AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
W. Adrian Silverstein
Chevalier Jedi
181 $
29/09/1982 $
181 messages
Mensonges : 181
Anniversaire : 29/09/1982


MessageSujet: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Ven 28 Aoû 2015 - 13:26


Ce n'est qu'un au revoir
Adrian & du monde



Qu'est-ce qu'il y a, le têtard ? Voilà déjà près d'une heure que t'es avachit sur un banc de l'église, à broyer du noir en fixant le sol avec un de ces regards ! On croirait presque qu'il a tué ta mère, le pauvre sol ! Le regard sombre, la mine pâle... T'as vraiment une tête d'enterrement dis ! C'est comme ça que tu comptes accueillir tes fidèles dans la maison du Seigneur ? « La ferme ! » Oula ! Fais attention ! Baisse d'un ton tu veux ! Ça résonne dans l'égl.... « Je t'ai dit de te taire! Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Juste pour aujourd'hui, rien que pour aujourd'hui, tu veux bien te la fermer !!! »

Enfin... Le silence... Aujourd'hui n'est pas un jour où je peux supporter de l'écouter. Aujourd'hui, j'ai besoin d'être seul dans ma tête... Car aujourd'hui, j'enterre un ami.

C'est officiel, le shérif a déclaré Peter Walker mort, après plusieurs mois d'incertitude suite à sa disparition. Bien sûr, en tant que pasteur d'une petite ville comme Lewiston, je devais m'attendre à préparer des obsèques pour des gens que je connais. Des gens que je vois tous les jours. Mais Peter n'était pas juste un policier que je connaissais... C'était un ami de longue date, et un homme bien. Malheureusement, beaucoup trop d'hommes bien connaissent un destin tragique.

Il est l'heure. Je me décide à me lever, et traverse la grande salle où mes pas résonnes entre les murs de cette église toute neuve. La reconstruction suite à la tornade avaient prit du temps, mais elles étaient à présent achevés. J'ouvre les porte en grand pour sortir, et, à grande enjambés, prend le chemin en gravier qui mène vers le cimetière attenant. Les proches, les amis, la famille, et très certainement une bonne partie du bureau du shérif, ne vont pas tarder à arriver. Dans une partie récente du cimetière, un trou avait été creusé, prêt à accueillir le cercueil vide dédié à Peter. Celui-ci était déjà suspendu au dessus de la fosse par le mécanisme qui allait le faire descendre, prêt à être engloutit par le sol.

Pile à l'heure (la ponctualité était l'une de mes qualités), quelques proches de Peter commençaient déjà à arriver, guidé par quelques employés des pompes funèbres qui leur montraient le chemin. J'en connaissais certains, d'autres que de nom, ou encore de vue. Un à un, je les saluais puis les invitait à s'asseoir. Des chaises de jardin avaient été placés en rangs sous l'ombre d'un grand arbre pour l'occasion. Il fallait bien. Aujourd'hui était une bien belle journée ensoleillée pour des funérailles.

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Sam 5 Sep 2015 - 18:35



Ce n’est qu’un au revoir !


Elle ne savait pas trop ce qu’elle faisait là. Elle avait beaucoup hésité. Elle était venue plus par convention sociale que par envie. Elle regarde le long rectangle noir qui contraste avec la couleur verte de l’herbe. Elle se demande ce que Peter en penserait. Son corps pourrit peut être dans un coin abandonné de la forêt, peut être bien à côté de celui de… Son esprit se révolte. Non Clea n’est pas morte !… Elle secoue la tête.

Son regard parcourt l’assistance. Quelques personnes qu’elle connait, ces même gens qui avec un air condescendant lui avaient dit qu’ils étaient désolés pour elle. Ils attendaient des larmes, de la tristesse, de la peine. Et comme des vautours ils venaient de nouveau à une commémoration, ils vont se nourrir de la peine des connaissances et proches du flic. C’est malsain ! Il y a aussi des personnes qu’elle n’a jamais vu… surement des connaissances plus anciennes. Lily se souvenait qu’il avait débarqué quelques mois après la disparition des campeurs dans la forêt.

Elle observe les arrivants, les employés des pompes funèbres leur proposent des sièges. Le soleil brille. Plusieurs chaises ont été alignées en plusieurs rangées sous un grand platane devant le cercueil noir. Le pasteur salue une par une les personnes qui arrivent avec quelques mots pour chacune. Lily est restée en retrait près du tronc. Elle se remémore sa rencontre avec l’agent Walker, il était en charge de l’enquête sur la disparition de sa sœur. Elle l’avait harcelé pour avoir des informations. Elle avait usé des ses charmes pour arriver à ses fins. Il était triste que lui aussi ait disparu comme ça. Tout ça lui paraissait loin maintenant. Saura t'on la vérité un jour sur ces disparitions?

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Saffron O'Leary
Maître Jedi
549 $
06/04/1972 $
549 messages
Mensonges : 549
Anniversaire : 06/04/1972


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Sam 12 Sep 2015 - 19:38

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés




Il fait soleil et c'est habituellement une des excellente raisons pour Saffron de sourire et de se montrer distrayant et joyeux. Et pourtant, aujourd'hui, malgré la soleil et le ciel plutôt clair, Saffron est vêtu de sombre et arbore un air solennel. Oh, il sait parfaitement qu'il ne sera pas nécessairement le bienvenue. On lui avait conseillé de ne pas assister aux funérailles du cercueil vide de Peter. Mais Saffron n'est pas du genre à suivre les conseils qui lui déplaisent sauf s,il peut trouver une quelconque utilité à ces conseils. Il reste persuadé que s'il avait suivi les conseils plus souvent, il n'aurait, au final, pu en suivre que quelques uns, parce qu,il serait mort. Et en son fort intérieur, Saffron estimait qu,il se faisait confiance à lui même beaucoup plus qu'à n'importe qui d'autre.

C'est bien pour cette raison, même s'il sait très bien qu'il aura à essuyer quelques regards désapprobateur, qu'il est présent. Lorsqu,il arrive, la famille est déjà là. Normal, ils arrivent toujours les premiers, pour recevoir les sympathies et les condoléances. Il sait comment ça se passe. Il a assisté à beaucoup trop de funérailles ou il est considéré comme la famille. Son père, sa mère, deux de ses frères, des belles-soeurs... oui, beaucoup trop de sa famille. Il doit avouer que Peter a attiré plus de gens à ses funérailles que ses deux frères réuni. Enfin, peut-être pas, mais les êtres chers qui sont ici aujourd'hui ne sont pas là pour s'assurer que le corps est bien là, pour une dernière fois. Tout le monde sait que le corps de Peter n'est pas là. On enterre un cercueil vide. Étrange idée.

- Toutes mes sympathies, offre-t-il à la famille.


______________________________

Saffron Light O'Leary


« I have sometimes been wildly, despairingly, acutely miserable, racked with sorrow, but through it all I still know quite certainly that just to be alive is a grand thing. » - Agatha Christie
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Caleb P. Baker
jeune apprenti
51 $
07/06/1955 $
51 messages
Mensonges : 51
Anniversaire : 07/06/1955


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Sam 19 Sep 2015 - 11:03

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés




C'est un jour bien triste pour Lewiston, le bureau du shérif a complètement arrêté d'espérer à la réapparition de Peter Walker. C'était un bon gars, un policier hors pair que Caleb avait pu rencontrer quelques fois. Il était fier que la ville ait des gens comme lui pour protéger la population. Malheureusement, cette histoire d'attaque surprise dans les bois n'était pas bon signe. On ignore encore ce qui s'est véritablement passé et l'enquête va bon train. Caleb recherche secrètement des indices menant sur les traces du coupable, quelque chose qui permettrait de retrouver le corps de Peter, mort ou vivant. L'homme se prépare silencieusement, tentant de nouer sa cravate, les mains tremblantes. Marley l'aide à faire son nœud, toujours aussi serviable et son cœur s'allège malgré tout. « Ne soyons pas en retard. » dit-il avant d'attraper les clés de sa voiture.

Sur place, quelques personnes sont déjà arrivées et Caleb ne parvient que difficilement à contenir ses émotions. Les dents serrées, il observe la foule, les amis et la famille de Peter. Emma, sa sœur, est là. Il est tellement désolé pour elle. Se rapprochant du trou béant dans le sol, il se demande comment on peut accepter d'enterrer un cercueil vide. De par son métier, il sait qu'il pourrait trouver des indices mais il ne peut le confier à personne ici. Alors il se tait et fait un pas vers Emma. « Mes condoléances. Peter était exceptionnel. » Et il sait de quoi il parle. Par la suite, le silence s'installe en lui, incapable de faire face à ce trou dans le sol, il fixe les arrivants, notamment les collègues de Walker, en particulier son partenaire qui semble affecté et qui criait partout qu'il n'était pas mort. Si seulement il avait raison...


______________________________


« Ces violents plaisirs ont des fins violentes. »
William Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Connor J. Malone
Maître Jedi
4702 $
13/08/1987 $
4702 messages
Mensonges : 4702
Anniversaire : 13/08/1987


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Sam 19 Sep 2015 - 11:14

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés




Connor n'est pas pressé de s'habiller, il redoute. Chaque fois qu'il pense à son partenaire, il revoit cette scène dont il se souvient à moitié. Il se revoit, couvert du sang de Peter, sans aucune trace de lui à ses côtés. Il l'a vu allongé sur le sol, s'est précipité vers lui et puis, plus rien. Le trou. Son cœur lui intime que son ami est encore en vie, il ne veut pas y croire. Le jeune homme à déjà tellement perdu, il ne supporte pas l'idée qu'un autre soit mort dans ses bras... Comment accepter la mort d'un être cher... Connor n'a pas repris le travail, il est toujours en arrêt et le supporte de moins en moins. Depuis le levé, il en est à sa cinquième cigarette et la journée sera longue.
Mais il faut bien y aller ! Prenant tout son courage, il se rend chez sa meilleure amie. Heureusement qu'elle sera à ses côtés, il ne se sent pas capable d'affronter ça tout seul. Dès qu'elle ouvre la porte, le Malone enlace son amie, perdu dans ce monde de dingues. Elle est la seule personne qui le rattache à quelque chose de vrai.

Au cimetière, Connor met quelques minutes avant de couper le contact, hésitant à se tirer vite fait pour fuir ce moment. Il est vêtu de sa plus belle tenue de service, comme les autres policiers. Finalement, il prend le bras de Sasha et les deux se dirigent à l'endroit où se tiendra la cérémonie. L'église est reconstruite, c'est inespéré après les dégâts causés par la tornade. Plus jamais il n'y mettra les pieds, resté enfermé dans le sous-sol lui a suffi comme expérience avec le Seigneur ! Beaucoup de gens sont là, même le O'Leary. Connor fonce les sourcils en se demandant comment il peut oser se montrer alors qu'il a fait beaucoup de mal. Il ne faut pas faire un scandale, pas tout de suite, la mémoire de Peter est en jeu. Alors Connor se concentre sur autre chose, sur ses proches. « Je sais pas si j'vais y arriver Sha... » dit-il les yeux rouges, la voix enrouée par l'émotion qui le submerge en regardant la photo posée près du Pasteur. Perdre un ami, c'est mourir un peu. Le flic est déjà mort depuis longtemps, il ne peut supporter encore un enterrement, c'est dur.


______________________________

I'm with you till the end of the line
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Marley A. Baker
Maître Jedi
87 $
02/02/1988 $
87 messages
Mensonges : 87
Anniversaire : 02/02/1988


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Sam 19 Sep 2015 - 17:22

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés



- Ne soyons pas en retard.

Le regard de Marley se fixe à celui de son père, cherchent à le reconnaître, mais les traits restent flous et refusent de s'accrocher à sa mémoire. Ne soyons pas en retard ? C'est lui qui traîne depuis le matin. Elle est prêt depuis belle lurette et elle est une jeune femme. Elle s'est occupée de préparer le déjeuner, de lever Joan, de la nourrir, de la laver, de l'habiller, de la maquiller, de la parfumer, de la rendre présentable quoi. Elle a aussi repassé la chemise de son père et nouer sa cravate et il la prévient qu'ils ne doivent pas être en retard. Elle ne relève pas. Ce n'est pas le moment.

- Oui, bien sûr, convient-elle, se doutant à quel point ça doit être difficile pour son père. Elle est bien la seule à le savoir, mais elle ne lui en fait pas part. Elle contient son côté capricieux qui lui ordonne de manifester sa contrariété. Elle se contente donc d'un baiser sur la joue de son père.

Il ne lui reste qu'à prendre son sac, aider son père à enfiler son veston et pousser le fauteuil roulant de sa mère jusqu'à la voiture ou l'attends son père, qui entre Joan dans la voiture, puis elle attache sa mère, tandis que Caleb va s'asseoir au volant et attends que Marley ait finit de placer Joan pour enfin se glisser sur la banquette arrière. Bref trajet jusqu'au cimetière et le processus se fait à nouveau, mais à l'envers. Si jamais Caleb lui dit de se dépêcher, elle retourne à la maison et il s'arrangera tout seul. Heureusement, il ne le dit pas. Une fois Joan à nouveau dans sa chaise roulante, Marley replace le col de son père, puis ses propres vêtements, avant de se glisser derrière la chaise et pousser maman jusqu'au cimetière.

Au premier abord, elle ne connait personne, mais c'est faux. Elle sait que c'est uniquement parce qu'elle ne les reconnait pas. Elle dévisage un peu tout le monde, jusqu'à ce que certains traits distinctifs qu'elle a attribué à certaines personnes s'affichent. Elle leur attribue aussitôt une couleur de vêtement et un style, mais c'est un enterrement. Le noir domine. Ce sera moins aisé. Les robes simples et noires sont de mise chez les dames, elle ne fait pas exception. Elle a horreur des complets noirs et elle félicite mentalement les hommes qui ont choisit des cravates autres que noires parles complets sombres, mais pas noirs.

Elle place Joan près des chaises ou ils prendront place, puis elle rejoint son père qui défile devant la famille du disparu. Elle ne reconnait pas vraiment à qui elle offre ses sympathies, mais elle s'en fait une vague idée, selon le genre, l'âge, la couleur des cheveux.

______________________________

Marley Ariadne Baker


They paint a picture of perfect nowhere blue skies Within every lie there's a web of comfort For them, not me To win this twisted war inside me won't justify the pain They paint you a picture of perfect nowhere
Anastacia - Heavy on my heart

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Sam 19 Sep 2015 - 20:49

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés



Même si Michael n'est plus un flic de Lewiston, il n'a jamais vraiment quitté les forces de l'ordre. Ou peut-être est-ce les forces de l'ordres qui ne quittent pas Michael ? Peu importe, tous les flics connaissent Michael Spencer et les plus vieux ont même déjà bossé avec lui. Un flic redoutable, à l'époque et il ne semble avoir rien perdu de ses capacités. Tout àa pour dire que Michael revêtait son uniforme pour chaque funérailles policières. Solennel, il se prépare avec soin, sans aucune négligence. Nancy est aussi tirée à quatre épingle et affiche son air le plus stricte. Ils grimpent dans la voiture ou les attends Heather, derrière le volant. Elle s'est soigneusement habillée de noir, un maquillage délicat, un mascara waterproof, pour la forme, mais elle n'est pas à l'aise.

Le trajet est cours et elle stationne la voiture à l'ombre d'un arbre. Michael descend de l'arrière et aide son épouse à faire de même de l'avant. Puis tous deux jettent un coup d'oeil à Hetty qui a toujours les mains crispées sur le volant. Elle a la mâchoire serrée et elle fixe droit devant elle. Elle essaie d'inspirer profondément, pour reprendre courage et elle y arrive presque. Elle coupe le contact et retire les clés qu'elle range dans son sac à main, puis elle se détache. Au moment d'ouvrir la portière, elle se dégonfle. Elle se retourne vers ses parents qui l'observent toujours.

- Je... je n'y arriverai pas, dit-elle, penaude. Je... je vous attendrai ici...

C'est toujours difficile d'assister à des funérailles policières, parce que la plupart sont mort brutalement. Personne n'aime voir des flics mourir en service. Mais en ce qui concerne Peter, c'était particulièrement difficile pour Hetty. Parce que même si elle se sait parfaitement innocente, elle se sent coupable de ce qui lui est arrivé. Si elle avait réglé cette histoire de graffiti toute seule, ça ne serait pas arrivé. Et puis, bon nombre de gens à Lewiston croient, à tort, qu'elle est complice de la disparition et de la mort présumée de Peter. C'est faux. C'est tellement faux.

- D'accord, ma chérie. Si tu préfère, tu peux rentrer, je demanderai à Harper de nous ramener à la maison s'il le faut.
- D'accord...

Michael referme la portière et Nancy souffle un baiser à sa fille, comme lorsqu'elle était petite. Et le couple de vieillards empruntent le petit chemin pavé, bras dessus, bras dessous, s'appuyant l'un sur l'autre, jusqu'au lieu de la cérémonie. Ils ne se séparent que lorsqu'ils approchent du cercueil. Ils vont tous les deux se placer devant la tombe, enfin, devant la photographie de Peter et se recueillent quelques minutes. Puis ils rejoignent Adrian et Nancy va lui faire l'accolade, tandis que Michael se contente d'une poignée de main réconfortante. Puis ils vont rejoindre la file des condoléances et serrent  les mains de la famille du présumé défunt. Michael et Nancy ont un mot gentil et réconfortant pour chacun, vantant les mérites du policier disparu.  

Puis tous le vieux couple se dirige, serrés l'un contre l'autre, vers Connor. Nancy s'empare aussitôt de sa main et la presse entre les sienne, pleine de compassion. Michael pose une main sur son épaule et répète à quel point il est navré.

- Je te prie d'accepter nos plus sincère condoléances.
- C'est une grande perte, renchérit Nancy, la mine affligée.

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Sasha E. Savannah
Maître Jedi
755 $
09/01/1992 $
755 messages
Mensonges : 755
Anniversaire : 09/01/1992


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Dim 20 Sep 2015 - 10:36

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés



Aller à un enterrement, Sasha ne supporte pas très bien ça. Le dernier en date était celui de sa grand mère et l'épreuve avait été difficile à vivre pour elle. Mais c'était un peu plus logique pour elle vu son grand âge. Peter était bien trop jeune pour mourir, ce n'était pas dans l'ordre des choses et le pire dans tout ça était qu'on mettait un cercueil vide sous terre... Sasha s'était faite à l'idée de sa mort, c'était mieux de mettre une barrière pour essayer de se protéger. Et puis, Connor avait été retrouvé avec beaucoup de sang sur lui, même sur les lieux il y en avait beaucoup et ça ne présageait rien de bon!
Il lui avait fallut se préparer. Sasha avait passé une petite robe noire toute simple, attaché ses cheveux et avait à peine prit soin de se maquiller, ça ne servirait à rien dans ces conditions. Toujours obligée de porter une atèle pour sa jambe, elle n'eut d'autre choix que de mettre des ballerines pour ne pas avoir de difficultés à marcher. Avec Connor, ils avaient décidé d'y aller ensemble. Elle devait être là pour lui, mais elle savait aussi que si elle avait du y aller seule, elle n'aurait jamais eu le courage de le faire.

C'est le coeur gros et dans le silence le plus complet qu'ils firent le voyage en voiture jusqu'au cimetière. Avançant en se tenant le bras, Sasha resserra sa prise quand il lui dit qu'il n'y arriverait pas. Elle ne savait pas quoi lui dire. Elle retenait déjà énormément ses sanglots rien qu'en voyant la photo de Peter. Beaucoup de gens étaient là pour lui, c'était bien. Mais le mieux aurait été de retrouver son corps...
Les Spencer arrivèrent près de son meilleur ami pour le soutenir et elle remarqua que leur fille n'était pas avec eux. Bon nombre de gens croyaient en l’implication de Heather dans cette affaire, mais Sasha, elle, donnait comme à son habitude le bénéfice du doute. Elle regarda Connor et lui glissa doucement une parole à l'oreille. " Tu sais pourquoi Heather n'est pas là?"


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Sharon E. Griffin
Maître Jedi
169 $
15/12/1982 $
169 messages
Mensonges : 169
Anniversaire : 15/12/1982


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Dim 20 Sep 2015 - 10:48

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés



Se préparer, faire ses cheveux, mettre un peu de maquillage, choisir une robe noire, des chaussures et des boucles d'oreilles pour aller avec, tout se choisissait avec soin pour Sharon. Elle n'acceptait pas la disparition de Peter. Tous les jours, elle l'imaginait passer la porte en lui faisait une bonne blague, elle l'entendait parler d'Anna et du trou sur son canapé... Même si elle ne l'avait pas retrouvé depuis longtemps, ses sentiments étaient comme à leur adolescence, voir plus forts encore. Et supporter l'idée de l'enterrer lui était impossible. Si sa fille n'avait pas été là, elle ne serait même pas allée à ces funérailles. Elle trouvait ça ridicule d'enterrer un cercueil vide et préférait se voiler la face plutôt que d'accepter la mort de Peter.
Ca lui valait de voir sa fille un peu s'éloigner d'elle. Anna lui disait qu'elle réagissait comme une enfant, mais Sharon ne voulait rien entendre!

Lunette de soleil sur le nez, elle se dirigea donc vers l'église tout fraîchement reconstruite avec Anna dans la voiture et se gara là où il y avait de l'ombre. La blondinette avait du mal avec le stress de ses derniers temps et demanda une minute à sa fille qui elle, avança vers le lieu de la cérémonie. Prenant une grande respiration, Sharon se décida à avançer mais son regard fut attiré par quelqu'un dans une voiture. Son coeur fit un bond en voyant Heather Spencer. Sans même s'en rendre compte, elle marchait déjà en sa direction et une fois devant la portière, elle frappa à la vitre. " Qu'est ce que vous faites ici?!"


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Connor J. Malone
Maître Jedi
4702 $
13/08/1987 $
4702 messages
Mensonges : 4702
Anniversaire : 13/08/1987


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Dim 20 Sep 2015 - 11:16

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés




Le jeune homme était soulagé que sa meilleure amie soit à ses côtés, ça rendait les choses moins difficiles. Tous les deux étaient très proches de Peter, ils étaient leur meilleur ami, Sasha le considérait comme un frère, tout comme Connor qui n'hésitait jamais à lui confier sa vie. Imaginer qu'on puisse le savoir mort lui tordait les entrailles, il avait la nausée en voyant le trou dans le sol. Sasha était là pour lui, elle le soutint et lui apposa sa main sur la sienne. La chaleur de son amie le rassura un temps.
Les parents Spencer venaient jusqu'à eux. Il n'aurait pas dit qu'ils viendraient mais Michael était un flic, on ne quitte jamais totalement le métier. E fait que l'homme pose une main sur l'épaule du Malone lui fit l'effet d'une bombe. Ils avaient développé un lien quelques semaines auparavant, en allant jusqu'au FBI pour chercher Heather. Il lui avait parlé de son mal-être vis-à-vis de Brennan et sa culpabilité. Il éprouvait la même chose pour Peter, il n'avait pas su le protéger... Il accepta leurs mots sans rien dire d'autre qu'un merci presque murmurer, la voix brisée.

Lorsqu'ils s'éloignèrent un peu, Sasha demanda à son ami pourquoi leur fille n'était pas présente. Aussitôt, Connor scruta la foule et n’aperçut en effet pas la crinière blonde de la jeune femme. La tristesse l'envahit un peu plus, persuadé de son innocence dans l'affaire. « Je n'sais pas. Peut-être qu'elle avait peur du regard des autres. Beaucoup sont contre elle. Mais je suis sûr qu'elle viendra lui dire au revoir. » assura l'homme, espérant qu'elle se trouve quelque part aux alentours. Elle devait se faire discrète, les amis de Peter qui ne la connaissaient pas vraiment pensaient à sa culpabilité sans chercher plus loin. Même lui avait été un temps inquiété, sans en faire cas puisqu'il avait tout fait pour retrouver son partenaire et le pensait toujours envie malgré la quantité de sang retrouvé sur les lieux.


______________________________

I'm with you till the end of the line
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Dim 20 Sep 2015 - 12:31

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés




Elle était arrivée suffisamment tôt pour ne voir encore personne autour du trou impeccablement dessiné dans le sol. Elle avait tout fait pour ne pas se faire remarquer, comme certains de ses collègues ainsi que le camion d'entretien qui leur servait de couverture et de centre opérationnel mobile. Il aurait été inutile d'en avertir qui de droit. L'enquête allait être mise au rebus sous peu mais ses derniers ordres, Penny comptait bien les exécuter correctement. Mettre la main sur un corps ou sur un coupable aurait était parfait mais beaucoup d'affaires, malheureusement, n'obtenaient jamais cette résolution. Elle n'était pas heureuse d'être là, personne ne pouvait l'être. C'était une belle journée pour un si triste moment... Les lunettes sur le nez comme pour cacher les allées et venues de son regard observateur, elle resta plantée près d'un mausolé qui aurait besoin d'être rafraîchi. Elle repéra Pierce, toujours aussi heureux d'avoir été choisi pour incarner l'agent d'entretien des tombes mais identifia surtout les arrivants. Le FBI avait bon espoir que le coupable, sinon un suspect s'y montrerait. Personne ne l'admettrait mais c'était sans doute une raison supplémentaire à cet enterrement ridicule. Le portrait établi par les experts comportementaux au bureau laissait à penser que le coupable pourrait se rendre à l'enterrement. Narcissisme, fierté, regrets, Penny n'avait pas fait la liste des possibilités et n'avait aucune idée de ce qui avait pu mener à cette conclusion mais elle y croyait fort bien. C'était sans doute pour cela qu'elle faisait une liste mentale des personnes présentes, laissant le soin à d'autres de photographier les visages pour l'album souvenir. Ca complèterait au moins le dossier qui était épais, mais creux.

Certaine de ne rien avoir à faire plus près, connaissant très peu le flic, elle réussit néanmoins à identifier bon nombre de ses connaissances, à commencer par Connor. Elle n'était pas sûre de pouvoir être à nouveau très à l'aise avec lui, avec Heather ou toute autre personne que son bureau avait pu considérer comme suspect. Elle ne pouvait s'empêcher de se reprocher d'avoir pu croire ou au moins douter de leur innocence. Le doute faisait certes, parti de son travail mais il n'en restait pas moins qu'elle aurait du avoir confiance en ses amis. Elle ne comptait donc pas se faire remarquer, demeurant à l'opposé, laissant le vent ou simplement l'écho des voix lui parvenir, y assistant sans vraiment y assister. Après tout, elle avait aussi et surtout une mission à remplir aujourd'hui et peut-être, oui peut-être, l'affaire pourrait-elle être relancé. Un bon point pour qu'elle prête une attention toute particulière à tout à chacun.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Heather S. Spencer
Maître Jedi
555 $
27/07/1985 $
555 messages
Mensonges : 555
Anniversaire : 27/07/1985


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Dim 20 Sep 2015 - 17:18

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés



Heather observe ses parents s'éloigner et ils bavardent. Elle se demande ce qu,ils racontent, mais vu la mine basse qu'ils affichent, même de dos, elle ne doute pas du tout que ça puisse la concerner. Elle vient pour repartir, mais elle voit passer Wilcox et Powel, accompagné de son épouse. Toujours ensemble ces deux là. Elle glisse sur les siège pour se cacher au moment ou les deux flics tournent la tête vers la voiture des Spencer. Pourvu qu'ils ne l'aient pas vu et qu'ils croient que seuls ses parents sont présents. Ce sera mieux pour tout le monde. Elle s'assure qu'ils ont disparu avant d'oser se redresser.

Elle met encore quelques minutes à déterminer si elle reste ou non. D'un côté, elle n'avait rien à se reprocher, donc elle pourrait tout aussi bien aller se joindre à la célébration funéraire. Elle pourrait ainsi montrer à tout le monde, à tout Lewiston qu'elle n'est pas coupable et qu'elle n'est pas responsable de ce qui est arrivé à Peter. C'est ce que ses parents et tous ses proches ne cessent de lui affirmer. Mais ce qu'elle éprouve lui hurle tout le contraire. Pourquoi n'a-t-elle pas réglé ce problème de vandale toute seule ? Elle aurait été la seule à en subir les conséquences. Peter serait toujours vivant, Connor ne serait pas si malheureux et toute la ville n'aurait pas envie de lui jeter des roches.

Parlant des gens qui la voudraient attachée à un bûcher, l'une d'entre elle se profile devant la voiture et frappe à la vitre, faisant sursauter Heather. Elle dévisage Sharon durant quelques secondes, hésitant entre l'idée de mettre le voiture en marche et de fuir rapidement ou de mettre la voiture en marche, fuir rapidement et rouler sur Sharon. Mais pour la seconde option, il faudrait qu'elle recule, puis revienne lui foncer dedans, manoeuvre trop complexe.

Jamais, au grand jamais, elle ne baissera la vitre... mais ce serait carrément immature et stupide. Elle se tourne sur son siège, de manière à faire face le mieux possible, puis elle baisse la vitre, mais pas au complet. elle ne veut pas non plus tenter le diable. C'est avec une méfiance et une crainte qu'elle croit justifiée, qu'elle répond à la question.

- Je suis venue reconduire mes parents, dit-elle, sans mentir, sans que ce soit toutefois totalement la vérité.

Après tout, elle est vêtue de noir de la tête aux pieds, couleur qu'elle n'affiche pas habituellement. Heather Spencer, l'enfant chérie de Lewiston, jusqu'en ce tragique jour de mai, a toujours porté des couleurs vives et éclatantes, jamais de noir, sauf lors de funérailles.

- Toutes mes condoléances, Sharon...

______________________________

Heather Sabrina Spencer


UNSTOPPABLE
I'll put my armor on, Show you how strong I am. I'll put my armor on, I'll show you that I am. I'm unstoppable. I'm a Porsche with no brakes. I'm invincible. Yes I'll win every single game. I'm so powerful. I don't need batteries to play. I'm so confident. I'm unstoppable today. - Sia
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
816 $
15/09/1982 $
816 messages
Mensonges : 816
Anniversaire : 15/09/1982


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Dim 20 Sep 2015 - 21:57

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés




Maggie avait hésité à venir. Ça s'était finalement joué à pile ou face. Elle avait également songé rester loin de la cérémonie, montrant juste son soutien pour les deux femmes Griffin. Elle imaginait l'horreur de la situation pour Anna comme elle pouvait noter le chagrin de Sharon. Elle se revoyait, bien plus jeune, disant adieu à son propre père, en gardant peu de souvenirs. Oui, elle connaissait Peter et pouvait parler lui en "bon vieux camarade et ami" mais les enterrements n'étaient pas pour elle. Ce n'était pas tant cet enterrement précis que tous en général. Elle avait simplement une sainte horreur de voir tous ces gens éplorés ou faussement éplorés autour d'un mort qui n'avait peut-être rien eu à envier et rien de bien à offrir de son vivant. C'était hypocrite. Elle ne doutait pas que Peter avait su devenir un gars bien, ce n'était vraiment pas ça le problème. C'était juste ... les enterrements et peut-être, Adrian. Étant le seul pasteur du coin à animer les cérémonies ici, elle était sûre de le voir et n'était pas certaine d'en avoir envie.

Maintenant, si elle devait donner un avis précis sur cet enterrement-ci, tout le monde devrait se contenter d'un haussement d'épaules. Elle n'était pas de celles à faire des conjectures et imaginer mille et une possibilités. Elle préférait l'action et les faits. Et tout cela parlait pour elle. Les chances pour qu'il soit en vie étaient...quasi nulles même pour un homme de sa condition et étant donné le profil type du suspect. Mais même s'il l'était encore, rien ne pourrait les aider -les policiers bien entendu- à le trouver. Malice et intelligence pouvaient être deux mots pour définir la personne en cause, sûrement qu'il avait plus d'un plan de secours. D'ailleurs si elle avait à parier, elle dirait que l'auteur du crime avait reçu une formation spécifique mais là encore, c'était plus son talent d'observatrice qui parlait.

Arrivant sur le parvis de l'église sur sa vieille bicyclette, récemment mise à neuf, elle la laissa contre un mur, rejoignant le parking et le champ de tombe un peu plus loin. Un rassemblement se produisait déjà. Sûrement que sa robe sombre mais bleue ferait tâche dans le paysage mais elle n'avait pas su garnir sa penderie d'un vêtement plus terne. Surprenant une voix reconnaissable entre mille, la connaissant sans doute autant que celle de sa propre soeur, elle s'approcha un peu et vit Sharon devant une voiture. "Ron ?" Demanda-t-elle peu surprise de la voir ainsi et certaine de comprendre ce qui pourrait se passer. Elle la rejoignit finalement, prenant son bras avec délicatesse, sans brusquerie, empruntant son talent à celui d'un diplomate. "Bonjour." Sourit-elle à la jeune femme blonde qui semblait souffrir de l'amertume, la tristesse et la colère contrôlée de sa meilleure amie. "On devrait y aller. Anna nous attend. D'accord ?" Elle la prenait peut-être trop avec des pincettes mais ne souhaitait pour personne une esclandre pendant la cérémonie. Sans compter que Sharon s'en voudrait après ça.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Sharon E. Griffin
Maître Jedi
169 $
15/12/1982 $
169 messages
Mensonges : 169
Anniversaire : 15/12/1982


MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Jeu 24 Sep 2015 - 15:36

Ce n'est qu'un au revoir

Ft. les êtres chers endeuillés



Sharon n'était pas du genre à vouloir du mal aux gens. Loin de là même! Mais voir Heather Spencer ici la mettait un peu hors d'elle. La jeune femme était peinée depuis la disparition de Peter et comme tout le monde à Lewiston, elle avait suivit l'affaire. Elle savait que Miss Spencer avait été arrêtée, que certaines choses étaient louches... Aux yeux quasi tout le monde, Sharon n'était rien pour Peter qu'une ancienne histoire. Mais au fond d'elle, elle savait que c'était faux, elle ne se faisait pas d'illusion, il avait sa vie ici et elle n'en faisait pas vraiment partie. Quoique, les choses étaient différentes maintenant et son coeur souffrait énormément.
Elle ne pu donc s'empêcher de confronter un peu Heather. Elle voyait bien son malaise à travers la vitre et Sharon n'était pas agressive. Heather n'avait juste pas sa place ici. Son coeur s'accéléra quand la vitre se baissa un peu et elle retint ses larmes quand elle lui présenta ses condoléances. " Vous ne devriez pas être là!" Dit-elle juste avant de sursauter un peu.

La blondinette se retourna quand elle sentit qu'on lui avait prit le bras délicatement. Maggie était là et sans doute arrivait-elle au bon moment. Elle avait raison aussi, Anna devait les attendre. Anna... Leur relation se dégradait un peu ces derniers temps et ça aussi c'était douloureux pour la chanteuse. Sharon hésita mais se résigna à suivre sa meilleure amie. Alors qu'elle marchait en direction du cimetière, elle jeta un dernier regard au dessus de son épaule. " Elle cache des choses Maggie et la police n'est même pas capable de faire quelque chose. Je ne suis rien pour Peter, ils n'ont pas tort..." Un haussement d'épaule accompagné d'une larme qu'elle tenta au mieux de dissimuler sous ses lunettes de soleil, Sharon se retrouva aux côtés de sa fille à attendre que tout commence.


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
-S
Sith sans humour
169 $
169 messages
Mensonges : 169



MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre] Dim 8 Nov 2015 - 14:04

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Margaret J. Stark-Mears
Message reçu, aujourd'hui.

Oh oui, bien sûr qu'elle cache des choses mais toi aussi. Il vaudrait mieux pour tout le monde à commencer par toi que l'on ne sache jamais les origines de Maria. Les gens ont si vite fait de se faire un avis. Tu devrais partir, conseil d'ami. Cet enterrement factice n'est rien pour toi.  Quitte-le avant que ton secret s'ébruite.
-S




Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Caleb P. Baker
Message reçu, aujourd'hui.

Et bien mon vieux, te voilà grand-père. Tu le savais ? Tu commences à te faire des cheveux blancs ! C'est quand même tragique que le flic soit mort tu ne trouves pas ? Et dire que si la vérité se savait se serait un autre nom, sans doute le tien qui se trouverait là et qu'il y aurait à peine ta sale gamine pour venir pleurnicher à tes obsèques.
-S




Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Marley A. Baker
Message reçu, aujourd'hui.

Ça ne te gêne pas de voir ton père réconforter Emma ? Même pas un peu ? Ce serait compréhensible pourtant. Tu ne crois pas que ton père te cache quelque chose ? Ce serait possible tu penses ? Non parce que de toi à moi, pêcheur ça lui va si peu... Tu devrais fouiller de ce côté-là avant que je décide qu'un Baker soit autant de trop que le Walker dans cette ville.
-S




Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Lily Vincenzo
Message reçu, aujourd'hui.

Et encore un enterrement... Au moins, cette fois-ci, tu sembles mieux accepter la vue du cercueil. J'imagine la pauvre Clea, appelant au secours alors que sa famille l'a déjà oublié... J'en aurais des choses à dire à ce sujet. Je suis sûr qu'on peut s'arranger et pour ma part, je ne dirais jamais non à une fille comme toi, Peter devait vraiment être simple d'esprit pour se mettre à agir comme un gentleman. Et si je te disais qu'en contre-partie d'une petite exhibition publique, je donnerai une piste à la police pour retrouver ta sœur, aurions-nous un deal ?
-S




Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Connor J. Malone
Message reçu, aujourd'hui.

Ah oui tiens. Heather n'est pas là, c'est vrai. Il ne faudrait pas qu'elle disparaisse comme ton coéquipier, n'est-ce pas ? Ce serait vraiment dommage, une si belle créature que tu sembles bien trop apprécier. Il semblerait que tu portes malheur. Tu devrais t'éloigner d'elle un maximum. Oh mais, ne serait-ce pas la toute nouvelle chaste Penny, là-bas ? Elle, chaste... c'est si peu crédible. Et si tu me prouvais que ce terme n'a rien à faire là. Entraîne-la plus loin, près des mausolées qui sait, ça vous abritera peut-être des regards et montre-lui ce qu'est un homme, un vrai.
-S


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: [flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre]

Revenir en haut Aller en bas
[flashback, 24 juillet 2015] Ce n'est qu'un au revoir [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Planning des Messes et Pardons de l'Ensemble Paroissial Sant Mikêl (3 mai au 26 juillet 2015)/ Lettre du diocèse de Quimper été 2015
» vendredi 10 juillet 2015
» Samedi 25 juillet 2015
» Mercredi 29 juillet 2015
» mardi 28 juillet 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: The Town :: Normal Hill :: Downtown Lewiston :: Eglise & Cimetière-