AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1479 + It just happened. ► Weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 25 Fév 2016 - 1:30

It just happened.
anders et grace (16 février)


L'intérêt.
Elle en portait un sans limite à toute cette histoire. Si Anders pouvait trouver ce qui était bon pour lui en Allemagne, qu'il y aille. S'il pouvait renouer avec sa soeur et se sentir un peu mieux à défaut de pouvoir totalement aller mieux, qu'il le fasse. Elle le soutenait dans son choix bien évidemment et était plus que curieuse de connaître la réponse. Elle aurait pu jeter un oeil sur l'écran pour tenter d'y lire l'allemand mais de toute façon, elle n'avait pas la même maîtrise de la langue suffisante pour saisir toutes les tournures de phrases.

A l'entendre, elle comprit que nous n'allait pas bien, rien n'allait toujours bien dans la vie. Anders apprenait pour sa mère en même temps que pour le reste et elle supposa que ça ne l'aidait pas non plus. Il allait sans doute se sentir coupable de ne pas avoir été là et il voudrait y aller, bien sûr. Il continua en parlant d'un neveu et elle hocha distraitement la tête sans comprendre véritablement où les dates clochaient. Une bonne nouvelle au moins, Sonja semblait heureuse. Grace, c'était tout ce qu'elle pouvait lui souhaiter et tout ce qui pouvait rassurer Anders, s'il n'y avait peu l'ombre du pardon, du père et de sa mère au tableau. Cela et, comprit-elle, le détail qu'était l'argent. S'il n'en avait pas pour déménager, un voyage en Allemagne était exclue.

Aussi sourit-elle fortement en se relevant filant vers son sac et revenant avec un chéquier. Elle y inscrivit quelque chose comme deux mille dollars avant de le lui donner sans un mot, ne se départissant pas du sourire. Alors seulement, son esprit s'arrêta sur ce qu'il venait de dire. Vingt et un ans. Comme qui ? Pas Samuel, il devrait en avoir vingt-deux ou vingt-trois.

- Vingt-et-un ans comme qui Andy ? Demanda-t-elle avant de surprendre un possible regard étonné et de continuer avant qu'il ne puisse s'exprimer sur le chèque. Tu parlais de ton neveu qui avait cet âge comme ... ? Comme qui ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 25 Fév 2016 - 13:16

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


Son amie s'était relevée, elle avait laissé en plan son livre pour aller chercher quelque chose dans son sac. Anders n'eut pas besoin de dire un mot qu'il comprit tout de suite ce qu'elle allait faire. Il allait protester mais elle n'allait pas l'écouter, elle avait déjà sorti son chéquier.

- Grace tu n'as pa...

Il ne finit pas la phrase qu'elle lui avait tendu le chèque, l'écrivain le prit pour regarder la somme avant de s'étrangler. Non, il ne pouvait pas faire ça. Grace était son amie, oui, mais non. Il ne pouvait pas lui prendre tout cet argent bien qu'elle soit née avec une cuillère en argent dans la bouche. Il n'allait pas lui prendre tout ça, il allait faire les heures supplémentaires pour le travail, faire publier un livre pour gagner plus. Andy ne pouvait pas lui prendre ce chèque et il alla s'exprimer sur ce sujet. Seulement, elle l'en empêcha avec une question qui le figea. L'écrivain avait failli parler d'Amber, en comparant son âge à celui de son neveu. Silencieusement, il détourna le regard sur l'écran de l'ordinateur et il fronça les sourcils en voyant cette photo. Anthony Caldwell ? Que faisait-il là sur son écran en train de se disputer avec son amie ? Encore l'autre question de Grace, qui se voulait être plus claire.

Andy montra son trouble sur son visage. Entre le chèque, l'écran envahie de deux photos venant de -S, puis les questions sur Amber. Par où commencer ? Il ferma les yeux et secoua doucement la tête pour essayer de se reprendre un petit peu. Pour faire le tri... Il s'affala un peu sur le canapé, la douleur au dos était presque partie, c'était déjà ça qui se réglait au moins. Il regarda ce qu'il avait à la main, le chèque. Il ne pouvait pas accepter une telle somme.

- Gracie, j'apprécie ton aide. Mais, je ne peux pas prendre ce chèque. C'est trop et je ne pourrai jamais te rembourser. Je vais faire les heures supplémentaires et faire sortir un livre, je dois au moins essayer ça.. Il soupira et ouvrit les yeux pour la regarder. Le chèque toujours en main malgré ce qu'il avait dit. Il allait lui répondre à la question. Elle devrait avoir vingt-et-un ans maintenant... Je n'avais pas précisé dans ma lettre, mais on avait eu un second enfant. Une fille sous le nom d'Amber. Chloé était partie, avec elle, qui avait à peine un an. Je ne l'avais pas dis dans ma lettre, parce que j'étais sûr de pouvoir la retrouver, la revoir avant de dire quoi ce que ce soit ... Mais... J'ai été obligé d'abandonner les recherches l'année suivante, quand elle m'a envoyé les papiers de divorce qui lui donnait le droit de garder notre fille et je ne pouvais pas dire non, sinon elle allait nous faire financièrement couler... On ne s'en serait pas sorti. Je me demande ce qu'elle devient maintenant.

Voilà, c'était dit. Anders ne savait pas s'il se sentait mieux, il l'avait pas vraiment été quand il l'avait dit à Abigail. Il devait reconnaître qu'une fois qu'il avait parlé d'Amber, il lui était un peu plus facile d'en parler aux gens de confiance, dont Grace en faisait soigneusement partie. Il regarda l'écran de son ordinateur, cette photo où Anthony semblait se prendre la tête avec Grace. Il voulait savoir pourquoi ils se prenaient la tête. Mais il était clair qu'ils se disputaient et cela donnait une sensation de mal-être à l'écrivain qui commençait à se dire qu'il n'aurait pas dû se taire. Il regarda son amie, il devait lui poser des questions là-dessus, revenir aussi à la charge de ce qui s'était passé en 1990, il se rappelait toujours de ce message.

- Dis Gracie ... Comment cela se fait-il que tu connaisse ce type ? Anthony Caldwell ... Il se rappelait aussi du message de -S, en rapport avec ce qui s'était passé en octobre. Il commençait à comprendre le sens et il espérait que ce n'était pas ce dont il pensait réellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 25 Fév 2016 - 15:28

It just happened.
anders et grace (16 février)


L'interrogation.
La réponse était bien sûr attendue et elle ignora sa vaine tentative pour contrer sa donation. Elle ne dirait sans doute pas que deux mille dollars étaient rien mais aux yeux de l'argent qui dormait, appartenant à sa famille, ce n'était pourtant véritablement qu'un détail. Et puis, s'il insistait, elle pourrait toujours demander un remboursement sur la durée. Au moins s'assurerait-elle qu'il serait là pour lui redonner l'argent et donc ne pas fuir à nouveau. C'était presque égoïste comme comportement finalement. Lui donner l'argent en osant supposer qu'ainsi il ne partirait pas. Elle lui en voulut de la rendre égoïste mais cela disparut tout aussi vite.

La question qu'elle posait allait trouver réponse du moins le crut-elle quand il fixa son écran tandis qu'elle observait ses réactions. Il n'aimait pas ce qu'il lisait et elle voulut l'interroger sur cela quand il commença à parler à propos de l'argent et qu'elle déclina la chose en roulant les yeux.

- On a qu'à dire que c'est un emprunt. Tu travailles, tu paies le voyage comme tu peux et en attendant tu as cet argent pour aider. Je n'en fais rien. Ce n'est pas comme si j'avais beaucoup de dépenses à faire. S'il te plait. Il devait accepter et de toute façon, elle n'accepterait pas qu'il le lui rende.

Ce fut ensuite qu'elle pensa que les malheurs ne le touchaient jamais à moitié et qu'elle s'en voulut d'être rancunière à son égard malgré tout. Il vivait des choses difficiles et elle ne savait pas ce qui était le pire entre perdre son enfant et savoir ce qu'il était advenu de lui ou n'avait aucune nouvelle. Elle ne pouvait pas imaginer cette douleur là et resta à l'observer avec un regard triste. Grace aurait voulu partager cette douleur-ci également. Elle avait déjà à faire avec la sienne mais personne ne méritait de perdre son enfant, ses enfants. Anders avait perdu les deux. Elle n'aurait pas survécu si Riley n'avait pas été là. Elle ne savait alors pas comment il faisait pour être toujours debout. Elle aurait pu vouloir le serrer dans ses bras mais resta simplement à côté de lui en se sentant coupable de se sentir si mal dans sa propre vie quand lui vivait peut-être deux fois pire finalement.

- Je suis désolée Andy. Que pouvait-elle dire d'autre ? Je n'imaginais pas...

Grace ne pouvait même rien dire à ce propos. Elle avait l'impression qu'une question aurait été de trop. Elle ne pouvait pas comprendre cette femme qui avait osé arracher un enfant à son père. Elle sentait un étau enfermer ses sentiments et sa propre douleur. Affronter et imaginer celle d'Anders n'aurait fait que la rendre pitoyablement émotive. Elle aurait du pouvoir pleurer pour lui, avec lui et non vingt années trop tard... Elle s'en voulait, en voulait à Anders et surtout à Chloé qu'elle ne connaissait même pas.

Quand la question suivant vint sur le tapis, elle le regarda un peu perdue avant qu'il dise son nom. Anthony Caldwell. Bien sûr qu'elle le connaissait. D'où, lui, le connaissait-il ? Et pourquoi demandait-il cela ? Ce fut là qu'elle remarqua l'image sur l'écran et s'en approcha avec un froncement de sourcils. Grace se souvenait de ce moment où il était apparu dans les bureaux du Lewiston Tribune en lui demandant de disparaître de Lewiston. Il avait eu un tel culot et un tel manque de tact et professionnalisme.

- Il est agent du FBI. Commença-t-elle par dire sans savoir si c'était une bonne idée de lui confier ça. Il avait ses problèmes à gérer, pas besoin de connaître les siens. On a travaillé ensemble à New-York.

Elle était maintenant en colère et serra la mâchoire. Elle ne pleurerait pas. Pas encore. Au lieu de ça, elle eut un sourire serré et forcé en direction d'Anders.

- Ça ne s'est pas très bien passé. Ce fut tout ce qu'elle dit en conclusion, serrant les poings sans être capable de retenir le tremblement de la haine.

Elle n'était pas une mauvaise personne mais avec Anthony, c'était différent. Pour elle, il lui avait pris son bonheur autant qu'elle s'en était privée elle-même. Il lui avait pris Thomas. Pour elle, c'était de sa faute à lui. C'était bien plus simple que de s'accuser elle-même et pourtant, c'était un mélange des deux qui ressortait aujourd'hui.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 25 Fév 2016 - 19:46

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


- Ok. On fait comme ça. Il posa brièvement la main sur celle de Grace, avec un léger sourire. Merci.

Rembourser sur la durée. Anders préférait ça que de ne rien rembourser. Il n'avait jamais aimé prendre de l'argent de quelqu'un d'autre, même quand c'était offert car il avait appris à quel point l'argent était une choses rare et qu'il ne fallait pas gaspiller. En dehors des bouteilles d'alcool, l'écrivain savait dépenser pour acheter des choses pas trop chères (même si la qualité laissait à désirer). Il ne gagnait pas assez avec son travail, juste de quoi payer les factures, vivre. Mais pas pour déménager ou voyager. Encore, cela laisserait à Grace une sorte d'assurance... Si elle le connaissait bien, Andy n'était pas le genre à partir sans avoir réglé toutes ses dettes.
Maintenant il pouvait voyager en Allemagne, pour la première fois, grâce à Grace. Il lui en était reconnaissant et il voulut exprimer cela avant de se rappeler de la question qu'elle avait posé sur Amber.

L'écrivain détourna le regard, quand il eut terminé et s''enfonça un peu dans le canapé. C'était vraiment une très mauvaise année pour lui, une très mauvaise période et y repenser... Ramenait les idées noires. C'était un trou qui s'était formé dans son coeur, jusqu'à ce qu'il n'en restait plus. Anders avait perdu l'envie de vivre, d'écrire et de sortir, mais il s'était vite ressaisi grâce à Samuel qui était là cette époque. Sans lui, il n'aurait sûrement pas été là. Maintenant, Samuel n'était plus là. Il ne sentit très serré, à l'étroit et sa respiration était plus lourde. Il avait perdu deux enfants et il s'étonnait d'être toujours là.

- A défaut de ne pas pouvoir la retrouver, je me dis qu'elle viendra à moi. Si elle veut, si elle en a l'occasion. Chloé sait très bien effacer les traces, elle est quasiment introuvable et même sa famille ne le sait pas. Si ça se trouve, je l'ai rencontrée sans le savoir. Il lâcha un gros soupir et ce fut le silence ... Anders se massa le front sans lancer un regard à son amie. Je... J'ai pris de mauvaises décisions et j'ai subis les conséquences. Tout ce qui m'est arrivé, c'est comme si j'ai tiré la mauvaise carte du loto et que je dois enchaîner.

Il la laissa regarder la photo de son ordinateur. L'écrivain fronça les sourcils à la réponse, un agent du FBI. Il savait qu'Anthony était un agent du FBI et que c'était un natif de Lewiston. Il avait étudié en psychologie. Oui, il savait tout ça parce qu'il s'était renseigné sur lui pendant ses recherches. Il avait un bon dossier, trop bon pour que ça soit lui. Il avait travaillé avec Grace à New York. Andy ferma l'ordinateur et déposa sur la table basse. Il observa son amie, intrigué, comment ils avaient pu bosser ensemble si elle vivait à Chicago avant de venir à Lewiston. Il pouvait sentir la colère dans les paroles, ce qui l'intrigua.
Il posa la main sur le poignet de Grace, pour lui dire qu'il était là. Il y avait un problème. Il se passait quelque chose.

Gracie, qu'est-ce qu'il t'a fait ? demanda Anders, sérieux.

Il n'allait pas la lâcher comme ça, penser à autre chose. Il était là pour elle aussi et aux dernières nouvelles Anthony était toujours en ville et il n'était pas rassuré de savoir que Grace soit dans de mauvaises termes avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 26 Fév 2016 - 1:59

It just happened.
anders et grace (16 février)


La vie était compliquée.
C'était un fait. Un fait prouvé et avéré. Si compliquée que parfois, on en venait à se demander ce qui la rendait si difficile. Pourquoi passait-on par tant d'obstacles ? Pourquoi vivait-on tant d'épreuves ? Des questions qui ne trouvaient malheureusement pas de réponses satisfaisantes.

A ce moment précis, Grace aurait aimé tant de choses. Entre être là plus tôt, l'avoir su avant. Entre avoir Anders près d'elle dans les épreuves, les siennes comme celles de son ami. Entre pouvoir rencontrer Samuel ou bien encore avoir vu le départ d'Anders arriver. Il était difficile de dire ce qu'elle aurait préféré. Anticiper son départ et non le stopper parce qu'autrement Samuel et Amber n'auraient pas pu être, cela lui aurait permis d'accepter différemment les années suivantes et ne pas rencontrer tous ces problèmes qui avaient suivi la perte de son meilleur ami, de sa soeur et de sa grand-mère. Etre là en revanche aurait simplement été plus simple. Elle aurait pu le soutenir et elle aurait s'appuyer sur lui pour ses propres pertes ou du moins pouvait-elle l'espérer... Même si à en juger par son expérience passée, rien n'aurait pu l'empêcher de déserter son environnement pour faire face à la perte de Jamie.

Malgré tout, elle ne pouvait s'empêcher de s'empêcher ce qui faisait qu'il avouait tout ça quand il l'avait gardé si longtemps pour lui-même. Personne ne semblait au courant de sa vie et ne le voyait que comme le père de Samuel. Il en avait perdu son identité. Elle pensait que leur amitié permettait ces confessions et que sa présence aidait à ce qu'il aille mieux, ça aurait du lui suffire mais Grace n'aimait pas ne pas tout comprendre et Anders était bien trop souvent un mystère. Et pourtant, elle aurait sans doute pu se vanter de le connaître mieux que n'importe qui ou de l'avoir connu bien mieux que n'importe qui. Les souffrances changeaient un homme.

- Peut-être. Les temps ont changé, les jeunes ne vivent pas sans technologie. Ta fille où qu'elle soit doit être trouvable. Avec de l'aide...

Pourtant elle n'osait pas trop proposer, seulement le rassurer parce que dans le fond, ce n'était peut-être pas une bonne chose qu'il fasse ces recherches maintenant. Il devrait déjà retrouver une vie plus ... normale pour peu que la normalité existe.

- Anders... On fait tous des erreurs... Mais tu n'as pas à subir en silence. Elle ne chercha pas à ce qu'il tourne son attention vers elle, pour ce qu'elle allait sortir, c'était peut-être mieux qu'il regarde ailleurs, ses pensées étaient parfois un peu ... ridicules. Je pense toujours que l'Univers a besoin d'un certain équilibre. Il nous... Il retire le bonheur quand il est trop présent mais ne fait pas non plus du malheur sa philosophie. Je suis sûre que remonter la pente est possible parce qu'alors, il restera cet équilibre essentiel.

Optimiste ou peut-être un peu idéaliste, c'était une idée qu'elle se forçait à adopter et se dire que tout n'était pas perdu. Elle avait perdu beaucoup. Il avait perdu beaucoup. Et si retrouver son meilleur ami ne pouvait pas effacer les souffrances, ça pouvait être un fardeau moins dur à porter quand il était partagé. Elle voulait croire que l'Univers était juste et pouvoir s'émerveiller devant les inattendus, encore un temps.

En parlant d'inattendu, -S trouva apparemment judicieux d'intervenir pour exposer une photo. L'intérêt ? Grace ne le voyait pas encore mis à part lui faire parler de ce qui s'était passé. Elle se mordit l'intérieur de la joue pour éviter de sur réagir à tout ça. Mais quand il la touche ce fut un choc à la réalité et elle se recula un peu. Elle ne craignait pas Anders mais sa mauvaise expérience avec Maxim et le poids du sujet abordé rendait la chose complexe. Elle sourit et répondit :

- Tu sais qu'une journée sans émotion forte semble impossible à Lewiston. Je n'ai pas envie de pleurer encore aujourd'hui c'est déjà trop ... face à toi. Elle se concentra un peu, les yeux baissés vers le livre qu'elle voulait finir. Après Jamie, j'ai tout fait pour éviter de l'affronter. Je voulais juste partir le plus loin possible de la maison. J'ai laissé la charge de tout à Thomas. Je rentrais le soir pour dormir et je repartais tôt le matin. J'avais demandé à m'occuper des articles qui m'enverraient bien plus loin et finalement quelques années plus tard, je me suis retrouvée à New-York, sur une grosse affaire. C'était un sujet brûlant et je pensais tenir quelque chose.

Elle se releva parce qu'elle confessait toutes les dernières années de sa vie et parce que sa culpabilité remontait à la surface et elle ne voulait pas de l'amitié d'Anders à ce moment-là. Elle avait été une égoïste, pure et simple. Elle n'avait pensé qu'à elle, qu'à son métier en négligeant sa famille et son couple. Tout était parti de là. Elle ne méritait ni pardon ni compassion.

- J'ai travaillé avec Anthony sur l'affaire pendant quatre ans. J'ai été complètement obnubilée par ça. J'ai... j'ai fait passer mon mariage et ma famille après ça, après mon métier. Cette fois les larmes venaient. Le rédacteur en chef a fini par m'intimer d'arrêter l'affaire parce que ça devenait trop dangereux, parce que ça concernait des personnes trop influentes. Mais j'ai continué. J'avais l'impression de devoir mener ça à bien comme si ça pouvait amener une justice... J'ai laissé croire à Thomas qu'il ne comptait plus pour moi comme avant. On a failli se séparer. On ... on devait se retrouver pour une journée au restaurant pour notre anniversaire. On était sur la route quand ... Je sais que c'était pour me faire taire et ça a réussi d'une certaine façon mais je sais aussi qu'il aurait fallu que quelqu'un parle de moi... C'est là que Caldwell a fait ça. C'est forcément lui, il n'y a que lui qui savait ce que je faisais. Il a laissé ça se faire et moi ... si j'avais arrêté, ce ne serait pas arrivé. Elle tournait comme un lion en cage à côté du canapé et pleurant parfaitement. Je te l'avais dit que j'allais pleurer. Tenta-t-elle en souriant maigrement.

Elle ne savait pas si elle avait besoin de tout dire ou si elle ne le faisait que parce que c'était Anders mais ça ne l'aidait pas vraiment.

- Il est venu me trouver ici, Caldwell. Il veut que je parte mais je refuse de lui obéir. Je veux juste qu'il m'oublie, qu'il me laisse tranquille. Le FBI le soutient quoi qu'il arrive et je ne peux rien faire. Elle s'arrêta, serrant les poings et serrant les bras contre elle dans une vaine tentative de se protéger de la douleur ou de la culpabilité. On paie pour nos erreurs... j'ai laissé Thomas gérer trop de choses seul, je lui ai fait croire que je préférais ne pas être avec lui et maintenant, je l'ai perdu... S'il n'y avait pas Riley. Mais elle s'arrêta là en se tenant plus droite comme pour chasser cette pensée. Ouais, c'est l'équilibre de l'Univers, tu vois.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 26 Fév 2016 - 3:35

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


Anders secoua la tête, le léger sourire aux lèvres.

- Chloé a changé d'identité, Amber ne doit plus s'appeler Amber aujourd'hui même. Il est facile de changer de prénom à un enfant qui avait à peine un an.

S'il était passé par internet, qu'il avait trouvé assez facilement Sonja, il aurait pu trouver Amber. Mais ce n'était pas le cas. Même en remettant le nom de jeune fille de Chloé, cela n'avait rien donné et il se doutait qu'il finira par la retrouver. Internet n'était pas du tout la solution à tout. Il n'était pas d'accord là-dessus. Il n'avait pas non plus envie de se consacrer tout ce qui lui restait de sa vie à chercher Amber. Qui sait ? Elle n'aurait peut-être pas envie de le voir. Elle aurait déjà un vrai papa et n'aurait jamais su. Toutes ces questions devaient rester sans réponses et cela dérangeait l'écrivain. Mais il avait appris à vivre avec.

L'optimisme de Grace fit sourire un peu Andy. Il était pessimiste et n'avait pas la même idéologie que son amie. L'Univers pouvait être drôle pour lui, franchement. Trop de bonheur qui déborde... Il ne voyait pas de la même façon qu'elle et il essayait au mieux de respecter ce qu'elle disait.  

- Je n'ai fais que remonter la pente après chaque retrait du bonheur tu sais. Mais à peine que j'y arrive, c'est déjà parti pour un autre malheur. Je suis quand même reconnaissant d'avoir pu vivre de merveilleuses années avec Samuel, même si j'aurai dû être un père un peu plus présent...

Il était quand même reconnaissant que Samuel soit là. Il était son rayon de soleil, mais qui s'était éteinte trop rapidement et de façon trop injuste. L'écrivain se pinça à l'intérieure de sa lèvre et ne dit rien. Il avait baissé son regard avant de la détourner pour observer la pièce où il se trouvait avec son amie. Anders était un peu dur envers lui-même, il était comme ça. Il observa la fenêtre qui n'était pas fermée de rideaux et ça lui donnait tout une sensation étrange. Il était un peu dérangé par ça, c'était déjà un miracle que son premier réflexe ne soit pas de tirer les rideaux et de les garder ainsi le temps qu'il soit là. Il s'y habituait petit à petit et la prochaine étape sera d'ouvrir les rideaux chez lui ...

Il releva la main immédiatement quand elle réagit, en reculant un peu. La soirée d'hier était vraiment violente à ce point-là, qu'elle craigne le simple contact d'un meilleur ami. Son coeur se serra à cette réaction et il sentait la colère sourde gronder, revenir ... Mais il la contrôla et n'en dit rien.

- Un jour, tu verras qu'il existe une journée sans émotion. Elle ... est juste rare. commenta l'écrivain, avec un micro-sourire qui resta à peine sur ses lèvres.

Oui, -S intervenait toujours et faisait raviver les sujets douloureux entre les amis. Des fois, il essayait de les éloigner, il le protégeait de quelque chose peut-être. Ou tout simplement, il avait peur. Ou tout simplement il n'appréciait pas Grace. Des fois, il n'y avait pas besoin de -S pour foutre le bordel... Cela se faisait tout seul. Anders se tut et montra qu'il était prêt à l'écouter et à être là pour elle, comme elle l'était pour lui. Il fut surpris d'entendre comment Grace vivait avec sa famille après la perte de Jamie. Elle n'était pas présente pendant un temps. Ce n'était pas Grace ça, ce n'était pas celle qu'Andy avait connu. Celle qu'il connaissait était toujours là pour la famille, elle restait toujours avec ses enfants qui étaient la prunelle de ses yeux... Mais ça, c'était avant. Les malheurs pouvaient changer les personnes. Grace n'en était pas l'exception.

Anthony entra en scène : collaborateur. Il n'était pas le gars qui avait aidé Grace, il était celui qui l'avait laissée tomber. L'accident de voiture, voilà la cause de la douleur, de la cicatrice de la colonne vertébrale. Voilà la cause. Anders sourit un petit peu à la remarque de Grace qui pleurait, mais ce sourire ne resta pas. Ce n'était pas fini. Caldwell voulait le départ de Grace. Il espérait pour lui qu'il n'avait pas menacé son amie et cela semblait être le cas, avec le FBI dans la poche.

- Je suis désolé Grace ... Je ne pensais pas que ... Tu aie perdu Thomas comme ça...

Elle ne méritait pas ça, ni ce soucis avec Anthony. Elle n'avait pas besoin... Il avait du mal à croire, parce qu'il savait que Thomas et Grace, c'était le couple parfait. C'était deux personnes qui s'aimaient à la folie et qui avaient eu trois enfants en comptant Imogen. Il ne pensait pas que leur aventure s'était terminée comme ça. A cause d'Anthony, du boulot de journalisme...   L'écrivain resta silencieux pendant une minute, il réfléchit et il secoua la tête. L'équilibre de l'Univers, qu'il aille se faire voir.

- Caldwell est un agent fédéral, qui est censé de protéger des gens, pas de mettre en péril. Il vient de te mettre en péril et rien n'a été fait pour le punir ? Comment un type comme lui peut-il être encore au FBI ?

Il se rappela du message de -S, qui prenait son sens maintenant... Andy soupira et passa la main devant ses yeux. Ok... Si Anthony n'avait pas été à New York, rien de tout cela ne se serait passé. Tout d'un coup, son coeur était devenu lourd, ce n'était pas de sa faute, il ne pouvait rien savoir et il n'était toujours pas sûr... Cependant, l'écrivain se reprit.

-  Et si ... Justement tu peux faire quelque chose contre ce type ? Tu peux fouiller son passé, remettre en cause son statut d'agent fédéral, cela fera retourner le FBI contre lui. Il sera obligé de partir après et ne pourra pas ... Mais pourquoi veut-il que tu partes ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 26 Fév 2016 - 12:51

It just happened.
anders et grace (16 février)


Les enfants.
Quelque chose qui apportait autant de joie que l'inverse lorsqu'on les perdait. Ce n'était pas dans l'ordre des choses de perdre un enfant. Par un décès ou une disparition, ce n'était pas normal. C'était des choses dont on ne se remettait jamais. Anders l'avait vécu deux fois et elle ne cessait de se demander comment il se maintenait debout, comment il pouvait continuer. Elle lui trouvait bien plus de courage qu'elle en avait elle-même.

- Peut-être mais une enquête pourrait être ouverte.

Elle n'insista pas pour s'expliquer et ils parlèrent bientôt de la responsabilité, de la culpabilité de chacun, de tout ce que ça laissait ressentir. Auraient-ils jamais une discussion facile sur le dernier film sorti ou match d'un sport quelconque ? Sans doute pas maintenant. Le problème était de savoir quoi raconter et quoi ne pas raconter. Le seul problème venant de Grace était qu'une fois qu'elle commençait à parler, il était difficile de s'arrêter. Bien sûr, il y avait toujours des choses personnelles, des détails qu'elle était capable de dissimuler mais se montrer réservée était plus que compliqué face à son meilleur ami.

Bien sûr, ils avaient eu la chance de vivre avec leurs enfants et c'était quelque chose qu'ils ne pouvaient pas regretter, même si le malheur était venu frappé trop tôt. Elle ne pouvait pas regretter d'avoir eu Jamie comme il ne pouvait pas regretter d'avoir eu Samuel ou même Amber. Ils avaient pourtant bien des choses à se reprocher, sur leur rôle de parent, sur tout. Anders n'y manqua pas et elle ne répondit pas. Elle aurait pu lui dire qu'il ne devait pas dire ça, que ce n'était que le poids de la tristesse et la culpabilité d'avoir perdu un enfant, deux même. Mais à quoi cela aurait servi ? A rien et même pas à le persuader de ça. Il devait s'en rendre compte par lui-même.

- Sans émotions ? Oh non, ilen faut mais j'aimerai simplement pouvoir être contente de te voir sans contre partie. Ça semble si compliqué aujourd'hui... Dit-elle touchant instinctivement son visage et expliquant ce qui faisait toute sa situation avec honte et culpabilité.

Grace trouvait les choses injustes. Elle avait provoqué tout ça, elle en était la cause et c'était elle qui aurait du rester derrière, pas Thomas. Mais peut-être que finalement, c'était par la souffrance, la douleur de perdre les siens qu'elle serait punie. C'était pire que tout. Thomas devait être dans un endroit meilleur et c'était ce dont elle n'avait pas le droit. Elle avait permis toutes ces choses et elle s'était éloignée montrant qu'elle ne méritait pas de ne plus souffrir. Elle méritait cette douleurs mais il était parfois plus facile de reposer l'entièreté de la faute sur quelqu'un d'autre, sur Anthony Caldwell. il était aussi responsable de la situation mais en comparaison, elle se sentait bien plus fautive. Lorsque cela devenait trop dur à porter, c'était contre l'agent du FBI qu'elle était en colère. C'était une colère sourde et sèche comme elle n'en avait jamais eu et doutait que cela se calme. Elle était en colère contre elle-même et déversait tout ça sur Anthony.

- Le gouvernement couvre ses traces je suppose. Il a parlé aux bonnes personnes et a maintenant une immunité, je suppose. Déclara-t-elle après la question d'Anders qu'elle soit rhétorique ou non.

Son ami semblait considérer les choses et elle regretta immédiatement de le lui avoir dit. Sotte ! Il n'avait pas besoin de connaître ainsi ses malheurs quand lui en vivait suffisamment. Elle se rapprocha un peu, coupée dans son élan par la question suivante.

- Je ne veux pas me battre Andy. On m'a déjà contacté. Une jeune femme cherche également à mettre en avant les fautes de Caldwell. Apparemment, elle aurait des preuves de son implication dans des activités criminelles mais si je me lance là-dedans... Il dit qu'on est en danger. Je sais que la police n'a jamais attrapé ceux qui ont provoqué l'accident et il y a toujours un risque mais au moins cette fois, ils se s'en prendront qu'à moi. Et ce n'est pas comme si je ne risquais rien où que j'aille.

Elle revint s'asseoir en gardant ses distances pour ne pas sangloter d'avantage et tenter de retrouver un semblant de contrôle.

- Je suis désolée de t'avoir parlé de tout ça. Ce sont mes problèmes. C'est ma faute et je dois régler ça par moi-même. Il faut que tu t'occupes de toi. Je n'aurai pas du t'en parler. Puis son regard tomba sur l'ordinateur de nouveau et elle fronça les sourcils. Mais tu connais Caldwell ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 26 Fév 2016 - 16:39

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


Être des amis comme dans le passé.
Quand qu'est-ce que cela sera-t-il possible ? Anders ne le savait pas. Il n'était pas sûr que cela arrivera, si cela arrive ... Cela ne durera pas longtemps, mais il serait bien content. L'écrivain ne savait pas s'il retrouvait Grace après tout ce temps. Ils avaient changés, leur malheur les avait changés. Il regarda son amie et fit un léger sourire désolé. Un jour, cela arrivera... Mais ce n'était pas aujourd'hui.

Il ne s'attendait pas à une réponse à sa question. Caldwell était toujours un agent du FBI parce que forcément, il avait le bras long et comment avait-il fait n'était pas la question du jour. Anders comprit simplement le rapprochement et quelque part il avait cette désagréable sensation. Il ne pouvait pas la décrire.

- Si c'est le gouvernement qui le protège, dis-toi que ça ne tient jamais longtemps. Un moment ou un autre, ils vont le laisser tomber et il sera vulnérable. Les agents lié aux criminels ne font pas long feu.

L'écrivain avait lu des articles dessus sur les personnes corrompues qui ne feraient pas long feu. Ils avaient toujours mal terminé : prison, décès, recherches, procès qui duraient des années, chômage. Anthony n'en ferait pas l'exception mais il restait quand même un problème en ce moment. S'il était la personne qui était venue voir Grace pour lui demander de partir, il n'allait probablement pas la laisser tranquille. Cela inquiéta l'écrivain qui regarda le vide, dans ses pensées. Il écouta à peine ce que disait son amie, il revint un peu sur terre quand elle lui demanda s'il connaissait Anthony Caldwell. Andy se redressa un peu et passa la main devant sa bouche.

- Non pas personnellement. Je ne lui ai jamais parlé, mais j'ai fais des recherches il y a quelques années... Il ne m'inspirait pas confiance. J'ai laissé tombé après.

A l'époque il avait Samuel et il devait se remettre de sa blessure, retrouver Amber, payer... Survivre en somme. Caldwell avait un trop bon dossier pour être remis en question. Mais ce n'était pas le sujet de sa réflexion, l'écrivain était avec Grace qui regrettait d'en avoir parlé. Il soupira et regarda son amie,

- Certes, j'ai des problèmes que je dois régler, mais ça ne m'empêche pas de vouloir aider les autres à régler les leurs. Pas totalement peut-être, mais sache que je suis là pour les tiens. Tu ne peux pas tout garder pour toi, ça va encore te ronger sans s'arrêter. Cela ne peut pas se terminer ainsi, tu peux pas laisser ... Il y a des problèmes qui ne peuvent pas être réglés seuls Grace.

Un ami, c'était là pour aider l'autre. Comme elle venait de le faire avec le chèque de deux milles dollars. De plus, il n'était pas convaincu que Grace soit la seule personne qu'ils pourraient s'en prendre. Anders pouvait être également la cible, Riley aussi, Imogen ... Il n'était pas rassuré de cela et il ne pouvait pas la laisser gérer ça seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 26 Fév 2016 - 17:34

It just happened.
anders et grace (16 février)


Il était protégé.
C'était pour elle la seule chose à retenir. Elle ne devait pas chercher à retourner dedans. Elle ne pouvait pas. Et si sa quête de justice ou bien était-ce de vengeance lui faisait perdre Riley ? C'était inconcevable. S'il ne faisait pas long feu c'était une chance. Elle voulait bien croire Anders sur ce point mais elle n'accélérerait pas la procédure. Elle aidait Margaret avec l'ensemble des informations qu'elle avait sur Anthony ainsi que les connaissance sur la personnalité de l'agent du FBI mai c'était tout, elle n'irait pas loin.

Malgré tout elle eut un instant de doute concernant la réponse suivante. Si elle pouvait croire Anders en ce qui concernait la justice divine comme elle aurait voulu l'appeler, elle doutait qu'il lui dise la vérité à propos d'Anthony. Pas la totale vérité. Si elle se demanda ce qu'il en était, elle ne dit rien. Peut-être ne savait-elle plus simplement reconnaître le mensonge de la vérité chez lui et qu'elle le peinerait en ne le croyant pas. Elle s'abstint de tout commentaire, conservant ses doutes pour elle et se demandant, le cas échéant, ce qui le poussait à ne pas tout dire.

Ce fut ensuite, à son expression, à sa façon de réagir qu'elle s'en voulut de lui avoir dit. Elle devait pourtant s'habituer. Elle était incapable de le garder pour elle. D'abord Jamie et maintenant Thomas. Elle qui ne voulait pas accaparer ou étaler ses problèmes, c'était bien loupé. Si sa réponse pouvait lui faire plaisir le fait qu'il veuille l'aider ne lui convenait pas. Elle eut un mouvement de négation avant de le regarder sérieusement.

- Il est hors de question que tu sois impliqué là-dedans. Il n'y a plus de problème Andy. C'est si je remets les pieds dans toute cette histoire que ce sera risqué et je refuse de prendre des risques, pas maintenant. S'ils en venaient à s'en prendre à Riley ou... ou même à toi, à Imogen aussi. S'ils s'en prenaient à nouveau à ceux que j'aime, ce ne serait même pas la peine que je continue... J'ai besoin d'avancer, rester bloquée sur le passé ne m'a jamais réussi. Elle décida alors de faire de l'épaule d'Anders un coussin provisoire, avant de s'assurer qu'il comprenne que c'était son problème à elle. Promets-moi que tu ne feras rien du tout à part être mon ami et rester là ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 26 Fév 2016 - 17:59

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


Elle ne voulait pas qu'il soit impliqué.
Anders pouvait comprendre la volonté, mais il avait aussi cet envie de rendre justice à Thomas... Il n'était pas tellement impliqué dans la situation, parce qu'il ne savait pas encore tout. Il y avait sûrement des détails qui l'échappaient, il en était sûr. L'écrivain n'avait pas pu tout dire non plus, ses doutes étaient des accusations graves et il ne voulait pas être impliqué de cette manière. Même si ça pouvait aider la personne qui devait constituer le dossier. Il ne voulait pas poser de soucis à Grace pour ça, peut-être devrait-il retrouver cette personne qui cherchait à se débarrasser d'Anthony. Elle voulait avancer, lui il avait cette tendance à rester bloqué dans son passé par moment. Rester bloqué sur ses secrets, il devait apprendre à vivre avec. Avancer.
Ouvrir les rideaux.

La promesse.
La confiance était la base de l'amitié et s'il y en avait pas.... Il n'y aurait plus d'amitié. Anders n'aimait pas faire des promesses qu'il ne pouvait pas tenir ou qu'il ne pensait pas tenir. Il n'aimait pas ce sentiment d'hésitation mais c'était quand même dans la seconde qu'il réussit à prononcer les mots que Grace attendait. C'était le problème à elle, pas à lui. Il allait s'occuper du sien de son côté, s'il était vraiment sûr.

- Je te le promets. Je ne me mêlerai pas de cette histoire, je n'en ferai rien. Il sourit à peine.

Le sourire disparut, il regarda devant lui. L'ordinateur qui avait toujours cette photo-là. C'était quoi ce sentiment qui l'envahissait petit à petit, qui était tout, sauf un bon sentiment ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
816 $
15/09/1982 $
816 messages
Mensonges : 816
Anniversaire : 15/09/1982


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 26 Fév 2016 - 18:18

Terminé et verrouillé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister

Revenir en haut Aller en bas
#1479 + It just happened. ► Weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» #1478 + Remember Me. ► Weister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-