AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 +24 B + Le coup de la panne || Lorcan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nemesis I. Reese
jeune apprenti
186 $
19/01/1983 $
186 messages
Mensonges : 186
Anniversaire : 19/01/1983


MessageSujet: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Mer 10 Fév 2016 - 17:06

Quelques jours plus tôt, Nemesis s'était véritablement bien ramasser. Il était tomber comme un con sur Heaven et ça s'était terminé à l'hôpital cette histoire. Heureusement pour lui, la demoiselle avait négocier qu'il puisse rentrer chez lui et ils avaient passer la nuit blotti l'un contre l'autre, épuisés par la lourde chute. Depuis, il avait récupérer Zeus son chien d'aveugle. C'était vrai que sans lui, il avait bien plus de mal a se repérer. Bref, du coup il y avait eu quelques blessures, des cotes cassés, une vilaine commotion cérébrale, des bleus en pagailles et des plaies qui étaient refermées par des points. Points qui justement devait être vérifié par un(e) infirmier(e). C'est comme ça qu'il en était venu à appeler Lorcan qui était devenu son infirmier. Il passait tous les jours pour voir comment ça s'déroulait, il le connaissait de l'hôpital. Nemesis n'écoutait pas réellement les bruits de couloir en exerçant que deux jours par semaine dans l'établissement.

Cet après midi là, Nemesis devait faire sortir Zeus avant que l'infirmier n'arrive, puis lui prendrait bien un grand bol d'air avec joie. Il avait vraiment besoin. Il prit tout d'abord les escaliers, mais se rendit compte que ce n'était pas gérable au bout de deux étages descendu, il opta pour l'ascenseur.

- Zeus... ascenseur...


Le chien le guida instantanément la bas, il était loin d'être bête ce chien, au contraire. Il appuya même pour lui sur le bouton pour appeler. Il entra donc et la cage n'était pas vide.

- Bonjour...


Il ne mit pas longtemps a reconnaitre son infirmier. Ben tiens alors Zeus allait attendre un peu.

- On a eut de la chance de se trouver maintenant, j'allais sortir le chien...


Mais voilà que d'un coup l'ascenseur s'arrêta entre deux étages et les deux messieurs avec le chien étaient bloqués dans ce fichu appareil. Les lumières s’éteignirent, Nemesis fronça un peu le nez.

- Qu'est ce qu'il se passe ?


Lui était dans le noir constant, ça ne le perturbait pas tant que ça. Mais il était juste loin d'imaginer que Lorcan lui flippait dans le noir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Jeu 11 Fév 2016 - 20:34


Le coup de la panne

Nemesis et Lorcan


Lorcan sortait de sa voiture, trousse de soins en main et le moral dans les chaussettes. Il n'avait pas encore atteint le stade fatidique de la dépression, mais à l'allure à laquelle les merdes lui tombaient sur la gueule, ça ne prendrait pas longtemps. Des fois, il remerciait le ciel de lui avoir donné ses fils, sans quoi il aurait depuis longtemps attrapé le premier bistouri qui passait et tailladé aux points stratégiques pour en finir une bonne fois. L'univers se serait passé de ses services et n'aurait eu qu'à se trouver un autre bouc émissaire à qui balancer des fantômes de gens morts depuis des années et des chantages bidons avec des choix impossibles à la clé.

Bref, Lorcan ressassait tranquillement ses malheurs en allant travailler. Pas à l'hôpital, parce que même si il n'avait pas franchi le cap de devenir libéral, son patient du jour était Nemesis. On ne pouvait pas dire que les deux étaient proches, mais Nemesis était un régulier de l'hôpital. Il venait y apporter son aide deux jours par semaine, et rien que pour ça, il méritait qu'un infirmier se bouge les miches pour venir check ses blessures chez lui au lieu de l'obliger à venir surplace.

Il pressa le bouton d'appel de l’ascenseur qui s'ouvrit immédiatement, entra et rappuya, cette fois sur l'étage de l'appartement de Nemesis. Coup de bol, les portes s'ouvrirent justement sur ce dernier. Deux étages plus bas que prévu, mais Lorcan n'allait pas questionner ce point là. « Bonjour. » lança t-il, pas mécontent parce que la compagnie chassait ses idées noires. « On a eut de la chance de se trouver maintenant, j'allais sortir le chien...  » Ooooh, hey, Lorcan qui avait de la chance ! Il allait marquer cette journée d'une pierre blanche !

Alors que le jeune homme souriait, pas mécontent qu'une toute petite chose décide de passer du côté chanceux de la force, les lumières se mirent à clignoter frénétiquement. Avant qu'il n'ait le temps de réagir, il y eut un grand 'clac', l'ascenseur se bloqua et ils se retrouvèrent dans le noir le plus total.

« Oh mon dieu. » couina Lorcan d'une voix suraiguë. D'un coup sec, il plaqua sa main sur le bras de Nemesis occupé à tenir la laisse du chien, tandis que son dos lui, se plaquait contre la paroi de ascenseur. « L’ascenseur est bloqué. » trouva t-il le courage de bafouiller, la minuscule partie de son cerveau qui n'avait pas encore sombré dans la panique consciente qu'il était en compagnie d'un aveugle. Ou peut-être pas, parce que la seule chose qui lui vint à l'esprit après fut un glorieux « J'y vois rien. » empli de détresse et d'un soupçon de colère.

Ce maudit ascenseur lui faisait le coup de la panne ! A lui ! Est-ce que c'était possible d'avoir ENCORE PLUS DE POISSE QUE CA ? Cette fois c'était sûr, Lorcan n'allait pas marquer cette journée d'une pierre blanche, mais d'un bon gros cailloux aussi noir que le bon dieu de noir dans lequel il était plongé.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nemesis I. Reese
jeune apprenti
186 $
19/01/1983 $
186 messages
Mensonges : 186
Anniversaire : 19/01/1983


MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Lun 15 Fév 2016 - 14:33

Nemesis avait bien senti qu'un truc pas net se tramais dans le comportement de Lorcan... Il avait senti la main du monsieur se contracter sur son bras. Quand il réussi a articuler qu'il n'y voyait rien Nemesis comprit qu'il était complètement flipper de vivre dans le noir. Un sourire naquit sur les lèvres de l'aveugle. Lui il vivait constamment dans le noir. Il lâcha Zeus qui s'était assis aux pieds de son maitre - lui aussi était habituer a ce que Nemesis n'allume jamais dans son appartement - et posa sa main désormais libre sur celle de Lorcan.

- Chhh... calme toi... Ce n'est qu'une question de temps... On va s'asseoir doucement...


Pour Nemesis, a part le fait d'être enfermer dans l'ascenseur rien ne changeait. Il aida l'infirmier à s'asseoir et poser son dos contre la paroi de l'appareil.

- Zeus couche toi...


Le chien s'exécuta, se couchant non loin de Lorcan, Nemesis fini par s'asseoir lui aussi contre le brun qui flippait.

- Essaye de penser à autre chose... je sais ce que c'est de passer de la lumière au noir... c'est pas rassurant... tu sais... j'ai pas toujours été aveugle... Je vais passer doucement mon bras autour de toi d'accord ?


En fait, il n'attendit pas réellement la réponse du monsieur qu'il s'exécutait déjà. Il le prit doucement dans ses bras, un geste pour essayer de le rassurer, lui montrer qu'il était là et que le noir n'allait pas le bouffer tout cru. Il posa sa main au milieu de son dos pour essayer de le détendre avec de simples caresses légères. L'aveugle fini par murmurer.

- Il ne peut rien t'arriver d'accord ? Tu vas fermer les yeux et penser à autre chose. Je sais pas.. euh.. une plage... oui une plage de sable fin et blanc, une mer bleu azur... tu visualises ? Tu fais le vide autour de toi... respire bien fort et pense aux rayons de soleil qui caressent doucement ton visage et imagine le bruit des vagues qui viennent mourir sur la plage...


Nemesis se mit a tout doucement le bercer, il essayait de le rassurer comme il pouvait et surtout espérait que ça puisse le calmer. Il ne voulait pas effrayer le brun en étant trop brusque dans ses gestes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Ven 19 Fév 2016 - 16:14


Le coup de la panne

Nemesis et Lorcan


Peur, peur, peur, tambourinait un cœur affolé dans une poitrine qui se soulevait et s'affaissait à un rythme endiablé. A ses côtés Nemesis posa sa main sur la sienne, crispée comme jamais. « Chhh... calme toi... Ce n'est qu'une question de temps... On va s'asseoir doucement... » S'asseoir ? Comment est-ce qu'il était supposé s'asseoir au juste ? Et rester immobile en attendant dieu sait combien de temps que la bon dieu de lumière revienne ? « Zeus couche toi... » Bon si le chien pouvait le faire, il devait y arriver, pas vrai ? Inspirer. Expirer. Lorcan recommença un bon coup, juste pour être sûr de tenir sans avoir à reprendre son souffle le temps de la descente. A deux à l'heure, il se laissa glisser avec une infinie précaution le long de la paroi, tâta la zone au sol avant qu'elle entre en contact avec ses fesses juste au cas où... il y aurait quelque chose. N'importe quoi.

On était loin de la peur rationnelle d'un flingue braqué sur sa tempe. Lorcan haïssait le noir. Il détestait cette obscurité où tout pouvait arriver. Il avait sans doute développé cette phobie à 6 ans et il avait terriblement honte de ça, mais deux décennies plus tard c'était toujours aussi persistant.

« Essaye de penser à autre chose... je sais ce que c'est de passer de la lumière au noir... c'est pas rassurant... tu sais... j'ai pas toujours été aveugle... Je vais passer doucement mon bras autour de toi d'accord ? » Le jeune homme hocha la tête bien inutilement. « Okay. » Et se poussa du mur derrière lui pour laisser Nemesis passer son bras autour de lui. Il déglutit. C'était totalement étrange. D'être si proche d'un homme tout d'un coup après tant de temps à n'avoir été tactile qu'auprès de sa famille. Dieu merci, son compagnon de la galère le tira de ses pensées en l'enjoignant à visualiser quelque chose.

« Ça va pas être facile. » grommela Lorcan occupé à cligner férocement des yeux comme si au bout d'un moment ça allait automatiquement faire revenir la lumière. Peine perdue, et il était à deux doigts de la crise de spasmophilie. A deux doigts. Pourquoi cette pensée évoquait tout à coup des images particulièrement mal placées ? Nope. Couchées hormones, couchées. Une seule explication, la panique le faisait délirer. Avec ça, il pensait à tout sauf à la mer. « Comment c'était quand tu l'es devenu ? » demanda t-il sans savoir s'il franchissait une sorte de ligne invisible du savoir vivre ou non. « Aveugle, je veux dire. »

Pour lui laisser le temps de répondre – ou de l'envoyer chier – Lorcan se concentra au mieux sur le plus urgent : calmer sa respiration. Avec toute la force de sa volonté, il ferma les yeux comme Nemesis le lui avait dit, et focalisa son attention sur le bras qui l'enserrait doucement. Comme une ancre songea t-il en dénouant ses propre bras jusque là serrés autour de son buste. « C'est gentil de... pas te moquer. » confia t-il doucement. De l'aider même. C'était... il ne savait pas. Prévenant et presque intime. Peut-être aussi parce que Lorcan manquait de contacts pour la partie intime, et que son cerveau déviait facilement vers des zones prohibées. C'était mal, et il s'en voudrait pour ça... Plus tard, quand il ne serait plus occupé à paniquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nemesis I. Reese
jeune apprenti
186 $
19/01/1983 $
186 messages
Mensonges : 186
Anniversaire : 19/01/1983


MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Dim 21 Fév 2016 - 1:47

Bon peut être que Nemesis avait exagérer sur la plage, mais l'aveugle voulait juste que Lorcan se sente beaucoup mieux et ne pensait pas a autre chose que de la plage... Il ne tenait pas a éponger une crise de spasmophilie, il aurait du mal a la gérer. Il garda sa main sur la sienne doucement. Heureusement, le brun s'était enfin décidé à s'asseoir. Il essayait toujours de le réconforter, en le gardant contre lui.

- Il ne peut rien t'arriver... laisse toi aller... Le noir ne va rien te faire...


Il essayait toujours de le rassurer, mais la question que Lorcan lui posa le prit un peu au dépourvu, mais ça ne le dérangeait pas de parler de sa cécité... Après tout si ça pouvait aider l'infirmier a se détendre.

- c'est pas une question qu'on me pose tous les jours... mais j'ai vu jusqu'à l'age de six ans...c'est une maladie dégérérative que mon père m'a transmis. J'y voyais de moins en moins et un jour, je me suis réveillé dans le noir total... je pensais que c'était une punition...


Il se mord la lèvre... Il l'avait mal pris quand il avait comprit ce qu'il lui était arrivé, plus tard en étant ado, il avait opter pour une opération mais cette dernière avait échouer alors il s'était résolu a vivre dans le noir.

- mais finalement, tu apprends a vivre dans le noir, tu as pas vraiment le choix... Mais au final, j'en suis pas malheureux... Et, je pense que j'm'en sors pas si mal... Enfin, il parait...


Il sourit et gardait Lorcan pas loin de lui. Il sourit tendrement même si l'infirmier ne le voyait pas non plus.

- j'ai aucune raison de me moquer de toi... Tu t'es pas moqué de moi quand tu m'as vu avec mon visage abimé... pourtant, j'imagine que je suis pas super beau a voir...



Ca c'est clair qu'il avait sale gueule et pourtant Lorcan ne s'était pas foutu de lui... Il venait même le réparer.

- pardon ma réponse est pas fameuse je me rattraperais la prochaine fois promis ! -
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Jeu 3 Mar 2016 - 18:19


Le coup de la panne

Nemesis et Lorcan


Lorcan était très familier au concept de punition. La bonne grosse baffe divine qui vous retourne le crâne et vous laisse avec rien d'autre que vos yeux pour pleurer. Bon, sans même les yeux dans le cas de Nemesis. C'était moche. Mais Lorcan comprenait pour avoir ressenti la même injustice impuissante quand James avait décidé que partir à l'autre bout du monde, c'était un plan d'avenir plus palpitant que de rester auprès de lui.

Au moins, lui avait eu des coupables à blâmer. James en haut de la liste, ses meurtriers juste en dessous, Shayanne en bonne dernière. Nemesis n'avait pu s'en prendre à personne, et il avait repris le dessus. « Y a qu'à voir maintenant. » constata Lorcan la gorge un peu sèche. « Tu t'en sors carrément mieux que moi. »

Pas fier sur ce coup, Lorcan attendait le verdict quant à son courage édifiant face à l'obscurité. « J'ai aucune raison de me moquer de toi... Tu t'es pas moqué de moi quand tu m'as vu avec mon visage abimé... pourtant, j'imagine que je suis pas super beau a voir... »

Pas super beau à voir ? « Faut l'dire vite. » lança t-il avait de se rendre compte que Nemesis alors peut-être se mettre à croire qu'il y avait effectivement motif à se payer sa tête. « Pour ton visage, je veux dire. » s'empressa de préciser le jeune homme. « Enfin après les goûts et le couleurs, tout ça... Mais j'suis à peu près sur que 95% de la population mondiale te qualifierait de super canon. »

Attendez. Ils étaient là, l'un contre l'eau dans un ascenseur et... est-ce que Lorcan venait de le complimenter sur son physique ? Est-ce qu'il était en train de lui faire des avances ? Non, quand même pas ! Tout à coup, la honte gagna du terrain sur la peur. « Je veux dire, tes sutures ne gâchent rien. Enfin... c'est des sutures, mais le visage en dessous on peut pas tellement s'en moquer. » Il se racla la gorge et un ajouta un tout petit et très discret. « On peut faire comme si j'avais jamais dit ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nemesis I. Reese
jeune apprenti
186 $
19/01/1983 $
186 messages
Mensonges : 186
Anniversaire : 19/01/1983


MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Mar 8 Mar 2016 - 15:45

Nemesis eut un petit sourire, il avait de l'entrainement donc c'était normal qu'il s'en sorte aussi bien, il était réellement super habituer. Il gardait le brun contre lui et eut un petit sourire.

- en même temps... ça fait super longtemps que je vis dans le noir, et quand t'es plus jeune, tu t'habitues bien plus vite...



Par contre il ne s'attendit pas a ce qu'il réagisse comme ça, oh alors il le trouvait beau ? Non mais ça lui plaisait ça... ça voulait dire qu'il avait une petite chance de pouvoir le mettre dans son lit ? Il resserra un peu l'étreinte, continuant de sourire.

- Oh donc tu fais parti des 95% des gens ? Ou des 5 % qui ne le trouve pas ?


Ca fit sourire le brun même si ce dernier ne le voyait pas, c'était plus fort que lui en fait. Il eut un léger sourire. Oublier ? Ca allait devenir un poil compliqué.

- Alors, je te fais confiance... t'es sur que tu veux oublier ce que tu viens de dire ? Parce que c'est pas désagréable a entendre, bien au contraire...


Ca lui faisait du bien a Nemesis d'entendre ça, alors il était pas dégueulasse ? Même avec le coquard, les sutures et qu'il était surement tres mal coiffé ? Puis il était aveugle, ça pouvait être une source de moquerie son handicap. Il se laissa aller.

- Tu devrais te détendre, j'vais pas te violer... pourquoi tu veux faire comme si t'avais rien dit ? T'as quelqu'un dans ta vie ?


Ca il pouvait concevoir, le brun ne voulait pas passer sa chance quelle qu'elle soit. Après tout, ils étaient bloqués pour un petit moment, ils allaient pouvoir parler de tout et de rien. L’aveugle se dit qu’il devrait éviter de mettre mal à l’aise Lorcan, mais ce qu’il lui avait dit n’était pas non plus désagréable et ça perturbait un peu le monsieur s’il n’avait rien le droit de faire ou dire de plus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Mar 5 Avr 2016 - 17:27


Le coup de la panne

Nemesis et Lorcan


Lorcan avait merdé. Oui, il avait bouleté ! Avouer à un type qu'il est sexy quand on est coincé avec lui dans un ascenseur, c'était l'archétype même du plan drague typique. Sauf qu'il ne voulait pas le draguer ! Il était juste... communicatif. Et sincère. D'accord, paniqué aussi, et s'il n'était pas occupé à cligner des yeux dans le noir en quête d'un trou de souris dans lequel se planquer fissa, Lorcan se serait émerveillé devant les effets imprévus de la panique sur son filtre cerveau/bouche.

« Disons que je fais parti des 95% qui apprécient une belle gueule, même quand elle est un peu cabossée. » admit-il, parce que – mmh... c'était mal de mentir ? Il restait quand même un poil crispé. Il fallait quand même considérer que Lorcan n'avait eu de contacts intimes qu'avec une seule personne. De toute sa vie.

Bon. Il y avait Cole. Mais est-ce que ça comptait, hein ? Cole ressemblait comme deux gouttes d'eau à James. Sa conscience lui collait des petits coup de tison chauffé à blanc. Oui ça comptait ! Dieu merci, Lorcan avait une capacité hors du commun à n'écouter que sa mauvaise foi quand ça l'arrangeait. Ça ne comptait donc pas !

Il était là de son débat interne lorsque belle gueule reprit la parole. « Tu devrais te détendre, j'vais pas te violer... pourquoi tu veux faire comme si t'avais rien dit ? T'as quelqu'un dans ta vie ? »

S'il avait quelqu'un dans sa vie. C'était LA question qui fâche. Celle qui se trouvait bien au milieu du sac de nœuds dans lequel il n'avait aucune envie de mettre les doigts pour commencer à le démêler. « C'est... compliqué ? » tenta Lorcan, en se maudissant parce que c'était le genre de réponse qui appelait forcément la question suivante. A savoir : en quoi c'est compliqué ? « Y a un type. J'essaie d'apprendre à le connaître. Je l'aime bien. Comme bien bien. » Il allait passer sur l'histoire du sosie improbable de son époux décédé. C'était déjà trop pour lui, alors pour un inconnu qui ne connaissait même pas le début de l'histoire... « J'étais supposé le voir, sauf que -S est pas tellement d'accord et qu'il s'est débrouillé pour casser la jambe de mon fils aîné parce que apparemment je dois pas sortir avec ce type là. »

Peut-être parce qu'il ressemblait un peu trop à James pour être honnête. Il ne voyait pas ce que -S pouvait bien en avoir à foutre de sa vie sentimentale et sexuelle. En attendant, la joyeuse bande de psychopathes de la ville en avaient décidé ainsi : voir Cole ? Impossible.

Là dessus, Lorcan eut un début de rire mi-amer, mi gêné. « Et là j'ai totalement cassé l'ambiance, pas vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nemesis I. Reese
jeune apprenti
186 $
19/01/1983 $
186 messages
Mensonges : 186
Anniversaire : 19/01/1983


MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Mar 19 Avr 2016 - 23:57

Bon peut être que Nemesis avait pousser le bouchon en cherchant la petite bête. Il fronça un peu le nez en entendant le brun avouer qu'il le trouvait pas mal. Nemesis trouvait Lorcan assez mignon de s'y mettre dedans comme ça. Nemesis eut un léger sourire avant de comprendre.

- Mh, je vais essayer de moins la cabosser alors...


Il comprenait beaucoup mieux maintenant pourquoi Lorcan était coincé comme ça, il s'installa un peu mieux avant de sourire, il comprenait beaucoup mieux maintenant. Il comprenait aussi bien qu'il était a fond sur un autre mec... Ca voulait dire qu'il n'avait pas sa chance avec lui. C'était pas si grave après tout Nemesis ne s'en faisait pas vraiment. Il eut un léger sourire.

- Oh, je vois, alors -S te fait des misères ? Moi j'pense que t'es libre de faire ce que tu veux et même si ton fils la dernière fois s'est cassé la jambe, que tu dois pas le revoir... faut pas que tu te laisse dépasser... enfin j'ai jamais eu de soucis avec -S... pour le moment du moins, mais si j'étais toi, j'me laisserais pas abattre.


Il sourit, ouais il avait casser l'ambiance mais là ça n'avait plus réellement d'importance... De toute façon, il avait bien comprit que tous les deux ça n'allait pas aller plus loin qu'un câlin dans l'ascenseur pour le rassurer. Il fronça le nez.

- C'est pas grave, au moins je sais que j'aurais pas a te draguer un peu plus. Mais comme l'ascenseur ne fonctionne pas, je suppose qu'on est toujours dans le noir... On va dire que ça compte pas comme un câlin, mais juste pour que t'ai moins peur alors...


Il ne put s'empêcher de sourire, il ne l'avait pas vu venir n'empêche de se faire " remballer " comme ça. Mais il avait donc quelqu'un dans le coeur et Nemesis devait donc courir un autre cheval. Il fronça un peu le nez.

- dis, t'as pas un téléphone ? j'ai le mien a l'appartement, peut être qu'il y a du réseau et qu'on peut appeler à l'aide ?


Peut être que ça pouvait changer quelque chose, mais Nemesis gardait toujours l'infirmier contre lui.

- T'as combien d'enfants ? J'ai compris que t'en avais un, mais qu'il était pas tout seul j'me trompe ?


C'était le " fils ainé" qui l'avait mis sur la voie.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Connor J. Malone
Maître Jedi
4702 $
13/08/1987 $
4702 messages
Mensonges : 4702
Anniversaire : 13/08/1987


MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Lun 13 Juin 2016 - 19:29

Padawan en manque d'inspiration ?


Je vois mes louveteaux que vous n'avez pas donné de réponses à ce sujet depuis plus de trois semaines. Est-il fini, abandonné ou l'avez-vous oublié ? Réponse il vous faudra donner dans la semaine à venir ou archivé ce sujet sera !

______________________________

I'm with you till the end of the line
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Elizabeth K. Ashe
Maître Jedi
1263 $
12/05/1978 $
1263 messages
Mensonges : 1263
Anniversaire : 12/05/1978


MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan Mar 2 Aoû 2016 - 15:42

Archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: +24 B + Le coup de la panne || Lorcan

Revenir en haut Aller en bas
+24 B + Le coup de la panne || Lorcan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le coup de la panne × Oreste
» Le coup de la panne [PV Chris] [Terminé]
» Tu connais le coup de la panne ? Disons que c'est le coup du placard ! [PV. LORELEI]
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-