AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 AFGHANISTAN, Kandahàr + (fb, 2012) Everyone wants to escape something + ANTHONY&MARGARET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anthony J. Caldwell
jeune apprenti
442 $
14/03/1980 $
442 messages
Mensonges : 442
Anniversaire : 14/03/1980


MessageSujet: Re: AFGHANISTAN, Kandahàr + (fb, 2012) Everyone wants to escape something + ANTHONY&MARGARET Jeu 31 Déc 2015 - 1:31


Everyone wants to escape something

Margaret


Malheureusement oui, il survivra. Malheureusement pour bien plein de monde, il survivra telle une mauvaise plante, c'était ce dont il était souvent qualifié... Par lui-même. Anthony soupira face à la réflexion de la jeune femme. " Il ne vient même pas d'ici. Je doute fortement que vous puissiez m'aider franchement..." râla-t-il plus pour lui même, grommelant dans son coin alors qu'il faisait le premier pas pour le chemin qui allait les mener à la planque.

Et cette planque était occupée par les agents de la CIA, ce dont Anthony aurait vraiment, mais vraiment préféré la retrouver vide. Il s'était retrouvé, en train de manger son sandwich, interrogé par Bennet, de la CIA... Avec l'archéologue qui fit des commentaires au fur et à mesure... Et qui ne l'aidait franchement pas. " Pff, vous m'avez pris pour un mercenaire surtout oui. Vous ne saviez même pas que je vous suivais avant que vous ne me tiriez dans la jambe." râla l'agent, qui avait très vite réagi après le commentaire. " Et vous dites ça comme si me tirez dans la jambe c'est un peu comme un trophée. Et c'est moi qui a un problème mental parmi nous deux ?" Bon ok, c'était sûr que c'était dû au pétage de plomb, les nerfs qui avaient lâchés chez Margaret qui semblait être mise à l'épreuve depuis plusieurs jours et franchement, il ne l'aidait pas.
" Un rabat-joie qui ne comprend pas l'humour ? " une pause, Bennet soupira. " Oh làlà, ce sont les rabats-joies qui sont les plus drôles pour moi, vous savez ?" avoua l'agent de la CIA à Margaret, avec un sourire.  " Au moins, il a de la culture." " Mais je vous emmerde." lâcha Anthony complètement dépité alors que Bennet ne pouvait pas s'empêcher de pouffer de rire. Sérieusement, il aurait vraiment dû rester dans son coin, à laisser Margaret se débrouiller toute seule comme une grande et puis merde à la fin. Il aurait dû rester avec ses histoires, mais ... Bon, avec les mercenaires qui étaient censé de poursuivre sa cible, et non l'archéologue ... Et encore, une archéologue. Qu'est-ce qu'ils attendaient d'une archéologue ?
" Oui apparemment en vacances, couverture un peu trop foireuse à mon goût." L'agent du FBI préféra rester dans le silence. Bennet soupira. " Bon ok. En plus d'être rabat-joie, vous n'êtes pas un bavard... Je pourrai prévenir justement le FBI, ça va pas être joli quand ils apprendront que vous êtes ici, apparemment, à avoir capoté notre mission qui consistait à rattraper un tueur en série." Anthony soupira, assez agacé. " Vous n'allez rien faire du tout et vous n'allez pas réussir à attraper Eagle 44." Silence, Bennet se mit à observer Layne, avec un léger sourire, qui tout d'un coup commença à se dissiper. " ... Comment savez-vous qu'on le cherchait ?" " C'est le seul taré américain qui viendrait ici. Et encore, il a fait tout un voyage pour venir ici. Il est impossible à le rattraper parce qu'il a se réflexe : il ne reste jamais au même endroit, surtout cette ville-là, dont on peut retrouver des Américains ici, des mercenaires enragés. J'imagine que vous ne saviez pas ça, vu comment vous avez commencé à installer vos affaires, mais je crois que vous êtes carrément arrivé trop tard." " Vous ne pouv... vous le connaissez ? Pour savoir déjà son nom, puis sa façon de se déplacer d'une ville à l'autre." " Plutôt d'un pays à l'autre, c'est un tueur à gage international quand même ce gars. Je vous conseille d'abandonner car il laisse vraiment personne vivant derrière lui. Vous devrez appeler votre femme, pour lui dire que vous allez rentrer, bredouille peut-être. Au moins vous serez vivant et vous vous serez réconcilié." Silence, Bennet était un peu sans voix, clignant les yeux avec un air qui le rendait bête, surpris qu'Anthony sache qu'il s'était disputé avec sa femme avant de partir chez lui. L'agent du FBI semblait assez énervé. " Qui êtes vous exactement ?" fit l'agent de la CIA qui chercha son arme sans vraiment le trouver. " Vous cherchiez ça ?" Anthony déposa le flingue de Bennet à côté de lui. Apparemment il l'avait volé au moment où il s'était fait plaqué au sol. " Je suis spécialisé dans la psychologie, le comportement. J'analyse les gens." " Et vous volez les armes..." " Quand c'est nécessaire..." soupira-t-il avant de devoir reprendre, toujours agacé. " Un moment donné, j'ai cru que cette archéologue avait un lien avec Eagle 44. Qu'ils seraient ensemble et qu'elle le couvrait depuis tout le début. Si les mercenaires, qui poursuivaient à la base Eagle 44, la poursuivaient, ça me semblait logique qu'elle soit la liaison directe. Il me fallait être avec elle pour pouvoir soutirer des informations... Mais finalement, elle a dû être avec quelqu'un d'autre avant de se séparer dans cette ville. Bien que je ne doute - presque - pas des compétences de ses tirs, elle a dû être aidée par un compagnon de voyage pour tout un voyage qui s'était mal passée pour elle." une pause. " Je peux être rabat-joie oui." à puissance mille, pas bavard, c'était largement se tromper. Anthony légèrement énervé rendit l'arme qu'il avait volé à Bennet. " Vous ne vous êtes pas assez renseigné sur Eagle 44, il faut des années pour le connaître... Vous ne l'aurez franchement pas. Je suis passé par là.


______________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
816 $
15/09/1982 $
816 messages
Mensonges : 816
Anniversaire : 15/09/1982


MessageSujet: Re: AFGHANISTAN, Kandahàr + (fb, 2012) Everyone wants to escape something + ANTHONY&MARGARET Jeu 21 Jan 2016 - 17:18


Everyone wants to escape something

Anthony et Margaret


Elle le fixa le plus longtemps possible avec un regard dédaigneux tout en suivant Layne à part. Elle en ressortit quelque peu mécontente, pour une fois, ça changeait mais surtout en connaissance d'autres choses. Légèrement à vif sur le visage prouvant d'une altercation dont personne avait été témoin et qui montrait que tout ça le resterait. La CIA n'avait pas pour habitude de plaisanter et Maggie était presque blasée de voir Monsieur FBI agir en terrain conquis. Savait-il vraiment à qui il avait à faire ? Il prenait ça tellement à la légère que s'en était blasant. Surtout en sachant qu'il n'en sortirait pas victorieux. Bennet s'amusait apparemment à le taquiner et l'autre tirait la tronche. Connard ! Oh allez, il pouvait faire un effort non ? C'était à se demander s'il n'y avait que des abrutis au FBI. Tellement moins discrets, moins doués, moins... Ils étaient moins que la CIA et ce n'était absolument pas un secret que Maggie considérait bien plus la CIA que le FBI. Deux sigles mais une seule valeur sûre. Leur champ d'action n'était pas le même mais elle était certaine qu'en temps de coopération le FBI ne faisait que freiner un travail durement mené à bien. C'était son avis mais c'était surtout pour elle, une vérité qui serait sans doute à jamais présente chez elle.

Maggie se mit soudainement plus à écouter qu'à participer. Elle savait faire ça également, elle le faisait bien. Devenir invisible le temps d'une conversation. Suffisamment pour lâcher un sourire bien moqueur en direction d'Anthony quand il lâcha le nom de sa cible. Est-ce qu'elle devait dire quoique ce soit ? Le regard de Layne passa brièvement sur elle et elle eut un petit sourire innocent. Qui dupait-elle ? Pas Layne mais c'était sans doute parce que ... non, il ne fallait pas y penser, c'était du passé, elle avait fait son choix. C'était sans doute rien du tout, voilà ce que c'était ! Néanmoins des quatre de cette discussion, elle était encore la moins lésée et Anthony le moins informé. C'était alors drôle de le voir garder ses secrets comme s'il pouvait se mettre en avant et se sentir fier de savoir quelque chose mais la vérité c'était qu'il ne savait rien. Venu en Afghanistan ? Pour Eagle 44 ? Quelle perte de temps aujourd'hui. Sa bouche était toutefois cousue et elle ne dit rien ce qui pouvait paraître étrange. Mais l'agent du FBI continua, comme s'il en savait plus. "Pathétique..." Ne put-elle s'empêcher de commenter quand il recommanda à la CIA de rentrer chez elle. Et il continua, continua, continua... Elle écouta et finit par rire assez faussement, moqueuse. "Vraiment ?" Elle se redressa, se plaçant à côté de la CIA. "Vous croyez accomplir quoi là ? Vous espérez les ridiculiser. De ce que j'ai entendu vous ne devez pas en savoir beaucoup plus qu'eux. Réfléchissez, s'ils sont ici c'est qu'ils ont bien plus d'informations que vous. Vous croyez quand même pas qu'avec vos petits moyens du FBI vous auriez pu trouver autant de choses qu'avec les ressources de la CIA ? Pathétique ?" Elle alla à l'autre bout de la planque comme chez elle pour en ramener du cash. Elle en lança un rouleau à Anthony. "Pour vos pertes." Et étrangement, aucune réaction ne suivit de Bennet comme Layne, du moins à ce qu'il y semblait. "Layne, t'devrais dire ce que vous savez rien qu'un truc pour prouver à celui-la que jouer aux plus malins avec vous ça fonctionne pas." "Maggie ?" "C'est ça." "Si tu nous disais ce que toi tu en sais." Maggie sourit presque trop franchement. "Je ne vois pas ce que j'en saurais. Je ne suis qu'une touriste fauchée qui a l'occasion de se retrouver dans une planque de la CIA grâce à un agent du FBI un peu trop zélé et pas assez prudent." "Maggie..." "Quoi ? C'est vrai." L'attention de Layne retourna à Monsieur FBI après un échange étrange. "Agent Caldwell, vous entravez le bon déroulement d'une enquête de la CIA. Vous savez ce que vous encourrez pour ça ? Aussitôt que vous serez rentré chez vous, vous serez officiellement dessaisi de l'affaire et serez prié de donner les informations que vous avez pu recueillir à l'agent qui passera les prendre. C'est assez clair pour vous ou vous comptez nous menacer d'une arme volée ?" "Dur..." Commenta Maggie exagérément.

Les agents finirent par s'éloigner et elle se pencha vers Caldwell. "Vous savez, vous m'auriez dit toute suite que c'était une histoire de tueur en série, je vous aurai épargné la peine de vouloir ridiculiser la CIA. Vous êtes vraiment en retard de quelques informations. Dommage, vus étiez bien parti." Le pire, c'était que le tueur à gage, elle avait déjà entendu son nom mais à part ça... Non, c'était faux, elle savait des choses. Mais si elle lui parlait là, ce n'était absolument pas pour lui donner des informations de valeurs. Il le croirait sans doute et c'était ce qu'elle voulait. Maggie avait l'intention de les aider, lui et la CIA sur leur piste, devenant une source. Après tout en tant qu'archéologue fouineuse, elle en apprenait des choses... Dans son propre intérêt, elle allait aider les enquêteurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anthony J. Caldwell
jeune apprenti
442 $
14/03/1980 $
442 messages
Mensonges : 442
Anniversaire : 14/03/1980


MessageSujet: Re: AFGHANISTAN, Kandahàr + (fb, 2012) Everyone wants to escape something + ANTHONY&MARGARET Sam 6 Fév 2016 - 20:14


Everyone wants to escape something

Margaret


" .. Le bonheur pour vous agent Layne. Je suis déjà dessaisi de cette affaire. Donc ça vous fera de la paperasse en mois." " Alors pourquoi vous êtes là ?" " Je vous l'ai dis : les vacan... Ok, je suis là parce que cette affaire est très importante pour moi et elle m'empêche de me focaliser sur autre chose." L'agent Layne hocha doucement la tête et fit quelques pas en arrière pour aller rejoindre Bennet. Laissant les deux "touristes" tous seuls, assis. Il voyait le regard de Maggie et il s'en fichait si elle allait dire quelque chose ou pas parce que lui, il ne se gênait pas de dire "Tais-toi. J'essaye de digérer ça..." Anthony était assez dégoûté par l'agent Layne. Il l'avait au mauvaise maintenant. Il l'avait vraiment en mauvaise sur le coup et ce n'était pas bon pour lui. Il soupira et observa Maggie, il avait du mal à s'y faire que ce soit elle qui venait de lui tirer dans la jambe et qu'elle venait de lui dire qu'il était pathétique. " J'étais bien parti oui. Mais vous avez tort sur une chose. Je n'enquêtais pas seulement avec mes moyens du FBI et oui je crois toujours que j'en sais plus que la CIA." Il regarda le rouleau qu'il avait à la main et fronça les sourcils, parce qu'il se rappelait que c'était Maggie qui venait de le lui lancer. " D'ailleurs, je ne marche pas vraiment à votre " je ne sais rien, je ne suis qu'une touriste qui a de la chance d'être dans la planque avec un agent du FBI trop zélé et deux agents de la CIA trop terre à terre" " fit-il en essayant d'imiter la jeune femme et il s'arrêta de parler quand Bennet revint vers eux. " Dites moi agent Caldwell...Comment saviez-vous qu'il serait ici ?" " ... " Anthony ne disait rien du tout et ne semblait pas vouloir coopérer. " Caldwell..." " Sa cible qu'il devait s'occuper depuis un moment était passée par ici, alors j'ai compris qu'il passerait là. C'est tout." Bennett le dévisagea un moment donné et soupira pour aller rejoindre son collègue à l'autre bout de la pièce. " Vous venez d'où de l'Amérique ?" demanda l'agent à Margaret.

______________________________

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
816 $
15/09/1982 $
816 messages
Mensonges : 816
Anniversaire : 15/09/1982


MessageSujet: Re: AFGHANISTAN, Kandahàr + (fb, 2012) Everyone wants to escape something + ANTHONY&MARGARET Sam 13 Fév 2016 - 18:02


Everyone wants to escape something

Anthony et Margaret


Elle ne put s'empêcher de ricaner. C'était moqueur et c'était gratuit. Cet agent avait véritablement un ego sur développé. Il croyait en savoir plus et ça la faisait doucement sourire, cependant elle se cacherait bien en savoir un peu plus sur cela que prévu. Discrétion même si Bennet et Layne étaient loin de lui rendre la tâche facile. La connaissait-elle ? Peut-être. Ils devaient être dans le coin depuis un moment et il était fort possible que Maggie les ait déjà croisé. Mais personne ne le dirait sans doute à l'agent Caldwell. Il n'avait pas besoin de savoir.

"C'est dommage parce que c'est le cas. Je vous signale que c'est vous qui m'avez entraîné dans ce plan foireux alors que j'allais tranquillement à l'ambassade... plus ou moins. C'est vous qui avez proposé cette planque, pas moi !" Malheureusement pour la suite de cette conversation, la CIA revint vers eux deux et Maggie resta bien sage quand le fédéral et les deux autres parlèrent à nouveau, écoutant avec attention ce qui se disait. Elle leva bien les yeux au ciel mais ce fut discret.

A nouveau seuls, elle le regarda d'un regard circonspect et le dévisagea avec un semblant de désespoir avant de répondre. "Partout et nul part. Je n'y vis pas." Après quoi, elle se concentra sur les deux agents au loin. Elle ne s'intéressait pas à monsieur FBI et se moquait bien de savoir d'où il venait. Par contre, lire sur les lèvres et apprendre certaines choses étaient bien plus intéressantes. "Vous savez, je l'ai déjà vu votre gars." Dit-elle suffisamment fort pour qu'on l'entende après avoir eu une information correcte. Ils approchèrent et elle se corrigea elle-même rapidement. "Je ne saurais peut-être pas exactement définir les traits de son visage mais vous devriez savoir qu'il a été employé par un ... collègue une fois. Je n'ai pas dit confrère attention, seulement collègue. C'était forcément lui qui sortait de la tente en pleine nuit. Les étrangers ne sont pas monnaie courante dans le désert." "De quel désert parlez-vous ?" "Celui que je viens de quitter. Je suis persuadée que ça a un lien avec ça également. Autrement comment expliquer qu'on soit soudainement embêté dans notre coin tranquille par un groupe extrémiste ? A vrai dire j'ai même peut-être un nom à vous donner. Pas pour votre tueur bien sûr mais pour la victime. Mon ... collègue a pu laisser échapper que son supérieur méritait ce triste sort." "Votre collègue, il a un nom ?" "Bien sûr comme tout le monde." "Qui est ?" "Je n'en sais rien, on travaillait dans un secteur plus ou moins différent et on se retrouvait seulement à l'heure du dîner. Scampy, c'était son petit nom je doute que ça soit utile." "Autre chose ?" "Il est possible que je sache où est votre homme... Peut-être..." "Dites-moi, votre collègue, il ne serait pas archéologue, de sexe féminin, les cheveux bruns et une arme ayant servi sur un fédéral il y a peu ?" "Bennet... J'ai l'air d'avoir un patron ?" "Ce n'est peut-être pas ton patron Maggie." "Alors je mentirai à deux agents de la CIA. Ça se serait brillant sur un CV... Réfléchissez. Je bosse dans un coin à risque où votre homme se fait connaître, il est logique que j'en ai entendu parler. Encore plus quand il s'agit d'un américain qui se promène dans les rues Afghanes." Après quoi, elle tapota l'épaule de monsieur FBI. "Cependant, remerciez monsieur FBI ici présent. S'il ne m'avait pas poursuivi et pas fait peur, on ne serait pas là et je n'aurai rien pu vous dire." "Tu as trop de confiance en toi, ça te perdra." Elle jeta un regard blasé avant de reprendre ses petites occupations, contrôlant son arme. "Passez-moi au détecteur de mensonges, vous devez bien avoir ça. Et lui aussi par la même occasion, on sera tous fixés sur qui ment et pourquoi."
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Anthony J. Caldwell
jeune apprenti
442 $
14/03/1980 $
442 messages
Mensonges : 442
Anniversaire : 14/03/1980


MessageSujet: Re: AFGHANISTAN, Kandahàr + (fb, 2012) Everyone wants to escape something + ANTHONY&MARGARET Mar 19 Avr 2016 - 13:31


Everyone wants to escape something

Margaret


" Si je vous avais proposé cette planque, c'est parce que vous m'aviez demandé si j'en connaissais pas une pour qu'on y reste le temps que ça se calme avant d'aller à l'ambassade. Et que je sois là ou pas, ça n'aurait pas changé grand chose, vous auriez été poursuivie et vous n'auriez probablement pas réussi même si vous m'avez l'air d'être débrouillarde à aller à l'ambassade. " soupira Anthony, alors qu'il essayait de bouger son pied de la jambe blessée, histoire de voir jusqu'où il y avait des dégâts. Normalement la balle avait traversé et c'était plus les muscles qui avaient été touchés qu'autre chose. Au moins, c'était une bonne nouvelle parmi tout cela.

Il écouta la conversation entre les agents et Margaret, il fronça les sourcils quant à l'échange qu'il essayait de suivre. Il se demandait si elle inventait tout cela ou pas, mais apparemment oui et cela le fit détourner du regard, un peu agacé de cette situation qu'il aimerait en sortir au plus vite. La prochaine fois qu'il verra une personne en danger, il laissera tomber son devoir de protection envers les civils si c'était comme ça et il était sérieux dans ses pensées oui. Il sursauta au contact à son épaule et lança un léger regard noir, comme quoi il n'aimait pas du tout le contact qu'on venait de lui faire. " Hm ? Détecteur de mensonges ? " Il lâcha un petit rire étouffé, avec un sourire au coin de ses lèvres. " C'est intéressant, pourquoi pas, mais je doute que nous avons tous le temps pour ça. " " Si vous cherchez à éviter cela, c'est que vous avez menti et quelque chose à nous cacher. Ce n'est déjà pas gagné d'avance pour vous depuis que vous nous avez dit d'être en vacances." " Non mais, plus le temps passé au détecteur de mensonge, plus l'homme que vous cherchez, enfin ce que vous cherchez, aura le temps d'avoir parcouru des miles et de vous échapper une fois de plus." Il haussa les sourcils, avec un air de demander s'il n'avait pas raison. Bien qu'il s'attendait à ce qu'on le rabatte à nouveau, ce à quoi, il devait rester calme jusqu'au bout.


______________________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: AFGHANISTAN, Kandahàr + (fb, 2012) Everyone wants to escape something + ANTHONY&MARGARET

Revenir en haut Aller en bas
AFGHANISTAN, Kandahàr + (fb, 2012) Everyone wants to escape something + ANTHONY&MARGARET
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Afghanistan: Le Vietnam d'Obama?
» XHP saison 2011-2012
» Le konkour' : Da Rulz et Da thèmes 2012
» Boston 2012
» LNH : quatre divisions dès 2012-13?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Autour du monde :: Autres pays-