AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Lost in Neverland [ Jade & Abe ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Lost in Neverland [ Jade & Abe ] Dim 21 Juin 2015 - 11:58


Lost in Neverland
Jade & Abe


« Les étoiles sont très jolies mais elles ne peuvent prendre part à aucune action; elles se contentent de regarder sans fin. C'est une punition qu'on leur a imposée pour quelque chose qu'elles ont fait il y a si longtemps qu'elles-mêmes ne se rappellent plus ce que c'était. » ▽ (James Matthew Barrie)


Depuis ce matin, une jeune fille errait depuis des heures et des heures dans l'hôpital St. Joseph, sans but. Sans réellement savoir ce qu'elle faisait là en fait. Quand il lui prenait l'idée de se poser la question, un rapide coup d'oeil sur ses bras marqués de mots écrits au stylo noir l'incitait à retourner se terrer dans l'ignorance. « Tu es à l'hôpital pour ton bien. » Oui, mais pourquoi? Comment? Depuis quand? Tant de questions sans réponses qui finissaient par sombrer de nouveau de le néant de l'oublie à mesure que le temps passait.

Au hasard de l'errance, Jade avait finit par tomber dans l'aile pédiatrique. Un enfant au visage inconnu, et avec un bonnet de laine sur la tête, ne tarda guère à courir à sa rencontre, comme on se jette sur un proche dont on attend la visite depuis longtemps : « Jade! Mlle Jade! Vous êtes enfin revenu! Vite, vite! On vous attend! » Et sans laisser le temps à la jeune fille de poser la moindre question, l'enfant lui prit la main pour l’entraîner dans la salle de jeu de l'aile où d'autres enfants étaient déjà présent. Lorsqu'ils remarquèrent l'arrivée de la Thorn, une petite fille vint vers elle, un livre entre les mains. « Mlle Jade, vous n'avez pas terminé l'histoire. On veut savoir la suite! ». Les yeux écarquillé de surprise, perdue, Jade ne comprenait pas la situation. Ni comment ces enfants pouvait connaître son nom. Mais de toute façon, quand était la dernière fois qu'elle avait réussit à comprendre la moindre chose? Sans se poser plus de question, Jade prit le livre que lui tendait la jeune patiente et l'ouvrit à la page indiqué par le plie dans un coin. Elle alla s'installer sur un pouf, et commença la lecture, là où elle l'avait laissé, de toute évidence, selon les dires des enfants.

« Bien plus que la douleur elle-même, ce procédé déloyal laissa Peter hébété, complètement désarmé. Il contemplait l’adversaire avec des yeux horrifiés. Tous les enfants éprouvent cette révolte, la première fois qu’on les prend par traîtrise. Lorsqu’ils viennent vers vous pour vous appartenir, ce qu’ils attendent de vous, c’est que vous vous comportiez loyalement. Si vous trichez, ils vous aimeront encore mais ne seront plus jamais les mêmes. Aucun enfant ne guérit jamais de cette première trahison. Aucun hormis Peter qui en faisait souvent l’expérience mais oubliait toujours. Je suppose que c’est cela qui le distinguait vraiment des autres. On aurait pu rêver plus charmant tableau mais il n’y avait personne pour le voir, si ce n’est un étrange garçon qui regardait derrière la fenêtre. Il lui arrivait de connaître des félicités inouïes, interdites aux autres enfants, mais en ce moment, il regardait à travers la vitre la seule joie qui lui était à jamais refusée.»

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Lost in Neverland [ Jade & Abe ] Dim 5 Juil 2015 - 12:02


Les patients ne manquaient jamais dans ce service, pour le plus grand malheur d'Abraham qui aurait préféré voir ce service totalement vide car un vide total signifierait pas d'enfant malade par ici. Voir tous ces enfants, enfin.. Certains n'étaient plus des enfants mais entre le nouveau né et l'adolescent de 17 ans il y avait un peu de tout ici, mais le constat était toujours le même, de la souffrance, de l'inquiétude. Que ce soit des grosses blessures qui nécessitent des hospitalisations, des problèmes de santé, des grosses maladies, les causes étaient aussi variées que tous les enfants présents et il était parfois dur de rentrer chez soi en étant paisible en ne sachant pas si le lendemain ils seraient encore tous comme il les avait laissés, en vie. Les pertes dans ce service étaient tout particulièrement dures à vivre et dire le contraire serait un mensonge. On ne s'habitue pas, et on ne sait pas faire la part des choses non plus, c'est juste qu'on doit attendre d'être chez soit pour craquer, et garder son serieux et son sang froid pendant qu'on bosse. Ni plus ni moins.

La matinée avait déjà été assez chargée, il s'était occupé des quelques bébés prématurés du service qui demandaient énormément de soin, et de surveillance. A se demander ou étaient la majorité de ses collègues aujourd'hui, il n'en avait pas croisé beaucoup malgré la quantité de travail qui devait être fournie. Tous les enfants les plus malades qui éaitaient cloués au lit qu'il fallait aller voir, ajuster les traitements, voir comment ça évoluait mais aussi passer un peu de temps avec eux pour ne pas qu'ils se sentent seuls. Abe adorait les enfants, leur présence était toujours réconfortante. Ils étaient..Sincère, directs, sans artifices. Ils disaient juste les choses comme ils les pensaient et il trouvait ça merveilleux. En tout cas, le médecin faisait de son mieux pour être à l'écoute envers eux, être un bon médecin, et ses poches étaient souvent remplies de petits chocolats, bonbons, ou des petits jouets du style voitures ou animaux en plastique qui faisaient plaisir aux grands comme aux plus petits, juste des trucs simples pour apporter un petit sourire, un peu de bonheur dans leur sans doute bien trop longue journée d'hopital. Ils étaient bien courageux, ces petits pour tenir la toute la journée quand leurs parents n'étaient pas la. Lui même n'aurait pas tenu, en tant qu'adulte. Il ne pouvait que s'éfforcer de rendre les choses plus supportables, médicalement mais aussi socialement.

Sortant d'une chambre et prêt pour aller prendre une petite pause bien méritée après quelques heures de travail déjà, il sourit un peu en voyant pleins d'enfants réunis en cercle dans leur éspace commun avec des jeux, une télé, de quoi s'occuper un peu. Ils semblaient tellement..Concentrés. C'est avec curiosité qu'il s'approcha, les mains dans les poches de sa blouse et s'adossa confortablement contre un mur en regardant une jeune femme leur raconter une histoire. Il l'avait déjà vu, et les enfants lui en parlaient. Elle leur racontait des histoires donc, il avait fait sa petite enquête et elle venait du service psychiatrique comme l'indiquait également son bracelet de couleur à son poignet gauche. Aucun risque pour les enfants, elle semblait juste être.. Amnésique. Une forme assez spéciale d'amnésie. C'était bien qu'elle soit la, ça ne pouvait que faire du bien à tout le monde. Ainsi, tout le monde était occupé, et elle aussi. La solitude est pesante pour tout le monde après tout. Ebouriffant avec douceur les cheveux de quelques enfants qui lui adressaient des signes de main en guise de bonjour, il se permit de s'asseoir près de la jeune femme sans l'interrompre pour autant, se contentant d'écouter en jetant un nouveau regard à son bracelet de patiente. La pauvre était la depuis un moment déjà mine de rien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Lost in Neverland [ Jade & Abe ] Mar 14 Juil 2015 - 9:57


Lost in Neverland
Jade & Abe


« Les étoiles sont très jolies mais elles ne peuvent prendre part à aucune action; elles se contentent de regarder sans fin. C'est une punition qu'on leur a imposée pour quelque chose qu'elles ont fait il y a si longtemps qu'elles-mêmes ne se rappellent plus ce que c'était. » ▽ (James Matthew Barrie)


La Thorn n'avait jamais lu Peter Pan de J.M. Barrie. Bien sûr, elle en connaissait l'histoire, les grandes lignes. Elle en avait vu les dessins animés, et même les films. Seulement, elle n'avait jamais lu le roman. Elle n'avait jamais parcourut des yeux ses lignes. Elle lissait un passage du livre en ignorant complètement ce qui le précédait, et essayait comme elle pouvait de comprendre se qui s'était passé d'après ce qu'elle avait sous les yeux. Mais à mesure que sa lecture avançait, elle se demandait de plus en plus s'il s'agissait bien là d'un livre pour enfant. Comment ces tous petits pouvaient comprendre la portée de ces mots? Plus elle lisait, et plus l'image du petit garçon aventureux et héroïque qu'avait Jade disparaissait, pour ne laisser place qu'à celle d'une gamin égoïste et égocentrique. Un enfant joyeux, innocent, et sans cœur... Tel il était décrit dans le livre, et tel il l'était réellement. On n'aurait pu trouver meilleure description. Et ce pays imaginaire... Ce pays que Jade avait toujours pensé féerique durant son enfance, voilà qu'il lui paraissait horrible. Un pays où, à mesure que le temps passe, les souvenirs s'effacent... On y oublie les gens qu'on a rencontré, les aventures qu'on a vécu... Quel cauchemars! Et pourtant, Jade ne pouvait s'empêcher de continuer la lecture, en voyant tous ces enfants avaler ses mots avec tant d'attention.

Du coin de l’œil, Jade entrevu un adulte en blouse blanche s'asseoir non loin d'elle, se qui la fit tressaillir. Qui était-ce? Elle n'était peut-être pas censé se trouver ici. D'ailleurs, pourquoi était-elle là? Elle avait errer dans les couloirs jusqu'à ce que les enfants l'attirent ici... Mais pourquoi elle se trouvait à l'hôpital déjà? Allait-on lui demander de partir? Mais où allait-elle aller? Il faudrait appeler sa mère : elle saurait quoi faire. Mais est-ce qu'elle avait son téléphone sur elle? Les questions se bousculaient dans la tête de la jeune femme qui commença à bégayer durant sa lecture, jusqu'à en perdre le fil et ne plus savoir où elle en était. Elle resta pendant quelques secondes silencieuse, les yeux rivés sur les pages du livre, recherchant vainement où elle s'était arrêté, pendant qu'une dizaine d'enfants la regardait les yeux écarquillés, ne comprenant pas se qui la prenait.

Jade finit par fermer brusquement le livre en le claquant entre ses mains. Elle ferma les yeux et prit une profonde inspiration, puis les rouvra, les sourcils froncé de frustration, pour se tourner vers L'autre adulte de la pièce. D'un air plaintif et plein de reproches, elle lui lança : « Vous m'avez déconcentré! » Avant d'observer la personne à qui elle avait affaire. Elle le regarda de haut en bas. Son visage ne lui disait rien. Elle n'avait pas souvenir de l'avoir déjà rencontrer. En baisant les yeux, elle pu voir qu'il portait une carte d'employé de l'hôpital. Le Dr. Abraham McKenna du service de pédiatrie. Et puis zut! Elle aurait dû réfléchir avant de parler. Un médecin! Il allait définitivement la chasser. Il fallait absolument qu'elle trouve un téléphone pour trouver sa mère.

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Lost in Neverland [ Jade & Abe ] Ven 24 Juil 2015 - 11:42

C'était agréable de voir les enfants tellement apaisés, assis en ronde autour de la jeune femme qui était venu les rejoindre une fois de plus et que certains avaient déjà vus plusieurs fois. Ceux qui étaient la depuis longtemps biensur avaient déjà pu profiter de la belle histoire dont les enfants ne se lassaient jamais. Ils aimaient l'idée d'un monde imaginaire uniquement peuplés d'enfants, des enfants qui pouvaient voler grâce à la poussière de fée. C'était toujours bon pour eux, un peu de magie pour améliorer leur vie pas vraiment joyeuse à l'hopital. Ainsi émerveillés, avec un paquet de bonbons ramené par une infirmière ils avaient l'air d'enfants totalement normaux et l'éspace d'un instant nimporte qui aurait pu le croire, comme si certains n'étaient pas gravement malades. Comme si leur vie n'était pas éphémère et ne prendrait pas fin bien trop tôt pour certains. Il sourit légèrement en les regardant tour à tour, ils étaient merveilleux à garder le sourire, la joie de vivre et ce malgré le cadre. C'est aussi pour ça qu'il aimait son boulot, leur joie de vivre et ce malgré les sales tours que pouvait leur jouer la vie. Il aurait bien aimé que la jeune femme vienne plus souvent pour leur raconter une petite histoire mais avec ses problèmes de mémoire le lui demander serait surement inutile puisqu'elle l'oublierait. Mais les voir si heureux chaque fois qu'elle venait dans le service, c'était déjà un bien beau moment dont il se contenterait.

Il fit un peu la moue en la voyant perdre le fil en semblant tout à coup moins à l'aise, peut être un peu perdue aussi si entre temps elle avait oublié pourquoi elle était venue la. Les enfants protestaient déjà pour certains, ils voulaient savoir la suite de l'histoire biensur et ce même si ils avaient déjà entendu la même avant. Question de principe. Il lui avait adressé un petit sourire afin de la rassurer, il ne lui voulait aucun mal e tsurtout en aucun cas la chasser d'ici bien au contraire. Les enfants étaient tellement contents, c'était appaisant pour tout le service de savoir qu'ils étaient la, contents. Au moins les infirmières pouvaient se concentrer sur les plus petits qui eux ne pouvaient pas sortir de leurs chambres ou ceux dont les cas étaient plus graves puisque sinon en tant normal ils devaient tous avoir un peu de temps pour ne pas être totalement seuls. C'était un assez bon compromis du coup même si l'intervenante était une patiente d'un autre service.

Ils finirent par vaquer à leurs occupations en voyant que l'histoire était finie maintenant, le médecin riant doucement en entendant la jeune femme, lui accordant un petit sourire mi désolé ni rassurant afin de lui faire comprendre qu'elle ne risquait rien ici. « Je suis vraiment désolé, ce n'était pas mon but du tout de vous déconcentrer dans votre histoire, vous la racontiez bien pourtant. » Un peu nostalgique, il se souvenait bien que lui même racontait de belles histoires à sa petite soeur..Enfin..Soeur de coeur qui était d'un point de vue génétique sa cousine. Ils avaient assez d'années d'écart pour qu'il ai pu veiller sur elle toute petite, c'était des bons souvenirs. « Vous savez, ils adorent quand vous venez. Ils attendent votre visite, pour ceux qui vous connaissent déjà. Ne vous inquiétez pas vous ne risquez rien ici. Je m'apelle Abraham. Mais on m'appelle Abe. Et vous c'est Jade non? »
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: Lost in Neverland [ Jade & Abe ] Sam 15 Aoû 2015 - 13:43

Padawan en manque d'inspiration ?


Je vois mes louveteaux que vous n'avez pas donné de réponses à ce sujet depuis plus de trois semaines. Est-il fini, abandonné ou l'avez-vous oublié ? Réponse il vous faudra donner dans la semaine à venir ou archivé ce sujet sera !
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Penny E. Ribbs
Maître Jedi
3200 $
25/12/1987 $
3200 messages
Mensonges : 3200
Anniversaire : 25/12/1987


MessageSujet: Re: Lost in Neverland [ Jade & Abe ] Dim 30 Aoû 2015 - 12:35

Abandonné et verrouillé.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
816 $
15/09/1982 $
816 messages
Mensonges : 816
Anniversaire : 15/09/1982


MessageSujet: Re: Lost in Neverland [ Jade & Abe ] Mar 29 Mar 2016 - 13:18

Archivé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Lost in Neverland [ Jade & Abe ]

Revenir en haut Aller en bas
Lost in Neverland [ Jade & Abe ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Pour la jolie et rebelle Jade Campbell
» LOST LE RPG
» Jade McGrégor, une héritière mystérieuse
» Alice always lost... [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-