AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras} Sam 18 Juil 2015 - 22:49

Esras ∞ Terrie

La journée a été très longue, trop longue même, et fatigante. Terrie n’avait pas prévu de travailler aujourd’hui, à dire vrai les jours de repos se faisaient de plus en plus rares, et bizarrement Terrie ne freinait toujours pas le rythme. Il n’y avait bien que le travail pour occuper suffisamment son cerveau hyperactif et reléguer au second plan toutes les choses auxquelles elle ne voulait pas penser. Et ça marche excessivement bien, même si Terrie se tue à la tâche. Elle ne semble pas vraiment en prendre conscience. Ce dont elle a conscience par contre, c’est que la surabondance de travail l’aide à se sentir moins mal, et par la même elle ramène l’argent dont elle a besoin. Comme elle a si bien dit à Joshua l’autre jour, elle est dans le rouge financièrement. C’est aussi pour ça qu’elle accepte toutes les gardes à l’hôpital, quitte à enchaîner le cabinet vétérinaire et l’hôpital en dormant peu… de toute façon elle ne dort que si elle est épuisée, enchaîner le boulot sans se laisser de répit, ça l’aide à finalement dormir. Cette longue journée a d’ailleurs terminé de crever la brunette, et elle ne pense qu’à une chose, rentrer dormir parce qu’elle en a besoin…

Terrie pénètre finalement dans l’immeuble, à une allure lente qui ne lui ressemble pas. Mais il faut qu’elle avoue, elle commence à avoir mal aux jambes aussi, ses fractures bien que consolidées se rappellent à elle. Il est vraiment temps qu’elle rentre se coucher. Quand elle refait le tour de la journée mentalement, elle se rappelle de Betty lui parlant d’une personne qui l’a demandé à l’accueil de l’hôpital. De ce que Betty lui en a dit, Terrie a conclu qu’il s’agissait d’Esras… qu’est-ce qu’il lui voulait encore ? Aucune importance, il peut aller au Diable en ce qui la concerne. Terrie finit de monter les escaliers, elle soupire et… il faut croire qu’elle est le Diable… La brunette s’avance jusqu’à sa porte, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle n’est pas du tout ravie de voir Esras ici.

« Quoi que tu veuilles, tu peux aller te faire voir. »

Oh ce qu’il veut, elle est quasiment sûre que ça concerne la blessure dont elle s’est occupée, ou la sujet qu’ils ont brièvement évoqué à voix basse la même nuit. Ou les deux en fait. Terrie n’est pas d’humeur à le supporter lui, ou les surnoms qu’il va lui donner. Elle ne veut pas avoir à faire à lui, d’autant plus que vu le seul souvenir qu’elle a, ça pourrait mal tourner entre eux très rapidement…

code by Silver Lungs


Dernière édition par Terrie M. Austen le Sam 25 Juil 2015 - 17:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras} Dim 19 Juil 2015 - 21:12

TERRIE - ESRAS
i don't believe in god, but i'm sure he hates me



Esras déteste attendre. Attendre que le temps passe, de recevoir sa commande au restaurant, passer à la caisse ou attendre après quelqu'un. Il déteste ça. Il est pas une personne patiente de nature. Il est un vrai volcan. C'est pas un secret. Il s'en cache pas non plus. Son impatience lui cause des ennuis dans ses relations d'affaires et même au boulot parfois. La majorité des gens savent comment prendre Esras aujourd'hui. C'est une bonne affaire, parce que l'homme n'a pas l'intention de changer de comportement de si tôt. Personne l'aime et il déteste tout le monde. Il y a pas de problème à se faire détester par la population de Lewiston ou même ceux qu'il voit tout les jours. Dans toute petite ville, il y a un méchant, ici parfois c'est lui. Bon pas parfois, souvent c'est lui. On va être honnête. Esras s'impose aux autres chez eux comme dans leurs lieux de travail. Il s'impose surtout quand c'est Terrie. Il aime bien lui faire savoir qu'il est jamais bien loin même si cette nana lui glisse parfois entre les doigts quand il est en train de la filer pour Gus. Il garde un œil sur elle parce que le grand patron des O'Leary n'accepte pas qu'on gâche avec un investissement solide de la famille.  Sans Terrie, qui va prendre soins de ses blessures? Hors de question que Saffron s'approche de lui avec un aiguille. Le frère de Gus le déteste tellement qu'il va sans doute foirer les coutures juste pour le voir mourir d'une infection très lentement. Callaghan est pas un homme qui a tendance à être parano, non il est méfiant quand il s'agit de Saffron. Terrie est pas toujours douce avec lui, mais au moins il veut penser qu'elle ne va pas faire exprès pour le tuer en le soignant. Ça fais mauvais genre et puis comme elle a un arme presque sur le côté de la tête pour lui en dissuader, il est tranquille.

En parlant de Austen, il doit lui parler. Aengus veut qu'il fasse passer un message comme quoi il la surveille toujours. Il envoie donc Esras pour le boulot parce que c'est tout de même lui qui prend de son temps pour la garder à l'œil. C'est pas la première fois qu'il vient à sa rencontre pour lui faire comprendre qu'ils l'ont dans leur mire. Parfois, il vient juste la voir pour lui tomber sur les nerfs ou pour qu'elle s'assure que son propre boulot guérit bien. Esras ne va jamais dire à personne qu'il vient aussi voir comment elle va. Il a une réputation à tenir et c'est plus facile de ce faire détester par les autres que de tenter de leur plaire. Plaire c'est comme toujours devoir faire les bons choix au bons moments. La moral et tout ça, très peu pour lui. C'est limite trop chiant et c'est une perte de temps selon lui. C'est sur ces belles pensées moralisatrice qu'Esras voit enfin arriver Terrie dans l'escaliers. Il est appuyer contre le mur face à la porte de son appartement et l'attend dans la même position depuis au moins 20 bonnes minutes. Il sait quand elle finit son taff. Callaghan sait même presque toujours ses horaires. Flippant? Ben non étant donner que la surveiller c'est un peu son boulot. Il est informé et savoir ses aller-venus fait partie des informations primordiales. Il doit toujours savoir ou elle est au cas que Gus lui demande de la ramener ou qu'il est besoin d'elle. La petite Terrie a pas l'air heureuse de le voir. Lui, il sourit comme le diable en voyant son air.

« Je suis content de te voir aussi Terrie. Tu regardes comme de la merde. Tu devrais dormir plus. »

Il aime bien ce moquer d'elle quand il le peut. Mais dans ses paroles ironiques, il y a un peu d'inquiétudes. Elle a pas l'air bien depuis un certain temps. C'est pas de son ressort de l'obliger à dormir, mais il va pas se gêner pour lui faire qu'elle a une tête à faire peur quand il la croise juste pour l'énerver un tout petit peu plus. C'est amusant et il aime ce moquer. La vie est belle comme ça.




made by pandora.






Dernière édition par Esras W. Callaghan le Mer 22 Juil 2015 - 19:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras} Dim 19 Juil 2015 - 22:04

Esras ∞ Terrie

C’est vrai que la journée n’avait pas été assez longue, ni assez fatigante. En tout cas, quelqu’un semblait croire que non, puisque Terrie n’allait pas simplement rentrée chez elle, et filer immédiatement dans son lit, probablement rejointe par les deux grosses boules de poils à qui elle avait certainement manqué. Non, la journée déjà éreintante lui offrait un nouvel obstacle, Esras… à peine l’avait-elle vu que Terrie avait poussé un long soupir. Est-ce qu’il existait bel et bien quelqu’un là-haut, et si oui qu’avait-elle fait pour mériter un tel traitement ? Terrie ne croyait pas en Dieu, elle croyait sûrement plus aux esprits indiens des légendes du peuple de Chris, mais même sans y croire, elle s’accordait à dire qu’il devait la détester au plus haut point. Avançant jusqu’à la porte de son appartement, elle prévenait déjà Esras que peu importe la raison de sa venue, et les éventuelles demandes qui iraient avec, la réponse serait « non », qu’il aille se faire voir, lui, Aengus et tous les O’Leary. Et s’il venait pour le suivi de sa blessure, elle doublait l’invitation à aller se faire voir. Elle s’était occupée de retirer la balle et de faire des points pour refermer la plaie, maintenant il se débrouille, s’il n’est pas capable de prendre soin de lui, ce n’est pas son problème ! Et puis merde, elle n’est pas son médecin particulier, elle n’est même pas médecin, elle est infirmière et vétérinaire… Bon honnêtement si elle avait fait l’effort de passer la pratique, elle pourrait aussi être médecin, mais la question n’était pas là. Elle n’était pas à son service pour commencer, et elle n’avait pas la moindre envie de le voir non plus. Sauf que les envies de la jeune femme ne semblaient pas être prises en compte de toute façon, puisqu’Esras était bel et bien là, et à en juger par l’attitude qu’il abordait, il comptait bien rester un moment en présence de Terrance.

La brunette arrivait à son niveau, et il abordait déjà un large sourire, que Terrie aurait qualifié de provocateur et moqueur. Et quand il ouvrit la bouche, il ne fit que confirmer le côté provocateur et moqueur. Terrie lui rendait un sourire jaune alors qu’il se déclarait content de la voir aussi. Peut-être qu’effectivement lui était heureux de la voir, mais du côté de Terrie, il n’y avait pas vraiment de plaisir. Et la remarque suivante achevait le tout, provoquant un soupir de la part de Terrie. Ceci dit, il avait peut-être raison sur le dernier point, il lui faudrait peut-être dormir un peu plus. Mais pour trouver le sommeil, Terrie avait quelques problèmes. À part une très grosse fatigue, ou quelques bras protecteurs dans lesquels se nichaient, la brunette ne trouvait pas le sommeil… Cependant la façon dont elle regardait Esras ne provenait pas de sa fatigue, et c’est cinglante qu’elle le fit remarquer.

« Ma fatigue n’a strictement rien à voir avec la façon dont je te regarde. C’est mon aversion pour toi qui en est responsable. » Pas de chance pour Esras, il faisait partie des très rares souvenirs revenus à Terrie… tout du moins un souvenir lui était revenu, une dizaine de secondes entre eux. Mais ces dix secondes étaient largement suffisantes pour raviver l’animosité entre eux. « Maintenant quitte à me répéter, peu importe ce que tu veux, j’en ai strictement rien à foutre, et tu peux aller te faire voir. » Pour quelqu’un qui se souvenait que le mettre en colère avait provoqué une réponse violente de sa part, elle ne prenait pas bien garde à ce que ça ne recommence pas… « Fous le camp de mon immeuble. » Râla-t-elle pour finir, alors qu’elle s’apprêtait à déverrouiller sa porte, pour rentrer dormir.

code by Silver Lungs


Dernière édition par Terrie M. Austen le Lun 20 Juil 2015 - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras} Lun 20 Juil 2015 - 6:40

TERRIE - ESRAS
i don't believe in god, but i'm sure he hates me



Elle est de mauvaise humeur la petite dame. Sa mauvaise humeur risque de bien faire Esras qui va pas passer à côté d'appuyer encore un peu plus afin de l'emmerder avec un grand plaisir. Leur relation a toujours été comme ça et c'est pas sa mémoire en moins qui va changer quoi que se soit. Elle le voit déjà comme un connard. Il la provoque, elle le provoque en retour. Une franche et belle relation à se foutre de la gueule de l'autre dans le meilleur des mondes. Gus lui demande souvent de modérer son comportement. C'est pas bon pour les affaires qu'il lui dit, mais bon c'est rien de méchant et elle peut le prendre. Terrie est pas une petite fille toute fragile et il le sait bien. Callaghan est pas venu pour être violent avec elle. Non, il va juste passer peut-être une petite heure gros max à l'emmerder avant d'aller s'asseoir dans sa voiture pour la surveiller parce que Gus l'a demandé et qu'il ne bosse pas demain donc il peut se permettre de rester debout toute la nuit. Le seul problème avec la surveillance de Terrie, c'est qu'il trouve que ça fait limite trop pervers. Esras déteste ce côté. Il joue les garde du corps forcer à la limite, mais merde si on commence à le voir comme le pervers qui surveille Austen, clair qu'il va mal le prendre. Gus lui demande pas de faire ce boulot pour rien. Il la ferme et fait ce qu'on lui demande parce que se plaindre fonction pas très bien avec le grand boss.

Le regard qu'elle lui lance l'amuse encore plus et son sourire devient plus large. Elle mord presque aussitôt qu'il a fini sa phrase à son plus grand plaisir. Callaghan porte une main à sa poitrine avec un air totalement outrer et blesser quand elle lui répond que c'est son aversion pour lui qui est responsable de son expression actuelle.

« Outch! Terrie, love, tu me fais tellement de mal avec tes paroles. Si j'avais un cœur dans ma poitrine, il serait transpercé par tes mots cruels. »

De nouveau, elle lui dit de manière très propre d'aller voir ailleurs si elle y est. Encore une fois, Esras va insister. Il s'approche d'elle avec son vilain sourire sur le visage et les bras croiser. Il aime pas venir pour qu'elle l'envoie balader après. Il passe quand même ces nuits à veiller sur elle. Il ne sait même pas si elle est au courant de ça. L'irlandais s'attend pas à de la gratitude de sa part de toute manière. Leur relation est trop mauvaise pour qu'elle est ce genre de sentiment envers lui. Il a fait plus que la surveiller, mais ça ne va savoir jusqu'où il est aller pour faire en sorte qu'elle soit en sécurité. Même Gus le sait pas.

« Terrie, Terrie, Terrie... t'es jolie quand tu tires la gueule, mais je ne peux pas partir comme ça. Il y a maintenant deux issues à notre situation. La première est que tu me laisses entré en tirant toujours la gueule, je te dis ce que j'ai à dire, tu râles parce que t'es mignonne quand tu râles. Après je vais te faire encore râler un petit moment et puis je vais partir pour de bon. La deuxième est moins marrante pour toi. Tu me mets en colère et le peu de souvenirs que tu as de moi vont te sembler doux contrairement à la réalité. C'est ce que tu veux, love, que je me mets en colère alors que tout ce que je veux c'est un peu de ton temps pour discuter. »

Il est tout prêt d'elle. Son expression est dangereuse. Esras ne blague pas du tout quand il dit qu'il va se mettre en colère si elle ne le laisse pas entrer avec elle. Terrie ne veut pas faire face à sa colère, il en est certain. Il va même lui bloquer l'entrer en la forçant à le regarder dans les yeux.

« Invites moi à entrer et je vais foutre le camp de ton immeuble avec plaisir après. »





made by pandora.






Dernière édition par Esras W. Callaghan le Mer 22 Juil 2015 - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Terrie M. Austen
Droïde intelligent
1693 $
07/09/1987 $
1693 messages
Mensonges : 1693
Anniversaire : 07/09/1987


MessageSujet: Re: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras} Mar 21 Juil 2015 - 15:30

Esras ∞

Terrie soupire, autant extérieurement qu’intérieurement. Vraiment, elle se demande ce qu’elle a bien pu faire pour mériter un tel châtiment, parce que c’est certain, elle a dû commettre des horreurs pour avoir à subir tout cela, et surtout présentement Esras. Bien sûr, Terrie n’a pas la moindre idée sur le pourquoi elle en est là aujourd’hui, sans souvenir et sans explication, elle aura du mal à savoir. Si ce n’est qu’Aengus a parlé d’un ami qu’elle voulait sauver… Bon sang, qu’est-ce qu’elle en a marre de ne rien comprendre à sa propre vie ! Enfin… ne pas comprendre ne la dispense pas de supporter Esras, dont elle ne connaît toujours pas la raison de la venue… et dont elle se fout toujours, soit dit en passant. La belle brune ne veut qu’une chose, qu’il s’en aille et qu’il lui foute la paix. Elle a beau ne pas comprendre comment elle en est arrivée à « travailler » pour les O’Leary, Terrie sait qu’elle n’aime pas ça, et ce même pas du tout.
Ainsi Terrie réagit de la seule manière qui lui convient, elle renvoie Esras d’où il vient, sans lui donner l’occasion de lui parler… enfin tout du moins c’est ce qu’elle essaie de faire, mais lui semble en avoir décidé autrement, ce qui désappointe un peu plus Terrie qui ne rêve que d’aller dormir. Esras lui renvoie la balle tandis qu’elle avoue sans détour que ce n’est pas sa fatigue qui la fait le rejeter ainsi, c’est lui seul qui en est responable.

« Heureusement que tu n’en as pas dans ce cas. » Réplique-t-elle toujours aussi vindicative. C’est lui-même qui a dit ne pas avoir de cœur, elle ne fait que confirmer qu’elle est d’accord avec lui.

Quoi qu’il en soit, Terrie tente de le renvoyer d’où il vient, et elle ne fait pas l’effort de demander gentiment. Premièrement, parce qu’elle sait que ça ne marche pas, et deuxièmement parce qu’elle n’a aucune envie de lui demander gentiment. Qu’il aille voir ailleurs si elle y est, bon sang ! Cependant, avec le seul et unique souvenir que Terrie a d’Esras, il serait peut-être judicieux de se préoccuper davantage de la façon dont elle lui demande quelque chose, en plus de se méfier de la façon dont il répondra. À croire que Terrie est trop fatiguée pour se remémorer ce seul souvenir… A-t-elle finalement atteint les limites de son super cerveau ? Évident que non, parce qu’auquel cas, elle n’agirait pas ainsi avec lui, puisque son attitude actuelle envers Esras ne dépend que de ce souvenir qu’elle de lui… Il venait de la plaquer avec force contre un mur de son appartement, la main autour de son cou. Il se montrait menaçant, son visage tout proche de celui de Terrie. « Je te déconseille vraiment de me mettre en colère ! » Qu’avait-elle dit pour qu’il réagisse de la sorte ? Aucune idée, mais parce qu’elle n’avait pas peur de lui, ou parce qu’elle savait déjà la suite inévitable, elle avait répondu, sur un air de défi. « Pourquoi ? Tu vas encore me frapper ? Bah vas-y, qu’est-ce que t’attends ? » Le regard d’Esras à ce moment précis ne présageait rien de bon… Terrie n’avait que ces quelques secondes de souvenir le concernant… Mais ça aurait dû lui suffire à ne pas provoquer Esras, et pourtant…

Voilà qu’Esras adopte une attitude légèrement plus menaçante, et plus proche du seul souvenir que Terrie a de lui. Ceci dit, du peu qu’elle se rappelait de lui, elle aurait dû se douter que ça finirait ainsi… Peut-être qu’elle l’a un peu cherché au final. Tandis qu’il s’approche, il aborde une expression plus dangereuse et Terrie préfère reculer, sauf que derrière elle, il y a le mur du couloir… Ok, elle avoue, c’était une très mauvaise idée de sa part d’envoyer Esras promener comme elle l’a fait. Durant l’espace de deux ou trois secondes, elle essaie de fuir le regard de l’homme, avant de le soutenir avec force.

« Tu vas encore me frapper ? » Demande-t-elle, bien consciente qu’au bout d’un moment, oui, c’est ce qu’il risque de se passer… « Soit tu obtiens ce que tu veux, soit tu cognes pour l’avoir… Faut croire qu’on ne t’a pas appris la frustration du « non » quand tu étais gamin… » Elle joue peut-être un peu avec le feu, mais elle refuse de se laisser intimider. « Puis j’ose te rappeler que derrière la porte, il y a deux chiens qui t’attaqueront si je leur ordonne… »

Mais elle a eu maintes fois l’occasion de leur donner cet ordre. Terrie ne s’en souvient pas, mais elle a toujours interdit à Heimdall ou Fenrir d’attaquer Esras ou un O’Leary. Même si les deux canidés montrent les dents en les voyant, et qu’ils pourraient très bien leur sauter à la gorge, Terrie ne les a jamais laissés faire…

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras} Ven 24 Juil 2015 - 10:05

TERRIE - ESRAS
i don't believe in god, but i'm sure he hates me



Esras trouve qu'elle lui fait perdre son temps plus que tout. C'est pourtant simple. Il veut juste lui dire un ou deux mots, lui faire peur parce que c'est pour ça qu'il est venu même si Gus est clair sur le point qu'il doit justement pas utiliser les siens. Parfois, il se demande même pourquoi il ne se débarrasse pas juste de cette femme. Callaghan serait pas enchanter de devoir tuer Terrie, mais quand elle lui pose plus de problèmes qu'elle vaut la peine. C'est une question que le grand patron devrait peut-être reconsidérer comme il faut. Elle lui tient tête, c'est pas nouveau. Même avant son "accident", Austen a toujours agit comme ça avec lui. Il est un connard de première avec elle et dès le moment où elle a abordée Gus des années plus tôt, il savait bien que jamais ils n'allaient s'entendre. Bon, elle serait peut-être plus enclin à avoir une mauvaise image de lui si son seule souvenir n'était pas de lui en train de la menacer. C'est pas d'une très grand aide pour l'irlandais. Ça le soulait même totalement qu'elle se raccroche qu'à cette mémoire de con. D'un autre point de vue, même si ça l'emmerde grave, Terrie fait bien de se méfier. Esras aime pas du tout qu'on le prenne pour un con. Il l'accepte très mal depuis toujours. Sans doute à cause de son enfant de merde ou une connerie dans le genre. Y parait que ça aide pas au bon développement d'un enfant d'avoir un père alcoolique minable qui sait rien faire de sa vie sauf pleurer sa femme morte depuis un bail. Quand il a disparu pour de bon de sa vie, Esras a bu pour fêter ce jour et il le fête tous les ans même. Même s'il trouve ça chiant, il se plait à aimer leur petites joutes verbales.

[color=seal]« Tu as toujours aimée me le rappeler autre fois. J'ai fini par m'y habituer et puis c'est marrant. Comme j'ai pas de coeur, j'ai pas besoin d'excuses débiles pour être un salaud dans tout les termes du mots. »[color]

Oui, la Terrie avec toute sa petite mémoire surdouée d'avant a toujours beaucoup aimée lui souligner à quel point il est sans coeur pour telles et telles raisons sans importances. Sérieux, si les connards doivent maintenant donner des raisons pour être ce qu'ils sont, c'est plus drôle de l'être. Leur petite conversation change vite de ton. Elle insiste pour qu'il parte et lui insiste pour rester. Après tout, il a un boulot à faire et Esras craint plus Gus qu'elle. Il aime pas décevoir le boss en lui disant qu'il a cédé aux paroles d'Austen. Callaghan change donc son attitude en voyant qu'il va devoir être un peu plus persuasif avec elle. Il a mien à faire, mais madame veut jouer les garces de premières avec lui. Pas de problème, ils vont joués ensemble alors. Son sourire devient plus sinistre, plus méchant aussi. C'est un avertissement pour toute personne qui l'entour qu'il a de mauvaises idées derrière la tête au moment même. Il sait qu'elle a des animaux dans son appartement. Si Esras veut agir, il va devoir le faire devant la porte. Il ne veut pas devoir abattre une de ses sales bêtes parce qu'elle va l'avoir mordue pour défendre Terrie. Il se fiche de les tuer, il veut pas se faire mordre. Ça beau être utile un chien, les siens sont plus casse couilles qu'elle l'est. Il lui bloque le passage et attrape ses clés d'une main. L'irlandais la plaque durement contre la porte. Elle n'a pas d'autre choix que de le regarder droit dans les yeux maintenant. Il tient son visage à sa hauteur avec son sourire toujours bien en place. Elle ne peut pas bouger pour le moment et il n'a pas l'intention de lui donner une chance de le faire t'en qu'il va vouloir la maintenant immobile.

« Tu cherches presque à ce que je t'en colle une. Je vais finir par croire que tu aimes quand je te frappe. Mon père m'a bien appris, au contraire. Il m'a apprit que les gens finissent toujours par t'arracher ce que tu as de forces s'il le faut. Les plus faibles s'écrasent et les plus forts survivent. Il m'a apprit tout ça en me balançant d'une pièce à l'autre. Un homme charmant. Tu l'aurais adoré. »

La haine transpire de chaque mot alors qu'il parle de son père et de comment il aimait le maltraiter pour un rien. Un homme adulte frustré qui passe sa colère sur des gamins. Charmant. Esras serre l'épaule de Terrie encore plus fort. Il la maintient toujours en place quand elle lui rappelle la présence de ses amis à poile et à dents.

« Tu ne veux quand même pas que je plombe tes chiens parce qu'ils m'attaquent? Tu les aimes bien tes clébards de malheur non? Risque pas leurs misérables vies parce que tu ne veux pas écouter ton vieil ami Esras. Je le demande une toute dernière fois, Terrie. Est-ce que tu aurais la gentillesse de me laisser entrer ou vais-je devais te pousser accidentellement dans les escaliers? »

Il le fera et elle le sait très bien. Esras ne recule jamais devant une menace qu'il fait.





made by pandora.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras} Sam 17 Oct 2015 - 16:10

Padawan en manque d'inspiration ?


Je vois mes louveteaux que vous n'avez pas donné de réponses à ce sujet depuis plus de trois semaines. Est-il fini, abandonné ou l'avez-vous oublié ? Réponse il vous faudra donner dans la semaine à venir ou archivé ce sujet sera !
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Connor J. Malone
Maître Jedi
4702 $
13/08/1987 $
4702 messages
Mensonges : 4702
Anniversaire : 13/08/1987


MessageSujet: Re: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras} Mar 1 Déc 2015 - 18:24

Abandonné & Verrouillé

______________________________

I'm with you till the end of the line
♪ Oh, if I could go back in time, When you only held me in my mind, Just a longing gone without a trace, Oh, I wish I'd never ever seen your face, I wish you were the one. ♪
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras} Mar 9 Fév 2016 - 13:02

Archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras}

Revenir en haut Aller en bas
#02E - I don't believe in God, but I'm sure he hates me {Esras}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» If nobody hates you, you're doing something wrong. | Kenny
» Everybody Hates... The School Crush
» David Esras ► Want you so bad ~
» Erlendur ✞ God hates fangs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-