AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #2B - I need your help (Rachel&Terrie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: #2B - I need your help (Rachel&Terrie) Ven 12 Fév 2016 - 14:00


I need your help

Rachel & Terrie

Pour l'amour d'une sœur...


Terrie rentrait tout juste de sa garde d’infirmière, durant laquelle elle avait appris qu’elle était bel et bien la sœur aînée de Siban O’Leary. Une petite sœur… Une autre chose que Terrie n’avait pas prévu dans sa vie, mais une autre chose qu’elle ne pouvait pas ignorer non plus. Terrie ne cessait de voir les mots inscrits sur la feuille des résultats que Saffron lui avait tendue « Test du chromosome X concluant. Père identique pour les deux échantillons. » La première réaction de Terrie avait un juron sorti tout seul… Elle n’avait pas la moindre idée de quoi faire suite à cette révélation. Découvrir à 28 ans qu’on a une petite sœur de 17 ans, c’est possiblement déconcertant, c’est certain… Mais le choc passé, et la conversation avec Saffron qui avait suivie, lui avaient permis de savoir ce qu’elle voulait faire. Il n’y avait qu’une seule chose à faire en réalité.

La brunette montait les escaliers qui la menaient à son étage et elle s’arrêtait un instant devant la porte du 2B… Celle de Rachel Morgan, l’assistance sociale qui s’occupait du dossier de Sammy. C’est à elle que Terrie avait besoin de parler pour Siban, c’était elle qu’elle avait besoin de voir avant de faire ce qu’elle souhaitait faire. Mais il était encore tôt… Trop tôt pour taper à la porte de l’assistance sociale pour lui demander conseil. Terrie soupira, elle pouvait bien attendre une heure, prendre une douche, dormir un peu… La jeune femme continua dans le couloir jusqu’à atteindre sa porte, elle la déverrouilla, retrouva ses deux chiens et entreprit de patienter un peu avant d’aller tambouriner à la porte de Rachel Morgan.

Depuis qu’elle était rentrée, Terrie ne faisait que regarder la pendule de sa cuisine toutes les deux minutes. Il était presque huit heures et demi lorsque Terrie s’adressa à ses chiens… « Je ne peux pas attendre plus longtemps. » leur lâcha-t-elle, alors que l’un comme l’autre la regardait d’un air interrogatif.
La jeune femme quitta son appartement en y laissant les deux canidés, et se dirigea de nouveau vers l’appartement de Rachel Morgan. Elle prit une grande inspiration avant de taper une première fois à la porte. Terrie tapa une deuxième salve un peu plus frénétiquement juste avant que la porte ne s’ouvre sur l’assistance sociale.

« Bonjour, je sais qu’il est tôt et que j’aurai pu attendre un peu plus longtemps mais… j’ai besoin de vous parler, et c’est assez urgent. »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #2B - I need your help (Rachel&Terrie) Dim 14 Fév 2016 - 15:25


I NEED YOUR HELP

rachel ϟ terrie


La personne qui aura eu l'idée un jour de créer le concept des bains moussants était un véritable dieu à mes yeux ce soir: il n'y avait rien de tel pour se détendre et franchement, après une journée telle que celle que je venais de passer, c'était le moins que je puisse faire pour me libérer de ce stress et de la frustration aigue qu'avait fait naître en moi cet ensemble de jeunes gens nécessitant mon intervention. Lewiston n'est-elle donc pas capable (à ce point) de s'occuper de sa jeunesse ?! Aberrant.

Laissant progressivement la détente et la chaleur de l'eau m'emporter, j'en oubliais tout. Ou j'essayais, au moins, de m'éloigner de mon boulot et de revenir à la réalité domestique, aussi ennuyante fut-elle dernièrement. Je n'étais pas en ville depuis si longtemps mais j'avais déjà eu la charge de travail de trois vies entières. Et j'avais abattu un travail de nuit, cette fois-ci, chose à laquelle je n'avais pas trop l'habitude. D'ordinaire, je me serais contentée d'une douche et de quelques heures de sommeil mais là... J'avais besoin de souffler. De me laisser glisser et passer ma longue chevelure dans l'amas de bulles que j'avais fait en sorte de voir naître. Et à complètement me perdre pour le monde, me noyer dans un univers relaxant parfumé au jasmin. J'en oubliais aussi mes instincts de préservation et lorsque le parquet craqua sur la latte du hall qui m'agaçait tout autant à chaque fois que je rentrais chez moi, je n'eus d'autre réaction que de remuer légèrement, à me demander qui pouvait bien venir me voir si tôt le matin. Les collègues savaient ne pas me déranger, et la moitié de la ville m'avait dans le collimateur; cela ne laissait pas énormément de gens à considérer.

Avec un soupir à peine dissimulé, je m'extirpais de l'eau avant de finalement me couvrir d'un peignoir, rouler mes cheveux dans un essuie-bain, et traîner un peu des pieds en prenant la direction de la porte d'entrée (l'appartement n'était pas bien grand, cela ne prit que quelques secondes). Qui qu'elle fut, la personne de l'autre côté de la porte commençait sérieusement à paniquer, puisque l'appel timide s'était depuis transformé en véritable tambourinement frénétique, me poussant à couvrir les derniers mètres me séparant de la porte avec un pas plus hâtif. Jamais je ne me serais attendue à découvrir l'une de mes voisines sur le perron...

Surprise, surprise.

Drapant le peignoir de façon machinale, un peu plus proche du corps dans une posture presque défensive, j'attendais que la jeune femme termine de parler avant de finalement la considérer un instant. "Besoin de me parler" ? Dans cette ville, quiconque avait "envie" de me parler n'augurait jamais rien de bon, mais l'attitude désespérée de la jeune demoiselle eut raison de mes appréhension.
Entrez. Il y a du café dans la cuisine, faites comme chez vous, installez-vous. Laissez-moi juste quelques minutes pour me changer et on pourra parler.
Je ne parlais jamais pour ne rien dire, et comme promis, il ne me fallu que quelques instants pour revenir dans la pièce habillée normalement, mais séchant toujours mes cheveux avec le drap de bain, détestant systématiquement l'usage de sèche-cheveux pour je ne savais quelle raison.
Terrie, c'est bien ça ? Que puis-je faire pour vous ?
Je n'étais pas encore totalement revenue en mode professionnel, me servant une tasse de café en espérant que la caféine n'efface toute trace de torpeur de mon système. Non, plus privée, mais sans être en blocage professionnel total. De plus, mon attitude démontrait probablement la fatigue qui m'éprenait, mais je m'étais fait une mission personnelle d'aider quiconque le nécessitait et je n'étais pas prête à envoyer la jeune femme balader. J'espérais seulement qu'elle aille droit au but.



Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: #2B - I need your help (Rachel&Terrie) Jeu 18 Fév 2016 - 0:08


I need your help

Rachel & Terrie

Pour l'amour d'une sœur...


Terrie ne cesse de voir les mots « Test du chromosome X concluant. Père identique pour les deux échantillons. » qui étaient écrits sur la feuille de résultats. Il n’y avait que cela qui lui tournait en tête depuis qu’elle avait lu ces mots. Tout le reste, tout ce qui la tourmentait jour et nuit si elle s’accordait la moindre pause se trouvait être éclipsé par cette nouvelle inattendue, et pour le moins bouleversante, parce que Terrie était bel et bien bouleversée par cette révélation. Une révélation qu’elle ne pouvait ignorer, et qui prouvait aussi que ceux derrière –S savaient beaucoup de choses que même les principaux concernés ne savaient pas.

La première fois que Saffron avait posé la question, Terrie n’avait pas su quoi répondre. Qui l’en blâmerait ? La brune réagissait aussi bien qu’elle le pouvait, et elle y mettait beaucoup de sa force et de sa volonté. Et pourtant, il ne lui en restait pas beaucoup, fatiguée comme elle l’était. Il n’était pas facile d’encaisser à vingt-huit ans que ses parents n’étaient pas ses parents biologiques comme elle le croyait depuis son réveil – l’avait-elle su avant ? L’avait-elle compris qu’ils n’étaient pas liés par le sang et l’ADN ? – mais ce n’était pas le pire, non. Elle avait encaissé qu’elle était issue d’une famille de criminels, dont le père était probablement mort en raison d’une sale histoire… un père qui avait eu une autre fille… Terrie avait une sœur biologique, une gamine de dix-sept ans. Terrie allait finir par se donner raison : l’univers a un sens de l’humour très particulier. L’information digérée, mais le choc présent, Terrie avait voulu se renseigner sur Siban, qu’elle ne connaissait pas vraiment, et ce n’était pas seulement à cause de son amnésie. Et après un léger temps de réflexion, la brune savait ce qu’elle avait à faire. Au fond d’elle-même, elle l’avait su dès la première seconde. Ce qu’elle voulait faire néanmoins, ce qu’elle comptait faire, n’était peut-être pas légal, et la jeune femme avait besoin de quelques lumières sur le sujet. Et c’est la raison pour laquelle, Terrie se trouvait devant la porte de Rachel Morgan, l’assistante sociale qui s’occupait du dossier de Sammy, mais aussi de celui de Mathys.

Terrie attendait légèrement impatiente face à la porte close. Elle avait ignoré l’existence de cette sœur durant dix-sept ans, ne pouvait-elle donc pas attendre une toute petite minute de plus ? Apparemment non ! La porte s’ouvrait finalement sur l’assistante sociale qui n’était vêtue que d’un peignoir. Un détail que Terrie remarqua mais qu’elle ne prit absolument pas en compte. Terrie avait bien autre chose en tête, et si elle aurait pu s’attarder sur ce « détail » dans d’autres circonstances, présentement ça lui était tout bonnement égal. Terrie lui débitait ses phrases très rapidement, comme si elle était pressée par le temps, mais aussi inquiète, ou désespérée peut-être. La femme en face d’elle prit néanmoins le temps de la jauger, avant de prendre la parole et de la prier d’entrer. Après une seconde d’hésitation, peut-être parce qu’elle se sentait soudainement bête d’avoir agi comme elle le faisait, Terrie pénétra dans l’appartement de Rachel tandis que cette dernière lui indiquait de faire comme chez elle, le temps qu’elle se change.

Les quelques instants parurent à la fois très longs et très courts à Terrie. La jeune femme resta debout dans le salon de l’assistante sociale, et tournait un million de choses dans son esprit… L’histoire était déjà tellement compliquée, et promettait de l’être davantage encore avec ce que Terrie prévoyait… Rachel revenait et

« Oui, c’est ça. » Répondit-elle à la première question de Rachel. « Ok… j’espère que vous avez l’estomac bien accroché, parce que l’histoire est aussi compliquée qu’invraisemblable. Et je n’exagère même pas. » Dit-elle en préambule.

Par où et quoi commencer ? Pour la première fois depuis longtemps, les pensées de Terrie ne se concentraient que sur un seul sujet, mais elles étaient aussi désordonnées que si elle en avait eu des milliers en tête. Elle prit une profonde inspiration, après avoir décidé qu’elle débiterait tout cela comme ça viendrait.

« Je ne sais pas si vous prêtez foi aux allégations de –S et si vous avez eu vent de la dernière qui me concerne. Je ne suis pas la fille biologique des Austen, et j’ai effectivement des liens de sang avec… les O’Leary. J’ai cru comprendre que vous n’étiez pas là depuis très longtemps, alors pour faire court, disons que les rumeurs les disent être tous des criminels ou des délinquants pour les plus jeunes, sauf que… ce ne sont que des rumeurs tant qu’il n’y a pas de preuve, n’est-ce pas ? Bref… j’ai des liens de sang avec eux, et j’ai même une petite sœur dont j’ignorais l’existence jusqu’à… cette nuit en fait. Ses parents sont morts, elle est sous la tutelle de son oncle… notre oncle. Je ne peux pas la laisser là-bas, en sachant ce que je sais, même… même si c’est ma sœur depuis seulement cinq heures et qu’elle n’en sait rien. » Terrie lâche un léger soupir avant de reprendre. « Alors voilà… je sais que le temps qu’une procédure soit mise en place et que je suis puisse avoir sa garde légalement, elle aura dix-huit ans, parce qu’elle les aura en septembre alors ça m’étonnerait grandement que le système soit plus rapide que son anniversaire... alors… qu’est-ce qu’il se passerait si j’allais la sortir de là-bas sans rien demander à personne, si ce n’est-elle ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Connor J. Malone
Maître Jedi
4702 $
13/08/1987 $
4702 messages
Mensonges : 4702
Anniversaire : 13/08/1987


MessageSujet: Re: #2B - I need your help (Rachel&Terrie) Lun 13 Juin 2016 - 19:42

Archivé

______________________________

I'm with you till the end of the line
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #2B - I need your help (Rachel&Terrie)

Revenir en haut Aller en bas
#2B - I need your help (Rachel&Terrie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» Rachel Berry - Obviously, i'm a star
» Rachel Draan
» 05. [Villa des Berry] Pendant que Rachel n'est pas là, les AV dansent
» 04. 74'75 | Rachel Berry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-