AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
messages



MessageSujet: promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas.. Jeu 18 Fév 2016 - 17:24


promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas

feat. l'homme des bois


 Tes écouteurs sur les oreilles, ton sac sur le dos. Tu n'avais rien besoin de plus pour passer un bon dimanche.
Il devait être seize heure lorsque tu quitta la demeure Morgan pour rejoindre la forêt.
L'air frai fouetait ton visage et quelques mèches folles échappées de ta tresse venaient s'écraser contre ton front pâle. Cette sensation en aurait dérangé plus d'un mais, tu trouvais cela si agréable..

Tu marches une bonne heure avant de laisser tomber ton sac à dos contre un arbre aux branches larges. Idéal pour grimper, tu songes. Tu escalades rapidement une branche, puis une seconde et même quelques autres pour finalement t'assoir sur l'une d'elle. D'ici la vue était superbe. Ainsi, Lewiston ressemblait à une ville quelconque. On pourrait même lui trouver du charme, beaucoup même.
Une dizaine de minutes durant, tu t'amuses à repérer la maison de ta grand mère, celle de matt, l'appartement de Connor puis ton école avant que ton regard se porte sur la réserve. Un endroit magnifique où tu rêverais de vivre. La communauté qui y vivait te semblait si bonne et tranquille qu'il t'arrivait souvent de te rendre là bas et s'observer ses habitants dans leur quotidien : les enfants courant entre les habitations sommaires des pêchers, les allés et venus des jeunes sur la plage, le retour des pêcheurs le soir; cette sérénité que tu convoitais tant..

Tu observa l'endroit si longtemps que tu ne te rendis compte de la tomber de la nuit que lorsque tes yeux avaient du mal à distinguer nettement les couleurs des différentes baraques. Légèrement affolée à l'idée de dépasser les limites imposées par Rachel, tu descends de l'arbre avec tant de hâte que tu manques de trébucher. Une fois le sol regagné, tu attrapes ton sac et sans réfléchir, tu marches d'un pas rapide vers ce qu'il te semble être le bon chemin.

Ce n'est qu'une dizaine de minutes plus tard que tu pris conscience de ton erreur : tu n'étais pas entrain de sortir de la forêt mais de t'enfoncer en son coeur. Éclairée par la lumière de ton ipod, tu commençais légèrement à paniquer.
Il ne te restait que vingt pourcents de batterie ce qui signifiait que ta lampe ne tarderai pas à s'éteindre et aucun des chemins qui s'offraient à toi ne te disait quelque chose.
Tu t'adose alors à un arbre quelques instants histoire de reprendre tes esprits. Ton coeur paniqué manquait d'exploser à chaque instant et ta veste en jean bien que fourrée ne suffisait plus à te rechauffer.

Sentant les larmes monter à tes joues et tes genoux tanger, tu te laissa glisser le long du tronc en serrant ton sac contre ta poitrine. De nature anxieuse, tu commençais à imaginer un tas de situations toutes plus terribles les unes que les autres.
Et si un meurtrier psychopathe venait à ta rencontre ? Et si tu te faisais dévorer par une meute de loups affamés ? Et si personne ne venait et que tu mourrais de froid durant la nuit ?

Tu restes ainsi un moment sans vraiment pouvoir définir combien de temps peut être cinq, dix minutes ou bien une demi heure avant d'apercevoir une lumière qui semblait flotter entre les arbres à une vingtaine de mètres de toi. Instinctivement, tu serres plus fort ton sac contre toi et plisses les yeux pour distinguer d'où provient cette source lumineuse. Des pas semblent se rapprocher. Tu fourres une de tes mains dans la poche gauche de ton manteau à la recherche de ce qui pourrait bien te sauver la vie.

Qui..qui est là ?!, tu lances cela du voix fébrile et apeurée.

Pourvu que ça ne soit pas un tueur psychopathe accompagné de sa meute de loups affamés..


Dernière édition par Leah Savannah le Ven 19 Fév 2016 - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas.. Jeu 18 Fév 2016 - 21:00

promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas..
Anders & Leah
date ► 17 février


La nuit tombait un peu trop rapidement et c'était l'hiver.
La réponse était logique pour Anders qui s'était quand même préparé à ce que la nuit soit de passage. Il marchait dans la forêt avec son sac sur les épaules, la lampe de poche à la main. Il était parti pour faire une balade de forêt vers 17h30 et savait qu'il n'allait pas croiser beaucoup de gens à cette heure. Quelques promeneurs qui rentraient chez eux et qui regardaient surpris Anders marcher dans le sens opposé. Ils cherchaient à lui dire que la nuit allait tomber et que ce n'était pas prudent de marcher dans la forêt. Weiss était la personne qui marchait sur ces sentiers depuis des années et qu'il connaissait le chemin comme sa poche.

Anders marchait dans la forêt parce qu'il aimait ça, parce que ça le détendait surtout, ça l'aidait à remettre les idées en place. Il avait eu de sombres idées et il n'osait pas venir souvent à la forêt parce que c'était là que Samuel était pendu et c'était aussi là que les adolescents avaient disparus. A cette pensée, l'écrivain déglutit et regarda le sol, pour éviter d'y trouver de mauvaises surprises.
Il fut surpris de voir plus loin et en dehors du sentier une petite source de lumière, bien faible. Andy fronça les sourcils et sentit son coeur manquer un battement. Il espérait que ce n'était pas comme l'horrible nuit, où il avait manqué de perdre la vie. Ce n'était clairement pas là que ça s'était passé bien sûr... Par curiosité et un peu concerné, il se dirigea vers cette source de lumière, il s'en approcha assez prudemment et doucement. Une branche camouflait le paysage quand il entendit une petite voix, d'une jeune fille apeurée et fébrile. Il baissa un peu la lumière pour ne pas l'aveugler et passa en dessous de la branche pour trouver une adolescente.

- un promeneur. répondit l'écrivain, toujours surpris de trouver une adolescente toute seule à cette heure. Il éclaira autour de lui, intrigué. Vous êtes vraiment toute seule et vous vous êtes perdue ? Quels genres de parents Andy allait-il avoir affaire quand il allait les retrouver, pour laisser une adolescente se promener toute seule dans la forêt. Il voyait qu'elle n'était pas rassurée et il comprenait. Elle avait pensé devoir passer la nuit dans la forêt, entourée de loups et de psychopathes qui pouvaient trainer dans ce coin. je suis Anders. Vous pouvez m'appeler Andy, vous allez venir avec moi, je vais vous ramener à votre famille. annonça l'écrivain, avec un petit sourire destiné à rassurer la jeune fille. Il semblait connaître le chemin de cette vaste forêt et ce n'était pas la première fois qu'il l'empruntait en réalité.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas.. Ven 19 Fév 2016 - 2:04


promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas

feat. l'homme des bois


Tu entends les pas se rapprocher et ton coeur menace d'exploser ta cache torasique lorsque la voix de ce qui semble être un homme te répond. Une voix plutôt grave, celle d'un homme. Peut être bien un psychopathe ! Cependant aucun loup ne semble l'accompagner..
Après t'avoir répondu, il baisse légèrement sa lampe probablement pour ne pas t'éblouir. Bon, si c'est un psychopathe, c'est au moins un psychopathe bien élevé.. Il s'approche encore et ton rythme cardiaque se calme tandis que tu essayes de te convaincre qu'il ne te veut pas de mal. Il te questionne sur ta présence ici et tu te défends tant bien que mal en essayant de te relever.
Je..j'ai juste pris le mauvais chemin, ça arrive à tout le monde.. d'habitude je n'ai aucun mal à retrouver mon chemin.

Même si le fait de ne pas être seule te réconfortait un petit peu, tu n'es pas encore chez toi et rien ne te dis que cet homme t'y conduira..
Je..je m'appelle Leah.
Voilà que tu donnais ton prénom à un inconnu, en pleine nuit et en plus de cela au bon milieu de la forêt..
Il avait l'air net, certains de ces traits te rappelaient ceux de ton père ce qui te rassura un petit peu plus. Anders ? Cela ne te disait rien.

Il dit vouloir te ramener chez toi et son sourire semble sincère. Tu souris aussi légèrement et tu te relève en retirant la main de la manche de ton manteau. Recroquevillée sur toi même, tu ne t'étais pas rendue compte à quel point la température était basse. Tu frisonnes et te frotte machinalement les bras pour les réchauffer.
Merci, c'est..c'est très gentil..

Après avoir donner ton prénom à un inconnu, tu t'appraitais à le laisser te guider à travers la forêt. Ces deux règles faisaient partie de celles qu'il était logique de ne pas rompre mais vu la situation actuelle, il valait peut être mieux passer outre..

Et vous, Andres, que faites vous dans la forêt aussi tard ? Est-ce que vous êtes un dangereux psychopathe ou plutôt une sorte de gentil justicier ?

Tu avais demander cela d'un ton sérieux, sans vraiment savoir pourquoi. Au moins, tu sera fixée..


Dernière édition par Leah Savannah le Ven 19 Fév 2016 - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas.. Ven 19 Fév 2016 - 4:08

promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas..
Anders & Leah
date ► 17 février


Il comprenait que ça puisse arrive à tout le monde de ne plus retrouver son chemin et il s'était déjà perdu plus d'une fois dans la forêt quand il ne prenait pas régulièrement les sentiers. Tout s'y ressemblait et cela prêtait à confusion. Il comprenait cela, mais restait quand même étonné de retrouver une adolescente toute seule dans la forêt, ce n'était pas sécurisé du tout pour elle. Avec la disparitions de jeunes adolescents, elle aurait pu en être la victime.
Elle s'appelait Leah, il ne percuta pas qu'il connaissait de réputation la jeune adolescente et puis, les Leah ça courrait des rues. Maintenant, ils s'étaient présentés, histoire de mettre en confiance la jeune, il lui proposa de la raccompagner pour rentrer. Le bus ne passait plus par ici malheureusement. Andy aurait laissé la personne se débrouiller, mais une adolescente de quinze ans, il ne pouvait pas. Ces derniers temps, il avait un peu l'impression de changer un peu ses habitudes. Enfin, c'était la première fois depuis des années qu'il aidait une personne coincée dans la forêt, un soir tardif.
Il hocha un peu la tête, avec un petit sourire qui ne dura pas longtemps, il n'avait pas de quoi la réchauffer, sauf dans sa voiture qui était garée pas loin. Il fit un geste silencieux, mais visible pour Leah de le suivre et de marcher à côté de lui. Il garda le rythme qui était adapté à la jeune adolescente et retournèrent sur le sentier. Elle commença à lui poser des questions et c'était un petit peu la partie dont redoutait l'écrivain. Il fit un regard interrogateur et surpris, avant de sourire à peine quelques secondes. Il réfléchit à voix haute au début.

- Euh ... Qu'est ce que je fais dans la fôret si tard ... Je me promène. J'aime bien me promener à cette heure-là parce qu'en général je ne croise personne. Je ne suis pas un psychopathe, ni un justifier. Je suis un écrivain associal qui aime vivre en ermite et les balades en forêt. Elle est vaste et fourbe. On croit bien connaître le chemin, mais il arrive même aux expérimentés de s'y perdre. Vous avez eu de la chance que je passais par là..Et vous vous baladiez ici aussi ? Je croyais que les jeunes de votre âge préféraient rester chez eux devant leur ordinateur... Il avait gagné en assurance à la fin, ou presque.

C'était la vision qu'Anders avait des adolescents de Lewiston. De jeunes qui perdaient leur temps devant l'ordinateur ou les jeux vidéos ou à faire des histoires sur de la mode. L'écrivain n'était pas mieux que ces jeunes. Il ne sortait quasiment jamais de chez lui alors qu'eux ils étaient bien forcés pour aller en cours.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Maxim R. Savannah
Maître Jedi
308 $
09/03/1968 $
308 messages
Mensonges : 308
Anniversaire : 09/03/1968


MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas.. Mer 6 Avr 2016 - 10:11

Abandonné, verrouillé et archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas..

Revenir en haut Aller en bas
promenons nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-