AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Privilégier les scénarios
Ceux-ci vous offrent des opportunités de jeu et de liens.
Ils permettent en plus bien souvent de compléter une famille.
Banque de Lewiston
N'oubliez pas de jeter un œil à la banque de Lewiston pour bénéficier des avantages et inconvénients
Et pensez que fin de mois signifie impôt sur le revenu et mise à jour des points !

 

  #1008 - Sept ans, l'âge de raison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Jeu 4 Juin 2015 - 3:05

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


L'alarme du téléphone de Linus eut à peine le temps de posser sa première note qu'il avait déjà la main dessus et la faisait taire. Il prit une inspiration, pour se réveiller et ouvrit à peu près les yeux. Il est encore très tôt. Six heure quinze du matin. C'est psychologique le quinze minute de plus. C'est pas six heure. Il se frotte le visage, prend quelques seconde de plus pour savourer la paresse, puis a un sourire avant de se retourner et se blottir contre Liz dans une tentative de la réveiller le plus doucement possible et le plus agréablement possible. Il enfooie son visage dans ses cheveux et pose un baiser sur sa gorge.

- Bon matin mon amour, murmure-t-il tout près de son oreille. Il est six heure et quart. On a environ une heure pour tout préparer et à peu près trente minutes avant que notre princesses se réveille, ronronne-t-il. Liz sourit, sans avoir ouvert les yeux. Tu viens me rejoindre à la cuisine ? Je vais préparer ton café, promet-il en se redressant et en se levant du lit.

Il rejoint la cuisine, et Leïko arrive aussitôt. Le premier levé le sort. Il se contente d'ouvrir la porte arrière. Il met la machine à café en marche et sort ce qu'il a besoin pour préparer le petit déjeuner d'anniversaire de Mathys. Préparer un petit déjeuner pour quatre quand on a eu l'habitude d'en préparer pour six ou huit, ça n'a rien de difficile. Il se souvient par coeur des recettes de Monique et de sa mère. Lorsque le café est prêt, il verse la tasse ppour Liz et pour lui, tout en brassant son mélange à gauffre. Il n'ose pas prendre le batteur électrique, ça ferait trop de bruit. Allez, la bonne vieille méthode du fouet. Liz vient le rejoindre et s'empare de son café avant de se jeter sur les fruits à découper. Eh oui, ils ont établit leur plan de match la veille. Liz a juste le temps de couper les fruits avant que Iggy ne se mette à vocaliser. Habituellement, c'est lui qui va la chercher le matin, mais ce matin, maman ira. Papa est occupé à fouetter la crème et il ne veut surtout pas la rater. Mais il prend le temps, tout en fouettant d'embrasser sa fille.

- Je crois que je vais l'avoir, dit-il, ravi, avant que Liz ne plonge un doigt dans la bol. Il riposte en agitant le fouet dans la direction de ses deux femmes, les éclaboussant de crème pas encore tout à fait fouettée. Liz laisse échapper un petite protestation surprise. Shhhhht, tu vas le réveiller.

Aussitôt, Iggy répète le shhhhht, puisqu'elle répète tous les sons, avant de découvrir que les gouttes sur maman, c'est sucré. Les gaufres au gaufrier, les crème fouetée prête, il la met dans la poche à douilles et en pose un échantillon sur le doigt d'Iggy.

- Toi t'en a eu, dit-il en protégeant sa création lorsque Liz tend le doigt.

Mais il ne se prend pas au sérieux, il se pratique dans leur tasse à café, puis lorsque les gaufres sont prêtes, prépare celles de Mathys, au chocolat et banane, qu'il recouvre généreusement de crème fouettée, avant d'y ajouter des fraises et des framboises. Liz et Linus montent le plateau, avec assez de gaufres pour les contenter tous les quatre. Ils y ajoutent les sept bougies et le feu de Bengale. Petite marche dans le couloir pour atteindre la chambre de Mathys qui dort encore. Leïko saute sur le lit et effectue le réveil habituel à grand coup de langue humide. Mathys se réveille et le temps de repousser le chien, la feu de bengale s'illumine et la chanson rituelle est entonnée.  Et ils se glissent tous dans le lit de Mathys. Petit déjeuné au lit en famille. Tant pis pour les miettes, on changera les draps.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Jeu 4 Juin 2015 - 3:38

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Depuis le temps, ses nuits avaient beaucoup changer, avant il ne faisait que des cauchemars et finissait la nuit dans le lit de Linus et Liz ou encore il avait besoin qu'on vienne dans sa chambre durant quelques heures pour le rassurer. Puis les cauchemars ont commencé à diminuer et depuis qu'il a commencé le soccer il dormait encore mieux comme il dépensait beaucoup d'énergie, depuis l'arrivé de Leïko aussi on pouvait voir une grosse différence par rapport au nuit de Mathys, Leïko qui dormait souvent avec lui le rassurait et l'aidait à dormir sans cauchemar. La veille il avait eut une match de soccer, toute la famille était venue l'encouragé soir Linus, Lizbeth et même Iggy, il avait marqué deux buts. Dans son lit, il avait sentit Leïko le quitté, mais encore fatigué il était resté dans son lit, même chose quand un peu après il entendit sa petite sœur pleurer, depuis quelques temps il se réveillait toujours ou presque qu'à sept heures aujourd'hui ne faisait pas exception.

Puis à sept heures, Leïko sauta dans son lit pour venir lui lécher le visage afin de le réveiller comme tous les matins, le petit se mis à rire et repoussa un peu Leïko pour se lever. Seulement, alors qu'il se frottait les yeux pour se réveiller totalement il fut surpris de voir toute la famille dans sa chambre qui lui chantait bonne fête. Il était un peu perdu au début, se demandant ce qui se passait, mais quand il le réalisa ses yeux était pleins d'étoiles, heureux. C'était quelque chose qui le touchait beaucoup. Le petit avait un grand sourire, il ne s'attendait surtout pas à ça ! Il regardait le petit déjeuner, sa famille il dit une fois la chanson terminé : « Wow merci ! C'est trop cool ! » Le petit souffla les bougie qui était sur la gaufre qui lui était destiné. Il pris les ustensiles pour manger sa gaufre et il découvrir la saveur : « Banane et chocolat !!! Ma préférée merci, merci ! C'est trop bon ! » Lui qui était pas habitué à ça, juste ça serait parfait. Il continua de manger, lui qui avait souvent un appétit d'oiseau mangea tout son assiette cette fois, il pris Iggy dans ses bras, il adorait sa petite sœur et il en prenait très soin, il aimait pas l'entendre pleurer et il était le premier à courir dans la chambre de celle-ci quand elle pleurait. Il savait c'était quoi de pleurer alors il détestait entendre pleurer. Il la redonna ensuite à Iggy et il était prêt à aider à tout ranger une fois que tout le monde eut terminé de manger, il aidait toujours beaucoup du haut de ses six ans maintenant sept ans.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Lun 8 Juin 2015 - 22:03


Non, pas déjà ! Dormir était un luxe pour la plupart des gens dans la vie adulte. Pourquoi il devait me sortir de mon doux sommeil ? J'avais besoin de dormir. Je crois que les horaires que j'avais enchainé à Cambridge me rattrapait. Peut-être était ce que j'étais un peu trop vieille pour les aussi grands décalages horaires ? J'en étais certaine, mais je devais ouvrir les yeux et sourire tout simplement. Il y avait une bonne raison à se réveil brutalement tôt ! C'était la fête de Mathys. Ce petit garçon que nous avions adopté après le décès de son père. J'avais compris à force que ce petit était plutôt blessé par la vie déjà à son jeune âge. Il était moins farouche qu'il ne l'était à ces débuts s'améliorant de jour en jour. Sa qualité de vie était peut-être aussi pour quelques choses. Je ne le voyais plus détaler vers sa chambre se cacher sous son lit lorsqu'il pensait que nous étions en colère contre ou pour une bêtise qu'il croyait avoir fait. C'était un enfant ; cela impliquait qu'il échappe des choses et tout ce qui peut arriver en ayant un enfant. Je crois que certaines personnes oublient qu'être parents c'était d'accepter les erreurs et l'exploration de leurs enfants. On ne pouvait avoir des trop grandes attentes envers eux. La seule que nous avions pour Mathys, c'était qu'il puisse pouvoir se détendre vis-à-vis de la nouvelle vie qu'on lui offrait, mais aussi qu'il soit heureux. J'espérais que ce petit garçon oublie son passé difficile afin qu'il voit que la majorité des gens ne sont pas ce qu'il avait pu connaître de son ancienne vie.

Le café? J'Avais besoin d'un grand café. Le plus tôt possible. J'avais bien du mal à me remettre sur les rails, mais je devais le faire pour Mathys. C'était son premier vrai anniversaire selon les dire de mon mari. Je me trainais jusqu'à la cuisine pour finaliser les préparations et aller chercher Iggy dans sa chambre lorsqu'elle se réveillerait. La préparation se passa dans une atmosphère festive et détendue laissant place à la rigolade et l'imitation. Je m'étais attelée à la préparation des fruits. J'étais contente de ne plus être enceinte ; les gens me laissaient aider à la vitesse que je le désirais. Cela avait été une dur lutte constante avec Heather pour lui montrer que je n'étais pas encore handicapée malgré ma grossesse.

Les éléments placés sur le plateau, nous montions à l'étage Iggy dans mes bras. Nous commencions à chanter la chanson traditionnelle pour un anniversaire après le chien réveilla Mathys. C'était un cadeau de voir Mathys aussi heureux en nous voyant dans la chambre avec le plateau. Il s'y attendait vraiment pas. «Wow merci ! C'est trop cool !» Je m'assis au bout du lit avec Iggy dans les bras. Linus déposa les gaufres destinés à Mathys qui commença à dévorer l'assiette totalement heureux avant de s'exclamer : «Banane et chocolat !!! Ma préférée merci, merci ! C'est trop bon ! ». Je souris pendant que je tentais de manger mes gaufres sans faire tout tomber. J'étais bien souvent mal habile. « Linus te connait bien, Mathys ! C'était spécialement pour anniversaire!» Je souris en le regardant prendre sa petite soeur. Il en prenait soin souvent ; il voulait souvent aider du haut de ces sept ans. « C'était bon Mathys? Ah nan ! Ne fait pas le ménage, c'est nous qui nous nous en occupions ! On a autres choses à faire à sa septième année de naissance !» Je m'étais levée pour l'éloigner des tâches ménagères. «Tu devrais profiter de ta journée, Mathys !»
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Jeu 11 Juin 2015 - 1:52

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Surprise réussit, Mathys ne s'y attendait pas. En même temps, c'était probablement la première fois que ça lui arrivait de se faire réveiller tout d'abord par un chien, et ensuite avec des gaufres. Même s'il lui avait offert gâteaux et cadeaux depuis 2013, ne n'était pas pareil. . Et il est bien le seul à lui en avoir offert. En fait il est le seul à avoir agir pour sortir Mathys de cet enfer. Hein sur, il avait ousse le terme agissement hors de limites, mais avait-il eu le choix au final ? Il aurait préféré ne pas tuer Julian... mais c'était un accident. En tout cas, ce petit déjeuner est une réussite et Mathys mange avec appétit. C'est bien, lui qui mange si peu. Souvent, mais si peu. Linus ne peut pas non plus le gaver de force. Et le médecin dit que pour le moment, ça va. La journée n'est pas terminée. Elle est loin de l'être. Thys n'est pas au bout de ses surprises. Liz lui reprend la vaisselle et lui dit que la journée lui appartient. Il n'aurait pas mieux dit.

- Aujourd'hui, c'est toi le roi. Tu peux paresser en pyjama autant que tu veux, il est encore tôt. On a seulement quelques petites courses à faire, Liz et moi, quand tu voudras sortir, mais après on revient. Mais ça peut attendre plus tard, dit il, espérant tout de même que dans une heure ou deux, ils soient sorti. Il va faire très beau et très chaud aujourd'hui, alors on va profiter de la piscine et du soleil. Bon plan de match ?

Ailleurs dans la maison, il y a une sonnerie. Linus se lève précipitamment, donne un baiser sur le front de Mathys et va répondre, il revient quelques secondes plus tard avec la tablette.

- Mathys, c'est pour toi, dit-il, souriant.

Vidéoconférence provenant de quelques kilomètres plus loin. Les Spencer et les Chatwood parents sont tous assis au salon des Spencer et se lancent dans un choeur assez hétéroclite de joyeux anniversaires.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Jeu 11 Juin 2015 - 2:17

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


On peut dire que le petit Mathys était loin de s'attendre à se réveil, il avait même oublier que c'était son anniversaire vu qu'il n'avait pas l'habitude de ça, oui Linus parfois lui amenait du gâteau quand il vivait encore avec son père biologique, mais ce n'était pas la même chose. « Oh oui trop bon ! Merci ! » Répond-t-il à Lizbeth. Il avait fini son assiette, lui qui normalement ne mangeait pas beaucoup, ce qui semblait inquiéter ses parents, mais il avait pas faim, il se forçait, mais à un moment il arrivait plus à manger et malheureusement ça arrivait rapidement après qu'il ait commencé à manger. Après avoir manger, ce bon petit déjeuner qui avait de quoi rendre le petit garçon très heureux, il voulu aider, mais sa mère adoptive lui avait retirer la vaisselle des mains en lui disant que c'était sa journée, qu'il avait pas besoin de faire tout ça, il avait le droit de faire ce qu'il voulait, qu'il pouvait trainer en pyjama, mais qu'ils y avaient seulement quelques petites courses à faire, mais que ça serait pas long.

« Ohh cool, mais je sais pas nager moi ! C'est quoi les courses à faire ? »

Il ne savait pas trop s'il devait les accompagné, avec son père il restait souvent seul à la maison, mais avec ses nouveaux parents s'étaient différents, il avait pas le droit de rester seul. Par contre, lui il ne voulait pas passer la journée en pyjama, il voulait aller jouer dehors avec Leïko. Il entendit une sonnerie, mais il était plutôt occupé de caresser son chiot assis sur son lit. Il fut surpris de voir Linus revenir avec la tablette pour lui dire que c'était pour lui, il eut un sourire. Il écoutait les Spencer et Chatwood en train de lui chanter joyeux anniversaire en cœur, c'était une première pour l'enfant qui avait des étoiles dans les yeux. Puis il se mis à parler avec ses grands-parents, il parlait de ce qu'il avait fait la veille, leur montra son chiot. « J'ai fais deux buts hier dans au soccer ! Hein papa et maman? » C'était sortie tout seul, c'était la première fois qu'il appelait Lizbeth maman, normalement c'était Liz ou Lizbeth, mais pas maman, ça avait été plus rapide avec Linus comme il le connaissait depuis plus longtemps. Il eut un sourire et continua ensuite de parler, il leur souhaita une bonne journée et les remercia encore et ferma la tablette un peu après ses grands-parents. Il redonna la tablette à son papa et il choisi ses vêtements seul, comme un grand, normalement c'était Linus ou Liz qui l'aidait à choisir ses vêtements, mais bon c'était une journée spéciale, il pouvait choisir comme un grand, il mis des bermuda noir et un t-shirt blanc avec le logo de superman, il adorait les super-héros comme plusieurs enfants.

« J'peux aller jouer dans la cour avec Leïko ? C'est quand faut aller faire les courses ? »

Il demandait toujours avant de sortir, c'était important pour Linus après ce qui était arrivé durant l'hiver, mais c'était le passé maintenant, fallait plus y penser, le petit avait complètement oublié ce moment difficile où il avait eu peur d'être de trop dans cette famille.
Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Dim 12 Juil 2015 - 17:53

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Si en public Linus est toujours d'un froid stricte et furieux, en privé, il est souvent d'une décontraction sereine. Il avait certes déjà songé à une vie de famille, c'était d'ailleurs la raison pour laquelle il avait quitté Cambridge pour Lewiston il y a un peu plus de deux ans, mais il constatait avec plaisir que cette situation de famille lui plaisait vraiment. Bon, il aurait préféré que Liz soit plus présente et moins fatiguée, mais que son congé de paternité s'étire bien au-delà de ce qui est généralement acceptable lui plaisait aussi. Oh il passait au Fingertips, mais seulement quand il le devait.

- Eh bien ce sera un bon moment pour apprendre, dit-il comme si c'était une évidence lorsque Mathys annonce qu'il ne sait pas nager. Il hausse aussi les épaules. Oh, quelques trucs, un peu d'épicerie, quelques trucs au Fingertips, ça ne devrait pas être trop long.

Il va répondre à la sonnerie de la tablette, sachant que c'est pour Mathys. Il refile le tout à son fils et pendant ce temps, il va habiller Iggy, juste à côté. D'un oreille, il écoute la conversation de Mathys et ses grands-parents. Il sourit et approuve lorsque Mathys demande son approbation pour les deux buts comptés lors du match de la veille.

- Oh oui, de très beaux buts, commente-t-il, joyeusement.

Tandis que Mathys termine de bavarder avec ses grands-parents, il va laver la vaisselle et ranger les vestiges du petit déjeuner. Rapidement, il n'a pas trop le temps de faire le fainéant, mais il nettoie tout, ils auront de la visite après tout. Liz, elle, va s'habiller.

- Oui, vas-y tout de suite, puisque tu as toujours besoin de plus de temps, la taquine-t-il.

Il vient tout juste de terminer de ranger la vaisselle lorsque Mathys arrive, habillé et prêt à aller jouer dehors avec Leïko.

- Bien sûr, vas-y. On va y aller bientôt si tu veux, le temps que Liz se douche, c'est une fille, c'est toujours long, dit-il, amusé. Ensuite j'irai et on partira après si tu veux. Tu as encore amplement le temps de jouer avec Leïko. L'idéal serait de partir dans une heure, ça te va ?

Mathys va jouer dehors, tandis que Linus termine ses petites besognes et change de place avec Liz, celle-ci prenant Iggy, et lui sa douche. Liz est toujours en train de s'habiller lorsque Linus sort de la douche. Il s'arrête juste après être rentré dans la chambre, son pyjama roulé en boule dans ses mains, une serviette autour des hanches. Elle se maquille, aussi soigneusement qu'elle le fait d'habitude, comme si elle avait un rendez-vous important. C'est le cas, pense-t-il, c'est l'anniversaire de Mathys, c'est hyper important. Il rejoint Liz qui souligne ses yeux au traceur. Il ne dit rien, mais vient délicatement poser un baiser dans son cou.

- Tu es magnifique, ronronne-t-il bien qu'elle n'ait qu'un seul oeil maquillé.

Puis il se sèche et s'habille à son tour. La journée va bientôt commencer officiellement.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Sam 25 Juil 2015 - 4:23

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Le petit garçon avait eu un petit stress quand on avait parler de piscine, parce qu'il ne savait pas nager, mais son père lui affirma que c'était un bon moment pour apprendre, il eut un sourire et dit : « Tu vas m'apprendre papa ? Merciii !! T'es le meilleur ! » Il lui fit un petit câlin vraiment content d'apprendre de nouvelles choses, il avait encore des cicatrices, il risquait d'en avoir toute sa vie, mais elle était beaucoup plus pâle avec le temps. Il demanda ce qu'ils devaient aller acheter et celui-ci affirma juste quelques trucs à l'épicerie et au Fingertips. « D'accord ! » Ça le dérangeait pas vraiment, il avait rien d'autres à faire de toute façon, il aimait accompagner son papa au endroit où il allait s'était mieux que de rester seul à la maison.

Il s'était retrouvé après avoir terminé son petit déjeuner avec la tablette dans les mains pour parler à ses grands-parents, il parlait de son match de foot et de ce qu'il avait fait ses derniers temps, tout fier. Il demanda à Linus de confirmer qu'il avait fait des buts et il eut un sourire en l'entendant. Mathys termina de parler avec lui pour ensuite se lever, il avait enfiler un t-shirt avec le logo de superman, il était un grand fan de super-héros.

Il demanda s'il pouvait aller jouer dehors avec Leïko en attendant qu'il soit l'heure de partir, il l'écouta une moment et eut un petit rire en l'entendant dire que Liz' était longue dans la douche vu que c'était une fille. Puis il affirma que dans une heure il pourrait y aller si ça lui allait, le petit fronça les sourcils, c'était pas à lui de décider ce genre de choses, il était l'enfant, il décidait rien. Il fit donc : « Quand tu veux ça me dérange pas, Linus ! Je vais jouer dehors alors ! » Il appela son chiot pour sortir dans la cour afin de jouer avec son chiot, il adorait son chiot et il en prenait très soin. Il était très important pour lui. Il lui lançait la balle et faisait attention de pas aller proche de la piscine, bien qu'il y avait une clôture pour justement qu'il ne puisse pas tomber dedans surtout qu'il ne savait pas nager.

Après une heure il jouait toujours, mais il fini par avoir soif et son chiot aussi devait avoir soif et chaud, donc il entra dans la maison pour aller donner de l'eau à son chiot. « Faut tu bois de l'eau Leïko c'est important quand on bouge beaucoup. » Il avait lui aussi un verre d'eau dans les mains et buvait son verre d'eau, ça faisait du bien. Il alla mettre son verre d'eau dans le lave-vaisselle et alla jouer un peu dans sa chambre tranquille avec son chiot en attendant que Linus lui dise que c'était l'heure d'y aller. Ce petit était vraiment facile à vivre, il était sage, il faisait pas de bêtise, il voulait surtout pas donner une raison à sa famille de ne plus vouloir de lui, il en avait entendu des trucs à l'école sur les enfants adoptés ou en famille d'accueil, en plus il n'avait pas été adopté officiellement encore, donc on pouvait l'envoyer dans une autre famille, mais il n'avait pas parler de ses peurs à Linus, comme il ne parlait pas vraiment du fait qu'il dormait pas beaucoup et faisait beaucoup de cauchemar, malgré le temps qui passait.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Dim 16 Aoû 2015 - 16:20

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Bien sûr qu'il allait lui apprendre à nager. Il lui apprendra tout ce que Mathys voudra bien apprendre. Et si Mathys veut apprendre quelque chose qu'il ne sait pas, il apprendra pour le lui apprendre. Et ce sera pareil pour Ingrid. Linus n'a que peu de limites en ce qui concerne ses enfants. En fait, il ne le sait pas encore, mais il n'a aucune limite. Et un câlin de Mathys, ça valait bien de franchir toutes les limites du monde.

Chacun à ses occupations durant une heure environ, Linus laisse Mathys jouer avec Leïko dans la cours arrière et lorsqu'il est prêt à partir, c'est dans la cuisine qu'il les trouve. Mathys donne à boire à son chien, après qu'ils aient joué dehors. Lui-même s'est prit un verre d'eau et Mathys explique à son chien que c'est important de boire. Le chien a grandit, mais il n'a pas encore sa taille adulte. Linus n’apprécie toujours pas devoir s'occuper d'un chien en plus des enfants, mais il s'y est fait. Il a réussit à trouver une sorte d'équilibre. Mais il doit avouer que Leïko est un bon chien.

- Prêt à partir ? demande-t-il, tout sourire. Liz est enfin prête, blague-t-il en la voyant se diriger vers la porte, Iggy dans les bras. Il tend la main à Mathys, la laisse passer devant lui et stoppe le chien. Non, toi tu restes ici. Assis. Leïko obéit, docile. Reste. Il se détourne et regarde Mathys. On ne sera pas parti longtemps, ment-il, et il va dormir de toute manière. Les chiens n'ont pas vraiment la notion du temps, je t'ai déjà expliqué.

Linus se dirige vers la porte avant et prend ses clés sur la petite table à l'entrée. Il ouvre la porte et sort. Liz est déjà en train d'attacher Ingrid dans son siège.

- Plus vite on sera parti, Mathys, plus vite on sera revenu.

Et Leïko ne risquait pas de s'ennuyer, puisque Hetty serait dans la maison dans les 10 prochaines minutes, avec toute la famille et probablement Zeus.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Dim 16 Aoû 2015 - 16:34

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Le petit avait jouer dehors avec son chiot, il adorait son chiot et il en prenait bien soin, c'était important pour lui son chiot, il s'y était beaucoup attaché, comme il s'était beaucoup attaché à sa nouvelle famille. Il n'aimerait pas être séparé de sa famille, enfin de la famille Chatwood, parce que malgré tout il avait un peu de mal à se considérer comme un vrai membre de la famille, Linus lui avait dit que c'était peut-être temporaire quand il est arrivé chez eux et le petit n'a pas oublié ce détail. Il était rentré après avoir jouer avec son chiot pour lui donner de l'eau et boire de l'eau lui aussi. Quand il entendit Linus il releva la tête et dit : « Oui je suis prêt ! » Il lui fit un petit sourire et il pris la main de Linus pour le suivre alors qu'il regarde son chiot qui voulait venir, mais Linus lui dit de rester, qu'il ne serait pas partit longtemps de toute façon. « Oui c'est vrai tu me l'as dis… » Il suivit son papa ensuite pour sortir de la maison.

Il ne dit rien, il avait l'impression tout d'un coup qu'il avait fait quelque chose de mal, vu comment lui parlait son papa, qui le pressait. Il n'osa rien dire et monta simplement dans la voiture, il fit un petit sourire à sa petite sœur, Iggy et il regarda par la fenêtre, pensif. Il se demandait où ils allaient, il eut peur durant un moment qu'on l'amène dans une autre famille ce qui serait cruel vu ce qui avait eut lieu le matin, mais on avait rien voulu lui dire alors il regardait par la fenêtre inquiet, cherchant à comprendre où ils allaient.

Le petit une fois arrivé au premier arrêt sortit de la voiture et pris la main de son papa alors que Liz s'occupait d'Ingrid. « C'est quoi il faut acheter ? » Il ne pensait pas avoir des cadeaux, encore moins un party, jamais on avait fêter son anniversaire, alors pour lui ces trucs étaient inconnu. Il ne savait pas trop c'était quoi un cadeau d'anniversaire, Noël avait été très bizarre pour lui, joyeux, mais bizarre comme jamais il avait fêter Noël avant.

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Ven 21 Aoû 2015 - 16:49

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Linus a un peu exagérer l'explication, sans vraiment faire exprès, mais il s'en rend compte un peu trop tard que peut-être Mathys pourrait avoir mal prit les choses. Et puis Mathys n'était pas vraiment du genre à contredire et à demander des explications à n'en plus finir. Mais bon, de un, il est trop tard pour se reprendre, de deux, c'est comme ça après tout. Les parents n'ont pas besoin de se justifier en tout, n'est-ce pas ? Et puis, Mathys ne pouvait pas vraiment se plaindre de ne pas pouvoir jouer avec Mathys, depuis un moment, Leïko les suivaient dans presque tous leurs déplacements. Il ne restait jamais bien longtemps seul. Alors pour une fois.

Linus esquisse un sourire et ils montent dans la voiture, il passe derrière le volant et attends que Mathys s'attache, l'ayant fait lui-même, avant de se mettre à rouler. Mathys demande ce qu'ils vont acheter. Question routinière puisque tous les enfants veulent savoir ou il vont, surtout quand ça peut impliquer un arrête devant les étalages de jouets ou autre. Linus doit avouer que certains jouets sont vachement intéressants et il aurait bien aimé qu'ils existent à l'époque.

-Oh quelques trucs pour Iggy, de la bouffe pour Leiko, un vélo, du papier de toilette, je crois qu'on manque de mouchoirs et de carottes aussi. Du café. Ah oui faut passer au Fingertips, on n'a plus de thé.

Puis tout bonnement, Linus et Liz se mettent à bavarder, de ce qu'il manque à la maison, du fait que c'est pas très légal de prendre sur les réserves de thé du Fingertips et de le passer comme achat de la clientèle, mais que bon, défend Linus, le Fingertips lui appartient après tout. Et ils bavardent tous les deux, ne laissant surtout pas Mathys tenter d'en placer une, jusque devant la boutique de sport. Linus descend de la voiture et laisse Liz se charger d'Iggy tandis qu'il va ouvrir la porte de Mathys.

- Premier arrêt.

Puis ils entrent dans la boutique de sport.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Ven 21 Aoû 2015 - 17:04

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Mathys ne posait pas trop de questions, s’il avait un peu pris confiance en lui, il restait un petit pas très sécure, qui restait timide et dans son coin. À la maison, il aidait, sans poser de questions ou se plaindre, il rangeait sa chambre sans qu’on lui demande, il s’occupait de son chiot. Il ne demandait pas toute sorte de jouets, à vrai dire il ne demandait rien, parce qu’il avait grandit comme ça, sans rien, sans pouvoir poser de questions, sans avoir le droit de demander quelques choses et même si Linus et Liz sont adorables avec lui, il reste marqué par ces cinq-six ans de maltraitance. Il était donc dans la voiture, il osa demander ce qu’ils allaient acheté, mais à la réponse de son papa, il ne posa pas plus de questions de toute façon il n’aurait pas pu, les adultes n’arrêtaient pas de parler. Il avait parler de trucs pour Iggy, un vélo, jamais le petit n’aurait pensé que c’était pour lui et qu’il fallait plusieurs trucs pour la maison.

Durant le reste du trajets, il regardait par la fenêtre, perdu dans ses pensées et parfois il regardait sa petite soeur et le faisait rire. Il s’occupait beaucoup de sa petite soeur, même si elle était pas vraiment sa soeur, il la voyait un peu comme ça. Comme il voyait Linus et Liz comme ses parents, bien qu’ils ne le soient pas réellement. Une fois la voiture imobilisé il sortit de la voiture avec l’aide de son papa et lui pris la main pour se rendre au magasin de sports. Il ne savait pas trop ce que son papa cherchait comme vélo, ne comprenant toujours pas que c’était pour lui, mais les cadeaux d’anniversaires il ne connaissait pas ça, il savait même pas faire de vélo.

« C’est quoi t’as besoin comme vélo Linus ? »

Il voulait l’aider à chercher, être utile, parce qu’il pensait que le vélo était pour Linus et pas pour lui. Il regarda sa maman et sa petite soeur, il y avait des vélos pour les enfants et d’autres pour les adultes, alors lui il était en train de marcher vers eux pour les adultes, parce qu’il pensait être ici pour son papa ou encore pour Liz. Il regardait d’autres enfants en train d’essayer des vélos avec leur famille, jamais son père biologique l’aurait amener ce choisir un vélo.


Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Sam 22 Aoû 2015 - 16:53

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


De toute évidence, Mathys n'a absolument aucune idée que le vélo est pour lui. Il a déjà parlé de vélo et Linus lui avait bien dit qu'il lui en offrirait un. Il ne savait juste pas quand. Au départ, il attendait que Mathys lui en reparle, mais il n'en avait jamais reparlé. Il avait donc profité de l'anniversaire du garçon pour le lui offrir. Mais Mathys n'avait de toute évidence pas du tout l'idée que le vélo pouvait être pour lui. C'était à la fois plaisant de lui faire une surprise complète, mais c'était un peu triste à la fois parce que Mathys ne semblait pas concevoir qu'il puisse avoir quelque chose. Julian ne lui avait jamais rien donner tellement il était paumé.

Ce que Linus a besoin comme vélo ? Mais Linus n'a pas besoin de vélo. Il est sérieux ? Mais non, Mathys, il est pour toi ce vélo. Le papa observe son fils durant quelques secondes, attendant que la lumière se fasse chez le petit bonhomme, mais non. Un pli soucieux barre le front de Linus, puis s'estompe. Il s'agenouille près de Mathys et passe un bras autour de lui avant de le rapprocher.

- J'ai besoin d'un vélo d'à peu près cette taille, explique-t-il en désignant une hauteur juste un peu plus haute que la taille de l'enfant. Un vélo avec plein de vitesses.

Lorsqu'il se relève, il prend Mathys dans ses bras et il tourne le dos aux vélos pour adulte et se dirige vers ceux pour enfants. Et c'est devant ceux-ci que Linus pose Mathys, mais il ne se relève pas tout de suite.

- De quelle couleur tu veux ton vélo ?

Déjà, Linus essaie de voir sur lequel se pose les yeux de Mathys. Lequel attire son regard dès le départ ?

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Sam 22 Aoû 2015 - 17:21

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Non Mathys n'avait pas du tout compris que le vélo était pour lui, parce que les anniversaires pour lui étaient une journée comme les autres, oui il avait un déjeuner spécial ce matin, on lui avait dit qu'il était le roi de la journée. Il avait pris ça pour une blague, il ne pensait pas que c'était sérieux. Dans le magasin, il regardait les vélos pour adulte il demanda à son papa ce qu'il avait besoin pour vélo. C'est vrai que Mathys avait déjà parlé qu'il aimerait avoir un vélo et apprendre à en faire, mais c'était y'a un moment, il n'y pensait plus vraiment. Il regarda son papa qui s'était agenouiller près de lui et passa un bras autour de lui pour le rapproche. Quand il lui montra la taille du vélo qu'il montrait et se dit que c'était bien trop petit pour son papa, que c'était un vélo pour enfant… il commença à se dire que le vélo n'était peut-être pas pour Linus, mais pour lui. C'était  vraiment bizarre, il ne comprenait pas pourquoi son papa décidait de lui acheter un vélo tout d'un coup. Il se tenait à Linus qui venait de le prendre dans ses bras et l'amenait vers les vélos pour enfant. Le petit les regardait curieux.

Il regarda son papa une fois au sol quand il lui demanda de quel couleur il voulait son vélo. « Un vélo pour moi ? Vraiment ? Cool ! Merci papa ! » Comme il s'était pas relever, le petit pu lui faire un câlin, pour lui s'était incroyable qu'on lui offre un vélo, c'était pas le genre de choses qu'on lui offrait normalement, avant il avait jamais rien. Pensant à la couleur il dit : « Bleu, j'adore le bleu ! » Il regardait les vélos et son regard s'arrêta sur un vélo en particulier, un vélo de style motocross bleu. Il regardait les autres, mais son regard retournait toujours vers ce vélo. Il s'approchait pour regarder de plus proche et fut surpris de voir le montant écrit, il y avait beaucoup de chiffre, à son âge il savait lire les chiffres, bon il savait pas c'était ce chiffre, mais il avait l'air gros donc le vélo devait être cher c'est pourquoi il continua d'avancer parmi les vélos pour aller voir les autres qui serait peut-être moins cher. Osant pas demander le vélo qui l'intéressait le plus vu le prix du vélo…

Revenir en haut Aller en bas
avatarVoir le profil de l'utilisateur
Linus O. Chatwood
Maître Jedi
1296 $
04/11/1982 $
1296 messages
Mensonges : 1296
Anniversaire : 04/11/1982


MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Dim 23 Aoû 2015 - 4:17

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


De toute sa vie, Linus n'a jamais apprécier les contacts physiques. Errol était le seul qui pouvait, lorsqu'ils étaient enfants, réussir à lui prodiguer ou obtenir une quelconque marque d'affection de sa part. Errol, lui, n'en avait jamais assez. D'accord, il avait bien certains moments ou il devait se résoudre à une certaine proximité, après tout, Ingrid était bien de lui, mais Lizbeth était bien la première personne qu'il supportait dans son espace vital. Avant elle, seul Errol avait eu ce droit. Et voilà maintenant, après Liz, Linus développait une appréciation de l'affection de ses enfants. Voir Linus si proche du petit Mathys semblait presque improbable pour ceux qui le connaissaient.

- Bien sûr, un bleu, comme tu veux. Et après, si le vélo que tu choisis n'est pas de la bonne couleur, ça peut s'arranger. Ça prendra juste un peu plus de temps.

Linus a un froncement de nez désapprobateur lorsque le regard de Mathys tombe sur l'étiquette de prix. Il aurait du demander à ce qu'ils soient tous retirés. Comme si l'argent pouvait être un problème pour lui. Même sans Liz, il lui aurait acheté le vélo que Mathys souhaiterait. Encore faut-il qu'il le demande. Un enfant ne devrait pas se soucier du prix. C'est au parents de le faire. Au salaire que faisait Julian et la coke qu'il devait se payer, il ne devait avoir d'argent pour presque tout ce qui concerne Mathys. Le petit garçon se retrouve donc dans une situation tout à fait opposée. Avant, son père ne lui donnait rien et maintenant, Linus lui donne tout. Mais il a bien vu que Mathys passe trois fois devant le même vélo. Et il est bleu ce vélo.

- C'est super important de bien choisir son premier vélo, explique-t-il. Il faut le choisir au feeling. Faut pas y réfléchir, faut juste choisir le plus beau, celui qui nous plait. Tu peux les essayer. On a qu'à demander au monsieur d'ajuster le banc et le guidon, de tous s'il le faut.

Il fait signe au vendeur d'approcher, ses outils à la main. Linus avait bien préparé sa surprise, il y a u vendeur à la disposition de Mathys pour les ajustement, qui lui expliquera ce qu'il faut ajuster et pourquoi.

______________________________

Linus Owen Chatwood

PAINT IT BLACK
I look inside myself and see my heart is black
I see my red door and must have it painted black
Maybe then I'll fade away and not have to face the facts
It's not easy facing up when your whole world is black
- Rolling Stones

I remember but I can't forgive : (AuAg)3Hg2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
messages



MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison Dim 23 Aoû 2015 - 12:38

Sept ans, l'âge de raison

Mathys, Lizbeth et Iggy


Mathys non plus n'était pas très tactiles normalement, vu ce qu'il a vécu il n'aime pas trop se faire toucher, mais avec Linus et Liz c'est différent, il arrive à se faire prendre par eux et toucher, surtout avec Linus puis avec Liz. Le petit avait donc été à l'aise dans les bras de son papa et puis une fois à regarder les vélos, le petit demanda un vélo bleu, il lui affirma qu'il pouvait changer la couleur d'un vélo si jamais lui qui lui plaisait était pas bleu. « Oh d'accord ! Je savais pas ! » Il lui fit un sourire et regarda les vélos un attirant en particulier son attention. Seulement il vit le vélo et se dit que c'était beaucoup trop cher, alors il n'osait pas demander, il continuait de regarder les vélos, mais son attention retournait toujours vers le même qui faisait un peu pensé à une moto cross et bleu en plus. Il releva la tête vers son papa quand il lui affirma qu'il était important de bien choisir son premier vélo, qu'il fallait y aller au feeling,, qu'il pouvait les essayer, fallait juste demander au monsieur d'ajuster le banc et le guidon, il eut un peu peur quand celui-ci parlait d'essayer parce qu'il ne savait pas faire de vélo.

« Je sais pas faire de vélo… tu vas me tenir papa ? » Le vendeur qui était arrivé lui expliqua qu'il pouvait mettre des petites roues de chaque côté de la roue arrière pour l'aider à tenir le vélo droit, comme ça il n'allait pas tomber, d'ailleurs il tenait les deux petites roues dans ses mains et les installa sur le vélo que le petit montra qu'il voulait essayer, le vélo qu'il n'arrêtait pas de regarda depuis le début, il monta sur le vélo une fois celui-ci prêt, on lui avait donner un casque au cas où pour quand il essaye le vélo. Au début il était un peu hésitant et il fut rassuré que son papa reste proche et après un petit moment il se sentait beaucoup plus à l'aise et accéléra et il se mit à sourire, il riait et s'arrêta pour descendre et il courir dans les bras de son papa. « Je l'adore papa ! » C'était sa façon de dire que c'est lui qu'il voulait. Il lui fit un sourire, il retira le casque qu'on lui avait mis, attendant de voir s'il pouvait avoir ce vélo ou si comme il pensait il était trop cher et devait donc continuer de regarder pour en trouver un moins cher.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
messages



MessageSujet: Re: #1008 - Sept ans, l'âge de raison

Revenir en haut Aller en bas
#1008 - Sept ans, l'âge de raison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Débat: Et si Marx avait raison?
» Vraie Raison du Départ de Batista
» l'âge de raison
» La danse des sept voiles...
» BD Sept Cavaliers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEVER TELL ™ :: Saison 2 :: archives sujets terminés et abandonnés-