AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #21A - Tonight it's just you and me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité
messages



MessageSujet: #21A - Tonight it's just you and me Ven 11 Mar 2016 - 12:09

Il avait maintenant son appartement, il n’était pas encore capable de marcher sans aide, il utilisait surtout le fauteuil roulant, mais dans son appartement, il utilisait un peu les béquilles pour se déplacer. Ça faisait deux semaines qu’il avait cet appartement, pour fêter le tout en quelque sorte et pour le remercier de tout ce qu’il avait fait pour lui, Timéo avait invité Nigel à venir manger. Ça allait faire du bien à Tim de se remettre à la cuisine surtout s’il voulait poursuivre l’œuvre de son grand-père soit continuer le restaurant. Une fois les courses faites, il avait tout ranger, pour que Willy ne soit pas trop énervé durant la visite, il était aller le promener un peu, un magnifique golden retriever de maintenant 8 mois, il était adorable, il était quand même calme pour un chiot ce qui était pratique dans l’état de Timéo qui ne pourrait pas s’occuper de chiot tout excité. Celui-ci marchait bien à côté du fauteuil, une fois la balade terminée, il commença à préparer le repas, il avait décidé de faire de de la lasagne, c’est plutôt simple, mais une bonne lasagne c’est toujours gagnant et surtout la recette de son grand-père. Il avait fait la sauce tôt pour la laisser mijoter et la laisser prendre un maximum de saveur, on peut dire que ça sentait bon dans l’appartement.

C’était un bel et grand appartement, plutôt luxueux, faut dire que sa famille avait de l’argent et avec son fauteuil il devait avoir de l’espace pour se déplacer. L’appartement était propre, pas très décorer pour l’instant, donc c’était plutôt sobre. Alors que la sauce mijotait il se rendit dans la salle de bain et pris une douche, faite pour lui, elle était équipée de banc ce qui lui facilitait les choses. Les marques restaient présentes, mais elles étaient plus pâles, en se regardant dans le miroir il avait du mal à croire qu’il pourrait un jour plaire à quelqu’un avec toute ses marques. Sa masse musculaire revenait doucement, on voyait de nouveau quelques muscles, comme il faisait beaucoup de rééducation ça commençait à se voir et il avait repris un poids santé depuis quelques temps maintenant. Les cauchemars continuaient, il dormait très peu, il passait ses nuits à regarder la télévision pour se changer les idées.

Une fois sa douche terminée, il enfila une paire de jean et une chemise blanche. Une fois habillé, équipé de ses béquilles il pris la direction de la porte, il était prêt juste à temps pour l’arrivé d Nigel qui venait de cogné à la porte, ça allait faire bizarre à Nigel de le voir debout avec les béquilles, en sa présence il était plus souvent en fauteuil. Il ouvrit la porte et adressa un sourire à Nigel : « Salut, content de te voir, entre… » Il le laissa entrer dans son appartement, Willy arriva en courant pour accueillir l’invité de la soirée. « Comment tu vas ? » Il était vraiment content de le voir, ce jeune homme l’avait beaucoup aidé.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Dim 13 Mar 2016 - 13:34


* Tonight it's just you and me *

♪ Oh my look at those eyes, Look at the trouble that they hide inside, I see the flicker of the pain on the rise, Oh my look at those eyes ♪


« Ce soir j’peux pas, j’ai rendez-vous. Demain si tu veux ! » dit Nigel alors qu’il se préparait dan sa chambre. Au téléphone, c’était sa meilleure amie, qui lui demandait s’il était disponible pour la soirée. Malheureusement pour elle, le hockeyeur ne l’était pas. Bien entendu, lorsque l’on dit à son aime que l’on a un rendez-vous, l’autre veut en savoir plus. « Quoi !? T’as un nouveau copain et tu me l’as pas dit ? » se scandalise Luncida à l’autre bout du fil. Nigel lui explique que ce n’est pas ce genre de rendez-vous, simplement une soirée avec un bon pote. « Il est canon, j’te le cache pas, mais à mon avis, il est pas gay, donc te mets pas des idées en tête Lu’ ! » conclu le brun en laçant ses chaussures, téléphone en haut parleur posé sur le lit.

La brunette adore tout savoir de sa vie amoureuse, lui souhaitant de trouver quelqu’un qui saura le combler, l’acceptant avec ses problèmes sans fuir. Elle qui appréciait Campbell le dénigre aujourd’hui comme s’il n’avait été rien. Nigel ressent encore quelque chose pour lui, bien qu’il ne l’ai pas recontacté depuis son départ de Lewiston avec sa fille. Elle était adorable elle aussi. Le seul souvenir qu’il aura hormis les photos, c’est Bucky, ce petit chat. Il a bien grandi depuis, mais Nigel l’appelle toujours son chaton. Raccrochant, le Chatwood se mis en quête de sa chemise, afin de la passer par-dessus son T-shirt. Malgré le fait qu’il pense Timéo hétéro, le petit s’était habillé de manière à faire bonne impression. Son ami était quelqu’un d’important pour lui, il le savait. Une rencontre qui démarrait mal mais au final une très belle amitié

Après avoir attraper quelque chose à emmener pour le repas, il se mis en route pour le nouvel appartement du militaire, il ne savait pas trop à quoi s’attendre. Nigel avait aidé pour choisir la télévision et le home cinéma qui serait le mieux, mais n’avait pas encore pu visiter pleinement cet endroit. Tim devait être heureux d’avoir retrouvé son indépendance. Nigel frappe à la porte. Il découvre alors un Timéo debout, se tenant sur des béquilles. D’abord la bouche bée, le jeu homme sourit largement. C’était juste génial de le voir debout, à sa hauteur. « Hey ! Ça va super et toi ? » dit-il en le dévisageant un peu de la tête au pieds. « C’est cool de te voir comme ça. T’as l’air en forme ! » Il ne savait pas trop comment lui exprimer sa joie de le voir se tenir sur ses jambes mais les étoiles dans ses yeux devaient parler pour lui.
Ce brave Golden arriva vers lui à toute vitesse, se collant à lui pour le renifler et lui lécher la main. Aussitôt, le brun se mis à la hauteur du chien pour le papouiller quelques secondes. « Je dois sentir un peu le chat. Tiens, j’ai apporté une bouteille de vin. J’espère que ça ira avec ce que tu as préparé. » dit-il en tendant le petit sac où était la bouteille. Défaisant sa veste, il avança à la suie de Timéo dans l’appartement, découvrant un peu plus les lieux. « C’est super sympa ! Si t’as besoin d’aide pour la déco, hésite pas, j’adore ça. »




©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥️


Dernière édition par Nigel B. Chatwood le Mer 30 Mar 2016 - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Dim 13 Mar 2016 - 15:33

Il eut un sourire en le regardant un moment celui-ci qui semblait vraiment surpris de le voir debout, mais qui semblait très heureux vu le regard de Nigel de le voir ainsi. Il n’était pas le seul heureux, ça faisait du bien au militaire de pouvoir se tenir debout, même si c’était pour de courts moments c’était mieux que rien. « Ça va bien aussi. » Il lui fit un sourire le laissant rentrer pour ajouter suite aux paroles de celui-ci. « Ça fait du bien de pouvoir se tenir debout, je ne peux pas rester comme ça très longtemps, mais c’est un début. C’est bien de voir les choses finalement évoluer un peu. » Il eut un petit rire quand il l’entendit parler du fait qu’il devenir sentir le chat et parler de sa bouteille de vin.

« Oh tu as un chat ? Si tu veux l’amener la prochaine fois, je suis sûr que Willy serait content d’avoir un ami, du moins si ton chat aime les chiens, Willy s’entend bien avec les chats. » Il marqua une pause et ajouta : « T’inquiètes pas pour le vin, si ça fonctionne pas, on la garde pour une autre fois, j’ai fait des lasagnes, la recette de mon grand-père, j’espère que tu aimes la lasagne ? » Il le laissa retirer sa veste pour la poser et Timéo avança un peu dans l’appartement pour aller dans le salon afin de s’asseoir et parler un peu. Il eut un sourire en l’entendant parler de la décoration.

« C’est vrai que c’est pas très décoré, j’ai pas eu trop le temps et c’est pas évident dans mon état. Je dis pas non à de l’aide, donc si tu veux vraiment m’aider c’est avec plaisir que j’accepte. » Il lui fit un sourire et s’assit sur le canapé, mais se releva pour demander : « Tu veux quelque chose à boire avant de manger ? Bière ? Vin ? Autre chose ? » Avec ses médicaments il ne buvait pas beaucoup, mais il en avait malgré tout. Il se dirigea vers la cuisine, il ne put s’empêcher de regarder un instant Nigel, il était très beau, vraiment séduisant, il ne sait pas trop pourquoi, mais il finit par dire : « Tu es vraiment beau ce soir… ça te va vraiment bien. » Pas qu’il n’était pas beau normalement, mais il était habillé un peu plus chic si on peut le dire ainsi que lorsqu’ils se voient normalement. C’était aussi une façon de faire comprendre à Nigel, qu’il pourrait être plus qu’un ami, bien qu’il avait peur de s’engager, il avait peur d’être plus un poids pour celui-ci avec qui il serait qu’un amant, qu’un petit ami. Il souffrait toujours, il ne dormait pas beaucoup, il faisait beaucoup de cauchemars, sans parler de ses cicatrices, etc.

Il lui servit ce que celui-ci lui demanda, mais avec les béquilles il ne pouvait pas vraiment le servir. « Malheureusement, je peux pas te servir encore, avec les béquilles si je tente de transporter des trucs je risque de faire plus de dégât qu’autre chose. Donc aujourd’hui tu vas devoir m’aider un peu, si ça te dérange pas trop bien sûr. » Il lui fit un sourire, il aimerait faire comme il l’aurait fait normalement en invitant quelqu’un, soit le servir, faire de cette soirée, une soirée inoubliable, mais il ne le pouvait pas, pas encore du moins. « Quoi de neuf sinon ? Noël s’est bien passé dans ta famille ? Au fait, mon neveu était ravi de son cadeau, il a adoré, merci de ton aide. » Il se rassit sur le canapé, il avait préparé une salade pour l’entrée du repas avec du saumon fumé de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Sam 19 Mar 2016 - 17:21


* Tonight it's just you and me *

♪ Oh my look at those eyes, Look at the trouble that they hide inside, I see the flicker of the pain on the rise, Oh my look at those eyes ♪


Timéo semblait se porter bien, de mieux en mieux même puisqu’il était à présent debout. « Ouais, mais ça viendra avec le temps,  c’est déjà un gros progrès, c’est cool ! » conforta-t-il dans l’idée que tout irait en s’arrangeant. Ce qui avait mené le soldat dans un fauteuil roulant était terrible, et encore Nigel ne savait pas tout de l’histoire. Il n’avait jamais osé trop le questionner, de peur qu’il ne se renferme. Il apprécie énormément cet homme, c’est quelqu’un de bon et de dévoué, il ne faudrait pas qu’il retourne s’enfermer dans l’agressivité comme lors de leur première rencontre. Mais pour ce soir, tout était parfait. L’ambiance était bonne et le Chatwood joua un instant avec le chien de son ami. « Ah ouais ? Super, j’y penserais la prochaine fois ! Bucky adore les chiens. Ma tante et mon oncle élèvent des bergers Allemands pour la police, il est habitué du coup. » confit le jeune homme.
La bouteille de vin fut offerte au beau brun qui ne s’inquiétait pas sur le fait de la boire en temps voulu. « J’adore les lasagnes ! J’ai hâte de goûter à ta cuisine. » dit-il avec enthousiasme. Tout ce qui est avec de la sauce tomate est un régale pour Nigel. Les bolognaises en premier mais ce plat-ci est délicieux. Timéo est un descendant de restaurateur, il a pris la succession de son grand-père, changeant de carrière en cours de route, laissant le côté militaire à la porte. C’est moins dangereux du point de vue du sportif.

Nigel avance jusqu’au salon, découvrant l’intérieur de l’appartement. Il n’était encore jamais venu. Tout était très grand et beau. Le style n’était pas défini mais il se disait qu’il pourrait parfaitement cerner les goûts de son ami maintenant qu’il le connaissait un peu mieux. Bientôt six mois qu’ils se fréquentaient ainsi, une amitié agréable et loin des cachoteries. Nigel portait en lui une maladie qui le contraignait à quelques visites à l’hôpital, et Timéo souffrait de la guerre, il devait aussi suivre un traitement et une rééducation longue et dure. Tous les deux s’étaient rencontrés par ce biais de souffrance, réapprenant à vivre, à sourire et faire confiance. C’est agréable de ne pas mentir sur des sujets comme celui-ci. –S à beaucoup aider dans cette voie mais au moins, Tim ne le juge pas, il l’épaule comme s’il était normal et pas dangereux pour son entourage. « Un soda si tu as, merci. » dit le petit brun  en tournant la tête vers son ami. Il observait toujours l’environnement afin de chercher des idées à  proposer pour la décoration. C’est à ce moment-là que le militaire complimenta son invité. Nigel ne pu s’empêcher de rougir, peu habitué à entendre ce genre de phrase depuis sa rupture avec Campbell. Il baissa une seconde les yeux, puis les releva sur Timéo. « Merci. » Il hésita mais se dit qu’il pouvait bien le dire aussi. « Tu es superbe toi aussi. » Il se le disait depuis qu’il était entré dans la pièce. Tim était un bel homme, il l’avait remarqué au premier coup d’œil et malgré le fait qu’il porte quelques cicatrices, cela ne le rend pas moins attirant, bien au contraire, ça a quelque chose de sauvage. Nigel ne cherche peut-être pas consciemment une relation, mais il sait qu’il aimerait quelque chose de différent, de plus intense peut-être. Avec un homme différent lui aussi, un peu comme Timéo s’il était disponible. Et le voilà qui repensait aux paroles de Lucinda « C’est pas parce qu’il est militaire qu’il n’est pas gay ! » et que la voix de son amie s’insinue en lui, lui laissant entendre qu’il pouvait avoir sa chance.

L’idée sortie rapidement de sa tête alors qu’il suivait l’autre dans la cuisine. Celui-ci ne pouvait pas porter les boissons et tenir ses béquilles. D’un sourire, Nigel vint à sa rescousse et attrapa ce qu’il avait sorti. Leurs mains se frôlèrent et une drôle de sensation parcourue le corps du petit brun. « T’en fais pas, je gère ! Ça ne me dérange absolument pas, ça me fait plaisir. » dit-il. C’était un peu devenu une habitude que d’aider Tim, mais ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Il ne pouvait pas tout faire tout seul, c’était compréhensible et c’est certain que son ami ferait la même chose pour lui dans le cas inverse. Le hockeyeur transporta donc le tout au salon où le soulagement apparut sur le visage du beau brun lorsqu’il s’installa dans le canapé. Ce devait être difficile mais il avait du courage et un bon mental. « Je suis content que ça lui ait plu ! Je t’avais dit, y’a rien de mieux que les super-héros pour les gosses ! De mon côté, ça à été. C’est toujours un moment inoubliable un Noël chez les Chatwood, c’était cool. Les cadeaux ont plu aussi. Et j’ai reçu une nouvelle montre de ma cousine, elle est chouette hein ! » Le sportif montra son poignet, auquel était attaché une superbe montre argentée, au cadran raisonnablement gros pour son gabarit. Il s’enquit de connaître les cadeaux de son ami par la suite, heureux d’avoir eu des places VIP pour le prochain Comic Con en Californie.

« Tu sais, je pense qu’au-dessus de ta télé, on pourrait accrocher un drapeau américain, ou tes médailles. T’as eu quoi comme médailles ? » demanda le brun, avide d’en savoir plus sur son passé militaire avant de manger.
« Tu veux que je t’aide à mettre la table ? » proposa-t-il après avoir profiter d’un bon moment. La faim les prenait et il comptait bien faire son maximum.




©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥️


Dernière édition par Nigel B. Chatwood le Mer 30 Mar 2016 - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Dim 20 Mar 2016 - 1:10

Il allait beaucoup mieux, de mieux en mieux et ça allait continuer jusqu’au point où il serait guéri ou presque, parce qu’on l’avait bien prévenu que jamais la douleur n’allait partir totalement, jamais il n’allait retrouver sa forme d’avant. C’était quelque chose qu’il commençait à accepter de plus en plus, mais ça restait difficile de savoir qu’il ne pourrait jamais faire tout ce qu’il veut comme sport lui qui était un grand sportif. « Oui je suis content du progrès que j’ai fait, toi comment ça va ? C’est toujours stable ? » Oui il allait toujours s’inquiéter un peu pour lui, mais jamais il n’allait le traiter d’une façon différente, comme un malade ou autre. Il allait le traiter comme n’importe qui, comme quelqu’un de très important pour lui, qui peut-être un jour pourra être plus qu’un ami. Il lui avait dit d’amener son chat la prochaine fois. « Alors ils vont bien s’amuser ensemble c’est sûr ! » Il lui fit un sourire et caressa la tête de Willy qui semblait déjà beaucoup aimer Nigel. Faut dire que Willy aimait tout le monde, mais bon, Nigel comment ne pouvait-on pas l’aimer !

Il lui parla du repas qu’il avait préparé, lui demandant s’il aimait ça, il eut un sourire en voyant sa réaction. « J’espère que tu vas aimer alors ! Ça fait un bon moment que j’en ai pas cuisiner, j’espère ne pas avoir perdu la main. » Faut dire que lorsqu’il était prisonnier il ne pouvait pas vraiment cuisiner, ni rien faire. Un jour, peut-être qu’il parlera de ce qu’il a enduré lorsqu’il était prisonnier à Nigel, mais pour l’instant il ne se sentait pas prêt pour ça, pour en parler à personne d’ailleurs.

Timéo n’avait pas pu résister au fait de lui dire qu’il était très beau comme ça, il lui fit un sourire et rougit un peu quand il lui retourna le compliment. « Merci… je suis mieux habillé par contre, je crois pas que tu dirais la même chose si j’avais pas ma chemise pour cacher mes cicatrices… » Il savait que celui-ci les avaient déjà vu, donc il savait combien ce n’était pas beaux, bien que le tout s’était améliorer depuis le temps, les cicatrices étaient un peu plus pâles, mais restaient et serait à jamais visible. Il ne voulait pas de chirurgie esthétique ou trucs du genre, même si ça pourrait l’aider à passer à autre chose, ça faisait maintenant partie de lui et la personne qui sera dans sa vie, si jamais quelqu’un peut être attiré par lui malgré son état, cette personne devra l’accepter avec ses cicatrices, ses souvenirs, la douleur constante, ses cauchemars… bref cette personne devrait vraiment être courageuse pour l’avoir comme petit ami.

Il s’était rendu dans la cuisine afin de lui servir quelque chose à boire, celui-ci lui avait demandé un soda donc c’est ce qu’il allait lui servir, il en avait, il en avait pour lui, mais surtout pas Noam quand celui-ci venait, un jeune qu’il avait pris sous son aile. Tim lui avait demandé si ça lui dérangeait d’aider à servir, parce que pour lui c’était très difficile, il ne pouvait pas vraiment le faire avec les béquilles, il eu un sourire soulagé par les paroles de celui-ci. Ça ne le dérangeait pas du tout de l’aider, au contraire ça lui faisait plaisir. « Merci Nigel. » Il lui parla ensuite des cadeaux de Noël, que son aide l’avait sauvé parce que son neveu avait adoré son cadeau. Il regarda la montre que son ami avait eu en cadeau. « C’est une très belle montre ! » Il lui parla rapidement des cadeaux qu’il avait eut, un MacBook, une nouvelle montre lui aussi et trucs pour son appartement, vaisselle, etc… « C’est cool pour le ComicCon, je ne suis jamais allé dans un ComicCon, pourtant j’étais un grand amateur de Comics plus jeune, je le suis sûrement encore. »

Il s’était installé dans le salon avec lui afin de se détendre un peu et parler un peu, il fut un peu surpris quand il lui parla d’accrocher un drapeau américain ou ses médailles, lui demandant quelles médailles il avait. C’était une idée, mais il n’avait jamais été du genre à afficher ses médailles ou trucs du genre. Il n’était pas du genre à se vanter donc afficher ses médailles, pour ce qui est du drapeau, il était fier de son pays, mais ce n’était pas son trop son genre de décoration, mais ça pourrait être beau. « Je pourrais essayer un drapeau oui, mes médailles ? J’ai eu une médaille du courage… et d’autres, c’est pas très important, elles sont dans une boite au fond de mon placard… Si tu veux les voir, tu peux aller chercher la boite, mais les accrocher dans le salon, c’est pas trop mon genre… si tu veux m’aider pour la décoration, on pourrait toujours se prévoir une journée et aller au magasin pour acheter de quoi décorer mon appartement. » Il lui fit un sourire, il aimait l’idée de passer une autre journée avec lui, de faire des plans avec lui.

Il fut touché par toute l’aide que celui-ci voulait lui apporter, il venait de lui proposer de l’aider à mettre la table. « Je veux bien oui, j’avais commencé, mais avec les béquilles c’est pas évident, j’ai sortit la vaisselle faut juste la mettre sur la table. Tu as faim ? Je peux nous servir l’entrée pendant que tu mets la table, j’ai fais une salade avec du saumon fumé, tu aimes ? » Il voulait tellement que tout plaise à Nigel, c’était important pour lui, il voulait que tout soit parfait, même si ce n’était pas un rendez-vous a proprement parler, mais plus une soirée entre amis, il avait envie que ça soit parfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Mer 30 Mar 2016 - 11:10


* Tonight it's just you and me *

♪ Oh my look at those eyes, Look at the trouble that they hide inside, I see the flicker of the pain on the rise, Oh my look at those eyes ♪


Timéo était quelqu'un de bien, de courageux vu tout ce qu'il avait subi. Le voir aller bien était un soulagement pour tout le monde du point de vue de Nigel car ça l'était pour lui également. Il l'avait connu par hasard, et s'était fait embarquer dans sa séance de kiné sans rien avoir demandé. La faute d'être là trop tôt sans doute, mais cette expérience lui a appris la dure réalité et que l'on peut souffrir bien plus que lui dont la maladie est encore en latence. D'ailleurs, lorsque son ami lui pose la question, il n'est pas aussi surpris ni gêné de lui répondre. Il l'est moins que lorsque son frère lui en parle, pour le peu qu'il le fait. « Oui, ça va. Rien d'anormal pour l'instant. » Il sourit. Les deux s'entendaient bien et n'avaient pas lieu de se cacher des choses. Certaines l'étaient à défaut mais leurs pires problèmes étaient au grand jour et difficile à cacher pour le militaire. Timéo tentait de changer d'orientation en reprenant le restaurant de son grand-père. Il ne serait plus un soldat, les blessures trop longues à se remettre. Il avait certainement dû être mis en retraite suite à cette opération qui l'a maintenu loin de tout et tout le monde durant trois ans. Le pauvre... Heureusement, il parvenait à se changer les idées comme ce soir en présence de Nigel à qui il pouvait parler s'il le souhaitait.
Les compliments étaient sortis comme si de rien était, comme si c'était naturel de s'en faire. Le grand brun cherchait à se rendre un peu moins attirant en parlant de ses cicatrices qui lui couvrait le corps. Rien qu'à cette phrase, les images de la séance de kinésithérapie revinrent en mémoire au Chatwood. Il avait eu du mal à soutenir le regard à ce moment-là, quand le médecin lui avait changé ses bandages, par surprise plus que par dégoût. Il ne s'attendait pas à un tel résultat. Confiant sur l'avenir, il tenta de le rassurer. « Tu sais, ça finira par s'estomper. C'est vrai que pour l'instant c'est pas terrible mais t'aurais pu avoir pire. » dit-il pour le consoler. Son sourire était sincère. Il aurait aimé se rapprocher, tenter de voir l’évolution des plaies, les toucher pour en apprendre la rugosité. Mais le sportif délirait tout seul, son esprit divaguait lentement, il est temps de se reprendre.

Fort heureusement, la conversation les mena à la cuisine pour se rafraîchir, puis au salon où Timéo serait mieux installé pour discuter, reposant ses jambes encore faibles. Chacun raconta ses vacances de Noël et les cadeaux qu'ils avaient eus. Le jeune hockeyeur avait eu des places pour le Comic Con à venir en Californie, un long voyage qu'il rêvait de faire encore cet année. « Tu devrais voir ça ! C'est le paradis des fans de super-héros. De temps en temps j'y vais en costume. Tiens, regarde, l'an dernier j'étais en HawkEye ! » Sortant son téléphone, il lui montra une ou deux photos qu'on avait pris de lui costumé en super-héros Marvel.
Durant leur moment de détente, le sujet s'orienta sur la décoration de l’appartement du Rosenbach. L'intérieur manquait de personnalité et il était à parier qu'il y avait bon nombre de choses qui pourrait plaire au jeune homme. Si Nigel pouvait aider et lui faciliter la tâche en l'aidant, il était plus que partant ! La déco était un truc sympa à faire et qui exprimait la personnalité de la personne en un regard. Dans la chambre de Nigel, on voit clairement qu'il est très attaché à sa famille de par les nombreuses photos de ses proches, que le souvenir est important grâce aux reliques telles que les peluches offertes par Lucinda et autres bibelots. Également, on aperçoit tous ses trophées et médailles dans une vitrine, remontant son parcours sportif dont il est très fier. Sa passion pour les arts avec les Comics et autres DVD bien en vue. Un petit drapeau arc-en-ciel posé sur la table de chevet pour lui rappeler qui il est. Un jeune homme complet. « Je comprends. On essaiera de se faire une journée oui. Je pourrais même tenter de te faire un croquis, on verra si je te connais et si j'arrive à cerner ce qui te plaît comme ça ! Ça sera amusant ! » A coup sûr, ce serait une bonne façon de s'amuser entre eux. « C'est vrai ? Ça te dérange pas ? On pourra les regarder après manger ? » Bien que Timéo avait l'air d'apprécier l'idée que son ami jette un œil sur les médailles que l'autre avait obtenu à la guerre, il voulait s'en assurer pour ne pas s’immiscer dans sa vie privée.

Il était l'heure de manger et le hockeyeur se porta volontaire pour mettre la table et ainsi aider son camarade. « Ouais, t'en fais pas, je vais nous installer ça ! Ça a l'air délicieux rien que d'en parler. Tu me gâtes ! » se réjouit le brun à l'idée de savourer l'entrée. On ne lui avait jamais fait un aussi bon dîner sans être plus qu'un ami, ça lui faisait bizarre mais il appréciait l’attention. La soirée allait être intéressante et un rapprochement était sans aucun doute espéré.




©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Jeu 31 Mar 2016 - 1:13

Il lui fit un sourire tout en écoutant la réponse de celui-ci alors qu’il s’inquiétait de l’état de santé de celui-ci, pour lui la santé de Nigel était important, surtout qu’il avait été d’un grand aide pour lui. Il avait été un très bon ami, même si au début Tim n’avait pas été des plus gentil avec lui, il était content de faire parti de sa vie maintenant. « C’est une bonne nouvelle ça, je suis content de savoir que ça va bien toi, que tout est stable. » Il lui fit un sourire. La vie n’était pas facile, mais il avait l’impression que tout était plus simple quand il était en présence de Nigel. Il avait l’impression que rien d’autre n’avait d’importance.

Il avait complimenté celui-ci, il lui avait dit qu’il le trouvait très beau ainsi habillé, celui-ci lui retourna le compliment d’ailleurs, il lui affirma qu’il était beau, bien que Tim n’était pas d’accord vu ses cicatrices, sont corps était marqué par ce qu’il avait vécu. Il eut un petit sourire en coin en entendant celui-ci lui dire que ça allait finir par s’estomper, que c’est vrai que pour l’instant c’était pas terrible, mais qu’il aurait pu avoir pire. « Oui c’est vrai, je vais rester marqué à vie, mais elles vont devenir plus pâle… c’est vrai que ça aurait pu être pire, j’aurais pu mourir là-bas… » Il lui fit un petit sourire en coin juste pour le taquiner. Il fronça les sourcils un peu et lui demanda : « À quoi tu penses comme ça ? » Il était curieux, celui-ci semblait perdu dans ses pensées, il se demandait ce à quoi il pouvait penser. Il était loin de se douter ce qu’il était en train de s’imaginer, mais cette idée ne pourrait pas lui déplaire, bien qu’il n’avait encore laisser personne excepté ses médecins le toucher, il sentait que ça pourrait être différent avec ce jeune homme.

Tim s’était installé confortablement sur le canapé, ainsi il pouvait reposer ses jambes encore un peu faible. Il changea de sujet de conversation pour parler de Noël, il était content de savoir que celui-ci avait passé un beau Noël, il regarda les photos de lui en HawkEye, celui-ci était très beau. « Ça te va très bien ! Tu étais très beau ainsi, tu me donnes vraiment envie d’y aller, peut-être que je vais t’y accompagner un jour… » C’était une façon de projeter leur relation dans le futur, de lui montrer qu’il avait l’intention de le garder dans sa vie.

Il avait ensuite parlé de décoration intérieur, Nigel voulait l’aider à décorer, c’était une bonne chose parce que l’ancien militaire n’était pas très doué pour ça. Il était content que Nigel accepte de faire ça une journée, il fut surpris par sa proposition de croquis, mais il trouvait que c’était une bonne idée. « C’est une très bonne idée, je suis bien curieux du croquis que tu pourrais faire, je suis sûr que ça sera parfait ce croquis. » Il lui fit un sourire, il trouvait que leur relation évoluait de plus en plus, du moins c’est l’impression qu’il avait. Il venait d’accepter de lui montrer ses médailles, il eut un sourire à sa réaction et il répondit : « Bien sûr que c’est vrai, je te le proposerais pas sinon, ça me dérange pas du tout, on regardera le tout après avoir manger. » Il lui fit un sourire, il voulait laisser une place à Nigel dans sa vie, c’était une façon de le faire, comme l’inviter à dîner, lui dire qu’il est beau, etc.

Il était maintenant l’heure de manger, il était content que Nigel soit d’accord pour l’aider à mettre la table, mais aussi pour servir. « Merci pour ton aide ! » Il eut un sourire quand Nigel affirma qu’il le gâtait. « Tu le mérites, depuis que tu es entré dans ma vie tu m’as beaucoup aidé à aller mieux, alors c’est normal que je te gâtes et… » Il marqua une pause, il allait ajouter que Nigel lui plaisait, qu’il espérait peut-être plus qu’une simple amitié, mais il ne savait pas si c’était trop tôt pour dire quelque chose comme ça. Il ne voulait pas gâcher toute ses chances alors il fit comme s’il avait fini sa phrase, bien que c’était faux et il mis la salade dans les assiettes, il laissa Nigel les prendre pour aller s’installer à table avec lui, se déplaçant toujours à l’aide des béquilles.

« Oh fait, tu m’as jamais dis si tu avais quelqu’un dans ta vie… » Bon, c’était sortit tout seul, mais il avait besoin de le savoir, il se doutait de la réponse, après tout Nigel lui en aurait parler s’il avait quelqu’un dans sa vie, c’est pas le genre de chose qu’on cache, mais il voulait être sûr de la réponse. Voir s’il avait vraiment une chance, bien qu’il se demandait s’il ne serait pas plus un poids qu’autre chose, ses blessures, les douleurs, les cauchemars… est-ce qu’il pouvait infliger ça à quelqu’un ? Surtout à Nigel à qui il tenait déjà beaucoup… Il était en train de se dire qu’il faisait peut-être une erreur, peut-être qu’il devrait rester célibataire, qu’il ne serait qu’un poids pour son amant…
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Lun 11 Avr 2016 - 14:03


* Tonight it's just you and me *

♪ Oh my look at those eyes, Look at the trouble that they hide inside, I see the flicker of the pain on the rise, Oh my look at those eyes ♪


La discussion de l'état de santé des deux amis était un sujet important, chacun devant passer sa vie avec son problème. Ils avaient dépassé depuis longtemps le stade de la gêne et du secret concernant ce sujet-là, ce qui faisait malgré tout du bien à Nigel, qui pouvait enfin parler à quelqu'un. Certes, il y avait bien Lorcan mais il avait un regard et un discours plus médical avec lui, alors que Timéo était juste réconfortant. Le petit se sentait en sécurité avec lui et se préoccuper de son état lui faisait oublier le sien.
Certes, le militaire allait garder ses cicatrices à vie, elles étaient profondes, il s'en souvenait. Ce jour à l'hôpital était gravé dans sa mémoire à jamais. C'était moche à voir mais depuis le temps, cela devait être un peu moins suintant, les pansements aidant à soigner et protéger cela. Rien que de penser à une plaie ouverte, Nigel était al à l'aise, cela pouvait blesser plus que de raison, il en savait quelque chose puisque son sang était une menace pour les autres. Mais en ce moment, il pensait à tout autre chose, il avait presque envie de voir le torse de Timéo. C'est peut-être un peu étrange à dire, mais le Chatwood aimerait le toucher. Rien que d'imaginer ses doigts sur la peau de son ami, il ressentait une certaine chaleur dans le bas-ventre, chose qu'il n'avait pas ressentie depuis très longtemps, pas depuis Campbell... Lorsque Tim lui demanda à quoi il pensait, l'autre ne put s'empêcher de rougir légèrement et de bafouiller « Oh rien, rien t'inquiète pas. Je me disais juste que j'étais content que tu ailles mieux. » Il lui sourit timidement, comme un enfant pris en faute.

Mais bien vite les deux amis se retrouvèrent au salon, où Nigel déposa les boissons sur la table basse afin d'aider son ami. Et la conversation changea du tout au tout, parlant de Noël, du Comic Con, de souvenirs et de décoration. Le soldat appréciait sincèrement l'amitié de Nigel, ils s'entendaient bien et chacun trouvait sa place sans être gêné de certaines situations. Le grand brun demandait même sa présence puisqu'il avait envie de l'autre lui montre ce qu'il prévoyait dans la décoration de son appartement. Des croquis se dessinaient dans sa tête. « Je te ferais ça alors ! » dit-il. Le beau brun autorisa son ami à regarder les médailles qu'il avait gagné à la guerre. « Chouette ! Merci. » C'était quelque chose d'important, qui rend fier, il avait envie d'être fier du soldat qu'il est. Le dîner d'abord, les souvenirs ensuite.

Le hockeyeur aida Timéo à mettre la table et amener les plats pour ne pas qu'il fatigue ses jambes. Heureusement qu'il était musclé, car les béquilles demandent une force incroyable dans son état actuel, il devait supporter le poids de son corps par les bras principalement. Ses bras étaient impressionnants. Nigel avait de la masse musculaire mais c'était bien plus discret que celle du militaire ! Et le repas promettait d'être délicieux. Ses talents de cuisinier allaient être mis à l'épreuve ce soir, Nigel avait hâte ! Et rien que de voir l'entrée, il se sentait privilégié. Timéo estimait qu'il le méritait pour l'aide apportée. Il était touché de l'entendre dire que sa présence dans sa vie lui était bénéfique. Souriant, Nigel posa sa main sur le bras de Tim comme un réflexe un peu trop intime. Il ne s'en rendit pas vraiment compte et apprécia simplement l'instant.

L'entrée était succulente et l'ambiance détendue. Tim en profita alors pour demander à son camarade s'il avait quelqu'un dans sa vie. Une question légitime que l'on peut se poser entre amis, mais qui le surpris légèrement. « Plus depuis un moment. Je... Je suis sortie avec quelqu'un pendant un peu plus d'un an, mais ça s'est terminé y'a un peu plus de six mois. Depuis l'histoire avec -S... C'était un peu brutal avec tout ce qui se passait autour, mais je m'en suis remis. Ça va. » Il sourit. C'est la vérité. Sa rupture avec Camp a été terrible, les raisons se son départ étaient justifiées, il craignait pour sa fille, c'était compliqué et Nigel en avait été malade, ne sortant plus de chez lui durant des semaines. Mais grâce à sa famille, très présente, il allait mieux. Lorsqu'il pensait à son ex, il parvenait à n'avoir plus qu'une pointe de nostalgie, due certainement au fait que ressentir quelque chose de fort en amour lui manquait, mais il n'était plus aussi mal qu'il l'avait été. « Et toi ? Est-ce que tu avais une copine avant de partir à la guerre ? » Il avait remarqué qu'il n'avait pas de présence amoureuse dans sa vie, mais peut-être qu'il avait quelqu'un avant. La vie de couple est complexe pour un militaire, il s'en doute. Dans son for intérieur, tout en avalant une bouchée de son plat, il espère qu'il n'a pas de copine. Nigel pense que son ami est hétérosexuel, ce serait « logique » pour lui puisque l'armée Américaine n'a pas toujours été ouverte, un cliché, il en est conscient mais Timéo semble tellement inaccessible au monde qu'il ne se dit pas qu'il pourrait être intéressé par les hommes et encore moins par lui. Malgré tout, son imagination le porte à s'imaginer avec lui. Il lui plaît beaucoup, il se sent terriblement proche de lui sans comprendre ce lien qui les unis réellement, sans vouloir avouer qu'il ressent un peu plus qu'une envie d'amitié avec lui.




©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Mar 12 Avr 2016 - 1:14

Après avoir parler de leur état de santé, Timéo avait remarqué que Nigel semblait pensif, qu’il semblait pris par quelque chose, il se demandait ce à quoi il pouvait penser, c’est pourquoi il lui demanda ce à quoi il pensait. Il se demandait si c’est vraiment ce à quoi il pensait, parce que vu sa réaction, sa façon de lui dire qu’il était seulement content qu’il aille mieux. Il avait l’impression de penser à autre chose vu sa façon de rougir et bafouiller. « Si tu le dis… tu donnes l’impression de penser à quelque chose d’autre, mais si tu veux le garder pour toi, c’est comme tu veux. » Il lui fit un petit sourire en coin, c’était seulement pour le taquiner, il ne voulait pas le forcer à lui dire quelque chose dont il n’avait pas envie de parler, ça ne le regardait pas, mais il serait bien content de savoir qu’il pensait à lui, qu’il aimerait le toucher, se sentir désirer était bien quelque chose dont il avait besoin lui qui se trouvait horrible à cause de toute ses cicatrices, oui il était musclé, il était bel homme, mais ces cicatrices lui donnait vraiment l’impression d’être un monstre.  

Installé dans le salon, il prit une gorgée de sa boisson pour parler de Noël avec lui, c’était vraiment agréable, il était content de savoir que Nigel avait passé du bon temps avec sa famille, son Noël avait été un peu plus tranquille, solitaire, mais ce n’était pas grave, c’était mieux que les Noël des dernières années où il était prisonnier et torturé. Il avait ensuite parlé de décoration, Nigel s’était proposé pour l’aider et faire des croquis afin qu’il puisse se baser sur ceux-ci pour faire la décoration. C’était une très bonne idée, avec ces croquis il devrait avoir un très bel appartement, il ne pensait pas rester dans cet appartement éternellement, il pensait se prendre une maison plus tard, surtout si un jour il avait une famille, il aimerait bien être père un jour, donc adopté un enfant, mais tout cela c’est loin et vu son état physique, qu’il risque de toujours souffrir peut-être qu’il ne serait pas un très bon père. Il avait encore le temps d’y penser de toute façon.

Après, Nigel s’était occupé de mettre la table et mettre les assiettes sur la table vue qu’avec les béquilles Timéo ne pouvait pas vraiment le faire. Timéo était content de faire goûter sa cuisine à son invité. Il s’était installé à table pour manger, ça faisait du bien de manger il avait faim.

Curieux, l’ancien militaire lui avait demandé s’il avait quelqu’un dans sa vie, il l’écouta lui parler de ce qui était arrivé, il n’entrait pas dans les détails, mais il fut rassuré de savoir que celui-ci s’en était remis. Timéo le regarda un moment et dit : « Je suis désolé, c’est dommage que ça terminé à cause de –S, tu peux être sûr que peut importe ce que –S pourrait dire, ta maladie, tu pourras toujours compter sur moi, je ne suis pas du genre à me laisser arrêter par ça et à me fier à ce que les autres peuvent dire, je préfère me renseigner à la source. » Il lui fit un petit clin d’œil alors qu’il continua de manger son entrée, c’était bon, il avait bien réussi sa salade et le saumon fumée était excellent. Il eut un sourire à la question, vu ce qu’il venait de lui demander c’était normal que celui-ci lui retourne la question. « Moi aussi je suis célibataire… et non pas de copine avant de partir à la guerre, ça aurait été difficile d’en avoir une, je suis gay, oui je sais c’est plutôt surprenant un militaire gay, mais je m’en suis assez bien sortit, j’ai sût me faire respecter, c’est sûr qu’il y en a toujours des cons pour me juger et se demander pourquoi je me n’intéresse pas aux femmes et leurs belles formes… personnellement ça me laisse indifférent. » Il marqua une pause et ajouta : « Je préfères les bels hommes comme toi… » Il se doutait que celui-ci était gay, il en avait entendu parler, il avait entendu parler un peu du certain Campbell, dans les petites villes ça parle, à l’hôpital il avait pu entendre parler de plusieurs choses, mais il préférait garder ce qu’il pouvait entendre pour lui, ça servait à rien d’en parler. Il venait de tendre une perche à celui-ci, de lui faire comprendre qu’il était son genre et qu’il voyait en lui plus qu’un simple ami, mais aussi un amant potentiel.

Il termina son assiette pour demander à celui-ci : « Alors dis moi, tu aimes ? » Il parlait bien sûr de la salade, il voulait savoir s’il aimait. Après tout, il voulait que celui-ci aime le repas qu’il lui servait, pour lui s’était important de faire plaisir aux autres. Il caressa la tête de son chiot qui était venu le rejoindre, Willy, c’était un chien adorable. Il lui tenait compagnie et l’aidait à se sentir mieux parfois. « Tu veux qu’on regarde mes médailles, la lasagne va finir de cuire pendant ce temps… » Ils n’étaient pas pressés, ils n’étaient pas obligés de manger tout le repas d’un coup. Il prit ses béquilles pour prendre la direction de la chambre avec lui, il ouvrit la porte du placard et sortit une boite qu’il posa sur le lit, il s’y assis et ouvrit la boite et laissa Nigel fouiller dans la boite pour regarder les médailles.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Mer 13 Avr 2016 - 21:45


* Tonight it's just you and me *

♪ Oh my look at those eyes, Look at the trouble that they hide inside, I see the flicker of the pain on the rise, Oh my look at those eyes ♪


Perdu dans ses pensées, le jeune homme tentait de ne rien laisser paraître et préféra changer de sujet, appelant à passer un moment dans le salon pour discuter de tout et de rien avant d'entamer le dîner. Une fois la table mise, Nigel s'installa avec son ami pour manger l'entrée. Celui-ci lui posa alors une question un peu gênante mais tellement légitime. Le sujet des relations amoureuses n'était encore jamais vraiment tombé sur le tapis, il était normal d'en parler à un moment donné. Le moment de tête à tête surpris un peu le sportif, intrigué, mais il répondit tout de même. Campbell était un souvenir douloureux, encore présent bien que la douleur se soit atténuée au fil des mois. Lui ne voulait pas le juger, il se refusait d'abandonner le petit brun dans une telle situation. C'était d'ailleurs cette dernière qui les avait réuni en premier lieu, cela aurait été dommage que la maladie soit une raison de couper les ponts. Heureux d'entendre quelqu'un lui dire avec une honnêteté qu'il sentait qu'il ne jugeait pas était plus qu'appréciable.

Lorsqu'il lui retourna la question, Timéo avoua ne pas être intéressé par les femmes, étant homosexuel. Son camarade de soirée ouvrit grand les yeux, peut-être un peu trop vu la suite de l'explication de Timéo. « C'est cool ! C'est vrai que j'ai fait un cliché entre soldat et gay, on en voit tellement peu. Je suis content que l'armée soit plus ouverte. » sourit-il avec sincérité et une pointe de joie. Timéo ajouta qu'il aimait les hommes aussi beau que celui-ci, créant bien entendu chez Nigel un sentiment de bien-être. Ça faisait bien des mois qu'on ne l'avait pas complimenté ainsi, pas un homme, pas comme ça tout du moins. « Merci. » fit le brun en enfournant une bouchée de saumon. Son envie de se retrouver proche de lui revenait au galop, il avait peut-être une chance, un jour.

« C'est vraiment excellent ! L’assaisonnement est parfait ! » s'enthousiasma le Chatwood en terminant son assiette. Il avait bien fait d'accepter l'invitation de son ami, c'était toujours un moment particulier quand ils étaient ensemble, que ce soit difficile comme le kiné ou bien agréable comme de faire les magasins ou tout simplement d'avoir quelqu'un à qui se confier. Il ne s'était pas sentie aussi proche de quelqu'un depuis longtemps, il avait l'impression d'avoir trouvé un ami de confiance, qui l'avait connu avec tout le poids du secret qu'il portait en lui depuis tout ce temps... Et qui l'acceptait.
Pendant que Nigel retirait les assiettes vides, le militaire lui demanda s'il voulait voir ses médailles en attendant que les lasagnes finissent de cuire. C'était une idée excellente et l'autre se contenta d'acquiescer en le suivant dans sa chambre. Tout était paisible et rangé dans la chambre de Tim, à la manière d'un bon petit soldat. Il le regarda sortir sa boîte tandis qu'il s’asseyait sur le lit à ses côtés. Ce fut l'honneur du hockeyeur d'ôter le couvercle et de prendre la première médaille. « C'est la médaille du courage ça, j'en ai déjà vu. Elle est magnifique. » souffla-t-il tout en examinant les couleurs de chaque médaille. On sentait que tout dans cette petite boîte avait une importance capitale et en même temps une histoire chargé d'émotions. « Et celle-là, c'est quoi ? » dit-il en prenant délicatement une petite médaille dorée avec un aigle dessus. Le tissu était une grande bande noire entourée de blancs, bleu et rouge. Tout en posant sa question, il retourna l'objet entre ses doigts et découvrit l'inscription au dos, indiquant « For honorable service while a prisonner of war » Autrement dit, Timéo avait eut une médaille pour avoir survécu au fait d'avoir été prisonnier durant cette guerre. Le cœur de Nigel se serra et il se mordit l'intérieur de la joue pour avoir osé poser une question aussi douloureuse. Aucun mot ne put sortir de sa bouche mais ses yeux se tournèrent vers son ami avec une expression d'inquiétude profonde quant à la réponse qu'il allait lui fournir. Comme pour s'excuser d'avoir été maladroit, Nigel posa sa main sur celle du soldat...




©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Ven 15 Avr 2016 - 1:59

Dans l’armée, ce n’était pas toujours facile d’être gay, certains étaient plus ouvert d’esprit que d’autres, il y avait aussi beaucoup plus de femmes dans l’armée maintenant, donc normal que les choses changent, elles évoluent pour le mieux d’après Timéo. « Oui l’armée c’est plus comme avant, c’est plus comme dans les films, ça peut ressembler parfois, mais en général, les choses ont beaucoup changé, ça m’a facilité les choses, bien que j’aurais simplement pu garder pour moi le fait que je suis gay…. » Mais il n’avait pas eu besoin de se cacher et une fois prisonnier, ce détail n’avait plus la moindre importance.

Après avoir parlé un moment, il avait invité Nigel à prendre place à table pour manger, bon tout d’abord Nigel devait s’occuper de mettre la table et mettre les assiettes qui contenait l’entrée sur la table vu qu’il ne pouvait pas le faire, avec les béquilles c’était trop compliqué. Une fois à table, il pouvait manger, c’était bon, il avait bien réussi et vu les paroles de celui-ci, Nigel aimait beaucoup aussi ce qui était une très bonne chose. Il était content que Nigel aime, que l’assaisonnement soit parfait à son goût. « Je suis content que ça te plaise, ça faisait un moment que je n’avais pas cuisiner pour quelqu’un. J’espère que la suit du repas va te plaire tout autant. J’avoue que j’ai hâte de retourner travailler au restaurant, ça me manquait la cuisine, ça me change les idées, c’est tranquille, c’est parfait pour moi en ce moment, ça risque d’être différent dans un restaurant, plus bruyant, mouvementé, mais à côté de l’armée ça va être tranquille. » Il termina de manger en même temps que Nigel environ et lui proposa d’aller voir ses médailles alors que Nigel mettait les assiettes vide dans le lave-vaisselle. Puisque le plus jeune accepta, Timéo pris la direction de sa chambre bien rangé, propre, pour sortir un boite qui contenait les fameuses médailles obtenu durant sa carrière de militaire.

Installé dans la chambre sur son lit, il venait d’ouvrir la boite de ses médailles pour les montrer à son invité. Il lui fit un sourire et le laissa fouiller, il se crispa un peu quand son attention fut portée sur une médaille en particulier. Il pouvait le comprendre, c’était une belle médaille, mais c’était une médaille qui venait d’une histoire difficile. Surtout que Nigel venait de demander pourquoi il l’avait eu, c’était quoi cette médaille. Puisqu’il venait de voir l’inscription, Nigel compris que c’était en lien avec ces blessures... L’ancien militaire avait du mal à en parler, mais il répondit malgré tout à celui-ci : « C’est la médaille qu’on m’a donnée pour avoir survécu aux trois années ou j’étais prisonnier... C’est une médaille que j’ai eu pour survivre à toutes les tortures qu’on m’a fait endurer... » Il marqua une pause et dit : « C’est pas vraiment une médaille que j’aime... Je suis content d’avoir survécu, mais j’aurais préféré ne pas avoir à vivre ça... je suis désolé, je me sens pas capable de plus en parler... pas pour l’instant... peut-être un jour, mais en ce moment c’est trop dur... » Il marqua une pause pour ajouter : « Tu pouvais pas savoir... ne t’en veux pas d’avoir poser la question, c’est rien... » Il fouilla dans la boite pour sortir la médaille du courage et la lui donna. « Garde là, si tu veux t’inspirer d’une médaille pour le décor, cette médaille c’est celle que je préfère, donc tu peux la garder avec toi le temps de faire le croquis... » Il lui fit un sourire et le regarda un moment. Il s’était penché, rapproché de lui pour lui donner la médaille, il avait une folle envie de l’embrasser, mais la minuterie pour la lasagne sonna pour dire que c’était prêt donc il se redressa sans l’embrasser. Un retour à la réalité si on veut... il dit : « La lasagne est prête, on peut manger. » Il prit les béquilles et retourna dans la cuisine pour sortir la lasagne du four, il servit deux portions et laissa Nigel mettre les assiettes sur la table. « Bon appétit, Nigel, encore merci d’avoir accepté ce rendez-vous... » Il lui fit un sourire et commença à manger doucement.

Il lui fit un sourire et dit tout en mangeant : « Si tu veux j’ai quelques films, on peut se regarder un film avant de manger le dessert... » Il avait envie de l’avoir près de lui, le film était seulement une excuse pour se retrouver sur le canapé avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Ven 22 Avr 2016 - 19:05


* Tonight it's just you and me *

♪ Oh my look at those eyes, Look at the trouble that they hide inside, I see the flicker of the pain on the rise, Oh my look at those eyes ♪


Nigel est heureux que l'armée évolue et que les homosexuels aient leur place dans celle-ci. Servir son pays est tellement plus important qu'une question de sexe ou d'orientation, on ne devrait pas rejeter ceux qui veulent aider. « Les films sont quand même sympas pour la plupart. » dit le jeune homme avec un sourire pour le taquiner. Il ne savait pas vraiment si c'était un bon sujet de plaisanterie mais Timéo avait l'air en forme ce soir alors il avait envie qu'il se détende. Et le repas était une bonne idée pour cela. Avec le chien dans les pattes, le brun parvint à servir l'entrée pour que son ami ne se fatigue pas. Le voir debout était quelque chose de fabuleux, il aimerait que ça dure alors autant qu'il se préserve pour le moment.
L'entrée était délicieuse, jamais on ne lui avait préparé quelque chose d'aussi bon sans autre raison que le remerciement. « Si t'as besoin de cobaye pour goûter ta cuisine hésite pas hein ! Je suis volontaire ! » dit-il en reprenant une bouchée. Tim était un bon cuisinier, il avait confiance, son restaurant marcherait très bien.

Pour une petite pause dans le dîner, Timéo proposa d'aller voir ses médailles, ce que les deux amis dirent. Il en avait reçu quelques-unes et c'était impressionnant de tenir entre ses doigts un objet si petit et qui a une aussi grande valeur. Son regard se posa sur une médaille qu'il se rendit compte être la médaille des prisonniers de guerre bien trop tard puisqu'il avait déjà posé la question. S'en voulant, le sportif ne lâcha pas la main de son ami tandis qu'il lui répondait. Le soldat tentait de mettre des mots sur tout ça, de justifier la présence de cette médaille. Nigel serra sa main dans la sienne en guise de soutien et compris parfaitement ce qui poussait son camarade à ne pas parler. C'était encore très récent, il avait subi des choses que nul ne devrait jamais avoir à affronter. « Je suis désolé... » lança le brun à toute vitesse en reposant un peu brusquement la médaille dans la boîte. Il avait le don de faire des boulettes plus grosses que lui et bien entendu ne pourrait pas « ne pas s'en vouloir » pour cette maladresse, car il était doué pour culpabiliser.
Fort heureusement, Timéo parvint à changer de sujet en présentant sa décoration pour son courage, lui disant de s'inspirer d'elle pour son croquis. Tim était près, dangereusement près et le hockeyeur pouvait sentir son souffle sur son visage. Frissonnant, Nigel pensait certainement à la même chose que son ami, mais une sonnerie les stoppa dans ce geste qui aurait pu être si particulier... l'intimité aurait peut-être été étrange mais pourtant si désirée dans ce moment de faiblesse. Alors le Chatwood se leva et le suivit dans la cuisine pour chercher les lasagnes. Ça sentait tellement bon dans la pièce lorsque le four s'ouvrit que l'atmosphère sembla se réchauffer. Nigel fourra la médaille dans sa poche pour ne pas la perdre et prit les assiettes pour le déposer sur la table. « Je t'en prie. Hum ça a l'air bon ! T'en veux un peu ? » ajouta le jeune homme après avoir parler de la nourriture. Il voulait lui servir un peu de vin, histoire de faire paraître la soirée normale. Peu à peu, ce dîner se transformait plus en rencard qu'autre chose mais ce n'était pas désagréable.

Tout en dégustant ce qui était le meilleur plat de sa vie, Nigel apprécia l'idée que lui soumettait soudain son ami. Parler de tout et de rien était sympathique et l'idée de regarder un film également. Ça pourrait le détendre. Mais le sportif se demandait le genre de films qu'ils pourraient regarder sans que cela traite de la guerre, de violence, de mort ou de torture... Il fallait réfléchir au bon type de film pour ne pas plomber l'ambiance. Peut-être qu'une comédie serait de bon ton ! Il souhaitait qu'il en possède. « Ouais. On peut prendre le dessert devant le film, si t'es pas contre à ce qu'on mange sur ton canapé. Je sais que certains n'aiment pas, mais je trouve ça plus chaleureux. » dit-il, avec comme une envie de terminer le repas près de lui, s'imaginant déjà partager son dessert. Mais Timéo avait beau être gay, cela ne signifiait pas qu'il allait y avoir quelque chose entre eux, malgré la tension sexuelle que l'on ressentait. Nigel aurait adoré sentir cette chaleur se répandre hors de son estomac pour envahir tout son être et se laisser consumer dans un baiser... Le peu de vin qu'il avait bu lui monter à la tête !? Fiou ! Le repas se poursuivit en parlant de tout et de rien jusqu'à ce que Timéo se lève. Ils allaient s'installer au salon et le choix du film était celui du soldat pour ne pas faire de boulette. Pendant que l'autre était en train de s'installer, Nigel débarrassa la table avant de le rejoindre.




©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Lun 25 Avr 2016 - 2:27

Il eut un sourire en l’entendant, mais il n’ajouta rien d’autre aux paroles de celui-ci, c’est vrai que les films étaient sympas. Il continuait de parler avec lui tout en mangeant en même temps l’entrée, il était content que son plat plaise à Nigel. Il eut un petit rire quand il l’entendit : « Je vais m’en rappeler alors, si j’ai besoin d’un cobaye je vais faire affaire avec toi. » Il avait terminé l’entrée et s’était rendu dans sa chambre pour regarder les médailles avec lui. Nigel semblait beaucoup aimé ses médailles c’est pourquoi il lui donna une des médailles pour l’aider à faire la décoration. Ça semblait touché Nigel et c’était ce que voulait celui-ci.

Nigel avait parler d’une médaille dont le sujet était plus délicat, la médaille qu’il avait eut suite à son temps comme prisonnier de guerre. Timéo ne lui ne voulait pas pour sa maladresse, il ne pouvait pas savoir quand il avait posé la question. Le militaire fut un peu surpris quand il lui prit la main pour la serrer, mais ce petit geste bien simple lui apporta beaucoup de bien être, il lui fit un petit sourire et lui dit : « C’est pas grave, t’inquiètes pas pour ça… » Il ne voulait pas perdre du temps à parler de ça, il préférait parler de quelque chose de bien plus agréable, la décoration de son appartement et il devait y avoir bien d’autre sujet intéressant qu’ils pourraient trouver.

Il était tout proche de lui en parlant de la décoration, tellement proche de lui, il avait envie de toucher ses lèvres des siennes, mais il ne savait pas s’il le pouvait. Il ne savait pas si c’était une bonne idée. C’est pourquoi il se redressa d’un coup quand la sonnerie pour prévenir que la lasagne était prête sonna. Il se leva pour aller dans la cuisine, se servant de ses béquilles bien sûr. Il laissa Nigel servir, pas trop le choix, pour lui s’était risquer que les assiettes se retrouve au sol. Assis à table pour manger, il accepta le vin, il n’en buvait pas souvent, il préférait faire attention avec ses médicaments, mais c’est pas une fois qui allait déranger. « Alors tu aimes ? » Il voulait être sûr que la lasagne lui plaise, il voulait que tout soit parfait, même s’il y a eu un petit problème dans la chambre avec la médaille, mais c’est un détail sans importance, ça ne va pas gâcher toute la soirée. Il termina son assiette, il appréciait encore plus la nourriture depuis sa libération, il avait eu du mal par contre au début à recommencer à manger.

Il lui avait proposer de regarder un film, il lui proposait de choisir, lui ça ne le dérangeait pas, n’importe quel film, il n’allait pas se plaindre. Pour ce qui est de manger sur le canapé il le faisait souvent, comme il mangeait seul la plupart du temps et c’était plus agréable de manger devant la télé que à une table, seul. « Ça me dérange pas du tout qu’on mange sur le canapé, je le fais souvent. » Il le laissa ramasser les assiettes et il prit la direction du canapé pour s’installer, il avait avant de s’installer sur le canapé coupé d’un part d’un cheesecake qu’il avait fait le matin afin qu’il soit prêt pour le soir, c’est bon lorsque c’est fait à l’avance, pour avoir le temps de bien prendre et refroidir. C’était un cheesecake marbré au chocolat noir, il espérait que ça plaise à son ami. Il pris l’assiette que lui donna Nigel et mis finalement un film de son choix, il avait décidé de mettre une comédie, il aimait ce genre de film, ça lui changeait les idées. Quand Nigel s’assit sur le canapé à côté de lui, il tenait de se concentrer sur le film et le dessert, mais il n’arrivait pas à s’enlever l’image du baiser qui aurait pu avoir lieu durant le moment dans la chambre. Il posa son assiette sur le table au milieu du salon quand il eut terminé et laissa le sportif faire de même.

Il regardait le film, mais il fini par se retourner et se pencher vers Nigel pour l’embrasser tendrement, il ne pouvait pas s’en empêcher, il avait trop envie de le faire, il ne savait pas s’il faisait bien, mais il savait qu’il allait le regretter s’il ne le faisait pas. Il se recula un peu pour le regarder et attendre une réaction, il n’osait rien dire, son premier baiser depuis longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Dim 15 Mai 2016 - 11:13


* Tonight it's just you and me *

♪ Oh my look at those eyes, Look at the trouble that they hide inside, I see the flicker of the pain on the rise, Oh my look at those eyes ♪


La soirée se passait pour le mieux, ben qu’il y eut un petit moment de faiblesse après l’entrée. Comment aurait-il pu savoir, sans être militaire, à quoi ressemblait une médaille pour les prisonniers de guerre. Il s’en souviendrait toute sa vie maintenant ! Et ne parlerait plus de ça ! Sans rien savoir de ce qu’avait vécu Timéo, le sportif s’inquiétait énormément et se prenait à imaginer des choses. Au vu de son corps recouvert de cicatrices, et des nombreux films historiques qu’il pouvait apprécier, Nigel en venait à se demander quel genre de torture il avait bien pu subir. Ça l’effrayait et il avait envie de l’oublier autant que d’en parler, pour soulager les consciences.
Après cet épisode un peu glacial, les deux hommes avaient repris place à table afin de déguster les lasagnes parfaitement cuites. Nigel adore ce genre de plat et ne saurait s’en passer. Certes, il a un régime qui se constitue principalement de plats végétariens, mais il aime la viande et ses bienfaits autant nutritifs que la sensation de remplissage de l’estomac. « C’est la meilleure chose que j’ai mangé de ma vie ! » dit-il en prenant son verre pour se désaltérer. Sa mère était une excellente cuisinière, lui avait appris avec elle et se défendait pas mal, mais face à un professionnel il n’y avait pas photo ! Le plat était délicieux, le hockeyeur se sentait gâté et devait bien s’avouer qu’il raffolait de ce genre d’attention.

L’atmosphère était plus détendu que dans la chambre, un véritable bonheur de passer une soirée comme ça. A la maison, c’est moins calme avec Matthys et Ingrid, on s’y fait mais un peu de calme en compagnie d’un homme plus que charmant, c’était bienfaiteur. Timéo est quelqu’un d’attachant aux yeux de son ami, qui avait eu un peu de mal au premier abord mais en apprenant à le connaître, on sent qu’il cache un être sensible et doux, blessé par la guerre. Il tente de prendre soin de lui, soulageant sûrement les sœurs de ce dernier, qui avaient aussi leurs vies de famille à gérer.

Il fut entendu que le dessert serait pris dans le salon, tout en regardant un bon film sur le canapé. L’idée était bonne et le Chatwood se demandait quel genre de films ils allaient voir. Il fallait quelque chose de léger, avec peu de sangs et de larmes, on e avait assez dans la vie. Une petite comédie tout ce qu’il y a de plus banale, c’était parfait. Et puis, le soldat serait ravi de se caler dans le canapé, il devait y être tellement à son aise. Son corps était fatigué par la rééducation, alors un endroit aussi confortable était obligatoire pour lui. Nigel servit les assiettes, toujours aussi ravi d’aider et de découvrir ainsi en avant-première les plats. Il en donna une à son compagnon de soirée et s’installa à ses côtés. Le cheesecake fut avaler  rapidement, tant il était bon. Le chocolat, un pêché mignon chez Nigel qui ne savait pas résister. Mais uniquement le chocolat noir, très bon pour la santé et peu sucré.

Et puis, les assiettes se retrouvèrent sur la table. Les deux amis riaient bien devant cette comédie aux personnages attachants.  Le Chatwood sentait le bras de Timéo contre le sien et, au travers du tissu, un frisson le parcourait. Quelques petits regard l’un à l’autre, furtifs mais assez long pour détailler la beauté du visage du militaire. Mâchoire carrée et saillante, teint halé, lèvres charnues, c’était à devenir dingue ! Les regards finissent par se croiser et lorsque Timéo se penche tout près de lui, Nigel ne bouge pas. Son cœur s’emballe quand leurs lèvres se touchent délicatement, comme une demande de permission. Ça ne dure pas longtemps, mais cette envie qui montait depuis quelques semaines se concrétisait enfin, inespérée. Timéo s’écarta de lui, peut-être un peu gêné, ou confus, on ne saurait dire. Pour toute réponse à ce baiser, Nigel plongea à son tour sur son ami, posant une main sur la nuque de Tim pour le garder près de lui. Il n’était pas sûr que ce soit le moment idéal pour ce type de rapport, entre les problèmes du militaire et les siens, mais la passion l’avait emportée sur la raison et le sportif força le passage entre les lèvres de son ami, cherchant sa langue avidement. Un baiser plus long cette fois, plus passionné, comme s’il avait envie de lui dire à quel point il avait attendu ce moment. La tête lui tournait dans une euphorie particulière et c’est presque à bout de souffle que Nigel recula légèrement les joues empourprées. Maintenant, c’était à son tour de ne plus savoir quoi dire ni faire, tellement son propre geste l’avait surpris. « Je… » tenta le brun, sans trouver de phrase pour compléter ce mot. Détourner les yeux pour regarder le film, parler de ce qui vient de se passer, que faire ? Timéo n’était peut-être pas enclin à une relation, c’était peut-être un geste comme ça, pour voir.




©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me Lun 16 Mai 2016 - 22:46

On peut dire que tout se passait très bien, oui il y avait eu un petit problème quand ils avaient parlé des médailles, dont une en particulier. Ce n’était pas facile pour lui, il n’arrivait pas à parler de ce dont il avait vécu. Peut-être qu’un jour il allait en parler à celui-ci de ce qu’il avait vécu, bien qu’il ne savait pas trop s’il avait envie d’en attendre parler. Ça serait un plan pour lui filer des cauchemars à lui aussi. Il avait continué le repas, Nigel avait servi la lasagne faite par le militaire. Il ne pouvait pas savoir que Nigel mangeait surtout végétarien, ça lui ferait plaisir de lui faire des plats végétariens s’il lui disait, il avait fait un plat que normalement tout le monde ou presque aime. Il fut content de savoir que c’était la meilleure chose qu’il avait mangé dans sa vie. « Je suis content que ça te plaise, par curiosité, c’est quoi ton plat préféré, la prochaine fois je pourrais te le cuisiner. J’ai jamais pensé à te demander ce que tu aimes manger… » Au moins il allait le savoir maintenant.

Ils avaient décidé de prendre le dessert dans le salon afin d’être bien confortable. Son invité semblait aimer son dessert, c’était une bonne chose, il voulait lui offrir un bon repas, mais aussi agréable. Il allait l’invité de nouveau, il pouvait en être sûr, parce qu’il appréciait beaucoup sa compagnie. Peut-être que plus entre eux serait possible avec le temps.

Alors qu’il était assis avec Nigel, il avait terminé son dessert et Nigel aussi, il le regardait un moment, incapable de se concentrer sur le film, il préférait la vue de celui-ci au film. Il s’était rapproché de lui au point de se pencher afin de l’embrasser. Il n’avait pas pu résister, il risquait beaucoup, Nigel pourrait le voir seulement comme un ami et ne rien vouloir de plus, un malaise s’installerait entre eux ce qui rendrait la suite de leur relation difficile. Peut-être qu’il ne lui plaisait pas, qu’il n’aimait pas les cicatrices ou du moins ne pouvait pas les accepter. Bref, il y avait plein de raison qui pourrait le faire regretter ce geste, mais il se doutait qu’il le regretterait aussi s’il ne le faisait pas.

Il ne s’attendait pas à ce que Nigel se penche à son tour afin de l’embrasser, mais le baiser fut plus passionné, lorsque Nigel avait cherché à forcer le passage de ses lèvres avec sa langue, l’ancien militaire avait entrouvert les lèvres afin de lui laisser le passage libre. Répondant à se baiser avec passion. Nigel plaisait beaucoup à Timéo, donc se baiser, c’était parfait, il passa son pouce sur la joue de celui-ci durant le baiser. Puis quand celui-ci fut terminé il regarda Nigel, il ne savait pas trop s’il l’intéressait, s’il voulait une relation avec lui, après tout la vie de l’ancien militaire n’était pas simple. Il faisait beaucoup de cauchemar, son corps était marqué par les tortures qu’il avait endurées. Nigel semblait mal à l’aise, peut-être que ça ne lui avait pas plus, peut-être que tout c’était une erreur. Timéo décida d’être honnête avec lui. « Nigel… tu sais que tu me plais beaucoup… je sais pas si tu ressens la même chose, si tu ressens quelque chose, mais je devais te le dire, chaque fois que je te regarde j’ai une folle envie de t’embrasser… » Nigel lui faisait beaucoup de bien, il l’aidait à aller mieux, à oublier et commencer une nouvelle vie. Par contre, Tim savait qu’une vie avec lui, ce n’était peut-être pas l’idéal. Par contre, il n’ajouta rien d’autres, il préférait laisser la chance à Nigel de donner son avis, lui dire s’il ressentait lui aussi quelque chose ou que c’était juste sur le coup de l’action qu’il avait décidé de l’embrasser à son tour.

Il ne savait pas trop ce qui allait se passer ensuite, si Nigel allait vouloir rester après ce qu’il venait de lui dire ou s’il allait partir. Peut-être qu’il allait vouloir rester dormir, bien que vu les nuits mouvementées de l’ancien militaire ce n’était peut-être pas une bonne idée. Sauf si Nigel pouvait accepter la situation. Bref, pour savoir ce qui allait arriver il devait attendre le prochain geste de celui-ci.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #21A - Tonight it's just you and me

Revenir en haut Aller en bas
#21A - Tonight it's just you and me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» In The Air tonight [Livre 1 - Terminé]
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Eric ~ let's groove tonight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: 23rd Street-