AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #5043 × make me stronger.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Ian Huston
jeune apprenti
432 $
24/08/1994 $
432 messages
Mensonges : 432
Anniversaire : 24/08/1994


MessageSujet: #5043 × make me stronger. Mer 27 Jan 2016 - 22:24

Un dîner chez les Ressler. C'était la plus grosse farce de tout l'univers et pourtant, Ian Huston, tout fringant, s'y rendait avec un immense sourire dessiné sur le visage. Heureux ? Non, pas vraiment. C'était juste son air malicieux, l'air qui voulait tout dire. En gros qui signifiait que la soirée soit mémorable. L'invitation, il le savait, ne venait pas de Chloé, mais de Lukas, ce qui l'avait encore plus étonné venant de son cousin. Lui qui ne pouvait pas le voir en peinture. Au début, il s'était inquiété sur ce qu'avait pu lui dire sa chère petite femme. Mais au final, il s'était souvenu qu'elle n'était pas assez bête pour lui balancer qu'elle était enceinte, et probablement pas du bon homme.

Il y venait léger, à ce repas. Parce qu'au fond, il ne trouvait rien à se reprocher, comme toujours. Tout était parfait (ou presque depuis l’arrestation d'Annie) dans sa vie. Bon, il allait devoir régler ce léger détail plus tard. Pour le moment, il devait se contenter d'être l'invité parfait pour ce soir. Il avait amené une bouteille de vin, de Californie, sachant pertinemment que Chloé ne pourrait pas y toucher. Il serait fixé assez rapidement sur si elle l'avait dit à son mari ou non. Ce fut justement lui qui lui ouvrit la porte, avec ses cheveux toujours en bataille (chose qui n’avait pas changé depuis qu'ils étaient gosses) et ses lunettes sur le nez. Oh le petit Achille n'avait pas changé depuis tout ce temps. Lukas, pardon. Il gardait le secret. Parce que les secrets ici, c'était tout. Cette ville n'était peuplé que de beaux petits menteurs.

« Bien le bonsoir ! »

Il esquiva Chloé et la salua juste du regard avant de rentrer dans leur salon. C'était impeccable. Comme chez lui en fait. Cela devait être de famille. Lukas avait l'air blasé, comme toujours. Quand à Chloé, oh, elle, elle en perdait rien pour attendre. Il avait préparé son lots de remarques piquantes pour la soirée. Elle allait être servit. Il n’espérait qu'une chose, que Lukas n'ai pas laissé sa femme cuisiner pour ce soir.

« C'est vraiment beau dis donc chez vous, vous avez changé depuis la dernière fois ? »

Sous entendu, depuis la dernière fois qu'il avait fait un saut chez eux. Il vit Lukas disparaître dans sa cuisine, sans doute... sans doute trafiquer un truc avec la cuisson de son plat et se retrouva en face de sa charmante femme. Parfois il se demandait comme il l'avait eu. Cette fille. Elle avait l'air si... gentille et fragile. Bah, comme son stupide cousin en réalité ? Il avait toujours été le cousin faiblard.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
H. Chloé Ressler
jeune apprenti
202 $
18/12/1994 $
202 messages
Mensonges : 202
Anniversaire : 18/12/1994


MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Jeu 11 Fév 2016 - 11:49

Elle avait soigneusement suivi la recette.
En sachant que son cher voisin, le détestable Ian, venait dîner à la maison, Chloé s'était retroussée les manches et s'était lancée dans une improbable quête à la meilleure recette, au plat idéal, à ce qui serait irréprochable une fois présenté à table. Elle ne le faisait pas pour Ian – ce n'était jamais qu'un petit con prétentieux qui l'avait complètement arnaqué avant de la foutre dans une merde noire – mais simplement pour n'essuyer aucun reproche. Devant Lukas et son cousin, tout devait être absolument parfait. La demoiselle, s'essuya les mains sur le torchons avant de le jeter négligemment sur la table de la cuisine. Un magret farci au foie gras reposait dans un plat élégant qu'elle avait déniché dans un vide-grenier la semaine passée. La viande cuite à point dégageait de savoureuses saveur dans l'espace clos de la cuisine… et lui fichait une nausée pas possible. Chloé s'appuya contre l'espace de travail et ferma les yeux, réprimant difficilement les haut-le-cœurs qui lui soulevaient l'estomac. Juste à cet instant, la sonnette résonna le long du couloir de l'entrée et la jeune femme sursauta. Déjà là ? La nausée s’effaça légèrement pour donner un peu de place à l'agacement qui ne manquait pas de la prendre dés qu'elle songeait à Ian Huston. Elle précéda Lukas dans le couloir et se poussa quand il passa devant elle, ne répondant à son salut silencieux que par un sourire d'une hypocrisie sans bornes. « Iaan ! Je suis vraiment heureuse de voir que tu es venu ce soir ! » Il était juste dommage qu'il ne soit pas mort en route… noyé dans sa piscine par exemple ? Ou empalé sur la clôture qui séparaient leurs deux jardins beaucoup trop proches aux yeux de la demoiselle. « Tu sembles en pleine forme, ça fait plaisir à voir ! Alors oui, on a rajouté des choses dans le couloir et... » Pour masquer les nausées qui étaient revenues en trombes en se rapprochant de la cuisine, Chloé se lança dans un improbable et interminable discours sur la décoration d'intérieur et les avantages et désavantages des couleurs des murs. Elle savait que tout le monde – elle y compris – s'en foutait royalement mais personne n'osa l'interrompre puisque cette soirée était placée sous le signe de la convivialité.

« Bref, une maison idéale ! » Dommage que le voisinage ne suive pas. Bon, Chloé était injuste : Ian était le seul point noir dans l'affaire… et c'était en partie de sa propre faute. Le petit voisin d'en face, Matt, était juste adorable et elle le concevait un peu comme le petit frère qu'elle n'avait jamais eu. Quant aux autres voisins, elle gardait un avis relativement neutre là-dessus, bien qu'elle ait senti un léger froid après sa première fournée de cookies. Mais c'était peut-être un hasard, des tensions dans le quartiers. Mais voilà, il y avait Ian. Ian qu'elle aurait préféré ne jamais rencontrer, qu'elle aurait souhaité ne pas trouver aussi gentil la première fois. Et Ian, un connard fini qui risquait de tout mettre en danger. Chaque fois qu'ils se retrouvaient tous les trois, le fragile bonheur de Lukas se retrouvait en équilibre, sur le fil du rasoir, comme prêt à basculer dans un gouffre sinistre. Et ça, Chloé ne l'admettait pas. Le bonheur de Lukas, c'était le sien. Et actuellement, il était mis à rude épreuve. « Je vous propose de passer à table, les garçons ! »


Dernière édition par H. Chloé Ressler le Jeu 17 Mar 2016 - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
A. Lukas Ressler
jeune apprenti
92 $
92 messages
Mensonges : 92



MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Jeu 11 Fév 2016 - 22:00

Ce dîner il le faisait pour les bonnes apparences, et pour pas que les voisins commencent à songer qu'une fois de plus, une famille se déchirait dans leur rue. Il y avait déjà eu les Stark, pas eux. Évidement en invitant son cher cousin il ne s'attendait pas vraiment à ce que sa soirée vire au cauchemars. Comme à chaque fois avec lui de toute façon. Il faisait partis de ces fameuses personne qui, sur le portrait de famille, on préférait oublier de présenter aux autres. Oh, techniquement, Ian était souriant, mignon comme un coeur, et les petites mamies l'adoraient. Mais lui, lui et ses autres pauvres cousins le connaissaient mieux que ça. Ce mec était une plaie. Qui parmi eux ne se souvenait pas du jour où il les avait tous enfermé dans la cabane du jardin, sous prétexte que… sous prétexte de rien en réalité, c'était juste pour les ennuyer. Et il les avaient fais passé pour de beaux cons aux yeux du reste de la famille juste après. Et il avait aussi truqué le jeux e société auquel ils avaient tous ensemble pour gagner dans la foulée. Un génie peut-être mais un génie très con qui ne savait visiblement pas quoi faire de ses neurones. Ce fut sa femme qui l’accueilli la première. Comment faisait-elle pour être aussi adorable ? Il se répétait souvent qu'il avait eu de la chance tomber sur une femme aussi belle et gentille, comme elle. Elle avait changé sa vie, elle avait su... Le changer au fond. Il salua son cousin d'une accolade plutôt rapide et Chloé les invita à se mettre à table. Elle n'avait pas l'air dans son assiette. Il connaissait bien sa femme. Et là, il se doutait que quelque chose n'allait pas. Mais il ne fit pas de commentaire et la laissa faire.

Tu t'es surpassée chérie ! Ça à l'air drôlement bon !

L'air, oui. En apparence le plat donnait l'eau à la bouche. Il l'avait entendu et vu travailler toute l'après midi sur ce dîner alors comme à chaque fois, il lui fit un grand sourire, rajusta ses lunettes et se servis une grosse part. Sa femme n'était peut-être pas un cordon bleue, mais elle avait un tas d'autres qualités, il pouvait bien lui pardonner ça. Ian n'avait pas arrêté d'entretenir la conversation. Il avait oublié son côté bavard à celui-là. Au début il donna des nouvelles de la famille, puis s'intéressa plus à leur cas et enfin se servis, très raisonnablement. Ou il se mettait à manger peu, où il se doutait que les talent de Chloé en cuisine étaient limités. Mais à chaque fois qu'il levait les yeux sur lui, cette même question venait lui trotter dans la tête. Quand Chloé avait parlé de Ian, elle en avait parlé comme si ce dernier avait fait la connerie du siècle. Or, puisqu'il était capable d'à peu près tout, Lukas se posait mille et une questions.

Tout va bien Chloé ? Tu as l'air plus pâle que d'habitude...
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
H. Chloé Ressler
jeune apprenti
202 $
18/12/1994 $
202 messages
Mensonges : 202
Anniversaire : 18/12/1994


MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Sam 27 Fév 2016 - 20:11

L'odeur du plat, en apparence particulièrement réussi quand on connaissait ses talents de cuisinière, lui donnait la nausée. Sans Ian, sans la peur que son secret ne vole en éclat devant les deux garçons, Chloé se serait depuis bien longtemps enfermée dans la salle de bain pour rendre tripes et boyaux. Contenir l'envie de tout rendre était impossible en théorie mais il fallait parfois admettre que la volonté était puissante. Une volonté de fer, doublée d'un désir profond de sauvegarder tout ce qu'elle avait bâti… Chloé Ressler n'allait certainement pas rendre les armes devant un léger malaise. « Mais oui chéri, tout va bien ! Il fait juste… un peu chaud. » Une goutte de sueur lui glissa le long du dos, à peine épongée par son léger chemisier. C'est vrai qu'il faisait une chaleur étouffante dans la salle à manger… ou était-ce elle qui percevait mal la température ? « Ian, je te sers un peu de vin ? » Putain oui, elle allait en boire de ce foutu vin. Attendant à peine une réponse, fusillant à moitié son invité du regard, Chloé s'empara des verres à ballon et de la bouteille. Ses mains tremblaient de façon incontrôlables et servir correctement se résuma à l'épreuve du siècle. « Chéri, aussi ? » Elle l'appelait rarement autant par ce surnom, même si ça arrivait… La demoiselle marquait son territoire à présent, à coup de mots à peine couverts. Cette maison, Lukas, cette table, ce vin… C'était à elle. Qu'importait qu'elle ait… forniqué avec ce parfait crétin imbuvable. La jeune femme tendit prestement les verres à leurs propriétaires respectifs, posant celui de Ian avec une agressivité dissimulée. Tout dans le secret, le sous-entendu, rien au jour. L'ambiance à table était… malsaine, pleine de secrets et de rancœur, mais tous faisaient semblants et c'était odieux. « Je suis tellement contente que tu sois venue, Ian ! Je suis heureuse de rencontrer un peu de famille de Lukas. C'est presque le mystère de ce côté-là, alors que lui connaît mon père, mon frère... » La guerre était déclarée, mais pas seulement contre Ian. Elle aimait Lukas, était prête à tout pour lui, mais elle ne lui pardonnait pas ses secrets et ses mystères qui planaient sans fin sur leur couple. De nouveau la jeune femme se lança sur quelques vagues paroles sur monsieur Ressler puis sur Anton, son frère aîné, et sa tripotée de neveux et de nièces.

« Tu reprendras bien un peu de salade composée avant la suite, Ian ? Lukas ? » Elle occupait ses mains et l'esprit des deux garçons par ses bavardages. Elle n'était pourtant pas comme ça Chloé, c'était même une fille discrète, presque invisible le reste du temps. De nature timide, elle tendait à être de ces gentilles filles qu'on appréciait mais que l'on n'entendait pas forcément beaucoup. Parfois, on restait étonné d'un éclair de génie dans des paroles mais plus rien. Pas ce soir, car en cette soirée, c'était la guerre. La guerre froide à qui rendrait les armes le premier. Et curieusement, la gentille, la douce Chloé, se révélait une adversaire redoutable. Les innocents bavardages se succédèrent encore un peu, masquant les piques et les sous-entendus de toutes parts. Chloé n'en saisissaient pas certains entre Lukas et Ian, Lukas restait perplexe devant certaines phrases de Ian, et Ian devait sans doute de pas saisir toutes les échelles de significations sous les paroles échangées entre mari et femme. Oh ! le beau trio, enfoui sous des kilomètres de secrets… « En tout cas, j'espère que ce magret vous plait ! » À force de parler, de donner des coups de fourchette animés, de remuer son assiette, elle donnait l'impression d'avoir mangé comme un ogre… mais elle avait guère avalé plus de trois malheureux morceaux de viande. Foutue chose en elle, elle allait finir par… « Aah, la cuisine m'appelle ! » C'est marrant comme on bouge vite dans pareille situation. En moins de temps qu'il le faut pour le dire, Chloé se retrouva pliée en deux au-dessus de la poubelle, bienheureuse masquée par un couloir et la porte de la cuisine. Une larme solitaire se faufila sur sa joue, traçant une légère route dans le peu de fond de teint qu'elle avait mise pour paraître en meilleure forme. À moitié soutenue par le mur, Chloé contempla les assiettes de dessert qu'elle avait préparé avec attention. C'était une gentille fille Chloé, une fille qui adorait sa famille et son mari, une fille prête à beaucoup pour eux. « Oh, j'ai oublié de jeter les coquilles d’œufs... »
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
A. Lukas Ressler
jeune apprenti
92 $
92 messages
Mensonges : 92



MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Dim 13 Mar 2016 - 17:22

Pour le moment tout se passait plutôt bien. Il n'avait pas l'impression que son cousin était très mal à l'aise, ni même que Chloé se sentait mal à l'aise de le voir là. Bavarde comme elle était ce soir là, c'était évidement elle qui menait la discussion. C'était sas doute pour ça qu'il l’aimait tant. Sa spontanéité, son sourire, sa joie de vivre... Même si en ce moment elle paraissait plus distante, elle restait toujours la seule personne à occuper la première place dans son cœur. Il accepta de boire un peu de vin, juste pour lui faire plaisir, n'étant pas grand amateur de rouge, et la remercia d'une caresse sur la main. Quand elle aborda la famille, sujet délicat, Lukas plongea aussitôt le nez dans son plat. Il était vrai que ces parents n'avaient pas pu venir au mariage de leurs fils. En réalité, il avait coupé tous les liens. Parce qu'à l'époque, le mariage était une arnaque. Alors il avait juste dis qu'il avait rencontré une fille et qu'il allait emménager avec elle. Pour éviter les questions gênantes. Sinon comment expliquer qu'elle ne le nommait jamais pas son véritable prénom ? Les parents de Ian avaient été plus faciles à convaincre, Achille étant particulièrement vieux et démodé, Lukas leur avait aisément fait croire qu'il avait changé de prénom usuel. Il avait servit la même histoire à Ian, mais étrangement, il sentait bien que l'histoire était moins bien passée. Et puis que dire de plus sur sa famille, hein ? Il était fils unique, avait toute une tripotée de cousins cousines dont malheureusement le plus proche était Ian.

Oh, tu sais, ma famille habite loin, et puis, tu en rates rien, crois moi.

Il espérait juste que le jeune homme en face de lui ne se la ramène pas. Il reprit aussi de la salade pour faire plaisir à sa femme. Bon, et puis, il aimait ça la salade composée.

Oui c'est très bon Chloé tu devrais...

Il allait lui suggérer de manger un peu plus mais elle fila en direction de la cuisine. Elle avait la bougeotte ce soir.

Tout vas bien, tu veux de l'aide peut-être pour la suite ?

Il n'aimait pas la laisser tout faire, surtout ces jours-ci. Mais laisser Ian tout seul était aussi une mauvaise idée, il ne fallait pas être un génie pour savoir que ce mec était une fouine professionnelle. Il avait, hélas, un don fabuleux pour mettre son nez là où ça ne le regardait pas, tout le temps, et d'y dénicher des pépites. Quand il y pensait, Ian aurait pu faire un enquêteur hors pair. Mais non, monsieur était toujours collé derrière ses écrans.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Ian Huston
jeune apprenti
432 $
24/08/1994 $
432 messages
Mensonges : 432
Anniversaire : 24/08/1994


MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Dim 13 Mar 2016 - 17:31

Il en venait à se demander comment il avait atteris là. Honnêtement, ce n'était pas son type de soirée. Dîner avec un couple marier n'était pas dans ses habitudes. Mais là, il y avait quelque chose de différent. Le couple en lui même était spécial, et c'était tout ce qui rendait ce moment aussi... marrant. Vu de l’extérieur d'un regard parfaitement neutre, il n'y avait rien à relever. Mais quand on était acteur de la scène, tout était différent. Voir Chloé parler sans s'arrêter, Lukas hocher de la tête calmement (ce qui en passant, ne lui ressemblait pas tellement) et sourire comme un égoïste dans son coin, c'était assez spécial. Il savait pourquoi elle bouchait les trous. Peut-être avait-elle peur qu'il prenne la parole à son tour ? Qu'il dise une bêtise ? Venant de lui, cela aurait été étonnant. Il était du genre à peser ses paroles, à choisir quand balancer telle ou telle phrase. Avec Ian, rien n'était dû au hasard. Il refusa poliment son vin, et sa salade. Voir Lukas esquiver la question de la famille le fit sourire.

Tu exagères, nous avons une famille de gens charmants ! Pour commencer, un tas de cousins. On ne sait pas vraiment qui est le fils de qui, mais les réunions de famille, ça a toujours été un bonheur !

Sûrement pas pour Lukas, après tout, il avait toujours pris un malin plaisir à l'enquiquiner. Cela s'était arrêté quand il avait ramener son pote. Plus terrifiant, plus du même type que Ian. D'ailleurs, il avait toujours cru qu'ils étaient ensemble. Mais à voir son cousin aujourd'hui, il se demandait s'il ne s'était pas trompé sur son compte.

C'est très bon, tu es très bonne cuisinière ce soir ma chère Chloé ! Vivement que tu puisses en faire profiter plus de monde dans cette maison !

Un grand sourire aux lèvres, il imita Lukas soudain très concentré sur son plat. S'il y avait une chose dont il était sur sur lui, c'était que Lukas adorait les enfants. Ce qui pouvait paraître étrange quand on connaissait la personne colérique et carrément flippante qu'il pouvait être de temps en temps. Il allait être ravi en apprenant le petit secret de sa femme, il en était persuadé. La jeune femme fila vers la cuisine. Étrange. Oui, décidément ce soir elle n'avait pas l'air dans son assiette.

Ah, oui, les coquilles, ça doit être ça...

Elle mentait. Il le sentait. C'était évident.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
H. Chloé Ressler
jeune apprenti
202 $
18/12/1994 $
202 messages
Mensonges : 202
Anniversaire : 18/12/1994


MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Jeu 17 Mar 2016 - 21:49

« Non non, ne t'inquiète pas Lukas, je gère ! » Elle gérait si bien qu'elle finissait par se demander si elle n'allait pas tourner de l’œil. Les nausées avaient commencé subrepticement, sournoises et discrètes. À ce moment-là, elle avait déjà. Elle savait déjà qu'une espèce de poisson grandissait en elle pour prendre lentement l'apparence d'un bébé. Elle savait aussi qu'elle avait potentiellement fait une connerie, quoi qu'elle ignore d'où provenait la moitié des gênes de cette créature angoissante. Lukas ? Ian ? Mystère, et cette simple idée suffisait à lui tordre l'estomac. Bien sûr, d'où que le spermatozoïde provienne, ce serait forcément l'enfant de son mari. Ce bébé, c'était le leur, à eux deux. Leur enfant. Elle n'en avait pas voulu mais à présent… Disons que Chloé savait qu'elle ne pouvait plu avorter. Elle savait aussi qu'au fond d'elle, elle voulait le garder. Et maintenant c'était l'enfer le plus total.

Appuyée contre le comptoir de la cuisine, Chloé regarda une dernière fois les gâteaux. Elle s'était appliquée pour les desserts, cherchant à offrir le meilleur pour tout le monde. Ce n'était pas mal, elle faisait uniquement son devoir de bonne épouse en offrant un service… irréprochable. Et puis elle était certaine de ne pas contrarier Lukas. De toute façon, il l'aimait, il la soutiendrait. La jeune fille percha une assiette sur son avant-bras, prit les deux autres soigneusement et apporta le tout jusqu'à la salle à manger. « Et pour finir, un bon dessert ! » Les gâteaux en eux-même étaient une vraie réussite ! Elle s'était surpassée, et pour une fois dans le bon sens du terme. Elle se laissa tomber plus lourdement que prévu sur sa chaise, fixant un grand sourire sur son visage. Ce gâteau… Elle adorait ça, mais elle n'en avait même pas envie. La chose qui arrondissait lentement son ventre réclamait sans doute d'autres choses, d'autres protéines ou elle ne savait quoi. En revanche, elle savait qu'elle devait en parler à Lukas. Rapidement. Les menaces allaient rapidement être écartées, elle n'en doutait plus, mais… « Bon appétit les  garçons ! » Elle planta sa cuillère dans sa part avec énergie, sans lâcher ni Ian ni Lukas du regard. Pardon, mon chéri… Juste un mauvais moment à passer, promis.  Chloé en avait mis dans toutes les parts, baissant simplement la quantité pour elle et Lukas. Malades, ils le seraient très probablement, juste assez pour ne pas – trop – éveiller de soupçons. Lui en revanche… (Chloé jeta un regard assassin à Ian, assise juste en face d'elle) Disons qu'il risquait de pavaner un peu moins après avoir goûté son gâteau. La jeune femme croqua fermement dans sa part, heureuse de constater que 1/ le gâteau était bon, 2/ rien ne laissait transparaître quoi que ce soit. Une réussite.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Ian Huston
jeune apprenti
432 $
24/08/1994 $
432 messages
Mensonges : 432
Anniversaire : 24/08/1994


MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Mer 13 Juil 2016 - 16:14

Je gère, je gère... quelle foutue menteuse. Elles étaient bien toutes les mêmes au fond... « Ian, ne soit pas si... » Il cacha sa frustration et reporta son attention sur le dessert que la jeune femme apportait à table. Rien à dire, en tant qu'actrice Chloé serait parfaite pour le rôle de la femme au foyer cachant mille et un secret à son cher mari. Et lui sans doute parfait pour le rôle du voisin emmerdant. Il le savait, et cela le remplissait d'une joie presque malsaine. Les gâteaux en question avait l'air plutôt bon. Réussis même, ce qui était étrange quand on connaissait même un peu le peu de talent que la Ressler avait pour la cuisine, encore plus pour la pâtisserie (le comble pour une personne aimant s'adonner à ce genre d'activité).

Ils ont l'air réussis pour une fois, lâcha t-il au moment où elle posa les plats.

Et, avec un beau sourire en prime, il mangea sa première bouchée. Mouais. C'était bon mais on était encore loin des délicieux gâteaux que lui faisait autrefois sa nourrice. Eux, resteraient gravés dans sa mémoire à jamais. La dégustation ne dure (hélas) que deux minutes. Deux minutes pendant lesquelles il s'était lancé dans un débat sur l'informatique avec son cher cousin et pendant lesquelles il mangeait de ce « bon » gâteau. Et puis après, ce fut le flou le plus total.

D'abord, il se remémora avoir sentit un goût étrange en bouche. Et puis se fut son estomac qui tira la sonnette d'alarme. Il y avait deux types de personnes, celle qui pensaient pouvoir tomber malade pour un rien et... Les autres, qui se faisait des films à toute allure. Ian Huston faisait partit de la deuxième catégorie. Ce qu'il ne savait pas c'était que ses pensées n'étaient pas tout à fait injustifiées.

Qu'est ce que tu as foutu toi encore ?!

Il n'eut pas vraiment le temps de laisser éclater sa rage, encore moins de lui en coller une dans la figure, ce qu'il était tout à fait apte à faire. Non, au lieu de ça son estomac en feu le força à s'écrouler. Les mains plaqués s ru le ventre, il se tordait de douleur, luttant pour ne pas gémir de douleur devant Lukas. Il avait envie de lui hurler d’appeler les pompiers, de bouger ses fesses de là, de l'aider, en bref, de faire quelque chose. Au lieu de ça, la dernière chose qu'il vit avant de tourner de l’œil fut le visage doux et impassible de son cousin penché sur lui. Il lui semblait même avoir distingué un petit sourire. Depuis quand Lukas était-il le plus ignoble des deux ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
A. Lukas Ressler
jeune apprenti
92 $
92 messages
Mensonges : 92



MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Mer 13 Juil 2016 - 16:34

Il ne chercha même pas à relever la remarquer de son cousin. Si Chloé ne l'avait pas fait avant lui (et il la connaissait, elle l'aurait fais si elle en avait réellement eut envie), il y avait de bonnes raisons. L'une d'elle devait être que sa femme avait tout simplement pris la bonne option : ignorer les remarques parfois acerbes du jeune Huston. Le jour où il allait apprendre à se la fermer sera à marquer d'une pierre blanche. Mais pour le moment le Ressler n'était pas sur de voir ce jour arriver. Il était et resterait sans nul doute insupportable, jusqu’à' la fin de sa vie. Chloé apporta donc les desserts, il en pu s'empêcher de la regarder plein d'espoir, puis de sourire franchement en regardant les gâteaux en question. Ils avaient l'air diablement bons pour une fois ! Pas brûlé, cuits normalement... Il ne leur restait plus qu'à goûter. Incroyable mais vrai, ils étaient réussis.

Très réussit chérie, lui glissa t-il.

Le drame se produisis à peine deux minutes après ce compliment, si rare au sein du foyer Ressler. Et ce fut Ian qui en fut le centre. Au départ, il cru encore à une de ses mauvaises blagues. Il était bien capable d'inventer une histoire à dormir debout rien que pour embêter les gens, c'était tout Ian. Et puis... l'affaire se corsa. Ce qu'il pensait être une véritable blague se révéla être plus vrai que nature. Il regarda son cousin hurler, se lever, être à deux doigts de s'emporter sur lui (ou Chloé?) puis s'écrouler.

Ian... ?!

Il gémissait presque, cloué au sol c'était... Lukas s'avança et se pencha vers lui, le voyant alors plonger dans un sommeil plus que profond. Ok, et maintenant ? Il lui sembla que quelques petites secondes s’écoulèrent avant qu'il n'attrape son portable dans la poche de son jean. En réalité, il resta bien là trois minutes à observer la poitrine de Ian se soulever lentement, trop lentement. Il avait déjà vu ça. Évidement. Et la dernière fois, ça avait été bien plus rapide. La dernière fois qu'il avait tiré sur son amant juste après avoir menacé Chloé. Lentement il composa le numéro des urgences. Le léger sourire qui avait élu domicile sur son visage refusait de partir. C'était plus fort que lui, ce moment était jouissif. Il ne voulait pas savoir comment ni pourquoi Ian en était arrivé là (encore une de ses stupides allergies?) mais il trouvait cela formidable.

Oui ? Alo ? C'est une urgence, venez vite, je vous donne l'adresse, mon cousin est... En train de mourir je crois.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
H. Chloé Ressler
jeune apprenti
202 $
18/12/1994 $
202 messages
Mensonges : 202
Anniversaire : 18/12/1994


MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Lun 19 Sep 2016 - 18:45

Elle aurait pu se débarrasser de ce bébé, si gênant, si plein d'inconnus. Elle ne savait pas de qui il était, ni quelle nuit il avait été conçu exactement. La seule chose certaine à son propos, c'est que qui que fut le père, il partageait forcément quelques gênes avec l'autre homme en lice. Et ce détail justement rendait le problème épineux. Elle savait aussi que ça pourrait bien la sauver si l'enfant se mettait à ressembler un peu trop au mauvais homme : oh mes chéri, vous êtes de la même famille après tout ! Il peut bien ressembler un peu à son grand cousin, si quelques gènes se sont perdus en route ! Peu crédible, mais à peu près plausible. En attendant, Chloé observait Ian avec un sourire poli, écoutant les bavardages des deux garçons sur l'informatique et attendant l'instant fatidique. Son cœur battait fort pendant qu'elle avait difficilement une nouvelle bouchée.

Ian cria quelque chose qui laissa Chloé bien perplexe avant de s'écrouler. « Ian ! » Son cri paniqué était absolument parfait, peut-être parce qu'au fond d'elle-même, la jeune femme avait réellement peur. Elle sauta hors de sa chaise et de précipita pour faire le tour de la table. « Lukas ! Lukas, fais quelque chose ! » Chloé chercha le pouls de Ian, priant pour ne jamais le trouver… Malheureusement elle finit par le sentir. Faible, mais tristement présent. « Ian ? Oh mon dieu, Ian ! » Elle ne feignait pas les larmes qui embuaient ses yeux. Elle releva la tête pour… tomber sur le léger sourire de son mari. Ce détail l'a déstabilisa : devait-elle lui dire ? Il semblait… serein. Elle l'était beaucoup moins en revanche. Elle avait espéré trop pour au final n'en avoir que pas assez : Ian Huston était toujours en vie, quoi que vraisemblablement dans un état critique. Mais Chloé n'était pas médecin pour pouvoir affirmer une chose pareille. « Lukas, Lukas… On devrait peut-être… Oh mon dieu, c'est de ma faute ? C'est mon gâteau ? » Pourquoi continuait-elle à jouer la comédie devant le sourire tranquille de Lukas ? N'était-elle réellement qu'une menteuse ? Ou peut-être qu'elle n'acceptait pas son geste ? Non, elle ne voulait pas que son mari, la personne la plus chère à son cœur, sache. Oui, c'était cela. Elle avait agi pour qu'il ignore quelque chose, et faisait encore de même dans un objectif similaire. Chaque fois, elle le protégeait. Qu'importe s'il souriait, elle était fautive mais personne ne le saurait jamais. Chloé Ressler allait bien trouver une solution, non ? « Tu crois qu'il a fait une allergie à un truc qu'on a mangé ? » Mais Lukas téléphonait déjà aux urgences. Elle rêvait de lui crier qu'il valait mieux le laisser crever et l'enterrer discrètement ensuite mais ça n'aurait pas été elle. Pas sa elle publique en tout cas. En silence, elle observa les secours qui entraient chez eux et qui embarquaient Ian, alors devenu d'une couleur oscillant entre le blanc et le gris, lui poser des trucs, des machins, des perfusions… Les questions fusaient, elle n'arrivait à répondre à aucune. Oui bonjour monsieur, j'ai empoisonné ce charmant jeune homme qui s'apprêtait à détruire mon couple.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Ian Huston
jeune apprenti
432 $
24/08/1994 $
432 messages
Mensonges : 432
Anniversaire : 24/08/1994


MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger. Sam 15 Oct 2016 - 11:27

Ian mourrait. Enfin, c'était la sensation qu'il avait. Des crises sévères, il en avait déjà fait. Parce que monsieur était allergique à un tas de chose et que cela pouvait rendre sa vie compliqué. Mais là... là c'était différent. C'était comme si quelque chose avait forcé le destin. Ou quelqu'un. Oui, quelqu'un. Quelqu'un qui en voulait à sa personne, qu le haïssait et qui avait toute les bonnes raisons de le voir disparaître de la surface du globe. Il en avait des personnes comme ça. Un peu trop même. Mais là... Il entendait leur voix. Celle de Lukas, son maudit cousin. Ou devait-il dire Achille, car tel était le prénom qu'il cachait aux gens. Il aurait peut-être du dévoiler toute la vérité à sa connasse de femme avant de crever. Lui dire que son mari chéri n'était qu'un très bon menteur. Et que, comme à lui, il ne cachait peut-être de très bonnes. Et puis Chloé, ah, Chloé. Deux de tensions ou pas, il n'arrivait pas à percevoir le moindres remords ou la moindre inquiétude dans sa voix. Il était incapable de parler, ses yeux était clos et il sentait doucement son rythme cardiaque ralentir. Qu'est ce qu'ils lui avaient fais, hein ?

On soulevait son corps pour le poser doucement sur un brancard et puis... plus rien. Juste le bruit des sirènes, des gens qui téléphonait à ses parents pour expliquer le plus calmement possible la situation. Comment rester calme dans de tel moment ? Les pompiers pouvaient, c'était leur job après tout. Monsieur et madame Huston allaient être aux anges, une fois de plus. C'était la deuxième fois en deux ans qu'il atterrissait ici. Mais cette fois ci, ce n'était pas entièrement sa faute, pas comme celle où il avait fait overdose de médicament.

« Il va s'en sortir il faut que nous... »

Et ce fut à ce moment là qu'il cessa définitivement de suivre quoi que se soit. Il ne se sentait plus. Il n'entendait plus. La seule qu'il se souvint avant de rouvrir les yeux furent cette sensation de chaleur, et cette impression de voir le fond du tunnel.

* * *

En vie. Il était en vie. Ian Huston l’invincible. Ses yeux bleus fixait le plafond de sa chambre depuis une bonne dizaine de seconde maintenant quand un homme en blouse blanche se pencha vers lui, esquissant un sourire. Visiblement ce monsieur avait réussis à le ramener d'entre les morts, il pouvaient être fier, son père allait lui faire un gros chèque pour son hôpital. Mes ses parents n'étaient pas encore là, en déplacements comme toujours. Non, ils devaient être en panique sur la route du retour. Au lieu de ça il vit de l'autre côté de la porte vitrée deux visages le regarder. Et une fois de plus il était incapable de savait ce que ces deux là pensaient. Monsieur et madame Ressler avaient l'air comme... ennuyé de la situation.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #5043 × make me stronger.

Revenir en haut Aller en bas
#5043 × make me stronger.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» What doesn't kill you make you stronger + Octavia
» People's nightmares make me stronger you know | feat. Minerva Orland
» HOLLERY + what doesn't kill you make you stronger
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: West Orchards :: Quartier résidentiel :: Valley Vista Boulevard-