AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Elizabeth K. Ashe
Maître Jedi
1263 $
12/05/1978 $
1263 messages
Mensonges : 1263
Anniversaire : 12/05/1978


MessageSujet: Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH Ven 15 Jan 2016 - 18:58


forgiven, do not mean forgotten.

PARTICIPANTS AU RP


Respirer calmement et sans aide avait été le but premier à attendre. Un mois entier et plus encore à ne pas être capable de faire quoique ce soit seule. Au moins avait-elle une bonne excuse pour ne pas aller voir son agent de probation. Mais en attendant, elle était clouée au lit, à la merci des regards et des réflexions et bien sûr des portes closes. Elle en vivait de dures depuis Thanksgiving et espérait vraiment que tout irait en s'arrangeant et pourtant elle avait encore du mal à faire face à son environnement. Elle avait beaucoup de difficultés à se repérer dans l'espace et à ressentir les choses. C'était un défaut que lui faisait son maudit cerveau après le trop long moment en arrêt. Récupération possible avec de la rééducation lui avait-on dit. Sur le coup, elle avait ri. Elle aimait jouer les idiotes, ça passait mieux que le reste avec son rôle de criminelle. Elle s'était moquée de la rééducation. Après tout, comment une kinésithérapie, le genre de choses qu'on faisait une fois handicapé pouvait bien résoudre à son problème. Sagement ou presque, elle avait écouté un médecin lui dire qu'il s'agissait en fait d'une gymnastique du cerveau. Elle ne l'avait jamais remercié pour les explications soit parce qu'elle n'en avait pas eu besoin soit parce que de toute manière, elle n'avait rien à remercier. En réalité, elle affichait un visage sombre les trois quart de la journée et une infirmière qu'elle voyait bien trop à moins qu'elle soit médecin ou aide-soignante ou autre chose ... bref, la femme lui répétait que Sasha devait être rudement gentille pour réussir à l'éveiller un peu. Parce que oui, Sasha était peut-être l'une des seules personnes à lui rendre visite si on exceptait Victoria et les médecins et même si, comme d'ordinaire, elle faisait sa mauvaise tête, les rencontres la laissaient un peu plus enthousiaste. Elle refusait de montrer à la brunette que la situation lui pesait. En conséquence de quoi, elle n'était pas la plus communicative mais que savait s'être ouverte à la discussion depuis décembre.

Sasha passait bien trop de temps à vouloir bien faire. C'était à la fois gentil et exaspérant. Énervant même pour elle qui n'aimait pas se sentir prise en charge. Pourtant elle laissait faire et sa petite voix intérieure lui répétait qu'elle était vraiment conne de s'attacher. Sans aucune doute mais elle n'y pouvait rien...

On frappa alors à la porte. Elle n'était pas fermée, pas entièrement parce qu'autrement, elle aurait hurlé au drame et biper les infirmiers toute la journée. Ils avaient tous compris. Néanmoins, elle ne put pas voir qui se tenait là. "Si ça ne vous semble pas fermer c'est que c'est ouvert." Répondit-elle d'un tout sarcastique.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Maxim R. Savannah
Maître Jedi
308 $
09/03/1968 $
308 messages
Mensonges : 308
Anniversaire : 09/03/1968


MessageSujet: Re: Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH Ven 15 Jan 2016 - 19:46

forgiven, do not mean forgotten.

elizabeth, sasha et maxim


Il n'avait rien d'autre à faire qu'être là. Il trainait dans les couloirs de l'hôpital et soignait qui voulait l'être. Certains ne connaissaient rien de lui et c'était un vrai soulagement. Les autres il les évitait. Il y avait aussi la recherche de domicile qui l'accaparait. Enfin ... pas vraiment. Il avouait ou plutôt n'avouait pas traîner lamentablement dans ses visites et rendez-vous. Il allait se retrouver seul alors que là, il vivait chez Rachel avec Leah. Alors oui, il ne la voyait pas vraiment et il était sans doute mieux qu'il parte mais sous la supervision de son amie, il pouvait bien se permettre d'être avec sa cadette. La situation était loin d'être simple parce que Leah était fidèle à sa soeur malgré tout et d'un autre côté voulait le connaître. Il voyait que ça la déchirait d'être d'un côté ou de l'autre et c'était peut-être la seule chose qui le poussait à vraiment chercher. Il lui fallait donner de l'espace à sa cadette et faire le premier pas pour s'éloigner si elle ne le ferait pas.

Cela étant dit, ce n'était pas aujourd'hui la chose qui occupait principalement son esprit. Ça l'occupait tout le temps bien sûr mais il avait une autre idée en tête. Enfin plutôt une subite envie. Folie ou autre, appelez ça comme vous voulez mais il s'était senti suicidaire en entrant dans la chambre d'Elizabeth Ashe le matin. Étonnamment elle ne lui avait rien jeté à la figure mais c'était peut-être parce qu'elle ne pouvait rien atteindre sans viser à côté. Ils avaient principalement discuter du passé. Maxim et elle avaient convenu d'une chose simple : ils ne s'appréciaient toujours pas mais pouvaient se comprendre d'une certaine façon tordue. Ils ne l'avaient pas dit expressément, ni l'un ni l'autre mais ils le savaient. Sasha les liait bien malgré elle. Et s'il pensait que c'était folie c'était parce que dans le fond, il avait l'impression de se rapprocher de sa fille ainsi parce que biologiquement, il avait la personne la plus proche de sa fille en face de lui, enfin l'avait-il. C'était insensé mais il avait l'impression qu'Elizabeth et lui... partageaient quelque chose. Erika aurait peut-être pu comprendre mais en dehors d'elle, sans doute personne d'autre.

Il parcourut les derniers mètres et frappa. A la réponse, il poussa immédiatement la porte avec un verre de glaçons à la main. "Comme tu as demandé." Fit-il en posant ça devant elle. "Tu n'as pas répondu avant de me les demander : tu crois qu'elle se sent comment aujourd'hui ?" Il pointa les glaçons et évidemment, parlait de Sasha. Dans le aujourd'hui, il voulait dire plus généralement ces temps-ci. Il voulait prendre la température avant de tenter de l'approcher et Elizabeth serait son indicateur.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Sasha E. Savannah
Maître Jedi
755 $
09/01/1992 $
755 messages
Mensonges : 755
Anniversaire : 09/01/1992


MessageSujet: Re: Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH Sam 23 Jan 2016 - 20:58


forgiven, do not mean forgotten.

Elizabeth & Maxim & Sasha



Thanksgiving... Tous les jours depuis n'étaient qu'un mauvais rappel de ce jour de fête... Celui où vous êtes sensés être reconnaissant, partager un moment avec la famille et les amis. A sourire, rire et discuter... Et pourtant, ces gens avaient bien gâché la chose! Non, elle ne le verrait sans doute plus jamais de la même manière. Sasha restait marquée par les évènements, régulièrement, elle revoyait ses mains complètement tâchées du sang d'Elizabeth et elle avait vraiment cru qu'elle la perdait elle aussi...

Alors quand les médecins lui avaient dit qu'il allait lui falloir de la patiente et du courage pour se remettre, Sasha avait décidé d'être présente pour elle. Passer tous les jours, parfois plusieurs fois par jours même. Lui parler, lui tenir la main. A un moment, elle lui avait même fait la lecture ou écouter de la musique. Elle était envahissante la brunette mais elle ne s'en rendait même pas compte. Même si elles ne se connaissaient pas depuis longtemps toutes les deux, Elizabeth était plus qu'importante pour elle. Elle était sa mère et elle n'avait plus personne pour l'aider à aller mieux. A part peut-être Victoria qu'elle croisait régulièrement. Les deux prenaient un peu le relais de l'autre quand c'était possible...

Aujourd'hui, elle avait pu voir un peu Leah, se ballader toutes les deux comme avant, aller au fingertips boire un thé et prendre le repas de midi au Gold Lantern. Ca avait fait du bien aux deux soeurs de se retrouver un peu. Mais Sasha voulait plus, elle voulait que cette Rachel leur fiche la paix et laisse Leah revenir à la maison. Même si ça signifiait que ce serait difficile, Sasha voulait sa soeur à ses côtés.
La jeune femme avait aussi entendu les gens parler comme quoi son père était de retour en ville. Étonnamment, elle ne l'avait pas encore croisé. De toute façon, elle ne le voulait pas. Lui pardonner tout ces mensonges étaient encore bien impossible dans sa tête...

L'après midi entamée depuis peu, Sasha décida qu'il était temps d'aller à l'hôpital. Elle avait des fleurs en main et salua tout le monde qu'elle connaissait. Etre pompier vous donne des connaissance, mais c'est encore pire quand vous venez tous les jours en visite ici. Le sourire aux lèvres, elle allait pousser la porte entre ouverte quand elle entendit parler. Elle reconnu distinctement la voix de Maxim et ne comprenait pas trop. Discrètement, elle poussa un peu plus la porte et tendit l'oreille pour entendre ce qui se passait dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Elizabeth K. Ashe
Maître Jedi
1263 $
12/05/1978 $
1263 messages
Mensonges : 1263
Anniversaire : 12/05/1978


MessageSujet: Re: Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH Dim 24 Jan 2016 - 15:53


forgiven, do not mean forgotten.

maxim, sasha et elizabeth



Il y avait Sasha et Victoria. Il y avait aussi les médecins. Et oh, depuis quelques jours, il y avait aussi Maxim Savannah. Alors oui, il était médecin mais elle ne le mettait absolument pas dans la globalité. Il n'était pas son médecin. Il n'était même pas dans la même aile de l'hôpital qu'elle puisqu'il lui avait dit travailler surtout aux urgences. Non, il était bien plus particulier que cela. Il était le père de Sasha. Il était celui qui l'avait vu grandir. Elle, elle était sa génitrice et ça s'arrêtait là. Elle n'avait rien demandé à Maxim mais il s'était comme qui dirait dévoué à une certaine tâche qui était de lui tenir compagnie lorsqu'il savait que personne y était. Elle avait alors osé. Elle avait posé des questions et ils avaient parlé. Elle lui avait que pour ce qui était de la loi, elle n'était absolument pas tenue à lui en vouloir comme les autres. Il était criminel, elle était criminelle. Elle pouvait accepter ce qu'il avait fait parce que ça n'aurait rien changé pour elle. Parce qu'elle avait été trop égoïste toutes ces années pour songer que si elle se préoccupait de Sasha, elle aurait du prendre son parti. Pour elle et parce que ce qu'elle voyait lui semblait bien différent de toute son enfance, Lizzie pensa que Sasha avait besoin de son père. La jeune femme n'était peut-être pas d'accord et bataillait fort pour le chasser de sa vie mais un père capable de renoncer à sa famille pour sa fille, pour sa stabilité et lui laissait le descendre en flèche simplement parce qu'il était celui qui devait supporter les malheurs de sa fille et être toujours en dessous, plus bas même moralement pour pouvoir la rattraper elle si elle chutait, un père capable de tout ça était pour Elizabeth tout ce qu'elle n'avait jamais eu. "Je ne l'ai pas vu aujourd'hui si c'est la question." Elle essaya de se redresser en chassant méchamment les fils qui débordaient sur son lit. "Pourquoi ne pas aller la voir ? Elle criera un bon coup mais elle devra bien écouter un moment donné." Si elle remarqua la porte qui bougea derrière Maxim, elle n'en fit pas mention. Elle remarquait toujours lorsqu'il s'agissait des portes. "Elle veut des explications. Donnes-en. Ce n'est certainement pas facile de les faire comprendre mais une fois donné, elle aura matière à réfléchir. Tu savais que son petit-ami était de retour ? Ray quelque chose. Ce serait le moment que tu chasses le connard de l'hôpital... Elle n'a pas besoin de complications en plus avec un gars de la mafia locale à ses trousses et qui la suit comme un petit chien, la langue et la queue pendantes. Je suis très bien placée pour savoir que ces gens ne sont pas fréquentables et apportent les ennuis avec eux. Il aurait très bien pu être celui à monter tout ce plan pour détruire Sasha et pouvoir la ramasser à la petite cuillère, ils sont près à tout pour avoir leur proie !" Oui, Elizabeth la criminelle n'aimait pas les autres criminels qui se sentaient tout puissants et s'il y avait une chose qu'elle avait vu, c'était que Saffron O'Leary adorait fanfaronner et elle le détestait pour jouer les hommes correctes alors qu'il était loin de l'être.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Maxim R. Savannah
Maître Jedi
308 $
09/03/1968 $
308 messages
Mensonges : 308
Anniversaire : 09/03/1968


MessageSujet: Re: Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH Dim 24 Jan 2016 - 18:20

forgiven, do not mean forgotten.

elizabeth, sasha et maxim



Il était donc dans cette chambre d'hôpital avec celle qui avait donné vie à Sasha. Heureusement, ça ne faisait pas d'elle une mère. Erika était et resterait toujours la mère de Sasha. Il se demandait comment elle réagirait si elle était là, ce qu'elle dirait à sa famille. Sans doute Leah ne serait pas ainsi séparée du reste des Savannah et peut-être même que Sasha ne se jetterait pas à corps perdu dans une relation malsaine avec Saffron. Erika savait ces choses là. Elle aurait su. Elle était la mère de Sasha.

C'était pour ça que Maxim avait besoin d'autres personnes sans son entourage. Parce qu'il se savait être un mauvais père et ne même pas l'être du tout aux yeux de Sasha. Il savait qu'il ne pourrait que la regarder de loin se détruire ou avancer. Elizabeth répondit à sa question et il resta silencieux à l'écouter tout du long. Il était d'accord. Ils étaient d'accord sur tout ce plan-ci. C'était la chose positive de leur entrevue. "C'est Riley, pas Ray. Si ça peut aider Sasha... J'espère que ça pourra l'aider. Quant à Saffron, elle ne peut pas envisager sérieusement de répondre à ses attentes ?! Tu crois que si ?! Je ne comprends pas ce qu'elle cherche. Maintenant que tout ça est sorti. Puisqu'elle sait tout... Pourquoi elle fait ça ? Si Erika était là, elle saurait quoi dire. De nous trois, c'est la seule qui aurait su..."

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH Lun 25 Jan 2016 - 0:19

La sale petite fouine écoutait une discussion dans laquelle elle n'était pas invitée. Il était temps d'intervenir et c'est ce pourquoi la sonnette d'Elizabeth attira un infirmier qui ouvrit la porte en grand. La petite peste recula et son téléphone sonna la rendant visible aux yeux de tous. Trop tard pour se cacher ! Je lui laissais un simple message, clair et concis.

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Sasha E. Savannah
Message reçu, aujourd'hui.

-S


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH Mar 26 Jan 2016 - 1:36

forgiven, do not mean forgotten.

elizabeth, sasha et maxim


L'heure de la pause. Cette heure exacte ou tous les infirmiers, hommes ou femmes, en ont marre de la journée. Cette heure précise ou tout ceux qui avait débuté leur quart de travail à l’aube, regardent l'heure et pensent « bon sang, cette journée ne se terminera jamais. ? » ce moment exacte ou tout le personnel infirmier commence à être bougon, parce que les premiers arrivés en ont marre et ceux qui ne finiront pas de si tôt en ont pleinement conscience. Sans avoir le remède miracle, Saffron lutte avec à acharnement contre cet état dépressif du début d'après-midi. Il en a marre lui aussi après tout. Et après tout, il use de sa pause à sa guise, non ?

- Oh bon sang ! Saff !
- Café ? Demande une voix féminine pleine d'espoir.
- Café les filles !

Une exclamation de joie accueille son arrivée et toutes les infirmières se regroupent au poste de garde.

- Noisette pour Betty. Latte pour Nana. Décaf pour Suzie…
- Tu te moque hein ? demande la même voix pleine d'espoir.
- Masi bien sûr ! Double expresso pour Suzie, se reprend l’infirmier.
- Oh, toi je t'aime, s'exprime Suzie en attrapant son gobelet avec avidité.
- Et un moka pour Lisa.
- Plein de sucre et de calories, ronronne Lisa, ravie au moments où le signal et le voyant lumineux annoncent un appel. Oh merde, se plaint Lisa, j'ai même pas pu… et en plus c'est la 1118.
- Allez j'y vais, propose Saff. Il me reste encore quelques minutes, je vais au moins aller voir, si c'est long je reviens, dit-il en s'éloignant vers la chambre.
- Mais…
- Je dirais que tu faisais pipi. Et c’est pas gratuit t'en fait pas
- Le café l'est, lui ?
- Bien sûr !
- Oh, mon héros ! Je te ferai faire une plaque ! Ériger un monument ! Construire un temple !
- Y aura des prêtres et des prêtresses en petite tenue dans le temple ?
- Oh oui !
- Je pourrai y aller ? demande M. Grant depuis sa chambre.
- Vous aurez une place V.I.P., M. Grant , promet Saff qui met toujours un point d’honneur à connaître tous les noms des patients.

Traverser le couloir n'est pas très long et il songe qu'il aurait dû demander à qui est la chambre, de mémoire, il n'est pas certain de se souvenir. Mais ça lui revient facilement lorsqu'il aperçoit la silhouette près de la porte. Aussitôt, son regard s'illumine et un sourire de pur ravissement vient fleurir sur ses lèvres.

- Sasha, ma douce. Quelle agréable surprise, ronronne-t'il.  Tu peux entrer, elle est réveillée, elle vient de sonner, informe-t-il avant de s'appuyer de dos contre la porte et de pousser.

Et effectivement, c’est un infirmier qui ouvre toutes grandes les portes de la chambre. Il se retourne, tout sourire et fait face au lit.

- Bonjour mademoiselle Ashes, vous avez de la visite, annonce-t-il avec enthousiasme avant de remarquer Maxim déjà présent. Oh, double visite, précise-t-il avec bonne humeur. Vous êtes gâtée aujourd'hui, bavarde-t-il, sans laisser paraître la moindre trace de ce que son cerveau enregistre comme moment de pur malaise exposant un million. Bonjour docteur Savannah, chantonne-t-il comme à la petite école.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Sasha E. Savannah
Maître Jedi
755 $
09/01/1992 $
755 messages
Mensonges : 755
Anniversaire : 09/01/1992


MessageSujet: Re: Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH Dim 14 Fév 2016 - 20:21


forgiven, do not mean forgotten.

Elizabeth & Maxim & Sasha



Sasha écoutait aux portes. Ca ne lui ressemblait pas, mais quand elle était arrivée devant la pièce et qu'elle avait discerné la voix de Maxim, la jeune femme n'avait pas pu entrer. Elle n'était pas prête à le voir et les entendre parler d'elle comme ça ne lui plaisait pas. Sasha faisait ce qu'elle voulait de sa vie, elle avait déjà été assez contrôlée jusque là pour les laisser continuer. Si elle aimait Elizabeth, elle n'appréciait pas l'entendre parler de Saffron de la sorte. Puis, son père la reprit en parlant de Riley. Alors, ils y étaient peut-être pour quelque chose dans son retour. Elle ne savait plus trop quoi penser et préférait se faire silencieuse.

Mais son petit espionnage arriva vite à sa fin quand la sonnette retentit et que son téléphone sonna au même moment. Une seule lettre le composait. Il était encore après elle. N'avait-il pas assez joué avec elle? -S avait complètement détruit tout ce qu'il y avait autour d'elle, que pouvait-il encore bien vouloir lui faire vivre? Elle savait qu'on l'avait entendu, ce n'était pas possible autrement. Mais elle ne voulait pas entrer, pas tout de suite. Saffron arriva au bon moment. C'était peut-être un signe. Ils parlaient de leur relation comme d'un mal. Mais Saff était quelqu'un de bien pour Sasha. Elle lui fit un petit sourire mal à l'aise et allait lui dire qu'elle ne le voulait pas, mais déjà il poussait la porte. Elle était à leur vue à tous les deux et ne savait pas comment réagir. "Je... T'ai apporté des fleurs pour changer les autres. Je ne savais pas que tous les deux vous..." Dit-elle en entrant dans la pièce et en faisant l'échange. Elle ne voulait pas avoir un regard pour Maxim. Il était certain, qu'il n'était pas celui qu'elle s'attendait à voir dans la chambre d'Elizabeth. L'ignorant comme elle pu, elle posa un bisou sur la joue d'Elizabeth. "Comment tu vas? Je ne fais que passer, je ne peux pas rester aujourd'hui!" Elle mentait, elle voulait juste fuir cette situation tendue et ne pensait même plus à leur faire du rentre dedans par rapport à ce qu'elle avait entendu.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH

Revenir en haut Aller en bas
Forgiven, do not mean forgotten. + SASHA&MAXIM&ELIZABETH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti's national debt should be forgiven.......
» Dirty Little Sasha. [Done.]
» AD&D Forgotten Realms 2nd: collection quasi-complète à vendre
» Sacha Louise Ryan une nouvelle riche Feat Sasha Pivovarova
» [Partenariat] Forgotten Forest [manque 1 avis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Normal Hill :: Hôpital St Joseph-