AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 [FLASHBACK] Hey baby, want you be my girl ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Hey baby, want you be my girl ? Lun 22 Fév 2016 - 20:49

HEY BABY, WANT YOU BE MY GIRL ?
with Axel



Un bruit dans le couloir nous oblige à nous séparer. Tu m’attrapes la main et m’entraines en courant dans les couloirs troublés par le sons de quelques ronflements. Tu t’arretes devant une porte et m’invites à rentrer. Ton domaine, j’y penetre hésitante mais tu ne me laisses pas le temps de reflechir. Tu me serres contre toi après m’avoir déclaré

- Tu es toute à moi. Je te garde pour la nuit. J'ai pas envie de te voir filer trop vite.

Tu me soulèves et me pose sur ton lit. Nous continuons nos ébats entamés plus tôt dans le réfectoire. Je devrais te le dire ouvertement mais je n’ai pas du tout l’intention de partir. Surtout pas ce soir, je suis trop bien dans tes bras. Malgré ton désir que je sens physiquement et qui ne fait aucun doute dans mon esprit, nous nous endormons sagement enlacés l’un contre l’autre. L’aube nous éveille et tu me raccompagne jusque ma chambre.

Nous commençons à être inséparables dès le second jour. Par prudence nous ne faisons plus le mur mais nous faisons des bêtises. Nous passons nos nuits ensemble. Nous courrons dans les couloirs les poches remplis de chocolats. Tu m’apportes ce cote irresponsable, chahuteur de ma personnalité que je n’avais jamais exploré jusqu’ici. Nos corps à corps deviennent plus intimes, notre entente semble tissée de complicité. Je finis parfois tes phrases et tu finis parfois les miennes. Lorsque je m’amuse à jouer les équilibristes tes bras sont présents comme un filet de sécurité. J’ai l’impression que tout va aller bien maintenant. Je t’ai trouvé et tu me protégeras. Je me rends compte que n peu de temps tu es devenu mon univers. Un peu comme si rien ne pouvait exister sans toi. Un peu comme si rien ne pouvait être lumineux sans ta présence. Un peu comme si rien d’autre que toi n’avait de l’importance. Je n’aurais jamais cru que quelqu’un puisse prendre tant de place en si peu de temps dans ma petite vie mais ça m’arrangeait bien. Je me sentais tout simplement bien, plutôt heureuse d’ailleurs bien que légèrement frustrée de ne pas être plus libre.

Je me rends à mon rendez-vous médical et j’en ressors plus que soulagée. Je vais bientôt sortir. Je traine rarement dans ce coin-là, je n’aime pas trop le coté médical. Je m’arrête quand même au distributeur pour prendre une barre chocolatée au beurre de cacahuètes. Je souris bêtement, on a vidé les autres distributeurs. Je récupère le chocolat et me redresse pour compter combien il en reste. Il faudra que je te dise qu’il y en a ici. Puis mon regard s’attarde sur un reflet dans la machine. Je me retourne. Mon sourire s’efface. J’ai l’impression que mon sang ne circule plus dans les veines, que mon cœur s’est arrêté. Ma main remonte au cou, je détache ta chaine que tu m’as prêtée et que je portais si fièrement. Tu es là dans un bureau à la porte entrouverte. Ou plutôt tu te tiens au bureau tandis qu’une femme te fait une gâterie que tu sembles apprécier. Je n’arrive à détacher mes yeux de la scène si écœurée que je sois. La chaine glisse entre mes doigts tombant au sol avec un léger bruit et me sort de ma torpeur qui n’a duré qu’un instant. Le bruit même léger a attiré ton attention nos regards se croisent.

Je tourne le dos et me mets à courir rejoindre ma chambre. J’arrive très vite à ma porte. Je balance de rage tout ce qui est sur mon bureau. Mon bonheur n'aura pas duré un mois. Sur mes joues ruissèlent des larmes qui ne semblent plus vouloir s’arrêter. Je ne veux plus jamais te voir ! Je hoquète cherchant à reprendre mon calme. Il est 18h et tu risques de venir ici. Je ne peux pas, je ne veux pas… te voir sera trop dur ! Je dois filer. Je choppe un pull et mets deux trois trucs dans une sacoche. Tu m’as appris tes astuces, je sais comment ne pas me faire prendre. Je longe le mur et ton visage hante mon esprit. Les larmes se remettent à couler. Je passe par-dessus le muret de notre première escapade et rejoins le couvert de la forêt discrètement. Personne ne me cherchera là-bas ! Je veux juste qu’on me foute la paix.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Hey baby, want you be my girl ? Mar 23 Fév 2016 - 17:16



   
   With Cassandra
   Hey baby, want you be my girl ?

O
n regrette parfois ses pulsions, quelque soit la force qui nous y a fait céder. Mais c'est encore pire lorsque ça vous tombe dessus comme en cet instant où je t'aperçois. Un vent de panique s'empare de moi, lequel rafle tout sur son passage. Il me fauche sur le vif. Le désir s'évade pour ne plus me laisser habiter que par l'angoisse et les regrets. Pas toi ... . Merde ! Pas toi !! Tout ça pour un instant de plaisir qui n'en valait pas vraiment le détour. Un instant qui ne vaut en rien tous les instants passés ensemble, et ce en tout point. Ces pensées me marquent aussi vivement qu'un fer rouge.

Sans me préoccuper de couper cours aussi brutalement à l'instant présent, je repousse l'autre et me remet d'aplomb pour me mettre aussitôt à ta suite. Je n'ai pas vu par où tu avais filé. Mon premier réflexe est de courir en direction de l'entrée pour voir si tu n'as pas filé dans le parc, puis je prends aussitôt la direction de la salle de jeux où je croise des potes que j'envoie bouler alors qu'ils me proposent de jouer avec eux, puis de ta chambre, le lieu où tu iras au final certainement te réfugier en premier. Mais lorsque je déboule comme un fou dans la pièce, il n'y a personne. J'arpente rapidement les recoins où je serais susceptible de te trouver mais que dalle. Mon grand tour par le parc que j'arpente de long en large n'aboutit pas non plus.

Je sers entre mes doigts la chaine que je t'ai prêtée et que j'ai retrouvée sur le sol en sortant de l'infirmerie. Putain Cassy ! Où t'es passée ?!! La panique qui m’habitait au départ ne me lâche pas, au contraire, elle s'amplifie à mesure que je songe que ma connerie m'a certainement poussé à ma pire erreur. Une erreur que je considère comme telle parce que je tiens à toi. Soyons clair, je n'ai jamais été fidèle ni ne me suis jamais engagé dans des relations vraiment sérieuses. Pas du tout même. Tout ce que je ressens pour toi est vrai. Tout comme ce sentiment que j'éprouve, ces regrets qui me frappent de plein fouet là où je n'en ai que rarement éprouvé auparavant. Difficile d'éclipser des habitudes et un certain mode de vie. Difficile de cerner ce qu'on se met à ressentir pour la première fois également, surtout pour un type comme moi.

Je décide de faire le mur en songeant que tu as peut-être quitté l'enceinte pour t'éloigner de moi. Je sais peut-être où te trouver même si je ne suis pas sûre que tu retrouves le chemin et que je doute encore plus que tu ailles t'y réfugier sachant que je m'y rendrais certainement. Sauf si tu penses réellement que je n’en ai rien à foutre. Cependant, c'est tout le contraire.
Plus je me rapproche de l'endroit, plus je crains de ne pas t'y trouver ... pire encore, je crains qu'il ne t'arrive quelque chose. Tout comme je crains que tu ne me pardonnes jamais. Je me mets à courir alors que je fais le tour de l'étang même si c’est plus long que traverser en barque. Il ne me semble pas la voir de l'autre côté. Pas facile de discerner quoi que ce soit avec le jour qui baisse. Tu as du toi aussi faire le tour ou alors tu n'es tout simplement pas dans le coin. Je me mets à prier pour te trouver ici.
Je débarque enfin près de la caravane. Tu es de dos. Je lâche un soupir de soulagement et me précipite avant de tenter d'arriver dans ton dos de manière plus discrète. Je t'entoure aussitôt de mes bras et te serre pour t'empêcher de t'échapper. Mon visage se niche dans ton cou.

- Cassy laisse-moi t'expliquer. Je ne vais pas te sortir d'excuses minables, promis. Tu as vu ce que tu as vu. Mais  ...

Je te retourne face à moi en te tenant par les épaules.

- Cette chaine veut dire beaucoup. Je ne m'en suis jamais séparé pour personne. J'y tiens trop pour la confier à qui que ce soit. Tu comprends ce que ça signifie ?

Je prends une inspiration et affronte ton regard.

- J'ai joué au con. Je me suis laissé guider par une pseudo fierté de mec. Et tu sais quoi ? C’est pas la première fois. J'ai jamais été fidèle. Mais avec toi j'étais prêt à l'être. J’ai juste pas l'habitude et disons que j’ai pas su me dérober à certains mécanismes. J’ai agis sur le coup de la pulsion comme un con. Mais crois-moi, c'est la première fois que je regrette d'avoir cédé de la sorte. Steuplait crois-moi Cassy.



WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Hey baby, want you be my girl ? Mer 24 Fév 2016 - 22:52

HEY BABY, WANT YOU BE MY GIRL ?
with Axel



Je trouve le chemin plus facilement que je ne l’avais craint. Le jour n’est pas encore couché quand j’atteins la caravane. Je me love dans le transat où nous avons passé nos premiers instants. Puis u bout de quelques minutes j’entre dans l’abri, le livre est toujours là. Il a séché depuis tout ce temps. Tout ce temps passé dans tes bras. Tout ce temps passé à te faire des confidences… ma mère qui n’était pas ma mère naturelle, mon beau père et son affection un peu trop intime, l’éducation un peu trop stricte de mes tuteurs, mon envie d’avoir une petite maison et un chien voir un et plusieurs enfants, mes envies de voyage. Je n’avais mis que peu de jour à te faire confiance, mis que peu de jour pour être complétement éprise de toi.

Mais il avait fallu moins d’une minute pour briser ce cocon dans lequel j’avais cru pouvoir vivre. Je ne savais pas trop quoi en penser, j’avais déjà vu tes regards sur la gente féminine même si tu restais discret. Tu avais à l’université la réputation d’être un coureur, je n’avais pas imaginé tomber amoureuse. Mais là te voir… ça m’avait fait un choc. Je prends le livre et je ressors. Je m’assieds sur un rondin de bois. Les étoiles qui me paraissaient si brillantes hier encore me paraissent ternes. Je les contemple les yeux embués de larmes. Mes pensées dérivent sur ces derniers jours. Je ne t’ai pas entendu arriver et surtout je ne m’y attendais pas.

Tes bras m’enserrent. Je sens ton souffle dans mon cou. Je ferme les yeux et essuie mes larmes

- Cassy laisse-moi t'expliquer. Je ne vais pas te sortir d'excuses minables, promis. Tu as vu ce que tu as vu. Mais  ...

Tu me tournes doucement face à toi. Je sens la chaleur de tes mains sur mes épaules. M’expliquer quoi ? Que tu n’es qu’un homme ? Que tu ne recommenceras pas ? C’est faux je le sais, je le sens. Pourtant je n’ai qu’une envie me blottir dans tes bras, oublier ces images comme si elles n’avaient jamais existé mais elles ont existé. Puis tout devient comme un peu flou. Je te fixe interdite tandis que m’explique je ne sais quoi ? Je n’entends plus vraiment ce que tu me dis puis ton regard se plonge dans le mien comme pour y chercher un pardon. Dans ma tête flotte certains de tes mots «  jouer au con, fidélité, avec toi, regretter, crois-moi » Je me dégage doucement de ta prise. Je reprends mes esprits. Je te regarde un air légèrement attristé.

- Axel je t’aime mais je ne suis pas sure de savoir gérer ça.

Tu gardes le silence. Je secoue légèrement la tête. Puis avec un air sérieux je te déclare

- Je crois que j’aurais préféré ne rien savoir ou alors que tu me le dises… pas le découvrir comme ça. Je ne sais pas si je peux te faire de nouveau confiance  Tu veux quoi maintenant ?

Sans attendre ta réponse, sans un baiser, sans un sourire je me blottis dans tes bras me sentant en sécurité malgré tout.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Hey baby, want you be my girl ? Jeu 25 Fév 2016 - 10:27



   
   With Cassandra
   Hey baby, want you be my girl ?

L
a peine que je lis dans tes yeux a encore plus d'impact que ce que ce que je n'aurais osé imaginer. Le trouble dans ton regard habite désormais le mien. Plus encore lorsque tu me déclares tes sentiments. Y-a-t-il véritablement quelque chose à gérer ? Je garde le silence sans savoir quoi répondre si ce n'est tout ce qui passe par mon regard.

- Je crois que j’aurais préféré ne rien savoir ou alors que tu me le dises… pas le découvrir comme ça. Je ne sais pas si je peux te faire de nouveau confiance. Tu veux quoi maintenant ?

Tu te blottis entre mes bras. Mon étreinte se resserre alors que je te souffle juste les seuls mots qui me viennent à l'esprit dans un élan d'autant plus sincère. Des mots qui te dévoilent combien je suis fou amoureux, combien je regrette de m'être laissé porter de la sorte et surtout combien je me suis rendu compte par ce fait que rien n'a plus de saveur que le désir inspiré par l'être aimé. Des mots qui me percutent et qui ont du sens, maintenant plus que jamais, parce que cet instant volage m'a paru fade et creux. Parce que ce n'était pas toi. Parce que l'explosion et les tourments que tu fais naitre en moi sont quelque chose que je n'avais encore jamais ressenti auparavant. Parce que tu es la seule à même de me détourner de mes éternelles conquêtes. Et parce que c'est là toute la promesse que je te fais alors, par ces mots, par ces révélations et par mes sentiments ... cette promesse présente et à venir pour nous deux. Parce que plus que jamais, je veux être avec toi. Rien qu'avec toi.



WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
816 $
15/09/1982 $
816 messages
Mensonges : 816
Anniversaire : 15/09/1982


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Hey baby, want you be my girl ? Ven 26 Fév 2016 - 18:17

Terminé et verrouillé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: [FLASHBACK] Hey baby, want you be my girl ?

Revenir en haut Aller en bas
[FLASHBACK] Hey baby, want you be my girl ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» A Vos Souhaits [I'm a Barbie Girl, in a Barbie World... Imagination, life is your creation !]
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» London Stiller...she's a special girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-