AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #1479 + It just happened. ► Weister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 18 Fév 2016 - 16:18

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


Le téléphone avait toujours l'écran fissuré.
Anders avait marché dessus et il n'avait pas songé en changer. Tant que ce smartphone restait bien smart... et qu'il fonctionnait toujours, il n'allait pas le changer. De plus, il coutait une blinde. Il ne s'en servait pas pour autre chose que des sms ou des appels à passer. L'écrivain avait lu le sms de Grace et c'était la première fois qu'il venait de douter du contenu du message. Il venait à peine de se réveiller, les cheveux désordonnés et il lisait déjà ça. La balade de ce midi était finalement annulé et cela le surprenait. Ils en avaient parlé depuis plusieurs jours et c'était Grace, qui avait fixé la date et c'était elle qui venait d'annuler.

L'écrivain ne comprenait pas. Ce n'était pas Noam l'imprévu, pas possible. Ce n'était pas le boulot non plus. Il ne la feraient pas travailler ce jour-là. Ce n'était pas trop grave ? Des questions surgissent et l'inquiétude nait. Anders sentait que quelque chose n'allait pas et diable, il n'allait pas l'appeler ou lui envoyer un message pour lui demander ce qui n'allait pas parce qu'il savait qu'elle lui répondra : rien de grave, ne t'inquiète pas. Un imprévu de dernière minute chez Grace, était toujours quelque chose de grave.

Andy soupira et passa la main dans ses cheveux. Il déposa la tasse de café sur la table et mit sa veste. Il faisait frais à cette heure et il s'attendait à ce que la porte de Grace soit fermée. Il devrait fermer la sienne pour éviter l'intrusion surprise de sa voisine. Weiss prit les clefs pour ouvrir et refermer la porte derrière lui et il traversa la rue en faisant attention aux voitures. Il croisa le regard d'une voisine qui était en train de sortir la poubelle et en était surprise de voir Weiss, à cette heure. Il s'était levé un peu trop tôt ...

Il arriva à la porte de Grace et essaya de tourner la poignée : fermée. Anders s'en doutait. Il se pinça l'intérieur de sa joue et mis la main sur son dos. Il pouvait retourner chez lui, attendre qu'elle vienne le voir. L'écrivain refusait ça cependant, il ne voulait pas que ça soit seulement que Grace qui venait le voir et qu'elle vienne à penser qu'elle s'imposait un peu trop. Il frappa à la porte, parce qu'il savait qu'elle était là. La voiture de son amie était garée.

-  Gracie, je sais que tu es là. Anders ne haussait pas le ton parce qu'il n'avait pas envie d'être entendu par la voisine d'à côté. Il fait un peu froid aussi... Je n'ai pas envie de tomber malade non plus Et Grace savait qu'il ne partira pas tant qu'elle ne lui aura pas ouvert la porte. Il venait d'entendre du bruit de l'autre côté et ne put empêcher un léger sourire se dessiner sur les lèvres. Il croisa les bras. Je t'ai entendue... Il n'avait aucun doute ce qu'elle cachait.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 18 Fév 2016 - 16:59

It just happened.
anders et grace (16 février)


Un soupir.
Son reflet lui fit plus mal que ne le faisait sa pommette et son cou. Les seules fois où elle avait vu son visage être abîmé se comptait sur les doigts d'une main. Grace n'avait jamais été violente et personne ne l'avait été envers elle. Sa précédente expérience datait de l'accident de voiture et c'était bien différente. Ce n'était pas des plaies ouvertes plutôt des brûlures et hématomes violacés. C'était horrible et elle resserra le foulard qu'elle avait depuis hier et qui avait permis d'éviter le regard de Noam. Pour le côté de son visage, elle s'était contentée de le dissimuler par des cheveux et vu le peu de temps que le jeune homme passait à la maison, il n'avait rien vu et c'était tant mieux. Elle ne se voyait pas expliquer cela, à qui que ce soit.

Ce fut là qu'elle pensa à Anders. Ils avaient prévu de se voir. Elle y avait songé hier et puis elle s'était dit qu'elle pourrait toujours mettre du maquillage pour le visage. Le problème c'était qu'elle n'avait même pas ce qu'il lui fallait. Rien de suffisamment bien pour pouvoir couvrir les dégâts.

Elle soupira à nouveau. Elle aurait du se méfier. Elle n'accusait pas vraiment Maxim du moins pas la personne à qui elle avait parlé plusieurs fois. L'accusé était Maxim l'alcoolique. Elle savait très bien reconnaître un habitué de la bouteille quand elle en voyait un. Elle n'aurait certainement pas du le ramener seule et encore moins répondre à ses phrases d’apitoiement. Elle aurait encore moins du l'aider à franchir la porte de l'appartement qu'il occupait avec Rachel et la jeune Leah qu'elle ne connaissait que de nom. Elle aurait du le laisser y aller seul et lui souhaiter d'aller mieux le lendemain. Cela aurait évité qu'il se perde dans ce qu'il n'était pas et qu'il veuille l'empêcher de bouger en serrant et frappant. Elle en avait vraiment un mauvais souvenir mais aussi un souvenir plutôt flou. Elle refusait quelque peu de s'en souvenir et penser qu'elle puisse avoir peur la prochaine fois qu'elle le verrait. Elle savait que c'était l'alcool. Elle ne voulait pas non plus accabler Maxim.

Grace avait alors annulé la sortie prévue en forêt et resta un moment devant le téléphone en attendant une réponse qui ne vint pas. Il devait sans doute encore dormir et c'était peut-être mieux ainsi. Peut-être aurait-il même oublié et c'était préférable. Elle avait moins l'impression de manquer à sa parole et de laisser tomber Anders alors qu'il était volontaire.

Le thé fumait entre ses mains et la télévision crachait des images muettes lorsqu'elle entendit le mouvement de la porte. Puis sa voix. Elle n'avait certainement pas besoin de le voir pour le reconnaître et c'était presque effrayant qu'elle se souvienne si bien du ton de sa voix. Elle réagit rapidement, et laissa le thé sur la table basse, fonçant devant le miroir, vérifiant que le foulard était bien en place et détachant ses cheveux pour cacher jusqu'à son oeil gauche.

- J'arrive ! Dit-elle d'un ton presque normal avant d'ouvrir la porte et le regarder avec un sourire. Andy ? Tu n'as pas reçu mon message. Je suis désolée, je ne peux pas sortir aujourd'hui, je crois que je suis un peu malade. Tu devrais rentrer avant de l'attraper à ton tour.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 18 Fév 2016 - 17:36

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


Ne pas mentir.
C'était la règle numéro une chez Anders. Il ne devait pas mentir à Grace et il ne le fera pas, peut-être détournera-t-il, ne donnera-t-il pas de détails. C'était peut-être mieux pour la défense. L'écrivain avait la sensation que quelque chose cloche quand même. Weiss garda son petit sourire, les bras contre son torse et attendit que la porte s'ouvre. Il faisait froid ce matin, il comprenait mieux pourquoi ses collègues, eux ils tombaient malade et pas lui .. Parce qu'il ne sortait jamais le matin d'ordinaire. Alors qu'il allait vouloir faire l'exception avec Grace pour sortir marcher, mais cela n'allait sûrement pas se produire.
La porte s'ouvrit enfin, Grace apparut et pas en forme. Ce qui fit disparaître le sourire d'Andy, qui se montra inquiet. Elle lui parla du message qu'elle avait envoyé et elle avait dû attendre sa réponse. Il n'en avait pas fait, parce qu'il voulait vraiment voir de ses propres yeux car les écrans était le bon moyen de cacher des choses. L'écrivain sortit son téléphone et montra l'écran fissuré,

-  J'ai marché sur mon téléphone il y a quelques jours, je te rappelle. Je ne vois pas tout ce que tu as écris et je n'étais pas sûr. Ecrire, c'est difficile alors que je pouvais ... traverser la rue pour te voir. Non je n'achèterai pas un nouveau, j'ai besoin de m'y habituer. Il était un peu de bonne humeur Andy. Un peu trop de bonne humeur... Mais il reprit son regard soucieux malgré tout et observa Grace. mais c'est vrai que tu as une petite mine, on dirait que tu as passé ta nuit à rester éveillée...

Il devrait rentrer avant d'attraper froid, mais il n'y songeait pas sérieusement. Cela restait bizarre parce que justement, même malade elle l'aurait laissé entrer chez elle et non invité à rentrer chez lui. Qu'est ce qu'elle cachait vraiment ?

- Tu es sûre que tout va bien ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 18 Fév 2016 - 17:56

It just happened.
anders et grace (16 février)


Sourire.
Le meilleur moyen pour faire disparaître la suspicion ou était-ce l'inquiétude du visage d'Anders. C'était énervant de vouloir se cacher et en même temps d'être si heureuse de le voir là. C'était à chaque fois la même chose. Ça aussi c'était effrayant : avoir simplement envie de sourire rien que parce qu'elle le voyait. Mais Anders lui rappelait tout le bien qu'il pouvait y avoir et toute l'amitié dont il l'avait auparavant gratifié. Par instant, quelques secondes, elle avait l'impression de ne plus le connaître et la seconde suivante, elle savait que c'était la même personne. C'était son ami, son meilleur ami, son premier véritable ami également. C'était Anders, tout simplement. Elle ne voyait pas comment le dire autrement. Il n'y avait pas de mot précis pour définir leur amitié, du moins elle n'en trouvait aucun, tout comme l'affection qu'elle lui avait toujours porté.

Mais aujourd'hui, elle ne pouvait pas apprécier sa présence parce qu'elle voulait qu'il parte ou plutôt, il fallait qu'il parte. Il n'avait pas besoin de savoir ça et de la voir comme ça. Elle avait plus ou moins honte et savait que ça inquiéterait Anders. Elle ne pourrait alors rien lui dire et elle avait peur qu'il considère que c'était dû à un manque de confiance alors que c'était pour ne pas créer plus de problèmes. Elle avait déjà reçu un appel du lieutenant Powell qui voulait qu'elle parle mais il était hors de question de cela. Si ce n'était pas pour Maxim, c'était pour Sasha et par extension Riley. Elle ne pouvait pas faire ça à l'un ou l'autre. Et puis, c'était arrivé une fois, une seule. Ce serait vite oublié et aurait disparu de son visage.

- C'est vrai. Se rappela-t-elle à la mention de son téléphone brisé et sourit encore sincèrement parce qu'il n'y avait que lui pour marcher sur son téléphone et continuer à l'utiliser. Tête de mule.

Encore, elle sourit en plaçant une main sur sa gorge comme si elle souffrait d'une angine quelconque. Elle sentait l'endroit la brûler quelque peu et c'était aussi un moyen de contrôler cela alors qu'il parlait de sa petite mine et qu'elle leva les yeux au ciel.

- Tu serais n'importe qui d'autre, je prendrais ça très mal tu sais. Plaisanta-t-elle un peu pâlement.

Regardant un instant l'horloge derrière elle, Grace s'étonna de l'heure et de le voir levé alors qu'il renchérissait et qu'elle continua à nier l'évidence.

- Bien sûr, j'ai juste attrapé froid. Elle le regardait mais ce n'était pas le regard franc qu'elle envoyait habituellement et évita son regard, le rejoignant brièvement pour continuer : Mais toi levé si tôt, je suis un peu étonnée. Tu n'as pas eu ton café encore je suis sûre. Et évidemment, elle finit par s'écarter pour le laisser entrer non sans être un peu effacée. Je peux t'en faire un. Je prenais justement mon thé mais après tu dois repartir, je ne voudrais pas que tu tombes malade à cause de moi !

Elle préféra se diriger vers la cuisine de façon à éviter de se tourner vers lui, vérifiant que ses mèches étaient bien en place et fonçant sur le placard pour y trouver du café fraîchement acheté en pensant à Anders, justement.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 18 Fév 2016 - 18:21

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


- Mais tu n'es pas n'importe qui d'autre. fit l'écrivain, qui fit un petit sourire qui ne resta pas longtemps malheureusement.

Il ne savait pas pourquoi il insistait comme ça, il ne savait pas comment l'expliquer parce que ça avait toujours été comme ça. Quand ils étaient jeunes, Anders était plutôt doué pour remarquer certains moments qui n'allaient pas pour Grace et elle avait toujours la manie de le nier et de cacher par autre chose. Clairement là, quand il venait de lui poser la question, elle n'avait pas ce regard qu'il avait l'habitude de voir : elle le détournait. L'écrivain n'allait pas juste rentrer chez lui comme ça, parce qu'il allait se poser des questions et ça allait sûrement plomber sa journée.

Son amie lui fit part de sa surprise de le voir à cette heure-là, déjà levé. Andy n'avait pas eu besoin d'énormément de sommeil cette nuit-là, il avait raté Morphée. Il prit un air qui confirma presque ce qu'elle venait de dire. Il avait pris son café, mais il n'avait pas pu tout boire : juste une gorgée avant de recevoir le message de son amie.
Noam ne semblait pas être là, pour qu'elle le laisse entrer. L'écrivain n'attendit pas et entra dans la maison de son amie, il retrouva enfin la chaleur et frissonna un peu. Il faisait réellement froid en ce mois-ci. Il était surpris quand même que Grace avait du café, cela lui fit penser qu'il devrait acheter du thé pour son amie.


- Tu as de quoi faire du café ? fit-il surpris. Au moins, il n'aurait pas eu à boire du thé comme au Fingertips. Mais oui, j'en veux bien s'il te plait. l'écrivain se frotta le bras et suivit son amie à la cuisine, qui semblait essayer de lui cacher quelque chose. Et promis, je te laisserai tranquille pour la journée. ajouta Andy, qui allait devoir sûrement se balader tout seul, parce qu'il avait quand même envie de le faire. Avec ou sans Grace.

Il observa Grace un moment, en train de préparer le café et il fronça les sourcils en croyant appercevoir quelque chose à la pommette qu'elle tentait de cacher. Vraiment pas innocemment, l'écrivain finit par s'approcher pour essayer de l'aider et de sortir une tasse. Et c'était là qu'il vit ce qu'il avait vraiment vu malgré les cheveux qui devaient cacher ça. Il n'hésita pas à les bouger doucement avec sa main, qu'elle n'avait pas dû voir venir à cause de ses mèches.

- Gracie... Il t'es arrivé quoi à ta joue...? demanda gravement Andy.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 18 Fév 2016 - 19:01

It just happened.
anders et grace (16 février)


Le regard.
Elle détesta à l'instant qu'il la connaisse si bien. C'était bien plus difficile de lui cacher quoique ce soit dans ces conditions. Le regard était un véritable détecteur et aussi simplement qu'elle savait parfois décrypter ce qu'il ne disait pas et même si elle ne faisait pas commentaire, lui aussi savait comprendre qu'elle cachait quelque chose ou plutôt qu'elle était mal à l'aise. Etre mal à l'aise avec son meilleur ami, un comble !

La femme assurée qu'elle était la plupart du temps reprit le contrôle en même temps que ses pas la guidèrent dans la cuisine, Anders juste derrière elle. Il était plus simple de mentir en lui tournant le dos. Son seul problème était qu'elle allait sans doute se le reprocher immédiatement après, comme toujours ou presque. Ce ne serait pas la première fois qu'elle lui mentirait cependant et elle avait bien réussi à lui faire croire à ce qu'elle disait par le passé alors pourquoi pas maintenant.

- Bien sûr. Je n'allais pas te laisser souffrir avec l'idée d'un thé à chaque fois que tu viens et je crois que Noam en boit également. Elle eut besoin de rajouter la fin comme pour éviter de trop laisser penser qu'elle n'avait pensé qu'à lui avec cet achat. Mais il rajoute une phrase qui la fit immédiatement réagir. Non, ce n'est pas que... Tu ne me déranges jamais, tu sais bien à quel point j'adore nos conversations et nos silences. Je ne veux pas te chasser, ce n'est pas mon intention. Elle s'inquiéta directement d'avoir fait passer le mauvais message qu'il ne croit plus être le bienvenu.

Elle retourna rapidement au café, tournant à nouveau la tête pour être totalement de dos et se concentrer plus simplement sur la cafetière. Mettre le filtre, mettre l'eau, mettre le café et ... Elle fit presque un bon en le sentant bouger ses cheveux. Pour la discrétion, c'était manqué. Elle saisit sa main avant qu'il essaie de trop en voir.

- Ce n'est pas grand chose. Je suis désolée, c'est juste... un peu douloureux. Je me suis prise un coin de meuble, je dirais même que j'ai foncé dessus et voilà le résultat. Un peu de pommade et il n'y paraîtra bientôt plus.

Ce n'était pas littéralement un mensonge. Le coup de poing avait été suivi d'une chute sur une table de nuit particulièrement dure, elle avait simplement omis la première raison à la chute. Son problème, c'était qu'encore une fois, elle n'avait pas su le regarder franchement et soupira en relâchant enfin sa main :

- Je suppose que ce n'est pas une explication suffisante... On ferait mieux de parler de café, c'est moins compliqué ! Et elle sourit finalement comme pour montrer sa bonne volonté. Oui, si on osait y croire, tout allait très bien.



Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 18 Fév 2016 - 19:37

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


-  Ne t'inquiète pas, j'avais compris Gracie. Anders ponctua sa phrase avec un petit sourire. Il savait qu'il était toujours le bienvenue et c'était réciproque, mais il y avait certains moments où l'un avait besoin d'être seul. Il avait compris ça et il ne le prenait absolument pas mal.

Il aurait presque sursauté à la réaction de son amie, qui avait attrapé sa main, comme pour éviter qu'il découvre toute la joue de ses cheveux. Anders la regarda assez surpris que Grace tienne de tels propos et ne comprit pas pourquoi elle cachait cela. Enfin, elle avait avoué qu'elle s'était prise un meuble et que ça avait fait un joli bleu. Il ne comprenait pas pourquoi elle disait ça parce que si c'était réellement ça, elle ne devait pas le cacher et l'aurait tout de suite dit à son ami. Peut-être qu'elle savait qu'il ne l'aurait quand même pas cru. Enfin si, il l'aurait cru en la regardant, en soutenant le regard de son amie mais elle ne le faisait pas comme à son habitude. Il y avait quelque chose et elle n'était pas vraiment convaincante du tout.
Anders se faisait des films maintenant. Ce n'était pas le meuble et même si c'était ça, il ne voyait pas du tout Grace foncer vers ce meuble. Elle comprit qu'elle n'était pas convaincante et qu'elle préférait parler du café. L'écrivain réagit en reculant un peu la tête, surpris de cela, il avait enfin récupéré sa main en plus.

- Chouette, je te vois avec un bleu sur la joue et tu veux parler de café. ironisa-t-il, le regard rivé devant les placards, très contrarié. Il n'arriverait pas à suivre le mouvement parce que ... Je connais ça Gracie et je ne peux pas faire semblant. Le foulard, ce n'est pas pour ton mal de gorge ? Je ne sais pas qui c'est, mais tu ne devrais pas laisser ça se reproduire, tu ne devrais pas garder ça pour toi toute seule. Il était inquiet.

Anders était vraiment inquiet et la bonne humeur à lui s'était envolée. Il baissa son regard sur la cafetière, et la tasse qu'il avait à la main. Il se rappelait de Sonja, pourquoi elle était partie en Allemagne, tant qu'il était encore temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Jeu 18 Fév 2016 - 22:31

It just happened.
anders et grace (16 février)


Elle souffla, rassurée.
Grace était peut-être un peu paranoïaque ou craignait peut-être simplement qu'Anders s'éloigne à nouveau. Ça semblait être une crainte peu fondée mais elle gardait cette prudence. Plus prudente dans ses mots et dans leur décryptage. C'était bien sûr égoïste de vouloir garder son ami proche mais c'était le cas de toutes les relations. Pour elle-même, elle ne voulait pas craindre de le voir disparaître. Elle ne voulait pas être surprise par son absence de sa vie, encore une fois. Il lui avait dit qu'il ne le ferait plus mais après tout, cela faisait peut-être parti de son tempérament. Grace songea qu'elle pourrait encore dire bien des choses à propos d'Anders, de son absence et de ce qu'elle pouvait ressentir mais ce n'était certainement pas le moment, ça ne l'était jamais vraiment. Il fallait avancer, voir le futur et c'était ce qu'elle s'efforçait à faire. Seulement le futur qu'elle imaginait ne se faisait pas cette amitié, sans Anders. Et ça, elle ne comptait pas lui dire, il n'avait qu'à le comprendre seul.

Elle pensait à tout cela et bien sûr à faire le café quand sa main atterrit dans son champ de vision. Elle la retint avant qu'il ait l'occasion de toucher ou même de dévoiler entièrement ce qu'elle cachait. Peut-être aussi parce qu'instinctivement, la dernière fois qu'une main s'était approché de son visage ce fut pour lui laisser ces hématomes. Ça n'aidait vraiment pas à lui donner bonne mine, c'était certain. Elle regrettait presque de ne pas le lui dire tout simplement mais le voir inquiet était la dernière chose qu'elle voulait. Il était bien mieux à sourire. Elle aimait le voir sourire. Malheureusement, il était trop tard. Il eut quelques mots ironiques et son propre sourire parti rapidement alors qu'elle le fixa peut-être pour la première fois aujourd'hui. C'était une façon comme une autre de graver l'image de son ami dans son esprit. Comme si elle pouvait l'oublier. Les visages étaient si facilement altérables. Celui de Thomas... Non, elle ne voulait pas y penser maintenant.

Elle le regarda encore avant de finalement rouler les yeux avant de défaire le foulard, laissant voir les marques sombres.

- Tu sais, c'est parfois énervant que tu me connaisses trop bien. Je ne voulais pas t'inquiéter. C'est quelque chose qui s'est réglé de lui-même. Il n'y aura pas de prochaine fois, j'ai trouvé cette fois assez douloureuse. Elle lui reprit la main en souriant. Tu vois, aucune raison de t'inquiéter. Dans quelques jours ce sera parti. Je suis désolée de ma réaction, tu m'as surprise. Maintenant faut que je finisse ce café sauf si tu préfères partir ? Demanda-t-elle soudainement soucieuse que son souhait de dissimulation le face tourner les talons.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 19 Fév 2016 - 1:01

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


Les bleus.
Anders la regarda défaire le foulard, dont le cou montra le passage des mains. A cet instant-là, son visage se figea et il s'était imaginé la scène, un petit flash de souvenir et il détourna le regard vers le café. Il devait se calmer et ne devait pas savoir qui était le reponsable, mais il savait que ce serait plus fort que lui et qu'il le saura d'une manière ou d'une autre. Il releva le regard quelques secondes après vers son amie et il sourit à peine à la première phrase. L'écrivain était inquiet maintenant parce qu'il était bien placé pour comprendre que les premières fois étaient toujours suivies d'une seconde.
Elle reprit sa main, elle était toujours là, avec le sourire aux lèvres. Il ne comprenait pas pourquoi elle devait sourire face à cela, elle s'était fait battre. Elle n'allait pas vouloir raconter ce qui lui était arrivé, mais Andy n'allait pas laisser ça couler. Son visage s'était un peu fermé. Il serra doucement la main de Grace, un peu trop calme et tendu.

- Non, je ne vais pas te laisser et partir parce que tu as voulu me cacher ça. J'ai compris que tu essayais de cacher ça pour pas que je m'inquiète, ni me créer d'autres problèmes... Mais tu ne peux pas tromper un ami quand il s'agit de cacher des blessures. Il sourit un peu tristement et caressa la main de son amie avant de la lâcher pour activer la machine à café. Après avoir déjà regardé Grace la préparer, il restait à appuyer sur le bouton. Et j'ai besoin de ce café ... lâcha-t-il dans un soupir fatigué.

Anders n'avait pas beaucoup dormi de la nuit. Au moins, il n'avait pas pensé à l'alcool et c'était un bon point positif. Il n'aimait pas l'idée de savoir son amie s'être fait battre par quelqu'un, ça mettait l'écrivain dans une colère, ça bouillonnait de l'intérieur.

- Que s'est-il passé ? tenta Anders, alors que le café était en train de se préparer. L'écrivain la regarda, quand même inquiet et un peu le coeur lourd.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 19 Fév 2016 - 1:41

It just happened.
anders et grace (16 février)


Rassurée.
Encore une fois. Elle se demanda alors si Anders ne pourrait pas se lasser de ses doutes et encore une fois, elle aurait eu besoin d'être rassuré. Vite, elle se ressaisit. C'était idiot d'avoir peur à ce point qu'il disparaisse à nouveau. C'était peut-être sa façon à elle de continuer à lui en vouloir ou simplement de montrer ses incertitudes. Tout le monde semblait prompt à la quitter. Il était difficile de chasser une idée ancrée au fil du temps. Elle savait juste que ne plus voir Anders finirait mal. Ne parlons même pas de Riley... Elle ne voulait même pas l'imaginer. Elle aurait perdu toute raison de vivre. Mais au diable le fatalisme ! Elle était la positive de l'histoire et elle serait morte, égoïstement, bien avant de perdre l'un ou l'autre. C'était sa pensée positive et le sourire ne la quitta pas pour la suite.

Elle le laissa prendre le café et en profita pour aller récupérer son thé laissé plus tôt et le poser sur la table, gardant cette barrière physique pour éviter ce sentiment de culpabilité en le voyant inquiet. Idiote ! Elle n'aurait jamais du ouvrir cette porte. Elle aurait du dire qu'elle était extrêmement contagieuse et le laisser rentrer tranquillement chez lui.

- Andy... Tout va bien tu sais. Ça ne se reproduira plus. Il ne savait pas ce qu'il faisait. On ne peut jamais prévoir les pensées qui viennent avec l'alcool. C'est ma faute, je n'aurai pas du l'accompagner jusqu'à sa ch... jusqu'à chez lui. Se reprit-elle jugeant encore non nécessaire de préciser tous les détails. Ce n'est sûrement pas très beau à voir mais c'est moins terrible que ça peut en avoir l'air.

Et elle but son thé, essaya comme un peu plus tôt en cachant bien les difficultés qu'elle avait à avaler simplement. Elle aurait peut-être du aller consulter chez un médecin ou à l'hôpital -ironique quand on pensait à la profession de l'agresseur si on pouvait le nommer ainsi- mais avait suffisamment vu de blouses blanches ces derniers temps pour juger convenable d'attendre et voir ce qu'il se passerait.

- Je n'en veux à personne. Compléta-t-elle en voulant détendre un peu la pression.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 19 Fév 2016 - 2:17

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


à l'écouter, elle n'avait pas vu les conséquences de l'alcool et c'était ironique. Anders buvait un peu trop mais il essayait de contrôler sa consommation contrairement à son père et l'homme qui était allé trop loin avec Grace. Il était rarement été allé au delà de ses limites et quand ça lui arrivait, il restait seul. Il se servit le café quand il était prêt et regretta la première gorgée. Trop chaud. Il grimaça et se pinça la lèvre brûlée. Il s'assit en face d'elle avec son café, sans sucre. L'opposition était toujours drôle à regarder : le camp thé et le camp café. Cela n'avait changé malgré toutes ces années.

- Et tu es allée voir un médecin ...?

Il enleva son blouson et le déposa sur la chaise. Il remit ensuite les mains sur la tasse, pour les réchauffer un petti peu. Il soupira en voyant la tête de Grace, il comprit qu'elle n'était pas allée voir un médecin et il but silencieusement son café, un peu toujours trop chaud.

- C'est un ami à toi ?

Forcément, Andy qui était inquiet passait toujours par la case questions. Il en posait tellement jusqu'à ce qu'il soit vraiment "rassuré" et qu'il reste silencieux. Grace le connaissait suffisamment bien qu'il passait par là. Il ne pouvait pas garder ce qu'il avait en tête depuis qu'il avait pensé pour la première fois Sonja de la journée. Il déposa la tasse de café sur la table, toujours préoccupé.

- Mon père avait fait ça à Sonja, deux mois avant qu'elle ne décide de partir en Allemagne, je m'étais battu contre lui aussi une fois, pour la défendre quand il a recommencé après avoir promis qu'il ne recommencerait plus.. C'est pourquoi elle a décidé de partir en fait. Pour le fuir principalement. 1991, Anders avait été absent pendant trois jours des cours de ses études et qu'il n'était pas là. Juste disparu pendant trois jours de la surface de Terre avant de revenir mine de rien. Il regarda son amie, sérieux et inquiet C'est ça ce qui est effrayant Grace. On se dit bien sûr, il ne va pas recommencer mais on ne peut jamais prévoir les pensées qui viennent avec l'alcool, ni les gestes. Ce n'était pas de ta faute, c'est de sa faute car il n'a pas contrôlé sa consommation et n'a pas compris qu'il devrait être seul. Il n'aurait jamais dû t'embarquer là-dedans et j'imagine qu'il ne s'en souvient pas ? Je n'ai pas envie que tu te retrouves à nouveau avec lui et qu'il recommence, que toi tu encaisses sans rien dire. Tu ne peux pas te dire que ça s'est juste passé comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 19 Fév 2016 - 2:50

It just happened.
anders et grace (16 février)


Les bonnes questions.
Il continuait à les poser et évidemment, elle n'avait rien d'autre à faire que de signaler que non, elle n'avait pas été voir de médecin par un vague signe de tête. S'il n'aimait pas sortir, elle n'aimait pas forcément les hôpitaux, cabinets et centres médicaux. Ce n'était pas une fait vieux comme le monde au contraire c'était plutôt récent mais cette peur ou bien simple appréhension constante aux nouvelles qui pouvaient y être annoncées était bien récente. Elle se demandait ce qui s'était bien passé pour qu'une telle appréhension pour tout un tas de choses arrivent maintenant alors que sa vie avait toujours été très confiante. La réponse était bien évidemment évidente. Tout semblait la conduire aux pertes vécues et au changement de vie et de ville.

Elle sourit encore en l'entendant poser la question suivante. Ce n'était pas le sens de la question mais plus le fait qu'il la pose, encore une qui la fit sourire. Était-ce mal de se sentir légèrement enjouée à l'idée qu'il s'inquiète ? Par certains côtés oui mais par d'autres, c'était simplement la constatation qu'elle n'était pas rien et qu'ils étaient bien amis. Chaque détail faisait une amitié et elle essayait de tous les saisir.

- Nous ne sommes pas vraiment amis. Il vit une épreuve et... je me suis dit que je pourrais être là, pour aider. Et à priori, ça avait raté, lamentablement.

Grace écouta ensuite Anders étonnée d'apprendre cela maintenant. Mécontente de le savoir et de comprendre le pourquoi du départ de Sonja. Ça avait plus ou moins détruit le moral d'Anders un temps et il lui était plus facile de comprendre pourquoi à présent. Un père ne devrait jamais frapper ses enfants. Ça n'avait rien de comparable avec sa situation. Elle était capable de se défendre si besoin était, du moins en règle générale et ce n'était pas un proche comme Anders pouvait l'être. Sonja avait subi des violences de la part de son père et c'était une chose terrible. Grace n'avait jamais véritablement connu le père Weiss. Il était rarement là pour récupérer son fils et Anders passait plus de temps chez elle, qu'elle chez lui. Pourtant, pour le peu que son visage pourrait lui être familier, il ne lui avait jamais inspiré confiance. Mais comme tout enfant, adolescent ou jeune adulte, il peut arriver de craindre un regard dur. Elle n'aurait pas imaginé que le père en lui-même était dur et violent.

La suite, elle voulut sourire mais l'écouta simplement. Elle n'était pas vraiment d'accord et le laissa finir avant de l'interrompre. Elle pensait savoir à qui il faisait référence et ce n'était pas permis ainsi.

- Rester seul... C'est brillant comme idée. Et qu'en est-il lorsque la personne peut se faire du mal à elle-même ? Non. L'idéal serait de ne pas boire du tout. Hélas pour ça, c'est raté. L'alcool détruit trop de choses. Je ne peux pas lui en vouloir ou me dire que ça va recommencer parce que ce n'était pas vraiment lui. Cet homme qui souffre et qui boit, ce n'est pas lui. Il ne m'a pas embarqué, j'ai choisi de m'y embarquer en allant le récupérer au bar et j'aurai du me douter qu'il n'avait plus vraiment la tête à la conversation ou à la raison quand il ne se souvenait pas de mon nom. Mais l'alcool ne fait pas que du mal aux autres. Je suis sûre que ça... Fit-elle en montrant son cou, ... ce n'est rien à côté de ce qu'il s'inflige lui-même. C'est une croix que les hommes malheureux se forcent à porter et je voudrais juste être plus utile. Bien sûr j'aimerai aussi que ça ne soit pas arrivé et que je n'y repense plus mais... il faut aller de l'avant parfois. Je n'ai juste pas envie qu'on me voit comme ça.

Et elle laissa la parole pour boire de son thé qui était de moins en moins chaud et qui passait toujours aussi difficilement.

- Pourquoi ne pas avoir appelé la police ? Pour Sonja, pourquoi ne pas l'avoir appelé ? Pourquoi tu ne me l'as pas dit ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 19 Fév 2016 - 3:37

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


Anders n'était pas convaincu de la qualité de l'aide de Grace à cet ami.
Cela se lisait sur son visage et son regard rivé sur le cou de Grace. Il lâcha un soupir, toujours soucieux. Parce qu'elle n'était pas allée voir un médecin et il comprenait, parce qu'elle en avait vu assez avec sa blessure au dos. Parce qu'elle aidait une personne qui était dans une mauvaise passe et ils n'étaient pas vraiment amis. Ce qui était quand même curieux... Grace avait toujours été gentille et présente pour les personnes qui en avaient vraiment besoin.
Après qu'il ait terminé de lui dire ce qu'il pensait vraiment de ça. Ce fut le tour de son amie, de s'exprimer et cela fit détourner le regard d'Anders. Il eut du mal à avaler son café et il déposa à nouveau la tasse sur la table.

L'alcool.
Anders avait juré que ô grand jamais, il ne boirait cela et qu'il ne deviendra pas comme son père. Malheureusement, il avait échoué mais il avait gagné quand même la bataille : ne pas être comme son père. Le genre dur et violent. Il n'avait pas été comme ça avec Samuel, même s'il avait été ce père distant de son vivant. Il avait été là à la fois pour lui et il l'aurait toujours été. IL était quand même tombé dans l'alcool et bien qu'il semblait faire attention, il ne pouvait pas s'empêcher de dépasser la limite et d'être seul... Seul, c'était la meilleure solution pour ne pas blesser l'autre personne, de ne pas la frapper. C'était mieux les objets, même s'ils faisaient plus mal que ça. Dans le fond, la douleur, il l'avait méritée mais ça ne l'aidait pas à comprendre pourquoi son père sombrait là-dedans de temps en temps. Il avait une famille, qui se serrait les coudes pour survivre. Il avait de quoi être heureux... Peut-être le côté auto-destructeur... L'écrivain était resté silencieux, il se souvenait des scènes de combat avec son père pour protéger sa soeur. Il avait entendu la question de Grace, après avoir dit son point de vue sur l'alcool, pourquoi n'avait-il pas dit à la police. Andy haussa les épaules après une minute de silence et but son café qui était tiède.

- Sûrement pour la même raison que toi qui ne voudra pas parler de cette nuit à la police d'abord... Puis ajoutons aussi que c'était notre père, on parlait de dissoudre notre famille et notre mère n'aurait pas supporté ça. Quelque chose nous avait bloqué à l'époque et Sonja m'a fait promettre de me taire. De ne pas en parler à qui ce que ce soit, même à toi. Je suis désolé... Il regarda dans la tasse et sentit que sa gorge se nouait et il se repreit avec un gros soupir et le massage de la main sur son front.

C'était déjà un sujet qui restait pas facile à aborder, parce que l'écrivain parlait de son père qui était passé par les poings sur sa soeur, la petite soeur qu'il était censé de protéger et non la laisser partir en Allemagne pour ne plus jamais revenir. Finalement rejoint par ses parents. Leur père n'avait jamais reccommencé et honnêtement, Andy ne savait pas si elle disait vraiment la vérité et il ne le saura jamais.

- Je m'étais promis de ne pas être comme lui et j'ai réussi à une exception près. C'est difficile pour moi de l'admettre à voix haute, mais je sais que j'ai un problème avec l'alcool et que j'en bois beaucoup. Un peu possessif sur les bouteilles... Mais il m'arrive rarement d'arriver à ce stade-là ... ou Je ne m'en souviens plus. Cependant, si j'étais dans la tête de ton ami pas si ami que ça, en plus de me vouloir d'avoir bu, en plus de repenser aux raisons qui m'ont poussé d'avoir bu... Je culpabiliserai si je revoyais la personne que j'ai appelé pour m'aider, dont j'ai frappé et qui m'a vue dans un état lamentable. C'est à boire seul, l'alcool. Pas en compagnie d'une personne. Le meilleur c'est ne pas en boire. Le mieux c'est d'être seul quand on en boit pour ne pas affecter son entourage que de reprendre ses esprits et comprendre qu'on s'en est pris à une personne. Qu'elle ait décidé ou non de s'embarquer là-dedans.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Grace Foster
Padawan accompli
2331 $
19/12/1967 $
2331 messages
Mensonges : 2331
Anniversaire : 19/12/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 19 Fév 2016 - 18:25

It just happened.
anders et grace (16 février)


Elle hocha la tête.
Elle pouvait totalement le comprendre et comprendre Sonja sur le plan de la police. Du moins pour la première fois qui aurait du être la dernière. Une erreur pouvait vite arriver ou simplement un geste incontrôlé. C'était excusable pour elle. Mais quand c'était répétitif, quand ça s'étendait sur plusieurs mois, les choses devenaient différentes. Grace avait déjà eu affaire à des femmes battues lors de quelques articles et les récits étaient souvent similaires et la culpabilité devait revenir à ce qui donnait plutôt qu'à celui qui recevait.

- Tu devrais la recontacter. Prendre des nouvelles de ta petite soeur autrement que par internet ou même aller la voir et rencontrer sa famille.

Elle avait balayé les excuses d'un sourire. Elle ne lui en voulait pas pour ça. Elle aurait pu l'entendre sans le répéter à qui que ce soit et il le savait sans doute mais elle ne lui en voulait pas d'avoir caché ça. Entre sa petite soeur et elle, il n'aurait jamais eu à choisir et de toute façon, elle l'aurait toujours poussé à choisir Sonja. C'était sa petite soeur et en comparaison d'elle, c'était bien plus important. Sonja l'était bien plus et pourtant il avait rompu le contact.

Anders reprit la parole et elle montra à quel point elle ne serait jamais d'accord pour dire qu'il avait une once de similitude avec son père. Anders étaient une bonne personne, le père Weiss non. C'était aussi simple que ça. Pour ce qui concernait l'alcool, elle avait peut-être remarqué mais osait dire que c'était la tristesse qui jouait sur cela. Mais peut-être également que l'alcool jouait sur la tristesse, sur son moral, sur son deuil à faire complètement.

- Tu oublies une chose. Les proches, la famille. Tu crois que ça me ferait quoi si j'apprenais que ton débit de boisson t'a conduit à l'hôpital ou pire ? Je ne veux pas non plus que ses filles à lui le voit différemment. Je ne crois pas du tout que boire seul soit mieux... Tu t'en sors bien jusque là mais si un jour... Et c'est pareil pour Maxim, je ne veux pas imaginer ce que ses filles pourraient vivre et supporter s'il venait à lui arriver quelque chose. Elles ont vécu suffisamment de choses douloureuses ses dernières années avec la disparition de leur mère et le reste. Ne crois pas que boire seul n'affecte pas l'entourage, ça nous affecte toujours quand on tient à la personne. Peut-être qu'il y a impossibilité de faire du mal physiquement mais ce n'est pas le pire de mon point de vue.

Elle dégagea ses cheveux, préférant pouvoir voir Anders avec ses deux yeux et n'ayant plus vraiment de nécessité de cacher les hématomes qui englobaient jusqu'à l’œil.

- Je sais que j'ai eu tord de lui faire entièrement confiance alors qu'il pouvait à peine marcher. Il n'est sûrement pas toi parce que je sais que tu n'es pas comme ton père et même saoul tu n'aurais jamais frappé ni moi ni personne. Ce n'est pas non plus dans ton caractère. Tu es un gentil c'est comme ça et c'est une bonne chose.

Elle alla récupérer sa main à lui qui reposait sur la table, la serrant en souriant, montrant sa confiance en lui qu'elle voulait aveugle, montrant qu'elle aimait son ami comme ça, que gentil était loin d'être un défaut et montrant peut-être encore, qu'elle le remerciait de son inquiétude mais qu'elle n'était pas nécessaire.

- Tu as des choses de prévues aujourd'hui mis à part notre sortie avortée ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anders Weiss
Padawan héroïque
2607 $
12/11/1967 $
2607 messages
Mensonges : 2607
Anniversaire : 12/11/1967


MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister Ven 19 Fév 2016 - 19:25

It just happened
Anders & Grace
date ► 16 février


Recontacter.
Anders se tendit un peu, de devoir imaginer aller en Allemagne. Un pays dont il n'avait jamais mis le pied et dont il en avait souvent entendu parler. Il savait toujours parler l'allemand, il avait toujours entretenu sa pratique de la langue en lisant. L'accent en revanche devait être un peu rouillé. L'écrivain redressa son regard vers son amie et sur son visage se lisait qu'il y avait un problème. Ils avaient perdus contact parce qu'il s'était passé quelque chose entre ces deux-là. Sa gorge s'était tellement nouée qu'il n'arrivait pas à dire quoi ce que ce soit et le café ne l'aura pas du tout aidé. Il déposa sa main sur la table, l'autre qui tenait la tasse et il lâcha un autre soupir

- Je sais qu'elle va bien, j'observe par internet mais je n'ai jamais osé de faire le premier pas en re-contactant Sonja après toutes ces années... Je l'ai laissée tomber alors qu'elle avait vraiment besoin de moi.. J'ai tenté de déménager, partir de là pour aller à Potsdam avec Samuel. Cela n'a jamais abouti. On s'est disputé et on ne s'est plus parlé depuis.

Anders but une petite gorgée de son café. Il en avait bien besoin à défaut de ne pas avoir un verre et c'était mieux le café vu l'heure qu'il était. Il n'était jamais bon de consommer de l'alcool le matin et là, c'était qu'il y avait vraiment un problème. L'écrivain avait parlé de sa soeur, de son problème de ne plus être en contact maintenant à cause d'une dispute qui avait définitivement brisé quelque chose entre eux. C'était parce qu'il voulait montrer à Grace qu'il lui faisait confiance, mais aussi parce qu'il ne pouvait pas garder ça pour lui tout seul. Il y avait tellement de choses chez Anders, qu'il gardait au fond de lui et qu'il passait son temps à ruminer. Ce n'était pas bon pour lui et ça ne le sera jamais.

- Ah... La famille, les proches ... Oui. intervint Anders entre deux phrase de Grace. Il leva les yeux au plafond. Il venait de se souvenir de cela. Les proches, la famille...!

La famille, les proches ... Andy n'avait jamais excessivement bu du vivant de Samuel. Il n'avait jamais fait ça parce qu'il avait pris sur lui et il avait pensé à son fils.
Maxim. Il s'appelait Maxim et l'écrivain nota l'information du coin de sa tête et n'ira pas demander l'identité complète de cet homme. C'était mieux de ne pas aller le voir, encore moins le rencontrer. Ce n'était pas dans la nature d'Andy de s'énerver et de se montrer violent parce qu'il ne l'était pas particulièrement, sauf exception et Maxim risquait très fortement d'être une exception. Il n'y pensa pas longtemps qu'il préféra se focaliser sur les paroles de Grace, regarder les hématomes de son visage. Il comprit le point de vue de son amie et il avait toujours bu en étant seul, avant que Grace n'arrive et lui fasse prendre conscience d'une certaine manière qu'il n'était pas si seul que ça. Andy réagit à la remarque avec un air pas convaincu, une petite grimace. Il n'avait jamais eu quelqu'un qui était là quand il était vraiment soûl et il s'était déjà retrouvé avec trois pétés. Mais il préféra ne rien dire. Cependant, il voulut dire quelque chose, mais il finit par s'abstenir au contact à la main. Grace venait de lui attraper la main, il la serra un peu et il finit par faire un petit sourire triste. L'écrivain ne pouvait pas s'empêcher d'être inquiet, malgré tout. Même si elle ne voulait pas qu'il s'inquiète et qu'elle lui fasse comprendre qu'elle avait le contrôle. Il déserra la main pour relâcher et finir son café. Il se releva pour s'en resservir. Accro au café et il l'assume.

- Hmm.. Je vais essayer de bricoler, faire des étagères pour pouvoir enfin ranger quelques bouquins qui trainent. Probablement continuer à écrire. Et toi ? demanda en retour l'ami, avec la tasse à la main. Il resta debout, parce qu'il allait être assis pour longtemps pour les heures à venir.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1479 + It just happened. ► Weister

Revenir en haut Aller en bas
#1479 + It just happened. ► Weister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» #1478 + Remember Me. ► Weister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: East Lewiston :: Quartier résidentiel :: Gun Club Road & 29th Street-