AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

  #1008 - seeking shelter from the pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: #1008 - seeking shelter from the pain Sam 19 Sep 2015 - 23:49

seeking shelter from the pain

Ft. Nigel, & Linus



L'appel de Linus l'avait troublé. Elle n'avait entendu cette pointe de panique dans sa voix qu'une seule fois auparavant. Et en plus, il avait choisit presque les même mots. « Hetty... c'est Nigel... » Il y a presque douze ans, c'était au sujet d'Errol. Son coeur avait raté un battement et si la fois précédente il n'avait rien ajouté, cette fois, il avait commencé à déblatérer une suite d'inquiétudes au sujet de Nigel. À savoir qu'il me mangeait presque pas, qu'il ne quittait sa chambre pour la salle de bain attenante, qu'il refusait d'ouvrir les rideaux et les fenêtres et que le seul qui avait été capable de lui adresser la parole et de lui attirer une réponse, c'était Mathys. Linus devait être sur le bord de la panique, parce qu'il avait avoué, penaud, qu'il avait même caché le rasoir de Nigel parce qu'il ne savait vraiment pas quoi faire. LInus parlait à voix basse, de toute évidence il ne voulait pas que Nigel entende tout ça, mais Hetty devine qu,il doit être assez inquiet pour lui en faire part directement et être aussi bavard. Du coup, tandis qu'elle se dirige vers chez Linus l'angoisse la fait appuyer plus que nécessaire sur l'accélérateur. E

lle freine dans un crissement de pneus et sort de la voiture, omettant de la verrouiller. Inutile de frapper, Linus est déjà sur le balcon à fumer cigarette sur cigarette si on se fie à la montagne de mégots dans le cendrier extérieur. Il écrase sa cigarette à moitié fumée avant d'entrer et tout ce qu'elle trouve à faire pour le saluer, ou lui faire part de son inquiétude est de lui assénée un coup de poing sur le bras, comme lorsqu'ils étaient jeunes et que chacun répliquait jusqu'au premier qui se plaignait de la douleur. Mais aujourd'hui, Linus ne réplique pas, il n'a pas le temps.

- Ne commence plus jamais une conversation comme ça Linus Owen Chatwood, crache-t-elle avec mauvaise humeur et rancune.

Il ne répond rien et elle jette son sac à main sur le canapé avant de grimper l'escalier en vitesse, sautant quelques marches pour accélérer les choses. Devant la porte fermée, elle prend tout de même la peine de frapper quelques coups discrets, mais avec assez d'insistance pour qu'ils soit obligé d'entendre.

- Nigel ? Je peux entrer ?

Comme une ombre, Linus l'a suivi et se tient derrière elle. Trop près, elle le repousse en balayant l'air derrière elle de sa main dans un mouvement agacé.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Dim 20 Sep 2015 - 10:13


*Seeking shelter from the pain*

♪ Oh, you can hear me cry, See my dreams all die, From where you're standing On your own. It's so quiet here, And I feel so cold ♪


Beaucoup de choses ont changé en peu de temps, c'est un fait. De là où tout était rose et où la vie prenait un tournant agréable, tout basculait de nouveau dans le sombre et la tristesse. Le portable de Nigel ne cessait de sonner et de vibrer depuis une semaine. Il regardait en hâte qui appelait ou envoyait un message, mais retombait bien vite dans la morosité en constatant qu'il ne s'agissait que de ses amis et coéquipiers. Ils s'inquiétaient pour lui comme jamais ils ne l'avaient fait. Depuis qu'il avait fait son coming-out, ils avaient changé en bien, prenant soin de ne pas être insultant dans leurs blagues. Mais depuis que -S avait révélé son plus lourd secret, il ne se sentait plus le goût de leur faire face. Deux jours auparavant, avant d’éteindre son téléphone, il avait lu et écouter ses messages. Dallas l'avait appelé vingt fois, laissant des messages vocaux à la voix paniquée. « Nig' répond s'te plait ! Avec les gars on s'inquiète, viens à l'entraînement demain ! » C'était il y a quatre jours celui-là. Ses coéquipiers lui demandaient comment il allait, ne parlant pas de sa maladie. Personne ne semblait dégoûté de lui ou le craindre. Isabelle avait dû comprendre pourquoi il ne voulait pas se laisser toucher lorsqu'elle l'avait trouvé dans les vestiaires, la main en sang...

Le jeune homme ne sortait que rarement de sa chambre, seulement pour aller aux toilettes et prendre un paquet de gâteaux pour s'enfermer immédiatement dans sa chambre, ne donnant signe de vie à personne. Il ne faisait que pleurer en regardant des films à l'eau de rose, des DiCaprio notamment. Rien de tel que cet homme pour vous faire verser une larme. Roméo + Juliet y était passé, Titanic, la Plage, tous ses plus grands films tristes. Des Disneys également. Nigel ne voulait plus rien depuis que Campbell l'avait quitté. L'annonce de sa maladie lui avait fait peur, qui ne serait pas inquiété de sortir avec quelqu'un de séropositif !? Lui se dégoûtait déjà assez et se cachait depuis des années déjà pour prendre ses médicaments et ralentir l'inévitable... Le pire, c'est que Nigel comprenait parfaitement le ressentit de Campbell et ne pouvait pas lui en vouloir totalement... Il était reparti chez ses parents, emportant Naïma avec lui bien entendu. Le seul souvenir que le Chatwood avait, ne plus des photos et innombrables textos qu'il relisait en se faisant bien du al moralement, c'était son chaton. Nigel adorait Bucky, il lui avait donné son nom et Camp' n'avait pas eu le courage de le laisser seul dans cette situation. C'était tout son monde qui s'écroulait...

Enfermé dans sa chambre, les volets clos, la seule lumière provenant de la lampe de chevet, Nigel avait la couette sur la tête. Il n'avait pas bougé depuis une semaine. Il ne sortait même pas pour aller à l'entraînement et la seule personne à avoir pu l'approcher sans se faire envoyer sur les roses était Mathys. Il était trop jeune pour comprendre et il avait dû s'occuper de lui quelques fois. Revenir vivre à la maison Chatwood, avec tous ces rires d'enfant, c'était dur pour l'adolescent. Écoutant en boucle la chanson So Cold de Ben Cocks, il entendit alors frapper à la porte. Grognant, il refusa de répondre jusqu'à ce qu'il entende la voix de sa cousine. Pourquoi Hetty était-elle ici ? Linus avait certainement dû l'appeler à force de s'inquiéter. Il l'avait entendu au téléphone lorsqu'il était allé à la salle de bain. Il avait voulu se raser un peu, non pas qu'il ait énormément de barbe, mais les quelques poils sur le visage le gênaient. Il ne l'avait pas trouvé en revanche et avait abandonné. La blonde demanda l'autorisation d'entrer. « Hum... » fut sa seule réponse, l'invitant silencieusement à venir à lui. Quand la demoiselle entra, il releva des yeux humides sur elle. Son visage si doux lui avait manqué, c'est comme s'il ne l'avait pas vu depuis des mois. Aussitôt qu'elle fut proche de lui, il se jeta à son cou et la serra dans ses bras en pleurant à chaudes larmes.



©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Dim 20 Sep 2015 - 13:11

seeking shelter from the pain

Ft. Nigel & Hetty



Si Linus a fait appel à Hetty, c'est parce qu'il n'est pas certain d'être à la hauteur. Sa relation avec Nigel est encore fragile, bien que ce soit de mieux en mieux, mais la nouvelle situation de Nigel le laisse indécis et soucieux. Linus sait bien réagir, il est habituellement assez détaché dans la vie de tous les jours pour savoir quoi faire dans nombres de situation, bien qu'il n'ait pas eu à toutes les essayer heureusement, mais il est parfaitement conscient que lorsqu'il s'agit du domaine émotif, ses failles sont béantes et profondes. Le suicide d'Errol avait brisé quelque chose en lui et il ne faisait plus confiance en ses émotions. Hetty est plus solide que lui a ce sujet et en particulier en ce qui concerne Nigel. lui faire part de ses craintes au sujet du benjamin des Chatwood est donc goût à fait normal.

Évidemment, faire appel à Hetty ravivait de profondes blessures, autant chez lui que chez elle. Encore une fois, la mort d'Errol avait dévaster leur relation et ils ne pouvaient se retrouver à proximité l'un de l'autre sans se chercher des poux. Linus semble être doué pour dire les mots quille ne faut pas et Hetty la reine pour les relever et le lui faire savoir. Bref, cette fois ne fait pas exception et il l'experimente douloureusement. C'est quelle a une gauche solide et expérimentée. Habituellement, il aurait répliquer, que ce soit physiquement ou verbalement, mais aujourd'hui, il encaisse sans broncher... enfin presque.

Il se frotte toujours le bras lorsqu'ils atteignent la porte de la chambre de Nigel et Hetty frappe délicatement Il n'entend même pas la réponse de Nigel, mais lorsque Hetty entre dans la chambre de Nigel, il s'y engouffre dans la foulée. Moins habile que Hetty avec Nigel, il n'en est pas moins inquiet, que ce soit sur son état physique que mental. Et il sait à quel point un Chatwood peut prendre les pires décisions par tristesse. Le hic c'est qu'il n'a aucune idée de comment aborder la chose, ni même s'il trouvera les bons mots et encore moins s'il ne va pas tout gâcher. Il reste près de la porte, n'osant pas s'imposer, ni s'interposer et machinalement, il se prend une clope, mais au moment de toucher aux allumettes, il les laisse dans sa poche. Il ne va quand même pas fumer dans la chambre de Nigel.

Que Nigel saute au cou de Hetty le soulage puisque lui n'a absolument rien obtenu depuis plusieurs jours. Mais il ne peut s'empêcher de ressentir une jalousie aussi profonde que la conscience que s'il se sent si exclus, c'est bien de sa faute.

- Oh, Lune, dit-elle en usant du surnom familial de Nigel, je suis désolée, dit-elle en le serrant très fort dans ses bras.

Lui dire que tout ira bien et que ça passera n'est pas le bonne chose à dire à un Chatwood parce que c'est le meilleur moyen de se faire rabrouer. Linus, tout comme Hetty détestent cette prédiction ridicule. Ce n'est pas une chose à dire parce que sur le moment, c'est impossible de ressentir ce genre d'espoir que tout ira bien. Linus s'est fait une raison, jadis, mais il n'a jamais éprouvé le bien et il n'a jamais eu limpression que c'était passé. Non, jamais.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Lun 21 Sep 2015 - 11:10


*Seeking shelter from the pain*

♪ Oh, you can hear me cry, See my dreams all die, From where you're standing On your own. It's so quiet here, And I feel so cold ♪


D'aussi loin qu'il s'en souvienne, Nigel n'a jamais encore vu Heather et Linus rester dans la même pièce sans se quereller. L'heure était vraiment grave et il devait grandement les inquiéter pour que tous les deux se mettent d'accord pour venir lui parler. Ça faisait des jours qu'il n'avait pas adressé la parole à Linus, non pas qu'il ne veuille pas, mais il n'avait aucune idée de la manière dont il devait l'aborder. Depuis des années, il avait toujours tout partagé avec sa cousine, il lui avait avoué être homosexuel et elle avait su le guider tout au long de ce parcours d'acceptation de soi, entre les conversations sur les hommes qui le faisaient craquer. Elle le comprend mieux que personne. La relation entre les deux frères est plus belle chaque jour, ils ont pu parler à de nombreuses reprises lorsqu'il était présent, il le soutenait dans le hockey et n'avait pas si mal pris sa relation avec Campbell. Certes, ça avait fait lieu d'une sorte de dispute à la manière dont il avait tenté de lui annoncer ce jour de Noël, mais il avait accepté son frère tel qu'il est. Mais ce souvenir de mots braillés lui tenait encore et il avait peur qu'en allant parler à son aîné, il n'ait que des cris à lui servir. Nigel avait besoin de l'amour de sa famille plus que jamais, surtout qu'il leur avait caché durant ces cinq dernières années être séropositif. Il allait seul à l'hôpital pour faire ses piqûres et prendre ses médicaments, il ne laissait rien traîner qui trahirait sa maladie, ni dans sa chambre, ni dans la salle de bain. Le jeune homme était quelqu'un de très responsable et tous le disaient dans la famille Chatwood, alors imaginer leur regard alors qu'il avait couché avec un inconnu lors d'une fête et ne se souvenait même pas l'avoir vu enfiler un préservatif... Il avait honte de son inconscience...

Hetty était entrée et l'adolescent s'était jeté dans ses bras. Elle ne le fuyait pas, elle venait le réconforter et Linus aussi était là, pour lui, parce qu'il était son frère et qu'il l'aimait réellement.  Heather le serra contre elle en lui parlant doucement, évoquant ce surnom que seuls les Chatwood employaient. Il resta quelques minutes dans les bras de sa cousine, incapable de faire autre chose que de pleurer. Il avait besoin de vider son sac, de laisser sortir toute cette tristesse qu'il ressentait. Il savait qu'il en aurait pour un moment, après tout, il avait passé plus d'un an et demi avec Campbell... Comme quoi, on peut passer des années avec quelqu'un et le perdre du jour au lendemain... « Il me manque tellement... » balbutia le hockeyeur entre deux sanglots. Il s'éloigna un peu de sa cousine, afin de reprendre son souffle et surtout de trouver un mouchoir pour essuyer un peu son visage. Il est possible que Linus n'ait jamais vu son cadet pleurer comme ça depuis qu'il avait huit ans, ça devait lui faire bizarre. Nigel leva timidement les yeux vers son frère, toujours collé à la porte, silencieux comme toujours.

« Je... Je suis désolé de vous avoir caché que j'étais malade... J'voulais pas que... j'voulais pas vous inquiéter... Et j'ai tout perdu... » Il parlait pour les deux, parce qu'il détestait l'idée d'être malade à cause d'une erreur de jeunesse, il ne voulait pas qu'ils le détestent...
Les yeux de Nigel étaient rouges, les larmes coulaient malgré lui. Il ne savait pas quoi faire, quoi dire, il n'avait plus la force de lutter. Il savait que Linus avait planqué tout ce qui était dangereux pour lui, s'inquiétant sûrement de son état mental. Quand il avait eu sa commotion, l'aîné Chatwood avait pu apercevoir les bras de son petit frère, couverts de cicatrices diverses, surtout celle dans la paume de sa main, faite par un patin plus ou moins volontairement... Errol s'était suicidé dix ans en arrière, il ne voulait pas perdre son cadet comme i lavait perdu son jumeau. Rien qu'en regardant Linus, il pensait à leur défunt frère et les larmes recommencèrent à couler de plus belle...



©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Mar 22 Sep 2015 - 3:20

seeking shelter from the pain

Ft. Nigel, & Linus



Hetty ne dit rien durant de longues secondes, ce qui ne lui ressemblait pas vraiment, mais elle savait se taire à l'occasion. Évidemment, elle choisissait soigneusement ses occasions pour se taire. Elle laisse Nigel pleurer avec une patience toute angélique, elle lui caresse délicatement le dos, jusqu'à ce qu'il se calme un peu ou du moins jusqu'à ce qu'il se mette à parler. Elle ne précipite rien, elle lui laisse tout son temps. C'est pas non plus comme si elle n'avait pas passé des nuits à pleurer à la mort d'Errol, tout comme beaucoup d'autres à son retour de Boise. Elle a toujours détester cette impression désagréable d'engluement et de lourdeur de la peine.

- Je sais.

Elle n'en dit pas plus. Lui dire que ça ira ? Oui, bien sûr que ça ira, elle n'en doute pas, mais quand, là est toute la question. Comme elle ne tient pas à obliger Nigel à faire son deuil là, maintenant, eh bien elle ne dira pas que ça ira, parce que pour le moment, ça ne va pas et elle sait que personne, en tout cas pas elle, n'avait envie d'entendre que ça irait bien mieux plus tard. Elle entend les lattes du plancher craquer derrière elle. Linus est toujours là. Quelque chose de soigneusement refoulé lui souffle de ne jamais laisser Linus dans son dos, sans surveillance, mais elle repousse l'idée que Linus est dangereux. Elle se dit que c'est l'émotion qui fait resurgir de mauvais souvenirs.

Nigel finit par se calmer un peu, puis se dégage doucement. Hetty l'aurait bien gardé contre elle encore des heures, mais elle ne le retient pas de force. C'est bien une chose qu'elle a apprit avec Linus. Si on retient de force un Chatwood, il risque non seulement de se faire mal, mais à celui qui le retient aussi. Pourtant, elle aurait bien aimé pouvoir garder Nigel contre elle, comme lorsqu'il était petit, mais ce n'est pas comme ça qu,on retient un Chatwood. Il s'excuse de n'avoir rien dit et en entendant l'inspiration derrière elle, elle la devance.

- Tais-toi, Linus, dit-elle à voix basse, mais il l'entend, pas de doutes.

Elle entends l'expiration courroucée et elle l'entend torturer son paquet de clopes, comme lorsqu'il est nerveux et furieux. Elle a une bonne idée de ce qu'il aurait dit. Il lui aurait sans doute reproché de ne pas les avoir prévenu et que ce genre de situation mérite qu'on s'en inquiète et le tout aurait probablement été ponctué de quelques jurons bien senti. De toute manière, Linus est très mal placé pour reprocher quoique ce soit à Nigel. S'il y en a un qui a inquiété tout le monde, c'est bien lui.

- Je sais que tu ne pensais pas à mal, Nigel...

Mais Hetty le voit, à sa grande surprise, quitter son poste d'observation près de la porte et venir s'asseoir de l'autre côté du lit. Elle n'est pas certaine d'avoir un jour vu Linus en jeans depuis son retour à Lewiston et ce n'est qu'à ce moment qu'elle remarque que s'il est en chemise (qui a du coûter une fortune), comme d'habitude, il est aussi en jeans, ce qui n'est pas du tout dans ses habitudes. Elle observe son cousin avec un brin de méfiance. Ça fait bizarre de voir ce grand blond tenter de prendre une toute petite place sur le lit, comme s'il ne voulait pas déranger. Ce n'est pas habituel de voir Linus ne pas vouloir déranger. Linus veut toujours déranger, il a l'habitude de vouloir mettre les gens mal à l'aise. Il déploie habituellement son mètre quatre-vingt de manière plutôt imposante, même lorsqu'il est discret.

- T'as pas tout perdu... murmure la voix grave de Linus.
- Non, bien sûr que non, nous, on est là.
- C'est ça, approuve-t-il, bien maladroitement, mais il ne semble pas très à l'aise dans cette situation.

Et il n'arrive jamais à se départir de son air furieux. Peut-être parce qu'il est toujours furieux.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Mar 22 Sep 2015 - 15:54


*Seeking shelter from the pain*

♪ Oh, you can hear me cry, See my dreams all die, From where you're standing On your own. It's so quiet here, And I feel so cold ♪


Il n'en peut plus de cette solitude, de ce silence. Nigel s'est renfermé sur lui-même, semblant retourner deux ans en arrière, avant que Linus ne revienne. Son frère était redevenu un étranger qu'il évitait autant que les autres d'ailleurs, il ne se sentait plus heureux. Campbell l'avait aidé à s'ouvrir, à découvrir qui il était vraiment, quelqu'un qui peut assumer qui il est, être heureux et s'épanouir en toute liberté. Avec lui, il déplaçait des montagnes, il avait été plus honnête que jamais avec sa famille et ses meilleurs amis, et voilà qu'il l'abandonnait au moment le plus critique de sa vie... Les études étaient terminées et il fallait se choisir un nouvel établissement pour approfondir ses connaissances ou bien trouver un travail. Nigel avait bien postulé à Lewiston pour un cursus plus poussé et obtenir une année de plus avec ses camarades dans le cadre d'un apprentissage plus poussé du management d'équipe. Il voyait sa carrière déjà terminée malheureusement avec les derniers événements et la rentrée était passée. Il n'avait pas fait deux semaines que tout s'écroulait autour de lui. L'entraîneur l'excusait et les professeurs devaient certainement se douter de la raison de son absence, comme la moitié de la ville qui était connectée.

Ses intentions n'étaient pas mauvaises que de vouloir cacher ses problèmes, les Chatwood en avaient déjà assez sur le dos et leur notoriété morbide était de trop depuis une dizaine d'années, l'adolescent ne souhaitait pas en rajouter. C'était sans compter cet idiot de -S qui ne faisait que nuire à tout le monde. Même Heather voyait un pan de sa vie s'écrouler en apprenant la possible existence d'une sœur quelconque, une sœur qui serait celle-là même qui l'a arrêté des mois auparavant ! Nigel en venait à se demander si certaines choses étaient vraies ou s'il balançait des trucs au hasard pour voir comment le monde réagirait ! Mais il avait tapé dans le mille le concernant, alors peut-être que c'est un très bon espion... On ne peut faire confiance à personne apparemment. Le petit brun hocha la tête pour répondre à sa cousine sur le fait de ne pas avoir mal agit. Il n'avait pas fait cela intentionnellement mais l'association des homosexuels et du SIDA est tellement un cliché trop répandu qu'il ne voulait pas de cette étiquette !

Des larmes roulèrent à nouveau le long de ses joues, dans un silence seulement perturbé par les pas de Linus qui s'approche du lit et les ressorts qui grincent quand il s’assoit près de son cadet. C'est une des rares fois où il entend la voix de Linus prononcer des mots réconfortants. Alors qu'il sent que tout lui échappe, l'aîné le rassure et Heather confirme que eux sont bien là pour lui, qu'ils ne comptent aller nul part. Tour à tour, le Chatwood dévisage ses proches, ne sachant pas quoi dire. Il fixe Linus alors qu'il confirme les paroles d'Heather, ne trouvant jamais les mots pour appuyer ses sentiments. Mais le petit sent dans les yeux de son frère que, malgré son air en colère qu'il a toujours, un amour immense se cache dans le fond de ses yeux océans. Nigel pose une main sur chacune de celle des deux autres. « J'suis tellement désolé... » souffle-t-il en soutenant le regard de Linus. Pour une raison toujours méconnue du jeune homme, il cherche une nouvelle fois le pardon de son aîné, un geste de sa part, une étreinte peut-être. Il se souvient qu'il a loupé le coche lors de l'anniversaire de la mort d'Errol, alors qu'il s'était lancé dans ses bras avec appréhension. Il avait besoin plus que jamais de son grand frère...

« Est-ce que... est-ce que Camp' à dit quelque chose avant de partir ? » Depuis l'annonce de -S, le couple avait discuté et s'était plus ou moins entendu sur une séparation, mais Nigel était cloîtré dans la chambre de la maison familiale quand il est parti. Il n'avait pas pu affronter le jeune homme, amoureux à en mourir de lui, rêvant de tout faire pour le retenir. Mais Campbell ne se sentait pas d'affronter les problèmes de son ami, c'était d trop avec ce qu'il vivait déjà de son côté. C'était sans doute assez dangereux pour Naïma et lui comme situation et leur vie intime s'en voyait davantage perturbée. Il ignorait si Heather et Linus l'avaient vu partir ou non, s'ils lui avaient dit au revoir. D'un côté, il souhaitait que non, parce qu'il l'abandonnait et que ce n'était pas un cousin qui s'en allait rentré chez lui après des vacances, c'était une rupture pure et dure bien que les parents Spencer soient amis avec les Coyne. D'un autre, il voulait un espoir de retour de sa part... Perdre cette partie de lui était douloureux et il sentait déjà qu'à la moindre réponse, il fondrait en larmes, car parler de Campbell était plus que terrible pour lui.



©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Mer 23 Sep 2015 - 5:12

seeking shelter from the pain

Ft. Nigel & Hetty



De toute évidence, Hetty ne s'attendait pas à ce qu'il se rapproche ainsi. Il le comprend tout de suite au regard perplexe, voir presque contrarié qu'elle lui adresse. Mais de toute manière, qu'est-ce qu'elle pouvait bien en savoir celle-là. En fait, elle en sait beaucoup plus qu'elle ne le laisse voir, mais ça ne lui plait pas nécessairement. Linus sait parfaitement qu'elle adore jouer son rôle de celle qui fait tout pour tout le monde tandis que lui reste loin de tout ça. C'est un rôle qu'elle remplie à merveille depuis plus d'une décennie. Il en a marre de jouer celui du méchant. Mais il ne compte pas lui ravir son rôle d'enfant chérie de Lewiston. Enfin, faudra d'abord qu'elle puisse le reconquérir. En tous cas, il n'a pas l'intention de devenir gentil, mais Nigel est son frère.

Encore une fois, Nigel dit qu'il est désolé. Linus aussi est désolé. Il est désolé que Nigel se soit cru assez seul pour garder ça pour lui. Mais il est encore plus désolé de croire que Nigel ait effectivement passé cinq ans tout seul avec tout ça. Mais il ne pouvait pas lui reprocher quoique ce soit. Il s'était lui aussi cru seul et il avait du faire une overdose et se retrouver à l'hôpital avant d'accepter que leur père ne fasse quelque chose. Et pourtant, il y était presque arrivé seul. Mais on réussit rarement seul au final. La fratrie Chatwood semble toujours comprendre trop tard qu'ils ne sont pas seuls. Cette fausse idée avait presque tuer l'aîné, tuer le puîné et peut-être que plus tard ça tuerait le benjamin.

Le hic, c'est que Linus n'a jamais été affectueusement démonstratif. Ses seules toutes relatives démonstrations étaient pour Errol, lorsque ce dernier forçait le contact. Errol avait toujours prit toutes la place affective et Linus se contentait de brèves et rapide marque d'affections. Du coup, il n'a jamais eu l'aisance d'Hetty, ni celle d'Errol pour démontrer une quelconque affection. Non, Linus a toujours eu l'air sérieux et, depuis son retour à Lewiston, furieux. Pourtant, à habiter avec eux, Nigel avait pu remarquer que Lizbeth, Mathys et Ingrid n'avaient pas à subir sa froideur, au contraire. Nigel avait pu remarquer que Linus gardait toujours ses enfants près de lui. Mais il semblait qu'eux seuls avaient ce privilège.

Si Hetty retourne sa main et prend celle de son cousin, Linus reste immobile. Si on se souvient qu'en temps normal. Il aurait retiré sa main, on peut en déduire que c'est déjà beaucoup. Oui, Linus est désolé aussi, mais il n'arrive pas à trouver quoi dire pour le manifester. çCa va aller ? Non, surement pas... enfin, il n'en sait rien. Le petit génie en lui a seulement envie d'aller harceler le médecin de Nigel de questions sur son état. D'ailleurs, c'est une excellente idée ça. Oui, c'est ce qu,il va faire.

Si Campbell a dit quelque chose ? Aussitôt, Linus réagit, lui qui n'a pas bougé semble soudainement s'animer, mais ça n'a rien de joyeux. Linus regarde Nigel, puis Hetty, avant de revenir sur Nigel. Quoi ?

- Non, je l'ai pas vu, confirme-t-il avec une hargne certaine dans la voix. Et ça vaut mieux pour lui, gronde-t-il, sans détours.

Oui, parce que si Linus a du mal à exprimer certaines émotions, la contrariété et la colère, ça il y arrive.

- Je crois qu'il a vu papa, mais je ne connais pas le ton de leur conversation, explique Hetty.
- Discussion, Hetty, pas conversation. Je crois que Michael a utilisé le terme mauviette et traître à quelques reprise, assure Linus, sans regrets et sans remords.
- Linus...
- Quoi ? demande-t-il, sèchement.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Mer 23 Sep 2015 - 17:02


*Seeking shelter from the pain*

♪ Oh, you can hear me cry, See my dreams all die, From where you're standing On your own. It's so quiet here, And I feel so cold ♪


La famille est réunie, il y a presque tous les enfants Chatwood, mais le dernier veille sur eux depuis là-haut, Nigel le sait, ils le savent tous. Longtemps, il a cru qu'il ne pourrait pas retrouver les siens, le décès d'Errol ayant tout compliqué dans leurs vies respectives. Linus avait fait beaucoup de bêtises, il en avait été jeté hors du pays pour se reprendre, tandis que son cadet restait seul dans une incompréhension totale. Il n'avait pas réussi à s'ouvrir au monde extérieur, renfermé et inquiétant ses professeurs au collège. Il ne se faisait des amis que très rarement et en dehors du cercle du hockey sur glace, il ne cherchait pas à nouer contact. Heather avait pris le pas de l'aider, il se confia à elle, appréciant son amour dont il avait tant besoin. Elle était aimante, comme une amie, il pouvait lui parler à elle bien plus qu'à ses parents. Il se souvient encore du jour où il lui a appris son homosexualité. Il le lui a dit comme ça, sans détours contrairement à ceux pris avec Linus à Noël. Il lui faisait une confiance aveugle, trop aveugle selon les dires de Linus lorsqu'il était rentré de Cambridge. Mais qu'importe, elle était son ange gardien, la femme de sa vie et rien ne changerait cela. Elle est resté pour lui toute son existence... Certes, ce n'était pas la faute de l'aîné s'il avait quitté Lewisotn, mais Nigel ne l'avait appris que très tard et ne pouvait ranger dans une boîte dix ans de mensonge et de silence.

Retrouver Linus était salutaire, les nombreuses confrontations entre les deux hommes avaient permis de les rapprocher, c'était sans doute pour ça qu'il avait accompagné sa cousine aujourd’hui même, dans l'espoir de pouvoir dire ou faire quelque chose pour lui. La blonde pris à son tour sa main et mécaniquement, le Chatwood tourna les yeux vers celle de son aîné. Lui n'avait pas bougé, il n'avait pas resserré sa prise comme elle, mais au moins il n'avait pas retiré sa main, c'était déjà un début qui fit presque chaud au cœur du jeune homme. Mais le sujet de conversation ne resta pas longtemps sur cette présence qu'ils leur apportaient. Nigel avait besoin de savoir s'ils avaient vu Campbell, si celui-ci avait dit quelque chose en partant, eut une réaction qui exprimerait sa tristesse ou son envie de garder contact. Les paroles de Linus étaient claires sur ses intentions envers le Coyne, il ne voulait pas le voir, sous peine de représailles, physiques ou verbales ça il l'ignore mais c'est presque plaisant autant que ça attriste le petit. Au moins, son frère le soutenait et lui offrait une preuve d'amour en disant cela. Hetty non plus n'en disait pas plus long sur son cas, expliquant simplement que l'oncle Michael avait été une des dernières personnes à avoir vu le jeune homme. Linus cru bon d'en rajouter une couche alors que son frère baissait les yeux, comme déçu qu'ils ne sachent rien de plus. « Je crois que Michael a utilisé le terme mauviette et traître à quelques reprises. » dit-il sans plus d'émotions dans la voix. Il énonçait les faits, simplement, mais Nigel sembla pâlir. Il aurait voulu dire quelque chose, mais le choc était tellement violent qu'il ne parvint qu'à bouger les lèvres comme pour dire non. Son corps fut parcouru d'un tremblement que Heather ressentit puisqu'elle intima immédiatement à son cousin de se taire.

Si celui-ci ne comprit pas tout de suite, les larmes roulant de nouveau sur le visage du hockeyeur troublèrent le calme de la chambre. Un sanglot le traversa comme une décharge électrique. « C'est pas un traître... Je suis un danger pour sa fille et pour lui et... » les mots ne venaient plus pour lui trouver une excuse quelconque, se sentant réellement comme une bombe à retardement. « Je l'aimais tellement... pourquoi -S à tout gâché !? Pourquoi Camp' est parti !? J'le déteste ! » On ne saurait dire s'il détestait -S ou Campbell, peut-être bien les deux puisque l'un avait provoqué le départ de l'autre et que Camp' n'avait pas cherché une solution. Il n'y en avait peut-être pas mais les mots de Nigel étaient intenses. Il enfouit sa tête dans son oreiller, couvrant son visage à ses aînés afin de pleurer silencieusement. Seuls les spasmes de son corps trahissaient des pleurs, car aucun son ne sortait de sous l'oreiller. Son cœur était en miettes, son sang contaminé, tout son corps mourrait de cette situation.



©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Jeu 24 Sep 2015 - 14:34

seeking shelter from the pain

Ft. Nigel & Linus



La génération actuelle des Chatwood ne faisait rien comme les autres. Ou du moins pas encore. Des flics, de pères en fils de mère en filles. Et pourtant aucun d'entre eux ne l'était. Du moins pas officiellement. Les Chatwood avaient toujours pu compter les uns sur les autres, et ils le savaient parfaitement, mais trois d'entre eux se la jouaient solo. Errol était mort, Linus avait déserté durant presque dix ans et Nigel avait gardé le secret de sa maladie durant cinq ans. Bon sang qu'est ce qu'ils ont les mecs de cette génération pense-t-elle. Peut être que si elle était une vraie Chatwood, pas une pièce rapportée, peut-être qu'elle comprendrait. En même temps, elle se demandait bien ce qu'elle avait pu faire pour que Nigel lui raconte tout, mais pas ça. Mais elle ne laisse rien paraître de ses regrets.

Bien sûr elle s'attendait que Nigel défende Campbell lorsque Linus le menace s'il le croise et rapporte ce que son père a dit. Michael n'a jamais mâché ses mots et si Linus ne se gène pas pour le dire, Hetty a aussi entendu la discussion et Michael a dit bien pire. Surtout quand Campbell est parti. Mais Linus n'avait rapporté que ce qui était tout de même acceptable, bien que Hetty s'en serait bien abstenue.

- T'es pas un danger, Nigel, voyons. dit-elle, doucement se voulant rassurante. Je ne sais pas pourquoi il fait ça...

Quant à Campbell, il la probablement fait pour se protéger et comme Nigel vient de le dire, pour protéger sa fille. Nigel se réfugie dans son oreiller et après un moment, Hetty se déplace pour venir s'allonger à côté. Elle enroule un bras protecteur autour de lui et le laisse pleurer.

Après quelques secondes d'immobilisme, elle constate avec stupéfaction que Linus vient de faire de même, de l'autre côté. Sauf que lui, il est sur le dos, les yeux fixant le plafond et il torture une cigarette neuve.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Mar 20 Oct 2015 - 11:40


*Seeking shelter from the pain*

♪ Oh, you can hear me cry, See my dreams all die, From where you're standing On your own. It's so quiet here, And I feel so cold ♪


Un traître, un lâche, une ordure... C'est ce que disaient certains messages de ses coéquipiers au sujet de Campbell, du moins ce qu'il en a retenu. Bien que Nigel soit blessé et déçu par le comportement de l'homme qu'il aimait, il ne parvenait pas à employer ce genre de mots contre lui. Il le détestait de l'avoir laissé mais se détestait encore plus d'être malade et de ne pouvoir rien faire pour guérir, pour être avec lui. Naïma était entré dans leurs vies et le jeune homme avait pris sur lui de l'accueillir dans son cœur, appréciant cette enfant et découvrant chez son amoureux le côté paternel qui le rendait si attendrissant. Avoir une fille, c'est la chose la plus belle au monde, Linus avait le même regard lorsqu’il posait les yeux sur Ingrid, un truc de père que lui n'avait pas encore, mais un jour peut-être. C'était très dur pour lui de vivre avec l'absence, l'abandon. Nigel avait subi cela de la part de ses frères dix ans plus tôt, sans pouvoir rien y faire. Ce n'était ps de sa faute à ce moment-là, il n'était qu'un enfant, perdu dans ce monde. Sans Heather, il n'aurait jamais pu survivre. La solitude n'est pas son fort, il pense trop quand il est tout seul, preuve en est qu'il aurait voulu être seul pour se faire encore plus de mal en se torturant psychologiquement et peut-être physiquement... Les Chatwood ont de drôles de manières de montrer leurs émotions et leur mal-être surtout.

La tête enfoui dans l'oreiller, il entend malgré tout sa cousine lui dire qu'il n'est pas un danger. Cette pensée est pourtant tellement ancrée en lui qu'il ne parvient pas à trouver les mots justes. Il ne dit plus rien, se contentant de vider ses larmes sur le tissu. L'étreinte d'Hetty qui vient par la suite lui fait du bien, son corps échappant un spasme de douleur avant de se détendre un peu. Il est en sécurité dans ses bras, elle a toujours su lui remonter le moral lors de ruptures ou de contrariétés, c'est son plus beau soutien. Linus doit être mort de jalousie de voir son frère lui préférer sa cousine, mais on ne peut effacer dix ans en un clin d’œil et changer la proximité qui unit les deux cousins comme ça. Malgré tout, il sent la présence de son frère et, tout en tâchant de rester proche de sa protectrice, son roc, il s'approche doucement de son aîné, cherchant à se blottir contre lui. Il passe un bras autour de son torse délicatement, espérant que cette fois, il ne s'éloignera pas de cette étreinte. « Linus... promets-moi de ne pas aller le voir... » souffla Nigel tout près de son oreille. Il fallait qu'il soit certain qu'il ne ferait rien, qu'il resterait auprès de lui. « J'ai besoin de mon frère, promets-moi de pas partir... j't'en prie. » Non, cette fois il fallait qu'il reste là, qu'il le soutienne et l'aide à ne pas sombrer. Il ne devait pas partir en croisade contre Campbell ni même partir à Cambridge comme la première fois. Nigel avait besoin de lui et pour la première fois, il lui dit clairement avec ces mots.

Le chagrin était très présent et maintenant que la maladie n'était plus un secret, il se sentait nauséeux, comme si le fait de voir le monde savoir le rendait malade pour de vrai. Il ne pouvait plus se cacher ou prétexter qu'il prenait une aspirine pour un mal de crâne alors qu'il prenait son traitement. Il posa son autre main sur sa cousine, sans vraiment savoir quelle partie de son corps il avait à portée de main. « Me laissez pas. » hoqueta-t-il alors, avant de se murer dans le silence, laissant les dernières larmes couler.



©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Sam 31 Oct 2015 - 15:11

seeking shelter from the pain

Ft. Nigel & Hetty



Le virus de son frère, Linus le prend très mal. C'est lui qui aurait du chopper ce truc, pas Nigel. Au nombre d'aiguilles qu'il s'est planté dans les veines, c'est lui qui aurait eu le plus de chances de chopper quelque chose mais non. Si l'en d'entre eux aurait du choper ce truc, c'est bien lui. Pas parce qu'il aurait concrètement mérité un virus comme ça, personne ne le mérite, mais parce que durant un peu plus d'une année, Linus se moquait bien de ce qui pouvait lui arriver. La seule chose qui lui importait c'était sa prochaine dose et surtout, se geler jusqu'à ne plus rien ressentir. Il avait perdu Errol et maintenant, il risquait de perdre Nigel. Et lui, il y survivrait, encore. Il avait déjà prouvé qu,il était trop lâche pour se donner la mort, comme Errol, même lorsqu'il croyait ne plus avoir rien à perdre. Son jumeau était la moitié de sa vie et il l'avait perdu. On devient quoi quand on a perdu la moitié de soi-même ? Linus y avait survécut. Y survivrait-il encore ? La différence entre maintenant et à l'époque, c'est que maintenant, il y a Mathys et Ingrid. Et Liz. Et Nigel, qui passe un bras sur lui, pour le contact. Et ça change tout.

- Je n'irai pas le chercher... mais s'il repasse dans le coin...

Il laisse sa phrase en suspend, continuant de torturer sa cigarette, la faisant rouler entre ses doigts, distraitement. Il ne sait pas s'il a vraiment l'intention de le tabasser, voir lui dire quoique ce soit si jamais il lui arrivait de croiser Campbell quelque part. Il ne ferait sans doute rien, mais ce n'est pas ce qu'il dira à Nigel. On ne touche pas à un Chatwood sans conséquences. Accessoirement, on ne touche pas à un Chatwood sans avoir tous les Chatwood sur le dos.

- Je n'irai nul part. C'est chez moi.

Il y a une seconde de silence, le temps pour Hetty de conclure que oui, ce connard a bel et bien dit ça. Rapide et efficace, Hetty relâche Nigel un instant, se dresse sur un coude et assène un coup de poing à peine retenu dans les cotes de Linus.

- Humpff, proteste Linus en se redressant brusquement.
- Crétin ! riposte Hetty.
- Aaaoow, se plaint-t-il.
- Tu pouvais pas t'empêcher de lancer une vacherie, han ? C'est chez moi, répète-t-elle avec hargne.
- Mais qu'est-ce que... en effet,m c'est son genre de dire une vacherie pareil. Et il ne s'en prive pas, surtout lorsqu'elle est adressée à Hetty. Alors là il s'en donne à coeur joie. Mais cette fois, ça n'avait rien à voir. Je parlais pas de chez moi la maison, même si c'est vrai. Je parlais de chez moi... en général... ici..

Avec eux.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2


Dernière édition par Linus O. Chatwood le Sam 5 Déc 2015 - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Lun 9 Nov 2015 - 0:34


*Seeking shelter from the pain*

♪ Oh, you can hear me cry, See my dreams all die, From where you're standing On your own. It's so quiet here, And I feel so cold ♪


La presque promesse de Linus quant au fait de ne pas aller trouver Campbell rassura quelque peu le jeune Chatwood, qui voulait à tout prix éviter des problèmes supplémentaires. Depuis l'annonce de -S, tout semblait partir en fumée, il était donc inutile de poursuivre dans une idée de vengeance stupide qui ne mènerait à rien. Campbell n'avait fait que protéger sa famille, bien que ce soit de Nigel, il le comprenait tout de même. Malgré les tentatives de sa cousine pour le réconforter, le jeune homme savait qu'il était un danger pour les autres. Il avait tout fait pour éviter cela, il faisait très attention de ne pas se blesser bêtement, comme la fois où il s'est ouvert la paume avec son patin ! Cette fois-là, Isabelle avait été en danger et la terreur qui s'était lu dans les yeux du hockeyeur n'avait rien de comparable. Heureusement qu'elle n'avait pas été en contact direct avec son sang sale et souillé par cette énorme erreur commise quelques années auparavant.
Linus affirma qu'il ne partirait pas, qu'il était chez lui ici et que rien ne semblait lui donner envie de bouger, ce qui était une bonne chose à l'heure actuelle, puisque le cadet n'avait aucune envie de relâcher sa prise sur lui. Ils sont ses piliers, ses protecteurs et il a besoin d'eux plus que n'importe qui en ce moment.

Un mouvement de corps se produit, surprenant légèrement Nigel, collé entre ses aînés. Il ne s'attendait pas à cela mais lorsqu'il entendit le son que Linus émit, il n'eut plus de doute, Hetty venait de lui en coller une. Bizarrement, cette chamaillerie fit sourire le petit brun, le visage toujours caché contre son frère. Il ne pouvait que suivre la conversation des deux autres, ne cherchant pas à les interrompre pour l'instant. Heather prenait mal le fait que son cousin parle de la maison comme son chez lui alors que celle-ci lui appartenait tout autant. Les méprises allaient bon train entre les deux, et ceux depuis des années déjà. Lorsque son grand frère est revenu, la jeune était sur ses gardes, il ne le laissait jamais dire du mal d'Hetty, elle qui avait tant fait pour lui au cours de ces dix dernières années. Ça n'avait pas vraiment changé et il n'appréciait toujours pas le fait qu'il se montre aussi cinglant avec elle, mais pour le coup, la façon qu'avait eu la blondinette de traiter son cousin de crétin était très drôle. Nigel resta silencieux, comprenant le sens des paroles de l'homme. Linus avait changé deux ans, il s'était un peu radouci quant à ses attaques. Il s'était fait plus doux, pour le plus grand bonheur de son cadet, qui admirait sa retenue dans certaines situations. « C'est chez moi aussi, hein !? » fit le hockeyeur, pas vraiment comme une question, plutôt avec l'envie de rester ici, en sécurité dans cette demeure qu'il avait toujours connue. Nigel avait entretenu la maison seul durant des années, quand il avait voulu son indépendance et que plus personne n'occupait cette maison depuis la mort d'Errol. Il se sentait chez lui et était heureux d'avoir une nouvelle chambre.

Nigel se redressa légèrement, libérant son frère de son emprise. Il sécha ses larmes du revers de sa manche. « Tu peux m'passer la boîte de mouchoirs, s'te plaît ? » demanda-t-il à la blonde en lui pointant du doigt ladite boîte sur l'étagère pour qu'elle aille l'attraper. Il jeta aussi un regard à Linus, le remerciant du regard pour sa présence, les yeux encore humides. Il n'avait envie de rien, plus rien ne trouvait d'intérêt à ses yeux. Sa tête se reposa contre l'épaule d'Hetty dès qu'elle revint s'asseoir à ses côtés. Il se moucha et resta blotti contre elle un moment. « Vous pensez qui va se passer quoi maintenant ? » Maintenant que -S avait tout dévoilé, maintenant que la vie allait changer à Lewiston, que les gens allaient se regarder différemment, juger les autres. Nigel craignait de ne plus avoir d'amis, de tout perdre comme il avait perdu Campbell. Il ne pensait déjà pas voir ses aînés venir le voir, il avait refusé de parler à Linus jusqu'alors et sans la présence de sa cousine, il est plus que certain qu'il ne se serait pas autant livré sur son état. Il avait extrêmement peur de la réaction de sa famille et certainement qu'eux aussi devaient craindre une dépression du plus jeune des enfants. Nigel resta silencieux, ses yeux luttaient pour ne pas se fermer.



©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Lun 9 Nov 2015 - 6:35

seeking shelter from the pain

Ft. Nigel & Linus



Non, Linus n'allait bien sur par faire des efforts pour aller défoncer la gueule de Campbell.  Linus ne jamais fait d'efforts inutiles. Il n'en a jamais fait. Linus a toujours fait juste assez d'efforts pour que ça marche, ni trop, ni moins. Toujours, il avait su doser le moindre de ses mouvements, la moindre de ses réflexions. Toujours. Jusqu'à la mort d'Errol. Ensuite, il n'avait plus rien calculé, il n'avait plus mis aucun effort à vivre, mais beaucoup d'efforts à s'auto-détruire. Et Hetty y avait assisté, impuissante, parce qu'il l'a incessamment repoussé. Aujourd'hui, c'était la première fois qu'il lui demandait de l'aide et ce n'était même pas pour lui. Linus ne demandera donc jamais d'aide à personne pour lui-même.

D'accord, elle avait peut-être réagit un peu trop vivement au commentaire de Linus. C'est pas exactement ce qu'elle avait comprit. Ce n'est pas ce qu'il voulait dire. Mais Hetty avait prit l'habitude de prendre tout ce que raconte Linus au négatif, parce qu'il n'avait que des commentaires négatifs à dire. Sauf si ça concerne Nigel. Et Mathys. Et Ingrid. Et Lizbeth. Hetty n'y a pas pensé sur le coup quand elle a répliqué à son commentaire. Nigel est là et c'est parce que Linus l'a appelé elle qu'elle y est aussi.

Elle a au moins la décence de l'avoir l'air penaude, mais elle ne s'excuse pas. Linus ne demande pas d'excuses non plus. Hetty et Linus s'affrontent constamment, comme si ça leur était vital. En ont-ils vraiment besoin ?

- Bien sur que c'est chez toi, répond-t-elle. En serrant son cousin dans ses bras.

Linus émet un grognement mécontent peut-être un peu douloureux et se recouche comme il l'était avant qu'elle ne le frappe. Il y a un bref silence, puis Nigel demande les mouchoirs à Hetty. Elle s'exécute aussitôt et revient s'asseoir. Linus grimace encore, douloureux,  les bras croisés autour de ses côtes, mais probablement surtout parce qu'il n'a pas encore pété un plomb, hurlé et balancé un tas d'insultes. C'est vrai qu'il a apprit à se calmer depuis Mathys et Ingrid.

Nigel se mouche, puis se blottie contre sa cousine, elle referme ses bras autour de lui et Nigel s'y abandonne un moment, puis il demande ce qui arrivera ensuite. Hetty a un léger haussement d'épaules.

- J'en sais rien, dit-elle, sincère. Mais on va faire face tous les trois, ok ?
- C'est un risque à prendre, annonce Linus d'une voix blanche.
- Ça risque surtout d'être marrant.
- Bon sang, ce qui va arriver a pas la moindre idée de ce qui l'attends, dit-il comme si « ce qui va arriver » était un p'tit con bien irritant et qu'il comptait bien lui péter la gueule après l'école dans la cour de récréation.
- T'as vraiment besoin d,une clope, toi.
- Wais, grogne-t-il.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Nigel B. Chatwood
Maître Jedi
291 $
19/01/1994 $
291 messages
Mensonges : 291
Anniversaire : 19/01/1994


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Jeu 3 Déc 2015 - 10:22


*Seeking shelter from the pain*

♪ Oh, you can hear me cry, See my dreams all die, From where you're standing On your own. It's so quiet here, And I feel so cold ♪


Pour la première fois depuis bien longtemps, les deux aînés se retrouvaient dans la même pièce sans s'insulter, ce qui faisait du bien. Nigel n'aimait pas les voir se déchirer, il détestait les premiers temps où Linus était de retour et dénigrait sa cousine, alors qu'elle était la seule à être resté à ses côtés, elle ne l'avait jamais abandonné et peu importe ce que l'on pourrait dire sur elle, c'était sa grande sœur, son essentiel. Voir Linus prendre sur lui et appeler la jeune femme pour l'aider dans une situation qu'il ne maîtrise absolument pas est quelque chose de puissant pour la famille, qui resserrera peut-être les liens, qui sait ! Mais il profite de ce moment pour soulager son cœur, meurtri du départ de Campbell.
Est-il vraiment chez lui ici, sa place est-elle auprès des siens, pourquoi Campbell est-il parti et pourquoi le déteste-t-il sans le haïr pourtant ? Beaucoup de questions dans l'esprit du jeune Chatwood qui ne trouve pas de réponse pour le moment. Il se contente de s'assurer que son frère n'ira pas faire une bêtise, Michael s'est déjà chargé du cas de Campbell apparemment ! Inutile d'en rajouter, chacun a besoin de prendre du recul face à la situation.

Nigel émet alors une interrogation à l'égard de ses proches. Que va-t-il se passer maintenant, tant par rapport à leur vie révélée par -S que par l'aveu de cette maladie. Sera-t-il capable d'affronter le monde, et le monde pourra-t-il l'accepter même s'il est dangereux ? Il préfère ne pas y penser et prend un mouchoir pour essuyer ses yeux rougis par les larmes. Linus dit qu'il faut prendre le risque, cela répond un peu à toutes ses questions sans le faire pourtant. Personne ne pouvait contrôler son avenir, c'est un peu ce qui est effrayant. Mais les Chatwood feraient face, ensemble. La famille est ce qu'il y a de plus précieux au monde, ils ne pouvaient pas vous abandonner comme ça, même si on le pense parfois, ils finissent par revenir, comme Linus l'a fait...

« T'as vraiment besoin d'une clope, toi. » fit alors Hetty à son cousin. Depuis quelques minutes, le cadet avait remarqué le problème de conscience et la façon qu'il avait de triturer son paquet de cigarettes. Reniflant légèrement, Nigel songe à relâcher son aîné avant qu'il ne finisse par mordre quelqu'un. « Tu peux y aller, si tu veux. Toi aussi Hetty. Je vais... j'vais rester là. » dit-il doucement, comme si c'était presque un souhait que de se retrouver un peu seul. Un cap avait été franchit aujourd'hui, on ne pouvait rien faire de plus que de laisser Nigel se reposer un peu. Il finirait bien par sortir de sa chambre un jour ! Mais pas tout de suite. L'obscurité de son antre lui plaisait pour l'instant.



©BlackSun

______________________________

Nigel B. Chatwood
L'amour ? Tendre ? Il n'est que trop dur, trop brutal, trop impétueux et il pique, telle une ronce.




(AuAg)3Hg2 ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain Sam 5 Déc 2015 - 21:31

seeking shelter from the pain

Ft. Nigel & Hetty



C'et le problème avec les toxicomane, même si ce sont des ex-toxicomane.... enfin, peut-on vraiment être un ex ? Non, Linus estime qu'on l'est pour toujours, mais qu'on peut arriver à se contrôler et s'abstenir. Le hic, c'est qu'il faut trouver une compensation. Linus fume. Beaucoup trop sans doute. Mais depuis la naissance d'Ingrid, il ne fume plus dans la maison. Sauf parfois dans le sous-sol. Mais même là, il se force à sortir. Il se dit que lorsque la température est moche et qu'il décide de ne pas sortir, ça fait toujours une cigarette de moins. Mais certaines situation, il sortirait même au milieu d'une tornade. Et celle-la c'était peut-être pas contrariante au point de sortir au milieu de la tornade, mais il commençait à ressentir le manque et ça lui rappelait de mauvais souvenir.

Il avoue à Hetty qu'effectivement, il est du pour une dose de nicotine et autres poisons. Il connait la composition de ce qu'il fume. Il sait que c'est mauvais. Mais la drogue aussi et ça ne l'a pas empêcher. Nigel lui donne son congé et si Linus se redresse et s'assoit, il pose un regard inquisiteur sur son petit frère et l'observe. Il semble chercher une réponse à une question qu'il ne pose pas, peut-être parce que Hetty est là. Elle, elle ne bouge pas. Nigel lui a dit qu'elle pouvait partir, pas qu'elle devait partir. Linus n'a pas l'air très enclin à partir lui non plus, mais il ira tout de même fumer une clope. Il en a besoin. Un faux besoin, évidemment, mais son corps le réclame. Il finit par se lever et se diriger vers la sortie, mais il s'arrête sur le pas de la porte.

- Si je prépare à dîner, tu vas descendre, manger un peu ?, demande-t-il avec pas vraiment d'espoir. Surtout manger un peu, précise-t-il. Il n'insiste pas, mais le voir trépigner entre la chambre et le couloir indique qu'il aimerait bien le tirer par l'oreille, le sortir de sa chambre, l'asseoir à table et le faire bouffer s'il le faut. Tu... tu peux rester, Hetty... si Nigel descend..., marmonne-t-il en espérant qu'elle ait rien entendu.

Il marque un temps d'arrête, puis tourne les talons et s'éclipse.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1008 - seeking shelter from the pain

Revenir en haut Aller en bas
#1008 - seeking shelter from the pain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» No pain in your future. [Pv Sip]
» La Cascade de Pain : Illustration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: North Lewiston :: Quartier résidentiel :: Hatwai Road-