient d'accord pour ne pas avoir de mauvaises surprises à l'arrivée.

- L'adoption, on peut l'envisager. Je vais le regretter mais Anders a une bonne idée. Il faut qu'on sache comment... Commença Thomas. Tu aurais le nom de ton centre, on devrait se renseigner. Il continua, parlant à Anders.
- Maintenant ? Elle paniqua presque à l'idée de devoir faire tout ça avant même de véritablement se rendre compte que ça lui arrivait.
- Il me semble qu'on a encore quelques mois, ne t'inquiète pas. Dit-il avec un sourire lui rappelant que bien sûr, la grossesse n'allait pas finir maintenant, pour son plus grand malheur.
- Je ne sais pas comment ça va se passer. Soupira-t-elle sans savoir si elle parlait de l'adoption, de la grossesse ou d'autre chose. D'un peu tout à la fois sans doute. Vous imaginez ?! Je vais devenir grosse ! Mamilou ne va jamais s'en remettre, elle qui voulait que je grossisse, je crois qu'elle n'envisageait pas cette solution. Tenta-t-elle d'en plaisanter faiblement.
- Pour mamilou, on verra. Pas aujourd'hui, je te rappelle qu'il y a ... un truc. Mais je serais avec toi.

Elle lui sourit, hochant la tête à la mention de ce qui était organisé aujourd'hui pour Anders. Le pauvre, elle était vraiment nulle comme meilleure amie le jour de son anniversaire. Et en ce qui concernait mamilou, elle pouvait très bien attendre, ça l'arrangeait même. Le plus tard serait le mieux selon elle même si elle savait qu'il lui faudrait le dire avant que sa grand-mère le remarque. Le fait qu'Anders se propose pour l'épauler était gentil mais à l'instant, ce qui comptait surtout était la présence de Thomas parce qu'il prenait sa part de responsabilité. C'était ce qu'elle comprenait par ses mots.

- Oh non... Ivan. Quand il va savoir !... S'alarma-t-elle avant de rire d'un coup sans même qu'il y ait matière à s'esclaffer. Tu devras t'entraîner à la course parce que s'il décide de t'attraper... Elle tenta de parler en riant sans même savoir si c'était nerveux ou l'après coup. Il valait mieux rire que pleurer non ?

Le pire sans doute fut que Thomas la suivit dans son rire. C'était contagieux ou bien c'était le stress qui jouait. Quoiqu'il en soit, elle se cacha la tête sur l'épaule d'Anders comme pour l'emmener avec eux dans ce moment ridicule tout en espérant retrouver le contrôle.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Mer 16 Mar 2016 - 21:13

Some things to tell you
anders et grace



Anders venait de proposer une idée qui n'était pas mauvaise, mais qui l'était quand même d'un autre côté. Il savait que Thomas allait le regretter mais il fallait aussi voir la réalité en face, ils ne pouvaient pas avoir un enfant à cet âge et s'en occuper alors qu'ils n'avaient tout les deux pas commencé les études. Ce n'était pas du tout envisageable !

- Hum. Je suis là. tiqua Anders quand Thomas parlait du truc. Le nom du centre, je ne l'ai pas en tête, mais je sais où c'est. Je donnerai l'adresse à Grace. Le mieux c'est de prendre rendez-vous le plus tôt. Enfin pas aujourd'hui bien sûr parce qu'il y a mon "truc". Enfin, ce n'est pas trop pressé non plus, mais il ne faut pas trop tarder.

Il s'affala sur le banc et lâcha un gros soupir. Il avait besoin de se faire à l'idée que sa meilleure amie était enceinte de Thomas et il n'arrivait pas à y croire. A seize ans, déjà enceinte. Elle ne l'avait pas encore annoncé à Mamilou et ni à Ivan non plus apparemment. Le photographe réprima son rire, quand il se rappela à quel point Ivan savait courir vite. Il n'arriva plus à se retenir quand Grace se cacha la tête sur l'épaule et lâcha un commentaire à Thomas.

- Fais gaffe, Ivan court très vite ...! entre deux hoquets de rire.
- Tu ne cours pas vite déjà !
- Tu parles, je t'ai dépassé la semaine dernière ... La semaine d'avant, la semaine d'avant d'avant... fit Andy qui leva les yeux au ciel, ça recommençait !
- Un coup de chance. rétorqua Thomas qui n'était pas d'accord qu'Anders soit plus rapide que lui...!
- Pfff... Mauvais joueur. Mais je ne plaisante pas pour Ivan, je l'avais arrosé par surprise cet été pour rire et il a couru après moi...
- Ah ... ? Il t'a rattrapé ? Tom n'était plus rassuré.
- Demande à Gracie. Anders prit un air détaché, exprès de faire comme s'il n'était pas concerné de ce qu'il pourrait arriver.
- Mh.

Les deux garçons regardèrent Grace, comme si elle avait le dernier mot à tout. Thomas semblait avoir compris qu'Anders essayait de détendre l'atmosphère. Ils étaient tous les deux là pour elle, ils n'allaient pas la laisser toute seule avec ce problème, surtout quand cela concernait Thomas aussi. Anders devra essayer de retrouver cette adresse qu'il avait laissé quelque part et sembla être soulagé que personne ne se soit posé des questions là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Mer 16 Mar 2016 - 22:17

Some things to tell you
anders et grace


Rire.
Un bon moyen de tenter d'évacuer la tension et la peur. Elle l'apprenait actuellement alors qu'elle aurait pu pleurer de rire cette fois. Et les garçons ne l'aidaient pas du tout. Ils ne compatissaient pas du tout et reprenaient leurs échanges la faisant d'autant plus rire jusqu'à voir l'air légèrement inquiet de Thomas et elle crut qu'elle n'allait jamais pouvoir s'arrêter. Elle secoua la tête en se penchant en avant. Elle allait avoir une crampe à force et ses côtes lui faisaient mal.

- Il... Oh...Ce n'est pas drôle. Se plaignit-elle en continuant à rire.

Elle tenta la technique miracle du petit chien pour reprendre son souffle et dut bien reconnaître que ce n'était pas très utile. Il lui fallut toute sa maitrise pour essuyer ses yeux embués par les larmes.

- Il ne l'a pas tué tu remarqueras tout de même ! Et puis je serais là, s'il faut je ferais barrage. Sourit-elle grandement en direction de Thomas comme si sa présence pouvait être une protection.

Elle ne savait pas ce qu'elle voulait dire après ça mais une chose était sûre, elle n'aurait jamais les mots pour les remercier suffisamment d'être présents à cet instant. Ils lui étaient tout simplement essentiels. Au moins n'aurait-elle pas à imaginer sa vie sans l'un des deux, pas maintenant pas comme ça. Ils étaient avec elle. Son seul moyen fut alors de faire une bise à Anders en soufflant un :

- Merci. Cela avant d'embrasser son petit-ami aussi rapidement, pour un simple merci qui n'avait rien de simple.

Elle resta simplement là à regarder quelques voitures passer plus loin avant de regarder l'heure. Encore une demi-heure. Le temps passait trop vite. C'était la première fois en une semaine qu'elle ne se posait pas de questions sur une chose ou une autre et se contentait de profiter de Thomas et d'Anders et il fallait déjà que ça cesse.

- Eh, je viens de songer à un truc. Ca veut dire que je vais être dispensée de sport non ? Plus besoin de jouer les majorettes pendant quelques mois, le bonheur. Enfin une bonne nouvelle ! Sourit-elle légèrement avant d'essayer de se créer un ventre avec les mains. Vous croyez que je pourrais encore passer les portes avec ça.

Continuant à discuter ainsi et se préparer au pire et au meilleur en essayant de positiver, prenant un peu du soutien des deux jeunes hommes à ses côtés, elle finit par s'éclipser en les laissant ensemble, leur priant de ne pas s'entre-tuer pendant son absence. Le club n'attendait pas et il y avait le journal du jour à publier. Elle savait d'ailleurs, malheureusement, que d'ici quelques temps, elle serait dans ses pages comme la fille enceinte du bahut... D'avance, elle fut un peu stressée mais préféra se concentrer sur le présent. Une chose en son temps semblait lui dire la voix de Thomas et elle l'écouta alors qu'elle passait l'heure suivante à parler imprimerie et mise en page.

***

Lorsqu'elle eut fini, elle pensa à les retrouver mais ne savait pas où son petit-ami et meilleur ami pouvaient être. L'un sans doute entrain de se préparer pour le sport sans aucun doute et l'autre... traîner des pieds pour aller faire de même. Ils avaient du manger son absence puisque c'était justement l'heure du repas et en ce qui la concernait, elle n'avait vraiment pas faim. Pour ce qui était du sport cette fois-ci, la concernant, si elle ne pouvait pas encore utiliser l'excuse de la femme enceinte auprès du professeur, elle pouvait toujours prétexter quelques problèmes féminins pour échapper à la course à pieds et aux échauffements. Rejoignant le terrain de sport, elle fut surprise de voir Thomas et Anders, déjà prêts et discutant ensemble. Si elle avait su...

- Si j'avais pu imaginer que je vous trouverai là tous les deux, ensemble ... Vous avez mangé ? Fit-elle en les rejoignant.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Mer 16 Mar 2016 - 23:17

Some things to tell you
anders et grace


Après avoir passé une demie-heure à discuter avec Grace, Anders soupira en la regardant partir, il aborda un léger regard inquiet et ouvrit son sac pour sortir son pique-nique. Il devait manger maintenant, sinon il n'aurait pas le temps avec le club de photographie qui allait bientôt commencer. Il regarda Thomas qui ne bougea pas de sa place du banc et il commença à hocher un petit peu de la tête.

- Club de photographie tout à l'heure ?
- Ouais.. Dans quinze minutes. Même si ça commence maintenant, c'est une réunion rapide pour déterminer qui est ce qui va prendre les photos, de quel angle pour le journal, pour le match du lycée. fit Andy indifférent que ça puisse commencer maintenant. Ce n'était pas trop grave, il y avait quelque chose d'important dont il voudrait parler.
-Tu supervises ça ? fit le copain, impressionné.
- Ouais.. Bon Thomas. Il faut que nous parlions d'un truc important.
- Oui, c'est pour ça que je suis resté.
- T'es aussi inquiet de ce que peuvent penser les autres du lycée ?
- Ouep.
-  Ils ne vont pas penser comme nous et j'ai peur qu'ils ne vont pas laisser Gracie tranquille avec tout ça.
- Alors on n'a qu'à faire barrage. On empêche les mauvaises langues se répandre.
-  A deux ? Dans un lycée où il y a plus de 500 élèves ? fit-il en exposant son pessimisme et la réalité en pleine figure.
- Hm... Thomas remarqua en effet qu'ils étaient très nombreux, il n'avait jamais fait attention au nombre.
- Scheisse ... Cette année promet. soupira Anders qui déprima de ne pas trouver l'idée de comment gérer tout cela.
- Das sagst du... fit de même l'autre.
- D'ailleurs. remarqua l'allemand qui se rendit compte d'une chose importante.
- Quoi ?
- Croix à faire sur nos calendriers. On s'est pas pris la tête pendant trois minutes. C'est historique ça. C'est mon cadeau d'anniversaire ou quoi ?

Silence.
Thomas regarda Anders et les voitures qui passèrent devant. Il venait de le remarquer aussi. Ils ne s'étaient sûrement pas autant parlé, être sérieux à la fois, jamais ils n'avaient fait cela et c'était la situation de Grace qui les avaient sûrement aussi rapprochés. Tous les deux savaient qu'ils allaient devoir collaborer ensemble pour l'aider au mieux, ils appréciaient énormément Grace et ils avaient du mal à s'entendre. Peut-être qu'il était justement temps de mettre cette histoire d'égo, de fierté de côté. Thomas haussa les épaules.

- Pas vraiment... C'est qu'un moment donné, faudra arrêter de jouer aux cons et se comporter en adultes. Il vit la tête ahuri d'Andy, qui en aurait fait tomber son sandwich. Quoi ? On dirait que t'es tombé amoureux de ma coiffure ?
- Rien. Tu as raison. Il finit son sandwich, son pique-nique qu'il rangea.
- J'aimerai bien que ce soit ton anniversaire tous les jours, deux fois que j'ai raison. Cela n'arrive jamais.

Anders sourit et ils continuèrent à parler pendant dix minutes avant qu'il soit obligé d'aller en club de photographie. Ils se retrouvèrent peu après, pour continuer à discuter stratégie, se préparer pour le sport. Ils avaient décidé de s'allier durant cette période qui allait être difficile pour leur meilleure amie. Il faisait froid dehors, un mois de novembre et c'était inhumain de devoir courir dehors ! Ils furent interrompu après s'être légèrement pris la tête sur qui allait arriver en premier et les conseils "pourris" que donnait Anders pour avoir la victoire après.

-Ouais. Anders me donnait des conseils comment je pourrai distancer ton frère. Mais je doute de l'efficacité.
- Pff. Fais comme tu veux. Ne viens pas te plaindre que tu as un poing de côté. il s'éloigna un peu pour essayer de s'échauffer.
- Mais c'est pas de la piscine ! râla Thomas qui trouvait l'idée de respiration de son nouvel ami ridicule !

Andy leva les yeux au ciel et un peu les mains, avec la mine exaspéré au visage. Thomas fit remarquer que sa copine ne portait pas la tenue de sport.

- Le professeur de sport est un petit peu de mauvaise humeur, il y a trois filles qui disent ne pas pouvoir faire de sport.
- D'ailleurs le voilà, de mauvaise humeur...   remarqua le photographe qui étira la jambe.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Mer 16 Mar 2016 - 23:57

Some things to tell you
anders et grace


C'était suspect.
Les voir ensemble l'était. Savoir qu'Anders conseillait Thomas l'était encore plus. Bien sûr, ils s'étaient déjà aidé avec l'allemand par exemple mais c'était surtout parce que Grace avait demandé. Aujourd'hui, non. Elle n'aurait pas osé supposer la raison de ce changement se contenta de les regarder avec suspicion puis avec amusement. Au moins, certaines choses ne changeaient pas. Ils n'étaient toujours pas d'accord. Si Anders renonça à le convaincre, elle prit immédiatement la relève.

- Il a raison. Je crois que j'ai lu que les grands coureurs de fond s'entraînent ainsi. Ça semble logique de caler sa respiration s'ils veulent pouvoir être endurant. Demande au prof ! Répliqua-t-elle en souriant pour se faire pardonner de ne pas être de son avis.

Ils assistèrent ensuite à l'arrivée du professeur accompagné de sa mauvaise humeur et elle grimaça. Elle allait devoir courir et elle priait pour ne pas avoir à nouveau envie de vider son estomac quelque part quoiqu'elle doutait avoir encore quelque chose à vider.

- Je viens de finir avec le journal, je vais me changer. Entraînez-vous à respirer en attendant et Thomas, demande au prof !

Elle courut jusque dans les vestiaires ouvrant son casier pour sortir la superbe tenue qu'elle aurait espéré ne plus enfiler. Elle allait aussi devoir changer de débardeur songea-t-elle, si elle ne voulait pas que ça se voit. Mais pour l'instant, elle pouvait encore garder celui qui lui serrait au corps. Le pantalon enfilé et les chaussures ajoutées à la panoplie, la classe intégrale, elle ressortit des vestiaires en attachant ses cheveux dans une queue de cheval stricte. Immédiatement, elle rattrapa le duo, toujours ensemble.

- Il y a quelque chose que je devrais savoir ? Demanda-t-elle en émergeant devant eux.

Leur attitude et leur longue discussion du jour étaient suspectes. Mais elle n'eut pas le temps de s'en préoccuper plus que le professeur ordonna l'échauffement sur le terrain central. Gymnaste ou pas, il allait falloir étirer chacun des muscles qu'ils avaient et Grace resta un moment à ne rien faire, rapidement rabrouée par l'enseignant :

- Moore, je veux voir du mouvement !
- Pardon monsieur. Répliqua-t-elle en mimant les gestes des autres. Je déteste le sport. Marmonna-t-elle pour les deux comparses.

Ils s'échauffèrent ainsi pendant ce qui sembla des heures et elle retira ce qu'elle avait pensé en premier lieu : l'échauffement n'était pas "moins pire" que la course. C'était pire et faire les abdos et loin du haut dans sa liste des meilleures inventions sportives.

- Allez, sur le terrain tout le monde, deux tours de piste et ensuite vous courrez pendant quinze minutes. Oui vraiment, elle détestait le sport.
- Il plaisante... Je déteste le sport. Répéta-t-elle en suivant le mouvement loin d'être motivée, traînant vers une marche rapide plutôt qu'un trottinement dès qu'il regardait ailleurs.
- Weiss, Moore, Foster, plus vite si vous ne voulez pas faire vingt pompes.
- Retenez-moi je vais le tuer. S'exprima enfin Thomas. Et ton truc de la respiration ça ne marche pas. Je vois pas comment tu veux que je fasse ça.
- Tant que tu respires, c'est déjà un bon début. Essaie quelque chose comme... Elle tenta la respiration par à-coup.
- C'est ridicule. Rit-il sous le regard mi-exaspéré mi-amusé de sa petite-amie.
- Thomas, allez ! Essaie ! Reprit-elle en lui remontrant la technique.
- Il y a quand même des moyens plus sains d'être essoufflé.
- Thomas ! Encore une fois, d'un air réprobateur, elle le dissuada d'aller sur ce terrain et lui commanda de faire ce qu'elle disait.
- Tu sais que si je ne sortais pas déjà avec toi, je te demanderai là maintenant ? Rien que pour le plaisir de te voir en colère.
- Tu aimerais bien que je le sois, c'est loupé. Sourit-elle largement en refusant de qualifier la conversation de gênante malgré la présence d'Anders. Oh et puis je renonce. Si tu t'écroules parce que tu n'auras plus de souffle, ne viens pas te plaindre. En ce qui nous concerne, Anders et moi, on aura fini les deux tours avant que tu aies le temps de reprendre ton souffle.
- On parie ? Mauvaise idée, mauvaise idée.
- Non Thomas, on ne... EH ! S'exclama-t-elle en le voyant commencer à accélérer pour les distancer.

Immédiatement, elle entraîna Anders dans sa propre course. Le but était de gagner, fierté ou non. Le professeur n'avait pas précisé la vitesse à laquelle ils devaient faire leurs tours et elle sprinta avec les garçons qui prirent bien évidemment et malheureusement, de l'avance sur elle. Grace était loin d'être une sportive. Arrivés au bout, elle eut du mal à reprendre son souffle et leva la main pour arrêter la réplique qu'elle sentait venir de la part de Thomas :

- Non, ne dis rien. Elle respira un grand coup avant de les regarder. Qui a gagné ?
- Foster, Moore et Weiss, je vois que vous êtes en pleine forme aujourd'hui, que diriez-vous de les faire ces quinze minutes maintenant. Et économisez vos efforts. C'est de l'endurance et non une course de vitesse.
- Je déteste le sport.
- Tu te répètes.
- Chut. Fit-elle en levant les yeux au ciel. Et bien... c'est parti.

Elle avait mal aux jambes et un peu mal à la tête sans doute parce qu'elle reprenait sa respiration difficilement mais ne donnerait pas l'occasion à l'enseignant de faire un commentaire déplacé sur les capacités féminines si elle osait renoncer alors que Thomas et Anders couraient.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Jeu 17 Mar 2016 - 1:06

Some things to tell you
anders et grace


Anders n'aimait pas ça. Il aurait préféré prendre de l'avance et ne pas écouter la conversation que le couple avait, ce n'était pas possible pour lui d'entendre cela, surtout quand il comprenait bien les sous-entendus qui pouvaient perturber sa respiration. Il ne semblait pas être essoufflé du tout et gérait bien la course comme cela. Bien sûr, à écouter la conversation, Andy sut tout de suite ce qui allait advenir parce qu'il aurait réagit comme Tom.

- Non non Gracie. Non ne fais pas ça. N'appelle pas l'ég...EH ! EH ! EH ! DU HAST KEIN RECHT !! s'énerva-t-il à la fin en allemand, face à la tête brûlé qu'était Thomas qui avait pris trop d'avance.

Andy n'avait pas pu résister d'accélérer la cadence lui aussi, pour arriver à rattraper à peu près Thomas. Ils firent un sprint, les deux garçons essayaient de se dépasser l'un et l'autre. Ils coururent tellement vite qu'ils avaient eu du mal à s'arrêter à l'arrivée. Ils furent à bout de souffle.

- Tu .. vois... que ... Ton ... Truc ... de ... respiration... Ne ...
- Halt deinen.. Mund ! répondit Anders toujours énervé par la bêtise que venait de faire Thomas. Forcément .. Que ça .. Marche pas ... C'est pour l'endurance ... Pas .. La vitesse ... Idiot ...
- J'ai gagné...
- Que dalle ... C'est moi ..
- N'importe quoi...

Grace arriva enfin, à bout de souffle elle aussi. En plus d'avoir embarqué Andy dans cette course folle, Grace avait dû faire elle aussi le sprint alors qu'elle n'avait pas à le faire. Andy trouva la force d'applaudir exagérément pour féliciter la vivacité d'esprit de Thomas. Elle est enceinte ! Le regard de Thomas montra qu'il s'était rendu compte de la bêtise.

- Moi. répondit Anders qui reprit petit à petit son souffle, à la réponse de la question de Grace.
- Non ...c'est moi. ajouta Thomas qui leva la main.
- Primo, tu es... parti sans ....donner le signal, sans ... nous laisser... le temps ...de nous ...préparer... Secundo, si... on était... parti en... même temps... j'aurai gagné.... Le temps... que je rattrape ... le "retard" j'aurai... déjà gagné.... répliqua Andy entre deux souffles.

Les deux garçons arrivaient entre les interventions du professeur, les bêtises qu'ils s'échangeaient à ne pas avoir le temps de répondre à la question de Grace, ce qui s'était en train de passer entre les deux. Ni l'un, ni l'autre n'allait le dire. Encore voilà le professeur qui décida d'intervenir alors qu'ils étaient en train d'essayer de reprendre la respiration.

- Je déteste aussi le sport... râla Anders qui commença à courir à nouveau et qui regarda sa montre avant de commencer. Et débrouille-toi Thomas pour la respiration.

Il courut tranquillement inspirant par le nez, expirant par la bouche. Une technique qui avait toujours très bien marché pour l'endurance et non pour la vitesse. Il avait l'impression que sa tête allait exploser et qu'il n'avait plus de jambes.

- Consolation du jour ... On aura .. fini avant .. Les autres...
- Sauf s'il décide ... de nous faire ... courir encore plus ... On a commencé .. avant les autres ... Et le professeur ... Compte 15 minutes ... A partir .. Du dernier qui ... commence à courir ... Les ...
- Scheisse .. Il abuse... interrompit Anders qui était agacé par la technique du professeur. Dès qu'il sera ... 11, on arrête de courir ... Et on s'étire ... On aura .. fait nos 15 minutes ...

Alors doucement, ils coururent les quinze minutes et ce fut Andy qui fit signe de s'arrêter et de s'étirer tranquillement. Il rêvait de s'étaler comme une crotte, au sol et regarder le soleil, ne rien faire, s'endormir. Ah vivement les vacances d'été. Pas de devoirs, de la plage, pas de course à pied à faire, les grasses matinées.

-  Foster ! Moore ! Weiss ! Les quinze minutes ne sont pas terminés. intervint le professeur qui venait à eux, mécontent.
- Ah si. J'ai compté à partir de ma montre, on a commencé avant tout le monde et on ne va pas courir 5 minutes supplémentaires monsieur. réagit Anders qui se releva de son étirement.
- Weiss, je n'aime pas que vous me tenez tête et que vous influencez vos amis. Après que j'arrête les autres. Vous aller courir deux tours supplémentaires. Reprenez la course. Hop hop hop ! fit-il en claquant les mains.
-Arschloch... murmura-t-il alors que le professeur lui tourna le dos.
- Monsieur Weiss, cinq tours. répondit-il ayant compris que c'était une insulte pas agréable du tout.

Le photographe se tendit et leva les yeux au ciel, fatigué et dégoûté que ce professeur lui donne cinq tours finalement. Ce n'était pas juste !

- Joyeux anniversaire... compatit Thomas qui lui tapota le dos avant de commencer à courir.

Anders regarda Grace et haussa les épaules avec un léger air indifférent, il commença à courir doucement parce qu'il en avait pour longtemps finalement...

- La prochaine fois ... je .. me .. tais.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Jeu 17 Mar 2016 - 11:36

Some things to tell you
anders et grace


Courir.
Y avait-il quelque chose de plus inutile que ça ? Qu'ils fassent du sport leur passion pourquoi pas mais qu'on les oblige à s'activer sur un terrain venteux par ce beau mois de novembre, ce n'était pas acceptable. Grace aurait pu en parler en long et en travers en quoi le sport était quelque chose d'inacceptable et d'injuste pour les petites gens comme elle qui ne se sentait pas l'âme sportive. Cela étant dit, elle était tout de même obligée de courir si elle ne voulait pas obtenir une mauvaise note et rater son année. Ça aussi c'était inacceptable ! Que sa compte dans la note finale était horrible pour elle mais elle devait faire avec.

Le regard que se jetèrent les garçons lui fit néanmoins lever les yeux au ciel tout en tentant de retrouver son souffle. C'était adorable mais absolument pas nécessaire.

- Les gars... je ne suis pas... en sucre. Et ça sembla couper la discussion à moins que ce soit le professeur leur enjoignant de recommencer à courir.

Évidemment, elle râlait. Anders aussi. Thomas aussi. Et pourtant, elle était certaine que des trois, Thomas était le plus sportif et Anders le plus endurant. Et bien sûr, des trois, elle était la plus nulle. Elle s'en accommodait très bien. Par contre, elle avait du mal à recommencer à courir. Elle traînait derrière Thomas sans même parler. Elle avait la sensation d'avoir épuisé ses forces avec le sprint et trouva la délivrance quand ils finirent leur quinze minutes, cela avant que le professeur veuille leur faire continuer. Anders s'emporta alors et elle fut à son tour en colère qu'il donne une punition injustifiée.

- Monsieur il a raison. Comme on a fini les deux tours avant, on a pu commencer plus tôt et finir plus tôt. Donc ...
- Moore, même tarif, cinq tours en plus. Elle le regarda avec désespoir.

Il voulait sa mort. Mais elle évita de répondre pour ne pas avoir le droit à dix tours supplémentaires. Ils recommencèrent à courir et une fois encore, elle freina les deux autres qui prirent de la distance. Elle avait l'impression de faire du sur place.

- Moore, le but c'est de courir pas de marcher.

Donc elle marchait, c'était bon à savoir. Elle eut un moment de perdition avant d'entendre à nouveau la voix du professeur.

- Va chercher l'infirmière.

A qui parlait-il ? Est-ce qu'elle l'avait imaginé ? Tout ce qu'elle savait c'était qu'elle avait maintenant le visage à terre et que son cerveau sembla faire une simple pause là où son cœur pulsait dans sa poitrine. Elle aurait peut-être dû manger à midi finalement songea-t-elle à peine en sombrant. Trop d'appréhension pour un jour. Puis de s'être rassurée et l'avoir été, elle avait oublié l'essentiel : se nourrir. Le matin était loin et ce n'était pas un thé qui l'avait nourri. Mais elle ne pensait plus à ça qu'elle chutait simplement en fermant les yeux, entendant l'enseignant demander après l'infirmière sans comprendre. Au moins ne ferait-elle pas les cinq tours supplémentaires !

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Jeu 17 Mar 2016 - 16:22

Some things to tell you
anders et grace


- Scheisse ! Gracie ! fit Anders tout de suite inquiet quand il avait vu en premier sa meilleure amie chuter.

Il le savait en plus ! Il le savait que ça allait demander au delà des forces ! Mécontent, il lança un bref regard noir au professeur de sport qui ne paniqua pas totalement et qui désigna l'allemand d'aller chercher l'infirmière. Thomas couru vers Grace qui était par terre, il essaya de l'appeler sans succès. Le premier jour où ils s'étaient promis de l'aider, ce n'était pas réussi. Au moins, grâce à elle, Andy n'avait pas à faire les cinq tours supplémentaires, mais un autre sprint jusqu'à l'infirmerie.

***

- Le professeur de sport, j'ai envie de le baffer. grogna Thomas.
- Je partage ton envie, mais je ne pense pas que cela arrangera ta situation. Tu risques totalement un renvoi. le photographe tenta de le raisonner mais en vain.
- Rien à battre ! s'énerva Tom
- Thomas, assis. Elle se réveille. Tu t'en occuperas plus tard... Oh non, mais. Gracie convaincs le qu'il n'aille pas frapper le prof de sport ...! Il n'écoute rien... finit Anders, d'une voix désespérée et fatiguée.
- C'est toi qui n'écoute rien et qui te défile. Anders se redressa, il n'appréciait pas ce que venait de dire son "nouvel ami"
- Non, je réfléchis moi. On trouvera bien quelque chose pour le professeur... Plus discret, plus malin.
- Ben trouve-le vite, je n'ai pas la patience !

Andy soupira et regarda sa montre, c'était bientôt l'heure de partir pour un autre cours et derneir. Mais il n'ira pas plus loin sans Grace et c'était sûrement pareil pour Thomas. Ils étaient tous les deux assis sur une chaise en face de Grace qui était allongée. Ils avaient dû convaincre l'infirmière de pouvoir rester ici, séchant les dernières minutes de cours de sport. Ils s'étaient déjà changés et avaient réellement eu hâte de quitter le professeur qui leur donnait des envies de meurtre. Anders aimait bien le sport, mais avec ce prof, il en était très dégoûté. Il regarda sa meilleure amie avec un léger air soucieux, comme Thomas.

- Ca va mieux ?
- On va être en retard pour l'histoire... Je vais devoir y aller. L'infirmière va faire un billet de retard pour deux, trois ça ne passe pas. fit Anders qui récupéra son sac qu'il mit sur ses genoux avec un air pas du tout motivé à aller en cours.. Encore deux heures d'histoire et on est liiiiiibre... murmura-t-il en posant le menton sur le sac, fatigué par les deux sprint qu'il avait dû faire.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Jeu 17 Mar 2016 - 17:30

Some things to tell you
anders et grace


Les tambours.
Ils semblaient résolus à résonner dans sa boite crânienne. Elle ne saurait pas dire si le bruit des voix était ce qui était le plus douloureux ou si c'était simplement le son de son propre sang frappant à ses tempes. Néanmoins, entendre les dites voix, deux voix bien reconnaissables, la fit sourire. Immédiatement, ils surent qu'elle était réveillée et ne pourrait pas en écouter plus discrètement.

- Je vois que ma potentielle mort n'a pas changé votre entente, c'est rassurant ! Se moqua-t-elle en se redressant.

Plus sérieusement, ils la regardèrent tous les deux avec cet air soucieux qu'elle ne voulait pas les obliger à avoir. Les voir s'inquiéter la rassurait d'une certaine façon sur l'importance qu'elle revêtait pour eux mais elle aurait préféré les voir rire que se faire du soucis parce qu'elle était une inconsciente.

- Ça va. J'aurai peut-être du grignoter quelque chose... Mais si vous saviez à quel point tout a une odeur étrange, c'est écœurant. Fit-elle en voyant Anders prêt à partir. Pas besoin du billet, on peut y aller maintenant.
- Grace. Thomas semblait être le responsable sur ce coup et elle lui jeta un regard le mettant au défi de l'empêcher de bouger.
- Quoi ? Ça va, c'est juste que je n'ai rien mangé aujourd'hui, ça pourrait arriver à tout le monde.
- Mais ce n'est pas arrivé à tout le monde Grace. Elle grimaça en voyant l'infirmière. Tu ne sortiras pas d'ici tant que tu n'auras pas avalé quelques choses, tes amis peuvent bien être séparés de toi une petite heure, n'est-ce pas messieurs ?
- Je reste.
- Je peux me débrouiller.
- Je reste quand même.
- Bien les jeunes, pendant que vous décidez lequel de vous deux aura le dernier mot, Grace va commencer par manger ça et Anders, tu devrais y aller avant d'être en retard. Elle tendit un morceau de sucre à Grace et invita Anders à sortir.
- Je te rejoins ! Fit la jeune fille en espérant pouvoir s'éclipser.
- Certainement pas avant d'avoir rempli ton estomac. Elle grogna et implora Anders.
- Si dans deux heures tu ne m'as toujours pas vu, viens me sauver ou appelle la police. Était-ce un merci pour lui avoir tenu compagnie avec Thomas ? Pas vraiment mais elle comptait sur Anders pour être son allié dans l'affaire. Et tu ne pars pas sans moi !

Parce qu'il était hors de question de louper la fête organisée après et qu'il fallait qu'elle kidnappe Anders pour le traîner jusqu'à la salle qu'elle avait réussi à réserver.

- Je crois qu'il a compris qu'il y avait le "truc" Grace depuis le temps.
- Chut ! Elle lui jeta un regard noir et l'infirmière lui amena ce qui semblait être des restes de la cantine. Charmant.
- Et la prochaine fois, pense à manger. Je sais bien que les magazines vous parlent d'être toujours plus fines vous les filles mais je t'assure que tu n'en as pas besoin.
- Merci mais ce n'est pas pour ça. Je n'avais juste... pas faim. Et il y avait le journal du lycée à mettre en page, j'ai complètement oublié jusqu'à ce que je tombe en sport. Ça n'arrivera plus.
- J'espère bien. Elle sourit à son petit-ami d'un air rassurant.
- Andy, tu m'attends après le cours, oublie pas !

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Jeu 17 Mar 2016 - 17:53

Some things to tell you
anders et grace


Anders était entre sur le point de partir ou de rester à attendre Grace. Il sourit un petit amusé et compatissait silencieusement à la douleur de sa meilleure amie de devoir rester là pour manger. Il hocha la tête, comme un enfant qui venait d'entendre la consigne de sa mère.

- Promis Gracie, si je ne te vois pas en Histoire, je saurai où te trouver ..! Je ne partirai pas sans toi ! Je te garde les cours et t'expliquerais ce que tu as loupé tout à l'heure. Il lança un regard à l'infirmière qui tendit l'assiette du repas de la cantine qu'il n'y toucherait pas non plus. Bon courage ...

Il quitta la salle d'infirmerie avec un petit sourire parce qu'il savait après tout ce temps qu'elle avait préparé un truc pour son anniversaire et il avait jugé bon de faire comme si rien n'était jusqu'à ce que Tom essaye de tout casser. Il était amusé et avait finalement hâte que le cours se termine alors qu'il n'avait même pas commencé pour pouvoir sortir de là.

En effet, Grace n'était pas venue pendant les deux heures d'histoire et le professeur s'était inquiété avant que le meilleur ami explique la situation. Bien sûr, Thomas n'était pas venu non plus, il avait séché l'histoire. Cela ne l'étonnait pas et enfin, c'était sûrement le moment où il pouvait faire une pause avec lui-même et de devoir trier tout cela dans sa tête. Sa meilleure amie enceinte... La nouvelle alliance avec Thomas ... Un nouvel appareil photo...

- Monsieur Weiss, je vous vois utiliser l'appareil photo. Rangez le moi avant que je vous le confisque. fit le professeur d'histoire qui ne détourna le regard du tableau.
- Je ne vous prenais pas en photo monsieur. Il ne fait qu'être sur la table. répondit innocemment le photographe, qui venait de relever la tête alors qu'il était en train d'écrire.
- Bien, rangez-le alors.

Puis une heure plus tard, Anders sortit du cours d'histoire soulagé et avec un sourire fier. Il aimait bien son nouvel appareil photo, il avait pu prendre le professeur en toute discrétion malgré tout. Il était sûr qu'il allait aimer l'effet. Il récupéra la boite qu'il avait laissé dans le casier et se dirigea à l'infirmerie dont il toqua à la porte, tout doucement. Il l'ouvrit et vit Grace.

- Tu peux partir ? Non ? Allons y quand même...

Alors qu'ils sortirent de l'infirmerie. Anders lâcha un gros soupir comme si cette journée venait de le vider. C'était surtout les sprints qu'il avait dû faire avec Thomas en sport qui l'avait davantage épuisé et il ne lui pardonnera pas cela. Il détestait la compétition et préférait jouer sur la survie à cette tâche horrible.

- Elle ne t'as pas trop empoisonnée avec le plat de la cantine ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Jeu 17 Mar 2016 - 19:35

Some things to tell you
anders et grace


Du courage.
Pour manger ça, il en avait fallu. Encore plus quand elle avait été le rendre dans les toilettes juste après et que l'infirmière inquiète, lui avait interdit de quitter la pièce. Thomas était également resté si bien qu'elle n'avait eu aucune occasion de s'échapper. A ce moment-là, Anders lui manquait ! Si Thomas refusait d'être son sauveur, elle allait devoir se sauver toute seule... Pour occuper son temps, elle commença à parler de la fête et de toute un tas de choses. Thomas semblait en être amusé et l'écouta sans même chercher à l'interrompre. Enfin, elle s'arrêta et le fixa suspicieuse :

- Quoi ?
- Rien. Répondit-il toujours avec ce même sourire et elle ne put s'empêcher de rougir avant de changer de sujet.
- Tu voudrais faire quelque chose pour moi ? Demanda-t-elle innocemment.
- Ce que tu veux.
- J'aime quand tu dis ça. Elle sourit et lança la phase de son plan évasion avec satisfaction. Les deux heures sont bientôt finies et je ne peux pas aller m'assurer que tout le monde est bien au rendez-vous. Anders ne va pas tarder et il faut que je l'occupe le temps que tout le monde soit réuni. J'avais pensé à toi pour, tu sais, accueillir tout le monde et les préparer à la surprise.
- Grace... Souffla-t-il.
- S'il te plait, s'il te plait, s'il te plait. Reprit-elle avec ses yeux de chiens battus.
- Très bien mais ça te coûtera cher.
- Je suis sûre qu'on pourra s'arranger. Répliqua-t-elle alors qu'il se relevait, la regarda et l'embrassa rapidement.
- Ça va aller ?
- Oui, ne t'inquiète pas.
- Trop tard pour ça. Et il disparut de l'infirmerie.

Maintenant seule, elle fit passer le temps en chantonnant et retravaillant le rangement du plateau devant son lit. Elle serait bien sortie mais de toute façon, Anders n'avait pas encore fini le cours d'Histoire et l'infirmière était toujours là. Quant enfin, elle décida de disparaître de son champ de vision, elle n'attendit pas pour se diriger vers la porte et y trouva Anders qui allait entrer.

- Pile celui que je cherchais ! Clama-t-elle avant de le suivre hors de l'infirmerie. Dépêche-toi, je ne veux pas qu'elle me ramène dans cette pièce avant que j'ai pu quitter le lycée.

Ils étaient à la sortie quand il s'inquiéta de l'empoisonnement à la cuisine industrielle.

- Je marche et je parle ... L'essentiel fonctionne encore alors on va dire que j'ai échappé au pire mais vraiment, je suis heureuse des plats de mamilou et je ne me plaindrais plus JAMAIS !

Elle le prit par le bras pour le diriger alors qu'il allait emprunter le chemin habituel. Prenant vers le centre-ville, il marchaient lentement et elle profita d'être avec lui pour faire comprendre à quel point elle était désolée pour cette journée.

- Je suis vraiment désolée Andy... Ça ne devait pas se passer comme ça, aujourd'hui. Au moins je suis contente que l'appareil photo te plaise. Tu en as déjà pris d'autres ? Demanda-t-elle en se demandant soudainement ce qu'il était d'ailleurs advenu des photos de la soirée en septembre... Elle ne les avait pas trouvé quand elle et Sonja avaient fait leur petit...ménage parmi toutes les photos qui traînaient. Elle se garderait toutefois bien de poser la question et revint au sujet du jour. C'est nul. Thomas est un traître, ton anniversaire était supposé rester secret. C'est moins drôle maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister Jeu 17 Mar 2016 - 19:37

Some things to tell you
anders et grace


Ils filèrent rapidement avant que l'infirmière ne veuille sortir et rattraper sa meilleure amie. Il était hors de question de la laisser là-bas une minute de plus, à se faire empoisonner par un autre plat industriel. Quand ils furent à la sortie, ils commencèrent à marcher lentement cette fois-ci, Andy pouffa de rire à la résolution de Grace.

- Tu comprends aussi pourquoi j'ai arrêté d'aller à la cantine aussi ...

Ce n'était pas une question d'argent, c'était la qualité. Ce n'était pas bon et il en avait été tombé malade pendant toute la journée. De plus, c'était bruyant... Ce n'était pas un univers qui lui plaisait en réalité.

- Argh ! lâcha Andy qui se fit diriger vers toute une autre direction. Il n'avait rien compris au départ... Gracie ... ! Préviens moi la prochaine fois qu'on prend une autre direction que celle d'habitude, sinon tu vas vraiment m'arracher le bras un jour. soupira-t-il.

Déjà qu'il n'avait plus de force dans le bras à cause de la course à pied. Il avait l'impression qu'il n'en avait plus en réalité... Il fronça les sourcils surpris de devoir se diriger vers le centre-ville, ce n'était pas du tout la direction qu'ils prenaient d'habitude pour aller chez elle. Anders espérait dans le fond qu'ils n'allaient pas au centre commercial... Il aimait bien faire les boutiques, mais c'était plutôt le rôle de Thomas malgré son allure de bad boy.

- Ouep. J'ai pris le professeur d'histoire en photo sans qu'il ne le remarque. J'ai hâte de voir le résultat et j'espère que ce n'est pas trop flou sinon je vais ... ben je vais recommencer jusqu'à l'avoir pour de bon. Il poussa gentiment sa meilleure amie de l'épaule avec un petit sourire. Tu n'as pas à être désolée. Rien ne peut se passer comme prévu.

Il regarda le magasin de photographie qu'ils passèrent devant et se reprit vite. Il demanda à sa meilleure amie du regard où est ce qu'ils allaient jusqu'à ce qu'il se fasse l'idée. La surprise. Il sourit un petit peu et haussa les épaules.

- Je m'en suis douté ce matin, là je crois savoir tout de suite où est Thomas maintenant. Cela m'étonne de sa part qu'il veuille sécher le cours d'histoire pour s'occuper "je-ne-sais-presque-pas-quoi".

Le revirement de la situation l'étonnait. En effet. Anders n'aurait jamais soupçonné qu'il aurait réussi à mettre la jalousie de côté, l'égo et la fierté aussi.. Il ne s'entendait pas réellement avec lui hier et aujourd'hui... C'était une journée assez étrange et c'était sûrement l'effet de son anniversaire.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: {FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister

Revenir en haut Aller en bas
{FLASHBACK nov 1984} Some things to tell you. ► Weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Pour encore plus de fun ! :: FLASHBACK-