AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Sam 21 Nov 2015 - 19:47


Turned it 'round and found the right line

Ft. Jill Silversmith


Si elle pensait qu'elle serait moins mouillée sous le couvert des arbres, eh bien elle se trompait. Il fait dire que l'averse diluvienne qui vient de s'abattre sur elle  est impressionnante. Mais de loin, elle préfère être ici plutôt que sur le bord de la route. Elle regrette pourtant ses espadrilles et les vêtements qu'elle porte pour aller courir. Mais c'est une randonnée improvisée après tout. Elle aurait du, selon ses estimations, faire le trajet en environ une heure, mais ça doit en faire deux qu'elle avance. Bon, ou s'est-elle plantée dans le chemin ?

Il fait soleil en cette fin d'après-midi et après l'averse, mais elle est frigorifiée. Le cuir de sa veste, c'est bien pour se protéger du vent quand elle est à moto, mais bon sang une fois mouillé, c'est carrément une torture. Sans parler de son jeans qui commence à peine à sécher et qui se raidit sur ses cuisse. Et elle préfère à ne pas penser à ses bottes qui chuinte à chaque pas. Elle n'essaie plus de vérifier si son téléphone marche. Non. Il est détrempé, elle préfère ne pas l'allumer. Elle a tout de même eu le temps de laisser un message à son père lui expliquant un peu ce qu'elle comptait faire, mais elle croit bien qu'il n'aura pas la fin. Tant pis, il sait qu'elle sait se débrouiller et que Michael ne fera rien lui-même avant la nuit et qu'il ne préviendra pas la police avant le lendemain. C'est une règle entre eux depuis qu'il est arrivé au mauvais moment... la honte pour l'adolescente Hetty.

Bon sang, qu'elle est bête, c'était plus près de la rivière se souvient-elle soudainement. Elle doit tourner en rond depuis un moment, mais elle croit bien avoir trouvé le bon chemin maintenant. Et le ciel se couvre à nouveau. Merde.

- Victoire !, s'exclame-t-elle en trouvant un point de repère et elle déniche ensuite rapidement la cabane, et ce juste avant la pluie.

Parler lui rappelle qu'elle a une lèvre enflée, mais la pluie a sans doute effacé toute trace de sans sur son visage, mais pas sur son t-shirt qui était rose pâle... maintenant il est taché d'un rougeâtre humide et d'humus parce que bien sur, les bottes, c'est pas comme les souliers de courses, ça glisse. Tant pis.

Grimper dans une échelle de corde, c'est pas facile, surtout quand elle est mouillée et qu,on a marché durant deux heures, qu'on est frigorifiée et les jeans détrempées. Mais après efforts, Hetty y parvient. Elle désespère quelques secondes lorsqu'elle se dit qu'elle aurait du traîner une petite branche pour faire sauter le crochet, mais pas question qu'elle redescende. En suspend, elle se résout à frapper un bon coup pour faire sauter le crochet. Ah, enfin au sec. Il y règne une étrange chaleur sèche. L'air de rien, cette cabane est bien étanche. Elle n'ouvre pas les fenêtres et elle se défait tout d'abord de ses bottes, elle ne les supporte plus. Et c'est à ce moment qu'elle se rend compte que c'est pas une cabane vraiment abandonnée. Pas du tout en fait. Elle frissonne. Bon sang, il doit y avoir une couverture vu que ça semble habité. Elle ne se gêne pas pour fouiller sommairement, mais elle fait bien attention à ne pas trop déranger, jusqu'à trouver une couverture de laine aux motifs définitivement amérindien.

- Génial ! Parce que le cuir et le jeans, c'est long à sécher, elle suspend sa veste et ses jeans à un crochet, retire son t-shirt et s'emmitoufle dans la couverture sèche. Ah enfin, grelotte-t-elle.

Elle marche un peu pour se réchauffer, mais elle n'a pas beaucoup de place. Et puis si elle reste immobile, elle ne se réchauffera pas. D'accord, c'est une cabane... il doit se trouver quelque part des outils ou quelque chose du genre. Elle peut quand même pas laisser le verrou comme ça...

Alors elle se remet à fouiller.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Jill Silversmith
Maître Jedi
112 $
09/01/1973 $
112 messages
Mensonges : 112
Anniversaire : 09/01/1973


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Dim 22 Nov 2015 - 11:09


Turned it 'round and found the right line

Heather S. Spencer


La nature offre des plaisirs et un apaisement que peu de personnes comprennent de nos jours. Tout est trop étriqué, les gens s'occupent de leur petit confort devant la télévision, accrochés à leur téléphone portable, la technologie prend le pas sur la vie et l'on voit souvent les jeunes s'émerveiller sur une vidéo d'un chanteur à la mode plutôt que de lever le nez de leur écran pour observer le ciel et ses trésors. Mais certains aiment encore cette verdure et font tout pour la protéger. Car la nature ne peut pas toujours se protéger seule, il faut empêcher les bûcherons de dévaster les forêts pour leur usage personnel, éteindre les feux l'été quand des campeurs laissent les braises encore chaudes se consumer et s'envoler au gré des vents. Les campeurs ne sont pas toujours  négligents, parfois on les agresse aussi. C'est ce qui est arrivé il y a quelques années, à l'endroit même où Jill vient de mettre les pieds. Chaque fois qu'elle fait sa ronde dans les bois, elle passe par cette petite clairière où quatre ans plus tôt ces adolescents de Lewiston ont disparu... La jeune femme ne parvient toujours pas à l'expliquer, elle qui connaît cette forêt et ces cachettes comme sa poche, elle n'a jamais réussi à trouver trace de vie de ces jeunes, sauf quand on a bien voulu libérer Samuel Weiss pour le remettre à sa place, comme s'il se réveillait après une nuit tranquille dans son campement, depuis longtemps débarrassé.

Mais aujourd'hui, aucune nouvelle piste, rien na bougé ici hormis les feuilles mortes qui jonchent le sol. Un peu déçue, l'Indienne repart faire son tour, après voir bu de longues gorgées d'eau. Elle a besoin de s'hydrater, depuis l'accident qui a causé la perte de son rein, elle doit faire très attention à ce qu’elle fait, ne pas marcher trop longtemps et surtout, ne jamais sortir sans eau. Son système ne filtrant plus correctement les déchets du sang, il n'est pas possible pour elle de stabiliser la quantité d'eau dans son organisme. La dialyse a été difficile les premiers temps, Jill n'est pas du genre à rester inactive des heures, alors subir cela n'a pas été une mince affaire. Mais Johnny a lourdement insisté pour qu'elle se tienne tranquille, la surveillant lors de ses séances, comme une enfant qu'on punit et qui risque de se sauver pour échapper à la correction.
Jill reprend la route, son bâton de marche  en main. Elle aurait adoré emmener les chiens, ils auraient adoré se promener par ce temps, mais il se couvre rapidement et voilà qu'une averse commence. Ce n'était pas la première de la journée, le temps est assez instable aujourd'hui. Après avoir essuyé une première pluie, Jill se dépêche pour aller se mettre à l’abri. À voir les nuages, il est certain que celle-là durera un peu plus longtemps ! Heureusement, la cabane des Silversmith est toute proche. Cette si jolie petite cabane qu'ils ont construit tous les trois de leurs mains, se créant un havre de paix, une cachette pour les jours d'évasion.

C'est trempé que la demoiselle arrive à l'arbre où se trouve la cabane. Elle grimpe l'échelle de cordage avec difficulté, ses vêtements étant mouillés, alourdissant son poids. Mais en haut se trouvent les couvertures bien chaudes de sa grand-mère, ainsi qu'une tenue de rechange. Tout était prévu dans cet espace, dans une petite malle appartenant à son père, ils avaient des affaires, de vieux trucs qu'ils ne mettaient plus. Ouvrir la trappe fut difficile, elle se demanda pourquoi mais rien ne venait quand elle enfonça sa tige de fer dans le trou prévu à cet effet. Il servait à faire basculer le loquet de la trappe, mais celle-ci semblait déjà ouverte. Un de ses frères était là ? Elle n'avait pas souvenir de les avoir croisés dans le coin et rien ne laissait à penser ça. Poussant la pièce de bois, elle héla ses cadets. « Lequel oublie de fermer la... » Sa phrase s’étouffa dans sa gorge alors que la brune passait la tête dans la cabane. Elle aperçut une silhouette dans le noir, recroquevillée. Les garçons venaient toujours avec leur lampe, ce n'était pas normal. « Qui êtes-vous ? » demanda Jill tout en se hissant à l'intérieur. Elle n'avait pas vraiment peur, c'est un sentiment qu'elle maîtrise plutôt bien, ayant surmonté bien des tracas au cours de sa vie. Et puis, elle avait vu des mèches blondes qui ressortaient de la couverture dans laquelle était emmitouflée la personne. La jeune femme sortit un peu la tête de sa cachette et elle reconnut immédiatement son amie à ses yeux, seule partie de son visage qu'elle voyait pour l'instant. « Heather ? Qu'est-ce que tu fais là ? Comment es-tu entré ? Ça va ? »  C'était une véritable surprise de trouver là la blondinette dans la maisonnette, elle n'est jamais venue ici. Mais c'était tout de même rassurant de la voir elle et non une personne inconnue. Partager un petit espace avec quelqu'un d'étranger en attendant que la pluie s'arrête.

______________________________

Dance me to the end of love
"Tous mes changements, même les plus souhaités ont leur mélancolie car ce que nous laissons derrière fait parti de nous-même. On doit faire le deuil de notre vie passée avant d'entrer dans la nouvelle." - Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Dim 22 Nov 2015 - 19:48


Turned it 'round and found the right line

Ft. Jill Silversmith


Fouiller la cabane n'a rien de très long, elle trouve rapidement les outils pour réparer le loquet de la trappe. Elle inspecte le mécanisme et trouve l'idée plutôt rusée pour des gamins. Elle s'apprête à tout défaire pour le remonter, mais elle entends du mouvement à l'extérieur. Eh merde, si ce sont les gamins, ça va être chaud. Après tout, elle est en petite culotte et en soutien-gorge sous une couverture de laine. Eh merde, c'est quoi l'idée des gamins de venir jouer en forêt une journée pareille... et à cette heure tardive ? Elle s'éloigne de la trappe et s'assoit dans un coin, s'emmitoufle soigneusement dans la couverture pour bien dissimuler ce qui pourrait être offensant pour un gamin d'elle ne sait pas quel âge. Puis une voix se fait entendre, interpellant quelqu'un, qui, contrairement à elle, pourrait légitimement se retrouver ici. Elle constate que c'est pas un gamin. Non, c'est une voix de femme. Et elle la connait cette voix. Qui est là ?

- Jill ? interroge-t-elle, bien que l'interrogation soit inutile, elle l'a bien reconnue et celle-ci fait de même. C'tu fais ici ? demande-t-elle en même temps que Jill lui pose la même question. L'averse, répond-t-elle aussitôt en s'extrayant un peu de la couverture. C'est chezz toi ? Oui, ça va... enfin, tout dépend. Je suis entrée par effraction, j'aurai des ennuis ? demande-t-elle, joyeusement. Je réparerai les dégâts, ajoute-t-elle rapidement en montrant le tournevis.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Jill Silversmith
Maître Jedi
112 $
09/01/1973 $
112 messages
Mensonges : 112
Anniversaire : 09/01/1973


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Dim 22 Nov 2015 - 20:49


Turned it 'round and found the right line

Heather S. Spencer


Holly… Ou plutôt Heather, comme l’avait appelé ses parents. Plus elle repensait aux révélations de –S, plus l’Indienne se disait que c’était évidant ! Elle l’avait toujours sentit. C’est le regard de la  blonde qui la trahissait, on oubli pas des yeux comme les siens. Jill était tombée amoureuse de l’enfant de son amie dès qu’elle l’avait vu, pleurant de joie d’être désignée comme marraine. Cela fait des années qu’elle recherche la petite, se sentant coupable pour le kidnapping, comme si c’était sa faute. Sympathiser avec la blonde avait été certes faciles, une manière de protéger cet enfant qu’elle pensait être son Holly. A présent, elle en était certaine, il en pouvait que s’agir d’elle. Perdre un enfant est une chose difficile, mais quand ce n’est pas le vôtre, comment imaginer la douleur d’un parent ? On ne peut se mettre à la place des autres et bien qu’un deuxième enfant soit né après ce drame, ça n’enlève rien au chagrin des Ribbs. Si seulement Meika était encore là…

La brune se retrouve nez à nez avec la jeune femme, surprise de la voir dans cette cabane que peu de gens connaissent. Leur interrogation se pose d’une voix commune et cela la fait sourire. Heather lui répond simplement qu’elle est venue à cause de l’averse, et son amie la questionne sur son état. Elle semble avoir froid, la pluie goutte encore de ses cheveux. C’est une image attendrissante d’enfant  qui lui vient en tête. Immédiatement, Jill se glisse jusqu’à la malle tandis que l’autre lui révèle être entré par effraction, suscitant le rire de la belle. ]« Non, ne t’en fait pas. Tu as bien fait de venir ici. Tiens. » dit-elle en tendant un jean et un gros pull appartenant à Johnny. Elle attrape également de quoi se changer. « Oui, c’est notre cabane, à mes frères et moi. On l’a construite quand on avait quinze ans. Notre petit fort et comme tu vois, on a tout ce qu’il faut, même la lumière. » et la demoiselle sort de la malle une sorte de lampe électrique qu’elle allume et accroche au petit plafond. Les Silversmith aiment travailler de leurs mains, Billy est très bon dans ce domaine et à déjà réparé plusieurs fois le toit pour qu’il ne fuit plus, sa sœur refusant de démolir cet endroit plein de souvenirs.

Dans la lumière, l’aînée aperçoit pleinement le visage si délicat d’Heather, qui ressemble énormément à sa mère et aussi à sa sœur. L’émotion la prend à la gorge mais sa fierté l’empêche de lui sauter dans les bras. Et puis, elle remarque cette boursoufflure à la lèvre et délicatement, Jill saisit le menton de la blonde. « Qu’est-ce qui t’es arrivé ? » s’enquit l’Indienne avec inquiétude, comme si elle parlait à son enfant, après tout, elles avaient quinze ans de différence, Jill était donc en droit de materner la blonde, surtout que sa seule chance d’avoir un enfant avait été étouffer dans l’œuf par cet accident, la privant de l’amour de sa vie. Il fallait espérer qu’elle ne se soit pas fait frapper par quelqu’un, ce serait intolérable pour la brune.

______________________________

Dance me to the end of love
"Tous mes changements, même les plus souhaités ont leur mélancolie car ce que nous laissons derrière fait parti de nous-même. On doit faire le deuil de notre vie passée avant d'entrer dans la nouvelle." - Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Jeu 26 Nov 2015 - 1:02


Turned it 'round and found the right line

Ft. Jill Silversmith


Hetty a déjà fouillé une bonne partie de la cabane mais elle cherchait le tournevis, qu'elle a trouvé d'ailleurs. Elle compte bien réparer le loquet qu'elle a fait sauter. C'est avec le sourire qu'elle a cueille la confirmation qu'elle n'aura pas d'ennui pour être entrée par effraction. C'est quand même une bonne nouvelle après l'après midi de merde qu'elle a vécu. Elle ne croit pas que ce soit possible de faire pire, excepté une catastrophe. Mais avant que la Spencer considère une journée ou un événement comme une catastrophe, il faut vraiment que ce soit une catastrophe. Comme la tornade de cet été. Ça c'était une catastrophe. Sa journée actuelle n'est qu'une journée de merde, mais ça semble vouloir aller pour le mieux.

Son visage s'illumine lorsque Jill lui tend le gros pull. Oh ça s'annonce plein confort et chaud, voir fouiller. Elle s'extirpe aussitôt de la couverture et enfile les vêtements sec, puis la lumière se fait.

- Une cachette hyper confortable. Je l'ai repéré l'an dernier avec les chiens au début de la randonnée.

Elle appelle ça une randonnée, mais son parcours à tout de l'expédition, surtout avec une douzaine de chiens. Elle se renfrogne un peu en repensant que cette année, ces mort. Elle la fera au printemps… si tout va bien. Jadis avec les jumeaux, ils avaient construit nombre de bananes, mais elles n'étaient pas faites pour durer. Un été peut-être, ils en reconstruisaient une l'année suivante. Ils préféraient de loin squatter la maison abandonnée, qui avait finit par brûler au grand complet en 1997. Une fois au chaud, Hetty se serre sur elle même quelques secondes, puis se dit que c'est pas en restant comme ça qu'elle va se réchauffer. Mais en bougeant, Jill remarqué ce qu'elle aurait préféré qu'on ne remarque pas. Et Jill fait exactement comme sa mère. Elle la prend par le menton et l'observe. Ce qui lui est arrivé ?

- Oh, une panne de moto, dit-elle en passant sa langue sur sa lèvre. Elle a un froncement de sourcil douloureux. Et j'ai croisé un connard. J'ai essayé de joindre papa, mais il a pas répondu. Et comme la première averse s'annonçait, j'ai décidé que c'était peut-être mieux de marcher en forêt que de rester sur le bord de la route. J'ai pousser ma moto sous les arbres pour la cacher, informe-t-elle en se disant qu'elle n’aurait peut être pas du parler du connard. Je suis pas sûre finalement si c'était vraiment une bonne idée parce que ça ne m'a pas empêchée de me faire détremper. Et je me souvenais de cette cabane. J'ai cru que ce serait rapide de la retrouver mais je crois que je me suis un peu plantée de chemin, avoue-t-elle en se disant que beaucoup d'informations allaient peut être noyer le poisson. Mais je suis arrivée ici juste avant la deuxième averse. Mais j'ai pas pu réessayer d'appeler papa, mon téléphone s'est noyé me crois, informe-t-elle, un peu dépité. Elle agite le tournevis et se diriger vers la trappe. C'est un système ingénieux ce loquet ! Mais j'ai pas eu le coeur de redescendre après avoir grimpé… Mais je te répare ça tout de suite !

Et dans les fringues trop grands de Johnny qu'elle s'installe près de la trappe et entreprend de réparer ses dégâts.


______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Jill Silversmith
Maître Jedi
112 $
09/01/1973 $
112 messages
Mensonges : 112
Anniversaire : 09/01/1973


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Ven 4 Déc 2015 - 19:26


Turned it 'round and found the right line

Heather S. Spencer


En effet, tout le confort nécessaire à la survie est disponible dans cette petite cabane, qui regorge de secrets. Les Silversmith l’ont construite de leurs mains d’adolescents, ne laissant quiconque les priver de ce havre de paix. Ici ce sont passées des confidences, des rires et des pleurs, des premiers baisers pour certains, les souvenirs s’entassent au fil des années. Trouver Heather ici est comme un signe du destin, alors qu’elle cherchait à l’aborder depuis des jours. Le lien qui les unissait n’avait rien de particulier comme ça, juste deux jeunes femmes qui parcourent la forêt en compagnie de leurs chiens dès que le ciel se montre clément. Contrairement à aujourd’hui ! Il fait froid et les vêtements mouillés sont lourds. Jill tend un pull à son amie, se changeant par la même occasion. Ses cheveux lui dégoulinent dans le dos, ses pauvres boucles devenant bien plates pour le coup. « Heureusement que tu l’avais vu, alors. Te voilà au sec. » dit la jeune femme avec le sourire.

Mais son sourire s’effaça en apercevant le visage tuméfié de la blonde. Ses yeux trahissaient l’inquiétude, elle n’avait pas l’habitude de voir ce genre de blessure quand elles allaient en périple avec les chiens. Heather ne mis pas longtemps à lui répondre, et ne lui mentit pas. De toute manière, Jill arrive à déceler quand quelque chose ne va pas en général, cherchant au fond des choses comme une bonne juriste. Cette sorte de défaut professionnel ne l’a jamais quitté. La miss lui raconte son altercation avec un homme et le cœur de Jill rate un battement. « Il t’a frappé ? » demande l’indienne, inquiète tout autant que frustrée. La violence faite aux femmes est un sujet qu’elle aborde quand elle va dans les réserves alentours, prenant soin de rassurer les femmes et de leur ouvrir sa porte en cas de besoin. « Tu as bien fait de venir te réfugier ici. Je n’sais pas si mon portable marche encore mais j’i ma radio. On peut prévenir ton père et je te ramènerais quand la pluie s’arrêtera. D’accord ? »
Cette averse se montrait particulièrement mesquine, elle avait changé de direction semble-t-il, afin de rester au-dessus de leur tête, ce qui n’est pas rare en Idaho. Jill n’avait pas voulu écouter quand on l’avait mise en garde contre les éléments, pensant être rentré à temps. Elle l’aurait été si elle ne s’était pas attardée dans la clairière, mais son cœur est toujours le plus fort.

Toujours aussi active la petite Ribbs – renommée Spencer – il n’y a pas à dire, c’est de famille. Toujours à vouloir rendre service. Meika lui a beaucoup appris sur le fait d’aider son prochain et de ne jamais rester inactive lorsque l’on est invité chez quelqu’un. E l’occurrence, c’était un peu le cas pour Hetty et elle menait son rôle d’invitée à la perfection. « Hey, doucement ma belle ! Tu sais, on a le temps. Billy a peut-être laissé quelques trucs, on va regarder. » s’enquit la brune tout en se glissant jusqu’à un autre coffre. Elle ouvrit et trouva un tournevis et le tendit à son amie. Elle ne bougea pas, la regardant s’activer en se disant qu’elle ressemblait beaucoup à son père. Son sourire nostalgique était là. Elle n’avait pas de doute. Du moins, pas vraiment. « Hetty. Est-ce que je peux te poser une question ? » tenta le garde forestier timidement. « Est-ce que… Est-ce que tu as plus d’informations sur ce qu’a dis –S ? désolée de te poser cette question comme ça mais, ça me trotte depuis ma conversation avec Penny et… »

______________________________

Dance me to the end of love
"Tous mes changements, même les plus souhaités ont leur mélancolie car ce que nous laissons derrière fait parti de nous-même. On doit faire le deuil de notre vie passée avant d'entrer dans la nouvelle." - Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Sam 5 Déc 2015 - 23:23


Turned it 'round and found the right line

Ft. Jill Silversmith


Hetty jette à nouveau un regard circulaire bien rapide à la petite cabane. Un autre coup d'oeil rapidement fait. Elle est petite. Mais elle semble confortable. Et surtout sèche. En ce moment, c'est bien ce qui importe, qu'elle soit au sec. Eh non, tenter de noyer le poisson n'a rien donné parce que Jill intervient. Eh oui, il l'a frappé, et alors ? On s'en fiche. Oui, bon, c'est un peu douloureux, mais c'est pas grave quand même. Elle ne comprend pas vraiment pourquoi Jill s'inquiète comme ça. Elles ne se connaissent pas tant que ça après tout. Du moins pas assez pour avoir cet air inquiet.

- C'est rien, il a à peine eu le temps de me bousculer, dit-elle d'un ton détaché en se reprochant tout de même de ne pas lui avoir péter la gueule. Il s'est tiré avant que je lui explose la tête, brave-t-elle avec amusement. Je crois qu'il s'est souvenu que j'ai été soupçonnée d'avoir comploté pour faire disparaître Walker. Il a eu la trouille, ricane-t-elle.

Elle ne dit tout de même pas qu'elle lui a au moins explosé la vitre arrière de son pick-up. Et elle ne va pas en rester là. Mais elle ne dit pas non plus à Jill qui c'est. Elle est assez grande pour régler ses problèmes toute seule.

- Wais, prévenir papa, je lui ai déjà dit pour la moto et que j'allais entrer dans la forêt, il ne s’inquiétera pas avant la nuit, c'est bon. Il sait que je connais la forêt, mais il est probablement déjà venu récupérer la moto. Mais ouais, quand je serai réchauffée et que j'arrêterai de claquer des dents. Sinon il vas s'inquiéter, même si je lui dit que tout va bien.

Elle se calmer ? Mais non, Hetty est une boule d'énergie à l'état pure. Et puis bouger va l'empêcher de geler sur place et d'avoir un rhume, ou pire, la grippe. Hetty a toujours été hyper énergique. Heureusement que ses parents étaient actifs, sinon, vu leur âge, elle les aurait épuisé. Et dans le même sens, heureusement qu'elle avait les jumeaux avec elle pour l'occuper et la faire bouger.

C'est pas pour faire rapidement, c'est pour me réchauffer, dit-elle en se serrant dans le pull.

Ah, ça va bien mieux maintenant. Hetty s'empare du tournevis et entreprend de tout défaire le mécanisme, de regarder comment ils l'ont montés et le reproduire juste à côté. Parce que bon, elle ne peut quand même pas visser exactement au même endroit. Mais la tâche est rapidement expédiée et elle a le temps de se réchauffer, sous le regard attentif de Jill. Trop attentif peut-être. Quoi, elle va quand même pas lui bousiller son loquet, elle n'est pas si nulle en bricolage. Puis la question vient.

- Oui, bien sûr, sauf si c'est qui m'a frappé, de ça, je m'en charge toute seule.

Mais non, ça n'a rien à voir. Hetty tourne un regard pâle vers Jill, se demandant en quoi ça peut bien l'intéresser. Elle savait même pas qu'elle connaissait Penny. Elle lui a parlé ? Hetty n'a pas vraiment parlé à Penny depuis la salle d'interrogatoire du FBI... en fait, elle n'est pas très pressée d'avoir une conversation avec Penny à ce sujet. Et elle préfère ne pas trop y penser. Ça implique des tas de choses pas très agréable. C'est peut-être pour cette raison que sa réaction est peut-être un peu brusque envers Jill.

- -S raconte n'importe quoi. J'ai été adoptée tout à fait légalement. Ma mère biologique était une pute toxicomane de Portland et elle est morte d'une overdose. Mes parents m'ont adopté. Fin de l'histoire, termine-t-elle sèchement et posant un regard furieux sur Jill. Elle a horreur de ce que pourrait insinuer. Mon histoire n'a rien à voir avec celle des Savannah !

Elle ne cherche pas du tout à savoir si c'est vrai ou pas. Sa famille est sa famille, point barre. Peu importe, ce n'est pas son histoire. Elle fixe Jill furieusement, avant de baisser les yeux sur son petit boulot.

- Je vois pas en quoi ça te concerne de toute manière... grommelle-t-elle, de très mauvaise foi.

Hetty a au moins la bon sens de savoir quand elle est injuste et elle l'est en ce moment. Mais elle ne l'avouera pas. Pas à n'importe qui.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Jill Silversmith
Maître Jedi
112 $
09/01/1973 $
112 messages
Mensonges : 112
Anniversaire : 09/01/1973


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Dim 6 Déc 2015 - 0:08


Turned it 'round and found the right line

Heather S. Spencer


L'altercation entre Heather et un homme ne plaisait pas à la jeune femme qui lui faisait face, elle s'inquiétait de son état. Jill est comme ça, elle s'inquiète des gens qu'elle apprécie même lorsqu'il s'agit de ses frères, ces grands gaillards prêts à tout pour la protéger elle. Lors de son retour, elle était au plus mal, brisé physiquement et psychologiquement, les jumeaux l'ont aidé à se reconstruire au fil des jours, l’accompagnant à sa rééducation, Billy la veillait souvent la nuit, les premiers temps de sa prothèse, quand elle lui faisait encore mal. Ces garçons sont adorables, on ne saurait rêver meilleur frère ! Ce sont des hommes qui, eux, ne feraient pas de mal à une femme, contrairement à l'agresseur d'Heather ! Heureusement qu'il n'a pas eu le temps d'aller plus loin. Mais la blonde sait se défendre, il n'y a pas de soucis, son père adoptif 'a beaucoup entraîné et son environnement était propice. « Oui, tu es une vraie dure à cuire, toi. C'est bien. » dit-elle en souriant.

Appeler Michael Spencer était une chose à faire, pour le rassurer. Il avait eu des nouvelles de sa fille mais pas assez pour savoir si elle allait véritablement bien ou non. Bien entendu, elle devait se réchauffer pour ne pas éveiller de faux soupçons concernant son état. « Tu vas vite te réchauffer. » assura l'indienne, en observant la jeune femme se hâter de réparer le verrou. Johnny avait toujours quelques outils ici, il fallait en avoir sous la main au cas où quelque chose comme cette effraction se produise. Autrement, la brune n'avait aucune idée de ce à quoi pouvait bien lui servir ces trucs-là dans cette petite cabane qui ne souffre pas des éléments capricieux, bien à l'abri des vents.

Une question trotte dans la tête du garde forestier et plus elle se trouve en présence d'Hetty, plus cela la démange. Il faut qu'elle sache ce que la blonde pense des révélations de -S. il est certain qu'elle est cette enfant, -S est virulent mais il ne ment pas, du moins c'est ce qu'elle a pu juger lors des quelques messages reçus de sa part, il met dans le mille. Elle tente alors une approche, mais le résultat n'est pas celui qu'elle attendait. Bien qu'elle ne sache pas à quoi s'attendre, Jill ne pensait pas voir son amie sortir de ses gonds. Selon ce qu'elle savait, sa mère était une droguée qui était morte d'une overdose avant que les Spencer ne l'adopte. Le cœur de Jill se serra, la fidélité qu'elle éprouvait pour ses parents adoptifs était belle, mais tout était erroné. Peut-être que les kidnappeurs d'Holly avaient terminé ainsi, mais ils n'étaient en rien ses parents. Et dire que cette jolie frimousse avait une autre famille, dont elle tirait sa force. Que pouvait-elle bien être pour la blonde alors ? Jill baissa les yeux en se recroquevillant un peu sur elle-même. Les yeux rivés sur le plancher de la cabane, un déclic se fit lorsque son amie parla des Savannah. Jamais l'indienne n'avait fait un rapprochement, pas même depuis les révélations de -S. « Mais oui... c'est ça. » murmura la belle doucement, les yeux toujours fixés au sol.
Mais le pire dans tout cela est que Heather n'avait aucune connaissance de la vérité, elle ignorait qui elle était, ce qui est bien normal. Oui, ça ne la concernait sûrement pas du point de vue de la blonde, et le cœur de Jill se déchira. À sa surprise première, ses yeux s'embuèrent. « Je suis désolée. » s'excusa-t-elle d'une voix rauque, retenant sa frustration. « Mais si -S a dit vrai, alors tu te méprends sur l'identité de tes véritables parents... et sur mes intentions, parce que... s'il dit vrai... tu es la chose la plus précieuse à mon cœur et ta mère voudrait savoir que je veille sur toi comme il se doit. » Sa voix s'éteignit doucement. Jil lavait relevé des yeux brillants vers son amie, reconnaissant dans ses yeux la petite fille de deux ans qu'elle avait vu s'envolée.

______________________________

Dance me to the end of love
"Tous mes changements, même les plus souhaités ont leur mélancolie car ce que nous laissons derrière fait parti de nous-même. On doit faire le deuil de notre vie passée avant d'entrer dans la nouvelle." - Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Dim 6 Déc 2015 - 17:01


Turned it 'round and found the right line

Ft. Jill Silversmith


C'est une situation désagréable et elle regrette presque d'avoir choisit de se mettre au sec plutôt que de se faire détremper sur le bord de la route. Mais lorsque Jill se dit désolée, Hetty respire. Bon, discussion terminée. Il n'y a rien à rajouter. Ah mais non. Jill insiste. Mais qu'est-ce qu'elle a celle-là à insister ! elle ne comprend pas qu'Hetty n'en a rien à ficher de qui sont ses parents biologiques ? Enfin, non, mais pour Hetty, son géniteur est probablement peu recommandable, puisque sa génitrice était une pute toxicomane. Et ça, c'est s'il est toujours vivant. Bien sûr, elle a déjà songé à ces cas de figure, mais seulement parce que tout le monde se dit un jour ou l'autre « Et si ? » 

Hetty n'a jamais eu à souffrir qu'on lui cache ses origines, parce que de toute manière, la pute toxicomane est morte. Elle n'a donc jamais ressenti le besoin de chercher à en savoir plus, parce que de toute manière, c'est trop tard. Et si c'était vrai, c'est trop tard de toute manière. Si ses géniteurs sont les Ribbs, il sont morts également. Mais Jill pousse la patience et la tolérance d'Hetty. La blonde se lève d'un bond, furieuse et se campe solidement devant Jill. Elle pousse l'audace à la pointer du doigt.

- MES VÉRITABLES PARENTS CE SONT LES SPENCER ! s'enflamme la blonde dans des vêtements trop grand. La situation serait risible si elle n'était pas si furieuse. Je suis Heather Spencer et personne d'autre ! reprend-elle, plus calmement, mais à peine. Elle semble faire un effort considérable pour se contenir. Elle prend une inspiration et elle a un tremblement de rage. Je ne me méprend pas sur mes véritables parents. Ils sont Nancy et Michael Spencer. Je... Elle cherche ses mots et semble vouloir rattraper son manque de retenue. Et si -S mentait ? interroge-t-elle avec une pointe de hargne dans la voix. Je... je sais pas les liens que tu avais avec la mère de Penny, mais si -S ment... encore une fois, elle cherche ses mots et sa fureur semble s'estomper pour laisser place à une assurance presque froide. Occupe-toi de Penny, moi j'ai ma famille et ma mère, ma vraie mère, insiste-t-elle sur le mot, harcèle les services sociaux de Portland pour comprendre ce qui s'est passé y a un peu moins de 30 ans. Elle a un geste d'impatience douloureuse. Est-ce que t'as la moindre idée de ce que ça peut faire à mes parents d'imaginer que le bébé sur lequel papa a fait bosser ses chiens durant plusieurs mois est au final l'enfant qu'ils ont adopté un an plus tard ? Et encore une fois, elle pointe Jill, menaçante. Ne t'avise plus jamais à prétendre devant moi que mes parents ne sont pas mes véritable parents.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Jill Silversmith
Maître Jedi
112 $
09/01/1973 $
112 messages
Mensonges : 112
Anniversaire : 09/01/1973


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Dim 6 Déc 2015 - 18:47


Turned it 'round and found the right line

Heather S. Spencer


La conversation était en train de tourner au cauchemar. Jill n’avait fait qu’émettre un souhait si cher à son cœur, et voilà qu’elle avait vexé la blonde, qui s’en donnait à cœur joie, déversant sa colère sur elle. Les yeux de Jill ne dévièrent pas, elle soutenait le regard d’Heather, retenant cette eau si proche du bord de ses yeux. Certes, les Spencer l’ont élevé comme leur enfant, mais elle est bien une Ribbs, c’est certain, son visage ne peut que le trahir. Aussi blonde que son père, aussi belle que sa mère. « Hetty, je… » commença-t-elle en se faisant couper par les paroles de son amie, toujours aussi acerbes. Elle ne voulait rien entendre, rejetant en bloc l’idée que –S ai pu avoir raison. Le cœur de Jill se brisait à mesure que l’autre parlait, affirmant ne pas avoir besoin d’elle. Il n’est pas facile de vivre dans une telle situation, et si seulement Jill avait pu faire quelque chose pour retrouver Holly avant aujourd’hui, rien de tout ceci ne serait arrivé. Si –S n’avait pas existé, les spencer auraient pu garder leur enfant chérie sans voir des personnes débarquer et prétendre à une autre facette de sa vie.

La garde forestière ne dit rien, laissant Hetty terminer de déverser sa colère, menaçant même l’indienne. « Ne t’avise plus jamais de prétendre devant moi que mes parents ne sont pas mes véritables parents. » acène-t-elle comme une épée de Damoclès. Il fallut quelques longues secondes à la brune pour se reprendre. Elle attrapa la bouteille d’eau dans son sac, se sentant légèrement nauséeuse. Après avoir bu une longue gorgée yeux fermés, elle se sentit de taille à répondre. « Pardonne-moi. Je ne voulais pas me montrer si brusque. Les Spencer sont des gens merveilleux, ils ont élevé une jeune femme remarquable et rien ne pourra jamais leur enlever ce mérite. » dit-elle, essayant d’apaiser le cœur de la blondinette.

« Tu me fais simplement penser à Mei’… Je crois qu’une part de moi s’en veut pour ce qui est arrivé à la sœur de Penny… Je n’ai rien pu faire pour empêcher ça… Ton sourire me rappelle cette petite fille qu’on a perdu… » Une larme finit par rouler sur la joue de la jeune femme qui se recroquevilla, les bras autour des genoux. Holly lui manquait tellement, peut-être se raccrochait-elle à un souvenir, peut-être que Heather avait raison, -S pouvait mentir, il ne faisait que blesser les gens autour d’elle. Si Jill avait échappé à ce jeu macabre, elle en avait entendu parler et détestait les répercutions sur la population de Lewiston. La brune se sent mal, elle n’aurait pas dû parler des parents de son amie, c’est un sujet véritablement sensible. Alors Jill essuie ses yeux d’un revers de manche. « Excuse-moi pour ce laisser-aller. Je… J’ai peut-être quelque chose à manger dans mon sac, tu as faim ? »

______________________________

Dance me to the end of love
"Tous mes changements, même les plus souhaités ont leur mélancolie car ce que nous laissons derrière fait parti de nous-même. On doit faire le deuil de notre vie passée avant d'entrer dans la nouvelle." - Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Sam 12 Déc 2015 - 16:45


Turned it 'round and found the right line

Ft. Jill Silversmith


Toute cette histoire la rend trop émotive. Bon sang, qu'est-ce qu'elle a ces derniers temps ? Elle est à fleur de peau et elle devient agressive, ce qui n'est rien pour redorer son image d'enfant chérie de Lewiston. Elle doit réapprendre à se calmer, ce qu'elle fait en se massant les tempes quelques secondes. Elle s'efforce de reprendre son calme, et pas seulement en surface.

J'ai rien à te pardonner, Jill... c'est à -S que j'en veux, avoue-t-elle, conciliante tout de même.

Mais elle n'en pense pas moins que Jill ne doit plus jamais mettre ne doute ses parents, sinon elle ne répond plus d'elle. Elle se rassoit près de la trappe, le tournevis toujours en main, mais il n'y a plus rien à réparer, elle se contente donc de torturer le tournevis entre ses mains. Hetty ne sourit plus. Elle est d'un sérieux contrarié, bien qu'elle soit calme en apparence. Elle se contient en fait. Elle n'arrive pas à se calmer aussi rapidement. Mais elle se contrôle. Le contrôle de soi. Une réflexion froide et impitoyable.

- Jill, lorsque la petite Ribbs a disparu, tu avais quoi, 14 ans ? Les souvenirs changent... ils s'estompent et se confondent avec d'autres. Ce qu'on désir peut se confondre avec nos souvenirs. Je ne ressemble pas aux parents de Penny. Et je n'ai pas le sourire de la petite fille que tu as perdu, dit-elle froidement, mais sans brusquerie. Et si tu avais pu faire quoique ce soit pour empêcher ça, je suis certaine que tu l'aurais fait. Mais ce n'est pas ta faute. Tu ne pouvais rien faire pour l'empêcher, parce que tu ne le savais pas. C'est la faute que de ceux qui l'ont enlevé.

Elle a la décence de ne pas dévisager Jill qui est plus émotive qu'elle. Du moins une émotions plus triste. Hetty ne ressent que de la contrariété et de la colère. Elle ne veut pas intimider Jill plus que nécessaire, elle doit être déjà assez chamboulée comme ça sans pour en plus la dévisager.

- Non, merci, je n'ai pas faim, dit-elle en tapotant sa lèvre enflée, les sourcils froncés.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Jill Silversmith
Maître Jedi
112 $
09/01/1973 $
112 messages
Mensonges : 112
Anniversaire : 09/01/1973


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Dim 13 Déc 2015 - 18:12


Turned it 'round and found the right line

Heather S. Spencer


Jill s’excusa platement d’avoir juger les parents Spencer, elle les sait attentionnés et Michael à toujours été un bon flic, il n’a jamais cherché d’ennuis à la Tribu. C’est un homme bon et lui et sa femme not su élever une jeune fille digne de confiance. Mais ses excuses sont vaines. En revanche, Heather semble s’être un peu calmée. La brune s’est laissé aller un instant mais tente de reprendre le contrôle d’elle-même. Afin de ne pas passer pour une femme qui méprise les valeurs de la famille spencer, elle explique à son amie qu’elle à l’impression de retrouver en elle cette petite fille disparue, pour qui elle n’a pas été en mesure d’être là, de la protéger. Cet enlèvement à détruit une famille, chacun se jugeant coupable, se réconfortant. Jill avait en effet quatorze ans, elle était encore une enfant, mais la responsabilité était de fait, elle était la marraine, la bonne fée protectrice qui doit empêcher les malheurs à l’enfant. C’était un poste important et elle avait failli à sa mission. Des fois elle s’était demandé si c’était pour cela qu’elle n’avait pas été nommée marraine de Penny, bien que ça n’ai rien à voir. Ses souvenirs étaient peut-être brouillés, et pourtant… Elle rechercherait par tous les moyens la vérité, savoir si –S ment ou non. Mais elle était convaincue de ce qu’elle avançait, sans plus le dire. « Oui, tu dois avoir raison. Les sentiments jouent également dans l’équation. –S aime jouer avec nos nerfs et nous mener en bateau… Non content de détruire les gens, ils se permettaient d’inclure des proches au tableau, jouant avec les nerfs de tout le monde. »

Ce personnage n’était que malheur depuis la mort de Samuel, comme si ce n’était pas suffisant de rappeler aux habitants leur douleur, il s’amusait avec. La police pourrait peut-être le coincé à présent que toute la ville était au courant d’être victime sans exception… Mais pour oublier cette histoire un instant, Jill proposa quelque chose à manger à son amie. Celle-ci refusa. « D’accord. Si tu as soif, j’ai aussi de l’eau. Même s’il en tome encore beaucoup dehors. » tenta de plaisanter la brunette. Elle sorti sa bouteille, comme assoiffée. La dialyse y est pour beaucoup dans l’affaire et elle sent qu’il est temps de boire pour ne pas s’affaiblir. Après de longues gorgées, la jeune femme se relâche, se collant au mur de la cabane. « Comment va Zeus ? Il manque à Falcor. Chaque fois qu’on passe à Lewiston, il pense qu’on va retrouver la bande. Il faudra qu’on les sorte, quand le temps sera un peu meilleur que là. » Le meilleur moyen de détendre l’atmosphère était de parler de choses et d’autres, bien que le moral ne soit pas au beau fixe. Jill termina sa bouteille d’eau et la rangea précieusement dans son sac pour la remplir plus tard. La marche sous la pluie l’a pas mal fatiguée.

______________________________

Dance me to the end of love
"Tous mes changements, même les plus souhaités ont leur mélancolie car ce que nous laissons derrière fait parti de nous-même. On doit faire le deuil de notre vie passée avant d'entrer dans la nouvelle." - Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Dim 24 Jan 2016 - 6:49


Turned it 'round and found the right line

Ft. Jill Silversmith


C'est tout de même une histoire tordue Hetty déteste cette situation. Les révélations de -S ont blessé des tas de gens. Jill a raison, non seulement, on -S touche les gens, mais aussi tous leurs proches. Qu'on expose ses vices, ses mensonges, ses défauts, au grand jour, elle peut s'y faire. Après avoir été accusée de complicité dans l'affaire Walker, elle sait gérer. Enfin, elle croit pouvoir gérer. Elle estime pouvoir supporter bien des choses et la douleur, mais elle a du mal à supporter qu'on blesse les gens qu'elle aime. Ses parents pour commencer. Et ensuite Penny. Et de toute évidence, Jill également. Et le pire, dans tout ça, c'est que si c'est vrai, ça ouvre laisse la place à beaucoup d'autres interrogation. Et la première étant, si elle est maintenant Heather et que -S prétend qu'elle est plutôt Holly, qui est Sabrina ? Et surtout, ou elle est maintenant ?

- Merci, mais non... ça va... j'ai effectivement un peu marre de l'eau... je veux juste être au sec...

Jill l'interroge sur Zeus, sans oublier de préciser que Falcor s'ennuie, et qu'il faudrait bien les sortir en groupe de temps en temps. Ouais, elle a bien raison. Faudra qu'elle refasse son expédition ce printemps. Elle n'a pas pu en profiter cet année. Avec tout ce qui s'est passé. Elle devra bien le refaire.

- Je n'ai pas fait l'expédition avec les chiens cette année. Avec tout ce qui s'est passé... je comptais le faire cet été, mais j'ai été confinée à tort à résidence durant de trop longs mois. Je vais m'entraîner tous l'hiver et au printemps, ça devrait aller. Elle a un hochement de tête. Je vais avoir besoin de toi et de Crow, pour le tracé... et marquer les cache et tout...

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Jill Silversmith
Maître Jedi
112 $
09/01/1973 $
112 messages
Mensonges : 112
Anniversaire : 09/01/1973


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Lun 8 Fév 2016 - 17:48


Turned it 'round and found the right line

Heather S. Spencer


Les mots étaient durs à entendre et encore plus à dire, mais il est vrai que si Heather avait été ce petit bébé que la brune chérissait tant, ça aurait tout arrangé pour elle... Mais la blonde se refusait d'être cette enfant, elle ne pensait pas que ça puisse être vrai et comment l'en blâmer... Alors Jill resta un temps dans le silence, buvant de grandes gorgées d'eau pour ne pas sombrer. Il fallait qu'elle boive pour entretenir ses reins, qui ne pouvaient plus travailler seuls.

La Silversmith décida de changer de sujet, parlant des chiens . Hetty n'avait pas fait son expédition, elle n'en avait pas eu le temps. Elle comptait s'entraîner cet hiver et contacterait la brunette comme à son habitude. Au moins, elle ne lui en voulait pas. Jill sourit à l'autre bout de la cabane. « Ce sera avec joie. Tu me diras, je serais là. » Oui, elle n'abandonnerait pas son amie, elle était importante et elle se ferait pardonner le fait d'avoir mal parlé des Spencer sans le vouloir. Mais secrètement, une étincelle brillait toujours à l'idée qu'elle avait quand même pas mal de ressemblances avec Meika et Penny.

Le silence se fit progressivement, la pluie s'arrêta. Les deux jeunes femmes furent soulagées de sentir le soleil revenir petit à petit. Elles purent sortir enfin. Jill aimait bien la boue, c'était bon pour la peau déjà, mais marcher dedans était amusant. Même après que les chiens se soient roulé dedans, elle apprécie de les laver, c'est leur petit moment privilégié où elle les pomponne. Il est d'ailleurs temps de se séparer pour prendre le chemin du retour. Heather lui rendrait les affaires de Johnny quand elle aurait le temps, rien ne pressait, il n'en saurait rien. Un signe de la main et l'aînée attend que son amie ait disparu de son champ de vision pour reprendre sa route.

______________________________

Dance me to the end of love
"Tous mes changements, même les plus souhaités ont leur mélancolie car ce que nous laissons derrière fait parti de nous-même. On doit faire le deuil de notre vie passée avant d'entrer dans la nouvelle." - Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Jill Silversmith
Maître Jedi
112 $
09/01/1973 $
112 messages
Mensonges : 112
Anniversaire : 09/01/1973


MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill Lun 8 Fév 2016 - 17:48

Terminé

______________________________

Dance me to the end of love
"Tous mes changements, même les plus souhaités ont leur mélancolie car ce que nous laissons derrière fait parti de nous-même. On doit faire le deuil de notre vie passée avant d'entrer dans la nouvelle." - Anatole France
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill

Revenir en haut Aller en bas
Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Turned it 'round and found the right line - Ft. Jill
» Former Crack Cocaine User to the Second Round of Haiti’s Fraudulent Election
» la fiche de Méline Laura
» Aëline
» 06. you found me lying on the floor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Alentours de Lewiston :: Hells Canyon Forest-