AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

 Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Dim 7 Juin 2015 - 15:22



Toi je vais te faire la peau.

  


La musique résonne dans l'habitacle du pick-up alors que j'augmente le volume sous les protestations de mon crâne qui me martèle depuis ma sortie du bar. J'avais besoin d'aller boire un verre à l'extérieur pour évacuer en partie ma frustration et la colère qui me ronge. J'ai d'ailleurs laissé Sammy en compagnie du fils Gallagher que j'héberge depuis maintenant quelques temps sous la requête de ma sœur Jo. Je me serais néanmoins passé d'avoir deux mômes à la maison. Détrompez-vous, j'adore ma sœur mais plus elle grandit et plus de nouvelles responsabilités s'imposent à moi. Je n’ai pas demandé à adopter le rôle d'un père et pourtant c'est là un rôle qui me colle à la peau depuis l'adolescence. Alors encore moins doublement avec le môme Ghallager. Je me demande pourquoi j'ai accepté au juste ... . Je devrais sans doute le balancer devant la porte de chez lui. Enfin soit, pour en revenir à Sammy, j'ai beau aimer ma famille, il y a des jours où j'aimerais profiter d'une complète solitude, à la maison s'entend. C'est d'ailleurs certainement en toute connaissance de cause que Jo et Mandy prennent régulièrement Sammy chez elles. Ça me permet ainsi de souffler et de retrouver une tranquillité qui m'est somme toute indispensable.
Ainsi, j’ai donc laissé derrière moi Thom et Sammy. Je le crois assez responsable pour veiller sur ma sœur, sans compter qu'il sait ce qui l'attend si ce n'est pas le cas.

Il doit être aux environs de vingt-trois heures passées et me voilà en direction de la sortie de la ville. Je passe bientôt le panneau tandis que le refrain entêtant du morceau que j'écoute s'imprime sur mes lèvres. This is your death, this is your death, this is your death desire !. Le refrain vient de "Birds of Hell awaiting de Marilyn Manson". Chanson qui passe présentement en boucle dans le poste. Elle correspond tout-à-fait à mon état d'esprit actuel. Après avoir appris quelques révélations sur les circonstances de l'accident de Terrie, je me suis mis en tête de retrouver le responsable de l'accident et de le lui faire payer très cher. Maintenant que je sais ce que je sais, cette idée m'obsède à m'en rendre littéralement fou. Peu importe qu'elle soit parvenue à sortir vivante de l'accident, ça aurait pu être tout le contraire.

L'air frais du soir s'engouffre dans l'habitacle en créant un courant d'air qui rend la chaleur moins insupportable. Ma chemise traine sur le siège passager avec une bouteille de Whisky que je compte vider lorsque j'aurais rejoint la forêt du côté de la Réserve. Il est hors de question que je roule à moitié beurré en voiture. C’est aussi pour ça que j’ai quitté le bar après un verre, avant de prendre une mauvaise décision et d'enfiler verre sur verre pour ensuite risquer de me retrouver coincé sans pouvoir reprendre la voiture pour le retour. Je suis généralement raisonnable mais il suffit d'un verre ou deux pour que je me laisse vite piéger.

Un type déboule bientôt plein phares derrière moi et me défonce les yeux sur cette route de forêt. On le dirait prêt à me rentrer dedans. Encore un de ces satanés fils de pute trop pressé. Je lui fais signe de me dépasser plutôt que de jouer au con.  mais il a l'air plutôt décidé à me provoquer et continue à me coller au train en klaxonnant et en faisant mine de vouloir me faire avancer plus vite.

- Va te faire foutre connard ! Dépasse-moi bon sang ! beuglais-je pour moi par-dessus la musique alors que ce dernier semble enfin s'engager pour me dépasser au plus mauvais moment puisqu'on manque de visibilité à cet endroit de la route vu le dos d'âne ou plutôt la grande bosse qui se présente tout près. Ce débile va finir dans le fossé ou pire si une autre bagnole s'annonce soudain en haut de la bosse. Et véhicule il se présente en effet en face.  Cet abrutis rabat soudain devant moi alors qu'il n'a pas fini de me dépasser, n'ayant forcément d'autre choix en me faisant une queue de poisson. J'ai eu le temps de ralentir mais c'était juste et si je n'avais pas réagis plus vite, il nous aurait ou plutôt m'aurait foutu au fossé. L'autre bagnole en face passe en klaxonnant puis poursuit sa route.

Si je ne me raisonnais pas sur l'instant, je lui exploserais l'arrière de sa bagnole mais je prends sur moi je ne sais par quel miracle, et ne fais alors que tendre le bras par la portière dont la vitre est baissée pour lui adresser un magistrale doigt d'honneur accompagné de son flot d'insultes. Rien à foutre de savoir si ça lui plaira ou non. Il a déjà de la chance que je ne me décide pas à laisser mes démons prendre le dessus. Néanmoins, s'il veut se rebeller, qu'il arrête sa bagnole sur le côté. Je suis tout disposé à lui faire ravaler sa connerie et lui mettre sur la gueule ! D'autant plus que depuis l'accident de Terrie qui s'est passé dans les environs, je suis quelque peu intraitable sur ce genre de comportement dangereux au volant. Je devrais le forcer à s'arrêter pour lui mettre sur la gueule et lui faire passer l'envie de recommencer mais j'essaye de demeurer calme malgré tout ! Sauf que ce dernier n’en a visiblement pas fini. Il recommence son cirque en roulant gentiment devant moi dans le but que je le rattrape visiblement. Chose que je fais en gardant néanmoins une distance de sécurité qu'il s'applique à réduire en donnant de violent coups de freins dès que je me rapproche comme s'il voulait provoquer une collision.

Je jure par tous les noms mais m’abstiens de rentrer dans son jeu. Cet abrutis serait foutu de me foutre au tas si je le dépassais et j’ai le sentiment que son petit jeu consiste en cela. Néanmoins, ma patience va vite finir par me faire péter un câble. Je décide de me montrer sage et de me stopper sur le bord de la route pour le laisser s'éloigner. Son véhicule poursuit sa route sur quelques petits mètres avant de se stopper en plein milieu de la voie. Le conducteur n’en descend pas et demeure derrière son volant pendant ce qui me semble être deux ou trois longues minutes. Il n'y a pas un chat sur cette route de forêt. Il s'agit de la principale qui mène en ville. Nous sommes néanmoins à quelques kilomètres de la ville dans la direction de la réserve qui ne se trouve plus très loin. Je ne capte pas où il veut en venir. Il semble immobile. Comme s'il m'attendait. Il n'y a pas l'ombre d'un geste de sa part à mon adresse d'après ce que je peux voir. Cette attitude a le don de m'agacer. Où veut-il en venir au juste ??!
Tiens le voilà qui repart. Bientôt son véhicule disparait sur une petite route qui mène à travers bois. Je peux le voir s'y engager de loin. C'est un chemin à droite juste avant la Réserve qui mène en forêt. Intrigué par son comportement, je décide alors de reprendre la route et je prends ainsi sa suite en m’engageant quelques minutes plus tard sur le même chemin. Je trouve ainsi sa bagnole garée sur un côté après avoir roulé quelques centaines de mètres.


made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Chris Crow le Dim 2 Aoû 2015 - 12:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Hyun-Su Woon
Padawan accompli
3123 $
08/04/1975 $
3123 messages
Mensonges : 3123
Anniversaire : 08/04/1975


MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Dim 7 Juin 2015 - 18:44


Toi je vais te faire la peau

Chris


Mauvaise journée… ? Non. Hyun-Su était juste un peu étrange aujourd’hui, il n’avait pas vraiment passé une mauvaise journée. C’en était une comme les autres, rien de bien choquant. Certains collègues avaient remarqué le manque d’énergie et d’enthousiasme du Coréen, mais ils ne s’étaient pas trop attardé là-dessus, ils s’étaient sûrement dit que ça arrivait à tout le monde. Encore, si on lui demandait ce qui n’allait pas… Le jeune homme aurait répondu que tout allait bien, qu’il avait juste un manque d’énergie. Une chose banale, comme tout le monde quoi. Il n’était pas un super héros malheureusement ! Il avait des fois ses hauts et des bas.
Sauf qu’aujourd’hui, ce n’était pas simplement des hauts et des bas. C’était plus que ça. C’était un anniversaire. Un mauvais anniversaire et c’était les pires souvenirs qui débarquaient mine de rien à la surface. Des flashbacks, des moments du passé que le jeune Coréen aurait préféré oublier et de ne pas y penser en ce jour-là. Il n’y pouvait rien, c’était automatique et ça, ça le faisait carrément chier.
Après avoir fini sa journée de travail, il n’était pas allé rentrer avec Sally pour boire une bière comme il le faisait de temps en temps avec elle. Non, il était entré directement chez lui, Terrie n’était pas là et Connor était en train de travailler. Alors, il se retrouvait seul avec ses vieux démons. Hyun-Su aurait dû rester avec Sally, mais il aurait été un peu trop désagréable et il ne voulait pas lui faire subir sa mauvaise humeur. Il était en train d’observer cette petite boite qu’il avait finalement décidé de sortir des cartons qui restaient… Oui, Sully n’avait pas importé beaucoup d’affaire de la Corée, en réalité. Il l’avait importé de ses propres moyens, il avait juste déballé la moitié des cartons. Laissant le reste dans le placard pendant ces années-là. Il avait réussi à sortir un carton du placard et de ce carton, il avait réussi à sortir une boite marron.
« 내가 없애 가지고 … » dit-il mystérieusement. C’était enfin la première fois qu’il parlait depuis quelques heures. Il avait dit qu’il devait s’en débarrasser. Il ne pouvait pas se fier au système de poubelle ici, il n’avait pas de cheminé là-bas, il n’avait rien de tout ceci. Il devait se débarrasser de ce qu’il y avait à l’intérieur de la boite. Réellement, c’était peut-être mieux pour lui, de se débarrasser de ces souvenirs qui lui étaient trop douloureux.
C’était même à ce moment-là qu’une idée lui traversa la tête, à peine qu’il eut pensé. Il prit la boite pour aller la déposer dans le coffre de la voiture. Il revint à nouveau dans son appartement pour récupérer de quoi faire un feu, un pack de quelques bières qui lui restait. Hyun-Su savait ce qu’il allait faire. Il en avait marre de se retrouver mal à chaque mois, d’être dans une petite période sombre et le meilleur moyen d’arrêter tout ceci : l’affronter et le brûler. Il allait brûler la boite.
Sullivan était donc sorti assez tard, il avait démarré la voiture alors qu’il venait déjà de boire une bière tranquille. On n’allait pas l’arrêter pour avoir bu une bière n’est-ce pas ? Si ? M’enfin… Il avait déjà bu un peu avant de monter dans la voiture, ça perturbait un peu son esprit apparemment alors qu’il tenait toujours l’alcool. Il était déjà presque vingt trois heures, normalement il n’y devrait pas avoir du monde à cette heure-ci. Dans la forêt de Lewiston… !

Sans avoir prévenu qui ce que ce soit, où il allait. Hyun-Su était déjà dans son pick-up, conduisant un peu trop rapidement que d’habitude. Il devait sûrement dépasser la limite qui était imposée, mais il s’en fichait. Il voulait que tout ceci soit fait le plus rapidement possible. Il sentait son énervement monter au fur et à mesure, cette colère qui commençait à devenir incontrôlable et ça allait lui porter préjudice un moment donné. Enfin, il n’était pas vraiment focalisé sur ses pensées qu’il y avait déjà un conducteur devant lui. Si le coréen n’avait pas ralenti, il serait rentré directement dans la voiture. « 썩 꺼져 ! » C’était un juron Coréen, quand il voyait que ce type était vraiment lent. Il était là à carrément le coller, attendant que le message passe pour qu’il aille plus vite. Mais non, l’autre type préférait écouter de la musique à fond. Le jeune homme ne voulait pas dépasser, il n’aimait pas particulièrement cette route parce qu’il savait que c’était à peu près là où Terrie avait eu son accident et ce n’était pas lui qui allait se faire avoir. Alors Su’ klaxonna une fois, deux, trois fois. Ce qui avait le don d’énerver le conducteur de devant. « 그것은 죄수를 가속화한다 ? » est-ce qu’il va accélérer le con ? Il n’avait pas l’air de comprendre que ce n’était pas une bonne idée de le dépasser et … « 오 후 화나게 » Oh et puis fais chier fit-il Sullivan complètement agacé. Il ne pouvait pas s’arrêter et lui dire deux mots. Il n’en était pas capable du tout, ça allait forcément finir aux poings et il n’avait pas vraiment le temps de faire ça. Il devait s’occuper de la boite. Il ne connaissait pas encore les routes et cela se voyait carrément. Il avait finalement eu envie de dire merde à tout ce qui allait advenir et décida de dépasser le chauffard de devant.

Sauf qu’il l’avait fait au mauvais moment. Une voiture se retrouvait en face de lui, le Coréen eut un hoquet de surprise et on voyait qu’à ce moment-là, il rigolait moins. Grâce à ses années de pratique en conduite, il réussit à faire une belle queue de poisson, n’ayant pas vraiment le choix puisqu’il l’avait dépassé à moitié. Il entendit un autre klaxon qui devrait venir de l’autre voiture qui continua la route. Il aurait dû vérifier les phrases le con ! Alors qu’il avait enfin dépassé l’escargot, il vit le doigt d’honneur, ce qui avait pour effet de fermer un peu plus les traits du Coréen. Alors qu’il pensait devoir continuer son chemin plus rapidement, il décida sous l’effet de l’alcool de le faire chier : il roulaaaaa toouuuut doucement ! Un rôle de parfait connard qui ne ressemblait pas du tout à notre Hyun-Su que les gens de Lewiston connaissaient. « 그것은 허 똥을 만든다? 이 자식 아. » ça te fait chier hein ? Connard. Il s’était accoudé sur la portière, tenant le volant à une main. Il continua ce jeu, à freiner à chaque virage. À chaque moment où il ne fallait pas, tout ça dans le but d’énerver l’autre conducteur qui l’avait bien cherché.
Oui il en fallait très peu à Hyun-Su pour l’énerver, surtout quand il était dans une mauvaise période.
Finalement l’autre s’était arrêté plus tôt, tant mieux pour lui. Alors que Hyun-Su détourna son regard du rétroviseur, il fronça les sourcils et très rapidement il s’arrêta au milieu de la route. Juste comme ça, comme s’il était vraiment seul au monde. Oubliant tout de suite qu’il était complètement sur la route, mais il s’en fichait. Il avait carrément oublié l’autre qui l’avait vraiment bien fait chier. Il se mit à regarder silencieusement autour de lui… Essayant de vérifier s’il n’avait pas dépassé la sortie pour aller dans la forêt, à cause de l’autre. Le Coréen était désorienté ! Il plissa les yeux essayant de voir dans le noir, s’il n’y avait pas une sortie là… Quelque part. Surveillant en même temps la voiture qui s’était arrêtée derrière lui.
Puis il avança doucement, laissant tomber la petite carte qu’il avait gardé en main pendant un certain temps. Il roula jusqu’au petit chemin à la droite, qui allait tout de suite le mener dans la forêt. Il tourna donc à droite, roulant sur quelques bosses qui faisaient bouger le véhicule. Après quelques centaines de mètres, Sullivan s’arrêta. Il sortit son sac pour mettre les bières et les allumettes. Il prit la petite boite marron. Il laissa donc la voiture sur le côté alors qu’il s’engageait dans la forêt à quelques mètres plus loin.

Il détestait les retours de ses souvenirs. Il détestait que le monde se mettait contre lui alors qu’il était en train d’essayer de se battre contre les démons. Assez rapidement et dans un enchainements de gestes frénétiques, Hyun-Su prit les morceaux de bois pour les réunir dans un cercle. Quelques minutes plus tard, il réussit à allumer un feu, instaurant un petit périmètre de sécurité, afin que le feu ne se répande pas dans la forêt. Il était en train de boire la bière et cligna les yeux pour lutter contre le sommeil. Il avait cette expression grave et triste à la fois, personne ne l’avait vu ainsi depuis qu’il était arrivé à Lewiston. Ou rares étaient les gens… Mais voilà. Il était en train de regarder la boite marron qui était à côté de lui. Alors qu’il s’apprêtait à la prendre. Il releva la tête et soupira après avoir serré la mâchoire. « M’emmerder sur une route c’est une chose, mais de là à me suivre. Je ne te pensais pas si bête pour vouloir le faire. » Peut-être qu’il parlait dans le vide, mais il avait cru entendre que quelqu'un se dirigeait vers lui. Doucement, le quarantenaire se leva, cherchant du regard l’observateur. Quand il le vit apparaître, il hocha doucement la tête, assez agacé qu’on le colle. « Tu ferais mieux de reprendre ton chemin. » Apparemment, à en voir son regard, ce n’était pas sûr que l’homme … à la carrure assez imposante allait le faire. Il y avait surtout cette tension qui régnait entre ces deux-hommes là.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Dim 7 Juin 2015 - 20:48



Toi je vais te faire la peau.

  


Au fur et à mesure que je progresse sur ce chemin de terre, je me demande ce que je fous là finalement. Je suis partagé entre le désir de laisser exploser ma frustration des derniers jours au moyen de ce défouloir qui s'est invité en cette soirée tel une opportunité, et le doute. Certes, le comportement de ce type m'a fortement intrigué. Je n'ai pas compris sa provocation. Si c'en est. Je ne vois néanmoins pas ce qui aurait pu le pousser à adopter une telle attitude sur la route. J'étais au-dessus de la limite de vitesse dans cette zone et j'étais loin de me trainer, au contraire. Je n'allais cependant ni trop vite ni trop lentement. Soit. Ce type devait être à demi bourré. Il n'y avait qu'à voir sa conduite ... . Il y en a toutefois pour qui ça ne va jamais assez vite, songeais-je alors que je revois la scène.

Je gare bientôt le pick-up derrière l'autre véhicule et m'engage sur le chemin à pied, lequel serpente à travers bois. Armé d'une lampe torche, je parcoure une certaine distance en me demandant ce qui m'attend. Façon de parler. Le type n'est pas censé avoir capté que je l'ai suivi jusqu'ici étant donné que j'ai pris sa suite un petit laps temps plus tard. Quoi qu'il en soit, je repère alors un feu. Au moins celui-ci a eu l'esprit de le faire dans un endroit sûr et sans risques. J’ai déjà vu d'autres faire n'importe quoi. Mais soit, je ne suis pas ici pour ça. Je ne sais même pas ce qui m'a conduit ici en définitive. La colère s'est quelque peu dissipée en chemin pour ne plus laisser place qu'à l'intrigue. Néanmoins, ce sentiment ne tient qu'à un fil.

« Tu ferais mieux de reprendre ton chemin. »

La tension un instant plus tôt disparue s'installe de nouveau. Je repère un restant de bidon qui comporte encore de l'eau de pluie et en vide le contenu sur le feu. Inutile de dire que ce n'est pas vraiment le lieu pour préparer un feu même s'il n'y a à priori aucun risque. Néanmoins, je ne compte pas rester pour voir s'il le gèrera jusqu'au bout et l'éteindra bien en repartant. Les raisons de sa présence ici demeurent mystérieuses mais cette boite présente est synonyme qu'il désire la voir disparaitre si je cerne bien l'intention. Je me fous de son contenu et je me fous de sa réaction. Il a de la hargne à revendre et je me prends quelques coups sans broncher et sans desserrer ma poigne alors que je l'ai choppé par le col sans un mot et l'entraine avec moi jusqu'à son véhicule, le jetant sur le siège conducteur sans ménagement avant de claquer la portière sur lui. Puis je m’accoude à la vitre baissée en entravant d'avance tout geste de rébellion de sa part.

- Dégages d'ici. T'es en territoire indien. T'as rien à foutre ici en plein milieu de la nuit.

Inutile d'en dire plus. Je regagne mon véhicule tranquillement. J'ai gagné la moitié d'un pack de bière au passage. M'hasarder ici m'aura au moins rapporté ça et aussi quelques bleus dans les côtés et à l'angle de la mâchoire lorsqu'il a fait voler quelques coups avec son coude via son bras resté libre.

made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Chris Crow le Ven 19 Juin 2015 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Hyun-Su Woon
Padawan accompli
3123 $
08/04/1975 $
3123 messages
Mensonges : 3123
Anniversaire : 08/04/1975


MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Dim 7 Juin 2015 - 21:52


Toi je vais te faire la peau

Chris


Ils se regardaient droit dans les yeux. Illuminés par la lumière que le feu était en train de dégager, ils pouvaient se détailler et s'analyser. Hyun-Sun était plus petit que l'autre et moins baraqué. Il était clair que l'Indien savait se battre à force d'avoir affaire à des petites frappes qui s'amusaient à allumer le feu dans la forêt. Pourtant il se rappelait d'avoir déjà fait ça pour son anniversaire, avec ses amis et ils n'avaient pas vraiment eu de soucis... Ok, c'était vrai que c'était pas vraiment dans le plein coeur de la forêt... S'il était là, c'était parce que le coréen voulait avoir la paix et déjà, ce n'était pas gagné. Démarrer les hostilités, ce n'était pas vraiment une bonne idée même s'il pensait qu'il réussirait à en faire une bouché à ce mec, il avait déjà connu des adversaires ayant une énorme corpulence... Même si une fois, il s'était fracturé le poignet... Mais il ne refera pas cette erreur une seconde fois. Oui, il ferait mieux de reprendre son chemin, il l'avait déjà fait assez chier sur la route et ce n'était vraiment pas le moment qu'il le fasse chier avec le feu... À le perturber alors qu'il était en pleine tentative de se débarrasser la boite qui le mettait dans tout ses états. Cette boite dont il aurait bien aimé de voir le contenu pour la dernière fois avant de jeter dans le feu et de voir disparaître...! Que ces mauvais souvenirs s'en aillent et ne reviennent plus jamais... Par moment, il venait à penser qu'il aurait dû prendre la place de Terrie et il aurait dû devenir amnésique, ainsi il n'aurait pas à souffrir de son passé qu'il haïssait. Ce n'était vraiment pas le moment alors qu'il avait la force de pouvoir tout jeter dans le feu. Ces souvenirs qui le rendait dépendant et qui lui faisait réellement mal. Comme si c'était un couteau qui ne cessait pas de se remuer dans la plaie. Non, cet homme qui était venu plus tard, marchait vers lui en silence. Alors que Hyun-Su le pointa du doigt « Ne .. » Il n'eut pas le temps de dire quoi ce que ce soit, que le type l'avait attrapé par le col. Par réflexe il lui donna un coup de coude dans la mâchoire pour se défendre et se libérer. Malheureusement pour l'employé du centre commercial, son bras droit s'était retrouvé bloqué derrière son dos, sous l'emprise de super forest man qui avait été assez rapide. Merci l'alcool ! Ça n'empêchait pas au Coréen de donner des coups de coude de son bras gauche dans les côtes et sur le visage s'il y arrivait. Il l'insultait en Coréen et ce n'était vraiment pas beau à entendre ! Tant que personne ne comprenait, c'était mieux !

Alors qu'ils arrivaient devant le pick up du quarantenaire, s'éloignant complètement, avec le feu déjà allumé de là-bas, ainsi que sa boite, le bidon et .. les packs de bières. Gr. Non, il n'allait pas gentiment retourner dans son pick up et rentrer chez lui comme ça. On n'allait pas l'emmerder alors qu'il faisait quelque chose dont il avait vraiment besoin de le terminer ! Alors qu'il était dans la voiture, avec la portière déjà refermée, il se tenait le poignet droit de sa main gauche pour le masser un peu. Il écouta à moitié l'Indien lui dire « Dégages d'ici. T'es en territoire indien. T'as rien à foutre ici en plein milieu de la nuit. » À ces mots-là, il le regarda les sourcils haussés, on pouvait lire une expression de fausse surprise sur son visage. Il avait l'air de lui dire "non sans blague ?" Il serra la mâchoire et le plus silencieusement possible, il ouvrit la portière alors que l'autre était en train de marcher vers son véhicule, avec SON pack de bière ! Il marcha derrière lui et sans crier gare, il fit une prise avec sa jambe sur le genou de son opposant pour perturber son équilibre, lui faisant manquer de tomber. Dans le fond... Hyun-Su espérait que l'alcool ne faisait pas trop de ravages sur son propre équilibre, il réussit à prendre appui sur ses jambes pour tournoyer sur lui-même et lui donner un coup de pied à l'Indien qui se cogna brutalement contre la voiture et lâchant le pack de ses bières. Il était adossé contre la voiture quand le Coréen soupira et remit un peu les pans de sa veste en place dans un geste légèrement frénétique. Il s'abaissa pour récupérer le pack de bières. « Ne me dis pas quoi faire et je ne te permets pas de prendre mon pack de bières. » Il soupira en se relevant, c'était assez étrange de se remettre aux gestes de combat qu'il n'avait pas pratiqué depuis un certain temps... Alors qu'il faisait quelques pas en arrière pour retourner à son feu, il le pointa du doigt« C'est quoi qu'à rien à faire ici. T'aurais sérieusement dû continuer ton chemin. » Il gigota doucement la main et lui tourna le dos, restant quand même sur ses gardes car il était peut-être sûr que l'autre n'allait pas être plus raisonnable que lui et tenterait de foncer vers le Coréen... Ou au contraire, il se montrerait raisonnable et n'aurait pas tenté de jouer avec le feu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Ven 12 Juin 2015 - 9:27



Toi je vais te faire la peau.

  


Mes propos sont clairs tandis que je t'invite à quitter les lieux. Je regagne mon véhicule tranquillement, pack de bière en main. Je n'entends pas les légers craquements au sol tandis que tu me suis, mon attention est toute dirigée sur un appel que je reçois alors dans la foulée mais auquel je n'ai pas le temps de répondre puisque ce dernier vole dans l'élan alors que je le lâche sous le coup que tu me portes derrière le genoux. Putain d'enflure !!! Sous le coup, je perds l'équilibre et tu me percutes d'un second coup dans la foulée qui m'envoie m'écraser contre la remorque du pick-up plutôt violemment. Je reste un bref instant appuyé bras tendus sur le bord de la carrosserie tandis que je me redresse. Tu veux jouer à ça ? Ok ! Inutile de rester soft plus longtemps. Je vois rouge et ne portant qu'un faible intérêt à tes foutues remontrances, je fonce droit sur toi tel un boulet de canon alors que tu commences à t'éloigner. Tout ça est stupide mais puisque tu as d'autant plus relevé le niveau des hostilités, autant t'offrir une réponse somme toute égale même si finalement, j'ai certainement plus de tords que toi dans l'histoire. Toutefois, fierté oblige, je ne suis pas décidé à me raisonner sur ce point.

Je te choppe à nouveau dans l'élan et je t'envoie bouler violemment dans le mouvement contre la carrosserie de ta caisse. Ça devrait s'arrêter là lorsque ta tête heurte la carrosserie ... mais quelque chose s’empare de moi. Une rage d'autant plus sourde que je parviens encore moins à me raisonner. Je ne contrôle plus rien. Toute la frustration et la colère de ces derniers jours se rabattent sur toi en s'imposant à moi sur l'instant sans que je ne puisse cesser les coups. Tu n'es plus qu'une marionnette entre mes mains. Je vois le visage de quelqu'un d'autre alors que les coups pleuvent et que je ne sais plus m'arrêter. Je cogne encore et encore jusqu'à ce que la sonnerie du téléphone égaré plus loin ne me rappel à retrouver mes esprits. C'en est assez. Je crois qu'on sait assez mis sur la gueule pour nous montrer raisonnable et ne pas finir l'un comme l'autre aux urgences. On se toise un instant alors que l'un comme l'autre semblons vouloir en terminer là avec les hostilités. C’est le propre des hommes comme moi entre autre qui ont parfois besoin de se défouler en sautant sur la première occasion de se mettre sur la gueule avec le premier venu qui se sent d'humeur à provoquer. Je ne sais plus au juste lequel de nous a eu le plus de raisons de provoquer tout ça au final, mais soit. Il y a des fois où il ne faut pas chercher à comprendre. C'en serait presque risible finalement. Tu sais, comme ces types qui se battent et qui ensuite en rigolent pour finalement aller boire un verre comme si tout ça les avait en fin de compte rapprochés. Entre mecs, les conventions sociales sont parfois aussi compliquées que chaotiques.


made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Chris Crow le Ven 19 Juin 2015 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Hyun-Su Woon
Padawan accompli
3123 $
08/04/1975 $
3123 messages
Mensonges : 3123
Anniversaire : 08/04/1975


MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Ven 12 Juin 2015 - 19:04


Toi je vais te faire la peau

Chris


Hyun-Su avait senti la tension être toujours là, alors qu’il tentait de la faire disparaître. Il n’avait rien fait pour arranger les choses, il avait donné un sacré coup à l’arrière et il devait se douter que l’autre allait lui foncer pour le choper. Dans ce genre de mouvement-là, le Coréen avait tenté de donner un coup de pied dans la figure, mais… À peine qu’il fut attrapé par le col et la petite pente qui montait légèrement ne l’aidant pas : il fut projeté vers sa voiture. Il tenta de reprendre l’équilibre en faisant quelques pas en arrière, lâchant les bières sur le chemin. Il heurta un caillou et se cogna violemment la tête contre la portière de son pick-up. Il y eut un coup sourd lors du choc et Su’ en était complètement sonné. Pourtant les choses auraient pu s’arrêter à là, mais ça n’avait fait qu’accentuer la colère du quarantenaire qui tenta de se relever manquant de tomber un moment donné face à un homme imposant qui arriva sous un air différent de tout à l’heure. Il donna le premier coup qu’il tenta d’éviter de justesse, n’ayant pas vu le second arriver. Les coups pleuvaient de la part de l’indien, il eut en retour quelques coups de la part du Coréen jusqu’à ce que finalement, ce dernier cessa. Suivit de l’autre à quelques coups de plus, après.

Sullivan soupira, toujours sonné, la tête qui tournait encore. Il était adossé contre sa voiture, il cracha le sang qui était dans sa bouche, voulant se débarrasser du goût de fer qui ne l’avait pas tant manqué que ça. Il releva son regard pour croiser celui de l’autre. Ils se regardaient et semblaient avoir la même volonté : que les hostilités s’arrêtent là et qu’ils n’avaient pas besoin d’aller plus loin pour tenter de voir qui serait le premier à avoir besoin d’aller aux urgences. Alors qu’ils pouvaient souffler tout les deux et constater l’étendue des dégâts, Hyun-Su essaya de se relever tout de suite alors que ce n’était pas probablement la meilleure idée du siècle. Il s’assit donc sur le siège de la voiture, dont la portière était toujours restée ouverte. Il posa sa main sur la joue qui lui faisait mal, il n’était pas allé de main morte l’autre con ! Su’ se mit à rire et s’essuya le nez qui saignait. Alors, il se mit à chercher dans son pick-up assez rapidement un paquet de mouchoirs qu’il trouva non sans mal. Il avait rigolé parce que c’était bien risible de se frapper dessus, cela montrait que l’un et l’autre en avait eu besoin. « Tu peux en prendre, si tu veux. » Il montra rapidement du doigt le pack de bières qui étaient tombés là-bas, ça pouvait être le trophée du soir pour l’autre. Il se sentait bien mieux, que cela pouvait paraître étrange… Tout à l’heure, il était sur le point d’exploser et là, il était presque vidé de toute énergie. Sur le point de rire pour n’importe quoi sous l’effet de l’alcool peut-être.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Sam 13 Juin 2015 - 11:39



Toi je vais te faire la peau.

  

Vidés et visiblement soulagés, nous rendons les armes. Je crois que l'un comme l'autre avions besoin de nous défouler et en songeant à la façon dont tu as percuté ta voiture dans l'élan alors que je t'ai choppé un peu plus tôt, un drôle de sourire court sur mes lèvres comme pour mieux écarter désormais toute trace d'hostilité envers toi. C'est drôle comme toute la tension est retombée d'un coup. Il demeure désormais un calme serein entre nous alors que nous nous remettons chacun de notre côté, pas très loin l'un de l'autre. Tu t'es réinstallé sur le siège conducteur en laissant la porte ouverte, placé de biais tandis que tu pallie à l'étendu des dégâts à l'aide d'un mouchoir tandis que je me tiens calé contre l'aile de ta bagnole à quelques dizaines de centimètres de toi. Nous ne craignons plus ni l'un ni l'autre une récidive. C’est comme si nous nous regardions désormais avec cette lueur dans les yeux qui traduit que finalement, ça a été un défouloir nécessaire et qu'il ne demeure pas la moindre rancune malgré la violence des coups échangés. J’ai pourtant cogné comme un damné et tu n'as pas non plus été en reste de ce côté-là. Pourtant, il ne demeure la moindre lueur vindicative dans les regards que nous échangeons. Nous prenons juste le temps de souffler. L'atmosphère est d'autant plus détendue alors que tu te mets à rire et que je te suis, poussé par ton rire extrêmement communicatif qui se traduit chez moi par quelques soupirs amusés qui prennent un peu plus d'ampleur alors qu'on se regarde et qu'on s'adresse un sourire amusé encore teinté de nos rires qui s'élèvent dans l'air.
J'avise ton pack de bières échoué au sol tandis que tu m'invites à en prendre une dans le même temps. J'en récupère deux et je t'en lance une. On les décapsule au même instant et on trinque.

- A la tienne, on l'a bien mérité je crois ! dis-je avec un petit sourire en coin.

Je me penche un instant sur le rétro de la portière et j'observe les plaies sur mon visage. J’ai les jointures des mains en sang et quelques ecchymoses ne vont pas tarder d’apparaitre ça et là. Je ne m'en inquiète pas, ce n’est pas la première fois que je me mets sur la gueule avec un type. J’ai subis bien pire par le passé. Je nettoie juste du revers de la main la trace de sang qui s'est écoulée de l'arcade. Ça saigne abondamment à cet endroit là.
Entre temps, j’ai récupéré mon téléphone et j’envoie un message à ma frangine pour qu’elle ne s'inquiète pas. Ce dernier a quelque peu morflé dans sa chute mais il fonctionne toujours et c’est tout ce qui m'importe. Je ne suis pas très porté sur ce genre de technologies. Tant qu'il remplit ses fonctions, ça me va. Bref, une fois le message envoyé, je te donne un coup d'épaule et te fais signe de me suivre.

- Allez viens, on va se boire un verre en ville et on graillera un morceau.

L'invitation que je te formule me surprend moi-même mais poussé par une petite faim, je me suis dit autant qu'on en profite à deux. Nous ferons néanmoins un détour par chez moi pour nous passer un coup sur la tronche histoire de ne pas débarquer en ville dans cet état.

made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Chris Crow le Ven 19 Juin 2015 - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Hyun-Su Woon
Padawan accompli
3123 $
08/04/1975 $
3123 messages
Mensonges : 3123
Anniversaire : 08/04/1975


MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Sam 13 Juin 2015 - 17:54


Toi je vais te faire la peau

Chris


Vu de l’extérieur, les gens penseraient que les deux combattants seraient bon à se faire interner dans l’aile psychiatrique ! Il n’y avait rien de si drôle ! Ils s’étaient frappés pour une raison qui n’était pas vraiment si solide… Enfin, ça l’était pour ces deux-là, ils en avaient juste besoin… Hyun-Su allait sûrement commettre quelque chose qu’il allait regretter par la suite, ces souvenirs dont il voulait vraiment se débarrasser, il y tenait quelque part. La tension avait disparue, assez rapidement avec quelques sourires, rires échangés. L’autre homme avait ramassé le pack de bière, il en passa une au Coréen. Ils les avaient décapsulées en même temps et ils trinquèrent. « A la tienne, on l'a bien mérité je crois ! » Su’ répondit par un soupir de rire, montrant qu’il était d’accord. Il n’essayait pas trop de parler pour l’instant et profita de boire quelques gorgées avant de regarder en face de lui. Là où devait avoir une petite lueur de lumière, montrant que le feu aurait été toujours allumé là-bas, avec sa boite à souvenir. Oui, il ne fallait pas vraiment chercher à comprendre ce qui se passait par moment dans la tête de certaines personnes, surtout quand ils avaient décidés de boire une bonne bière après quelques coups échangés.

L’homme se pencha pour se regarder sur le rétroviseur, pour observer l’étendu des dégâts. Alors que Hyun-Su était en train de s’essuyer le nez qui continuait à saigner. « Ça va, on ne s’est pas trop défigurés heureusement… » ajouta-t-il en guise de commentaire avec un léger accent. Dans cet état-là, le coréen ne faisait plus trop attention s’il était compréhensible. Enfin bref, pendant que l’autre était en train de ramasser le téléphone. Hyun-Su était en train de finir la bière, il tendit le paquet de mouchoir comme quoi il lui proposait un mouchoir pour son arcade sourcilière. Il lui donna un coup d’épaule, un geste tactile pour attirer l’attention, c’était drôle. Sully faisait des fois la même chose quand il voulait adresser la parole aux personnes. « Allez viens, on va se boire un verre en ville et on graillera un morceau. » Le Coréen se mit à sourire, montrant qu’il accepta l’invitation. « Je te suis avec ma voiture. Mais attend, il faut que je récupère quelque chose que j'ai laissé là-bas. » fit-il en se levant du siège de la voiture, il venait de laisser la bière dans son pick-up. Il marcha entre les arbres pour arriver jusqu’au feu, il récupéra sa boite qu'il avait laissé là-bas, pour ensuite retourner dans sa voiture. Quand il était arrivé, il fit signe à l’autre qu’il était prêt à le suivre, peu importe où il allait, mais une chose était sûre… C’était qu’il avait faim lui aussi toute compte fait, se rendant compte qu’il n’avait pas vraiment mangé. Il alluma la voiture et ils sortirent de la forêt pour ensuite faire un détour chez l’Indien. Hyun-Su durant tout le trajet n’avait pas cessé de jeter des coups d’oeil à la boite marron, se demandant s’il ne devait pas justifier son comportement … Non, chacun à ses mauvaises humeurs dans tout les cas. Alors il descendit pour le rejoindre, il sentait que sa joue le brûlait un peu depuis tout à l’heure, à croire que ça saignait. « Je me suis pas présenté. Hyun-Su, tu peux m’appeler Sullivan. » fit-il comme ça, alors qu’ils se dirigeaient vers la porte. Se disant qu’il devrait arrêter de parler encore quelques temps, tant que sa mâchoire lui faisait mal à chaque fois qu’il parlait … Ce n’était pas l’alcool qui allait l’aider.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Ven 19 Juin 2015 - 14:46



Toi je vais te faire la peau.

  

C'est marrant de constater la tournure que viennent de prendre les évènements. Encore plus étonnant vu mon caractère qu'un tel revirement se soit imposé ainsi tout naturellement à moi. Il ne demeure plus une once d'animosité envers toi. Il y a de drôles de rencontres comme ça qui débutent parfois mal et qui s'engagent vers une toute nouvelle voie sans qu'on ne comprenne réellement ce qui se passe ou ce qui nous y pousse. J'ai l'impression que c'est mon instinct qui me guide et j'ai l'habitude de m'y fier. Je ne me pose donc pas de questions quant à l'invitation que je viens de te formuler et à laquelle tu acquiesces.

« Je te suis avec ma voiture. Mais attend, il faut que je récupère quelque chose que j'ai laissé là-bas. » me signifies-tu avant de quitter le siège de ta bagnole pour aller récupérer la dite chose là-bas. Pendant ce temps, je me grille une clope, calé contre la portière de la Chevrolet. Tu reviens en peu de temps avec une boite, celle que j'avais repéré près du feu. Je te fais juste signe depuis là où je me tiens, prêt à grimper en voiture si tu l'es également. Je me demande la nature de ce que tu tiens entre les mains mais peut-être évoquerais-je le sujet plus tard. Nous nous mettons en route. Petit détour par chez moi avant de nous rendre en ville. Une fois garés devant la maison, je t'invite à me suivre et nous faisons les présentations tandis que j'ouvre discrètement la porte. J'imagine qu'à cette heure-là, les deux parasites doivent être couchés.

« Je me suis pas présenté. Hyun-Su, tu peux m’appeler Sullivan. »

- Chris, dis-je en t'offrant une franche poignée de main pour rendre les présentations plus officielles. Nous pénétrons à l'intérieur. Suis-moi, pas trop de bruit, ma sœur doit pioncer, déclarais-je en évitant de mentionner la présence de Thom qui doit lui aussi dormir à l'étage. Nous nous rendons donc dans la salle de bain et ne mettons pas longtemps pour retrouver un aspect un peu plus humain. Façon de parler ... .

- On prend la mienne ou la tienne ? te glissais-je l'air de dire qu'il n'est pas forcément utile de nous y rendre à deux bagnoles.

Le choix étant fait, nous reprenons la route et j’en profite pour te demander plus de précisions sur tes origines. Je vois bien que tu es asiatique mais j'ai du mal à définir si tu es chinois ou coréen entre autre. Si je me fie à la sonorité de ton prénom, tu es coréen. Nous arrivons sur les lieux en peu de temps et nous installons à une table. Un petit silence règne le temps qu'on puisse passer commande. Nous nous trouvons dans un café-restaurant ouvert jusque tard dans la nuit où il m'arrive souvent de venir me bouffer un burger dès que l'envie me prend et quelque soit l'heure. En parlant de ça, c’est justement ce que je commande, accompagné d'une boisson alcoolisée.
Nos plats arrivent et la conversation reprend alors tranquillement entre nous.

- Tu bosses dans quoi ?

La conversation tourne autour de ce que tu fais avant de s’orienter sur mon job à moi et sur ce que j'ai fais jusqu'ici alors que tu me la retournes. Puis je te demande alors depuis combien de temps tu es ici. Je ne crois pas t'avoir déjà croisé ou alors je n’ai pas fais gaffe. Je suis parfois dans mon monde et je ne viens en ville que pour bosser même si je reste généralement observateur.


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Hyun-Su Woon
Padawan accompli
3123 $
08/04/1975 $
3123 messages
Mensonges : 3123
Anniversaire : 08/04/1975


MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Mar 21 Juil 2015 - 20:21


Toi je vais te faire la peau

Chris


Ils se serrèrent la main, pour rendre les présentations de façon plus officielles. Que c'était drôle de voir les mains qui se frappaient tout à l'heure se serrer l'une dans l'autre. Le Coréen hocha silencieusement la tête quand Chris lui annonça que sa soeur était en train de dormir, ils ne devaient pas trop faire de bruits afin d'éviter de la réveiller. Ils allèrent silencieusement dans la salle de bain pour se soigner et une fois que c'était fait. " On va prendre la tienne." répondit-il.

Ils montèrent dans la voiture et ils reprirent la route, puis c'était plus prudent que ça soit Chris qui conduise vu le taux d'alcoolémie dans le sang de Sullivan. Ce n'était pas une bonne idée que ça soit lui qui conduise et du coup, qu'ils prennent sa bagnole. Pendant le trajet, ils discutèrent sur les origines de Hyun-Su, il lui répondit qu'il était de la Corée du Sud, qu'il était venu vivre aux USA parce qu'il appréciait ce pays et qu'il voulait s'éloigner de son pays d'origine qui lui rappelait des souvenirs assez douloureux.
Ils étaient ensuite arrivés sur les lieux, finalement ce n'était pas si loin que Hyun-Su ne l'aurait pensé ! Chris commanda un burger avec une boisson alcoolisée. Le Coréen commanda la même boisson alcoolisée et un plat : des frites avec de la viande. Il détestait vraiment les hamburgers, ce n'était pas son truc et il ne comprenait pas pourquoi. Il n'avait jamais aimé ça. En tout cas, ça faisait un endroit de plus dans le répertoire de lieux pour Hyun-Su. Il ne connaissait pas justement ça. Les plats arrivèrent enfin et ils avaient un peu la paix avec le serveur. En tout cas, le service était assez rapide ici !

Pendant que Hyun-Su mangeait la bouchée de la viande, Chris lui demanda dans quoi il bossait. Il répondit par un haussement des épaules et lui fit signe qu'il finissait sa bouchée. " Un boulot pas très intéressant pour certaines personnes. je suis un employé à Forever 21. Je conseille et vends les vêtements aux gens. Je refais un peu la garde robe de mes amis. La mode ça me parle." Il fit un léger geste du menton pour le désigner avant de se souvenir de ne plus refaire ce geste avant un moment " Et toi ?" Puis la conversation tourna sur ce que faisait Chris et à vrai dire, c'était un métier dont le Coréen avait un peu près deviné la nature, mais c'était bien mieux quand il l'entend dire de Chris. Ça faisait quatre ans qu'il était à Lewiston, il ajouta qu'il était plutôt du genre à se fondre dans la masse et à ne pas chercher à sortir de l'ordinaire : comme pour l'élection du maire par exemple. Il lui demanda par la suite s'il était là depuis qu'il était tout petit et s'il avait des amis à Lewiston, en émettant une possibilité qu'ils puissent connaitre la même personne sans le savoir. Que ce genre de chose arrivait souvent dans cette ville : le monde pouvait quand même rester petit.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Ven 24 Juil 2015 - 11:01



Toi je vais te faire la peau.

  


Au moins, l'avantage à cette heure, c'est qu'on est servi rapidement vu le peu de monde présent. J'ai vraiment une dalle d'enfer rien qu'à sentir les fumets en cuisine et puis tout ça m'a creusé. Dire qu'il y a un petit quart d'heure environ, nous nous mettions sur la gueule. Hallucinant comme il est aisé pour nous les mecs de nous réconcilier autour d'une bière. Je t'interroge sur ton boulot et tu m'apprends :

"Un boulot pas très intéressant pour certaines personnes. Je suis un employé à Forever 21. Je conseille et vends les vêtements aux gens. Je refais un peu la garde robe de mes amis. La mode ça me parle."

- Je vois, répondis-je en arborant malgré moi une moue à demi dubitative, un sourcil légèrement haussé. C'est pas un domaine qui me parle, que ce soit la vente ou la mode. Mon truc c'est le bois. La sculpture en particulier. J'aurais très bien pu faire mécanique mais je suis tombé très tôt dans le travail du bois avec un ancien de la Réserve. Mon travail s'est fait connaitre, plus particulièrement au fil de quelques endroits en ville pour lesquels on a eu recours à mes services. Maintenant j'ai ma propre boutique dans West Orchards.

La question se pose ensuite sur d'autres choses et je déclare aussitôt que je n'ai jamais quitté le coin. Tu émets l'hypothèse qu'on a sans doute quelques connaissances en commun.

- En effet, c'est une petite ville. Ça ne serait pas étonnant, ironisais-je un brin par pure taquinerie. Tu crèches dans quel coin de la ville ? demandais-je en cherchant à savoir d'avance où je devrais te poser au retour.

Alors que tu me réponds, je reçois dans le même temps un SMS de la part de ma sœur Jo. Il est relativement tard et je ne capte pas trop le contenu de son message. Soit elle s'est plantée de destinataire, soit je suis trop fatigué pour parvenir à déchiffrer. Quelques mots sont écrits en abrégé, elle sait pourtant que j'insupporte ce genre de choses. Après elle se plaint que je ne réponds parfois pas. En même temps, ça m'arrive souvent et pas qu'avec elle. Ce genre de message est utile mais je n'y suis pas spécialement accro. Aussi, je zappe souvent de répondre par pure fainéantise. Cette fois cependant, elle ne lâche pas l'affaire devant mon silence et en renvoi un aussitôt après le premier, message que je comprend alors mieux cette fois-ci. Elle me demande d'aller la récupérer suite à une soirée de laquelle elle ne sait vraisemblablement trouver le moyen de revenir. Une histoire de potes qui auraient trop bu et avec qui elle ne veut pas monter en bagnole pour rentrer.
Je t'en fais ainsi part et je te propose de te déposer chez toi avant de partir la chercher ou bien de m'accompagner si t'as envie. Il ne s'agit que d’aller chercher ma frangine mais autant proposer si t'as pas forcément envie de rentrer tout de suite. A toi de voir Hyun Hyun.

made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Chris Crow le Ven 7 Aoû 2015 - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Hyun-Su Woon
Padawan accompli
3123 $
08/04/1975 $
3123 messages
Mensonges : 3123
Anniversaire : 08/04/1975


MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Dim 26 Juil 2015 - 13:08


Toi je vais te faire la peau

Chris


Il savait que la mode ne serait pas vraiment du domaine de Chris. Ce qui faisait sourire l’asiatique face à la réponse, il continua de manger tout en l’écoutant. Puis il fit un regard surpris alors qu’il était en train de manger une frite. « Wow. Tu viens de me dire que tu as plus ou moins fait tout une ville ? » Il n’était pas sûr d’avoir bien compris ce qui avait été dit, mettant le doigt sur le fait que l’Anglais n’était pas sa langue maternelle. Il avait déjà eu des quiproquos à cause de ce problème. Donc il demandait un peu la confirmation, mais dans un autre sens c’était bien probable vu la ville qui avaient des maisons dont les structures étaient en bois. Dans tout les cas, le Coréen était impressionné, le travail de sculpteur en bois devait plus payer que le sien, qui consistait à vendre des vêtements et conseiller… Oui, mais l’important c’était le métier qui passionnait. Hyun-Su ne savait pas s’il devait dire qu’il avait fait des études dans l’hôtellerie, mais bon. Le sujet de la conversation était porté sur autre chose : la possibilité d’avoir au moins une connaissance en commun. L’asiatique pensait cela comme ça, parce que ça lui était arrivé de s’être fait des amis parce qu’ils avaient des amis en commun. Comme le dirait la citation : les amis des amis sont ses amis. Il se mit à sourire face à la réponse de Chris et presqu’instantanément il lui répondit qu’il vivait à Tammany Creek. Un coin qui était assez éloigné du centre ville.
Puis tout d’un coup, le téléphone se mit à vibrer, ce n’était pas le sien, mais celui de Chris. Le sien aurait fait une mini-sonnerie d’un extrait d’une musique K-Pop (on reconnait bien un Coréen). Il finit son assiette et sa bière, se disant que sur le coup, il avait bien mangé. Toutefois, Hyun-Su fut un peu intrigué par le fait que Chris se soit tout d’un coup focalisé sur son téléphone. Ce dernier ne tarda pas à expliquer la situation. Face aux propositions que faisait son ami du soir, le coréen ne prit pas longtemps pour répondre à la proposition. « Je viens avec toi. » Ça ne devait pas le déranger, de toute façon si c’était le cas : il ne lui aurait pas fait cette proposition là ! Puis il avait laissé sa bagnole chez Chris et il ne pouvait pas la laisser ainsi : surtout qu’il y avait cette boite et il n’était pas vraiment à l’aise pour la laisser là-bas, à l’idée de la récupérer le lendemain. Un jour, il réussira à s’en débarrasser, sans que personne découvre l’existence. Puis, mieux vaut qu’il ne rentre pas chez lui. De toute façon, dormir cette nuit pour Hyun-Su c’était mort.

Alors ils finirent le repas du soir, puis ils se levèrent après d’un commun accord pour aller payer. « Je te paye le repas. » Sans laisser le temps à Chris de répondre, le coréen paya pour tout les deux. Son ami du soir devait payer l’essence et le consommer un peu, alors c’était une façon de remercier chez Hyun-Su. Puis ils allèrent dans la voiture de Chris pour reprendre la route : chercher Jo. « Elle a quel âge ta soeur ? » demanda-t-il, pour faire de la conversation… Avant d’enchainer par une autre question : combien de frères et de soeurs avait-il.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Ven 31 Juil 2015 - 15:56



Toi je vais te faire la peau.

  


« Wow. Tu viens de me dire que tu as plus ou moins fait tout une ville ? »

J'hausse un sourcil dubitatif. Ça doit être l'humour coréen ... . Je ne note pas, sans doute une manière de ne pas te mettre mal à l'aise en rebondissant d'une manière ou d'une autre sur tes propos. je me connais, autant éviter de me montrer cassant envers toi d'une quelconque manière car ouais, je suis foutu d'offusquer les gens parfois sans le vouloir. C’est même ma spécialité à vrai dire. La conversation se poursuit. Ah tiens, Tammany Creek. Peut-être connais-tu Terrie ? Je te poserais cependant la question plus tard, pour le moment, un message occupe toute mon attention. Message face auquel je te propose deux options par la suite. Celle de m'accompagner ou de te déposer chez toi en passant.
Nous prenons malgré tout le temps de terminer. Tu règles la note sans me laisser d'autre choix et je te glisse un merci en montant en voiture. Tout comme j'en profite sur le chemin pour revenir sur le quartier où tu résides.

- Tu ne connais pas une Terrie qui vit là-bas aussi ? dis-je en référence à ton quartier.

Nous discutons autour de ça et de ces coïncidences alors que nous sortons de la ville. Et puis le sujet s'oriente vers Jo, laquelle nous allons justement chercher.

« Elle a quel âge ta sœur ? »

- Vingt ans, me forçais-je à déclarer avant de répondre également à la suivante en te disant que j'ai trois sœurs en tout, sans signifier leurs âges ni en dire plus. Et toi ? De la famille, même éloignée dans le coin ou tu es le seul à avoir posé un pied en dehors de la Corée ?

La route défile, on ne croise pas beaucoup de véhicules sur le trajet.

- C’est toujours tendu entre la Corée du nord et du sud ? Pour te dire je sais que les conflits s'étalent sur des années mais je ne suis plus au courant depuis un moment des changements qui peuvent avoir eu lieu. Je me passe des infos depuis des lustres il me semble.

Tout en discutant, la route ne parait plus si longue et nous arrivons bientôt sur les lieux de la fête. Personne à l'extérieur. Il va nous falloir rentrer à l'intérieur.

- Ça te dit de taper l'incruste dans une fête étudiante ? dis-je alors qu'on n'a pas vraiment d'autre choix que d'aller voir dans la villa face à nous.

Ça peut être amusant dans un sens même si certes, devoir chercher Jo dans une masse grouillante de jeunes ne m'enchante guère. Je ne sais pas dans quel état elle sera en la trouvant et ça m'inquiète d'autant plus. Elle peut ne rien avoir bu. Elle peut m'attendre posément dans un coin mais le hic est que mon portable s’est vidé de sa batterie en cours de route vu le peu qu'il demeurait déjà, et que je n’ai désormais aucun moyen de lui dire que je suis sur les lieux. Et puis constater par moi-même le genre de fête dans lesquelles elle se rend et ce qu'il s'y passe n'est pas pour m'apaiser même si j’ai eu son âge et que je sais parfaitement ce que c'est. Bon Chris ... mode zen. On oublie le côté protecteur. Du moins, on essaye.



made by MISS AMAZING.


Dernière édition par Chris Crow le Ven 7 Aoû 2015 - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Hyun-Su Woon
Padawan accompli
3123 $
08/04/1975 $
3123 messages
Mensonges : 3123
Anniversaire : 08/04/1975


MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Ven 31 Juil 2015 - 16:37


Toi je vais te faire la peau

Chris & Jo


« Tu ne connais pas une Terrie qui vit là-bas aussi ? » Hyun-Su haussa les sourcils surpris par cette question, il resta silencieux pendant quelques secondes avant de lui demander comment ils se connaissaient. Il avoua de son côté qu’il l’avait connue dès qu’il avait emménagé il y avait quatre ans. Elle était celle qui l’avait vraiment aidé à lui donner les repères dans la ville et qui l’avait initié à la culture Américaine. Il restait quand même plus ou moins vague par la suite, depuis que le coréen avait évoqué l’amnésie. Il avait détourné son regard pour observer le paysage se défiler par la fenêtre de la voiture.
Puis décidément, parler de ce sujet qui était un peu trop sensible pour Hyun-Su, apparemment pour Chris aussi. Il avait décidé de changer de sujet en posant des questions sur Jo, la soeur de Chris. Vingt ans ? Il hocha doucement la tête avant de regarder à nouveau le paysage de la nuit. Il reconnaissait quelques quartiers… « Et toi ? De la famille, même éloignée dans le coin ou tu es le seul à avoir posé un pied en dehors de la Corée ? » Le vendeur de forever 21 se redressa un peu et répondit : « J’ai ma tante et mes cousines qui vivent justement à Lewiston. J’ai laissé ma soeur en Corée, je ne sais pas ce qu’elle devient en ce moment-même.» Parce que ça restait toujours tendu entre eux, Chris pouvait le sentir un peu par le ton et l’air détaché qu’avait pris Hyun-Su. Comme si ça l’affectait pas tellement. Il avait du mal encore à digérer qu’elle lui en veuille pour une raison qui n’était pas valable.

« C’est toujours tendu entre la Corée du nord et du sud ? Pour te dire je sais que les conflits s'étalent sur des années mais je ne suis plus au courant depuis un moment des changements qui peuvent avoir eu lieu. Je me passe des infos depuis des lustres il me semble. » À cette première question, le coréen se mit à sourire un peu, comme s’il était amusé par cette question qui était celle dont il entendait assez souvent. Il ne savait pas tellement de choses et il serra doucement la mâchoire, veillant à ne pas en dire trop. « C’est toujours tendu entre la Corée du Nord et du Sud, ça le sera toujours d’ailleurs. Ce n’est pas facile d’établir une communication avec la Corée du Nord, on ne sait pas vraiment ce qui se passe là-bas.Tu dois savoir que la Corée du Nord est une puissance nucléaire et que donc.. C’est encore plus tendu pour le Monde, plus que pour la Corée du Sud. Récemment, ils ont fait des essais d’un missile et bien sûr, ça a crée un mouvement. » Une pause. « La Corée du Nord contrôle ses habitants et il n’est pas facile pour eux de vivre là-bas. Bien que les photos officielles montrent le contraire. » Il soupira et se tut d’un coup, s’attendant à une autre question. Bon, il ne pouvait pas vraiment en vouloir à Chris qui voulait savoir, parce qu’il n’avait pas les informations par lui-même.

Hyun-Su sentit que c’était là où la fête se déroulait, dans cette villa et il n’y avait personne à l’extérieur. Il tourna la tête vers Chris, s’attendant à ce qu’il sorte le téléphone … « Ça te dit de taper l'inscrite dans une fête étudiante ? » « Téléphone déchargé ? » le coréen se mit à sourire, montrant quand même que l’idée lui bottait bien. « Ou tu veux juste jouer à l’espion ? » Une pause et haussa les épaules en voyant la réaction de Chris. « J’ai aussi une petite soeur et il m’est arrivé d’être curieux dans quel genre de fête elle va. » Après ce petit rappel, ils descendirent donc de la bagnole et allèrent devant la porte de la villa. Hyun-Su ne sonna pas à la porte qu’il l’ouvrit déjà et que la musique forte se fait entendre. Oh là là. Les tympans allaient souffrir. Ils entrèrent dans la villa « Tu vas à droite ? Je vais dans la pièce à gauche ! » Hurla-t-il à l’intention de Chris. Il n’avait pas besoin de demander à quoi ressemblait la soeur de Chris, puisqu’il avait plus ou moins une idée de son profil qui se rapprocherait. Il marcha à gauche et entra dans ce qui semblait être la cuisine. Les jeunes faisaient un peu n’importe quoi avec les bouteilles et un jouait avec les couteaux. Hm hm .. Calme Hyun-Su, ce jeune n’est pas là pour te lancer les couteaux. Bon, elle est où Jo ?

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo] Sam 1 Aoû 2015 - 14:10

Toi, je vais te faire la peau
Chris & Hyun-Su
Ta main gauche se porte à ta poche, cependant que la droite s’occupe de maintenir le verre vodka-coca que quelqu’un (un anonyme déjà disparu dans la foule) t’a tendu tout à l’heure. Les soirées étudiantes. Ce monde merveilleux où règne la musique trop forte, les discussions trop enjouées, les boissons trop alcoolisées, les tenues trop courtes… Tout ce que tu aimes, et que ton frère déteste, songes-tu, tout en vérifiant pour la énième fois que Chris n’a pas répondu à ton dernier sms (pour lui indiquer que tu l’attendais à l’intérieur, mais que tu sortirais lorsqu’il arriverait). Mais toujours rien. Enfin, c’était fréquent de sa part, soupires-tu, tout en espérant qu’il pense à te prévenir quand il se pointerait. Cependant, avec la chance que tu avais ce soir, rien n’était moins sûr. Déjà, ni Annie, ni Thom n’avait pu venir, et tu te retrouvais à compter sur des gens que tu connaissais à peine pour te ramener. Ensuite, ces mêmes gens avaient bien trop bu pour être en état de conduire, mais ils avaient tant insisté pour te raccompagner que tu avais du envoyer immédiatement un sms à la première (et sans doute la seule) personne qui te tombait sous la main pour l’utiliser comme argument. Et maintenant, te voilà coincée ici, au bar, à discuter (ou plutôt, vu le volume de la musique, à t’époumoner) avec un presque-inconnu que tu vois à peine dans les flashs de lumière irréguliers.

« Tu danses ? », te crie ton partenaire de discussion, tout en t’attrapant le bras d’un geste pressant. Tu hausses vaguement les épaules, avant de lui emboîter le pas. Au fond, pourquoi pas. Tu n’auras qu’à t’éclipser dès que tu sentiras la vibration te prévenant que Chris arrive, mais en attendant, tu n’as rien de mieux à faire.  Tu avales une gorgée de ton verre à moitié vide, avant de le reposer sur le plan de travail de la cuisine, cependant que le mec (qui se présente comme l’ami d’un cousin du mec qui organise) t’entraîne à travers la pièce, ondulant avec aisance parmi les corps en sueur d’adolescents plus ou moins alcoolisés, et plus ou moins amicaux,  sous un air d’une musique de pop-rock toute récente, que ton cerveau ne reconnaît pas précisément.
Riant à une remarque de ton compagnon, tu notes au passage un visage qui dénote, et qui te dit quelque chose, sans que tu ne réussisses à replacer son possesseur. La seule chose dont tu sois sûre, c’est l’origine asiatique, et l’âge mûr par rapport aux gens que l’on peut trouver ici. Tu essaies vainement de te rappeler où, quand, et dans quelles circonstances tu aurais pu rencontrer cette personne, mais l’alcool qui t’embrumes légèrement le cerveau ne t’aide pas spécialement à te souvenir, et tu abandonnes vite, entraînée dans la pièce attenante, où se déhanche déjà un bon nombres de gens, par celui qui t’a amenée ici.


Tu passes ensuite tes bras autour des épaules du jeune homme (tout en conservant un minimum de distance, tout de même), cependant que celui-ci place doucement ses mains sur tes hanches, avant de commencer à danser, tout en lâchant de temps à autre une ou deux remarques assassines sur les gens qui vous entoure, ce qui ne manque jamais de t’arracher un petit rire, la vodka aidant. Soudain, alors que tu relèves la tête, tu aperçois un second visage familier, qui te fait t’écarter de ton partenaire comme si tu t’étais brûlée, lâchant un juron silencieux. Sans explications, tu t’éloignes, priant pour que ton frère ne t’ai pas encore aperçue, et, tentant de reprendre le dessus pour montrer un visage calme, sobre, et posé (tout le contraire de ce tu es), tu fends la foule dans la direction de Chris.
« Je suis là », hurles-tu, au cas où il ne t’aurais pas vu, assez fort pour couvrir la musique assourdissante. Tu jettes un rapide coup d’œil à ton téléphone. Aucun nouveau message. « Tu m’as pas dis que t’arrivais », renchéris-tu, toujours aussi fort, rajoutant intérieurement que ça t’aurais retiré une bonne dose de stress. Pas que ce que dise Chris t’inquiètes vraiment mais…
Alors que tu te diriges vers la sortie, pressée de filer avant que l’autre danseur ne vienne te mettre la main dessus en quête d’explications, tu vois quelqu’un arriver vers ton frère. Le même visage que tu peinais à replacer tout à l’heure. Et, clignant plusieurs fois des paupières pour que la fatigue et l’alcool cessent tout à fait de te brouiller la vue, tu revois ce même homme au centre commercial, là où les trois quarts de tes économies filent à toute allure. Double juron. Tu espères juste que ton frère n’est pas au courant. Parce que tu n’as vraiment pas besoin de ça.
Tu tentes d’entraîner les deux hommes vers la sortie (histoire, au moins de pouvoir parler sans devoir s’égosiller), et, une fois dehors, tu lâches un piteux :

« Merci d’être venu »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo]

Revenir en haut Aller en bas
Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Toi je vais te faire la peau. [Chris & Hyun-Su & Jo]
» Je Vais Te Faire La Peau Comme J'Avais Je N'Ai Massacré Personne | Victoria et Ricky
» Blblbl. Oui ceci est du remplissage de titre. Et grâce à ça je vais vous faire perdre trentes secondes de lecture et vous faire sourire légèrement même si certains diront "c'est pas vrai j'ai pas sourit". Ceux là je les zute. C'est clair ? Bref.
» Sale quart d'heure [Libre]
» Galahad - Midi ! Je vais me faire des taliatelles.... des tagliatheltes... des tahliatèles... des tagliatailes... ET MERDE !!!!! Je vais au kebab !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-