AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Une petite formalité (Saffron&Aengus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Sam 2 Jan 2016 - 23:31

Aengus ∞ Saffron
Une simple formalité

L’enfant perdue de Ronan… Seize longues années qu’Aengus cherchait la fille de son frère décédé, seize longues années qu’il cherchait sa nièce. De ses années de recherches, il n’avait pas tiré grand-chose. Il ignorait tout de cette gamine perdue, si ce n’est qu’il cherchait une fille que Ronan avait eue avec sa première petite amie. Une petite amie portée disparue depuis plus de dix ans au moment où Aengus avait finalement su pour l’enfant. Le patriarche O’Leary avait finalement passé près de seize ans à courir après du vent, sans jamais pouvoir en saisir quoi que ce soit. La fille de Ronan était perdue pour la famille lorsque ce dernier avait expiré son dernier souffle, et la petite demeurait un secret connu seulement d’Aengus et de Saffron. Seize ans qu’il la cherchait, et onze ans qu’il l’avait sous les yeux. Aengus se demandait encore comment il avait pu rater cela… Terrie avait exactement les mêmes yeux que Ronan, clairs et magnifiques. Il avait revu Ronan durant un instant alors que sa fille lui tenait tête du regard. Terrie… sa nièce ? Depuis qu’il avait vu les yeux de la petite brune, il n’en doutait plus, et ce n’était pas les révélations de –S qui l’avaient conforté dans son idée. Il le savait bien avant cela. Terrie était la fille de Ronan, c’était la sœur de Siban. Vingt-huit ans qu’elle était séparée de sa famille, vingt-huit ans qu’on les avait privés de l’une des leurs…

Aengus voulait mettre fin à cette longue attente, il voulait récupérer sa dernière nièce et la rendre à une sœur qui l’avait toujours espérée. S’il n’avait pas encore mis Siban au courant, il le ferait ce soir, une fois qu’il aurait donné ses directives à Saffron. Il revenait d’une très longue discussion avec Terrie, où il avait usé de tout ce qu’il savait pour mener la demoiselle à vouloir savoir la vérité. La brunette s’était montrée têtue, mais là où il avait bien joué, c’était par une simple question. « Et ta petite sœur ? » Avait-il demandé. C’est ainsi qu’il avait eu Terrie, par les sentiments. Ce n’était pas la première fois d’ailleurs, il avait toujours eu Terrie par les sentiments. Et elle avait accepté un test ADN avec son éventuelle sœur, Aengus lui promettant sa liberté s’il était négatif. Mais il le savait, le test serait positif. Ses deux petites brunes étaient sœurs.
Il revenait de chez Terrie après qu’elle lui ait confié un échantillon de sang, tandis qu’il s’affairait maintenant rentré à prélever des cheveux sur la brosse de Siban. Les deux échantillons une fois scellés, il venait trouver son frère, Saffron. Ce dernier travaillant à l’hôpital, il était tout désigné pour cette tâche.

Aengus arriva au garage avant que Saffron ne soit monté dans sa voiture. « Tu pars travailler ? » Demanda-t-il, interrompant son frère dans son manège.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Dim 3 Jan 2016 - 1:33

Une petite formalité

L'aîné et le cadet insoumis


Presque un an que Saffron n’a quitté Lewiston, excepté pour un ou deux brefs séjours hors du pays. Une première depuis la première fois ou Saffron a quitté le sol américain. Habituellement, il ne passe au maximum que la moitié de l’année à Lewiston et ce depuis qu’il est infirmier. Ça ne signifie pas qu’il passe plus de temps au ranch et qu’il se rend plus disponible pour la famille. Au contraire, il n’a jamais autant bossé à l’hôpital. S’il n’a pas encore ressenti le besoin de foutre le camp loin de Lewiston, ça ne veut pas dire qu’il se soit rapproché de sa fratrie. Mais il a gâté ses nièces et sa soeur. Ouais, parce que Cait, c’est pas ses frères.

Habituellement, le moins O’Leary des O’Leary se contente de venir dormir à la maison et de fuir Gus au possible. Éviter Gus est le seul moyen qu’il ne lui demande rien, comme aller menacer les gens avec lui. Saffron a toujours détesté ça et quand Gus l’y oblige, il le fait, mais avec beaucoup de mauvaise foi. Pour être certain de se retrouver le plus souvent hors de la maison, il était de garde beaucoup trop souvent et sur appel le reste du temps. C’est pour cette raison qu’il gardait des uniforme propre et soigneusement pliés dans le coffre de sa voiture. Il  détestait prendre ceux de l’hôpital. Une pile d’uniforme propre dans les bras, il les place dans la petite valise qu’il garde dans le coffre. En fait, dans sa valise, il y a tout le nécessaire pour partir comme un voleur. Mais cette valise est toujours dans sa voiture. On ne sait jamais quand l’envie de foutre le camp le prend. Et bien sûr, à côté de sa valise, il y a sa fidèle trousse de premier soins. Enfin, cette trousse était plus complète que pour les premiers soins.

Il ne l’a pas entendu arriver. Gus a cette fâcheuse manie d’être aussi silencieux qu,un chat quand il en a envie. Parce qu’il peut aussi arriver en grands pompes et faire savoir que le chef c’est lui. Saff ferme le coffre de sa voiture et lorsqu’il relève la tête, Gus est là. Saffron sursaute.

- ... jure-t-il entre ses dents.

Saffron se dépêche à rejoindre la côté conducteur, espérant pouvoir fuir avant que Gus n’ouvre la bouche, mais c’est perdu d’avance, il le sait. Il est coincé. Gus lui demande presque innocemment s’il doit aller travailler. Saffron réplique avec un soupir digne d’un adolescent à qui on répète pour la millième fois d’aller faire la vaisselle.

- Si je dis oui, tu vas te contenter d’un « Allez, petit frère adoré, va sauver des gens et rendre le monde meilleur » ? dit-il en imitant le ton de grand chef de son frère de manière assez grotesque. Allez, s’te-plait ! Mais l’air qu’affiche Gus ne semble pas vouloir concorder avec cette potentielle réponse. Eh merde… gromelle-t-il.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Lun 4 Jan 2016 - 15:39

Aengus ∞ Saffron
Une simple formalité
Seize années sans la moindre information n’avaient pourtant pas mis à mal la détermination d’Aengus O’Leary. Il semblait néanmoins que cette longue période à ne rien trouver concernant sa nièce ou la mère de cette dernière touchait à sa fin. Depuis le temps qu’il gardait le secret de cette nièce perdue, Aengus aurait pu finir par croire qu’il demeurerait le seul au courant, et que personne ne saurait jamais chez les O’Leary qui leur manquait un membre qu’on leur avait volé. Mais non, le patriarche n’avait jamais renoncé, elle était quelque part cette petite, la sœur de Siban, et il la trouverait. Il n’avait seulement pas imaginé qu’il l’avait sous les yeux depuis longtemps, il croyait qu’il la reconnaîtrait la gamine de Ronan, et peut-être que s’il avait regardé plus attentivement Terrie, il l’aurait reconnu il y a déjà dix ans. Parce que maintenant qu’il l’avait vu, il ne pouvait plus nier que cette petite avait les yeux de son père.

Terrie n’était pas facile à convaincre, même la photo de son père ne l’avait pas fait revoir son jugement. Pourtant elle non plus ne pouvait pas nier que leurs yeux étaient les mêmes et que cet homme était son père. Elle niait pourtant, et Aengus avait sorti son ultime argument : Siban. Si Terrie était bel et bien la fille de Ronan – ce dont il ne doutait pas – elle était aussi la demi-sœur de Siban. !il avait fait mouche, savoir qu’elle avait peut-être une sœur avait convaincu Terrie de faire un test ADN. Quand le test dirait que les deux filles ont le même père, Terrie ne pourrait plus nier, et Aengus pourrait annoncer à Siban qu’elle a une grande sœur.

L’aîné, ou tout du moins le plus vieux encore vivant des O’Leary, avait fait ce qu’il faut avant de venir trouver son frère au garage. C’était à Saffron qu’il comptait donner les échantillons de leurs nièces, afin qu’il les transmette au laboratoire de l’hôpital. Comme à son habitude, ce dernier se montrait particulièrement pénible.

« Tu as fini de faire le pitre ? » Demanda Aengus, ne trahissant pas la moindre émotion dans la voix. « J’ai quelque chose à te faire faire. » Le cinquantenaire leva la poche plastique qu’il tenait dans la main, avec un tube de sang de Terrie et les cheveux de Siban. « Tu laisseras ça au laboratoire de l’hôpital pour une comparaison ADN. »

Il n’explique rien, parce qu’il n’a pas à se justifier, mais il est quasi certain que Saffron va poser des questions. Il en pose toujours.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Lun 4 Jan 2016 - 23:10

Une petite formalité

L'aîné et le cadet insoumis


Saffron ? Cesser de faire le pitre ? En présence de Gus ? Le cadet réfléchit sérieusement à cette possibilité. Les sourcils froncés, la mine pensive, il pousse même l'audace à se frotter le menton et à se tapoter les lèvres avec un index dubitatif.

- Nan, ça te ferait croire que j'ai perdu mon âme quelque part, dit-il avant d'hausse les épaules, ou mes couilles, c'est selon.

Oui parce que depuis la première fois ou il avait répliqué à Ronan en lui sautant littéralement à la figure et qu'ils avaient du se mettre à trois adultes pour les séparer, Saffron c'était acharné à leur faire regretter de l'avoir poussé à se rebeller. Bien sûr, le rictus qu'il esquisse lorsque Gus l'informe... enfin, quand Gus demande de faire quelque chose, ce n'est pas avec un s'il-te-plait et il n'y en a pas la moindre trace. Il se fiche que ça plaise ou non. C'est un ordre. Mais Saffron n'et jamais très prompt à répondre présent à un ordre. Au contraire, quand Gus lui tend le sac contenant une éprouvette de sang et un sachet contenant une mèche de cheveux, Saffron croise les bras avec obstination. Il plisse le nez avec une répulsion évidente.

- Pourquoi ? Gus n'apprécie de toute évidence pas la question ouverte. Question ouverte parce que Saffron ne se contente pas d'un « parce que » ou d'un « c'est un ordre ». Et je met ça à quel nom ? ajoute-t-il, mais il ne décroise pas les bras. Et il ne le fera pas tant qu'il n'aura pas de réponses. C'est qui et qui ?

Buté, têtu et une obstination acharnée. Saffron a toujours été l'avorton des O'Leary. Mais un avorton coriace et difficile à régenter.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Lun 11 Jan 2016 - 10:12

Aengus ∞ Saffron
Une simple formalité
Comme Aengus l’avait imaginé, Saffron ne pouvait pas simplement obéir aux ordres, il lui fallait poser des questions et chercher à comprendre les motivations de son aîné. C’était bien le seul homme de la famille qui discutait ses ordres de manière aussi peu subtile. Mais depuis le temps, Aengus le savait, Saffron n’était certainement pas le meilleur pour obéir sans réfléchir, mais il avait d’autres qualités qu’il lui reconnaissait lorsqu’il le jugeait nécessaire. Présentement, ça ne l’était pas.

« Ou ça me ferait une pause pour une fois. » Répondit l’aîné à son cadet, au sujet de l’habitude de Saff à faire le pitre, quelque que soit la situation et le sujet de conversation. Il enchaînait cependant rapidement avec le sujet qui les occupait réellement.

« Pourquoi, parce que je te le demande tout simplement. La raison devrait être largement suffisante, petit frère. » Bien sûr qu’il savait que ça ne suffisait pas à Saffron, mais ça ne l’empêchait pas de lui répondre cela, et de tout de même accepter de répondre à ses questions. « Tu mets ça sous le nom que tu veux, tant qu’il n’y a pas Austen, ou O’Leary. Nos affaires de famille ne concernent que nous, je n’ai pas envie qu’un petit laborantin voulant se faire mousser raconte à la presse qu’il a la preuve que Terrie est bien une O’Leary. » Pourtant Aengus comptait bien récupérer sa nièce et la remettre officiellement dans le circuit familial, seulement il voulait le faire à sa manière, et il avait aussi besoin de la coopération de Terrie. « Le sang est à Terrie, et les cheveux sont à Siban. Même si je ne doute pas qu’elles sont sœurs, Terrie n’entendra rien sans une preuve. »

Aengus n’a pas pour habitude de s’expliquer autant, mais il faut croire qu’il sait déjà que Saffron va lui reposer des questions encore et encore, jusqu’à savoir ce qu’il veut.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Lun 11 Jan 2016 - 18:42

Une petite formalité

L'aîné et le cadet insoumis


Une pause ? Ça lui ferait une pause ? Et risquer de le rendre paresseux ? Et ignorer le plaisir de le contrarier ? Jamais ! Saff ne dit rien, mais le sourire à cet possibilité est explicite. Il ne recroiser pas les bras et il ne le fera pas avant d'avoir le fin mot de l’histoire. Il en a pourtant une vague idée, qu'il croit être proche de la vérité. Gus porte une obsession malsaine pour Terrie. Depuis trop longtemps.

- Oh, Gus, personne ne discute tes ordres. Si je ne le fais pas, qui le fera ? C'est pour ton bien, dit il en lui tapotant l'épaule, l'air solennel.

Ah donc, oui c'est bien pour Terrie que Gus fait tout ça. Saff jette un coup d'oeil méfiant aux échantillons et avant même que Gus ne précise à qui ils sont respectivement, Saff a déjà mis la main sur le sac. Soudainement bien intéressé par la mission. Toutefois, il désigne les échantillons et jette pose un regard suspicieux sur son aîné.

- Et tu l'as obtenu comment le sang de Terrie ?

Non, Saff n'a aucune confiance en son frère pour faire les chose comme il faut. Il ne l'a jamais fait. Gus à toujours fait les choses comme il l'entends et pas autrement. C'est bien pourquoi Saff pose sans arrêt des questions. Il n'en a pas posé une seule fois et ca été un désastre. On ne l'y reprendra pas.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Jeu 14 Jan 2016 - 11:42

Aengus ∞ Saffron
Une simple formalité
Saffron ne s’arrête jamais, Aengus le sait parfaitement mais parfois il garde l’espoir que Saff va se montrer un peu plus sérieux, notamment lorsqu’ils parlent de sujets importants, comme l’agression d’Agate ou l’affiliation de Terrie… Mais Saffron préfère sûrement user les nerfs de son aîné. Aengus est devenu de plus en plus patient avec les années, mais il refuse d’avouer qu’il s’ennuierait si Saff acceptait d’être un peu moins pénible.

« Les filles font ça très bien, me semble-t-il. » Répond-t-il à son cadet qui lui demande qui pourrait discuter les ordres en dehors de lui. Agate le fait ouvertement tout le temps. Siban est plus douce, elle a toujours été plus douce. Elle ne discute pas vraiment les ordres, elle demande simplement si quelqu’un d’autre ne peut pas le faire.

Aengus tend toujours les échantillons à son frère, quand ce dernier les prend enfin juste au moment où l’aîné dévoile à qui sont les échantillons. Le regard suspicieux de Saffron ne lui échappe pas et il sait déjà la question qu’il va poser.

« Tu t’imagines quoi ? Que je lui ai volé son sang pendant qu’elle dormait ou après l’avoir assommée ? » Demande-t-il, gardant toujours cet air sérieux bien que la question de son frère lui semble être une accusation. « Elle se l’est elle-même prélevé, et elle me l’a donné. Tu as une autre question ? »

Il va sûrement lui demander si Siban est au courant, ou ce qu’il a fait pour convaincre Terrie… Saffron aime tellement les détails.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Sam 16 Jan 2016 - 15:53

Une petite formalité

L'aîné et le cadet insoumis


L'agression d'Agate est un sujet sérieux, mais il estime que Agate doit apprendre à régler ses problèmes toute seule si elle veut devenir une rebelle au clan, comme lui. Mais il ne la privera d'aucune aide qu'il pourra lui apporter, qu'elle le veuille ou non. En ce qui concerne Terrie, Saff doit avouer qu'il s'en fiche royalement qu'elle soit affiliée ou non aux O'Leary. Elle ne l'a pas été durant toute sa vie, alors pourquoi tenter de l’affilier maintenant ? Enfin, si, elle l'était, de force, Saff ne voit pas vraiment en quoi ça va changer quelque chose.

- Tu as tort, je suis le seul qui discute tes ordres, Les filles, même si elles sont dans la bonne voie, sont des adolescente tout à fait normale. Enfin, non, elles sont exceptionnelles, ce sont mes nièces adorées, mais elles restent des adolescentes. C'est l'âge, Gus, c'est l'âge.

Une fois intéressé par les échantillons, parce que bon, il faut bien l'avouer, il s'interroge tout de même sur de qui est née Terrie. Gus semble certain que Terrie est la fille de Ronan et concrètement, Saff est plutôt du même avis. De toute évidence, les seuls trucs que Saff aura apprécié de ce connard de Ronan, ce sont ses filles. L'air suspicieux de Saffron ne change pas tandis qu'il dévisage son aîné qui lui explique comment il a prit le sang de Terrie. Son air méfiant ne diaprait pas non plus tandis qu'il réplique.

- L'assommer ? Pendant qu'elle dort ? Nan, toi t'es du genre à demander à deux de tes minions de la tenir et faire faire le prélèvement par ce bouffons d'Esras, tout en la menaçant avec le truc que tu as en permanence dans le pantalon. Et là je parle pas de... enfin, bref... Il a tout de même un hochement de tête approbateur. Mais si tu as réussit à la convaincre, grand frère, je suis fier de toi. Ça mériterait presque une étoile dorée sur ton tableau. Bah tiens si j'ai une autre question. J'en ai des tas de questions, je sais pas encore tout,à mais je crois pas que tu parles de ce genre de questions. Juste pour me rassurer, tout de même, t'en a pas encore parlé à Siban, hum ? Comme t'as prit des cheveux, je crois pas. D'ailleurs, elle sera pas ravie que tu sois entrée dans sa chambre, note-t-il avec une certaine désapprobation. Alors, fais-moi le plaisir de ne rien dire tant que je ne ramènerai pas les résultats. Parce que si tu lui dis et que finalement c'est pas ça, je ne te pardonnerai jamais de lui avoir fait de la peine, tu vois ?

Et même si le ton est n'est pas menaçant, il s'agit de toute évidence d'une menace ou du moins d'un conseil à ne surtout pas prendre à la légère.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Dim 17 Jan 2016 - 10:42

Aengus ∞ Saffron
Une simple formalité
Il serait légitime de se demander pourquoi Aengus continue de demander des services à Saffron, puisque ce dernier a la fâcheuse habitude de discuter les ordres. Et si seulement il n’y avait que cela, mais non, il faut aussi qu’il se montre désinvolte et exaspérant. Aengus continue pourtant de lui demander, sûrement parce qu’il sait que malgré tout Saffron obéira aux ordres, même s’il le fera à sa façon. Ça n’empêche pas l’aîné de le rappeler souvent à l’ordre comme présentement.

« Ne pousse pas ma patience à bout, Saff. À toi aussi, je peux t’en coller une. » Dit-il simplement, alors qu’il ne l’a jamais fait pourtant. Par contre certains cousins, et même ses fils y ont eu le droit. Aengus est d’avis qu’une bonne claque ou un bon pain peut remettre les idées en place, et accessoirement le soulager d’un peu de son exaspération ou sa colère.

Aengus répond alors à la question de son frère, même s’il fait de l’ironie au passage, sans le ton qui va avec cependant. Saffron demeure méfiant malgré la réponse de son frère aîné, et le voilà qu’il recommence à exaspérer Aengus, et même… il le menace ?

« Je gère ma famille comme je l’entends, Saffron. Si tu voulais avoir ton mot à dire, il fallait être là plus souvent. » C’est lui le patriarche des O’Leary, c’est lui qui dirige, c’est lui qui n’a de comptes à rendre à personne. « J’en parlerai à Siban quand je le jugerai nécessaire. Et si je décrète que c’est maintenant, je le ferai maintenant. Je n’ai aucune intention de lui faire la moindre peine, et je sais parfaitement à quel moment je devrais ou ne devrais pas lui parler, et quels mots employer. Fais donc ce que je te demande, et laisse-moi gérer notre famille. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Dim 17 Jan 2016 - 18:41

Une petite formalité

L'aîné et le cadet insoumis


Si Saffron semble obéir aux ordres de son aîné, avec de bons résultats même si ce n'est que rarement ce qu'attendait exactement Gus, c'est pour deux raisons. La première étant que Gus ne demande pas n'importe quoi à Saffron. Depuis le temps, ils semblant avoir réussit à trouver une certaine zone d'activités que le cadet O'Leary accepte d'accomplir pour Gus. Accepte parce que Saffron ne fait presque rien contre son gré. Certaines menaces fonctionnent, mais les menaces sur lui entraînent parfois des effets négatifs sur tout le reste. La seconde étant que dans cette zone d'activités, Saffron est le meilleur. Et il est facilement accessible, lorsqu'il ne se trouve pas dans une zone perdue du globe.

- Je ne peux pas pousser ta patience à bout, parce que je suis déjà au delà de ta patience. Oh oui, tu peux m'en coller une, mais tu ne le feras pas, parce que t'adore quand ça fait son effet et avec moi, ça n'a aucun effet.

Ah oui, ça Saff le sait que Gus gère sa famille comme il l'entends. C'est d'ailleurs la seule chose qu'il fait, fait les choses comme il l'entend. Le cadet insoumis ricane. C'est tellement Gus.

- Oh, Gus, je n'ai plus 10 ans pour croire que quand je serai grand, j'aurai mon mot à dire. Les seuls mots qui comptent, Gus, ce sont les tiens. Ceux du chef. Je l'ai compris il y a longtemps.

Il était tout jeune quand il avait comprit qu'à partir du moment ou leur mère avait déclaré qu'il se nommait Saffron Light O'Leary et qu'il était la lumière de sa vie, il ne serait jamais considéré. Un peu plus tard, il avait décidé que c'était pas une raison pour n'être qu'un sbire O'Leary de plus.

- Je ne te parle pas de gérer la famille, ta manière fonctionne sur presque tous le troupeau, dit-il. Ce n'est pas la première fois qu'il compare le clan à un troupeau. Je te parle de gérer une adolescente aussi sensible que Siban. Et venant de Saffron, Gus sait que le terme sensible n'a rien de péjoratif. Pas venant de Saffron. Ne lui dis rien avant que je te rapporte les résultats.

Ce n'est pas tout à fait un ordre. Saff a cette manière d'affirmer les choses avec cette touche d'espoir presque naïve. Il est souvent déçu ceci dit, mais il s'acharne. Saffron n'a jamais eu de limites et ses espoirs ont été été à la grandeur de ses limites. Beaucoup de déceptions et encore plus d'espoirs. Et il s'acharne, désespérément.

______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Dim 7 Fév 2016 - 15:22

Aengus ∞ Saffron
Une simple formalité
Saffron a l’art et la manière d’user les nerfs de son aîné, et comme Terrie l’a déjà fait une heure auparavant, Aengus en a eu assez pour ce soir. À croire que Saffron a converti toutes les filles de la famille, Terrie y compris, alors qu’il ignorait qu’elle était une de ses nièces. Aengus soupire… Il n’a pas envie d’avoir à supporter le caractère plaisantin de Saffron après avoir supporté le caractère indécemment audacieux de Terrie.

« À croire que vous vous êtes passés le mot… » Lâche-t-il, plus pour lui-même que pour son frère.

Ils abordent alors un sujet sur lequel Aengus est toujours inflexible : la façon de gérer la famille. Personne n’a son mot à dire depuis qu’Aengus est devenu le patriarche des O’Leary, certains ont essayé mais une fois seulement. Saffron sait bien qu’il n’a pas son mot à dire, d’autant plus qu’il n’est pratiquement jamais là.

« Si tu l’as compris, arrête donc de vouloir me supplanter. » Prévient-il, sur un ton qui laisse entendre qu’il est préférable de s’arrêter là pour le moment.

Saffron reprend, parlant de Siban, de la façon dont il faut gérer cela avec elle. Aengus connaît Siban bien mieux que ce que Saffron prétend. Après tout, c’est lui qui a obtenu la garde de Siban à la mort de Mairsil, et c’est lui qui a passé le plus de temps avec elle, en dehors de Barbra.

« Jusqu’à preuve du contraire, c’est moi qui m’occupe de Siban depuis la mort de sa mère. J’ai déjà géré plusieurs bouleversements dans sa vie d’adolescente, et sans ton aide. » Lui fait-il remarquer. « Occupe-toi du test, je m’occupe de nos nièces. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Lun 8 Fév 2016 - 22:53

Une petite formalité

L'aîné et le cadet insoumis


Se passer le mot ? Certainement, Saff le passait généralement à tout vent. Mais seules Agate et Siban semblent avoir les couilles de contrarier Gus. Bien sûr, Gus avait un faible pour ses nièces, et peut-être était-il un peu moins agressif, ou plutôt permissif, envers elles. Mais ça n’expliquait pas pourquoi Saffron avait droit à ce traitement de faveur. Saffron s’amusait à dire que c’est surtout parce que Gus n’avait plus beaucoup de frères et que parler de la famille O’Leary s’il n’y a que lui, ça enlevait pas mal de prestige.

- Tu sais à quel point j’adore mes nièces. Et tu sais à quel point j’ai horreur des gens qui obéissent sans réfléchir.

Ce n’est pas pour rien que Saff s’acharnait à questionner tous les ordres de Gus et toutes ses décisions. Si Gus n’arrivait pas à satisfaire les questions de Saff, c’est que l’idée n’était pas aboutie. Et puis Saff a été beaucoup trop malmené par ses aînés pour obéir sans réfléchir. Téméraire, mais pas suicidaire.

- Te supplanter ? Jamais de la vie. C’est une vie beaucoup trop dangereuse pour moi, dit-il en posant une main pleine de compassion sur l’épaule de son frère.

Saffron parcourait pourtant le monde dans des endroits dangereux et instable, mais supplanter Gus revenait à s’attacher une cible potentielle dans le dos. Ça, jamais. Saff préfère de loin être le maillon faible de la famille. Il est tranquille. Et soudainement, tandis que Gus prétend gérer l’adolescence de Siban, un sourire vient illuminer le regard du cadet. Ah oui, ça c’est certain. Gérer. Ça, Gus peut gérer. Gus a l’étoffe d’un chef, de celui qui prend les décisions. Gérer les adolescente ? C’est une blague ? Gérer la famille, d’accord, mais pas les individus, sûrement pas. Si Gus avait su le faire, Saffron serait au courant et ils n’auraient sûrement pas cette relation.

- Ah non, ça sûrement pas. Tu ne t’occupes pas des nièces, tu gères les nièces. Moi, je m’occupe des gens et du test. Allez, c’est bon, on fait ça comme ça, dit-il en ouvrant la portière de sa voiture et en jetant nonchalamment les échantillons sur le siège passager. Et il prend place derrière le volant et fait démarrer le moteur, avec un sourire de satisfaction. Même si j’y met toute la pression du monde, je n’aurai pas le résultat avant quelques jours, dit-il avant de fermer la portière, mais il baisse la vitre. Ne dis rien à Siban entre temps, répète-t-il avec affirmation.

Ce n'est pas une demande.


______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Aengus O'Leary
jeune apprenti
98 $
28/08/1965 $
98 messages
Mensonges : 98
Anniversaire : 28/08/1965


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Mar 9 Fév 2016 - 15:43

Aengus ∞ Saffron
Une simple formalité
Les conversations entre l’aîné et le cadet revêtaient très souvent ce caractère duelliste. Il était bien rare qu’un échange entre eux ne finisse pas sur des désaccords et ne se mette à ressembler davantage à un véritable duel verbal qu’à une simple conversation. Une fois de plus, c’était bel et bien le cas, ils s’affrontaient verbalement plus qu’ils ne se parlaient. Saffron voulait donner des directives, et Aengus ne souhaitait pas les entendre. L’aîné était cependant fatigué, et il avait encore fort à faire ce soir, il s’apprêtait donc à couper court, plutôt que laisser Saff continuer à lui user les nerfs.
La conversation touchait donc à son terme, d’autant plus que Saffron devait se rendre à l’hôpital pour son travail, et il semblait que cet affrontement le fatiguait tout autant que son aîné. Le cadet le prévenait qu’il lui faudrait attendre, Aengus détestait attendre, la patience n’était pas son fort.

« Apporte-les-moi dès que tu les as. » Ordonna-t-il, alors qu’il ignorait volontairement le reste du discours de Saffron. Son dernier ordre pour la soirée, en ce qui concernait Saffron en tout cas, car d'autres en auraient d'ici peu.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus) Dim 14 Fév 2016 - 14:34

SUJET TERMINÉ ET VERROUILLÉ

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Une petite formalité (Saffron&Aengus)

Revenir en haut Aller en bas
Une petite formalité (Saffron&Aengus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante
» ROXANNE petite caniche parfaite 9 ans CCDM (30) ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Tammany Creek :: Quartier résidentiel :: Lewiston Roundup Grounds :: Ranch O'Leary-